Manuel pour études sanitaires

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Manuel pour études sanitaires"

Transcription

1 Protection contre le bruit et l'incendie Hygiène de l'eau potable Systèmes d'installation Chasses d'eau apparentes Manuel pour études sanitaires Déclenchements pour chasses d'eau Geberit AquaClean Batteries de lavabos et systèmes de rinçage Raccordements des appareils et siphons Systèmes d'alimentation Systèmes d'évacuation Annexe

2 Planification sanitaire, locaux sanitaires sans obstacles, humidité, développement durable, normes Généralités 201 Geberit Duofix 237 Geberit GIS 261 Geberit Sanbloc et Combifix 287 Chasses d'eau en matière synthétique, Geberit Monolith Généralités 357 Commandes pour WC et urinoirs 375 Batteries de lavabos 403 Garnitures de baignoires et de receveurs de douche 419 Ecoulements pour douches au niveau du sol 433 Siphons 451 Généralités 471 Geberit PushFit 523 Geberit Mepla 561 Geberit Mapress acier inoxydable 587 Robinetterie de distribution et hygiène 619 Généralités 645 Geberit Silent-db Geberit PE 703 Evacuation des sols 727 Evacuation des toitures 741 Connaissances de base, prestations de garantie, prestations de service et produits 771

3 Le savoir-faire Il n'est pas nécessaire de tout savoir. Il suffit de savoir où trouver ce que l'on cherche. 4

4 Contenu Bases fondamentales de planification 1 Planification sanitaire L'avenir de la construction La planification technique du bâtiment devient toujours plus importante Définition du nombre d'appareils dans la construction d'appartements Température dans les locaux sanitaires Hauteur du local et place nécessaire dans les mansardes Définition du nombre d'appareils dans le domaine public et semi-public Place nécessaire aux appareils sanitaires Place nécessaire aux systèmes d'installation Caractéristique et dimensionnement des évidements et indications dans les plans Electro Locaux sanitaires sans obstacles Bases de planification et d'aménagement Aménagements sanitaires et robinetterie Locaux sanitaires Check-list pour la planification d'une salle de bains sans obstacles Humidité Formation d'eau de condensation Développement durable Geberit et le développement durable Contribution écologique des produits Geberit Reprise des appareils électriques Directives et recommandations en matière de construction durable en Suisse Normes Normes, lois, directives et instructions valables en Suisse

5 Planification sanitaire - L'avenir de la construction 1 Planification sanitaire La construction moderne est caractérisée par des déroulements complexes et l'engrenage des différents genres de travaux. Une bonne collaboration entre l'architecte, le planificateur sanitaire et l'installateur sanitaire constitue un gage de réussite. Pour parvenir à cette réussite, la base est déjà fixée lors de la planification de l'ébauche. Ici, les jalons pour un plan de fonctionnement et un aménagement intéressant de la construction sont posés - ceci inclus également le domaine du sanitaire. D'importantes règles fondamentales et des aides contenues dans ce chapitre sont destinées à faciliter la planification sanitaire architectonique. 1.1 L'avenir de la construction Avec ce manuel pour études sanitaires, Geberit désire apporter sa contribution à une planification sanitaire efficiente ainsi que clarifier et simplifier considérablement les indications destinées aux planificateurs et aux installateurs. La mutation des structures et les changements économiques dans la construction exigent, de la part des architectes et des planificateurs, mais également de la part des maîtres de l'ouvrage, des installateurs ou de l'industrie, une modification de la façon de penser dans le processus de la construction ainsi que des stratégies nouvelles et futuristes. Un potentiel de développement considérable se situe dans la technique du bâtiment Avec moins de 10 pour-cent, la part aux frais de construction de la technique sanitaire est minime, mais toutefois suffisante pour vous compliquer l'existence. A l'aide de concepts et de produits novateurs, il convient de saisir la chance pour la technique du bâtiment en facilitant le déroulement de la construction par des technologies et procédés nouveaux. La décartellisation des points de jonction à l'aide de systèmes globaux et un minimum de coordination permettent des constructions plus avantageuses, plus courtes et conformes aux normes. En qualité de fabricant leader en technique sanitaire, il est un devoir pour Geberit de participer à l'avenir et aux technologies de la construction, par la création de nouveaux concepts et systèmes globaux tels que le système Geberit GIS ou Geberit Duofix Devoirs et réponses pour les futures constructions Tout spécialement pour l'architecte, la technique du bâtiment représente une course entre la planification la plus simple possible et un devoir complexe. Les rapports entre les différents corps de métier sont souvent reconnus tardivement ou parfois pas du tout. Ceci commence déjà lors de l'aménagement du local sanitaire, un domaine classique pour l'architecte. La connaissance des dimensions exactes des parois en applique est importante, afin de pouvoir planifier soigneusement dans le but de donner des indications exactes au planificateur sanitaire. Dans la phase de planification déjà, les systèmes d'installation dans la construction légère permettent un aménagement flexible du plan et offrent de toutes nouvelles marges de manoeuvre pour l'aménagement de la salle de bains Satisfait à la norme sans planification supplémentaire Dans une exécution conventionnelle, le respect de la protection incendie, de la protection contre le bruit, de la statique et de la protection contre l'humidité est uniquement assuré par des travaux de planification et de soumission élaborés. Ceci concerne aussi bien l'architecte, p. ex. lors de la réalisation de la paroi en applique, que le planificateur sanitaire lors du choix des composants de protection contre le bruit et de protection incendie pour les systèmes de conduite. Pour les installations de parois en applique classiques, qu'elles soient de construction massive ou légère, l'architecte doit garantir la protection contre le bruit et la protection incendie exigées dans le domaine des parois en applique. Avec les systèmes d'installation Geberit GIS et Duofix globaux et certifiés, les exigences envers le maître de l'ouvrage et les autorités sont remplies Economie de temps et sécurité des coûts grâce à une coordination allégée Dans le domaine du sanitaire, le travail de coordination est très important et exige beaucoup de planification et de communication entre les intéressés à la construction. 1.2 La planification technique du bâtiment devient toujours plus importante Lors de constructions neuves et de rénovations, un facteur important dans le processus de planification et de construction est une technique du bâtiment soigneusement planifiée. Dans la phase primaire du processus de planification, il est du devoir de l'architecte de collaborer avec le planificateur sanitaire, afin d'assurer sur le chantier une parfaite coordination entre les différents corps de métier. 6

6 Planification sanitaire - La planification technique du bâtiment devient toujours plus importante Peintre Carreleur Nettoyeur Installateur sanitaire Modernisation d'une salle de bain Maçonnerie/ construction légère Chauffage/ ventilation Isolation thermique et contre la condensation Les systèmes complets optimisent le déroulement de la construction Une solution efficiente lors de la coordination du déroulement de la construction dans le domaine du sanitaire est offerte par les systèmes complets destinés à l'installation de la gaine technique et de la paroi en applique dans la construction légère. L'unité composée du système porteur, des éléments sanitaires, de l'alimentation et de l'évacuation peut être posée dans la rénovation et la construction neuve. Il est toujours plus important pour les architectes de pouvoir planifier l'ensemble des travaux en connaissance de cause et de reconnaître et maîtriser les difficultés assez tôt. Les potentiels d'amélioration se situent tout particulièrement dans le domaine de la planification sanitaire. Avec des techniques et des systèmes novateurs de qualité élevée, les architectes peuvent satisfaire aux futures exigences. Tailleur de pierre Isolation contre l'humidité Electricien Vitrier Menuisier Fig. 1: Corps de métier intéressés à une rénovation de salle de bains A la différence p. ex. de la construction en béton préfabriqué avec des éléments de façade et d'escaliers standardisés, l'installation sanitaire est aujourd'hui encore souvent réalisée sur le chantier. Des systèmes permettant un montage facile, préfabriqués industriellement ou de manière artisanale, qui offrent une marge de manoeuvre suffisante pour une planification individuelle et une application diversifiée, sont demandés. Et par la même, la mutation de la séparation classique des corps de métier de la technique du bâtiment en faveur d'un procédé de partage du travail. Les systèmes complets Geberit GIS et Geberit Duofix en sont un exemple concret. Pour le maître de l'ouvrage, ce facteur se compte en argent comptant. Pour un système de construction certifié, il sera tenu compte des arguments importants suivants: Economie du temps de construction Réduction du travail de coordination Sécurité des coûts et des calculs Garantie des délais Amélioration de la qualité 7

7 Planification sanitaire - Définition du nombre d'appareils dans la construction d'appartements 1.3 Définition du nombre d'appareils dans la construction d'appartements Le nombre et la dimension des locaux sanitaires dépendent du nombre de personnes, pour lesquelles l'objet concerné ou les aménagements prévus sont planifiés. En plus des exigences en matière de planification, il convient de tenir compte du genre de construction. Pour plus de 3 personnes, la pose d'au moins un lavabo double est recommandée. Le tableau 1 donne un aperçu sur la définition du nombre d'appareils sanitaires. Ces données émanent de valeurs littéraires ainsi que des expériences pratiques de Geberit. Tableau 1: Définition du nombre d'appareils par degré de confort dans la construction d'appartements (recommandation Geberit) WC Lavabo Baignoire Douche Urinoir Evier Lave-vaisselle Lave-linge par appartement Sèche-linge par appartement WC L B D U Ev Lv LI TO Immeuble locatif, standing minimal Immeuble locatif, standing moyen Appartements en copropriété, villa familiale, standing élevé

8 Planification sanitaire - Température dans les locaux sanitaires 1.4 Température dans les locaux sanitaires Pour des raisons de confort, la température de l'air ambiant dans les salles de bains doit être plus élevée que dans les autres locaux de séjour. Elle devrait se situer entre 22 C et 24 C. La salle de bains est un local tout particulièrement chargé d'humidité. Il convient de prévoir des mesures de ventilation appropriées. Appartements privés Salles de bains C Locaux de WC 20 C Bâtiments publics 18 C 1.5 Hauteur du local et place nécessaire dans les mansardes Les locaux de séjour dans les mansardes devraient présenter une hauteur d'au moins 2.30 m au-dessus de la moitié de la surface de base. Pour le placement d'une installation de WC dans une mansarde, il convient de respecter les cotes minimales y relatives >_ Fig. 2: X Hauteur du local dans la zone verticale des WC pour les mansardes X 9

9 Planification sanitaire - Définition du nombre d'appareils dans le domaine public et semi-public 1.6 Définition du nombre d'appareils dans le domaine public et semi-public Tableau 2: Définition du nombre d'appareils sanitaires (recommandation Geberit) WC handicapés WC Lavabo Urinoir Douche Nombre de personnes Bâtiment culturel (cinéma, théâtre, musée) Bâtiment scolaire Bâtiment administratif

10 Planification sanitaire - Définition du nombre d'appareils dans le domaine public et semi-public WC WC handicapés Lavabo Urinoir Douche Nombre de personnes Bâtiment sportif Bâtiment industriel Restaurant

11 Planification sanitaire - Place nécessaire aux appareils sanitaires 1.7 Place nécessaire aux appareils sanitaires Tableau 3: Place nécessaire et surface de mouvement Cotes MD MI MK WC (encastré) AA A B BB A B AA BB Douche AA A B BB Cotes MD MI MK A B AA BB WC (apparent) AA A B BB A B AA BB Bidet AA A B BB A B AA BB Lavabo AA A B A B AA BB Evier AA A B A B AA BB BB BB Urinoir AA A B BB A B AA BB A: Largeur des appareils B: Profondeur des appareils AA/BB: Surface de mouvement MD: Cote moyenne MI: Cote minimale MK: Cote confortable Baignoire A AA B BB A B AA BB i Remarque Pour les installations complètes Geberit AquaClean, seule l'exécution " MK " est possible. Faute de quoi, l'ouverture du tiroir comprenant le filtre à charbon actif / liquide de nettoyage de la buse ne pourrait pas s'effectuer! 12

12 Planification sanitaire - Place nécessaire aux appareils sanitaires Tableau 4: UP320 Place nécessaire aux WC et hauteurs de dépôt UP WC suspendu Céramique Laufon Moderna WC suspendu Céramique Laufon Moderna WC suspendu Céramique Laufon Moderna Compact WC suspendu Céramique Laufon Moderna Compact AP128 et AP WC suspendu pour personnes handicapées Céramique Laufon Libertyline 67 WC suspendu Céramique Laufon Moderna AP Geberit AquaClean 8000 / Geberit AquaClean 8000plus UP 73.3 Geberit AquaClean 8000plus AP 13

13 Planification sanitaire - Place nécessaire aux appareils sanitaires Tableau 5: Distances de l'axe et du mur des appareils sanitaires Cotes MD MI MK WC, lavabo et baignoire CL T M MM M1 T T T M MM L M WC, lavabo double et baignoire CL T T1 M MM1 MM2 M1 T T M M L MM MM 2 * * Dépend du modèle du lavabo double WC et lavabo CL T T1 T T M MM M M MM WC et lave-mains M2 M1 L T M3 WC d'angle T T1 M4 L T CL T T M M M M T M Douche et lavabo T1 M L M1 T Cotes MD MI MK CL T T M M Installation de WC en série T T T T1 M MM M MM MM etc Installation d'urinoirs en série T T T1 T M MM M MM MM MM etc Surface de mouvement: Installation de lavabos en série T T T T M MM M MM MM MM etc Surface de mouvement: T T 1 = La profondeur de la paroi en applique à hauteur partielle / hauteur du local est, selon l'équipement de la gaine, de plus de 25 cm L: Longueur du local T: Profondeur du local T 1 : Profondeur du local dans la zone de la paroi en applique M: Distance entre la paroi et l'axe de l'appareil MM: Axe-Axe de l'appareil MD: Cote moyenne MI: Cote minimale MK: Cote confortable M M M M T= min.35 T M M= M= min.35 min.35 Avec colonne de chute 14

14 Planification sanitaire - Place nécessaire aux systèmes d'installation 1.8 Place nécessaire aux systèmes d'installation Grâce à une planification simple, un déroulement optimal de la construction et une sécurité éprouvée en matière de protection contre le bruit et de protection incendie, les systèmes d'installation sont à la pointe de la technique. Les conditions sont à remplir lors de la planification du bâtiment resp. des locaux sanitaires Exemples d'exécution Exemple de la dimension de la paroi en applique et de l'orifice dans la dalle supérieure pour trois étages complets: Equipement 1: Equipement 2: Bain / WC 70 évacuation, alimentation, chauffage évacuation, alimentation, chauffage, ventilation Exemple pour le calcul des dimensions minimales de la paroi en applique et des orifices dans la dalle supérieure Equipement: évacuation, alimentation, chauffage A A Fig. 6: Plan avec équipement 1 Fig. 3: Détail sans croisement de conduites Fig. 7: Equipement 1 Dimension de la paroi en applique et de l'orifice dans la dalle supérieure Fig. 4: Détail avec croisement de conduites Fig. 5: Coupe A - A Détail de fixation du système d'installation Duofix ou GIS à côté de l'orifice de la dalle supérieure Fig. 8: Equipement 2 Dimension de la paroi en applique et de l'orifice dans la dalle supérieure 15

15 Planification sanitaire - Place nécessaire aux systèmes d'installation WC séparé Bain / WC / Appareils de lavage 70 Fig. 9: Plan avec équipement Fig. 12: Plan avec équipement Fig. 10: Equipement de la gaine 1 Dimension de la paroi en applique et de l'orifice dans la dalle supérieure Fig. 13: Equipement 1 Dimension de la paroi en applique et de l'orifice dans la dalle supérieure Fig. 11: Equipement de la gaine 2 Dimension de la paroi en applique et de l'orifice dans la dalle supérieure Fig. 14: Equipement 2 Dimension de la paroi en applique et de l'orifice dans la dalle supérieure 16

16 Planification sanitaire - Caractéristique et dimensionnement des évidements et indications dans les plans 1.9 Caractéristique et dimensionnement des évidements et indications dans les plans Bases fondamentales Les évidements sont représentés sur les plans conformément à la norme SIA 410/2. L'objectif est d'uniformiser la caractéristique et le dimensionnement des évidements dans les plans. En règle générale, les évidements sont uniquement indiqués et dimensionnés dans les plans. Les évidements réservés dans une dalle s'indiquent sur le plan d'étage situé immédiatement au-dessous de cette dalle. Les évidements réservés dans le sol fini et sa sousconstruction s'indiquent sur le plan d'étage auquel ce sol fini appartient. Les évidements réservés dans une semelle de fondation ou dans un radier s'indiquent dans les plans de fondation Extrait de la norme Caractéristique des évidements Pour les évidements, on différenciera entre orifices et entailles dans des parois, dalles, sous-constructions de sol fini et fondations. Sont désignés par évidements de fondation, des orifices et des entailles dans des semelles isolées, des semelles filantes et des radiers. 2 e ET a b c d 1 e ET REZ e f a b=d Fig. 15: Distinction entre la construction de la dalle supérieure et la construction du sol a Construction du sol b Dalle supérieure statiquement portante c Dalle supérieure statiquement non-portante d Construction de la dalle supérieure e Terrain f Espace creux 1 e ET a OS ES REZ ED en bas ED en haut OD Fig. 16: b Inscriptions des évidements dans les dalles supérieures (b) et les constructions de sol (a) 17

17 Planification sanitaire - Caractéristique et dimensionnement des évidements et indications dans les plans Tableau 6: Indication, symbole, signe conventionnel et couleur conventionnelle selon SIA 410/2 Indication (en toutes lettres) Orifice dans la paroi Symbole (en lettres majuscules) OP Signe conventionnel (dessiné à l'échelle) Couleur conventionnelle brun Orifice dans la dalle supérieure OD jaune Orifice Orifice dans le sol OS jaune Orifice dans une fondation OF jaune Tube-manchon / dans une paroi TP brun Tube-manchon / dans la dalle supérieure (coupe verticale) (plan) TD jaune Tube-manchon Tube-manchon / dans le sol (coupe verticale) (plan) TS jaune Tube-manchon / dans une fondation (coupe verticale) (plan) TF jaune Entaille dans une paroi EP brun Entaille / dans la face supérieure de la dalle supérieure ED jaune Entaille Entaille / dans la face inférieure de la dalle supérieure ED jaune Entaille dans le sol ES jaune Entaille dans une fondation EF jaune Murage Murage d'un évidement (effectué après la pose des installations dans ledit évidement) MU brun Tableau 7: Description des évidements Type d'évidement Dans des ouvrages horizontaux tels que: dalles / sols / radiers Dans des ouvrages verticaux tels que: murs / fondations Orifice largeur / longueur largeur / hauteur situation (cote au bord supérieur de l'orifice) Tube-manchon (orifice) Entaille ø intérieur / ø extérieur / longueur du tubemanchon matériau longueur / largeur / profondeur situation (cote au bord supérieur de l'entaille) ø intérieur / ø extérieur / longueur du tubemanchon situation (cote à l'axe du tubemanchon) matériau largeur / profondeur / hauteur situation (cote au bord supérieur de l'entaille) Symboles des installations Type d'installation Symbole Couleur conventionnelle Installations sanitaires S vert Installations de chauffage H rouge Installations de ventilation CL bleu Installations électriques E bleu Installations de climatisation CL bleu Installations de réfrigération K vert 18

18 Planification sanitaire - Caractéristique et dimensionnement des évidements et indications dans les plans Cotes horizontales Dans les plans d'ouvrages nouveaux comme dans ceux des transformations, toute cote d'attache horizontale doit partir et aboutir au plus proche bord latéral de l'évidement resp. à l'axe du tube lorsqu'il s'agit d'un tube-manchon. De tels points fixes sont des ouvrages (non enduits, non revêtus) appartenant au gros oeuvre des bâtiments neufs et des transformations, tels que murs porteurs, murs mitoyens, parois de gaines d'ascenseur, parois de cages d'escaliers, colonnes ou piliers. Il doit s'agir d'ouvrages bien apparents. Caractéristique et dimensionnement des évidements dans les plans, exemple d'exécution 25 OD OP TP Acier Cotes verticales Dans les plans des ouvrages nouveaux comme dans ceux des transformations, toute cote d'attache doit partir du repère des niveaux ± et aboutir au bord supérieur de l'évidement resp. à l'axe du tube lorsqu'il s'agit d'un tube-manchon. On indiquera également la cote de niveau du bord supérieur d'un évidement, le cas échéant celle de l'axe du tube-manchon. 55 OP 25 OD OP 25 OP EP Unités de mesure Fig. 18: Plan d'évidements Les unités utilisées pour coter les évidements sont en principe les mêmes que celles des plans dans lesquels ces évidements figurent OP 40 OD TP Exemple d'exécution Acier EP 25 6 Fig. 19: Projection des évidements Fig. 17: Plan d'exécution 19

19 Planification sanitaire - Caractéristique et dimensionnement des évidements et indications dans les plans Conduites noyées dans le béton Pour les installations destinées à être noyées dans le béton, les règles suivantes sont à observer: Les installations destinées à être noyées dans le béton d'une dalle armée portante doivent figurer sur le plan de l'étage situé immédiatement au-dessous de cette dalle. Il en est de même des dalles d'un autre type, ainsi que des plafonds Les installations destinées à être posées ou noyées dans la sous-construction d'un sol fini ou noyées dans un radier de fondation doivent figurer sur le plan de l'étage auquel cette sous-construction ou ce radier appartient Si des exigences en matière de protection contre le bruit doivent être satisfaites, il convient de bétonner les tuyaux Silent-db20 Plan pour incorporés (conduites d'évacuation) Représentation La projection des conduites dessinées se rapporte au bord supérieur du sol brut jusqu'au bord supérieur de la dalle brute. La direction de la pièce peut être indiquée par les abréviations "bno" (contre en haut) resp. "bnu" (contre en bas) ou avec les traits indicateurs à 45 (20). Cotation Tous les tronçons de conduite posés à la verticale sont à dimensionner avec un axe X et Y. La référence de la cote doit uniquement être appliquée sur des éléments de construction visibles. Caractéristique et dimensionnement dans les plans des conduites noyées dans le béton B DN 50 (Ø 56) 183 DN 50 (Ø 56) DN 50 (Ø 56) WT WT A A Fig. 20: Plan pour incorporés Conduite d'évacuation noyée dans la dalle du sous-sol, matériau polyéthylène A Raccordement des appareils coude vers le haut (bno) B Orifice dans un couplage (bnu) Toutes les conduites avec une pente d'au moins 1 %. 20

20 Planification sanitaire - Electro 1.10 Electro Marques de conformité et de sécurité Bases fondamentales Marque de conformité européenne Marque de sécurité suisse Les travaux dans le domaine de la tension 230 Volt et des installations de courants forts sont à exécuter exclusivement par du personnel en possession d'une formation appropriée! Il convient de respecter les prescriptions en vigueur. Marque de conformité suisse Marque de qualité et de conformité suisse Prescriptions Contrôles de sécurité Toutes les commandes d'urinoirs, de lavabos et de WC sont à contrôler en matière d'immunité et d'émission EMW ainsi que de sécurité. Mise à terre Les actuelles commandes d'urinoirs, de lavabos et de WC sont munies d'une double isolation. Une mise à terre n'est de ce fait pas nécessaire. Pour les Geberit AquaClean et les garnitures électromagnétiques des chasses d'eau, une mise à terre est indispensable. Disjoncteur à courant de défaut Notions Code IP Est un système de description, permettant d'indiquer le degré de protection par un boîtier empêchant l'accès à des éléments dangereux, la pénétration de corps étrangers solides et / ou la pénétration d'eau et de donner des informations complémentaires inhérentes à une telle protection (DIN VDE 470-1). Type de protection (degré de protection) Etendue de la protection par un boîtier empêchant l'accès à des éléments dangereux, la pénétration de corps étrangers solides et / ou la pénétration d'eau (DIN VDE 470-1). Dans les constructions neuves, les installations électriques dans les salles de bains et les WC sont protégées par un disjoncteur à courant de défaut (FI). Compensation de potentialité Toutes les conduites conductrices (conduites d'alimentation et d'évacuation métalliques) doivent être équipées d'un compensateur de potentialité. En raison de leurs composants spécifiques au système, le Geberit GIS et le Geberit Duofix ne nécessitent pas de compensateur de potentialité. Les systèmes d'alimentation en eau potable Geberit Mepla et PushFit ainsi que les systèmes d'évacuation Geberit PE et Silent-db20 ne sont pas des systèmes de conduite conducteurs et ne nécessitent de ce fait pas de mise à terre. 21

21 Planification sanitaire - Electro Tableau 8: Aperçu des types de protection IP Symbole Signification Type de protection IP IP X0 protégé contre les gouttes IP X1 et IP X2 d'eau protégé contre la vaporisation IP X3 et contre la pluie Le raccordement de la prise électrique doit s'effectuer avec un disjoncteur à courant de défaut et correspondre au moins au type de protection IP X4. Raccordement électrique pour les installations complètes Geberit AquaClean Indications du raccordement électrique pour une hauteur de raccordement à l'écoulement de 23 cm sur sol fini protégé contre la projection d'eau IP X4 protégé contre les jets d'eau IP X5... bar... m protégé contre l'immersion et la mise en eau, étanche à l'eau protégé contre l'immersion, étanche à la pression d'eau protégé contre la poussière étanche à la poussière IP X6 et IP X7 IP X8 IP 5X IP 6X Position de la prise électrique pour un Geberit AquaClean 8000 / 8000plus UP 23 0 Position de la prise électrique pour un Geberit AquaClean 8000plus AP suspendu Position de la prise électrique pour un Geberit AquaClean 8000plus AP au sol Le symbole inhérent au type de protection est composé des lettres IP et est suivi de deux chiffres indiquant le degré de protection. Exemple: IP 21. 1er chiffre = Protection contre les contacts accidentels et les corps étrangers 2ème chiffre = Protection contre l'eau Pour les éléments d'installation Geberit, le raccordement électrique peut être réalisé à l'intérieur de l'éléments d'installation à l'aide de l'élément de construction No. Art Raccordement électrique pour les sièges de WC adaptables Geberit AquaClean Classes de protection Exécution d'un matériel électrique réparti en différentes classes contre les courants corporels dangereux (DIN VDE 106-1) Classe de protection I, appareils avec un raccordement au conducteur de protection Classe de protection II, appareils avec isolation Classe de protection III, appareils pour basse tension de protection Installation électrique Une prise est nécessaire pour chaque installation de WC. En matière de confort dans la salle de bains, l'architecte ou le maître de l'ouvrage se réfère souvent aux besoins actuels. Et très rapidement, le désir d'un confort supplémentaire se fait sentir. Si une prise électrique est déjà installée à proximité du WC, ce désir est facilement réalisable, sans pour autant devoir ultérieurement créer un raccordement électrique. L'installation de la prise électrique des aménagements nécessitant un raccordement électrique, p. ex. Geberit AquaClean, doit s'effectuer selon DIN VDE 0100, partie 701 et la SSE et doit uniquement se situer dans la zone de protection 3 ou en dehors des zones à protéger. Position de la prise électrique pour une chasse d'eau apparente Couleurs des câbles électriques Position de la prise électrique pour une chasse d'eau encastrée Aujourd'hui Ancienne installation L1 Phase 1 noir rouge L2 Phase 2 rouge noir L3 Phase 3 blanc blanc N Minima de tension bleu clair jaune PE Conducteur de protection vert-jaune vert-jaune 22

22 Planification sanitaire - Electro Zone de protection dans les locaux humides Ce paragraphe est consacré aux bases fondamentales nécessaires aux architectes, afin de disposer resp. de choisir p. ex. les prises de courant et les interrupteurs dans les règles de l'art. Pour les installations critiques, telles que Whirlpools et douches d'urgence ou équipements électriques pour personnes handicapées, si l'expérience professionnelle fait défaut, il convient dès le départ de confier ces travaux au spécialiste en électricité. La base fondamentale valable est la version DIN VDE de février 2002, laquelle a été modifiée en La norme s'applique aux locaux destinés au bain et / ou à la douche de personnes et dans lesquels les équipements de bain et de douche sont disposés de manière fixe. Parmi ces locaux, on compte également les locaux disposant d'équipements de bain, de douche ou de Whirlpool préfabriqués en usine ou des coins de douche pour lesquels aucun receveur de douche n'est disponible. Elle n'est pas valable pour les locaux avec douches étant uniquement utilisés en cas d'urgences, p. ex. douches d'urgence dans les laboratoires. Les rideaux de douche, les parois de séparation de douche fixées à l'aide de tampons ou les parois de séparation rabattables (pour autant qu'ils fassent p. ex. partie intégrante du receveur de douche préfabriqué) ne constituent pas des délimitations. Egalement le revêtement de la baignoire ou du receveur de douche, qu'il soit muré ou facilement démontable, ne délimite pas la zone 1, c'est-à-dire que sous la baignoire ou le receveur de douche, il existe une zone 1. Exigences générales Pour des raisons de diminution de la résistance électrique du corps humain et de son rapport avec le potentiel terrestre, il faut compter, dans les zones comprenant des aménagements de bain et de douche, avec une probabilité élevée de l'apparition d'un courant corporel dangereux. Selon le degré de danger, la norme divise les locaux équipés de baignoires et de receveurs de douche en quatre zones (zone 0, 1, 2, 3) et fixe des exigences différentes du point de vue du choix de l'aménagement des installations électriques fixes. Les zones se rapportent uniquement au local équipé de baignoire ou de douche et se terminent à l'ouverture de passage (porte). Pour les locaux de bains et de douches, il convient de respecter les zones de protection VDE Fig. 22: Zone de protection pour la baignoire Fig. 23: Zone de protection pour la douche Fig. 21: Zones de protection 0, 1, 2 et 3 Il existe la zone 0, qui englobe l'intérieur de la baignoire ou du receveur de douche et deux zones supplémentaires pouvant être délimitées par des plafonds, des mansardes, des parois et des séparations fixes. Les séparations fixes sont des parois pouvant uniquement être éliminées par des mesures inhérentes à la construction. 23

23 Planification sanitaire - Electro Zone 0 La zone 0 correspond à l'intérieur de la baignoire ou du receveur de douche. Pour les douches sans receveur la zone 0 est sans objet. Aucun appareil électrique ne doit être monté dans la zone 0. Seuls des consommables avec raccordement fixe et type de protection d'au minimum IP X7 peuvent être montés. Conformément aux instructions du fabricant, ceux-ci doivent expressément être agréés pour l'application dans la zone 0 et être équipés des mesures de protection SELV avec une tension nominale allant jusqu'à AC 12 V ou jusqu'à DC 30 V, p. ex. petites luminaires dans la paroi. Zone 1 Cette zone est délimitée par: le sol fini et les surfaces horizontales de 225 cm de haut au-dessus du sol fini les surfaces verticales aux bords extérieurs de la baignoire ou du receveur de douche. Pour les baignoires ou les receveurs de douche murés dans la surface verticale au bord intérieur de la baignoire ou du receveur de douche. un rayon de 120 cm autour du pommeau de douche fixe pour les douches sans receveur. Si le pommeau de douche est flexible, les 120 cm sont définis à partir du mitigeur de la douche. Dans la zone 1, seuls les consommables suivants, montés et raccordés de manière fixe conformément aux instructions du fabricant et selon le type de protection IP X4, peuvent être installés: Installations Whirlpool Pompes de douche Consommables pour ventilation Sèche-linge à main Chauffe-eau Les consommables équipés des mesures de protection SELV ou PELV avec une tension nominale allant jusqu'à AC 25 V ou jusqu'à DC 60 V Zone 2 Cette zone est délimitée par: le sol fini et les surfaces horizontales de 225 cm de haut au-dessus du sol fini les surfaces verticales situées à la limite de la zone 1 et les surfaces parallèles à une distance de 60 cm Pour les douches sans receveur la zone 2 n'est pas déterminée. Dans la zone 2, tous les produits d'exploitation / consommables peuvent être montés, type de protection au minimum IP X4 i En ce qui concerne les lavabos, WC et équipements sanitaires similaires, aucune zone de protection n'est déterminée, car on part du principe qu'en l'occurrence, la personne ne se tient pas dans l'eau lorsqu'elle tient un consommable électrique dans la main et qu'elle pourrait le cas échéant le laisser tomber dans l'eau. Zone 3 Remarque Les interrupteurs, les prises de courant de sécurité et les armoires de toilette avec prises de courant intégrées ne sont pas autorisés dans les zones 0-2! Font exception dans la zone 2, les unités de prises de courant pour rasoirs électriques selon DIN EN (VDE 0570, partie 2-5) et les interrupteurs intégrés dans les consommables. En outre, dans les zones 1 et 2, les prises de courant sont équipées des circuits électriques SELV ou PELV jusqu'à AC 25 V resp. DC 60 V. Les zones de protection 1 et 3 sont séparées par la zone de protection 2 (60 cm de largeur et 225 cm de hauteur sur sol fini). Dans la zone de protection 3, les prises de courant sont admises, pour autant que des systèmes conducteurs de protection appropriés soient utilisés, p. ex. lorsque la prise de courant est assurée par un disjoncteur à courant de défaut (disjoncteur de sécurité FI) DIN / VDE 0664, correspondant au type de protection d'au moins IP X4. 24

24 Planification sanitaire - Electro Compensation de potentialité Tous les composants étrangers conductibles, qui sont intégrés dans un local avec baignoire ou douche, ne doivent pas être inclus dans la compensation de potentialité supplémentaire, mais uniquement les composants pour: Alimentation en eau et évacuation Chauffage et climatisation Gaz Les composants énumérés sont à assembler entre eux à l'aide d'un conducteur d'équipotentialité. En outre, il convient une fois de procéder à un assemblage par l'intermédiaire du conducteur d'équipotentialité avec une barre conductrice de protection dans le distributeur de l'installation ou avec une barre de compensation principale de potentialité. La section minimale pour ce conducteur d'équipotentialité est de 4 mm 2 Cu (pour les câbles isolés, il convient d'utiliser un fil conducteur de couleur vert-jaune) L'intégration de baignoires ou de receveurs de douche conductibles n'est plus exigée. Ceci n'exclut toutefois pas que, des baignoires ou des receveurs de douche et également d'autres composants conductibles, non énumérés dans la présente, peuvent continuer à être introduits. Lors de travaux de rénovation, une compensation de potentialité existante ne doit pas être éliminée et doit, le cas échéant, être rétablie p. ex. lors du remplacement d'une baignoire ou d'un receveur de douche. Fig. 24: min. 60cm Exemple de zone de protection d'une installation de WC à côté d'une baignoire min. 60cm Prise électrique Exigence et montage des prises électriques L'exigence que, dans les locaux équipés de baignoires ou de receveurs de douche, la prise de courant ne puisse pas être en contact avec les utilisateurs de ces équipements, est considérée comme étant respectée lorsque: La prise de courant disposée à la paroi, sur la partie extérieure ou dans le compartiment ouvert de l'armoire de toilette, présente une distance à l'horizontale d'au moins 60 cm avec le bord extérieur de la baignoire ou du receveur de douche. La prise de courant disposée dans l'armoire, derrière une porte s'ouvrant contre la baignoire ou le receveur de douche - en tenant compte de l'obstacle présenté par la porte - présente une distance à l'horizontale d'au moins 60 cm avec le bord extérieur de la baignoire ou du receveur de douche. Ces dispositions sont également valables pour les enrouleurs de câble automatiques avec prises mobiles de connexion dans l'état enroulé ainsi que pour les disjoncteurs de surcharge montés dans l'armoire. Ces dispositions sont également valables sans limites pour les prises de courant avec disjoncteur à courant de défaut (FI), prises au réseau et transformateurs de 30 voltampères et similaires montés en série. Fig. 25: Exemple de zone de protection d'une armoire de toilette à côté d'un receveur de douche Les matériaux électriques doivent satisfaire au moins aux types de protection suivants: Dans la zone 0: IP X7 Dans les zones 1 et 2: IP X4, sauf s'ils sont disposés au-dessus du plus haut niveau de chaque pommeau de douche fixe, dans ce cas l'ip X2 peut être utilisé. Dans tous les cas, là où de l'eau est giclée, p. ex. pour le nettoyage dans les bains publics: IP X5. Dans la zone 3: En cas de nettoyages effectués dans les bains publics avec un jet d'eau: IP X5 Remarque: Les bains publics sont des bains avec douches destinés à la collectivité dans les écoles, les usines, les associations sportives etc. 25

25 Planification sanitaire - Electro Exigences pour les Geberit AquaClean Les Geberit AquaClean correspondent au type de protection IP X4 et peuvent être montés dans la zone 2. La prise de courant afférente doit alors être disposée de manière à ce qu'elle se situe en dehors des zones 0-2. (Distance du rebord de la baignoire ou du receveur de douche, au moins 60 cm). Exception: Si le raccordement électrique est uniquement possible à l'intérieur de la zone 2, l'alimentation électrique d'un Geberit AquaClean peut directement être réalisé par l'intermédiaire d'une prise de raccordement IP X4 en qualité de raccordement fixe. Dans ce cas, la condition est que les appareils possèdent un propre commutateur principal. Ceci est le cas pour tous les modèles Geberit AquaClean, à l'exception du Geberit AquaClean Conseils destinés à l'installateur sanitaire Pour un travail à effectuer sur les installations électriques, il convient d'observer les règles de sécurité suivantes: 1. Mettre hors circuit 2. Assurer contre le réenclenchement du courant 3. Tester la déconnexion de la tension 4. Mise à terre et mise en court-circuit (uniquement en cas de danger de transmission de tension ou de réalimentation) 5. Recouvrir les composants dénudés étant sous tension 26

26 Locaux sanitaires sans obstacles - Bases de planification et d'aménagement 2 Locaux sanitaires sans obstacles 2.1 Bases de planification et d'aménagement Généralités Compte tenu du nombre toujours plus important de personnes âgées et / ou handicapées, les locaux sanitaires sans obstacles prennent de plus en plus d'importance. Dans le domaine public / semi-public, des standards sont à réaliser; dans la construction d'appartements, il convient de remplir certaines conditions permettant des adaptations individuelles. La base fondamentale pour les locaux sanitaires sans obstacles est la SIA 500 "Libre accès aux bâtiments" du mois de janvier La norme est valable pour la conception et la réalisation dans les bâtiments. Elle concerne les projets inhérents aux bâtiments neufs et à la transformation, à la mise en état et à la réaffectation des bâtiments. La SIA 500 n'est pas suffisante en ce qui concerne les bâtiments destinés aux soins et à la prise en charge des personnes, tels que les hôpitaux, centres de réhabilitation, foyers et EMS ainsi qu'appartements sécurisés et similaires. Pour de tels bâtiments, des exigences spécifiques appropriées aux différents besoins sont prioritaires Groupes de personnes pris en compte Selon le degré du handicap et l'âge, on distinguera les groupes suivants: Personnes en fauteuil roulant Personnes à mobilité restreinte Personnes âgées Personnes non-voyantes et avec déficience visuelle Sourds et malentendants Personnes particulièrement petites et grandes Personnes ayant d'autres handicaps Le présent chapitre du manuel pour études sanitaires se concentre sur les groupes de personnes désignées par une icône. Les plus importantes exigences et propositions de solutions sont indiquées pour les groupes respectifs Catégories de construction La norme SIA 500 différencie les bâtiments selon trois catégories, lesquelles sont basées sur les différentes fonctions et utilités. Les catégories sont basées en fonction des différents concepts d'aménagement et d'utilité. Catégorie I: Bâtiments d'accès publics Le concept inhérent aux bâtiments d'accès publics englobe l'accessibilité et l'utilité publiques à toutes personnes, c'est-à-dire à chaque personne ayant un handicap corporel, visuel ou auditif, sans l'aide d'un tiers. Appartiennent à la catégorie I: - Les bâtiments accessibles au public et qui ne sont pas ouverts à un public bien déterminé, p. ex. les restaurants, hôtels, banques, magasins, cinémas, théâtres, musées, salles de détente, installations sportives et de bien-être, jardins ainsi que leurs aménagements - Les bâtiments réservés à un cercle de personnes bien déterminé, tels que p. ex. les écoles, églises et clubs - Les bâtiments, dans lesquels sont dispensés des prestations de nature personnelle et qui ne peuvent pas être sollicités par un public bien déterminé, tels que cabinets médicaux, cabinets d'avocats - Domaines réservés aux visites dans les bâtiments comprenant des places de travail Catégorie II: Bâtiments avec appartements Le concept destiné aux bâtiments avec appartement englobe: - l'accessibilité à l'appartement de l'utilisateur du fauteuil roulant - la possibilité d'adaptation de l'intérieur de l'appartement - l'aptitude de l'appartement à se prêter à tous les visiteurs, le cas échéant avec l'aide de tiers Catégorie III: Bâtiments avec places de travail Le concept destiné aux bâtiments avec places de travail englobe l'accessibilité de la place de travail par l'utilisateur du fauteuil roulant; sa possibilité d'adaptation, dans le but de satisfaire aux besoins individuels, est considérée comme étant une évidence. Les domaines destinés aux visiteurs dans les bâtiments avec places de travail sont attribués à la catégorie I. Appartiennent à la catégorie III, les bâtiments dans lesquels des travaux ou prestations sont dispensés, tels que p. ex. les bureaux, les bâtiments artisanaux et industriels ainsi que les zones avec places de travail dans les bâtiments d'accès publics. 27

27 Locaux sanitaires sans obstacles - Bases de planification et d'aménagement Les plus importantes exigences et recommandations Il existe des exigences obligatoires, claires et complètes pour les installations de WC adaptées aux personnes handicapées dans le domaine public, sous forme de solution standard, selon la norme SIA 500. En ce qui concerne les locaux sanitaires dans le domaine semi-public ainsi que dans la construction d'appartements, cette norme ne contient que quelques exigences minimales. En se basant sur le degré du handicap de l'utilisateur, de nombreux équipements individuels des locaux sanitaires sont possibles. Sur les tableaux ci-après, vous trouverez un aperçu des exigences et recommandations possibles pour le domaine public (locaux de WC) et la construction normale d'appartements (locaux de WC et salles de bains). Les exigences spéciales pour les autres domaines sont à fixer individuellement et figurent dans la littérature spécialisée. Ceci est tout particulièrement valable pour l'aménagement adapté aux personnes handicapées dans les appartements, installations d'hôtels ainsi que locaux sanitaires et de soins dans les constructions spéciales, telles que cliniques, homes et institutions. Tableau 9: Exigences aux locaux sanitaires Locaux sanitaires dans les appartements Exigence aux WC pour personnes handicapées dans le domaine public / semi-public Environnement L'accès aux toilettes des personnes en fauteuil roulant est à concevoir indépendamment du sexe; si cela ne devait pas être possible, il convient de réaliser - M l'accès par les toilettes des Dames Facilement accessible (signalisation) - M Marque distinctive pour l'accès / portes, également pour non-voyants / déficients visuels - M Technique de construction Parois permettant la fixation des moyens auxiliaires (poignées, mains courantes, sièges) M M Epaisseur du sol suffisante pour y loger l'installation d'évacuation E - Local sanitaire Ouverture de la porte suffisamment grande (80 cm) M M Porte s'ouvrant vers l'extérieur, éventuellement porte coulissante E M Surface de mouvement à côté de la poignée de porte E M Poignée de porte facilement reconnaissable et utilisable (levier) E M Poignée de tirage complémentaire à la poignée de porte (personne en fauteuil roulant) E M Porte à ouvrir depuis l'extérieur (uniquement en cas d'urgence) E E Pas de seuil de porte E M Dimension suffisante du local. La dimension exacte est obtenue en cumulant / additionnant les emplacements des équipements et les surfaces de mouvement nécessaires aux utilisateurs. La place nécessaire aux dispositifs d'aide, p. ex. E - poignées d'appui et de soutien, est également à prendre en considération. Dimension minimale du local de WC pour personnes handicapées selon SIA M Prise en considération de la place nécessaire aux installations techniques (installation en applique, gaine technique) E E Revêtement du sol antidérapant, éventuellement structure différente E M Le carrelage sur les parois améliore l'hygiène et facilite le nettoyage E M Dispositif de signalisation (appel d'urgence) E E Ventilation mécanique, plus efficace par la cuvette des WC, également lors de locaux sanitaires avec fenêtres. E M M = Exigé E = Recommandé 28

28 Locaux sanitaires sans obstacles - Bases de planification et d'aménagement Tableau 10: Exigences aux aménagements sanitaires et à la robinetterie Locaux sanitaires dans les appartements Exigence aux WC pour personnes handicapées dans le domaine public / semi-public WC La préférence sera donnée aux WC suspendus, car la hauteur du siège est réglable, entretien facile grâce au sol libre E E Saillie d'env cm E - Saillie min. de 65 cm - M Hauteur du siège de 41 cm sur sol fini E - Hauteur du siège de 46 cm sur sol fini - M Poignées d'appui resp. poignées rabattables à côté du WC E M Place à côté du WC pour le fauteuil roulant et / ou la personne auxiliaire au moins sur un côté E M Place pour le fauteuil roulant devant le WC E M Chasse d'eau encastrée avec déclenchement manuel du rinçage, à actionnement facile Rinçage à 2 quantités E - - Rinçage avec interruption du rinçage - E - Déclenchement automatique à distance, électrique ou sans contact manuel - E Absorption des odeurs par la cuvette des WC E E Dossier lors de l'utilisation d'une chasse d'eau encastrée E E Alternative à la chasse d'eau encastrée: installation monobloc suspendue E E Disposition d'une prise électrique à côté du WC ou derrière le WC (lors de l'utilisation d'un Geberit AquaClean) M E Siège de WC adaptable ou installation complète Geberit AquaClean, pour les soins corporels avec de l'eau, séchage à air chaud et absorption des odeurs E E Lavabo Lavabo simple dans la zone du fauteuil roulant, modèles à angles arrondis E M Saillie de 35 cm à 40 cm E M Lavabos doubles ou simples à encastrer, lave-mains de dimensions habituelles E - Bord supérieur d'au max. 85 cm sur sol fini M M Libre accès du fauteuil roulant sous le lavabo sur une largeur d'au moins 80 cm, par l'utilisation d'un siphon à encastrer ou d'un siphon en tube coudé (modèle M M économisant de la place) Mitigeur à monocommande avec levier de commande long E M - batterie automatique, sans contact manuel - E Batterie de lavabo à une distance de à 55 cm du bord avant du WC - M Fixation spécialement stable, le lavabo faisant office d'appui M M Surface de dépôt à côté du lavabo E M Poignées d'appui à côté du lavabo E E Miroir à une hauteur min. de 80 cm, bord inférieur à max. 100 cm, bord supérieur à min. 180 cm sur sol fini (pas de miroir basculant) E M Armoire à glace à une hauteur min. de 80 cm, bord inférieur à max. 100 cm, bord supérieur à min. 180 cm sur sol fini (pas de miroir basculant) E - M = Exigé E = Recommandé 29

29 Locaux sanitaires sans obstacles - Bases de planification et d'aménagement Locaux sanitaires dans les appartements Exigence aux WC pour personnes handicapées dans le domaine public / semi-public Douche Emplacement de douche au niveau du sol sans palier ni seuil E M En cas de palier ou de seuil, hauteur max. 2.5 cm M - Dimensions min. 90 x 110 cm M M La disposition de la douche doit être réalisée de manière à ce que la pose ultérieure d'une baignoire puisse se faire au même endroit E - Pente maximale dans la zone de la douche 2% (en direction de l'évacuation au sol) M M Revêtement antidérapant sur le fond de la douche M M Mitigeur de douche à monocommande encastré avec limitation de température ou thermostat individuel encastré avec limitation de température. Les exécutions encastrées offrent plus d'espaces de mouvement et diminuent les risques de E E blessures La robinetterie doit également pouvoir être atteinte en position assise (p. ex. depuis le siège rabattable), hauteur de montage max. 100 cm sur le fond de la M M douche Douche réglable en hauteur à la poignée d'appui verticale, pas de glissière séparée M M Rideau de douche avec fixation stable et fiable, étant également utilisé en qualité d'appui M M Séparation de douche avec fixation stable et fiable, étant également utilisée en qualité d'appui M - Poignées d'appui (horizontales) et barres d'appui (verticales) M M Siège rabattable, hauteur de montage 46 cm sur fond de la douche, saillie min. 45 cm M M Baignoire Longueur min. 160 cm, largeur env cm, bord supérieur de la baignoire 55 cm sur sol fini, surface du siège en bout de baignoire, min. 40 cm de large E M Revêtement antidérapant M M Mitigeur de baignoire à monocommande avec limitation de température et commutation automatique du goulot à la douche E E Glissière de douche E E Disposition de la robinetterie sur le côté longitudinal de la baignoire, accessible en position assise. Hauteur de montage env. 15 cm sur le bord de la baignoire, à E M une distance d'env. 75 cm du bout de la baignoire Fixation stable de la robinetterie, car également utilisée comme poignée M M Garniture de baignoire avec vidage excentrique E E Rideau de protection contre les éclaboussures (compte tenu de la problématique que présente la fixation sur le bord de la baignoire, une paroi de protection contre E E les éclaboussures n'est pas recommandée) Poignées d'appui (horizontales) et barres d'appui (verticales) M M Place pour le fauteuil roulant et / ou la personne auxiliaire sur le côté d'accès à la baignoire M M Pour équipement ultérieur / transformation: baignoire amovible, baignoire spéciale avec porte d'entrée / de sortie E E M = Exigé E = Recommandé 30

30 Locaux sanitaires sans obstacles - Bases de planification et d'aménagement Locaux sanitaires dans les appartements Exigence aux WC pour personnes handicapées dans le domaine public / semi-public Urinoir Urinoir dans le domaine public / semi-public, utilisation dans un environnement limité pour les personnes handicapées En règle générale, la hauteur de montage (bord de l'ouverture de l'urinoir) devrait être adaptée à la taille de l'utilisateur E E Hauteur de montage env cm, pour garçons env. 50 cm E E Hauteur de montage max. 55 cm pour personnes en fauteuil roulant - M Déclenchement automatique du rinçage, sans contact manuel E M Disposition des poignées d'appui à gauche et à droite à côté de l'urinoir, les poignées appropriées sont celles permettant un appui horizontal et une position de - E saisie verticale Surfaces de dépôt au-dessus de l'urinoir (existent d'office lors d'une installation de paroi en applique à mi-hauteur) E E Equipements / Moyens auxiliaires Les plus importants équipements pour les personnes concernées sont les poignées d'appui et de soutien, les mains courantes et les sièges Les poignées horizontales (poignées d'appui resp. de soutien) doivent être accessibles à une hauteur de cm sur sol fini. Des hauteurs différentes sont M M uniquement admises pour les adaptations individuelles Les combinaisons de poignées idéales sont celles qui comprennent des éléments d'appui horizontaux et verticaux E E Les moyens auxiliaires, p. ex. les poignées de sécurité fixes et rabattables (poignées d'appui et de soutien) doivent résister à une charge de 100 kg sur l'extrémité M M avant Il convient de disposer les poignées d'appui de manière à ce qu'elles ne deviennent pas des obstacles. Les poignées empêchant l'accès aux équipements M M sanitaires doivent être rabattables ou pivotantes Les porte-serviettes doivent être réalisés comme les poignées d'appui ou alors, afin de ne pas pourvoir être utilisés comme poignées, ils auront la forme d'un anneau E E M = Exigé E = Recommandé 31

31 Locaux sanitaires sans obstacles - Bases de planification et d'aménagement Nouvelle planification et transformation, adaptation et aménagement ultérieur Dans le domaine public / semi-public, il convient généralement d'aménager les locaux de WC en fonction des personnes en fauteuil roulant. Ceci est aussi bien valable pour la construction neuve que pour la transformation. Dans le domaine des appartements, on différenciera entre les situations suivantes: Appartements neufs: - Nouvelle planification d'appartements spéciaux en tenant compte des utilisateurs respectifs. Objectif: exploitation optimale du local sanitaire - Nouvelle planification d'appartements courants en tenant compte d'éventuelles modifications des besoins. Lors de la planification déjà, d'autres besoins devraient être pris en considération (âge, maladie, accident) des utilisateurs resp. changement d'utilisateurs = appartements individuellement adaptables. Il est également judicieux de songer aux visites de personnes handicapées. Comme mesures fondamentales, on énumérera des portes et des surfaces de mouvement suffisamment grandes, l'aptitude et la place pour les poignées, la pose d'un sol à niveau pour les douches ainsi que les WC suspendus. Une mesure particulièrement importante est la planification d'une installation de paroi en applique dans la construction légère. Lors d'une adaptation ultérieure, il ne sera pas nécessaire de toucher à la structure du bâtiment. Ceci facilite l'adaptation et diminue les coûts. Objectif: exploitation idéale des locaux sanitaires pour tous les utilisateurs Normes et directives La base fondamentale pour la conception et la réalisation de locaux sanitaires sans obstacles est la norme SIA 500 "Libre accès aux bâtiments", édition janvier Elle comprend les exigences et recommandées inhérentes au secteur public et la construction d'appartements. Autres bases légales: Loi sur l'égalité pour les handicapés, LHand du 13 décembre 2002 Ordonnance sur l'égalité pour les handicapés OHand du 1er janvier 2004 De plus amples informations se trouvent dans les fiches techniques du Centre Suisse pour la construction adaptée aux handicapés, dans les publications d'autres institutions et associations ainsi que dans la littérature spécialisée. Source de référence resp. d'approvisionnement: Centre Suisse pour la construction adaptée aux handicapés, Kernstr. 57, 8004 Zurich. Les références aux produits et les exemples d'équipements se trouvent également dans les brochures / prospectus du commerce spécialisé et des fabricants d'aménagements sanitaires et de robinetterie. Appartements existants: Pour les locaux sanitaires, il existe trois possibilités: - Transformation: adaptation du local sanitaire par des mesures dans la construction, p. ex. déplacement de parois, grandes ouvertures de portes, surélévation du sol, nouveaux aménagements. Objectif: obtenir une situation identique à la construction neuve - Adaptation: de locaux existants en procédant à un échange / extension des aménagements sanitaires et de la robinetterie, petites mesures dans la construction incluses. La pose d'une douche au niveau du sol découle des mesures de transformation. Objectif: améliorer l'utilisation - Aménagement ultérieur: compléter les aménagements existants, p. ex. par des poignées, des mains courantes, des sièges, des baignoires amovibles. Objectif: faciliter l'utilisation Des propositions inhérentes aux mesures sont énumérées dans le paragraphe 2.2 "Aménagements sanitaires et robinetterie", page

32 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie 2.2 Aménagements sanitaires et robinetterie Représentation des plus importants aménagements (avec la robinetterie appropriée) ainsi que leur disposition avec indications pour la transformation et l'équipement ultérieur. Pour une exécution conforme à la pratique, on se référera aux produits Geberit appropriés Champ visuel et rayon d'action d'une personne en fauteuil roulant Ce groupe de personnes nécessite les exigences les plus élevées. Il est de ce fait indispensable de connaître leurs différents besoins et possibilités afin d'être en mesure de les prendre en considération. Très grande personne Personne normale Fig. 26: Hauteurs de visibilité Hauteur des yeux Hauteur des genoux Hauteur des pieds Fig. 28: Rayons d'action et hauteurs d'action Rayon d'action corps vertical Rayon d'action corps penché en avant Fig. 27: Hauteurs du miroir Fig. 29: Rayons d'action, accessibilité dessous en fauteuil roulant 33

33 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie Toilettes adaptées aux personnes en fauteuil roulant Solution standard dans le domaine accessible au public G B I F E A D C P 0 Fig. 30: Solution standard, vue frontale D F E A C H P 35 ~ 10 B 165 I Fig. 31: Solution standard, vue en plan 34

34 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie A: Poignée d'appui à l'horizontale et à la verticale de la paroi à côté de la cuvette de WC, aménagée en forme de L; en alternative également en tant que poignée d'appui en L en une pièce; poignée support horizontale sur la même hauteur que la poignée d'appui B B: Poignée d'appui sur le côté avec emplacement libre à côté de la cuvette de WC, utilisable avec une main C: Cuvette de WC avec possibilité d'appui; hauteur du bord supérieur du siège de WC 46 cm, saillie minimale de 65 cm à partir de la paroi arrière, de préférence avec une chasse d'eau monobloc - Variante cuvette de WC courte: avec chasse d'eau en qualité de mur de protection d'une profondeur maximale de 20 cm et d'une largeur maximale de 75 cm - Variante cuvette de WC longue: avec chasse d'eau à encastrer dans la paroi arrière. Dossier de 15 cm à 20 cm à partir de la paroi arrière (un mur de protection fait office de paroi arrière) D: Zone d'aménagement pour le porte-papier et le box hygiénique sous la poignée d'appui horizontale E: Lavabo de forme arrondie, accessible dessous avec le fauteuil roulant. Mitigeur à monolevier ou robinetterie sanitaire sans contact manuel dans l'axe du lavabo ou aménagé sur le côté en direction de la cuvette de WC, pas de batterie à fermeture automatique. Distributeur de savon au-dessus ou à côté du lavabo F: Surface de dépôt à côté du lavabo, accessible dessous; pouvant être combinée avec le lavabo G: Miroir fixe. Les miroirs basculants ne sont pas admis H: Zone d'aménagement pour le porte-serviettes, essuie-mains et similaire; hauteur d'utilisation maximale 110 cm I: Patère à 110 cm au-dessus du sol à la paroi située en face de la cuvette de WC ou en face du lavabo (n'est pas représentée dans la vue frontale) P: Mur de protection avec chasse d'eau encastrée 35

35 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie Douche adaptée aux utilisateurs d'un fauteuil roulant ~ 190 L O B 110 I K M 100 A J N 0 Fig. 32: Solution standard, vue frontale A I N B 80 J O Fig. 33: Solution standard, vue en plan 36

36 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie A: Poignée d'appui à l'horizontale et à la verticale de la paroi à côté du siège rabattable, aménagée en forme de L; en alternative également en tant que poignée d'appui en L en une pièce; poignée support horizontale sur la même hauteur que la poignée d'appui B B: Poignée d'appui sur le côté avec emplacement libre à côté du siège rabattable, utilisable avec une main I. Patère à 110 cm au-dessus du sol J: Siège rabattable à 46 cm au-dessus du sol, saillie minimale de 45 cm K: Batterie avec mitigeur à monolevier fixée à la paroi, sur le côté à côté du siège rabattable L: Douche réglable en hauteur à la poignée d'appui verticale A, pas de glissière séparée M: Zone d'aménagement pour le porte-savon à côté de la douche N: Zone de la douche: - Surface de 90 x 110 cm, délimitée avec le rideau de douche O en qualité de protection contre les éclaboussures - Conception du sol sans décrochement - Evacuation de préférence avec grille, rigole ou élément de douche Geberit avec évacuation murale et avec une pente respective d'au maximum 2 % - Zone d'évacuation de préférence d'au moins 30 cm supérieure à la zone de la douche O: Rideau de douche 37

37 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie Douche adaptée aux utilisateurs d'un fauteuil roulant combinée avec le WC A B D A E C 55 ~ 10 N B J O F H I 30 Fig. 34: Solution standard, vue en plan 38

38 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie Pour une vue frontale, voir Fig. 30: "Solution standard, vue frontale", page 34 et Fig. 32: "Solution standard, vue frontale", page 36 A: Poignée d'appui à l'horizontale et à la verticale de la paroi à côté de la cuvette de WC ainsi qu'à côté du siège rabattable, aménagée en forme de L; en alternative également en tant que poignée d'appui en L en une pièce; poignée support horizontale sur la même hauteur que la poignée d'appui B B: Poignée d'appui sur le côté avec emplacement libre à côté de la cuvette de WC ainsi qu'à côté du siège rabattable, utilisable avec une main C: Cuvette de WC avec possibilité d'appui; hauteur du bord supérieur de la lunette de WC 46 cm; saillie minimale de 65 cm à partir de la paroi arrière, de préférence avec une chasse d'eau monobloc - Variante cuvette de WC courte: avec chasse d'eau en qualité de mur de protection d'une profondeur maximale de 20 cm et d'une largeur maximale de 75 cm - Variante cuvette de WC longue: avec chasse d'eau à encastrer dans la paroi arrière. Dossier de 15 cm à 20 cm à partir de la paroi arrière (un mur de protection fait office de paroi arrière) D: Zone d'aménagement pour le porte-papier et le box hygiénique sous la poignée d'appui horizontale E: Lavabo de forme arrondie, accessible dessous avec le fauteuil roulant. Mitigeur à monolevier ou robinetterie sanitaire sans contact manuel dans l'axe du lavabo ou aménagé sur le côté en direction de la cuvette de WC, pas de batterie à fermeture automatique. Distributeur de savon au-dessus ou à côté du lavabo F: Surface de dépôt à côté du lavabo, accessible dessous; pouvant être combinée avec le lavabo G: Miroir fixe. Les miroirs basculants ne sont pas admis H: Zone d'aménagement pour le porte-serviettes, essuie-mains et similaire; hauteur d'utilisation maximale 110 cm I: Patère à 110 cm sur le sol à la paroi située en face de la cuvette de WC ou en face du lavabo (n'est pas illustrée) J: Siège rabattable à 46 cm au-dessus du sol, saillie minimale de 45 cm K: Batterie avec mitigeur à monolevier fixée à la paroi, sur le côté à côté du siège rabattable L: Douche réglable en hauteur à la poignée d'appui verticale A, pas de glissière séparée M: Zone d'aménagement pour le porte-savon à côté de la douche N: Zone de la douche: - Surface de 90 x 110 cm, délimitée avec le rideau de douche O en qualité de protection contre les éclaboussures - Conception du sol sans décrochement - Evacuation de préférence avec grille, rigole ou élément de douche Geberit avec évacuation murale et avec une pente respective d'au maximum 2 % - Zone d'évacuation de préférence d'au moins 30 cm supérieure à la zone de la douche O: Rideau de douche 39

39 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie WC Dans le domaine accessible au public, voir paragraphe "Toilettes adaptées aux personnes en fauteuil roulant", page 34 Dans l'appartement, aménagement individuel min. 45 env min x 110 Fig. 35: WC, vue frontale Fig. 37: WC, vue en plan avec surface de mouvement pour personne en fauteuil roulant. Disposition des poignées d'appui rabattables selon le type du handicap Fig. 36: WC, vue latérale 40

40 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie Tableau 11: WC existant env. 69 Adaptation / Aménagement ultérieur dans la construction d'appartements Adaptation / Aménagement ultérieur WC Utilités Hygiène accrue WC suspendu avec chasse d'eau monobloc 0 Aménagement ultérieur avec siège de WC adaptable Geberit AquaClean Utilisation améliorée Hygiène accrue H ah h sh Echange contre un Geberit AquaClean 8000plus AP, suspendu Utilisation améliorée Hygiène accrue env Echange contre un module sanitaire Monolith pour Geberit AquaClean avec un Geberit AquaClean 8000 / 8000plus UP Hygiène accrue env. 40 WC au sol avec chasse d'eau basse position 0 Aménagement ultérieur avec siège de WC adaptable Geberit AquaClean max. 87 Utilisation améliorée Hygiène accrue 96 min Echange contre un Geberit AquaClean 8000plus AP, au sol 1 / 3 41

41 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie WC existant Adaptation / Aménagement ultérieur WC Utilités Amélioration de la position assise env env env WC suspendu avec chasse d'eau encastrée Echange contre un nouveau WC suspendu avec saillie plus importante Contrôler la solidité du dispositif de fixation! Amélioration et surélévation de la position assise Echange contre un nouveau WC suspendu avec saillie et hauteur du siège plus importantes, p. ex. modèle Laufon Liberty Line. Contrôler la solidité du dispositif de fixation! Hygiène accrue Aménagement ultérieur avec siège de WC adaptable Geberit AquaClean Utilisation améliorée Hygiène accrue 61 ~ 41 0 Echange contre un Geberit AquaClean 8000plus UP 2 / 3 42

42 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie WC existant Adaptation / Aménagement ultérieur WC Utilités Sécurité accrue WC suspendu avec chasse d'eau monobloc Aménagement ultérieur avec des poignées (p. ex. de fabrication Hewi) Individuel et en fonction de la place disponible. Contrôler la solidité de la paroi! WC au sol avec chasse d'eau basse position WC suspendu avec chasse d'eau encastrée Sécurité accrue Amélioration de la position assise WC suspendu avec chasse d'eau encastrée Aménagement ultérieur avec un dossier (p. ex. de fabrication Hewi) 3 / 3 43

43 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie Les prestations Geberit (produits) C A B B D E Produits No. Art. Remarque A Eléments de montage pour WC suspendus Combifix, élément pour WC suspendu UP320, déclenchement depuis devant, type 108 Duofix, élément pour WC suspendu UP320, déclenchement depuis devant, largeur de construction 42.5 cm, type 112 Duofix, élément pour WC suspendu UP320, déclenchement depuis devant, largeur de construction 42.5 cm, réglable en hauteur, type 112 Duofix, élément pour WC suspendu pour installations monoblocs, type 112 GIS, élément pour WC suspendu UP320, déclenchement depuis devant, type 112 GIS, élément pour WC suspendu UP320, déclenchement depuis devant, avec raccordement à l'absorption des odeurs, type 112 GIS, élément pour WC suspendu pour installations monoblocs Se prête uniquement aux murs de protection massifs avec fixation supplémentaire à la paroi avec fixation supplémentaire à la paroi B Plaques de montage pour poignées Duofix, plaque de montage 50 x 65 cm GIS, plaque de montage 30 x 57 cm pour poignées d'appui rabattables GIS, plaque de montage 15 x 110 cm pour mains courantes, poignées avec petite saillie 44

44 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie C A B B D E Produits No. Art. Remarque C Plaques de déclenchement / Déclenchements du rinçage Plaque de déclenchement Sigma50 (2 quantités), zinc moulé xx.1 Plaque de déclenchement Sigma20 (2 quantités), matière xx.1 synthétique Plaque de déclenchement Samba (2 quantités), matière synthétique xx.1 Plaque de déclenchement Bolero (2 quantités), matière synthétique xx.1 Plaque de déclenchement Sigma10 (interruption du rinçage), xx.1 matière synthétique Plaque de déclenchement Rumba (interruption du rinçage), xx.1 matière synthétique Plaque de déclenchement Tango (interruption du rinçage), xx.1 zinc moulé Plaque de déclenchement Mambo (interruption du rinçage), acier inoxydable HyTronic, déclenchement à distance du rinçage des WC pour UP320, radio, réseau HyTronic, déclenchement à distance du rinçage des WC pour UP320, radio, pile HyTronic, déclenchement à distance du rinçage des WC pour UP320, contacteur, réseau HyTronic, déclenchement du rinçage des WC sans contact manuel pour UP320, réseau HyTronic, déclenchement du rinçage des WC sans contact manuel pour UP320, pile S'adaptant au HyTronic, contacteur, radio, S'adaptant aux poignées d'appui rabattables avec contacteur radio S'adaptant au HyTronic, contacteur, radio, S'adaptant aux poignées d'appui rabattables avec contacteur radio S'adaptant au contacteur électrique relié par fil S'adaptant aux poignées d'appui rabattables avec contacteur électrique relié par fil

45 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie C A B B D E Produits No. Art. Remarque D Boîtier d'alimentation en courant Set de montage brut électro universel pour déclenchement du rinçage des WC HyTronic Set de montage brut pour déclenchement du rinçage des WC HyTronic avec contacteur Elément de construction pour le raccordement électrique des Geberit AquaClean, pour les éléments de WC suspendus Combifix, Duofix et GIS Boîtier d'alimentation électrique encastré avec transformateur E Geberit AquaClean Installations complètes Geberit AquaClean Geberit AquaClean 8000plus UP, suspendu xx.1 Choix des couleurs:.10,.11,.cg,.ep Geberit AquaClean 8000plus AP suspendu xx.1 Choix des couleurs:.10,.11,.cg,.ep Geberit AquaClean 8000plus AP au sol xx.1 Choix des couleurs:.10,.11,.cg,.ep Geberit AquaClean 8000 UP, suspendu Sièges de WC adaptables Geberit AquaClean Geberit AquaClean Geberit AquaClean xx.1 Choix des couleurs:.10,.11,.cg,.ep Geberit AquaClean 5000plus xx.1 Choix des couleurs:.10,.11,.cg,.ep 46

46 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie Lavabo Dans le domaine accessible au public, voir paragraphe "Toilettes adaptées aux personnes en fauteuil roulant", page 34 Dans l'appartement, aménagement individuel min. 20 env ~ x 120 Fig. 38: Lavabo, vue frontale 180 Fig. 40: Lavabo avec surface de mouvement pour personnes en fauteuil roulant Fig. 39: Lavabo, vue latérale 47

47 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie Tableau 12: Lavabo existant env. 55 Adaptation / Aménagement ultérieur dans la construction d'appartements env. 85 Adaptation / Aménagement ultérieur Lavabo / Miroir / Poignées Utilités Liberté d'accès dessous 0 Lavabo classique avec siphon à passage direct et robinetterie à double commande Echange du siphon à passage direct contre un modèle permettant une économie de place Confort d'utilisation accru Echange de la robinetterie contre un mitigeur à monolevier avec levier de commande long env. 45 Utilisation améliorée Echange du lavabo contre un modèle plus plat avec une plus petite saillie, p. ex. modèle Laufon Carina 180 Confort accru 110 Echange du miroir / armoire à glace contre un modèle plus haut Sécurité accrue Disposition des poignées 48

48 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie Les prestations Geberit (produits) A C B D A B Produits No. Art. Remarque Eléments de montage pour lavabo Combifix, élément pour lavabo avec batterie monotrou Duofix, élément pour lavabo avec batterie monotrou, type 98/ Duofix, élément pour lavabo avec batterie monotrou, type Duofix, élément pour lavabo pour batterie murale encastrée, type 130 Duofix, élément pour lavabo pour batterie murale apparente, type 130 Sanbloc, élément pour lavabo avec batterie monotrou Duofix, élément pour lavabo, extensible, type Duofix, élément pour lavabo avec siphon à encastrer, type GIS, set pour lavabo GIS, set pour lavabo avec siphon à encastrer Set de montage final Duofix / GIS pour éléments de lavabo xx.1 Plaques de recouvrement en blanc avec siphon à encastrer alpin ou chromé brillant Set de montage final Duofix / GIS pour éléments de lavabo avec siphon à encastrer Plaques de montage pour poignées Duofix, plaque de montage 50 x 65 cm GIS, plaque de montage 30 x 57 cm Plaque de recouvrement en acier inoxydable 49

49 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie A C B D C D Produits No. Art. Remarque Batteries de lavabo Batterie de lavabo électronique HyTronic x.21.1 Batterie de lavabo électronique HyTronic xx Batterie de lavabo électronique HyTronic xx Batterie de lavabo électronique murale HyTronic x Batterie de lavabo électronique murale HyTronic x Siphons Siphon en tube coudé (modèle économisant la place) Boîtier à encastrer pour le montage d'un siphon à encastrer Set de montage final pour siphon à encastrer xx.1 Plaques de recouvrement en blanc alpin ou chromé brillant Set de montage final pour siphon à encastrer Plaque de recouvrement en acier inoxydable 50

50 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie La douche (dans le domaine des appartements) Dans le domaine accessible au public, voir paragraphe "Douche adaptée aux utilisateurs d'un fauteuil roulant", page 36 Dans l'appartement, aménagement individuel Disposition de la douche si possible de manière à pouvoir ultérieurement poser une baignoire au même endroit. ~ Adaptation / Aménagement ultérieur En règle générale, le receveur de douche existant dispose d'un bord assez haut. La condition pour un accès aisé est toutefois une zone de douche sans seuil resp. avec un décrochement max. de 2.5 cm. L'évacuation de la zone de douche est à réaliser de préférence avec des grilles, des rigoles ou à l'aide de l'élément de douche Geberit avec évacuation murale et avec une pente d'au maximum 2 %. Ceci nécessite une transformation. Une adaptation ou un aménagement ultérieur n'est de ce fait pas une solution suffisante. Pour les personnes âgée ou de mobilité réduite, un aménagement ultérieur avec des poignées et un siège rabattable apporte un certain soulagement. 110 Fig. 41: Plan de douche pour personnes en fauteuil roulant, douche sans seuil ou avec un décrochement maximal de 2.5 cm. Pente maximale de 2 %

51 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie Les prestations Geberit (produits) B A B C A B C Produits No. Art. Remarque Eléments de montage pour robinetterie Duofix, élément de douche avec évacuation murale Duofix, élément pour batteries de bain et de douche, type Duofix, plaque de robinetterie pour batterie de bain et de douche Duofix, plaque de robinetterie universelle pour robinetterie encastrée GIS, plaque de robinetterie GIS, plaque de robinetterie universelle pour robinetterie encastrée Plaques de montage pour poignées / sièges Duofix, plaque de montage 50 x 65 cm GIS, plaque de montage 30 x 57 cm pour poignées d'appui rabattables, sièges GIS, plaque de montage 15 x 110 cm pour mains courantes, poignées avec petite saillie Garnitures d'écoulement voir chapitre "Ecoulements pour douches au niveau du sol", à la page

52 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie La baignoire (dans le domaine des appartements) Lors de la planification d'une baignoire, l'aménagement ultérieur d'une douche au même endroit devrait être pris en considération env. 10 max. 170 min x 140 env. 15 env. 40 Fig. 42: Baignoire, plan avec surface de mouvement pour personnes en fauteuil roulant Fig. 43: Baignoire, vue latérale 55 0 Fig. 44: Baignoire, vue frontale Adaptation / Aménagement ultérieur Le remplacement d'une baignoire existante par un modèle adapté aux personnes handicapées / âgées ou par une douche nécessite une transformation. Une adaptation ou un aménagement ultérieur se limite à: La disposition de poignées, auxiliaires d'accès Garnitures antidérapantes Utilisation d'une baignoire amovible 53

53 Locaux sanitaires sans obstacles - Aménagements sanitaires et robinetterie Les prestations Geberit (produits) B C A A B C Produits No. Art. Remarque Eléments de montage pour robinetterie Duofix, élément pour batteries de bain et de douche, type 112 Duofix, plaque de robinetterie pour batterie de bain et de douche Duofix, plaque de robinetterie universelle pour robinetterie encastrée GIS, plaque de robinetterie GIS, plaque de robinetterie universelle pour robinetterie encastrée Plaques de montage pour poignées Duofix, plaque de montage 50 x 65 cm GIS, plaque de montage 30 x 57 cm pour poignées d'appui rabattables, sièges GIS, plaque de montage 15 x 10 cm pour mains courantes, poignées avec petite saillie Garnitures de baignoires voir chapitre "Garnitures de baignoires et de receveurs de douche", à la page

54 Locaux sanitaires sans obstacles - Locaux sanitaires 2.3 Locaux sanitaires Les WC pour personnes handicapées dans le domaine public / semi-public en qualité de solution standard, voir paragraphe "Toilettes adaptées aux personnes en fauteuil roulant", page Le local de WC dans l'appartement env. 15 env. 45 min. 165 env. 20 min env. 45 Fig. 45: WC et lavabo sur mur perpendiculaire env. 45 min. 165 env. 75 env. 45 env. 20 min Fig. 46: WC et lavabo côte à côte 55

55 Locaux sanitaires sans obstacles - Locaux sanitaires La salle de bains dans l'appartement env. 15 env. 45 min. 165 env. min env.75 env. 20 env. 20 min. 180 min env Fig. 47: Douche, WC et lavabo sur mur perpendiculaire Fig. 48: Douche, WC et lavabo env. 20 env. 15 env. 235 env env env. 10 env. env env. 20 min. 180 min env Fig. 49: Baignoire et douche, WC et lavabo sur mur perpendiculaire Fig. 50: Baignoire et douche, WC et lavabo côte à côte env env env x x Fig. 51: Recommandation pour une salle de bains adaptée aux personnes handicapées (sans obstacles) 56

56 Locaux sanitaires sans obstacles - Locaux sanitaires Exemples de locaux sanitaires adaptables dans l'appartement Lors de la planification déjà, une adaptation ultérieure aux éventuels besoins des personnes âgées et handicapées devrait être prise en considération. L'objectif est alors de pouvoir entreprendre des adaptations en tout temps, sans devoir modifier la structure du bâtiment. Tableau 13: Exemple de planification d'un local de WC Type de Planification et réalisation pour Possibilité d'adaptation local utilité usuelle Local de env. 15 min. 125 WC 45 env. 20 env env. 125 env. 35 a env. 200 b env. 240 env. 50 b 80 x a Dimension suffisante du local Largeur suffisante de la porte Ouverture de la porte vers l'extérieur (a), si vers l'intérieur plus importante profondeur du local (b) Installation en applique WC suspendu usuel Duofix, élément pour WC suspendu UP320, déclenchement depuis devant, largeur de construction 42.5 cm, type 112, No. Art Poignée de tirage lors de l'ouverture de la porte vers l'extérieur WC suspendu avec grande saillie et position du siège surélevée La cuvette de WC est ultérieurement réglable en hauteur, cm Lave-mains usuel Accès du fauteuil roulant sous le lavabo grâce au remplacement du siphon Dans le but d'améliorer l'accessibilité du fauteuil roulant, il convient de déplacer quelque peu le lavabo, afin d'augmenter la surface de manoeuvre entre la cuvette de WC et le lavabo Possibilités de fixation des poignées Disposition individuelle des poignées 57

Sanitaires Lavabo accessible

Sanitaires Lavabo accessible Fiche H.11 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux sanitaires, des articles R.111-19 à R.111-19- 3 ; R.111-19-6, R.111-19-8 et R.111-19-11 du code de la construction

Plus en détail

R.E.P.E. Code du logement Exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d'équipement des logements

R.E.P.E. Code du logement Exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d'équipement des logements R.E.P.E. Code du logement Exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d'équipement des logements Attention: les informations relatives au Code du logement seront mises à jour très prochainement;

Plus en détail

NF C 15-100 Amendement A5. Les évolutions. Supplément et correctif gratuits pour les ouvrages :

NF C 15-100 Amendement A5. Les évolutions. Supplément et correctif gratuits pour les ouvrages : Supplément et correctif gratuits pour les ouvrages : _addendum_elec_015.indd 1 18/1/015 14:47 Hager L ETEL et la GTL Création de l ETEL (espace technique électrique du logement) La GTL (gaine technique

Plus en détail

Vivre sans entrave Service de planification

Vivre sans entrave Service de planification Vivre sans entrave Service de planification Les espaces sanitaires présentent souvent des proportions trop petites et sont aménagées de manière défavorable, ce qui fait qu ils ne peuvent pas être utilisés

Plus en détail

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007 Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la mise en œuvre des législations cantonales en matière

Plus en détail

Travaux d adaptation du logement pour les personnes handicapées moteur

Travaux d adaptation du logement pour les personnes handicapées moteur Fiche pratique Handicap moteur Travaux d adaptation du logement pour les personnes handicapées moteur Profiter de son logement - accéder - cheminer - voir - utiliser les équipements Faire sa toilette -

Plus en détail

REGLEMENT REGIONAL D'URBANISME TITRE IV. Accessibilité des bâtiments par les personnes à mobilité réduite

REGLEMENT REGIONAL D'URBANISME TITRE IV. Accessibilité des bâtiments par les personnes à mobilité réduite Page : 1 REGLEMENT REGIONAL D'URBANISME TITRE IV. Accessibilité des bâtiments par les personnes à mobilité réduite Tables des matières * CHAPITRE 1 er : Généralités * CHAPITRE II : Normes relatives aux

Plus en détail

Pièces de l unité de vie

Pièces de l unité de vie H.47 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux cheminements accessibles, des articles R.111-18-4 à R.111-18-7 du code de la construction et de l habitation. Ce document

Plus en détail

Hôpitaux, cliniques, maisons de retraite. Enseignement secondaire, universités. Monuments, cinémas, théâtres, musées

Hôpitaux, cliniques, maisons de retraite. Enseignement secondaire, universités. Monuments, cinémas, théâtres, musées CHAMPS D APPLICATION : PRESTO Santé est une offre complète de solutions d accessibilité parfaitement adaptées aux besoins des personnes à mobilité réduite Personnes en fauteuil roulant, personnes agées

Plus en détail

DESSIN D1 Séquence 17

DESSIN D1 Séquence 17 Consignes Après lecture du descriptif plomberie (pages 2 et 3), étude du plan (page 4), et des règles d implantation des appareils sanitaires (page 5): 1 : sur la page 7 (vue en plan de la cuisine à l

Plus en détail

Les solutions PMR. Personnes à Mobilité Réduite. Gaine. 0.35 à 0.40 m. 0.40 à 0.50 m. 90 cm. 120 cm. Ø150 cm. 20 cm WWW. VILLEROY-BOCH.COM.

Les solutions PMR. Personnes à Mobilité Réduite. Gaine. 0.35 à 0.40 m. 0.40 à 0.50 m. 90 cm. 120 cm. Ø150 cm. 20 cm WWW. VILLEROY-BOCH.COM. Les solutions PMR Personnes à Mobilité Réduite 0.35 à 0.40 m Gaine 90 cm 120 cm 0.40 à 0.50 m 20 cm Ø150 cm 30 Membre du WWW. VILLEROY-BOCH.COM LA RÈGLEMENTATION DES ÉQUIPEMENTS SANITAIRES La loi 2005-102

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ HANDICAPÉ DES ERP SITUÉS DANS LE CADRE D UN BÂTI EXISTANT

ACCESSIBILITÉ HANDICAPÉ DES ERP SITUÉS DANS LE CADRE D UN BÂTI EXISTANT LE MEMENTO ACCESSIBILITÉ HANDICAPÉ DES ERP SITUÉS DANS LE CADRE D UN BÂTI EXISTANT Mieux comprendre les prescriptions techniques Juin 2015 Préambule 1 Préambule PRÉSENTATION L arrêté du 8 décembre 2014

Plus en détail

Bricofiche 04.09 AMENAGER UNE CUISINE LES CUISINES EN KIT ELEMENTS HAUTS ET BAS LA CONCEPTION DU PLAN LA CONCEPTION DU PLAN LA CONCEPTION DU PLAN

Bricofiche 04.09 AMENAGER UNE CUISINE LES CUISINES EN KIT ELEMENTS HAUTS ET BAS LA CONCEPTION DU PLAN LA CONCEPTION DU PLAN LA CONCEPTION DU PLAN Bricofiche 04.09 AMENAGER UNE CUISINE LES CUISINES EN KIT ELEMENTS HAUTS ET BAS LA CONCEPTION DU PLAN LA CONCEPTION DU PLAN LA CONCEPTION DU PLAN REALISATION PORTES ET FENÊTRES LES CUISINES EN KIT CONCEPT:

Plus en détail

L'intégration et le montage d'appareillages électriques doivent être réservés à des électriciens

L'intégration et le montage d'appareillages électriques doivent être réservés à des électriciens Détecteur de mouvement 70 blanc 0831 02 Détecteur de mouvement 70 anthracite 0831 10 1 Consignes de sécurité L'intégration et le montage d'appareillages électriques doivent être réservés à des électriciens

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

Plan de formation Projeteur en technique du bâtiment ventilation CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise

Plan de formation Projeteur en technique du bâtiment ventilation CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise Objectifs particuliers Organisation de l'entreprise Expliquer et appliquer les procédures de l'entreprise Objectifs évaluateurs Décrire le plan directeur et l'organigramme de l'entreprise Expliquer et

Plus en détail

ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES

ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES Textes de référence : Champ d application : Code de la Construction et de

Plus en détail

accessibilité des maisons individuelles neuves

accessibilité des maisons individuelles neuves accessibilité des maisons individuelles neuves Conseil d Architecture, d urbanisme et de l environnement du Gard 2012 Depuis la loi de Février 2005, toutes les constructions neuves de type logement individuel

Plus en détail

1. Introduction. 2. Bases. 3. Evacuation des eaux des toits plats

1. Introduction. 2. Bases. 3. Evacuation des eaux des toits plats Evacuation des eaux des toitures plates SOMMAIRE 1. Introduction 2. Bases 3. Evacuation des eaux des toits plats 1. Introduction La conception et le calcul des installations d évacuation des eaux de toitures

Plus en détail

L «original» avec le raccord de coin. Systèmes de cloison avec TECEprofil

L «original» avec le raccord de coin. Systèmes de cloison avec TECEprofil L «original» avec le raccord de coin Systèmes de cloison avec TECEprofil Sommaire TECEprofil, avantages du système Pages 4 5 TECEprofil : la technique invisible mais indispensable! TECEprofil, pour salles

Plus en détail

Conception de bâtiments d habitation adaptés aux personnes âgées Aide-mémoire

Conception de bâtiments d habitation adaptés aux personnes âgées Aide-mémoire Octobre 2009 Conception de bâtiments d habitation adaptés aux personnes âgées Aide-mémoire L intégration de personnes âgées ou souffrant d un handicap est une tâche importante de notre société. Les personnes

Plus en détail

Sur une aire de stationnement, accessible par tranche de 50 places.

Sur une aire de stationnement, accessible par tranche de 50 places. Handicap : Les normes d'accessibilité La loi du 11 février 2005 est l'une des principales lois sur les droits des personnes handicapées, depuis la loi de 1975. Elle réaffirme que les locaux d habitation,

Plus en détail

Descriptif de livraison et de prestations de la cave DENNERT ICON 3.02 TRE

Descriptif de livraison et de prestations de la cave DENNERT ICON 3.02 TRE Descriptif de livraison et de prestations de la cave DENNERT ICON 3.02 TRE Cave ICON 3.02 TRE selon le plan d ensemble ci-joint, composée de murs préfabriqués posés et fixés sur la dalle selon les impératifs

Plus en détail

F3. NORMES TECHNIQUES RELATIVES A L ACCESSIBILITE AU CABINET MEDICAL

F3. NORMES TECHNIQUES RELATIVES A L ACCESSIBILITE AU CABINET MEDICAL Le pour les I - Les cheminements extérieurs Article 2 «[ ] Lorsqu une dénivellation ne peut être évitée, un plan incliné de pente inférieure ou égale à 5 % doit être aménagé afin de la franchir. Les valeurs

Plus en détail

C H E C K L I S T B A T H R O O M

C H E C K L I S T B A T H R O O M C H E C K L I S T B A T H R O O M Projet de construction Nouvelle construction MP Nouvelle construction APP Transformation APP: rénovation / agrandissement / déplacement Rénovation douce Principes Plans

Plus en détail

Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques

Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques Bases légales Les normes et directives suivantes sont à respecter: Norme de protection incendie de l AEAI Directive de protection incendie

Plus en détail

Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur

Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur 1. GENERALITES L'ensemble doit satisfaire aux normes suivantes: NBN D 50.001 NBN EN 308 Exigences PEB NBN S 01-400-1 (confort acoustique) Réglementation

Plus en détail

Plan de formation Installateur en sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise

Plan de formation Installateur en sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise Objectifs particuliers Administration Expliquer et respecter les procédures en vigueur dans l'entreprise Expliquer et décrire les procédures du métier Développement durable Utiliser avec discernement les

Plus en détail

Bien concevoir son projet de SALLE DE BAINS

Bien concevoir son projet de SALLE DE BAINS Bien concevoir son projet de SALLE DE BAINS Une salle de bains bien pensée...... Lapeyre vous aide à la réaliser Un projet bien préparé, c est la clé de la réussite. Avant de rencontrer un conseiller LAPEYRE,

Plus en détail

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 :

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : 1) Section des conducteurs, calibres des protections : Nature du circuit Eclairage, volets roulants, prises commandées Section minimale des conducteurs

Plus en détail

DOSSIER : TOURISME ET HANDICAP

DOSSIER : TOURISME ET HANDICAP DOSSIER : TOURISME ET HANDICAP Dossier à l intention des professionnels souhaitant s améliorer dans l accueil des personnes handicapées. Réaliser les aménagements fondamentaux pour l accueil des personnes

Plus en détail

NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES

NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES d un Établissement Recevant du Public (E.R.P.) ou d'une Installation Ouverte au Public (I.O.P.) lors de sa construction ou de sa création À joindre au dossier

Plus en détail

Annexe Notice descriptive prévue par les articles R. 231-4 et R. 232-4 du Code de la construction et de l'habitation

Annexe Notice descriptive prévue par les articles R. 231-4 et R. 232-4 du Code de la construction et de l'habitation Page 1 sur 8 Textes, année 1991 : 27 novembre 1991 - Arrêté du 27 novembre 1991 fixant la notice descriptive prévue par les articles R. 231-4 et R. 232-4 du Code de la construction et de l'habitation relatifs

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

INBTP-TECHNOBAT-LECON_011

INBTP-TECHNOBAT-LECON_011 CIRCULATIONS VERTICALES INBTP-TECHNOBAT-LECON_011 1 PROGRAMME LECONS LECON_001 [T] Présentation Notions de Technobat LECON_002 [T] Technobat Tropicale Les classes énergétiques LECON_003 [T] Les matériaux

Plus en détail

MINISTERE DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE

MINISTERE DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE MINISTERE DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE Exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d'équipement des logements : coordination officieuse 1 Article 1 er. Pour l'application du présent

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE D'ACCESSIBILITE POUR UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (E.R.P)

NOTICE DESCRIPTIVE D'ACCESSIBILITE POUR UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (E.R.P) NOTICE DESCRIPTIVE D'ACCESSIBILITE POUR UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (E.R.P) E.R.P NEUF E.R.P EXISTANT AVEC CHANGEMENT DE DESTINATION SANS CHANGEMENT DE DESTINATION RENSEIGNEMENTS D'ORDRE GENERAL

Plus en détail

Tables LAN (Local Area Network), postes de sécurité, postes de contrôle de processus industriels, postes d'essai. varantec

Tables LAN (Local Area Network), postes de sécurité, postes de contrôle de processus industriels, postes d'essai. varantec VLes composants du système varantec pour des postes LAN et IT 118 Tables LAN (Local Area Network), postes de sécurité, postes de contrôle de processus industriels, postes d'essai varantec Aujourd'hui la

Plus en détail

L'accessibilité des bâtiments d'habitations collectifs neufs

L'accessibilité des bâtiments d'habitations collectifs neufs L'accessibilité des bâtiments d'habitations collectifs neufs (Arrêté du 1 août 2006 modifié par l'arrêté du 30 novembre 2007) Direction Départementale de l'équipement des Hautes-Alpes - SAUL/HG - 05/11/09

Plus en détail

Plan de formation Projeteur en technique du bâtiment sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise

Plan de formation Projeteur en technique du bâtiment sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise Objectifs particuliers Organisation de l'entreprise Expliquer et appliquer les procédures de l'entreprise Objectifs évaluateurs Décrire le plan directeur et l'organigramme de l'entreprise Expliquer et

Plus en détail

Communiqué de presse. La conception de la salle de bains tournée vers l'avenir. Une salle de bains tout confort à la portée de tous

Communiqué de presse. La conception de la salle de bains tournée vers l'avenir. Une salle de bains tout confort à la portée de tous La conception de la salle de bains tournée vers l'avenir Une salle de bains tout confort à la portée de tous Une salle de bains bien conçue est centrée sur l'individu et doit offrir à tout âge un sentiment

Plus en détail

Annexe 2: Critères techniques

Annexe 2: Critères techniques Annexe 2: Critères techniques Un prérequis commun En prérequis, l obtention d une attestation «Construire adaptable» est toujours conditionnée au respect de la législation wallonne en matière de logement

Plus en détail

Sonde de température ambiante

Sonde de température ambiante 1 749 1749P01 Symaro Sonde de température ambiante QAA2061 QAA2071 Sondes actives pour la mesure de la température ambiante Alimentation 24 V~ ou 13,5 35 V Sortie de signal 0...10 V ou 4 20 ma Domaines

Plus en détail

www.cree.fr Développer l espace de III - Accessibilité des Salles d eau 3.1 Espace Barres de relèvement LES DIFFERENTS TY PE DE TRA NSFERTS

www.cree.fr Développer l espace de III - Accessibilité des Salles d eau 3.1 Espace Barres de relèvement LES DIFFERENTS TY PE DE TRA NSFERTS Développer l espace de III - Accessibilité des Salles d eau 3.1 Espace Barres de relèvement Les poignées murales sont nombreuses. Elles existent en différentes longueurs, et coudées de différentes manières,

Plus en détail

Immeuble "Mont Noble A & B" à Sion Descriptif général de la construction Terrain - Commune de Sion. 1 Bâtiment - Terrassement - Canalisations intérieures en PE et extérieures en PVC - Béton armé, dimensions

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a)

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a) CODE DU TRAVAIL Art. R. 235-4.- Les dispositions de la présente section s'appliquent aux établissements mentionnés à l'article R. 232-12. Les bâtiments et les locaux régis par la présente section doivent

Plus en détail

Pack Investisseur Pack Confort Pack Confort Plus

Pack Investisseur Pack Confort Pack Confort Plus vous propose ses Packs «Facile à vivre» Pack Investisseur Pack Confort Pack Confort Plus Page 1 Pack investisseur - Présentation Cuisine équipée avec hotte et plaques électriques (Electroménager encastrable

Plus en détail

TOURISME CULTURE ACCESSIBLES. AIDE-MÉMOIRE RESTAURANT Pour une conception sans obstacles aux personnes à capacité physique restreinte

TOURISME CULTURE ACCESSIBLES. AIDE-MÉMOIRE RESTAURANT Pour une conception sans obstacles aux personnes à capacité physique restreinte TOURISME CULTURE ACCESSIBLES AIDE-MÉMOIRE RESTAURANT Pour une conception sans obstacles aux personnes à capacité physique restreinte MISE À JOUR MARS 2014 TABLE DES MATIÈRES STATIONNEMENT 3 ENTRÉE ET INTÉRIEUR

Plus en détail

RÉSISTANCES ÉLECTRIQUES

RÉSISTANCES ÉLECTRIQUES Mode d'emploi FR RÉSISTANCES ÉLECTRIQUES FR830088/06 Traduction du mode d'emploi Veuillez lire au préalable le présent mode d'emploi Le présent mode d'emploi vous donne des informations précieuses pour

Plus en détail

Raccordements des appareils et siphons

Raccordements des appareils et siphons Bases fondamentales de planification Protection contre le bruit et l'incendie Hygiène de l'eau potable Raccordements des appareils et siphons Systèmes d'installation Chasses d'eau apparentes Déclenchements

Plus en détail

L accessibilité des bâtiments d habitation collectifs neufs

L accessibilité des bâtiments d habitation collectifs neufs L accessibilité des bâtiments d habitation collectifs neufs GUIDE TECHNIQUE POUR L APPLICATION DES TEXTES RÉGLEMENTAIRES Juin 2004 Loi n 75-534 du 30 juin 1975 (JO du 1er juillet 1975) Loi n 91-663 du

Plus en détail

1 Systèmes d'installation Geberit en général

1 Systèmes d'installation Geberit en général 1 Systèmes d'installation en général 1.1 Chasses d'eau à encastrer............................ 4 1.1.1 Introduction............................................. 4 1.1.2 Description du système.................................

Plus en détail

4. Prescriptions relatives à la construction des bâtiments et des espaces d évacuation

4. Prescriptions relatives à la construction des bâtiments et des espaces d évacuation Rappel des grands principes de prévention : 1. Conservation de la capacité portante de la construction 2. Limitation de la naissance et du développement du feu et de la fumée dans la construction 3. Limitation

Plus en détail

LE GOUVERNEMENT DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE ;

LE GOUVERNEMENT DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE ; Arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale déterminant les exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d équipement des logements. LE GOUVERNEMENT DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE

Plus en détail

L'intégration et le montage d'appareillages électriques doivent être réservés à des électriciens

L'intégration et le montage d'appareillages électriques doivent être réservés à des électriciens blanc N de commande : 2270 02 teinte alu N de commande : 2270 04 Manuel d utilisation 1 Consignes de sécurité L'intégration et le montage d'appareillages électriques doivent être réservés à des électriciens

Plus en détail

Manuel d utilisation HEATSTRIP,. HEATSTRIP

Manuel d utilisation HEATSTRIP,. HEATSTRIP Manuel d utilisation HEATSTRIP,. HEATSTRIP 1 Table des matières Contenu de la livraison Page 2 Introduction Page 3 Préparation Page 4 Lieu d'installation Page 5 Instructions de montage Page 6 Indications

Plus en détail

Salles de toilette GUIDE PRATIQUE D ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE OBJECTIFS. Salle de toilette et douche accessibles

Salles de toilette GUIDE PRATIQUE D ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE OBJECTIFS. Salle de toilette et douche accessibles - Respecte les normes du Code de construction du Québec - Chapitre 1, Bâtiment et du Code national du bâtiment - Canada 200 (modifié). - Constitue le résultat du vécu des personnes ayant une déficience,

Plus en détail

Des écoulements. propres. Solutions pour les douches au niveau du sol.

Des écoulements. propres. Solutions pour les douches au niveau du sol. Des écoulements propres. Solutions pour les douches au niveau du sol. Moins d'obstacles La douche au niveau du sol est en vogue et ouvre de nouvelles voies aux planificateurs et installateurs sanitaires.

Plus en détail

La nouvelle génération de tuyauterie gaz jusqu à 100 mbar

La nouvelle génération de tuyauterie gaz jusqu à 100 mbar DOC_TP_F_06/08 - page 1 certifié N 03-070-6 résistant Haute Température (HTB) temps de pose réduit de 50 à 80 % montage facile sans outillage spécial Le système de tuyauterie TracPipe avec les raccords

Plus en détail

Chauffe-eau haute performance Modul-plus

Chauffe-eau haute performance Modul-plus Chauffe-eau haute performance Modul-plus Responsabilité énergétique et environnementale Le chauffe-eau Modul-plus répond aux exigences les plus élevées de confort eau chaude sanitaire et d'hygiène de l'eau.

Plus en détail

Sondes d'ambiance. Plage de mesure d'humidité

Sondes d'ambiance. Plage de mesure d'humidité 1 857 1857P01 Sondes d'ambiance pour température et humidité relative QFA20 Tension d'alimentation 24 V~ ou 13,5 35 V Signal de sortie 0...10 V pour humidité relative Signal de sortie 0...10 V / T1 / LG-Ni

Plus en détail

Notice expliquant comment le projet prend en compte l'accessibilité aux personnes handicapées dans les ERP existants de 5 ème catégorie.

Notice expliquant comment le projet prend en compte l'accessibilité aux personnes handicapées dans les ERP existants de 5 ème catégorie. Notice expliquant comment le projet prend en compte l'accessibilité aux personnes handicapées dans les ERP existants de 5 ème catégorie. Commune du projet : Nom de l établissement : Nom, prénom, téléphone

Plus en détail

QFA31... Sondes d'ambiance. Building Technologies HVAC Products. Symaro. pour température et humidité relative

QFA31... Sondes d'ambiance. Building Technologies HVAC Products. Symaro. pour température et humidité relative 1 858 1858P01 1858P02 Symaro Sondes d'ambiance pour température et humidité relative QFA31... Alimentation 24 V~ ou 13,5...3 Signal de sortie 0...10 V / 4 20 ma pour humidité relative et température Très

Plus en détail

Règles de réalisation des installations électriques

Règles de réalisation des installations électriques Page : 1 sur 6 électriques 1. Montage apparent Ce mode de pose est souvent utilisé lorsque l installation est faite après la construction ou dans le cas d une rénovation de l installation. Il permet un

Plus en détail

Afin d éviter de générer une identité visuelle «troisième catégorie» correspondant aux personnes en situation de handicap.

Afin d éviter de générer une identité visuelle «troisième catégorie» correspondant aux personnes en situation de handicap. 8 8.1 LES TOILETTES (CABINETS D'AISANCE) FOCUS 1 : L'IMPLANTATION PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ Les personnes utilisant un fauteuil roulant doivent pouvoir accéder et utiliser les cabinets d aisance.

Plus en détail

PRÉFECTURE DES YVELINES

PRÉFECTURE DES YVELINES PRÉFECTURE DES YVELINES COMMISSION CONSULTATIVE DÉPARTEMENTALE DE LA PROTECTION CIVILE DE LA SÉCURITÉ ET DE L ACCESSIBILITÉ NOTICES DEVANT ÊTRE TRANSMISES À L APPUI D UNE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE

Plus en détail

Classes de protection des boitiers de raccordement électriques Classes de protection des boitiers de raccordement électriques

Classes de protection des boitiers de raccordement électriques Classes de protection des boitiers de raccordement électriques Classes de protection des boitiers de raccordement électriques J.Jumeau 20121030 P 1/4 Les boîtiers ont pour but de protéger le matériel électrique situé à l intérieur. Cette protection doit être considérée

Plus en détail

Servomoteurs électriques

Servomoteurs électriques 4 508 Servomoteurs électriques pour vannes à course rotative, angle de rotation 90 SQK34.00 SQK84.00 SQK34.00 tension d'alimentation 230 V~ SQK84.00 tension d'alimentation 24 V~ Signal de commande 3 points

Plus en détail

La loi Handicap et ses obligations. l'offre delabie. Réglementation /

La loi Handicap et ses obligations. l'offre delabie. Réglementation / Réglementation / La loi Handicap et ses obligations Depuis le 1 er janvier 2007, dans le cadre de la Loi Handicap, des dispositions réglementaires sont entrées en vigueur et s imposent en particulier aux

Plus en détail

Servomoteurs électriques

Servomoteurs électriques 4 506 Servomoteurs électriques pour vannes à course rotative, angle de rotation 90 tension d'alimentation 230 V~ tension d'alimentation 230 V~ tension d'alimentation 24 V~ Signal de positionnement 3 points

Plus en détail

Parking. Les places accessibles devront être les plus proches de l entrée.

Parking. Les places accessibles devront être les plus proches de l entrée. Parking Si vous avez un parking privé, 2% des places devront être accessibles : largeur minimum 3,30 m, place et devers de pente maxi 2%, signalétique horizontale et verticale. Les places accessibles devront

Plus en détail

Exigences concernant les mécanismes de verrouillage de portes CNB 2005 modifié Québec et prochaine version du CNB 2010 modifié Québec (non en vigueur)

Exigences concernant les mécanismes de verrouillage de portes CNB 2005 modifié Québec et prochaine version du CNB 2010 modifié Québec (non en vigueur) Exigences concernant les mécanismes de verrouillage de portes CNB 2005 modifié Québec et prochaine version du CNB 2010 modifié Québec (non en vigueur) Association canadienne de la sécurité 2015 Plan de

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

4.4. Ventilateurs à filtre. Les atouts. Montage rapide. Polyvalence et fonctionnalité

4.4. Ventilateurs à filtre. Les atouts. Montage rapide. Polyvalence et fonctionnalité Les atouts L'utilisation de ventilateurs à filtre est une méthode extrêmement économique pour évacuer d'importantes quantités de chaleur en dehors des armoires électriques. Deux conditions fondamentales

Plus en détail

Aide à la planification

Aide à la planification «Chacun a droit à une vie aussi facile que possible.» «Nous y apportons notre contribution.» Aide à la planification Installations de salles de bains, de douches et de WC selon la norme SIA 500 Introduction

Plus en détail

4 Meubles de rangement

4 Meubles de rangement Notre système d agencement de laboratoire SCALA vous offre un maximum de choix au niveau des variantes de rangement pour un accès rapide et un stockage sûr. Tous les espaces de rangement peuvent être équipés

Plus en détail

LOGEMENT INDIVIDUEL 1ER SEUIL DE BONIFICATION (2 500 PAR LOGEMENT)

LOGEMENT INDIVIDUEL 1ER SEUIL DE BONIFICATION (2 500 PAR LOGEMENT) LOGEMENT INDIVIDUEL 1ER SEUIL DE BONIFICATION (2 500 PAR LOGEMENT) Portes avec ouverture vers l'extérieur Portes : pose de poignées droites recourbées vers l'intérieur (en forme de "bec de canard") Éviter

Plus en détail

Corrigendum 2010-09 E+C. 5.6 Alimentations pour services de sécurité

Corrigendum 2010-09 E+C. 5.6 Alimentations pour services de sécurité 5.6 Alimentations pour services de sécurité 5.6 Alimentations pour services de sécurité.1 Selon les prescriptions de l'aeai (4Norme de protection incendie de l'association des établissements cantonaux

Plus en détail

Construction de 60 logements à Saint-Prex

Construction de 60 logements à Saint-Prex Descriptif des travaux: Canalisations: Canalisations en PVC Drainage sur tout le pourtour des bâtiments Chemise de drainage au pied des murs extérieurs des sous-sols Regard de visite aux changements de

Plus en détail

Procap Accessibilité et intégration. Adresses web. www.goswim.ch Accès sans obstacles aux piscines

Procap Accessibilité et intégration. Adresses web. www.goswim.ch Accès sans obstacles aux piscines Adresses web Le Guide des piscines pour personnes avec handicap www.goswim.ch Bureau fédéral de l égalité pour les personnes handicapées BFEH www.edi.admin.ch/ebgb Procap Accessibilité et intégration www.procap.ch

Plus en détail

Normes techniques d'accessibilité

Normes techniques d'accessibilité Normes techniques d'accessibilité Informations tirées du site de la CRIPH (Cellule de Recrutement et d Insertion des Personnes Handicapées) La notion d accessibilité intègre plusieurs composantes : l accès

Plus en détail

SCCV DU BOURDONNAIS DESCRIPTIF TECHNIQUE SOMMAIRE. Îlot Bourdonnais. Îlot Bourdonnais Juin 2014 1

SCCV DU BOURDONNAIS DESCRIPTIF TECHNIQUE SOMMAIRE. Îlot Bourdonnais. Îlot Bourdonnais Juin 2014 1 SCCV DU BOURDONNAIS DESCRIPTIF TECHNIQUE SOMMAIRE Îlot Bourdonnais Îlot Bourdonnais Juin 2014 1 DESCRIPTIF DES PARTIES COMMUNES AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS COMMUNS L ensemble de l opération sera résidentialisé

Plus en détail

Conception de bâtiments d habitation adaptés aux personnes âgées Aide-mémoire

Conception de bâtiments d habitation adaptés aux personnes âgées Aide-mémoire Juillet 2013 Conception de bâtiments d habitation adaptés aux personnes âgées Aide-mémoire L intégration des personnes âgées ou souffrant d un handicap est une tâche importante de notre société. Les personnes

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE DEMANDEUR ET L'ETABLISSEMENT

RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE DEMANDEUR ET L'ETABLISSEMENT PREFET DE LA CORSE DU SUD Sous-Commission Départementale d'accessibilité Direction Départementale des Territoires et de la Mer Service Ingénierie de Soutien aux Politiques Publiques / Unité Bâtiment et

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public NOM équipement Notice accessibilité pour les établissements recevant du public Textes de référence : Loi n 2005-102 du 11 février 2005 Décret n 2006-555 du 17 mai 2006 Arrêté du 1er Règles en vigueur considérées

Plus en détail

Dans la majorité des lieux publics, une toilette adaptée est indispensable pour les personnes handicapées et un atout pour les jeunes familles.

Dans la majorité des lieux publics, une toilette adaptée est indispensable pour les personnes handicapées et un atout pour les jeunes familles. OBJECTIFS a. Permettre d accéder aux toilettes et d utiliser facilement et en toute sécurité les accessoires. b. Favoriser l existence de toilettes privées mixtes ou «familiales» permettant la présence

Plus en détail

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Notice descriptive sommaire 1 1. CONCEPTION DU BATIMENT Locaux à usage de bureaux assujettis au code du Travail et ERP 5 ème catégorie

Plus en détail

Notice d'utilisation Capteur de niveau TOR. LI214x 704776/00 10/2010

Notice d'utilisation Capteur de niveau TOR. LI214x 704776/00 10/2010 Notice d'utilisation Capteur de niveau TOR LI214x FR 704776/00 10/2010 Contenu 1 Remarque préliminaire 3 1.1 Symboles utilisés 3 2 Consignes de sécurité 3 3 Fonctionnement et caractéristiques 4 3.1 Application

Plus en détail

Notice de montage. Four vapeur combiné DGC 5080 XL DGC 5085 XL. fr-be. Veuillez impérativement lire le mode d'emploi

Notice de montage. Four vapeur combiné DGC 5080 XL DGC 5085 XL. fr-be. Veuillez impérativement lire le mode d'emploi Notice de montage Four vapeur combiné DGC 5080 XL DGC 5085 XL Veuillez impérativement lire le mode d'emploi fr-be et la notice de montage avant l'installation et/ou la mise en service. Vous vous protégerez

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DES OFFICES DE TOURISME EN TANT QU ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

LES OBLIGATIONS DES OFFICES DE TOURISME EN TANT QU ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC LES OBLIGATIONS DES OFFICES DE TOURISME EN TANT QU ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC Les établissements recevant du public (ERP) sont définis aux articles R. 123-1 et suivants du Code de la construction

Plus en détail

Ces fiches sont prévues pour les Mairies classées en 5ème catégorie.

Ces fiches sont prévues pour les Mairies classées en 5ème catégorie. Remplissez le questionnaire suivant et adressez-le nous afin que l on puisse vous aider dans votre démarche de mise en accessibilité de votre établissement. L adresse mail de réponse est contact@link-access.fr

Plus en détail

C O N D U I T S D E F U M É E F O N C T I O N N A N T E N S U R P R E S S I O N

C O N D U I T S D E F U M É E F O N C T I O N N A N T E N S U R P R E S S I O N Berne, Buchs, Zurich, avril 2012 C O N D U I T S D E F U M É E F O N C T I O N N A N T E N S U R P R E S S I O N Mesdames, Messieurs, 1. Situation initiale Les températures extrêmement froides de l'hiver

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE - ATTRAIT

AIDE-MÉMOIRE - ATTRAIT AIDE-MÉMOIRE - ATTRAIT STATIONNEMENT Éléments Espace(s) réservé(s) / nombre total de places de stationnement Dimension d un espace de stationnement réservé aux personnes handicapées Surface du stationnement

Plus en détail

NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION INCENDIE

NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION INCENDIE Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION

Plus en détail

Des solutions conçues pour aujourd hui et pour l avenir

Des solutions conçues pour aujourd hui et pour l avenir Des solutions conçues pour aujourd hui et pour l avenir Depuis plus de 30 ans, Pressalit Care s efforce d éliminer les limites. En usant de notre savoir, de nos produits et de nos conseils. Au service

Plus en détail

Hygiène de l eau potable avec Geberit Toujours en mouvement.

Hygiène de l eau potable avec Geberit Toujours en mouvement. Hygiène de l eau potable avec Geberit Toujours en mouvement. Pour un système d'eau potable fiable SIMPLEMENT BIEN APPROVISIONNÉ Un risque méconnu. Les légionnelles. Lorsqu'il s'agit des dangers de la douche,

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

- Grille d'autodiagnostic Villages Vacances

- Grille d'autodiagnostic Villages Vacances - Grille d'autodiagnostic Villages Vacances L objectif de ce document est de permettre aux exploitants de se forger un aperçu du niveau d accessibilité de leur établissement face aux obligations de mise

Plus en détail