Le pétrole fournit 40% de l énergie mondiale. C est lui qui a régulé jusqu à présent le prix de l énergie.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le pétrole fournit 40% de l énergie mondiale. C est lui qui a régulé jusqu à présent le prix de l énergie."

Transcription

1 ²

2 Le pétrole fournit 40% de l énergie mondiale. C est lui qui a régulé jusqu à présent le prix de l énergie. La production mondiale d énergie exprimée en équivalent tonnes de pétrole (TEP) est de plus de 10 milliards de tonnes/an. Pétrole, gaz et charbon représentent à eux trois 85 % des énergies mondiales consommées. Le reste se répartit moitié moitié entre le nucléaire et les Energies Renouvelables dont l hydraulique représente 75 %, ce qui laisse moins de 2% pour les autres. Le pétrole est une énergie qui a des capacités de réserve, d où le rôle d arbitre qu il a joué sur les prix. Cependant depuis 3 à 4 ans comme la production de pétrole plafonne, c est le charbon qui compense et devient le régulateur.

3 Les ressources les plus importantes, et de loin, se trouvent du Moyen Orient. Pour le gaz il existe 2 pôles : le Moyen Orient et la Russie.

4 Où investir? Avant tout sur l exploration Les tensions sur les prix ont commencé en 1973 avec leur multiplication par 6 ou 7 à la suite de la guerre du Kippour. Ils ont à nouveau été multipliés par 3 ou 4 en 1979 après le départ du Shah. Depuis 1974, les prix ont été maintenus à un niveau élevé par l OPEP qui est un cartel (ce qui est contraire au droit international). Cependant son jeu a été accepté car il faut un régulateur qui était assuré auparavant par les majeurs. Les prix ont néanmoins baissé en 1985 malgré les interventions de l OPEP. Aujourd hui les cours échappent à l OPEP en raison d une augmentation de la demande par rapport à l offre. Les Prix sont donc très variables ce qui est un handicap pour les investisseurs qui ont besoin de repères fixes. Il y a peu de visibilité sur les coûts actuels et il faut tabler sur le long terme. Le pétrole joue un rôle majeur dans l équilibre des finances mondiales. Ainsi les importations de pétrole coûtent 600 milliards de $ aux USA (et même 750 dernièrement) ; de son côté l Europe n importe plus que pour 100 milliards de $ ; la contrepartie de ses importations est un flux de $ vers les pays du Moyen Orient (150 milliards) et les autres pays de l OPEP. Le seul qui arrive à équilibrer ses importations de pétrole par ses exportations est la Chine.

5 Il existe une corrélation entre le PIB mondial et la production pétrolière

6

7 Le peak oil : Pour produire un baril de pétrole, il faut d abord le trouver. La production suit la découverte avec un décalage de 37 ans. C est ce qu avait prédit Till Hubbert pour les USA avec un pic en 1970, ce qui s est vérifié. Cette loi semble être confirmée à l échelle mondiale, ce qui ressort des courbes ci-dessous. Pour la mer du Nord, le pic est déjà derrière nous. L estimation du pic mondial est devenue possible depuis peu car les réserves de tous les pays sont maintenant accessibles ce qui n était pas le cas auparavant. Le pic mondial des découvertes s est situé en 1960 car depuis leur rythme a fléchi. Les découvertes en mers profondes ne changeront pas la tendance. La consommation mondiale actuelle est de 86 millions de barils/jour. La consommation qui augmentait à un rythme de 6,5%/an avant 1973, s est stabilisée à la suite du premmie choc pétrolier à 1,5%/an et serait depuis stable à ce niveau d après l AIE. Le jour où l on arrivera à 0% de croissance est encore incertain. Cependant on considère que le pic de la consommation serait atteint en 2020 avec 100 millions de barils/jour

8

9 Certains disent qu il n y aura pas de peak oil car c est une question d investissements. Tel n est pas l avis de TOTAL (corroboré par l AIE) pour qui le pic se situera au niveau de 95 millons de barils/jour en 2020 et restera à ce niveau pendant quelques années :

10

11 Le réchauffement climatique : De 1992 à 2006 la teneur de l atmosphère en CO² est passée de 350 à 376 ppm tandis que la teneur en oxygène baissait de 92 ppm. Même si on réduit de 85 à 75 % les consommations d énergies fossiles,l emballement de la teneur en CO² va se poursuivre.

12

13

14 Quelles solutions de rechange? : Les énergies renouvelables et le nucléaire! - Les énergies renouvelables autres que l hydraulique : Actuellement toutes sont subventionnées. Exemple l éolien l est à 200%. - Le nucléaire - Mais attention aux les impasses! Exemple : Des avions utilisant l énergie nucléaire pour leur propulsion ont été étudiés il y a quelques années aux USA et même réalisés en URSS

15 Un moteur fusée nucléaire a été expérimenté au Nevada et a fonctionné. Les pistes les plus intéressantes pour le nucléaire sont la production d électricité et le chauffage urbain. Ce dernier utiliserait de petites unités nucléaires : 3 ont été expérimentées en Il faut envisager l utilisation de la chaleur avec un œil neuf. Actuellement, elle ne peut pas être transportée très loin à cause des déperditions que les isolants actuels ne permettent pas de maîtriser. Pour les sondages profonds, on utilise de nouveaux isolants 10 fois plus efficaces. On pourrait ainsi transporter de la chaleur sur des distances atteignant 150 km sans pertes notables. Le problème est économique.

16 Des unités nucléaires de dessalement de l eau de mer ont été construites en 1964 au Kazakhstan.

17 Pour produire de l électricité, les vieilles centrales à charbon, ont un rendement énergétique qui ne dépasse pas 30% (40% dans les plus modernes). Pour les centrales nucléaires, on en est aujourd hui à la génération 3 qui diffère de la précédente essentiellement par une sécurité accrue. Pour les EPR qui appartiennent à cette génération, la maîtrise d œuvre est assurée par AREVA en Finlande et par EDF en France à Flamanville. Dans les 2 cas, c est la technologie AREVA qui est utilisée.

18

19 La génération 4 : Elle a déjà été étudiée depuis plusieurs dizaines d années et le réacteur Phénix en est une des concrétisations

20

21 La température de fonctionnement des réacteurs augmentera (et donc leur rendement énergétique) et on envisage d aller jusqu à Ce sont les réacteurs à haute température dont 2 seront de la génération 4. A la fin du 19 ème siècle l hydrogène était produit par électrolyse et était surtout utilisé pour les engrais de synthèse

22 A l exception des fusées spatiales, l hydrogène n est pas utilisé comme source d énergie.

23 La récupération des sables bitumineux : On les fluidifie par la chaleur mais au prix de la perte de 30 % de l énergie contenue du produit extrait. Cette chaleur pourrait être plus avantageusement produite par des réacteurs nucléaires : depuis 2007 cela semble réalisable (un réacteur devient rentable à partir d une puissance de 100 à 200 MW). Dans l Athabaska, 80% des bitumes sont produits par puits et injection.

24 L exploitation des sables de l Athabaska, contenant des hydrocarbures lourds est développée par plusieurs compagnies dont TOTAL. En dehors du Canada, il y a également des sables bitumineux dans l Orénoque. Aujourd hui l hydrogénation se fait par autoconsommation des produits pétroliers. En la faisant à partir d hydrogène produit par des centrales nucléaires, on peut gagner 25 % d énergie et minimiser les émissions de CO. Les quantités à mettre en jeu justifient de grands réacteurs.

25

26 Le problème est la densité énergétique des carburants qui est maximale quand ceux-ci sont liquides, ce qui confère aux hydrocarbures une supériorité sur tous les autres. L utilisation de l hydrogène dans les voitures reste problématique : son transport coûterait 10 fois plus cher que celui du gaz quelque soit le diamètre des gazoducs (sans compter l énergie pour le comprimer en fin de parcours - NDR). Les produits bio dits BTL (Bio To Liquid) ne sont pas rentables (et génèrent de graves problèmes NDR) Les carburants de synthèse, CTL (Coal To Liquid) et GTL (Gas To Liquid), auxquels il faut ajouter les HTL (Hydrogen To Liquid ) pour l hydrogénation, seront produits à partir de la chaleur fournie par des réacteurs nucléaires.

27

28 Le futur appartiendra vraisemblablement aux véhicules hybrides rechargeables tandis que la voiture tout électrique n a aucun avenir. Alors qu aujourd hui le pétrole assure 95 % de l énergie pour le transport, les biocarburants, le nucléaire et les autres sources d énergie n intervenant que pour moins de 1 %. Voici ce qu on peut envisager pour 2100 :

29

30

31 QUESTIONS : - Quel est le taux de récupération moyen actuel dans les gisements de pétrole? Réponse : 35 % avec l espoir d arriver à 45 %. Pour l IFP et Schlumberger, il serait possible d arriver à 60 % mais c est un pari car il n y a aucune technique en vue pour arriver à un tel taux. - Quelle est la part de la recette pétrolière qui va aux pays producteurs? Réponse : 80% sous forme de redevances et taxes - Quelle sont les perspectives de la fusion nucléaire? Réponse : le réacteur ITER en cours de construction à Cadarache doit étudier le confinement électromagnétique sur un temps plus long que cecelui rélisés dans les réacteurs précédent (Tomawak, etc.) d un plasma à très haute température. ITER est un réacteur d étude qui n a pas vocation à produire de l énergie mais doit permettre la conception de futures centrales basées sur ce principe à l horizon 2050 ou Une autre filière est envisagée : concentrer pendant un très court instant trois faisceaux lasers très puissants (de l ordre du GW) sur une minuscule balle contenant deutérium et tritium. - Quelle sont les possibilités des petits réacteurs nucléaires tels que ceux utilisés dans les sous-marins? Réponse : La puissance de ces réacteurs est de l ordre de 50 MW mais ont un coût très élevé du KWh produit. Les plus petites centrales nucléaires économiquement envisageables ne peuvent pas descendre endessous de 200 à 100 MW. En RSA, un réacteur de 200 MW est en cours de construction. - Le développement du nucléaire ne représente-t-il pas un véritable danger pour l humanité? Réponse : Un accident comme celui Tchernobyl n est pas à exclure statistiquement, malgré la fiabilité

32 et la sécurité de plus en plus grande des réacteurs. Le vrai danger est la défaillance humaine ce qui fut le cas à Tchernobyl- ou la malveillance. Les probabilités donnent un accident majeur tous les 50 ans. Il faut mettre cette éventualité en parallèle avec le coût en vie humaines du charbon dans le monde, considérablement plus important et qui se chiffre en dizaines voire en centaines de milliers de morts (accidents, silicose, etc.) et que l opinion a pourtant accepté. - Les déchets nucléaires ne représentent-ils pas un danger pour les générations futures? Réponse : Les déchets actuels ont vocation à être retraités, notamment dans les surgénérateurs, pour finalement ne laisser qu un petit volume de déchets à période très longue. Ceux-ci seront enfouis dans des couches géologiques profondes très étanches et stables qui permettront de les isoler pendant des millions d années. Le problème est de trouver des communes qui les acceptent sur leur territoire en raison de la frilosité des maires devant les craintes irraisonnées de l opinion publique. - Quel est l avenir des usines marée- motrices? Réponse : Il n en existe pratiquement qu une, celle de la Rance. Pour établir sa véritable rentabilité, il faut prendre en compte son impact sur la baie du Mont St Michel dont elle a modifié l environnement.

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir. Organisées par Claude Gatignol, Député de la Manche le 3 octobre 2006

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir. Organisées par Claude Gatignol, Député de la Manche le 3 octobre 2006 L énergie nucléaire : une source incontournable du panachage énergétique Christian Ngô ECRIN 1 Toujours plus Nous vivons dans un monde dominé par les combustibles fossiles puisqu ils représentent environ

Plus en détail

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE [R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE Perspectives énergétiques pour un monde plus durable Synthèse du rapport 2015 image : Gemasolar, tour solaire de 15 MW, Espagne. CONTEXTE Cette année, la lutte contre les changements

Plus en détail

Les émissions de gaz carbonique (CO2)

Les émissions de gaz carbonique (CO2) Fiche 21 Les émissions de gaz carbonique (CO2) 1. Quelles émissions pour les différentes énergies fossiles? La quantité de CO2 produit par la combustion d une tep de combustible fossile dépend de sa composition

Plus en détail

Rébus : Question : Quel est le principe de fonctionnement d une pile à combustible? Question : On dit que l hydrogène est un énergétique.

Rébus : Question : Quel est le principe de fonctionnement d une pile à combustible? Question : On dit que l hydrogène est un énergétique. ompléter la définition. Un accumulateur c est : Une pile électrique rechargeable, qui accumule de l énergie... sous forme... pour la restituer sous forme de... On dit que l hydrogène est un énergétique.

Plus en détail

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.2 LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Sommaire 1- Consommation d énergie primaire. Comparaisons avec la situation mondiale 2- Taux d indépendance énergétique de la France

Plus en détail

La place du charbon dans le mix électrique

La place du charbon dans le mix électrique La place du charbon dans le mix électrique Présentation au colloque 7 février 2008 Gérard Mestrallet, PDG de SUEZ «Les nouveaux débouchés du charbon : quels risques pour le changement climatique?» Outline

Plus en détail

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique Energie nucléaire Quelques éléments de physique Comment produire 1 GW électrique Nucléaire (rendement 33%) Thermique (38%) Hydraulique (85%) Solaire (10%) Vent : 27t d uranium par an : 170 t de fuel par

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Les moyens de production d électricité 11/07 1 Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Économique à des coûts acceptables dans des marchés de plus en plus ouverts Environnemental Social

Plus en détail

L ÉNERGIE, ENJEU DE DÉFENSE

L ÉNERGIE, ENJEU DE DÉFENSE L ÉNERGIE, ENJEU DE DÉFENSE Montpellier L énergie, enjeu national 2 Besoin d harmoniser les 3 piliers de l énergie : accès à l énergie, sécurité énergétique et lutte contre le changement climatique Lutte

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique

Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique 1 Le gaz et les réseaux gaziers : des solutions pour => Réduire les émissions de CO 2 liées à la production électrique et thermique -30 %par

Plus en détail

Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider

Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider Conseil économique pour le développement durable Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider Dominique Bureau Conseil économique pour le développement durable www.developpement-durable.gouv.fr Leçons

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète?

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Henri WAISMAN Centre International de Recherche sur l Environnement et le Développement waisman@centre-cired.fr La transition énergétique

Plus en détail

LES PERSPECTIVES MONDIALES DES TECHNOLOGIES ENERGETIQUES A L'HORIZON 2050 (WETO-H2) MESSAGES CLES

LES PERSPECTIVES MONDIALES DES TECHNOLOGIES ENERGETIQUES A L'HORIZON 2050 (WETO-H2) MESSAGES CLES LES PERSPECTIVES MONDIALES DES TECHNOLOGIES ENERGETIQUES A L'HORIZON 2050 (WETO-H2) MESSAGES CLES L étude WETO-H2 a permis d élaborer une projection de référence du système énergétique mondial ainsi que

Plus en détail

Pic du pétrole et énergies à l horizon 2050. Michel WAUTELET OLLN2050 23/03/2011

Pic du pétrole et énergies à l horizon 2050. Michel WAUTELET OLLN2050 23/03/2011 Pic du pétrole et énergies à l horizon 2050 Michel WAUTELET OLLN2050 23/03/2011 Le pétrole Le Pic du pétrole : quand? Au niveau mondial - entre pessimistes (2005) et optimistes (2030)? - on ne le saura

Plus en détail

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie La Roumanie se trouve au centre géographique de l Europe (dans le sud-ouest de l Europe centrale). Le pays compte 1,5 millions d

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires Energie Panorama Flux énergétique Dans la nature, l énergie se présente sous forme de pétrole brut, de gaz naturel, d énergie hydraulique, d uranium, de rayonnement solaire, d énergie éolienne, etc. Avant

Plus en détail

La problématique climat-énergie

La problématique climat-énergie La problématique climat-énergie 80 % de l énergie qu utilise l humanité provient des fossiles Si l effet de serre n existait pas l humanité pourrait disposer de plus de 150 ans d énergie fossiles. 80 %

Plus en détail

Le parc nucléaire EDF

Le parc nucléaire EDF Le parc nucléaire EDF Le nucléaire: un choix français La France a fondé son choix de l énergie nucléaire après les 2 chocs pétroliers de 1973 et 1979 Pour maîtriser les coûts de l électricité et assurer

Plus en détail

Épreuve collaborative

Épreuve collaborative Épreuve collaborative Épreuve collaborative 1. Faire une présentation de quelqu idé fort relativ au mix énergétique (ou bouquet énergétique). (Exposé de 5 minut maximum) 2. Faut-il encore brûler le charbon?

Plus en détail

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction Revue n 425 Dossier : LES BIOCARBURANTS Traduction de l article What Role for Biofuels in the Global Energy Scene? de Claude MANDIL et Fatih BIROL de l Agence Internationale de l Energie (AIE/IEA) Quel

Plus en détail

Economie de l hydrogène. Quelle place pour les énergies renouvelables?

Economie de l hydrogène. Quelle place pour les énergies renouvelables? JLR/15/12/06 Economie de l hydrogène. Quelle place pour les énergies renouvelables? Communication pour WIH2 2007 (2 ème Workshop International sur l Hydrogène) Ghardaia 19-21 mars 2007 Auteur: Jean-Loup

Plus en détail

Les éoliennes. Synthèse du travail des élèves de 4 ème

Les éoliennes. Synthèse du travail des élèves de 4 ème Les éoliennes Synthèse du travail des élèves de 4 ème Année 2013 Collège du Chinchon Sommaire I. Introduction II. Développement 1) Principe de fonctionnement & définition 2) Les différentes éoliennes 3)

Plus en détail

NUCLÉAIRE : UNE FAUSSE SOLUTION POUR LE CLIMAT

NUCLÉAIRE : UNE FAUSSE SOLUTION POUR LE CLIMAT NUCLÉAIRE : UNE FAUSSE SOLUTION POUR LE CLIMAT Confrontés au déclin mondial du nucléaire, les industriels du secteur et leurs relais politiques et médiatiques essaient d imposer l idée que cette technologie

Plus en détail

Quel contexte. pour l électricité en 2020-30?

Quel contexte. pour l électricité en 2020-30? Page précédente 15 2 Quel contexte pour l électricité en 2020-30? Page précédente 15 Page précédente 16 @ 2 - Quel contexte pour l électricité en 2020-30? L Agence Internationale de l Energie prévoit une

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Les ressources minérales : ressources énergétiques et autres

Les ressources minérales : ressources énergétiques et autres N 45 - Mai 27 Ce dossier présente pour l ensemble des ressources minérales dans le monde les faits et chiffres essentiels : ressources et quantités extraites, gisements principaux, prévisions (notamment

Plus en détail

Département de l Energie et des Mines Secteur de l énergie Chiffres clés Année 2012 Données provisoires

Département de l Energie et des Mines Secteur de l énergie Chiffres clés Année 2012 Données provisoires Département de l Energie et des Mines Secteur de l énergie Chiffres clés Année 2012 Données provisoires CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION2013 1 SOMMAIRE I- DONNEES GENERALES I-1 Contribution à l

Plus en détail

1STIDD Impacts des matériaux et sources d énergie. Étude de cas : la voiture électrique. Impacts des matériaux et sources d énergie

1STIDD Impacts des matériaux et sources d énergie. Étude de cas : la voiture électrique. Impacts des matériaux et sources d énergie Page 1/6 Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Durée : 3 heures Impacts des matériaux et sources d énergie Objectif : Quantifier les impacts sur l environnement pour le choix

Plus en détail

Les enjeux énergétiques du transport

Les enjeux énergétiques du transport Les enjeux énergétiques du transport Le secteur des transports consomme 50% du pétrole mondial. Avec des échanges commerciaux qui croissent beaucoup plus vite que le PIB, et une croissance exponentielle

Plus en détail

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE DONNÉES DE BASE SUR L ÉNERGIE DANS LE MONDE Les réserves La production La consommation Les prix du pétrole Les routes de l énergie LES RESERVES Région du monde LES RÉSERVES ÉNERGÉTIQUES

Plus en détail

Nucléaire ou alternatives : QUELLES ENERGIES POUR DEMAIN?

Nucléaire ou alternatives : QUELLES ENERGIES POUR DEMAIN? Réunion-débat : Lieu - date mois année Intervenant : Prénom, Nom Nucléaire ou alternatives : QUELLES ENERGIES POUR DEMAIN? Diaporama proposé par le Réseau «Sortir du nucléaire» www.sortirdunucleaire.fr

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 1 L ÉVÉNEMENT 2014 : FORTE BAISSE DU PRIX DU BARIL Source : UFIP avec des données Reuters 2 1 Marchés

Plus en détail

LE RESEAU ELECTRIQUE

LE RESEAU ELECTRIQUE I) LA PRODUCTION EN FRANCE. Quand elle est n est pas d origine chimique (batteries et accumulateurs), ou photovoltaïques (énergie solaire), l électricité «industrielle» est toujours produite selon le même

Plus en détail

ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE

ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE PLAN: I. L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE 1) Production du pétrole 2) Consommation du pétrole

Plus en détail

Qu est-ce que les biocarburants?

Qu est-ce que les biocarburants? Qu est-ce que les biocarburants? Les biocarburants sont des carburants produits à partir de matières premières d origine agricole, ils proviennent donc de ressources renouvelables. Il existe 2 grands types

Plus en détail

Développement Durable

Développement Durable Développement Durable Estelle Iacona Professeur École Centrale Paris Énergie NASA Les 7 enjeux du Développement Durable Économie Pascal da Costa (École Centrale Paris) Démographie Gilles Pison (INED) Énergie

Plus en détail

Genèse du pétrole. Il faut 23 tonnes de matières organiques et plusieurs millions d années pour obtenir un litre d essence.

Genèse du pétrole. Il faut 23 tonnes de matières organiques et plusieurs millions d années pour obtenir un litre d essence. Genèse du pétrole Il faut 23 tonnes de matières organiques et plusieurs millions d années pour obtenir un litre d essence. 1 F. Soso 2008 Les habitudes Cela fait 200 ans que l on dispose d énergie abondante

Plus en détail

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau Eau et énergie Énergie et CO2 PLAN Changement climatique Un scénario alternatif est possible L Union Pour la Méditerranée Le Plan Solaire pour la Méditerranée IMEDER Beyrouth, Forum de l Energie, 30 septembre-1

Plus en détail

LES CENTRALES EOLIENNES

LES CENTRALES EOLIENNES LES CENTRALES EOLIENNES FONCTIONNEMENT Les éoliennes utilisent l énergie cinétique du vent (énergie éolienne) pour la transformer en énergie électrique. Elles produisent une énergie renouvelable (et même

Plus en détail

LES ENJEUX ECONOMIQUES DU NUCLEAIRE DU FUTUR

LES ENJEUX ECONOMIQUES DU NUCLEAIRE DU FUTUR LES ENJEUX ECONOMIQUES DU NUCLEAIRE DU FUTUR 4ème Journée I-tésé G. Mathonnière Y. Amalric A. Baschwitz T. Duquesnoy S. Gabriel F. Legée 11 JUIN 2012 CEA 10 AVRIL 2012 PAGE 1 LE PARC ACTUEL GENERATION

Plus en détail

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 1 LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : «CONSOMMER MOINS - CONSOMMER MIEUX» Évolutions du mix énergétique (Monde / Europe /

Plus en détail

Nos sources d énergie

Nos sources d énergie Nos sources d énergie Énergies fossiles Pétrole Gaz naturel Charbon Énergies renouvelables : inépuisables, sans émissions de CO2. Solaire directe Solaire indirecte Énergie non solaire Nucléaire Thermique

Plus en détail

Passer à l action. Plan climat: Changement climatique: nous pouvons agir! Pierre Radanne

Passer à l action. Plan climat: Changement climatique: nous pouvons agir! Pierre Radanne Passer à l action Pierre Radanne Plan climat: Changement climatique: nous pouvons agir! Deux hypothèses : - Des émissions stables à partir de 2000 - Parvenir à stabiliser le climat Emissions de CO 2 Concentration

Plus en détail

Des territoires en transition énergétique

Des territoires en transition énergétique Des territoires en transition énergétique Montpellier 1 er octobre 2013 Plénière Centre de Recherche en Economie et Droit de l Energie Quel mix énergétique pour demain? incertitudes et paradoxes Jacques

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

Le coût du nucléaire EPR. Benjamin Dessus Global Chance 14 mai 2013

Le coût du nucléaire EPR. Benjamin Dessus Global Chance 14 mai 2013 Le coût du nucléaire EPR Benjamin Dessus Global Chance 14 mai 2013 Des caractéristiques très particulières Densité de puissance considérable : 5000 MW th dans un faible volume (500 000 logements), La création

Plus en détail

Du SmartWay à la route intelligente électrifiée. Note prospective : recherche de partenaires pour la mobilité de demain

Du SmartWay à la route intelligente électrifiée. Note prospective : recherche de partenaires pour la mobilité de demain Du SmartWay à la route intelligente électrifiée Note prospective : recherche de partenaires pour la mobilité de demain Réf. CN 901 BS CB DM Lausanne, le 29 0ctobre 2003 La route intelligente électrifiée

Plus en détail

Le prix du pétrole dans 10 ans : 380 dollars/baril

Le prix du pétrole dans 10 ans : 380 dollars/baril avril N - Le prix du pétrole dans ans : dollars/baril Les observateurs et les institutions internationales font des hypothèses très conservatrices en ce qui concerne le prix du pétrole dans les dix prochaines

Plus en détail

Qu est-ce que le pic pétrolier?

Qu est-ce que le pic pétrolier? Qu est-ce que le pic pétrolier? Le pic pétrolier (ou peak oil) est le moment où la production de pétrole est à son maximum ; à partir de ce moment elle ne pourra que décroître et ne pourra plus satisfaire

Plus en détail

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire GNIGBOGNIMA Siriki N CHO Pâcome Chargés d études à la Direction Générale de l Energie Dakar, 18-21 octobre

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

LA HAUSSE DES COURS PETROLIERS : UNE MENACE POUR LA REPRISE

LA HAUSSE DES COURS PETROLIERS : UNE MENACE POUR LA REPRISE LA HAUSSE DES COURS PETROLIERS : UNE MENACE POUR LA REPRISE ECONOMIQUE? 30 Min INSIDE 6 Avril 2011 Plan de la présentation 1) L évolution des cours: faits stylisés et explications 2) Impact économiques

Plus en détail

LES SOURCES D ENERGIE. Caractérisation des énergies. Les différentes formes d énergie. La consommation d énergie. Les ressources énergétique

LES SOURCES D ENERGIE. Caractérisation des énergies. Les différentes formes d énergie. La consommation d énergie. Les ressources énergétique LES SOURCES D ENERGIE Caractérisation des énergies Les ressources énergétique La consommation d énergie Constats et perspectives Caractérisation des énergies Les différentes formes d énergie Chaleur Travail

Plus en détail

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015 Energie Nucléaire Principes, Applications & Enjeux 6 ème - 2014/2015 Quelques constats Le belge consomme 3 fois plus d énergie que le terrien moyen; (0,56% de la consommation mondiale pour 0,17% de la

Plus en détail

La voiture électrique, zéro g CO2 / km???

La voiture électrique, zéro g CO2 / km??? La voiture électrique, zéro g CO2 / km??? - Approche du véritable Bilan Carbone de la voiture électrique Conférence du 29 janvier 213, Paris - Laurent CASTAIGNEDE - www.bco2.fr - Laurent CASTAIGNEDE 1

Plus en détail

La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie

La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie Philippe BOUCLY Conseiller Spécial à GRTgaz CHERBOURG 1 er Vice Président de l AFHYPAC 26 Mars 2014 1 GRTgaz dispose du plus long réseau de

Plus en détail

Statistiques énergétiques France

Statistiques énergétiques France Statistiques énergétiques France Avril 2001 180 160 140 120 Indice base 100 en 1973 Produit intérieur brut en volume Consommation totale d'énergie primaire 100 80 Consommation Émissions de CO2 60 de produits

Plus en détail

L électricité. La consommation. La production. Le solde des échanges. A o û t 2 0 0 3. par Sylvie Scherrer

L électricité. La consommation. La production. Le solde des échanges. A o û t 2 0 0 3. par Sylvie Scherrer F a i t s e t c h i f f r e s p o u r 2 0 0 3 L électricité par Sylvie Scherrer Observatoire de l Energie, DGEMP, Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie La consommation La consommation

Plus en détail

ROYAUME ROY DU MAROC

ROYAUME ROY DU MAROC ROYAUME DU MAROC Ministère de l Énergie, des Mines, de l Eau et de l Environnement CARBURANTS PROPRES AU MAROC Avril, 2010 Caractéristiques du secteur énergétique marocain. Secteur Pétrolier au Maroc:

Plus en détail

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera?

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co Des options environnementales, énergétiques, économiques majeures La France fait face à cinq options environnementales,

Plus en détail

1. La politique nucléaire au Japon avant Fukushima. NB : Compte tenu de la sismicité du pays, le combustible usagé est vitrifié.

1. La politique nucléaire au Japon avant Fukushima. NB : Compte tenu de la sismicité du pays, le combustible usagé est vitrifié. COMPTE-RENDU DE LA CONFERENCE «LE JAPON APRES FUKUSHIMA : QUELLES OPTIONS ENERGETIQUES?» MARDI 26 MARS 2013 Monsieur Armand Laferrère, Président d Areva Japon et Monsieur Hubert de Mestier, ancien délégué

Plus en détail

L'industrie de l'énergie, G. Chauveteau, Commission Energie Attac Toulouse

L'industrie de l'énergie, G. Chauveteau, Commission Energie Attac Toulouse L'industrie de l'énergie, G. Chauveteau, Commission Energie Attac Toulouse 1 I La richesse grâce aux énergies fossiles! II Pic du pétrole et économie de marché III Les ressources non-conventionnelles IV

Plus en détail

Etude de cas : la filière du nucléaire en France

Etude de cas : la filière du nucléaire en France Grande consommatrice en énergie mais pauvre en ressources la France a fait des choix énergétique avec, entre autre, une orientation forte vers l électricité nucléaire. En quoi ce choix est-il objet de

Plus en détail

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040 The Outlook for Energy: A View to 24 highlights Les Perspectives Énergétiques à l horizon 24 ExxonMobil vous présente dans ses Perspectives Énergétiques sa vision à long terme de notre avenir énergétique.

Plus en détail

SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE

SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE DÉBAT PUBLIC 2005/06 Projet Flamanville 3 Construction d une centrale électronucléaire tête de série EPR sur le site de Flamanville @ SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE EDF, maître d ouvrage du projet

Plus en détail

Conférence Régionale de l Energie

Conférence Régionale de l Energie Conférence Régionale de l Energie 19/11/2014 En Guyane, la Transition Energétique est en marche GENERG- Groupement des Entreprises en Energies Renouvelables et Efficacité Energétique de Guyane www.generg.fr

Plus en détail

Les énergies renouvelables et le changement climatique:

Les énergies renouvelables et le changement climatique: Les énergies renouvelables et le changement climatique: Francis Meunier Professeur Cnam Auteur de Domestiquer l Effet de Serre, Dunod, 2005 (2008) Adieu Pétrole, Vive les Energies Renouvelables Dunod 2006

Plus en détail

I have a dream. pour la production d'électricité en France. Par Michel Gay. Le 24 mars 2014

I have a dream. pour la production d'électricité en France. Par Michel Gay. Le 24 mars 2014 I have a dream pour la production d'électricité en France Par Michel Gay Le 24 mars 2014 J'ai un rêve. Nous sommes en 2050 1. Je rêve que pour produire l'électricité dont la France a besoin, elle dispose

Plus en détail

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Vision 2030 2050 2 approches différentes: 2030 : projection volontariste, complémentaire de l exercice DGEC 2050: normatif facteur

Plus en détail

REPÈRES SUR LES VARIATIONS DU PRIX DU PÉTROLE NOVEMBRE 2015

REPÈRES SUR LES VARIATIONS DU PRIX DU PÉTROLE NOVEMBRE 2015 REPÈRES SUR LES VARIATIONS DU PRIX DU PÉTROLE NOVEMBRE 2015 ALI AL-NAIMI (MINISTRE SAOUDIEN DU PÉTROLE) EN 2015 : «NO ONE CAN SET THE PRICE OF OIL IT S UP TO ALLAH» 100 90 80 70 60 50 40 30 20 novembre

Plus en détail

Hydrogène. Club Mines Energie, 11 mars 2015

Hydrogène. Club Mines Energie, 11 mars 2015 Hydrogène Club Mines Energie, 11 mars 2015 1 Objectifs Décarbonation Compétitivité Enjeux technologiques pour les usages possibles Power-to-gas v 2 /kg > 5000 Nm 3 /h Aujourd hui, 96% de l hydrogène est

Plus en détail

PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES

PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES PRODUITS PETROLIERS La facture pétrolière ne cesse de s alourdir et les consommateurs que sont les particuliers ou les entreprises voient leurs dépenses liées au poste carburant

Plus en détail

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Session 200 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE E-3 SCIENCES PHYSIQUES U-3 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

L ENERGIE Quebec. Édition 2002

L ENERGIE Quebec. Édition 2002 Édition 2002 au L ENERGIE Quebec Édition 2002 au L ENERGIE Quebec Édition 2002 Cette publication a été préparée par la Direction des politiques et des technologies de l énergie, Secteur de l énergie et

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques

Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques Direction des Etudes Economiques Le septembre Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques Le choc n est plus du côté de l offre Malgré quelques pauses, la tendance

Plus en détail

Hybride Propane Le carburant avec la technologie verte associé à la puissance de l épargne

Hybride Propane Le carburant avec la technologie verte associé à la puissance de l épargne Laissez nous vous aider à économiser des milliers de dollars Hybride Propane Le carburant avec la technologie verte associé à la puissance de l épargne Le Groupe Freno, la référence depuis 1959 Pourquoi

Plus en détail

Le grand quizz de l'énergie. I Culture générale et vie quotidienne

Le grand quizz de l'énergie. I Culture générale et vie quotidienne Le grand quizz de l'énergie I Culture générale et vie quotidienne I Culture générale & Vie quotidienne 1) Combien d'énergie est consommée chaque année dans le monde? A 5 millions de tep (5 Mtep) B 11 millions

Plus en détail

II LA CONSOMMATION QUÉBÉCOISE D ÉNERGIE EN PERSPECTIVE

II LA CONSOMMATION QUÉBÉCOISE D ÉNERGIE EN PERSPECTIVE II LA CONSOMMATION QUÉBÉCOISE D ÉNERGIE EN PERSPECTIVE LA COMPARAISON DES BILANS ÉNERGÉTIQUES DU QUÉBEC ET DU RESTE DU CANADA Le est la deuxième province consommatrice d énergie après l et devant l. En

Plus en détail

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises Rendez-vous de l énergie Agents socio-économiques, Côte-Nord 23 février 2011 Patrick Déry, B.Sc., M.Sc. physicien, spécialiste en énergétique

Plus en détail

Energie et écologie Pour des choix futés de notre énergie

Energie et écologie Pour des choix futés de notre énergie Energie et écologie Pour des choix futés de notre énergie La transition énergétique concerne l avenir de la planète et se joue en partie dans les villes où vit la majorité de la population Table des matières

Plus en détail

L énergie nucléaire au Canada

L énergie nucléaire au Canada L énergie nucléaire au Canada Présenté par : Sylvana Guindon Ressources naturelles Canada Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques Le 2 décembre 2005 Le rôle du gouvernement Le Ministre

Plus en détail

Les évolutions technologiques récentes dans la motorisation des automobiles

Les évolutions technologiques récentes dans la motorisation des automobiles Les évolutions technologiques récentes dans la motorisation des automobiles Un contexte environnemental qui force aux changements Les véhicules hybrides Les véhicules électriques Les véhicules àhydrogène

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

SITUATION ENERGETIQE AU MAROC

SITUATION ENERGETIQE AU MAROC SITUATION ENERGETIQE AU MAROC ECOMAT- ECOMEC 2010 Matériaux & Énergies Du 11 au 15 mai 2010 à BOUZNIKA Mohammed HMAMOUCHI PLAN Contexte Mondial Politiques Énergétiques Le contexte marocain Axes de réflexion

Plus en détail

L ENERGIE DANS L ENTREPRISE : COMMENT OPTIMISER SON POSTE ENERGIE? QUELLE VISION A 5 ANS?

L ENERGIE DANS L ENTREPRISE : COMMENT OPTIMISER SON POSTE ENERGIE? QUELLE VISION A 5 ANS? L ENERGIE DANS L ENTREPRISE : COMMENT OPTIMISER SON POSTE ENERGIE? QUELLE VISION A 5 ANS? Christel Pradillon, ECG - consultante en énergies Contexte énergétique, évolution des coûts de l énergie 26.02.2015

Plus en détail

2.3. ÉVOLUTIONS : UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE PLUS EN PLUS LOURDE

2.3. ÉVOLUTIONS : UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE PLUS EN PLUS LOURDE 2.3. ÉVOLUTIONS : UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE PLUS EN PLUS LOURDE Les graphiques ci-dessous illustrent l évolution historique de la facture énergétique régionale et de sa décomposition par acteur, par vecteur

Plus en détail

La fée électricité sous le capot?

La fée électricité sous le capot? La fée électricité sous le capot? Quand on analyse les nouvelles motorisations proposées pour les véhicules on s aperçoit vite qu elles reposent pratiquement toutes sur l emploi de moteurs électriques

Plus en détail

ÉNERGIES RENOUVELABLES

ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIE HYDRAULIQUE ÉNERGIE ÉOLIENNE ÉNERGIE SOLAIRE LA BIOMASSE LA GÉOTHERMIE ÉNERGIES MARINES ÉNERGIE HYDRAULIQUE L énergie hydraulique provient de la force de l eau en mouvement, c est-à-dire l énergie

Plus en détail

CONTRIBUTION DE LA VEILLE STRATEGIQUE A L ELABORATION DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE

CONTRIBUTION DE LA VEILLE STRATEGIQUE A L ELABORATION DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L ENERGIE, DES MINES, DE L EAU ET DE L ENVIRONNEMENT CONTRIBUTION DE LA VEILLE STRATEGIQUE A L ELABORATION DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE Mohammed Taoufik Adyel Ministère de

Plus en détail

Histoire de l énergie dans la vie quotidienne au cours des deux derniers siècles

Histoire de l énergie dans la vie quotidienne au cours des deux derniers siècles Histoire de l énergie dans la vie quotidienne au cours des deux derniers siècles J. Lamesch CSDD SER Buchstellentag Novembre 2010 USA: Consommation d énergie sur 4 siècles (exprimée en millions de tonnes

Plus en détail

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE.

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE. Expérimentation d un Véhicule Electrique en Nouvelle-Calédonie Le projet EVE. Comment se comporte le véhicule électrique sous le climat chaud et humide de la Nouvelle-Calédonie? Comment le système électrique

Plus en détail

Communiqué 21 octobre 2009

Communiqué 21 octobre 2009 Communiqué 21 octobre 2009 Les surcoûts du programme d électricité éolienne et photovoltaïque doivent être compensés par une politique industrielle ambitieuse. La France a consommé en 2008 environ 485

Plus en détail

Consommation Energétique Finale de l Algérie

Consommation Energétique Finale de l Algérie Données & Indicateurs Ministère de l Energie et des Mines Agence Nationale pour la Promotion et la Rationalisation de l Utilisation de l Energie Consommation Energétique Finale de l Algérie Edition 2007

Plus en détail