Etape 4 : AMELIORATION - Réajustement à la situation de l'entreprise de l'information communiquée

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etape 4 : AMELIORATION - Réajustement à la situation de l'entreprise de l'information communiquée"

Transcription

1 Partie V. Guide méthodologique IPAPE Etape 4 : AMELIORATION - Réajustement à la situation de l'entreprise de l'information communiquée Afin d'appliquer le concept d'amélioration continue, les partenaires du projet doivent identifier les points sur lesquels leur projet peut être amélioré suite à son évaluation. L'amélioration continue doit porter sur deux points à distinguer : - la capacité des partenaires à aider les entreprises à s'améliorer, - la capacité des entreprises elles-mêmes à réduire leurs impacts sur l'environnement. 1. Amélioration de la diffusion d'information externe Constats de la phase d'évaluation Communication sur les résultats positifs du projet par rapport au territoire Définition de nouveaux objectifs Modification et réajustement des actions de diffusion d'information Proposition de nouvelles actions collectives Validation par le comité de suivi Figure 81. Synoptique de la phase d'amélioration Deux types de situations peuvent se rencontrer : Les objectifs initiaux ont été atteints : l'amélioration consiste à valoriser les actions effectuées par les partenaires du projet et les entreprises et / ou à se fixer des objectifs plus ambitieux ou portant sur les thèmes qui suivaient ceux qui ont été traités dans la hiérarchie des préoccupations environnementales. La mise en valeur des efforts des partenaires du projet accroîtra leur visibilité et / ou valorisera le territoire en montrant l'amélioration de sa qualité environnementale. Les objectifs initiaux n'ont pas été atteints : des actions correctives doivent être mises en place pour atteindre les objectifs initialement fixés ; ou des objectifs moins ambitieux doivent être fixés et un nouveau plan d'actions doit être réalisé. Dans tous les cas, il est important de prendre en compte les commentaires des PME par rapport aux actions de diffusion d'information qui ont été menées et de les intégrer dans les actions futures. De nouvelles actions doivent être planifiées, intégrant ces commentaires, afin d'assurer la pérennité de la démarche commencée et assurer un suivi dans le système d'information de la PME. 291

2 2. Amélioration et valorisation des actions menées par les PME Constats de la phase d'évaluation Valorisation éventuelle des entreprises ayant amélioré leurs performances environnementales Modification et réajustement des moyens d'informations et de pression Définition de nouveaux objectifs Validation par le comité de suivi Proposition de nouvelles actions à effectuer par les entreprises Figure 82. Synoptique de la phase d'amélioration des actions menées par les PME Selon les conclusions dégagées au niveau de la vérification du projet, des actions d'amélioration doivent être identifiées afin d'augmenter l'engagement des PME dans des démarches environnementales. Par exemple, si un très faible taux de mise en œuvre d'actions proposées est constaté et que des non-conformités sont observées, des actions plus pressantes peuvent être envisagées pour exiger la mise en conformité : une plainte peut être déposée contre l'entreprise auprès du service installations classées de la préfecture. Cela déclenchera une procédure administrative : après une recherche d'arrangement à l'amiable avec l'entreprise, l'inspecteur des installations classées effectuera une visite sur le site incriminé afin de constater ses non-conformités et émettre un procès verbal lui délivrant une sanction administrative. Parallèlement à cette démarche, une plainte peut également être déposée auprès de la police, ce qui déclenchera alors une procédure civile. Cependant, ces démarches réglementaires doivent être précédées de mises en garde claires dès le début du projet fixant les délais demandés pour la mise en conformité ainsi que les "règles du jeu" de la diffusion d'information. Afin de "récompenser" les entreprises engagées dans le projet en améliorant leur image, mais aussi d'encourager les entreprises moins pro-active mais plus "suivistes" à s'engager dans le cycle suivant, le projet peut mettre en valeur les entreprises engagées dans une démarche volontaire d'amélioration de leurs performances environnementales. 292

3 Partie V. Guide méthodologique IPAPE IPE proposés aux entreprises de performance économique de management financiers PME labellisée Performance économique = Bénéfice - coûts PME non labellisée Coûts environnementaux FI * Coûts environnementaux PME désirant le label FI * IPE individuels de management opérationnels Partenaires du projet pour décision d'attribution d'un label Indicateurs proposés aux entreprises * FI : Facteurs d'impacts IMPACTS Territoire : Patrimoines naturel et artificiel Qualité de vie et d'accueil des populations : Habitants et visiteurs Résultats des entreprises engagées dans la démarche Indicateurs sur les impacts industriels Indicateurs sur l'état de l'environnement Figure 83. Représentation des différents types d'indicateurs utilisables Partenaires du projet (évaluation du programme d'action et élaboration de la stratégie d'approche des entreprises ) Population Indicateurs destinés aux partenaires du projet et populations La figure ci-dessus représente les diverses utilisations possibles des indicateurs de performance environnementale des entreprises, sur les impacts industriels et sur l'état de l'environnement. Le problème de la collecte des informations sur les impacts environnementaux des PME se pose car ces données sont soit considérées comme confidentielles par l'entreprise, soit non disponibles facilement en son sein (rares sont les PME qui suivent régulièrement leurs indicateurs environnementaux). Afin de faciliter l'évaluation et l'amélioration des entreprises participant au projet, des indicateurs de performance internes peuvent leur être proposés pour leur faciliter l'évaluation des actions qu'elles mettent en place suite à l'information qui leur est diffusée. Les entreprises pourront alors suivre en interne ces indicateurs (sans forcément les communiquer aux partenaires du projet si elles les jugent confidentiels) puis les agréger pour les diffuser auprès des parties intéressées. La phase de communication / valorisation du projet peut s'appuyer sur les indicateurs mesurés au préalable, adaptés à de nouvelles utilisations et à un nouveau public. Les acteurs locaux peuvent attribuer un "label" aux entreprises s'étant engagée dans une démarche environnementale et communiquant sur leurs performances environnementales afin de rendre leur démarche plus visible. 293

4 A la fin de cette étape, les partenaires du projet doivent se mettre d'accord sur un document présentant : - les actions correctives des éventuels écarts constatés (nouveaux besoins informationnels des entreprises, réorganisation du projet, modification du canal de diffusion de l'information) - La définition de nouveaux objectifs (plus ou moins ambitieux que les précédents selon le succès de l'opération) - l'identification de moyens de communication permettant de valoriser les résultats positifs du projet pour les partenaires et pour les entreprises participantes ainsi que les responsabilités des différents partenaires pour relayer cette valorisation, - les nouvelles actions à mettre en oeuvre par les partenaires et leurs responsables en terme de proposition d'actions aux entreprises et de diffusion d'information environnementale afin d'assurer la pérennité du projet et la continuité du système d'information environnementale des PME ciblées, - les nouvelles possibilités de financement pour assurer la pérennité du projet ainsi que l'attribution des responsabilités parmi les partenaires pour obtenir ces financements. 294

5 Partie V. Guide méthodologique IPAPE 2. Validation du guide IPAPE Faute de temps, nous n'avons pu valider notre guide IPAPE par une application de "terrain". Afin de le valider, nous l'avons proposé à plusieurs experts en leur demandant leurs avis critiques. Ceux qui nous ont répondu sont cités dans le tableau ci-dessous Nom Fonction Organisme Thomas Blanchon Chargé de mission Interconsulaire Lot-Et-Garonne Philippe Davoine Professeur ENS des Mines de St-Etienne Bruno Debray Chargé de recherche ENS des Mines de St-Etienne Folco Laverdière Chargé de mission Comité d'expansion de la Loire Didier Lazzareschi Chargé de mission Parc Naturel du Pilat Michel Mazerot Président Associations et groupes de travail sur la prévention des pollutions industrielles Vincent Roche Chargé de recherche Faculté de l'aménagement - Université de Montréal Tableau 97. Experts ayant validé le guide IPAPE Les critiques que nous ont apportées ces experts ont été intégrées à la version finale du guide IPAPE afin d'améliorer la démarche que nous proposons dans cette thèse. Ils ont également mis en évidence que : La démarche proposée par IPAPE peut contribuer à l'amélioration de la situation des PME par rapport à l'information environnementale si elle s'inscrit dans une stratégie plus globale de la part des acteurs concernés. Les acteurs désirant mettre en place un projet de ce type ont besoin d'outils méthodologiques. Ils peuvent s'inspirer de la démarche proposée par le guide IPAPE, mais celui-ci doit être vu comme un outil, et non comme une fin en soi. Si le contenu du guide leur paraît complet, celui-ci est unanimement trop "touffu" et théorique pour être utilisé tel quel par des acteurs "opérationnels". La démarche que nous proposons implique un nombre trop important d'indicateurs et de documents à rédiger et collecter. Il est nécessaire de proposer une version plus opérationnelle du guide écrite dans un langage plus "compréhensible" et présentée de façon plus ergonomique et conviviale afin d'encourager sa lecture et son appropriation par les divers acteurs qui peuvent être intéressés par cette approche. A cette fin, nous pouvons imaginer la conception d'un site Internet basé sur la structure de ce guide. Une présentation de ce guide basée sur les liens hypertextes nous semble particulièrement pertinente pour : - orienter les utilisateurs vers les informations nécessaires à la réalisation de chaque étape en faisant le lien entre la méthode et les bases de données que nous avons conçues pour répertorier les principales sources d'information nécessaires, - faciliter la recherche d'information au sein de ces bases de données en améliorant leur ergonomie, - orienter l'utilisateur vers les étapes suivantes, - permettre à l'utilisateur une lecture à plusieurs niveaux en ne lui présentant, dans un premier temps, que les conseils opérationnels lui donnant la possibilité d'approfondir, s'il le désire, les notions proposées et d'accéder aux concepts méthodologiques sous-jacents à ces conseils, 295

6 296 - lui permettre d'accéder aux outils que nous proposons pour réaliser certaines étapes (par exemple, pour l'identification des représentations des parties intéressées) seulement s'il en ressent le besoin.

Partie IV. Identifier les carences informationnelles d'une PME / PMI

Partie IV. Identifier les carences informationnelles d'une PME / PMI Partie IV. Identifier les carences informationnelles d'une PME / PMI 222 Partie IV. Identifier les carences informationnelles d'une PME / PMI Chapitre A. Représentation de l'utilisation de l'information

Plus en détail

LA QUALITE DU LOGICIEL

LA QUALITE DU LOGICIEL LA QUALITE DU LOGICIEL I INTRODUCTION L'information est aujourd'hui une ressource stratégique pour la plupart des entreprises, dans lesquelles de très nombreuses activités reposent sur l'exploitation d'applications

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

E-mail : contact@omc.be

E-mail : contact@omc.be ENSEMBLE VERS LE SOMMET Organisation & Management Consulting SPRL Rue Monrose 5 1030 Bruxelles http://www.omc.be Tel & Fax : + 32 2 242 19 68 E-mail : contact@omc.be TVA : BE.864.436.383 RPM Bruxelles

Plus en détail

Les moteurs de progrès

Les moteurs de progrès MANAGEMENT PILOTAGE Les moteurs de progrès Si le management par les processus connaît une certaine réussite, le pilotage et les processus qui lui sont liés restent précaires. Pourtant là aussi, appliquer

Plus en détail

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées.

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées. PHOES Version : 2.0 - ACT id : 3813 - Round: 2 Raisons et Objectifs Programme de travail et méthodologie Dispositions financières Dispositions organisationnelles et mécanismes décisionnels Procédures de

Plus en détail

STOCK OPTIONS VUE D ENSEMBLE ET PRINCIPALE DIFFICULTE A EVITER. François Xavier Testu Agrégé des Facultés de droit

STOCK OPTIONS VUE D ENSEMBLE ET PRINCIPALE DIFFICULTE A EVITER. François Xavier Testu Agrégé des Facultés de droit STOCK OPTIONS VUE D ENSEMBLE ET PRINCIPALE DIFFICULTE A EVITER François Xavier Testu Agrégé des Facultés de droit & Sidonie Hill Testu et Associés Avocats à la Cour Avertissement : Ce texte est paru à

Plus en détail

Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces

Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces 1 Origine du Responsible Care Démarche volontaire de l'industrie

Plus en détail

Service de planification et de conception de réseau sans fil unifié Cisco

Service de planification et de conception de réseau sans fil unifié Cisco Service de planification et de conception de réseau sans fil unifié Cisco Augmentez la précision, la vitesse et l'efficacité du déploiement d'une solution de réseau sans fil unifié Cisco. Adoptez une approche

Plus en détail

Fiche conseil n 16 Audit

Fiche conseil n 16 Audit AUDIT 1. Ce qu exigent les référentiels Environnement ISO 14001 4.5.5 : Audit interne EMAS Article 3 : Participation à l'emas, 2.b Annexe I.-A.5.4 : Audit du système de management environnemental SST OHSAS

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES PREAMBULE Le baccalauréat professionnel Electrotechnique Energie Equipements Communicants traite des secteurs d activités : de l industrie, des services, de l habitat, du tertiaire et des équipements publics.

Plus en détail

Projet de plateforme collaborative pour la mise en œuvre d'un Système de Management de la Sécurité dans les PE/TPE

Projet de plateforme collaborative pour la mise en œuvre d'un Système de Management de la Sécurité dans les PE/TPE Projet de plateforme collaborative pour la mise en œuvre d'un Système de Management de la Sécurité dans les PE/TPE Evolution de l'offre des Services Interentreprises de Santé au Travail Présentation de

Plus en détail

SMACL Assurances vous accompagne dans la maîtrise de votre sinistralité. >Des actions prévention dédiées aux collectivités

SMACL Assurances vous accompagne dans la maîtrise de votre sinistralité. >Des actions prévention dédiées aux collectivités SMACL Assurances vous accompagne dans la maîtrise de votre sinistralité >Des actions prévention dédiées aux collectivités Une démarche prévention dédiée aux collectivités Aux côtés des collectivités depuis

Plus en détail

La veille d'information sur Internet

La veille d'information sur Internet 1 La veille d'information sur Internet Cours IV : I - Une introduction générale Peter Stockinger Séminaire de Maîtrise en Communication Interculturelle à l'institut National des Langues et Civilisations

Plus en détail

AGEFOS PME Ile de France. 11 rue Hélène 75 849 PARIS CEDEX. http://www.agefos pme iledefrance.com. Appel à proposition

AGEFOS PME Ile de France. 11 rue Hélène 75 849 PARIS CEDEX. http://www.agefos pme iledefrance.com. Appel à proposition AGEFOS PME Ile de France 11 rue Hélène 75 849 PARIS CEDEX http://www.agefos pme iledefrance.com Appel à proposition AGEFOS PME IDF s'inscrit Dans la démarche de la Professionnalisation Des demandeurs d'emploi

Plus en détail

Les principes de la sécurité

Les principes de la sécurité Les principes de la sécurité Critères fondamentaux Master 2 Professionnel Informatique 1 Introduction La sécurité informatique est un domaine vaste qui peut appréhender dans plusieurs domaines Les systèmes

Plus en détail

LA SURVEILLANCE ET LE SUIVI DE L'ENVIRONNEMENT. Pierre Guimont Conseiller en environnement Unité Environnement Division Équipement, Hydro-Québec

LA SURVEILLANCE ET LE SUIVI DE L'ENVIRONNEMENT. Pierre Guimont Conseiller en environnement Unité Environnement Division Équipement, Hydro-Québec LA SURVEILLANCE ET LE SUIVI DE L'ENVIRONNEMENT Pierre Guimont Conseiller en environnement Unité Environnement Division Équipement, Hydro-Québec Introduction L'un des principes directeurs de la politique

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION UNIFORME DES DOCUMENTS DU MSSS

PLAN DE CLASSIFICATION UNIFORME DES DOCUMENTS DU MSSS PLAN DE CLASSIFICATION UNIFORME DES DOCUMENTS DU MSSS Février 2011 Édition produite par : Le Service de l accès à l information et des ressources documentaires du ministère de la Santé et des Services

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 10.06.2004 COM(2004)415 final COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN Plan d'action européen en matière d'alimentation et

Plus en détail

Feuille de route du Caire "Les TIC et la durabilité de l'environnement"

Feuille de route du Caire Les TIC et la durabilité de l'environnement Ministère d'etat pour les affaires environnementales Ministère des communications et des technologies de l'information Cinquième colloque de l'uit "Les TIC, l'environnement et les changements climatiques"

Plus en détail

BTS NRC. Négociations Relations Commerciales

BTS NRC. Négociations Relations Commerciales Unités contenu pédagogique commun contenu pédagogique spécifique Communication écrite et orale, économie, droit, mathématiques appliquées à l économie, informatique. Mercatique (études de marché, études

Plus en détail

Lettre circulaire 2000/1 du Commissariat aux Assurances

Lettre circulaire 2000/1 du Commissariat aux Assurances Luxembourg, le 12 janvier 2000 Lettre circulaire 2000/1 du Commissariat aux Assurances Madame le Directeur, Monsieur le Directeur, Le 25 mars 1998, le Conseil de l OCDE a adopté unanimement avec les voix

Plus en détail

SYSTÈME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL

SYSTÈME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL 15 e École d été en évaluation environnementale Évaluation de la durabilité du développement urbain et industriel : outils d analyse de l empreinte écologique et des impacts sociaux et sanitaires Douala,Hôtel

Plus en détail

Épreuve n 1 : gestion juridique, fiscale et sociale

Épreuve n 1 : gestion juridique, fiscale et sociale Épreuve n 1 : gestion juridique, fiscale et sociale Nature : épreuve écrite portant sur l'étude d'un cas ou de situations pratiques pouvant être accompagnées de commentaires d'un ou plusieurs documents

Plus en détail

A-t-on le temps de faire les choses?

A-t-on le temps de faire les choses? A-t-on le temps de faire les choses? A-t-on le temps de faire les choses? Un parcours de 25 ans dans le domaine des Systèmes d'information de 6 grandes entreprises Consultante depuis 19 ans Mission / contrats

Plus en détail

Exemple 360. Questionnaire Leadership Thomas. Personnel & Confidentiel

Exemple 360. Questionnaire Leadership Thomas. Personnel & Confidentiel Feed-back 360 Exemple 360 Questionnaire Leadership Thomas Personnel & Confidentiel Introduction Comment lire votre rapport Feed-back 360? Moyenne par compétence Représentation graphique des 5 meilleures

Plus en détail

GUIDE JURIDIQUE RISQUE INDUSTRIEL. Ouvrage collectif

GUIDE JURIDIQUE RISQUE INDUSTRIEL. Ouvrage collectif GUIDE JURIDIQUE RISQUE INDUSTRIEL Ouvrage collectif TABLE DES MATIERES Liste des abréviations 7 Introduction 9 Première partie : la prévention du risque identifié I. La délimitation du risque 17 A. L'encadrement

Plus en détail

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR L EVALUATION DES SOCIETES DE REASSURANCE

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR L EVALUATION DES SOCIETES DE REASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR L EVALUATION DES SOCIETES DE REASSURANCE (adoptée par le Conseil lors de sa 921ème session, le 25 mars 1998 [C/M(98)7/PROV]) 1 LE CONSEIL, Vu l article 5 b) de la Convention

Plus en détail

Royaume du Maroc PROJET DE LOI-CADRE PORTANT CHARTE DE L'ENVLRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE. -Exposé des motifs-

Royaume du Maroc PROJET DE LOI-CADRE PORTANT CHARTE DE L'ENVLRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE. -Exposé des motifs- 1Ministere de l'energie, dcs Mines, de l'eau et de l'environnement Département de l'environnement 99 - I Royaume du Maroc j;, U,JI ty,111.5 44 etiss PROJET DE LOI-CADRE PORTANT CHARTE DE L'ENVLRONNEMENT

Plus en détail

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Glossaire La terminologie propre au projet, ainsi que les abréviations et sigles utilisés sont définis dans le Glossaire. Approbation Décision formelle, donnée

Plus en détail

Les enjeux de la dématérialisation en assurance

Les enjeux de la dématérialisation en assurance Colloque de l'ajar 4 décembre 2012 Les enjeux de la dématérialisation en assurance Philippe POIGET, Directeur des affaires juridiques, fiscales et de la concurrence Fédération Française des Sociétés d'assurances

Plus en détail

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 Date d application : 4 février 2013 DOC-PC 024 version 02 1/13 SOMMAIRE PAGES 1 OBJET 3 2 TERMINOLOGIE 3 et 4 3 DOCUMENTS DE REFERENCE

Plus en détail

MASTER 2 IMAFA. Informatique et Mathématiques Appliquées à la Finance et à l'assurance

MASTER 2 IMAFA. Informatique et Mathématiques Appliquées à la Finance et à l'assurance OBJECTIFS Ce Master prend le relais du DESS IMAFA créé en 1997 à l'essi. Il se fixe pour objectif de former des informaticiens de haut niveau maîtrisant parfaitement les concepts et outils mathématiques

Plus en détail

LIVRET ENTREPRISE. Madame TEST Caroline. Entreprise. Nom Entreprise 33000 BORDEAUX Nom du tuteur : N de téléphone : Edité le 18/09/2013 à 10:17

LIVRET ENTREPRISE. Madame TEST Caroline. Entreprise. Nom Entreprise 33000 BORDEAUX Nom du tuteur : N de téléphone : Edité le 18/09/2013 à 10:17 LIVRET ENTREPRISE Entreprise Nom Entreprise 33000 BORDEAUX Nom du tuteur : N de téléphone : Page 1 sur 9 Assistant administratif / Assistante administrative 0 1 2 3(+) 4(++) 5 Non évalué A acquérir Acquis

Plus en détail

Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise

Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise Source : "Comptable 2000 : Les textes de base du droit comptable", Les Éditions Raouf Yaïch. Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise Le nouveau système comptable consacre d'importants

Plus en détail

Appendice A I. Mission II. Domaine d'activité A. VÉRIFICATION

Appendice A I. Mission II. Domaine d'activité A. VÉRIFICATION Appendice A Charte du Bureau de l'inspecteur général I. Mission 1. Le Bureau de l'inspecteur général assure la supervision des programmes et des opérations de l'organisation, par des opérations de vérification

Plus en détail

Critères de qualité des projets

Critères de qualité des projets s de qualité des projets Pour pouvoir mener une réfleion systématique sur la qualité des projets, on a besoin de critères. Les critères présentés ici s'appliquent à des projets d'intervention en promotion

Plus en détail

Master "Generating Eco Innovation"

Master Generating Eco Innovation International chair in "Generating Eco-innovation" Master "Generating Eco Innovation" Programme pédagogique 2009-2010 UE 1 : Prospective et compétitivité internationale (88 heures) UE 11 : Nature de l

Plus en détail

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement JECO journée des éco-entreprises Présentation de l événement Atelier Valoriser sa démarche environnementale UN LEVIER DE CROISSANCE POUR L ENTREPRISE Objectifs Faire un panorama des différents référentiels

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE 17 juillet 2013 LABEL RSE SCOP BTP PRÉAMBULE La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est la contribution des organisations au développement durable

Plus en détail

Cédric Gendre Inra, ESR Toulouse

Cédric Gendre Inra, ESR Toulouse ODR, Bases de données administratives à différentes échelles spatiales Cédric Gendre Inra, ESR Toulouse 2èmes journées de recherches en sciences sociales INRA SFER CIRAD 11 & 12 décembre 2008 LILLE, France

Plus en détail

Page 1. Page 2. Système de gestion de la vérification - HempAge AG - Juin 2011 2/10 Indice 1. Introduction. 2. Résumé. 3. Des résultats positifs

Page 1. Page 2. Système de gestion de la vérification - HempAge AG - Juin 2011 2/10 Indice 1. Introduction. 2. Résumé. 3. Des résultats positifs Object 1 Page 1 Traduction web du document officiel de la fair wear foundation Dixième Rapport de gestion du système d'audit Hempage Juin 2011 Membre depuis FWF 1 Octobre 2009 Sources d'information Entretien

Plus en détail

4 Système de management de la qualité

4 Système de management de la qualité 4 Système de management de la qualité 4.1 Exigences générales 1 L'entreprise dispose-t-elle d'un organigramme? (organigramme ou description) 2 Toutes les unités organisationnelles pouvant avoir une influence

Plus en détail

Manager une équipe de projet Les clés pour mobiliser votre team

Manager une équipe de projet Les clés pour mobiliser votre team Manager une équipe de Les clés pour mobiliser votre team Rue Voltaire 1 CH-1006 Lausanne T 021 617 55 75 F 021 617 55 76 iteral@iteral.ch www.iteral.ch Manager une équipe de Les clés pour mobiliser votre

Plus en détail

Manager de Centre de Profits

Manager de Centre de Profits Stratégie et Management d Entreprise Programme / Niveau I (Bac+5) Manager de Centre de Profits Métiers / Emplois Créateur d entreprise / Manager opérationnel centres de profit / Directeur d entreprise

Plus en détail

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Introduction : les grands principes 3 : Contenu, 1 : positionnement et objectifs du projet 4 : Contenu,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE A LA CERTIFICATION «DIAGNOSTICS IMMOBILIERS» 1. Portée des certifications et arrêtés compétences applicables : Le candidat reconnait avoir pleinement pris connaissance : -

Plus en détail

CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE. France Congrès

CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE. France Congrès CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE France Congrès La Charte s adresse à tous les sites d accueil de manifestations des Villes membres de France Congrès désirant intégrer la qualité et le développement

Plus en détail

La pratique de l ITSM. Définir un plan d'améliorations ITSM à partir de la situation actuelle

La pratique de l ITSM. Définir un plan d'améliorations ITSM à partir de la situation actuelle La pratique de l ITSM Définir un plan d'améliorations ITSM à partir de la situation actuelle Création : avril 2012 Mise à jour : avril 2012 A propos A propos du document Ce document pratique est le résultat

Plus en détail

ACCORD-CADRE POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE entre le Département des Pyrénées-Orientales ET L'ADAPEI 66

ACCORD-CADRE POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE entre le Département des Pyrénées-Orientales ET L'ADAPEI 66 ACCORD-CADRE POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE entre le Département des Pyrénées-Orientales ET L'ADAPEI 66 L'association ADAPEI 66, représentée par son Président en vertu de la délibération du conseil d'administration

Plus en détail

Hélène CHEUTIN. Master 2 ISMAG 2005-2006

Hélène CHEUTIN. Master 2 ISMAG 2005-2006 Hélène CHEUTIN Master 2 ISMAG 2005-2006 SRM ((Supplliierr Rellattiionshiip Managementt)) INTRODUCTII ION Les entreprises cherchent sans cesse à améliorer leurs performances et notamment à réaliser des

Plus en détail

Les Contrats Collectifs face aux nouvelles normes sociales et fiscales

Les Contrats Collectifs face aux nouvelles normes sociales et fiscales En clair COMPLÉMENTAIRES SANTÉ / PRÉVOYANCE Les Contrats Collectifs face aux nouvelles normes sociales et fiscales Quand la Prévoyance vous appartient. Sommaire Exonération des cotisations Sociales...

Plus en détail

Symantec Protection Suite Enterprise Edition Protection éprouvée pour les terminaux, la messagerie et les environnements Web

Symantec Protection Suite Enterprise Edition Protection éprouvée pour les terminaux, la messagerie et les environnements Web Fiche technique: Sécurité des terminaux Protection éprouvée pour les terminaux, la messagerie et les environnements Web Présentation permet de créer un environnement (terminaux, messagerie et Web) protégé

Plus en détail

e-demos : Guide d'utilisation

e-demos : Guide d'utilisation Laboratoire de Soutien à l'enseignement Télématique (LabSET) Institut de Formation et de Recherche pour l'enseignement Supérieur (IFRES) Université de Liège (ULg) e-demos : Guide d'utilisation Novembre

Plus en détail

Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP)

Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP) Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP) BouAlem MESBAH - AIRFOBEP? 3 Questions avant de commencer Du document unique au SMS Du SMS à l OHSAS

Plus en détail

Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges

Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges Quels sont les éléments principaux dont il faut tenir compte pour la rédaction d'un cahier des charges dans le cadre d'un projet lié aux TIC (technologies de

Plus en détail

ACCORD DE POLITIQUE SALARIALE 2011. INTEV A Products France

ACCORD DE POLITIQUE SALARIALE 2011. INTEV A Products France 1. ACCORD DE POLITIQUE SALARIALE 2011 INTEV A Products France Le présent accord est conclu pour l'année 2011 entre, d'une part, la Société INTEVA Products France, représentée par Mme Michèle Regnier Abrial,

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

Université du Sud-Toulon Var IUT Toulon Var PROGRAMME DE LA FORMATION. Licence Professionnelle Management des Organisations

Université du Sud-Toulon Var IUT Toulon Var PROGRAMME DE LA FORMATION. Licence Professionnelle Management des Organisations Université du Sud-Toulon Var IUT Toulon Var PROGRAMME DE LA FORMATION Licence Professionnelle Management des Organisations Spécialité Ressources Humaines et Conduite de Projets Formation initiale/ Contrat

Plus en détail

Notre communication sur le progrès 2007 s'articule autour de la NORMES DU TRAVAIL (principe 6).

Notre communication sur le progrès 2007 s'articule autour de la NORMES DU TRAVAIL (principe 6). 2. ACTIONS 2007 Notre communication sur le progrès 2007 s'articule autour de la NORMES DU TRAVAIL (principe 6). GUIBAN SA a mis en place un Plan de progrès en collaboration avec l'organisme Professionnel

Plus en détail

ABIP Eurl CABINET D INGENIEURS CONSEILS & MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL D ENCADREMENT. Prestations Intellectuelles et de sous-traitance

ABIP Eurl CABINET D INGENIEURS CONSEILS & MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL D ENCADREMENT. Prestations Intellectuelles et de sous-traitance ABIP Eurl CABINET D INGENIEURS CONSEILS & MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL D ENCADREMENT Prestations Intellectuelles et de sous-traitance Accompagnement aux normes Internationales et ISO Formations diverses

Plus en détail

ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES

ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES PREAMBULE Les organisations signataires veulent par le présent accord, préciser la situation des

Plus en détail

Processus Gestion de Projet

Processus Gestion de Projet Processus Gestion de Projet 1 / 11 Contenu 1 Introduction... 3 2 Le cycle de vie du projet... 4 2.1 Présentation... 4 2.2 Cycle de vie d un projet... 5 2.3 Les livrables... 5 3 Les étapes du management

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

MUTATIONS ECONOMIQUES

MUTATIONS ECONOMIQUES MUTATIONS ECONOMIQUES LES ATTENDUS D'AGEFOS PME SUR LE PROJET : TRANSITION NUMERIQUE CE DOCUMENT EST A DESTINATION DES ORGANISMES DE FORMATION SOUHAITANT SE POSITIONNER SUR LE PROJET TRANSITION NUMERIQUE

Plus en détail

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Les emplois repères de cette enquête sont disponibles selon les trois blocs suivants

Plus en détail

Il n'existe pas de contrat "type", mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat.

Il n'existe pas de contrat type, mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat. Les contrats Il n'existe pas de contrat "type", mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat. Les points essentiels d'un Contrat de Collaboration sont: le

Plus en détail

Système de Management par les Valeurs (SMV) Principes et éléments visant à renforcer la permanence dans la direction de l'entreprise

Système de Management par les Valeurs (SMV) Principes et éléments visant à renforcer la permanence dans la direction de l'entreprise Système de Management par les Valeurs (SMV) Principes et éléments visant à renforcer la permanence dans la direction de l'entreprise - Guide et exemples pratiques - Le guide du Système de Management par

Plus en détail

Accord sur l égalité professionnelles entre les femmes et les hommes

Accord sur l égalité professionnelles entre les femmes et les hommes Accord sur l égalité professionnelles entre les femmes et les hommes PREAMBULE Dans le but de concrétiser les dispositions légales visant à instaurer l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes,

Plus en détail

Code de la publicité écologique

Code de la publicité écologique Code de la publicité écologique Code de la publicité écologique: Préambule Une société saine construit un avenir durable. De plus en plus, le souci de l'homme pour son environnement en constitue un élément

Plus en détail

Annexe sur la maîtrise de la qualité

Annexe sur la maîtrise de la qualité Version du 09/07/08 Annexe sur la maîtrise de la qualité La présente annexe précise les modalités d'application, en matière de maîtrise de la qualité, de la circulaire du 7 janvier 2008 fixant les modalités

Plus en détail

Alternance Travail-Études Service de formation aux adultes

Alternance Travail-Études Service de formation aux adultes Alternance Travail-Études Service de formation aux adultes Une invitation à vous associer à un stagiaire qui saura répondre à vos besoins en matière de main-d'œuvre spécialisée Techniques de production

Plus en détail

Art. 2. Les vérificateurs environnementaux, tels que définis à l article 2, point 20) du règlement (CE), relèvent du régime suivant :

Art. 2. Les vérificateurs environnementaux, tels que définis à l article 2, point 20) du règlement (CE), relèvent du régime suivant : Projet de loi portant certaines modalités d application et sanction du règlement (CE) no 1221/2009 du Parlement européen et du Conseil du 25 novembre 2009 concernant la participation volontaire des organisations

Plus en détail

CENTRE DE PREVENTION ET D'EXAMENS DE SANTE DE CREIL référentiels : ISO9001 date de laudit : 17/12/10 référence organisme : 1091999 Votre chargé daffaires : Elodie CHRETIEN ligne directe : 01 41 62 87 33

Plus en détail

CONSEIL : et si nous passions du prix à la valeur?

CONSEIL : et si nous passions du prix à la valeur? V3 4 juin 2015 CONSEIL : et si nous passions du prix à la valeur? Préambule : une première version de cet article a servi pour amorcer la réflexion collective engagée le 22 mai dernier. Cette troisième

Plus en détail

MUTATIONS ECONOMIQUES LES ATTENDUS D'AGEFOS PME SUR LE PROJET: TOURISME

MUTATIONS ECONOMIQUES LES ATTENDUS D'AGEFOS PME SUR LE PROJET: TOURISME MUTATIONS ECONOMIQUES LES ATTENDUS D'AGEFOS PME SUR LE PROJET: TOURISME CE DOCUMENT EST A DESTINATION DES ORGANISMES DE FORMATION SOUHAITANT SE POSITIONNER SUR LE DISPOSITIF MUTATIONS ECONOMIQUES TOURISME.

Plus en détail

PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE

PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE Convergences et spécificités des référentiels ISO 9001 / 14001 / OHSAS 18001 Vianney BOCK 14, rue Cassini 06300 NICE Phone : +33 4 93 56 46 92 Mobile : +33

Plus en détail

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques Plan de cours Techniques de l informatique 420.AC DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques 420-691-MA Stage en entreprise Site du stage en entreprise : http://stages.cmaisonneuve.qc.ca/evaluation/1748/

Plus en détail

3 Les premiers résultats des plans d'actions

3 Les premiers résultats des plans d'actions 3 Les premiers résultats des plans d'actions Les résultats que nous avons obtenus en ce qui concerne les plans d'action, résultent de l'analyse de 48 entreprises seulement. Revenons sur notre échantillon.

Plus en détail

La gestion du personnel

La gestion du personnel Auto-diagnostic de votre fonction Ressources Humaines Le questionnaire ci-après vous permet de préparer vos réponses avant de les saisir en ligne sur www.fact.aract.fr Evaluez la gestion des compétences

Plus en détail

COMMENT MAITRISER LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS DE MEDICAMENTS

COMMENT MAITRISER LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS DE MEDICAMENTS 1 sur 9 COMMENT MAITRISER LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS DE MEDICAMENTS (L'article intégral est paru dans Gestions Hospitalières n 357 de juin-juillet 1996) Pour plus d'informations concernant

Plus en détail

LE RAPPORT DE STAGE DE LICENCE 3 ÉCONOMIE-GESTION Parcours GESTION

LE RAPPORT DE STAGE DE LICENCE 3 ÉCONOMIE-GESTION Parcours GESTION 3 ème année de Licence Économie-Gestion Parcours Gestion Faculté des Sciences Économiques, Sociales et de Gestion LE RAPPORT DE STAGE DE LICENCE 3 ÉCONOMIE-GESTION Parcours GESTION 4 semaines à temps plein

Plus en détail

Programme de travail sur le transfert de technologie et la coopération scientifique et technique

Programme de travail sur le transfert de technologie et la coopération scientifique et technique Programme de travail sur le transfert de technologie et la coopération scientifique et technique Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique Programme de travail sur le transfert de technologie

Plus en détail

Du BTS Transport au BTS Transport et Prestations Logistiques

Du BTS Transport au BTS Transport et Prestations Logistiques Du BTS Transport au BTS Transport et Prestations Logistiques Bien plus qu'un simple changement d'appellation, le nouveau BTS Transport et Prestations Logistiques, qui entre en vigueur à partir de septembre

Plus en détail

La politique de sécurité

La politique de sécurité La politique de sécurité D'après le gestionnaire Master 2 Professionnel Informatique 1 Introduction Depuis les années 2000, la sécurité informatique s'est généralisée dans les grandes structures Maintenant,

Plus en détail

Sage CRM. 7.2 Guide de Portail Client

Sage CRM. 7.2 Guide de Portail Client Sage CRM 7.2 Guide de Portail Client Copyright 2013 Sage Technologies Limited, éditeur de ce produit. Tous droits réservés. Il est interdit de copier, photocopier, reproduire, traduire, copier sur microfilm,

Plus en détail

Safety Coach. Un projet pour l'accompagnement des jeunes dans les entreprises

Safety Coach. Un projet pour l'accompagnement des jeunes dans les entreprises Safety Coach Un projet pour l'accompagnement des jeunes dans les entreprises Contenu 1 Doyens et benjamins 3 2 Objectifs 3 3 Le déroulement 4 4 Le Fonds de l'expérience professionnelle 4 5 Contact 5 Safety

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION SOLUTION PACKS KALITISS PROGRAMME DE FORMATION in&co, 3 avenue Marie Reynoard 38100 Grenoble Tél/Fax 04 76 22 23 85 contact@inandco.com SOMMAIRE 1 - PACKS DE FORMATION... 3 1.1 - Pack Sécurité...3 1.2

Plus en détail

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Intitulé du stage Dates Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Recherche et réduction des rejets de Substances Dangereuses dans l'eau Mardi 20 septembre 2011 Mardi

Plus en détail

Quels sont les bénéficiaires de ce contrat?

Quels sont les bénéficiaires de ce contrat? Quels sont les bénéficiaires de ce contrat? Quelles employeurs peuvent bénéficier de ce dispositif? Forme et contenu du contrat Rémunération minimale du salarié Formation Avantages pour l'employeur Comment

Plus en détail

1 JO no C 24 du 31. 1. 1991, p. 3. 2 JO no C 240 du 16. 9. 1991, p. 21. 3 JO no C 159 du 17. 6. 1991, p. 32.

1 JO no C 24 du 31. 1. 1991, p. 3. 2 JO no C 240 du 16. 9. 1991, p. 21. 3 JO no C 159 du 17. 6. 1991, p. 32. Directive 91/533/CEE du Conseil, du 14 octobre 1991, relative à l'obligation de l'employeur d'informer le travailleur des conditions applicables au contrat ou à la relation de travail Journal officiel

Plus en détail

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques ministère Éducation nationale DEFINITION DES EPREUVES PONCTUELLES ET DES SITUATIONS D'EVALUATION EN COURS DE FORMATION CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques DIRECTION DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Texte de l'arrêté "Site e-business"

Texte de l'arrêté Site e-business Texte de l'arrêté "Site e-business" Arrêté relatif à l'octroi d'une prime aux entreprises qui créent un site e-business tel que modifié par l'arrêté du 15 juin 2006 (MB 12.07.2006) Le Gouvernement wallon,

Plus en détail

CHARTE DE L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE AU LOGEMENT

CHARTE DE L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE AU LOGEMENT PLAN DEPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DEFAVORISEES DEPARTEMENT DE LA LOIRE CHARTE DE L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE AU LOGEMENT Les mesures d'accompagnement Social Lié au Logement (A.S.L.L.)

Plus en détail

Ne vous contentez pas de stocker vos informations, gérez-les

Ne vous contentez pas de stocker vos informations, gérez-les Gestion des documents Ne vous contentez pas de stocker vos informations, gérez-les 444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444 Économisez de l'espace Améliorez

Plus en détail

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation.

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation. chemise 20/02/07 16:49 Page 1 VEOLINK Votre contact : tout au long de votre projet VEOLINK Com VEOLINK Tech VEOLINK Advanced Control VEOLINK Star VEOLINK Data Base VEOLINK Maintenance VEOLINK Pro VEOLINK

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE Dossier n o : 16085 FRA Québec, le : 17 janvier 2013 Membres : Marie Rinfret, présidente Sophie Raymond, commissaire Personne salariée Partie plaignante et Auberge du Portage

Plus en détail

NOTE Secrétariat général délégations Feuilles de route concernant la stabilité des marchés financiers

NOTE Secrétariat général délégations Feuilles de route concernant la stabilité des marchés financiers CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 15 mai 2008 (20.05) (OR. en) 9056/1/08 REV 1 TRADUCTION NON RÉVISÉE EF 27 ECOFIN 158 NOTE du: aux: Objet: Secrétariat général délégations Feuilles de route concernant

Plus en détail