Point d actualités du site AREVA Tricastin

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Point d actualités du site AREVA Tricastin"

Transcription

1 Point d actualités du site AREVA Tricastin Frédéric De Agostini Directeur d AREVA Tricastin CLIGEET du 21 juin 2012 Direction Tricastin

2 Journée sécurité des chantiers du Tricastin Plus de 1200 participants mobilisés le 23 mai dernier 60 exposants spécialisés Des ateliers très concrets Des démonstrations Des conférences sur la sécurité La sécurité, priorité absolue du groupe et du site, aussi bien sur les unités en exploitation que sur les chantiers Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 21 juin 2012 p.2

3 Présentation en avril dernier d un dispositif d intervention Amélioration d un dispositif d intervention existant, adapté aux transports d UF4 entre Malvési et le Tricastin Un dispositif comprenant des moyens matériels et humains mis à la disposition des autorités des départements de l Aude, de l Hérault, du Gard, de Vaucluse et de la Drôme Un dispositif amélioré : Transfert de citerne à citerne Récupération d UF4 en petite et grande quantité Un dispositif basé chez le transporteur Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 21 juin 2012 p.3

4 Publication du rapport TSN AREVA Tricastin Faits marquants de l édition 2011 : Poursuite de la diminution des rejets liquides au niveau du canal de Donzère-Mondragon. L ensemble reste inférieur aux valeurs limites autorisées. Une dosimétrie des salariés du groupe AREVA en baisse, celle des entreprises extérieures reste constante. L ensemble des doses reste à un niveau très inférieur à la limite réglementaire. Une baisse significative de la consommation d eau industrielle Une sécurité renforcée sur les chantiers à travers différents plans d actions qui permettent de faire du site AREVA Tricastin un modèle pour les professionnels du BTP Le rapport TSN 2011, c est aussi Un focus sur les engagements d AREVA Tricastin suite aux Evaluations Complémentaires de Sûreté La présentation d un inventaire de la faune et de la flore sur le site et ses environs Mise à jour de l évaluation des risques sanitaires Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 21 juin 2012 p.4

5 Surveillance environnementale de la Gaffière Prélèvements effectués sur les eaux de surface de la Gaffière Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 21 juin 2012 p.5

6 Usine Georges Besse un arrêt de production réussi L arrêt de production, débuté le 14 mai, nécessite la réalisation de nombreuses opérations : arrêt des groupes, extraction, vidange des circuits Le 7 juin, l usine a cessé sa production En 33 ans d activité ininterrompue l usine EURODIF a produit de l uranium enrichi pour alimenter prés de 100 réacteurs dans le monde Un outil industriel unique, avec une consommation électrique de près de 3000 Mégawatts à puissance maximale Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 21 juin 2012 p.6

7 Les grandes étapes de l arrêt de production Une première phase du 14 mai au 7 juin en 2 séquences Du 14 mai au 4 juin : de 600 MW à environ 210 MW procédé, ce qui correspond à l'arrêt de 28 groupes (soit la totalité des usines 130 et 140) en 3 semaines. Du 4 au 7 juin : passage de 210 MW à 0MW procédé, ce qui correspond à l'arrêt des 26 groupes restants Les derniers groupes ont été arrêtés dans la nuit du 6 au 7 juin. Au terme de cette étape, EURODIF ne consomme plus d'énergie «procédé» Au-delà de l'arrêt des groupes, l'objectif est d'extraire un maximum d'uf6 présent dans les cascades et de réaliser les opérations de vidange d'eau chaude des groupes Une deuxième phase du 8 juin au mois d'octobre 2012 Objectif : extraire l'uf6 (uranium enrichi) résiduel des groupes Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 21 juin 2012 p.7

8 La phase d arrêt d EURODIF c est Plus 350 personnes directement impliquées pour préparer et réaliser les opérations d exploitation Plusieurs mois de préparation autour d une équipe projet pour définir le scénario d arrêt Plus de 500 vannes manœuvrées Plus de compresseurs arrêtés Plus de échangeurs vidangés Plus de 500 tonnes d UF6 extrait en toute sécurité Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 21 juin 2012 p.8

9 EURODIF à l arrêt c est L ensemble de la cascade de diffusion gazeuse en sécurité (sous azote) en attente des opérations de rinçage («PRISME») La fin du panache de vapeur d eau Plus de prélèvement d eau dans la canal de Donzère Mondragon pour le refroidissement (env. 25 millions de m3/an) L électricité produite par le CNPE du Tricastin disponible pour le réseau national La fin de la valorisation des calories mais la construction d une usine de cogénération biomasse pour poursuivre la fourniture de chaleur Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 21 juin 2012 p.9

10 Un arrêt réussi en sécurité, dans le planning, grâce à l implication des salariés Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 21 juin 2012 p.10

11 Evaluations Complémentaires de Sûreté (ECS) Démonstration engagée en 2011 suite aux événements au Japon (Fukushima) Des engagements pris par AREVA auprès de l ASN en vue de limiter les risques liés à l occurrence d agressions naturelles, y compris extrêmes Un plan d actions qui permet de renforcer encore plus les dispositions, les moyens d intervention et de pilotage en cas d aléa majoré Forte mobilisation des moyens humains et financiers dans le cadre du plan d actions des ECS Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 21 juin 2012 p.11

12 Santé, sécurité, environnement Taux de Fréquence (TF) des usines en exploitation 2009 = 2, = 2, = 2, = 2,50 (à fin avril) Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 21 juin 2012 p.12

13 Santé, sécurité, environnement Taux de Fréquence «chantiers» à fin avril 2012 COMURHEX II TF = 9,70 Georges Besse II TF = 8,97 Des chiffres largement inférieurs aux valeurs nationales des industries du BTP (TF de 56) Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 21 juin 2012 p.13

14 Sûreté Déclarations depuis le début d année 2012 Niveau 1 sur l échelle INES : 1 Niveau 0 sur l échelle INES : 15 Hors échelle INES : 9 Déclarations pour des événements non nucléaires : 1 Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 21 juin 2012 p.14

15 Anomalie dans la procédure d identification d un conteneur Le 30 avril, une anomalie a été détectée au cours d une opération de manutention sur un parc d entreposage à EURODIF Production Dysfonctionnement dans la mise en œuvre de la procédure d identification d un conteneur Une anomalie qui a fait l objet d une information de l ASN Classement par l ASN au niveau 1 de l échelle INES graduée jusqu à 7 Aucune conséquence pour le personnel et l environnement Exemples d actions mises en place suite à cette anomalie : Sensibilisation à l identification des conteneurs de l ensemble des équipes Mise en place de moyens supplémentaires de traçabilité pour le double contrôle Déclaration de niveau 1 sur l échelle INES Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 21 juin 2012 p.15

16 Production / Exploitation Tricastin / Conversion de l uranium Production d hexafluorure d uranium Redémarrage des équipements en février 2012 après l arrêt d activité fin 2011 suivi d un arrêt technique en janvier 2012 Programme de production 2012 révisé à pleine capacité, soit une production continue jusqu à fin 2012 Production de trifluorure de chlore à partir d octobre 2012 Production programmée en octobre et novembre pour accompagner les besoins de PRISME Tricastin / Enrichissement de l uranium Plus d 1,5 MUTS de capacité installée au sur l usine Georges Besse II Plus de UTS produites depuis le début de l année Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 21 juin 2012 p.16

17 Production / Exploitation Tricastin / Services industriels Demandes des clients en termes de maintenance honorées Production perturbée par l épisode de grand froid au début de l année Tricastin / Fabrication de composants mécaniques pour les assemblages de combustible Un plan de charge significatif en 2012 pour l activité «grilles» grilles pour le marché européen équivalents grilles pour le marché chinois Une forte charge des fabrications de grappes de réglage (1075 grappes en 2012) Pour EDF Pour l export (Chine, Belgique, Afrique du Sud et Allemagne) Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 21 juin 2012 p.17

18 Conversion : COMURHEX II Chantiers Tous les équipements sont livrés et installés sur bâtiment de stockage HF Poursuite des travaux de génie civil et début des travaux électriques pour la construction du reste de l usine Mise en place de l échangeur Air-Liquide dans bâtiment de stockage HF Poursuite des travaux du bâtiment électrolyse Poursuite assemblage et montage des Racks Travaux de finition en cours (balcons étanchéité, mise en place bardage,..) dans le bâtiment fluoration Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 21 juin 2012 p.18

19 Chantiers Enrichissement : Unité nord de l usine Georges Besse II Les hall cascades 1 à 2 sont en cours d équipement de centrifugeuses La mise en actif devrait avoir lieu en fin d année Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 21 juin 2012 p.19

AREVA Tricastin. Frédéric DE AGOSTINI Directeur d AREVA Tricastin CLIGEET du 8 février 2013

AREVA Tricastin. Frédéric DE AGOSTINI Directeur d AREVA Tricastin CLIGEET du 8 février 2013 AREVA Tricastin Frédéric DE AGOSTINI Directeur d AREVA Tricastin CLIGEET du 8 février 2013 AREVA Tricastin Point d actualité AREVA Tricastin Point sur le suivi environnemental Focus sur le projet PRISME

Plus en détail

Annexe 5 TRICASTIN 1

Annexe 5 TRICASTIN 1 Annexe 5 TRICASTIN 1 COMURHEX II et la conversion de l uranium CIGEET- 4 juillet 2008 Pierre BOUZON, Maîtrise d ouvrage TRICASTIN 2 La conversion : un maillon indispensable au cycle du combustible Le minerai

Plus en détail

Les travaux de protection des inondations du site AREVA Tricastin

Les travaux de protection des inondations du site AREVA Tricastin Les travaux de protection des inondations du site AREVA Tricastin Frédéric DE AGOSTINI Directeur AREVA Tricastin CLIGEET du 11 juin 2010 Direction Tricastin Protéger le site AREVA Tricastin contre les

Plus en détail

Les Synergies d un Groupe. Principales 21/02/2012. Références Groupe FOSELEV

Les Synergies d un Groupe. Principales 21/02/2012. Références Groupe FOSELEV Les Synergies d un Groupe Principales Références 21/02/2012 1 Maintenance Industrielle Division nucléaire 2 CONTRATS NATURE DU CONTRAT: Maintenance procédé CLIENT : MELOX NATURE DU CONTRAT: Ventilation

Plus en détail

Qui surveille la radioactivité dans l environnement?

Qui surveille la radioactivité dans l environnement? Qui surveille la radioactivité dans l environnement? AREVA et la surveillance réglementaire de la radioactivité de l'environnement autour de ses établissements du cycle du combustible nucléaire AREVA participe

Plus en détail

ARRÊTS DE TRANCHE : LA MAINTENANCE POUR ASSURER LA SÛRETÉ ET LA DISPONIBILITÉ DES CENTRALES NUCLÉAIRES

ARRÊTS DE TRANCHE : LA MAINTENANCE POUR ASSURER LA SÛRETÉ ET LA DISPONIBILITÉ DES CENTRALES NUCLÉAIRES ARRÊTS DE TRANCHE : LA MAINTENANCE POUR ASSURER LA SÛRETÉ ET LA DISPONIBILITÉ DES CENTRALES NUCLÉAIRES Garantir le bon fonctionnement de 58 réacteurs implantés dans 19 centrales nucléaires réparties dans

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE ET BILAN FINANCIER 2014

RAPPORT D ACTIVITE ET BILAN FINANCIER 2014 A adopter par la CLIGEET du 6 février 2015 RAPPORT D ACTIVITE ET BILAN FINANCIER 2014 de la Commission Locale d'information auprès des Grands Equipements Energétiques du Tricastin (CLIGEET) 1.L information

Plus en détail

Rapport d information sur la sûreté nucléaire et la radioprotection du site AREVA Tricastin. Édition 2013

Rapport d information sur la sûreté nucléaire et la radioprotection du site AREVA Tricastin. Édition 2013 Rapport d information sur la sûreté nucléaire et la radioprotection du site AREVA Tricastin Édition 2013 Ce rapport est rédigé au titre des articles L. 125-15 et L. 125-16 du code de l environnement AREVA

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE. 3 septembre 2015. Jean-Bernard LÉVY Président-Directeur Général

CONFÉRENCE DE PRESSE. 3 septembre 2015. Jean-Bernard LÉVY Président-Directeur Général CONFÉRENCE DE PRESSE 3 septembre 2015 Jean-Bernard LÉVY Président-Directeur Général Xavier URSAT Directeur Exécutif Ingénierie et Projets Nouveau Nucléaire EDF, ÉLECTRICIEN RESPONSABLE CHAMPION DE LA CROISSANCE

Plus en détail

Signature de convention AREVA - OPPBTP

Signature de convention AREVA - OPPBTP DOSSIER DE PRESSE - 26 avril 2010 Signature de convention AREVA - OPPBTP CONTACT PRESSE José NOYA tel : 04 75 50 72 08 port : 06 71 08 11 54 jose.noya@areva.com 26 avril 2010 AREVA et l OPPBTP s associent

Plus en détail

Modification des seuils de rejet Potassium, Chlorures et Fluorures de SOCATRI

Modification des seuils de rejet Potassium, Chlorures et Fluorures de SOCATRI Modification des seuils de rejet Potassium, Chlorures et Fluorures de SOCATRI Page : 1/25 Sommaire 1 Objet du document...3 2 Références...4 3 Définitions...5 4 Rappel sur le procédé de traitement des effluents

Plus en détail

Les dispositions des ECS AREVA

Les dispositions des ECS AREVA Les dispositions des ECS AREVA Séminaire IRSN-ANCCLI Paris, le 10 décembre 2013 Pierre CHAMBRETTE Coordinateur ECS AREVA Sommaire Rappel du processus des évaluations complémentaires de sûreté des installations

Plus en détail

3 juin 2010. Didier Rocrelle Directeur d établissement FBFC

3 juin 2010. Didier Rocrelle Directeur d établissement FBFC CLI AREVA Romans 3 juin 2010 Didier Rocrelle Directeur d établissement FBFC Sommaire de la présentation L actualité de Romans depuis la dernière CLI Présentation du Rapport SNR 2009 Sûreté et Radioprotection

Plus en détail

16 novembre 2010. Didier Rocrelle Directeur d établissement

16 novembre 2010. Didier Rocrelle Directeur d établissement CLI AREVA Romans 16 novembre 2010 Didier Rocrelle Directeur d établissement Sommaire de la présentation L actualité de Romans depuis la dernière CLI Plan de surveillance environnementale AREVA Romans Questions

Plus en détail

CENTRALE NUCLEAIRE DE FESSENHEIM

CENTRALE NUCLEAIRE DE FESSENHEIM CENTRALE NUCLEAIRE DE FESSENHEIM Bienvenue Juin 2013 SOMMAIRE 1. LA PRODUCTION D ÉLECTRICITÉ EN FRANCE LE MIX ÉNERGÉTIQUE EDF EN 2012 LES COÛTS DE PRODUCTION L EMPILEMENT DES MOYENS DE PRODUCTION 2. LE

Plus en détail

Le site et ses installations

Le site et ses installations CARTE D IDENTITE Site de Chinon Actualisée au 13/07/2012 Le site et ses installations Situation géographique et économique Le centre nucléaire de production d électricité (CNPE) de Chinon s étend sur 155

Plus en détail

Plan d amélioration pluri-annuel de la sûreté de FBFC Romans. 6 juin 2014

Plan d amélioration pluri-annuel de la sûreté de FBFC Romans. 6 juin 2014 Plan d amélioration pluri-annuel de la sûreté de FBFC Romans 6 juin 2014 Plan de la présentation 1. Le contexte 2. L analyse des difficultés 3. Les dispositions déjà prises sur les 2 INB: Sûreté des installations

Plus en détail

Le marché du démantèlement des installations nucléaires d EDF.

Le marché du démantèlement des installations nucléaires d EDF. Le marché du démantèlement des installations nucléaires d EDF. ITER & nucléaire civil 2012 Saint-Etienne, le 30 novembre 2012 Rhône 9 réacteurs en déconstruction en France 1 réacteur à eau pressurisée

Plus en détail

Tendances 2014 Tendances 2014

Tendances 2014 Tendances 2014 1 Pour plus d informations : oreges.rhonealpes.fr oreges@rhonealpes.fr Structures techniques de l Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre de Rhône-Alpes : Tendances 2014 Tendances 2014 Consommation

Plus en détail

BILAN 2014 ET PERSPECTIVES

BILAN 2014 ET PERSPECTIVES CNPE de Cattenom BILAN 2014 ET PERSPECTIVES Commission Locale d Information 19 mai 2015 BILAN 2014 Ce document est la propriété d EDF. Toute diffusion externe du présent document ou des informations qu

Plus en détail

Le réexamen de sûreté associé aux troisièmes visites décennales des réacteurs de 900MWe

Le réexamen de sûreté associé aux troisièmes visites décennales des réacteurs de 900MWe Le réexamen de sûreté associé aux troisièmes visites décennales des réacteurs de 900MWe Guillaume Wack, Directeur des centrales nucléaires réunion HCTISN du 16/12/2010 - réexamen de sûreté 1 Le contexte

Plus en détail

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet 3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet Table des matières 07 3CB : une centrale nouvelle génération développée et exploitée par Alpiq 09 Historique du projet 11 Le cycle combiné : une technologie moderne,

Plus en détail

Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache

Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache COGEMA Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache Roger FANTON Chef des services QSSE Directeur Adjoint Journées SFRP, les 17 et 18 novembre 2005 COGEMA L'énergie, cœur

Plus en détail

Les Evaluations Complémentaires de Sûreté (ECS) sur le parc nucléaire d EDF. Eric MAUCORT Directeur Délégué Production Nucléaire

Les Evaluations Complémentaires de Sûreté (ECS) sur le parc nucléaire d EDF. Eric MAUCORT Directeur Délégué Production Nucléaire Les Evaluations Complémentaires de Sûreté (ECS) sur le parc nucléaire d EDF Eric MAUCORT Directeur Délégué Production Nucléaire Fukushima: des interrogations légitimes Les causes de l accident Un tsunami

Plus en détail

Étude sur les flux de transport de substances radioactives à usage civil

Étude sur les flux de transport de substances radioactives à usage civil Étude sur les flux de transport de substances radioactives à usage civil En 2012, l ASN a adressé un questionnaire à un grand nombre de détenteurs ou de transporteurs de substances radioactives. Le questionnaire

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail

Annexe 13 Réexamens de sûreté et visites décennales des réacteus à eau sous pression

Annexe 13 Réexamens de sûreté et visites décennales des réacteus à eau sous pression Annexe 13 Réexamens de sûreté et visites décennales des réacteus à eau sous pression 10 juin 2011 Réexamens de sûreté et visites décennales (VD) Sur le plan réglementaire, il n y a pas en France de limitation

Plus en détail

INFORMATION TECHNIQUE - HRV 501 VMC double flux avec échangeur thermique rotatif et transfert d humidité

INFORMATION TECHNIQUE - HRV 501 VMC double flux avec échangeur thermique rotatif et transfert d humidité INFORMATION TECHNIQUE - HRV 501 VMC double flux avec échangeur thermique rotatif et transfert d humidité HRV 501 1 Description générale 3 2 Caractéristiques techniques 5 3 Accessoires 7 Sous réserve de

Plus en détail

Tables des figures et des tableaux

Tables des figures et des tableaux Tables des figures et des tableaux 1. Table des figures Figure 1 : Priorités de la démarche négawatt... 7 Figure 2 : Démarche de modélisation du scénario négawatt 2011... 11 Figure 3 : Diagramme de Sankey

Plus en détail

A lire attentivement et à conserver. Que faire en cas d accident sur le site FBFC de Romans?

A lire attentivement et à conserver. Que faire en cas d accident sur le site FBFC de Romans? A lire attentivement et à conserver Que faire en cas d accident sur le site FBFC de Romans? FBFC Romans fabrique des combustibles nucléaires. La Franco-Belge de Fabrication de Combustible (FBFC) est intégrée

Plus en détail

Secrétariat général. Service de défense de sécurité et d intelligence économique

Secrétariat général. Service de défense de sécurité et d intelligence économique Secrétariat général Service de défense de sécurité et d intelligence économique ESTIMATION DES IMPORTATIONS ET EXPORTATIONS DE MATIÈRES NUCLÉAIRES À PARTIR DES DONNÉES EMANANT DU CONTRÔLE NATIONAL RELATIF

Plus en détail

La perte des systèmes de refroidissement La perte des alimentations électriques

La perte des systèmes de refroidissement La perte des alimentations électriques La perte des systèmes de refroidissement La perte des alimentations électriques Séminaire IRSN / ANCCLI du 14 septembre 2011 Pascal QUENTIN IRSN - Direction de la sûreté des réacteurs 1 Trois fonctions

Plus en détail

Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire GROUPE THOAS

Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire GROUPE THOAS Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire Installation ECS existante Production d eau chaude: Trois cumulus de 1500 l dans chaque sous-station: Deux cumulus HS dans

Plus en détail

Comité scientifique de l ANCCLI

Comité scientifique de l ANCCLI Comité scientifique de l ANCCLI Suivi des visites décennales des installations nucléaires de base et implication dans le suivi de leur fonctionnement Guide méthodologique à l intention des commissions

Plus en détail

Actualités. du Tricastin. Cligeet. 13 juin 2014. Présentation à la CLIGEET 06/2014-1

Actualités. du Tricastin. Cligeet. 13 juin 2014. Présentation à la CLIGEET 06/2014-1 Actualités de la centrale EDF du Tricastin Cligeet 13 juin 2014 Présentation à la CLIGEET 06/2014-1 Sommaire Le renouvellement des compétences La production La troisième visite décennale de l unité de

Plus en détail

INTRODUCTION A L INDUSTRIE NUCLÉAIRE

INTRODUCTION A L INDUSTRIE NUCLÉAIRE INTRODUCTION A L INDUSTRIE NUCLÉAIRE L industrie nucléaire, définition (1) Ensemble des procédés de transformation qui utilisent les propriétés du noyau atomique Dans le domaine civil l exploitation des

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 4 janvier 2012 relatif à l agrément de la demande de titre V relative

Plus en détail

La norme environnementale ISO 14001

La norme environnementale ISO 14001 La norme environnementale ISO 14001 La norme environnementale ISO 14001 Application à une usine de plats cuisinés : Présentation de l activité : Les produits élaborés crus et surgelés : les viandes farcies,

Plus en détail

Annexe 9 : Compte rendu des missions d information du Haut comite Site URENCO Capenhurst (Grande-Bretagne) et site AREVA Tricastin (France)

Annexe 9 : Compte rendu des missions d information du Haut comite Site URENCO Capenhurst (Grande-Bretagne) et site AREVA Tricastin (France) Annexe 9 : Compte rendu des missions d information du Haut comite Site URENCO Capenhurst (Grande-Bretagne) et site AREVA Tricastin (France) COMPTE RENDU de la MISSION D'INFORMATION HCTISN Site URENCO Capenhurst

Plus en détail

VALORISATION DE MATÉRIAUX TFA

VALORISATION DE MATÉRIAUX TFA VALORISATION DE MATÉRIAUX TFA PRÉSENTATION DU RAPPORT PNGMDR : «MODALITÉS DE RÉALISATION D UNE FILIÈRE DE VALORISATION DE MATÉRIAUX MÉTALLIQUES» 2 PLAN DE LA PRÉSENTATION Introduction Etat des lieux (inventaire,

Plus en détail

Levée du point d arrêt lié au permis de la centrale nucléaire de Pickering d Ontario Power Generation

Levée du point d arrêt lié au permis de la centrale nucléaire de Pickering d Ontario Power Generation Levée du point d arrêt lié au permis de la centrale nucléaire de Pickering d Ontario Power Generation Présentation au Comité de la santé nucléaire de Durham Le 14 novembre 2014 Miguel Santini Directeur,

Plus en détail

Exemple d opérations de préparation au démantèlement : L usine Georges BESSE d Eurodif

Exemple d opérations de préparation au démantèlement : L usine Georges BESSE d Eurodif Titre Séminaire présentation ANCCLI IRSN Intervenant/réf. - Opérations - 10 de juin préparation 2014 - p.1 au démantèlement de l usine Georges Besse (Tricastin) - 16 Juin 2014 p.1 Exemple d opérations

Plus en détail

Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech

Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech 1 Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech La politique environnementale 2 Chaque année, la Direction s engage sur une politique environnementale en choisissant quelques objectifs prioritaires.

Plus en détail

Bilan du contrôle du site de CREYS-MALVILLE en 2013

Bilan du contrôle du site de CREYS-MALVILLE en 2013 Bilan du contrôle du site de CREYS-MALVILLE en 2013 11 juin 2014 Réunion de la CLI du site de Creys-Malville 1 Bilan du contrôle du site de CREYS-MALVILLE en 2013 Contrôles et actions exercés par l Autorité

Plus en détail

HELIAL liquéfacteurs. Gamme de liquéfacteurs hélium automatiques. www.airliquideadvancedtechnologies.com

HELIAL liquéfacteurs. Gamme de liquéfacteurs hélium automatiques. www.airliquideadvancedtechnologies.com HELIAL liquéfacteurs Gamme de liquéfacteurs hélium automatiques www.airliquideadvancedtechnologies.com HELIAL liquéfacteurs est une gamme complète de liquéfacteurs d hélium de 15 à 300 L/h. Pour plus de

Plus en détail

Les cogénérations en Ile-de-France

Les cogénérations en Ile-de-France Les cogénérations en Ile-de-France Hélène SANCHEZ Direction Régionale et Interdépartementale de l Environnement et de l Énergie (DRIEE) Service Energie Climat Véhicules Colloque ATEE/AFG/APC/AICVF/ARENE

Plus en détail

Code de l environnement, notamment les articles L.596-1 et suivants

Code de l environnement, notamment les articles L.596-1 et suivants RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. CODEP-LYO-2015-039393 Lyon, le 25 septembre 2015 Monsieur le Directeur général délégué EURODIF-Production Usine Georges Besse BP 175 26 702 - PIERRELATTE Cedex

Plus en détail

Lyon, le 26 mars 2012 CODEP-LYO-2012-017763

Lyon, le 26 mars 2012 CODEP-LYO-2012-017763 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2012-017763 Lyon, le 26 mars 2012 Monsieur le Directeur du centre nucléaire de production d'électricité du Tricastin CNPE du Tricastin BP 40009

Plus en détail

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne La Société Française d Energie Nucléaire (SFEN) est le carrefour français des connaissances

Plus en détail

L'Autorité de sûreté nucléaire,

L'Autorité de sûreté nucléaire, REPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 2013-DC-0331 de l'autorité de sûreté nucléaire du 31 janvier 2013 autorisant la Société d Enrichissement du Tricastin à mettre en service l'unité nord de l'installation

Plus en détail

Les énergies renouvelables et la transition énergétique en Allemagne. Discussions actuelles

Les énergies renouvelables et la transition énergétique en Allemagne. Discussions actuelles Les énergies renouvelables et la transition énergétique en Allemagne Discussions actuelles Contrat de coalition 2013 Les priorités gouvernementales 2014-2017 Confirmation des objectifs ambitieux Confirmation

Plus en détail

Point d actualités du site AREVA Tricastin

Point d actualités du site AREVA Tricastin Point d actualités du site AREVA Tricastin Frédéric DE AGOSTINI Directeur AREVA Tricastin CLIGEET du 5 novembre 2010 Direction Tricastin Actualités de la direction AREVA Tricastin La mutualisation des

Plus en détail

Suivi de l avancement des actions de remédiations

Suivi de l avancement des actions de remédiations Suivi de l avancement des actions de remédiations Frédéric DE AGOSTINI Directeur AREVA Tricastin CLIGEET du 11 juin 2010 Direction Tricastin Protection de la Gaffière Suivi de l avancement des actions

Plus en détail

Le thermoréseau. l énergie de votre confort par la valorisation des déchets

Le thermoréseau. l énergie de votre confort par la valorisation des déchets Le thermoréseau l énergie de votre confort par la valorisation des déchets Le chauffage à distance est fiable Pensez à long SATOM UN immense chauffage central Le chauffage à distance utilise l énergie

Plus en détail

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel 1 Contexte énergétique Les engagements nationaux et européens 2050 : Facteur 4 réduction par 4 des émissions des GES (Gaz à Effet de Serre)

Plus en détail

Répondre aux exigences réglementaires. Règlementation équipements sous pression Loi TSN. Faire des opérations de maintenance lourde

Répondre aux exigences réglementaires. Règlementation équipements sous pression Loi TSN. Faire des opérations de maintenance lourde Les troisièmes visites décennales des réacteurs de 900 MW Réunion ANCCLI-IRSN 9 novembre 2010 Le but des visites décennales Répondre aux exigences réglementaires Règlementation équipements sous pression

Plus en détail

Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine

Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine Suivant 09 octobre 2014 : non tenue au séisme de certains robinets Le 7 septembre 2009, EDF a déclaré à

Plus en détail

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités Ludovic THIEBAUX ludovic@elan-herblay.fr XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09 Les énergies renouvelables : mythes et réalités L impact sur l environnement COMBUSTIBLE Émissions

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE. Figure 1 : schéma des réseaux d alimentation électrique externes et interne des réacteurs

NOTE TECHNIQUE. Figure 1 : schéma des réseaux d alimentation électrique externes et interne des réacteurs REPUBLIQUE FRANCAISE Paris, le 17 février 2010 NOTE TECHNIQUE Le rôle pour la sûreté des groupes électrogènes de secours à moteur diesel des réacteurs de 900 MWe et la problématique de l usure prématurée

Plus en détail

LE METIER INTÉRÊT D UN CONTRAT LES TYPES DE CONTRAT APPLICABLES EXEMPLES

LE METIER INTÉRÊT D UN CONTRAT LES TYPES DE CONTRAT APPLICABLES EXEMPLES LES CONTRATS D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE CVC: MISE EN ŒUVRE D UN PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE LE METIER INTÉRÊT D UN CONTRAT LES TYPES DE CONTRAT APPLICABLES EXEMPLES RQE du 26 octobre 2012 -Nantes

Plus en détail

La centrale nucléaire de Chinon, une production d électricité au cœur de la région Centre

La centrale nucléaire de Chinon, une production d électricité au cœur de la région Centre DOSSIER DE PRESSE 1ER FEVRIER 2012 La centrale nucléaire de Chinon, une production d électricité au cœur de la région Centre Un geste simple pour l'environnement, n'imprimez ce message que si vous en avez

Plus en détail

L énergie pour l emploi

L énergie pour l emploi L énergie pour l emploi Laurent Schmieder Responsable partie bâtiments, contribution européenne au projet Iter 1 PRÉSENTATION DE F4E L organisation de l Union Européenne pour le développement de l énergie

Plus en détail

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI Aquacondens Chaudières murales à condensation AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE PAR BALLON SÉPARÉ 2 MODÈLES MODULANT DE 6 À 25

Plus en détail

CONFINEMENT D UNE GROSSE INSTALLATION

CONFINEMENT D UNE GROSSE INSTALLATION CONFINEMENT D UNE GROSSE INSTALLATION Olivier ROBERT Responsable Qualité, Sécurité, Environnement de la société ENERTHERM Vice Président de CLIMAFORT Plan de la présentation : Introduction : L utilisation

Plus en détail

Critères d admissibilité ENERGY STAR pour les pompes à chaleur géothermiques

Critères d admissibilité ENERGY STAR pour les pompes à chaleur géothermiques Critères d admissibilité ENERGY STAR pour les pompes à chaleur Vous trouverez dans la présente la version 3.1 des spécifications de produit pour les pompes à chaleur homologuées ENERGY STAR. Un produit

Plus en détail

Les métiers à la. Division Production Nucléaire

Les métiers à la. Division Production Nucléaire Les métiers à la Division Production Nucléaire 1 Les centres nucléaires de production d électricité en France En fonctionnement : 58 réacteurs nucléaires Construction d un EPR de 1600 MW 2 Principe de

Plus en détail

EVALUATION DES IMPACTS

EVALUATION DES IMPACTS annexe n 8 EVALUATION DES IMPACTS liés aux rejets des établissements AREVA Tricastin CIGEET 19 décembre 2007 AREVA TRICASTIN Sommaire de la présentation Quels sont les fondements d une évaluation des impacts?

Plus en détail

Forane 427A : reconversion d un dépôt frigorifique basse température chez MODENA TERMINAL à Modène, Italie

Forane 427A : reconversion d un dépôt frigorifique basse température chez MODENA TERMINAL à Modène, Italie Forane 427A : reconversion d un dépôt frigorifique basse température chez MODENA TERMINAL à Modène, Italie 1/10 Le R22 a été interdit d utilisation pour la maintenance des installations de froid depuis

Plus en détail

I. Etapes du service et procédés utilisés

I. Etapes du service et procédés utilisés I. Etapes du service et procédés utilisés Réception des vêtements Détachage des vêtements Nettoyage à sec des vêtements Lavage des vêtements Essorage des vêtements Séchage des vêtements Repassage des vêtements

Plus en détail

Une production d électricité au cœur de la région Poitou-Charentes

Une production d électricité au cœur de la région Poitou-Charentes La centrale nucléaire de Civaux Une production d électricité au cœur de la région Poitou-Charentes N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CNPE de Civaux BP 64 86320 Civaux Fil Twitter

Plus en détail

La Filtration et le Traitement de l Air dans l Industrie Nucléaire.

La Filtration et le Traitement de l Air dans l Industrie Nucléaire. Le Traitement de l Air dans l Industrie Nucléaire La Filtration et le Traitement de l Air dans l Industrie Nucléaire. Protéger l environnement des hommes et des lieux, Contribuer à la sécurité des interventions

Plus en détail

Un projet mondial en PACA

Un projet mondial en PACA Un projet mondial en PACA Laurent Schmieder Responsable partie bâtiments, contribution européenne au projet Iter 1 PRÉSENTATION DE F4E L organisation de l Union Européenne pour le développement de l énergie

Plus en détail

De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle

De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle Le 29 octobre 2015 De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle Le site KEM ONE de Balan a installé deux nouvelles chaudières de production de

Plus en détail

Prestations multi-techniques et radioprotection à votre mesure

Prestations multi-techniques et radioprotection à votre mesure Prestations multi-techniques et radioprotection à votre mesure Un partenaire historique dans les métiers de la logistique nucléaire et de la radioprotection Présent dans le nucléaire depuis plus de 20

Plus en détail

EDF Programme Grand Carénage HCTISN le 10/12/15

EDF Programme Grand Carénage HCTISN le 10/12/15 EDF Programme Grand Carénage HCTISN le 10/12/15 LE PROGRAMME INDUSTRIEL 2 LE PROGRAMME INDUSTRIEL DU PARC EXISTANT EN FRANCE Le Grand Carénage est le programme industriel du parc nucléaire existant en

Plus en détail

5 mars 2013. Note d information

5 mars 2013. Note d information 5 mars 2013 Note d information Bilan des incidents de transport de matières radioactives à usage civil : l IRSN tire les enseignements des événements déclarés entre 1999 et 2011 Quelque 900 000 colis de

Plus en détail

Accident à Tricastin sur l usine SOCATRI. Eléments de compréhension

Accident à Tricastin sur l usine SOCATRI. Eléments de compréhension Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l Ouest Association loi 1901 SIRET : 950 369 868 00027 APE : 743B 138 rue de l Eglise 14200 HEROUVILLE-SAINT-CLAIR Tél. : (+33) 2.31.94.35.34 Fax :

Plus en détail

POLITIQUE 2014-2016. Santé et Sécurité au travail

POLITIQUE 2014-2016. Santé et Sécurité au travail POLITIQUE 2014-2016 Santé et Sécurité au travail «AREVA a choisi de promouvoir les plus hauts standards de sûreté nucléaire et de sécurité auprès de ses clients et d être exemplaire dans ces domaines sur

Plus en détail

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015 THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016 10 septembre 2015 THÉMATIQUES PROPOSÉES A Concevoir, surveiller, maintenir et exploiter les grandes installations de production E Services énergétiques

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2011-070528 Affaire suivie par : Florence BEDELLIS Tél. : 04 26 28 61 72 Fax : 04 26 28 61 48 Mél. : florence.bedellis@asn.fr Lyon, le 21 décembre

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE -

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - Définition des enjeux - Disposer à la fin des grosses opérations de construction en cours (Tranche 1 et 2 du Plan Directeur MCO-Plateau Technique/Pôle

Plus en détail

I. Etapes de la fabrication et procédés utilisés

I. Etapes de la fabrication et procédés utilisés Mécanique Générale Les activités de la Mécanique Générale utilisent une quantité d'énergie non négligeable qui représente en moyenne 1,2 % du chiffre d'affaires. C'est aussi 22 000 kwh ou 1 200 HT par

Plus en détail

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? Découvrez la gamme Aquarea de Panasonic Pompe à chaleur Source Air CONÇUE POUR LES MAISONS Une pompe à chaleur Aquarea avec Source

Plus en détail

Notions de puissance et bâtiment durable

Notions de puissance et bâtiment durable Notions de puissance et bâtiment durable La gestion de la puissance électrique La notion de puissance en physique représente une quantité d énergie par unité de temps. La puissance électrique se mesure

Plus en détail

Une production d électricité au cœur de la région Centre

Une production d électricité au cœur de la région Centre La centrale nucléaire de Chinon Une production d électricité au cœur de la région Centre N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CNPE de Chinon BP 80-37420 AVOINE SA au capital de 924

Plus en détail

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Fabrice DERNY ICEDD Le Complexe Sportif du Blocry 3 ans 18 5 m² et 19 salles de sports (occupées de 9 à 23h 36 j/an) 9 terrains de tennis couverts (bulles)

Plus en détail

Une énergie d avenir pour votre territoire

Une énergie d avenir pour votre territoire Une énergie d avenir pour votre territoire CARTE d implantation du parc éolien en mer du Calvados Pourquoi en mer au large du Calvados? Parc éolien en mer 75 éoliennes SITE PIONNIER DE L ÉOLIEN EN MER

Plus en détail

Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique

Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique 1 Le gaz et les réseaux gaziers : des solutions pour => Réduire les émissions de CO 2 liées à la production électrique et thermique -30 %par

Plus en détail

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7 Le livre bla nc d e la eàc mp po haleur SOMMAIRE PRESENTATION DU PRODUIT Présentation du produit...p. 1 AVANTAGES CONCURRENTIELS Tansfert d énergie p. 5 Une plage de fonctionnement tout terrain p. 5 Une

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT D UNE COGÉNÉRATION BIOMASSE

DIMENSIONNEMENT D UNE COGÉNÉRATION BIOMASSE DIMENSIONNEMENT D UNE COGÉNÉRATION BIOMASSE Jacques Haushalter Responsable Commercial France et Suisse, Correspondant pour la Belgique francophone Wärtsilä France sas - Power 1 rue de la Fonderie BP1210

Plus en détail

VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE. Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015

VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE. Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015 VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015 1 2 UNE VISION D AVENIR Journée Professionnelle de la Pompe

Plus en détail

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE L ORIGINE C est dans les pays où il fait froid que l on sait mieux qu ailleurs produire et conserver la chaleur. Depuis plus de vingt ans

Plus en détail

Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques

Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques Durée : 5 jours Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques Réf : (Therm.01) - Permettre au personnel ayant la pratique, d'exploiter une installation comportant des générateurs

Plus en détail

Contrôle et protection incendie des systèmes de ventilation

Contrôle et protection incendie des systèmes de ventilation Contrôle et protection incendie des systèmes de ventilation Des technologies innovantes et exclusives éprouvées dans des conditions extrêmes Depuis sa création, il y a plus de 35 ans, VRACO est spécialisé

Plus en détail

Les besoins en eau de refroidissement des centrales thermiques de production d électricité. Alain VICAUD - EDF Division Production Nucléaire

Les besoins en eau de refroidissement des centrales thermiques de production d électricité. Alain VICAUD - EDF Division Production Nucléaire Les besoins en eau de refroidissement des centrales thermiques de production d électricité 1 Les circuits d eau d une centrale thermique Circuit secondaire Appoint Circuit primaire Circuit tertiaire Purge

Plus en détail

Etude d un cas concret Scénario de démantèlement. Michel TACHON CEA - Marcoule

Etude d un cas concret Scénario de démantèlement. Michel TACHON CEA - Marcoule Etude d un cas concret Scénario de démantèlement Michel TACHON CEA - Marcoule Local effluents : implantation Fosse effluents 12 m 5 m Entreposage déchets radioactifs hall principal (zone contrôlée) Local

Plus en détail

CAP d Installateur thermique RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES

CAP d Installateur thermique RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES ACTIVITES : Les activités sont à développer lors de la réalisation d un ouvrage ou d une installation simple 1) Préparation / Organisation 1- Prendre connaissance du

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER, EN CHARGE DES TECHNOLOGIES VERTES ET DES NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT Arrêté du

Plus en détail

Stocks des matières radioactives à fin 2010 et prévisions pour la période 2011-2030. l uranium enrichi. le thorium

Stocks des matières radioactives à fin 2010 et prévisions pour la période 2011-2030. l uranium enrichi. le thorium Stocks des matières radioactives à fin 2010 et prévisions pour la période 2011-2030 Une matière radioactive est définie dans l article L. 542-1-1 du Code de l environnement modifié par la loi du 28 juin

Plus en détail