Traitement des troubles respiratoires du sommeil en cas d insuffisance cardiaque

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Traitement des troubles respiratoires du sommeil en cas d insuffisance cardiaque"

Transcription

1 Traitement des troubles respiratoires du sommeil en cas d insuffisance cardiaque BiPAP autosv Advanced Auteurs : S. Coughlin, B. Favier et F. Abdenbi Prévalence des troubles respiratoires du sommeil chez les patients souffrant d insuffisance cardiaque Les premières estimations de la prévalence des troubles respiratoires du sommeil chez les patients souffrant d insuffisance cardiaque (IC) suggéraient que ce problème était plus fréquent chez ces patients que chez ceux ayant une fonction cardiaque conservée. 11 à 38 % des patients souffrant d une insuffisance cardiaque avaient un Syndrome d apnées obstructives du sommeil (SAOS) tandis que 33 à 42 % avaient un Syndrome d apnées centrales du sommeil (SACS) (1-3). Toutefois, ces estimations avaient été faites avant l introduction des médicaments actuels, ce qui peut amener à s interroger sur la fiabilité de ces estimations. Une étude récente suggère que la prévalence du SAOS et du SACS n a pas changé en dépit des grandes utilisations des bêta-bloquants et de la spironolactone (4). L impact de l apnée obstructive du sommeil et du traitement par pression positive continue sur les résultats cliniques Le stress aigu dont souffre le système cardiovasculaire durant les apnées obstructives est bien documenté et les faits suggèrent qu elles peuvent conduire à des augmen tations diurnes chroniques de tonus sympathique (5) et de l hypertension (6), un facteur de risque cardiovasculaire bien connu. De plus, le SAOS a été associé d une manière indépendante à d autres facteurs de risque cardiovasculaire tels que l augmentation du stress oxydatif (7), la dysfonction endothéliale vasculaire (8) et l athérosclérose (9). La preuve la plus solide que le SAOS augmente le risque cardiovasculaire est fournie dans l étude de Marin et de ses collègues, publiée en 2005 (10). Dans cette étude observationnelle non randomisée, des hommes présentant un SAOS et de simples ronfleurs ont été recrutés dans une clinique du sommeil, puis comparés à un échantillon constitué d une population d hommes en bonne santé, sur l âge et l indice de masse corporelle. Les résultats ont montré qu après ajustement des facteurs confondants potentiels, un SAOS sévère non traité (personnes refusant le traitement) augmentait significativement le risque d accident cardiovasculaire fatal et non fatal et le multipliait par trois comparativement aux personnes en bonne santé. Toutefois, le schéma non randomisé de l étude remet en question ces conclusions car les patients n ayant pas pris de traitement pour le SAOS n auraient probablement pas pris leurs médicaments pour l IC, ce qui les aurait sans doute exposés à un risque accru d accident cardiovasculaire indépendant de leur trouble du sommeil. Bien qu un certain nombre d études aient démontré qu une pression positive continue (PPC) avait un effet positif sur la tension artérielle (11) et la fonction cardiovasculaire (12-14), pour des raisons d éthique, l impact à long terme du traitement du SAOS sur les accidents cardiovasculaires chez les patients souffrant d insuffisance cardiaque n a pas été évalué dans un essai randomisé. Toutefois, d autres données apportées par Marin et ses collègues suggèrent que l application d une PPC pourrait réduire le risque cardiovasculaire à un niveau normal dans ce groupe de patients (10).

2 L étude canadienne «Pression positive continue pour les patients souffrant d'apnées centrales du sommeil et d insuffisance cardiaque» (la CANPAP) L étude CANPAP visait à déterminer si la PPC améliorerait la survie sans transplantation chez les patients souffrant d ACS et d IC (20). Après une optimisation de leur traitement médical pour insuffisance cardiaque, 258 patients souffrant d un SAOS ont été randomisés pour recevoir ou non un traitement par PPC et suivis pendant une durée moyenne de deux ans. Après trois mois de traitement, il a été noté chez les patients sous PPC des réductions plus importantes de l IAH et de la norépinéphrine, ainsi que des augmentations plus importantes de la saturation nocturne en oxygène, de la fraction d éjection et du test de marche de six minutes. Toutefois, aucun changement significatif n a été noté dans la structure du sommeil et la fréquence des micro-éveils, suggérant que les micro-éveils n agissaient pas forcément comme un mécanisme de défense pour mettre fin aux apnées dans le cas du SACS (21). Malgré ces constatations positives, il n y a pas eu de différences significatives dans la survie sans transplantation, le nombre d hospitalisations ou la qualité de vie entre les deux groupes (20). D autres investigations ont montré une divergence quant au taux d évènements qui a initialement favorisé le groupe de contrôle, puis le groupe sous PPC après 18 mois. Les auteurs ont conclu que leurs données n étayaient pas l utilisation de la PPC pour prolonger la vie chez des patients souffrant d ACS et d IC. Figure 1 (10) L impact de l apnée centrale du sommeil et du traitement par pression positive continue sur les résultats cliniques Les Apnées Centrales du Sommeil peuvent avoir des effets nuisibles sur la fonction cardiaque du fait de l accroissement de l activité sympathique. L activité du nerf sympathique augmente progressivement durant l apnée centrale en conséquence d une hypoxie hypercapnique (15) et des micro-éveils nocturnes (16). Cette augmentation de l activité sympathique peut aggraver l insuffisance cardiaque des patients et avoir un effet défavorable sur leur pronostic à long terme. Par conséquent, un SACS nocturne a été associé à une mortalité accrue chez les patient souffrant d insuffisance cardiaque. Dans l étude réalisée par l équipe de Lanfranchi, 62 patients présentant une insuffisance cardiaque stable ont fait l objet d une étude du sommeil afin d évaluer leur indice d apnées/hypopnées (IAH) (17). Au cours des deux ans et demi qui ont suivi, 15 patients sont morts. Une analyse multivariée a montré que les personnes présentant un risque très élevé d évolution fatale pouvaient être identifiées par un IAH 30/h et une oreillette gauche 25 cm 2. Des études précédentes analysant les effets de la PPC sur le SACS et la fonction cardiaque ont montré des résultats incohérents, en grande partie à cause de différences dans l application de la PPC, du nombre de patients dans ces études et de la durée du suivi (18-29). Figure 2 (20) Réimprimé avec l autorisation de l American Thoracic Society. Copyright American Thoracic Society. Une découverte intéressante a été faite lors de l étude CANPAP : la PPC ne produit qu une baisse de 53 % dans l IAH moyen, le ramenant de 40 à 19 épisodes par heure de sommeil, ce qui est supérieur au seuil de l IAH à l inclusion de 15 (20). Un certain nombre d études avaient antérieurement suggéré qu une réduction maximale de l'acs était un mécanisme clé pour que la PPC puisse exercer un effet cardiovasculaire bénéfique chez les patients souffrant d IC (18 ; 19 ; 24 ; 26 ; 27 ; 30). En conséquence, une analyse supplémentaire des données de la CANPAP a été effectuée pour vérifier l hypothèse selon laquelle la suppression de l ACS au-dessous de ce seuil par un traitement par PPC améliore la fraction d éjection ventriculaire gauche et la survie sans transplantation (31). 2

3 Des patients provenant de l étude initiale et qui avaient été soumis à une étude du sommeil étalée à trois mois ont été inclus dans cette analyse post-hoc (110 des 130 patients randomisés pour le groupe de contrôle et 100 des 128 randomisés avec la PPC). Les patients avec une PPC ont été divisés selon que leur IAH avait ou non été ramené au-dessous de 15 au cours de l étude du sommeil à trois mois (SACS réduit, n=57, SACS non réduit, n=43) et les résultats comparés à ceux trouvés dans le groupe de contrôle. Les patients dont le SACS avait effectivement été réduit au-dessous du seuil de 15 évènements par heure de sommeil avaient des augmentations significatives de la fraction de l éjection ventriculaire gauche à trois mois et une meilleure survie sans recours à une transplantation que ceux du groupe de contrôle, contrairement aux patients dont les ACS n avaient pas été réduites, malgré des thérapies par PPC et une observance de ces thérapies similaires. de diagnostic, 14 patients ont été soumis à une titration PPC ou BiPAP d une nuit et à une nuit de thérapie BiPAP ASV. Alors que la PPC et le traitement BiPAP ont considérablement réduit l IAH d environ 50 %, la BiPAP ASV a renforcé la réduction de l IAH jusqu à descendre au-dessous de 15 chez tous les patients étudiés (une réduction d environ 90 %). De plus, il a été observé une tendance à la diminution des micro-éveils et une amélioration significative de la saturation minimale en oxygène avec la BiPAP ASV. Figure 4 (32) D autres travaux réalisés par ce groupe sur 16 patients mâles consécutifs normocapniques et hypercapniques souffrant d IC et d ACS ont démontré qu un traitement pendant la nuit avec BiPAP autosv n abaisse pas la PCO 2 et, dès lors, n augmente pas l hyperventilation (33). Figure 3 (31) Combinés, les résultats de l étude CANPAP suggèrent qu une suppression précoce du SACS chez les patients souffrant d IC est la clé pour améliorer la fraction d éjection ventriculaire gauche et le taux de survie sans transplantation. Etant donné que seulement 57 % des patients ont eu une suppression effective de l ACS avec la PPC, d autres modes de traitement peuvent s avérer nécessaires. Traitement par ventilation auto-asservie Le traitement par ventilation auto-asservie (ASV) a été mis au point pour traiter des patients présentant des formes compliquées de respiration au cours du sommeil, comme l ACS et la respiration de Cheyne-Stokes. Traditionnellement, cela comportait un niveau de pression expiratoire fixe (EPAP) qui était titrée pour éliminer les évènements obstructifs au cours du sommeil, un niveau de pression inspiratoire (IPAP) modulé de façon automatique pour éliminer les évènements d ACS/Cheyne-Stokes, ainsi qu une fréquence de sécurité en cas de détection d apnées prolongées. Randerath et ses collaborateurs ont conforté ces données en évaluant les effets d une ventilation auto-asservie chez des patients souffrant à la fois d ACS et d ACS associé à l AOS (34). Dix patients présentant à la fois un SAOS et un SACS avec une RCS avec ou sans IC ont été traités avec la BiPAP autosv. L'IAH total (obstructif et central) a diminué de manière significative par rapport au diagnostic sauf pour un patient où l IAH était supérieur à 15, probablement en raison d une fuite importante au niveau du masque. L architecture du sommeil et les micros éveils respiratoires ont été également significativement améliorés chez ces patients. L efficacité clinique du traitement par ventilation auto-asservie Arzt et ses collègues ont analysé les effets du traitement par BiPAP autosv auprès d un groupe de patients souffrant d'ic et d'un SACS prédominant, avec des évènements résiduels lors d un traitement précédent par pression positive (32). Après une polysomnographie Figure 5 (34) 3

4 BiPAP autosv Advanced Le besoin de titrer manuellement la pression de l EPAP lors de l utilisation de la thérapie ASV était considéré comme un inconvénient par certains médecins en raison du temps et du personnel nécessaire pour déterminer les niveaux de pression optimale dans le cas d une thérapie en continu, et aussi parce que cela ne permettait pas au dispositif de modifier automatiquement les réglages de l'epap de façon optimale en fonction de la position corporelle du patient, des changements de médicaments et de progression de l IC. C est la raison pour laquelle il a récemment été mis au point des dispositifs entièrement automatiques. La BiPAP autosv Advanced est une forme plus élaborée de thérapie par ventilation auto asservie qui comporte en plus une fréquence respiratoire de sécurité évoluée avec la délivrance de cycles contrôlés durant l apnée centrale et un ajustement automatique du niveau d EPAP en réponse à des évènements obstructifs. Un travail préliminaire réalisé par Javaheri et ses collègues suggère que ce mode traite avec succès les patients présentant des formes compliquées de respiration au cours du sommeil (35). Dans ce travail, 32 patients avec un IAH 10 et un index d'apnées centrales (IAC) 5 sur la PSG, ainsi qu un IAC 5 au cours d une titration PPC d une nuit entière, ont été randomisés pour deux PGS d une nuit entière en laboratoire, l une utilisant la BiPAP autosv et l autre avec la nouvelle BiPAP autosv Advanced avec des réglages standards comparables. Les deux interventions ont traité avec succès les troubles respiratoires du sommeil ; toutefois, l index d apnées-hypopnées, l index d apnées obstructives, l index d apnées centrales, l index d apnées mixtes et l index d hypopnées se sont révélés significativement inférieurs avec le dispositif BiPAP autosv Advanced. Comparaison au cours des quatre nuits de PSG (DxPSG vsppc vs autosv vs autosv Advanced ; N=32) Variable Moyenne Ecart Médiane std. Min Max Valeur* de pglobale IAH IAC OAI MAI HI Dx PSG 45,29 20,15 43,28 17,29 89,81 PPC 29,30 16,90 23,42 9,47 71,39 autosv 8,17 8,00 5,20 0,15 31,98 autosv Advanced 5,20 5,66 2,89 0,19 26,74 Dx PSG 9,94 11,20 8,22 0,00 54,39 PPC 15,14 15,76 9,77 4,98 66,08 autosv 2,11 3,32 1,13 0,00 14,15 autosv Advanced 0,50 0,76 0,27 0,00 2,91 Dx PSG 10,71 16,50 5,78 0,00 73,31 PPC 0,73 1,16 0,41 0,00 5,52 autosv 1,69 2,38 1,02 0,00 12,89 autosv Advanced 1,10 1,71 0,51 0,00 8,83 Dx PSG 4,57 9,94 0,51 0,00 48,81 PPC 0,51 1,23 0,00 0,00 6,21 autosv 0,33 0,67 0,13 0,00 3,65 autosv Advanced 0,19 0,39 0,00 0,00 2,03 Dx PSG 20,08 13,59 18,61 1,35 55,24 PPC 12,93 10,76 10,31 0,85 40,76 autosv 4,00 4,41 2,19 0,00 15,35 autosv Advanced 3,41 4,58 1,72 0,00 20,87 0,0001 0,0001 0,0001 0,0019 0,0001 Figure 6 (35) *Valeurs globales de p dans le Test de Friedman. Les comparaisons post-hoc ont montré une réduction significative de tous les index respiratoires avec la BiPAP autosv Advanced comparativement à la nuit de diagnostic, de même qu une réduction importante des IAH, IAC, et par rapport à la PPC. 4

5 Données comparatives de l IAH sur l ensemble des nuits Figure 7 (35) Conclusion Le SAOS et le SACS sont hautement prévalents chez les patients souffrant d IC et peuvent dégrader leur pronostic. Il a été démontré que la PPC traite efficacement le SAOS et peut diminuer le risque cardiovasculaire associé à cette condition. En outre, elle peut améliorer la survie sans transplantation chez les patients souffrant d'ic lorsque le SACS est supprimé au maximum pour atteindre un IAH inférieur à 15. Toutefois, elle n atteint cet objectif que chez environ 60 % des patients traités. La BiPAP autosv a été conçue pour traiter des patients souffrant de troubles respiratoires complexes au cours du sommeil, tels que le SACS et la respiration de Cheyne-Stokes. Les preuves suggèrent que la BiPAP autosv élimine presque complètement l'acs chez les patients souffrant d IC et, dans la plupart des cas, réduit l ACS au-dessous du seuil de 15 évènements par heure de sommeil. Sur cette base, la BiPAP autosv peut être un traitement plus approprié pour ce groupe de patients. La nouvelle BiPAP autosv Advanced est une forme plus élaborée de traitement par ventilation auto-asservie qui inclut un algorithme complètement automatisé. Le travail préliminaire de l équipe de Javaheri suggère que ce nouveau mode de thérapie réduit de manière significative l index d apnées-hypopnées, l index d apnées obstructives, l index d apnées centrales, l index d apnées mixtes et l index d hypopnées pour atteindre un niveau inférieur à celui du dispositif actuel BiPAP autosv. 5

6 Liste des Références (1) Javaheri S, Parker TJ, Liming JD, Corbett WS, Nishiyama H, Wexler L, et al. Sleep apnea in 81 ambulatory male patients with stable heart failure. Types and their prevalences, consequences, and presentations. Circulation 1998 Jun 2;97(21): (2) Sin DD, Fitzgerald F, Parker JD, Newton G, Floras JS, Bradley TD. Risk factors for central and obstructive sleep apnea in 450 men and women with congestive heart failure. Am J Respir Crit Care Med 1999 Oct;160(4): (3) Solin P, Bergin P, Richardson M, Kaye DM, Walters EH, Naughton MT. Influence of pulmonary capillary wedge pressure on central apnea in heart failure. Circulation 1999 Mar 30;99(12): (4) Yumino D, Wang H, Floras JS, Newton GE, Mak S, Ruttanaumpawan P, et al. Prevalence and physiological predictors of sleep apnea in patients with heart failure and systolic dysfunction. J Card Fail 2009 May;15(4): (5) Narkiewicz K, van de Borne PJ, Cooley RL, Dyken ME, Somers VK. Sympathetic activity in obese subjects with and without obstructive sleep apnea. Circulation 1998 Aug 25;98(8): (6) Peppard PE, Young T, Palta M, Skatrud J. Prospective study of the association between sleep-disordered breathing and hypertension. N Engl J Med 2000 May 11;342(19): (7) Dyugovskaya L, Lavie P, Lavie L. Increased adhesion molecules expression and production of reactive oxygen species in leukocytes of sleep apnea patients. Am J Respir Crit Care Med 2002 Apr 1;165(7): (8) Ip MS, Tse HF, Lam B, Tsang KW, Lam WK. Endothelial function in obstructive sleep apnea and response to treatment. Am J Respir Crit Care Med 2004 Feb 1;169(3): (9) Drager LF, Bortolotto LA, Lorenzi MC, Figueiredo AC, Krieger EM, Lorenzi-Filho G. Early signs of atherosclerosis in obstructive sleep apnea. Am J Respir Crit Care Med 2005 Sep 1;172(5): (10) Reprinted from Lancet 2005 Mar 19, 365(9464): Marin JM, Carrizo SJ, Vicente E, Agusti AG., Long- term cardiovascular outcomes in men with obstructive sleep apnoea-hypopnoea with or without treatment with continuous positive airway pressure: an observational study. pp , Copyright (2005), with permission from Elsevier. (11) Usui K, Bradley TD, Spaak J, Ryan CM, Kubo T, Kaneko Y, et al. Inhibition of awake sympathetic nerve activity of heart failure patients with obstructive sleep apnea by nocturnal continuous positive airway pressure. J Am Coll Cardiol 2005 Jun 21;45(12): (12) Malone S, Liu PP, Holloway R, Rutherford R, Xie A, Bradley TD. Obstructive sleep apnoea in patients with dilated cardiomyopathy: effects of continuous positive airway pressure. Lancet 1991 Dec 14;338(8781): (13) Kaneko Y, Floras JS, Usui K, Plante J, Tkacova R, Kubo T, et al. Cardiovascular effects of continuous positive airway pressure in patients with heart failure and obstructive sleep apnea. N Engl J Med 2003 Mar 27;348(13): (14) Mansfield DR, Gollogly NC, Kaye DM, Richardson M, Bergin P, Naughton MT. Controlled trial of continuous positive airway pressure in obstructive sleep apnea and heart failure. Am J Respir Crit Care Med 2004 Feb 1;169(3): (15) Somers VK, Mark AL, Zavala DC, Abboud FM. Contrasting effects of hypoxia and hypercapnia on ventilation and sympathetic activity in humans. J Appl Physiol 1989 Nov;67(5): (16) Somers VK, Dyken ME, Mark AL, Abboud FM. Sympathetic-nerve activity during sleep in normal subjects. N Engl J Med 1993 Feb 4;328(5): (17) Lanfranchi PA, Braghiroli A, Bosimini E, Mazzuero G, Colombo R, Donner CF, et al. Prognostic value of nocturnal Cheyne-Stokes respiration in chronic heart failure. Circulation 1999 Mar 23;99(11): (18) Naughton MT, Benard DC, Liu PP, Rutherford R, Rankin F, Bradley TD. Effects of nasal CPAP on sympathetic activity in patients with heart failure and central sleep apnea. Am J Respir Crit Care Med 1995 Aug;152(2):

7 (19) Sin DD, Logan AG, Fitzgerald FS, Liu PP, Bradley TD. Effects of continuous positive airway pressure on cardiovascular outcomes in heart failure patients with and without Cheyne-Stokes respiration. Circulation 2000 Jul 4;102(1):61-6. (20) Bradley TD, Logan AG, Kimoff RJ, Series F, Morrison D, Ferguson K, et al Continuous positive airway pressure for central sleep apnea and heart failure N Engl J Med 2005 Nov 10; 353(19): Copyright [2005] Massachusetts Medical Society All rights reserved. (21) Ruttanaumpawan P, Logan AG, Floras JS, Bradley TD. Effect of continuous positive airway pressure on sleep structure in heart failure patients with central sleep apnea. Sleep 2009 Jan 1;32(1):91-8. (22) Krachman SL, D'Alonzo GE, Berger TJ, Eisen HJ. Comparison of oxygen therapy with nasal continuous positive airway pressure on Cheyne-Stokes respiration during sleep in congestive heart failure. Chest 1999 Dec;116(6): (23) Buckle P, Millar T, Kryger M. The effect of short-term nasal CPAP on Cheyne-Stokes respiration in congestive heart failure. Chest 1992 Jul;102(1):31-5. (24) Davies RJ, Harrington KJ, Ormerod OJ, Stradling JR. Nasal continuous positive airway pressure in chronic heart failure with sleep-disordered breathing. Am Rev Respir Dis 1993 Mar;147(3): (25) Kohnlein T, Welte T, Tan LB, Elliott MW. Assisted ventilation for heart failure patients with Cheyne- Stokes respiration. Eur Respir J 2002 Oct;20(4): (26) Naughton MT, Liu PP, Bernard DC, Goldstein RS, Bradley TD. Treatment of congestive heart failure and Cheyne-Stokes respiration during sleep by continuous positive airway pressure. Am J Respir Crit Care Med 1995 Jan;151(1):92-7. (27) Tkacova R, Liu PP, Naughton MT, Bradley TD. Effect of continuous positive airway pressure on mitral regurgitant fraction and atrial natriuretic peptide in patients with heart failure. J Am Coll Cardiol 1997 Sep;30(3): (28) Takasaki Y, Orr D, Popkin J, Rutherford R, Liu P, Bradley TD. Effect of nasal continuous positive airway pressure on sleep apnea in congestive heart failure. Am Rev Respir Dis 1989 Dec;140(6): (29) Granton JT, Naughton MT, Benard DC, Liu PP, Goldstein RS, Bradley TD. CPAP improves inspiratory muscle strength in patients with heart failure and central sleep apnea. Am J Respir Crit Care Med 1996 Jan;153(1): (30) Arzt M, Schulz M, Wensel R, Montalvan S, Blumberg FC, Riegger GA, et al. Nocturnal continuous positive airway pressure improves ventilatory efficiency during exercise in patients with chronic heart failure. Chest 2005 Mar;127(3): (31) Arzt M, Floras JS, Logan AG, Kimoff RJ, Series F, Morrison D, et al. Suppression of central sleep apnea by continuous positive airway pressure and transplant-free survival in heart failure: a post hoc analysis of the Canadian Continuous Positive Airway Pressure for Patients with Central Sleep Apnea and Heart Failure Trial (CANPAP). Circulation 2007 Jun 26; 115(25): Copyright (2007) with permission from Wolters Kluwer/Lippincott, Williams & Wilkins (32) Arzt M, Wensel R, Montalvan S, Schichtl T, Schroll S, Budweiser S, et al. Effects of dynamic bilevel positive airway pressure support on central sleep apnea in men with heart failure. Chest 2008 Jul; 134(1):61-6. Copyright (2008) granted by American College of Chest Physicians (33) Arzt M, Obermeier R, Weber S, Beinkofer A, Braune M, Pfeifer M. Effects of Dynamic Bi-level Positive Airway Pressure Support on PCO2 in Heart Failure Patients with Central Sleep Apnea. Am J Respir Crit Care Med 177(suppl), A (34) Reprinted from Sleep Med 2008 Dec; 9(8):, Randerath WJ, Galetke W, Stieglitz S, Laumanns C, Schafer T., Adaptive servo-ventilation in patients with coexisting obstructive sleep apnoea/hypopnoea and Cheyne-Stokes respiration, pp , Copyright (2008), with permission from Elsevier. (35) Javaheri S, Goetting M, Khayat R, Goodwin J, Wylie P. The treatment of complex central sleep apnea (CompCSA), including Cheyne Stokes Breathing (CSB), with Respironics BiPAP autosv Advanced

8 Philips Healthcare, une division de Royal Philips Electronics Comment nous contacter Asie Europe, Moyen-Orient, Afrique Amérique latine Amérique du Nord (toll free, US only) Philips Respironics 1010 Murry Ridge Lane Murrysville, PA Service Client (toll free, US only) Philips Respironics Le Siège Principal International Philips Respironics France Philips Respironics Suisse Respironics, autosv et BiPAP sont des marques commerciales de Respironics et de ses filiales. Tous droits réservés. Veuillez consulter le site Koninklijke Philips Electronics N.V. Tous droits réservés. Philips Healthcare se réserve le droit d apporter des modifications aux caractéristiques et/ou d arrêter la production de tout produit, à tout moment, et sans obligation de préavis, et ne pourra être tenue pour responsable de toute conséquence de l utilisation de cette publication. Broudy NA 4/8/11 MCI PN

Une solution simple pour vos patients complexes

Une solution simple pour vos patients complexes Une solution simple pour vos patients complexes L appareil de ventilation mécanique leader du marché, le System One BiPAP autosv Advanced, simplifie le traitement des patients souffrant de troubles respiratoires

Plus en détail

PR1 BiPAP autosv Advanced. Guide de réglages

PR1 BiPAP autosv Advanced. Guide de réglages PR1 BiPAP autosv Advanced Guide de réglages Présentation du panneau avant Écran LCD Réglages du niveau d humidification Icône d humidification Bouton d arrêt de l alarme Sélecteur rotatif/ Bouton poussoir

Plus en détail

Performance et simplicité. Logiciel de diagnostic Sleepware G3

Performance et simplicité. Logiciel de diagnostic Sleepware G3 Performance et simplicité Logiciel de diagnostic Sleepware G3 Gestion des données optimisée et préférences personnalisées L interface intuitive et conviviale de Sleepware G3 facilite la gestion des données

Plus en détail

La servo-ventilation : Principe et Indication

La servo-ventilation : Principe et Indication La servo-ventilation : Principe et Indication Thibaut Gentina Laboratoire du sommeil Pneumologie Clinique de la Louvière - Lille Ile d Oleron - Avril 2012 La servo-ventilation : Principe et indication

Plus en détail

Des soins de qualité aux patients? C est désormais automatique

Des soins de qualité aux patients? C est désormais automatique Des soins de qualité aux patients? C est désormais automatique BiPAP AVAPS, de Philips Respironics, offre un traitement automatique optimal au patient, tout en s adaptant à ses nouveaux besoins. Et même

Plus en détail

Troubles respiratoires au cours du sommeil et insuffisance cardiaque

Troubles respiratoires au cours du sommeil et insuffisance cardiaque Troubles respiratoires au cours du sommeil et insuffisance cardiaque Francis MARTIN Unité des pathologies du sommeil Centre Hospitalier de Compiègne France Congrès de pathologie thoracique Dalat Vietnam

Plus en détail

Une sortie en famille ou un voyage à l étranger

Une sortie en famille ou un voyage à l étranger Une sortie en famille ou un voyage à l étranger Le concentrateur EverGo vous offre huit heures d autonomie sur batteries pour vous suivre où vous voulez Concentrateur d oxygène portable EverGo Où vous

Plus en détail

Urgent- information de sécurité

Urgent- information de sécurité Urgent- information de sécurité Risque augmenté de décès cardiovasculaire chez les patients insuffisants cardiaques chroniques symptomatiques avec une fraction d'éjection du ventricule gauche (FEVG) altérée,

Plus en détail

EncorePro 2 : toujours plus intelligent. La nouvelle génération EncorePro 2 repousse encore les limites de la gestion patient.

EncorePro 2 : toujours plus intelligent. La nouvelle génération EncorePro 2 repousse encore les limites de la gestion patient. EncorePro 2 : toujours plus intelligent La nouvelle génération EncorePro 2 repousse encore les limites de la gestion patient. Toujours plus performant Plus intelligent et plus simple, EncorePro 2 vous

Plus en détail

Tout commence par un bon diagnostic

Tout commence par un bon diagnostic Tout commence par un bon diagnostic Solution globale de diagnostic au cours du sommeil : du dépistage à la polysomnographie complète Dépistage Questionnaire Berlin Diagnostic du sommeil RU Sleeping Polygraphe

Plus en détail

Guide AVAPS. AVAPS Average Volume Assured Pressure Support

Guide AVAPS. AVAPS Average Volume Assured Pressure Support AVAPS Average Volume Assured Pressure Support Guide AVAPS «La bonne pression au bon moment pour un meilleur confort du patient et une ventilation plus efficace» Qu est-ce que l AVAPS? L AVAPS est une fonction

Plus en détail

Diagnostic devant une suspicion de syndrome des apnées de sommeil

Diagnostic devant une suspicion de syndrome des apnées de sommeil Réseau Morphée Protocole de soins du Réseau Morphée Diagnostic devant une suspicion de syndrome des apnées de sommeil Mai 2006 Démarche diagnostique devant une suspicion de : SYNDROME D'APNEES OBSTRUCTIVES

Plus en détail

QUEL PROTOCOLE DE REENTRAINEMENT PROPOSER AUX PATIENTS INSUFFISANTS CARDIAQUES?

QUEL PROTOCOLE DE REENTRAINEMENT PROPOSER AUX PATIENTS INSUFFISANTS CARDIAQUES? QUEL PROTOCOLE DE REENTRAINEMENT PROPOSER AUX PATIENTS INSUFFISANTS CARDIAQUES? Cliquez pour modifier le style des sous titres du masque MARIE CHRISTINE MERSCH MASSEUR KINESITHERAPEUTE Service de Réadaptation

Plus en détail

Diagnostic du SAOS et des TRS. E. Frija-Orvoën Cours DES pneumologie 2 décembre 2011

Diagnostic du SAOS et des TRS. E. Frija-Orvoën Cours DES pneumologie 2 décembre 2011 Diagnostic du SAOS et des TRS E. Frija-Orvoën Cours DES pneumologie 2 décembre 2011 Troubles respiratoires du sommeil Syndrome d apnées-hypopnées (SAHS) du sommeil: obstructif, le plus fréquent +++ central,

Plus en détail

Groupe 1 somnovni 12/12/14

Groupe 1 somnovni 12/12/14 Recommandations HAS 2014! Pas encore parues indications VNI! Indication VNI en cas d une hypoventilation alveolaire = Hypercapnie : " PtCO2 nocturne > 50 mmhg " Et/ou d une PaCO2 diurne > 45 mmhg! Cas

Plus en détail

DIFFICILE DE CROIRE QUE TOUS VOS PATIENTS PUISSENT SUIVRE LEUR TRAITEMENT PAR PPC À 100 %. CEPENDANT, LE CONFORT DE LA PPC AVEC LE MODE C-FLEX

DIFFICILE DE CROIRE QUE TOUS VOS PATIENTS PUISSENT SUIVRE LEUR TRAITEMENT PAR PPC À 100 %. CEPENDANT, LE CONFORT DE LA PPC AVEC LE MODE C-FLEX DIFFICILE DE CROIRE QUE TOUS VOS PATIENTS PUISSENT SUIVRE LEUR TRAITEMENT PAR PPC À 100 %. CEPENDANT, LE CONFORT DE LA PPC AVEC LE MODE C-FLEX GARANTIT AUX PATIENTS DE MIEUX ADHÉRER À LEUR TRAITEMENT.

Plus en détail

Ronflement et SAOS Y penser également chez l enfant

Ronflement et SAOS Y penser également chez l enfant Ronflement et SAOS Y penser également chez l enfant J.L. Rittié Hôpital des enfants - Toulouse 2 Octobre 2008 Définitions: SAOS et ronflement SAOS: trouble fonctionnel du sommeil Episodes anormalement

Plus en détail

Syndrome d Apnée du sommeil et cardiologie A partir d une situation clinique Maison du Cœur 31 mars 2012

Syndrome d Apnée du sommeil et cardiologie A partir d une situation clinique Maison du Cœur 31 mars 2012 Syndrome d Apnée du sommeil et cardiologie A partir d une situation clinique Maison du Cœur 31 mars 2012 Dr Guy René BOYER Société Française de Recherche et des Maladies du sommeil Institut Arnault Tzanck

Plus en détail

Hyperglycémie nocturne dans le diabète de type 2 associée au syndrome d apnée du sommeil.

Hyperglycémie nocturne dans le diabète de type 2 associée au syndrome d apnée du sommeil. Hyperglycémie nocturne dans le diabète de type 2 associée au syndrome d apnée du sommeil. S.Fendri, D.Rose,S.Myambu,S.Jeanne,JDLalau Diab Res Clin Pract, Doi :10.1016/j.diabres.2010.09.O29 Relation SAS

Plus en détail

décompensation cardiaque

décompensation cardiaque Les actualités dans la décompensation cardiaque Etude SHIFT Etude EMPHASIS HF Etude ASCEND HF Etude chocolat Systolic Heart failure treatment with the I f inhibitor ivabradine Trial SHIFT: contexte Une

Plus en détail

NAVA pourquoi pas. Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc.

NAVA pourquoi pas. Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc. NAVA pourquoi pas Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc. 7e Symposium en thérapie respiratoire HSCM 1 décembre 2012 Le mode NAVA o Neurally Adjusted Ventilatory Assist Neuro-Asservissement

Plus en détail

Indication et limites de la Polygraphie

Indication et limites de la Polygraphie Indication et limites de la Polygraphie M. Piot,A. Juchet, B Sablayrolles Pneumopédiatrie B Gardini, S Lagleyre, F Martin ORL. Clinique Sarrus Teinturiers Toulouse Troubles de la respiration pendant le

Plus en détail

Apnée du sommeil. Prenez vos rêves en main

Apnée du sommeil. Prenez vos rêves en main Apnée du sommeil Prenez vos rêves en main Symptômes de l'apnée du sommeil Symptômes diurnes Symptômes nocturnes Les patients souffrant d'apnée du sommeil n ont pas souvent conscience de leur pathologie.

Plus en détail

SAOS et Hypoventilation

SAOS et Hypoventilation SAOS et Hypoventilation Symposium Philips JPRS Septembre 2011 Thibaut Gentina Laboratoire du sommeil Pneumologie Clinique de la Louvière - Lille SAOS et Hypoventilation 1- Hypoventilation : Définition

Plus en détail

OVERLAP SYNDROME. IAMANDI Carmen. Service de pneumologie

OVERLAP SYNDROME. IAMANDI Carmen. Service de pneumologie OVERLAP SYNDROME IAMANDI Carmen Service de pneumologie 1 Overlap syndrome Définition Epidémiologie Physiopathologie Clinique Investigations Traitement 2 Définition Flenley (1985) : Association d un syndrome

Plus en détail

Guide d interprétation des rapports d observance logiciels Encore. A vos côtés. PR1 BiPAP S/T - PR1 BiPAP AVAPS BiPAP A30 - BiPAP A40

Guide d interprétation des rapports d observance logiciels Encore. A vos côtés. PR1 BiPAP S/T - PR1 BiPAP AVAPS BiPAP A30 - BiPAP A40 goodluz - Fotolia.com Guide d interprétation des rapports d observance logiciels Encore PR1 BiPAP S/T - PR1 BiPAP AVAPS BiPAP A30 - BiPAP A40 A vos côtés pour un sommeil et une respiration améliorés .

Plus en détail

Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI?

Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI? Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI? Dan BENHAMOU Département d Anesthésie-Réanimation Hôpital Antoine Béclère Université Paris-Sud France Introduction Surveillance obligatoire en

Plus en détail

du diagnostic au traitement

du diagnostic au traitement Syndrome d Apnée du Sommeil et interaction cardio/pneumo : du diagnostic au traitement Dr N. Combes, Cardiologue, Clinique Pasteur, Toulouse Dr D. Jaffuel, Pneumologue, Polyclinique Saint-Privat, Béziers

Plus en détail

Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés

Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés Dr Louis-Philippe Hubert, R1 médecine de famille UMF La Sarre 29 mai 2015 Plan Définition

Plus en détail

Dépistage simple et convivial des apnées du sommeil. ResMed.com

Dépistage simple et convivial des apnées du sommeil. ResMed.com Dépistage simple et convivial des apnées du sommeil ResMed.com L Apnée du Sommeil Le Syndrome d Apnées du Sommeil (SAS) est une pathologie fréquente dont la prévalence augmente avec l âge. Elle est estimée

Plus en détail

Ventilation Non-Invasive

Ventilation Non-Invasive Ventilation Non-Invasive chez les enfants Indications et contre indications Etienne Javouhey, Emmanuelle Bertholet Hôpital Edouard Herriot, Lyon VNI (en aigu) chez l enfant Aucune étude contrôlée Peu de

Plus en détail

Cardiologie : le CHU de Liège ouvre une clinique des valvulopathies.

Cardiologie : le CHU de Liège ouvre une clinique des valvulopathies. Cardiologie : le CHU de Liège ouvre une clinique des valvulopathies. Le Pr. Luc Piérard, chef du service de cardiologie du CHU de Liège, et son confrère, le Pr. Patrizio Lancellotti se tiendront à votre

Plus en détail

Observance patient. Confort. Observance détaillée grâce au logiciel Bora Soft. Via les compteurs machine Via le logiciel Bora Soft

Observance patient. Confort. Observance détaillée grâce au logiciel Bora Soft. Via les compteurs machine Via le logiciel Bora Soft Observance patient Via les compteurs machine Via le logiciel Bora Soft pour un suivi rapide, clair et précis du traitement Confort Filtres poussière et pollen simples à changer, ils évitent les allergies

Plus en détail

Syndrome métabolique et SAS : quelle prise en charge?

Syndrome métabolique et SAS : quelle prise en charge? Syndrome métabolique et SAS : quelle prise en charge? E.Orvoën-Frija Université Pierre et Marie Curie Pathologies du sommeil, Pitié- Salpêtrière JPRS 2011 Prévalence du Syndrome Métabolique (NCEP) Etude

Plus en détail

Les bouffées de chaleur sont elles un facteur de risque pour le vieillissement cérébral et les troubles cardiovasculaires?

Les bouffées de chaleur sont elles un facteur de risque pour le vieillissement cérébral et les troubles cardiovasculaires? Les bouffées de chaleur sont elles un facteur de risque pour le vieillissement cérébral et les troubles cardiovasculaires? Docteur Gabriel ANDRE Vice-président du GEMVI STRASBOURG Les bouffées de chaleur,

Plus en détail

Quand et à quels patients proposer une ventilation à domicile au long. Constat de terrain : nombre de patients appareillés depuis 1993

Quand et à quels patients proposer une ventilation à domicile au long. Constat de terrain : nombre de patients appareillés depuis 1993 DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR en Pathologie respiratoire Rennes 18-19-20 janvier 2006 Coordonnateurs : Pr R Brissot (Rennes), Pr O Rémy-Néris (Brest)

Plus en détail

Dépistage des facteurs de risque modifiables chez les adultes atteints d hypertension (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé

Dépistage des facteurs de risque modifiables chez les adultes atteints d hypertension (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé primaires) Définition Pourcentage des patients âgés de 18 ans et plus qui sont atteints d hypertension et qui ont subi tous les tests suivants

Plus en détail

Les directives de la Société canadienne de thoracologie

Les directives de la Société canadienne de thoracologie Directives de la Société canadienne de thoracologie : Diagnostic et traitement des troubles respiratoires du sommeil de l adulte John Fleetham MD, Najib Ayas MD, Doug Bradley MD, Kathy Ferguson MD, Michael

Plus en détail

Trouble du sommeil dans la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO)

Trouble du sommeil dans la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) 113 Chapitre 15 Trouble du sommeil dans la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Sy DUONG-QUY, Thong HUA-HUY Service de Physiologie Explorations Fonctionnelles, AP-HP Groupe Hospitalier Cochin

Plus en détail

Orthèse Narval O.R.M. L orthèse innovante et confortable dans le traitement du SAOS

Orthèse Narval O.R.M. L orthèse innovante et confortable dans le traitement du SAOS rthèse Narval.R.M. L orthèse innovante et confortable dans le traitement du SAS Traitement du SAS par orthèse Narval.R.M. Entre 19 et 27% 1-2 des patients apnéiques traités par pression positive continue

Plus en détail

Réduire la fréquence cardiaque en pratique clinique

Réduire la fréquence cardiaque en pratique clinique + Symposium Biopharma "Vie quotidienne et exercice du coronarien et de l insuffisant cardiaque" Forum Coeur Exercice et Prévention 2012 Réduire la fréquence cardiaque en pratique clinique Dany-Michel Marcadet

Plus en détail

Syndrome d apnées du sommeil. Explorer : de la prescription à l interprétation

Syndrome d apnées du sommeil. Explorer : de la prescription à l interprétation 8 ème CFP 2 A 16 novembre 2012 Syndrome d apnées du sommeil Explorer : de la prescription à l interprétation Nicole Beydon, Guillaume Aubertin Hôpital Armand Trousseau, Paris Conflits d intérêt Obligation

Plus en détail

Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis

Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis Ce que l on sait déjà Néphropathie vasculaire évoluant sur le mode chronique 2 types de sténoses de l artère rénale: SAAR (90%) et

Plus en détail

Atelier interprétation polysomnographie

Atelier interprétation polysomnographie Apnée obstructive du sommeil Atelier interprétation polysomnographie Vincent Jobin MD Professeur agrégé de clinique U de M Co-directeur clinique sommeil CHUM ASMIQ -- Mai 2014 Conflits d intéret potentiels.

Plus en détail

Syndrome d Apnée du Sommeil et Syndrome Métabolique

Syndrome d Apnée du Sommeil et Syndrome Métabolique Syndrome d Apnée du Sommeil et Syndrome Métabolique Laurence Kessler Service d endocrinologie, diabète et maladies métaboliques Hôpitaux universitaires Strasbourg Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève

Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève Pourquoi des modes automatisés? L'utilisation d'un protocole permet de réduire la durée du

Plus en détail

Table des matières. Relation entre le syndrome d'apnées du sommeil et les maladies. But de l'étude, hypothèses de recherche et objectifs 46

Table des matières. Relation entre le syndrome d'apnées du sommeil et les maladies. But de l'étude, hypothèses de recherche et objectifs 46 Table des matières SOMMAIRE LISTE DES TABLEAUX LISTE DES ABRÉVIATIONS REMERCIEMENTS ii vii ix xi INTRODUCTION 1 CONTEXTE THÉORIQUE 5 Le système vasculaire cérébral 6 L'ischémie cérébrale transitoire 9

Plus en détail

Syndrome d apnées du sommeil

Syndrome d apnées du sommeil Syndrome d apnées du sommeil Dr Elisabeth Orvoën-Frija DU Explorations neurophysiologiques cliniques Cours 10.05.2010 Plan Rappels sur la respiration pendant le sommeil Syndrome d apnée du sommeil a) définition

Plus en détail

LE MAINTIEN À DOMICILE PAR L ASSISTANCE VENTILATOIRE: LE RÔLE CLÉ DU PNAVD

LE MAINTIEN À DOMICILE PAR L ASSISTANCE VENTILATOIRE: LE RÔLE CLÉ DU PNAVD LE MAINTIEN À DOMICILE PAR L ASSISTANCE VENTILATOIRE: LE RÔLE CLÉ DU PNAVD Le PNAVD qui sommes nous? Programme fondé en 1993 Relève directement du ministère Lignes directrices proviennent du cadre de référence

Plus en détail

Question clinique CAS CLINIQUE. DEFIBRILLATEURS IMPLANTABLES EN INSUFFISANCE CARDIAQUE?!... Quel pronostic?

Question clinique CAS CLINIQUE. DEFIBRILLATEURS IMPLANTABLES EN INSUFFISANCE CARDIAQUE?!... Quel pronostic? DEFIBRILLATEURS IMPLANTABLES EN INSUFFISANCE CARDIAQUE?!... Quel pronostic? Ileana Iliescu 17.09.2008 CAS CLINIQUE M CR 83 ans: : 10 hospitalisations en 12 mois!!!... pour malaise et chocs appropri ropriés

Plus en détail

Aspects psychologiques et motivationnels de l observance à la Pression Positive Continue

Aspects psychologiques et motivationnels de l observance à la Pression Positive Continue Intitulé de la formation Aspects psychologiques et motivationnels de l observance à la Pression Positive Continue FICHE SIGNALETIQUE Présentiel /à distance Sur site 6 modules de 3h Théorie & Pratique Finalité

Plus en détail

Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles

Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles La Bipap Cpap Ventilation à 2 niveaux de pression. Peep / Pression inspiratoire Fréquence spontanée / backup + O2 si nécessaire

Plus en détail

Etude sur la valeur diagnostique du RU Sleeping pour le dépistage du syndrome des apnées obstructives du sommeil

Etude sur la valeur diagnostique du RU Sleeping pour le dépistage du syndrome des apnées obstructives du sommeil J Fran Viet Pneu 2013; 04(13): 1-44 2013 JFVP. All rights reserved. www.afvp.info CrossRef: http://doi.dox:10.12699 JOURNAL FRANCO-VIETNAMIEN DE PNEUMOLOGIE Journal of French-Vietnamese Association of

Plus en détail

De l âge et Des Variables

De l âge et Des Variables Spécificités Cardiovasculaires du Senior à l exercice lexercice Mise à jour février 2011 J.C. VERDIER F. CARRE C.C.S. De l âge et Des Variables Le vieillissement est un processus Physiologique La variabilité

Plus en détail

Prise en charge de l apnée du sommeil en France

Prise en charge de l apnée du sommeil en France Prise en charge de l apnée du sommeil en France Version du 29 mars 2012 Rencontres sur le syndrome d'apnées du sommeil Conseil économique, social et environnemental 1 Plan Observance: comparaison de 6

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 juillet 2005 1 flacon(s) en verre de 0,5 ml : 557 767-8 3 flacon(s) en verre de 0,5 ml : 557 768-4 12 flacon(s) en verre de 0,5 ml : 557 769-0 6 flacon(s) en verre

Plus en détail

Y a-t-il une place pour la planche à masser dans la prise en charge des arrêts cardiaques? Marc FOURNIER SAMU 13 AP-HM

Y a-t-il une place pour la planche à masser dans la prise en charge des arrêts cardiaques? Marc FOURNIER SAMU 13 AP-HM Y a-t-il une place pour la planche à masser dans la prise en charge des arrêts cardiaques? Marc FOURNIER SAMU 13 AP-HM Les recommandations de l ERC l MCE précoce l DSA précoce l Priorité au MCE par rapport

Plus en détail

Le contrôle glycémique aux Urgences. Dr Jean-Christophe Orban Réanimation médico-chirurgicale Hôpital Saint-Roch CHU de Nice

Le contrôle glycémique aux Urgences. Dr Jean-Christophe Orban Réanimation médico-chirurgicale Hôpital Saint-Roch CHU de Nice Le contrôle glycémique aux Urgences Dr Jean-Christophe Orban Réanimation médico-chirurgicale Hôpital Saint-Roch CHU de Nice Plan Régulation glycémique Stress et glycémie Le contrôle glycémique Les AVC

Plus en détail

SAS et OBÉSITÉ COMPLICATIONS RESPIRATOIRES DE L OBESITE. Dr Valérie ARNOLD ALAIR.AVD Dr François-Pierre SAVY 23 NOVEMBRE 2012

SAS et OBÉSITÉ COMPLICATIONS RESPIRATOIRES DE L OBESITE. Dr Valérie ARNOLD ALAIR.AVD Dr François-Pierre SAVY 23 NOVEMBRE 2012 SAS et OBÉSITÉ COMPLICATIONS RESPIRATOIRES DE L OBESITE Dr Valérie ARNOLD ALAIR.AVD Dr François-Pierre SAVY 23 NOVEMBRE 2012 Il faut suspecter un syndrome d apnée obstructive du sommeil en présence des

Plus en détail

Etude TACT. Thoracostomie bilatérale dans l Arrêt Cardiaque Traumatique. Dominique Savary david Delgado SAMU 74

Etude TACT. Thoracostomie bilatérale dans l Arrêt Cardiaque Traumatique. Dominique Savary david Delgado SAMU 74 Etude TACT Thoracostomie bilatérale dans l Arrêt Cardiaque Traumatique Dominique Savary david Delgado SAMU 74 Arrêt cardiaque traumatique Survie

Plus en détail

Nourrisson, pédiatrique, adulte

Nourrisson, pédiatrique, adulte Nourrisson, pédiatrique, adulte En soins intensifs, vous cherchez plus que des performances ventilatoires de classe mondiale. Vous recherchez des ventilateurs capables de fournir des données fiables et

Plus en détail

L étude IDEAL : quelle valeur de LDL atteindre en prévention secondaire de la maladie coronaire?

L étude IDEAL : quelle valeur de LDL atteindre en prévention secondaire de la maladie coronaire? AMERICAN HEART ASSOCIATION AHA 25 F. DIEVART Clinique Villette, DUNKERQUE. L étude IDEAL : quelle valeur de LDL atteindre en prévention secondaire de la maladie coronaire? CONTEXTE Les données des études

Plus en détail

Ne perdez pas l avenir de vue

Ne perdez pas l avenir de vue Ne perdez pas l avenir de vue B. Braun Space GlucoseControl Innovation Les défis actuels Besoin d insulinothérapie intensive en soins intensifs Les patients très malades développent une hyperglycémie induite

Plus en détail

Interfaces pour la ventilation non invasive de l enfant: critères de choix et surveillance Isabelle PIN. Pédiatrie. CHU de Grenoble D. Zerillo et l équipe de VNI. AGIRàdom. Grenoble Les différentes interfaces

Plus en détail

Apnée du sommeil. DreamStation Expert. Conçue pour offrir la meilleure expérience patient

Apnée du sommeil. DreamStation Expert. Conçue pour offrir la meilleure expérience patient Apnée du sommeil DreamStation Expert Conçue pour offrir la meilleure expérience patient Ma DreamStation Expert... La DreamStation est le fruit de 5 ans de Recherche et Développement. Plus de 700 études

Plus en détail

MYOPATHIE Par déficit en MALTASE ACIDE. de l adulte Histoire. naturelle. N. Pellegrini, D. Orlikowski Hôpital R. Poincaré - Garches

MYOPATHIE Par déficit en MALTASE ACIDE. de l adulte Histoire. naturelle. N. Pellegrini, D. Orlikowski Hôpital R. Poincaré - Garches MYOPATHIE Par déficit en MALTASE ACIDE de l adulte Histoire naturelle N. Pellegrini, D. Orlikowski Hôpital R. Poincaré - Garches Étude publiée en 25* : patients AMD suivis à La Salpêtrière et / ou à Garches

Plus en détail

H.PEGLIASCO Le 23/11/2010

H.PEGLIASCO Le 23/11/2010 H.PEGLIASCO Le 23/11/2010 1 La BPCO : définition (GOLD 2006) Entité unique, peut être prévenue et traitée. Limitation chronique des débits aériens. Pour affirmer le diagnostic, les mesures de fonction

Plus en détail

Placebo controlled trial of amantadine for severe traumatic brain injury

Placebo controlled trial of amantadine for severe traumatic brain injury Placebo controlled trial of amantadine for severe traumatic brain injury Joseph T. Giacino, The New England Journal of Medicine 2012, 366 ; 9 Introduction CHU de Montpellier Bibliographie St Eloi Avril

Plus en détail

Faut-il traiter l hyperthermie chez les malades infectés de réanimation? CONTRE

Faut-il traiter l hyperthermie chez les malades infectés de réanimation? CONTRE Faut-il traiter l hyperthermie chez les malades infectés de réanimation? CONTRE Conséquences de la fièvre Données in vitro Sur les microorganismes: Inhibition de la croissance bactérienne, inhibition de

Plus en détail

Le marché du café s établi à un niveau inférieur mais la demande reste soutenue

Le marché du café s établi à un niveau inférieur mais la demande reste soutenue F Rapport sur le marché du café Mars 2015 Le marché du café s établi à un niveau inférieur mais la demande reste soutenue En mars 2015, le marché du café a chuté pour le cinquième mois consécutif, pendant

Plus en détail

Mots clés : syndrome d apnées du sommeil, SAS, insuffisance cardiaque, respiration de Cheyne-Stokes

Mots clés : syndrome d apnées du sommeil, SAS, insuffisance cardiaque, respiration de Cheyne-Stokes Copyright 2017 John Libbey Eurotext. Téléchargé par un robot venant de 46.3.193.214 le 09/07/2017. mt cardio 2005 ; 1 : 407-16 Syndrome d apnées du sommeil dans l insuffisance cardiaque Thierry Badoual

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES

LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES Collège de pathologie respiratoire d Alsace Saverne - 19 novembre 2011 LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES S. HIRSCHI Service de Pneumologie Nouvel Hôpital Civil HUS

Plus en détail

EcoStar Auto BRO098-02 / 2015

EcoStar Auto BRO098-02 / 2015 EcoStar Auto BRO098-02 / 2015 EcoStar Auto : Un nouvel appareil de PPC avec mode "autopilote", économique et performant. EcoStar Auto est un appareil à Pression Positive qui propose un large choix de fonctionnalités

Plus en détail

Rapport technologique

Rapport technologique Rapport technologique numéro 39 septembre 2003 Systèmes de ventilation nasale spontanée en pression positive continue avec titration automatique dans le traitement de l apnée obstructive du sommeil Adresser

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 13 avril 2005 Suite à la demande du ministre chargé de la santé et de la sécurité sociale, la Commission réexamine la spécialité SYMPATHYL, comprimé

Plus en détail

Etait une curiosité (rareté) au moment de sa description il y a 50 ans ( ) par Auchinloss et al, Sieker et al, Weil et al,

Etait une curiosité (rareté) au moment de sa description il y a 50 ans ( ) par Auchinloss et al, Sieker et al, Weil et al, Le syndrome obésité hypoventilation (SOH) Etait une curiosité (rareté) au moment de sa description il y a 50 ans (1955-1956) par Auchinloss et al, Sieker et al, Weil et al, Burwell et al. Est considéré

Plus en détail

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Annexe A Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Adultes atteints de grippe légère ou sans complications Aucun facteur

Plus en détail

Docteur,mon mari ronfle et arrête de respirer la nuit

Docteur,mon mari ronfle et arrête de respirer la nuit L apnée du sommeil, loin d être de tout repos! Docteur,mon mari ronfle et arrête de respirer la nuit Rebecca Langlais 1 Carole s inquiète, car son mari, Martin, souffre d hypertension asymptomatique et

Plus en détail

Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs

Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs Mai 2014 Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs Comme nous l avons annoncé dans notre bulletin du 15 avril, l ICIS prévoit lancer son nouveau site Web interactif sur les données

Plus en détail

Déterminants de la fréquence cardiaque Dany-Michel Marcadet Paris Mise Mise à j our jour juillet 2009

Déterminants de la fréquence cardiaque Dany-Michel Marcadet Paris Mise Mise à j our jour juillet 2009 Déterminants de la fréquence cardiaque Dany-Michel Marcadet Paris Mise à jour juillet 2009 Le nœud sinusal Structure t hétérogène (Cellules l P, Cellules l T) Pacemaker de la totalité du cœur il détermine

Plus en détail

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS Dr Mourot cardiologue Hôpital d Auxerre le 31 mars 2012 PLAN DE LA PRESENTATION ASSOCIATION

Plus en détail

Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux

Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux introduction La présence d une neuromyopathie est très fréquente chez les patients ayant été intubés. l EMG des membres retrouve des anomalies

Plus en détail

INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT

INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT QUELS RÉSULTATS POUR LE RECEVEUR? QUELS RISQUES POUR LE DONNEUR? DONNER UN REIN DE SON VIVANT PEUT CONCERNER CHACUN /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

Analyses dans les essais thérapeutiques :

Analyses dans les essais thérapeutiques : 6ème Université d été Recherche et Evaluation en Cancérologie Analyses dans les essais thérapeutiques : analyses intermédiaires, finale et cross-over. M. Bouziani (Oran) 1 Laboratoire de biostatistique

Plus en détail

Province de l Alberta Financement de la pompe à insuline Trousse d information

Province de l Alberta Financement de la pompe à insuline Trousse d information Province de l Alberta Financement de la pompe à insuline Trousse d information Avril 2012 1 Avantages de la thérapie par pompe à insuline Des études ont démontré que les personnes atteintes de diabète

Plus en détail

+ Composants de la réhabilitation pulmonaire

+ Composants de la réhabilitation pulmonaire + Composants de la réhabilitation pulmonaire Evaluations Réentraînement à l effort Education thérapeutique Intervention nutritionnelle Prise en charge psychosociale + Evaluations Initiale Epreuve d effort

Plus en détail

Pathologies respiratoires du sommeil

Pathologies respiratoires du sommeil Pneumologie fondée sur les preuves : actualisations SPLF Séminaire n 5 Pathologies respiratoires du sommeil Sommaire Pathologies respiratoires du sommeil Les apnées centrales P. Escourrou (Expert), J.C.

Plus en détail

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV)

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Les points importants de la littérature sur les risques liés à l

Plus en détail

T. Guiraud, R. Granger, V. Gremeaux, M. Bousquet, L. Richard, L. Soukarié, T. Babin, M. Labrunée, L. Bosquet et A. Pathak

T. Guiraud, R. Granger, V. Gremeaux, M. Bousquet, L. Richard, L. Soukarié, T. Babin, M. Labrunée, L. Bosquet et A. Pathak L accéléromètre comme outil d évaluation de la sédentarité et d observance aux recommandations d activité physique après un programme de rééducation cardiaque T. Guiraud, R. Granger, V. Gremeaux, M. Bousquet,

Plus en détail

LES MALADIES CARDIOMÉTABOLIQUES CHEZ LES SURVIVANTS DE LA LEUCÉMIE LYMPHOBLASTIQUE AIGUË PÉDIATRIQUE

LES MALADIES CARDIOMÉTABOLIQUES CHEZ LES SURVIVANTS DE LA LEUCÉMIE LYMPHOBLASTIQUE AIGUË PÉDIATRIQUE LES MALADIES CARDIOMÉTABOLIQUES CHEZ LES SURVIVANTS DE LA LEUCÉMIE LYMPHOBLASTIQUE AIGUË PÉDIATRIQUE ValérieMarcil, Ph.D., Dt.P. Colloque du mercredi 19 novembre 2014 GUÉRIR D UN CANCER PÉDIATRIQUE: QUELLE

Plus en détail

A Randomized Trial of Hyperglycemic. Lalande Marion, Biblio du 3/03

A Randomized Trial of Hyperglycemic. Lalande Marion, Biblio du 3/03 A Randomized Trial of Hyperglycemic Control in Pediatric Intensive Care Lalande Marion, Biblio du 3/03 Justification de l étude Etat actuel des connaissances sur le contrôle glycémique chez l adulte :

Plus en détail

1. Recommandations de l AFSSAPS

1. Recommandations de l AFSSAPS E08-1 E08 Hypolipémiants Depuis une dizaine d années de nombreux résultats se sont accumulés pour prouver l intérêt de l abaissement du LDL-cholestérol en prévention primaire et secondaire des évènements

Plus en détail

Place des anti-vegf dans l OMD. Dr Magali Sampo Service d ophtalmologie de la Timone

Place des anti-vegf dans l OMD. Dr Magali Sampo Service d ophtalmologie de la Timone Place des anti-vegf dans l OMD Dr Magali Sampo Service d ophtalmologie de la Timone Introduction OMD Principale cause de malvoyance chez le diabétique Prise en charge des facteurs de risques systémiques

Plus en détail

Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association

Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association Complications de l obésité (1) Diminution de l espérance de vie Diminution de la qualité de

Plus en détail

Méthodologie des essais cliniques de phase III

Méthodologie des essais cliniques de phase III Méthodologie des essais cliniques de phase III Dr Patrick Rossignol p.rossignol@chu-nancy.fr Centre d Investigation Clinique & consultation multidisciplinaire d HTA du CHU de Nancy & INSERM 961 Phases

Plus en détail

BiPAP Pro 2 avec Bi-Flex Bien respirer, c est respirer librement.

BiPAP Pro 2 avec Bi-Flex Bien respirer, c est respirer librement. www.respironics.com PEOPLE. PRODUCTS. PROGRAMS. BiPAP Pro 2 avec Bi-Flex Bien respirer, c est respirer librement. BiPAP Pro 2 avec Bi-Flex. Améliorer la compliance à long terme s'avère toujours un défi

Plus en détail

Recommanda)ons+/+RCP+ perspec)ves+pour+2015?+

Recommanda)ons+/+RCP+ perspec)ves+pour+2015?+ Recommanda)ons+/+RCP+ perspec)ves+pour+2015?+ Pr++P8Y.++Gueugniaud+ SAMU+de+Lyon+ Pôle+«+Urgences+ +Réanima)on+Médicale+ +Anesthésie8Réanima)on+8+SAMU++8+»+ GH+Edouard+Herriot+ RCP en 2014! Alerte! RCP

Plus en détail

Faut-il administrer de la Protéine C activée e (PCA) aux patients atteints de choc septique? CONTRE

Faut-il administrer de la Protéine C activée e (PCA) aux patients atteints de choc septique? CONTRE Faut-il administrer de la Protéine C activée e (PCA) aux patients atteints de choc septique? CONTRE SAINT-LEGER MélanieM Réunion inter-régionale de Réanimation R MédicaleM PLAN Efficacité & essais cliniques

Plus en détail

Spirométrie. De quoi s agit-il? Aspects pratiques. Description

Spirométrie. De quoi s agit-il? Aspects pratiques. Description Spirométrie De quoi s agitil? La spirométrie est un examen indolore, très reproductible et fort simple qui reste le principal test de fonction respiratoire. C est un outil essentiel du suivi de la mucoviscidose

Plus en détail