MALADIES TRANSMISSIBLES "0" Ph. MEERT & M. VANHERP

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MALADIES TRANSMISSIBLES "0" Ph. MEERT & M. VANHERP"

Transcription

1 NETWORK OF HUMANITARIAN ASSISTANCE SANTE DANS LES OPERATIONS DE SECOURS SOS - HUMA 3880 MALADIES TRANSMISSIBLES "0" Ph. MEERT & M. VANHERP UCL SOS NOHA MALADIES TRANSMISSIBLES INTRO Ph. MEERT & M. VANHERP 2010 / 1 Objectifs du cours Dans le cadre des situations d urgence, acquérir des connaissances dans le domaine des maladies transmissibles : cycle évolutifs des principales maladies transmissibles identification des principales maladies transmissibles en situation d urgence étude des facteurs de risque associés aux situations d urgence outils le plus souvent utilisés pour approcher les diagnostics et traitements contrôle des maladies transmissibles UCL SOS NOHA MALADIES TRANSMISSIBLES INTRO Ph. MEERT & M. VANHERP 2010 / 2 UCL SOS NOHA MALADIES TRANSMISSIBLES Ph. MEERT & M. VANHERP 2008 INTRO / 1

2 Maladies transmissibles : CLASSIFICATIONS selon la classe de l agent infectant virus bactéries parasites nanomètre code génétique cellule "hôte" résistance & abondance micromètre membrane colonies concurrence micro-, milli-, centi-mètres milieux & cycles stades & sexe UCL SOS NOHA MALADIES TRANSMISSIBLES INTRO Ph. MEERT & M. VANHERP 2010 / 3 Maladies transmissibles : CLASSIFICATIONS selon le mode de transmission contact "simple" gale trachome mycose sexuellement (MST) gonorrhée syphilis hiv herpès hépatites vecteur malaria trypanosomiase arboviroses schistosomiase fécale diarrhées hépatites giardiase ascaridiase typhoïde aérienne TBC rougeole méningite coqueluche infections respiratoires UCL SOS NOHA MALADIES TRANSMISSIBLES INTRO Ph. MEERT & M. VANHERP 2010 / 4 UCL SOS NOHA MALADIES TRANSMISSIBLES Ph. MEERT & M. VANHERP 2008 INTRO / 2

3 Maladies transmissibles : CYCLES IMMUNITÉ porteur non-porteur TRANSMISSION homme vecteur eau AGENT PATHOGENE RÉCEPTIVITÉ DE LA POPULATION immunité réceptivité EVOLUTION guérison séquelles décès MORBI-MORTALITE CLINIQUE INDIVIDUELLE immunité réceptivité CLINIQUE COLLECTIVE épidémie UCL SOS NOHA MALADIES TRANSMISSIBLES INTRO Ph. MEERT & M. VANHERP 2010 / 5 Maladies transmissibles : VULNERABILITE facteurs de vulnérabilité en situation d urgence migration déplacement, âge, famille autres populations écologie immunité >< réceptivité individuelle (nutrition) immunité >< réceptivité collective (watsan) transmission accrue promiscuité, hygiène, incidence, vecteurs structures de soins PEV, accèssibilité UCL SOS NOHA MALADIES TRANSMISSIBLES INTRO Ph. MEERT & M. VANHERP 2010 / 6 UCL SOS NOHA MALADIES TRANSMISSIBLES Ph. MEERT & M. VANHERP 2008 INTRO / 3

4 Maladies transmissibles : NIVEAUX D INTERVENTION sources / vecteurs status immunitaire prévention primaire secondaire maladie biologique (chimioprophylaxie) maladie clinique séquelles soins soins service sociaux UCL SOS NOHA MALADIES TRANSMISSIBLES INTRO Ph. MEERT & M. VANHERP 2010 / 7 Maladies transmissibles malaria maladies diarrhéiques infections respiratoires MST SIDA TBC fièvres virales rougeole méningite(s) dengue typhus UCL SOS NOHA MALADIES TRANSMISSIBLES INTRO Ph. MEERT & M. VANHERP 2010 / 8 UCL SOS NOHA MALADIES TRANSMISSIBLES Ph. MEERT & M. VANHERP 2008 INTRO / 4

5 Maladies transmissibles INTRODUCTION classification des maladies transmissibles cycles des maladies transmissibles & niveaux d'intervention principales maladies infectieuses OUTILS D EVALUATION ET DE PRISE EN CHARGE évaluation vaccination stratégies thérapeutiques PRINCIPALES MALADIES bases physiopathologiques & interventions : rougeole - méningite - malaria - maladies diarrhées - MST L EXPATRIE ET LES MALADIES INFECTIEUSES recommandations générales vaccinations traitements Ph. Meert M. Vanherp Ph. Meert & M. Vanherp Ph. Meert & M. Vanherp UCL SOS NOHA MALADIES TRANSMISSIBLES INTRO Ph. MEERT & M. VANHERP 2010 / 9 UCL SOS NOHA MALADIES TRANSMISSIBLES Ph. MEERT & M. VANHERP 2008 INTRO / 5

MALADIES TRANSMISSIBLES 1

MALADIES TRANSMISSIBLES 1 NETWORK OF HUMANITARIAN ASSISTANCE SANTE DANS LES OPERATIONS DE SECOURS SOS - HUMA 3880 MALADIES TRANSMISSIBLES 1 Ph. MEERT & M. VANHERP UCL SOS NOHA MALADIES TRANSMISSIBLES/OUTILS Ph. MEERT & M. VANHERP

Plus en détail

4 CONTRACEPTION ET PROTECTION. F Protection contre les IST.

4 CONTRACEPTION ET PROTECTION. F Protection contre les IST. IST => Infection Sexuellement Transmissible «utiliser le sigle IST, c est inciter au dépistage (même) en l absence de symptômes» «Utiliser le sigle MST c'est induire la présence de symptômes pour recourir

Plus en détail

Virus. Virus HIV. IFMT-MS-Nov

Virus. Virus HIV. IFMT-MS-Nov Virus Virus HIV IFMT-MS-Nov.2005 1 Qu est ce qu un virus? les micro-organismes agents des maladies sont classés en 4 types de / taille décroissante : parasites certains visibles à l œil nu champignons

Plus en détail

Epidémies et maladies émergentes

Epidémies et maladies émergentes Fiche du cours n 2 de Biomédecine quantitative Epidémies et maladies émergentes I- Epidémies et Maladies Infectieuses Emergentes (MIE) 1) Histoire et définition. Historique : Les maladies infectieuses

Plus en détail

Mesures préventions. Avant. Pendant. Après

Mesures préventions. Avant. Pendant. Après Module 3 Mesures préventions Avant Pendant Après AVANT: Vaccination Immunité acquise soit soit Active Passive est De longue durée S effectue Par intervention du système immunitaire C est à dire que Lymphocyte

Plus en détail

LA GESTION DU TRAVAILLEUR VOYAGEUR DANS DES PAYS AVEC DES INFECTIONS ENDÉMIQUES

LA GESTION DU TRAVAILLEUR VOYAGEUR DANS DES PAYS AVEC DES INFECTIONS ENDÉMIQUES LA GESTION DU TRAVAILLEUR VOYAGEUR DANS DES PAYS AVEC DES INFECTIONS ENDÉMIQUES Dr Sabine Guyon 7eme journée Basque Aquitaine de Médecine du Travail 9 juin 2017 GÉNÉRALITÉS Définition de l infection endémique:

Plus en détail

La chaîne de transmission des micro-organismes

La chaîne de transmission des micro-organismes Les agents infectieux Les agents infectieux conventionnels (ATC) La chaîne de des micro-s Les bactéries Les virus les champignons microscopiques Les parasites IADE-Octobre 2011 1 Les agents transmissibles

Plus en détail

INFECTIONS SEXELLEMENT TRANSMISSIBLES (IST)

INFECTIONS SEXELLEMENT TRANSMISSIBLES (IST) INFECTIONS SEXELLEMENT TRANSMISSIBLES (IST) PLAN Introduction I Etiologies et classification des IST II Mode de contamination III Facteurs favorisants IV Etude clinique : = > TDD : Gonococcie a) - Etiologie

Plus en détail

La lutte contre les maladies infectieuses Un exemple d action de Santé Publique. Bakary TOUMANION Ph.D / Consultant et Formateur EHESP MALI

La lutte contre les maladies infectieuses Un exemple d action de Santé Publique. Bakary TOUMANION Ph.D / Consultant et Formateur EHESP MALI La lutte contre les maladies infectieuses Un exemple d action de Santé Publique 1 Notre démarche scientifique Observer les faits Analyser et Agir pour changer 2 Introduction Au début du xxè siécle, même

Plus en détail

Sentinelle Volume 10, numéro 4 Juin 2004 ISSN #

Sentinelle Volume 10, numéro 4 Juin 2004 ISSN # Sentinelle Volume 10, numéro 4 Juin 2004 ISSN # 2-89342-027-7 RAPPORT ANNUEL 2003 DES MALADIES À DÉCLARATION OBLIGATOIRE. MALADIES ÉVITABLES PAR L'IMMUNISATION DE BASE INFECTIONS TRANSMISSIBLES SEXUELLEMENT

Plus en détail

Les infections. Schéma de mécanisme des infections de manière générale : TRANSMISSION CONTAMINATION

Les infections. Schéma de mécanisme des infections de manière générale : TRANSMISSION CONTAMINATION Les infections. I : MECANISME DES S Les infections sont les compagnes constantes et parfois fatales de notre vie ;leur importance vient du fait qu elles sont fréquentes, parfois graves ou épidémiques avec

Plus en détail

L Infection à VIH (1)

L Infection à VIH (1) L Infection à VIH (1) Epidémiologie-Virologie-Histoire Naturelle. Docteur Patrick Miailhes Service d Infectiologie du Pr. Peyramond, Hôpital Croix-Rousse, Lyon VIH/Sida 2011 1 Epidemiologie mondiale :

Plus en détail

LES MALADIES A DECLARATION OBLIGATOIRE. Arrêté n 133 du 30/12/2013, modifiant et complétant la liste des MDO

LES MALADIES A DECLARATION OBLIGATOIRE. Arrêté n 133 du 30/12/2013, modifiant et complétant la liste des MDO LES MALADIES A DECLARATION OBLIGATOIRE Arrêté n 133 du 30/12/2013, modifiant et complétant la liste des MDO ARRÊTÉ N 133 DU 30/12/2013, MODIFIANT ET COMPLÉTANT LA LISTE DES MDO Deux catégories selon le

Plus en détail

HCL, Hôpital de la Croix-Rousse, Unité d hygiène et d épidémiologie b

HCL, Hôpital de la Croix-Rousse, Unité d hygiène et d épidémiologie b Étude de faisabilité du repérage automatisé des patients à risque épidémique gastro-intestinal à partir des données du dossier médical informatisé des urgences S. Gerbier a,b, V. Smaldore c, V. Pagliaroli

Plus en détail

Les facteurs favorisant l émergence de nouveaux virus

Les facteurs favorisant l émergence de nouveaux virus Les facteurs favorisant l de nouveaux virus Héla KARRAY-HAKIM Laboratoire Microbiologie, Sfax XXI ème Congrès de la STPI. Tunis, 21-23 Avril 2011 «Infections virales émergentes» Introduction récente Phénomènes

Plus en détail

Facteurs d évolution des maladies infectieuses, et infections émergentes (ou ré-émergentes)

Facteurs d évolution des maladies infectieuses, et infections émergentes (ou ré-émergentes) Facteurs d évolution des maladies infectieuses, et infections émergentes (ou ré-émergentes) Dr D. Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes Maladie émergente : définition OMS Une maladie

Plus en détail

Principaux motifs de recours de soins des populations migrantes des sites de Calais et Grande-Synthe

Principaux motifs de recours de soins des populations migrantes des sites de Calais et Grande-Synthe Région Nord Pas-de-Calais-Picardie Principaux motifs de recours de soins des populations migrantes des sites de Calais et Grande-Synthe Point de situation au 3 juin 2016 Données de la semaine 21-2016 I

Plus en détail

RISQUES BIOLOGIQUES ET SANITAIRES

RISQUES BIOLOGIQUES ET SANITAIRES Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) RISQUES BIOLOGIQUES ET SANITAIRES Introduction Les risques biologiques et sanitaires professionnels peuvent

Plus en détail

Précautions complémentaires, Place réciproque des PS et des PC. Journée Hôpital propre, Mai 2012 X. BERTRAND

Précautions complémentaires, Place réciproque des PS et des PC. Journée Hôpital propre, Mai 2012 X. BERTRAND Précautions complémentaires, Place réciproque des PS et des PC Journée Hôpital propre, Mai 2012 X. BERTRAND Historique Depuis l antiquité «mise en quarantaine» des patients contagieux pour éviter les épidémies

Plus en détail

Virologie. Dr. Florence ABRAVANEL, MCU-PH Laboratoire de Virologie, CHU de Toulouse

Virologie. Dr. Florence ABRAVANEL, MCU-PH Laboratoire de Virologie, CHU de Toulouse Virologie Dr. Florence ABRAVANEL, MCU-PH Laboratoire de Virologie, CHU de Toulouse 06/09/2006 Qu est-ce qu un virus? Aspect fonctionnel : entité qui se caractérise par : un seul type d acide nucléique

Plus en détail

VACCINATIONS. Amboise, le 10 septembre Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours

VACCINATIONS. Amboise, le 10 septembre Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours VACCINATIONS Amboise, le 10 septembre 2012 Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours Historique Première vaccination humaine avec un virus atténué : contre la rage en juillet 1885

Plus en détail

J'ai peut être une IST,

J'ai peut être une IST, J'ai peut être une IST, Infection Sexuellement Transmissible : que faire? Ces maladies correspondent à des infections transmises au moment des rapports sexuels. Lorsqu elles sont traitées à temps, elles

Plus en détail

Les grands problèmes de santé en France : SIDA et IST

Les grands problèmes de santé en France : SIDA et IST Master 1 et 2 Sciences et Technologies Santé Mention Biologie Santé Spécialité Génie physiologique, Biotechnologies et informatique, Développement du médicament UE EPIDEMIOLOGIE Les grands problèmes de

Plus en détail

AGENDA. Introduction. Bactériophage. Prion. Nouvelles thérapies

AGENDA. Introduction. Bactériophage. Prion. Nouvelles thérapies AGENDA Introduction Bactériophage Prion Nouvelles thérapies LES VIRUS Le Bactériophage VIRUS II Cours de Cytologie VIRUS II Cours de Cytologie VIRUS II Cours de Cytologie Où trouve t-on les bactériophages?..

Plus en détail

Professeur Patrice FRANCOIS

Professeur Patrice FRANCOIS UE7 - Santé Société Humanité - Santé Publique Chapitre 2 : Santé et prévention Professeur Patrice FRANCOIS Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan

Plus en détail

Principaux motifs de recours aux soins des populations migrantes de Calais et Grande-Synthe

Principaux motifs de recours aux soins des populations migrantes de Calais et Grande-Synthe Région Nord Pas-de-Calais-Picardie Principaux motifs de recours aux soins des populations migrantes de Calais et Grande-Synthe Point de situation au 22 juillet 2016 Données de la semaine 28-2016 I Alertes

Plus en détail

Les avancées thérapeutiques 2006 dans le domaine des vaccins

Les avancées thérapeutiques 2006 dans le domaine des vaccins Les avancées thérapeutiques 2006 dans le domaine des vaccins Bertrand Alexandre Président du Comité Vaccins Leem 29 janvier 2007 1 Les vaccins : une contribution majeure à l éradication ou l atténuation

Plus en détail

SIGNALEMENT D UN CAS DE MALADIE TRANSMISSIBLE EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE

SIGNALEMENT D UN CAS DE MALADIE TRANSMISSIBLE EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE SIGNALEMENT D UN CAS DE MALADIE TRANSMISSIBLE EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE Préliminaire : Toute maladie contagieuse peut présenter au niveau de la collectivité un risque plus ou moins important en raison

Plus en détail

LA LETTRE D ACTUALITÉS

LA LETTRE D ACTUALITÉS LA LETTRE D ACTUALITÉS N 172 - Avril 2017 SOMMAIRE Les maladies infectieuses infantiles 1. Les maladies à éviction des collectivités p 2 2. Les fiches Grand Public p 4 3. Test de lecture p 5 Le mot de

Plus en détail

Maladies transmissibles Politique vaccinale. Marion ALBOUY-LLATY SF1 Janvier 2009

Maladies transmissibles Politique vaccinale. Marion ALBOUY-LLATY SF1 Janvier 2009 Maladies transmissibles Politique vaccinale Marion ALBOUY-LLATY SF1 Janvier 2009 1 Maladies infectieuses Pas de traitement (Hygiène, salubrité) puis Vaccins, ATB VIH Nouveaux agents infectieux 1970 «Fin

Plus en détail

Pourquoi se faire vacciner? Une piqure de rappel. Pr O. Epaulard Maladies Infectieuses CHU Grenoble Alpes 27 juin 2017

Pourquoi se faire vacciner? Une piqure de rappel. Pr O. Epaulard Maladies Infectieuses CHU Grenoble Alpes 27 juin 2017 Pourquoi se faire vacciner? Une piqure de rappel Pr O. Epaulard Maladies Infectieuses CHU Grenoble Alpes 27 juin 2017 Comment marchent les vaccins Ils utilisent la capacité du système immunitaire à acquérir

Plus en détail

Epidémie de Rougeole en France : d une maladie de l Enfant à celle de l Adulte Jeune

Epidémie de Rougeole en France : d une maladie de l Enfant à celle de l Adulte Jeune 1 Maladies Infectieuses, 2 Laboratoire de Virologie, 3 Santé Publique, 4 CIRE-InVS, 5 Médecine du Travail, 6 Dermatologie, 7 Pédiatrie, Centre Hospitalier Universitaire, Clermont Ferrand, 8 National Laboratoire

Plus en détail

Fiche n 2 UE9 : Manifestations de l interaction homme- agent infectieux. Syndrôme infectieux. B- Physiopathologie

Fiche n 2 UE9 : Manifestations de l interaction homme- agent infectieux. Syndrôme infectieux. B- Physiopathologie Fiche n 2 UE9 : Manifestations de l interaction homme- agent infectieux I- Maladie infectieuse- Définition A- Définitions Maladie : Altération de la santé. Syndrôme infectieux Santé : Etat de bien-être

Plus en détail

Je protège les enfants des maladies infectieuses, en particulier dès qu'ils sont en collectivités

Je protège les enfants des maladies infectieuses, en particulier dès qu'ils sont en collectivités Je protège les enfants des maladies infectieuses, en particulier dès qu'ils sont en collectivités Dr. Khaled El Chehadeh Adresse du site : www.docvadis.fr/khaled.elchehadeh Validé par le Comité Scientifique

Plus en détail

Les Maladies infectieuses qui sévissent en Afrique et quels vaccins? Le Paludisme LA FIEVRE JAUNE. Recherches et travaux de lycéens

Les Maladies infectieuses qui sévissent en Afrique et quels vaccins? Le Paludisme LA FIEVRE JAUNE. Recherches et travaux de lycéens Les Maladies infectieuses qui sévissent en Afrique et quels vaccins? Le Paludisme La Méningite Le Sida LA FIEVRE JAUNE Recherches et travaux de lycéens Le Paludisme ou Les ravages de l Anophèle femelle

Plus en détail

UE Agent infectieux : enseignement

UE Agent infectieux : enseignement UE Agent infectieux : enseignement 2013-14 Date Intitulé du cours Cours Magistraux Amphi Fac de Méd 10- mars 08h- 09h Cours commun d'introduction 09h- 10h Le monde des parasites et champignons 10h- 11h

Plus en détail

Pathologies infectieuses à risque d émergence dans l océan Indien. Laurent Filleul, Sophie Larrieu Cire océan Indien, Saint-Denis

Pathologies infectieuses à risque d émergence dans l océan Indien. Laurent Filleul, Sophie Larrieu Cire océan Indien, Saint-Denis Pathologies infectieuses à risque d émergence dans l océan Indien Laurent Filleul, Sophie Larrieu Cire océan Indien, Saint-Denis 3éme JRI, Souris Chaude, Réunion, 19 Nov 2011 Les maladies infectieuses

Plus en détail

CONSULTATION VIH/SIDA. Une prise en charge multidisciplinaire

CONSULTATION VIH/SIDA. Une prise en charge multidisciplinaire CONSULTATION VIH/SIDA Une prise en charge multidisciplinaire Mission La consultation d infectiologie ambulatoire / VIH assure un suivi médical à toutes les personnes atteintes par le virus de l immunodéficience

Plus en détail

RISQUES BIOLOGIQUES ET SANITAIRES

RISQUES BIOLOGIQUES ET SANITAIRES Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) RISQUES BIOLOGIQUES ET SANITAIRES Introduction Les risques biologiques et sanitaires professionnels peuvent

Plus en détail

La place de l observation de la santé à Mayotte

La place de l observation de la santé à Mayotte La place de l observation de la santé à Mayotte Journée de la prévention à Mayotte 9 octobre 2013 Jean-Louis SOLET - Cire océan indien (Institut de veille sanitaire) 1 La Cire océan indien Relais local

Plus en détail

Introduction :qu'est ce qu'une I.S.T? Deuxième partie:pendant l'infection. Troisième partie: ist dans le monde

Introduction :qu'est ce qu'une I.S.T? Deuxième partie:pendant l'infection. Troisième partie: ist dans le monde SOMMAIRE Introduction :qu'est ce qu'une I.S.T? source Première partie: Avant l'infection Deuxième partie:pendant l'infection Troisième partie: ist dans le monde Conclusion Lexique Introduction Une I.S.T

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Cette présentation a été effectuée le 9 décembre 2015, au cours de la journée «5 es JAPI Au-delà des crises, la gestion des risques infectieux pour la santé des travailleurs et des patients (jour 2)» dans

Plus en détail

CERTIFICAT D ETUDES UNIVERSITAIRES (CEU) Prévention des maladies du voyageur

CERTIFICAT D ETUDES UNIVERSITAIRES (CEU) Prévention des maladies du voyageur CERTIFICAT D ETUDES UNIVERSITAIRES (CEU) Prévention des maladies du voyageur 2012-2013 Responsables de la formation Professeur Philippe PAROLA Unité de Recherche en Maladies Infectieuses et Tropicales

Plus en détail

23/09/2015 ARlin corse EHPAD INFO Pourquoi vacciner? Qui vacciner? Contre quelles maladies? Quand vacciner?

23/09/2015 ARlin corse EHPAD INFO Pourquoi vacciner? Qui vacciner? Contre quelles maladies? Quand vacciner? Pourquoi vacciner? Qui vacciner? Contre quelles maladies? Quand vacciner? Pourquoi vacciner dans un EHPAD? Population âgée en augmentation : doublée de 1980 à 2000 et va tripler en 2030 ( 260 à > 900 millions

Plus en détail

Transmission et épidémiologie

Transmission et épidémiologie Transmission et épidémiologie L épidémiologie est l étude des facteurs qui influencent l apparition, la distribution, la prévention et le contrôle de maladies, au sein d une population (Dictionary of Science

Plus en détail

Opportunités manquées de dépistage du VIH chez des patients nouvellement

Opportunités manquées de dépistage du VIH chez des patients nouvellement Opportunités manquées de dépistage du VIH chez des patients nouvellement diagnostiqués en France Etude ANRS - Opportunités Karen Champenois*, Anthony Cousien, Lise Cuzin, Stéphane Le Vu, Sylvie Deuffic-Burban,

Plus en détail

CERTIFICAT D ETUDES UNIVERSITAIRES Prévention des maladies du voyageur

CERTIFICAT D ETUDES UNIVERSITAIRES Prévention des maladies du voyageur CERTIFICAT D ETUDES UNIVERSITAIRES Prévention des maladies du voyageur 2010-2011 Responsables de la formation Professeur Philippe PAROLA Unité de Recherche en Maladies Infectieuses et Tropicales Emergentes

Plus en détail

MILIAIRE TUBERCULEUSE «MT» ADILA.F Service de pneumologie (Pr HAOUICHAT.H) Hôpital central de l armée Destiné aux étudiants de 4éme année de médecine

MILIAIRE TUBERCULEUSE «MT» ADILA.F Service de pneumologie (Pr HAOUICHAT.H) Hôpital central de l armée Destiné aux étudiants de 4éme année de médecine MILIAIRE TUBERCULEUSE «MT» ADILA.F Service de pneumologie (Pr HAOUICHAT.H) Hôpital central de l armée Destiné aux étudiants de 4éme année de médecine Objectifs : 1)Savoir poser le diagnostic de miliaire

Plus en détail

Le risque épidémique pour la Réunion et Mayotte

Le risque épidémique pour la Réunion et Mayotte Le risque épidémique pour la Réunion et Mayotte L. Filleul, E. Balleydier, E. Brottet, S. Larrieu, C. Larsen, F Pagès, JL. Solet, P. Vilain Cire océan Indien Rencontres de Santé publique France, 24-26

Plus en détail

COMMENSALISME ET INFECTION

COMMENSALISME ET INFECTION COMMENSALISME ET INFECTION I -Les réservoirs bactériens L environnement Bactéries saprophytes L homme, les animaux Bactéries commensales 1 - Flore environnementale Réservoir de micro-organisme : Eau Surface

Plus en détail

[CAHIER MODULE MICROBIOLOGIE] COMITE PEDAGOGIQUE DE MICROBIOLOGIE

[CAHIER MODULE MICROBIOLOGIE] COMITE PEDAGOGIQUE DE MICROBIOLOGIE 3éme ANNEE FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE. COMITE PEDAGOGIQUE DE MICROBIOLOGIE [CAHIER MODULE MICROBIOLOGIE] Dans ce cahier vous trouverez les informations relatives au

Plus en détail

Définitions. L infection = tous les processus biologiques qui

Définitions. L infection = tous les processus biologiques qui L infection 1 Définitions L infection = tous les processus biologiques qui caractérisent l'interaction entre l'hôte et le microorganisme agresseur (les microorganismes entrent et se multiplient dans les

Plus en détail

PREPARATION DU CONCOURS DE MAJORAT MALADIES TRANSMISSIBLES A DECLARATION OBLIGATOIRE

PREPARATION DU CONCOURS DE MAJORAT MALADIES TRANSMISSIBLES A DECLARATION OBLIGATOIRE PREPARATION DU CONCOURS DE MAJORAT MALADIES TRANSMISSIBLES A DECLARATION OBLIGATOIRE Dr Mohamed Hechmi BESBES Vice Président de la Société des Médecins Généralistes de Tunisie MARS 2016 Page2 LES MALADIES

Plus en détail

SYLLABUS promotion S 3 UE : 2.5 Processus inflammatoires et infectieux

SYLLABUS promotion S 3 UE : 2.5 Processus inflammatoires et infectieux SYLLABUS promotion 2015-2018 S 3 UE : 2.5 Processus inflammatoires et infectieux INTRODUCTION Les maladies infectieuses sont inhérentes à l humanité comme en témoignent les traces retrouvées dès le paléolithique

Plus en détail

MALADIES INFECTIEUSES ET

MALADIES INFECTIEUSES ET MISE À JOUR DES DONNÉES SOCIOSANITAIRES DE LA RÉGION DES LAURENTIDES ET DES TERRITOIRES DE CLSC 6 MALADIES INFECTIEUSES ET COUVERTURE VACCINALE Ce fascicule est le sixième d une série de six. Il met à

Plus en détail

I.2.1. Les maladies à déclaration obligatoire et maladies surveillées

I.2.1. Les maladies à déclaration obligatoire et maladies surveillées I.2.1. Les maladies à déclaration obligatoire et maladies surveillées La réglementation: La délibération du Congrès du Territoire N 100/CP du 13 mars 1991, modifiée par la délibération n 491 du 11 août

Plus en détail

Cours organisation générale de la cellule

Cours organisation générale de la cellule Cours organisation générale de la cellule Médecine dentaire Dr A. DEKAR - MADOUI 2014-2015 III- Les virus / Acaryotes Objectifs 7 Connaitre les caractères généraux des virus & leurs composants moléculaires

Plus en détail

HYGIÈNE ET SANTÉ. Ouagadougou, Burkina Faso 2 Mai 2012

HYGIÈNE ET SANTÉ. Ouagadougou, Burkina Faso 2 Mai 2012 HYGIÈNE ET SANTÉ Atelier de programmation, de renforcement des capacités, et d apprentissage mutuel au sujet des activités en direction des adolescentes Ghislaine Ouedraogo, Consultante, Population Council

Plus en détail

*INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES

*INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES *INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES LES IST, QU EST-CE QUE C EST? Les IST sont des infections sexuellement transmissibles provoquées par des bactéries, des virus ou des parasites. Parmi les plus connues,

Plus en détail

SYNTHESE HYGIENEINFECTIOLOGIE LES INFECTIONS AUX SOINS

SYNTHESE HYGIENEINFECTIOLOGIE LES INFECTIONS AUX SOINS SYNTHESE HYGIENEINFECTIOLOGIE LES INFECTIONS AUX SOINS INFECTION ASSOCIÉE AUX SOINS (IAS) Infection qui survient : au cours ou au décours d une prise en charge diagnostique, thérapeutique, palliative,

Plus en détail

Docteur Philippe Bessières SMTA Bordeaux. Table ronde du 9 juin 2017 à Bilbao

Docteur Philippe Bessières SMTA Bordeaux. Table ronde du 9 juin 2017 à Bilbao Les zoonoses ou maladies infectieuses émergentes en France: évolution de la gestion des risques professionnels lors des alertes et des crises sanitaires Docteur Philippe Bessières SMTA Bordeaux Table ronde

Plus en détail

UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux. Anne Paugam

UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux. Anne Paugam UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux Anne Paugam PLAN Introduction Inflammation/infection Relation hôte-agent; les agents pathogènes Mécanisme non-spécifique Mécanisme spécifique; réponse du

Plus en détail

Incidence des maladies

Incidence des maladies Incidence des maladies Les vaccins ont contribué à la réduction spectaculaire du nombre de personnes malades et de décès provoqués par ces microbes ou virus. L effort vaccinal doit être maintenu afin d

Plus en détail

Leçon 4 La protection immunitaire

Leçon 4 La protection immunitaire Leçon 4 La protection immunitaire problème : Comment le VIH rend notre immunité déficiente? I. Un système de protection parfois inefficace : cas du SIDA Activité de recherche : SIDA Q1. Que signifie le

Plus en détail

Apports de l épidémie de dengue survenue en Martinique en 2005 dans la compréhension de la physiopathologie

Apports de l épidémie de dengue survenue en Martinique en 2005 dans la compréhension de la physiopathologie Apports de l épidémie de dengue survenue en Martinique en 2005 dans la compréhension de la physiopathologie HOCHEDEZ P., PIERRE-FRANCOIS S., CABIE A., CESAIRE R., THOMAS L. Service de Maladies Infectieuses

Plus en détail

Immunité Vaccinale. Pr Frédéric Batteux plateforme d immuno-monitoring vaccinal Hôpital Cochin

Immunité Vaccinale. Pr Frédéric Batteux plateforme d immuno-monitoring vaccinal Hôpital Cochin Immunité Vaccinale Pr Frédéric Batteux plateforme d immuno-monitoring vaccinal Hôpital Cochin Bases empiriques de la vaccination Observation empirique Une infection guérie protège de la maladie Vacciner

Plus en détail

La surveillance épidémiologique dans les armées en France

La surveillance épidémiologique dans les armées en France La surveillance épidémiologique dans les armées en France Vincent Richard (1), Jacques Martin (1), André Spiegel (2), Jean-Paul Boutin (3), Jean-Etienne Touze (1) (1) Direction centrale service de santé

Plus en détail

Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline

Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline Fiche technique n 14 2 ème édition Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline Le syndrome de l'immunodéficience féline est communément appelé le «SIDA du chat». Il se transmet entre

Plus en détail

SOMMAIRE I - PLACE DE LA VACCINATION DANS LA PRÉVENTION DU RISQUE BIOLOGIQUE...4

SOMMAIRE I - PLACE DE LA VACCINATION DANS LA PRÉVENTION DU RISQUE BIOLOGIQUE...4 SOMMAIRE INTRODUCTION...1 I - PLACE DE LA VACCINATION DANS LA PRÉVENTION DU RISQUE BIOLOGIQUE...4 II - VACCINATIONS À CARACTÈRE OBLIGATOIRE DANS LE CADRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE...6 III - VACCINATIONS OBLIGATOIRES

Plus en détail

Epidémiologie des maladies transmissibles

Epidémiologie des maladies transmissibles Epidémiologie des maladies transmissibles Pr François Dabis Pr Anne-Marie Rogues Janvier 2015 ECN UE n 6 : Maladies transmissibles - Risque sanitaire Santé au travail Objectif ECN n 142 - Surveillance

Plus en détail

Manifestations hémorragiques & Physiopathogénèse de la dengue

Manifestations hémorragiques & Physiopathogénèse de la dengue Manifestations hémorragiques & Physiopathogénèse de la dengue Médecin en chef X. Deparis Professeur agrégé du Val-de-Grâce Centre d Epidémiologie et de Santé Publique des Armées (CESPA antenne Marseille)

Plus en détail

Voyage en pays tropical, conseils avant le départ (107) Association des Professeurs de Pathologie Infectieuse et Tropicale Juin 2003

Voyage en pays tropical, conseils avant le départ (107) Association des Professeurs de Pathologie Infectieuse et Tropicale Juin 2003 Voyage en pays tropical, conseils avant le départ (107) Association des Professeurs de Pathologie Infectieuse et Tropicale Juin 2003 Pré-Requis : Cours de bactériologie et virologie du PCEM Résumé : Les

Plus en détail

Chikungunya et Dengues : nouvelles viroses métropolitaines

Chikungunya et Dengues : nouvelles viroses métropolitaines Chikungunya et Dengues : nouvelles viroses métropolitaines Dr Joséphine CAGNON-CHAPALAIN Maladies Infectieuses CH Mâcon jochapalain@ch-macon.fr Printemps Médical de Bourgogne - 29 Mars 2014 Plan Arbovirose

Plus en détail

Notre organisme face à l'environnement : le risque infectieux

Notre organisme face à l'environnement : le risque infectieux Notre organisme face à l'environnement : le risque infectieux! PLAN 1 Le risque infectieux A) Les micro-organismes organismes microscopiques très divers : les plus fréquents sont les bactéries et les virus

Plus en détail

Journée Mondiale Santé 2011 IPA- 7 avril 2011

Journée Mondiale Santé 2011 IPA- 7 avril 2011 Journée Mondiale Santé 2011 IPA- 7 avril 2011 INTRODUCTION CONSENSUS Méthode de consultation et de débat ayant pour finalité d aider à la prise de décision S inscrit dans une volonté d améliorer les pratiques

Plus en détail

Chapitre 3A3. Le phénotype immunitaire au cours de la vie

Chapitre 3A3. Le phénotype immunitaire au cours de la vie Chapitre 3A3 Le phénotype immunitaire au cours de la vie Quelques données sur la rougeole La rougeole est une maladie très contagieuse causée par un virus. Au cours des 150 dernières années, elle a touché

Plus en détail

Principaux motifs de recours aux structures de soins des populations migrantes des sites de Calais et Grande-Synthe

Principaux motifs de recours aux structures de soins des populations migrantes des sites de Calais et Grande-Synthe Principaux motifs de recours aux structures de soins des populations migrantes des sites de Calais et Grande-Synthe Contexte Point de situation au 13/05/16 Données des semaines 18-2016 L Institut de veille

Plus en détail

POURQUOI SE FAIRE VACCINER? et citoyenneté 2014

POURQUOI SE FAIRE VACCINER? et citoyenneté 2014 POURQUOI SE FAIRE VACCINER? Journée e défense d et citoyenneté 2014 Avant de commencer Combien d entre vous sont sûrs d être à jour de leurs vaccinations? Qui se sent concerné par la vaccination? Qui sait

Plus en détail

Santé Publique Maladies infectieuses et vaccination

Santé Publique Maladies infectieuses et vaccination Santé Publique Maladies infectieuses et vaccination Définitions Epidémie : Maladies infectieuses transmissibles qui se développent dans une région ou un pays et qui atteint un grand nombre d individu dans

Plus en détail

Rencontre annuelle AQIA 8 septembre 2011

Rencontre annuelle AQIA 8 septembre 2011 Rencontre annuelle AQIA 8 septembre 2011 Les pathogènes dans les aliments: une préoccupation réelle! 9,4 millions de maladies d origine alimentaire 56 000 hospitalisations 1350 morts Scallan et al., 2011

Plus en détail

Du VIH aux autres maladies infectieuses. Pr Serge Paul Eholié Service des Maladies Infectieuses et Tropicales

Du VIH aux autres maladies infectieuses. Pr Serge Paul Eholié Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Du VIH aux autres maladies infectieuses Pr Serge Paul Eholié Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Pac ci/site ANRS de Côte d Ivoire Maladies infectieuses les plus meurtrières (90% des décès)

Plus en détail

VACCINATION CONTRE LE MÉNINGOCOQUE C ET CONTRE LE PAPILLOMAVIRUS HUMAIN CHEZ LES HOMMES AYANT DES RAPPORTS SEXUELS AVEC LES HOMMES (HSH)

VACCINATION CONTRE LE MÉNINGOCOQUE C ET CONTRE LE PAPILLOMAVIRUS HUMAIN CHEZ LES HOMMES AYANT DES RAPPORTS SEXUELS AVEC LES HOMMES (HSH) VACCINATION CONTRE LE MÉNINGOCOQUE C ET CONTRE LE PAPILLOMAVIRUS HUMAIN CHEZ LES HOMMES AYANT DES RAPPORTS SEXUELS AVEC LES HOMMES (HSH) Anne-Sophie Barret Santé publique France, Direction des maladies

Plus en détail

MALADIES VIRALES DES BOVINS MALADIES VIRALES DIGESTIVES DES BOVINS. Pathologie des maladies virales, Chapitre 4 (suite)

MALADIES VIRALES DES BOVINS MALADIES VIRALES DIGESTIVES DES BOVINS. Pathologie des maladies virales, Chapitre 4 (suite) MALADIES VIRALES DES BOVINS Chapitre 4 (suite) 1 MALADIES VIRALES DIGESTIVES DES BOVINS Chapitre 4.2. 2 1 DIARRHEE NEONATALE A ROTAVIRUS BOVIN Chapitre 4.2.1. 5 Etiologie Rotavirus : RNA bicaténaire (11

Plus en détail

Répertoire ( / /6)

Répertoire ( / /6) Santé ; Direction générale de la santé ; Sous-direction de la veille sanitaire ; Bureau maladies transmissibles, vaccinations, santé DOM -TOM, populations migrantes (1945-1982) Répertoire (19830518/1-19830518/6)

Plus en détail

Rapport annuel sur les maladies transmissibles au Nouveau-Brunswick 2012

Rapport annuel sur les maladies transmissibles au Nouveau-Brunswick 2012 Rapport annuel sur les maladies transmissibles au Nouveau-Brunswick 2012 Table des matières 1. Introduction... 3 2. Sources de données... 4 3. Limites... 4 4. Points saillants de 2012... 5 4.1. Principales

Plus en détail

CEMI 20. Définition et conditions d éradication d une maladie infectieuse. Daniel Lévy-Bruhl Institut de Veille Sanitaire

CEMI 20. Définition et conditions d éradication d une maladie infectieuse. Daniel Lévy-Bruhl Institut de Veille Sanitaire CEMI 20 20 ème Colloque sur le Contrôle Epidémiologique des Maladies Infectieuses 27 mars 2015 - Institut Pasteur Paris Définition et conditions d éradication d une maladie infectieuse Daniel Lévy-Bruhl

Plus en détail

EVALUATION DU FARDEAU DES MALADIES DANS LES POPULATIONS :

EVALUATION DU FARDEAU DES MALADIES DANS LES POPULATIONS : EVALUATION DU FARDEAU DES MALADIES DANS LES POPULATIONS : Fréquence des principaux groupes de maladies DFGSM3 - UE "Santé, Société, Humanité", Module "Santé Publique«Linda Wittkop 15 Septembre 2016 Epidémiologie

Plus en détail

Colonel Dominique GRANDJEAN Vétérinaire en Chef Service de Santé et de Secours Médical Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris

Colonel Dominique GRANDJEAN Vétérinaire en Chef Service de Santé et de Secours Médical Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris Colonel Dominique GRANDJEAN Vétérinaire en Chef Service de Santé et de Secours Médical Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris N.R.«B».C. B Risque «B»iologique Naturel Risques biologiques : de quoi parlons

Plus en détail

Conduites à tenir en cas de Survenue de Maladies Infectieuses dans une Collectivité HCSP 28/09/2012

Conduites à tenir en cas de Survenue de Maladies Infectieuses dans une Collectivité HCSP 28/09/2012 Conduites à tenir en cas de Survenue de Maladies Infectieuses dans une Collectivité HCSP 28/09/2012 L'arrêté du 3 mai 1989, bien connu des écoles, a été complété en 2003 par un premier guide qui a été

Plus en détail

I EPIDEMIOLOGIE. 1. Aperçu des principaux risques en voyage

I EPIDEMIOLOGIE. 1. Aperçu des principaux risques en voyage I EPIDEMIOLOGIE 1. Aperçu des principaux risques en voyage Pour pouvoir donner des conseils individualisés à chaque voyageur, il faut connaitre les problèmes de santé les plus fréquents et les plus dangereux

Plus en détail

prévention vaccinations La vaccination peut vous sauver la vie.

prévention vaccinations La vaccination peut vous sauver la vie. PS70252 Depliant vaccination 15/06/07 12:11 Page 1 en savoir plus BEH Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire www.invs.sante.fr Institut Pasteur www.pasteur.fr www.plateforme-sante.fr prévention vaccinations

Plus en détail

RAPPORT ÉPIDÉMIOLOGIQUE DES MALADIES TRANSMISSIBLES

RAPPORT ÉPIDÉMIOLOGIQUE DES MALADIES TRANSMISSIBLES RAPPORT ÉPIDÉMIOLOGIQUE DES MALADIES TRANSMISSIBLES AU NOUVEAU-BRUNSWICK 24 RAPPORT ÉPIDÉMIOLOGIQUE DES MALADIES TRANSMISSIBLES 24 2 Le Rapport épidémiologique des maladies transmissibles au Nouveau-Brunswick

Plus en détail

Les Précautions Complémentaires

Les Précautions Complémentaires Les Précautions Complémentaires Version IADE Mai 2012 Les précautions complémentaires en établissement de soins Les précautions complémentaires, associent des mesures géographiques et techniques. Elles

Plus en détail

Être vacciné pour se. Dr Sandrine HENARD Maladies infectieuses et tropicales CHU Nancy

Être vacciné pour se. Dr Sandrine HENARD Maladies infectieuses et tropicales CHU Nancy 2012 Être vacciné pour se protéger et protéger Dr Sandrine HENARD Maladies infectieuses et tropicales CHU Nancy Cadre généralg Les vaccinations dans le milieu du travail sont régies par 2 réglementations

Plus en détail

Les Journées de Mars. Le Programme Elargi de Vaccination en Haiti. Dr François Lacapere OPS/OMS Mars 2007

Les Journées de Mars. Le Programme Elargi de Vaccination en Haiti. Dr François Lacapere OPS/OMS Mars 2007 Les Journées de Mars Le Programme Elargi de Vaccination en Haiti Dr François Lacapere OPS/OMS Mars 2007 Qu est ce que le PEV? = programme mondial qui vise a immuniser 90 % des enfants avant leur premier

Plus en détail

Risque d importation du chikungunya et de la dengue cet été en France métropolitaine

Risque d importation du chikungunya et de la dengue cet été en France métropolitaine Risque d importation du chikungunya et de la dengue cet été en France métropolitaine PRSE - CSP Connaissance - Mardi 24 juin 2014 Florian FRANKE Cire Sud Chikungunya Période d incubation De 4 à 7 jours

Plus en détail

CARNET DE VACCINATION

CARNET DE VACCINATION CARNET DE VACCINATION La vaccination, la meilleure protection Le présent carnet de vaccination est précieux. C est le seul document où sont consignés tous les vaccins reçus. Il est important de le conserver

Plus en détail

La Surveillance Épidémiologique dans les Armées

La Surveillance Épidémiologique dans les Armées La Surveillance Épidémiologique dans les Armées Médecin chef des services Jean-Paul BOUTIN Professeur au Val de Grâce Directeur-adjoint de l IMTSSA Le Pharo Fonction, nécessaire n à la réalisation et à

Plus en détail

1.5 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE DIRECTE ET INDIRECTE

1.5 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE DIRECTE ET INDIRECTE ADENOVIRUS 1 GENERALITES... 2 1.1 AGENT PATHOGENE... 2 1.2 RESERVOIRE, SOURCE... 2 1.3 EPIDEMIOLOGIE GENERALE... 2 1.4 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE... 2 1.5 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE

Plus en détail