Présentation d un protocole d évaluation systématique dans les situations de négligence

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation d un protocole d évaluation systématique dans les situations de négligence"

Transcription

1 Présentation d un protocole d évaluation systématique dans les situations de négligence Robert Pauzé, directeur scientifique Myriam Girouard, travailleuse sociale Mai 2014

2 Déroulement de la présentation Étape de construction d un protocole d évaluation Qu est-ce qu une carte conceptuelle? Étapes de construction d une carte conceptuelle Carte conceptuelle de la négligence parentale Qu est-ce qu un protocole d évaluation? Utilités d un protocole d évaluation Questionnaires composant le protocole Génération d un rapport synthèse Exemple de rapport Exemple clinique

3 Étapes de construction d un protocole d évaluation

4 Recension des écrits sur les facteurs de risque et de protection associé à la problématique cible. Construction d une carte conceptuelle visant à illustrer la théorie du problème. Sélection des instruments de mesure en fonction des dimensions retenues dans la carte conceptuelle. Composition du protocole d évaluation. Informatisation du rapport synthèse.

5 Qu est-ce qu une carte conceptuelle?

6 Une représentation visuelle organisée des principaux facteurs de risque associés à une problématique ciblée et des principales relations entre ces facteurs. Le choix des facteurs de risque s appuie sur des données de recherches empiriques et des recensions d écrits sur la problématique ciblée. La classification et l organisation de ces facteurs de risque se fait en se basant sur le modèle écologique de Bronfenbrenner.

7 Modèle écologique de Bronfenbrenner Macrosystème Exosystème Mésosystème Microsystème Ontosystème Chronosystème

8 Ontosystème Vulnérabilités personnelles de l enfant Retard cognitif Caractéristiques biologiques défavorables Otites fréquentes prématurité hyperactivité Microsystème Problèmes de santé mentale Consommation Alcool/drogues Cumul des problèmes personnels de la mère Manque de connaissances Faible compétence Sous-scolarisation Stimulation inadéquate du parent Retard de langage chez les jeunes enfants négligés Mésosystème Exosystème Aide sociale Faible réseau social monoparentalité Nombreux enfants Vulnérabilités familiales instabilité Macrosystème Vulnérabilité de la mère à la naissance de l enfant Chronosystème Problèmes de langage dans l enfance du parent Jeune âge de la mère à la naissance enfant Problèmes de consommation périnatale Dépression postnatale

9 Étapes de construction d une carte conceptuelle

10 1. Identification de la problématique ciblée (négligence familiale) 2. Recension d écrits sur les facteurs de risque biopsycho-sociaux associés à la négligence 3. Faire la liste de tous les facteurs de risque recensés qui ont été identifiés dans différentes études et qui font relativement consensus. 4. Classer les facteurs de risque recensés en fonction des couches systémiques proposées par Bronfenbrenner (ontosystème, microsystème, mésosystéme, exosystème, macrosystème et chronosystème).

11 hyperactivité Retard cognitif Otites fréquentes prématurité Ontosystème Microsystème Manque de connaissances Sous-scolarisation Problèmes de santé mentale Consommation Alcool/drogues Faible compétence Nombreux enfants Stimulation inadéquate monoparentalité instabilité Retard de langage chez les jeunes enfants négligés Exosystème Faible réseau social Aide sociale Macrosystème Chronosystème Problèmes de langage dans l enfance du parent Jeune âge de la mère à la naissance enfant Problèmes de consommation périnatale Dépression postnatale

12 5. À l intérieur de chacune des couches systémiques, regrouper les variables retenues par catégories. Identification d un concept organisateur (généraux). On inscrit le concept secondaire dans un ovale et le concept généraux dans un carré. Il faut également qualifier ces concepts. (exemple: cumul des problèmes personnels de la mère (concept général) (dans un carré) et manque de connaissances, sous-scolarisation, consommation d alcool ou de drogues, faible compétence et problèmes de santé menatle (concepts spécifiques) (dans un ovale) Manque de connaissances Sous-scolarisation Cumul des problèmes personnels de la mère Problèmes de santé mentale Consommation Alcool/drogues Faible compétence

13 Ontosystème Vulnérabilités personnelles de l enfant hyperactivité Retard cognitif Caractéristiques biologiques défavorables Otites fréquentes prématurité Microsystème Cumul des problèmes personnels de la mère Manque de connaissances Consommation Alcool/drogues Sous-scolarisation Problèmes de santé mentale Faible compétence Stimulation inadéquate du parent Vulnérabilités familiales Retard de langage chez les jeunes enfants négligés Nombreux enfants monoparentalité instabilité Exosystème Faible réseau social Aide sociale Macrosystème Vulnérabilité de la mère à la naissance de l enfant Chronosystème Problèmes de langage dans l enfance du parent Jeune âge de la mère à la naissance enfant Problèmes de consommation périnatale Dépression postnatale

14 6. Relier les concepts généraux et les concepts spécifiques 7. Disposer les regroupements de concepts principaux et secondaires sur la carte en tenant compte de leur poids relatif par rapport à la problématique étudiée. Les facteurs ayant un impact plus direct sont placés plus près du problème ciblé 8. Identifier les principales relations directes ou indirectes (effet médiateur) entre les concepts généraux identifiés

15 Ontosystème Vulnérabilités personnelles de l enfant Retard cognitif Caractéristiques biologiques défavorables Otites fréquentes prématurité hyperactivité Microsystème Problèmes de santé mentale Consommation Alcool/drogues Cumul des problèmes personnels de la mère Manque de connaissances Faible compétence Sous-scolarisation Stimulation inadéquate du parent Retard de langage chez les jeunes enfants négligés Mésosystème Exosystème Aide sociale Faible réseau social monoparentalité Nombreux enfants Vulnérabilités familiales instabilité Macrosystème Vulnérabilité de la mère à la naissance de l enfant Chronosystème Problèmes de langage dans l enfance du parent Jeune âge de la mère à la naissance enfant Problèmes de consommation périnatale Dépression postnatale

16 Carte conceptuelle de la négligence

17 Ontosystème Vulnérabilités personnelles de l enfant Microsystème Mésosystème Cumul de problèmes personnels du ou des parents Pratiques parentales lacunaires Exosystème Vulnérabilités conjugales Vulnérabilités familiales Macrosystème Chronosystème Histoire de maltraitance du ou des parents Ressources lacunaires Voisinage défavorable Jeune âge des parents

18 Qu est-ce qu un protocole d évaluation?

19 Ensemble de questionnaires standardisés et de questionnaires maison permettant d évaluer les dimensions socio-économiques, sociales, familiales et psychologiques associées à une problématique cible. Le choix des questionnaires doit se faire sur la base des connaissances que nous avons de la problématique ciblée (carte conceptuelle, théorie explicative du problème).

20 Utilités d un protocole d évaluation

21 Permet à l intervenant de documenter une quantité importante d information en un temps limité (Bray, 2009 ; Rittner et Wodarski, 1995). Permet à l intervenant de documenter des variables qu il n a pas tendance à considérer habituellement. Permet de s assurer que le thérapeute ne néglige pas certaines facettes de la réalité familiale qui peuvent avoir un impact important sur les problèmes à l origine de la demande (Bray, 2009).

22 Permet de compléter et soutenir le jugement clinique qui comporte ses propres limites, compte tenu des limites de notre jugement, de notre perception et de notre mémoire (Kazdin, 2007, 2008). Permet de réduire le temps requis par les praticiens pour collecter les informations en colligeant les informations auprès de plusieurs sources en même temps (Rittner et Wodarski, 1995). Permet d établir le pronostic de l intervention.

23 Implique la famille dans le processus d évaluation. Implique la famille dans la détermination de l hypothèse clinique et du plan d intervention. Peut contribuer au renforcement de l alliance thérapeutique. On souhaite que la famille perçoive qu on la considère pour ce qu elle est en lui donnant la parole (Favez, 2010). Permet de contribuer au développement des connaissances par l accumulation de cas cliniques (Kazdin, 2007, 2008).

24 Composition du protocole d évaluation en négligence

25 Organisation du protocole 0-5 ans Cahier info (en entrevue) complété par le parent 1 Questionnaires auto-complétés Cahier A1 complété par le parent 1 (A2 parent 2) Événements stressant vécus par la famille Tâches développementales de la famille Chier B1: complété par le parent 1 (B2 parent 2) Fonctionnement familial, ressources des parents, détresse psychologique, histoire de maltraitance Cahier C1: complété par le parent 1 (C2 parent 2) Qualité de la relation parents-enfant Cahier E: complété par le parent 1 Indice de stress parental, problèmes de comportements, symptôme post-traumatique Cahier I: complété par l intervenant

26 Ontosystème Problèmes de comportements de l enfant (Achenbach et Rescola, 2001) (CBCL) Indice de stress parental (Abidin, 2012) (domaine de l enfant) (hyperactivité, adaptabilité, renforcement, exigence, humeur, acceptabilité) Symptômes post-traumatiques (Trauma Symptom Checklist for Young Children de Brière, 2005) Développement cognitif, langagier et moteur et socioaffectif de l enfant (GED)

27 Microsystème Composition de la famille Santé des membres de la famille Détresse psychologique des parents Fonctionnement conjugal Fonctionnement familial (cohésion, flexibilité, communication, résolution de problèmes, expression affective, fonctionnement général) Caractéristiques de la relation parents-enfant (qualité de la relation, attitudes des parents à l égard de l enfant) Index de négligence (supervision, soins physiques, habillement et hygiène, soins de santé mentale, soins éducatifs et développementaux) (Index de négligence de Trocmé, 1996)

28 Exosystème Sources de revenu et revenu familial Ressources des parents (temps, finances, soutien social) Soutien des proches Relation avec le voisinage Indice de stress parental (domaine du parent) (sentiment de compétence, isolement, attachement, santé, contraintes reliées au rôle parental, dépression, relation avec le conjoint)

29 Chronosystème Stabilité du milieu de vie de l enfant Événements stressants vécus par la famille au cours de la dernière année Maltraitance vécue par les parents au cours de leur enfance Tâches développementales familiales non résolues dans l histoire de la famille

30 Génération d un rapport

31 Questionnaires complétés par les deux parents Durée: entre 90 et 120 minutes Lecture optique des questionnaires (5 minutes) Génération du rapport (20 minutes) Rapport envoyé par courriel à l intervenant

Pour soutenir l évaluation des signalements en situation d abus ou de risques d abus sexuel. Robert Pauzé Paul Langlois Karine Dubé

Pour soutenir l évaluation des signalements en situation d abus ou de risques d abus sexuel. Robert Pauzé Paul Langlois Karine Dubé Pour soutenir l évaluation des signalements en situation d abus ou de risques d abus sexuel Robert Pauzé Paul Langlois Karine Dubé Mise en contexte Groupe de développement clinique en abus sexuel du CJQ-IU

Plus en détail

Le cadre de référence britannique et l attachement

Le cadre de référence britannique et l attachement Le cadre de référence britannique et l attachement Plan de la présentation Quelques réflexions préliminaires Analyse de la vignette Une question pour la discussion Le cadre de référence britannique 1.Quelques

Plus en détail

Utilisation de protocoles d évaluation dans la pratique clinique

Utilisation de protocoles d évaluation dans la pratique clinique Utilisation de protocoles d évaluation dans la pratique clinique Robert Pauzé Ph.D Directeur scientifique CIUSSS-Capitale nationale Centre jeunesse de Québec Novembre 2015 Déroulement de la présentation

Plus en détail

LA NÉGLIGENCE ENVERS LES ENFANTS

LA NÉGLIGENCE ENVERS LES ENFANTS LA NÉGLIGENCE ENVERS LES ENFANTS Introduction Considérée parfois comme la caractéristique commune à toutes les formes de maltraitance, la négligence est plus répandue que le phénomène de l abus et ses

Plus en détail

Programme Alliance, un réseau pour le mieux-être de l enfant et sa famille

Programme Alliance, un réseau pour le mieux-être de l enfant et sa famille dans le bureau de l intervenant responsable et de façon dénominalisée. Il permet l intégration des concepts et facilite le soutien clinique. Il doit être détruit à la fin du suivi ALLIANCE. OUTIL DE TRAVAIL

Plus en détail

EVALUATION ET PRISE EN CHARGE DES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ORAL

EVALUATION ET PRISE EN CHARGE DES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ORAL EVALUATION ET PRISE EN CHARGE DES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ORAL Monique TOUZIN Orthophoniste, CHU Bicêtre Unité de rééducation et centre référent sur les troubles des apprentissages Coordinatrice

Plus en détail

Toxicomanie parentale et développement des enfants de ans: recension des écrits et pratique de pointe en développementd

Toxicomanie parentale et développement des enfants de ans: recension des écrits et pratique de pointe en développementd Toxicomanie parentale et développement des enfants de 6-126 ans: recension des écrits et pratique de pointe en développementd Tournée e des partenaires Shawinigan 27 mai 2011 Estelle Gemme CDC-IUD & Véronique

Plus en détail

Revue des écrits sur l efficacité des interventions en protection de la jeunesse

Revue des écrits sur l efficacité des interventions en protection de la jeunesse Revue des écrits sur l efficacité des interventions en protection de la jeunesse par Claire Chamberland PhD et Sarah Dufour PhD Plan de la présentation 1) Contexte 2) Méthodologie 3) Résultats 4) Forces

Plus en détail

Philippe Pacaut, Ph.D. Démographe, ministère de la Famille Membre de l équipe de recherche en partenariat «Familles en Mouvance»

Philippe Pacaut, Ph.D. Démographe, ministère de la Famille Membre de l équipe de recherche en partenariat «Familles en Mouvance» Les difficultés de conciliation travail-famille des mères et des pères en emploi : une comparaison de la situation et de son évolution au Québec et ailleurs au Canada Philippe Pacaut, Ph.D. Démographe,

Plus en détail

Mères et monde Centre communautaire et résidentiel par et pour les jeunes mères

Mères et monde Centre communautaire et résidentiel par et pour les jeunes mères Mères et monde Centre communautaire et résidentiel par et pour les jeunes mères La petite histoire de Mères et monde Constat : Les chefs de famille monoparentale, en très grande majorité des femmes, sont

Plus en détail

L évaluation des troubles mentaux et l évaluation des troubles neuropsychologiques : précisions sur le sens et la portée de chacune de ces activités

L évaluation des troubles mentaux et l évaluation des troubles neuropsychologiques : précisions sur le sens et la portée de chacune de ces activités L évaluation des troubles mentaux et l évaluation des troubles neuropsychologiques : précisions sur le sens et la portée de chacune de ces activités Des psychologues qui ne travaillent pas dans le secteur

Plus en détail

Variations du bien-être mental et le droit de la famille

Variations du bien-être mental et le droit de la famille Variations du bien-être mental et le droit de la famille 1 Avec le soutien financier de Les opinions exprimées ne représentent pas nécessairement la position officielle du gouvernement de l Ontario.0 Campagne

Plus en détail

Soutenir le pouvoir d'agir des parents et des communautés pour la santé des enfants : Les façons de faire du Québec

Soutenir le pouvoir d'agir des parents et des communautés pour la santé des enfants : Les façons de faire du Québec parents et des communautés pour la santé des enfants : Les façons de faire du Québec Daniel Beauregard Institut national de santé publique du Québec parents et des communautés pour la santé des enfants

Plus en détail

Comprendre et agir face aux problèmes de comportement chez les jeunes

Comprendre et agir face aux problèmes de comportement chez les jeunes Comprendre et agir face aux problèmes de comportement chez les jeunes Marie-Christine Saint-Jacques Suzie McKinnon Pierre Potvin Association mondiale des sciences de l éducation 13 e Congrès international

Plus en détail

Les interactions parents bébé Clinique et psychopathologie

Les interactions parents bébé Clinique et psychopathologie Les interactions parents bébé Clinique et psychopathologie Cours intensif de psychiatrie Toulouse, 27 février 2014 Dr Ludivine Franchitto, SUPEA franchitto.l@chu-toulouse.fr Les interactions parents bébé

Plus en détail

Susan Gallo Les Centres de la jeunesse et de la famille Batshaw

Susan Gallo Les Centres de la jeunesse et de la famille Batshaw LA NÉGLIGENCE Susan Gallo Les Centres de la jeunesse et de la famille Batshaw Déclaration de conflit d intérêt potentiel Je n ai aucun conflit d intérêt à déclarer. Je n ai aucune affiliation, aucun honoraire

Plus en détail

Qualité de l exposition à l innovation sociale. des enfants et des parents

Qualité de l exposition à l innovation sociale. des enfants et des parents Qualité de l exposition à l innovation sociale AIDES et issues développementales des enfants et des parents Présenté par Claire Chamberland, Marie-Ève Clément, Carl Lacharité, et Véronique Bouchard Congrès

Plus en détail

Perception des pratiques d aide et de collaboration : intervention de collaboration s expriment

Perception des pratiques d aide et de collaboration : intervention de collaboration s expriment Perception des pratiques d aide et de collaboration : des parents participant à l expérimentation d une intervention de collaboration s expriment Véronique Bouchard Université de Montréal Danielle Lessard

Plus en détail

RÔLES, ACTIVITÉS CLÉS ET COMPÉTENCES SERVICES INTÉGRÉS EN PÉRINATALITÉ ET POUR LA PETITE ENFANCE À TABLEAUX DE L INTERVENANTE PRIVILÉGIÉE DES SIPPE

RÔLES, ACTIVITÉS CLÉS ET COMPÉTENCES SERVICES INTÉGRÉS EN PÉRINATALITÉ ET POUR LA PETITE ENFANCE À TABLEAUX DE L INTERVENANTE PRIVILÉGIÉE DES SIPPE RÔLES, ACTIVITÉS CLÉS ET COMPÉTENCES DE L INTERVENANTE PRIVILÉGIÉE DES SIPPE SERVICES INTÉGRÉS EN PÉRINATALITÉ ET POUR LA PETITE ENFANCE À L INTENTION DES FAMILLES VIVANT EN CONTEXTE DE VULNÉRABILITÉ TABLEAUX

Plus en détail

Accompagner les situations de vulnérabilité

Accompagner les situations de vulnérabilité Fédération Wallonie-Bruxelles Aide à la jeunesse Accompagner les situations de vulnérabilité Sophie Tortolano, chercheuse Christine Vander Borght, direction du projet Dr Philippe Kinoo et Dr Muriel Meynckens,

Plus en détail

Date. Les besoins fondamentaux de l enfant De l universel au particulier en protection de l enfance

Date. Les besoins fondamentaux de l enfant De l universel au particulier en protection de l enfance Date Les besoins fondamentaux de l enfant De l universel au particulier en protection de l enfance Sommaire Une démarche de consensus Les besoins fondamentaux universels de l enfant Les facteurs de risque

Plus en détail

Qu est-ce que l aliénation parentale?

Qu est-ce que l aliénation parentale? Enjeux soulevés par l aliénation parentale en centre jeunesse Marie-Hélène Gagné Francine Cyr Sylvie Drapeau Marie-Christine Saint-Jacques Geneviève Lessard 30 octobre 2012 ACJQ Qu est-ce que l aliénation

Plus en détail

LES COÛTS DE LA MALTRAITANCE ENVERS LES TOUT-PETITS QUÉBÉCOIS

LES COÛTS DE LA MALTRAITANCE ENVERS LES TOUT-PETITS QUÉBÉCOIS LES COÛTS DE LA MALTRAITANCE ENVERS LES TOUT-PETITS QUÉBÉCOIS 2 Violence et maltraitance Les tout-petits québécois et la maltraitance Que nous apprennent les données recueillies auprès des services de

Plus en détail

De quelles données d efficacité dispose-t-on?

De quelles données d efficacité dispose-t-on? Origines et fondements des expérimentations de soutien aux parents et aux enfants De quelles données d efficacité dispose-t-on? Amélie Petitclerc, PhD Stagiaire de recherche postdoctorale Objet de la présentation

Plus en détail

Table des matières. I. Bases théoriques et empiriques

Table des matières. I. Bases théoriques et empiriques Table des matières Préface, Robert Pauzé.......................................................................... 9 avant-propos, Marie-Christine Mouren............................................. 13

Plus en détail

Le GED (Grille d évaluation du développement)

Le GED (Grille d évaluation du développement) Le GED (Grille d évaluation du développement) Une innovation sociale bien implantée Jacques Moreau Ph.D. Professeur/chercheur École de Service social Université de Montréal Les origines du GED et rôle

Plus en détail

AGRESSION SEXUELLE, ATTACHEMENT, COLÈRE ET VIOLENCE CONJUGALE CHEZ DES HOMMES QUI CONSULTENT EN PSYCHOLOGIE

AGRESSION SEXUELLE, ATTACHEMENT, COLÈRE ET VIOLENCE CONJUGALE CHEZ DES HOMMES QUI CONSULTENT EN PSYCHOLOGIE AGRESSION SEXUELLE, ATTACHEMENT, COLÈRE ET VIOLENCE CONJUGALE CHEZ DES HOMMES QUI CONSULTENT EN PSYCHOLOGIE Audrey Brassard, Ph. D Vivianne Darveau, D. Ps. & Martin Belzile UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE Problématique

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE Annexe de l arrêté du 16 novembre 2005 publié au bulletin officiel du ministère de l'emploi, de la cohésion sociales

Plus en détail

L épidémiologie et les facteurs de risque chez les enfants atteints du trouble déficitaire d attention avec ou sans hyperactivité au Canada

L épidémiologie et les facteurs de risque chez les enfants atteints du trouble déficitaire d attention avec ou sans hyperactivité au Canada L épidémiologie et les facteurs de risque chez les enfants atteints du trouble déficitaire d attention avec ou sans hyperactivité au Canada (1) Cameron Montgomery (2) Jaouad Alem Courriel : (1) cmontgom@uottawa.ca

Plus en détail

Modèle canadien du rendement occupationnel

Modèle canadien du rendement occupationnel Ne citez pas nos présentations, Allez voir nos sources! (voir les lectures dans le plan de cours) Modèle canadien du rendement occupationnel Dans le cadre du cours ERT 1401 : Approches théoriques en ergothérapie

Plus en détail

LES FAITS SAILLANTS VIOLENCE ET MALTRAITANCE

LES FAITS SAILLANTS VIOLENCE ET MALTRAITANCE LES FAITS SAILLANTS VIOLENCE ET MALTRAITANCE Les tout-petits québécois sont-ils à l abri? Si on regarde bien d'un enfant, on dans les yeux peut voir notre avenir. Chaque jour, au Québec, la DPJ compte

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT, L IMLANTATION ET L ÉVALUATION D UN PROGRAMME DE PRÉVENTION DU DÉCROCHAGE SCOLAIRE AU SECONDAIRE

LE DÉVELOPPEMENT, L IMLANTATION ET L ÉVALUATION D UN PROGRAMME DE PRÉVENTION DU DÉCROCHAGE SCOLAIRE AU SECONDAIRE LE DÉVELOPPEMENT, L IMLANTATION ET L ÉVALUATION D UN PROGRAMME DE PRÉVENTION DU DÉCROCHAGE SCOLAIRE AU SECONDAIRE Martine Poirier, Ph.D. (cand.), coordonnatrice Laurier Fortin, Ph.D, titulaire Danyka Therriault,

Plus en détail

Exemples de questions ouvertes pour l auto-évaluation d un programme d ETP

Exemples de questions ouvertes pour l auto-évaluation d un programme d ETP Exemples de questions ouvertes pour l auto-évaluation d un programme d ETP Cette fiche propose des exemples de questions qui sont adaptables et modifiables par chaque équipe dans sa démarche d auto-évaluation.

Plus en détail

1. HISTORIQUE L exigence scolaire est à l origine de la création des tests d intelligence Test d Alfred BINET : échelle métrique de l intelligence sta

1. HISTORIQUE L exigence scolaire est à l origine de la création des tests d intelligence Test d Alfred BINET : échelle métrique de l intelligence sta LA DÉFICIENCE INTELLECTUELLE Impacts de la DI sur les processus d apprentissage et les relations sociales Historique Définition Des origines diverses Caractéristiques de la DI - réponses Limites du test

Plus en détail

Stratégies psychothérapeutiques pour déjouer la dépression résistante

Stratégies psychothérapeutiques pour déjouer la dépression résistante Stratégies psychothérapeutiques pour déjouer la dépression résistante Alain Mercier & Alain Taillefer, psychologues Préparée en collaboration avec les psychologues Geneviève Hannah, Lucie Hébert & Angela

Plus en détail

Les troubles sévères du langage oral. M.P.Peyre, neuropédiatre Seynod 14 octobre 2009

Les troubles sévères du langage oral. M.P.Peyre, neuropédiatre Seynod 14 octobre 2009 Les troubles sévères du langage oral M.P.Peyre, neuropédiatre Seynod 14 octobre 2009 LE LANGAGE Est un code acquis au sein d une communauté de personnes L enfant est naturellement apte à apprendre à parler

Plus en détail

B.TOUMANION Ph.D, TMC Consulting Group

B.TOUMANION Ph.D, TMC Consulting Group 1 Définition de la santé La définition de la santé proposée par l OMS en 1978 «La santé est un état complet de bien être physique, mental et social qui ne consiste pas seulement en l absence de la maladie

Plus en détail

Évaluation des impacts sur les déterminants de la santé. Le cas du projet de Mine Arnaud

Évaluation des impacts sur les déterminants de la santé. Le cas du projet de Mine Arnaud Évaluation des impacts sur les déterminants de la santé Le cas du projet de Mine Arnaud Plan de la présentation 1. Pourquoi s intéresser à la santé dans les ÉIE et comment peut-on en traiter? 2. Qu est-ce

Plus en détail

Book. Reference. La maltraitance en institution: les représentations comme moyen de prévention. MASSE, Manon, et al.

Book. Reference. La maltraitance en institution: les représentations comme moyen de prévention. MASSE, Manon, et al. Book La maltraitance en institution: les représentations comme moyen de prévention MASSE, Manon, et al. Abstract Les institutions médico-sociales ou socio-éducatives ont pour mission l'accompagnement et

Plus en détail

Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants Annexe 3 Référentiel de Formation

Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants Annexe 3 Référentiel de Formation Domaine de Formation DF1 : 400 h ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DU JEUNE ENFANT ET DE SA FAMILLE 1- CONNAISSANCE DU JEUNE ENFANT ET DE SON ENVIRONNEMENT - Développement de la personne tout au long de la vie

Plus en détail

But de la présentation

But de la présentation Le guide d intervention : L attachement au cœur du développement de l enfant de 0 à 2 ans Services intégrés en périnatalité et pour la petite enfance (MSSS, 2004) Johanne Laverdure, coordonnatrice scientifique

Plus en détail

Santé mentale maternelle. Morbidité dépressive chez les mères adolescentes au Cameroun

Santé mentale maternelle. Morbidité dépressive chez les mères adolescentes au Cameroun Santé mentale maternelle Morbidité dépressive chez les mères adolescentes au Cameroun Santé mentale maternelle : morbidité dépressive périnatale Plan: - Généralités et définitions - Projet/objectif - Contexte

Plus en détail

STAGE D'ACTUALISATION PROFESSIONNELLE EN SOINS INFIRMIERS. Document d'évaluation formative (à remplir à la moitié du stage de réinsertion)

STAGE D'ACTUALISATION PROFESSIONNELLE EN SOINS INFIRMIERS. Document d'évaluation formative (à remplir à la moitié du stage de réinsertion) STAGE D'ACTUALISATION PROFESSIONNELLE EN SOINS INFIRMIERS Document d'évaluation formative (à remplir à la moitié du stage de réinsertion) INSTITUTION : LIEU : SERVICE : STAGE DU : AU : NOMBRE DE JOURS

Plus en détail

Le développement social local et le soutien aux familles : Le soutien aux jeunes parents et à la parentalité

Le développement social local et le soutien aux familles : Le soutien aux jeunes parents et à la parentalité Le développement social local et le soutien aux familles : Le soutien aux jeunes parents et à la parentalité Atelier présenté aux Journées annuelles de santé publique Marthe Hamel Montréal 23 octobre 2006

Plus en détail

Nom de l enfant: Date de naissance: Sexe: Âge: Tel. maison: Tel. cellulaire: Courriel:

Nom de l enfant: Date de naissance: Sexe: Âge: Tel. maison: Tel. cellulaire: Courriel: Histoire du développement de l enfant Date: Nom de l enfant: Date de naissance: Sexe: Âge: École: Niveau: Est-ce qu une ou des années ont été sautées? Oui Non Est-ce qu une ou des années ont été doublées?

Plus en détail

Obésité infantile et négligence parentale

Obésité infantile et négligence parentale Journée de formation et d accréditation AKJ Obésité infantile et négligence parentale Un défi pour la consultation Bertrand Crottet & Charlotte Moser Psychologues DMCP Négligence et obésité Dans les familles

Plus en détail

Description des tâches des services d accompagnement de l accueil en famille et du placement familial

Description des tâches des services d accompagnement de l accueil en famille et du placement familial Annexe F : Description des tâches des services d accompagnement de l accueil en famille et du placement familial Ce développement s attache à présenter, d une part, les situations spécifiques concernées

Plus en détail

FICHE D INFORMATION MJC LUCIE AUBRAC QU EST-CE QUE LA SOPHROLOGIE?

FICHE D INFORMATION MJC LUCIE AUBRAC QU EST-CE QUE LA SOPHROLOGIE? FICHE D INFORMATION MJC LUCIE AUBRAC QU EST-CE QUE LA SOPHROLOGIE? Définition : La sophrologie est une méthode scientifique mise au point par un médecin neuropsychiatre, Alfonso Caycedo, dans les années

Plus en détail

Luce Bordeleau Décembre 2010 Direction de santé publique de la Montérégie

Luce Bordeleau Décembre 2010 Direction de santé publique de la Montérégie Synthèse de l Avis scientifique sur l efficacité des interventions de type Services intégrés en périnatalité et pour la petite enfance (SIPPE) en fonction de différentes clientèles 1 Luce Bordeleau Décembre

Plus en détail

Construction d un référentiel d évaluation des capacités parentales dans les situations de défaillances parentales précoces en protection de l enfance

Construction d un référentiel d évaluation des capacités parentales dans les situations de défaillances parentales précoces en protection de l enfance CREAI RHÔNE-ALPES Colloque «interventions précoces, soutien des familles» Construction d un référentiel d évaluation des capacités parentales dans les situations de défaillances parentales précoces en

Plus en détail

L utilisation des technologies de l information en santé mentale : le projet Cyber-Clinique de l Hôpital Rivière-des- Prairies

L utilisation des technologies de l information en santé mentale : le projet Cyber-Clinique de l Hôpital Rivière-des- Prairies L utilisation des technologies de l information en santé mentale : le projet Cyber-Clinique de l Hôpital Rivière-des- Prairies Véronique Parent, neuropsychologue et professeure Bruno Gauthier, neuropsychologue

Plus en détail

PROGRAMME CYCLE : ACCUEIL INFORMATIF POUR UNE ÉDUCATION À LA VIE FORMATION PROPOSÉE PAR LE CNFPT - INSET DE NANCY

PROGRAMME CYCLE : ACCUEIL INFORMATIF POUR UNE ÉDUCATION À LA VIE FORMATION PROPOSÉE PAR LE CNFPT - INSET DE NANCY FORMATION PROPOSÉE PAR LE CNFPT - INSET DE NANCY CYCLE : ACCUEIL INFORMATIF POUR UNE ÉDUCATION À LA VIE PROGRAMME Contact : Philippe KEISER, assistant de formation 01 55 27 42 13 - philippe.keiser@cnfpt.fr

Plus en détail

UNE INTERVENTION SUR L'ATTACHEMENT ET LA RÉTROACTION VIDÉO POUR ÉVALUER ET PROMOUVOIR LES CAPACITÉS PARENTALES EN CONTEXTE DE MALTRAITANCE

UNE INTERVENTION SUR L'ATTACHEMENT ET LA RÉTROACTION VIDÉO POUR ÉVALUER ET PROMOUVOIR LES CAPACITÉS PARENTALES EN CONTEXTE DE MALTRAITANCE UNE INTERVENTION SUR L'ATTACHEMENT ET LA RÉTROACTION VIDÉO POUR ÉVALUER ET PROMOUVOIR LES CAPACITÉS PARENTALES EN CONTEXTE DE MALTRAITANCE Chantal Cyr, Ph.D. U du Québec à Montréal L évaluation des capacités

Plus en détail

Aides à l évaluation pour la détection précoce de la mise en danger du bien-être de l enfant

Aides à l évaluation pour la détection précoce de la mise en danger du bien-être de l enfant Aides à l évaluation pour la détection précoce de la mise en danger du bien-être de l enfant 1 Formulaire d appréciation pour la protection de l enfant Le formulaire d appréciation concerne uniquement

Plus en détail

Feuille de pointage pour l'évaluation orale

Feuille de pointage pour l'évaluation orale Feuille de pointage pour l'évaluation orale Évaluation orale Entretien avec l'enfant et sa famille Cher évaluateur; chère évaluatrice, Ce formulaire traite de plusieurs domaines, y compris l'entretien

Plus en détail

PASSER DE MALADE À CHRONIQUEMENT SAIN : SOUTENIR DES TRANSITIONS PAR DES ACTIVITÉS INFIRMIÈRES

PASSER DE MALADE À CHRONIQUEMENT SAIN : SOUTENIR DES TRANSITIONS PAR DES ACTIVITÉS INFIRMIÈRES PASSER DE MALADE À CHRONIQUEMENT SAIN : SOUTENIR DES TRANSITIONS PAR DES ACTIVITÉS INFIRMIÈRES 1 Clémence Dallaire, Ph.D. Professeure Université Laval Québec, Canada Lucille Juneau, directrice clientèle,

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL L ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL L ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL L ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L éducateur de jeunes enfants exerce une fonction d accueil des jeunes

Plus en détail

FORMATION ACCUEIL INFORMATIF POUR UNE EDUCATION A LA VIE

FORMATION ACCUEIL INFORMATIF POUR UNE EDUCATION A LA VIE FORMATION ACCUEIL INFORMATIF POUR UNE EDUCATION A LA VIE OBJECTIF DE LA FORMATION Développer des compétences et des savoirs relatifs aux activités d accueil, d information et d orientation dans les domaines

Plus en détail

Interventions effectuées

Interventions effectuées Sous groupe TES TID Analyse des interventions effectuées par les techniciens en éducation spécialisée et par les techniciens en intervention en délinquance Préparée par : Andrée Lapierre, coordonatrice

Plus en détail

L expérience du service de Pédopsychiatrie du CHU RAZI en matière d abus sexuel

L expérience du service de Pédopsychiatrie du CHU RAZI en matière d abus sexuel L expérience du service de Pédopsychiatrie du CHU RAZI en matière d abus sexuel Pr Ag Sami Othman, Dr Soumeyya Halayem, Dr Leila Robbana, Pr Ag Ahlem Belhadj, Pr Asma Bouden Service de pédopsychiatrie,

Plus en détail

Syllabus du cours : PSY Évaluation enfants et adolescents 1. Automne 2014

Syllabus du cours : PSY Évaluation enfants et adolescents 1. Automne 2014 Syllabus du cours : PSY-7905 Évaluation enfants et adolescents 1 Automne 2014 Mercredi 3 septembre au 10 décembre 8h30 à 11h30 Campus Montréal D-490-6 Pav. Marie-Victorin Chargée de cours : Nadia Abouzeid

Plus en détail

CSSS HOCHELAGA-MAISONNEUVE, OLIVIER-GUIMOND ET ROSEMONT. Comité de travail sur l offre de service en CLSC

CSSS HOCHELAGA-MAISONNEUVE, OLIVIER-GUIMOND ET ROSEMONT. Comité de travail sur l offre de service en CLSC INTRODUCTION CSSS HOCHELAGA-MAISONNEUVE, OLIVIER-GUIMOND ET ROSEMONT Comité de travail sur l offre de service en CLSC INVENTAIRE DE L OFFRE DE SERVICE DANS LES TROIS CLSC Annexe 4A Le comité de travail

Plus en détail

Définition et symptômes de la dépression post-natale

Définition et symptômes de la dépression post-natale Définition et symptômes de la dépression post-natale Dr Michel Maron, Service de Psychiatrie Périnatale, CHRU, Lille Journée Annuelle du Conseil Lillois de Santé Mentale, 9 Décembre 2014 Une vieille idée......

Plus en détail

Étude de besoins. 2 es Journées bi-annuelles de santé mentale mai Amélie Bédard Claude Gagnon Pierre Racine

Étude de besoins. 2 es Journées bi-annuelles de santé mentale mai Amélie Bédard Claude Gagnon Pierre Racine Étude de besoins Prévention des troubles mentaux et promotion de la santé mentale chez les jeunes adultes et les adultes de la région de la Capitale-Nationale 2 es Journées bi-annuelles de santé mentale

Plus en détail

Une méthode d évaluation participative en protection de l enfance

Une méthode d évaluation participative en protection de l enfance Une méthode d évaluation participative en protection de l enfance Éliane CORBET Directrice technique Au regard des enjeux Les enjeux de l évaluation en protection de l enfance éviter des parcours chaotiques,

Plus en détail

Insatisfaisant Peu satisfaisant Satisfaisant Très satisfaisant Excellent 23 31% 34 46% 11 15% Les sujets abordés furent 6 8% 30 39%

Insatisfaisant Peu satisfaisant Satisfaisant Très satisfaisant Excellent 23 31% 34 46% 11 15% Les sujets abordés furent 6 8% 30 39% Les sujets abordés furent 6 8% Insatisfaisant Peu satisfaisant Satisfaisant Très satisfaisant Excellent 23 31% 34 46% 11 15% Le respect de l horaire fut 2 3% 17 22% 27 30 39% Le choix de la salle fut 26

Plus en détail

ÉVALUATION DE L INAPTITUDE. Dominique Giroux, erg. Ph. D.

ÉVALUATION DE L INAPTITUDE. Dominique Giroux, erg. Ph. D. ÉVALUATION DE L INAPTITUDE Dominique Giroux, erg. Ph. D. Dans le monde, un nouveau cas de démence survient toutes les 4 secondes Touche actuellement plus de 750 000 canadiens Plus de 40 000 personnes sont

Plus en détail

Introduction. Remédiation cognitive. Klingberg & al., Remédiation cognitive. Remédiation cognitive

Introduction. Remédiation cognitive. Klingberg & al., Remédiation cognitive. Remédiation cognitive Introduction Site Web de travail pour jeunes présentant un trouble déficitaire de l attention/hyperactivité : Impacts sur l évaluation diagnostique et le traitement Véronique Parent, M.Ps. Mélanie Rouillard,

Plus en détail

L ÉVALUATION DES ENFANTS

L ÉVALUATION DES ENFANTS L ÉVALUATION DES ENFANTS Journée consacrée aux unités d enseignement en maternelle Du 3 ème plan autisme Paris 17 juin 2015 Docteur Stéphane CABROL, Praticien Hospitalier Responsable du Centre d Evaluation

Plus en détail

Promouvoir le BIEN-ÊTRE et la réussite scolaire. Service Communautaire de Promotion de la Santé Ecole de santé publique Université de Liège

Promouvoir le BIEN-ÊTRE et la réussite scolaire. Service Communautaire de Promotion de la Santé Ecole de santé publique Université de Liège Promouvoir le BIEN-ÊTRE et la réussite scolaire Chantal Vandoorne APES-ULg Service Communautaire de Promotion de la Santé Ecole de santé publique Université de Liège Plan L APES-Ulg, entre promotion de

Plus en détail

Une méthode d évaluation participative en protection de l enfance

Une méthode d évaluation participative en protection de l enfance Une méthode d évaluation participative en protection de l enfance Éliane CORBET Directrice Elaboration d un référentiel et d une méthode Objectif l élaboration d un référentiel d évaluation des situations

Plus en détail

Comment les mères primipares fontelles face aux événements de la naissance dans le post-partum?

Comment les mères primipares fontelles face aux événements de la naissance dans le post-partum? Comment les mères primipares fontelles face aux événements de la naissance dans le post-partum? Chantal Razurel professeure HES Haute Ecole De Santé Genève filière sage-femme 25 novembre 2010 Problématique

Plus en détail

Book. Reference. L'examen clinique du couple. Théories et instruments d'évaluation. FAVEZ, Nicolas

Book. Reference. L'examen clinique du couple. Théories et instruments d'évaluation. FAVEZ, Nicolas Book L'examen clinique du couple. Théories et instruments d'évaluation FAVEZ, Nicolas Reference FAVEZ, Nicolas. L'examen clinique du couple. Théories et instruments d'évaluation. Bruxelles : Editions Mardaga,

Plus en détail

L équipe santé mentale jeunesse du CSSSAM-N

L équipe santé mentale jeunesse du CSSSAM-N L équipe santé mentale jeunesse du CSSSAM-N Soins infirmiers en santé mentale jeunesse Présentation du guichet d accès SMJ Elvira Gallant inf.b.sc. 8 Mai 2008 1 Plan de la présentation 1. Plan d action

Plus en détail

sociale centrée sur les besoins

sociale centrée sur les besoins Initiative AIDES: une innovation sociale centrée sur les besoins des enfants Claire Chamberland, université de Montréal Congrès ACJQ Octobre 2012 Ce projet de recherche est financé dans le cadre de la

Plus en détail

CONFÉRENCE 24 MARS 2015

CONFÉRENCE 24 MARS 2015 QUE NOUS APPREND L ENQUÊTE MONTRÉALAISE SUR L'EXPÉRIENCE PRÉSCOLAIRE DES ENFANTS DE MATERNELLE SUR L EFFET PROTECTEUR DE LA FRÉQUENTATION D UN SERVICE ÉDUCATIF? CO-CHERCHEURES PRINCIPALES : DANIELLE GUAY

Plus en détail

Université de Fribourg Institut de Psychologie septembre LA PRÉVENTION DANS LA FAMILLE Séminaires Master en psychologie

Université de Fribourg Institut de Psychologie septembre LA PRÉVENTION DANS LA FAMILLE Séminaires Master en psychologie Université de Fribourg Institut de Psychologie 18-19 septembre 2008 LA PRÉVENTION DANS LA FAMILLE Séminaires Master en psychologie Bernard Terrisse, professeur Université du Québec à Montréal, Canada 1

Plus en détail

Les SIPPE et le soutien aux

Les SIPPE et le soutien aux Les SIPPE et le soutien aux familles très s vulnérables : où en sommes-nous? Laurence Le Hénaff et Monique Rainville Équipe Adaptation familiale et sociale, secteur 0-5 ans Direction de santé publique

Plus en détail

Evaluation neuropsychologique et de l humeur chez les traumatisés crâniens

Evaluation neuropsychologique et de l humeur chez les traumatisés crâniens 11èmes Rencontres Inter régionales de Médecine Physique, Nice, 27.03.09 Evaluation neuropsychologique et de l humeur chez les traumatisés crâniens Dr Michel BENOIT Service de Psychiatrie Pole des Neurosciences

Plus en détail

La fugue: pas toujours un bon critère diagnostique pour le trouble des conduites

La fugue: pas toujours un bon critère diagnostique pour le trouble des conduites La fugue: pas toujours un bon critère diagnostique pour le trouble des conduites Présenté par Marie Robert, professeure Université du Québec en Outaouais Études d une cohorte d adolescent(e)s pris en charge

Plus en détail

DESCRIPTIF DES COURS DE 2 E ET 3 E CYCLES EN SERVICE SOCIAL

DESCRIPTIF DES COURS DE 2 E ET 3 E CYCLES EN SERVICE SOCIAL DESCRIPTIF DES COURS DE 2 E ET 3 E CYCLES EN SERVICE SOCIAL Sigle Titre / Session Description 6000 Projet individuel (3 cr) Ce cours est réservé aux étudiants inscrits au programme de maîtrise en service

Plus en détail

.Une Prise en charge adaptée à des problèmes spécifiques. A. Simon Sage-femme CH de Courbevoie - Neuilly

.Une Prise en charge adaptée à des problèmes spécifiques. A. Simon Sage-femme CH de Courbevoie - Neuilly .Une Prise en charge adaptée à des problèmes spécifiques A. Simon Sage-femme CH de Courbevoie - Neuilly Une Prise en charge adaptée à des problèmes spécifiques La précarité socio économique Les addictions

Plus en détail

Table des matieres. Index des graphiques Index des figures Index des tableaux. 1. Introduction 1. Partie theorique

Table des matieres. Index des graphiques Index des figures Index des tableaux. 1. Introduction 1. Partie theorique Index des graphiques Index des figures Index des tableaux XIII XV XVII 1. Introduction 1 Partie theorique 2. Definition generale de l'empathie 9 2.1 Comprendre ce qu'une personne ressent ou l'empathie

Plus en détail

Intervention en situation de crise suicidaire

Intervention en situation de crise suicidaire Intervention en situation de crise suicidaire 1. Accueil et présentation 2. Présentation du projet 3. Étude de cas 4. Conclusion Un projet de DVD Un travail qui s est amorcé depuis 2 ans Collaboration

Plus en détail

Dépression autour de la grossesse

Dépression autour de la grossesse Dépression autour de la grossesse Dr Michel Maron Centre Hospitalier Régional Universitaire de Lille Clinique de Psychiatrie, rue André Verhaeghe 59037 Lille D ÉPRESSIO N AUTO UR DE LA G RO SSESSE Dépression

Plus en détail

Autisme et autres troubles envahissants du développement (TED)

Autisme et autres troubles envahissants du développement (TED) Autisme et autres troubles envahissants du développement (TED) - État des connaissances hors mécanismes physiopathologiques, psychopathologiques et recherche fondamentale - Janvier 2010 1 Objectifs (1/2)

Plus en détail

Direction des enquêtes longitudinales et sociales Institut de la statistique du Québec

Direction des enquêtes longitudinales et sociales Institut de la statistique du Québec ENQUÊTE QUÉBÉCOISE SUR L EXPÉRIENCE DES PARENTS D ENFANTS DE 0 À 5 ANS 2015 RECUEIL STATISTIQUE INTRODUCTION ET GLOSSAIRE Direction des enquêtes longitudinales et sociales Institut de la statistique du

Plus en détail

Les CPE : un partenaire essentiel pour soutenir le développement des enfants vivant en contexte de vulnérabilité

Les CPE : un partenaire essentiel pour soutenir le développement des enfants vivant en contexte de vulnérabilité Les CPE : un partenaire essentiel pour soutenir le développement des enfants vivant en contexte de vulnérabilité Danielle Guay Direction de santé publique de l Agence de la santé et des services sociaux

Plus en détail

Table des matières. L histoire de la psychiatrie du bébé en France. Liste des collaborateurs... Préface...

Table des matières. L histoire de la psychiatrie du bébé en France. Liste des collaborateurs... Préface... Table des matières Liste des collaborateurs............................... Préface.............................................. V VII I L histoire de la psychiatrie du bébé en France 1 L avènement de

Plus en détail

Un programme de promotion de la santé mentale en périnatalité le projet CAPEDP

Un programme de promotion de la santé mentale en périnatalité le projet CAPEDP Un programme de promotion de la santé mentale en périnatalité le projet CAPEDP Antoine Guédeney Chef de service de Pédopsychiatrie Hôpital Bichat-Claude Bernard Investigateur Principal Tim Greacen Directeur

Plus en détail

Les familles lesboparentales recomposées : état des connaissances et perspective de recherche

Les familles lesboparentales recomposées : état des connaissances et perspective de recherche Les familles lesboparentales recomposées : état des connaissances et perspective de recherche Kévin Lavoie Agent de développement Coalition des familles homoparentales Mona Greenbaum Directrice générale

Plus en détail

Psychologie de l enfant

Psychologie de l enfant Psychologie de l enfant Formation Inspection Académique 23/09/2015 Gaëlle Lefer Docteure en psychologie Gaelle.lefer@univ-nantes.fr 1 Objectifs du cours Présenter nos connaissances actuelles en psychologie

Plus en détail

Les Troubles Spécifiques des Apprentissages. Stéphanie Mouriaux Ferreira Chargée de Mission TSA 67 15/11/2012

Les Troubles Spécifiques des Apprentissages. Stéphanie Mouriaux Ferreira Chargée de Mission TSA 67 15/11/2012 Les Troubles Spécifiques des Apprentissages Stéphanie Mouriaux Ferreira Chargée de Mission TSA 67 15/11/2012 SOURCES Les DYS. Une présentation Alain Pouhet, médecin de rééducation fonctionnelle Michèle

Plus en détail

L histoire du développement d une intervention précoce pour les familles en situation de vulnérabilité au Québec

L histoire du développement d une intervention précoce pour les familles en situation de vulnérabilité au Québec Les interventions préventives précoces : de l expérimentation scientifique à la mise en place d actions de terrain L histoire du développement d une intervention précoce pour les familles en situation

Plus en détail

université ufr psychologie MAster professionnel recherche Psychologie de l enfant & de l adolescent www. unicaen. fr / psychologie

université ufr psychologie MAster professionnel recherche Psychologie de l enfant & de l adolescent www. unicaen. fr / psychologie ufr psychologie université Caen Normandie MAster professionnel recherche Psychologie du Développement de l enfant & de l adolescent www. unicaen. fr / psychologie MASTER DE PSYCHOLOGIE SPÉCIALITÉ : PSYCHOLOGIE

Plus en détail

LE PORTFOLIO. 1. Définition : 2. Buts :

LE PORTFOLIO. 1. Définition : 2. Buts : LE PORTFOLIO 1. Définition : Le portfolio pédagogique est un outil qui offre la possibilité d évaluer fidèlement les acquisitions cognitives, les habiletés et les attitudes. Il permet la compréhension

Plus en détail

LA MOTIVATION À L ÉCOLE, UN PASSEPORT POUR L AVENIR

LA MOTIVATION À L ÉCOLE, UN PASSEPORT POUR L AVENIR Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue LA MOTIVATION À L ÉCOLE, UN PASSEPORT POUR L AVENIR Image tirée sur Google 3 4 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs

Plus en détail

«Le syndrome X fragile 22 ans plus tard et Cap sur les Neurosciences et qualité de vie» Prise en charge : avancées et difficultés

«Le syndrome X fragile 22 ans plus tard et Cap sur les Neurosciences et qualité de vie» Prise en charge : avancées et difficultés «Le syndrome X fragile 22 ans plus tard et Cap sur les Neurosciences et qualité de vie» Prise en charge : avancées et difficultés Conseils après le diagnostic Suivi thérapeutique, coordination des thérapies

Plus en détail

Politique relative à la vie affective, amoureuse et sexuelle de l usager

Politique relative à la vie affective, amoureuse et sexuelle de l usager Politique relative à la vie affective, amoureuse et La direction des services professionnels, de la recherche et de la programmation est responsable de la conception, de la rédaction, de la mise en place,

Plus en détail

Conceptions, croyances et représentations en maths, sciences et technos

Conceptions, croyances et représentations en maths, sciences et technos Conceptions, croyances et représentations en maths, sciences et technos En éducation, les conceptions, les croyances et les représentations des élèves, des étudiants et étudiantes en formation à l enseignement,

Plus en détail