CETMEF - DT Point sur les travaux internationaux: élaboration de la e-navigation et modernisation du SMDSM

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CETMEF - DT Point sur les travaux internationaux: élaboration de la e-navigation et modernisation du SMDSM"

Transcription

1 CETMEF - DT Point sur les travaux internationaux: élaboration de la e-navigation et modernisation du SMDSM AC1AM Jean-Charles CORNILLOU décembre 2013 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

2 Rappel chronologique des travaux à l OMI: 2005: présentation du concept e-navigation par le Royaume-Uni 2006: lancement des travaux sur la e-navigation 2008: approbation de la méthode de travail pour élaborer l e-navigation - analyse des besoins - objectifs globaux & fondamentaux - bénéfices 2009: lancement des travaux sur la révision et la modernisation du SMDSM 2011: architecture générale de l e-navigation 2012: préparation du plan de mise en œuvre stratégique de la navigation (SIP) 2013: mise en évidence de 5 solutions e-navigation et analyse formelle des risques (FSA) 2014: plan de mise en œuvre stratégique de l e-navigation (SIP)

3 Organisations concernées par les travaux MSC OMI COMSAR NCSR CGRMG (révision du SMDSM) NAV CG on e-navigation STW HTW AISM Groupe SAR OMI/OACI GE OMI/UIT OHI (SMAN) UIT (WP 5B) OMM (SMRAMM)

4 Les 7 piliers de la e-navigation: Concept général Stratégique e-navigation Technique Interconnexion des solutions plan de mise en œuvre stratégique de l e-navigation par l OMI (SIP) «La e-navigation a pour objet de répondre aux besoins actuels et futurs des utilisateurs grâce à l'harmonisation des systèmes de navigation maritime et des services d'appui à terre.»

5 Le concept général de la e-navigation: Sécurité maritime OMI OIT technique élément humain une conception centrée sur l utilisateur (HCD)

6 Navire Liens Terre Domaine des données Domaine des informations Environnement à bord Services opérationnels Autorités à terre etc Utilisateur à bord Besoins en information 2- équip. Données adaptées e-nav Matériel technique à bord Interfaces homme machine Interfaces 4- protocoles radiocommunications d échanges radiocommunications Opérateur VTS MRCC Besoins en information 6 infrastr. à terre Données adaptées Système technique commun à terre harmonisé Structure commune de données 7- CMDs maritimes Portefeuilles de 3- services MSP maritimes Demande de données Données formatées Système à terre d un intervenant différent 5- PNT Données formatées Demande de données Système à terre d un intervenant différent Interfaces machine machine 1- Architecture

7 Portefeuilles de services maritimes (MSP): (MSP 1) service de renseignements (IS) du STM; (MSP 2) service d'assistance à la navigation (NAS) du STM; (MSP 3) service d'organisation du trafic (TOS) du STM; (MSP 4) service portuaire local (LPS); (MSP 5) service de renseignements sur la sécurité maritime (RSM); (MSP 6) service de pilotage; (MSP 7) service de remorquage; (MSP 8) notification navire-terre; (MSP 9) contrôle à distance des systèmes du navire; (MSP 10) service d'assistance télémédicale maritime (TMAS); (MSP 11) service d'assistance maritime (MAS); (MSP 12) service de cartographie maritime; (MSP 13) service des publications nautiques; (MSP 14) service de navigation dans les glaces; (MSP 15) service d'information concernant la météorologie; (MSP 16) services d information hydrographiques; et (MSP 17) service de recherche et de sauvetage (SAR).

8 Portefeuilles de services maritimes (MSP): Services opérationnels Services techniques Les spectres de services MSP Spectre des services opérationnels Spectre des services techniques

9 Portefeuilles de services maritimes (MSP): Spectre des services opérationnels VTS SAR Pilotage MSP Spectre des services techniques Radar, AIS, radiocom D/F mise à jour ENC

10 Structure commune de données maritimes (CMD) IMO/IHO Harmonisation Group on Data Modeling (HGDM) IHO GI registry norme S-100

11 5 solutions e-navigation retenues en priorité S1: La conception de passerelles améliorées, harmonisées et conviviales; S2: Les moyens pour des comptes rendus de navire normalisés et automatisés; S3: La fiabilité, la robustesse et l intégrité des équipements de la passerelle et des informations de navigation; S4: L intégration et la présentation sur écrans d informations graphiques reçues via les équipements de communication, et S9: L amélioration de la communication des STM. Ces 5 solutions possibles en matière d e-navigation constituent la base de la mise au point des options de maîtrise des risques (RCO).

12 Les 7 options de maîtrise des risques (RCO) RCO1: intégration des renseignements et de l équipement de navigation, y-compris une meilleure assurance qualité des logiciels (SQA) RCO2: gestion des alertes en passerelle RCO3: normalisation du ou des modes de fonctionnement de l équipement de navigation RCO4: automatisation et normalisation des comptes rendus navire-terre RCO5: amélioration de la fiabilité et de la résilience des systèmes PNT à bord RCO6: amélioration des services à terre RCO7: normalisation de l agencement de la passerelle et des postes de travail

13 Navire Liens Terre Domaine des données Domaine des informations Environnement à bord Services opérationnels Autorités à terre etc Utilisateur à bord Besoins en information Données adaptées Matériel technique à bord Interfaces homme machine Interfaces 4- protocoles radiocommunications d échanges radiocommunications Opérateur VTS MRCC Besoins en information Données adaptées Système technique commun à terre harmonisé Structure commune de données maritimes Portefeuilles de services maritimes Demande de données Données formatées Système à terre d un intervenant différent Données formatées Demande de données Système à terre d un intervenant différent Interfaces machine machine

14 services de communications

15 services de communications

16 Révision des 9 fonctionnalités du SMDSMS Proposition d une nouvelle rédaction de SOLAS IV R4: 1. SMDSM Détresse! SAR RSM 1. Transmission d une alerte de détresse d un navire vers la terre 2. Réception et relais d une alerte de détresse par la terre 3. Réception et transmission des alertes de détresse entre navires 4. Transmission et réception des communications SAR 5. Transmission et réception des communications sur zone 6. Transmission et réception des signaux de localisation 7. Transmission et réception d informations liées à la sécurité maritime 8. Réception des renseignements de sécurité maritime 9. Transmettre et recevoir des communications générales 10.Transmettre et recevoir des communications de passerelle à passerelle 2. Transmission et réception des communications liées à la sûreté 3. Transmission et réception d autres communications vers et depuis des systèmes et réseaux à terre

17 Prescription d emport future dans les différentes zones océaniques A1 à A4 Le MSC a demandé au groupe par correspondance sur la révision du SMDSM d incorporer les systèmes par satellites régionaux. C est donc les définitions des zones A3 et A4 qu il reste à définir. La zone A3 actuelle a été définie suivant la couverture d INMARSAT. Comment définir une nouvelle zone A3 qui tienne compte d autres systèmes par satellites qui peuvent également couvrir les zones polaires, même partiellement? Il est envisagé de créer des sous-zones A3 et A4 pour tenir compte des futurs opérateurs potentiels. La conclusion finale sur ce point doit se faire dans la révision détaillée du SMDSM.

18 Revue des systèmes existants à remplacer et des systèmes existants et futurs à prendre en compte Le Groupe d experts mixte OMI/UIT a considéré qu il est encore trop tôt pour identifier les systèmes, mais certains systèmes, services et technologies particuliers, bien qu ils soient utilisés de plus en plus par le public, ne devraient pas faire partie du SMDSM. Systèmes écartés du SMDSM: Service internet mobile Service de téléphonie mobile l accès hertzien large bande (BWA), comme les réseaux Wimax/maillés réseaux radioélectriques locaux d entreprise dispositifs de localisation des sinistres par satellite ou Satellite Emergency Notification Devices (SENDs) non réglementés

19 Revue des systèmes existants à remplacer et des systèmes existants et futurs à prendre en compte Le Groupe d experts mixte OMI/UIT a décidé que les nouveaux équipements, systèmes et technologies ci-après, qui ne font pas actuellement partie du SMDSM, pourraient être incorporés dans le SMDSM: AIS et VDL HF numérique NAVDAT Nouvelle technologies de communication par satellites Nouveaux opérateurs de satellites SMDSM Téléphone satellitaire portatif pour embarcation de survie VHF avec ASN et GNSS portative pour embarcation de survie HOMER (MOB) Système MEOSAR de COSPAS-SARSAT RLS avec AIS et GNSS

20 Préparation du projet préliminaire de résultat de révision détaillée du SMDSM: -HF NBDP est une solution pour transmettre une alerte de détresse et les commuinications SAR; -concernant la VHF, MF et HF les dispositions de SOLAS prévoient un ASN pour la transmission d une alerte de détresse, mais qu il est également possible dans le SMDSM, conformément au RR, de transmettre un appel de détresse oralement (VHF 16) et que pour la majorité des navires non-solas les détresses sont transmisses oralement par radio. -que les fausses alertes sont la conséquence inévitable de tous systèmes automatisés; -l AIS n est pas adapté pour la transmission d une détresse et qu il n a pas été conçu pour cela; - de supprimer les balise ASN VHF qui n ont jamais été utilisées;

21 Préparation du projet préliminaire de résultat de révision détaillée du SMDSM (suite): - d intégrer les systèmes de navigation et de communication et de rationaliser les alertes; - de prendre en compte l analyse des besoins de l e-navigation; - à l issue de la révision et approbation du plan de modernisation, des normes pour les équipements pourront être pris en compte pour réviser des enjeux telles que la complexité des opérations, la mise à jour des logiciels, l intégration des GNSS et les méthodes d installations. - d ajouter des fonctionalités pour les communications terre-terre; - un besoin de lecture des RSM par les systèmes qui permettrait de les présenter sur les systèmes de navigation; - de permettre l intégration des fonctions de détresse et de sécurité dans les équipements utilisé quotidiennement par l équipage; - d étendre les fonctionalités aux navires non-solas; et - définir les différentes exigences d emport suivant les zones océaniques.

22 Les projets qui alimentent les travaux de l AISM et de l OMI EfficienSea: ( ) - Mer baltique Blast: Bringing land & sea together ( ) Mer du Nord Monalisa: ( ) Mer baltique Monadisa 2: ( ) - Mer baltique - Mer du Nord - Mediterranée Accseas: Accessibility for shipping, efficiency advantages and sustainability ( ) Mer du Nord (sauf France) Et d autres, en Asie (Singapore), USA, Canada Normaliser les résultats des simulateurs et bancs de test

23 Actions à suivre Présentation du rapport final sur la révision de haut niveau du SMDSM Projet de rapport sur la révision détaillée du SMDSM Présentation du plan stratégique de mise en œuvre de l navigation (SIP) nouveau sous-comité Navigation, Communication, Recherche et Sauvetage (NCSR) programmé en juillet jours de travaux!

24 Merci de votre attention Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

Les Renseignements sur la Sécurité Maritime (RSM) et

Les Renseignements sur la Sécurité Maritime (RSM) et Les Renseignements sur la Sécurité Maritime (RSM) et TW-3C-F Le Système Mondial de Détresse et de Sécurité en Mer (SMDSM) Steve Godsiff UKHO François Lacroze - SHOM SOLAS IV Règle 2.1.9 Les Renseignements

Plus en détail

SEMINAIRE DE FORMATION SUR «GESTION

SEMINAIRE DE FORMATION SUR «GESTION SEMINAIRE DE FORMATION SUR «GESTION DE FREQUENCE MARITIME : ORGANISATION ET EVOLUTION» DU 20 AU 24 AVRIL 2015 A TUNIS GESTION DE FREQUENCE MARITIME : ORGANISATION ET EVOLUTION Objectifs : Comprendre les

Plus en détail

Séminaire Marseille. 13 janvier 2015

Séminaire Marseille. 13 janvier 2015 La dématérialisation des formalités déclaratives pour les navires en escale Directive européenne 2010 / 65 Séminaire Marseille 13 janvier 2015 Ministère de l'écologie, du Développement Durable, et de l

Plus en détail

JEAN-LOUIS SCHMITZ Référent maritime Agence nationale des fréquences

JEAN-LOUIS SCHMITZ Référent maritime Agence nationale des fréquences Les nouvelles technologies peuvent-elles améliorer la prévention des risques ou sont-elles des éléments de déresponsabilisation? JEAN-LOUIS SCHMITZ Référent maritime Agence nationale des fréquences JEAN-JACQUES

Plus en détail

Systèmes satellitaires et applications maritimes. Déclinaisons du plan d applications satellitaires

Systèmes satellitaires et applications maritimes. Déclinaisons du plan d applications satellitaires Systèmes satellitaires et applications maritimes Déclinaisons du plan d applications satellitaires Y. Guichoux (Cerema/DTecEMF) Date : 22/05/2015 Séminaire : Plan d applications satellitaires Paris, le

Plus en détail

DIVISION 219 RADIOCOMMUNICATIONS POUR LE SYSTEME MONDIAL DE DETRESSE ET DE SECURITE EN MER

DIVISION 219 RADIOCOMMUNICATIONS POUR LE SYSTEME MONDIAL DE DETRESSE ET DE SECURITE EN MER a f f a i r e s maritimes DIVISION 219 RADIOCOMMUNICATIONS POUR LE SYSTEME MONDIAL DE DETRESSE ET DE SECURITE EN MER Edition du 1 er septembre 2004, parue au J.O. le 28 octobre 2004 A jour des arrêtés

Plus en détail

.. Dotation basique moins de 2 milles d un abri. .. Dotation côtière de 2 à 6 milles d un abri

.. Dotation basique moins de 2 milles d un abri. .. Dotation côtière de 2 à 6 milles d un abri DOTATION OBLIGATOIRE.. Dotation basique moins de 2 milles d un abri.. Dotation côtière de 2 à 6 milles d un abri.. Dotation semi- hauturière de 6 à 60 milles d un abri.. Dotation hauturière au- delà de

Plus en détail

Annexe I. Formation conduisant à la délivrance du certificat restreint d opérateur (CRO) Horaires, programme et compétences attendues

Annexe I. Formation conduisant à la délivrance du certificat restreint d opérateur (CRO) Horaires, programme et compétences attendues Annexe I Formation conduisant à la délivrance du certificat restreint d opérateur (CRO) Horaires, programme et compétences attendues A. Horaires d'enseignement FORMATION MODULAIRE Module CRO-1 (Base CRO)

Plus en détail

O A C I LE SYSTÈME DE RECHERCHE ET SAUVETAGE AERONAUTIQUE (SAR )

O A C I LE SYSTÈME DE RECHERCHE ET SAUVETAGE AERONAUTIQUE (SAR ) O M I O A C I LE SYSTÈME DE RECHERCHE ET SAUVETAGE AERONAUTIQUE (SAR ) PRESENTE PAR: M. ELEFTERIOU GEORGES Ingénieur Aéronautique (à la SODEXAM) PLAN DE L EXPOSE FONDEMENT REGLEMENTAIRE DU SYSTEME SAR

Plus en détail

ROYAUME DE BELGIQUE INSTITITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TELECOMMUNICATIONS

ROYAUME DE BELGIQUE INSTITITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TELECOMMUNICATIONS ROYAUME DE BELGIQUE INSTITITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TELECOMMUNICATIONS REGLEMENT D'EXAMENS POUR L OBTENTION DES CERTIFICATS POUR LES OPERATEURS DE STATIONS DE NAVIRE ROYAUME DE BELGIQUE 2

Plus en détail

ANNEXE 1. Présentation Les systèmes et réseaux européens d échange de données relatives au trafic maritime

ANNEXE 1. Présentation Les systèmes et réseaux européens d échange de données relatives au trafic maritime ANNEXE 1 Présentation Les systèmes et réseaux européens d échange de données relatives au trafic maritime 1. Introduction En permanence, plus de 20000 navires marchands sillonnent les mers européennes.

Plus en détail

JST-2008 Session 6. Le système d'identification automatique (AIS) appliqué à la signalisation maritime.

JST-2008 Session 6. Le système d'identification automatique (AIS) appliqué à la signalisation maritime. JST-2008 Session 6 Le système d'identification automatique (AIS) appliqué à la signalisation maritime. L AIS AtoN est une nouvelle aide radioélectrique à la navigation (ARN) au même titre que les balises

Plus en détail

الجمهىريت الجسائريت الديمقراطيت الشعبيت REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

الجمهىريت الجسائريت الديمقراطيت الشعبيت REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE الجمهىريت الجسائريت الديمقراطيت الشعبيت REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA POSTE ET DES TECHNOLOGIES وزارة البريد و التكنىلىجياث اإلعالم و االتصال DE L INFORMATION ET DE LA

Plus en détail

Chiffre d affaires 2013 & Stratégie 2014

Chiffre d affaires 2013 & Stratégie 2014 Chiffre d affaires 2013 & Stratégie 2014 Notre mission Permettre au plus grand nombre de rester en contact dans les circonstances et les environnements les plus extrêmes et sauver des vies par des technologies

Plus en détail

ONZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE. Montréal, 22 septembre 3 octobre 2003

ONZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE. Montréal, 22 septembre 3 octobre 2003 AN-Conf/11-WP/57 25/6/03 ONZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE Montréal, 22 septembre 3 octobre 2003 Point 5 : Examen des résultats de la Conférence mondiale des radiocommunications de 2003 de l UIT

Plus en détail

INMARSAT COSPAS SARSAT RLS/SART

INMARSAT COSPAS SARSAT RLS/SART 11 TABLE DES MATIÈRES 0. INTRODUCTION 0.1. Avant-propos...5 0.2. Corrections...7 1. PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU SMDSM 1.1. Introduction...13 1.2. Définition générale du système...14 1.2.1. Conception et principes

Plus en détail

Arrêté du 15 juillet 1999

Arrêté du 15 juillet 1999 Arrêté du 15 juillet 1999 relatif aux prérogatives ainsi qu aux conditions de délivrance des titres nécessaires à l exercice des fonctions relatives aux radiocommunications dans le cadre du système mondial

Plus en détail

DIVISION 351 SYSTÈME D ALERTE DE SÛRETÉ DU NAVIRE

DIVISION 351 SYSTÈME D ALERTE DE SÛRETÉ DU NAVIRE Affaires Maritimes DIVISION 351 SYSTÈME D ALERTE DE SÛRETÉ DU NAVIRE Edition du 09 FEVRIER 2004, parue au J.O. le 21 MARS 2004 A jour des arrêtés suivants : Date de signature Date de parution au JO Numéro

Plus en détail

DIVISION 332 DISPOSITIFS D'ALARME D'HOMME A LA MER ET D'ACTIONS DE SAUVETAGE (DAHMAS)

DIVISION 332 DISPOSITIFS D'ALARME D'HOMME A LA MER ET D'ACTIONS DE SAUVETAGE (DAHMAS) Affaires Maritimes DIVISION 332 DISPOSITIFS D'ALARME D'HOMME A LA MER ET D'ACTIONS DE SAUVETAGE (DAHMAS) Edition du 27 JUIN 2005, parue au J.O. le 21 AOÛT 2005 A jour des arrêtés suivants : Date de signature

Plus en détail

MANUEL CONJOINT OHI/OMI/OMM

MANUEL CONJOINT OHI/OMI/OMM ORGANISATION HYDROGRAPHIQUE INTERNATIONALE MANUEL CONJOINT OHI/OMI/OMM SUR LES RENSEIGNEMENTS SUR LA SECURITE MARITIME (RSM) Publication spéciale No. 53 (Edition juillet 2009) Publié par le Bureau hydrographique

Plus en détail

UIT et le Secteur des Radiocommunications

UIT et le Secteur des Radiocommunications UIT et le Secteur des Radiocommunications UIT en bref Fondée le 17 mai 1865 UIT : Agence spécialisée des NU pour les TIC 5 officiels élus Mr. François Rancy Directeur, BR 4 bureaux régionaux, 8 bureaux

Plus en détail

RAPPORTS POUR LE BULLETIN AOUT 2014

RAPPORTS POUR LE BULLETIN AOUT 2014 RAPPORTS POUR LE BULLETIN AOUT 2014 6 ème réunion du sous-comité de l OHI sur le service mondial d avertissements de navigation Wellington, Nouvelle-Zélande, 18-22 août SMAN- 6 en session La 6 ème réunion

Plus en détail

Gestion du spectre des fréquences Outils d aide à l assignation des fréquences

Gestion du spectre des fréquences Outils d aide à l assignation des fréquences République Tunisienne Ministère des technologies de la Communication Agence Nationale des fréquences الوآالة الوطنية للترددات Gestion du spectre des fréquences Outils d aide à l assignation des fréquences

Plus en détail

La sécurité & sûreté maritime en Tunisie. Ministère du transport Direction Générale de la Marine Marchande

La sécurité & sûreté maritime en Tunisie. Ministère du transport Direction Générale de la Marine Marchande La sécurité & sûreté maritime en Tunisie Ministère du transport Direction Générale de la Marine Marchande 1 QUELQUES DONNEES Une façade maritime de 1300 Km de côtes. La flotte nationale Tunisienne comporte

Plus en détail

Questionnaire relatif au système de surveillance des navires par satellite/centre de surveillance des ressources halieutiques (SSN/FMC)

Questionnaire relatif au système de surveillance des navires par satellite/centre de surveillance des ressources halieutiques (SSN/FMC) Questionnaire relatif au système de surveillance des navires par satellite/centre de surveillance des ressources halieutiques (SSN/FMC) D avance nous vous remercions pour vos réponses à ce questionnaire.

Plus en détail

SYSTÈME MONDIAL DE DÉTRESSE ET DE SÉCURITÉ EN MER 103

SYSTÈME MONDIAL DE DÉTRESSE ET DE SÉCURITÉ EN MER 103 SYSTÈME MONDIAL DE DÉTRESSE ET DE SÉCURITÉ EN MER 103 01 5.3.1.4. Dispositions concernant les navires non soumis à SOLAS 07 Les navires non soumis à la convention SOLAS ne sont normalement pas équipés

Plus en détail

L équipement de sécurité des navires de plaisance

L équipement de sécurité des navires de plaisance Direction générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer Décembre 2014 L équipement de sécurité des navires de plaisance La division 240 est applicable à tous les navires de plaisance à usage

Plus en détail

JIST 2013 E-navigation et services à terre

JIST 2013 E-navigation et services à terre E-navigation et services à terre Yves Le Franc SHOM/DTRI/CTRI La e-navigation Un constat (OMI 2008): tendance à la hausse des accidents de mer, à la fois en termes de nombre et de coût principalement associées

Plus en détail

Navigation électronique. Foire aux questions

Navigation électronique. Foire aux questions Navigation électronique Foire aux questions 1. Qu'est-ce que la navigation électronique? La navigation électronique est un concept préconisé par l'organisation maritime internationale (OMI), pour l'harmonisation

Plus en détail

C O N S U L T A T I O N P U B L I Q U E Août 2004

C O N S U L T A T I O N P U B L I Q U E Août 2004 C O N S U L T A T I O N P U B L I Q U E Août 2004 Consultation publique sur le renouvellement de l autorisation délivrée au Consortium Français de Localisation (CFL) pour un réseau de radiolocalisation

Plus en détail

Solutions ADVANCED SOLUTIONS FOR SMART COMMUNICATIONS. http://www.ip2air.com BRIDGE RADIO OPERATEUR FLOTTE APPLICATION SMARTPHONE

Solutions ADVANCED SOLUTIONS FOR SMART COMMUNICATIONS. http://www.ip2air.com BRIDGE RADIO OPERATEUR FLOTTE APPLICATION SMARTPHONE ADVANCED SOLUTIONS FOR SMART COMMUNICATIONS IP2AIR L IP2AIR est une solution innovante dédiée à la gestion de réseau de Radiocommunication développée par la société ICOM FRANCE. Bridge VHF/HF La solution

Plus en détail

Sapeurs - Pompiers et «Transmissions» Journées SIG Dunkerque les 10, 11, 12 Décembre 2013

Sapeurs - Pompiers et «Transmissions» Journées SIG Dunkerque les 10, 11, 12 Décembre 2013 Sapeurs - Pompiers et «Transmissions» Journées SIG Dunkerque les 10, 11, 12 Décembre 2013 Le document de référence Arrêté du 23 décembre 2009 relatif à l ordre de base national des systèmes d information

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Priorité accordée à l'identification et à la suppression des brouillages préjudiciables dans la bande 406 406,1 MHz

Priorité accordée à l'identification et à la suppression des brouillages préjudiciables dans la bande 406 406,1 MHz Recommandation UIT-R SM.1051 3 (08/2014) Priorité accordée à l'identification et à la suppression des brouillages préjudiciables dans la bande 406 406,1 MHz Série SM Gestion du spectre ii Rec. UIT-R SM.1051

Plus en détail

CLUSTER MARITIME FRANÇAIS

CLUSTER MARITIME FRANÇAIS CLUSTER MARITIME FRANÇAIS VERS UNE ACADÉMIE UNIVERSITAIRE MARITIME? (Suite) ADDENDUM «Les simulateurs» Juillet 2008 RAPPORT DU CLUSTER MARITIME FRANÇAIS groupe synergie «Simulateurs» La Simulation électronique,

Plus en détail

RAPPORTS POUR LE BULLETIN NOVEMBRE 2015

RAPPORTS POUR LE BULLETIN NOVEMBRE 2015 7 ème REUNION DU COMITE DES SERVICES ET DES NORMES HYDROGRAPHIQUES (HSSC) Busan, République de Corée, 10-13 novembre La septième réunion du comité des services et des normes (HSSC) s est tenue à Busan,

Plus en détail

Formation des officiers de port, officiers de port adjoints et chefs de quart CROSS aux fonctions d opérateurs de Service de Trafic Maritime (STM).

Formation des officiers de port, officiers de port adjoints et chefs de quart CROSS aux fonctions d opérateurs de Service de Trafic Maritime (STM). Formation des officiers de port, officiers de port adjoints et chefs de quart CRSS aux fonctions d opérateurs de Service de Trafic Maritime (). L augmentation du trafic dans la Manche et dans les ports

Plus en détail

SOMMAIRE SOMMAIRE * CHAPITRE 1 : LES EXIGENCES DU CHAPITRE IV DE LA CONVENTION SOLAS *

SOMMAIRE SOMMAIRE * CHAPITRE 1 : LES EXIGENCES DU CHAPITRE IV DE LA CONVENTION SOLAS * SOMMAIRE SOMMAIRE * ABREVIATIONS * ABSTRACT * RESUME * INTRODUCTION * PREMIERE PARTIE PRESENTATION DU SMDSM * CHAPITRE 1 : LES EXIGENCES DU CHAPITRE IV DE LA CONVENTION SOLAS * CHAPITRE 2 : LES ASPECTS

Plus en détail

Chef de projet ou expert systèmes informatiques, réseaux et télécommunications

Chef de projet ou expert systèmes informatiques, réseaux et télécommunications Chef de projet ou expert systèmes informatiques, réseaux et télécommunications E1C23 Systèmes informatiques, réseaux et télécommunications - IR Le chef de projet ou l expert systèmes informatiques, réseaux

Plus en détail

Présentation du Centre Régional. Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage en mer de Gris Nez C.R.O.S.S.

Présentation du Centre Régional. Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage en mer de Gris Nez C.R.O.S.S. Présentation du Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de CROSS Gris Nez Sauvetage en mer de Gris Nez C.R.O.S.S. Missions Recherche et sauvetage maritimes Surveillance de la navigation maritime

Plus en détail

Géolocalisation. Journée Technique du CETE 10/09/2013. Ministère de l'écologie, du Développement durable, et de l Énergie

Géolocalisation. Journée Technique du CETE 10/09/2013. Ministère de l'écologie, du Développement durable, et de l Énergie Géolocalisation Journée Technique du CETE 10/09/2013 Ministère de l'écologie, du Développement durable, et de l Énergie www.developpement-durable.gouv.fr Géolocalisation Objectifs Contexte Dispositif Point

Plus en détail

Falcon Watch Système de surveillance à distance RF-5400

Falcon Watch Système de surveillance à distance RF-5400 communicationsassurées Falcon Watch Système de surveillance à distance RF-5400 Aiguisez vos sens Falcon Watch Surveillance à distance. Toute la journée, toute la nuit. Harris connaît les besoins en matière

Plus en détail

Recueil HSC 2000. Recueil international de règles de sécurité applicables aux engins à grande vitesse, 2000. Édition de 2008

Recueil HSC 2000. Recueil international de règles de sécurité applicables aux engins à grande vitesse, 2000. Édition de 2008 Recueil HSC 2000 Recueil international de règles de sécurité applicables aux engins à grande vitesse, 2000 Édition de 2008 Quatrième supplément Décembre 2014 À sa quatre-vingt-douzième session, le Comité

Plus en détail

Sécurité des frontières. communicationsassurées

Sécurité des frontières. communicationsassurées Sécurité des frontières communicationsassurées Capacités Avantages La solution clés en main est personnalisée et adaptée à votre mission Procure une connaissance totale de la situation des forces aux commandants

Plus en détail

Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications. Direction de l Interconnexion et des Nouvelles Technologies.

Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications. Direction de l Interconnexion et des Nouvelles Technologies. Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications Direction de l Interconnexion et des Nouvelles Technologies La voix sur IP Présentée par : M elle CHERID Leila Département Veille Technologique

Plus en détail

CENTRE D INSTRUCTION NAVAL DE SAINT-MANDRIER TECHNICIEN D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE TELECOMMUNICATIONS NIVEAU IV

CENTRE D INSTRUCTION NAVAL DE SAINT-MANDRIER TECHNICIEN D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE TELECOMMUNICATIONS NIVEAU IV CENTRE D INSTRUCTION NAVAL DE SAINT-MANDRIER TECHNICIEN D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE TELECOMMUNICATIONS NIVEAU IV METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES REFERENTIEL D ACTIVITE

Plus en détail

DOUZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE PROJET DE RAPPORT DU COMITÉ SUR LE POINT 3 DE L ORDRE DU JOUR

DOUZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE PROJET DE RAPPORT DU COMITÉ SUR LE POINT 3 DE L ORDRE DU JOUR 23/11/12 Révision 26/11/12 DOUZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE Montréal, 19 30 novembre 2012 PROJET DE RAPPORT DU COMITÉ SUR LE POINT 3 DE L ORDRE DU JOUR Le projet ci-joint de rapport sur le point

Plus en détail

SCHEMA DE CONNEXION. 49/51 rue Samatan 13 007Marseille Tel : 04 91 46 25 88 Fax : 04 91 46 49 15 Mail : support@nauticom.fr

SCHEMA DE CONNEXION. 49/51 rue Samatan 13 007Marseille Tel : 04 91 46 25 88 Fax : 04 91 46 49 15 Mail : support@nauticom.fr SCHEMA DE CONNEXION Les schémas ci-dessous montrent l intégralité des installations possibles entre des instruments et un ordinateur où le Multiplexeur NMEA joue un rôle prépondérant. Dans chaque cas l

Plus en détail

Architecte d infrastructures informatiques

Architecte d infrastructures informatiques Architecte d infrastructures informatiques E1C23 Infrastructures informatiques - IR L architecte d infrastructures informatiques pilote la conception, le déploiement et la mise en oeuvre d'architectures

Plus en détail

TIONS RADIOCOMMUNICA

TIONS RADIOCOMMUNICA RADIOCOMMUNICATIONS Qui sommes nous? ICOM INC. est un fabricant d équipements de radiocommunication de renommée internationale créé au Japon en 1954. Le groupe ICOM est aujourd hui constitué de plusieurs

Plus en détail

FORMULAIRE DE RECENSEMENT DES BESOINS DE FORMATION DE L INDUSTRIE MARITIME

FORMULAIRE DE RECENSEMENT DES BESOINS DE FORMATION DE L INDUSTRIE MARITIME SECTION OBLIGATOIRE FORMULAIRE DE RECENSEMENT DES BESOINS DE FORMATION DE L INDUSTRIE MARITIME AVIS : Le Comité sectoriel de main-d oeuvre de l industrie maritime garantit que tous les renseignements fournis

Plus en détail

Gestion des Fréquences et du Spectre radioélectrique

Gestion des Fréquences et du Spectre radioélectrique Direction des Services de la Navigation Aérienne Gestion des Fréquences et du Spectre radioélectrique Eric ALLAIX DGAC-DSNA-SDPS-FSR Direction générale de l Aviation civile Ministère de l'écologie, du

Plus en détail

ProCurve Manager Plus 2.2

ProCurve Manager Plus 2.2 ProCurve Manager Plus 2.2 ProCurve Manager Plus 2.2 est une plate-forme de gestion de réseau avancée basée sur Windows qui fournit à l administrateur des écrans simples à utiliser et détaillés pour configurer,

Plus en détail

DIVISION 175. ENREGISTREMENT DES BALISES 406 MHz

DIVISION 175. ENREGISTREMENT DES BALISES 406 MHz Affaires Maritimes DIVISION 175 ENREGISTREMENT DES BALISES 406 MHz Edition du 20 octobre 2008, parue au J.O. le 7 novembre 2008 (+ correctif du 22 novembre 2008) A jour des arrêtés suivants : Date de signature

Plus en détail

Positionnement marin et normalisation Y. Desnoës - IFN

Positionnement marin et normalisation Y. Desnoës - IFN Positionnement marin et normalisation Y. Desnoës - IFN L'objectif principal est la sécurité (safety) de la navigation 1 Positionnement «classique» Base traditionnelle : estime (loch, compas de route) et

Plus en détail

Q PRESENTATION DE L ASECNA

Q PRESENTATION DE L ASECNA SOMMAIRE Q PRESENTATION DE L ASECNA Q PLAN DES SERVICES ET ÉQUIPEMENTS(PSE) DE L ASECNA Q LA COOPERATION AVEC L OACI: Expérience des contrats ASECNA/TCB Q CONCLUSIONS 2 Agence pour la sécurité de la navigation

Plus en détail

ETAT DE L HYDROGRAPHIE ET DE LA CARTOGRAPHIE MARINE DANS LES EAUX ANTARCTIQUES

ETAT DE L HYDROGRAPHIE ET DE LA CARTOGRAPHIE MARINE DANS LES EAUX ANTARCTIQUES HCA13-INF3 ETAT DE L HYDROGRAPHIE ET DE LA CARTOGRAPHIE MARINE DANS LES EAUX ANTARCTIQUES Rapport de l Organisation hydrographique internationale (Observateur à la RCTA) Introduction L Organisation hydrographique

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle ACTIVITÉS ET TÂCHES PROFESSIONNELLES Les activités professionnelles décrites ci-après, déclinées à partir des fonctions

Plus en détail

Vu la Convention de sauvegarde des droits de l homme et des libertés fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ;

Vu la Convention de sauvegarde des droits de l homme et des libertés fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ; DELIBERATION N 2013-40 DU 15 AVRIL 2013 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LE MINISTRE D ETAT RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT

Plus en détail

I/ Rappel de l'expression des besoins des polices municipales (PM).

I/ Rappel de l'expression des besoins des polices municipales (PM). Dispositions techniques relatives à la généralisation de l'interopérabilité des réseaux de radiocommunication entre les polices municipales et les forces de sécurité intérieure de l État Introduction :

Plus en détail

Mise en place d une base de données géoréférencées: outil d aide à la décision pour la protection des prises d eau

Mise en place d une base de données géoréférencées: outil d aide à la décision pour la protection des prises d eau Mise en place d une base de données géoréférencées: outil d aide à la décision pour la protection des prises d eau Contexte Exigences croissantes en matière de qualité et de sécurité d approvisionnement

Plus en détail

Planification des fréquences

Planification des fréquences Radiodiffusion Numérique de Terre : Planification des fréquences Séminaire-atelier sur la transition de la radiodiffusion vers le numérique Ouagadougou -30 et 31 Mars 2010 Arnaud DAMIBA Plan de présentation

Plus en détail

L opérateur satellitaire au service de la transition numérique en Afrique

L opérateur satellitaire au service de la transition numérique en Afrique L opérateur satellitaire au service de la transition numérique en Afrique 10 décembre 2013 CIRCAF Niamey - Astrid Bonté Responsable des Affaires Internationales - EUTELSAT Le rôle du satellite Il répond

Plus en détail

Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président du CRAIM Le 23 novembre 2010

Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président du CRAIM Le 23 novembre 2010 Bilan de l'étude du CRAIM sur les meilleures pratiques observées pour la concertation locale en gestion des risques industriels majeurs - L'expérience des CMMI. Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président

Plus en détail

Les communications radio en situation d urgence Notions générales

Les communications radio en situation d urgence Notions générales Les communications radio en situation d urgence Notions générales Jacques Paré VE2CJP Louis Rioux VE2NZR Québec, 14 janvier 2015 Plan de la présentation Qui fait quoi? Rôle des bénévoles en sécurité civile

Plus en détail

Les nouvelles technologies au profit de la navigation maritime

Les nouvelles technologies au profit de la navigation maritime Institut Français de Navigation - IFN Les nouvelles technologies au profit de la navigation maritime IGHCA Yves Desnoës Un réseau complexe à intégrer passerelles : des dizaines d'équipements... Services

Plus en détail

Garde côtière canadienne Direction générale des services maritimes. Garde côtière canadienne Stratégie relative à la navigation électronique

Garde côtière canadienne Direction générale des services maritimes. Garde côtière canadienne Stratégie relative à la navigation électronique Garde côtière canadienne Direction générale des services maritimes Garde côtière canadienne Stratégie relative à la navigation électronique Octobre 2008 Introduction La navigation électronique a été définie

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R SM.1048. (Question UIT-R 68/1)

RECOMMANDATION UIT-R SM.1048. (Question UIT-R 68/1) Rec. UIT-R SM.1048 1 RECOMMANDATION UIT-R SM.1048 DIRECTIVES DE CONCEPTION D'UN SYSTÈME DE BASE POUR LA GESTION AUTOMATISÉE DU SPECTRE (Question UIT-R 68/1) Rec. UIT-R SM.1048 (1994) L'Assemblée des radiocommunications

Plus en détail

GE Measurement & Control. 4Sight. Logiciel de gestion d étalonnage en ligne

GE Measurement & Control. 4Sight. Logiciel de gestion d étalonnage en ligne GE Measurement & Control 4Sight Logiciel de gestion d étalonnage en ligne Gardez le contrôle total de toutes vos tâches d étalonnage et de maintenance. Le logiciel d étalonnage et de maintenance en ligne

Plus en détail

CARIATIDES PSY D U PAT I E N T

CARIATIDES PSY D U PAT I E N T Présentation du progiciel Cariatides Psychiatrie DU MÉDECIN DE SOINS HYGIÈNE PHARMACIE DE L ORTHOPHONISTE PATIENT LABORATOIRE DU PSYCHOMOTRICIEN SOCIAL DU PSYCHOLOGUE ADMINISTRATEUR 2 Les principales fonctionnalités

Plus en détail

ÉTUDES - CONSEILS ASSISTANCE À LA MAÎTRISE D OUVRAGE - DÉVELOPPEMENT OPÉRATIONS & SERVICES

ÉTUDES - CONSEILS ASSISTANCE À LA MAÎTRISE D OUVRAGE - DÉVELOPPEMENT OPÉRATIONS & SERVICES chemairemarprot 45x32 fr_mise en page 1 20/03/14 11:33 Page1 CLS headquarters www.cls.fr PRODUITS ET SERVICES SATELLITAIRES ÉCOSYSTÈMES MARINS MESURER ET COMPRENDRE LES POPULATIONS ET LES HABITATS STRATÉGIE

Plus en détail

Cadre de réponse Acquisition et mise en œuvre du Logiciel d Administration et de Gestion du Service Militaire Adapté : LAGON

Cadre de réponse Acquisition et mise en œuvre du Logiciel d Administration et de Gestion du Service Militaire Adapté : LAGON Cadre de réponse Acquisition et mise en œuvre du Logiciel d Administration et de Gestion du Service Militaire Adapté : LAGON Projet «LAGON» 1 Sommaire 1 Objet du document 4 2 Compréhension du contexte

Plus en détail

Plan. en France Réseau AIS français. ais Service AIS français. ais Service AIS étatique Possibilités s du service AIS maritime

Plan. en France Réseau AIS français. ais Service AIS français. ais Service AIS étatique Possibilités s du service AIS maritime Cetmef AIS Maritime Journée e AIS du 21/06/2005 Plan Déploiement de l AIS l en France Réseau AIS français ais Service AIS français ais Service AIS étatique Possibilités s du service AIS maritime Déploiement

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL & BUDGET DE L OHI POUR 2006 (Version finale)

PROGRAMME DE TRAVAIL & BUDGET DE L OHI POUR 2006 (Version finale) Dossier du BHI N S1/1001/WP S1/0906 LETTRE CIRCULAIRE N 120/2005 PROGRAMME DE TRAVAIL & BUDGET DE L OHI POUR 2006 (Version finale) ANNUAIRE DE L OHI POUR 2006 Références : a) LC du BHI 72/2005 du 18 juillet

Plus en détail

AUTORITE DE REGULATION DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES ET DE LA POSTE (ARCEP)

AUTORITE DE REGULATION DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES ET DE LA POSTE (ARCEP) Mr Jacob Chabi ALOH ajacob@atrpt.bj SOMMAIRE I. ESSAI DE COMPATIBILITE ELECTROMAGNETIQUE II. PROCEDURES DE CONTRÔLE ET DE TRAITEMENT DES PLAINTES EN BROUILLAGE ESSAI DE COMPATIBILITE ELECTROMAGNETIQUE

Plus en détail

SHOM. Service hydrographique et océanographique de la marine. Présentation SHOM

SHOM. Service hydrographique et océanographique de la marine. Présentation SHOM SHOM Service hydrographique et océanographique de la marine Héritier du premier service hydrographique officiel au monde 1720 : Dépôt des cartes et plans de la marine qui devient en 1971 : le SHOM Depuis

Plus en détail

La carte marine et les prescriptions d emport : les faits

La carte marine et les prescriptions d emport : les faits La carte marine et les prescriptions d emport : les faits PRIMAR STAVANGER IC-ENC Groupe de travail sur l information (PSIWG) La carte marine et les prescriptions d emport : les faits 1 1 ère édition Novembre

Plus en détail

Outils logiciels SPC - une façon simple d optimiser les performances et la protection

Outils logiciels SPC - une façon simple d optimiser les performances et la protection Outils logiciels SPC - une façon simple d optimiser les performances et la protection SPC - Étendre l art moderne de la détection d intrusion www.spc-intruder-detection.com Answers for infrastructure.

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

Un projet régional et une démarche collégiale

Un projet régional et une démarche collégiale Interconnexion des SAMU de la Région PACA Un projet régional et une démarche collégiale 1 Déclaration d intérêt Je déclare n avoir aucune relation financière avec l industrie 2 PLAN DE LA PRESENTATION

Plus en détail

Alerte (premiers secours)

Alerte (premiers secours) Alerte (premiers secours) L alerte (les Suisses utilisent le terme d alarme) est le moyen qui permet l'intervention des secours publics. Il est nécessaire de passer une alerte lorsqu'un danger menace une

Plus en détail

Transmission. de l alerte. L offre du groupement d entreprises somei intergraph sysoco

Transmission. de l alerte. L offre du groupement d entreprises somei intergraph sysoco Transmission et traitement de l alerte L offre du groupement d entreprises somei intergraph sysoco Composé de trois sociétés expertes, solides, complémentaires, et dont les équipes maîtrisent toutes les

Plus en détail

BUREAU HYDROGRAPHIQUE INTERNATIONAL Tél. : +377 93 10 81 00 Télécopie : +377 93 10 81 40 Mél : info@iho.int Web : www.iho.int

BUREAU HYDROGRAPHIQUE INTERNATIONAL Tél. : +377 93 10 81 00 Télécopie : +377 93 10 81 40 Mél : info@iho.int Web : www.iho.int Contribution de l OHI à la première partie du rapport du Secrétaire général des NU sur les océans et le droit de la mer Cette contribution fournie en réponse au courrier LOS/SGR/2015 en date du 10 décembre

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/SC.3/WP.3/2009/7 3 décembre 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

solution technologique globale qui couvre en

solution technologique globale qui couvre en Dealer Management System solution technologique globale qui couvre en amont tous les besoins fonctionnels et techniques de l activité d un distributeur de véhicules : magasin, atelier, VN/VO. Adaptable

Plus en détail

Systèmes critiques et solutions logicielles

Systèmes critiques et solutions logicielles www.thalesgroup.com THALES CANADA, Systèmes critiques et solutions logicielles Thales Canada, Avionique Synonyme de satisfaction de la clientèle À votre service, une équipe d ingénierie entièrement intégrée

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e P r e s s e. A D U C T I S

C o m m u n i q u é d e P r e s s e. A D U C T I S A R T O P, j u i n 2 0 1 3 / p. 1. Annonceur : ADUCTIS. Responsable : Jean DEL GOLETO. Adresse : 1 Parc Burospace - 91571 BIEVRES Cedex. Tél. : 01 69 35 30 00. Fax : 01 69 35 30 01. web : www.aductis.com.

Plus en détail

CLUB NAUTIQUE VALERIQUAIS

CLUB NAUTIQUE VALERIQUAIS LA VHF CNV Fabrice BACCALA - Page 1 sur 7 Moyen de communication par excellence à bord des navires de plaisance, elle est à la fois un moyen de communiquer entre navires et avec les stations à terre telle

Plus en détail

1 - Informatisation du PCS

1 - Informatisation du PCS FICHE N 25 : LES OUTILS INFORMATIQUES Le développement des outils informatiques laisse entrevoir une possible utilisation de ces derniers dans le cadre de la gestion d un événement de sécurité civile.

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R M.585-3. Assignations et utilisation des identités dans le service mobile maritime

RECOMMANDATION UIT-R M.585-3. Assignations et utilisation des identités dans le service mobile maritime Rec. UIT-R M.585-3 1 RECOMMANDATION UIT-R M.585-3 Assignations et utilisation des identités dans le service mobile maritime Résumé (1982-1986-1990-2003) La présente Recommandation donne aux administrations

Plus en détail

L assistance médicale et d urgence aux personnes (SAMU, Autoroute, transport en commun),

L assistance médicale et d urgence aux personnes (SAMU, Autoroute, transport en commun), L ARCEP organise une consultation publique sur les enjeux liés aux nouvelles fréquences pour les réseaux d accès aux services de communication électroniques. L utilisation intensive de la ressource spectrale

Plus en détail

Proposition de prix ferme. Réservation immédiate. Réponse instantanée.

Proposition de prix ferme. Réservation immédiate. Réponse instantanée. Proposition de prix ferme. Réservation immédiate. Réponse instantanée. SEND 208.5 Traitez vos ordres de transport aérien, import et export, plus rapidement que jamais. Obtenir une cotation, confirmer une

Plus en détail

DESCRIPTION DE L'ARCHITECTURE et PRESENTATION DES ESPACES DE TRAVAIL

DESCRIPTION DE L'ARCHITECTURE et PRESENTATION DES ESPACES DE TRAVAIL PORTAIL D ECHANGES DE DONNEES COMPTABLES ENTRE LE SECRETARIAT GENERAL DE LA COBAC ET LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT DESCRIPTION DE L'ARCHITECTURE et PRESENTATION DES ESPACES DE TRAVAIL SOMMAIRE CHAPITRE

Plus en détail

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP PRESENTATION DE LA PROBLEMATIQUE Dans le cadre de la dérégulation des télécommunications d un pays Africain, un industriel Européen s appuyant sur sa filiale basée dans ce pays, souhaite devenir «ISP»

Plus en détail

R A P P O R T. G r o u p e d e t r a v a i l propositions d amélioration de la sécurité & de la santé au travail des marins-pêcheurs (PSP)

R A P P O R T. G r o u p e d e t r a v a i l propositions d amélioration de la sécurité & de la santé au travail des marins-pêcheurs (PSP) G r o u p e d e t r a v a i l propositions d amélioration de la sécurité & de la santé au travail des marins-pêcheurs (PSP) R A P P O R T Composition du groupe de travail Animateur : Georges TOURRET, administrateur

Plus en détail

Avec Siveillance TM Vantage, gérez les incidents les plus simples aux crises les plus graves de votre infrastructure critique.

Avec Siveillance TM Vantage, gérez les incidents les plus simples aux crises les plus graves de votre infrastructure critique. *Des réponses pour les infrastructures et les villes. www.siemens.fr/buildingtechnologies Avec Siveillance TM Vantage, gérez les incidents les plus simples aux crises les plus graves de votre infrastructure

Plus en détail

Recommandation M96-04 du Bureau (le 25 avril 1996)

Recommandation M96-04 du Bureau (le 25 avril 1996) RÉÉVALUATION DES RÉPONSES DE TRANSPORTS CANADA À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ MARITIME M96-04 NORMES DE CONSTRUCTION ET INSPECTION PAR TRANSPORTS CANADA Introduction Le 11 août 1993, le Tan

Plus en détail

PROGRAMME PROVISOIRE DES ACTIVITÉS DE 2016

PROGRAMME PROVISOIRE DES ACTIVITÉS DE 2016 MARITIME ORGANIZATION OF WEST AND CENTRAL AFRICA (MOWCA) ORGANIZAÇÃO MARITIMA DA AFRICA DO OESTE E DO CENTRO (OMAOC) ORGANISATION MARITIME DE L AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE (OMAOC) PROGRAMME PROVISOIRE

Plus en détail

MATEL TAGE ET PL NGÉE

MATEL TAGE ET PL NGÉE MATEL TAGE ET PL NGÉE - Présentation - Comment organiser la plongée - Le bateau de plongée - Les nœuds - Conclusion Benoît Maugis formation N4 1 C est quoi le matelotage? Le matelotage ne se résume pas

Plus en détail

Autorité de régulation des communications électroniques et des postes

Autorité de régulation des communications électroniques et des postes Autorité de régulation des communications électroniques et des postes Décision n o 2012-1241 du 2 octobre 2012 fixant les conditions d utilisation des fréquences par les stations radioélectriques du service

Plus en détail