Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC"

Transcription

1 Mars 2005 Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC La majeure partie des avoirs financiers des propriétaires de petite entreprise est souvent immobilisée dans les actions d une société privée. Trouver une méthode pour retirer ces éléments d actif sans avoir à subir de lourdes conséquences fiscales s inscrit dans le processus de planification successorale et de planification de la relève de l entreprise. L assurance-vie peut jouer un rôle important dans cette planification en procurant des liquidités en franchise d impôt pour atteindre ces objectifs. Une des techniques à considérer est «le rachat périodique d actions». Qu entend-on par rachat d actions? Pourquoi adopterait-on cette technique? Plusieurs facteurs liés aux affaires et à l impôt semblent favoriser l accumulation de fonds dans une société. Retirer cet argent, d une manière ou d une autre, est l objectif ultime des actionnaires, en d autres mots libérer la valeur qui s est accumulée dans l entreprise, pour laquelle le propriétaire a travaillé dur pendant des années. Le rachat d actions n est qu une des nombreuses méthodes qu on peut utiliser pour retirer de l argent d une entreprise. Il s agit, en fait, du rachat et de l annulation des actions d une société à l instigation de celle-ci. Un rachat périodique signifie tout simplement «un rachat après un autre» dans le cadre d un programme de rachat continu. Le retrait graduel du capital investi est l annulation progressive par la compagnie de la «possession» d actions. Comme de nombreux actionnaires ont recours à cette méthode après un gel successoral, on qualifie parfois ce processus de «gel avec épuisement de la valeur». Le rachat et l encaissement par anticipation sont deux choses différentes, mais qui donnent le même résultat. Il arrive qu on confonde le rachat d actions, qui est choisi par la société, avec une rétraction qui est le droit de l actionnaire de demander à la société de racheter ses actions. Qui que soit l instigateur du rachat d actions, les actions sont annulées et retournées à la trésorerie lorsque le rachat est effectué. Cette réduction du nombre d actions en circulation peut aussi influer sur le droit de vote et sur d autres relations de la Nous avons pris toutes les dispositions possibles pour que les données présentées soient exactes et à jour, mais il importe de noter que les renseignements et les exemples sont fournis uniquement à titre indicatif. Il est fortement déconseillé d agir sur la foi des renseignements présentés dans le présent document sans recourir aux services professionnels d un conseiller personnel et de faire au préalable une analyse approfondie de sa situation financière et fiscale.

2 société, notamment les affiliations et les associations. Le présent article porte essentiellement sur les répercussions fiscales d un rachat périodique d actions pour un actionnaire. L Agence du revenu du Canada (ARC) impose des exigences techniques en ce qui a trait à la valeur fixe générée par les actions privilégiées dans le cadre d un gel successoral. En satisfaisant à ces exigences techniques, on s assure que l évaluation ultérieure des diverses catégories d actions se fera sans difficulté. C est une des principales raisons pour lesquelles les actions privilégiées qui sont créées sont habituellement rachetables et encaissables par anticipation. Il n y a rien sur le plan légal qui empêche la réalisation de la valeur des actions tant que la société est solvable. Bien entendu, la société devra disposer des liquidités nécessaires pour effectuer le rachat, qu il se produise graduellement pendant la retraite d un actionnaire ou soudainement à son décès. Des contrats d assurance-vie exonérés qui sont bien provisionnés peuvent procurer ces liquidités dans les deux cas. Traitement fiscal d un rachat L achat et la vente d une action résultent habituellement en un gain ou une perte en capital aux fins de l impôt. Toutefois, lorsqu une société privée rachète des actions, le produit de la vente que reçoit l actionnaire est considéré comme un dividende dans la mesure où le montant versé pour le rachat est supérieur au «capital versé» 1 2 de la société, qui est le 1 CV et PBR Le capital versé est un concept du droit des sociétés. Il représente le montant d argent qui a été investi au départ dans la société, pour financer les actions. On le confond parfois avec le PBR ou prix de base rajusté des actions, qui est un concept du droit fiscal. Le PBR changera, surtout si les actions changent de main. Le montant qu a payé le nouveau propriétaire montant affecté au départ au financement de la compagnie. Dans le cadre de toute réorganisation de société, le capital versé de départ est habituellement retiré, puisqu il peut l être en franchise d impôt. On peut planifier la nature d un dividende pour qu il soit imposable ou prélevé sur le capital (dividende en capital). Normalement, un dividende provient des bénéfices nets d impôt de la société et il est imposable entre les mains du bénéficiaire. Les règles fiscales tendent à reconnaître que des impôts sur le revenu ont déjà été payés sur le dividende par la société. Il en résulte donc que le montant d impôt personnel à payer sur le dividende est légèrement supérieur à celui qu il faut payer sur des gains en capital, mais inférieur au montant à payer sur le revenu d intérêt ordinaire. Cela est possible grâce au mécanisme du crédit d impôt pour dividendes. Il est possible d obtenir encore un meilleur résultat lorsqu il y a un solde créditeur au compte de dividendes en capital. Dans ce cas, la société peut opter pour un dividende en capital libre d impôt 3 (pour le paiement du dividende ou le paiement du rachat d action). des actions devient le PBR de cet actionnaire. Le capital versé, ou CV, d une action ne change toutefois pas, pour sa part, à moins qu il y ait une réorganisation de la structure du capital de la société. 2 Article 84(3) de la Loi de l impôt sur le revenu. Dans l alinéa (a), on décrit le rachat comme étant un paiement d un dividende réputé lorsque le produit est supérieur au capital versé de ces actions immédiatement avant le rachat alors qu on décrit le produit d un rachat dans l alinéa (b) comme étant un dividende réputé pour le bénéficiaire. 3 Un surplus libre d impôt pour la société est généré grâce à la partie non imposable (50 %) d un gain en capital et à la partie non imposable (33 %) de la disposition du capital admissible cumulatif ou parce qu elle a touché un capital-décès dont le montant est supérieur au prix de base rajusté d un contrat d assurance-vie dont elle est titulaire.

3 Prudence en ce qui concerne l assurance-vie souscrite par une société N oubliez pas qu un contrat d assurance-vie dont les valeurs de rachat sont importantes peut rendre la société inadmissible aux règles s appliquant aux petites entreprises admissibles et à l exonération pour gains en capital possible de $ pour ses actions. Cela s applique à la société d exploitation comme à la société de portefeuille. Il faut également se préoccuper de la protection contre les créanciers à l égard du contrat et de son produit, car les contrats souscrits par des sociétés ne bénéficient pas des mêmes protections que les contrats souscrits par des particuliers. Le rachat périodique d actions peut se révéler attrayant pour de nombreux actionnaires En vertu des règles d impôt actuelles, les gains en capital sont imposés à un moindre degré que le revenu de dividendes. Même si le rachat d actions est traité sur le plan fiscal comme s il s agissait de dividendes plutôt que d un gain en capital, le traitement fiscal est tout de même plus avantageux que celui qui est réservé aux salaires ou aux primes. Pour bien des sociétés, le fait d être titulaire d un contrat d assurance de grande valeur pour provisionner un rachat périodique d actions n est absolument pas un inconvénient. De nombreux actionnaires ne peuvent tout simplement pas obtenir l exonération enrichie des gains en capital. Le rachat périodique d actions pourrait être avantageux pour les actionnaires : qui se sont déjà prévalus de l exemption pour gains en capital; de sociétés dont le capital imposable est supérieur à 10 à 15 millions de dollars, ce qui entraînerait une élimination progressive de l exemption pour gains en capital en raison de la taille de la société ; ou dont les actions ne sont pas admissibles à l exemption pour gains en capital 4. Rachat périodique d actions privilégiées résultant d un gel Un gel d actions privilégiées avec épuisement de la valeur de celles-ci au moyen d un rachat périodique peut permettre d atteindre les objectifs suivants. D abord, l actionnaire peut utiliser cette technique pour convertir en revenu une partie de la valeur des actions sur une période donnée, lui procurant ainsi un revenu supplémentaire à sa retraite débutant au moment de son choix. C est une solution beaucoup moins complexe qu une convention de retraite (CR) ou une entente d échelonnement du traitement (EET). En deuxième lieu, un rachat d actions réduit la dette d impôt sur le revenu éventuelle au décès. La dette d impôt est étalée et l impôt qu il faut payer au décès est réduit proportionnellement. Troisièmement, le rachat d actions peut permettre un transfert graduel de la maîtrise de l entreprise aux nouveaux propriétaires. Il permet aussi de «créer un marché» pour les actions, assurant des liquidités à l actionnaire pour un élément d actif non liquide. La combinaison d un contrat d assurancevie exonéré et d un rachat périodique d actions peut donner encore de meilleurs résultats. Les versements que fait la société peuvent être affectés au préfinancement du contrat lorsque les affaires vont bien. Les 4 Articles 110.6(1) et 110.6(2.1) de la LIR

4 placements de la société peuvent croître plus rapidement lorsqu ils sont à l abri de l impôt dans un contrat exonéré que lorsqu ils se trouvent dans un compte ouvert. Lorsque arrive le moment de procurer des liquidités pour le rachat périodique, on peut effectuer des retraits du compte du contrat sans avoir recours aux liquidités dont a besoin l entreprise pour ses activités courantes. On peut aussi se servir du contrat d assurance pour garantir un prêt bancaire ou une marge de crédit. Même le décès prématuré de l actionnaire ne donnera pas lieu à un appel de liquidités non provisionné. L assurance-vie permet d assurer que la famille de l actionnaire touchera le montant qui lui est dû et que l entreprise pourra poursuivre ses activités sans interruption. Dans quels cas un rachat périodique d actions est-il souhaitable? Nous en présentons deux : le transfert intergénérationnel d une entreprise et le rachat par un employé. La principale différence entre ces deux situations est l identité de la personne qui bénéficiera du rachat périodique, soit la prochaine génération ou un employé ou groupe d employés qui reprend l entreprise. Transfert intergénérationnel On effectue souvent un gel successoral pour faciliter le transfert de propriété en plafonnant la valeur de l intérêt de l actionnaire. Il s agit d une stratégie de réduction d impôt qui s inscrit normalement dans une planification successorale. Le gel successoral permet aussi de geler la dette d impôt sur le revenu du fondateur de l entreprise. Parce que la valeur des actions privilégiées gelées n augmente pas, il est possible de déterminer le montant d assurance requis pour couvrir les derniers impôts. Si toutes les actions ont été rachetées avant le décès, le produit de l assurance pourra servir à d autres fins. L héritage net d impôt des bénéficiaires de l actionnaire défunt sera plus important que si l impôt dû au décès n avait pas été réduit graduellement de son vivant. Un rachat périodique permet de réaliser la valeur du placement de l actionnaire à un moment et au rythme qu il choisit. Par exemple, un client qui a opté pour un gel successoral à 60 ans peut décider d attendre jusqu à 69 ans avant de retirer des fonds de son FERR. Le produit du rachat périodique peut servir à lui procurer un revenu pendant cette période. Lorsque le rachat sera terminé, le fondateur de l entreprise aura terminé le processus de la relève de l entreprise et les nouveaux actionnaires auront dès lors la maîtrise totale de celle-ci. Si, par contre, le fondateur de l entreprise souhaite conserver la maîtrise de l entreprise, il peut le faire grâce à une catégorie distincte d actions à droit de vote multiple dont la valeur est limitée et qui n empêcheraient pas le rachat du volet économique de son placement. Rachat par un employé Près des deux tiers des propriétaires d entreprise vendent leur entreprise à un acheteur qui n est pas de la famille. Une autre façon de tirer profit d un rachat périodique d actions combiné à un gel successoral est le rachat d une société privée de son fondateur à la retraite par un employé clé plus jeune ou un cadre dirigeant de celleci. Cette solution présente l avantage supplémentaire de créer un marché pour les actions du fondateur tout en lui permettant d avoir la maîtrise sur les conditions dans lesquelles la transaction est effectuée. Le rachat pourrait être structuré comme suit :

5 Première étape Le gel : Le fondateur gèle son intérêt dans l entreprise à sa juste valeur marchande, échangeant ses actions ordinaires contre des liquidités ou un billet payable jusqu à concurrence de son coût de base rajusté et ses actions privilégiées contre la différence entre le coût et la juste valeur marchande des actions ordinaires. Une catégorie distincte d actions de faible valeur non participantes qui lui donnent droit de vote peut procurer au fondateur le contrôle des votes. Ces actions peuvent être rachetées et annulées au décès de l actionnaire. L acheteur acquiert de la société les actions ordinaires à leur valeur nominale. Deuxième étape : Assurance sur la tête du fondateur La société, conformément aux instructions de l acheteur, souscrit un contrat d assurance vie universelle sur la tête du fondateur, dont le capital nominal est égal à la juste valeur marchande des actions privilégiées gelées. On s assure de cette façon que le solde des actions peut être racheté advenant le décès du fondateur avant que le rachat périodique des actions soit terminé. Troisième étape : Assurance sur la tête de l acheteur L acheteur demande aussi à la société de souscrire une assurance temporaire transformable sur sa propre tête dont le capital nominal est égal à la juste valeur marchande des actions privilégiées gelées. Cela protège le fondateur advenant que l acheteur décède avant lui. Si cela devait arriver, le fondateur recevrait le montant total pour l intérêt qu il avait dans la société et qu il a vendu. Il ne faut pas oublier non plus l assurance pour personne-clé qui est très importante. Le décès de l acheteur (ou même du fondateur) sans qu il ait été assuré peut laisser l entreprise dans une situation fâcheuse, c est-à-dire sans chef. Lorsque sont terminés le programme de rachat d actions et le transfert de propriété, cette assurance peut être transformée en un produit permanent pour répondre à d autres besoins, comme la continuation d une assurance pour personne-clé, ou on peut la laisser tomber en déchéance. Autres considérations sur le plan de la planification Du point de vue de l actionnaire : Le fondateur peut continuer de recevoir périodiquement un dividende sur les actions privilégiées non rachetées. Selon le rythme auquel le processus de rachat doit s effectuer et les liquidités de la société, l acheteur peut faire verser par la société des montants importants dans le compte du contrat d assurance vie universelle et racheter par la suite les actions privilégiées en retirant des fonds du compte du contrat ou racheter les actions directement avec les liquidités de la société. Compte tenu de différents facteurs, les règles de minimisation des pertes 5 peuvent s appliquer au décès et compliquer la situation. On peut avoir recours à la solution 50/50 (50 % de dividendes imposables et 50 % de dividendes en capital) au décès du fondateur lorsque la société a souscrit une assurance-vie sur la tête de celui-ci. Cette stratégie permet de réduire encore davantage l impôt sur le revenu payable par les ayants droit du fondateur à son décès. Lorsque les liquidités de la société sont limitées, mais que le fondateur souhaite le rachat rapide de ses actions, l acheteur peut faire emprunter des fonds par la société pour 5 Voir Éléments de planification de la convention entre actionnaires et du testament suite à l'adoption des règles de minimisation des pertes

6 racheter les actions. La déductibilité de l intérêt sur les fonds empruntés est très limitée, puisque les fonds sont empruntés pour racheter des actions. Toutefois, un dividende réputé peut donner lieu à un remboursement de l impôt en main remboursable au titre de dividendes (IMRTD) s il s agit d un dividende imposable. Au décès du fondateur, le solde du prêt est remboursé avec le capital-décès, qui est libre d impôt pour la société. L excédent, s il en est, du capital-décès par rapport au coût de base rajusté du contrat peut être porté au crédit du compte de dividendes en capital et retiré sous la forme d un dividende en capital libre d impôt. Le rachat périodique des actions du fondateur de l entreprise doit être intégré à une planification d achat et de vente pour les autres actionnaires et à leur planification successorale personnelle. Le nouvel outil d analyse des besoins en cas d achat et de vente de la Sun Life peut vous aider avec ce genre de planification en illustrant les résultats financiers de huit stratégies d achat et de vente possibles, selon différentes circonstances. Conclusion Le rachat périodique d actions jumelé à une assurance-vie est avantageux pour toutes les parties concernées. L acheteur peut se servir des liquidités de la société pour financer son achat au coût cumulatif des primes d assurance-vie plus un dividende sur les actions privilégiées. Le fondateur peut toucher un dividende concurrentiel de son vivant et ses ayants droit peuvent recevoir la valeur marchande totale de son intérêt dans la société. En outre, toutes les parties sont protégées contre les risques de mortalité imprévus. Exemple d un rachat périodique d actions Voici une situation hypothétique pour illustrer ces avantages. Randy Price est âgé de 45 ans et il est le propriétaire majoritaire de ABC Machin Inc. Ses conseillers lui ont recommandé un gel successoral pour limiter les gains en capital à son décès. Il souhaiterait aussi libérer la valeur accumulée à un moment donné, pendant sa retraite. Randy convertira ses actions ordinaires (qui valent actuellement 2,5 millions de dollars) en des actions privilégiées à valeur fixe en effectuant le gel successoral lorsqu il atteindra 60 ans. Il s attend à ce que leur valeur croisse à un taux composé de 6 %. Il dit avoir l intention de travailler jusqu à 70 ans. Il prendra sa retraite à ce moment-là et commencera à racheter des actions. Il prévoit que le rachat se terminera lorsqu il aura atteint 79 ans. ABC Machin Inc. pourrait investir $ par année pendant 12 ans dans un portefeuille équilibré pour financer plus tard le programme de rachat avec la liquidation de ces placements. L entreprise pourrait aussi souscrire maintenant un contrat d assurance sur la tête de Randy et accumuler dans le compte de ce contrat à l abri de l impôt ses gains sur placement jusqu à ce que Randy soit prêt à commencer le programme de rachat. Randy se demande aussi comment l utilisation de fonds empruntés, pour lesquels le contrat Universelle Sun Life serait donné en garantie, pourrait se comparer à des retraits ordinaires du contrat ou à la réalisation de certains des placements de la société. Le tableau qui suit, qui est extrait de l exposé sur le rachat périodique d actions, compare les résultats financiers des trois options (en tenant pour acquis une

7 croissance de 5,5 % des fonds au compte du contrat Universelle Sun Life). Valeur totale des actions rachetées Total net d impôt du revenu des dividendes Excédent ou (manque à gagner) net d impôt Valeur du crédit restant dans le CDC Total du versement potentiel net d impôt Assurance à effet de levier $ $ $ $ $ Assurance-vie retraits $ $ $ $ $ Placements imposables* $ $ ( $) $ * Tout montant excédentaire figurant dans cette rangée n a été assujetti qu à l impôt des sociétés. Analyse et conclusion 1. Un fonds d amortissement jusqu à 79 ans ne suffira pas pour racheter la totalité des actions. Il n y aura pas de crédit supplémentaire au CDC de ABC Machin Inc. entreprise de façon efficace sur le plan fiscal. 2. En utilisant le contrat d assurance-vie pour mettre la croissance des fonds à l abri de l impôt et en effectuant des retraits du contrat, on pourrait racheter la totalité des actions. Il y aurait aussi un excédent de liquidités et un crédit au CDC que ABC Machin Inc. pourrait utiliser pour verser en franchise d impôt des dividendes futurs. 3. Le fait de donner l assurance-vie en garantie d un prêt permettra aussi de racheter la totalité des actions. Compte tenu des hypothèses, cette solution donnerait lieu au versement net d impôt le plus élevé tout en permettant à ABC Machin Inc. d affecter le crédit au CDC au versement de dividendes futurs. L approche de l assurance à effet de levier permettrait de maximiser les avantages pour les nouveaux propriétaires de ABC Machin Inc. et, à Randy, de libérer la valeur de son

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Janvier 2015 L assurance-vie joue un rôle de plus en plus important dans la planification financière en raison du patrimoine croissant

Plus en détail

Attention au piège des contrats d assurance vies multiples

Attention au piège des contrats d assurance vies multiples Attention au piège des contrats d assurance vies multiples décembre 2014 L une des raisons qui rendent attrayants les contrats d assurance-vie détenus par des sociétés, c est la possibilité de produire

Plus en détail

Compte de dividendes en capital

Compte de dividendes en capital Compte de dividendes en capital Introduction Au Canada, l imposition des sociétés privées repose sur le principe fondamental de l intégration. Le bénéfice réalisé par une société privée et distribué à

Plus en détail

Transfert d un contrat d assurance entre une société et un actionnaire ou un employé

Transfert d un contrat d assurance entre une société et un actionnaire ou un employé Transfert d un contrat d assurance entre une société et un actionnaire ou un employé Introduction Il existe plusieurs situations où il peut être intéressant pour une société de transférer un contrat d

Plus en détail

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier Introduction L assurance vie cédée en garantie d un prêt est une stratégie de planification financière qui utilise la valeur de

Plus en détail

PARTAGE DES INTÉRÊTS DANS UN CONTRAT D ASSURANCE-VIE GUIDE À L INTENTION DES AVOCATS ET DES COMPTABLES

PARTAGE DES INTÉRÊTS DANS UN CONTRAT D ASSURANCE-VIE GUIDE À L INTENTION DES AVOCATS ET DES COMPTABLES PARTAGE DES INTÉRÊTS DANS UN CONTRAT D ASSURANCE-VIE GUIDE À L INTENTION DES AVOCATS ET DES COMPTABLES Conventions d assurance-vie en copropriété et d assurance-vie en partage des coûts et bénéfices La

Plus en détail

Solutions d assurance-vie. progresse, les affaires aussi. Protection de la vie. Stratégie Emprunt garanti de l entreprise

Solutions d assurance-vie. progresse, les affaires aussi. Protection de la vie. Stratégie Emprunt garanti de l entreprise Solutions d assurance-vie progresse, les affaires aussi Protection de la vie Stratégie Emprunt garanti de l entreprise Augmentez le flux de trésorerie de votre entreprise grâce à une police d assurance-vie

Plus en détail

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital Solutions de protection Tout sur l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital avec la Standard Life À l intention du représentant en assurance. Bonjour. La Loi de l impôt sur le

Plus en détail

Introduction Son mécanisme

Introduction Son mécanisme La rente-assurance Introduction L une des préoccupations de nombreuses personnes âgées est de maximiser leurs sources de revenu de retraite régulier sans devoir réduire le montant qu ils destinent à leurs

Plus en détail

Contrats d assurance vie avec droits acquis

Contrats d assurance vie avec droits acquis Contrats d assurance vie avec droits acquis Introduction Le budget fédéral de novembre 1981 proposait des modifications fondamentales à l égard du traitement fiscal avantageux accordé aux contrats d assurance

Plus en détail

STRATÉGIE DE RETRAITE POUR ENTREPRISES GUIDE DU CONSEILLER

STRATÉGIE DE RETRAITE POUR ENTREPRISES GUIDE DU CONSEILLER STRATÉGIE DE RETRAITE POUR ENTREPRISES GUIDE DU CONSEILLER * À L USAGE EXCLUSIF DES conseillers TABLE DES MATIÈRES Introduction sur la Stratégie de retraite pour entreprises (SRE)...2 Déterminer les occasions

Plus en détail

Organismes de bienfaisance et assurance vie

Organismes de bienfaisance et assurance vie Organismes de bienfaisance et assurance vie Introduction Le présent bulletin porte sur les règles de base qui régissent les dons de bienfaisance à l aide d une police d assurance vie, et plus particulièrement

Plus en détail

Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance

Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance Mars 2013 L éléphant, symbole de nos 100 ans de force et de solidité. 1 Sujets traités > Règles applicables à certains transferts

Plus en détail

Efficience de l actif de l entreprise

Efficience de l actif de l entreprise Solutions d assurance-vie Efficience de l actif de l entreprise Gérer. Profiter. Préserver. Une solution intelligente pour les professionnels : l assurance-vie permanente, un actif unique pouvant offrir

Plus en détail

Stratégie d assurance retraite

Stratégie d assurance retraite Stratégie d assurance retraite Département de Formation INDUSTRIELLE ALLIANCE Page 1 Table des matières : Stratégie d assurance retraite Introduction et situation actuelle page 3 Fiscalité de la police

Plus en détail

Avances sur police. I. Aperçu général

Avances sur police. I. Aperçu général Avances sur police Plusieurs contrats d assurance (comme les polices d assurance vie universelle) permettent aux titulaires de polices d affecter des dépôts au volet placements d un compte permettant le

Plus en détail

Votre guide des des polices d assurance-vie avec participation. de la Great-West

Votre guide des des polices d assurance-vie avec participation. de la Great-West Votre guide des des polices d assurance-vie avec participation de la Great-West Ce guide vous donne un aperçu de haut niveau des principales caractéristiques de l assurance-vie avec participation de la

Plus en détail

Les incidences fiscales de l assurance vie détenue par une société

Les incidences fiscales de l assurance vie détenue par une société Les incidences fiscales de l assurance vie détenue par une société Au moment de souscrire une police d assurance, il est important de se demander si le titulaire devrait être une personne ou une société.

Plus en détail

Solutions d assurance pour les propriétaires de petite entreprise

Solutions d assurance pour les propriétaires de petite entreprise Solutions d assurance pour les propriétaires de petite entreprise Les petites entreprises échouent pour diverses raisons : manque de planification, gestion déficiente, financement inadéquat, ralentissement

Plus en détail

Aidez vos clients à planifier leur avenir

Aidez vos clients à planifier leur avenir Aidez vos clients à planifier leur avenir L assurance en réponse aux besoins de planification personnelle de votre client Ce document est destiné aux conseillers uniquement. Il n a pas été rédigé à l intention

Plus en détail

La cession en garantie d une assurance-vie : un outil de planification financière pour les particuliers et les entreprises

La cession en garantie d une assurance-vie : un outil de planification financière pour les particuliers et les entreprises À L USAGE EXCLUSIF DES CONSEILLERS CRÉER UN EFFET DE LEVIER AVEC UN CONTRAT D ASSURANCE-VIE GUIDE À L INTENTION DES AVOCATS, DES COMPTABLES ET DES CONSEILLERS EN ASSURANCE La cession en garantie d une

Plus en détail

de l assurance-santé au Canada Juin 2014

de l assurance-santé au Canada Juin 2014 Étude de cas GUIDE SUR LA FISCALITÉ de l assurance-santé au Canada Juin 2014 Assurance maladies graves détenue par une entreprise La vie est plus radieuse sous le soleil La Sun Life du Canada, compagnie

Plus en détail

Formation continue des conseillers

Formation continue des conseillers Connaissance continue formation éducation en ligne participation Assurance-vie avec participation Objectifs d apprentissage Après avoir terminé ce cours, vous pourrez : Expliquer ce qu est l assurance-vie

Plus en détail

4795-00F-MAR15. Brochure de produit

4795-00F-MAR15. Brochure de produit 4795-00F-MAR15 Brochure de produit ParPlus et ParPlus Junior Assomption Vie, une des rares compagnies mutuelles d assurance vie au Canada, est fière d offrir ses plus récents produits d assurance vie entière

Plus en détail

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir.

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir. L informateur financier DU GROUPE-CONSEIL EN PROTECTION DU PATRIMOINE MD À LA FINANCIÈRE SUN LIFE Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie mai 2002 Les choses changent. Vous devez savoir.

Plus en détail

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité.

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois 19 Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Les montants pour conjoint et pour

Plus en détail

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Quel type d assurance-vie convient le mieux aux propriétaires d entreprise? Tout

Plus en détail

Le Régime de transfert des actifs d entreprise

Le Régime de transfert des actifs d entreprise Le Régime de transfert des actifs d entreprise Si quelqu un doit profiter du travail acharné de votre client, ce devrait être sa famille, n est-ce pas? Marché cible Le propriétaire d une compagnie privée

Plus en détail

Gros plan sur. mon argent la vie durantmc. Entrée en matière

Gros plan sur. mon argent la vie durantmc. Entrée en matière mon argent la vie durantmc Gros plan sur mon argent la vie durant Entrée en matière mon argent la vie durant est un excellent moyen de vous assurer un revenu de retraite minimum garanti pour la vie, tout

Plus en détail

Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances

Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances Découvrez les avantages et désavantages des trois méthodes vous permettant d avoir accès à vos fonds.

Plus en détail

Laissez le REER travailler pour votre retraite

Laissez le REER travailler pour votre retraite Fonds de placement garanti RBC Laissez le REER travailler pour votre retraite Get an RRSP working for your retirement La retraite est une perspective agréable pour nombre d entre nous, mais il est difficile

Plus en détail

Transfert du patrimoine de l entreprise avec retrait en espèces :

Transfert du patrimoine de l entreprise avec retrait en espèces : Solutions d assurance-vie Produits Actifs Occasions Garanties Croissance Capital Protection Revenu Avantage Solutions Options Stabilité PLANIFIER AUJOURD HUI. ASSURER L AVENIR. Transfert du patrimoine

Plus en détail

Guide du Compte d épargne libre d impôt

Guide du Compte d épargne libre d impôt PLACEMENTS Compte d épargne libre d impôt Guide du Compte d épargne libre d impôt L épargne est un élément important de tout plan financier. L atteinte de vos objectifs en dépend, qu il s agisse d objectifs

Plus en détail

VIVRE AVEC CONFIANCE.

VIVRE AVEC CONFIANCE. VIVRE AVEC CONFIANCE. Pour mieux vous démontrer le rôle de l assurance-vie au sein de cette stratégie, nous utiliserons des illustrations comportant les éléments suivants : une compagnie (OPCO), une société

Plus en détail

Stratégie de transfert du patrimoine de l entreprise

Stratégie de transfert du patrimoine de l entreprise Série Monarque de la Transamerica Guide du client Stratégie de transfert du patrimoine Série Monarque La logique à l appui de la solution Série Monarch Monarque Series La logique à l appui de la solution

Plus en détail

Options de 10, 15 et 20 ans

Options de 10, 15 et 20 ans Options de 10, 15 et 20 ans Simplifiez-vous la vie. Planifiez votre avenir avec des garanties. A s s u r a n c e V i e u n i v e r s e l l e d e l a G r e at- W e s t Coût de l assurance à versements déter

Plus en détail

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité.

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois 19 Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Les montants pour conjoint et pour

Plus en détail

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Bulletin fiscal Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois, peu de

Plus en détail

Le Régime de retraite assurée d entreprise. Parce que les entreprises prospères ont besoin d une sécurité et d un revenu

Le Régime de retraite assurée d entreprise. Parce que les entreprises prospères ont besoin d une sécurité et d un revenu Le Régime de retraite assurée d entreprise Parce que les entreprises prospères ont besoin d une sécurité et d un revenu L opportunité Des propriétaires d entreprise qui ont besoin d assurance pour les

Plus en détail

Le Régime de retraite assurée d entreprise de BMO MD Assurance

Le Régime de retraite assurée d entreprise de BMO MD Assurance Un guide pour le conseiller Le Régime de retraite assurée d entreprise de BMO MD Assurance Parce que les entreprises prospères ont besoin d une sécurité et d un revenu Table des matières Introduction au

Plus en détail

Placement protégé pour particuliers et Placement protégé pour compagnies

Placement protégé pour particuliers et Placement protégé pour compagnies Placement protégé pour particuliers et Placement protégé pour compagnies Guide du conseiller À L USAGE EXCLUSIF DES CONSEILLERS Table des matières Introduction... 3 Marché cible... 3 Défis que pose l impôt...

Plus en détail

PROTECTION COLLABORATEURS UNE STRATÉGIE DE POURSUITE DES AFFAIRES FAISANT APPEL À L ASSURANCE-VIE ET À L ASSURANCE MALADIES GRAVES

PROTECTION COLLABORATEURS UNE STRATÉGIE DE POURSUITE DES AFFAIRES FAISANT APPEL À L ASSURANCE-VIE ET À L ASSURANCE MALADIES GRAVES PROTECTION COLLABORATEURS UNE STRATÉGIE DE POURSUITE DES AFFAIRES FAISANT APPEL À L ASSURANCE-VIE ET À L ASSURANCE MALADIES GRAVES Aidez vos clients à protéger leur entreprise contre les frais imprévus.

Plus en détail

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS Octobre 2009 Vol. 9 n o 3 Pascale Cantin, Pl. fin. pascale-cantin@lafond.ca Reneaud Cantin, C.A. reneaud-cantin@lafond.ca À LIRE DANS CE NUMÉRO : Un revirement important en seulement six mois Page 1 Le

Plus en détail

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE Le 18 décembre 2013 Les actionnaires devraient lire attentivement la notice d offre en entier avant de prendre une décision

Plus en détail

F-201. Portant la note : (Mise à jour : Janvier 2010) «IMPRESSION : DÉCEMBRE 2007»

F-201. Portant la note : (Mise à jour : Janvier 2010) «IMPRESSION : DÉCEMBRE 2007» F-201 Portant la note : «IMPRESSION : DÉCEMBRE 2007» (Mise à jour : Janvier 2010) Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois 19 Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables Le montant personnel

Plus en détail

SOCIÉTÉ D ASSURANCE VIE MD Siège social : Ottawa, Canada. Le présent certificat est émis en vertu de la

SOCIÉTÉ D ASSURANCE VIE MD Siège social : Ottawa, Canada. Le présent certificat est émis en vertu de la SOCIÉTÉ D ASSURANCE VIE MD Siège social : Ottawa, Canada Le présent certificat est émis en vertu de la POLICE DE RENTE COLLECTIVE FONDS DE REVENU STABLE MD établie en faveur de LA COMPAGNIE TRUST ROYAL

Plus en détail

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables Table des matières Introduction... 3 Revenu pleinement imposable et revenu de placement

Plus en détail

Rapport sur les PME Repenser les REER pour les propriétaires d entreprises : Pourquoi le versement d un salaire n est peut-être pas la meilleure idée

Rapport sur les PME Repenser les REER pour les propriétaires d entreprises : Pourquoi le versement d un salaire n est peut-être pas la meilleure idée le 19 octobre 2010 Jamie Golombek 1 CA, CPA, CFP, CLU, TEP Directeur général de la planification fiscale et successorale Gestion privée de patrimoine CIBC Jamie.Golombek@cibc.com Résumé On recommande habituellement

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu

Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Août 2012 Préface Les présentes notes explicatives

Plus en détail

Facilité de crédit aux fins d investissement (FCI)

Facilité de crédit aux fins d investissement (FCI) Le plus important fournisseur de solutions d assurance-vie au Canada en matière de planification successorale et fiscale Facilité de crédit aux fins d investissement (FCI) Tirer parti d une FCI pour générer

Plus en détail

Transfert d'un contrat d'assurance-vie à une société par actions

Transfert d'un contrat d'assurance-vie à une société par actions Transfert d'un contrat d'assurance-vie à une société par actions Avril 2014 Lorsqu'une société par actions a besoin d'assurance-vie sur la tête d'un actionnaire qui a un lien de dépendance avec la société,

Plus en détail

8. Exercice du Fonds. L année fiscale du Fonds se termine le 31 décembre de chaque année et n excédera pas 12 mois.

8. Exercice du Fonds. L année fiscale du Fonds se termine le 31 décembre de chaque année et n excédera pas 12 mois. Régime Nº d identification de la caisse ou de la credit union Folio AVENANT NOUVEAU FRV ONTARIO AVENANT À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE DES CAISSES ET CREDIT UNIONS (FRR 1459)

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-119

BULLETIN FISCAL 2011-119 BULLETIN FISCAL 2011-119 Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois,

Plus en détail

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002 États financiers consolidés aux 2003 et 2002 TABLE DES MATIÈRES RÉSULTATS CONSOLIDÉS 2 BILANS CONSOLIDÉS 3 COMPTE DES CONTRATS AVEC PARTICIPATION CONSOLIDÉ 4 BÉNÉFICES NON RÉPARTIS CONSOLIDÉS DES ACTIONNAIRES

Plus en détail

Le compte de dividende en capital

Le compte de dividende en capital Le compte de dividende en capital Le mécanisme du compte de dividende en capital (CDC) représente un outil de planification fiscale extrêmement important pour les sociétés privées et leurs actionnaires

Plus en détail

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT LA LECTURE DE CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA : De connaître les différentes sources de revenus de placement et leur imposition; De connaître des stratégies afin de réduire

Plus en détail

Solutions d'assurance pour les particuliers

Solutions d'assurance pour les particuliers Solutions d'assurance pour les particuliers Solide. Fiable. Sûre. Avant-gardiste. Vous nous avez dit que l un de vos plus grands défis était d aider vos clients à trouver des solutions s adaptant à leurs

Plus en détail

Maximiser l utilisation des pertes lorsqu on jette l éponge

Maximiser l utilisation des pertes lorsqu on jette l éponge La relève Maximiser l utilisation des pertes lorsqu on jette l éponge À l occasion du congrès de l Association de planification fiscale et financière tenu le 5 octobre 2012, l Agence du revenu du Canada

Plus en détail

Imposition des sociétés

Imposition des sociétés Imposition des sociétés Introduction L imposition des sociétés est un sujet qui revêt une grande importance pour toute personne qui s occupe de planification financière ou successorale. La mise en place

Plus en détail

ASSURANCE VIE UNIVERSELLE. Une protection permanente et souple

ASSURANCE VIE UNIVERSELLE. Une protection permanente et souple ASSURANCE VIE UNIVERSELLE Une protection permanente et souple Une solution adaptée à vos besoins et objectifs de sécurité financière L assurance Vie universelle de la London Life À la London Life, nous

Plus en détail

Stratégie d assurance en cas de maladies graves à propriété partagée avec remboursement de primes

Stratégie d assurance en cas de maladies graves à propriété partagée avec remboursement de primes VIP+ Bulletin sur les ventes, l impôt, la planification successorale, la tarification et les produits Stratégie d assurance en cas de maladies graves à propriété partagée avec remboursement de primes Vous

Plus en détail

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier : une vision à modifier Prenons un pas de recul sur le but des mécanismes de retraite; Le besoin des gens: Besoins financiers pour arrêter de travailler à un certain âge; Ce besoin sera différent si :

Plus en détail

Assurer la réussite de votre entreprise

Assurer la réussite de votre entreprise Assurer la réussite de votre entreprise Groupe labrecque assurance inc. Cabinet de services financiers Assurer la réussite de votre entreprise Comme pour la plupart des gens, les propriétaires d entreprise

Plus en détail

Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ

Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ Table des matières Le don planifié : Une contribution durable à l éducation de nos jeunes 3 Qu est-ce qu un

Plus en détail

RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LE CELI TABLE DES MATIÈRES. Ouvrir un CELI

RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LE CELI TABLE DES MATIÈRES. Ouvrir un CELI mai 2015 TABLE DES MATIÈRES Ouvrir un CELI Cotiser à un CELI Investir dans un CELI et le gérer Règles régissant le décès, la séparation et l émigration Considérations en matière d emprunts Résumé RÉPONSES

Plus en détail

Foresters Viefamille Le guide du conseiller

Foresters Viefamille Le guide du conseiller Foresters Viefamille Le guide du conseiller Assurance vie entière à participation Ce guide a pour but de répondre à vos questions, de vous fournir des idées pour vous aider à vendre Viefamille de Foresters

Plus en détail

16 Solut!ons pour planifier vos finances

16 Solut!ons pour planifier vos finances Quelles options s offrent à vous en cette saison des REER? 16 Solut!ons pour planifier vos finances Coup d œil sur les fonds communs et les fonds distincts Vous savez sûrement que vous devriez cotiser

Plus en détail

l assurance-vie avec participation de la London Life

l assurance-vie avec participation de la London Life Votre guide de l assurance-vie avec participation de la London Life Valeur, solidité et choix Ce que vous découvrirez dans ce guide En combinant les renseignements contenus dans ce guide aux conseils professionnels

Plus en détail

dialogue sur l assurance-vie

dialogue sur l assurance-vie dialogue sur l assurance-vie Une protection d assurance-vie appropriée peut avoir un effet considérable sur votre vie et celle des personnes qui vous sont chères. Elle peut faire toute la différence entre

Plus en détail

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Auteur : Jamie Golombek Juin 2015 Il semble que de plus en plus de Canadiens font l achat de propriétés de vacances aux États-Unis.

Plus en détail

SOLUTIONS DE LA BANQUE MANUVIE POUR DES CONTRATS D ASSURANCE PERMANENTE DONNÉS EN GARANTIE D UN PRÊT. Aide-mémoire

SOLUTIONS DE LA BANQUE MANUVIE POUR DES CONTRATS D ASSURANCE PERMANENTE DONNÉS EN GARANTIE D UN PRÊT. Aide-mémoire SOLUTIONS DE LA BANQUE MANUVIE POUR DES CONTRATS D ASSURANCE PERMANENTE DONNÉS EN GARANTIE D UN PRÊT Aide-mémoire 1 Solutions de la Banque Manuvie pour des contrats d assurance permanente donnés en garantie

Plus en détail

En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek

En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek Octobre 2014 En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek Les revenus de placement gagnés au sein de votre société sont imposés en fonction du type de revenu

Plus en détail

Introduction Futures modifications au test d exonération

Introduction Futures modifications au test d exonération Test d exonération Introduction Aux fins de l impôt sur le revenu, un contrat d assurance vie est considéré comme un contrat exonéré ou comme un contrat non exonéré. Dans le cas d un contrat exonéré, le

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES ET PARTICULARITÉS DES PRODUITS

CARACTÉRISTIQUES ET PARTICULARITÉS DES PRODUITS Caractéristiques Régulier privilégiée Capital-décès Uniforme Uniforme Uniforme Périodes de paiement des Payables annuellement, les Payables annuellement, les Primes nivelées, payables pendant 20 augmentent

Plus en détail

Le transfert de la propriété au point de vue de la fiscalité Carnet «E»

Le transfert de la propriété au point de vue de la fiscalité Carnet «E» Le transfert de la propriété au point de vue de la fiscalité Carnet «E» Carnet «E» Le transfert de la propriété au point de vue de la fiscalité Contexte du présent carnet Le PDG de la PME devra un jour

Plus en détail

l assurance vie universelle Perspecta de la Standard Life

l assurance vie universelle Perspecta de la Standard Life Solutions de protection Votre guide sur l assurance vie universelle Perspecta de la Standard Life Vers une meilleure retraite Accroître. Protéger. Apprécier. Léguer. Bonjour. De plus en plus de gens participent

Plus en détail

Rentes immédiates RBC. Comment transformer votre épargne en une source de revenu pour votre retraite

Rentes immédiates RBC. Comment transformer votre épargne en une source de revenu pour votre retraite Rentes immédiates RBC Comment transformer votre épargne en une source de revenu pour votre retraite 2 Rentes immédiates RBC Après avoir passé des années à épargner et à investir pour l avenir, vous serez

Plus en détail

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3467-1 Chapitre 1 LES RELATIONS BANCAIRES : COMPTES, COFFRE, EMPRUNTS Le compte courant Les comptes courants

Plus en détail

Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014. Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité

Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014. Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014 Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité 1 Bilan Budget Sources de revenus à la retraite Revenus de sources publiques Revenus de sources privées Revenus

Plus en détail

DESCRIPTIF RACHAT COMPTES COURANTS D ASSOCIES

DESCRIPTIF RACHAT COMPTES COURANTS D ASSOCIES DESCRIPTIF DU RACHAT DE COMPTES COURANTS D ASSOCIES LE FINANCEMENT DU COMPTE COURANT D ASSOCIES CROISSANCE DES FONDS PROPRES DE L ENTREPRISE Le financement du Compte Courant d Associés permet, à ces derniers,

Plus en détail

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers par LORI MATHISON Voici le dernier d une série de trois articles rédigés par Lori Mathison et publiés sur le Reper portant

Plus en détail

1. Assurance-invalidité : si vous devenez incapable de travailler

1. Assurance-invalidité : si vous devenez incapable de travailler Assurances Aspects financiers du statut d associé : les assurances 1. Assurance-invalidité 2. Assurance-vie 3. Assurance responsabilité professionnelle Votre cabinet a peut-être déjà mis en place un programme

Plus en détail

ANNEXE DE RÉMUNÉRATION DU COURTIER DU DISTRIBUTEUR

ANNEXE DE RÉMUNÉRATION DU COURTIER DU DISTRIBUTEUR TABLE DES MATIÈRES PAGE 1. Éléments de la rémunération 3 1.1 Commission de production sur contrats d assurance vie... 3 1.2 Revenu de service acquis sur contrats d assurance vie... 3 1.3 Commission de

Plus en détail

Étude de cas n o 2. L épargne-retraite de Maria produit un revenu à vie optimal et offre des possibilités de croissance. Des solutions qui cliquent

Étude de cas n o 2. L épargne-retraite de Maria produit un revenu à vie optimal et offre des possibilités de croissance. Des solutions qui cliquent Vers une meilleure Étude retraite de cas n o 2 Des solutions qui cliquent Étude de cas n o 2 L épargne-retraite de Maria produit un revenu à vie optimal et offre des possibilités de croissance À l intention

Plus en détail

T R AT É G I E S P L A C E M E N T S E T F I S C A L I T É

T R AT É G I E S P L A C E M E N T S E T F I S C A L I T É Service Fiscalité et SFR Retraite STRATÉGIES PLACEMENTS ET FISCALITÉ 17 PROFITER AU MAXIMUM DE VOTRE CELI LOUISE GUTHRIE B. Math, FLMI, ACS, CAM, CFP, EPC, FDS Vice-présidente adjointe Service Fiscalité

Plus en détail

Un seul compte pour votre retraite. M a n u v i e u n

Un seul compte pour votre retraite. M a n u v i e u n Un seul compte pour votre retraite M a n u v i e u n Avant de prendre leur retraite, la plupart des Canadiens prennent les mesures qui s imposent pour se garantir un revenu mensuel stable. Ils peuvent

Plus en détail

GESTION PRIVÉE RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS

GESTION PRIVÉE RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS P L A C E M E N T S M O N D I A U X S U N L I F E GESTION PRIVÉE M E T T E Z - Y D E L A L U M I È R E RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS UN REGARD NOUVEAU. UNE APPROACHE ORIGINALE. LES CLIENTS FORTUNÉS SONT À LA

Plus en détail

1. La fiscalité quand la propriété demeure familiale 3 2. La fiscalité dans les autres cas 15

1. La fiscalité quand la propriété demeure familiale 3 2. La fiscalité dans les autres cas 15 Le transfert de la propriété Fiscalité et financement Table des matières Carnet «E» Le transfert de la propriété au point de vue de la fiscalité 1. La fiscalité quand la propriété demeure familiale 3 2.

Plus en détail

LE DON PLANIFIÉ par l assurance vie BIENVENUE POUR LE BÉNÉFICE DES MISSIONS CHARITABLES EN PARTENARIAT AVEC :

LE DON PLANIFIÉ par l assurance vie BIENVENUE POUR LE BÉNÉFICE DES MISSIONS CHARITABLES EN PARTENARIAT AVEC : LE DON PLANIFIÉ par l assurance vie POUR LE BÉNÉFICE DES MISSIONS CHARITABLES BIENVENUE EN PARTENARIAT AVEC : 1 Objectifs spécifiques : Soutenir un organisme qui nous tient à cœur Bénéficier d un crédit

Plus en détail

D assurance-vie avec participation

D assurance-vie avec participation D assurance-vie avec participation Le Réalisateur Patrimoine et Le Réalisateur Succession Michel Poulin,Pl,fin. Expert-conseil Régional De Commercialisation Ordre du jour Aperçu de l assurance-vie avec

Plus en détail

Table des matières générale

Table des matières générale Table des matières générale MODULE 1 ASSURANCE ET PLANIFICATION FINANCIÈRE PERSONNELLE... 1 3 1.1. Processus de planification financière personnelle... 1 3 1.2. Objectif de la PFP : dépenser!... 1 4 1.3.

Plus en détail

Garantie de revenu viager

Garantie de revenu viager Fonds distincts de la Canada-Vie Garantie de revenu viager Garantissez votre revenu pour la vie Faites croître le revenu ne le laissez pas diminuer Solidité et stabilité financières Fondée en 1847, la

Plus en détail

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Le gouvernement du Canada a annoncé la création du compte d épargne libre d impôt (CELI) à l occasion de son budget de 2008, puis a procédé à son

Plus en détail

Journal d inventaire de la succession

Journal d inventaire de la succession Journal d inventaire de la succession Introduction L une des principales responsabilités du liquidateur d une succession consiste à dresser la liste des biens et des dettes de la personne décédée. C est

Plus en détail

Joseph Fantl c. Compagnie d Assurance-Vie Transamerica du Canada. Sommaire du règlement proposé

Joseph Fantl c. Compagnie d Assurance-Vie Transamerica du Canada. Sommaire du règlement proposé Joseph Fantl c. Compagnie d Assurance-Vie Transamerica du Canada Sommaire du règlement proposé Voici un bref sommaire 1 du règlement proposé de la réclamation pour frais de gestion prétendument excessifs

Plus en détail

GUIDE SUR LES DONS PLANIFIÉS À L INTENTION DES CLIENTS. Les dons planifiés vous permettent de continuer à aider les autres, même après votre décès.

GUIDE SUR LES DONS PLANIFIÉS À L INTENTION DES CLIENTS. Les dons planifiés vous permettent de continuer à aider les autres, même après votre décès. GUIDE SUR LES DONS PLANIFIÉS À L INTENTION DES CLIENTS Les dons planifiés vous permettent de continuer à aider les autres, même après votre décès. La vie est plus radieuse sous le soleil Les dons planifiés

Plus en détail

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager (Québec) Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager (Québec) Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec Page 1 de 6 inc. a droit aux prestations de retraite qui sont régies par la (nom du constituant en caractères d'imprimerie) Loi du, et il désire transférer ces montants dans un Fonds de revenu viager (FRV)

Plus en détail

5 éléments essentiels à retenir pour optimiser vos revenus nets après impôt. www.planimedic.com

5 éléments essentiels à retenir pour optimiser vos revenus nets après impôt. www.planimedic.com 5 éléments essentiels à retenir pour optimiser vos revenus nets après impôt 1. Report d impôt 1. L incorporation Un outil de report d impôt Taux d imposition marginal en 2014 d un particulier: 50% Taux

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Bulletin fiscal Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Les versements à un REER effectués au plus tard le 1 er mars 2011 sont déductibles en 2010.

Plus en détail

Retirer des fonds d un régime immobilisé

Retirer des fonds d un régime immobilisé SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 5 Retirer des fonds d un régime immobilisé Les fonds de pension constituent une source importante de revenu

Plus en détail