Transformations nucléaires

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Transformations nucléaires"

Transcription

1 Transformations nucléaires Stabilité et instabilité des noyaux : Le noyau d un atome associé à un élément est représenté par le symbole A : nombre de masse = nombre de nucléons (protons + neutrons) Z : numéro atomique = nombre de protons Deux noyaux isotopes ont le même nombre de protons mais un nombre de neutrons diférents. Un noyau radioactf est capable de se désintégrer spontanément en un autre noyau en émetant une partcule. Un noyau est instable si : - il est trop lourd - il possède trop de neutrons par rapport aux protons - il possède trop de protons par rapport aux neutrons Diagramme N, Z (de Segré) : Pour connaitre la stabilité des diférents noyaux atomiques, on trace un diagramme qui représente N = (A -Z) en foncton de Z. On peut dégager deux tendances : - pour A < 20, pratquement tous les noyaux stables vérifent la relaton Z = N - pour A > 20, les noyaux stables ont un excès de proton c'est-à-dire que N > Z Nature de la radioactvité : Lors d une réacton nucléaire, un noyau père se désintègre en un noyau fls et émet une partcule. Lois de Soddy : Lors d une réacton nucléaire, il y a conservaton de la charge électrique et du nombre de nucléons. Radioactvité α (noyau trop gros) : Emission d un noyau d hélium appelé partcule α. Radioactvité β - (trop de neutrons) : Emission d un électron appelé partcule β -.

2 Radioactvité β + (trop de protons) : Emission d un positon appelé partcule β +. Désexcitaton γ : A la suite d une désintégraton α ou β, le noyau fls Y peut être dans un état plus énergétque que son état fondamentalement stable. Il se trouve alors dans un état di «excité» noté. Il va alors se désexcité en perdant de l énergie sous forme d un rayonnement γ. γ Caractère aléatoire d une désintégraton radioactve : La radioactvité est un phénomène aléatoire : il ne semble pas possible de prévoir à l avance la date de la désintégraton d un noyau, ni de modifer les caractéristques de ce phénomène. Cela ne sert donc à rien d étudier l évoluton d un échantllon radioactf d un point de vue microscopique ; il faut avoir une approche statstque. Actvité d une source : L actvité d une source est le nombre de désintégraton qu elle produit par seconde : ( : moyenne du nombre de désintégraton enregistrées, [ ] = Ø). Si est très pett, on peut écrire : (N : nombre de noyaux radioactfs de l échantllon à un instant t, [N] = Ø). On peut aussi écrire la relaton suivante : A = λn (λ : constante radioactve du noyau, [λ] = s) L actvité A d une source s exprime en s -1 = Bq (Becquerel). Loi de décroissance radioactve : avec le nombre de noyaux initalement présents. Temps de demi-vie : Le temps de demi-vie t 1/2 d un échantllon est la durée nécessaire pour que STATISTIQUEMENT la moité des noyaux de l échantllon soit désintégré. Au bout de t 1/2, il reste noyaux radioactfs. On peut calculer t 1/2 suivant la relaton :. Constante de temps τ :. Pour déterminer graphiquement τ, on trace la tangente à l origine. Celleci coupe l axe des abscisses en τ. À t = τ :.

3 Efets biologiques de la radioactvité : L acton sur les tssus dépend : - du nombre de partcules reçues - de l énergie et de la nature des partcules - de la nature des tssus - du fractonnement de la dose reçue Lorsqu un organisme est soumis à un rayonnement inhabituel (radiothérapie, ), il est irradié. Lorsqu un organisme absorbe un échantllon radioactf, il est contaminé. Dataton au carbone 14 : On pose deux hypothèses : - la teneur en est identque dans les matères vivantes actuelles et dans celles de l époque de l échantllon - la répartton du dans l organisme est homogène Un organisme vivant a la même teneur en que l atmosphère. A sa mort, le n est plus renouvelé et son taux décroit car il se désintègre. On peut dater la mort de l organisme en mesurant l actvité de l échantllon selon la relaton :. Energie et masse d un noyau : Défaut de masse : = m après - m avant. Le défaut de masse est à l origine de l énergie libérée lors d une réacton nucléaire. L unité de masse atomique est noté u : 1 u = 1, kg En 1905, Einstein a défnit le principe d équivalence : toute perte de masse s accompagne de libératon d énergie : (c : célérité de la lumière dans le vide = m.s -1, : variaton de masse, [ ] = kg ; : variaton d énergie (J) ; [ ] = J). On peut aussi exprime l énergie en électronvolt (ev) : 1 ev = 1, J. Si m après m avant alors donc : il y a une libératon d énergie.

4 Si m après m avant alors donc : il faut fournir de l énergie. Energie de liaison d un noyau : L énergie de liaison est l énergie libérée par la formaton d un noyau au repos à partr de ses nucléons séparés, au repos. avec L énergie de liaison par nucléon est égale à. Plus l énergie de liaison par nucléon est importante, plus le noyau est stable. La courbe d Aston permet de rechercher la stabilité d un noyau : - les noyaux les plus stables sont en bas de la courbe - les noyaux les plus lourds peuvent se briser pour former des noyaux plus légers et plus stables : fssion - les noyaux les plus légers peuvent fusionner pour donner un noyau plus lourd et plus stable : fusion Fission nucléaire : Une fssion nucléaire est une réacton provoquée dans laquelle un noyau lourd éclate généralement en deux noyaux plus légers sous l impact d un neutron lent. Cete réacton libère de l énergie. Les produits de la fssion nucléaire sont radioactfs : certains ont un t 1/2 très long ce qui rend difcile leur geston. Les neutrons produits peuvent à leur tour casses des noyaux : c est une réacton en chaîne. Une fssion nucléaire peut-être : - non contrôlée : bombe A - contrôlée : centrale de producton d électricité Fusion nucléaire :

5 Une fusion nucléaire est une réacton provoquée au cours de laquelle deux noyaux légers fusionnent pour former un noyau plus lourd. Cete réacton libère de l énergie. Les produits de la fusion nucléaire ne sont pas radioactfs. Une fusion nucléaire peut-être : - non contrôlée : bombe H - contrôlée : ITER (producton d électricité)

Transformations nucléaires

Transformations nucléaires I Introduction Activité p286 du livre Transformations nucléaires II Les transformations nucléaires II.a Définition La désintégration radioactive d un noyau est une transformation nucléaire particulière

Plus en détail

Équivalence masse-énergie

Équivalence masse-énergie CHPITRE 5 NOYUX, MSSE ET ÉNERGIE Équivalence masse-énergie. Équivalence masse-énergie Einstein a montré que la masse constitue une forme d énergie appelée énergie de masse. La relation entre la masse (en

Plus en détail

La physique nucléaire et ses applications

La physique nucléaire et ses applications La physique nucléaire et ses applications I. Rappels et compléments sur les noyaux. Sa constitution La représentation symbolique d'un noyau est, dans laquelle : o X est le symbole du noyau et par extension

Plus en détail

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Physique Chapitre 4 Masse, énergie, et transformations nucléaires DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Date :. Le 28 juin 2005, le site de Cadarache (dans les bouches du Rhône)

Plus en détail

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE CP7 MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE 1 ) Relation d'équivalence entre la masse et l'énergie -énergie de liaison 2 ) Une unité d énergie mieux adaptée 3 ) application 4

Plus en détail

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Connaissances et savoir-faire exigibles : () () (3) () (5) (6) (7) (8) Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. Définir et calculer l énergie

Plus en détail

Noyaux Masse - Energie

Noyaux Masse - Energie Noyaux Masse - Energie Masse et Energie. 1. Quelle relation Einstein établit-il entre la masse et l énergie? Préciser les unités. C = 2. Compléter le tableau : 3. Défaut de masse a) Choisir un noyau dans

Plus en détail

Chapitre 6. Réactions nucléaires. 6.1 Généralités. 6.1.1 Définitions. 6.1.2 Lois de conservation

Chapitre 6. Réactions nucléaires. 6.1 Généralités. 6.1.1 Définitions. 6.1.2 Lois de conservation Chapitre 6 Réactions nucléaires 6.1 Généralités 6.1.1 Définitions Un atome est constitué d électrons et d un noyau, lui-même constitué de nucléons (protons et neutrons). Le nombre de masse, noté, est le

Plus en détail

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX T ale S Introduction : Une réaction nucléaire est Une réaction nucléaire provoquée est L'unité de masse atomique est une unité permettant de manipuler aisément

Plus en détail

Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale"

Stage : Développer les compétences de la 5ème à la Terminale Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale" Session 2014-2015 Documents produits pendant le stage, les 06 et 07 novembre 2014 à FLERS Adapté par Christian AYMA et Vanessa YEQUEL d après

Plus en détail

C - LES REACTIONS NUCLEAIRES

C - LES REACTIONS NUCLEAIRES C - LES RECTIONS NUCLEIRES Toute réaction nucléaire met en jeu la transformation spontanée ou provoquée de noyaux atomiques. C - I EQUIVLENCE MSSE ENERGIE I - 1 MISE EN EVIDENCE Les ondes électromagnétiques

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Suite énoncé des exos du Chapitre 14 : Noyaux-masse-énergie I. Fission nucléaire induite (provoquée)

Plus en détail

DM n o 5 TS1 2011 La fusion : énergie des étoiles, énergie d avenir. 1 Fusion dans le Soleil

DM n o 5 TS1 2011 La fusion : énergie des étoiles, énergie d avenir. 1 Fusion dans le Soleil DM n o 5 TS1 11 La fusion : énergie des étoiles, énergie d avenir 1 Fusion dans le Soleil 1.1 Le Soleil Les premiers scientifiques à s interroger sur l origine de l énergie du Soleil furent W. Thomson

Plus en détail

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC TECHNO

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC TECHNO NOM et Prénom de l élève : COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC TECHNO ① LA STRUCTURE DE L ATOME ② LES TRANSFORMATIONS NUCLÉAIRES ③ LA PÉRIODE RADIOACTIVE OU DEMI-VIE ④ MASSE ET ÉNERGIE OBJECTIFS

Plus en détail

A. Énergie nucléaire 1. Fission nucléaire 2. Fusion nucléaire 3. La centrale nucléaire

A. Énergie nucléaire 1. Fission nucléaire 2. Fusion nucléaire 3. La centrale nucléaire Énergie Table des A. Énergie 1. 2. 3. La centrale Énergie Table des Pour ce chapitre du cours il vous faut à peu près 90 minutes. A la fin de ce chapitre, vous pouvez : -distinguer entre fission et fusion.

Plus en détail

Nom :.. Prénom :.. Classe :.

Nom :.. Prénom :.. Classe :. ① OBJECTIFS Connaître la composition d un noyau. Définir un isotope 1- Les constituants de l atome Un atome est constitué d une partie centrale (le noyau), de charge positive, autour duquel gravitent des

Plus en détail

Production d électricité

Production d électricité énergie 1. Quelques rappels : puissance = durée Unité de la puissance : W (watt) Unité de l énergie : J (joule) Unité de la durée : s (seconde) Autres unités possibles : Production d électricité - la puissance

Plus en détail

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Elisabeth Vangioni Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 Une calculatrice, une règle et du papier quadrillé sont nécessaires au bon fonctionnement

Plus en détail

Chap 2 : Noyaux, masse, énergie.

Chap 2 : Noyaux, masse, énergie. Physique. Partie 2 : Transformations nucléaires. Dans le chapitre précédent, nous avons étudié les réactions nucléaires spontanées (radioactivité). Dans ce nouveau chapitre, après avoir abordé le problème

Plus en détail

PARTIE B : TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES

PARTIE B : TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES PARTIE B : TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES (1) Chapitre 4 : Radioactivité, décroissance radioactive Pré requis : La structure de l atome et de son noyau vue en nde et en 1 ère S (composition, ordre de grandeur

Plus en détail

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre)

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) 1. A la découverte de la radioactivité. Un noyau père radioactif est un noyau INSTABLE. Il se transforme en un noyau fils STABLE

Plus en détail

Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission

Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1re B et C 11 Réactions nucléaires, radioactivité et fission 129 Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1. Définitions a) Nucléides (= noyaux atomiques) Les nucléides renferment les

Plus en détail

3 Charges électriques

3 Charges électriques 3 Charges électriques 3.1 Electrisation par frottement Expérience : Frottons un bâton d ébonite avec un morceau de peau de chat. Approchonsle de petits bouts de papier. On observe que les bouts de papier

Plus en détail

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 Lycée Galilée Gennevilliers L'énergie nucléaire : fusion et fission chap. 6 JALLU Laurent I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 II. Équivalence masse-énergie... 3 Bilan de masse de la

Plus en détail

TS Physique Histoire de noyaux Exercice résolu

TS Physique Histoire de noyaux Exercice résolu P a g e 1 TS Physique Exercice résolu Enoncé Remarque : les deux premières parties sont indépendantes. A. Première partie : temps de demi-vie Le thorium 23 Th est utilisé dans la datation des coraux et

Plus en détail

première S 1S7 Géothermie

première S 1S7 Géothermie FICHE 1 Fiche à destination des enseignants Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus du programme de première S Radioactivité naturelle et artificielle. Activité. Lois de conservation

Plus en détail

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique Energie nucléaire Quelques éléments de physique Comment produire 1 GW électrique Nucléaire (rendement 33%) Thermique (38%) Hydraulique (85%) Solaire (10%) Vent : 27t d uranium par an : 170 t de fuel par

Plus en détail

1 ère S / PHYSIQUE-CHIMIE

1 ère S / PHYSIQUE-CHIMIE 1 ère S / PHYSIQUE-CHIMIE COMPRENDRE, LOIS ET MODELES Chapitre 8 : Radioactivité et réactions nucléaires I. Introduction et rappels Il faut maîtriser le cours de seconde : le modèle de l atome! Isotopes

Plus en détail

Chapitre 8 : la radioactivité et les transformations nucléaires

Chapitre 8 : la radioactivité et les transformations nucléaires Chapitre 8 : la radioactivité et les transformations nucléaires I Stabilité et instabilité des noyaux Rappels sur le noyau : nombre de nucléons : nombre de masse X : nombre de protons : numéro atomique

Plus en détail

Eléments de Physique Nucléaire

Eléments de Physique Nucléaire Eléments de Physique Nucléaire 1 SOMMAIRE Chapitre I : Caractéristiques générales du Noyau Chapitre II : Énergie de liaison du Noyau Chapitre III : Transformations radioactives Chapitre IV : Réactions

Plus en détail

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Correction. Elisabeth Vangioni. Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Correction. Elisabeth Vangioni. Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Correction Elisabeth Vangioni Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 I. La source d énergie du Soleil : calcul de son temps de vie. Question

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

Cours n 11 : Radioactivité et nucléaire

Cours n 11 : Radioactivité et nucléaire Cours n 11 : Radioactivité et nucléaire 1) Le noyau atomique 1.1) Structure 1.1.1) Structure de la matière La matière est constituée de molécules ou d atomes pour les corps simples. Ces molécules sont

Plus en détail

Complément : les gaz à effet de serre (GES)

Complément : les gaz à effet de serre (GES) Complément : les gaz à effet de serre (GES) n appel «gaz à effet de serre» un gaz dont les molécules absorbent une partie du spectre du rayonnement solaire réfléchi (dans le domaine des infrarouges) Pour

Plus en détail

Thème 3 : L énergie et ses transferts / CHAP2.

Thème 3 : L énergie et ses transferts / CHAP2. Thème 3 : L énergie et ses transferts / CHAP2 http://www.kasuku.ch/pdf/monde_etrange_atomes/fr_monde_etrange_atomes.pdf Atomes isotopes 238 92U 235 92U protons 92 92 neutrons 146 143 Ces deux noyaux sont

Plus en détail

1ES Février 2013 Corrigé

1ES Février 2013 Corrigé 1ES Février 213 Corrigé Exercice 1 Le tableau ci-dessous renseigne sur les besoins en eau dans le monde : Population mondiale (Milliards d habitants) Volume moyen par habitant ( ) 195 2,5 4 1 197 3,6 5

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE LA THERMOCHIMIE TABLE DES MATIERES

AIDE-MÉMOIRE LA THERMOCHIMIE TABLE DES MATIERES Collège Voltaire, 2014-2015 AIDE-MÉMOIRE LA THERMOCHIMIE http://dcpe.net/poii/sites/default/files/cours%20et%20ex/cours-ch2-thermo.pdf TABLE DES MATIERES 3.A. Introduction...2 3.B. Chaleur...3 3.C. Variation

Plus en détail

MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES

MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES CHAPITRE P6 MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) ÉQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE I.1. L unité de masse atomique I.2. L énigme de la masse manquante I.3. Équivalence masse-énergie : relation d EINSTEIN I.4.

Plus en détail

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Nature de l activité : Réaliser 3 types de productions écrites (réécriture de notes, production d une synthèse de documents, production d une argumentation)

Plus en détail

MODULE 1. Performances-seuils. Résistance interne (générateur). Pertes par effet Joule. Pertes en ligne.

MODULE 1. Performances-seuils. Résistance interne (générateur). Pertes par effet Joule. Pertes en ligne. MODUL 1 MODUL 1. ésistance interne (générateur). Pertes par effet Joule. Pertes en ligne. Performances-seuils. L élève sera capable 1. d expliquer l effet qu occasionne la résistance interne d une source

Plus en détail

nous pouvons calculer l intérêt obtenu par ce capital au bout d un an (n =1). 1an

nous pouvons calculer l intérêt obtenu par ce capital au bout d un an (n =1). 1an Chapitre IV : Les intérêts composés I. Généralités et définition Avec les intérêts composés, nous abordons les mathématiques financières de moyen et long terme. Pour gérer les comptes de moyen et long

Plus en détail

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015 Energie Nucléaire Principes, Applications & Enjeux 6 ème - 2014/2015 Quelques constats Le belge consomme 3 fois plus d énergie que le terrien moyen; (0,56% de la consommation mondiale pour 0,17% de la

Plus en détail

La radioactivité. Classification périodique selon Mendeleïev. Introduction :

La radioactivité. Classification périodique selon Mendeleïev. Introduction : La radioactivité Introduction : Les réactions chimiques font changer la structure électronique de l atome. Les réactions nucléaires quant à elles altèrent directement la structure du noyau de l atome.

Plus en détail

TD : Radioactivité et réactions nucléaires

TD : Radioactivité et réactions nucléaires Première S Thème : Observer _ chap.2 TD : Radioactivité et réactions nucléaires Exercice 1 : Equations de désintégrations 28 1. 13Al 28 1Si 91 2Mo 91 1Nb 238 92U 17 6Pd 218 8Po 26 83Bi 23 9Th 17 Ag 7 21

Plus en détail

REACTIONS NUCLEAIRES SPONTANEES

REACTIONS NUCLEAIRES SPONTANEES Composition du noyau : Z est le n atomique (nb. de protons) A est le nombre de masse (nb de nucléons) (A-Z) est donc le nombre de neutrons X est le symbole de l élément u : unité de masse atomique =.66.

Plus en détail

I/ Le principe de la datation absolue est basé sur la décroissance radioactive de certains éléments chimiques : (doc2 page 172)

I/ Le principe de la datation absolue est basé sur la décroissance radioactive de certains éléments chimiques : (doc2 page 172) B. La datation absolue, en donnant accès à l âge des roches et des fossiles permet de mesurer les durées des phénomènes géologiques. Elle permet aussi de situer dans le temps l échelle relative des temps

Plus en détail

Chapitre 8 : la radioactivité et les transformations nucléaires

Chapitre 8 : la radioactivité et les transformations nucléaires Chapitre 8 : la radioactivité et les transformations nucléaires I Stabilité et instabilité des noyaux Rappels sur le noyau : nombre de nucléons : nombre de masse : nombre de protons : numéro atomique ou

Plus en détail

Méthodes géophysiques et géochimiques

Méthodes géophysiques et géochimiques Méthodes géophysiques et géochimiques 1.3. TD Introduction Il y a 4.567 milliards d années (Ga), au moment où le nuage de gaz et de poussière qui va constituer le système solaire s effondre sur lui même,

Plus en détail

2. Les exponentielles

2. Les exponentielles - 1 - Les eponentielles. Les eponentielles.1 Introduction et définitions Eemple 1 : On veut faire un élevage de souris. Pour cela on achète 1 souris grises, souris blanches et 1 souris brunes. Les souris

Plus en détail

À partir du document : La décroissance radioactive, une maladie génétique des atomes

À partir du document : La décroissance radioactive, une maladie génétique des atomes Chapitre II RADIOACTIVITE & REACTIONS NUCLEAIRES NOTIONS ET CONTENUS Cohésion du noyau, stabilité. Radioactivité naturelle et artificielle. Activité. Réactions de fission et de fusion. Lois de conservation

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES. Les tables et calculatrices réglementaires sont autorisées.

SCIENCES PHYSIQUES. Les tables et calculatrices réglementaires sont autorisées. UNIVERSITÉ CHEIKH NT DIOP DE DKR /5 6 G 8 Durée : heures OFFICE DU BCCLURET Séries : S-S3 Coef. 8 Téléfax () 8 65 8 - Tél. : 8 95 9-8 65 8 Epreuve du er groupe SCIENCES PHYSIQUES Les tables et calculatrices

Plus en détail

Bien lire l énoncé 2 fois avant de continuer - Méthodes et/ou Explications Réponses. Antécédents d un nombre par une fonction

Bien lire l énoncé 2 fois avant de continuer - Méthodes et/ou Explications Réponses. Antécédents d un nombre par une fonction Antécédents d un nombre par une fonction 1) Par lecture graphique Méthode / Explications : Pour déterminer le ou les antécédents d un nombre a donné, on trace la droite (d) d équation. On lit les abscisses

Plus en détail

Probabilités Loi exponentielle Exercices corrigés

Probabilités Loi exponentielle Exercices corrigés Probabilités Loi exponentielle Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : (cliquez sur l exercice pour un accès direct) Exercice 1 : densité de probabilité Exercice 2 : loi exponentielle de paramètre

Plus en détail

I- REACTION NUCLEAIRE SPONTANEES

I- REACTION NUCLEAIRE SPONTANEES PARTIE 2 COMPRENDRE LOI ET MODELE- COHESION ET TRANSFORMATION DE LA MATIERE- Chapitre 8 : la radioactivité p1/6 CHAPITRE 8 : RADIOACTIVITE et REACTIONS NUCLEAIRES I- REACTION NUCLEAIRE SPONTANEES 1- Rappels

Plus en détail

LA RADIOACTIVITE. Dr CHAKOURI M. 2013/2014

LA RADIOACTIVITE. Dr CHAKOURI M. 2013/2014 1 LA RADIOACTIVITE Dr CHAKOURI M. 2013/2014 2 OBJECTIFS Utiliser la loi de décroissance et loi de filiations radioactives Calculer l activité, période, constante radioactive. Convertir les unités en radioactivité.

Plus en détail

E, en J, énergie de masse du corps m, en kg, masse du corps c, en m s 1, célérité de la lumière dans le vide c = 2, m s 1 3, m s 1

E, en J, énergie de masse du corps m, en kg, masse du corps c, en m s 1, célérité de la lumière dans le vide c = 2, m s 1 3, m s 1 Chapitre : Noyaux, masse et énergie Chapitre : Noyaux, masse et énergie Objectifs : Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. Définir et calculer l énergie de liaison par nucléon.

Plus en détail

ATOME = NOYAU + NUAGE ÉLECTRONIQUE

ATOME = NOYAU + NUAGE ÉLECTRONIQUE 4. Physique nucléaire a) Introduction et définitions! caractéristiques de l atome!10-10 m!10-15 m ATOME = NOYAU + NUAGE ÉLECTRONIQUE A nucléons Avec : Z protons N neutrons Z électrons Z : nombre de charge

Plus en détail

Chapitre P4. I.1. Composition et symbole I.2. Dimensions et masse du noyau I.3. Isotopes I.4. Stabilité du noyau atomique ; diagramme de SEGRE

Chapitre P4. I.1. Composition et symbole I.2. Dimensions et masse du noyau I.3. Isotopes I.4. Stabilité du noyau atomique ; diagramme de SEGRE Chapitre P4 RADIOACTIVITÉ Historique I) LE NOYAU ATOMIQUE I.1. Composition et symbole I.2. Dimensions et masse du noyau I.3. Isotopes I.4. Stabilité du noyau atomique ; diagramme de SEGRE II) LA RADIOACTIVITE

Plus en détail

Terminale S Spécialité Cours : DIVISIBILITE ET CONGRUENCES DANS.

Terminale S Spécialité Cours : DIVISIBILITE ET CONGRUENCES DANS. A la fin de ce chapitre vous devez être capable de : connaître différents procédés pour établir une divisibilité : utilisation de la définition, utilisation d identités remarquables, disjonction des cas,

Plus en détail

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 3 : Dynamique SMPC1 Chapitre 3 : Dynamique du point matériel I Lois fondamentales de la dynamiques I.1)- Définitions Le Référentiel de Copernic: Le référentiel

Plus en détail

ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE THEME 1 : HISTOIRE DE LA MATIERE

ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE THEME 1 : HISTOIRE DE LA MATIERE ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQE THEME : HISTOIRE DE L MTIERE n niveau d organisation : les éléments chimiques Les noyaux des atomes de la centaine d éléments chimiques stables résultent de réactions nucléaires

Plus en détail

I Exercices I-1 1... I-1 2... I-1 3... I-2 4... I-2 5... I-2 6... I-2 7... I-3 8... I-3 9... I-4

I Exercices I-1 1... I-1 2... I-1 3... I-2 4... I-2 5... I-2 6... I-2 7... I-3 8... I-3 9... I-4 Chapitre Convexité TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre Convexité Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1................................................

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Chapitre 10 : Condensateur et circuit RC I. Notions de base en électricité : a) Courant électrique

Plus en détail

Réactions nucléaires PHYSIQUE

Réactions nucléaires PHYSIQUE PHYSIQUE Réactions nucléaires I) Introduction Détection à l aide d un compteur Les interactions au niveau de l atome ne sont plus suffisantes pour assurer la cohésion du noyau, il se désintègre. Un compteur

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

La lessive qui lave plus blanc que blanc

La lessive qui lave plus blanc que blanc La lessive qui lave plus blanc que blanc Antoine ÉLOI, antoine.eloi@ens.fr Vendredi 5 Mars 1 Intéraction Matière Rayonnement Le Rayonnement visible : Chaque couleur est caractérisée par une longueur d

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C2.2 : Analyser, vérifier une faisabilité Thème : S4 : Approche scientifique et technique des

Plus en détail

Ressources pour le lycée technologique

Ressources pour le lycée technologique éduscol Enseignement de mathématiques Classe de première STMG Ressources pour le lycée technologique Dérivation : Approximation affine et applications aux évolutions successives Contexte pédagogique Objectifs

Plus en détail

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 DS S THÈME OBSERVER/COHÉSION DE LA MATIÈRE/ Page / NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 a) Établir la formule de Lewis du cyanure d hydrogène Configurations électroniques

Plus en détail

Fonction polynôme du second degré : Forme canonique

Fonction polynôme du second degré : Forme canonique Fonction polynôme du second degré : Forme canonique I) Introduction. Soit g(x) = a(x - s)²+h. Toute fonction polynôme du second degré peut s écrire sous cette forme. Le passage de la forme développée à

Plus en détail

Ouverture au monde quantique

Ouverture au monde quantique Ouverture au monde quantique I Les forces newtoniennes Les forces d interaction gravitationnelle et électrostatique ont une propriété commune : leur 1 valeur est proportionnelle à, où r représente la distance

Plus en détail

5 >L énergie nucléaire: fusion et fission

5 >L énergie nucléaire: fusion et fission LA COLLECTION > 1 > L atome 2 > La radioactivité 3 > L homme et les rayonnements 4 > L énergie 6 > Le fonctionnement d un réacteur nucléaire 7 > Le cycle du combustible nucléaire 8 > La microélectronique

Plus en détail

LA RADIOACTIVITÉ. I Nature de la radioactivité II Courbe de décroissance radioactive III La radiothérapie

LA RADIOACTIVITÉ. I Nature de la radioactivité II Courbe de décroissance radioactive III La radiothérapie LA RADIOACTIVITÉ I Nature de la radioactivité II Courbe de décroissance radioactive III La radiothérapie I Nature de la radioactivité a- généralités. La radioactivité est un phénomène naturel qui peut

Plus en détail

La stabilité nucléaire

La stabilité nucléaire Synergie UM S4 Corrigé C3 4.1 La stabilité nucléaire Manuel, p. 120 1. Définissez les termes suivants. a) Stabilité nucléaire : La stabilité nucléaire est l état où les forces nucléaires au sein du noyau

Plus en détail

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat I. Utilisation de l énergie solaire dans l habitat. Activité 1 : Le potentiel énergétique du Soleil sur Terre. L un des enjeux énergétiques majeurs

Plus en détail

P17- REACTIONS NUCLEAIRES

P17- REACTIONS NUCLEAIRES PC A DOMICILE - 779165576 P17- REACTIONS NUCLEAIRES TRAVAUX DIRIGES TERMINALE S 1 Questions de cours 1) Définir le phénomène de la radioactivité. 2) Quelles sont les différentes catégories de particules

Plus en détail

1. Introduction. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille:

1. Introduction. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille: 1. Introduction échelle macroscopique échelle moléculaire La chimie est la science des propriétés et des transformations de la matière. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille: Demokrit

Plus en détail

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz CCP Chimie MP 20 Énoncé /5 6(66,2 03&+ C O N C O U R S C O M M U N S P O LY T E C H N I Q U E S (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz %/HFDQGLGDWDWWDFKHUDODSOXVJUDQGHLPSRUWDQFHjODFODUWpjODSUpFLVLRQHWjODFRQFLVLRQGH

Plus en détail

7.4 Écarts de rémunération autorisés

7.4 Écarts de rémunération autorisés la rémunération flexible lorsqu'elle n'est pas également accessible aux catégories d'emplois comparées, notamment la rémunération liée aux compétences, au rendement ou à la performance de l'entreprise

Plus en détail

Le programme. Évaluation diagnostique p CoMPrEndrE Cohésion et transformation de la matière

Le programme. Évaluation diagnostique p CoMPrEndrE Cohésion et transformation de la matière séquence PARtiE 4 2 Manuel unique, p. 274 ( Énergie Manuel de physique, p. 172) nucléaire Le programme notions et contenus Compétences attendues CoMPrEndrE Cohésion et transformation de la matière Réactions

Plus en détail

THÈME MONDE DE LA MATIERE / MONDE OBJET

THÈME MONDE DE LA MATIERE / MONDE OBJET TP 1STD2A THÈME MONDE DE LA MATIERE / MONDE OBJET CH. XI RADIOACTIVITÉ ET RÉACTIONS NUCLÉAIRES TP O 10 C PAGE 1 / 5 I Radioactivité 1) Stabilité d un noyau La cohésion du noyau est assurée par un équilibre

Plus en détail

Complexité - notions de base

Complexité - notions de base Complexité - notions de base Rappel ou introduction: la thermodynamique (1) La thermodynamique a pour objet l étude macroscopique des systèmes composés d un grand nombre d atomes; la caractérisation du

Plus en détail

Chapitre 11 : La radioactivité

Chapitre 11 : La radioactivité Chapitre : La radioactivité. Définitions Définitions : La radioactivité est la transformation spontanée (ou désintégration) d un noyau atomique instable en un autre noyau plus stable. Elle s accompagne

Plus en détail

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT.

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT. L ÉNERGIE L énergie n est ni visible ni palpable. C est une grandeur mesurable qui désigne ce que possède un système (capital) pour fournir un travail en vue de produire un effet. La transformation peut

Plus en détail

Les options : Lien entre les paramètres de pricing et les grecs

Les options : Lien entre les paramètres de pricing et les grecs Cette page est soutenue par ALGOFI Cabinet de conseil, d ingénierie financière et dépositaire de systèmes d information financiers. Par Ingefi, le Pôle Métier Ingénierie Financière d Algofi. ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

I. Les interactions fondamentales qui régissent les édifices de l Univers. Connaissez-vous les 4 interactions fondamentales présentes dans l Univers?

I. Les interactions fondamentales qui régissent les édifices de l Univers. Connaissez-vous les 4 interactions fondamentales présentes dans l Univers? Thème II Chap. VII I. Les interactions fondamentales qui régissent les édifices de l Univers Connaissez-vous les 4 interactions fondamentales présentes dans l Univers? I. Les interactions fondamentales

Plus en détail

Création (commentaires): 21 décembre 2010 21/12/10 : correction du modèle élasto-plastique (dia 11-2-4)

Création (commentaires): 21 décembre 2010 21/12/10 : correction du modèle élasto-plastique (dia 11-2-4) Création (commentaires): 21 décembre 2010 21/12/10 : correction du modèle élasto-plastique (dia 11-2-4) Suite à l analyse expérimentale qui a mis en évidence plusieurs comportements non linéaires de matériaux,

Plus en détail

Constante d acidité d un couple acide/base

Constante d acidité d un couple acide/base ACTIVITE-COURS CHIMIE N 3 TS 1/6 CONSTANTE D ACIDITE D UN COUPLE ACIDE/ABASE Objectifs de l'activité Activité-cours de chimie N 3 Constante d acidité d un couple acide/base Connaître la réaction d autoprotolyse

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS COMMISSION GÉNÉRALE DE TERMINOLOGIE ET DE NÉOLOGIE Vocabulaire de l ingénierie nucléaire (liste de termes, expressions et définitions adoptés) NOR : CTNX0902156X I. Termes

Plus en détail

Chap. 8 Le noyau et les transformations nucléaires. X est le symbole chimique de l'élément Z est nombre de charge ou nombre de protons du noyau Z

Chap. 8 Le noyau et les transformations nucléaires. X est le symbole chimique de l'élément Z est nombre de charge ou nombre de protons du noyau Z Chap. 8 Le noyau et les transformations nucléaires I- Le noyau - Représentation On représente un noyau atomique par X est le symbole chimique de l'élément est nombre de charge ou nombre de protons du noyau

Plus en détail

TS Physique L automobile du futur Electricité

TS Physique L automobile du futur Electricité P a g e 1 TS Physique Electricité Exercice résolu Enoncé Le moteur thermique, étant très certainement appelé à disparaître, les constructeurs automobiles recourront probablement au «tout électrique» ou

Plus en détail

Statistique : Résumé de cours et méthodes

Statistique : Résumé de cours et méthodes Statistique : Résumé de cours et méthodes 1 Vocabulaire : Population : c est l ensemble étudié. Individu : c est un élément de la population. Effectif total : c est le nombre total d individus. Caractère

Plus en détail

Damien Girardin dgi.girardin@gmail.com 079 358 43 94. Rapport. Analyse d audience www.closdudoubs.ch

Damien Girardin dgi.girardin@gmail.com 079 358 43 94. Rapport. Analyse d audience www.closdudoubs.ch Damien Girardin dgi.girardin@gmail.com 079 358 43 94 Rapport Analyse d audience www.closdudoubs.ch Rapport Table des matières Version 1.0 Table des matières 1 Explications... 3 2 Analyse... 3 2.1 Sessions...

Plus en détail

MATHÉMATIQUES ET SCIENCES HUMAINES

MATHÉMATIQUES ET SCIENCES HUMAINES MATHÉMATIQUES ET SCIENCES HUMAINES B. MARCHADIER Dépendance et indépendance de deux aléas numériques images Mathématiques et sciences humaines, tome 25 (1969), p. 2534.

Plus en détail

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide I Rappels : Référentiel : Le mouvement d un corps est décris par rapport à un corps de référence et dépend du choix de ce corps. Ce corps de référence

Plus en détail

L idéal est obtenu lorsque le mouvement des terres à déplacer est continu (sans interruption).

L idéal est obtenu lorsque le mouvement des terres à déplacer est continu (sans interruption). ROTATION DE CAMIONS 1 INTRODUCTION L organisation des travaux de terrassements vise à optimiser l utilisation des matériels afin de déplacer le plus de terre possible en un minimum de tems. L idéal est

Plus en détail

FUSION THERMONUCLEAIRE

FUSION THERMONUCLEAIRE FUSION THERMONUCLEAIRE Le cœur du Soleil est un plasma chaud totalement ionisé à très haute pression condition nécessaire à la réaction de fusion de l hydrogène en hélium 1 dont le bilan est : 4 1 H 4

Plus en détail

TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE

TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE Gabriel Scherer TS3 TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE TPP4.odt 1/6 Rappels : 1 U.A. = 1,497.10 11 m Constante de gravitation universelle G = 6,67.10 11 u.s.i.

Plus en détail

Mouvement et vitesse . A A B

Mouvement et vitesse . A A B Chapitre 1 Mouvement et vitesse I/ Caractère relatif d'un mouvement Le mouvement d'un objet est décrit par rapport à un autre objet qui sert de référence ( le référentiel) exemple : assis dans une voiture

Plus en détail