PROJET DE GLOSSAIRE DE L URBANISME

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET DE GLOSSAIRE DE L URBANISME"

Transcription

1 REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L HABITAT ET DE L URBANISME DIRECTION GENERALE DE L URBANISME ET DE L ARCHITECTURE DIRECTION DE L URBANISME ASSISES NATIONALES DE L URBANISME PROJET DE GLOSSAIRE DE L URBANISME Juin

2 GLOSSAIRE DE L URBANISME Table des matières - Préface - Définition de l urbanisme - Définition des termes : -Chapitre I Instruments d urbanisme -Chapitre II Actes d urbanisme -Chapitre III Aménagement 2

3 - Préface 3

4 - Définition de l urbanisme : On peut définir l urbanisme comme l art de concevoir, organiser et réaliser de façon volontaire le développement des villes en tenant compte des facteurs géographiques, socio-économique, esthétique institutionnels et culturels susceptibles de le déterminer, plus brièvement encore on peut dire que l urbanisme c est la science de l aménagement des villes, d ou l emploi fréquent de l expression «aménagement urbain» comme synonyme d urbanisme. L urbanisme vise à étudier et améliorer le processus de création et de développement des villes, cela suppose nécessairement une approche pluridisciplinaire, sa pratique implique l intervention de représentants des spécialités les plus diverses (ingénieurs, géographes, architectes, géomètres, économistes, sociologues, paysagistes, écologiste au sens technique du terme et bien entendu juristes et politicologues. Pour l urbaniste la ville ou l agglomération est un groupement de constructions présentant une certaine continuité et essentiellement destinées a l habitation, au travail et aux échanges sociaux, la ville est donc un bien de concentration accusée de l habitat et des équipements sous l impulsion d impératifs géographiques et de sécurité, de mobiles commerciaux socioéconomiques, institutionnels et politiques. Ces facteurs ont joué successivement ou simultanément dans la formation de chaque ville en matière d urbanisme l intérêt général se traduit par des normes imposées aux usagées, aux opérations au reste des actions d urbanisme. Donc l intérêt général impose dans le domaine de l urbanisme comme en d autres domaines, un certain nombre d orientations et de limitation qui se traduisent par des règles, l application de ces règles donne lieu à un contrôle susceptible d entraîner des sanctions et c est pour cette raison que la réglementation de l urbanisme vise principalement à faire valoir l intérêt général sur les différents intérêts catégoriels, les instances compétentes, les représentants de l état et les élus locaux ont la responsabilités de mettre en place les différents dispositifs de contrôle destinés à assurer un certain respect de cette réglementation qui consiste en un ensemble de normes législatives et réglementaires génératrices d obligations, ces normes résultent des instruments d urbanisme qui sont élaborés sous le signe de la concertation entre l état et les collectivités locales. 4

5 L'urbanisme est un champ disciplinaire et professionnel recouvrant l'étude du phénomène urbain, l'action d'urbanisation et l'organisation de la ville et de ses territoires. Il a pour vocation d'organiser le cadre de vie dans un souci de respect de l'environnement des villes et du milieu rural qu'il cherche à aménager et à organiser pour obtenir un meilleur fonctionnement et améliorer les rapports sociaux. L urbanisme est à la fois un champ disciplinaire et un champ professionnel recouvrant l'étude du phénomène urbain, l'action d'urbanisation et l'organisation de la ville et de ses territoires. Les personnes qui exercent ce métier sont des urbanistes. En tant que champ disciplinaire (ou scientifique), les théories de l'urbanisme sont en étroite filiation avec les sciences humaines (géographie, aménagement, économie, science juridique, écologie, anthropologie, science politique, sociologie). En tant que champ professionnel, les pratiques et techniques de l'urbanisme découlent de la mise en œuvre des politiques urbaines (logement, transport, environnement, zones d'activités économiques et appareil commercial). Cette deuxième dimension recoupe la planification urbaine et la gestion de la cité (au sens antique du terme), en maximisant le potentiel géographique en vue d'une meilleure harmonie des usages et du bien-être des utilisateurs (résidents, actifs, touristes). L'objectif de l'urbaniste est de donner une lecture de la ville et d'un territoire. Son travail porte sur l'aménagement des espaces publics et privés, sur l'organisation du bâti et des activités économiques, la répartition des équipements (services publics), et d'une manière générale sur la morphologie de la ville et l'organisation des réseaux qui la composent. Le travail de l'urbaniste, loin de se réduire à un aspect réglementaire, vise à mettre en forme le projet territorial des collectivités. Son rôle est d'anticiper les besoins des populations afin de proposer un développement urbain efficace sur le plan socioéconomique et durable sur le plan environnemental. Pour ce faire, il contribue à l'élaboration de documents d'urbanisme pour la collectivité territoriale concernée, en planifiant les équipements nécessaires (espaces publics, espaces verts, réseaux d'eau potable, d'assainissement, éclairage public, électricité, gaz, réseaux de communication). L'architecture est à la fois le métier et l'art de concevoir et réaliser des édifices, des villes, des villages mais aussi d'aménager l'espace avec les architectes paysagistes ou des navires avec les architectes navals. 5

6 Chapitre I Instruments d urbanisme 6

7 - Définition : Les instruments d urbanisme, sont constitué par le plan directeur d aménagement et d urbanisme (PDAU) et le plan d occupation des sols (POS), aucun usage des sols ou construction ne peut se faire en contradiction avec les règlements d urbanisme prévu par ces instruments sous peine de sanctions. Les instruments d aménagement et d urbanisme fixent les orientations fondamentales d aménagement des territoires intéressés et déterminent les prévisions et les règles d urbanisme, ils définissent plus particulièrement les conditions permettant de rationaliser l utilisation de l espace. Ces instruments ainsi que les règlements qui en font partie intégrante sont opposables aux tiers en bref, le PDAU est un instrument de planification spatiale et de gestion urbain, et défini les termes de référence du POS. Le POS fixe de façon détaillée les droits d usage des sols et de construction dans le respect des dispositions du PDAU. Les instruments d urbanisme sont établis à l initiative du président de la commune et sous sa responsabilité, ils sont une obligation légale, conçu dans l intérêt général. Les instruments d urbanisme contiennent un ensembles de normes et de règles qui s appliquent à l état, aux gouvernement et a leurs agents dans leurs rapports, entre eux et avec les particuliers, ces règles régissant l ensemble des structures, qui sont l impulsion générale des pouvoirs publics, assurent les multiples interventions de l état dans la vie des particuliers ceci dans le sens organique et dans le sens d activités, elles régissent l action des organes de l administration dans leurs rapports. 7

8 - Affectation du sol : Fixation de la destination et de l emploi du sol dans un but déterminé - Aléa : Manifestation d un phénomène naturel ou anthropique (qui résulte de l action de l homme) d occurrence et d intensité données. Il peut être hiérarchisé en plusieurs niveaux en croisant intensité des phénomènes et probabilité d occurrence. - Densité brute : Densité de population ou de construction, calculée à partir de l ensemble des superficies des parcelles supportant les bâtiments à usage d habitations et de celles des terrains affectés à la voirie, aux installations et aux équipements sociaux ou publics s y rattachant. - Densité de construction : Rapport entre la surface bâtie et la surface totale du terrain sur lequel est implantée la construction. - Densité de logement : Rapport entre le nombre de logements et la superficie de la zone considérée, exprimée en hectares. - Densité nette : Densité de population ou de construction calculée à partir des seules superficies de parcelles supportant les bâtiments à usage d habitations et à l exclusion des surfaces de terrains affectés à la voirie, aux installations et aux équipements sociaux ou publics s y rattachant. - Densité de résidentielle brute : Rapport entre le nombre d habitants et la superficie globale d une zone d habitation exprimée en hectares. - Densité résidentielle nette : Rapport entre le nombre d habitants et la superficie du sol affectée aux habitations proprement dites, cette surface étant exprimée en hectares. - Etude géotechnique d urbanisation : Mise en évidence d aléas naturels pouvant présenter des risques à la construction. - Etude de sol : Evaluation de la portance et du comportement du sol de fondation. - Inondation : Le terme inondation fait traditionnellement référence au débordement d un cours d eau qui submerge les terrains voisins. Il doit évidemment être étendu aux débordements des ouvrages artificiels tels que les réseaux d assainissement.les crues, les ruissellements, les 8

9 coulées de boue, les laves torrentielles et les nappes phréatiques peuvent être la cause d importantes inondations. - Plan d Occupation des Sols : Le POS est un instrument qui détermine d une façon détaillée les droits d usage des sols et de construction dans le respect des dispositions du PDAU. A cet effet, il doit fixer pour le ou les secteurs concernés la forme urbaine, l organisation et les droits de construction à la parcelle ainsi que l utilisation du sol ; doit définir la quantité minimale et maximale d une construction autorisée exprimée en M2 de plancher ou en M3 de volume bâti, les types de constructions autorisées et leurs usages ; doit déterminer les règles concernant l aspect extérieur des constructions ; doit délimiter l espace public, les espaces verts, les emplacements réservés aux ouvrages publics et installations d intérêt général ainsi que les tracés et les caractéristiques des voies de circulation ; doit préciser les servitudes, les quartiers, rues, monuments et sites à protéger et enfin doit localiser les terrains agricoles à préserver et à protéger. - Plan Directeur d Aménagement et d Urbanisme : Le PDAU est un instrument de planification et de gestion urbaine qui, en divisant son territoire (commune ou groupement de communes) en secteurs urbanisés, à urbaniser, d urbanisation future et non urbanisables, détermine la destination générale des sols et les zones d intervention sur les tissus urbains existants et les zones à protéger(sites historiques, forets, terres, agricoles, littoral) et définit l extension urbaine, la localisation des services et activités, la nature et l implantation des grands équipements et infrastructures. - Risque et Risque majeur : Un danger dont on peut jusqu'à un certain point mesurer l éventualité, que l on peut plus ou moins prévoir. Toute menace probable pour l'homme et son environnement pouvant survenir du fait d'aléas naturels exceptionnels et/ou du fait d'activités humaines. - Risque naturel : Le risque naturel est lié aux catastrophes naturelles dues aux phénomènes géologiques ou atmosphériques aléatoires telles que les avalanches, les feux de foret, les inondations, les mouvements de terrain, les cyclones, les tempêtes, les séismes et les éruptions volcaniques, etc. - Risque technologique : Est engendré par l activité humaine, il résulte la manipulation, de la production, du stockage, du conditionnement ou du transport d un produit dangereux. Les risques industriels, nucléaires, liés à la radioactivité, au transport de matières dangereuses. - Risques technologiques : Constitués par les établissements industriels dangereux, les canalisations de transport de produits pétroliers et de gaz et les lignes de transport d'énergie". 9

10 - Risque sismique : Risque sismique désigne les conséquences de l aléa sismique sur le plan humain matériel, économique et environnemental - Séismes (ou tremblements de terre) : Les séismes (ou tremblements de terre) sont provoqués par le jeu de la tectonique des plaques. Ils résultent généralement de fractures brutales de roches à proximité d une faille active pouvant provoquer des catastrophes gigantesques - Sites et zones protégées : Zones réservées à l expansion touristique, aux sites et monuments historiques et archéologiques et à la protection de l environnement et du littoral, y compris les sites portuaires et aéroportuaires ainsi que les zones de servitude qui leur sont rattachées ; - Secteurs urbanisés : Secteur qui inclus tous les terrains, même dotés de toutes les viabilités, occupés par les constructions agglomérées, par leurs espaces de prospect et par les emprises des équipements et activités mêmes non construits, espaces verts, espaces libres - Secteurs à urbaniser : Secteur qui inclue les terrains qui sont destinés a être urbanisés à court et moyen terme, à un horizon de 10 ans aux échéances prévues par le PDAU. - Secteurs d urbanisation future : Secteur qui inclue les terrains qui sont destinés a être urbanisés à court et moyen terme, à un horizon de 20 ans aux échéances prévues par le PDAU. - Secteurs non urbanisables : Terrains dans lesquels des droits à construire peuvent êtres édictés mais réglementés dans des proportions limitées, compatibles avec l économie générale - Terrain viabilisé : Terrain à bâtir desservi par une voirie et des réseaux de distribution et d assainissement - Terrain urbanisée : Tout terrain même non doté de toutes les viabilités, occupé par des constructions agglomérées, par leurs espaces de prospects et par les emprises des équipements et activités mêmes non construites, espaces verts, parcs et constructions agglomérées. - Terrains urbanisables : Tous terrains destinés à être urbanisés à des échéances déterminées par les instruments d'aménagement et d'urbanisme. - Terrain viabilisé : Terrain à bâtir desservi par une voirie et des réseaux de distribution et d assainissement 10

11 - Terrain à bâtir : Assiette foncière disposant de droits à construire et dotée des équipements nécessaires à sa viabilité ; - Territoire : Etendue de la surface terrestre sur laquelle vit un groupe humain. Etendue de pays qui ressortit à une autorité, à une juridiction distincte des surfaces terrestres avoisinantes - Urbanisation : Organisation et équipement d un site en vue de développer ou de créer une agglomération urbaine - viabilités : Voies routières et piétonnières et leurs dépendances, les réseaux d'alimentation en eau potable et le réseau incendie, les canalisations d'assainissement, les conduits et les installations d'électricité, de gaz et de télécommunications qui desservent les constructions; - Voirie : Ensemble des espaces réservés et aménagés en vue de permettre la circulation des personnes, des animaux et des véhicules ou de tout moyen de transport terrestre ainsi que leur stationnement. - Vulnérabilité : La vulnérabilité exprime le niveau de conséquences prévisibles d un phénomène naturel sur les enjeux humains et économiques. - Zone à rénover : Partie d agglomération qui présente de mauvaises conditions d occupation ou d utilisation du sol, et dont le domaine bâti ne répond plus aux besoins. Zone à transformer en vue d une nouvelle affectation d après le plan d aménagement - Zone à urbaniser : Zone destinée à constituer l aire d extension préférentielle d une agglomération par le plan d aménagement. Synonyme : de zone d extension - Zone aménagée : Zone de mise en état de tenir le rôle que lui confère le plan d aménagement Zone dotée de l ensemble des installations et bâtiments de services publics conformes à sa destination. - Zone d activité : Zone dans laquelle les constructions et installations intéressent préférentiellement des occupations commerciales, artisanales ou administratives. 11

12 - Zone d extension : Zone où une agglomération pourrait se prolonger. Zone délimitée sur le plan d aménagement d une agglomération comme étant destinée à recevoir de nouveaux quartiers ou groupes d habitations. - Zone vulnérable : Assiette foncière exposé à un risque naturel, tels qu inondations, affaissement, éboulement, séisme ou risque technologique, tel que gazoduc, oléoduc etc. - Sites et zones protégées : Zones réservées à l expansion touristique, aux sites et monuments historiques et archéologiques et à la protection de l environnement et du littoral, y compris les sites portuaires et aéroportuaires ainsi que les zones de servitude qui leur sont rattachées ; 12

13 Chapitre II Actes d urbanisme 13

14 Définition : Les actes d urbanisme ou les autorisations d utilisation du sol, sont des actes administratifs, délivrés par une autorité publique compétente, suivant des procédures réglementaires qui déterminent l élaboration, la composition des dossiers de demandes, les délais d instruction, la délivrance et leurs validités et qui sont : - le certificat d urbanisme ; - le certificat de morcellement ; - le certificat de conformité ; - le permis de lotir ; - le permis de lotir pour travaux de viabilité par îlots distincts ; - le certificat de viabilité et d aménagement ; - le permis de démolir ; - le permis de construire ; - le permis de construire par tranches de travaux ; - le certificat de conformité pour tranches de travaux réalisés ; - Achèvement de la construction : Réalisation complète de l ossature, des façades, des viabilités et des aménagements y afférents. - Attestation d arrêt des travaux pour mise en conformité : Document administratif délivré par le Président de l'assemblée Populaire Communale au propriétaire d une construction non achevée à mettre en conformité après constat de l arrêt des travaux. - Autorisation d ouverture de chantier : Autorisation délivrée au propriétaire ou au maître d ouvrage détenteur d un permis de construire ayant déposé au préalable une demande d ouverture de chantier auprès du président de l assemblée populaire à l effet d entreprendre des travaux de construction. - Alignement : Limites d une voie publique déterminer par l autorité administrative En matière de voirie, on entend par alignement le tracé fixant, au moyen de lignes géométriques, la limite, légale, actuelle ou future, de la voie publique.. Achèvement des travaux : La levée des réserves émises lors de la réception provisoire des travaux et la réparation des vices de construction constatés avant la réception définitive du projet immobilier ; - Achèvement de la construction : Réalisation complète de l ossature, des façades, des viabilités et des aménagements y afférents. 14

15 - Acte de propriété : Acte établi par un notaire ou l administration compétente (services domaines) rédigé selon les formalités requises et ayant une force probante particulière - Acte administratif : Décision prise par une autorité administrative ; la concession des biens domaniaux représente un acte administratif soumis au droit administratif et aux juridictions administratives. il bénéficie, en tant qu acte authentique exécutoire, de la protection de la loi. - Acte de cession d une assiette foncière : acte établit par l administration des domaines, délivré moyennant un prix correspondant à la valeur vénale du bien cédé, au déclarant d une construction à mettre en conformité, édifiée sur une parcelle du domaine privé de l Etat, de la wilaya ou de la commune - Branchement provisoire : Branchement provisoire de la construction aux voiries et aux réseaux publics de viabilité autorisé suite à l obtention d un permis de construire, à titre de régularisation ou d un permis d achèvement et ce, pour la période accordée dans le document d urbanisme. - Branchement définitif : Branchement définitif de la construction aux voiries et aux réseaux publics de viabilité autorisé suite à l obtention d un certificat de conformité. - Bâtiment: Toute construction destinée à servir d'abri et à isoler, publique ou privée servant à abriter des hommes, des animaux ou des objets. - Brigade d agent de suivi et d enquête : Groupes de fonctionnaires relevant de la direction de l urbanisme et de la construction de la wilaya et les services de l urbanisme de la commune, chargés de rechercher et de constater les infractions à la législation et à la réglementation en matière d aménagement et d urbanisme. - Caducité et péremption du permis de lotir, de construire et de démolir : Est réputé caduc et/ou périmé : - si les travaux de construction et/ou d aménagement et de démolition n ont pas été entrepris ou achevés dans les délais prescrits par l'arrêté y afférent. - Calendrier de visite : Etabli par le P/APC et le DUC, suivant lequel le contrôle en matière d urbanisme est effectué. - Construction : 15

16 Toute opération d édification d un bâtiment et/ou d un ensemble de bâtiments à usage d habitation, de commerce et d artisanat ou professionnel, de mur de soutènement et de clôture en dur; - Construire : Action d assembler à partir d'un plan les diverses parties d'un ouvrage d'architecture, le bâtir, l'édifier, le réaliser. - Copropriété : Droit de propriété de plusieurs personnes sur les parties communes d un même bien. - Certificat de conformité : Acte administratif délivré à l achèvement des travaux effectués conformément aux dispositions du permis de construire. -Comité de contrôle des actes d'urbanisme : Institué auprès du ministre chargé de l'urbanisme, de chaque wali et de chaque président d'assemblée populaire communale, est chargé : - de la coordination en matière de procédure d'instruction des demandes des actes d'urbanisme; - de la supervision des travaux en conformité avec les autorisations délivrées; - du suivi des requêtes introduites auprès des autorités compétentes en matière de délivrance d actes d'urbanisme. - Contrôle d urbanisme : La vérification de l'existence de documents légaux écrits et graphiques autorisant les travaux entrepris ou de la conformité des travaux aux prescriptions des documents délivrés. - Certificat de conformité : Est un document administratif délivré au constructeur après achèvement des travaux, qui constate leur conformité avec le permis de construire et les règles d urbanisme. Le certificat de conformité doit porter non seulement sur la construction elle même mais également sur les ouvrages et les éléments d équipement qui sont indispensable à l utilisation des immeubles. Le certificat de conformité vaut autorisation d occuper les lieux, c est à dire habiter ou recevoir le public. Le certificat de conformité est exigé pour justifié l existence du bien mobilier bâti lors d une transaction de vente, d achat ou de location devant le notaire. - Certificat de viabilité et d'aménagement : Délivrée par le P/APC à la fin des travaux de viabilités et d aménagement, attestant de leur conformité et de leur achèvement». -Certificat d urbanisme : 16

17 C est une formalité préalable à l acte de construire destinée à indiquer au candidat constructeur si le terrain sur lequel il propose d édifier sa construction peut être affecté à cet usage, ou peut être utilisé pour la réalisation d une opération déterminée. Cette indication est donnée compte tenu des dispositions d urbanisme et des limitations administratives au droit de propriété applicable à un terrain, ainsi que de l état des équipements existants ou prévus et sous réserve de l application éventuelle des prescriptions, contenues dans l instrument d urbanisme (PDAU POS). Il Indique : - les prescriptions d'aménagement et d'urbanisme applicables au terrain; - les servitudes affectant le terrain et autres prescriptions techniques particulières; - la desserte du terrain par des réseaux d'infrastructures publics existants ou prévus; - les risques naturels pouvant affecter le site concerné et ceux identifiés ou cartographiés pouvant limiter ou exclure la constructibilité du terrain d'implantation du projet, notamment : * l'apparition en surface de failles sismiques actives; * les mouvements de terrain (glissement, effondrement, coulée de boue, tassement, liquéfaction, éboulement...); * les terrains inondables; - les risques technologiques constitués par les établissements industriels dangereux, les canalisations de transport de produits pétroliers et de gaz et les lignes de transport d'énergie". - Certificat de morcellement : Acte administratif délivre au propriétaire d une propriété foncière bâtie, qui indique les conditions de possibilité de division de cette propriété, en deux ou plusieurs lots. - Contrôle technique : Vérification des éléments d ingénierie et contrôle des conditions de mise en œuvre des travaux de structure et de corps d état secondaires. - Conception: Etude de l ensemble des prestations prévues dans les domaines de l architecture et de l urbanisme. - Commission d'emploi : Document délivrée, selon le cas, par le ministre chargé de l'urbanisme ou le wali compétent, aux inspecteurs de l'urbanisme, aux fonctionnaires de l'administration de l'urbanisme et aux agents communaux chargés de l urbanisme, à produire à l'occasion de la mission de contrôle dans l'exercice de leurs fonctions. - Coefficient d'occupation du sol : Rapport entre la surface de plancher hors oeuvre nette de la construction et la surface du terrain. Rapport exprimant le nombre de mètres carrés de planchers hors œuvre susceptibles d être construits par mètre carré de sol. 17

18 - Coefficient d'emprise au sol (CES) : Rapport entre la projection verticale des parties non enterrées des constructions existantes ou projetées, et la surface du terrain. - Confortement : Toute opération qui consiste à redonner à un immeuble sa solidité ou à adapter celle-ci à de nouvelles exigences réglementaires ; - Construction non conforme : Construction ne respectant pas les prescriptions du permis de construire délivré ; - Déclaration de mise en conformité : Acte par lequel le propriétaire ou le maître de l ouvrage déclare une construction non achevée ou nécessitant une mise en conformité. - Déclaration d achèvement de travaux : Document par lequel le bénéficiaire de permis de construire doit dans un délai de quinze (15) jours a compter de l achèvement des constructions, ainsi que le cas échéant, des travaux d aménagement, déposer au siège de l APC, contre accusé de réception, en vue d en informer le P/APC. - Demande d ouverture de chantier : Document par lequel le bénéficiaire d un permis de construire doit dés réception du permis informer le P/A.P.C concernée de la date d ouverture de chantier par lettre recommandée avec accusé de réception. - Emprise : Partie de terrain nécessaire pour réaliser une construction, un ouvrage d art, une voie de circulation ou de communication. - Emprise au sol (bâtiment) : Désigne la surface au sol que tous les bâtiments occupent sur le terrain : elle correspond à la projection verticale hors œuvre de la ou des constructions au sol, exception faite des saillies traditionnelles, éléments architecturaux et balcons. - Edifice : Ouvrage d'architecture de proportions importantes, pouvant comporter plusieurs corps de bâtiments. - Etudes techniques : Comprennent notamment le génie civil des structures ainsi que les lots d'état secondaires. - Etude d impact : Étude qui précède ou accompagne un projet et qui s intéresse à leurs conséquences sur l environnement. 18

19 - Enquête de commode et incommodo : Enquête en vue de recueillir l opinion du public sur un sujet d opération administrative ou autre. - Enquête publique : Procédure préalable à la réalisation d aménagements, d ouvrages ou de travaux publics ou privés permettant d informer le public et de recueillir ses appréciations ou ses critiques - Expropriation pour cause d'utilité publique : Procédure permettant à l administration, pour cause d utilité publique et d'intérêt général, de contraindre au besoin, un particulier à céder son bien immobilier en contrepartie d une indemnisation financière juste et préalable dont le montant est fixé a l amiable ou par la juridiction compétente. - Exploitation : Exercice d une activité de commerce, de services, de tourisme, d industrie ou d artisanat - Extension : Agrandissement horizontal et ou/vertical d une construction existante. - Fondations (constructions) : Ensemble des travaux destinés à assurer à la base la stabilité d une construction, compte tenu des charges de superstructures et des réactions du sol d assise - Fichier national : Institué auprès du ministre chargé de l urbanisme où sont inscrits les actes d urbanismes délivrés ainsi que les infractions qui s y rapportent. Constitue un mécanisme d archivage des actes d urbanisme et des décisions administratives et judiciaires se rapportant aux sanctions liées à l application de la législation et de la réglementation en vigueur en matière d urbanisme. - Habitat : Milieu géographique, biologique et social où vit l homme - Habitation collective : Construction à étages multiples groupant sous un même toit plusieurs logements indépendants, de services communs - Habitation individuelle : Construction à un ou plusieurs niveaux destinée au logement d une famille - Immeuble : Se dit d'un bien fixe, d'un fonds de terre et de ce qui y est incorporé (immeuble par nature). 19

20 Bâtiment d'une certaine importance, en particulier bâtiment divisé en appartements pour particuliers ou aménagé à usage de bureaux. - Implantation : Matérialisation sur le terrain des limites d un ouvrage projeté en vue d entreprendre sa réalisation - Lotissement : La division pour la vente, la location ou le partage d une propriété foncière en deux ou plusieurs lots destinés à la construction pour usage conforme aux prescriptions du plan d urbanisme; - Livret foncier : Registre authentique tenu par parcelles cadastrales, et sur lequel sont immatriculés tous les actes de nature à définir la situation juridique des immeubles. - Marge de recul : Espace non bâti, le plus souvent de faible largeur, maintenu entre l alignement de la voie de desserte et la construction. - Maîtrise d œuvre : Ensemble des missions qui concourent à l élaboration et à l accomplissement des études dans les domaines de l urbanisme et de l architecture. - Maître d ouvrage : Personne physique ou morale qui initie toute étude dans les domaines de l urbanisme et de l architecture en vue de son exécution. - Maître d œuvre : Personne physique ou morale qui dispose de qualifications professionnelles, de compétences techniques et de moyens nécessaires à l accomplissement des missions de maîtrise d œuvre dans les domaines de l urbanisme et de l architecture. Le maître d œuvre est investi de missions de conception, de suivi, de l exécution des travaux de réalisation et de vérification de leur conformité. - Maître d ouvrage délégué: Est la personne physique ou morale qualifiée, mandatée par le maître d ouvrage pour piloter l élaboration de toute étude dans les domaines de l urbanisme et de l architecture - Mise en conformité : Acte administratif par lequel est régularisée toute construction achevée ou non achevée au regard de la législation et de la réglementation relative à l occupation des sols et aux règles d urbanisme ; - Mûr mitoyen : Mur situé sur la limite séparative entre deux propriétés 20

CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A

CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A 105 CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A SECTION I - NATURE DE L OCCUPATION ET DE L UTILISATION DU SOL Article 1 A - Occupations et utilisations du sol interdites 1. Les bâtiments à usage d habitation,

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES À LA ZONE ND

DISPOSITIONS APPLICABLES À LA ZONE ND DISPOSITIONS APPLICABLES À LA ZONE ND CARACTÈRE ET VOCATION DE LA ZONE La zone ND : Il s agit d une zone équipée, constituant un espace naturel qu il convient de protéger en raison du caractère des éléments

Plus en détail

TITRE II - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES URBAINES

TITRE II - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES URBAINES COMMUNE DE JARRIE PLAN D OCCUPATION DES SOLS UA Juillet 2006 TITRE II - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES URBAINES Chapitre 1 - ZONE UA CARACTERE DE LA ZONE : Il s agit de la zone urbaine traditionnelle

Plus en détail

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE Caractère de la zone : Cette zone correspond aux secteurs destinés à l accueil d activités, touristiques, commerciales, de services et d équipements

Plus en détail

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CHAPITRE II : APPLICABLES A LA ZONE N Caractère de la zone : Il s agit d une zone naturelle et forestière protégée en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur

Plus en détail

Sommaire. Les lotissements à partir du 1er mars 2012. Février 2012. Caractéristiques d un lotissement...2. Constitue un lotissement...

Sommaire. Les lotissements à partir du 1er mars 2012. Février 2012. Caractéristiques d un lotissement...2. Constitue un lotissement... Les lotissements à partir du 1er mars 2012 Février 2012 Sommaire Caractéristiques d un lotissement...2 Constitue un lotissement...2 Ne constitue pas un lotissement...2 Les procédures applicables et leur

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX CARACTERE ET VOCATION DE LA ZONE UX Il s agit d une zone d activité créée à l Est de l agglomération, sous la forme d un lotissement dont les règles

Plus en détail

QUELLE AUTORISATION POUR QUELLE NATURE DE TRAVAUX?

QUELLE AUTORISATION POUR QUELLE NATURE DE TRAVAUX? 1 QUELLE AUTORISATION POUR QUELLE NATURE DE TRAVAUX? Principes posés par le code de l urbanisme PRINCIPE EXCEPTIONS Constructions Nouvelles Art. Permis de construire Constructions dispensées de formalités

Plus en détail

De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV

De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV CHAPITRE VII. De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV Section 1re. Des dossiers des demandes de permis

Plus en détail

Dossier d autorisation du droit des sols

Dossier d autorisation du droit des sols Dossier d autorisation du droit des sols» Permis de Construire» Permis de Démolir» Déclaration Préalable L imprimé CERFA Il existe plusieurs imprimés CERFA selon le type de demande d autorisation : Édito

Plus en détail

La zone UJ est destinée aux activités de toutes natures, notamment industrielles.

La zone UJ est destinée aux activités de toutes natures, notamment industrielles. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UJ CARACTERE DE LA ZONE. La zone UJ est destinée aux activités de toutes natures, notamment industrielles. Les constructions à usage d habitation ne sont autorisées que

Plus en détail

Zone d aménagement concerté du Parc d Activité Economique Haute Lande

Zone d aménagement concerté du Parc d Activité Economique Haute Lande DEPARTEMENT DES LANDES Commune de LABOUHEYRE COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA HAUTE LANDE Zone d aménagement concerté du Parc d Activité Economique Haute Lande REGLEMENT D AMENAGEMENT DE ZONE 75 Rue du Tuc

Plus en détail

Réforme des permis de construire et des autres autorisations d urbanisme

Réforme des permis de construire et des autres autorisations d urbanisme Réforme des permis de construire et des autres autorisations d urbanisme Travaux et changements de destinations soumis à permis de construire, à permis d aménager ou à déclaration préalable en dehors des

Plus en détail

Réformes du Code de l'urbanisme LES LOTISSEMENTS

Réformes du Code de l'urbanisme LES LOTISSEMENTS Réformes du Code de l'urbanisme LES LOTISSEMENTS Direction départementale des territoires de l'orne 1 SYNTHESE DE LA REFORME Les divisons successives d'une unité foncière ne sont plus comptabilisées Seule

Plus en détail

Burkina Faso. Code de l urbanisme et de la construction

Burkina Faso. Code de l urbanisme et de la construction Code de l urbanisme et de la construction Loi n 017-2006 du 18 mai 2006 Titre 1 - Des dispositions générales Chapitre 1 - De l objet et du champ d application Art.1.- La présente loi institue le code de

Plus en détail

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU?

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU? QU EST CE QUE LE PLU? Le Plan local d urbanisme (PLU) porte et accompagne un véritable «projet de ville» et encadre les interventions publiques et privées en matière d urbanisme. Il oriente ainsi la fabrique

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE ET LOTISSEMENT

PERMIS DE CONSTRUIRE ET LOTISSEMENT PERMIS DE CONSTRUIRE ET LOTISSEMENT Le Permis de Construire (PC) et le lotissement sont deux outils de planification urbaine qui touchent plus particulièrement la construction. Ces deux outils ont émergé

Plus en détail

GRETZ-ARMAINVILLIERS. Commune du Département de Seine et Marne P.L.U. Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT

GRETZ-ARMAINVILLIERS. Commune du Département de Seine et Marne P.L.U. Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT GRETZ-ARMAINVILLIERS Commune du Département de Seine et Marne P.L.U Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT 23 novembre 2015 ZONE UE En application de l article R.123-10-1 du code de l urbanisme, il est précisé

Plus en détail

EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE

EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE Une précision liminaire : les édifices désignés comme monuments historiques dans la présente fiche sont ceux, inscrits ou classés, protégés par la loi du

Plus en détail

21.1 Autorisation ou permis préalable aux interventions sur les rives et le littoral

21.1 Autorisation ou permis préalable aux interventions sur les rives et le littoral SECTION 21 LA PROTECTION DU MILIEU RIVERAIN 21.1 Autorisation ou permis préalable aux interventions sur les rives et le littoral Toutes les constructions, tous les ouvrages et tous les travaux qui sont

Plus en détail

ANNEXE DU REGLEMENT. 1 place de stationnement pour 30 m2 de surface hors oeuvre nette (SHON).

ANNEXE DU REGLEMENT. 1 place de stationnement pour 30 m2 de surface hors oeuvre nette (SHON). ANNEXE DU REGLEMENT CHAPITRE 1 : STATIONNEMENT Lors de toute opération d'occupation du sol, des aires de stationnement, dont les normes minimales sont définies ci-dessous, doivent être réalisées, sauf

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Mode d emploi Ville de Mâcon Direction du Développement et de l Urbanisme Le PLU : mode d emploi Le dossier du P.L.U. est composé de 5 pièces. Il est disponible et consultable à

Plus en détail

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CARACTERISTIQUES GENERALES La zone N est une zone de protection stricte, motivée par la qualité des sites, espaces ou milieux naturels et les paysages. Toute

Plus en détail

Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles

Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles COMMUNE DE LOUISFERT Règlement du PLU PLAN LOCAL D URBANISME approuvé le 1 er juillet 2008 et modifié le 15 juin 2010 Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles La zone N est une zone naturelle

Plus en détail

Cameroun. Code de l urbanisme

Cameroun. Code de l urbanisme Code de l urbanisme Loi n 2004/003 du 21 avril 2004 [NB - Loi n 2004/003 du 21 avril 2004 régissant l urbanisme au ] Titre 1 - Des règlements généraux d urbanisme, d aménagement urbain et de construction

Plus en détail

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE pour une maison individuelle

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE pour une maison individuelle page 1/5 1) Pièces obligatoires pour tous les dossiers PCMI1. Un plan de situation du terrain [Art. R. 431-7 a) du code de l urbanisme] Le plan de situation permet de Vous devez indiquer sur le plan son

Plus en détail

Réussir. construire. sa demande de permis de. Brice Fèvre et Jean-Marc Chailloux. Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-11573-4

Réussir. construire. sa demande de permis de. Brice Fèvre et Jean-Marc Chailloux. Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-11573-4 Réussir sa demande de permis de construire Brice Fèvre et Jean-Marc Chailloux Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-11573-4 Sommaire Avant-propos... 1 1 Historique du permis de construire... 2 1.1 Esthétisme

Plus en détail

Comprendre les régimes de protections particulières

Comprendre les régimes de protections particulières détaillé Partie 1 Réf. Internet Les documents de référence en matière de planification et d'organisation de l'espace Pages Connaître la réglementation générale des sols Appréhender l organisation du droit

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département de la Savoie Commune de Saint-Alban-Leysse Plan Local d Urbanisme Rapport de présentation Modification simplifiée n 3 Mise à disposition du public Du 7 décembre 2015 au 11 janvier 2016 inclus

Plus en détail

A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination?

A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination? A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination? La transformation d un garage attenant à une habitation ne constitue pas un changement de destination en vertu

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz Caractère et vocation de la zone Il s agit d une zone destinée à l accueil d activités économiques, notamment d activités commerciales, tertiaires, de services

Plus en détail

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Commune de Käerjeng Localités de Clemency Fingig Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Texte coordonné, approuvé en septembre 2013 Extraits 1/5 Art. 7 Secteurs de faible densité

Plus en détail

La zone correspond à la partie centrale du Carré.

La zone correspond à la partie centrale du Carré. La zone correspond à la partie centrale du Carré. Il s agit d une zone en cours d urbanisation, destinée à recevoir des équipements publics ou privés, des activités tertiaires ou de bureaux ainsi que des

Plus en détail

CODE DE L'URBANISME ET DE LA CONSTRUCTION AU BURKINA FASO

CODE DE L'URBANISME ET DE LA CONSTRUCTION AU BURKINA FASO CODE DE L'URBANISME ET DE LA CONSTRUCTION AU BURKINA FASO LOI N 017-2006/AN du 18 MAI 2006 PORTANT CODE DE L URBANISME ET DE LA CONSTRUCTION AU BURKINA FASO L ASSEMBLEE NATIONALE Vu la Constitution ; Vu

Plus en détail

Références : Loi n 79-1150 du 29 décembre 1979 modifiée par la loi n 95-101 du 2 février 1996 (article 53).

Références : Loi n 79-1150 du 29 décembre 1979 modifiée par la loi n 95-101 du 2 février 1996 (article 53). Objet : Publicité, enseignes et pré-enseignes. Références : Loi n 79-1150 du 29 décembre 1979 modifiée par la loi n 95-101 du 2 février 1996 (article 53). Le décret n 96-946 du 24 octobre 1996 pris en

Plus en détail

Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de la petite mer de Gâvres. Réunion Publique à Port-Louis DDTM56/SPACES/PRN

Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de la petite mer de Gâvres. Réunion Publique à Port-Louis DDTM56/SPACES/PRN Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de la petite mer de Gâvres Réunion Publique à Port-Louis DDTM56/SPACES/PRN 12 octobre 2015 Plan de prévention des risques littoraux Introduction Les littoraux

Plus en détail

PREFECTURE DE L'OISE

PREFECTURE DE L'OISE PREFECTURE DE L'OISE RÈGLEMENT DU PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS MOUVEMENT DE TERRAIN SUR LES COMMUNES DE BEAULIEU-LES-FONTAINES, CANDOR, ECUVILLY ET MARGNY-AUX-CERISES (OISE) FEVRIER 2009 TITRE

Plus en détail

Constructibilité en zones agricole et naturelle

Constructibilité en zones agricole et naturelle Constructibilité en zones agricole et naturelle La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) a modifié l article L. 123-1- 5 du code de l urbanisme pour y insérer de nouvelles dispositions

Plus en détail

CHAPITRE 4 LE PERMIS DE CONSTRUCTION

CHAPITRE 4 LE PERMIS DE CONSTRUCTION CHAPITRE 4 LE PERMIS DE CONSTRUCTION [Loi sur l aménagement et l urbanisme, article 119, article 120 et article 237] 4.1 Nécessité du permis de construction Tout projet de construction, de transformation,

Plus en détail

Responsable foncier à la société marocaine d ingénierie touristique

Responsable foncier à la société marocaine d ingénierie touristique LOGO Copropriété Mr OUROUADI Tarik Formation Ingénieur Géomètre Topographe MRICS Licence en droit privé (Français) Diplôme des études économiques et juridiques appliquées à l habitation et à la construction

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D EASTMAN. Révision des règlements de zonage et de lotissement et plan d urbanisme

MUNICIPALITÉ D EASTMAN. Révision des règlements de zonage et de lotissement et plan d urbanisme MUNICIPALITÉ D EASTMAN Révision des règlements de zonage et de lotissement et plan d urbanisme Modifications à la suite de l adoption du 2 avril 2012 Modifications RÈGLEMENT DE ZONAGE Définitions Chemin

Plus en détail

Règlement Glossaire GLOSSAIRE. Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133

Règlement Glossaire GLOSSAIRE. Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133 GLOSSAIRE Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133 Abri de jardin Accès Alignement Alignement spécifique Annexe Attique Baie Bardage Bateau d'accès Chien assis Coefficient d occupation du

Plus en détail

DEFINITIONS. ALIGNEMENT VERTICAL - composition dans une façade des ouvertures situées dans le même axe vertical.

DEFINITIONS. ALIGNEMENT VERTICAL - composition dans une façade des ouvertures situées dans le même axe vertical. Annexe 1 DEFINITIONS A ACCES - pour être constructible, tout terrain doit avoir accès à une voie (voir ce mot) publique ou privée, soit directement, soit par l intermédiaire d un passage aménagé sur fonds

Plus en détail

FICHE PRATIQUE 02 LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES RÈGLES SPÉCIFIQUES

FICHE PRATIQUE 02 LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES RÈGLES SPÉCIFIQUES LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES RÈGLES SPÉCIFIQUES FICHE PRATIQUE 02 LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUELLES SONT LES RÈGLES À SUIVRE POUR L'ÉLABORATION DE VOTRE PROJET

Plus en détail

CHAPITRE NCa POS APPROUVE LE 27/09/01 ET MODIFIE LE 29/09/05

CHAPITRE NCa POS APPROUVE LE 27/09/01 ET MODIFIE LE 29/09/05 POS APPROUVE LE 27/09/01 ET MODIFIE LE 29/09/05 CHAPITRE NCa ZONE DE RICHESSES NATURELLES, OU LA POSSIBILITE D'EXPLOITER DES CARRIERES DOIT ETRE PRESERVEE. SECTION 1 - NATURE DE L'OCCUPATION DU SOL ARTICLE

Plus en détail

Chapitre 8 Normes relatives aux constructions

Chapitre 8 Normes relatives aux constructions CHAPITRE 8 NORMES RELATIVES AUX CONSTRUCTIONS ET AUX USAGES TEMPORAIRES 8.1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Les constructions et usages temporaires sont des constructions et usages autorisés pour une période de

Plus en détail

LOI N 98-750 DU 23 DECEMBRE 1998 RELATIVE AU DOMAINE FONCIER RURAL Modifiée par la loi n 2004-412 du 14 août 2004

LOI N 98-750 DU 23 DECEMBRE 1998 RELATIVE AU DOMAINE FONCIER RURAL Modifiée par la loi n 2004-412 du 14 août 2004 LOI N 98-750 DU 23 DECEMBRE 1998 RELATIVE AU DOMAINE FONCIER RURAL Modifiée par la loi n 2004-412 du 14 août 2004 CHAPITRE PREMIER - DEFINITION ET COMPOSITION DU DOMAINE FONCIER RURAL Section première

Plus en détail

Réforme des autorisations d Urbanisme

Réforme des autorisations d Urbanisme Réforme des autorisations d Urbanisme Entrée en vigueur le 1er octobre 2007 L essentiel de la réforme réside dans : - le regroupement des procédures fusionnées en 3 permis et une déclaration préalable

Plus en détail

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET Composition du dossier (Arrêté Ministériel du 21 août 2009) Transmis en douze exemplaires ou par voie électronique, plus deux exemplaires supplémentaires par département limitrophe concerné par le projet

Plus en détail

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau 1971 ST-LOUIS, GATINEAU (QUÉBEC) J8T 4H6 R.B.Q 2592 3533-93 Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau Lots 3 966 254 et 2 957 115 MISE

Plus en détail

TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES

TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES CHAPITRE 1 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE Nh CARACTERISTIQUES GENERALES La zone Nh est une zone rurale comportant des constructions. Toute nouvelle

Plus en détail

ANNEXE 14 - FORMULAIRE P RECOURS AU GOUVERNEMENT WALLON (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION

ANNEXE 14 - FORMULAIRE P RECOURS AU GOUVERNEMENT WALLON (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION ANNEXE 14 - FORMULAIRE P RECOURS AU GOUVERNEMENT WALLON (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION Le Ministre, Vu le Code wallon de l'aménagement du Territoire, de l'urbanisme, du Patrimoine

Plus en détail

10 Dhou El Kaada 1425 22 Décembre 2004 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 82 17

10 Dhou El Kaada 1425 22 Décembre 2004 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 82 17 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 82 17 Décret exécutif n 04-415 du 8 Dhou El Kaada 1425 correspondant au 20 décembre 2004 fixant les conditions de délivrance des autorisations d exercice

Plus en détail

Contribuer à l aménagement du territoire départemental

Contribuer à l aménagement du territoire départemental Contribuer à l aménagement du territoire départemental Point presse 16 octobre 2009 Aube Immobilier en quelques chiffres Au service des collectivités Aube Immobilier gère 9400 logements implantés sur quelque

Plus en détail

RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION DES FAÇADES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS

RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION DES FAÇADES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS MUNICIPALITÉ DE DOLBEAU-MISTASSINI RÈGLEMENT NUMÉRO 1576-14 RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION DES FAÇADES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS

Plus en détail

ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION

ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION Le Fonctionnaire délégué, Vu le Code wallon de l'aménagement du Territoire, de l'urbanisme,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUES AUTORISATION TRAVAUX. avez-vous le permis?

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUES AUTORISATION TRAVAUX. avez-vous le permis? GUIDE PRATIQUES GUIDE PRATIQUE AUTORISATION TRAVAUX avez-vous le permis? Vous envisagez de faire réaliser des travaux? Attention, de la construction d une maison à la rénovation des combles en passant

Plus en détail

REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE

REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE Département de l AIN Commune de Bellegarde sur Valserine REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE Tome 2 : Règlement Document réalisé en 2014 1 Sommaire LEXIQUE... 3 Titre 1 : Champ d application et zonage... 5 Article

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Zone Ri1. Pour les bâtiments existants, quelle que soit la nature de leur occupation actuelle, sont admis :

Zone Ri1. Pour les bâtiments existants, quelle que soit la nature de leur occupation actuelle, sont admis : Zone Ri1 Le règlement de la présente zone concerne les secteurs urbanisés soumis à un aléa fort. On distingue 5 catégories de constructions ou (et) d équipements à savoir : 1 les constructions à usage

Plus en détail

RÈGLEMENT 564 SUR LES AVERTISSEURS DE FUMÉE. l installation d un avertisseur de fumée peut sauver des vies humaines ;

RÈGLEMENT 564 SUR LES AVERTISSEURS DE FUMÉE. l installation d un avertisseur de fumée peut sauver des vies humaines ; CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE LAC-BROME RÈGLEMENT 564 SUR LES AVERTISSEURS DE FUMÉE ATTENDU QUE ATTENDU QU ATTENDU QUE ATTENDU QUE ATTENDU QU ATTENDU QU l installation d un avertisseur de fumée peut

Plus en détail

CONDITIONS ET MODALITES DE CONCESSION DES TERRAINS RELEVANT DU DOMAINE PRIVE DE L ETAT DESTINES A LA REALISATION DE PROJETS D INVESTISSEMENT.

CONDITIONS ET MODALITES DE CONCESSION DES TERRAINS RELEVANT DU DOMAINE PRIVE DE L ETAT DESTINES A LA REALISATION DE PROJETS D INVESTISSEMENT. CONDITIONS ET MODALITES DE CONCESSION DES TERRAINS RELEVANT DU DOMAINE PRIVE DE L ETAT DESTINES A LA REALISATION DE PROJETS D INVESTISSEMENT. PREAMBULE La nouvelle ordonnance fixant les conditions et les

Plus en détail

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Chapitre 5 : Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Caractère de la zone La zone NC est une zone naturelle constituée des parties du territoire communal ayant une vocation agricole.

Plus en détail

PRESENTATION DU 26-6-2012 AU SYNDICAT DES ARCHITECTES

PRESENTATION DU 26-6-2012 AU SYNDICAT DES ARCHITECTES PRESENTATION DU 26-6-2012 AU SYNDICAT DES ARCHITECTES «LES DERNIERES REFORMES EN MATIERE D URBANISME» DIRECTION DU DEVELOPPEMENT URBAIN SERVICE DES AUTORISATIONS D URBANISME LE LOTISSEMENT TEXTES Ordonnance

Plus en détail

Demande de permis d urbanisation Article 311 du CWATUPE 1

Demande de permis d urbanisation Article 311 du CWATUPE 1 COMPOSITIONS DE DOSSIER Demande de permis d urbanisation Article 311 du CWATUPE 1 I. Actes et travaux concernés Procéder à l urbanisation d un bien, en ce compris la promotion ou la publicité y afférente.

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES - TITRE I ARTICLE 1 - CHAMP D'APPLICATION TERRITORIAL DU PLAN

DISPOSITIONS GENERALES - TITRE I ARTICLE 1 - CHAMP D'APPLICATION TERRITORIAL DU PLAN DISPOSITIONS GENERALES - TITRE I ARTICLE 1 - CHAMP D'APPLICATION TERRITORIAL DU PLAN Le présent règlement du P.O.S. s'applique à la totalité de la commune de LA CLUSAZ. ARTICLE 2 - PORTEE DU REGLEMENT

Plus en détail

Journée des élus du 6 novembre 2015 à Xonrupt-Longemer

Journée des élus du 6 novembre 2015 à Xonrupt-Longemer Journée des élus du 6 novembre 2015 à Xonrupt-Longemer La réglementation de l'affichage publicitaire, des pré-enseignes et enseignes dans les Parcs naturels régionaux Enjeux de la réglementation Qualité

Plus en détail

REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UC

REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UC CHAPITRE III - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UC Nota : La zone UC comprend les secteurs : UCa, UCb et UCc. Les termes dans ce chapitre ayant un astérisque renvoient à une définition à l Article 5 du Titre

Plus en détail

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM]

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] Entre La commune (ou autre collectivité) de [nom de la collectivité], propriétaire du site [nom du site] représentée par son maire

Plus en détail

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973 VILLE DE MOUDON Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC Mars 1973 1 Règlement du plan d extension du centre CHAPITRE PREMIER Dispositions générales et police des constructions Article premier Le plan

Plus en détail

REGLEMENT. Dossier de modification Pièce n 2

REGLEMENT. Dossier de modification Pièce n 2 MODIFICATION DU PLAN LOCAL D URBANISME GENTILLY [DÉPARTEMENT DU VAL DE MARNE] REGLEMENT Dossier de modification Pièce n 2 Pour approbation par délibération du Conseil Municipal TITRE I DISPOSITIONS GENERALES

Plus en détail

Guide des autorisations d urbanisme

Guide des autorisations d urbanisme Guide des autorisations d urbanisme de Service Urbanisme Villenoy 2014 TABLE DES MATIERES QUEL DOSSIER DEPOSER POUR MON PROJET?... 2 QUELQUES NOTIONS POUR BIEN DEMARRER.... 2 MON PROJET EST-IL SOUMIS A

Plus en détail

Commune de Bretonnières. Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions

Commune de Bretonnières. Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions Commune de Bretonnières Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

Emprise au sol en élévation et sous-sol : Voir le mode de calcul à la page suivante

Emprise au sol en élévation et sous-sol : Voir le mode de calcul à la page suivante Bâtiment annexe : Est considéré comme bâtiment annexe, une construction, accolée ou non à la construction principale, non affectée à l habitation, ou aux activités économiques mais à un usage annexe à

Plus en détail

1ERE PARTIE : CADRE JURIDIQUE DES ENTREPRISES DE PROMOTION IMMOBILIERE

1ERE PARTIE : CADRE JURIDIQUE DES ENTREPRISES DE PROMOTION IMMOBILIERE 1ERE PARTIE : CADRE JURIDIQUE DES ENTREPRISES DE PROMOTION IMMOBILIERE Références juridiques : La promotion immobilière est régie par la loi n 90-17 du 26 février 1990, portant refonte de la législation

Plus en détail

VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT NUMÉRO 708

VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT NUMÉRO 708 VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT NUMÉRO 708 PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 708 VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT AVIS DE MOTION : ADOPTION : ENTRÉE EN VIGUEUR : Numéro du règlement

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF

TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF Sur le territoire de la commune de MAISONS-ALFORT La zone UD comprend un seul secteur UFa et UFb SECTION I NATURE DE L OCCUPATION OU DE L UTILISATION

Plus en détail

Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité)

Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité) Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité) Présentation : Réunion ADS du 10 avril 2008 1 Les recours à l égard des permis (permis de construire, permis de démolir, permis d aménager)

Plus en détail

Une réforme attendue

Une réforme attendue 1 Introduction Une réforme attendue 2 000 000 d actes d urbanisme par an Une législation très touffue et complexe Source d insécurité pour les porteurs de projet et les communes Critique unanime des usagers

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE Ce document est destiné à vous particuliers, désireux de faire construire, de réaliser une extension de votre maison ou des

PERMIS DE CONSTRUIRE Ce document est destiné à vous particuliers, désireux de faire construire, de réaliser une extension de votre maison ou des PERMIS DE CONSTRUIRE Ce document est destiné à vous particuliers, désireux de faire construire, de réaliser une extension de votre maison ou des travaux courants, et ce afin de vous aider à établir votre

Plus en détail

Règlement relatif aux plans d utilisation du sol de la Ville de Genève LC 21 211. Dispositions générales

Règlement relatif aux plans d utilisation du sol de la Ville de Genève LC 21 211. Dispositions générales Règlement relatif aux plans d utilisation du sol de la Ville de Genève LC 21 211 Adopté par le Conseil municipal le 20 février 2007 Approuvé par le Conseil d Etat le 27 février 2008 Avec les dernières

Plus en détail

Certificat d urbanisme

Certificat d urbanisme MINISTÈRE CHARGÉ Demande de Certificat d urbanisme N 13410*02 1/4 Vous pouvez utiliser ce formulaire pour : Connaître le droit de l urbanisme applicable sur un terrain Savoir si l opération que vous projetez

Plus en détail

Ordonnance sur le Registre fédéral des bâtiments et des logements

Ordonnance sur le Registre fédéral des bâtiments et des logements Ordonnance sur le Registre fédéral des bâtiments et des logements du 31 mai 2000 Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 10, al. 3 bis, de la loi du 9 octobre 1992 sur la statistique fédérale 1, arrête: Section

Plus en détail

La définition de l'emprise au sol.

La définition de l'emprise au sol. La définition de l'emprise au sol. L emprise au sol est définie à l article R. 420-1 du code de l urbanisme : «Art. R. 420-1 : L emprise au sol au sens du présent livre est la projection verticale du volume

Plus en détail

Déclaration préalable

Déclaration préalable Déclaration préalable Constructions, travaux, installations et aménagements non soumis à permis comprenant ou non des démolitions N 13404*01 1/7 * Informations nécessaires à l instruction de la déclaration

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION DES RISQUES MINIERS DE LES CHAPELLES

PLAN DE PREVENTION DES RISQUES MINIERS DE LES CHAPELLES Ministère de l Écologie, de l Énergie du Développement durable et de la Mer PLAN DE PREVENTION DES RISQUES MINIERS DE LES CHAPELLES Reunion du 20 janvier 2014 aux Chapelles Direction régionale de l Environnement,

Plus en détail

Vu le paragraphe 3 de l article 89 de la Charte de la Ville de Montréal (L.R.Q., chapitre C- 11.4);

Vu le paragraphe 3 de l article 89 de la Charte de la Ville de Montréal (L.R.Q., chapitre C- 11.4); VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT XX-XXX RÈGLEMENT AUTORISANT LA TRANSFORMATION ET L OCCUPATION À DES FINS RÉSIDENTIELLES ET COMMERCIALES DES BÂTIMENTS PORTANT LES NUMÉROS 6650 ET 6666, RUE SAINT-URBAIN (LOTS

Plus en détail

À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL. www.momentoimmobilier.com. 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2

À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL. www.momentoimmobilier.com. 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2 À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2 Espace commercial au rez de chaussée Pignon sur rue Stationnements intérieurs exclusifs Positionnement stratégique, à proximité

Plus en détail

VILLE DE MONT-LAURIER. RÈGLEMENT RELATIF AUX USAGES CONDITIONNELS Règlement numéro 113. 27 avril 2007

VILLE DE MONT-LAURIER. RÈGLEMENT RELATIF AUX USAGES CONDITIONNELS Règlement numéro 113. 27 avril 2007 VILLE DE MONT-LAURIER RÈGLEMENT RELATIF AUX USAGES CONDITIONNELS Règlement numéro 113 27 avril 2007 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MONT-LAURIER RÈGLEMENT NUMÉRO 113 RÈGLEMENT RELATIF AUX USAGES CONDITIONNELS

Plus en détail

COPROPRIETE SISE 100 PLACE DES LIGURES : VENTE DE DEUX APPARTEMENTS CAHIER DES CHARGES DE CESSION

COPROPRIETE SISE 100 PLACE DES LIGURES : VENTE DE DEUX APPARTEMENTS CAHIER DES CHARGES DE CESSION COPROPRIETE SISE 100 PLACE DES LIGURES : VENTE DE DEUX APPARTEMENTS CAHIER DES CHARGES DE CESSION Dates de remise des offres d achat : Du 21 février au 18 mars 2011 Du 28 mars au 22 avril 2011 I. NOM DU

Plus en détail

Le rôle du maître d ouvrage.

Le rôle du maître d ouvrage. Le rôle du maître d ouvrage. Le maître d ouvrage peut être défini comme la personne morale ou physique pour laquelle l ouvrage est construit, il en est le responsable principal et, en tant que tel, est

Plus en détail

VERSION ADMINISTRATIVE Dernière mise à jour : 2015-04-20

VERSION ADMINISTRATIVE Dernière mise à jour : 2015-04-20 PROVINCE DE QUÉBEC MRC D AVIGNON VILLE DE CARLETON-SUR-MER VERSION ADMINISTRATIVE Dernière mise à jour : 2015-04-20 RÈGLEMENT #2011-195 ABROGEANT ET REMPLAÇANT LE RÈGLEMENT 2007-128 SUR LES PLANS D IMPLANTATION

Plus en détail

LES ASL : UN MODE D APPROPRIATION DE SON QUARTIER ET UN

LES ASL : UN MODE D APPROPRIATION DE SON QUARTIER ET UN LES ASL : UN MODE D APPROPRIATION DE SON QUARTIER ET UN ENJEU POUR L URBANISATION MAITRISEE DE BUSSY SAINT- GEORGES Un enjeu politique Le contrôle et la gestion des espaces urbanisés sont des enjeux de

Plus en détail

LEXIQUE ET CROQUIS ILLUSTRATIFS

LEXIQUE ET CROQUIS ILLUSTRATIFS LEXIQUE ET CROQUIS ILLUSTRATIFS PLU de Bayonne : le règlement (dernière modification : modification n 8) 1 PLU de Bayonne : le règlement (dernière modification : modification n 8) 2 TITRE 4 LEXIQUE ET

Plus en détail

REGLEMENT COMMUNAL DE LA PUBLICITE,

REGLEMENT COMMUNAL DE LA PUBLICITE, RÉPUBLIQUE FRANÇAISE VILLE DE HOUILLES Département des Yvelines REGLEMENT COMMUNAL DE LA PUBLICITE, DES ENSEIGNES ET PRE-ENSEIGNES Projet de règlement élaboré par le groupe de travail réuni le 16 mars,

Plus en détail

7.3 présentation des demandes de permis de construction 7.3.1 demande écrite 7.3.2 documents d accompagnement 7.3.3 autres autorisations

7.3 présentation des demandes de permis de construction 7.3.1 demande écrite 7.3.2 documents d accompagnement 7.3.3 autres autorisations Permis de construction Table des matières 7.1 champ d application 7.2 interventions régies 7.3 présentation des demandes de permis de construction 7.3.1 demande écrite 7.3.2 documents d accompagnement

Plus en détail

Modification d un permis délivré en cours de validité

Modification d un permis délivré en cours de validité Demande de Modification d un permis délivré en cours de validité N 13411*01 1/6 * Informations nécessaires à l instruction du permis Informations nécessaires au calcul des impositions Informations nécessaires

Plus en détail

Art. 1 But et portée du règlement... 3. Art. 2 Définition des documents graphiques... 3. Art. 3 Affectations... 3

Art. 1 But et portée du règlement... 3. Art. 2 Définition des documents graphiques... 3. Art. 3 Affectations... 3 OBJET : PROJET D AMÉNAGEMENT PARTICULIER "RUE DE LUXEMBOURG" À ESCH-SUR-ALZETTE PARTIE ECRITE REGLEMENTAIRE Modifiée selon avis 16994/59C COMMUNE : ESCH-SUR-ALZETTE PARCELLES : N 3144 / 17846 ET N 3144

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L URBANISME

GUIDE PRATIQUE DE L URBANISME GUIDE PRATIQUE DE L URBANISME VOTRE PROJET EN QUELQUES QUESTIONS 1. VOTRE PROJET EST-IL REALISABLE 2. QUELS TRAVAUX DECLARER 3. COMMENT DECLARER VOTRE PROJET 4. QUAND COMMENCER LES TRAVAUX 5. QUE FAIRE

Plus en détail

Sa vocation est d accueillir l implantation d activités économiques prioritairement dans le domaine des éco activités et des éco filières.

Sa vocation est d accueillir l implantation d activités économiques prioritairement dans le domaine des éco activités et des éco filières. La zone correspond à une zone d urbanisation future, non équipée, située au nord-est de la commune entre les voies ferrées et les territoires des communes limitrophes de Combs-la-Ville et Moissy- Cramayel.

Plus en détail