Diplôme Inter-Universitaire des Services de Santé et de Secours Médical des Services Départementaux d Incendie et de Secours

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Diplôme Inter-Universitaire des Services de Santé et de Secours Médical des Services Départementaux d Incendie et de Secours"

Transcription

1 Diplôme Inter-Universitaire des Services de Santé et de Secours Médical des Services Départementaux d Incendie et de Secours Santé Publique Santé Travail Travail d Application Tutoré année 2010 Quatrième promotion Le sommeil des sapeurs pompiers du Centre d Intervention et de Secours d Etampes (SDIS 91) Mme Karine BARET Service Départemental d Incendie et de Secours De l Essonne Tuteur universitaire : M. Damien GOUILLON

2 REMERCIEMENTS Je tiens à remercier : Monsieur Damien GOUILLON, tuteur universitaire, Mon mari, Vincent BARET, Sergent-Chef au CIS d Etampes, pour son aide et sa grande patience, Valérie LAVALETTE, Infirmière Sapeur-Pompier Profressionnel du Groupement Sud, pour son soutien, Les Sapeurs-Pompiers Professionnels du CIS d Etampes, pour avoir participé à mon enquête, Ainsi que toutes les personnes qui ont collaboré de près ou de loin à l élaboration de mon travail. Karine BARET - 2 -

3 SOMMAIRE I RESUME page 4 II INTRODUCTION... page 4 III METHODE.. page 4 IV DEFINITION... page 4 IV-1 Les phases du sommeil. page 5 IV-1-1 La somnolence.. page 5 IV-1-2 Le sommeil lent léger... page 5 IV-1-3 Le sommeil lent profond.. page 5 IV-1-4 Le sommeil paradoxal.. page 5 IV-2 Travail de nuit et sommeil. page 6 V RESULTATS. page 6 V-1 Le réveil pour départ en intervention.. page 6 V-2 La baisse des performances page 6 V-3 Le ré-endormissement.. page 7 V-4 La journée suivant une garde de nuit page 7 VI QUELQUES CONSEILS.. page 8 VII DISCUSSION.... page 8 VIII CONCLUSION.. page 9 BIBLIOGRAPHIE.. page 10 ANNEXE.... page

4 I RESUME Infirmière Sapeur-Pompier Volontaire au SSSM du Groupement Sud au SDIS 91, il m a semblé important de considérer le sommeil des sapeurs-pompiers professionnels. Après avoir interrogé les SPP du CIS d Etampes via un questionnaire, il apparaît que les départs en intervention et les nuits incomplètes influents sur leurs performances, leurs concentrations et leur journée du lendemain. Mots-clés : sommeil ; sapeur-pompiers professionnels ; travail nocturne ; intervention. II INTRODUCTION Le sommeil est un besoin essentiel de l organisme auquel nous consacrons un tiers de notre temps. Il ne s agit donc pas simplement d une question de confort ou de bien-être. Le rythme de garde des sapeurs-pompiers inclut, pour bon nombre, un travail nocturne et donc des nuits entrecoupées d interventions, qui vont perturber la qualité du sommeil. De là, je me suis interrogée sur ce que pouvait ressentir les sapeurspompiers comme conséquences de ce sommeil dérangé et ce que le SSSM pouvait leur apporter. III METHODE Pour ma recherche sur le terrain, j ai choisi d utiliser comme outil de travail le questionnaire anonyme 1 offrant un panachage de questions ouvertes, fermées et à choix multiples, destiné aux sapeurs-pompiers professionnels du Centre d Intervention et de Secours d Etampes du groupement Sud de l Essonne, réalisant 2983 interventions en 2009 dont 751 de nuit. J ai posé plusieurs questions sur leurs habitudes de sommeil en général, sur les réveils pour départ en intervention, leur ré-endormissement et leur journée suivant une garde de nuit. 36 questionnaires ont été distribués à des sapeurs-pompiers professionnels qui effectuent des gardes de 24 heures. 22 ont participés à l enquête, soit 61 %. IV DEFINITION Le sommeil est un état physiologique caractérisé par la suspension périodique et réversible, de la conscience et de la vie de relation, et répondant à un besoin de repos de l organisme. Il est accompagné d une abolition plus au moins importante de la sensibilité et d un ralentissement de la plupart des fonctions de la vie organique. Nos fonctions biologiques suivent un rythme d environ 24 heures. C est le cycle jour-nuit, encore appelé, rythme circadien. Une 1 Annexe 1 Questionnaire page 11 et 12 de ce document 2 Wikipédia L encyclopédie libre fr.wikipedia.org 3 ROYANT-PAROLA S. - Les mécanismes du sommeil : rythmes et pathologies - Ed. Le Pommier Réseau Morphée

5 nuit normale est ensuite elle-même divisée en cycles de sommeil successif, 3 à 5 en général. Chacun des cycles passe par deux phases de sommeil : lent et paradoxal. IV-1 LES PHASES DU SOMMEIL La durée du sommeil est variable. Il y a des petits et des grands dormeurs, des «couche tôt» ou des «couche tard». Dans le cadre de mon enquête, nous avons plutôt à faire à des «couche tard». La règle des huit heures de sommeil est seulement une moyenne (pour les personnes interrogées, 68 % disent avoir besoin de 7 à 8 heures de sommeil pour passer une bonne nuit). Chacun a des besoins qui lui sont propres et qui peuvent évoluer au cours de la vie. Lors d une nuit, trois à cinq cycles de sommeil de 90 minutes peuvent se suivre, lesquels se composent de cinq stades distincts. Les quatre premiers correspondent au sommeil lent et le cinquième au sommeil paradoxal où le sujet rêve. IV-1-1 La somnolence (stade 1) La somnolence est le stade de l endormissement (transition entre l éveil et le sommeil) souvent précédé de bâillements. Il est caractérisé par une réduction de la vigilance, du tonus musculaire et de la fréquence cardiaque. Les mouvements musculaires sont lents (les globes oculaires «roulent»). La latence d endormissement considérée comme normale est inférieure à 20 minutes. Fait notable, la phase d endormissement n est jamais perçue (exemple l endormissement lors de la conduite automobile). IV-1-2 Le sommeil lent léger (stade 2) Le sommeil lent léger occupe environ 50 % du temps du sommeil total. Le sujet est assoupi, mais il reste encore très sensible aux stimuli extérieurs. IV-1-3 Le sommeil lent profond (stade 3 et 4) Les signes vitaux se ralentissent tout en devenant réguliers. Au stade 3, persiste une très discrète activité musculaire et les mouvements oculaires ont quasiment disparus. Ce stade dure environ dix minutes. Au stade 4, toutes les fonctions vitales sont au minimum : cœur lent, température centrale abaissée, respiration très ralentie. C est grâce à ce sommeil très profond qu on récupère de la fatigue physique. Ce stade dure environ soixante minutes. IV-1-4 Le sommeil paradoxal Le sommeil paradoxal est le 5 ème et dernier stade d un cycle de sommeil. C est pendant ce stade que se produisent les rêves. Il se caractérise par des mouvements oculaires rapides, une atonie musculaire, une respiration et un rythme cardiaque irréguliers, des secousses musculaires, une augmentation de la température corporelle, une intense activité onirique. La durée du sommeil - 5 -

6 paradoxal occupe environ 25 % de la durée d un cycle, et s accroît à chaque cycle jusqu au réveil. IV-2 - TRAVAIL DE NUIT ET SOMMEIL La loi du 09 mai 2001 donne un cadre au travail de nuit en France. La définition est simple : le travail de nuit correspond à tout travail effectué entre 21 heures et 6 heures. 5 Quel que soit le type d activité, le travail de nuit est plus pénible et demande un effort d attention accru comparativement au travail diurne. Il implique que l organisme du travailleur soit soumis régulièrement à des rythmes qui ne correspondent pas avec ceux de son horloge biologique. Le système veille-sommeil de l homme est conçu pour préparer l organisme et le cerveau à dormir la nuit et être éveillé le jour. Ces rythmes naturels rendent difficiles le sommeil pendant les heures diurnes et s opposent au maintient de la vigilance les heures de nuit, même chez les personnes qui sont bien reposées. Le travail de nuit est particulièrement perturbant. Les travailleurs de nuit qui essaient de dormir pendant la journée sont souvent réveillé par les bruits, la lumière, le téléphone, les autres membres de la famille Tous ces éléments perturbateurs qui n interviennent pas au cours du sommeil de nuit des travailleurs diurnes, protégés par les habitudes sociales qui maintiennent les bruits et les perturbations à un niveau minimum au cours de la nuit. V - RESULTATS V-1 Le réveil pour départ en intervention Lorsque leur «bip» sonne, les sapeurs-pompiers ressentent du stress, 31% dans mon enquête. Ce stress va entrainer une augmentation de sécrétion d adrénaline et donc une augmentation du rythme cardiaque % des personnes interrogées ressentent cette sensation. En réponse à mon questionnaire, 77 % disent ne pas avoir de mal à se réveiller lorsque leur «bip» sonne, mais 63 % confient qu ils ont besoin d un peu de temps, qui varie entre 5 et 15 minutes pour se sentir opérationnel. Cependant, certains disent avoir besoin du temps du trajet jusqu à l intervention, ce qui peut être contrariant si cette personne est le conducteur du véhicule engagé V-2 La baisse des performances La privation de sommeil, même partielle, est connue pour être responsable de : baisse de la vigilance, troubles de l humeur, troubles de l attention et de la concentration 7. Suite à mon étude et à la question : «Pensez-vous avoir déjà fait une ou des erreurs pendant une intervention de nuit après avoir été réveillé?», 50 % répondent oui. Lorsque cette erreur a été commise, elle s orientait plutôt vers des difficultés d analyses et de concentration (45 %). 5 Sommeil et Santé - 6 ROYANT-PAROLA S. - Les mécanismes du sommeil : rythmes et pathologies - Ed. Le Pommier Sommeil et Vigilance - n 16 - Décembre

7 60% 40% 20% 0% Sensations pendant l'intervention de nuit Plus disponible, plus patient Moins disponible, moins patient Somnolent Difficultés de concentration Difficultés à réagir Autres (RAS, sans précision) Je constate également que ces même personnes interrogées disent être moins patientes et moins disponible (54 %), se sentent plus somnolentes (22 %) et ont des difficultés à se concentrer (18 %). Il est à noter que même les personnes qui pensent n avoir jamais fait d erreur sont tout aussi vulnérables d en faire car l impatience, l indisponibilité et la somnolence font partie de leurs réponses. Une répond même qu elle a du mal à réagir. V-3 Le ré-endormissement Pour la plupart des sapeurs-pompiers interrogés, 54 % disent avoir du mal à se rendormir au retour d une intervention contre 41 % qui semblent retrouver le sommeil assez facilement. Il est à noter que sur ces 41 %, plus de la moitié sont des personnes qui ont un logement de fonction au sein de la caserne. Il semblerait que le fait de pouvoir se recoucher dans son foyer soit plus bénéfique pour se rendormir plutôt que de se recoucher dans un lieu beaucoup plus impersonnel, tel les chambres du centre de secours. Que font-ils avant d allez se recoucher entre deux alertes? : les réponses font état de la discussion entre collègues, la télévision, la douche, le café et le grignotage. Une fois au lit, 63,5 % éteignent tout de suite la lumière. D autres continus de regarder la télévision et quelques un seulement lisent. V-4 La journée suivant une garde de nuit Les gardes de nuits génèrent des réveils fréquents non compatibles avec les cycles de sommeil. Elles désorganisent le rythme veille-sommeil, ce qui implique un besoin de «récupérer» dans la journée 8. En effet, au cours de mon enquête, j ai pu constater que 68 % des sapeurs-pompiers interrogés se sentaient fatigués après une garde où ils avaient décalé la nuit. Mais seulement 32 % se recouchent en rentrant à la maison contre 68 % qui ne se recouchent pas. Dans la journée qui suit cette garde, 40 % se sentent somnolents, fatigués. 63 % nerveux, irritables, de mauvaise humeur. En effet, le mauvais sommeil est suivi, dans la journée, d une humeur maussade, voire d une irritabilité, de coups de barre avec parfois des moments de lutte contre la somnolence pouvant aboutir à des endormissements incoercibles et involontaires 9. 8 Institut National du Sommeil et de la Vigilance - 9 ROYANT-PAROLA S. - Les mécanismes du sommeil : rythmes et pathologies - Ed. Le Pommier 2007 Chap 3 p

8 Face au mauvais sommeil ou à un sommeil insuffisant du fait des obligations, la sieste apparaît comme un moyen de récupérer 10. Néanmoins, je note que 68 % d entre eux effectuent une sieste dans l après-midi d une durée qui varie de 20 minutes à 3 heures. Mais la majeure partie (40 %) fait une sieste d une heure. VI QUELQUES CONSEILS 11 Pour ceux qui doivent conduire pour rentrer chez eux : - aérer la voiture - ne pas la chauffer de trop - si le sommeil survient (bâillements, yeux qui piquent, tête qui devient lourde ) ne pas hésiter à s arrêter et dormir. Pour ceux qui préfèrent se coucher en rentrant chez eux : - aller au lit le plus tôt possible, sans oublier de prendre un petit déjeuner ; - prévenir les autres que vous dormez ; - bien faire le noir dans la chambre ; - bouchons d oreilles si ils sont supportés ; - débrancher téléphones et sonnerie de porte ; - éviter de se faire réveiller. Pour ceux qui préfèrent la sieste dans l après-midi : - restez à l écoute de vos besoins : nous avons tous une dépression de la vigilance entre 13 et 15h qui s avère très propice à l endormissement. Trouvez un coin calme pour vous reposer. - chassez la culpabilité - installez-vous confortablement dans la pénombre, dans un endroit tranquille - débranchez les téléphones - gérez votre temps de sieste. Des siestes de 10 à 30mn sont suffisantes pour en ressentir les bienfaits réparateurs. Cependant vous pouvez vous octroyer une sieste plus longue si vous avez peu dormi la nuit précédente. - attention toutefois de ne pas «siester» après 16 ou 17 heures afin de ne pas perturber le sommeil de la nuit qui arrive. VII DISCUSSION Toutes ces informations lues dans différents documents et recueilli auprès de sapeurs-pompiers, m ont bien démontré que la restriction de sommeil, volontaire ou imposée, augmente la somnolence le lendemain. C est la dette de sommeil. Un manque de sommeil a de nombreuses conséquences physiologiques et psychologiques. Beaucoup d accidents et d erreurs sont dus à un manque de vigilance induite par un mauvais sommeil. Pour répondre à ma question sur ce que ressentaient les sapeurs-pompiers comme conséquence de ce sommeil entrecoupé de réveils, je peux dire, qu elles 10 ROYANT-PAROLA S. - Les mécanismes du sommeil : rythmes et pathologies - Ed. Le Pommier 2007 Chap 3 - p Sommeil Vigilance Somnolence du Dr Mullens

9 sont plutôt néfastes, car ils invoquent des difficultés d analyses et de concentration, un manque de disponibilité et de patience, de la somnolence et des difficultés de concentration durant leurs interventions nocturnes. En ce qui concerne la journée qui suit la garde, la plupart disent être fatigués et avoir des troubles de l humeur. En conséquence, pour compenser se manque de sommeil, 68 % d entre eux font une sieste dans l après-midi. VIII CONCLUSION En ce qui concerne le SSSM, je pense que son rôle est important, notamment dans le dépistage, durant les visites médicales, de certaines pathologies que pourraient développer certains pompiers dues à leur mauvaise récupération de leur dette de sommeil, leur donner également des conseils pour récupérer cette dette tels ceux cités au chapitre VI page 8 de ce TAT. Il pourrait également être intéressant d effectuer de la prévention en informant les sapeurspompiers sur l importance du sommeil et de son fonctionnement, afin qu ils puissent le comprendre et ainsi le gérer au mieux

10 BIBLIOGRAPHIE Wikipédia - l encyclopédie libre - fr.wikipedia.org Sommeil et Santé - ROYANT-PAROLA S. - Les mécanismes du sommeil : rythmes et pathologies - Ed. Le Pommier, 2007 Réseau Morphée BAYON V., PREVOT E., LEGER D. - Conséquences de la privation de sommeil chez les professionnels de santé - Sommeil et Vigilance - Novembre n 17 - p. 2 Institut National du Sommeil et de la Vigilance - Sommeil Vigilance Somnolence du Dr Mullens

11 Bonjour, QUESTIONNAIRE Annexe 1 Infirmière au SSSM, je réalise actuellement un article sur le sommeil chez les sapeurs pompiers professionnels afin de valider ma FIA. Aussi, je vous serais reconnaissante de bien vouloir me consacrer un peu de votre temps pour répondre anonymement à mon questionnaire. Par avance, merci de votre participation. Karine BARET, ISPV Groupement Sud 1 Depuis quand êtes vous pompier? 2 Quel est votre âge? 3 Quel est votre grade? 4 Etes vous logé au sein de la caserne? oui non En ce qui concerne vos habitudes de sommeil : 5 Vers quelle heure vous couchez-vous en semaine? - chez vous?... - à la caserne?. 6 Une fois couché, généralement vous : - éteignez de suite oui non - lisez un peu oui non - regardez la télévision oui non - autres : 7 Combien d heures de sommeil pensez-vous avoir besoin pour une bonne nuit?. En ce qui concerne votre réveil pour départ en intervention : 8 Que ressentez-vous lorsque votre «bip» sonne? Augmentation du rythme cardiaque stress Essoufflement Autres. 9 Avez-vous du mal à vous réveiller lorsque votre «bip» sonne? oui non 10 Vous sentez-vous opérationnel : Tout de suite Il me faut un peu de temps. Combien?.. J ai du mal pendant toute l intervention Les yeux me piquent, sensation de brûlure

12 11 Pensez-vous avoir déjà fait une ou des erreurs pendant une intervention de nuit après avoir été réveillé? oui non Si oui, cette erreur était plutôt due à : Difficultés de concentration Un oubli Difficultés d analyse Erreur de conduite des véhicules Autre.. 12 Pendant l intervention vous sentez-vous : plus disponible, plus patient somnolent (baillements, mal être ) moins disponible, moins patient J ai du mal à me concentrer J ai du mal à réagir autres En ce qui concerne votre ré-endormissement : 13 Avez-vous du mal à vous rendormir au retour d une intervention? oui non 14 Que faites vous avant d aller vous recoucher? je prends une douche je bois un café je regarde la TV je discute avec mes collègues je grignote autres. 15 Que faites vous pour vous aider à vous ré-endormir? je lis je regarde la TV j écoute de la musique j éteins tout de suite autres.. En ce qui concerne votre journée suivant une garde de nuit : 16 Après une garde de nuit où vous avez décalé : - Comment vous sentez-vous? Je me sens fatigué Ca va je me sens quand même en forme - Que faites vous? Je me recouche en rentrant à la maison Je ne me recouche pas - Dans la journée qui suit, vous êtes plutôt : Somnolent, fatigué Nerveux, irritable, de mauvaise humeur Sans conséquence, je suis quand même en forme - Faites vous une sieste dans l après-midi? oui non Si oui, pendant combien de temps? Merci de bien vouloir déposer ce questionnaire dans la bannette de Vincent BARET

Voyage au pays du sommeil

Voyage au pays du sommeil Service de prévention et d éducation à la santé - 2014 Voyage au pays du sommeil Séance 1 : Le soir à la maison 1- En GS, votre enfant à besoin de 11h de sommeil chaque nuit. Cependant, il existe des petits

Plus en détail

Madame, Monsieur, André GILLES, Député permanent chargé de l Enseignement et de la Formation.

Madame, Monsieur, André GILLES, Député permanent chargé de l Enseignement et de la Formation. Madame, Monsieur, La santé est un bien précieux que chacun doit absolument apprendre à gérer au mieux de ses intérêts. Elle doit être prise sous tous ses aspects, c est-à-dire, non seulement comme l absence

Plus en détail

Les Français et leur sommeil Dossier de presse Mars 2008

Les Français et leur sommeil Dossier de presse Mars 2008 Les Français et leur sommeil Dossier de presse Mars 2008 1 Sommaire Enquête sur les représentations, les attitudes, les connaissances et les pratiques du sommeil des jeunes adultes en France...3 Les durées

Plus en détail

En quoi consistera ce jeu?

En quoi consistera ce jeu? 1 Projet Comité d Education à la Santé et à la Citoyenneté inter degré Création jeu par les élèves de l école du Gliesberg, de l école Martin Schongauer et du collège Hans Arp de Strasbourg Création d

Plus en détail

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE Avant d aborder le sujet de l amélioration du sommeil, permettez-moi de vous présenter quelques faits concernant le sommeil. Plusieurs études ont démontré qu on a besoin

Plus en détail

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 :

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 : Module 04 : le sommeil Module 04 : le sommeil Ce module comprend les sections suivantes : Messages clés Problèmes de sommeil courants Les médicaments et le sommeil Conseils provenant de familles sur les

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE

POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE Table des matières INTRODUCTION... 2 POURQUOI UNE POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE... 3 L'IMPORTANCE DE LA SIESTE ET DU RESPECT DES RYTHMES BIOLOGIQUES... 3 À

Plus en détail

Gina Sanders. Troubles du sommeil : banal... mais pas fatal!

Gina Sanders. Troubles du sommeil : banal... mais pas fatal! Gina Sanders Troubles du sommeil : banal... mais pas fatal! Tous concernés! De quoi s agit-il? encontrer ponctuellement des dif cultés pour s endormir, se réveiller en pleine nuit ou se retrouver debout

Plus en détail

RAPPELS PHYSIOLOGIQUES SUR LE SOMMEIL :

RAPPELS PHYSIOLOGIQUES SUR LE SOMMEIL : RAPPELS PHYSIOLOGIQUES SUR LE SOMMEIL : Notre besoin de sommeil est rythmé comme une horloge (rythme chronobiologique ). Ce rythme nous impose des périodes de veille et de sommeil qui alternent au cours

Plus en détail

«Promotion de la santé au travail : Sommeil & nutrition en lien avec le travail posté» Entreprise COCA-COLA MIDI SAS - Signes

«Promotion de la santé au travail : Sommeil & nutrition en lien avec le travail posté» Entreprise COCA-COLA MIDI SAS - Signes Sommeil & nutrition en lien avec le travail posté» Introduction Les troubles du sommeil et de la vigilance interviennent de façon importante dans le monde du travail et notamment dans le travail à horaires

Plus en détail

LE SOMMEIL : QUAND MORPHÉE SE FAIT ATTENDRE

LE SOMMEIL : QUAND MORPHÉE SE FAIT ATTENDRE LE SOMMEIL : QUAND MORPHÉE SE FAIT ATTENDRE Le sommeil est très important pour la croissance et le bon développement de l enfant. Toutefois, il arrive que certains bébés aient plus de mal à dormir que

Plus en détail

Plan. Présentation de l étude. Résultats détaillés. Contexte et Objectifs. Fatigue et profil des personnes fatiguées

Plan. Présentation de l étude. Résultats détaillés. Contexte et Objectifs. Fatigue et profil des personnes fatiguées FATIGUE ET SOMMEIL Conférence de presse du 21 Mars 2007 LJ COM Pénélope BRUET / Delphine ERIAU Contact TNS Healthcare Nadia AUZANNEAU / Céline LEROY 01 40 92 45 57 / 24 15 nadia.auzanneau@tns-global.com

Plus en détail

Sommeil, fatigue au volant et jeunes conducteurs

Sommeil, fatigue au volant et jeunes conducteurs 06 NOVEMBRE 2014 Sommeil, fatigue au volant et jeunes conducteurs Roger Godbout, Ph.D. Laboratoire et Clinique du sommeil, Hôpital Rivière-des-Prairies Département de psychiatrie, Université de Montréal

Plus en détail

SOMMEIL ET TRAVAIL 6

SOMMEIL ET TRAVAIL 6 6 SOMMEIL ET TRAVAIL AVANT-PROPOS En médecine du travail, 20 à 40% des salariés se plaignent de leur sommeil avec pour principale conséquence la somnolence et son corolaire la baisse de vigilance. Les

Plus en détail

paris descartes le sommeil le 16 mars!

paris descartes le sommeil le 16 mars! de l université paris descartes LE SOMMEIL Qu est-ce que le sommeil? Sommeil et culture Les 10 règles du sommeil Bien dormir pour bien réussir La sieste au travail La journée du sommeil : le 16 mars! ÉDITO

Plus en détail

IRBMS. Institut Régional de Biologie et de Médecine du Sport N ORD PAS- DE-CALAIS WWW. IRBMS. COM. Titre : «DECALAGE HORAIRE ET SPORT»

IRBMS. Institut Régional de Biologie et de Médecine du Sport N ORD PAS- DE-CALAIS WWW. IRBMS. COM. Titre : «DECALAGE HORAIRE ET SPORT» IRBMS http://www.irbms.com Institut Régional de Biologie et de Médecine du Sport N ORD PAS- DE-CALAIS WWW. IRBMS. COM Titre : «DECALAGE HORAIRE ET SPORT» Auteur(s) : J.-D. Guieu Catégorie : Sport Santé

Plus en détail

Sommeil et sport Dr. Arnaud PRIGENT (Pneumologue à St LAURENT) sport et sommeil 01/06/2010

Sommeil et sport Dr. Arnaud PRIGENT (Pneumologue à St LAURENT) sport et sommeil 01/06/2010 Sommeil et sport Structure du sommeil Au cours du sommeil, on repère 2 principaux types de sommeil : Le sommeil lent. Le sommeil paradoxal. Processus de régulation 3 processus: - circadienne (processus

Plus en détail

RESULTATS DE L ENQUETE DE LA FGTB SUR LE BIEN-ETRE AU TRAVAIL

RESULTATS DE L ENQUETE DE LA FGTB SUR LE BIEN-ETRE AU TRAVAIL RESULTATS DE L ENQUETE DE LA FGTB SUR LE BIEN-ETRE AU TRAVAIL La FGTB a mené une enquête auprès de 4947 personnes (réponses valides) entre le 10 mars et le 3 avril sur la base d un questionnaire établi

Plus en détail

Diplôme Inter-Universitaire des Services de Santé et de Secours Médical des Services Départementaux d Incendie et de Secours

Diplôme Inter-Universitaire des Services de Santé et de Secours Médical des Services Départementaux d Incendie et de Secours Diplôme Inter-Universitaire des Services de Santé et de Secours Médical des Services Départementaux d Incendie et de Secours Santé Publique Santé Travail Travail d Application Tutoré année 2013 EAD 7 ème

Plus en détail

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Questions / Réponses Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Quelques chiffres sur les troubles du sommeil et la consommation de benzodiazépines

Plus en détail

Bibliothèque de questions Questions spécifiques aux organismes

Bibliothèque de questions Questions spécifiques aux organismes Bibliothèque de questions Questions spécifiques aux organismes Dans le cadre du baromètre social institutionnel, vous avez la possibilité de poser quelques questions spécifiques à votre organisme et à

Plus en détail

Un danger vous guette Soyez vigilant

Un danger vous guette Soyez vigilant Un danger vous guette Soyez vigilant Vous prenez un sédatif-hypnotique Alprazolam (Xanax ) Chlorazépate Chlordiazépoxide Chlordiazépoxideamitriptyline Clidinium- Chlordiazépoxide Clobazam Clonazépam (Rivotril,

Plus en détail

Coup d oeil sur. Le sommeil Bien dormir pour bien grandir

Coup d oeil sur. Le sommeil Bien dormir pour bien grandir Coup d oeil sur Le sommeil Bien dormir pour bien grandir Le sommeil «Un bon dormeur se démarque d un mauvais dormeur par la facilité avec laquelle il se rendort.» Que savons-nous? n Le sommeil du bébé

Plus en détail

LA VIGILANCE AU VOLANT

LA VIGILANCE AU VOLANT LA VIGILANCE AU VOLANT C O N S E I L S P R É V E N T I O N Apprenez à rester vigilant www.groupama.fr SOMMAIRE 1 Les signes avant-coureurs de la somnolence p. 4 2 Les effets de la somnolence sur la conduite

Plus en détail

SOMMEIL ET SCOLARITÉ 7

SOMMEIL ET SCOLARITÉ 7 7 SOMMEIL ET SCOLARITÉ AVANT-PROPOS Chacun sait qu un sommeil de qualité et en Il est donc primordial d informer enfants, quantité suffisante est indispensable pour parents, enseignants et plus largement

Plus en détail

Le bien - être connecté enfin accessible à tous

Le bien - être connecté enfin accessible à tous INFORMATION PRESSE NOUVEAU Le bien - être connecté enfin accessible à tous Surveiller sa forme et son activité physique, améliorer son sommeil ou apprendre à gérer son stress sont autant de préoccupations

Plus en détail

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

Politique du sommeil

Politique du sommeil Politique du sommeil Centre de la Petite Enfance Beauce-Sartigan Politique du sommeil Novembre 2012 Objectif; L objectif de cette politique est de guider le personnel éducateur et d informer les parents

Plus en détail

Campagnes de prévention Information aux enseignants

Campagnes de prévention Information aux enseignants Information aux enseignants 1/6 Ordre de travail Objectif Diverses campagnes ont été réalisées pour augmenter la sécurité routière. En nous appuyant sur l exemple d une campagne actuelle (turbosieste),

Plus en détail

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin CONTRAT D ACCUEIL Parents Assistant(e)s Maternel(le)s Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin Parents, assistant(e) maternel(le), L enfant est au cœur de vos préoccupations, la qualité

Plus en détail

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants?

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants? Santé et relations humaines au Sommes-nous prêts à être plus performants? Principaux enseignements de l enquête Mesure Management Santé chez les entrepreneurs de CroissancePlus Les traits d'identité constitutifs

Plus en détail

MERCI DE RETOURNER LE BON DE PRISE EN CHARGE ET/OU LA FICHE RÉCAPITULATIVE DANS L ENVELOPPE T

MERCI DE RETOURNER LE BON DE PRISE EN CHARGE ET/OU LA FICHE RÉCAPITULATIVE DANS L ENVELOPPE T À l attention du bénéficiaire : BILAN SANTÉ RETRAITE AUTO-QUESTIONNAIRE Ce questionnaire servira de fil conducteur à la consultation avec votre médecin traitant. À l issue de l entretien, vous pouvez soit

Plus en détail

Les effets nocifs du bruit sur l'homme

Les effets nocifs du bruit sur l'homme La santé n'est pas seulement l'absence de maladie mais un état de complet bien être physique, mental et social (OMS) Le bruit est un ensemble confus de sons non désirés (Littré) ou un ensemble de sons

Plus en détail

A. BONNEFOND Maître de conférences en neuroscience cognitive Laboratoire d imagerie et de neuroscience cognitive Université de Strasbourg

A. BONNEFOND Maître de conférences en neuroscience cognitive Laboratoire d imagerie et de neuroscience cognitive Université de Strasbourg Sommeil de courte durée, vigilance et travail de nuit A. BONNEFOND Maître de conférences en neuroscience cognitive Laboratoire d imagerie et de neuroscience cognitive Université de Strasbourg Sommeil de

Plus en détail

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière Loin de mes yeux Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière expérience une dimension unique. Voici un guide tout simple, une carte routière pour vous montrer les chemins

Plus en détail

Dossier 3 LA FATIGUE COMME CAUSE D'ACCIDENTS I. INTRODUCTION

Dossier 3 LA FATIGUE COMME CAUSE D'ACCIDENTS I. INTRODUCTION page 1 de 7 I. INTRODUCTION Il n existe pas de quantification précise de la responsabilité du facteur fatigue dans les accidents de la route. Ce facteur n est en effet pas repris sur les constats d accidents

Plus en détail

Bien dormir, mieux vivre. Le sommeil, c'est la santé! Conseils aux adultes

Bien dormir, mieux vivre. Le sommeil, c'est la santé! Conseils aux adultes Bien dormir, mieux vivre Le sommeil, c'est la santé! Conseils aux adultes Bien dormir, mieux vivre 45 % des Français âgés de 25 à 45 ans considèrent qu ils dorment moins que ce dont ils ont besoin.* Pourquoi

Plus en détail

En cause, un rythme biologique qui ne reçoit plus l'indicateur indispensable à sa bonne synchronisation : la lumière du jour.

En cause, un rythme biologique qui ne reçoit plus l'indicateur indispensable à sa bonne synchronisation : la lumière du jour. ORIGINES Saviez-vous que les astronautes séjournant à bord de la Station Spatiale Internationale voient le soleil se lever et se coucher toutes les 90 minutes? Oui. 16 fois par jour de quoi avoir du mal

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Hôpital de jour médico-chirurgical Je vais subir une intervention chirurgicale en hôpital de jour, cela signifie que l intervention et le retour à domicile s effectueront le même

Plus en détail

Apathie, profil actimétrique nocturne et gènes de l horloge biologique. Plan:

Apathie, profil actimétrique nocturne et gènes de l horloge biologique. Plan: Apathie, profil actimétrique nocturne et gènes de l horloge biologique CMRR Nice Emmanuel Mulin mulin.e@chu-nice.fr Plan: Préambule Apathie et maladie d Alzheimer Sommeil et maladie d Alzheimer Données

Plus en détail

Séance 3 : Conduire une source de stress importante! Oui mais aussi

Séance 3 : Conduire une source de stress importante! Oui mais aussi Séance 3 : Conduire une source de stress importante! Oui mais aussi Divorcer ou conduire, il faut choisir Le risque de subir un accident de voiture est multiplié par quatre pendant les périodes de divorce

Plus en détail

Enquête sur le Bien-être au Travail

Enquête sur le Bien-être au Travail Enquête sur le Bien-être au Travail Résultats de l étude Comundi Janvier 2010 Et RDV sur www.etre-bien-au-travail.fr Objectif et mode opératoire de l étude Objectif : Constituer un baromètre du bien-être

Plus en détail

Descripteur global Interaction orale générale

Descripteur global Interaction orale générale Descripteur global Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses. Peut se décrire, décrire ce qu il fait, ainsi que son lieu d habitation. Interaction orale générale Peut interagir

Plus en détail

Le stage choisi est celui d un club de jeunes cadres en formation «recherche d emploi».

Le stage choisi est celui d un club de jeunes cadres en formation «recherche d emploi». Témoignages d Anne-Laure Mausner, Sophrologue Thème : Préparation pour un entretien d embauche (Les prénoms ont été modifiés pour respecter l anonymat) Le stage choisi est celui d un club de jeunes cadres

Plus en détail

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson Comprendre la maladie de Parkinson La maladie de Parkinson se définit classiquement par des troubles moteurs. Néanmoins, de nombreux autres symptômes,

Plus en détail

Inventaire Symptomatique de la Dépression et du Trouble Affectif Saisonnier Auto-évaluation (IDTAS-AE)

Inventaire Symptomatique de la Dépression et du Trouble Affectif Saisonnier Auto-évaluation (IDTAS-AE) Inventaire Symptomatique de la Dépression et du Trouble Affectif Saisonnier Auto-évaluation (IDTAS-AE) Ce questionnaire vous aidera à juger si vous devez consulter un clinicien pour votre dépression, si

Plus en détail

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA QUALITÉ DE VIE AU BUREAU - Synthèse de l Institut CSA Contacts Pôle Opinion Corporate Laurence Bedeau Directrice du Pôle (laurence.bedeau@csa.eu) Baptiste Foulquier Chargé

Plus en détail

E V A SCORE AOFAS AVANT-PIED

E V A SCORE AOFAS AVANT-PIED Bilan pré-opératoire Questionnaire à remplir par le patient Dr. Aloïs ESPIÉ Nom : Prénom : Date de naissance : / / 19 Date de l examen : / / 201 A propos de votre pied : droit gauche Opéré le : / / 201

Plus en détail

S ickness Impact Profile (SIP)

S ickness Impact Profile (SIP) Nom : Prénom : Date de naissance : Service : Hôpital/Centre MPR : Examinateur : Date du jour : Étiquettes du patient S ickness Impact Profile (SIP) Il présente le même problème de droit d auteur (pour

Plus en détail

Ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport. *Lignes directrices relatives aux commotions cérébrales

Ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport. *Lignes directrices relatives aux commotions cérébrales Ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport *Lignes directrices relatives aux commotions cérébrales *Les présentes lignes directrices ont pour seul but de donner des renseignements généraux. Elles

Plus en détail

LA LUMIERE DYNAMIQUE DESORMAIS A LA PORTEE DE TOUS

LA LUMIERE DYNAMIQUE DESORMAIS A LA PORTEE DE TOUS Lumière dynamique LA LUMIERE DYNAMIQUE DESORMAIS A LA PORTEE DE TOUS L apport de dynamique dans l intensité, la couleur et la répartition de la lumière (artificielle) a de nombreuses applications. Vous

Plus en détail

Aménagement d une cour d un lycée agricole

Aménagement d une cour d un lycée agricole Aménagement d une cour d un lycée agricole Renseignements. Structure porteuse : Lycée agricole de Challuy- EPL Challuy-Cosne-Plagny Standard : 03.86.21.66.00 Proviseure Adjointe M md Caroline Galmard :

Plus en détail

La sécurité routière C est la responsabilité de tous

La sécurité routière C est la responsabilité de tous La sécurité routière C est la responsabilité de tous Excès de vitesse...2 Facultés affaiblies et fatigue...4 Ceintures de sécurité et sièges d auto...6 Distraction du conducteur...8 Excès de vitesse Connaissez

Plus en détail

lu ~~ FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Angers, le 25 juin 2009 CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE Référence: DB

lu ~~ FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Angers, le 25 juin 2009 CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE Référence: DB FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Angers, le 25 juin 2009 CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE lu ~~ Référence: DB Objet: Nouvelles fiches de saisine du Comité Technique Paritaire Circulaire sur le stress

Plus en détail

Appel à initiatives de l AFPSSU 2013 Page 1

Appel à initiatives de l AFPSSU 2013 Page 1 Appel à initiatives de l AFPSSU 2013 Page 1 BULLE D AIR Auteurs 1. Référent contact Responsable du projet: Mme BOISSEAU Béatrice Intervenante bien-être Mme PESCHARD Aurélie Enseignante EPS et professeur

Plus en détail

Route Internationale en Angleterre des Compagnons de St François 28 Juillet ~ 5 Août 2015 (séparation après le petit déjeuner le 6 août)

Route Internationale en Angleterre des Compagnons de St François 28 Juillet ~ 5 Août 2015 (séparation après le petit déjeuner le 6 août) Route Internationale en Angleterre des Compagnons de St François 28 Juillet ~ 5 Août 2015 (séparation après le petit déjeuner le 6 août) Les Compagnons de St François sont un mouvement œcuménique chrétien

Plus en détail

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Les facteurs de pénibilité applicables au 1 er janvier 2015 T R A V A I L D E N U I T T R A V A I L E N É Q U I P E S S U C C E S S I V

Plus en détail

Table des matières. Première partie : Énergie et Polarité... 23 REMERCIEMENTS... 11 NOTE DE L AUTEURE... 13 COMMENT UTILISER CE GUIDE...

Table des matières. Première partie : Énergie et Polarité... 23 REMERCIEMENTS... 11 NOTE DE L AUTEURE... 13 COMMENT UTILISER CE GUIDE... Table des matières su REMERCIEMENTS... 11 NOTE DE L AUTEURE... 13 COMMENT UTILISER CE GUIDE... 15 À QUI S ADRESSE CE LIVRE... 17 INTRODUCTION... 19 Première partie : Énergie et Polarité... 23 CHAPITRE

Plus en détail

Les troubles de l endormissement de l enfant de 6 à 36 mois en médecine générale

Les troubles de l endormissement de l enfant de 6 à 36 mois en médecine générale SOUTENANCE A CRETEIL UNIVERSITE PARIS EST CRETEIL FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL ******************* ANNEE 2013 N THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Discipline : Médecine Générale ----------

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

Evaluation Agi Son 2005. Agi son 2005. Evaluation de la campagne de sensibilisation aux risques auditifs liés à l écoute de musiques amplifiées

Evaluation Agi Son 2005. Agi son 2005. Evaluation de la campagne de sensibilisation aux risques auditifs liés à l écoute de musiques amplifiées Agi son Evaluation de la campagne de sensibilisation aux risques auditifs liés à l écoute de musiques amplifiées 1 Introduction p. 3 Méthode p.4 1. Le public p.5 A. Caractéristique des personnes interrogées

Plus en détail

Alerte à la fatigue au volant. Conférence-Neige Saint-Hyacinthe, mai 2011

Alerte à la fatigue au volant. Conférence-Neige Saint-Hyacinthe, mai 2011 Alerte à la fatigue au volant Conférence-Neige Saint-Hyacinthe, mai 2011 Société de l assurance automobile du Québec, 2010 Fatigué? Vue d ensembled 1. Introduction 2. Contexte et problématique 3. La fatigue

Plus en détail

Journal de la migraine

Journal de la migraine Sandoz Pharmaceuticals SA Hinterbergstrasse 24 6330 Cham 2 Tél. 041 748 85 85 Fax 041 748 85 86 www.generiques.ch a Novartis company 50001252/mars 2008 Journal de la migraine avec le questionnaire sur

Plus en détail

Expertis. Étude Stress. Stress. sur le Éléments statistiques. Dr Brigitte Lanusse-Cazalé. Production : Le Laussat.

Expertis. Étude Stress. Stress. sur le Éléments statistiques. Dr Brigitte Lanusse-Cazalé. Production : Le Laussat. Expertis Étude Stress Stress sur le Éléments statistiques Dr Brigitte Lanusse-Cazalé Production : Le Laussat. Les réactions au stress Les phases de stress + le stress dure, + le capital d adaptation s

Plus en détail

Table des matières. Préface de Frédéric Chauvaud et Michel Porret. «Béni soit celui qui a inventé le sommeil»...13

Table des matières. Préface de Frédéric Chauvaud et Michel Porret. «Béni soit celui qui a inventé le sommeil»...13 Table des matières Préface de Frédéric Chauvaud et Michel Porret Avant-propos «Béni soit celui qui a inventé le sommeil»...13 Première partie «SOMMEIL, REPOS DES ÊTRES, SOMMEIL, TOI LE PLUS DOUX DES DIEUX»

Plus en détail

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour aider votre enfant atteint de TDAH Même si le traitement par VYVANSE peut permettre de gérer les symptômes du TDAH,

Plus en détail

L'usager est prêt. L'usager n'est pas prêt. Outil d évaluation 1 : L usager est-il prêt à s engager dans une démarche pour mieux gérer son énergie?

L'usager est prêt. L'usager n'est pas prêt. Outil d évaluation 1 : L usager est-il prêt à s engager dans une démarche pour mieux gérer son énergie? Outil d évaluation 1 : L usager est-il prêt à s engager dans une démarche pour mieux gérer son énergie? Nom de l usager L'usager est prêt L'usager vit un malaise par rapport à la fatigue ; il identifie

Plus en détail

Prévention du syndrome d épuisement professionnel (ou syndrome de burn-out) Dr Agnès Martineau-Arbes Colloque du 26/09/2012

Prévention du syndrome d épuisement professionnel (ou syndrome de burn-out) Dr Agnès Martineau-Arbes Colloque du 26/09/2012 Prévention du syndrome d épuisement professionnel (ou syndrome de burn-out) Dr Agnès Martineau-Arbes Colloque du 26/09/2012 Syndrome d Epuisement Professionnel et Risques Psycho-Sociaux Le syndrome d épuisement

Plus en détail

Introduction par effraction

Introduction par effraction Introduction par effraction Les gens qui sont victimes d une introduction par effraction peuvent être affectés pour d autres raisons que la perte de leurs biens. Ils peuvent ressentir de fortes émotions

Plus en détail

Certaines situations de trafic peuvent-elles provoquer un risque accru d hypoglycémie?

Certaines situations de trafic peuvent-elles provoquer un risque accru d hypoglycémie? P a g e 1 Comment savoir que vous présentez une hypoglycémie? La plupart des personnes diabétiques sentent rapidement lorsque leur taux de glycémie est trop bas (inférieur à 60 mg/dl). Les premiers symptômes

Plus en détail

Le travail de nuit des infirmiers : Effets sur les conditions de vie, les pratiques professionnelles et la qualité des soins

Le travail de nuit des infirmiers : Effets sur les conditions de vie, les pratiques professionnelles et la qualité des soins sciences et techniques de l'information Le travail de nuit des infirmiers : Effets sur les conditions de vie, les pratiques professionnelles et la qualité des soins 22 Mai 2007 S Y N T H E S E R É A L

Plus en détail

LUMIÈRE NATURELLE BIEN-ÊTRE ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

LUMIÈRE NATURELLE BIEN-ÊTRE ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LUMIÈRE NATURELLE BIEN-ÊTRE ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL 1 Lumière naturelle SOMMAIRE Introduction La lumière naturelle est essentielle Les effets sur la santé et le bien-être Les effets sur la sécurité et performance

Plus en détail

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN La fatigue visuelle figure souvent au premier plan parmi les manifestations physiques ressenties par les utilisatrices

Plus en détail

Dix valeurs pour les soins infirmiers

Dix valeurs pour les soins infirmiers Dix valeurs pour les soins infirmiers La valeur n attendant pas le nombre des années, deux étudiantes en soins infirmiers se sont interrogées sur les valeurs dont l infirmière a besoin pour mieux adapter

Plus en détail

Quand le stress nous rend malade

Quand le stress nous rend malade Yuri Arcurs Quand le stress nous rend malade Tous concernés! De quoi s agit-il? Le stress stimule notre organisme pour qu'il s'adapte à une nouvelle situation, bonne ou mauvaise. Deux hormones sont alors

Plus en détail

L observatoire «Entreprise et Santé»

L observatoire «Entreprise et Santé» LA SOCIÉTÉ D ÉTUDES ET DE CONSEIL L observatoire «Entreprise et Santé» Viavoice Harmonie Mutuelle en partenariat avec Le Figaro et France Info Enquête auprès des salariés et des dirigeants d entreprise

Plus en détail

Questionnaire sur les nouveaux rythmes scolaires

Questionnaire sur les nouveaux rythmes scolaires Questionnaire sur les nouveaux rythmes scolaires Un questionnaire a été remis aux familles courant décembre avec le double objectif de relayer le ressenti des parents sur les nouveaux rythmes scolaires

Plus en détail

Etude du niveau stress ressenti par les salariés de plusieurs entreprises du tertiaire. Un outil de mesure.

Etude du niveau stress ressenti par les salariés de plusieurs entreprises du tertiaire. Un outil de mesure. Etude du niveau stress ressenti par les salariés de plusieurs entreprises du tertiaire. Un outil de mesure. Participants : Dr Evelyne Barraud, Martine Chevillard, Marie-José Dureau Mer, Isabelle Gouget,

Plus en détail

Troubles de la vigilance au travail. Tests d aide à la décision d aptitude et structures de dépistage du syndrome d apnées du sommeil à Grenoble

Troubles de la vigilance au travail. Tests d aide à la décision d aptitude et structures de dépistage du syndrome d apnées du sommeil à Grenoble Troubles de la vigilance au travail Tests d aide à la décision d aptitude et structures de dépistage du syndrome d apnées du sommeil à Grenoble Sandrine Launois-Rollinat Patrick Lévy, Jean-Louis Pépin,

Plus en détail

Utiliser des métaphores pour reconnaitre l'intensité de sa fatigue

Utiliser des métaphores pour reconnaitre l'intensité de sa fatigue Utiliser des métaphores pour reconnaitre l'intensité de sa fatigue Les trois métaphores suivantes illustrent concrètement des stratégies pour mieux gérer son niveau d énergie. Choisissez celle qui vous

Plus en détail

Etude Assureurs Prévention - Les Français au volant

Etude Assureurs Prévention - Les Français au volant Etude Assureurs Prévention - Les Français au volant Juillet 2014 Date : juillet 2014 Etude Assureurs Prévention réalisée par OpinionWay Le contexte et les objectifs de l étude Contexte et objectifs Assureurs

Plus en détail

SOMMAIRE DES ANNEXES. Annexe 6 Questionnaire sur le déséquilibre effort/récompense (Siegrist, 1996)

SOMMAIRE DES ANNEXES. Annexe 6 Questionnaire sur le déséquilibre effort/récompense (Siegrist, 1996) SOMMAIRE DES ANNEXES Questionnaires en français Annexe 1...Lettre Conseil d Ordre des Chirurgiens-dentistes...249 Annexe 2...Note d information...250 Annexe 3...Coordonnés...251 Annexe 4 Questionnaire

Plus en détail

Petit GUIDE. à l'attention des parents et des baby-sitters

Petit GUIDE. à l'attention des parents et des baby-sitters Petit GUIDE à l'attention des parents et des baby-sitters ATTENTION : Ceci n'est qu'un recueil de conseils et ne doit en aucun cas être pris comme un document exhaustif. A partir de quel âge pouvez-vous

Plus en détail

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Profil démographique 1 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4 Groupe d âge 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Sexe Niveau de scolarité Homme 48,0 40,5 47,8 52,3

Plus en détail

Chapitre 15. La vie au camp

Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp 227 1. Intensité de la vie du camp 230 2. Loin de la maison 230 A. Sentiment de sécurité 230 B. Les coups de cafard de l enfant 231 227 Un camp,

Plus en détail

Effets physiologiques de la lumière : régulation du sommeil, de l'humeur et de l'énergie par la lumière

Effets physiologiques de la lumière : régulation du sommeil, de l'humeur et de l'énergie par la lumière Effets physiologiques de la lumière : régulation du sommeil, de l'humeur et de l'énergie par la lumière Octobre 2009 Lever et coucher du soleil Depuis l'aube des temps, l'homme se lève et se couche avec

Plus en détail

La prise en charge d un trouble bipolaire

La prise en charge d un trouble bipolaire GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge d un trouble bipolaire Vivre avec un trouble bipolaire Décembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY D O S S I E R libérez- LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY La VAR organisait le 27 mars 2003 un séminaire consacré à la créativité et à la pub radio. A cette occasion, elle avait invité deux

Plus en détail

CA'RAM'EL news n 2. Le Relais Assistantes Maternelles du Pays Bilurien... Vous souhaite une belle année 2015. Édito. Accueil en permanence

CA'RAM'EL news n 2. Le Relais Assistantes Maternelles du Pays Bilurien... Vous souhaite une belle année 2015. Édito. Accueil en permanence CA'RAM'EL news n 2 JANVIER-MARS 2015 Le Relais Assistantes Maternelles du Pays Bilurien... Vous souhaite une belle année 2015 Édito Bonjour à toutes et à tous, Après un premier trimestre riche en rencontres

Plus en détail

L endettement chez les jeunes Rapport final

L endettement chez les jeunes Rapport final L endettement chez les jeunes Rapport final Résultats du sondage pour le secteur d Alma L école secondaire Séminaire Marie-Reine-du-Clergé ainsi que le Collège d Alma Remis au : Service budgétaire de Lac-

Plus en détail

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Le «blues du post-partum» est FRÉQUENT chez les nouvelles mères. Quatre mères sur cinq auront le blues du post-partum. LE «BLUES DU POST-PARTUM» La

Plus en détail

La chronique de Katherine Lussier, psychoéducatrice M.Sc. Psychoéducation.

La chronique de Katherine Lussier, psychoéducatrice M.Sc. Psychoéducation. 1 La chronique de Katherine Lussier, psychoéducatrice M.Sc. Psychoéducation. Édition d avril 2009 Thème : Le trouble déficitaire de l attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) Références : www.comportement.net

Plus en détail

La gestion de la fatigue au quotidien, une question de temps ou de contraintes de travail?

La gestion de la fatigue au quotidien, une question de temps ou de contraintes de travail? 27 janvier 2006 La gestion de la fatigue au quotidien, une question de temps ou de contraintes de travail? Pierre-Sébastien Fournier pierre-sebastien.fournier@mng.ulaval.ca Présentation 1. Contexte de

Plus en détail

La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer

La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer http://www.carevox.fr/comment-lutter-contre-la-maladie-d-alzheimer.html 1. Les Conséquences de la maladie d Alzheimer sur l alimentation Phases Capacités

Plus en détail

FORMATION D UN CLUB DE MARCHE. Novembre 2010

FORMATION D UN CLUB DE MARCHE. Novembre 2010 FORMATION D UN CLUB DE MARCHE Novembre 2010 Vieillir est un processus continu, progressif et irréversible. C est une dure réalité qui nous rattrape un peu plus chaque jour. Il s inscrit dans le continuum

Plus en détail

La hernie discale Votre dos au jour le jour...

La hernie discale Votre dos au jour le jour... La hernie discale Votre dos au jour le jour... Votre dos est fragile. Ce document va vous aider à le préserver au jour le jour. Si vous venez de vous faire opérer, certaines activités vous sont déconseillées

Plus en détail

En route professionnellement

En route professionnellement En route professionnellement Conseils pour des trajets sûrs bpa Bureau de prévention des accidents En route professionnellement En Suisse, les accidents de la circulation routière continuent à être à l

Plus en détail

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire Rentrée 2015 Charte du restaurant scolaire Délibération du conseil municipal du 22 mai 2014 Mairie de Marcy L étoile Préambule Merci de bien vouloir prendre connaissance en famille, avec vos enfants, du

Plus en détail

présente Métro, boulot, dodo enquête sur la vie de bureau

présente Métro, boulot, dodo enquête sur la vie de bureau présente Métro, boulot, dodo enquête sur la vie de bureau Septembre 2014 Avant-propos Avec la tertiarisation de l économie et des emplois, notre activité professionnelle se déroule de plus en plus souvent

Plus en détail