Indicateurs

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Indicateurs"

Transcription

1 Émissions de CO dans les transports (périmètre 3) Indicateurs G4-EN17 1. Émissions de CO dans les transports payés par le Groupe (en Teq. CO ) Indicateur 014 audité. Calcul sur la base d une couverture de 81 % extrapolée à 100 %. Des retraitements ont été faits sur les données 013 et 01. Pour le bilan carbone complet de Schneider Electric (scopes 1, et 3), se référer aux pages Indicateurs clés de performance du baromètre Planète & Société Objectifs à fin % de réduction des émissions de CO dans les transports 16 % 16,7 % 14,8 % % de notre chiffre d affaires sur les produits est réalisé avec Green Premium 79 % 68,7 % 65,5 % 63 % % d économies d énergie 13 % 8 % 6,1 % - La performance de l année 011 sert de valeur de départ au baromètre Planète & Société du programme Connect entre 01 et 014. Indicateurs 014 audités. Se reporter aux pages 101 à 104 pour la présentation méthodologique des indicateurs et aux pages suivantes pour les analyses des résultats (page 70 pour l indicateur 1, 70-7 pour l indicateur et pour l indicateur 3). Autre indicateur clé Objectifs à fin pays mettent en place une filière de récupération du SF i.e. SF 6 récupéré et recyclé (en t équivalent CO ) NP NP = Non Publié. Se reporter à la page 60 pour la présentation de ce programme. 7. Indicateurs sociaux Les indicateurs ci-dessous s appliquent à l échelle du Groupe. Les indicateurs sociaux comptabilisent les personnes en contrat à durée déterminée, en alternance et en contrat à durée Les données de sécurité des sites sont intégrées au reporting indéterminée. Les indicateurs qui incluent également des après une année civile complète suivant leur création ou intérimaires ou/et des sous-traitants intervenant sur site sont acquisition. Un site rejoignant le Groupe en année n sera intégré au signalés par des notes de bas de page. reporting au 1 er janvier n+, sauf dans le cas exceptionnel où une convention stipule de ne pas intégrer les données de sécurité La méthodologie de calcul du taux d absentéisme variant d un avant deux ans. Un écart peut donc être constaté avec le pays à l autre, Schneider Electric communique au niveau Groupe le périmètre de consolidation financière. nombre de jours d arrêt et le nombre d heures travaillées (données Les données RH couvrent 100 % des effectifs des sociétés de sécurité). intégrées (voir règles page 101). Certains indicateurs couvrent Les commentaires sur les indicateurs sont apportés dans les 90 % ou 87% des effectifs ; ils sont signalés par des notes de bas chapitres correspondants et indiqués dans les tableaux de page. Les précisions sur les variations de périmètre sont ci-dessous. apportées à la fin des tableaux ci-dessous et signalées par des Le tableau ci-dessous indique la correspondance des indicateurs notes de bas de page. avec le Global Reporting Initiative (GRI), version G4. DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 014 SCHNEIDER ELECTRIC 111

2 DÉVELOPPEMENT DURABLE Indicateurs clés de performance du baromètre Planète & Société Objectifs à fin % de réduction du Medical Incident Rate (MIR) - 61 % - 47 % - 3 % %* de résultat dans notre Employee Engagement Index 61 % 60 % 55 % % de femmes dans notre pool de talents ( 500 personnes env.) 8 % 8 % 7 % 3 % 4. 1 jour de formation par an pour chaque salarié 79 % 67 % -** sites reconnus Cool sites ** - La performance de l année 011 sert de valeur de départ au baromètre Planète & Société du programme Connect entre 01 et 014. Indicateurs 014 audités. * Un nouvel objectif a été défini à partir de 014 pour cet indicateur : 63 % au lieu de 70 % à fin 014. Avec 63 %, le Groupe se fixe comme ambition d'être 7 points au-dessus de la moyenne de son secteur (source : Aon Hewitt) ** Ces indicateurs sont reportés à partir de 013. Les outils pour leur reporting ont été déployés en 01. Se reporter aux pages 101 à 104 pour la présentation méthodologique des indicateurs et aux pages suivantes pour l analyse des résultats (pages pour l indicateur 1, pour l indicateur, pour l indicateur 3, pour l indicateur 4 et 80 pour l indicateur 5). Effectif Effectif G4-10 Effectif moyen (1) Cols bleus (CVD) Cols blancs (non CVD) G4-10 Effectif intérimaire moyen G4-10 Effectif CDD et CDI () CDI 91,8 % 90,5 % 90, % CDD 8, % 9,5 % 9,8 % Part des effectifs temporaires (CDD et intérimaires) () 16,8 % 17,7 % 17,4 % G4-10 Organisation du temps de travail (3) Temps complets 94 % 98 % 98 % Temps partiels 6 % % % Embauches (4) G4-LA1 Sorties (4) Licenciements Démissions Autres (retraites, fins de contrat ) G4-LA1 Turnover volontaire 9,4 % 7,4 % 7,5 % G4-10 Répartition de l effectif par zone géographique () Asie-Pacifique 34 % 30 % 31 % Europe 37 % 40 % 38 % Amérique du Nord 19 % 0 % 1 % Reste du monde 10 % 10 % 1 0 % G4-10 Répartition de l effectif par pays (pays les plus significatifs) () France 11 % 1 % 14 % États-Unis d Amérique 1 % 13 % 13 % Chine 15 % 10 % 11 % Inde 9 % 9 % 9 % Mexique 5 % 6 % 5 % Espagne 3 % 4 % 4 % Brésil 3 % 4 % 4 % Allemagne 3 % 3 % 3 % 11 DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 014 SCHNEIDER ELECTRIC

3 Australie % % 3 % Indonésie 3 % 3 % 3 % Royaume-Uni 3 % % % Russie 7 % 8 % % G4-10 Évolution annuelle de l effectif par pays (pays les plus significatifs) () France - % - 1 % - 4 % États-Unis d Amérique + 8 % + % 0 % Chine + 61 % + 1 % - 5 % Inde + 1 % + 3 % + 6 % Mexique - 7 % + 13 % + 3 % Espagne - 15 % - 9 % - % Allemagne + 7 % - 3 % + % Brésil - 8 % + 7 % + 1 % Australie 0 % - 3 % - 7 % Indonésie - 4 % + 9 % + 33 % Royaume-Uni + 9 % - 5 % + 6 % Russie 0 % + 69 % + 3 % G4-10 Répartition de l effectif par sexe () Hommes 70 % 70 % 69 % Femmes 30 % 30 % 31 % G4-10 Répartition de l effectif par sexe et par catégorie () Cols blancs 54 % 53,7 % 53, % Hommes 70 % 71 % 7 % Femmes 30 % 9 % 8 % Cols bleus 46 % 46,3 % 46,8 % Hommes 70 % 69 % 65 % Femmes 30 % 31 % 35 % G4-10 Répartition de l effectif par âge () 14/4 ans 8,0 % 8,4 % 9, % 5/34 ans 31,9 % 3,5 % 33, % 35/44 ans 7,8 % 7,8 % 6,8 % 45/54 ans 0,8 % 0,9 % 0,7 % 55/64 ans 10,7 % 9,9 % 9,5 % Au-delà de 64 ans 0,8 % 0,5 % 0,6 % G4-10 Répartition de l effectif par ancienneté () Inférieure à 5 ans 44, % 4,6 % 4,9 % 5/14 ans 33,6 % 34,9 % 33,5 % 15/4 ans 1, % 1,6 % 13, % 5/34 ans 7, % 7,1 % 7, % Supérieure à 34 ans,8 %,8 % 3, % G4-10 Répartition de l effectif par fonction () Marketing 3,6 % 3,7 % 3,8 % Ventes 10,4 % 10,6 % 11,4 % Services et projets (6) 17,9 % 16,0 % 16,4 % Supports 18,4 % 19,5 % 19,6 % Technique 6,9 % 7,6 % 7,6 % Industrielle 6 % 6 % 6 % Coûts variables directs (coûts des employés imputés dans le coût du G4-10 produit ou de l activité) (7) 49,1 % 47,4 % 46,7 % DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 014 SCHNEIDER ELECTRIC 113

4 DÉVELOPPEMENT DURABLE Embauches (4) G4-LA1 Répartition par type de contrat CDI 68 % 67 % 67 % CDD 3 % 33 % 33 % G4-LA1 Répartition par catégorie Cols blancs 37 % 44 % 44 % Cols bleus 63 % 56 % 56 % Répartition par sexe Hommes 66 % NP NP Femmes 34 % NP NP Répartition par âge 14/4 ans 4 % NP NP 5/34 ans 36,1 % NP NP 35/44 ans 14,1 % NP NP 45/54 ans 5,9 % NP NP 55/64 ans 1,7 % NP NP Au-delà de 64 ans 0, % NP NP G4-LA1 Répartition par zone géographique Asie-Pacifique 47 % 38 % 45 % Europe 19 % % 1 % Amérique du Nord 4 % 5 % 1 % Reste du monde 10 % 15 % 13 % Licenciements (4) G4-LA1 Répartition par type de contrat CDI 84 % 85 % 83 % CDD 16 % 15 % 17 % G4-LA1 Répartition par catégorie Cols blancs 38 % 41 % 45 % Cols bleus 6 % 59 % 55 % G4-LA1 Répartition par zone géographique Asie-Pacifique 33 % 30 % 9 % Europe 1 % 3 % 5 % Amérique du Nord 9 % 8 % 7 % Reste du monde 17 % 18 % 19 % Démissions (4) G4-LA1 Répartition par ancienneté (5) Inférieure à 1 an 38,4 % 33,5 % 8,9 % 1/4 ans 39,6 % 4,7 % 47 % 5/14 ans 18,4 % 0,4 % 19,6 % 15/4 ans,5 %,5 %,3 % 5/34 ans 0,8 % 0,7 % 1, % Supérieure à 34 ans 0,3 % 0, % 1 % Départs (4) G4-LA1 Répartition par sexe Hommes 65,8 % NP NP Femmes 34, % NP NP G4-LA1 Répartition par âge 14/4 ans 30,3 % NP NP 5/34 ans 34,1 % NP NP 35/44 ans 17,4 % NP NP 114 DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 014 SCHNEIDER ELECTRIC

5 45/54 ans 9 % NP NP 55/64 ans 8 % NP NP Au-delà de 64 ans 1,3 % NP NP G4-LA1 Répartition par zone géographique Asie-Pacifique 34,1 % NP NP Europe 6,7 % NP NP Amérique du Nord 5,3 % NP NP Reste du monde 13,9 % NP NP Effectif intérimaire moyen G4-10 Répartition par catégorie Cols blancs 18,5 % 18,4 % 16,4 % Cols bleus 81,5 % 81,6 % 83,6 % G4-10 Répartition par zone géographique Asie-Pacifique 63, % 59,6 % 59,6 % Europe 1,7 % 6,9 % 6,9 % Amérique du Nord 10,1 % 4,1 % 4,1 % Reste du monde 5,0 % 9,3 % 9,3 % Sécurité et santé des collaborateurs G4-LA6 Nombre d incidents médicaux (8) dont salariés de Schneider Electric dont sous-traitants G4-LA6 Nombre d'accidents avec arrêt (8) dont salariés de Schneider Electric dont sous-traitants G4-LA6 Nombre d accidents mortels dont salariés de Schneider Electric dont sous-traitants G4-LA6 Medical Incident Rate (9) 1,85,37 3,44 dont salariés de Schneider Electric,01,65 3,36 dont sous-traitants 1,9 1,38 3,9 G4-LA6 Lost-Time Injury Rate (LTIR) (9) 0,93 1,18 1,4 dont salariés de Schneider Electric 1,0 1,31 1,41 dont sous-traitants 0,6 0,73 1,54 G4-LA6 Lost-Time Day Rate (LTDR) (9) 9,98 38,67 47,98 dont salariés de Schneider Electric 33,45 45,04 51,60 dont sous-traitants 17,60 15,81 4,15 G4-LA6 Nombre de jours d arrêt dont salariés de Schneider Electric dont sous-traitants G4-LA6 Nombre d heures travaillées dont salariés de Schneider Electric dont sous-traitants DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 014 SCHNEIDER ELECTRIC 115

6 DÉVELOPPEMENT DURABLE Dialogue et relations sociales G4-11 Sites déclarant bénéficier d instances de représentation du personnel (5) Syndicats 67, % 44 % 47,6 % Comité d Entreprise 46,4 % 51,3 % 50 % G4-LA5 Comité Hygiène et Sécurité 80 % 69,1 % 76,7 % G4-11 Nombre de conventions collectives (5) G4-11 Employés couverts par des conventions collectives 79,6 % NP NP G4-LA5 Employés représentés au sein des Comités Santé et Sécurité 80 % NP NP Développement des talents et formation G4-LA9 Nombre d heures de formation (10) G4-LA9 Nombre moyen d heures de formation par personne (10) 1,3 0,3 1,5 Cols blancs 4, 4,4 7,7 Cols bleus (7) 18 15,3 15,4 Nombre moyen d heures de formation par personne (10) Hommes 6,6 NP NP Femmes,9 NP NP G4-LA9 Répartition des heures par catégorie () Cols blancs 60,5 % 60,3 % 64, % Cols bleus (7) 39,5 % 39,7 % 35,8 % LA10 Employés ayant reçu une journée de formation (7 heures ou plus) 79 % NP NP Répartition par pays Mexico 94 % NP NP Italy 93 % NP NP India 87 % NP NP China 87 % NP NP Russia 80 % NP NP Brazil 79 % NP NP Philippines 77 % NP NP France 75 % NP NP Spain 73 % NP NP United States 7 % NP NP Canada 71 % NP NP United Kingdom 70 % NP NP Indonesia 70 % NP NP Australia 58 % NP NP G4-LA11 Employés ayant eu un entretien de performance (3) 54,8 % 59,5 % 66,3 % G4-LA11 Répartition par catégorie Cols blancs 95 % NP NP Cols bleus 5 % NP NP G4-LA11 Répartition par sexe Hommes 76 % NP NP Femmes 4 % NP NP G4-LA11 Employés ayant eu un entretien de carrière (3) 51, % 68 % 31 % G4-LA11 Répartition par catégorie Cols blancs 97 % NP NP 116 DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 014 SCHNEIDER ELECTRIC

7 Cols bleus 3 % NP NP G4-LA11 Répartition par sexe Hommes 73 % NP NP Femmes 7 % NP NP Indicateurs 014 audités. NP= non publié. (1) Inclut l intérim. () Sur la base de l effectif ponctuel fin d année. (3) Les données portent sur plus de 87 % de l effectif du Groupe au 31 décembre 014. (4) Les acquisitions/cessions et les intérimaires ne sont pas pris en compte dans le calcul du nombre de sorties et du nombre d entrées. (5) Les données portent sur plus de 90 % de l effectif du Groupe à fin décembre 014 (enquête annuelle). (6) Part des services CVD sur total effectif : 1,1 % en 014 ; 11,5 % en 013 ; 11,8 % en 01. Les CVD, coûts variables directs, sont les collaborateurs de Schneider Electric dont les coûts impactent directement la réalisation des affaires. Ils sont assimilés aux «cols bleus». (7) Inclut les effectifs CVD Services, soit 5 % du total des CVD en 014 ; 4 % en 013 ; 33 % en 01. (8) Inclut les déplacements professionnels, exclut les trajets domicile/lieu de travail. (9) LTIR = Nombre d incidents avec jour d arrêt X /nombre d heures travaillées. Indicateur standard international comparable au Taux de Fréquence des accidents.np = Non Publié LTDR = Nombre de jours d'arrêt X 1 000/nombre d'heures travaillées. Indicateur standard international comparable au Taux de Gravité des accidents (ce dernier étant toutefois calculé par millier d'heures travaillées). MIR : Nombre d'incidents ayant nécessité un traitement médical X 1 000/nombre d'heures travaillées. (10)Les données portent sur 78 % de l'effectif du Groupe. DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 014 SCHNEIDER ELECTRIC 117

Objectifs à fin 2014 2013 2012 2011

Objectifs à fin 2014 2013 2012 2011 DÉVELOPPEMENT DURABLE Indicateurs clés de performance du baromètre Planète & Société Objectifs à fin 2014 2013 2012 2011 1. 10 % de réduction des émissions de CO 2 dans les transports 16,7 % Ÿ 14,8 % -

Plus en détail

Nos collaborateurs [+] Chiffres clés

Nos collaborateurs [+] Chiffres clés Nos collaborateurs [+] Chiffres clés 2011-2013 Effectif total Périmètre: Groupe EFFECTIFS 2010 Variation Tendanc e TOTAL PERSONNEL GERE PAR LE GROUPE: 1993 2048 2104 2106 1 0.1% TOTAL GROUPE AFD: 1625

Plus en détail

KORIAN SA. Bilan Social. Année 2015 DRH KORIAN

KORIAN SA. Bilan Social. Année 2015 DRH KORIAN KORIAN SA Bilan Social Année DRH KORIAN SOMMAIRE PARTIE I : L'EMPLOI PARTIE II - REMUNERATION ET CHARGES ACCESSOIRES PARTIE III - CONDITIONS D'HYGIENE ET DE SECURITE PARTIE IV - AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL

Plus en détail

1/ Indicateurs RH 2016 publiés sur Bouygues.com

1/ Indicateurs RH 2016 publiés sur Bouygues.com 1/ Indicateurs RH publiés sur.com Effectifs par statut Périmètre : monde 337 20 153 1 948 33 217 3 068 7 331 66 054 68 216 Cadres 257 8 737 1 317 5 785 2 377 3 250 21 723 21 787 Etam 80 5 383 547 8 587

Plus en détail

BOLLORÉ BILAN SOCIAL 2015

BOLLORÉ BILAN SOCIAL 2015 BOLLORÉ BILAN SOCIAL 2015 CHAPITRE I EMPLOI Indicateur : 11 EFFECTIFS Données des indicateurs au 31/12/2015 1.1.1 - EFFECTIF PRESENT 1.1.2 - EFFECTIF PERMANENT 1.1.3 - NOMBRE DE SALARIES LIES PAR UN CDD

Plus en détail

La prise en compte de la réalité sociale

La prise en compte de la réalité sociale Les équipes L amélioration continue de la qualité de service aux clients du Groupe repose avant tout sur les compétences et le professionnalisme des collaborateurs de Séché Environnement et sur leur implication

Plus en détail

Bilan réglementaire d émission de gaz à effet de serre 2015

Bilan réglementaire d émission de gaz à effet de serre 2015 Bilan réglementaire d émission de gaz à effet de serre 2015 conformément à l article L. 22925 du code de l environnement Schneider Electric IT France Publication décembre 2015 Emissions de l année fiscale

Plus en détail

Reporting social 2014

Reporting social 2014 Reporting social 2014 2 ENGIE Reporting social 2014 Afin de faciliter l analyse des indicateurs, et de compléter les données sociales figurant dans la partie 3.2.8 du document de référence, les indicateurs

Plus en détail

UNE TRIPLE EXPERTISE usines de traitement des eaux usées opérées

UNE TRIPLE EXPERTISE usines de traitement des eaux usées opérées 20 14 Données clés 1 UNE TRIPLE EXPERTISE conçoit et déploie des solutions pour la gestion de l eau, des déchets et de l énergie, 3 activités complémentaires et qui fonctionnent en synergie. Le Groupe

Plus en détail

2) REMUNERATIONS ET CHARGES

2) REMUNERATIONS ET CHARGES 1) EMPLOI PAGES Effectif total au 1er Janvier suivant 3 Effectif permanent au 1er Janvier suivant 3 Contrats de travail à durée déterminée 3 Effectif mensuel moyen 3 Répartition par sexe de l'effectif

Plus en détail

Bilan Social d'entreprise

Bilan Social d'entreprise Bilan Social d'entreprise Sommaire Indicateurs Page ##1 Emploi ## 11 Effectifs 4 ## 111 Effectif total au 31 décembre 4 ## 1111 Effectif total et rythme de travail au 31 décembre 4 ## 112 Effectif permanent

Plus en détail

VEOLIA DONNÉES CLÉS 2015/PÉRIMÈTRE GROUPE

VEOLIA DONNÉES CLÉS 2015/PÉRIMÈTRE GROUPE Données clés 100 millions de personnes desservies en eau potable EAU 4 245 usines de production d eau potable gérées UNE TRIPLE EXPERTISE 3 303 usines de traitement des eaux usées opérées 63 millions d

Plus en détail

Part des frais du personnel sur le budget global

Part des frais du personnel sur le budget global Rapport social de France terre d asile Février 2013 I. Part des frais du personnel sur le budget global 60 000 000,00 Part des frais du personnel sur le budget global 50 000 000,00 40 000 000,00 30 000

Plus en détail

Stratégie et perspectives

Stratégie et perspectives Stratégie et perspectives Hubert Sagnières 5 mai 2011 Le marché de l optique en 2011 Un marché encore fortement sous-pénétré Un fort potentiel de montée en gamme Émergence d un milieu de gamme rentable

Plus en détail

MODELE DE TABLEAUX DE BORD Objectif : élaborer un diagnostic préalable à un accord ou en plan d action «contrat de génération»

MODELE DE TABLEAUX DE BORD Objectif : élaborer un diagnostic préalable à un accord ou en plan d action «contrat de génération» MODELE DE TABLEAUX DE BORD Objectif : élaborer un diagnostic préalable à un accord ou en plan d action «contrat de génération» 1/ LES PYRAMIDES DES AGES A/ définition des tranches d âge âges < 20 20-25

Plus en détail

Convention Collective Nationale de l Import Export

Convention Collective Nationale de l Import Export Convention Collective Nationale de l Import Export CCN n 3100 Etude Emploi Formation Exercice 2010 Bilan de l emploi et de la formation Convention Collective Nationale de l Import Export (CCN n 3100) Méthodologie

Plus en détail

La proportion de femmes à un poste de senior management stagne au niveau mondial (24 %).

La proportion de femmes à un poste de senior management stagne au niveau mondial (24 %). La proportion de femmes à un poste de senior management stagne au niveau mondial (24 %). Paris, le 5 mars 2014 Embargo jusqu au 7 Mars 2014 A l occasion de la Journée internationale de la Femme, Grant

Plus en détail

9.10 TABLE DE CONCORDANCE DES DONNÉES SOCIALES, ENVIRONNEMENTALES ET SOCIÉTALES

9.10 TABLE DE CONCORDANCE DES DONNÉES SOCIALES, ENVIRONNEMENTALES ET SOCIÉTALES 9.10 TABLE DE CONCORDANCE DES DONNÉES SOCIALES, ENVIRONNEMENTALES ET SOCIÉTALES La quatrième édition du rapport RSE d Eurazeo comporte plusieurs Éléments d information issus des Lignes directrices de la

Plus en détail

Chiffre d affaires du T1 2016

Chiffre d affaires du T1 2016 Chiffre d affaires du T1 2016 Le 21 avril 2016 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations, établies sur la base des estimations actuelles de la

Plus en détail

CONJUGUER VALEURS MUTUALISTES ET POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES EXERCICES 2013, 2014, 2015

CONJUGUER VALEURS MUTUALISTES ET POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES EXERCICES 2013, 2014, 2015 CONJUGUER VALEURS MUTUALISTES ET POLITIQUE DÉVELOPPER LE DIALOGUE ET LA COHÉSION DANS L ENTREPRISE Réf. Grenelle : 1.c.1. L organisation du dialogue social (information / négociation / consultation) 1.c.2.

Plus en détail

MESURER ET PROGRESSER

MESURER ET PROGRESSER MESURER ET PROGRESSER GEODIS mesure sa performance RSE à travers trois prismes : le reporting sur les données environnementales et sociales, les enquêtes annuelles de satisfaction auprès des clients et

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2016 UES KORIAN FRANCE

BILAN SOCIAL 2016 UES KORIAN FRANCE BILAN SOCIAL UES KORIAN FRANCE SOMMAIRE 01 02 03 04 EMPLOI.... p. 1 FORMATION. p. 12 1.1.EFFECTIF p. 1 5.1.FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE p. 12 EFFECTIF TOTAL AU 31/12 p. 1 % DE LA MASSE SALARIALE

Plus en détail

Bilan social Direction des Ressources Humaines

Bilan social Direction des Ressources Humaines Bilan social 2015 Direction des Ressources Humaines SOMMAIRE I - EMPLOI 11 Effectif CDI/CDD 1 11.1 - Effectif total au 31 décembre 1 11.2 - Effectif en équivalence temps plein au 31 décembre 2 11.3 -

Plus en détail

Bilan Social Données du 01/01/2013 au 31/12/2013 BILAN SOCIAL

Bilan Social Données du 01/01/2013 au 31/12/2013 BILAN SOCIAL Bilan Social 2014 Données du 01/01/2013 au 31/12/2013 BILAN SOCIAL 2014 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique reconnue par les partenaires

Plus en détail

LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION (DIF)

LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION (DIF) N 79 - FORMATION N 9 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 7 juin 2005 ISSN 1769-3985 LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION (DIF) Un an après la parution de la loi n 2004-391 du 4 mai 2004 relative

Plus en détail

Absentéisme et rotation du personnel des établissements de santé antérieurement sous dotation globale sur l exercice 2011

Absentéisme et rotation du personnel des établissements de santé antérieurement sous dotation globale sur l exercice 2011 Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs de la performance (ADI) Juin 2013 Absentéisme et rotation du personnel des établissements

Plus en détail

MARCHE DE L EMPLOI SALAIRES & PART VARIABLE DES CADRES FINANCIERS. hays.fr. Pierre Moulin Hays Finance & Comptabilité

MARCHE DE L EMPLOI SALAIRES & PART VARIABLE DES CADRES FINANCIERS. hays.fr. Pierre Moulin Hays Finance & Comptabilité MARCHE DE L EMPLOI DES CADRES FINANCIERS SALAIRES & PART VARIABLE Pierre Moulin Hays Finance & Comptabilité hays.fr SOMMAIRE 1. Introduction 2. Grille de salaires au niveau national 3. Focus régional 4.

Plus en détail

EMPLOI, relations sociales et travail decent

EMPLOI, relations sociales et travail decent EMPLOI, relations sociales et travail decent Volet : Emploi La politique sociale est axée principalement sur : L emploi stable et la fidélisation salariés ; Le respect diversités ; La sécurité conditions

Plus en détail

Tableau de correspondances du rapport RSE Société Générale avec le GRI 4, Global Compact, EP 3, UNEP-FI

Tableau de correspondances du rapport RSE Société Générale avec le GRI 4, Global Compact, EP 3, UNEP-FI Tableau de correspondances du rapport RSE Société Générale 2013-2014 avec le GRI 4, Global Compact, EP 3, UNEP-FI Catégorie Indicateurs GRI 4 Document de Référence Indicateurs Art. 225 Stratégie et Analyse

Plus en détail

SOMMAIRE. 1 - Les Emplois...page 1

SOMMAIRE. 1 - Les Emplois...page 1 SOMMAIRE 1 - Les Emplois......page 1 11 Effectif... page 1 11.1 - Effectif total au 31/12 11.2 - Effectif en équivalence temps plein au 31/12 11.3 - Effectif annuel en équivalence temps plein 11.4 - Comparatif

Plus en détail

Enquête sociale FICT 2017 (Données 2016)

Enquête sociale FICT 2017 (Données 2016) Enquête sociale FICT 2017 (Données ) Entreprise : Ne pas laisser de cellule vide Code NAF : Nom du contact : Si la réponse est zéro inscrire : 0 Email : Si vous n'avez pas la réponse inscrire : N Téléphone

Plus en détail

Tableau de correspondances du Rapport RSE Société Générale avec le GRI 4, Global Compact, EP 3, UNEP-FI

Tableau de correspondances du Rapport RSE Société Générale avec le GRI 4, Global Compact, EP 3, UNEP-FI Tableau de correspondances du Rapport RSE Société Générale 2015-2016 avec le GRI 4, Global Compact, EP 3, UNEP-FI Catégorie Indicateurs GRI 4 Document de Référence Indicateurs Art. 225 Stratégie et Analyse

Plus en détail

Nos indicateurs RSE 31/03/2014. La gouvernance REPORTING RSE 2013 / GOUVERNANCE. Références indicateurs RSE. GRENELLE 2 (2012) art R

Nos indicateurs RSE 31/03/2014. La gouvernance REPORTING RSE 2013 / GOUVERNANCE. Références indicateurs RSE. GRENELLE 2 (2012) art R Nos 31/03/2014 La gouvernance REPORTING 2013 / GOUVERNANCE INDICATEURS 2013 2012 art R 225-105 OCDE GRI 4 Les Administrateurs GOUV03 1 Nombre de Caisses locales 2 129 2 116 GOUV04 Nombre d'élus - Caisses

Plus en détail

ERFORMANCE. Performances extra-financières Groupe Saur

ERFORMANCE. Performances extra-financières Groupe Saur ERFORMANCE E Performances extra-financières Groupe Saur 2015 1 NOTE METHODOLOGIQUE Le reporting du Groupe, présenté pour l exercice 2015, se base sur les lignes directrices du Global Reporting Initiative

Plus en détail

Bilan social d'entreprise 2013 L & R du C. du Travail, Arrêté du 8 décembre 1977 annexe A (secteur non soumis à arrêté spécifique)

Bilan social d'entreprise 2013 L & R du C. du Travail, Arrêté du 8 décembre 1977 annexe A (secteur non soumis à arrêté spécifique) DIRECTION GENERALE Direction des ressources humaines 9 rue Marius Grosso 69 VAULX-EN-VELIN Tél. 4 7 7 4 - Fax 4 7 7 4 Bilan social d'entreprise 3 L.33-7 & R.33-7 du C. du Travail, Arrêté du 8 décembre

Plus en détail

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE 07 Tourisme Janvier 2012 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE Au mois de janvier 2012, le nombre de touristes visitant la Polynésie française diminue de 10 % par rapport à janvier 2011. Cette baisse de fréquentation

Plus en détail

LES CHIRURGIENS DENTISTES DES CENTRES DE SANTE

LES CHIRURGIENS DENTISTES DES CENTRES DE SANTE LES CHIRURGIENS DENTISTES DES CENTRES DE SANTE Objectifs et méthodologie Cette étude a été menée par l UGEM en coopération avec l UNSAM de manière à o dresser un état des lieux des pratiques de gestion

Plus en détail

Les indicateurs sociaux du groupe Bouygues

Les indicateurs sociaux du groupe Bouygues Les indicateurs sociaux du groupe Effectifs par zone géographique au 31 décembre a Périmètre : monde France 325 20 425 1 799 34 098 2 844 7 945 67 436 71 791 Europe (hors France) 25 7 597 82 9 314 39 17

Plus en détail

Projection : Robinson, Gall. Définition : Spatiale : le cadre des cartes est un planisphère du monde. Thématique :

Projection : Robinson, Gall. Définition : Spatiale : le cadre des cartes est un planisphère du monde. Thématique : Projection : Robinson, Gall Définition : Spatiale : le cadre des cartes est un planisphère du monde Thématique : Réaliser une carte sur le marché du pétrole brut en comparant les données de réserves et

Plus en détail

AVENANT N 1 DU 29 JANVIER 2014

AVENANT N 1 DU 29 JANVIER 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3031 Convention collective nationale IDCC : 897. SERVICES DE SANTÉ AU TRAVAIL INTERENTREPRISES AVENANT N 1 DU

Plus en détail

1. Pyramide des âges des ETAM* RENAULT s.a.s. au 31 décembre 2011, par niveau UIMM ** (toutes filières)

1. Pyramide des âges des ETAM* RENAULT s.a.s. au 31 décembre 2011, par niveau UIMM ** (toutes filières) 1. Pyramide des âges des ETAM* RENAULT s.a.s. au 31 décembre 2011, par niveau UIMM ** (toutes filières) 800 700 Effectifs ETAM*** : 13104 % ETAM dans l'effectif global Renault s.a.s : 36% Age moyen des

Plus en détail

Indicateurs RSE. 1. Impact environnemental 275 du Groupe et de ses solutions. 2. Capital humain Fournisseurs

Indicateurs RSE. 1. Impact environnemental 275 du Groupe et de ses solutions. 2. Capital humain Fournisseurs Indicateurs RSE 1. Impact environnemental 275 du Groupe et de ses solutions 1.1 Certifications et dépenses environnementales 275 1.2 Matières premières et déchets 276 1.3 Énergie, émissions dans l air

Plus en détail

TRANSPORTS URBAINS. Bilan social Convention Collective Nationale des réseaux de transports publics urbains de voyageurs

TRANSPORTS URBAINS. Bilan social Convention Collective Nationale des réseaux de transports publics urbains de voyageurs TRANSPORTS URBAINS Bilan social 2016 Convention Collective Nationale des réseaux de transports publics urbains de voyageurs Édition 2017 www.utp.fr SOMMAIRE Avant-propos...4 Principales données du bilan

Plus en détail

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486)

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486) Rapport de synthèse Secteur des métiers de l Evénement Jeudi 18 septembre 2014 Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement

Plus en détail

Informations financières

Informations financières Informations financières forte au T1 à +7,8% avec un CA de 6Mds proche de la stabilité hors Buildings & Partner en croissance, Industry quasi-stable hors Infrastructure se stabilise, l activité IT est

Plus en détail

Rapport annuel de branche

Rapport annuel de branche Rapport annuel de branche des commerces employeurs de textile-habillement indépendants Données 2014 Coline LE BIHAN tél direct : 02.41.20.08.76 coline.lebihan@arcane-research.com Présentation du design

Plus en détail

GRILLE DE LECTURE DES INDICATEURS SOCIAUX DE LA MGEN

GRILLE DE LECTURE DES INDICATEURS SOCIAUX DE LA MGEN NOVEMBRE 2013 GRILLE DE LECTURE DES INDICATEURS SOCIAUX DE LA MGEN version 1 SOMMAIRE LA STRUCTURE DES EFFECTIFS L ÉVOLUTION DES EMPLOIS LA FORMATION ET LES COMPÉTENCES LA RÉMUNÉRATION GLOBALE LES CONDITIONS

Plus en détail

Faible croissance de la demande énergétique mondiale en 2011

Faible croissance de la demande énergétique mondiale en 2011 Faible croissance de la demande énergétique mondiale en 211 Forte réduction de la demande des pays de l OCDE largement compensée par la bonne santé de l économie chinoise Enerdata analyse les tendances

Plus en détail

Union européenne. Cartographie du commerce extérieur. Montant et évolution des exportations par zones et pays

Union européenne. Cartographie du commerce extérieur. Montant et évolution des exportations par zones et pays Union européenne Montant : 263,7 milliards d'euros Evolution 2014 2015 : +2,2 % Source : Douanes Données CAF/FAB hors matériel militaire - Page 1 Pays Zone euro Montant : 204,8 milliards d'euros Evolution

Plus en détail

Bilan social Transports urbains. Édition 2015

Bilan social Transports urbains.  Édition 2015 Transports urbains Bilan social (Convention Collective Nationale des réseaux de transports publics urbains de voyageurs) Édition 2015 www.utp.fr Avant-propos Ce rapport de branche a été réalisé à partir

Plus en détail

RAPPORT DE BRANCHE Du commerce de détail de livres

RAPPORT DE BRANCHE Du commerce de détail de livres Rapport financé par le GNP RAPPORT DE BRANCHE Du commerce de détail de livres Données 2013 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com Novembre 2014

Plus en détail

REPORTING SUR LES INDICATEURS RSE SOMMAIRE

REPORTING SUR LES INDICATEURS RSE SOMMAIRE REPORTING SUR LES INDICATEURS RSE SOMMAIRE 1) Indicateurs RSE globaux 2) Reporting social global 3) Reporting social par zone géographique 4) Reporting sur les métiers 5) Reporting sur la gouvernance 6)

Plus en détail

TRANSPORTS URBAINS Bilan social Convention Collective Nationale des réseaux de transports publics urbains de voyageurs

TRANSPORTS URBAINS Bilan social Convention Collective Nationale des réseaux de transports publics urbains de voyageurs TRANSPORTS URBAINS Bilan social 2015 Convention Collective Nationale des réseaux de transports publics urbains de voyageurs Édition 2016 www.utp.fr SOMMAIRE Avant-propos...4 Principales données du bilan

Plus en détail

NOTE D'INTRODUCTION 3

NOTE D'INTRODUCTION 3 NOTE D'INTRODUCTION 3 BILAN SOCIAL EUROPÉEN 2015 Le Bilan Social Européen constitue un outil de connaissance de la réalité sociale dans les différents pays européens où opère le Groupe et contribue à nourrir

Plus en détail

Social data. Données sociales

Social data. Données sociales Social data 2005 Données sociales Veolia Environmental Services, Veolia s branch specialized in waste management, and its 73,000 employees are working daily to improve the environment on the 5 continents.

Plus en détail

ENQUETE DE BRANCHE Sûreté aérienne et aéroportuaire

ENQUETE DE BRANCHE Sûreté aérienne et aéroportuaire Observatoire des Métiers de la Prévention et de la Sécurité ENQUETE DE BRANCHE Sûreté aérienne et aéroportuaire Données 2014 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2007 VERSION PROJET

BILAN SOCIAL 2007 VERSION PROJET BILAN SOCIAL 2007 1 DEFINITIONS Bilan Social : Il récapitule en un document unique les principales données chiffrées permettant d apprécier la situation de l entreprise dans le domaine social, d enregistrer

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES GROUPE

RESSOURCES HUMAINES GROUPE BILAN SOCIAL 2016 BNP PARIBAS SA 1 1 EMPLOI RESSOURCES HUMAINES GROUPE La banque d un monde qui change SOMMAIRE 3 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES p 9 14 DÉPARTS p 10

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Paris, le 24 avril 2013

Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Paris, le 24 avril 2013 1 er trimestre 2013 Poursuite des investissements de croissance Bonne résistance de l activité Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Paris, le 24 avril 2013 Jean-Pierre Duprieu Directeur

Plus en détail

Bilan social du CNES. Année Direction des Ressources Humaines, des relations Sociales et de la Communication Interne

Bilan social du CNES. Année Direction des Ressources Humaines, des relations Sociales et de la Communication Interne Bilan social du CNES Année 2014 Direction des Ressources Humaines, des relations Sociales et de la Communication Interne Page 2 sur 60 SOMMAIRE... 1 1 EMPLOI... 7 1.1 EFFECTIFS... 7 1.1.1 Effectifs au

Plus en détail

Chiffre d affaires 2015

Chiffre d affaires 2015 Chiffre d affaires 2015 CA ajusté 2015 en hausse de 14,0 % à 3 207,6 millions d euros CA organique ajusté 2015 en hausse de 4,2 % CA ajusté du 4 ème trimestre 2015 en hausse de 17,2 % à 983,9 millions

Plus en détail

THALES S.A. BILAN SOCIAL

THALES S.A. BILAN SOCIAL www.thalesgroup.com THALES S.A. BILAN SOCIAL 214-215-216 BILAN SOCIAL 216 SOCIETE T H A L E S LISTE DES ETABLISSEMENTS THALES : SIEGE SOCIAL Tour Carpe Diem 31 Place des Corolles 9298 PARIS LA DEFENSE

Plus en détail

SAINT-GOBAIN RÉSULTATS RSE LA VALIDATION EN 2015 D UN TABLEAU DE BORD SYNTHÉTIQUE

SAINT-GOBAIN RÉSULTATS RSE LA VALIDATION EN 2015 D UN TABLEAU DE BORD SYNTHÉTIQUE RÉSULTATS RSE 215 1. Résultats RSE 1.1 LA VALIDATION EN 215 D UN TABLEAU DE BORD SYNTHÉTIQUE En 214, le Groupe a revu ses priorités RSE en fonction de l évolution de sa stratégie et en impliquant ses parties

Plus en détail

NOS 4 ENGAGEMENTS DE MOYENS 1. La mise en place d une organisation permettant le déploiement de notre démarche RSE

NOS 4 ENGAGEMENTS DE MOYENS 1. La mise en place d une organisation permettant le déploiement de notre démarche RSE Notre niveau NOS 4 ENGAGEMENTS DE MOYENS 1. La mise en place d une organisation permettant le déploiement de notre démarche RSE Part des effectifs groupe couverts par un correspondant RSE Constitution

Plus en détail

Baromètre statistique 2015

Baromètre statistique 2015 SPP PREVENTION SECURITE le 27 février 2013 - Page 1 CPNE 16/06/2015 Baromètre statistique 2015 Rappel de la commande Objectif : Une actualisation des chiffres clés du panorama statistique réalisé par Opcalia

Plus en détail

RÉSULTATS EXTRA-FINANCIERS 2015

RÉSULTATS EXTRA-FINANCIERS 2015 RÉSULTATS EXTRA-FINANCIERS 2015 FAITS MARQUANTS 2015 Appel à projet de la fondation Legrand La fondation Legrand mobilise les acteurs et structures de l économie sociale et solidaire en faveur du soutien

Plus en détail

OTCex est tenue d informer ses clients sur sa politique d exécution et d obtenir leur accord sur cette politique.

OTCex est tenue d informer ses clients sur sa politique d exécution et d obtenir leur accord sur cette politique. OTCex OTCex SA - HPC SA POLITIQUE D EXECUTION DES ORDRES MAI 2015 1 INTRODUCTION Cette politique d exécution a été établie dans le cadre de la directive européenne sur les Marchés d Instruments Financiers

Plus en détail

Eléments de discussion de la négociation portant sur la sécurisation des parcours professionnels des salariés intérimaires

Eléments de discussion de la négociation portant sur la sécurisation des parcours professionnels des salariés intérimaires Eléments de discussion de la négociation portant sur la sécurisation des parcours professionnels des salariés intérimaires PREAMBULE La branche du travail temporaire se singularise par son dialogue social

Plus en détail

Baromètre Edenred-Ipsos 2016 Comprendre et améliorer le bien-être au travail. Mai 2016

Baromètre Edenred-Ipsos 2016 Comprendre et améliorer le bien-être au travail. Mai 2016 Baromètre Edenred-Ipsos 2016 Comprendre et améliorer le bien-être au travail Mai 2016 ENSEIGNEMENTS Le bien-être au travail est un enjeu croissant pour les entreprises de plus en plus confrontées à un

Plus en détail

BILAN SOCIAL Natixis SA

BILAN SOCIAL Natixis SA BILAN SOCIAL 2015 Emploi 2015 1.1 EFFECTIF 1.1.1 EFFECTIF INSCRIT AU 31/12 Effectif inscrit total 6 586 6 529 6 766 équivalent temps plein 6 316.77 6 279.10 6 520.34 1.1.1.1 DONT CONTRAT A DUREE INDETERMINEE

Plus en détail

Prévisions salariales 2014

Prévisions salariales 2014 Prévisions salariales 2014 Préparé par Aon Hewitt 1 er octobre 2013 Présenté au Conseil du patronat du Québec Aon Hewitt inc., 2013. Tous droits réservés. Ordre du jour Augmentation 2014 Résultats globaux

Plus en détail

Revenu du 3 ème trimestre Octobre 2008

Revenu du 3 ème trimestre Octobre 2008 Revenu du 3 ème trimestre 2008 28 Octobre 2008 «Certaines informations autres qu historiques contenues dans le présent document sont susceptibles de constituer des données à caractère prévisionnel («forward-looking

Plus en détail

Bilan réglementaire d émission de gaz à effet de serre 2015

Bilan réglementaire d émission de gaz à effet de serre 2015 Bilan réglementaire d émission de gaz à effet de serre 2015 Au titre de l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Schneider Electric Energy France Publication Décembre 2015 Emissions de l année

Plus en détail

Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors

Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors Branche professionnelle de la bijouterie, joaillerie, orfèvrerie et activités qui s'y rattachent Illustrations : copyright UFBJOP

Plus en détail

Période d essai : les précautions à prendre

Période d essai : les précautions à prendre FFPS Fiche pratique droit social Février 2014 Période d essai : les précautions à prendre Le recrutement d un salarié avec une période d essai n est pas un acte de gestion de personnel anodin et peut se

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3225 Convention collective nationale IDCC : 1266. PERSONNEL DES ENTREPRISES

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre 2014/2015

Bilan d émissions de gaz à effet de serre 2014/2015 Bilan d émissions de gaz à effet de serre 2014/2015 Mise à jour des données 2011/2012 dans le cadre de l application de l Art.75 de la Loi Grenelle 2 (BEGES) 1) Description de la personne morale concernée

Plus en détail

L industrie chimique. en France CHIFFRES ET IDÉES CLÉS

L industrie chimique. en France CHIFFRES ET IDÉES CLÉS L industrie chimique en France CHIFFRES ET IDÉES CLÉS L industrie chimique en chiffres un acteur majeur de la chimie mondiale 2 e 7 e rang en Europe, après l Allemagne rang des pays producteurs chimiques

Plus en détail

Les Français et le savonnage des mains après être allé aux toilettes

Les Français et le savonnage des mains après être allé aux toilettes Enquête internationale menée dans 63 pays Les Français et le savonnage des mains après être allé aux toilettes Résultats diffusés par LEVEE D EMBARGO : LUNDI 16 NOVEMBRE A 6H Contact BVA Erwan LESTROHAN

Plus en détail

Convention Collective Nationale du négoce des matériaux de construction

Convention Collective Nationale du négoce des matériaux de construction Convention Collective Nationale du négoce des matériaux de construction CCN n 3154 Les Seniors Réalisé à la demande de la Commission Paritaire Nationale pour l Emploi et la Formation Professionnelle Contact

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES GROUPE

RESSOURCES HUMAINES GROUPE BILAN SOCIAL 2015 BNP PARIBAS SA RESSOURCES HUMAINES GROUPE La banque d un monde qui change SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES p 9 14 DÉPARTS p 10 15 PROMOTIONS

Plus en détail

1. Historique du groupe Danone

1. Historique du groupe Danone Le groupe Danone est un groupe agroalimentaire français qui a pour but d'apporter la santé par l'alimentation avec l'ambition d'en faire bénéficier le plus grand nombre. 1. Historique du groupe Danone

Plus en détail

Cartographie des métiers de le mutualité

Cartographie des métiers de le mutualité Cartographie des métiers de le mutualité Etude basée sur l enquête «bilan social 2014 données 2013» M. Ejnès Rodolphe 113 rue Saint-Maur, 75011 Paris - Téléphone : 01 49 29 42 40 - www.geste.com SIRET

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2015 SAFRAN

BILAN SOCIAL 2015 SAFRAN BILAN SOCIAL SAFRAN BILAN SOCIAL La loi n 77-769 du 12 juillet 1977 fait obligation aux entreprises, comptant des établissements de plus de 300 salariés, d élaborer chaque année un bilan social pour chaque

Plus en détail

RAPPORT ECONOMIQUE ET SOCIAL 2010

RAPPORT ECONOMIQUE ET SOCIAL 2010 RAPPORT ECONOMIQUE ET SOCIAL 2010 Union nationale des Spécialistes en matériels de parcs et jardins I RAPPORT ECONOMIQUE 1/ Rappel Les données que nous vous présentons pour 2010, sont celles fournies

Plus en détail

Le profil des salariés en CDI au 31/12/2014

Le profil des salariés en CDI au 31/12/2014 1 2.2.2. Le profil des salariés en CDI au 31/12/2014 Répartition des salariés en CDI au 31/12/2014 selon le sexe 19% 7.949 salariés 81% Homme Femme 33.244 salariés Estimation croisée = Rapports de branches

Plus en détail

BILAN SOCIAL UES Nexity Promotion Construction. UES Nexity Promotion Construction

BILAN SOCIAL UES Nexity Promotion Construction. UES Nexity Promotion Construction BILAN SOCIAL UES Nexity Promotion Construction Dossier pour avis du Comité d'entreprise Direction des Ressources Humaines UES Nexity Promotion Construction Bilan Social - UES Nexity Promotion Construction

Plus en détail

INTRO. «Il est clé pour le futur de Sequana d avoir une politique RSE transparente, ambitieuse et pleinement intégrée au modèle économique du groupe.

INTRO. «Il est clé pour le futur de Sequana d avoir une politique RSE transparente, ambitieuse et pleinement intégrée au modèle économique du groupe. OADMAP RSE INTRO Depuis 2012, le groupe Sequana a mis en place une politique de Responsabilité Sociale et Environnementale commune à toutes ses activités de production (Arjowiggins) et de distribution

Plus en détail

RÉSULTATS FÉVRIER 2016 JEAN-PAUL AGON PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL

RÉSULTATS FÉVRIER 2016 JEAN-PAUL AGON PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL RÉSULTATS 2015 12 FÉVRIER 2016 JEAN-PAUL AGON PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL UNE PERFORMANCE SOLIDE UNE PERFORMANCE SOLIDE Forte croissance des ventes 3 divisions sur 4 ont surperformé leur marché Des résultats

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 OCTOBRE 2012 RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 OCTOBRE 2012 RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION 26 Octobre 2012 ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 OCTOBRE 2012 RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION I Rappel de l appréciation de la CGPME sur le document d orientation gouvernemental Il convient de

Plus en détail

BILAN SOCIAL. Rapport d égalité Hommes/Femmes VERSION PROJET

BILAN SOCIAL. Rapport d égalité Hommes/Femmes VERSION PROJET BILAN SOCIAL & Rapport d égalité Hommes/Femmes 2006 1 DEFINITIONS Bilan Social : Il récapitule en un document unique les principales données chiffrées permettant d apprécier la situation de l entreprise

Plus en détail

P. 1 SAFRAN. ICMCB 21 septembre 2012

P. 1 SAFRAN. ICMCB 21 septembre 2012 P. 1 SAFRAN ICMCB 21 septembre 2012 Présentation de SAFRAN Création : P. 2 Le groupe Safran, créé le 11 mai 2005, résulte de la fusion des groupes Snecma et Sagem Herakles, créée le 1 er mai 2012, résulte

Plus en détail

Enquête Chaînes d Activité Mondiales 2016 PME

Enquête Chaînes d Activité Mondiales 2016 PME ###ds00000002pdfedi0000000894 ^{PSTOCK=paper_0} SIREN : XXX XXX XXX RAISON SOCIALE NOM Adresse Adresse Adresse XXXXX LOCALITE Enquête Chaînes d Activité Mondiales 2016 PME Nom et coordonnées de la personne

Plus en détail

Devenir un modèle de la chimie durable

Devenir un modèle de la chimie durable Devenir un modèle de la chimie durable Jacques Kheliff Group General Manager Sustainable Development Notre réponse aux enjeux globaux : le Des enjeux globaux Changement climatique, croissance de la population

Plus en détail

Les groupes : nationalité et implantations. CNIS commission Territoires. H. Mariotte DRISS-DSE-Insee 7 novembre 2015

Les groupes : nationalité et implantations. CNIS commission Territoires. H. Mariotte DRISS-DSE-Insee 7 novembre 2015 Les groupes : nationalité et implantations CNIS commission Territoires H. Mariotte DRISS-DSE-Insee 7 novembre 2015 Un rapide historique SUR LIFI 1980 1ère enquête LIFI Page 2 Enquête à seuil : environ

Plus en détail

Les statistiques sur l'emploi agricole

Les statistiques sur l'emploi agricole CNIS Agriculture 13 avril 2005 Les statistiques sur l'emploi agricole Comparaison des données du SCEES et de la MSA 15/06/2005 M. DESRIERS - SCEES - SDSSR - Bureau Comptes Les objectifs de la présentation

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE INTERMITTENT

CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE INTERMITTENT CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE INTERMITTENT Entre les soussignés SERVICE DE REMPLACEMENT DE Dont le siège social est à N de Siret : Représenté par En sa qualité de Président de Service de Remplacement.

Plus en détail

Assurance maladie. Le travail à temps partiel pour motif thérapeutique «mi-temps thérapeutique»

Assurance maladie. Le travail à temps partiel pour motif thérapeutique «mi-temps thérapeutique» Assurance maladie Le travail à temps partiel pour motif thérapeutique «mi-temps thérapeutique» Le temps partiel pour motif thérapeutique Communément appelé «mi-temps thérapeutique», le temps partiel thérapeutique

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE LOIRE HAUTE-LOIRE RAPPORT EXTRACTION REGLEMENTAIRE BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE

CREDIT AGRICOLE LOIRE HAUTE-LOIRE RAPPORT EXTRACTION REGLEMENTAIRE BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CREDIT AGRICOLE LOIRE HAUTE-LOIRE 94 rue Bergson BP 524 42007 SAINT ETIENNE CEDEX RAPPORT EXTRACTION REGLEMENTAIRE BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE Evaluation des émissions de Gaz à Effet de

Plus en détail

Convention Collective Nationale du commerce de gros en bonneterie, lingerie, confection, mercerie, chaussures et négoces connexes

Convention Collective Nationale du commerce de gros en bonneterie, lingerie, confection, mercerie, chaussures et négoces connexes Convention Collective Nationale du commerce de gros en bonneterie, lingerie, confection, mercerie, chaussures et négoces connexes CCN n 3148 Bilan Emploi Formation Exercice 2010 Sources Les données présentées

Plus en détail