Les enjeux de l'énergie Place du nucléaire. Olivier Appert, Président d'ifp Energies nouvelles Président du Conseil Français de l'energie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les enjeux de l'énergie Place du nucléaire. Olivier Appert, Président d'ifp Energies nouvelles Président du Conseil Français de l'energie"

Transcription

1 Les enjeux de l'énergie Place du nucléaire Olivier Appert, Président d'ifp Energies nouvelles Président du Conseil Français de l'energie L'énergie est revenue ces dernières années au premier plan des préoccupations de tous. Les ressources énergétiques sont-elles suffisantes pour satisfaire une demande croissante? Les enjeux géopolitiques ne font-ils pas peser des risques majeurs sur l'économie mondiale? La lutte contre le changement climatique ne modifie-t-il pas fondamentalement la donne? Ces thèmes ont été centraux dans le Grenelle de l'environnement. Ces défis énergie et environnement sont considérables. Ils imposent de s'engager dès maintenant dans une transition vers un système énergétique durable. Toutes les sources d'énergie ont leur rôle à jouer et il ne faut s'interdire aucune option. Le progrès technologique apportera à l'évidence des solutions à ces défis. Mais depuis un an, le système énergétique est confronté à un contexte nouveau dont on ne mesure pas encore pleinement l'impact : le printemps arabe, la révolution des shale gas aux Etats-Unis et Fukushima. 1. Le Contexte énergétique 1.1 Les fondamentaux du secteur énergétique Le secteur énergétique a été marqué par trois événements majeurs depuis 15 ans. Ces événements nous ont rappelé les risques auxquels est confronté notre approvisionnement énergétique. En 1997, le protocole de Kyoto a mis en évidence le risque climatique. On ne peut plus parler d'énergie sans parler d'environnement : en effet, le secteur énergétique est à l'origine des 2/3 des émissions de gaz à effet de serre. Les attentats du 11 septembre 2001 nous ont rappelé que le risque géopolitique est au cœur du secteur énergétique : il s'en est suivi l'intervention américaine en Irak. Enfin, l'emballement de la croissance économique chinoise à l'aube du XXI e siècle a pesé sur les marchés mondiaux d'énergie et de matières premières. Le risque de disponibilité de ressources énergétiques est réapparu au premier rang des préoccupations. A l'évidence, le système énergétique actuel n'est pas durable. La montée en puissance des pays émergents, et en particulier de la Chine, pose le problème d'une croissance inéluctable de la demande d'énergie. Dans son scénario "Nouvelles politiques", l'agence Internationale de l'energie (AIE) estime que la demande mondiale d'énergie devrait croître de 36 % entre 2008 et Cette croissance de la demande se traduit par une augmentation des émissions de gaz à effet de serre : dans le même scénario, l'aie estime que, loin de diminuer, les émissions de CO 2 augmenteraient de 21 % dans cette même période. Enfin, l'approvisionnement énergétique mondial dépend aujourd'hui à 85 % des énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz). Cette 1/7

2 dépendance soulève des interrogations sur le caractère non renouvelable de ces énergies et donc sur l'ampleur des réserves mobilisables. Avant d'examiner les perspectives énergétiques, il convient de rappeler les fondamentaux du système énergétique mondial. Figure 1 Quelle est la situation actuelle de l'énergie dans le monde? La figure 1 montre les principaux flux énergétiques de l'énergie primaire jusqu'à l'énergie finale. Cette figure illustre clairement quelques fondamentaux : - Les énergies fossiles et le nucléaire représentent l'essentiel de l'approvisionnement énergétique. Le solaire ou l'éolien dont on parle beaucoup ne représentent aujourd'hui qu'une part infime de l'approvisionnement énergétique. - Seule la moitié de l'énergie primaire est transformée en énergie finale. Ceci montre l'importance de l'enjeu de l'efficacité énergétique. Cette structure n'évoluera que très lentement. En effet, le système énergétique présente une grande inertie. Ainsi, le taux de renouvellement du parc immobilier est inférieur à 2 % par an, la durée de vie de ce parc étant de 50 à 100 ans. De même, les centrales électriques construites aujourd'hui seront toujours en fonctionnement dans 50 ans. Il est nécessaire de porter une attention particulière à deux sous-secteurs du système énergétique : l'électricité et le transport. Il y a en effet une corrélation forte entre la demande d'énergie dans ces deux sous-secteurs et le PIB. Par ailleurs, le taux de croissance de la demande d'énergie de ces deux sous-secteurs est le plus élevé comparé aux autres services, par exemple le chauffage. Enfin, ils sont les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre. 1.2 Les perspectives énergétiques à moyen-long terme Il y a un consensus entre les experts en ce qui concerne les perspectives énergétiques à moyen terme. L'AIE a publié en novembre 2010 son scénario énergétique pour 2035 (figure 2). Dans son scénario "Nouvelles politiques", la demande d'énergie devrait croître de 1,5 %/an en moyenne de 2007 à 2030 (+ 36 % entre 2008 et 2035). Les énergies fossiles couvrent les ¾ de la hausse de la demande. Figure 2 Les énergies fossiles représentent encore en % de la consommation énergétique mondiale. Le pétrole reste l'énergie dominante (pétrole : +1 %/an). Toute la croissance vient des pays non OCDE. Par contre, la demande baisse dans les pays de l'ocde. Malgré les politiques incitatives mises en place, la part des énergies renouvelables et de la biomasse hors hydroélectricité, n'augmente que de 11 % aujourd'hui à 12 % en Satisfaire la croissance de la demande implique en outre des investissements considérables : plus de 1000 milliards de dollars par an, soit environ 1,4 % du PIB mondial. 2/7

3 Figure 3 La demande d'énergie mondiale est tirée par l'augmentation de la population et par le dynamisme des pays émergents. La Chine et l'inde représentent plus de la moitié de l'accroissement de la demande de 2008 à A noter aussi la forte croissance de la demande dans les pays du Moyen-Orient. Il en résulte un changement majeur de la géopolitique de la demande. Ainsi les PVD ne représentaient que 27 % de la consommation d'énergie mondiale en Ils représenteraient 66 % en 2035 (figure 3). Malgré cette croissance de la consommation d'énergie dans les PVD, il faut se rappeler qu'environ 1,5 milliard d'habitants n'ont pas accès à l'électricité. Dans ce scénario, les émissions de CO 2, loin de se stabiliser, continueraient à augmenter, passant de 25 GT en 2000 à 35 GT en 2035 (figure 4). Figure 4 Environ 97 % de l'augmentation des émissions viendraient des pays non OCDE. La Chine, l'inde et le Moyen-Orient contribuent au ¾ à cette augmentation. Les villes des pays non OCDE représenteraient la moitié des émissions totales en La mise en œuvre de politiques adaptées dans les pays de l'ocde permet de faire diminuer les émissions. Si l'on veut en 2050 diviar deux les émissions de GES pour éviter un changement climatique dramatique, il est indispensable d'engager dès maintenant une transition vers un système énergétique durable moins carboné. Cela passera par une modification en profondeur du mix énergétique, mais aussi des changements de comportement majeurs des consommateurs. 2. Les défis spécifiques (électricité, transport, hydrocarbures) Les défis de la transition vers un système énergétique durable sont particulièrement importants pour le secteur électrique, le secteur des transports et les hydrocarbures. Ces défis se déclinent différemment suivant les sous-secteurs. 2.1 L'électricité Ainsi pour le secteur électrique, il n'y a pas de problème de supply : on peut produire de l'électricité à partir de charbon, de gaz, de nucléaire ou de renouvelable. Toutes ces sources d'énergie sont nécessaires pour obtenir un mix électrique équilibré. La contrainte climatique est majeure dans la mesure où la production d'électricité à partir de charbon devrait, d'après l'aie, continuer à croître (cf. figure 5). Figure 5 La croissance de la demande d'électricité va nécessiter des investissements considérables au niveau de la production du transport et de la distribution. Le secteur électrique représente à lui 3/7

4 seul 50 % des investissements du secteur énergétique. Dans les pays non OCDE, sera-t-il possible de mobiliser les financements suffisants? Dans les pays OCDE, le régime juridique de la régulation du secteur électrique favorisera-t-il les investissements ou les gênera-t-il? 2.2 Les transports La situation est fondamentalement différente dans le secteur transport. En effet, l'approvisionnement en énergie de ce secteur dépend quasi exclusivement (à 95 %) des produits pétroliers (figure 6). Aujourd'hui, le secteur transport représente à lui seul environ 50 % de la consommation de pétrole et cette part croît régulièrement. Or, il n'y a pas aujourd'hui de substitut massif aux produits pétroliers pour ce secteur. Figure Les hydrocarbures Le caractère non renouvelable des énergies fossiles est une préoccupation alors qu'elles représentent 85 % de l'approvisionnement énergétique mondial. Les réserves de charbon sont considérables et bien réparties : elles ne soulèvent pas d'interrogation. Par contre, on a vu réapparaître récemment un débat malthusien sur les ressources en hydrocarbures. S il est clair que les réserves d hydrocarbures sont par nature finies, on peut affirmer que les ressources disponibles sont largement suffisantes pour satisfaire la demande d énergies pour les quelques décennies à venir. Les réserves prouvées de pétrole et de gaz sont aujourd hui d un montant équivalent et représentent respectivement environ 40 et 60 ans de consommation au rythme actuel. Les réserves n'ont cessé de croître, tirées par la hausse des prix de l'énergie et par le progrès technique (figure 7). L'émergence des hydrocarbures non conventionnels permettra de repousser encore plus ces limites. Ainsi, la prise en compte des shale gas conduirait à doubler les réserves mondiales de gaz. On est donc loin de la fin du pétrole ou du gaz que prophétisent certains : le peak oil ou le peak gaz ne sont pas pour demain. Figure 7 A plus court terme, l'inégale répartition géographique des ressources pétrolières et gazières pose problème. Figure 8 Sur la carte du monde présentée en figure 8, la superficie de chaque pays est proportionnelle à l'importance de ses réserves de pétrole. Elle illustre parfaitement l'anomalie géologique du 4/7

5 Moyen-Orient. Il est clair que les enjeux géopolitiques de cette région pèsent et pèseront sur l'équilibre énergétique mondial. Il en est de même pour le gaz. Les deux tiers des réserves de gaz se situent dans un croissant compris entre le 50 e et le 70 e méridien, en particulier Russie, Iran, Qatar. Cette inégale répartition renforce les inquiétudes qu'on peut avoir face à l'ampleur des investissements à réaliser. Les pays producteurs investiront-ils assez et à temps? 3. Les technologies de la transition énergétique Le défi climatique impose des efforts accrus. Afin de limiter l'effet de serre, l'ipcc estime qu'à échéance 2050 il est nécessaire de réduire d'un facteur 2 au niveau mondial les émissions de gaz à effet de serre. Ce n'est pas le chemin qu'on prend puisque les émissions devraient doubler à cette échéance si on poursuit les tendances actuelles (cf. figure 9). La transition vers un système énergétique bas carbone imposera une modification des comportements. Elle nécessitera aussi la mobilisation de technologies efficientes. Figure 9 La figure 9, tirée d'une étude récente de l'aie, illustre la contribution de chaque technologie au défi de réduire les émissions mondiales de CO 2 par un facteur 2, à échéance L'amélioration de l'efficacité énergétique permet de réaliser plus du tiers du chemin. La conversion vers des énergies moins carbonées réduit les émissions de 18 %. Les renouvelables et le nucléaire contribuent respectivement à hauteur de 21 % et 6 %. Quant au captage et stockage du CO 2, il contribue à hauteur de 19 % au total. C'est un défi majeur. Cela nécessitera un effort technologique très important et imposera la mobilisation d'investissements considérables. Figure 10 Il n'existe pas de panacée technologique qui permettra de résoudre tous les problèmes. Il faut faire appel sans exclusive à un ensemble de technologies. Mais toutes les technologies n'ont pas le même potentiel et n'ont pas la même maturité. C'est ce qu'illustre la figure 10 issue du SET-Plan de la Commission européenne. La surface de chaque cercle donne une idée du potentiel de chaque technologie. Certaines sont disponibles dès maintenant, d'autres seulement à moyen et long terme. Certaines peuvent être déployées sans difficulté, d'autres se heurtent à des obstacles plus importants. L'efficacité énergétique dans le secteur résidentiel et tertiaire offre des opportunités à court terme : les technologies sont disponibles et les contraintes de déploiement sont moindres. Il en est de même de la cogénération et de l'efficacité énergétique dans les transports. Les technologies de l'éolien offshore sont disponibles mais leur déploiement se heurte à des oppositions croissantes. Ceci conduit à développer des technologies offshore plus coûteuses. Le potentiel du nucléaire est important mais il se heurte à des problèmes d'acceptabilité. Il en est de même du captage et du stockage du CO 2. 5/7

6 Les biofuels sont amenés à jouer un rôle important. Leur déploiement à grande échelle nécessite le développement de procédés permettant de traiter des matières premières qui ne sont pas en concurrence avec la production alimentaire. L'énergie solaire présente un potentiel important mais les coûts restent élevés. De plus, comme l'éolien, il se heurte à un problème d'intermittence. L'hydrogène comme la fusion nucléaire restent des technologies prospectives dont l'échéance est lointaine (post 2050). Ainsi, il existe un vaste ensemble de technologies qui peuvent être mobilisées mais le développement et le déploiement de ces technologies nécessiteraient des investissements considérables. 4. Un nouveau paradigme énergétique Depuis un an, trois événements majeurs amènent à revisiter en profondeur notre vision du système énergétique : le Printemps arable, la révolution des shale gas aux Etats-Unis et la catastrophe de Fukushima. Autant de "game changers" qui peuvent amener à un nouveau paradigme énergétique. 4.1 Le Printemps arabe Le Printemps arabe crée une incertitude majeure sur l'approvisionnement énergétique mondial, compte tenu de la concentration des réserves pétrolières et gazières dans les pays arabes et en particulier au Moyen-Orient (cf. figure 8). Il est clair que les enjeux géopolitiques de cette région pèsent et pèseront sur l'équilibre énergétique mondial. Certains comparent le Printemps arable aux révolutions de 1848 en Europe. Rappelons que la démocratie n'a émergé en France qu'en 1875 et bien plus tard dans d'autres pays européens! Ceci illustre l'incertitude majeure que fait peser le Printemps arabe sur les approvisionnements énergétiques mondiaux. La prise en compte de ce risque peut renforcer le potentiel de développement de sources d'énergie alternatives, notamment le nucléaire. 4.2 La révolution des shale gas aux Etats-Unis La révolution des shale gas aux Etats-Unis va aussi radicalement changer la donne énergétique. Figure 11 Exploités depuis 20 ans, leur production a connu une envolée exceptionnelle en 2006 (figure 11). De 10 Gm 3 produits au milieu des années 2000, on a atteint plus de 100 Gm 3 en Le DOE américain envisage désormais 300 Gm 3 en 2030, c'est-à-dire le double de ce qu'il prévoyait il y a juste un an. Cette nouvelle donne a bouleversé le marché nord américain, mais aussi le marché mondial du GNL. 6/7

7 Au niveau international, l'impact est majeur en raison de la baisse des achats de GNL de ce pays. Les importations américaines devraient être marginales en 2015 alors qu'il y a 4 ans, on estimait que les Etats-Unis importeraient 80 Gm 3. Cette révolution pourrait toucher d'autres pays et notamment la Chine qui a un potentiel important et investit massivement dans ce domaine. Au-delà de son impact sur le marché mondial du gaz, la révolution des shale gaz a un impact significatif sur le nucléaire. Avant même Fukushima, l'émergence des shale gas aux Etats-Unis a différé sine die le développement du nucléaire dans ce pays. En sera-t-il de même en Chine? 4.3 La catastrophe de Fukushima Fukushima est venu renforcer les incertitudes pour le marché de l'énergie et plus particulièrement pour le marché gazier. Cela crée à l'évidence un potentiel supplémentaire de demande. C'est déjà le cas sur le court terme avec des importations japonaises qui ont progressé de 10 % sur les premiers mois de l'année, ce qui représente 6 Mt de GNL supplémentaires. Pour le moyen terme, différents scénarios sont envisageables en ce qui concerne les perspectives de la production nucléaire au Japon. Tous tablent sur une baisse compensée par les renouvelables, le charbon mais surtout le gaz. La sortie du nucléaire en Allemagne se traduira aussi par une croissance de la consommation de gaz. Plus généralement, la catastrophe de Fukushima pourrait se traduire par un "hiver nucléaire" comparable à Tchernobyl. Le mix électrique mondial s'en trouvera fortement impacté avec une croissance accrue des renouvelables, du charbon mais surtout du gaz qui se confirmera comme l'option privilégiée pour le secteur électrique. * * * En conclusion, le monde est confronté à des défis énergétiques et environnementaux considérables. Il est indispensable d'engager dès maintenant la transition vers un système énergétique durable. Cela implique une modification des modes de consommation mais aussi la mobilisation sans exclusive d'un ensemble de technologies. Les événements récents ces 12 derniers mois sur la scène géopolitique et énergétique mondiale représentent de véritables "game changers" dont on n'a pas encore mesuré pleinement les impacts. Mais on ne doit pas oublier les conséquences de la crise économique mondiale dont la sortie reste encore incertaine. 7/7

La place du charbon dans le mix électrique

La place du charbon dans le mix électrique La place du charbon dans le mix électrique Présentation au colloque 7 février 2008 Gérard Mestrallet, PDG de SUEZ «Les nouveaux débouchés du charbon : quels risques pour le changement climatique?» Outline

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

Travaux dirigés de géographie économique TD 12 : Géographie économique de la transition énergétique en Allemagne

Travaux dirigés de géographie économique TD 12 : Géographie économique de la transition énergétique en Allemagne Université Paris IV L1GEECOT Travaux dirigés de géographie économique TD 12 : Géographie économique de la transition énergétique en Allemagne Questions 1. Quelle est la ressource mobilisée aujourd hui

Plus en détail

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité» Fédération mondiale des travailleurs scientifiques World Federation of scientifique Workers 85ème session du Conseil exécutif Symposium «Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

Plus en détail

Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables. Président

Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables. Président Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables Panorama 211 Olivier Appert, Président DEV Panorama 211 IFP Energies nouvelles Bonjour,

Plus en détail

L offre d énergie: une comparaison France, Allemagne et Japon. Par Pierre Lasserre, Sciences économiques Université du Québec à Montréal

L offre d énergie: une comparaison France, Allemagne et Japon. Par Pierre Lasserre, Sciences économiques Université du Québec à Montréal L offre d énergie: une comparaison France, Allemagne et Japon Par Pierre Lasserre, Sciences économiques Université du Québec à Montréal Plan Quelques faits stylisés caractéristiques de la France, de l

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

I.1. OBJECTIF DE L ETUDE I.2. CHAMP DE L'ETUDE

I.1. OBJECTIF DE L ETUDE I.2. CHAMP DE L'ETUDE "Bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie du gaz naturel et du mazout comme combustible pour le chauffage domestique" Synthèse I.1. OBJECTIF DE L ETUDE Il

Plus en détail

La façon dont le monde

La façon dont le monde LES FORCES AGISSANTES DU CHANGEMENT CLIMATIQUE ÉNERGIE NUCLÉAIRE ET LES DERNIERS SCÉNARIOS D'ÉMISSSIONS DU GIEC VLADIMIR KAGRAMANIAN, SERGUEI KONONOV ET HANS-HOLGER ROGNER La façon dont le monde évoluera

Plus en détail

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises Rendez-vous de l énergie Agents socio-économiques, Côte-Nord 23 février 2011 Patrick Déry, B.Sc., M.Sc. physicien, spécialiste en énergétique

Plus en détail

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 7 Conclusions clés La transition énergétique L Energiewende allemande Par Craig Morris et Martin Pehnt Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 www. 7 Conclusions clés La

Plus en détail

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie «La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie Kurt Rohrbach, Président de l Association des entreprises électriques

Plus en détail

REDRAWING MAP. World Energy Outlook Special Report RÉSUMÉ REDÉFINIR LES CONTOURS DU DÉBAT ENERGIE-CLIMAT. French translation

REDRAWING MAP. World Energy Outlook Special Report RÉSUMÉ REDÉFINIR LES CONTOURS DU DÉBAT ENERGIE-CLIMAT. French translation REDRAWING THE ENERGY-CLIMATE MAP World Energy Outlook Special Report French translation RÉSUMÉ REDÉFINIR LES CONTOURS DU DÉBAT ENERGIE-CLIMAT Édition spéciale du World Energy Outlook AGENCE INTERNATIONALE

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Le contexte énergétique mondial et européen

Le contexte énergétique mondial et européen Chapitre 2 Le contexte énergétique mondial et européen Synthèse Au niveau mondial, la demande énergétique est tendanciellement en forte croissance. Sous l effet de la croissance démographique et de la

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne

Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne Dans la perspective de la première conférence franco-allemande sur l énergie qui se tiendra le 2 juillet prochain à Paris 1, il paraît

Plus en détail

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique FORUM NUCLEAIRE BELGE POSITION PAPER 24 JUIN 2015 L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique La demande en électricité ne cesse d augmenter. Entre 1965 et

Plus en détail

World Energy Outlook. RÉSUMÉ French translation

World Energy Outlook. RÉSUMÉ French translation World Energy Outlook RÉSUMÉ French translation 2014 AGENCE INTERNATIONALE DE L ÉNERGIE L Agence internationale de l énergie (AIE) est un organe autonome institué en novembre 1974. Sa double mission est,

Plus en détail

Énergie et Mondialisation

Énergie et Mondialisation Énergie et Mondialisation Il est fréquent d affirmer que de nombreuses questions énergétiques ou environnementales ne peuvent être posées correctement qu au niveau mondial. Résolument ancré dans le réseau

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

Comment réduire les émissions de CO 2? Les réponses de l'ifp

Comment réduire les émissions de CO 2? Les réponses de l'ifp Septembre 2005 Comment réduire les émissions de CO 2? Les réponses de l'ifp L'IFP inscrit les travaux sur la réduction des émissions de CO 2 au cœur de ses programmes de recherche. La stratégie de l'ifp

Plus en détail

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière L'impact des biocarburants sur l'effet de serre Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière Auteur(s) : Etienne POITRAT, ADEME (Agence de l'environnement

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique.

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. Final le 08/10/2007 Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. - NOTE DETAILLEE - 1- Le contexte Le calcul du contenu

Plus en détail

DIVERSITÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES CLÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉSEAUX INDUSTRIELS ET COMMUNAUTAIRES AUTONOMES DU NORD

DIVERSITÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES CLÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉSEAUX INDUSTRIELS ET COMMUNAUTAIRES AUTONOMES DU NORD DIVERSITÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES CLÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉSEAUX INDUSTRIELS ET COMMUNAUTAIRES AUTONOMES DU NORD Désenclavement nordique du pétrole par un jumelage éolien - micrognl

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Cycles de séminaires en coopération entre Sciences Po CERI et EDF R&D. Equilibres et enjeux internationaux de l énergie

Cycles de séminaires en coopération entre Sciences Po CERI et EDF R&D. Equilibres et enjeux internationaux de l énergie 1 Cycles de séminaires en coopération entre Sciences Po CERI et EDF R&D Equilibres et enjeux internationaux de l énergie Séminaire 3 : The German Energiewende after the elections and before the EU-2030

Plus en détail

Édition Spéciale WORLD ENERGY INVESTMENT OUTLOOK RÉSUMÉ. French translation

Édition Spéciale WORLD ENERGY INVESTMENT OUTLOOK RÉSUMÉ. French translation Édition Spéciale WORLD ENERGY INVESTMENT OUTLOOK RÉSUMÉ French translation AGENCE INTERNATIONALE DE L ÉNERGIE L Agence internationale de l énergie (AIE) est un organe autonome institué en novembre 1974.

Plus en détail

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 1 L ÉVÉNEMENT 2014 : FORTE BAISSE DU PRIX DU BARIL Source : UFIP avec des données Reuters 2 1 Marchés

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

Évolutions récentes de l énergie aux États-Unis et leurs conséquences géostratégiques

Évolutions récentes de l énergie aux États-Unis et leurs conséquences géostratégiques Évolutions récentes de l énergie aux États-Unis et leurs conséquences géostratégiques Honoré LE LEUCH 1 Consultant pétrolier international, HLC Energies Depuis plus d un siècle, les Etats-Unis ont été

Plus en détail

Position du secteur électrique français

Position du secteur électrique français 16 novembre 2010 ENERGIE 2020 Position du secteur électrique français L UFE, Union Française de l Electricité, est l association professionnelle du secteur de l électricité. Elle représente les employeurs

Plus en détail

Conséquences macroéconomiques de la «sortie du nucléaire» : Evaluation des scénarios de l UFE à l aide du modèle NEMESIS.

Conséquences macroéconomiques de la «sortie du nucléaire» : Evaluation des scénarios de l UFE à l aide du modèle NEMESIS. Conséquences macroéconomiques de la «sortie du nucléaire» : Evaluation des scénarios de l UFE à l aide du modèle NEMESIS. Baptiste Boitier 1, Lionel Lemiale 2, Arnaud Fougeyrollas 3, Pierre Le Mouël 4

Plus en détail

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040 The Outlook for Energy: A View to 24 highlights Les Perspectives Énergétiques à l horizon 24 ExxonMobil vous présente dans ses Perspectives Énergétiques sa vision à long terme de notre avenir énergétique.

Plus en détail

Synthèse OBJECTIF DE L ÉTUDE

Synthèse OBJECTIF DE L ÉTUDE "Bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie du gaz naturel et du mazout comme combustible pour le chauffage domestique" Synthèse I.1. OBJECTIF DE L ÉTUDE Il

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

L'énergie en Europe. Quelles questions se posent?

L'énergie en Europe. Quelles questions se posent? L'énergie en Europe Quelles questions se posent? Le modèle de développement européen d'après la Seconde Guerre mondiale a été fondé sur l'utilisation d'une énergie bon marché, sans grande considération

Plus en détail

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera?

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co Des options environnementales, énergétiques, économiques majeures La France fait face à cinq options environnementales,

Plus en détail

Questions fréquemment posées au sujet de la sortie du nucléaire en Allemagne

Questions fréquemment posées au sujet de la sortie du nucléaire en Allemagne Traduction Questions fréquemment posées au sujet de la sortie du nucléaire en Allemagne Pour quelles raisons décisives le gouvernement fédéral veut-il sortir complètement du nucléaire d ici à 2022? Décisif

Plus en détail

Energy Climate and Change

Energy Climate and Change Energy Climate and Change World Energy Outlook Special Report RÉSUMÉ French translation AGENCE INTERNATIONALE DE L ÉNERGIE L Agence internationale de l énergie (AIE) est un organe autonome institué en

Plus en détail

Feuille de route du Caire "Les TIC et la durabilité de l'environnement"

Feuille de route du Caire Les TIC et la durabilité de l'environnement Ministère d'etat pour les affaires environnementales Ministère des communications et des technologies de l'information Cinquième colloque de l'uit "Les TIC, l'environnement et les changements climatiques"

Plus en détail

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch bom / Forum Business VS / 25 oct. 2011 Sortir du nucléaire 1 Nucléaire : on parle de quoi? 0.90 0.80 Energies primaires

Plus en détail

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Ce document illustrera comment cette réussite est arrivée, il est composé des parties suivantes : 1. Qu'est

Plus en détail

ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES ENERGIE. les cinquante prochaines années

ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES ENERGIE. les cinquante prochaines années ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES ENERGIE les cinquante prochaines années Énergie : Les cinquante prochaines années ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES

Plus en détail

WORLD ENERGY OUTLOOK RÉSUMÉ

WORLD ENERGY OUTLOOK RÉSUMÉ WORLD ENERGY 2 0 11 OUTLOOK RÉSUMÉ WORLD ENERGY 2 0 11 OUTLOOK RÉSUMÉ French translation AGENCE INTERNATIONALE DE L ÉNERGIE L Agence internationale de l énergie (AIE) est un organe autonome institué en

Plus en détail

Les Ressources énergétiques

Les Ressources énergétiques AGIR : Défis du XXIème siècle Chapitre 17 Partie : Convertir l énergie et économiser les ressources Compétences attendues : - Recueillir et exploiter des informations pour identifier des problématiques

Plus en détail

Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I

Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I CLUB DE NICE 5/12/2012 Le gaz naturel dans l Union Européenne

Plus en détail

L Allemagne championne des énergies propres?

L Allemagne championne des énergies propres? L Allemagne championne des énergies propres? La chancelière allemande a tranché, l Allemagne sera la première grande puissance industrielle européenne à sortir du nucléaire. Et ceci rapidement puisque

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

France-Allemagne : Une coopération énergétique nécessaire. Les caractéristiques électriques des deux pays et les défis communs

France-Allemagne : Une coopération énergétique nécessaire. Les caractéristiques électriques des deux pays et les défis communs France-Allemagne : Une coopération énergétique nécessaire Les caractéristiques électriques des deux pays et les défis communs Paris, 19 Juin 2014 1 1 Evolution de la consommation finale d électricité Dans

Plus en détail

Débat public pour un stockage de gaz à Pouillon et de conduites d'eau salée jusqu'à la mer.

Débat public pour un stockage de gaz à Pouillon et de conduites d'eau salée jusqu'à la mer. Débat public pour un stockage de gaz à Pouillon et de conduites d'eau salée jusqu'à la mer. Comme le dit fort justement la plaquette de présentation : n'est encore tranché." "...rien Introduction. Nous

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

César Kapseu, Noël Djongyang, George Elambo Nkeng, Maturin Petsoko, Daniel Ayuk Mbi Egbe ENERGIES RENOUVELABLES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE

César Kapseu, Noël Djongyang, George Elambo Nkeng, Maturin Petsoko, Daniel Ayuk Mbi Egbe ENERGIES RENOUVELABLES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE César Kapseu, Noël Djongyang, George Elambo Nkeng, Maturin Petsoko, Daniel Ayuk Mbi Egbe ENERGIES RENOUVELABLES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE Préface de Jacques Famé Ndongo Postface de Samuel Domngang L'rf'armattan

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

2. Quel a été l'événement majoritairement responsable d'un développement massif de la technologie éolienne?

2. Quel a été l'événement majoritairement responsable d'un développement massif de la technologie éolienne? 1. Décrire rapidement l'origine de l'exploitation de l'énergie du vent. Les premières éoliennes datent de 200 ans avant JC ressemblant à des roues à aubes et utilisées principalement pour écraser les céréales.

Plus en détail

Brevets et énergies propres : combler l écart entre données et politiques Résumé du rapport ICTSD. United Nations Environment Programme

Brevets et énergies propres : combler l écart entre données et politiques Résumé du rapport ICTSD. United Nations Environment Programme Brevets et énergies propres : combler l écart entre données et politiques Résumé du rapport ICTSD United Nations Environment Programme 1 Des copies, en anglais, du rapport intégral peuvent être obtenues

Plus en détail

La Belgique peut sortir du nucléaire plus vite que prévu!

La Belgique peut sortir du nucléaire plus vite que prévu! La Belgique peut sortir du nucléaire plus vite que prévu! Analyse pour l APERe rédigée par Daniel Comblin, Président du conseil d administration de l APERe Version du 2/12/213 En janvier 23, le Parlement

Plus en détail

Efficacité énergétique. Conférence Green Univers Le 13 octobre 2011

Efficacité énergétique. Conférence Green Univers Le 13 octobre 2011 Efficacité énergétique Conférence Green Univers Le 13 octobre 2011 Plan Une vision globale de la consommation d'énergie des entreprises Les pays leaders et les grandes décisions en faveur des entreprises

Plus en détail

IFP School. www.ifp-school.com. S'ouvrir de nouveaux horizons. École d'application dans les domaines de l'énergie et des motorisations

IFP School. www.ifp-school.com. S'ouvrir de nouveaux horizons. École d'application dans les domaines de l'énergie et des motorisations IFP School S'ouvrir de nouveaux horizons École d'application dans les domaines de l'énergie et des motorisations www.ifp-school.com Transition énergétique demande énergétique mondiale : mieux utiliser

Plus en détail

Energie 2030. Quelles options pour le Maroc?

Energie 2030. Quelles options pour le Maroc? Energie 2030 Quelles options pour le Maroc? PRÉSENTATION Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi et dans le cadre d une approche rénovée de la planification du développement économique et social du

Plus en détail

UNE REFLEXION PREALBLE

UNE REFLEXION PREALBLE UNE REFLEXION PREALBLE NOUS N AVONS JAMAIS ETE AUSSI RICHES IL N Y A JAMAIS EU AUTANT DE PAUVRES QUI GERE LA REPARTITION? 1 ÉNERGIE ET TRANSITION Comprendre la situation est facile Ce qu il faut faire

Plus en détail

Conférence Enjeux énergétiques et Développement durable (3.12.14)

Conférence Enjeux énergétiques et Développement durable (3.12.14) Conférence Enjeux énergétiques et Développement durable (3.12.14) La conférence Enjeux énergétiques et Développement durable est organisée et réalisée par Junium Diffusion. Elle s articule en 3 parties

Plus en détail

«France-Allemagne, une convergence énergétique est-elle possible?»

«France-Allemagne, une convergence énergétique est-elle possible?» Compte-rendu de la soirée débat du 29 juin 2011 au Collège des Bernardins «France-Allemagne, une convergence énergétique est-elle possible?» Ouverture : Hervé de VAUBLANC, Secrétaire général du Collège

Plus en détail

La FSESP se félicite de l'occasion qui lui est donnée d'apporter sa contribution au débat et de suggérer certains changements.

La FSESP se félicite de l'occasion qui lui est donnée d'apporter sa contribution au débat et de suggérer certains changements. EUROPEAN FEDERATION OF PUBLIC SERVICE UNIONS RUE ROYALE 45 1000 BRUSSELS TEL: 32 2 250 10 80 FAX : 32 2 250 10 99 E-MAIL : EPSU@EPSU.ORG Position de principe de la FSESP sur la proposition de la Commission

Plus en détail

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1 Affaires étrangè et Commerce International Canada Le Bureau de l économiste en chef Série de papiers analytiques L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada

Plus en détail

La fin (annoncée) des énergies fossiles

La fin (annoncée) des énergies fossiles La fin (annoncée) des énergies fossiles Consommation annuelle et prévisions Pétrole, la production et la demande Avantages et utilisation du pétrole Réserves mondiales de pétrole et gaz naturel La fin

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

Points de repère n 4 8ème session du Forum économique et financier franco-vietnamien. Assistance Technique France. 17-18 novembre 2009 à Ha Long

Points de repère n 4 8ème session du Forum économique et financier franco-vietnamien. Assistance Technique France. 17-18 novembre 2009 à Ha Long Points de repère n 4 8ème session du Forum économique et financier franco-vietnamien Assistance Technique France public experts in economics & finan La politique vietnamienne de l énergie dans une stratégie

Plus en détail

LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE

LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE MARDI 15 OCTOBRE 2013 DOSSIER DE PRESSE CONTACTS PRESSE POUR EN SAVOIR PLUS Jeanne DEPERROIS 03 83 92 89 71 06 28 92 26 20 jeanne.deperrois@rte-france.com

Plus en détail

SCIENCES TECHNOLOGIES

SCIENCES TECHNOLOGIES R essources MICHEL WAUTELET SCIENCES TECHNOLOGIES et SOCIÉTÉ Questions et réponses pour illustrer les cours de sciences De Boeck Introduction générale 5 Sciences, technologies, société 1. Quels sont les

Plus en détail

Interview Experts des ONG de l'alliance pour la Planète

Interview Experts des ONG de l'alliance pour la Planète Interview Experts des ONG de l'alliance pour la Planète INTERVIEW APPA Nord-Pas de Calais www.appanpc.fr 1 Document APPA Nord-Pas de Calais 2007 www.appanpc.fr Interviews d'experts des ONG de l'alliance

Plus en détail

Financement des investissements en faveur du développement des énergies renouvelables

Financement des investissements en faveur du développement des énergies renouvelables Financement des investissements en faveur du développement des énergies renouvelables *** Appel à projets en direction des établissements bancaires : le prêt «Energies renouvelables en Poitou-Charentes»

Plus en détail

Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 2012

Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 2012 Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 212 Sommaire Maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. La rénovation du parc existant, élément clé des enjeux

Plus en détail

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Avec plus de 50 ans d expérience dans le secteur gazier, eni est l un des premiers opérateurs de gaz naturel en Europe, où elle

Plus en détail

Suivi des émissions de gaz à effet serre causées par l'achat d'électricité

Suivi des émissions de gaz à effet serre causées par l'achat d'électricité Suivi des émissions de gaz à effet serre causées par l'achat d'électricité Un résumé du Guide Scope 2 du Greenhouse Gas Protocol Rédigé par le Secrétariat EKOénergie, janvier 2015 Ce résumé existe en plusieurs

Plus en détail

Réalisation. Diffusion

Réalisation. Diffusion Édition 2004 Édition 2004 Réalisation Cette publication a été préparée par la Direction des politiques et des technologies de l énergie, Secteur de l énergie et des changements climatiques, ministère

Plus en détail

En route vers la troisième révolution industrielle!

En route vers la troisième révolution industrielle! En route vers la troisième révolution industrielle! Transition énergétique, Smart Home, Smart Buildings, Smart Cities Quelle place, quel positionnement, quel avenir pour votre entreprise?... Les Spécialistes

Plus en détail

Politique énergétique 2016-2025. Tendances mondiales et continentales

Politique énergétique 2016-2025. Tendances mondiales et continentales Politique énergétique 2016-2025 Tendances mondiales et continentales Gouvernement du Québec Ministère de l Énergie et des Ressources naturelles Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec,

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

L'ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE

L'ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE L'ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE L'énergie solaire photovoltaïque : les filières, les marchés, les perspectives 1. PRÉAMBULE SUR L'ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE L'énergie solaire est disponible partout

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

La guerre de l énergie n est pas une fatalité

La guerre de l énergie n est pas une fatalité Mission parlementaire d information de la commission des Affaires étrangères «Energie et géopolitique» La guerre de l énergie n est pas une fatalité RÉSUMÉ DU RAPPORT Nous savons depuis fort longtemps

Plus en détail

Définir la transition énergétique, décrypter un «consensus ambigu» Aurélien Evrard Université Paris 3 ICEE / Sciences Po CEE

Définir la transition énergétique, décrypter un «consensus ambigu» Aurélien Evrard Université Paris 3 ICEE / Sciences Po CEE Définir la transition énergétique, décrypter un «consensus ambigu» Une comparaison franco-allemande Aurélien Evrard Université Paris 3 ICEE / Sciences Po CEE Congrès de l ACFAS, Montréal, 14-15 mai 2014

Plus en détail

LA CONSOMMATION D ENERGIE EN ALLEMAGNE ET EN FRANCE : UNE COMPARAISON INSTRUCTIVE

LA CONSOMMATION D ENERGIE EN ALLEMAGNE ET EN FRANCE : UNE COMPARAISON INSTRUCTIVE LA CONSOMMATION D ENERGIE EN ALLEMAGNE ET EN FRANCE : UNE COMPARAISON INSTRUCTIVE Bernard LAPONCHE 18 mai 2011 www.global-chance.org LA CONSOMMATION D ENERGIE EN ALLEMAGNE ET EN FRANCE UNE COMPARAISON

Plus en détail

Définir le collectif : retour d expérience du G20 sur la sécurité alimentaire

Définir le collectif : retour d expérience du G20 sur la sécurité alimentaire Pierre Jacquet Pierre Jacquet est chef économiste de l Agence Française de Développement (AFD). Il est membre du Conseil économique pour le développement durable (CEDD). Définir le collectif : retour d

Plus en détail

Transition énergétique : l expérience de l Allemagne

Transition énergétique : l expérience de l Allemagne Transition énergétique : l expérience de l Allemagne Une analyse de l APERe, rédigée par Jean Cech et Christophe Haveaux Version du 07/03/2013 1. L expérience de l Allemagne 1.1. Quelles leçons tirer de

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional Avril 2013 En 2011, pour la première fois, la Commission européenne parle d une

Plus en détail

Électricité 2030 QUELS CHOIX POUR LA FRANCE. Étude réalisée par l UFE avec le concours du cabinet Estin&Co

Électricité 2030 QUELS CHOIX POUR LA FRANCE. Étude réalisée par l UFE avec le concours du cabinet Estin&Co Électricité 2030? QUELS CHOIX POUR LA FRANCE Étude réalisée par l UFE avec le concours du cabinet Estin&Co Erratum Page 11 Synthèse de l évolution de la consommation en énergie : SCÉNARIOS D ÉVOLUTION

Plus en détail

Lutter contre l accumulation des gaz à effet de serre

Lutter contre l accumulation des gaz à effet de serre 056-061 Gires 29/10/08 11:00 Page 56 ÉNERGIE ET MATÉRIAUX : QUELQUES NOUVEAUX REGARDS Le captage et le stockage géologique de CO 2 : une des solutions pour lutter contre le changement climatique L utilisation

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

Les instruments économiques de protection de l environnement. Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr. Sorbonne Université

Les instruments économiques de protection de l environnement. Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr. Sorbonne Université Les instruments économiques de protection de l environnement Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr Sorbonne Université 1. Introduction 2 «Command and control» Cette approche s appuie sur des

Plus en détail

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre Perspectives des marchés des matières premières de l alimentation animale Analyse prospective des écarts de prix de l aliment porcin dans l UE, aux Etats-Unis et au Les variations des prix des matières

Plus en détail