Rapport sur le développement humain L essor du Sud : le progrès humain dans un monde diversifié

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport sur le développement humain 2013. L essor du Sud : le progrès humain dans un monde diversifié"

Transcription

1 W N S E Rapport sur le développement humain 2013 L essor du Sud : le progrès humain dans un monde diversifié

2 Le Rapport sur le développement humain 2013 est le dernier des Rapports sur le développement humain publiés par le PNUD depuis Il présente une analyse indépendante et basée sur des données empiriques concernant les grandes questions, les évolutions et les politiques en matière de développement. Des ressources supplémentaires liées au Rapport sur le développement humain 2013 peuvent être consultées en ligne à l adresse notamment des éditions complètes ou des résumés du Rapport dans plus de 20 langues, la série «Human Development Research Papers» (recherche thématique sur les questions clés en matière de développement humain) commandés pour le Rapport 2013, des cartes interactives et des bases de données des indicateurs nationaux du développement humain, des explications exhaustives des sources et des méthodologies employées pour les indices de développement humain du rapport, des profils de pays et autres documents de référence, ainsi que les Rapports mondiaux, régionaux et nationaux antérieurs sur le développement humain.

3 Rapport sur le développement humain 2013 L essor du Sud : le progrès humain dans un monde diversifié Au service des peuples et des nations Publié par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)

4 Rapports mondiaux sur le développement humain Définir et mesurer le développement humain 1991 Le financement du développement humain 1992 Pour une vision nouvelle du développement humain au niveau mondial 1993 La participation populaire 1994 Les nouvelles dimensions de la sécurité humaine 1995 Égalité des sexes et développement humain 1996 La croissance au service du développement humain 1997 Le développement humain au service de l éradication de la pauvreté 1998 La consommation au service du développement humain 1999 Une mondialisation à visage humain 2000 Droits de l homme et développement humain 2001 Mettre les nouvelles technologies au service du développement humain 2002 Approfondir la démocratie dans un monde fragmenté 2003 Les objectifs du Millénaire pour le développement : un pacte entre les pays pour vaincre la pauvreté humaine 2004 La liberté culturelle dans un monde diversifié 2005 La coopération internationale à la croisée des chemins : l aide, le commerce et la sécurité dans un monde marqué par les inégalités 2006 Au-delà de la pénurie : pouvoir, pauvreté et crise mondiale de l eau 2007/2008 La lutte contre le changement climatique : un impératif de solidarité humaine dans un monde divisé 2009 Lever les barrières : mobilité et développement humains 2010 La vraie richesse des nations : les chemins du développement humain 2011 Durabilité et équité : un meilleur avenir pour tous 2013 L essor du Sud : le progrès humain dans un monde diversifié Rapports régionaux sur le développement humain : au cours des deux dernières décennies, des Rapports sur le développement humain à vocation régionale ont également été élaborés dans les principales régions du monde en développement, avec l aide des bureaux régionaux du PNUD. À travers des analyses provocantes et des recommandations de politique claires, les Rapports régionaux sur le développement humain ont traité des questions clés comme l autonomisation politique des États arabes, la sécurité alimentaire en Afrique, le changement climatique en Asie, le traitement des minorités ethniques en Europe centrale et les défis à relever en matière d inégalité et de sécurité des personnes en Amérique latine et dans les Caraïbes. Rapports nationaux sur le développement humain : depuis la publication du premier Rapport national sur le développement humain en 1992, des rapports nationaux sont produits dans 140 pays par des équipes éditoriales locales avec le soutien du PNUD. Ces rapports (près de 700 sont publiés à ce jour) apportent une perspective de développement humain aux préoccupations politiques nationales au moyen de consultations et de recherches menées à l échelle locale. Les Rapports nationaux sur le développement humain ont traité de nombreuses questions cruciales pour le développement, notamment le changement climatique et l emploi des jeunes ou les inégalités liées au genre ou à l appartenance ethnique. Copyright 2013 par le Programme des Nations Unies pour le développement, 1 UN Plaza, New York, NY 10017, USA Tous droits réservés. Aucune partie de ce document ne peut être reproduite, enregistrée dans un système d archivage ou transmise sous quelque forme ou quelque moyen électronique, mécanique, photographique, magnétique ou autre, sans autorisation préalable. ISBN Cet ouvrage fait l objet d une entrée au catalogue de la British Library et de la Library of Congress. Imprimé au Canada par Lowe-Martin Group sur du papier certifié par le Forest Stewardship Council et sans chlore élémentaire. Imprimé avec des encres végétales et produit par le biais de technologies respectueuses de l environnement. Édition et production : Communications Development Incorporated, Washington DC Conception : Melanie Doherty Design, San Francisco, CA Pour une liste des erreurs ou omissions dans la présente publication trouvées après l impression, veuillez visiter notre site Web à l adresse

5 Équipe du Rapport sur le développement humain 2013 Directeur et auteur principal Khalid Malik Recherche et statistique Maurice Kugler (responsable de la recherche), Milorad Kovacevic (statisticien en chef), Subhra Bhattacharjee, Astra Bonini, Cecilia Calderón, Alan Fuchs, Amie Gaye, Iana Konova, Arthur Minsat, Shivani Nayyar, José Pineda et Swarnim Waglé Communication et production William Orme (responsable de la communication), Botagoz Abdreyeva, Carlotta Aiello, Eleonore Fournier-Tombs, Jean-Yves Hamel, Scott Lewis et Samantha Wauchope Rapports nationaux sur le développement humain Eva Jespersen (directrice adjointe), Christina Hackmann, Jonathan Hall, Mary Ann Mwangi et Paola Pagliani Opérations et administration Sarantuya Mend (responsable des opérations), Ekaterina Berman, Diane Bouopda, Mamaye Gebretsadik et Fe Juarez-Shanahan iii

6 Avant-propos Le Rapport sur le développement humain 2013 : L essor du Sud : le progrès humain dans un monde diversifié examine les évolutions géopolitiques de notre époque, en se penchant sur les questions et les tendances émergentes, ainsi que sur les nouveaux acteurs qui tracent les nouvelles lignes du paysage du développement. Le présent Rapport estime que la transformation marquante d un grand nombre de pays en développement en grandes économies dynamiques exerçant une influence politique croissante a un impact significatif sur les progrès en matière de développement humain. Ce Rapport rend compte du rythme accéléré auquel tous les pays ont accompli d énormes progrès dans les dimensions de l éducation, la santé et le revenu, mesurées selon l indice de développement humain (IDH), au cours de la dernière décennie. Au point qu aucun pays pour lequel des données étaient disponibles n a présenté en 2012 une valeur d IDH inférieure à celle de Sur cette période, les pays à IDH faible affichent les progrès les plus rapides, mais il convient de noter la remarquable convergence globale des valeurs de l IDH, même si les gains se sont avérés inégaux au niveau régional et interrégional. En ce qui concerne plus spécifiquement les pays qui ont accru de manière significative la valeur de leur IDH entre 1990 et 2012, tant dans les dimensions du développement humain liées et non liées au revenu, le Rapport analyse les stratégies qui leur ont permis d obtenir des performances satisfaisantes. À cet égard, le Rapport 2013 apporte une contribution majeure à la réflexion sur le développement en décrivant les moteurs spécifiques de la transformation du développement et en fixant des priorités politiques futures susceptibles de soutenir la dynamique actuelle. En 2020, selon les prévisions établies pour le présent Rapport, les productions économiques combinées des trois principaux pays en développement (le Brésil, la Chine et l Inde) seront supérieures à la production globale de l Allemagne, du Canada, de la France, des États-Unis, de l Italie et du Royaume-Uni. Les nouveaux partenariats commerciaux et technologiques entre les pays du Sud constituent le moteur réel de cette expansion, comme le montre également le présent Rapport. Néanmoins, l un des messages clés transmis par le présent Rapport sur le développement humain et les précédents est que la croissance économique seule ne conduit pas automatiquement à un progrès du développement humain. Les politiques en faveur des pauvres et les investissements significatifs dans les capacités des personnes, en mettant l accent sur l éducation, la nutrition et la santé, ainsi que sur les compétences professionnelles, peuvent étendre l accès à un travail décent et permettre un progrès durable. Le Rapport 2013 identifie quatre domaines prioritaires spécifiques pour soutenir la dynamique du développement : favoriser l équité, notamment dans les dimensions liées au genre ; permettre une participation accrue, notamment des jeunes ; faire face aux problèmes environnementaux ; et gérer les mutations démographiques. Le Rapport estime également que les défis du développement mondial de plus en plus complexes et de nature transfrontière demandent une action coordonnée, essentielle pour affronter les questions les plus urgentes de notre époque, qu il s agisse de l éradication de la pauvreté, du changement climatique ou de la paix et la sécurité. L interconnexion entre les pays est de plus en plus profonde, à travers le commerce, les migrations, les technologies de l information et de la communication ; il n est donc pas surprenant que les décisions politiques prises en un lieu aient un impact significatif ailleurs. Les crises de ces dernières années (alimentaire, financière, climatique) qui ont détruit tellement de vies en constituent un exemple clair. Mais elles pointent également l importance de travailler à réduire la vulnérabilité des personnes face aux chocs et aux désastres. Pour mettre en œuvre le savoir, l expertise et la réflexion sur le développement dans les pays du Sud, le Rapport appelle à la création de nouvelles institutions capables de faciliter iv RAPPORT SUR LE DÉVELOPPEMENT HUMAIN 2013

7 l intégration régionale et la coopération Sud- Sud. Les puissances émergentes du monde en développement sont déjà à l origine de politiques économiques et sociales innovantes et constituent des partenaires majeurs pour le commerce, les investissements, mais aussi, et de plus en plus, pour la coopération au développement d autres pays en développement. De nombreux autres pays du Sud ont connu un développement rapide, et leurs expériences et la coopération Sud-Sud constituent également une source d inspiration pour les politiques de développement. Le PNUD est en mesure de jouer un rôle utile en tant que pourvoyeur de savoir, et rassembleur de partenaires (gouvernements, société civile et multinationales) pour partager leurs expériences. Nous avons également un rôle capital à jouer en faveur de l apprentissage et du renforcement des capacités. Le présent Rapport apporte un éclairage très utile pour notre future implication en faveur de la coopération Sud-Sud. En outre, ce Rapport appelle à jeter un regard critique sur les institutions de gouvernance globale en faveur d un monde plus juste et plus équitable. Il montre du doigt des structures obsolètes, ne reflétant plus la nouvelle réalité économique et géopolitique décrite et suggère des alternatives pour une nouvelle ère de partenariats. Il en appelle également à une responsabilité et une transparence accrues et souligne le rôle que peut jouer à cet égard la société civile mondiale. Celle-ci doit également plaider en faveur d un pouvoir de décision accru octroyé à ceux directement affectés par les défis mondiaux, souvent les plus pauvres et les personnes les plus vulnérables de notre monde. Étant donné que le débat sur les objectifs du développement mondiaux après 2015 se poursuit, j espère que ce Rapport sera lu par le plus grand nombre et que ses leçons donneront matière à réflexion sur notre monde en évolution accélérée. Le Rapport renouvelle notre compréhension de l état actuel du développement mondial et démontre que nous avons beaucoup à apprendre des progrès rapides réalisés en matière de développement dans de nombreux pays du Sud. Helen Clark Administratrice Programme des Nations Unies pour le développement Avant-propos v

8 Remerciements Le Rapport sur le développement humain est le fruit d un effort collectif du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et du Bureau du Rapport sur le développement humain (BRDH) et de nombreux conseillers et contributeurs externes de grande valeur. Cependant, les conclusions, analyses et recommandations politiques de ce Rapport, ainsi que celles des précédents, appartiennent exclusivement à ses auteurs. La publication de ce Rapport en mars 2013 représente un retour au calendrier original des Rapports sur le développement humain, avec une publication et une diffusion mondiale dans la première partie de l année. Cette date permet aux indices composites du Rapport d intégrer les indicateurs statistiques les plus récents et offre l occasion d instaurer un débat sur les principales conclusions et messages tout au long de l année. La préparation du présent Rapport a été guidée par la relecture attentive des premiers Rapports sur le développement humain rédigés par Mahbub ul Haq. C est la raison pour laquelle le Rapport s ouvre par un passage en revue de «l état actuel du développement humain», en examinant les tendances et les questions essentielles du développement humain dans le monde actuel. Il a également bénéficié des sages conseils d Amartya Sen et de Frances Stewart, des collaborateurs proches de Mahbub ul Haq, qui ont généreusement apporté leurs avis critiques et des contributions écrites. Nous sommes heureux que ce Rapport présente des contributions signées par le maire de New York, M. Michael Bloomberg, le président de l Agence de coopération internationale japonaise, M. Akihiko Tanaka et par le ministre turc du Développement, M. Cevdet, entre autres. Nous souhaitons remercier tout particulièrement les auteurs des documents de recherche commandés par le BRDH, qui nous ont permis de mieux comprendre les questions auxquelles nous nous sommes confrontés : Fred Block, Nader Fergany, Ilene Grabel, Khalil Hamdani, Patrick Heller, Barr y Hughes, Inge Kaul, Peter Kragelund, Shiva Kumar, Wolfgang Lutz, Deepak Nayyar, Leonce Ndikumana et Ngaire Woods. Tout au long de la préparation du Rapport, nous avons bénéficié des conseils avertis du groupe consultatif du BRDH, notamment de Edward S. Ayensu, Cristovam Buarque, Michael Elliott, Jayati Ghosh, Patrick Guillaumont, Nanna Hvidt, Rima Khalaf, Nora Lustig, Sir James Alexander Mirrlees, Rajendra K. Pachauri, Samir Radwan, Rizal Ramli, Gustav Ranis, Frances Stewart, Miguel Székely et Kandeh K. Yumkella. Nous tenons également à remercier le groupe sur les statistiques qui nous a prodigué d excellents conseils quant à la méthodologie et aux données choisies pour le calcul des indices du Rapport sur le développement humain : Anthony Atkinson, Rachid Benmokhtar Benabdellah, Enrico Giovannini, Peter Harper, Anthony K.M. Kilele, Ben Paul Mung yereza, Hendrik Van der Pol, Marcia Quintsler et Eduardo Sojo Garza-Aldape. Les indices composites du Rapport ainsi que d autres ressources statistiques reposent sur l expertise de fournisseurs de données internationaux de premier plan dans leurs spécialités. Nous tenons à leur exprimer notre gratitude pour leur collaboration collective ininterrompue avec le Rapport sur le développement humain. Par souci de précision et de clarté, les analyses statistiques présentées dans le Rapport ont également bénéficié d un examen externe dont se sont chargés Akmal Abdurazakov, Sabina Alkire, Virginija Cruijsen, Kenneth Harttgen, Jong -Wha Lee et Claudio Montenegro. Les consultations organisées dans le monde entier pendant la préparation du présent Rapport ont pu l être grâce au soutien généreux de nombreuses personnes et institutions, trop nombreuses pour les citer tous. Ces consultations se sont tenues entre septembre 2011 et juin 2012 à Addis-Abeba, Bonn, Brasilia, Colombo, Genève, New York, Rabat, Santiago et Tokyo. Nous tenons à remercier chaleureusement pour leur soutien les institutions partenaires, notamment les vi RAPPORT SUR LE DÉVELOPPEMENT HUMAIN 2013

9 bureaux nationaux et régionaux du PNUD, dont la liste peut être consultée à l adresse : consultations. Beaucoup de nos collègues à travers le monde (notamment les membres du comité de lecture et du comité exécutif du BRDH) nous ont fourni des avis précieux pour la préparation et la rédaction finale du Rapport. Nous tenons à remercier tout particulièrement Adel Abdellatif, Ajay Chhibber, Pedro Conceição, George Gray Molina, Rebeca Grynspan, Selim Jehan, Olav Kjørven, Natalia Linou, Kamal Malhotra, Abdoulaye Mar Dieye, Charles McNeill, Shantanu Mukherjee, Heraldo Muñoz, Madi Musa, Thangaval Palanivel, Anuradha Rajivan, Turhan Saleh, Heather Simpson, Ben Slay, Mounir Tabet, Antonio Vigilante et Kanni Wignaraja. Les jeunes collègues talentueux et impliqués ont été nombreux à apporter des contributions essentielles dans le cadre de la tâche de vérification des faits pour le rapport. Merci à Philip Bastian, Ni Gu, Joshua Greenstein, Diana Jimenez, Wanshan Li, Veronica Postal et Alyssa Vladimir. Le Rapport a bénéficié de l inestimable contribution de nombreux «amis du BRDH» qui se sont engagés totalement pour le renforcer. Outre une lecture critique de l avant-projet du Rapport par Frances Stewart et Jomo K. Sunderam et une révision exhaustive de Khalil Hamdani, Shiva Kumar, Terry McKinley, Pedro Conceição et Peter Stalker, nous tenons à remercier pour leur travail consciencieux nos éditeurs chez Communications Development Incorporated, dirigés par Bruce Ross-Larson, avec Meta de Coquereaumont, Christopher Trott et Elaine Wilson. Nous devons à Melanie Doherty le design du Rapport. Mais, par-dessus tous, je tiens à exprimer ma profonde gratitude à l équipe du BRDH pour son dévouement et son travail assidu dans la production d un rapport qui réponde aux normes d érudition les plus élevées. Khalid Malik Directeur Bureau du Rapport sur le développement humain Remerciements vii

10 Table des matières Avant-propos Remerciements Vue d ensemble 1 Introduction 13 CHAPITRE 1 État du développement humain 23 Le progrès des nations 25 Intégration sociale 37 Sécurité des personnes 40 CHAPITRE 2 Un Sud plus mondialisé 45 Rééquilibrage : un monde plus global, un Sud plus mondialisé 45 Nouvelle dynamique fondée sur le développement humain 51 Innovation et entreprenariat dans les pays du Sud 57 Nouvelles formes de coopération 59 Poursuite des efforts dans un contexte d incertitude 63 CHAPITRE 3 Les moteurs de transformation du développement 67 Moteur 1 : un État développemental proactif 70 Moteur 2 : l intégration dans les marchés mondiaux 79 Moteur 3 : des politiques sociales et une innovation définies 83 CHAPITRE 4 Le maintien de la dynamique 93 Priorités politiques pour lespays en développement 93 Modéliser la démographie et l éducation 104 L impact du taux de vieillissement de la population 108 Le besoin de politiques ambitieuses 108 Saisir l occasion 110 CHAPITRE 5 Gouvernance et partenariat pour une ère nouvelle 113 Une nouvelle vision mondiale des biens publics 114 Une meilleure représentation pour le Sud 118 La société civile mondiale 119 Vers un pluralisme cohérent 121 Souveraineté responsable 124 Nouvelles institutions, nouveaux mécanismes 126 Conclusions : partenaires d une ère nouvelle 129 Notes 135 Références 143 iv vi ANNEXE STATISTIQUE Guide du lecteur 152 Légendes des pays et des classements IDH, Tableaux statistiques 1 Indice de développement humain et ses composantes Évolution de l indice de développement humain, Indice de développement humain ajusté aux inégalités Indice d inégalité de genre Indice de pauvreté multidimensionnelle Contrôle des ressources Santé Éducation Intégration sociale Flux commerciaux internationaux de biens et de services Flux internationaux de capitaux et migrations Innovation et technologie Environnement Évolution de la population 206 Régions 210 Références statistiques 211 Annexe technique : note explicative pour les exercices de projection 212 ENCADRÉS 1.1 Équité, macroéconomie et développement humain Une réduction des dépenses à court terme a des conséquences à long terme : augmentation du taux de fécondité en Afrique Quel effet cela fait-il d être un être humain? Indicateurs subjectifs du bien-être : une acceptation accrue par les penseurs et les politiques Les inégalités freinent le développement humain Qualité de l éducation : réalisation du Programme international pour le suivi des acquis des élèves Compétences sociales : le développement humain au-delà de l individu Les dimensions structurelles de la pauvreté L intégration du Sud dans l économie mondiale et le développement humain Acquisitions par des pays du Sud de marques de pays du Nord Liens qui unissent : la dépendance mutuelle du Nord et du Sud Téléphones mobiles et satellite Palapa : l Indonésie se connecte Un emploi décent dans un monde concurrentiel L assemblage final ne peut être assuré qu avec de bas salaires Brésil, Chine et Inde sur le terrain en Zambie L histoire et les conditions initiales jouent un rôle significatif mais ne décident pas du destin d un pays Qu est-ce qu un État développemental? Doit-il être autoritaire? Le Japon et la coopération triangulaire Investir dans l agriculture L Europe de l Est et l Asie centrale : là où le Nord rejoint le Sud La Cour suprême de l Inde rend une décision progressiste selon laquelle l es enfants défavorisés pourront aller dans des écoles privées Le Bangladesh enregistre des progrès spectaculaires en matière de survie de l enfant Renforcement de la protection sociale en Turquie 89 viii RAPPORT SUR LE DÉVELOPPEMENT HUMAIN 2013

11 3.9 Les programmes de transfert monétaire assorti de conditions et le programme Oportunidades du Mexique Pourquoi la ville de New York s est tournée vers les pays du Sud à la recherche de conseils sur les politiques de lutte contre la pauvreté Pourquoi les perspectives de la population seront probablement différentes entre la République de Corée et l Inde La Chine et le Ghana : qui profite du dividende démographique? La ligne mouvante entre public et privé dans le domaine du le transport Un parlement mondial pour une démocratie globale? Le financement régional en Asie : la multilatéralisation de l initiative de Chiang Mai et la Banque asiatique de développement La CAF : une banque latino-américaine de développement 125 FIGURES 1 Accélération des progrès dans les pays à faible IDH 14 2 Plus de 40 pays du Sud ont enregistré des hausses de la valeur de leur IDH entre 1990 et 2012 largement supérieures à celles envisagées au vu de la valeur de leur IDH en Le Brésil, la Chine et l Inde combinés devraient représenter 40 % de la production mondiale en 2050, contre 10 % en L expansion de la classe moyenne dans les pays du Sud devrait continuer 16 5 La hausse exponentielle de l utilisation d Internet dans les pays du Sud est particulièrement marquée au cours de la dernière décennie 18 6 Au moins 15 pays en développement entretiennent des relations commerciales importantes avec plus de 100 partenaires commerciaux, soit des exportateurs soit des importateurs 19 7 Réserves de devises officielles par groupe de pays Le revenu par habitant augmente selon des degrés variables dans les quatre groupes de l IDH Au cours de la dernière décennie, l Afrique subsaharienne a connu une croissance soutenue des revenus Plus l IDH est faible, plus l écart se creuse entre la pauvreté de revenu et la pauvreté multidimensionnelle Il existe un écart notable du fossé entre la pauvreté de revenu et la pauvreté dimensionnelle entre les pays Pertes dues aux inégalités dans l IDH et ses composants De nombreuses régions affichent une augmentation des inégalités de revenus et une diminution des inégalités en matière d éducation et de santé Peu de pays montrent un IDH élevé et une empreinte écologique faible nécessaires à un développement humain durable Le développement ne s accompagne pas toujours d une augmentation des dépenses militaires La part du commerce Sud-Sud dans le commerce mondial de marchandises a plus que triplé entre 1980 et 2011, tandis que le commerce Nord-Nord déclinait Les flux d investissements directs à l étranger entrants et sortants des pays du Sud ont augmenté très rapidement depuis les années Entre 2000 et 2010, l utilisation d Internet a augmenté de plus de 30 % par an dans environ 60 pays en développement Recettes d exportation par habitant et développement humain sont étroitement liés L investissement direct à l étranger actuel a contribué à la réalisation de solides performances en matière de santé et d éducation de ces dernières années Les économies de marché émergentes ont accumulé d importantes réserves de change depuis Plusieurs pays ont réalisé de bonnes performances tant dans les composants liés au revenu que non liés au revenu de l indice de développement humain (IDH) Il existe une corrélation positive entre les valeurs de l IDH actuel et les dépenses publiques antérieures tout comme entre le taux actuel de survie des enfants et les dépenses publiques antérieures dédiées à la santé Le scénario accéléré améliore les résultats en matière d éducation Dans la plupart des pays, les opportunités n ont pas réussi à suivre le rythme de l évolution du niveau d instruction À chaque niveau de l IDH, certains pays ont une plus grande productivité carbone que d autres Des scénarios environnementaux différents ont des impacts différents sur l extrême pauvreté Les politiques en matière d éducation peuvent altérer les taux de dépendance Les populations vieillissent plus vite dans les pays en développement Les perspectives de développement humain pour 2050 sont bien meilleures pour le scénario de progrès accéléré, en particulier pour les pays à faible IDH Les résultats en matière de développement humain jusqu en 2050 sont meilleurs selon le scénario de progrès accéléré Les progrès au niveau du PIB par habitant jusqu en 2050 sont particulièrement importants selon le scénario de progrès accéléré Au titre du scénario de progression accélérée, les principales augmentations de l indice de développement humain prévues concernent l Afrique subsaharienne et l Asie du Sud Utiliser une petite fraction des réserves internationales des neuf pays du Sud appartenant au G20 permettrait de fournir des ressources supplémentaires importantes pour l investissement public dans les infrastructures en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud 128 CARTES 1.1 Il existe une légère corrélation négative entre les taux d homicide et l IDH Évolution des exportations en Thaïlande pour la période TABLEAUX 1.1 IDH et composants pour les régions et groupes de l IDH, Les cinq pays les mieux classés au niveau de l IDH qu au niveau du revenu national brut par habitant en Inégalités et satisfaction vis-à-vis de la liberté de choix et de la communauté Commerce des pays les moins avancés avec la Chine pour les périodes et (en millions de dollars selon les taux de change en vigueur) Différents modèles de partenariats de développement Pays en développement sélectionnés qui ont diminué considérablement leur déficit d IDH ou qui ont augmenté de manière significative leur croissance en termes de revenu national brut par habitant Part des exportations mondiales de biens et de services des pays performants en matière de développement humain, et (%) Taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans et taux de fécondité total en fonction du niveau d éducation de la mère Nombre prévu de décès d enfants de moins de cinq ans, en fonction du scénario éducatif, , et (milliers) Changements au niveau de l extrême pauvreté de revenu selon le scénario de catastrophe environnementale par région, (en millions de personnes) Tendance des taux de dépendance de quelques pays choisis, Nombre de personnes vivant dans des conditions de pauvreté de revenu extrême, par région et pays sélectionnés, scénarios de base et de progrès accéléré, (en millions de personnes) 111 Table des matières ix

12 «C est précisément lorsque chacun joue la prudence que nous construisons un monde où prévaut la plus grande insécurité». Dag Hammarskjold x RAPPORT SUR LE DÉVELOPPEMENT HUMAIN 2013

13 Vue d ensemble Au cours des dernières années, les progrès considérables en termes de développement humain de plusieurs pays en développement, ainsi que l essor de ces derniers sur la scène mondiale, a constitué l une des évolutions les plus encourageantes : «l essor du Sud». Cette diversité croissante en matière de points de vue et de pouvoir est en train de remettre en cause les principes directeurs qui ont guidé les décideurs politiques et les grandes institutions issues de la Seconde Guerre mondiale. Des voix de plus en plus puissantes s élèvent dans le Sud pour demander des cadres de gouvernance internationale plus représentatifs qui intègrent les principes de démocratie et d équité. Tout aussi importante est la façon dont de nombreux pays en développement s attachent à repenser les idées concernant les moyens de réaliser le développement humain. L essor du Sud n est pas le résultat d une adhésion inconditionnelle à un ensemble de recettes politiques fixées d avance. Elle repose plutôt sur des politiques pragmatiques adaptées aux circonstances et aux opportunités locales, notamment un approfondissement du rôle de l État en matière de développement, un engagement envers l amélioration du développement humain (par le soutien à l éducation et à la protection sociale) et une ouverture au commerce et à l innovation. Néanmoins, les décideurs devront accorder une attention particulière à des questions clés comme l équité, la participation et la responsabilité, les risques environnementaux et l évolution démographique, s ils veulent soutenir les progrès futurs. Au cours des dernières décennies, de nombreux pays à travers le monde ont convergé vers des niveaux de développement plus élevés, comme le montre l indice de développement humain (IDH), une mesure composite d indicateurs dans trois dimensions : longévité, niveau d instruction et maîtrise des ressources nécessaires pour un niveau de vie décent. Tous les groupes et régions ont connu des améliorations significatives dans tous les composants de l IDH, avec des progrès plus rapides dans les pays à IDH faible et moyen. Dans ce contexte, le monde devient peu à peu moins inégalitaire. Il n en reste pas moins que les moyennes nationales cachent d importantes variations en termes d expérience humaine. De grandes disparités, au Nord comme au Sud, sont toujours visibles et les inégalités de revenus au sein des pays, mais aussi entre les pays, n ont fait qu augmenter. La plupart des pays en développement ont fait un bon travail, mais un grand nombre a fait des progrès particulièrement importants ce que l on peut appeler «l essor du Sud». Des progrès rapides ont été réalisés par quelques grands pays, notamment le Brésil, la Chine, l Inde, l Indonésie, l Afrique du Sud et la Turquie. Néanmoins, certaines économies plus petites ont également réalisé des progrès importants, comme le Bangladesh, le Chili, le Ghana, Maurice, le Rwanda et la Tunisie. Le Sud émerge à une vitesse et à un niveau sans précédent. Par exemple, le décollage économique actuel de la Chine et de l Inde a commencé avec près d un milliard de personnes dans chaque pays et la production par habitant a doublé en moins de 20 ans, une puissance économique qui concerne une population beaucoup plus importante que la révolution industrielle. 1 En 2050, en termes de parité de pouvoir d achat, le Brésil, la Chine et l Inde combinés devraient à eux seuls représenter 40 % de la production mondiale en termes de parité de pouvoir d achat. Dans cette période d incertitude, les pays du Sud soutiennent collectivement la croissance économique mondiale : elles tirent vers le haut d autres économies en développement, réduisent la pauvreté et augmentent la prospérité à grande échelle. Des défis importants subsistent et concernent la plupart des pauvres de la planète. Ils ont néanmoins démontré comment des politiques pragmatiques et la priorité accordée au développement humain pouvaient libérer les opportunités latentes de leurs économies, grâce à la mondialisation. Vue d'ensemble 1

Rapport sur le développement humain 2013

Rapport sur le développement humain 2013 W N S E Résumé Rapport sur le développement humain 2013 L essor du Sud : le progrès humain dans un monde diversifié Copyright 2013 Programme des Nations Unies pour le développement 1 UN Plaza, New York,

Plus en détail

résumé un développement riche en emplois

résumé un développement riche en emplois ne pas publier avant 00:01 Gmt le mardi 27 mai 2014 résumé un développement riche en emplois Rapport sur le Travail dans le Monde 2014 Un développement riche en emplois Résumé ORGANISATION INTERNATIONALE

Plus en détail

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Rio de Janeiro (Brésil), 21 octobre 2011 1. À l invitation de l Organisation mondiale de la Santé, nous, Chefs de Gouvernement, Ministres

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée Rapport de situation 2013 RÉSUMÉ L UNICEF s est engagé à publier des rapports annuels de situation relatifs à la survie de l enfant en soutien

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

Pourquoi la durabilité et l équité?

Pourquoi la durabilité et l équité? Comment peut-on : Pourquoi la durabilité et l équité? Poursuivre le progrès de manières équitables qui ne nuisent pas à l environnement? Répondre aux aspirations de développement des pauvres dans le monde

Plus en détail

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT)

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) FACONNER ENSEMBLE L OIT DU FUTUR «Pour tout ce qui a été, merci. Pour tout ce qui sera, oui.» (Dag

Plus en détail

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres LE POINT SUR LES INÉGALITÉS DE REVENU Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres Résultats issus de la Base de données de l OCDE sur la distribution des revenus

Plus en détail

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 18 juin 2008 Session ministérielle OCDE 2008 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 5 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

Rapport sur le travail dans le monde 2012

Rapport sur le travail dans le monde 2012 Rapport sur le travail dans le monde 2012 De meilleurs emplois pour une économie meilleure Résumé ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL INSTITUT INTERNATIONAL D ÉTUDES SOCIALES Comment sortir du piège

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III)

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III) TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III) DIRECTIVES ET FORMAT POUR LA PRÉPARATION DE RAPPORTS NATIONAUX SUR SIX SUJETS PRINCIPAUX, TRENTE

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

la voie bilatérale reste la meilleure option

la voie bilatérale reste la meilleure option WWW.ELECTIONS.CH FICHE THEMATIQUE : SUISSE-UE la voie bilatérale reste la meilleure option L UE est un des principaux partenaires commerciaux de la Suisse. A l inverse, la Suisse est le deuxième partenaire

Plus en détail

pas de santé sans ressources humaines

pas de santé sans ressources humaines Résumé Une vérité universelle : pas de santé sans ressources humaines + alliance mondiale pour les personnels de santé Résumé Objectif Le présent rapport est destiné à éclairer les débats du troisième

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

Comité monétaire et financier international

Comité monétaire et financier international Comité monétaire et financier international Vingt-neuvième réunion Le 12 avril 2014 Déclaration de M. Akagha-Mba, Ministre de l Économie et de la Prospective, Gabon Représentant les pays suivants : Bénin,

Plus en détail

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE 14-15 septembre 2006 Séoul, Corée Déclaration de Séoul (version définitive) CENTRE

Plus en détail

Thème 2 : Le rôle du «secteur informel» dans l intégration régionale

Thème 2 : Le rôle du «secteur informel» dans l intégration régionale Thème 2 : Le rôle du «secteur informel» dans l intégration régionale 1. Le secteur informel en Afrique : définition et caractéristiques générales Le secteur informel est défini comme l'ensemble des unités

Plus en détail

Modélisation de la réforme des pensions

Modélisation de la réforme des pensions Modèle PROST de la Banque Mondiale Modélisation de la réforme des pensions Mécanisme de simulation des options de réforme des retraites, de la Banque Mondiale L es politiques de pension d aujourd hui peuvent

Plus en détail

Le FMI et son rôle en Afrique

Le FMI et son rôle en Afrique Le FMI et son rôle en Afrique M a r k P l a n t, V a l e r i a F i c h e r a, N o r b e r t F u n k e D a k a r, l e 3 n o v e m b r e 2 0 1 0 Sommaire Comment fonctionne le FMI? Comment l Afrique a-t-elle

Plus en détail

Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat

Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat Allocution de Monsieur Abdellatif JOUAHRI Gouverneur de Bank Al-Maghrib Messieurs les Secrétaires Généraux, Messieurs

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix»

Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix» Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix» Résumé des résultats clés et réalisations Problématique Prévention des crises et consolidation de la paix : les défis Quelque 1,5 milliard

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MAI 2008 POLITIQUE D EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 1. LE CONTEXTE L égalité entre les femmes et les hommes est une condition essentielle au développement

Plus en détail

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION Distr.: GÉNÉRALE E/ECA/CM.38/6 6 avril 2005 NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE Vingt-quatrième réunion du Comité d experts de la

Plus en détail

INVESTIR DANS LA DÉMOCRATIE LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD

INVESTIR DANS LA DÉMOCRATIE LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD INVESTIR DANS LA DÉMOCRATIE LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD Programme des Nations Unies pour le développement LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD Les élections

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

La question sociale globale et les migrations. Présentation de Jean Michel Severino aux semaines sociales, 28 Novembre 2010

La question sociale globale et les migrations. Présentation de Jean Michel Severino aux semaines sociales, 28 Novembre 2010 La question sociale globale et les migrations Présentation de Jean Michel Severino aux semaines sociales, 28 Novembre 2010 1. Nous connaissons un moment sans précédent de victoire contre la pauvreté 2.

Plus en détail

L IMPLANTATION DES FIRMES CHINOISES ET INDIENNES EN EUROPE

L IMPLANTATION DES FIRMES CHINOISES ET INDIENNES EN EUROPE MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI DIRECTION GENERALE DE LA COMPETITIVITE DE L INDUSTRIE ET DES SERVICES L IMPLANTATION DES FIRMES CHINOISES ET INDIENNES EN EUROPE DERNIERES TENDANCES

Plus en détail

Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013

Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013 Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013 INITIATIVE INTERNATIONALE D ISTANBUL SUR LE VIEILLISSEMENT DOCUMENT DE REFERENCE Au cours de la dernière

Plus en détail

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de L IDA EN ACTION Réponse de la Banque mondiale à la crise alimentaire Flambée des prix alimentaires : tendances, causes et perspectives Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et

Plus en détail

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté. Forces, limites et options stratégiques

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté. Forces, limites et options stratégiques Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté Forces, limites et options stratégiques Lahcen ACHY Economiste Principal, Centre Carnegie du Moyen Orient Septembre 2010 Le Maroc a enregistré

Plus en détail

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La réforme de la politique agricole commune doit intervenir d ici 2013. Une consultation publique officielle sur la PAC de

Plus en détail

Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne. Résumé

Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne. Résumé Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne Résumé 1 Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne Au cours de la dernière décennie,

Plus en détail

PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) PRÉSENTATION

PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) PRÉSENTATION 35 C 35 C/7 27 août 2009 Original anglais Point 3.3 de l ordre du jour provisoire PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) Source : Résolution 29 C/87. PRÉSENTATION Antécédents

Plus en détail

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS FR PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS Déclarons 2012 Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations The European Older People s Platform La Plate-forme européenne

Plus en détail

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance)

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) Pour plus d'informations, veuillez visiter le site: http://www.mop.gov.eg/vision/egyptvision.aspx La culture La stratégie

Plus en détail

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté 18 ans après le référendum de 1995 Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté présenté par Marcel Leblanc, économiste pour le comité de travail sur la souveraineté

Plus en détail

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Principes européens et code de conduite Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Une proposition du réseau IRENE Préambule Le réseau IRENE réunit des praticiens, experts, chercheurs,

Plus en détail

Notre approche de développement local

Notre approche de développement local Notre approche de développement local Renforcer le pouvoir d agir des personnes et des collectivités La grande marche de la démocratie La Déclaration universelle des droits de l homme adoptée en 1948 affirme

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

LES DÉFIS DE L EXPANSION

LES DÉFIS DE L EXPANSION LES DÉFIS DE L EXPANSION DU MONDE 49 e ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES ÉLEVEURS DE PORCS DU QUÉBEC JEAN-LOUIS ROY, 28 MAI 2015 L ESPACE AGRICOLE GLOBAL JEAN-LOUIS ROY, MAI 2015 Tous les pays du monde 1,35 milliards

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Favoriser la création d emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme par le modèle coopératif

Favoriser la création d emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme par le modèle coopératif Favoriser la création d emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme par le modèle coopératif Coopératives et mutuelles Canada (CMC) est l organisme-cadre national qui représente les

Plus en détail

UNION POSTALE UNIVERSELLE

UNION POSTALE UNIVERSELLE UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE CEP C 2 2014.1 Doc 6b Original: anglais CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE Commission 2 (Développement des marchés) Questions intéressant le Groupe «Economie postale appliquée

Plus en détail

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 13 avril 2015 Français Original: anglais E/ECE/1471/Rev.1 Commission économique pour l Europe Soixante-sixième session Genève, 14-16 avril 2015

Plus en détail

NOTES DE SYNTHÈSE DU PACTE MONDIAL POUR L EMPLOI

NOTES DE SYNTHÈSE DU PACTE MONDIAL POUR L EMPLOI note nº 08 NOTES DE SYNTHÈSE DU PACTE MONDIAL POUR L EMPLOI 1. Résumé SOUTIEN AUX PME ET À LEURS EMPLOYÉS PENDANT LA CRISE La crise financière et économique mondiale érige un certain nombre d obstacles

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

utilisés en faveur d un relativisme culturel, allant à l encontre de l universalité des droits de l homme,

utilisés en faveur d un relativisme culturel, allant à l encontre de l universalité des droits de l homme, Documents de synthèse DS 2 20.12.09 IIEDH Observatoire de la diversité et des droits culturels Situation des droits culturels Argumentaire politique www.droitsculturels.org 1. Définition des droits culturels

Plus en détail

LES PAYS EN TRANSITION

LES PAYS EN TRANSITION CENTRE DE RECHERCHES POUR LE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL RECHERCHE POUR LE DÉVELOPPEMENT DANS LES PAYS EN TRANSITION >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> CRDI : Peter Bennett Récemment, le CRDI a examiné pourquoi et

Plus en détail

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS.

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS. Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS 28 mai 2012 Madame la Représentante permanente adjointe de Sri Lanka, Présidente

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales Ministère de la modernisation des secteurs publics Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Ecole Nationale d Administration Fondation Hanns Seidel Original :

Plus en détail

Nous sommes interrogés sur la nature de la crise que nous rencontrons

Nous sommes interrogés sur la nature de la crise que nous rencontrons 75 L enjeu : intervenir sur le partage de plus en plus inégalitaire de la richesse produite Économiste, Fondation Copernic Nous sommes interrogés sur la nature de la crise que nous rencontrons depuis 2007-2008

Plus en détail

Le système de protection sociale en santé en RDC

Le système de protection sociale en santé en RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Le système de protection sociale en santé en RDC 13/09/2013 1 I. Contexte national Plan II. Mesures de protection

Plus en détail

Conférence internationale et Assemblée constitutive Réseau Education et Solidarité (RES) (Paris, 14 et 15 mai 2009)

Conférence internationale et Assemblée constitutive Réseau Education et Solidarité (RES) (Paris, 14 et 15 mai 2009) Conférence internationale et Assemblée constitutive Réseau Education et Solidarité (RES) (Paris, 14 et 15 mai 2009) Intervention de M. Assane Diop Directeur exécutif Secteur de la Protection sociale Bureau

Plus en détail

Introduction. Le Canada est un pays qui donne son plein rendement.

Introduction. Le Canada est un pays qui donne son plein rendement. le 23 mars 2004 «tout au long de notre histoire, les Canadiens ont été animés par une idée bien simple : que nous avons la responsabilité de faire en sorte que nos enfants et nos petits-enfants aient une

Plus en détail

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable Mise en œuvre des principes de l Agenda 21 dans les coopérations transfrontalières, européennes et internationales des collectivités

Plus en détail

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 Comité préparatoire de la Conférence des Parties chargée d examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 2010 NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 15 mai 2009 Français Original : anglais Troisième

Plus en détail

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES CRITÈRES DE SÉLECTION DES PROGRAMMES PILOTES NATIONAUX ET RÉGIONAUX AU TITRE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENT FORESTIER I. CADRE GÉNÉRAL 1. On s accorde de plus en plus

Plus en détail

CONSEILS DES GOUVERNEURS ASSEMBLÉE ANNUELLE 2006 SINGAPOUR

CONSEILS DES GOUVERNEURS ASSEMBLÉE ANNUELLE 2006 SINGAPOUR CONSEILS DES GOUVERNEURS ASSEMBLÉE ANNUELLE 2006 SINGAPOUR FONDS MONÉTAIRE INTERNATIONAL GROUPE DE LA BANQUE MONDIALE BANQUE INTERNATIONALE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DÉVELOPPEMENT SOCIÉTÉ FINANCIÈRE

Plus en détail

Symposium international

Symposium international Symposium international sur l interculturalisme DIALOGUE QUÉBEC-EUROPE Montréal Du 25 au 27 mai 2011 Interculturalisme et perspectives de l éducation à mieux vivre ensemble Contribution au chapitre 8 :

Plus en détail

Croissance, investissement et emploi: dernières informations sur les recherches et réunions portant sur la cohérence des politiques

Croissance, investissement et emploi: dernières informations sur les recherches et réunions portant sur la cohérence des politiques BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.298/WP/SDG/2 298 e session Conseil d administration Genève, mars 2007 Groupe de travail sur la dimension sociale de la mondialisation WP/SDG POUR INFORMATION DEUXIÈME

Plus en détail

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines»

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Introduction : Le XXè siècle a connu plus de déplacements de personnes qu aucune autre période. Les migrations peuvent être internes aux pays ou bien régionales et

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES?

POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES? Mai 2010 POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES? Direction Générale des Statistiques Ministère de l Economie, du Commerce, de l Industrie et du Tourisme Pourquoi le Gabon a-t-il besoin

Plus en détail

devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable

devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable VERSION DÉFINITIVE Allocution prononcée par Anthony Ariganello, CGA Président-directeur général CGA-Canada devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable Toronto (Ontario) Le 20 octobre

Plus en détail

Considérations sur la crise et le marché intérieur 1

Considérations sur la crise et le marché intérieur 1 Considérations sur la crise et le marché intérieur 1 Auteurs : Jacques Potdevin : Président de la Fédération des Experts comptables Européens (FEE - Federation of European Accountants 2 ) de 2007 à 2008.

Plus en détail

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DIVERSITE CULTURELLE CULTURELLE Adoptée par la 31 e session de la Conférence Générale de l UNESCO PARIS, 2 NOVEMBRE

Plus en détail

Définition et exécution des mandats : analyse et recommandations aux fins de l examen des mandats

Définition et exécution des mandats : analyse et recommandations aux fins de l examen des mandats Définition et exécution des mandats : analyse et recommandations aux fins de l examen des mandats Rapport du Secrétaire général Résumé Lors du Sommet mondial de septembre 2005, les dirigeants des pays

Plus en détail

Traité de Copenhague nécessaire

Traité de Copenhague nécessaire Traité de Copenhague nécessaire version 1.0 Une proposition des ONG pour un protocole de Copenhague Résumé A4-TraiteResume.indd 1 6/07/09 17:58:38 Une proposition des ONG pour un protocole de Copenhague

Plus en détail

Le Cadre de référence 2010-2020 pour l e-parlement

Le Cadre de référence 2010-2020 pour l e-parlement Rapport mondial 2010 sur l e-parlement Chapitre 10 Le Cadre de référence 2010-2020 pour l e-parlement La première édition du Rapport mondial sur l e-parlement a montré qu en 2008 seulement quelques assemblées

Plus en détail

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève ***

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève *** Atelier de présentation du Programme Améliorer les capacités institutionnelles pour la gouvernance des migrations de main-d oeuvre en Afrique du Nord et de l Ouest (Bamako, Mali, 3 au 5 mars 2009) Intervention

Plus en détail

Info-commerce : Incertitude économique mondiale

Info-commerce : Incertitude économique mondiale Info-commerce : Incertitude économique mondiale avril 2012 Panel de recherche d EDC Résultats du sondage de février 2012 Faits saillants Même si les É.-U. restent une importante destination commerciale,

Plus en détail

Quelle relation entre transferts et développement?

Quelle relation entre transferts et développement? MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Quelle relation entre transferts et développement? Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières 15 décembre 2006 Plan 1. Introduction.

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

Principles Impératif Juillet 2009. Les principes de gestion et de «leadership» chez Nestlé

Principles Impératif Juillet 2009. Les principes de gestion et de «leadership» chez Nestlé Principles Impératif Juillet 2009 Les principes de gestion et de «leadership» chez Nestlé Principles Impératif Juillet 2009 Fonction émettrice Département des Ressources humaines Auteur/département émetteur

Plus en détail

Réunion Actionnaires Henri de Castries Président du directoire

Réunion Actionnaires Henri de Castries Président du directoire Réunion Actionnaires Henri de Castries Président du directoire 16 juin 2006 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent des prévisions qui portent notamment sur des

Plus en détail

Promotion des investissements au Maroc

Promotion des investissements au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 Document de travail n 08 Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 L objet de la

Plus en détail

Les Principes fondamentaux

Les Principes fondamentaux Les Principes fondamentaux DU MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Christoph von Toggenburg/CICR Les Principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

DANS QUELLE MESURE LA CROISSANCE ECONOMIQUE PERMET-ELLE LE DEVELOPPEMENT?

DANS QUELLE MESURE LA CROISSANCE ECONOMIQUE PERMET-ELLE LE DEVELOPPEMENT? DANS QUELLE MESURE LA CROISSANCE ECONOMIQUE PERMET-ELLE LE DEVELOPPEMENT? Notions Celles que vous devez déjà connaître : Liste page 12 du manuel : si vous ne les connaissez pas, il faut reprendre vos cours

Plus en détail

Année internationale de la jeunesse. 12 août 2010-11 août 2011. asdf. Dialogue et compréhension mutuelle. Nations Unies

Année internationale de la jeunesse. 12 août 2010-11 août 2011. asdf. Dialogue et compréhension mutuelle. Nations Unies Année internationale de la jeunesse 12 août 2010-11 août 2011 Dialogue et compréhension mutuelle asdf Nations Unies «Nous devons nous engager sans réserve pour que les jeunes aient accès à l éducation,

Plus en détail

Qu est-ce que le commerce équitable?

Qu est-ce que le commerce équitable? FAIR TRADE RULES! Position du mouvement international du commerce équitable en vue de la VI e Conférence Ministérielle de l OMC à Hong Kong Octobre 2005 «Nous, les membres du mouvement international du

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Comment toucher les décideurs

Comment toucher les décideurs Comment toucher les décideurs Étude commanditée par Pitney Bowes sur l évolution du rôle du courrier dans le marketing mix des entreprises du domaine Business to Business (B2B) en Europe et aux États-Unis

Plus en détail

CADRAGE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS PUBLICS 2013 2015

CADRAGE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS PUBLICS 2013 2015 REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail CADRAGE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS PUBLICS 2013 2015 Avec l appui de l ensemble de ses partenaires au développement, notamment www.gcpnd.gouv.ci

Plus en détail

Transcription médicale: comment faire le bon choix

Transcription médicale: comment faire le bon choix Transcription médicale: comment faire le bon choix La réduction des coûts et l optimisation des investissements sont des préoccupations majeures pour tout entrepreneur qui se respecte. À travers ce document,

Plus en détail