Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie"

Transcription

1 Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u

2 EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront pas d rmplaçants si l phénomèn prsist. Ctt cris d démographi médical concrn aussi bin ls zons rurals qu ls zons urbains. Txts d référnc i Loi du 23 févrir 2005 rlativ au dévloppmnt ds trritoirs ruraux. i Articl L du cod d la sécurité social créant l fonds d intrvntion pour la qualité t la coordination ds soins. i Décrt n du 15 mai 2007 rlatif au fonds d intrvntion pour la qualité t la coordination ds soins. i Vu l contrat 276 pour ls annés 2007/2013 signé l 19 févrir 2007, t notammnt la fich action D1 rlativ au soutin au rgroupmnt ds profssionnls d santé. Pour anticipr c déficit t répondr à un bsoin d soins dans ds liux particulièrmnt isolés, la Région Haut-Normandi, ls Départmnts d Sin-Maritim t d l Eur n collaboration avc la Mission régional d santé ont décidé d promouvoir nsmbl la création d maisons d santé pluridisciplinairs. Il s agit d dévloppr ds sits où xrcnt, n bonn collaboration, touts sorts d profssionnls d santé libéraux : médcins, infirmièrs, kinésithéraputs, orthophonists, dntits, tc. Il y a un doubl intérêt dans cs maisons d santé, à la fois pour l patint qui put concntrr ss consultations n un sul liu t pour ls profssionnls qui bénéficint d un crtain qualité d vi t d xrcic d lur profssion. L objctif d c documnt st à la fois d proposr un définition clair d la maison d santé pluridisciplinair t d facilitr ls démarchs du portur d projt n mttant à sa disposition tous ls outils nécssairs à la création d un maison d santé pluridiciplinair.

3 GLOSSAIRE SOMMAIRE ARIM Agnc du rmplacmnt d l installation médical 1) Qu st-c qu un maison d santé pluridisciplinair? CLIC Comité local d information t d coordination 2) Quls sont ls critèrs d implantation? CMU Couvrtur maladi univrsll 3) Commnt fonctionn un maison d santé pluridisciplinair? EPCI Établissmnt public d coopération intrcommunal 4) Commnt financr un maison d santé pluridisciplinair? FIQCS Fonds d intrvntion pour la qualité t la coordination ds soins 5) Quls sont ls critèrs d évaluation à prndr n compt? MRS Mission régional d santé 6) Qulls qustions s posr pour montr un projt? MSP Maison d santé pluridisciplinair 7) Commnt déposr un dossir? PMI Protction matrnll infantil SEL Société d xrcic libéral SELARL Société d xrcic libéral à rsponsabilité limité SSIAD Srvic d soins infirmirs à domicil

4 1) Qu st-c qu un maison d santé pluridisciplinair? Un maison d santé pluridisciplinair st un liu rgroupant a minima 4 profssionnls d santé libéraux, dux médcins généralists t dux paramédicaux dont un infirmièr, mttant n œuvr un projt d santé commun formalisé*. L projt d santé va au-dlà d la communauté d moyns. Il s propos d dévloppr notammnt la coordination ds soins t d promouvoir ds actions d éducation à la santé t d prévntion. Ls maisons d santé pluridisciplinairs visnt à offrir à la population, n un mêm liu, un nsmbl d srvics d santé d proximité tant n matièr d soins qu d prévntion t constitunt un répons à l évolution ds mods d xrcic souhaité par d nombrux profssionnls d santé, n favorisant égalmnt l ouvrtur t la coordination ds acturs d prévntion t d éducation à la santé présnts sur ls trritoirs. Ells apparaissnt comm un solution concourant au maintin, voir au dévloppmnt d l offr d soins, dans ds trritoirs idntifiés comm déficitairs ou fragils. Ls objctifs poursuivis sont ls suivants : Améliorr ls conditions d xrcic ds profssionnls d santé dans ls trritoirs déficitairs ou fragils i Partagr ls informations : échang d pratiqus dans un cadr multi-profssionnl, i organisr la complémntarité ds intrvntions ds profssionnls d soins t d prévntion d la MSP, i mutualisr ls coûts ds locaux, du prsonnl t du matéril. Améliorr la qualité d la pris n charg ds patints i Apportr un répons d proximité aux populations ds trritoirs sous-médicalisés, i rnforcr la coordination t la continuité ds priss n charg notammnt pour ls patints attints d pathologis chroniqus, i pour ls médcins généralists, facilitr l organisation d la prmannc ds soins n dhors ds hurs ouvrés, dans l cadr d son organisation par l préft, i dévloppr ds actions locals d santé publiqu t facilitr ls intrvntions ds acturs locaux d santé publiqu présnts sur l trritoir. Attirr d nouvaux profssionnls d santé sur l trritoir concrné i Incitr ls futurs médcins à s installr dans ls zons déficitairs ou fragils (organisr notammnt l accuil ds étudiants d troisièm cycl, qui puvnt ainsi fair lur stag d 6 mois auprès d un généralist référnt, n assurant ds consultations t ds gards). Favorisr la prévntion t l éducation à la santé. i Accuillir un spac rlais documntation/ prévntion consistant à mttr à disposition d la documntation (dépliants, affichs...) dans ls salls d attnt d la MSP. i Mttr l accnt sur la prévntion t l éducation à la santé notammnt n organisant ou n accuillant ds séancs collctivs d éducation à la santé t n incitant ls patints à participr aux dépistags organisés. * Par xcption dans ls trritoirs déficitairs, un sul médcin généralist put êtr prévu au début du projt à condition qu un scond cabint soit physiqumnt prévu t qu l scond médcin soit activmnt rchrché. Ds médcins généralists xrçant sur un sit distinct d lur résidnc profssionnll habitull (articl R du Cod d la santé publiqu) présnts à tmps partil dans la maison d santé pluridisciplinair puvnt pallir l absnc d un scond médcin. 2) Quls sont ls critèrs d implantation? Installation n trritoir déficitair n offr d soins La maison d santé pluridisciplinair st implanté dans un trritoir défini n application d l articl L du cod d la sécurité social. Ell put égalmnt êtr situé sur un zon idntifié comm fragil (c st-à-dir suscptibl, à court trm, d dvnir déficitair) par la Mission Régional d Santé, l objctif visé étant non sulmnt l maintin ds profssionnls d santé xrçant actullmnt sur l sctur mais égalmnt l incitation à d nouvlls installations. En cohérnc avc l approch plus global d aménagmnt du trritoir La Commission d la démographi médical, n 2005, a mis l accnt sur la nécssité d n pas dissocir ls msurs n favur ds médcins d un approch plus global d aménagmnt du trritoir. D fait, dans ds trritoirs sous-équipés où l sort profssionnl du conjoint st incrtain t ls conditions d scolarisation ds nfants difficils, ls incitations financièrs montrnt lurs limits. En conséqunc, tout projt d création d un MSP doit êtr précédé d un étud d opportunité réalisé par ls profssionnls d santé, avc l cas échéant l concours d prstatairs t l aid financièr du FIQCS, prmttant : i d justifir l bsoin d un tll structur sur l trritoir n qustion (étud d l nvironnmnt socio-économiqu : ffctifs ds profssionnls d santé d la zon, offr sanitair, donnés démographiqus, bsoins idntifiés d la population...), i d s assurr d la cohérnc du projt avc ls projts d aménagmnt du trritoir t ls projts d santé d trritoir, i d s assurr d la volonté ds profssionnls d santé d inscrir lur projt dans ls objctifs définis supra t d lur capacité à ntraînr l adhésion d un nombr significatif d profssionnls, i d s assurr d la volonté ds élus locaux d s ngagr dans la réalisation t l aménagmnt d locaux avc l assuranc d la pérnnité d lur affctation au srvic d la santé d lur population. 3) Commnt fonctionn un maison d santé pluridisciplinair? L mod d xrcic rgroupé t multi - profssionnl prmt d assurr à la population un pris n charg médical sur ds plags horairs étndus. 3.1 LE REGROUPEMENT SUR UN MÊME SITE D UNE OFFRE DE SOINS DIVERSIFIÉE Ds profssionnls d santé d prmir rcours L noyau dur d l équip d profssionnls d santé d la MSP st constitué a minima d dux médcins t d dux paramédicaux dont un infirmièr. Cs profssionnls d santé doivnt êtr libéraux t convntionnés. En fonction ds opportunités, d autrs profssionnls du corps médical puvnt égalmnt intrvnir : orthophonist, sag-fmm, podologu, diététicin, psychologu, chirurgin-dntist

5 Ds consultations avancés d spécialists La MSP put prmttr d organisr ds consultations avancés d spécialists, n particulir cardiologu, gynécologu, ORL UN PROJET DE SANTÉ PERMETTANT UN EXERCICE COORDONNÉ INTRA ET INTERPROFESSIONNEL Un importanc particulièr st accordé à la mis n plac ds conditions propics à un xrcic coordonné intra t intrprofssionnl. En aucun cas, un MSP n doit êtr la juxtaposition d cabints médicaux, sans projt d santé ; clui-ci st impératif t doit fixr ls ngagmnts ds profssionnls d la maison d santé n matièr d : coordination t continuité ds soins, pris n charg pluridisciplinair ds patints qui l nécssitnt, dévloppmnt ds actions d santé publiqu locals t aid aux intrvntions ds acturs locaux d santé publiqu présnts sur l trritoir, accssibilité ds soins, amélioration t modification ds conditions d xrcic ds profssionnls d santé, modalités d mis n plac du dossir médical commun, informatisé t consultabl n résau, modalités d organisation d réunions prmttant l échang d informations t la concrtation autour ds dossirs ds patints, l cas échéant, ds protocols définissant, dans l rspct ds rcommandations d bonn pratiqu t ds règls déontologiqus, l rôl d chacun ds profssionnls d santé d la MSP dans l suivi ds pathologis chroniqus, organisation d délégation d tâchs dans l rspct ds txts. L projt d santé précis égalmnt ls modalités d participation ds médcins généralists à la prmannc ds soins, l articulation avc ls srvics d urgnc ainsi qu l organisation d la pris n charg ds patints lors d l absnc du profssionnl d santé (congés, formation, absncs non programmés). 3.3 UN FONCTIONNEMENT INTÉGRÉ À L OFFRE DE SOINS EXISTANTE Un fonctionnmnt «intégré» La MSP fonctionn n articulation avc ls autrs acturs t srvics sanitairs t médico-sociaux (hôpital local, cntr hospitalir, associations d aid à domicil, SSIAD, PMI, srvics du Départmnt...) t ls autrs dispositifs d coordination ds acturs d santé xistants (CLIC, résau local d promotion d la santé...). Ell fonctionn égalmnt n coordination avc ls srvics d urgncs, avc lsquls ll put passr convntion. Ell constitu un opportunité pour mutualisr crtains fonctions support ds résaux d santé xistant sur l trritoir n qustion. Ls profssionnls d santé d la maison d santé s intègrnt aux résaux xistant. Un participation à l organisation d la prmannc ds soins n médcin général aux hurs d frmtur ds cabints La MSP s intègr dans l organisation d la prmannc ds soins sur son trritoir. Ell put jour l rôl d maison médical d gard si la création d un tll structur s justifi sur l sctur. 3.4 UN STATUT JURIDIQUE COMPATIBLE AVEC LE PROJET DE SANTÉ L statut juridiqu d la maison d santé st suscptibl d varir slon ls particularités d chaqu projt. Il doit êtr défini n fonction ds sourcs d financmnts sollicités t compatibl avc la natur d l activité d la maison d santé t un mod d xrcic axé sur la pluridisciplinarité. Qull qu soit la ou ls structur(s) juridiqu(s) rtnu(s), un attntion particulièr sra apporté à la formalisation d la coordination ds profssionnls d santé d la MSP ntr ux. L projt d santé défini doit nécssairmnt figurr dans l dossir ds profssionnls d santé. C documnt indiqu : l idntité du coordonnatur, médcin d préférnc, garant ds princips régissant la MSP, ls modalités d fonctionnmnt du scrétariat commun, ls modalités d mis n œuvr t d utilisation du dossir médical commun, ls modalités d organisation d la présnc ds profssionnls d santé (tours d gard, gstion ds absncs...), d la tnu ds réunions d concrtation, la répartition du champ d intrvntion, dans l rspct ds règls déontologiqus, d chaqu profssionnl participant au fonctionnmnt d la MSP. 3.5 LES LOCAUX Outr ls locaux d bas (cabints pour ls profssionnls d santé, sall d soins pour la ptit chirurgi, accuil/scrétariat, sanitairs, sall d attnt...), l projt immobilir intègr : Un sall d réunion prmttant la tnu ds réunions d coordination intrprofssionnll ainsi qu l organisation d rncontrs avc ls patints dans l domain d la prévntion, d l éducation à la santé t du dépistag, l accssibilité ds locaux n application d la loi du 11 févrir 2005 pour l égalité ds droits t ds chancs, la participation t la citoynnté ds prsonns handicapés, un démarch Haut Qualité Environnmntal dans l hypothès d un construction ou d un xtnsion d l immobilir sra favorisé, évntullmnt, un logmnt prmttant d accuillir ds rmplaçants t ds étudiants (accuil d stagiairs dans la prspctiv d incitr ls futurs médcins à s installr dans ls zons déficitairs ou fragils), un burau supplémntair polyvalnt. 4) Commnt financr un maison d santé pluridisciplinair? Un soutin du FIQCS ciblé sur ls profssionnls d santé libéraux ou un association d profssionnls d santé libéraux. L FIQCS put êtr sollicité pour financr : l aid à la concption du projt : étuds préalabls... un participation aux équipmnts : invstissmnts contribuant à ds pratiqus coopérativs : mis n résau informatiqu, standard téléphoniqu adapté... aménagmnt d locaux collctifs dstinés à l organisation d réunions, l accuil d stagiairs, acquisition d matéril d communication t d animation (vidéo projctur...). l fonctionnmnt : il s agit d un aid au démarrag, limité dans l tmps t dégrssiv, pour ls frais n lin dirct avc l xrcic pluriprofssionnl : rémunération du prsonnl d accuil partagé ntr ls différnts profssionnls... l évaluation du dispositif, La délégation d tâchs. 8 9

6 Un soutin du 276 ciblé sur ls collctivités publiqus ayant décidé d êtr maîtr d ouvrag d l aménagmnt ou d la construction d un MSP dans l cadr d un projt d trritoir sur un zon déficitair ou fragil n offr d soins. La Région t ls Départmnts d Sin-Maritim ou d l Eur puvnt participr au financmnt ds étuds d programm t ds invstissmnts liés à la création t à l équipmnt d un MSP, à condition qu l projt soit porté par un commun ou un EPCI. Ls EPCI (ou communs) assurnt la maîtris d ouvrag t participnt financièrmnt à la réalisation d la maison d santé pluridisciplinair. Ls EPCI (ou communs) puvnt s associr à d autrs partnairs (la Mutualité Français, par xmpl). Taux d intrvntion : l Consil Régional : 40 % HT d la dépns subvntionnabl maximum dans la limit ds crédits inscrits. ls Départmnts : 40% HT d la dépns subvntionnabl maximum dans la limit ds crédits inscrits. D autrs financmnts sont possibls, s rportr à la list ds aids. 5) Quls sont ls critèrs d évaluation à prndr n compt? Un rapport d activité st ffctué chaqu anné par l groupmnt d profssionnls d santé intrvnant au sin d la maison d santé pluridisciplinair. Il st transmis aux financurs avant l 31 mars d l anné suivant. Ds audits ou évaluations pourront égalmnt êtr réalisés ponctullmnt par ls financurs ou par un société xtrn. Objctifs d l évaluation Msurr l impact d la création d la maison pluridisciplinair n fonction ds objctifs qui lui sont assignés. Incidnc sur l confort d xrcic ds profssionnls d santé L xrcic rgroupé prmt au profssionnl d santé d miux gérr ss absncs, d façon notammnt à pouvoir suivr ds actions d formation. Indicatur : nombr d jours d formation ds profssionnls d santé avant/après la création d la maison d santé. En diminuant l isolmnt, la création d un maison pluridisciplinair concourt à un millur gstion ds tours d gard. Indicatur : périodicité ds tours d gard avant/après la mis n plac d la maison d santé. Évolution du nombr annul moyn d patints pris n charg par un médcin généralist du trritoir dssrvi par la MSP avant t après la mis n plac d la MSP. Exmpls-typs d indicaturs : Nombr t typs d profssionnls avant la MSP Nombr t typs d profssionnls à l ouvrtur d la MSP Nombr t typs d profssionnls n anné N+5 Nombr d patints ayant fait l objt d un pris n charg pluridisciplinair par an Nombr d patints ayant bénéficié d un action d santé publiqu par an Nombr d réunions d coordination par an Nombr d réunions pour ls groups d pairs Nombr d acts délégués Nombr d dépistags ffctués Rcours à la télémédcin Existnc d un dossir commun ds patints Existnc d protocols pour la pris n charg coordonné d patints Nombr d jours d formation ds profssionnls avant/après la MSP % d bénéficiairs d la CMU Nombr d réunions organisés dans l cadr d un action d prévntion collctiv. Principaux indicaturs d évaluation Ls indicaturs présntés ci-après sont adaptés t/ou complétés n fonction ds objctifs proprs à chaqu projt d MSP. Incidnc du dispositif sur l offr d soins Qull incidnc sur l maintin ds profssionnls d santé sur l trritoir considéré? Indicatur : Comparaison du nombr d profssionnls d santé présnts avant/après la création d la maison d santé. Qull incidnc sur l installation d nouvlls profssions d santé jusqu-là absnts? Indicatur : Mis n plac d consultations avancés. Incidnc sur ls modalités d xrcic Mutualisation ds moyns t coordination ds profssionnls d santé Indicaturs : xistnc d un dossir médical partagé, mis n plac d réunions d coordination, rcours à la télémédcin, contnu d la chart d coopération, organisation du rlais n cas d absnc d un ds profssionnls d santé... Incidnc sur la qualité d la pris n charg du patint Indicaturs : périodicité ds réunions d concrtation, mis n plac d protocols d pris n charg, mis n plac d actions d prévntion, d dépistag

7 6) Qulls qustions s posr pour montr un projt? A dstination ds porturs d projt rlatif aux élémnts pouvant figurr dans un projt d maison d santé pluridisciplinair : Ls critèrs impératifs pour l éligibilité à un financmnt sont n gras. éducation théraputiqu t prévntion : un participation au suivi épidémiologiqu d la population séancs d éducation à la santé rlais d la politiqu d santé publiqu régional un intrvntion dans l champ d la santé publiqu Oui Rchrché Non a) Qull opportunité? ffctif actul d profssionnls d santé libéraux dans l trritoir considéré... ffctif prévisionnl à horizon d 5 ans... caractéristiqus socio-économiqus principals d la population couvrt... bsoins médicaux d la population idntifiés... xist-t-il ds projts d aménagmnt du trritoir? Si oui, lsquls... l projt st-il inscrit dans un contrat d trritoir?... b) Avc quls profssionnls? Oui Rchrché Non rgroupmnt sur un mêm sit d plusiurs disciplins médicals ou paramédicals 4 profssionnls d santé dont au moins dux médcins généralists t dux paramédicaux dont un infirmièr : Infirmièrs Massurs-kinésithéraputs Orthophonists Chirurgins-dntists Autrs participants : psychologus, diététicins... c) Avc qul projt? un projt d santé d) Qull localisation? dans un trritoir déficitair ou fragil la maison pluridisciplinair tint compt d l offr médical préxistant dans ds locaux communs avc sall d réunions mutualisation d prsonnl (scrétariat, ntrtin...) mutualisation d matéril logmnt pour ls rmplaçants prévu un cabint pour ls consultations avancés ) Qul statut juridiqu? Société d xrcic libéral (SEL) Société d xrcic libéral à rsponsabilité limité (SELARL) f) Qull démarch partnarial? Assuranc Maladi Départmnt Région Communauté d communs t/ou commun un xrcic sur un mod coopératif t pluridisciplinair : réunions d équip group d pairs ou group qualité réunions intrprofssionnlls autour d thèms participation à la formation continu pris n charg pluridisciplinair ds patints qui l nécssitnt délégation d tâchs à ds paramédicaux réunions d coordination autour d patints assurr un continuité ds soins (rmplacmnts t tmps librs) coopération avc ds résaux xistants un contribution à la prmannc ds soins dans l sctur slon ls modalités n usag l accuil ds stagiairs n médcin général un scrétariat médical commun 12 13

8 7) Commnt déposr un dossir? MAISONS DE SANTE PLURIDISCIPLINAIRES DISPOSITIF FICHE D1 DU CONTRAT 276 Phas 1 = Intntion Phas 3 = Dépôt t xamn du dossir par MRS / 276 Existnc d un projt émanant soit : d un profssionnl d santé lttr d intntion adrssé à la MRS d un collctivité lttr d intntion au CG 27, au CG76 ou à la Région avis du comité tchniqu d concrtation MRS t 276 répons commun sur l éligibilité du projt au titr d la fich D1 contrat 276 t d l avis MRS (zon déficitair ou zon fragil) si éligibilité Fournitur au portur d projt ds élémnts d contxt disponibls (cartosanté, offr d soins par trritoir d proximité, indicaturs sanitairs t sociaux, portrait par pays...) Phas 2 = Construction du projt si non éligibilité aiguillag sur autrs dispositifs évntuls (MRS, Départmnts, Agnc National pour la Rénovation Urbain...) 1) Qui dépos l dossir d invstissmnt? La collctivité maîtr d ouvrag d la MSP 2) Liu d dépôt du dossir : Hôtl d Région Srvic Santé BP ROUEN CEDEX 1 3) Composition du dossir : Idntification d la collctivité Maîtr d Ouvrag. Trritoir couvrt par la MSP t localisation d l équipmnt, état ds liux t étud d opportunité (offr d soins, caractéristiqus sanitairs t socials du trritoir, démographi médical t paramédical sur l trritoir couvrt par la MSP t prspctivs d évolution ; résaux, srvics médico-sociaux t sociaux présnts sur l trritoir concrné). Projt d santé t modalités d fonctionnmnt, intégration d un maison médical d gard. Profssionnls médicaux t paramédicaux adhérnts au projt (avc détail par profssions : médcins, infirmirs, kinés, dntists..) Évntullmnt détail dscriptif t stimatif ds invstissmnts prévus, si l avant-projt sommair a déjà été réalisé par l maîtr d ouvrag. Dans la msur du possibl, l dossir doit comprndr un maximum d donnés cartographiqus. Avis Comité tchniqu MRS / 276 sur l projt t proposition d financmnt, évntullmnt dans un 1 r tmps sur ls étuds d programm, puis circuit décisionnl d chaqu collctivité (commission prmannt) t MRS. profssionnls d santé g Rncontr c élus locaux projt d santé Décision portag invstissmnt Inscription au projt d trritoir Appui possibl à c stad d l ARIM t/ou du FIQCS pour ls étuds préalabls d faisabilité Périmètr d intrvntion d la MSP Profssionnls d santé présnts sur la zon adhérnts au projt Modalités d mis à disposition ds locaux aux profssionnls d santé 14 15

9

PROJET D ENTREPRISE 2017

PROJET D ENTREPRISE 2017 PROJET D ENTREPRISE 2017 PORTEUR DE PROJETS DEPUIS 1996 IEDV EST MEMBRE DE : Michl Cahn, présidnt SOUTENIR L ÉCONOMIE DE PROXIMITÉ Partant du constat qu la Drôm t l Ardèch ont bsoin d un économi d proximité

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 JUILLET 2007 DELIBERATION N CR-07/06.127 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Formation profssionnll - PEFA - Promotion d l'emploi par la Formation ds Actifs LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial sommair P.4 Au cour d la réalité sportiv P.6 Qu st-c

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

Projet de santé. Accès et continuité des soins. Education thérapeutique et prévention. Coordination, partage d information pluridisciplinaire

Projet de santé. Accès et continuité des soins. Education thérapeutique et prévention. Coordination, partage d information pluridisciplinaire é t n a s e d s n o s i a m s e L s e r i a n i l p i c s i d i plur e i d n a m r o N en Haute Projet de santé Accès et continuité des soins Education thérapeutique et prévention Coordination, partage

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1 d d n a m D s i g r n é u chèq AUDIT chqu-nrgi-audi-nov2012.indd 1 15/01/13 08:55 2 mod d'mploi pour qui? 1. Vous êts propriétair occupant d un maison individull situé n Haut-Normandi, construit dpuis

Plus en détail

10. Informatique / jeux vidéos

10. Informatique / jeux vidéos 10. Informatiqu / jux vidéos 10.1 Ls contrats informatiqus : maîtrisr ls risqus juridiqus 10.2 Typologi t étud ds contrats informatiqus 10.3 Corrspondant CNIL : répondr à vos obligations légals 10.4 La

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts Programm Opérationnl FEDER-FSE 2014-2020 Mayott Vrsion final Mai 2014 AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation compnsation s surcouts 1.1.1 Objctif spécifiqu 32 : Améliorr l accssibilité t ls usags s TIC par l

Plus en détail

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle Projt d soutin CSFP/OFFT cas managmnt Formation profssionnll Cas managmnt Formation profssionnll CM FP C documnt st conçu comm un aid pour la mis n plac du cas managmnt Formation profssionnll. Il a un

Plus en détail

8. Propriété intellectuelle

8. Propriété intellectuelle 8. Propriété intllctull 8.1 Sécurisr ss contrats d 8.2 Valorisr t défndr ss droits d 8.3 Maîtrisr l cadr juridiqu du droit d autur 8.4 Commnt protégr ss marqus? Calndrir 2014 Paris Lyon Marsill Sécurisr

Plus en détail

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP ADMINISTRATEURS DE BIENS ET AGENTS IMMOBILIERS Compagni Europénn d Garantis t Cautions 128 ru La Boéti 75378 Paris Cdx 08 - Tél. : +33 1 44 43 87 87 Société anonym

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail

VAE et GPEC. Repères pour l action. Une expérimentation d accompagnement d acteurs en Haute-Normandie. Formanat

VAE et GPEC. Repères pour l action. Une expérimentation d accompagnement d acteurs en Haute-Normandie. Formanat VAE t GPEC Un xpérimntation d accompagnmnt d acturs n Haut-Normandi 2011 2012 Rpèrs pour l action Formanat VAE t GPEC Un xpérimntation d accompagnmnt d acturs n Haut-Normandi 2011 2012 Rpèrs pour l action

Plus en détail

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE TRANSPORT LOGISTIQUE Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair TRANSPORT LOGISTIQUE grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds

Plus en détail

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques 6 Dossir Hébrgmnts Ls hébrgmnts d patints dans ds srvics hospitalirs dont n rlèv pas dirctmnt lur pathologi sont rlativmnt fréqunts, n raison d la pénuri d lits dans crtains spécialités. Cs situations

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

L audit : écouter, observer pour mieux maîtriser les risques

L audit : écouter, observer pour mieux maîtriser les risques Stratégi publiqu n 2 - avril 2014 L audit : écoutr, obsrvr pour miux maîtrisr ls risqus La maîtris ds risqus D irigr un administration trritorial t mttr n œuvr l projt d un mandatur impliqu d savoir prndr

Plus en détail

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire Mars 2013 Princips d application sctorils sur la corrspondanc bancair Documnt d natur xplicativ Ls princips d application sctorils, élaborés par l Autorité d contrôl prudntil (ACP), répondnt à un dmand

Plus en détail

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet...

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet... Vous souhaitz rénovr votr logmnt? Ls Vills d Lill, Lomm t Hllmms accompagnnt votr projt... EDITION 2008 Sigls Sommair LA DÉMARCHE ET LES TYPES D AIDES...p.4 1. AIDE «SORTIE D INSALUBRITÉ»...p.5 2. AIDE

Plus en détail

Outil de prévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris. Résultats 2013

Outil de prévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris. Résultats 2013 OBSERVATOIRE du LOGEMENT t d l'habitat d PARIS Outil d prévntion d la dégradation ds immubls ancins à Paris Résultats 2013 Juillt 2013 À la suit ds travaux d mêm natur déjà réalisés dpuis 2008, la list

Plus en détail

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre Commnt maintnir l'équilibr Judi 8 octobr : 14h00-18h00 - Séanc plénièr Vndrdi 9 octobr : 9h00-13h00 - Atlirs Dans ls locaux du Consil Régional du Cntr Chambrs d Métirs t d l Artisanat Programm du judi

Plus en détail

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013 Tous ls changs du SNISA pour l xrcic 2012-2013 chang Chang/élé d Principaux changs pour l xrcic 2012-2013 1 65-71 Dat d arrivé à l unité d obsrvation (ED 123) Hur d arrivé à l unité d obsrvation (ED 124)

Plus en détail

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE SPORTS ANIMATION Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair SPORT ANIMATION grâc à c bouton! Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds autrs domains : AGRICULTURE

Plus en détail

CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS

CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS JUIN-JUILLET 2010 GUIDE À L USAGE DES ÉLUS LOCAUX L logmnt social t ls politiqus locals d l habitat Dans l cadr ds compétncs qui lur sont conférés par l Etat, lls puvnt jour un

Plus en détail

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE APPEL A COMMUNICATIONS 12 DÉCEMBRE 2012 PROPOSITIONS DE RÉSUMÉS Ls propositions d résumés doivnt parvnir impérativmnt AU PLUS TARD LE 4 SEPTEMBRE 2012 http://sfr.larhumatologi.fr Vous dvz soumttr vos résumés

Plus en détail

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ;

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ; Arrêté du ministr s financs t la privatisation n 2241-04 du 14 kaada 1425 rlatif à la présntation s opérations d'assurancs (B.O. n 5292 du 17 févrir 2005). Vu la loi n 17-99 portant co s assurancs prom

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE univrsité jan moulin lyon iii faculté d droit Tax 5 1 0 2 g a s s i t n d Appr r u t c a z n v D nt d m p p lo v é d du DROIT la FACULTÉ DE 8.78.70.45 Info Tax : 04.7.fr yor@univ-lyon3 martin.balz-g Édito

Plus en détail

Réunions des délégués

Réunions des délégués Réunions ds délégués Rapport d activité 2012 Prspctivs 2013 Saint Jan d'angly, Saujon, La Rochll, Montliu la Gard,Saint Gnis d Saintong, Saints Novmbr - Décmbr 2012 Programm 1. Rapport d activité 2012

Plus en détail

EBAUCHE. Formulaire de rapport sur l application du Protocole GIZC en Méditerranée

EBAUCHE. Formulaire de rapport sur l application du Protocole GIZC en Méditerranée REUNION CONJOINTE DES POINTS FOCAUX DU CAR/PB, CAR/INFO ET CAR/PAP Nic, 11 13 mai 2011 EBAUCHE Formulair d rapport sur l application du Protocol GIZC n Méditrrané PAP/PFN/2011/3 CONTEXTE JURIDIQUE ET

Plus en détail

Pieces à fournir par les parents,

Pieces à fournir par les parents, Pics à fournir par ls parnts, Ttout dossir incomplt sra rfusé pour inscriptions à l Ecol, Cantin, Alaé t Als ds mrcrdis t vacancs scolairs Justificatif d domicil récnt d Numéro d allocatair CA moins d

Plus en détail

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015 st signé 11996 mars 2015 Mutull soumis au livr II du od d la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DO 007 B-06-18/02/2015 Édition 2015 Madam, Monsiur, Vous vnz d crér ou d rprndr un ntrpris artisanal ou commrcial

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2016 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

ARRETE N 005/MINESUP/F120

ARRETE N 005/MINESUP/F120 ARRE N 005/MINESUP/F120 28 janvir 1993 Fixant ls Domains d Formation t ls Conditions d Admission à l Institut Univrsitair d Tchnologi d l Univrsité d Douala. LE MINSTRE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR VU la

Plus en détail

Manuel d Approche systémique

Manuel d Approche systémique www.cclt.ca www.ccsa.ca Manul d Approch systémiqu Collaboration Avril 2014 À qui s adrss l présnt dossir? Ls dirigants t ls décidurs ds domains d la toxicomani t ds domains connxs, notammnt ls dircturs

Plus en détail

11. droit de la santé

11. droit de la santé 1 droit d la santé 11 La pharmacovigilanc, la qualité t la RC Produit 12 La publicité n droit d la santé 13 La RC Produit 14 L point sur la réform ds produits d santé 15 Ls allégations nutritionnlls t

Plus en détail

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité L équilibr ntr réflxion t action st pour nous la clf d l fficacité 1, 2, 3 1,2 2 &&33ANNEES ANNÉES 1r, LE CURSUS 3 Stag étrangr 1r smstr SEPTEMBRE AOÛT JUILLET JUIN MAI AVRIL M AR S FÉVRIER JANVIER DÉCEMBRE

Plus en détail

Subventions Diverses 2009

Subventions Diverses 2009 Dirction Tchniqu Nom du portur Titr du Objctifs du Rattachmnt au programm d financmnts 09-036 SOS Hépatits Projt 1: Forum National (19 t 20 nov 09) Projt 2 : Sit Intrnt Projt 1: Obj. Généraux: Rdonnr confianc

Plus en détail

Devenir partenaire Relayer nos actions dans les médias NOUS AVONS BESOIN DE VOUS! Devenir bénévole Association Tournesol, Artistes à l Hôpital

Devenir partenaire Relayer nos actions dans les médias NOUS AVONS BESOIN DE VOUS! Devenir bénévole Association Tournesol, Artistes à l Hôpital r t n o c n r a l s à t n i t a p s d AL H Ô P IT TES À L IS T A R R A É L ESOL, ÊT GÉN TOURN I N T É R D N IAT IO ASSOC notr projt UNE PRÉSENCE ARTISTIQUE DANS LES LIEUX DE SANTÉ. Ds artists d différnts

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2015 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes 6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Princips But : Résultats : Convnir ds documnts dont l'ntrpris va s dotr Not adrssé au prsonnl; ligns dirctrics sur la documntation Tâch confié au : Tmps total nécssair : Rprésntant

Plus en détail

Entreprises Territoires. Développement Durable. Programme. Quel est l itinéraire le plus approprié à ma situation?

Entreprises Territoires. Développement Durable. Programme. Quel est l itinéraire le plus approprié à ma situation? Dévloppmnt Durabl Programm 13h30 14h00 14h30 Café d accuil Introduction ds Entrpriss-Trritoirs-Dévloppmnt Durabl Accuil par Jacqus DELAUME - Présidnt d la Commission Dévloppmnt Durabl t Environnmnt d la

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 3 JUILLET 1 DELIBERATION N CR-18.197 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégi régional pour l dévloppmnt ds filièrs agricols, forstièrs

Plus en détail

SOLUTIONS DE l EXAMEN

SOLUTIONS DE l EXAMEN Univrsité d Aix-Marsill Faculté d économi t d gstion Sit Colbrt 1 èr anné d licnc, microéconomi Mardi l 30 avril 2013 Dirctivs Pédagogiqus : Ctt épruv comprnd 15 qustions. 10 sont à choix multipls t 5

Plus en détail

Une bourse pour toi? Pose ta candidature!

Une bourse pour toi? Pose ta candidature! Un bours pour toi? Pos ta candidatur! Pour ls bourss d xcllnc du Gala du mérit étudiant 2014 La Fondation du Cégp d Trois-Rivièrs, n collaboration avc la Dirction ds srvics aux étudiants du Cégp d Trois-

Plus en détail

Spécial INITIAL 2013 / 2014

Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mon guid étudiant Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mot d la dirction A l ESCG Paris, vous débutz votr carrièr profssionnll dès la 1r anné. L dispositif ainsi qu la pédagogi mis n ouvr à l ESCG Paris a fait

Plus en détail

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr Immobilir à NEW YORK www.cityston.fr NEW YORK, UNE POSITION UNIQUE Nw York, t plus particulièrmnt sa mythiqu îl d Manhattan, fait parti ds principaux pôls économiqus, culturls t financirs d la planèt.

Plus en détail

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX Association canadinn ds profssurs d immrsion Canadian Association of Immrsion Tachrs

Plus en détail

La rénovation urbaine à Angers

La rénovation urbaine à Angers ANGERrSno2s1 quartirs avc vouuispmnt Chang t > Aménagmn Urbanism > > > t ita ab H > > > > Éq La rénovation urbain à Angrs n o g i P d n a r G r i t r L qua g a s i v d chang Dossir d prss L quartir Grand-Pigon

Plus en détail

5. Droit public des affaires

5. Droit public des affaires 5. Droit public ds affairs 5.1 Actualité juridiqu ds marchés publics 5.2 Cadr général ds marchés publics 5.3 Connaîtr ls différnts procédurs t catégoris d marchés publics 5.4 Contntiux ds marchés publics

Plus en détail

DOSSIER P. 6 Les démarches RH : présentation & retour sur expérience à la CCPR

DOSSIER P. 6 Les démarches RH : présentation & retour sur expérience à la CCPR N 8 Magazin d information du Cntr d Gstion d la fonction publiqu trritorial d la Haut Savoi DOSSIER P. 6 Ls démarchs RH : présntation & rtour sur xpérinc à la CCPR P.3 L CDG 74 présnt au forum ds collctivités

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT 1

MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT 1 MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Dirction ds Affairs Juridiqus Mis à jour 21 octobr 2011 MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT 1 DC3 A - Objt d la consultation t d l

Plus en détail

Participez au projet novateur e-health des pharmacies

Participez au projet novateur e-health des pharmacies Participz au projt novatur -Halth ds pharmacis my-mdibox - l application médicamnts pour pharmacis t patints avc d nombruss prstations complémntairs V2.00_11_2013 Notr publicité actull : Et voici é t n

Plus en détail

DOSSIER : La Validation des Acquis de l Expérience (VAE) ou comment transformer son expérience en un diplôme

DOSSIER : La Validation des Acquis de l Expérience (VAE) ou comment transformer son expérience en un diplôme magazin du résau ds Grta d orrain n 28 - sptmbr 2009 Info Continu a passion d formr DOSSIER : a Validation ds Acquis d l Expérinc (VAE) ou commnt transformr son xpérinc n un diplôm A votr srvic, à votr

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

VALIDATION-CERTIFICATION

VALIDATION-CERTIFICATION Formz-vous tout au long d votr vi... FORMATIONS ACCOMPAGNEMENT VALIDATION-CERTIFICATION Spt. 2015 à juin 2016 L OMEP st mmbr actif d l Arofsp, st crtifié cntr d xamn TOEIC (ETS), st labllisé Cntr d bilans

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE * BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE Slon l guid du Ministèr V2 Conformémnt à l articl 75 d la loi N 2010-788 du 12 juillt 2010 Sommair Introduction...

Plus en détail

Découverte Sociale et Patrimoniale

Découverte Sociale et Patrimoniale Découvrt Social t Patrimonial M :... Mm :... Dat :... Origin du contact :... Sommair 1. Vous 3 Votr famill 3 Votr situation matrimonial 4 Votr régim matrimonial 4 Libéralités 4 2. Votr actif 5 Vos garantis

Plus en détail

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs Solutions industrills Ds capturs aux srvurs Ds capturs aux srvurs Pour fair fac à la situation économiqu actull, ls ntrpriss t ls usins produisant ds bins manufacturés, du pétrol, du gaz, ds produits alimntairs

Plus en détail

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER Partnrs nd Bo us Marcq- n-b Tourc oin g aroul Ro ub La Mad la Ré pu bl u iq a ix www360courtagfr nu d lin Av Lill Dmand Partn rs ASSURÉ 1 4)4³ %43 )'%- 2%3% s )$% ASSURÉ

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques ELECTRICITE Analys ds signaux t ds circuits élctriqus Michl Piou Chapitr Tnsions t courants dans ls ligns triphasés Montags étoil t triangl Edition /0/04 Tabl ds matièrs POURQUOI ET COMMENT? DENOMINATION

Plus en détail

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009 Encomb Crtification ds tabls après Solvncy II Dauvill 18 sptmbr 2009 1 Institut ds Actuairs SACEI Christoph MUGNIER ids Sommair 1 L contxt réglmntair t démographiqu 03 2 L xpérinc AXA Franc 08 r l g 3

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

Le traitement des expulsions locatives

Le traitement des expulsions locatives L traitmnt ds xpulsions locativs n io nt s til v ré p d t n am m t ai p n nd a m om r ay td m Tr C l ab i u O COMPTE RENDU DU SÉMINAIRE DU 10 SEPTEMBRE 2012 u n io at j n c sti n g ssi A c in d Au ui q

Plus en détail

BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS

BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS Création : Décmbr 2012 Tous droits résrvés 2012 Group Médicis 5 ru ds Rcultts 75013 Paris T. 01 45 35 28 28 F. 01 45 35 28 47 www.mdicis-altrnanc.com binvnu à médicis

Plus en détail

Les allocations aux personnes handicapées

Les allocations aux personnes handicapées Ls allocations aux prsonns handicapés Dans quls scturs d la sécurité social ls prsonns bénéficiant d un allocation aux prsonns handicapés ont-lls aussi un dossir? Donnés du Datawarhous Marché du travail

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 10 juillet 2014 COMPTE RENDU

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 10 juillet 2014 COMPTE RENDU L n c s n s «I I» d l a r t i c l 1 3 6 d l a l o i A L U R p r é v o i t CONSEIL MUNICIPAL Séanc du 10 juillt 2014 COMPTE RENDU Présnts : Msdams GENEVARD, VOJINOVIC, ROUSSEL-GALLE P., RENAUD, CAIREY-

Plus en détail

Le patronat a obtenu depuis 2012 une forte baisse du

Le patronat a obtenu depuis 2012 une forte baisse du Ls dossirs d économi t Politiqu «Patrons, j vous aim» Frédéric Rauch C st un nouvll déclaration d amour au patronat. Après la baiss du coût du travail, l gouvrnmnt ntérin un baiss du coût d la ruptur du

Plus en détail

Une Bretagne plus diplômée que les autres régions de province

Une Bretagne plus diplômée que les autres régions de province Un Brtagn plus diplômé qu ls autrs régions d provinc Ls actifs brtons sont plus diplômés qu ls autrs actifs d provinc. Comm dans ls autrs régions, l st l diplôm l plus fréqunt, mais ls Brtons sont plus

Plus en détail

su Ap co po ca rem en - m p s a p e - t - d e - d c d - l c l e c p a t à

su Ap co po ca rem en - m p s a p e - t - d e - d c d - l c l e c p a t à Au fil d la Vzouz - n 23.indd 1 22/04/2009 17:23:03 Infos pratiqus Srvics publics à Blâmont au sièg d la Communauté d Communs Communauté d Communs d la Vzouz 38 ru d la Vois - B.P. 8 54 450 BLAMONT Tél.

Plus en détail

Améliorer la sécurité routière mondiale

Améliorer la sécurité routière mondiale Commissions régionals ds Nations Unis Améliorr la sécurité routièr mondial Fixr ds objctifs régionaux t nationaux d réduction ds traumatisms provoqués par ls accidnts d la rout Rapport t rcommandations

Plus en détail

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de Eco n om i c d v l opm n t ag n c y GPMR - P. Bouln A g n c d d é v l opp m n t é co n om i q u Trritoir projts d Dossir d W W W. C a u x S i n D E v l o p p m n t. C O M prss L Agnc Créé n 2008, Caux

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

Surveiller et entretenir un barrage

Surveiller et entretenir un barrage OCTOBRE RAPPORTS Srvic xxxx 2013 Sous-srvic xxx Survillr t ntrtnir un barrag Documnt d'information à l'attntion ds rsponsabls d barrags soumis à autorisation ou à déclaration (rlvant d la rubriqu 3.2.5.0)

Plus en détail

2004 1 ère édition. 2009 6 ème édition. 2008 5 ème édition. 2010 7 ème édition. 2007 4 ème édition. 2005 2 ème édition. 2006 3 ème édition

2004 1 ère édition. 2009 6 ème édition. 2008 5 ème édition. 2010 7 ème édition. 2007 4 ème édition. 2005 2 ème édition. 2006 3 ème édition Edito d Elio Di Rupo Avantpropos Voici déjà la édition d un grand rassmblmnt qu ls passionnés d moto d la région t d bin audlà n manquraint pour rin au mond. Avc son lot d surpriss t d découvrts, l Fstival

Plus en détail

journée des professionnels de santé COMMUNICATIONS APPEL à NOVEMBRE 01 02 DÉCEMBRE 2009

journée des professionnels de santé COMMUNICATIONS APPEL à NOVEMBRE 01 02 DÉCEMBRE 2009 APPEL à COMMUNICATIONS ds profssionnls d santé 29 30 NOVEMBRE 01 02 DÉCEMBRE 2009 PROPOSITIONS DE RÉSUMÉS Ls propositions d résumés doivnt parvnir impérativmnt AU PLUS TARD LE 4 SEPTEMBRE 2009 Sul la soumission

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION Ls informations donnés nécssairs pour traitr votr candidatur rstront confidntills. Un dossir incomplt n put êtr xaminé. C dossir d candidatur rst soumis à l approbation

Plus en détail

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE RENOVATION DU POSTE 63 000 / 20 000 VOLTS DE VERDUN RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DEPARTEMENT DE LA MEUSE DÉCEMBRE 2012 CONTACTS LES RESPONSABLES DU PROJET L Dirctur d Projt Il assur la rsponsabilité général du

Plus en détail

Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences

Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences Programm Formation List ds moduls t ds prsonns rssourcs Socl commun d connaissancs t d compétncs Programm d la 2 promotion - hivr 2011 28 janvir 2011 - Luxmbourg Vision socio-économiqu Définitions / Approch

Plus en détail

Commission des services juridiques

Commission des services juridiques Commission ds srvics juridiqus 38 Rapport annul d gstion 2009-2010 L aid juridiqu, un résau au srvic ds gns 38 Rapport annul d gstion 2009-2010 L aid juridiqu, un résau au srvic ds gns Commission ds srvics

Plus en détail

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012 La Branch ds srvics d l'automobil Dossir d prss 24 janvir 2012 Contact prss : Mari-Joëll Dpardiu tél. : 01 41 14 13 41 dpardiumj@anfa-auto.fr Obsrvatoir d Branch ds Srvics d l Automobil Sit Intrnt dédié

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

des services 2008-2009 37 e Rapport annuel de gestion L aide juridique, un réseau au service des gens

des services 2008-2009 37 e Rapport annuel de gestion L aide juridique, un réseau au service des gens Commission ds srvics juridiqus 37 Rapport annul d gstion 2008-2009 L aid juridiqu, un résau au srvic ds gns 37 Rapport annul d gstion 2 0 08-2009 L aid juridiqu, un résau au srvic ds gns Commission ds

Plus en détail

l économie territoriale

l économie territoriale W W W. E N R X. F R l économi trritorial 2 ÉDITORIAL Quand un Parc rassmbl autour d un mêm tabl ds acturs économiqus d horizons différnts pour partagr compétncs, savoirfair t projts, il mt n plac un dynamiqu

Plus en détail

territoire Pays de Gex Les Monts-Jura, un grand domaine skiable à deux pas de chez vous. Sommaire TNT : Journal de la Communauté de Communes

territoire Pays de Gex Les Monts-Jura, un grand domaine skiable à deux pas de chez vous. Sommaire TNT : Journal de la Communauté de Communes Trritoir Journal d la Communauté d Communs Pays d Gx Sommair Ls Monts-Jura, un grand domain skiabl à dux pas d chz vous. INITIATIVES Agricultur p.2 La CCPG s'ngag n favur ds spacs agricols Economi Ltl,

Plus en détail

REsponsabilité. Dossier Les recommandations de la HAS, outil incontournable d amélioration des pratiques. La faute inexcusable de l employeur

REsponsabilité. Dossier Les recommandations de la HAS, outil incontournable d amélioration des pratiques. La faute inexcusable de l employeur juin 2014 / N o 54 / volum 14 REsponsabilité Rvu d formation sur l risqu médical Dossir Ls rcommandations d la HAS, outil incontournabl d amélioration ds pratiqus 19 24 29 VIE PROFESSIONNELLE La faut inxcusabl

Plus en détail

B T S B A C H E L O R + 4 / + 5 www.ieftourisme.com

B T S B A C H E L O R + 4 / + 5 www.ieftourisme.com B T S B A C H E L O R + 4 / + 5 www.iftourism.com 3 Vous ouvrir ls ports ds mtirs du tourism... Caractérisé par son implantation multi-campus, l IEFT Group IDRAC contribu activmnt au dévloppmnt ds métirs

Plus en détail

à Colombes, un éco-quartier répond à vos envies!

à Colombes, un éco-quartier répond à vos envies! C o l o m b s ( 9 2 ) à Colombs, un éco-quartir répond à vos nvis! un éco-quartir voit l jour! Imaginz un nouvl éco-quartir au srvic du dévloppmnt durabl t d la qualité d vi Découvrz Vivz un éco-quartir

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2013

RAPPORT D ACTIVITE 2013 Activatur d vos projts RAPPORT D ACTIVITE 2013 LE MOT D UN ADMINISTRATEUR SOMMAIRE Dstiné à soutnir ds projts qui trouvnt difficilmnt ds financmnts sur ds marchés classiqus parc qu ils rlèvnt d activités

Plus en détail

Évaluer l impact social avec l approche SROI

Évaluer l impact social avec l approche SROI Évalur l impact social avc l approch SROI Ls Cahirs d l Institut d l Innovation t d l Entrprnuriat Social IIES Application au sctur d l Insrtion par l Activité Économiqu Collction Ouvrags & Xxxxxxxxxxxxxx

Plus en détail

Fixant les conditions d'exercice des activités commerce en République du Bénin. Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit:

Fixant les conditions d'exercice des activités commerce en République du Bénin. Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit: Fixant ls conditions d'xrcic ds activités commrc n Républiqu du Bénin. LE HAUT CONSEIL DE LA REPUBLIQUE a délibéré t adopté n sa séanc du 9mai 1990. L Présidnt d la Républiqu promulgu la loi dont la tnur

Plus en détail