Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :"

Transcription

1 Projet de santé Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Adresse du siège social : Téléphone : Mail : Version : Etablie en date du :

2 Ce «document type / projet de santé» a été établi sur la base des rubriques apportées par l annexe 3 du cahier des charges national des maisons de santé pluriprofessionnelles, qui précise en préambule : «L article du code de la santé publique (CSP) impose aux maisons de santé pluriprofessionnelles (MSP) de se doter d un projet de santé témoignant d un exercice coordonné. C est au travers des objectifs et de l organisation décrits dans le projet de santé que sera effectuée la distinction entre la structure et un simple regroupement de professionnels de santé en un même lieu, à l instar des cabinets de groupe. A cette fin, le projet de santé témoigne d un exercice coordonné entre tous les professionnels de santé de la structure ou participant à ses activités (service de soins infirmiers à domicile, réseaux, services divers). Dans ces conditions, lorsque le projet émane d une MSP gérée par un établissement de santé, il se distingue du projet d établissement. Seules les structures pluriprofessionnelles ayant élaboré un projet de santé peuvent se prévaloir de la dénomination de «maisons de santé» et bénéficier, sous réserve d une contractualisation avec l agence régionale de santé, des financements versés par l ARS. Toutefois, tout projet de santé peut être amené à évoluer en fonction de l évolution de la structure, elle-même dépendante des besoins et de l offre du territoire. Au démarrage d un service de santé, le projet de santé peut donc être un document simple dans son contenu même s il respecte la structure ci-dessous présentée et évoluer après quelques années de fonctionnement jusqu à un document très complet prenant en compte de manière détaillée et dans une perspective de stratégie médicale, l offre proposée par la structure et l impact attendu sur son environnement.» «Le projet de santé est élaboré par l ensemble des professionnels exerçant au sein de la structure. Cette modalité d élaboration commune est d autant plus recommandée qu elle constitue un élément fortement fédérateur entre les professionnels. Le projet, validé par tous les professionnels de la structure, est transmis au Directeur général de l ARS. Il peut ainsi, éventuellement, être utilisé en appui à l élaboration du contrat pluriannuel d objectifs et de moyens que la structure est amenée à conclure avec l agence, préalablement à l octroi d un financement versé par l ARS.» Une aide au remplissage de couleur verte est apportée (le rédacteur voudra bien supprimer ce type de contenu une fois le document dûment complété et finalisé), le plus souvent sous forme de questions. Ces questions sont davantage adaptées aux situations où la MSP est en fonctionnement opérationnel. Toutefois, les professionnels impliqués dans un projet de MSP en cours pourront trouver également, en prenant connaissance de ces informations attendues à terme, les informations leur permettant de préparer leur projet de santé.

3 Sommaire 1. Le diagnostic préalable des besoins 1.1. Les modalités de réalisation du diagnostic au regard de la population 1.2. Les missions et activités de la structure 2. Le projet de santé de la structure 2.1. Projet professionnel Le management de la structure L organisation de la pluriprofessionnalité Dispositif de partage d information Réunions pluriprofessionnelles Mise en place d une formalisation de la coordination des soins autour du patient Protocolisation entre professionnels de différentes disciplines Coopérations interprofessionnelles mises en œuvre au sens de l article L du code de la santé publique La mise en œuvre du dispositif d information Organisation mise en place afin de faciliter l accès du patient aux informations médicales le concernant Modalités de partage de ces informations de santé Protocole mis en place afin de garantir l information des patients sur les conditions de partage entre professionnels de santé des informations de santé les concernant Le développement professionnel continu Démarche qualité L accueil d étudiant La recherche 2.2. Projet d organisation de la prise en charge L accès aux soins La continuité des soins Amplitude des horaires d ouverture Possibilité de consultations non programmées Modalités d information des patients sur l organisation mise en place aux heures de permanence des soins ambulatoires Modalités de prise en charge du patient en cas d absence de son médecin habituel La permanence des soins ambulatoires La coopération et la coordination externe La qualité de la prise en charge Les nouveaux services du projet d organisation de la prise en charge Activités innovantes associées à la prise en charge des patients Mesures prises pour faciliter l accès à des spécialités ou techniques particulières

4 1. Le diagnostic préalable des besoins L organisation de la structure est définie à partir d un diagnostic des besoins du territoire Les modalités de réalisation du diagnostic au regard de la population Le projet de santé s appuie sur un diagnostic des besoins du territoire. Les besoins du territoire figurent dans le volet ambulatoire du schéma régional de l offre de soins (SROS) et les projets s inscrivent dans les objectifs de ce schéma. Le projet décrit les moyens utilisés pour établir ce diagnostic (appui de l ARS, concertation avec les acteurs concernés : professionnels du champ sanitaire, médico-social et sanitaire, usagers ) 1.2. les missions et activités de la structure En réponse au diagnostic établi, le projet indique les missions spécifiques portées par la structure : soins, prévention, éducation à la santé, formation, information, suivi 2. Le projet de santé de la structure Le projet de santé de la structure s articule autour d un projet professionnel et d un projet d organisation de la prise en charge Projet Professionnel Le management de la structure Professionnels (médicaux, paramédicaux et, le cas échéant, les médico-sociaux et administratifs) participants au fonctionnement de la structure : Nom Prénom Catégorie Temps plein / Temps partiel (à préciser et indiquer le volume en Equivalent Temps Plein) Interventions ponctuelles (consultations avancées, spécialistes ) Nombre de salariés administratifs : Décrire l organisation interne et responsabilités de chacun au sein de la structure.

5 - qui est le leader du projet? - qui manage le projet de santé? - Comment s organise le management des fonctions supports : gestion de la patientèle sur le plan médicoadministratif, gestion administrative et comptable (courrier, locaux maintenance, salaires ), la gestion du système d information (alimenter le DMP, gérer les droits d accès, établir les demandes de financements). - qui manage l équipe? - existe-t-il un partage des rôles entre plusieurs leaders thématiques du projet selon ses différents aspects. (Ex : volet juridique / volet investissement implantation acquisition foncière / volet architecture / volet aides et financements) L organisation de la pluriprofessionnalité Le projet précise les mesures mises en place pour assurer une coordination optimale entre les différents professionnels de la structure. A. Dispositif de partage d information (voir infra) B. Réunions pluriprofessionnelles Le projet précise notamment la fréquence de ces réunions, les thématiques, les différentes catégories professionnelles concernées. - Existe-t-il des temps de concertation réguliers? (sur la prise en charge des patients? sur la gestion de la MSP?) - Existe-t-il des temps de développement des protocoles de soins? - Comment s organise la coordination des acteurs (préparer les réunions, gérer les contacts avec les partenaires, établir les demandes de financements (voir management de la structure) - Quelle est l organisation matérielle de ces réunions (salle de réunion? planning de réunions? méthode de travail au cours de ces réunions (animateur, secrétaire)? existe-t-il des comptes rendus? C. Mise en place d une formalisation de la coordination des soins autour du patient - existe-t-il un dossier médical partagé ou un outil qui permette de tracer l ensemble des soins apportés au patient? - de quoi est composé le dossier partagé (une note de synthèse de la situation en cours, un plan de prévention personnalisé qui indique les dates des prochains examens ) - cet outil prend-il aussi en compte l environnement de la MSP à travers un dossier médical de synthèse (pharmaciens, hôpital, secteur social et médico-social)? D. Protocolisation entre professionnels de différentes disciplines - des protocoles de prises en charges partagés ont-ils été développés pour les situations cliniques rencontrées au sein de la MSP? - Existe-t-il des temps de concertation autour de la prise en charge (analyse commune des patients, analyse des données de la science, précision sur le qui fait quoi et comment) E. Coopérations interprofessionnelles mises en œuvre au sens de l article L du code de la santé publique. - Quelle est l implication des IDE dans le volet prévention du projet professionnel? - Existe-t-il des protocoles de prise en charge de certains symptômes qui prévoient que le premier recours soit assuré par un paramédical? - Les secrétaires participent-elles aux consultations du médecin (en amont : questionnaire nouveau patient / en aval : organisation des RDV chez les spécialistes)

6 Le projet décrit les points suivants : La mise en œuvre du dispositif d information A. Organisation mise en place afin de faciliter l accès du patient aux informations médicales le concernant : - information du patient sur son droit d accès, - protocole d archivage des dossiers médicaux, - modalités de conservation des dossiers, - sort des dossiers en cas de fermeture de la structure et, le cas échéant, - proposition d un formulaire de demande, - désignation d une personne référente identifiée chargée de traiter les demandes. B. Modalités de partage de ces informations de santé (Existence ou non d un système d information informatisé) à Entre les professionnels exerçant dans la maison de santé : - existe-t-il un système d information (SI) «agile» pour s adapter à des fonctions évoluées telles que : - suivi du DMP, - protocoles de soins, gestion des plannings, - extractions de données statistiques, - indicateurs de suivi d activité dans le cadre des NMR, - développement de formulaires permettant un suivi aisé des examens cliniques nécessaire pour un patient selon sa pathologie chronique)? NB : A noter qu'aucune offre ne répond actuellement aux exigences exprimées. La DGOS a donc confié à l'asip (agence des systèmes d'information partagés de santé) le soin d'établir un cahier des charges définissant parfaitement le SI cible. Ce cahier des charges a été publié en décembre 2011 (disponible sur le site de l ASIP Santé). La démarche nationale sera prochainement finalisée après une expérimentation des solutions proposées par les éditeurs ayant candidatés à l appel d offre national, avant une ouverture au marché courant 2012 permettant un déploiement des solutions sur l ensemble du territoire. à Avec les autres acteurs du territoire : Dans le respect des règles de confidentialité (clés d accès sécurisées, habilitation ) - En direction des usagers : existe-t-il des possibilités de communiquer (par Internet notamment) en direction des personnes résidant sur le territoire d intervention de la MSP (patients / association de patients / élus) pour diffuser des informations sur le fonctionnement de la MSP, s orienter dans le système de soins et mieux se prendre en charge (ex : plaquette d information sur une maladie). - En direction de professionnels de santé extérieurs à la MSP : existe-t-il ou est-il prévu des correspondants spécialistes? Ils ont vocation à être associés à l élaboration et à la mise en œuvre du projet professionnel. - En direction des professionnels du social : existe-t-il ou est-il prévu d organiser, au sein de la MSP, des points d accueil, d information et d accompagnements des patients en vue de décloisonner le sanitaire et le social. Dans cette perspective, des vacations d assistantes sociale ou de services médico-sociaux, des acteurs du maintien à domicile peuvent s envisager. à Dispositif d information mis en œuvre permettant également de répondre aux besoins de gestion de la structure :

7 - Existe-t-il un outil de gestion informatisé partagé pour la logistique de la MSP (commandes, documents types, plannings de congés, )? C. Protocole mis en place afin de garantir l information des patients sur les conditions de partage entre professionnels de santé des informations de santé les concernant Le développement professionnel continu Démarche qualité Le projet précise les modalités, si elles existent, visant à favoriser le développement professionnel continu des professionnels de la structure ainsi que toutes les démarches d amélioration continue de la qualité et de gestion des risques (participation à des groupes d analyse de pratiques, enquêtes de satisfaction auprès des patients, labellisation, ). - comment est développée la formation continue? - quels professionnels de santé sont concernés? - existe-t-il des possibilités de téléformation? - existe-t-il des groupes d analyse de la pratique? - quel est le processus d intégration des nouveaux professionnels au sein de la MSP? - un ou plusieurs professionnels ont-ils été formés à la gestion d équipe? - les formations portent-elles sur les soins techniques? ou la prévention et l éducation thérapeutique? ou autre? - comment se fait la recherche d une amélioration de la qualité? (enquête de satisfaction auprès des usagers ) L accueil d étudiant - La recherche Sont déclinées ici les mesures prises : en vue d assurer la participation de la structure à la formation des étudiants à l exercice pluriprofessionnel (terrains de stage, formateurs, liens avec l université et les écoles) pour répondre aux demandes d hébergement des étudiants et des stagiaires (mise à disposition d un studio, indemnité ). - des professionnels de santé sont-ils identifiés comme maître de stage? Est précisée enfin la participation éventuelle à des activités de recherche en lien avec l université.

8 2.2. PROJET D ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE L accès aux soins Le projet indique : les mesures prises pour faciliter l accès de tous aux soins et, plus particulièrement, des personnes en situation de précarité et des personnes en situation de handicap, quel que soit leur âge (préciser notamment si les professionnels de santé pratiquent des tarifs conventionnels et/ou permettent aux patients de bénéficier de la dispense d avance des frais, totale ou partielle) ; - quels sont les tarifs pratiqués? (honoraires secteur 1 ou 2) - (Cf supra) existe-t-il ou est-il prévu d organiser, des vacations d assistantes sociale ou des acteurs du maintien à domicile pour faciliter les démarches des patients? - le secrétariat de la MSP assure-t-il les prises de rendez-vous des patients vulnérables ou précaires? - l accessibilité des personnes à mobilité réduite est-elle prévue? le cas échéant, les actions de communication mises en place, en conformité avec les règles de déontologie (en partenariat avec les ARS et les collectivités locales, éventuellement), en faveur des usagers pour les informer des possibilités de prise en charge offertes par la structure et de l existence d une offre aux tarifs opposables ; - existe-t-il des possibilités de communiquer (par Internet notamment) en direction des personnes résidant sur le territoire d intervention de la MSP (patients / association de patients / élus) pour diffuser des informations sur le fonctionnement de la MSP, s orienter dans le système de soins et mieux se prendre en charge (ex : plaquette d information sur une maladie)? La continuité des soins A. Amplitude des horaires d ouverture Indiquez les jours et heures d ouverture de la MSP, déclinés le cas échéant pour chaque cabinet professionnel (médecin, infirmier, kinésithérapeute ). B. Possibilité de consultations non programmées Précisez l organisation mise en place et les modalités définies pour répondre aux demandes de soins non programmées, en dehors des heures de permanence des soins (08h00-20h00) - Existe-t-il des plages horaires volontairement laissées vacantes chaque jour en prévision des consultations non programmées? C. Modalités d information des patients sur l organisation mise en place aux heures de permanence des soins ambulatoires Précisez les modalités d information des patients sur l organisation mise en place dans le territoire aux heures de permanence des soins ambulatoires. - Existe-t-il un affichage des horaires de consultations sur la porte de la MSP? sur un site Internet? dans la presse locale? sur le répondeur téléphonique de la MSP? - Comment la MSP communique auprès de ses patients sur le fonctionnement de la PDS? - Existe-t-il une MMG proche auprès de laquelle les patients peuvent s adresser? D. Modalités de prise en charge du patient en cas d absence de son médecin habituel

9 Précisez les modalités de prise en charge du patient par l ensemble des médecins de la structure, en cas d absence de son médecin habituel. Précisez par ailleurs si la MSP entend assurer un service de Maison Médicale de Garde (MMG) en dehors des heures d ouverture des cabinets médicaux sur le secteur de garde. Si oui, justifier cette volonté par des éléments mettant en évidence un dysfonctionnement de la permanence des soins sur le secteur concerné La permanence des soins ambulatoires Pendant les heures de permanence des soins (20h00-08h00 + samedi dès 12h00 + dim et JF) - Les médecins de la MSP participent-ils à la PDS? - Indiquer le secteur concerné. - Si oui, comment et à quelle hauteur? - La MSP assure-t-elle une fonction de maison médicale de garde? La coopération et la coordination externe Sont ici précisées les relations de la structure, effectives ou en projet (convention, association, création d un groupement sanitaire de coopération, d un pôle de santé, d un réseau de santé ), avec les partenaires du territoire : - établissement de santé ; - établissement médico-social ; - maison de santé ; - centre de santé ; - maison médicale de garde ; - réseau de santé ; - groupement de coopération sanitaire - groupement de coopération sociale et médico-sociale ; - services sociaux (si oui préciser) ; - service médico-sociaux (si oui préciser) ; - laboratoire de biologie médicale ; - cabinet d imagerie médicale ; - autres partenariats (si oui préciser) ; ces relations facilitent l orientation du patient. - comment s organise la coopération ou la coordination avec les professionnels et les structures de santé extérieures à la MSP? - cette coopération est-elle formalisée (convention? GCS?) - existe-t-il des vacations de médecins spécialistes ou d autres professionnels de santé libéraux au sein de la MSP (psychologues, ergothérapeutes, sages-femmes )? La qualité de la prise en charge Le projet de santé prévoit le recueil de données médicales permettant d évaluer la qualité de la prise en charge au travers des pratiques individuelles et collectives mises en œuvre au sein de la structure. Ces données sont recueillies, le cas échéant, dans le cadre du système d information mis en place Les nouveaux services du projet d organisation de la prise en charge A. Activités innovantes associées à la prise en charge des patients

10 Le projet indique, le cas échéant, les activités innovantes associées à la prise en charge des patients : éducation thérapeutique, télésurveillance au domicile des patients Exemples : éducation thérapeutique, télésurveillance au domicile des patients, délégation de tâches, coaching téléphonique, de mise en place de visioconférences pour le suivi de patients, etc. - la MSP pratique-t-elle l éducation thérapeutique du patient? des activités de prévention? - les médecins ont-ils un domaine clinique spécifique (ex : pédiatrie, gynécologie, gériatrie ) qui les amène à être le relais privilégié d un réseau de santé au sein de la MSP? - la MSP utilise-t-elle des techniques innovantes dans ces pratiques (télémédecine, coaching téléphonique, )? - l organisation de la MSP est-elle au service de ces activités innovantes : projet architectural modulaire? télémédecine? achat groupé de matériel (ex : autoclave?) B. Mesures prises pour faciliter l accès à des spécialités ou techniques particulières Le projet indique, le cas échéant, les mesures prises pour faciliter l accès à des spécialités ou techniques particulières (notamment grâce à la télémédecine) soit par une réponse propre, soit par conventions passées avec d autres structures (centre de radiologie, laboratoire de biologie médicale, ), * * * «Ce projet de santé est signé par chacun des professionnels de santé membres de la maison de santé. Il peut également être signé par toute personne dont la participation aux actions envisagées est explicitement prévue par le projet de santé.» (article L du code de la santé publique.) Projet de santé établi en date du : Signatures des professionnels de santé : Professionnel 1 Professionnel 2 Professionnel 3 Professionnel 4 Professionnel 5 Professionnel 6 Professionnel 7 Professionnel 8 Etc.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier

Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier DGOS/PF3/CdC MSP PF3 R2 DSS RB 21 07 10 Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier L article L. 6323-3 du code de la santé publique prévoit

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Maison ou un Pôle de santé

Maison ou un Pôle de santé Les 4 points clés pour créer une Maison ou un Pôle de santé pluri-professionnel De nouveaux modes d exercice coordonné et regroupé : L exercice médical dans les villes et dans les campagnes est aujourd

Plus en détail

Questionnaire général (court)

Questionnaire général (court) 1 sur 6 29/12/2014 10:00 Questionnaire général (court) Il peut bien entendu être diffusé à des professionnels de votre connaissance pouvant être s par le projet. Les informations renseignées ont vocation

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé

L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé Dr Jean Jacques ANTOINE FEMALOR 14 Juin 2012 METZ 57 1 Déclara'on d intérêts J ai actuellement ou j ai eu au cours des trois

Plus en détail

Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010.

Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010. Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010. Contexte L expérimentation NMR est organisée depuis 2 ans sous l égide de la Direction Générale de la

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Pôle Culture, Sport, Santé, Associations Secteur Santé Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Nom du demandeur: Intitulé du projet : Contact

Plus en détail

lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16

lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16 P.3! " P.7! # $!%& # $!# $ ' (") P.9 *$ (") +,(") a) )! " #$ %$ lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16 & ' (()# " )2 #% * +,,,- - -$. / 0 ()./ *. 1 - -() * 2+,3+ 1 (.

Plus en détail

P atients S anté T erritoires

P atients S anté T erritoires H ôpital P atients S anté T erritoires L exercice regroupé dans les services de santé Une action coordonnée des professionnels en faveur des patients De plus en plus de professionnels de santé ont depuis

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

Cahier des charges du système d information des maisons et pôles de santé pluriprofessionnels et des centres de santé polyvalents.

Cahier des charges du système d information des maisons et pôles de santé pluriprofessionnels et des centres de santé polyvalents. Cahier des charges du système d information des maisons et pôles de santé pluriprofessionnels et des centres de santé polyvalents Décembre 2011 Classification : Public 1 / 90 Synthèse ASIP Santé Une lettre

Plus en détail

ACCORD NATIONAL destiné à organiser les rapports entre les Centres de santé et les caisses d Assurance Maladie

ACCORD NATIONAL destiné à organiser les rapports entre les Centres de santé et les caisses d Assurance Maladie ACCORD NATIONAL destiné à organiser les rapports entre les Centres de santé et les caisses d Assurance Maladie Entre, d une part, L Union nationale des caisses d assurance maladie, représentée par Nicolas

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Stratégie de déploiement

Stratégie de déploiement Messageries Sécurisées de Santé (MSSanté) Mars 2014 Page 1 La présente note vise à éclairer la démarche de mise en place d un système de messageries sécurisées de santé en concertation avec l ensemble

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

Soirée d information URPS ML

Soirée d information URPS ML Modifiez le style du titre Soirée d information URPS ML «Accompagnement à l Informatisation des Pôles et Maisons de Santé» 09/10/2014 GCS e-santé Pays de la Loire - document de travail 1 Modifiez le style

Plus en détail

Développement de pôles et de maisons de santé pluri-professionnels

Développement de pôles et de maisons de santé pluri-professionnels Exco Clermont-Ferrand Audit Expertise Comptable - Conseil Développement de pôles et de maisons de santé pluri-professionnels Réunion d information sur le montage juridique des projets et les SISA 22 novembre

Plus en détail

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire Maisons Soutien aux projets en Pays de la Loire L a démographie des professionnels est une problématique au croisement de la santé et de l aménagement du territoire : un territoire sans professionnel n

Plus en détail

Maison de santé. Définition. Equipes délivrent des soins coordonnés autour d un système d information partagé. Intérêt

Maison de santé. Définition. Equipes délivrent des soins coordonnés autour d un système d information partagé. Intérêt Maison de santé Définition Equipes délivrent des soins coordonnés autour d un système d information partagé Intérêt Gestion des Polypathologies, chroniques, complexité Accessibilité, qualité Attractivité

Plus en détail

Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires

Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires Améliorer la coordination entre les professionnels et les structures de soins ambulatoires hospitaliers et médicosociaux

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation)

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation) Secrétaire Médicale - MEDICO-SOCIALE Titre enregistré par le Ministre au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) par arrêté publié au journal officiel de la République Française

Plus en détail

Note créée le 19/03/2014

Note créée le 19/03/2014 Note créée le 19/03/2014 La télémédecine : présentation générale et expérimentations 2014 Note d information réalisée par pôle santé et soins Auteure : Fanny Gaspard, Conseillère technique aide et soins

Plus en détail

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Les objectifs des réseaux de santé Mettre le patient au centre et non la maladie Améliorer la qualité des soins Optimiser les moyens humains et financiers

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

Projet de communication

Projet de communication PROJET D'ETABLISSEMENT 2012 / 2016 - TOME 6 - Projet de communication 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 RECAPITULATIF DES FICHES ACTIONS... 5 Communication Interne... 6 FICHE N COM INT 01 A... 7 Communication

Plus en détail

Journées de formation DMP

Journées de formation DMP Journées de formation DMP Le DMP dans l écosystème Chantal Coru, Bureau Etudes, ASIP Santé Mardi 26 juin 2012 Processus de coordination au centre des prises en charge Quelques exemples Maisons de santé

Plus en détail

UN NOUVEAU MODÈLE ÉCONOMIQUE. pour développer et pérenniser les centres de santé

UN NOUVEAU MODÈLE ÉCONOMIQUE. pour développer et pérenniser les centres de santé UN NOUVEAU MODÈLE ÉCONOMIQUE pour développer et pérenniser les centres de santé LES SOINS DE PREMIERS RECOURS CARACTÉRISTIQUES ET RÔLE DES CENTRES DE SANTÉ Les différentes formes d exercice médical regroupé

Plus en détail

«Les actions publiques en faveur de l action aux soins de proximité»

«Les actions publiques en faveur de l action aux soins de proximité» «Les actions publiques en faveur de l action aux soins de proximité» Mai 2014 La définition de territoires prioritaires : les espaces d équipes de soins fragiles et sous vigilances Enjeux des espaces d

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD PLUS ON EN SIT MIEUX ON SE PORTE Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPD Mars 01 Le Dossier Médical Personnel : pour améliorer la prise en charge des résidents Depuis 008, les établissements d hébergement

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles

Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles Département Système d Information en Santé et Télémédecine Direction de l Efficience de l Offre 5 mai 2015 1 les enjeux régionaux Enjeux régionaux

Plus en détail

Annexe 7. Le «Télé-AVC» : téléconsultation neurologique téléradiologie application à l AVC de la télémédecine

Annexe 7. Le «Télé-AVC» : téléconsultation neurologique téléradiologie application à l AVC de la télémédecine Annexe 7 Le «Télé-AVC» : téléconsultation neurologique téléradiologie application à l AVC de la télémédecine A37 Le «Télé-AVC» : téléconsultation neurologique téléradiologie application à l AVC de la

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY FEVRIER 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire Telecom Bretagne, Institut Telecom M@rsouin, CREM Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL CRUQPEC 2014

RAPPORT ANNUEL CRUQPEC 2014 RAPPORT ANNUEL CRUQPEC 2014 Etablissement : Centre Hospitalier Le Quesnoy Adresse : 90 rue, du 8 mai 1945 59530 LE QUESNOY Nom de l auteur du rapport de la CRUQPEC : Françoise MOURA Qualité de l auteur

Plus en détail

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins»

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» «Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» Hélène Fernandez Cadre Supérieur de Santé, Coordinatrice RESOP06 9 Forum SIH 06 EMSP Cannes Grasse Antibes 4 Mars 2010 Palais des Congrès

Plus en détail

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Projet de permanence des soins gériatriques en EHPAD dans le sud de l Essonne MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Le Sud de l Essonne accueille environ 3000 résidents en Etablissement d Hébergement

Plus en détail

region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA

region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page2

Plus en détail

Fiches pédagogiques d aide à la qualification d un projet de télémédecine

Fiches pédagogiques d aide à la qualification d un projet de télémédecine Conseil Stratégique des Industries de Santé (CSIS) Fiches pédagogiques d aide à la qualification d un projet de télémédecine GT 33 CSIS-CSF : Permettre l émergence d une stratégie industrielle en matière

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics)

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Relatif au projet de : Déploiement du logiciel DMU Net au sein du service des urgences et mise en place d un EAI (Enterprise Application Integration)

Plus en détail

Le DMP et vos droits Dossier Médical Personnel

Le DMP et vos droits Dossier Médical Personnel BROChURE D information PATIENT Le DMP et vos droits Dossier Médical Personnel Créer votre DMP, un acte important pour votre santé au service de la santé www.dmp.gouv.fr 2 Le dmp et vos droits 4 Qu est-ce

Plus en détail

Journée des systèmes d'information Le développement de la e santé : un cadre juridique et fonctionnel confronté à l'exigence du partage

Journée des systèmes d'information Le développement de la e santé : un cadre juridique et fonctionnel confronté à l'exigence du partage Journée des systèmes d'information Le développement de la e santé : un cadre juridique et fonctionnel confronté à l'exigence du partage Jeanne Bossi Malafosse, Counsel GCS e-santé Languedoc Roussillon

Plus en détail

Le Syndicat des Médecins de Famille PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA PERMANENCE DE SOINS DES MEDECINS GENERALISTES

Le Syndicat des Médecins de Famille PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA PERMANENCE DE SOINS DES MEDECINS GENERALISTES 1 MCo/LJ/8033/04/UNOF Paris, le 12 janvier 2004 PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA PERMANENCE DE SOINS DES MEDECINS GENERALISTES 1. Exposé des motifs : La Permanence des soins est une mission d'intérêt général,

Plus en détail

AVIS D APPEL A PROJETS MEDICO-SOCIAL RELEVANT DE LA COMPETENCE DE

AVIS D APPEL A PROJETS MEDICO-SOCIAL RELEVANT DE LA COMPETENCE DE AVIS D APPEL A PROJETS MEDICO-SOCIAL RELEVANT DE LA COMPETENCE DE L AGENCE REGIONALE DE SANTE D ALSACE RELATIF A LA CREATION DE PLACES DE SERVICES DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE (SSIAD) ARS Alsace Cité

Plus en détail

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Introduction Réorganisation profonde nécessaire de l offre de soins Organisation hospitalière

Plus en détail

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Dr Denis BABORIER CH LONS-LE-SAUNIER 31 Août 2009 La géographie du projet ISYS Projet d informatisation du système de soins Franche-Comté EMOSIST-fc

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

= Meilleure coordination des soins

= Meilleure coordination des soins Intérêts pour l Assurance Maladie Rationalisation des soins Maitrise des dépenses de santé Intérêts pour le corps médical Meilleur suivi du patient Connaissance des antécédents du patient Connaissance

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES L objet Le présent appel à candidatures a pour objet le développement de formations à destination des salariés des professions libérales de santé, dans les domaines suivants : Accueil,

Plus en détail

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE Le développement de la e-santé : un cadre juridique et fonctionnel qui s adapte au partage Jeanne BOSSI Secrétaire

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Juin 2013 / V1

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Juin 2013 / V1 MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance Mieux comprendre MSSanté FAQ Juin 2013 / V1 FAQ MSSanté MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance sommaire 1. Le Système MSSanté 2 MSSanté :

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction de la régulation Bureau R4 Dossier suivi par Denise Bauer Tél. : 01 40 56 52 78 Mel. : denise.bauer@sante.gouv.fr

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

D'UNE MAISON DE SANTE

D'UNE MAISON DE SANTE PROJET DE CREATION D'UNE MAISON DE SANTE PLURIDISCIPLINAIRE St Genix sur Guiers 73 INTRODUCTION UN CONTEXTE LOCAL Inquiétude Partagée 2 médecins sont initiateurs du projet Une volonté très déterminée de

Plus en détail

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@...

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@... MàJour le 12 01 2015 BULLETIN D ENGAGEMENT INDIVIDUEL AU RESEAU REGIONAL DE CANCEROLOGIE ONCO Nord Pas-de-Calais Document à retourner à l adresse suivante : Réseau Régional de Cancérologie Onco Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Handicap, Dépendance, Invalidité REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT HANDIVIE 1 Boulevard de Compostelle - 13012 Marseille : 04 91 44 07 73 - : 09 70 62 08 48 ssiad-handivie@wanadoo.fr TABLE DES MATIERES I.LE

Plus en détail

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, DGOS. Le 03 avril 2014 Session Santé Numérique : quelle est la place de la France en Europe? Etat des lieux et comparatifs La position

Plus en détail

OUVERTURE ET MISE EN PLACE

OUVERTURE ET MISE EN PLACE OUVERTURE ET MISE EN PLACE Estelle Marcault 20/01/2012 URC PARIS NORD 1 Ouverture et mise en place Trois types de visites/ réunions peuvent avoir lieu : Visite de sélection Réunion investigateur Visite

Plus en détail

Annexe 1 État des lieux des dispositifs de coopération

Annexe 1 État des lieux des dispositifs de coopération Annexe 1 État des lieux des dispositifs de coopération 1. La coordination par le médecin traitant... 2 2. La profession d infirmier ou d infirmière... 6 3. Le regroupement de professionnels de santé...

Plus en détail

1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale!

1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale! Plan «Urgences» 1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale! Fiche 1.1 La permanence des médecins généralistes Mesure 1 Assurer la permanence de soins Mesure

Plus en détail

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé Champ référentiel 1.2 Chapitre 1, domaine 2 : Juridique Les principes généraux du droit d accès aux données de santé aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS

DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS N.B. : la règlementation relative à la vente de médicaments par internet est susceptible de

Plus en détail

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé Champ référentiel 1.2 Chapitre 1, domaine 2 : Juridique Le dossier Médical Personnel ou DMP aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé Chronologie du DMP

Plus en détail

Le DMP en Bretagne. Assemblée générale ANIORH. Vendredi 7 Décembre 2012

Le DMP en Bretagne. Assemblée générale ANIORH. Vendredi 7 Décembre 2012 Le DMP en Bretagne Assemblée générale ANIORH Vendredi Ordre du Jour 1- Présentation du DMP 2- Déploiement du DMP en Bretagne 3- Présentation de la démarche en établissement 4- Présentation de la démarche

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois La télémédecine au service des soins de 1 er recours et de l aménagement du territoire dominique.depinoy@acsantis.com Pourquoi

Plus en détail

FIR. Fonds d Intervention Régional. Le FIR, agir ensemble pour les priorités de santé en Auvergne

FIR. Fonds d Intervention Régional. Le FIR, agir ensemble pour les priorités de santé en Auvergne FIR Fonds d Intervention Régional Le FIR, agir ensemble pour les priorités de santé en Auvergne SOMMAIRE 1 2 3 4 5 6 Les dépenses engagées par thématique L accès aux soins La modernisation, la performance

Plus en détail

La e-santé pour communiquer

La e-santé pour communiquer GCS e-santé BRETAGNE Professionnels de la santé, du médico-social, en structure ou en libéral... La e-santé pour communiquer Présentation des services e-santé en Bretagne BIPS², réseau très haut débit

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Organisation

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Organisation MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction générale de l offre de soins _ Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins _ Bureau des coopérations et contractualisations

Plus en détail

SDRSIS Systèmes d information en santé

SDRSIS Systèmes d information en santé SDRSIS Systèmes d information en santé SCHÉMA DIRECTEUR RÉGIONAL DES SYSTÈMES D INFORMATION EN SANTÉ SDRSIS Systèmes d information en santé Introduction...4 La démarche...5 Le contexte des Systèmes d

Plus en détail

Ministère du Travail, de l Emploi et de la Santé. Accord Cadre. Relatif à. L exercice médical à l hôpital

Ministère du Travail, de l Emploi et de la Santé. Accord Cadre. Relatif à. L exercice médical à l hôpital Ministère du Travail, de l Emploi et de la Santé Accord Cadre Du Relatif à L exercice médical à l hôpital Au cœur du système de santé, l hôpital en assure la continuité et la permanence. Avec son fonctionnement

Plus en détail

Aide kinésithérapeute : une réalité?

Aide kinésithérapeute : une réalité? Aide kinésithérapeute : une réalité? Fabien Launay Cadre supérieur du pôle rééducation CHU de Dijon Dijon (21) Préambule : La fonction d aide-kinésithérapeute n est pas nouvelle. Elle peut être occupée

Plus en détail

RECENSEMENT DES USAGES EXPRIMÉS. De nombreux usages potentiels exprimés par les adhérents avec des degrés de maturité et de faisabilité variables

RECENSEMENT DES USAGES EXPRIMÉS. De nombreux usages potentiels exprimés par les adhérents avec des degrés de maturité et de faisabilité variables 1 RECENSEMENT DES USAGES EXPRIMÉS De nombreux usages potentiels exprimés par les adhérents avec des degrés de maturité et de faisabilité variables 2 LE PSIT A DÉFINI UN CADRE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA

Plus en détail

Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France

Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France Note de synthèse relative à la formation pharmaceutique continue en Présenta Plus de 150 000 personnes travaillent dans les 23 006 pharmacies d'officine

Plus en détail

Guide réalisé par COACTIS SANTE Avril 2012. Guide de bonnes pratiques pour accompagner les centres de santé existants

Guide réalisé par COACTIS SANTE Avril 2012. Guide de bonnes pratiques pour accompagner les centres de santé existants Guide réalisé par COACTIS SANTE Avril 2012 Guide de bonnes pratiques pour accompagner les centres de santé existants Préface Le Réseau National des Centres de Santé Mutualistes et la Fédération Nationale

Plus en détail

Bilan de la démocratie sanitaire en région

Bilan de la démocratie sanitaire en région Bilan de la démocratie sanitaire en région La saisine Cadre : autosaisine de la Commission Permanente (CP) de la Conférence Nationale de santé (CNS) Rapporteurs : Madeleine Ngombert-Bitoo (représentante

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée

La prise en charge de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Édition 2012 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Sommaire Votre protocole de soins en pratique p 4 Comment êtes-vous remboursé? p

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

agrément DES professions paramédicales

agrément DES professions paramédicales agrément DES professions paramédicales LES ERGOTHÉRAPEUTES Table des matières Pourquoi agréer les ergothérapeutes?...3 Un ergothérapeute au sens de la loi : de qui s'agit-il?...4 L'agrément est obligatoire...5

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

Système d Information des Réseaux de Santé

Système d Information des Réseaux de Santé Système d Information des Réseaux de Santé Cadre National Septembre 2011 V 1.0.0 SOMMAIRE 1 Synthèse... 3 2 Préambule... 6 2.1 Le système d information des réseaux de santé : problématique commune à l

Plus en détail

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon Colloque Santé et Société Quels déterminants de santé et quel système de soins pour la santé de toute

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL DE MOZE. 1, rue du Docteur-Tourasse 07320 SAINT-AGRÈVE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL DE MOZE. 1, rue du Docteur-Tourasse 07320 SAINT-AGRÈVE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL DE MOZE 1, rue du Docteur-Tourasse 07320 SAINT-AGRÈVE Février 2007 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L

Plus en détail

Appel a candidatures

Appel a candidatures Appel a candidatures «Nouveau Grand Paris Travaux Publics» 1 - CONTEXTE Entre 2012 et 2013, l Etat (DIRECCTE Ile-de-France), associé à la Fédération Régionale des Travaux Publics (FRTP IDF) Ile-de-France

Plus en détail

NOR/INT/C/04/00111/C Paris, le 8 septembre 2004. Le ministre de l intérieur de la sécurité intérieure et des libertés locales

NOR/INT/C/04/00111/C Paris, le 8 septembre 2004. Le ministre de l intérieur de la sécurité intérieure et des libertés locales DIRECTION GENERALE DE LA POLICE NATIONALE DIRECTION DE L ADMINISTRATION DE LA POLICE NATIONALE NOR/INT/C/04/00111/C Paris, le 8 septembre 2004 Le ministre de l intérieur de la sécurité intérieure et des

Plus en détail

Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon)

Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon) Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon) Intervention personnalisée à tous les stades de la Maladie Rénale Chronique Prévention de la progression de la maladie rénale Consultation

Plus en détail

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle possible? 18 octobre 2012 Professeur Philippe KOLH CIO, Directeur du Service des Informations Médico-Economiques CHU de LIEGE Plan

Plus en détail

APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES

APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES Les Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) ont pour objet d offrir aux personnes adultes handicapées un

Plus en détail

CRM e-santé. Conditions d utilisation par les maîtrises d ouvrage régionales

CRM e-santé. Conditions d utilisation par les maîtrises d ouvrage régionales CRM e-santé Conditions d utilisation par les maîtrises d ouvrage régionales Rencontres Inter-Régionales du 25 septembre 2012 Florence EON, Juriste Alexandre BENOIT, Directeur du Pôle Relations avec les

Plus en détail

Exigences sociétales et modèle économique

Exigences sociétales et modèle économique Colloque 22 mai Exigences sociétales et modèle économique Alexandre GRENIER Directeur URPS médecins 22 mai 2014 1 Exigences sociétales et modèle économique Les exigences sociétales: Une offre de soins

Plus en détail

Le Groupement de Cooperation Sanitaire et les Systemes d information QUESTIONS / REPONSES

Le Groupement de Cooperation Sanitaire et les Systemes d information QUESTIONS / REPONSES Le Groupement de Cooperation Sanitaire et les Systemes d information QUESTIONS / REPONSES Les URPS peuvent elles devenir membres à part entière d un GCS? Leur adhésion est elle souhaitable? Seules les

Plus en détail