lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16"

Transcription

1

2 P.3! " P.7! # $!%& # $!# $ ' (") P.9 *$ (") +,(") a) )! " #$ %$ lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16 & ' (()# " )2

3 #% * +,,,- - -$. / 0 ()./ * () * 2+,3+ 1 (. # * ) +,,4+,3+. ( -(./ 0 (. A;' +,,4+,3+ ( -(./ 0 (. '1 3, 3-+ ' $ $ ""& ""& 8 3-, ) )4. 67.# 4,-67.# !# !# ( $ 9 3-,3 ( $ 3, 3-,5 ) +,-5: ) 4,-67 8, , 5,-:6 "# 8,-67 "# 8,-6 " " + 3-,7 2( : 3-4 2( : )4! 7 6 3)4! 7 3) ) :+ ()- 3-,93,,,. 2 ;3-48 " <3-+7 # -= >35:-.+,3+.? 1 - $ ().2 3, -6,,, - # 0 1 * * ) 1 +,,4+,3+. & ' (()# " )3

4

5 #*B) 7: +,,4%88 +, Effectif par tranche d'âge en 2003 et et , 5/$ 36 1% &: -*) C *. + =-8 # D - B) 53 /-89-0 %. & ' (()# " )5

6

7 #() C *C %) ().! # $ ;# < # $ &# 3-+6 )68 +,3+E *-3-+63,,,. - # " !%& # $ ;# %& # $ &#,-8,,-8, 44F -,.8,3,,, -1 # " 1 % & ' (()# " )7

8 !# $ ;# # $ &#, () %,.483,,,.2# ;,-5, " ;,-:4 = # 1 +,3+; G G36 B5, G H%C 1$. G & ' (()# " )8

9

10 G - 1 H.# 1 0. *$ (") (; I (")" (")) (")!# (").# (")" "& 3 ( +2J3 42 +%G 4 +, > % 3 3 ) HK A && 3 3 A& $ 3 )& K " - 8(77 3, - $ ) $ $) $ (-.=- 1$ E 4. (% ; I (")2 ("). 3 ( > 3, ) 3 3 A && 3 A& 8$ )& $ >B ) & ' (()# " )10

11 +,(") / # 1 ( -% *. (-1$ $) 0-5./ $ $ $1$ $. #H.#$ % (- $ * - H./ $ $ E. #*L * (. (# * M. #/>$$ #(.(- 6 H1$%+,. # H *H 2. * 2 -- N- H % - *. #* * 2(=1 %. $ -+, %6 H H. #$ (= $ 38- %. 1. # -.# 1 * () 3K 3OFG 8-1* + OFG +. # M$ ()-. / $ 2 G6. / # *.( ).# ) 12 ) * -- )M 1. # ((); & ' (()# " )11

12 L 5% # -H-* GH %.# - F %. / % -1$$ 1. (((; $.= " $. H 2I?; B%. #( -- - * --G ) 1- H ; 1- - G. -$ 1. / & # *. #.A $ $ $ $ 1 P P. / L 1 * 2 H %* * *.(- *1 * 1. = %* M( +K4. - (- M *% 1 -=-./ 2=-/ (-1 ** ; - Q...! C (#-$ G+,33K+,3+.# -%G*- $ 1- %G.# G -R$ S-. $ $ & ' (()# " )12

13 2- $ -N- -.H! $. /$. / - ( * !&< #1 1. # %* - -* 1 1 * 2=(.#( 1. / 1 * 2.-.#=( - 1 % -. ; - -G - ). / 1 $. ) /D".!("). * H H HG H. % *- * =. ) 1 H E.= * -HG 1* ("!?E-#.!(")2 H 4.#(%D H1$%+,.= M1$ # H %$ 1% $.# QH $ G. /H $! ". & ' (()# " )13

14 #/!<E< /. %* (./ - %. (* -* * ) B% - B 1. * ) %-. / G (./G $ $ %.#G G -G -G -G-G -G... #G 0 1 $. - BK%."B% -$. # (.=M-H./ - 1 L M *. 1 %* 1. G *-* 1 R% %1 G 1. L. -) ) - L - -* -G % %./- 1-%G -% % - % 1.S / ("# - %. & ' (()# " )14

15 ; <? 1-1; -%$ - 1 % 8 - $. / - 8($ % $ B% Q$ H. - G G- $ $ 1.=- H ( (-$ 8( 1-%1) - 1 $.( $ 1 1 H. #$ L ) - 1% $. * (G%. # -1 )- *E * 1 -* 1 1. # ( % $ % % $. & ' (()# " )15

16

17 MAISON DE SANTÉ PLURIDISCIPLINAIRE DE PISSOS Ouverture en mars 2006 Contexte 6 professionnels de santé 3 médecins et 3 infirmiers 56 ans Age moyen des généralistes 57 ans Age du médecin doyen Chiffres clés Population de la CdC Densité de la CdC Part des + de 75 ans hab 8,91 hab/km² 10% (+38% depuis 1999) Structures sanitaires et sociales Maison de retraite S.S.I.A.D. C.C.A.S. Aide ménagère Analyse Acquis Accueil d un médecin en 2007 et remplacement d un départ d un médecin en Bonne coordination entre les médecins et les infirmières permettant un bon accompagnement du patient. Bonne organisation du temps de travail. Liens avec les médecins d une MSP hors Pays (pour les tours de garde). Fragilités Pas de projet de soins collectif encore abouti. Une offre de soins réduite à la médecine générale et aux soins infirmiers. Pas d habilitation permettant la formation d internes. Perspectives Nécessité de tendre vers un projet de soins collectif. Des départs à la retraite de médecins seront à anticiper Fidéliser un plus grand nombre de médecins remplaçants FONCTIONNEMENT Horaires d ouverture : lundi-vendredi 8h-20h samedi matin 8h-12h Secrétariat : non Logement pour internes et remplaçants : 1 Accueil d interne en médecine générale : non Salle de réunion : 1 TIC : Mise en réseau informatique -> Dossier médical personnel Infos pratiques Canton : Pissos Adresse : 185, rte de Bordeaux Maître d ouvrage : CdC du Canton de Pissos Médecin responsable : Dr LESCARRET Statut de la structure juridique: Société Civile de Moyens Relation collectivité structure professionnelle : bail de location

18 MAISON DE SANTÉ PLURIDISCIPLINAIRE DE LABRIT Ouverture en octobre 2008 Contexte Chiffres clés Population de la CdC Population du canton Densité de la CdC Part des + de 75 ans 10 professionnels de santé 2 médecins, 6 infirmiers, 1 kinésithérapeute, 1 pédicure-podologue hab hab 6,78 hab/km² 13% (+22% depuis 1999) Structures sanitaires et sociales 2 EHPAD (accueil total : 117 pers.) S.S.I.A.D. CIAS Aide ménagère Portage de repas 51 ans Age moyen des généralistes 53 ans Age du médecin doyen Analyse Acquis Installation future d un nouveau médecin (courant 2012) Secrétariat : charge de travail administratif réduite pour les médecins Partage des informations Proximité favorisant une meilleure coordination entre généralistes / infirmières/ kinésithérapeute/ podologue qui se réunissent pour échanger sur des cas particuliers nécessitant une prise en charge coordonnée par les professionnels. Développement du champ d exercice du professionnel par les échanges interprofessionnels Mise en oeuvre du projet de soins : Réunions de coordination mensuelles : professionnels de la MSP et membres du SSIAD, du CIAS, etc. Fragilités Perspectives Séance d éducation thérapeutique : prévention des risques cardiovasculaires; 15 patients retour positif; 2 infirmières formées Après 2013, La question du financement du secrétariat se pose Participation aux réseaux de santé : Périnatalité Marsan Adour et soins palliatifs ASPAM La MSP participera au projet de l ARS sur l évaluation des besoins en éducation thérapeutique. Expérience de télémédecine Délégation de compétences techniques des médecins aux infirmières FONCTIONNEMENT Horaires d ouverture : lundi-vendredi 8h-20h samedi matin 8h-12h Secrétariat : une personne à temps plein (rémunérée par les nouveaux modes de rémunération) Logement pour internes et remplaçants : 1 (un salon commun + 2 chambres avec sdb privatives permettant une cohabitation confortable) Accueil d interne en médecine générale : oui Salle de réunion : 1 TIC : Mise en réseau informatique -> Dossier médical personnel Infos pratiques Canton : Labrit Adresse : 355 place de l Eglise, 40420, Labrit Maître d ouvrage : CdC du Pays d Albret Médecin responsable : Dr Passerieux Statut de la structure juridique: Association loi 1901 Relation collectivité structure professionnelle : bail de location

19 MAISON DE SANTÉ PLURIDISCIPLINAIRE DE GABARRET Ouverture en mai 2010 Contexte 15 professionnels de santé 3 médecins, 4 infirmiers, 1 dentiste, 1 kinésithérapeute, 1 pédicure-podologue, 1 orthophoniste, 1 ostéopathe 1 diététicienne, 1 psychologue, 1 réflexologue 43ans Age moyen des généralistes 49ans Age du médecin doyen Chiffres clés Population de la CdC Densité de la CdC Part des + de 75 ans hab 8,4 hab/km² 15% (+24% depuis 1999) Structures sanitaires et sociales EHPAD S.S.I.A.D. Aides ménagères Portage de repas Analyse Acquis La MSP a attiré de nouveaux praticiens depuis l ouverture permettant une offre de soins diversifiée. La proximité favorise une meilleure coordination entre généralistes / infirmières/ autres praticiens, qui se réunissent pour échanger sur des cas particuliers nécessitant une prise en charge coordonnée par les professionnels. Partage d informations harmonisation des pratiques Développement du champ d exercice du professionnel Permet de faire une patientelle plus rapidement Mise en oeuvre du projet de soins : Réunions de coordination mensuelles : professionnels de la MSP et les membres du SSIAD, du CIAS, etc. Fragilités Absence de salle de réunion Perspectives Participation aux réseaux de santé : Réseaux REPOP (réseau de prévention et de prise en charge de l obésité en pédiatrie) et périnatal. Pratiques protocolées : surveillance des anticoagulants avec infirmières, etc. Carence d un cabinet médical Développement de l éducation thérapeutique, de la prévention à des thèmes de santé publique. L organisation et le financement de ceci est à étudier. Expérience de télémédecine. Délégation de compétences techniques des médecins aux infirmières. FONCTIONNEMENT Horaires d ouverture : lundi-vendredi 8h-20h samedi matin 8h-12h Secrétariat : téléphonique Logement pour internes et remplaçants : 1 Accueil d interne en médecine générale : oui Salle de réunion : 0 TIC : Mise en réseau informatique -> Dossier médical personnel Infos pratiques Adresse : 1 avenue de l hôpital, 40310, Gabarret Maître d ouvrage : CdC du Gabardan Médecin responsable : Dr Guille Statut de la structure juridique: Association loi 1901 Relation collectivité structure professionnelle : bail de location Construction selon la démarche Haute Qualité Environnementale (HQE)

20 MAISON DE SANTÉ PLURIDISCIPLINAIRE DE SORE Ouverture en 2011 Contexte 5 professionnels de santé 1 médecin, 2 infirmiers, 1 podologue 1 kinésithérapeute 41 ans Age moyen des généralistes 41 ans Age du médecin doyen Chiffres clés Population de la CdC Population du canton Densité de la CdC Part des + de 75 ans hab hab 6,78 hab/km² 13% (+22% depuis 1999) Structures sanitaires et sociales 2 EHPAD S.S.I.A.D. CIAS Aides ménagères Portage de repas Analyse Acquis La proximité favorise une meilleure coordination entre généralistes / infirmières/ kinésithérapeute/ podologue qui se réunissent pour échanger sur des cas particuliers nécessitant une prise en charge coordonnée des professionnels.. La mutualisation a apporté une amélioration matérielle des conditions de travail Fragilités La structure n a pas réussi à attirer un médecin supplémentaire. Cette absence conduit à une surcharge de travail pour le médecin en place qui ne peut pas libérer de temps pour élargir ses compétences (formation maître de stage, éducation thérapeutique, prévention, etc.). Pas de fidélisation des remplaçants (contraintes du secteur de Sore, des horaires, les traitements d urgence, etc.) Peu de rencontre avec le SSIAD et pas de lien inter-msp Perspectives Cette situation montre que la création de MSP à elle seule ne suffit pas à attirer les professionnels lorsque le contexte ne s y prête pas. Elle doit être combinée à d autres outils et incitations. La priorité sera donc de réunir les conditions favorables à l installation d un deuxième médecin. Le canton de Sore ayant été classé en zone fragile dans le SROS pourra peut-être bénéficier d aides. Les infirmière sont en demande de formation sur des thèmes de santé publique FONCTIONNEMENT Horaires d ouverture : lundi-vendredi 8h-20h30 samedi matin 8h-12h Secrétariat : non Logement pour internes et remplaçants : 1 Accueil d interne en médecine générale : non Salle de réunion : 1 TIC : pas de Dossier Médical Partagé (DMP) Infos pratiques Canton : Sore Adresse : 112 pl République, Sore Maître d ouvrage : CdC du Pays d Albret Médecin responsable : Dr Durand Statut de la structure juridique: Association loi 1901 Relation collectivité structure professionnelle : bail de location

21 MAISON DE SANTÉ PLURIDISCIPLINAIRE DE SAINT-SYMPHORIEN Ouverture en septembre 2011 Contexte 7 professionnels de santé 1 médecin, 3 infirmiers, 1 podologue 1 dentiste, 1 orthophoniste et 1 ostéopathe 53 ans Age moyen des généralistes 53 ans Age du médecin doyen Chiffres clés Population de la CdC Population de la commune Densité de la CdC Part des + de 75 ans hab hab 14,3 hab/km² 8,3% (+15% depuis 1999) Structures sanitaires et sociales Maison de retraite CCAS Résidence personnes agées Aides ménagères Portage de repas Infos pratiques Maître d ouvrage : Saint-Symphorien Médecin responsable : Dr Bey Relation collectivité structure professionnelle : crédit bail de 15 ans Données non communiquées

22 MAISON DE SANTÉ PLURIDISCIPLINAIRE DE VILLANDRAUT Ouverture en janvier professionnels de santé 3 médecins, 10 infirmiers,1 diététicienne, 1 psychologue et 2 praticiens, 1 pédicurepodologue, 2 kinésithérapeutes FONCTIONNEMENT Secrétariat : un secrétariat commun, à temps plein (numéro unique) Contexte Chiffres clés Population de la CdC Densité de la CdC Part des + de 75 ans hab 15,1 hab/km² 13% (+22% depuis 1999) Structures sanitaires et sociales EHPAD CCAS SSIAD Aide à domicile Permanences des Assistantes sociales de la MDSI de Bazas Logement pour internes et remplaçants : non Accueil d interne en médecine générale : oui Salle de réunion : 1 TIC : Mise en réseau informatique Dossier médical personnel (DMP) Analyse Perspectives Projet de fonctionnement : Mise en réseau et fonctionnement partagé entre la MSP de Villandraut, les 2 médecins installés à Roaillan et 2 médecins installés à Bazas. Coordination de la prise en charge : réunions de concertation mono et pluridisciplinaire afin : d élaborer des protocoles de soins transversaux pour les pathologies les plus courantes et notamment pour les affections de longue durée (ALD) les plus prévalentes. (travail qui devrait être rémunéré par les nouveaux modes de rémunérations, au titre de la coordination des soins) de coordonner la prise en charge globale avec tous les professionnels d échanger sur les pratiques et élaborer des critères de qualité pour améliorer celles-ci de prévoir des projets d éducation thérapeutique, de dépistage organisé individuel et collectif, de communication vers le patients d échanger sur des cas difficiles comme le maintien en fin de vie à domicile Les pharmaciens seront intégrés lors de thématiques leur correspondant. Partage de l information, par mise en réseau informatique et de manière sécurisée : Dossier médical personnel, échange de résultats d examen de laboratoire, mise en réseau de la pharmacie et de tous les intervenants avec la MSP Mise en place de la télémédecine : téléconsultation, télédiagnostic (visio conférence, mail de photographies), télésurveillance à distante, télé expertise, création d un réseau de télé médecine avec transmission de dossiers. Coopération et expérimentation de délégation de compétences techniques des médecins au personnel paramédical

23 MAISON DE SANTÉ PLURIDISCIPLINAIRE DE VILLANDRAUT Ouverture en janvier 2013 Analyse Perspectives Projet de soins : 3 thèmes seront particulièrement explorés : Éducation thérapeutique Handicap et travail Enfance en danger Création de liens avec le secteur social et médico-social Échanges favorisés avec les autres MSP en Sud Gironde par la création d un réseau des MSP. Consultations ponctuelles décentralisées des réseaux de santé sur la MSP (soins palliatifs, addictions...) Liens avec les établissements de santé publics et privés et avec des confrères spécialistes. Infos pratiques Maître d ouvrage : Cdc du canton de Villandraut Médecin responsable : Dr Lamy De la Chapelle Statut de la structure juridique: A l étude (SISA probablement) Relation collectivité structure professionnelle : location-vente à 12 ans Bâtiment Basse Consommation

24 MAISON DE SANTÉ PLURIDISCIPLINAIRE DE GRIGNOLS Ouverture été 2013 Contexte 20 professionnels de santé 3 médecins, 6 infirmiers, 1 podologue, 1 diététicienne,1 kinésithérapeute, 1 orthophoniste, 1 psychologue et des membres du SSIAD FONCTIONNEMENT Horaires d ouverture : lundi-vendredi 8h-20h et samedi matin 8h-12h Secrétariats : 3 Logement pour internes et remplaçants :1 Chiffres clés Population de la CdC Population du canton Densité de la CdC Part des + de 75 ans hab hab 13,4 hab/km² 15% (+20% depuis 1999) Structures sanitaires et sociales 2 EHPAD 1 maison d accueil spécialisé (autistes) 1 Résidence Personnes Agées SSIAD ADMR (services à domicile) Accueil d interne en médecine générale : oui (2 médecins habilités) Salle de réunion : 1 Salle d urgence : 1 TIC : Mise en réseau informatique Dossier médical personnel (DMP) Analyse Perspectives Projet de fonctionnement : Coopération et coordination entre professionnels de santé afin : d élaborer des protocoles de prise en charge partagée d échanger sur des cas difficiles d échanger sur leur pratiques Coopération avec les membres du SSIAD Agir à Domicile Échanges favorisés avec les autres MSP en Sud Gironde par la création d un réseau des MSP. Partage de l information, par mise en réseau informatique et de manière sécurisée : Dossier médical personnel, échange de résultats d examen de laboratoire. Accueil d interne en médecine générale et d étudiants infirmiers, kinésithérapeutes. Projet de télémédecine mettant en réseau hôpitaux, maisons de retraite et services publics. Vacations de spécialistes. Liens avec l Université. Mise en place d une démarche qualité et évaluation. Projet de soins : Il se compose d un volet médico-sanitaire et d un volet social. Séances collectives d éducation thérapeutique sur le diabète et le tabac notamment, animées par des infirmières. Des programmes de prévention seront développés en regard de 5 priorités : l équilibre alimentaire/lien social (médecine à l ancienne)/le mal-être, la souffrance psychique/cancers/maladie d Alzheimer. Ces actions pourront être organisées sous condition de financement de la part des autorités sanitaires. Réunions de soutien aux aidants de patients atteints de la maladie d Alzeihmer, en partenariat avec le CLIC.

25 MAISON DE SANTÉ PLURIDISCIPLINAIRE DE GRIGNOLS Ouverture été 2013 Infos pratiques Canton : Grignols Maître d ouvrage : Cdc de Captieux-Grignols Médecin responsable : Dr Vieussan Statut de la structure juridique: SISA Relation collectivité structure professionnelle : location Construction selon la démarche de Haute Qualité Environnementale Possibilité d extension du bâtiment Information : Le kinésithérapeute recherche activement un associé.

26

27 Le Pays des Landes de Gascogne PÉRIGUEUX BORDEAUX A 63 A 65 Villandraut Bazas Océan Atlantique St-Symphorien Pissos Sore Captieux Sabres Labrit Morcenx Roquefort Grignols Gabarret A 62 AGEN MONT-DE- MARSAN Villeneuve de Marsan Chiffres clés Population - (en 2009) hab Part des + de 75 ans 12,3% (+18% depuis 1999) BAYONNE A 64 Densité - (en 2009) Superficie 13,5 hab/km² km² PAU Nombre de communes 118 Nombre de cantons 13 Espagne Contact Pays des Landes de Gascogne Place de la Mairie - BP SABRES Tél

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Projet de santé Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Adresse du siège social : Téléphone : Mail : Version : Etablie en date

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

Maison ou un Pôle de santé

Maison ou un Pôle de santé Les 4 points clés pour créer une Maison ou un Pôle de santé pluri-professionnel De nouveaux modes d exercice coordonné et regroupé : L exercice médical dans les villes et dans les campagnes est aujourd

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

D'UNE MAISON DE SANTE

D'UNE MAISON DE SANTE PROJET DE CREATION D'UNE MAISON DE SANTE PLURIDISCIPLINAIRE St Genix sur Guiers 73 INTRODUCTION UN CONTEXTE LOCAL Inquiétude Partagée 2 médecins sont initiateurs du projet Une volonté très déterminée de

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier

Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier DGOS/PF3/CdC MSP PF3 R2 DSS RB 21 07 10 Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier L article L. 6323-3 du code de la santé publique prévoit

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé

L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé Dr Jean Jacques ANTOINE FEMALOR 14 Juin 2012 METZ 57 1 Déclara'on d intérêts J ai actuellement ou j ai eu au cours des trois

Plus en détail

TERRITOIRES ET SANTE

TERRITOIRES ET SANTE TERRITOIRES ET SANTE UNE REPONSE A L EVOLUTION DE LA DEMOGRAPHIE DES PROFESSIONNELS DE SANTE ET A L AMELIORATION DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : LES MAISONS DE SANTE PLURIDISCIPLINAIRES GUIDE DE MISE

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

FIR. Fonds d Intervention Régional. Le FIR, agir ensemble pour les priorités de santé en Auvergne

FIR. Fonds d Intervention Régional. Le FIR, agir ensemble pour les priorités de santé en Auvergne FIR Fonds d Intervention Régional Le FIR, agir ensemble pour les priorités de santé en Auvergne SOMMAIRE 1 2 3 4 5 6 Les dépenses engagées par thématique L accès aux soins La modernisation, la performance

Plus en détail

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins»

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» «Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» Hélène Fernandez Cadre Supérieur de Santé, Coordinatrice RESOP06 9 Forum SIH 06 EMSP Cannes Grasse Antibes 4 Mars 2010 Palais des Congrès

Plus en détail

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique TELEMEDINOV la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique Présentation Michel RIOLI directeur du projet LA REGLEMENTATION

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

APPEL À PROJET TSN - SYNTHESE RÉPONSE ARS AQUITAINE

APPEL À PROJET TSN - SYNTHESE RÉPONSE ARS AQUITAINE 1 Les Landes, et a fortiori le Nord et l Est de ce département, concentrent une majorité des défis de santé publique auxquels certains territoires nationaux sont aussi confrontés : qu il s agisse du vieillissement

Plus en détail

Accompagner. nos aînés et leurs familles. édition 2013. Les Actions Solidaires

Accompagner. nos aînés et leurs familles. édition 2013. Les Actions Solidaires Accompagner nos aînés et leurs familles édition 2013 Les Actions Solidaires édito Le Conseil général des Landes mène une politique dynamique et originale au service des personnes âgées. C est l une des

Plus en détail

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire Telecom Bretagne, Institut Telecom M@rsouin, CREM Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu

Plus en détail

Exigences sociétales et modèle économique

Exigences sociétales et modèle économique Colloque 22 mai Exigences sociétales et modèle économique Alexandre GRENIER Directeur URPS médecins 22 mai 2014 1 Exigences sociétales et modèle économique Les exigences sociétales: Une offre de soins

Plus en détail

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Projet de permanence des soins gériatriques en EHPAD dans le sud de l Essonne MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Le Sud de l Essonne accueille environ 3000 résidents en Etablissement d Hébergement

Plus en détail

2 ans du Pôle Autonomie Santé Information en Essonne : Un GCSMS au service d un projet coopératif de santé

2 ans du Pôle Autonomie Santé Information en Essonne : Un GCSMS au service d un projet coopératif de santé Atelier n 11 Monter un parcours de soins sur une approche territoriale ciblée 2 ans du Pôle Autonomie Santé Information en Essonne : Un GCSMS au service d un projet coopératif de santé Françoise ELLIEN,

Plus en détail

P atients S anté T erritoires

P atients S anté T erritoires H ôpital P atients S anté T erritoires L exercice regroupé dans les services de santé Une action coordonnée des professionnels en faveur des patients De plus en plus de professionnels de santé ont depuis

Plus en détail

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014 Dispositifs d aides aux personnes âgées 1 Les acteurs de la gérontologie Où trouver l information sur les aides aux personnes âgées: Les CCAS: Centre Communaux d Action Sociale, outils social des mairies.

Plus en détail

«Les actions publiques en faveur de l action aux soins de proximité»

«Les actions publiques en faveur de l action aux soins de proximité» «Les actions publiques en faveur de l action aux soins de proximité» Mai 2014 La définition de territoires prioritaires : les espaces d équipes de soins fragiles et sous vigilances Enjeux des espaces d

Plus en détail

Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010.

Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010. Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010. Contexte L expérimentation NMR est organisée depuis 2 ans sous l égide de la Direction Générale de la

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Introduction Réorganisation profonde nécessaire de l offre de soins Organisation hospitalière

Plus en détail

Questionnaire général (court)

Questionnaire général (court) 1 sur 6 29/12/2014 10:00 Questionnaire général (court) Il peut bien entendu être diffusé à des professionnels de votre connaissance pouvant être s par le projet. Les informations renseignées ont vocation

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail

Globule & projet PAACO

Globule & projet PAACO 24 janvier 2014 - Arcachon 9ème Journées nationales des services pour les adultes handicapés Globule & projet PAACO Un outil de communication pour la coordination Antoine Comiti - société Ki-Lab Globule

Plus en détail

Maison de santé. Définition. Equipes délivrent des soins coordonnés autour d un système d information partagé. Intérêt

Maison de santé. Définition. Equipes délivrent des soins coordonnés autour d un système d information partagé. Intérêt Maison de santé Définition Equipes délivrent des soins coordonnés autour d un système d information partagé Intérêt Gestion des Polypathologies, chroniques, complexité Accessibilité, qualité Attractivité

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 28 janvier 2009 Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat Le groupe Malakoff Médéric et la Caisse

Plus en détail

Réunion régionale. avec les établissements de santé. 4 Avril 2013

Réunion régionale. avec les établissements de santé. 4 Avril 2013 Réunion régionale avec les établissements de santé 4 Avril 2013 1 Ordre du jour Introduction par Michel LAFORCADE, Directeur Général de l ARS Aquitaine 1 ) Optimiser les parcours de santé: place des établissements

Plus en détail

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Pôle Culture, Sport, Santé, Associations Secteur Santé Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Nom du demandeur: Intitulé du projet : Contact

Plus en détail

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Les objectifs des réseaux de santé Mettre le patient au centre et non la maladie Améliorer la qualité des soins Optimiser les moyens humains et financiers

Plus en détail

ETUDE SUR LA MISE EN PLACE D UN POLE DE SANTE SUR LA ZONE NORD DU PAYS DE GUERET

ETUDE SUR LA MISE EN PLACE D UN POLE DE SANTE SUR LA ZONE NORD DU PAYS DE GUERET ETUDE SUR LA MISE EN PLACE D UN POLE DE SANTE SUR LA ZONE NORD DU PAYS DE GUERET PROJET ZONE NORD 20 décembre 2010 Rédacteurs Téléphone Mail Véronique RAVON 06.74.35.33.08 veronique.ravon@wanadoo.fr Bénédicte

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire Maisons Soutien aux projets en Pays de la Loire L a démographie des professionnels est une problématique au croisement de la santé et de l aménagement du territoire : un territoire sans professionnel n

Plus en détail

Faciliter le parcours des personnes âgées en risque de perte d autonomie : les projets PAERPA

Faciliter le parcours des personnes âgées en risque de perte d autonomie : les projets PAERPA Faciliter le parcours des personnes âgées en risque de perte d autonomie : les projets PAERPA Sommaire Enjeux et objectifs Anticiper une réalité démographique et organiser le parcours de santé autour d

Plus en détail

Aides pour le maintien à domicile

Aides pour le maintien à domicile Aides pour le maintien à domicile - Médecin traitant - H.A.D. : Hospitalisation à Domicile - S.S.I.A.D. : Service de Soins Infirmiers à Domicile - Infirmiers libéraux - Paramédicaux (ergothérapeute, kinésithérapeute,

Plus en détail

Application DCC Réseau ONCOLIE --- Application DMI Réseau Gérontologique de Baumes Les Dames ---- Application RAPID Réseau RAPIDFR-NAT

Application DCC Réseau ONCOLIE --- Application DMI Réseau Gérontologique de Baumes Les Dames ---- Application RAPID Réseau RAPIDFR-NAT ATELIER PROJETS REGIONAUX DEMONSTRATION Application DCC Réseau ONCOLIE --- Application DMI Réseau Gérontologique de Baumes Les Dames ---- Application RAPID Réseau RAPIDFR-NAT 1 I. CONTEXTE L Agence Régionale

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

MASTER. Education thérapeutique du patient. Domaine : Sciences, Technologies, Santé. Mention : Education et santé publique

MASTER. Education thérapeutique du patient. Domaine : Sciences, Technologies, Santé. Mention : Education et santé publique MASTER Education thérapeutique du patient Domaine : Sciences, Technologies, Santé Mention : Education et santé publique Organisation : Faculté de Médecine Cohabilitation : EHESP de Rennes, Université Blaise

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR POLE DE SANTE MONTMIRAILLAIS 1 OBJET SOCIAL

REGLEMENT INTERIEUR POLE DE SANTE MONTMIRAILLAIS 1 OBJET SOCIAL POLE DE SANTE MONTMIRAILLAIS 1 OBJET SOCIAL REGLEMENT INTERIEUR En application des dispositions des articles L.4041-2 et R.4041-1 du Code de la santé publique, la société a pour objet : 1. Servir d interlocuteur

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois La télémédecine au service des soins de 1 er recours et de l aménagement du territoire dominique.depinoy@acsantis.com Pourquoi

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem 6 ème séance plénière lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE La commission départementale de la démographie médicale : l instance incontournable en Lot-et-Garonne pour mettre en place un nouvel exercice

Plus en détail

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 ZOOM ETUDES Les études paramédicales Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 L enseignement supérieur français - santé Études de médecine, pharmacie et odontologie : Universités en partenariat

Plus en détail

Cahier des charges du système d information des maisons et pôles de santé pluriprofessionnels et des centres de santé polyvalents.

Cahier des charges du système d information des maisons et pôles de santé pluriprofessionnels et des centres de santé polyvalents. Cahier des charges du système d information des maisons et pôles de santé pluriprofessionnels et des centres de santé polyvalents Décembre 2011 Classification : Public 1 / 90 Synthèse ASIP Santé Une lettre

Plus en détail

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Livret d accueil Les Quatre Saisons Appartement gérontologique 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Présentation La résidence Les Quatre Saisons est un appartement d accueil, non médicalisé,

Plus en détail

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services 1 solidaire Apporter une réponse concrète aux besoins de la population en matière de santé, selon des principes fondamentaux de solidarité et d entraide. Développer un important réseau d œuvres sanitaires

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation

Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation DU et Capacité «médecin coordonnateur en EHPAD» Le 15 décembre 2010 Katy Jarny Responsable Conseil & Formation - I - Les différentes formules

Plus en détail

La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain. Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL)

La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain. Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) Angers FHF 13 septembre 2012 Ce qui a changé dans l exercice

Plus en détail

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Dr Denis BABORIER CH LONS-LE-SAUNIER 31 Août 2009 La géographie du projet ISYS Projet d informatisation du système de soins Franche-Comté EMOSIST-fc

Plus en détail

Proyecto Telemedicina

Proyecto Telemedicina Seminario Internacional Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores 3-4 octubre 2013 Proyecto Telemedicina Dr Jean-Philippe Flouzat Médico geriatra, Consejero Médico Social de la Agencia Regional

Plus en détail

L accès aux soins La santé

L accès aux soins La santé L accès aux soins La santé Votre état de santé nécessite des soins. Vous n avez pas de couverture sociale pour couvrir les frais ou vous ne pouvez pas faire face à la part des dépenses laissée à votre

Plus en détail

Patrizia Tilly - Fotolia.com

Patrizia Tilly - Fotolia.com Patrizia Tilly - Fotolia.com Préserver sa santé Avec l âge, le manque d activité, votre santé peut se fragiliser. Des gestes simples, une bonne hygiène de vie peuvent permettre de se maintenir en forme.

Plus en détail

soins va changer et quelle est la place des TIC?

soins va changer et quelle est la place des TIC? Pourquoi l organisation des soins va changer et quelle est la place des TIC? Docteur Pierre Simon Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) Luxembourg 15 avril 2010 UN RAPPORT «La place

Plus en détail

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux «le pourcentage de résidents âgés nécessitant des soins pour des plaies simples ou complexes était de 8,6% selon l étude PATHOS menée en 2009

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel

Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel Colloque Tic Santé,11 février 2010 Dr France Laffisse, Orange Healthcare Plan Télésurveillance

Plus en détail

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Système d information MAIA et stratégie régionale Journée MAIA Paris 11 mai 2015 Hôtel de Ville de Paris Systèmes d Information

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

Les réseaux de santé Alain Grand

Les réseaux de santé Alain Grand Les réseaux de santé Alain Grand Section 1 : les réseaux de santé Devant le constat d un cloisonnement excessif du système de santé, susceptible d induire des «pertes de chance» vis-à-vis de certaines

Plus en détail

Guide. Maisons de Santé. Pluriprofessionnelles

Guide. Maisons de Santé. Pluriprofessionnelles Guide Maisons de Santé Pluriprofessionnelles mot du Président introduction La Maison de Santé Pluriprofessionnelle, un renouveau pour l exercice de la médecine libérale L URPS Médecins Libéraux du Languedoc-Roussillon

Plus en détail

Nous vous en remercions par avance et vous souhaitons un prompt rétablissement.

Nous vous en remercions par avance et vous souhaitons un prompt rétablissement. Madame, Mademoiselle, Monsieur, Toute l équipe de MédiHAD vous souhaite la bienvenue. Nous vous remercions d avoir choisi notre structure d Hospitalisation A Domicile pour votre prise en charge médicale

Plus en détail

Le Syndicat des Médecins de Famille PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA PERMANENCE DE SOINS DES MEDECINS GENERALISTES

Le Syndicat des Médecins de Famille PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA PERMANENCE DE SOINS DES MEDECINS GENERALISTES 1 MCo/LJ/8033/04/UNOF Paris, le 12 janvier 2004 PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA PERMANENCE DE SOINS DES MEDECINS GENERALISTES 1. Exposé des motifs : La Permanence des soins est une mission d'intérêt général,

Plus en détail

Développement de pôles et de maisons de santé pluri-professionnels

Développement de pôles et de maisons de santé pluri-professionnels Exco Clermont-Ferrand Audit Expertise Comptable - Conseil Développement de pôles et de maisons de santé pluri-professionnels Réunion d information sur le montage juridique des projets et les SISA 22 novembre

Plus en détail

9 PROPOSITIONS POUR UNE MEILLEURE ACCESSIBILITE AU SYSTEME DE SANTE DES PERSONNES EN SITUATION DE GRANDE EXCLUSION

9 PROPOSITIONS POUR UNE MEILLEURE ACCESSIBILITE AU SYSTEME DE SANTE DES PERSONNES EN SITUATION DE GRANDE EXCLUSION 9 PROPOSITIONS POUR UNE MEILLEURE ACCESSIBILITE AU SYSTEME DE SANTE DES PERSONNES EN SITUATION DE GRANDE EXCLUSION De par ses missions d écoute, d orientation, d accueil et de prise en charge notamment

Plus en détail

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes Livret d accueil du service Accueil temporaire Maison Saint Cyr Rennes 1 L Accueil temporaire pour qui? L Accueil temporaire s adresse aux personnes âgées qui vivent à domicile et qui souhaitent un séjour

Plus en détail

Améliorer la coordination des soins : comment faire évoluer les réseaux de santé?

Améliorer la coordination des soins : comment faire évoluer les réseaux de santé? Guide méthodologique Améliorer la coordination des soins : comment faire évoluer les réseaux de santé? Octobre 2012 Direction générale de l offre de soins Sommaire Synthèse... 2 Introduction... 3 Partie

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

Journées de formation DMP

Journées de formation DMP Journées de formation DMP Le DMP dans l écosystème Chantal Coru, Bureau Etudes, ASIP Santé Mardi 26 juin 2012 Processus de coordination au centre des prises en charge Quelques exemples Maisons de santé

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

Retour d expérience suite à la visite de certification V2014. Intervenante : Astrid SOULA, RAQ/GdR/DD

Retour d expérience suite à la visite de certification V2014. Intervenante : Astrid SOULA, RAQ/GdR/DD Retour d expérience suite à la visite de certification V2014 Intervenante : Astrid SOULA, RAQ/GdR/DD 1 Retour d expérience Présentation _Visite Certification du CH de Nontron_Janvier V2014_Centre Hospitalier

Plus en détail

La formation comme levier de changement des pratiques

La formation comme levier de changement des pratiques Place des pharmaciens d officine au sein du réseau Onco 94 Ouest La formation comme levier de changement des pratiques 2 ème congrès des Réseaux de cancérologie Rouen Atelier : place de la formation 3

Plus en détail

RECENSEMENT DES USAGES EXPRIMÉS. De nombreux usages potentiels exprimés par les adhérents avec des degrés de maturité et de faisabilité variables

RECENSEMENT DES USAGES EXPRIMÉS. De nombreux usages potentiels exprimés par les adhérents avec des degrés de maturité et de faisabilité variables 1 RECENSEMENT DES USAGES EXPRIMÉS De nombreux usages potentiels exprimés par les adhérents avec des degrés de maturité et de faisabilité variables 2 LE PSIT A DÉFINI UN CADRE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA

Plus en détail

Annexe 1 État des lieux des dispositifs de coopération

Annexe 1 État des lieux des dispositifs de coopération Annexe 1 État des lieux des dispositifs de coopération 1. La coordination par le médecin traitant... 2 2. La profession d infirmier ou d infirmière... 6 3. Le regroupement de professionnels de santé...

Plus en détail

BILAN MSPU du Véron 12 rue des roches 37420 Avoine

BILAN MSPU du Véron 12 rue des roches 37420 Avoine BILAN MSPU du Véron 12 rue des roches 37420 Avoine Bilan 2012/2013. Synthèse des actions Préambule : Compte tenu de la taille de la MSPU du Véron, du nombre d acteurs impliqués, les échanges interprofessionnels

Plus en détail

Les résidences du Centre Hospitalier

Les résidences du Centre Hospitalier Les résidences du Centre Hospitalier QUIMPER Résidence Ty Glazig Résidence Ty Creac h Résidence Ker Radeneg CONCARNEAU Résidence Avel Ar Mor Résidence Les Embruns Résidence Les Brisants POUR VOUS AIDER

Plus en détail

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Bilan national de l enquête d activité 2012 Les plateformes d accompagnement et de répit Bilan national de l enquête d activité 2012 I 2 I DGCS

Plus en détail

Fiches pédagogiques d aide à la qualification d un projet de télémédecine

Fiches pédagogiques d aide à la qualification d un projet de télémédecine Conseil Stratégique des Industries de Santé (CSIS) Fiches pédagogiques d aide à la qualification d un projet de télémédecine GT 33 CSIS-CSF : Permettre l émergence d une stratégie industrielle en matière

Plus en détail

Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon)

Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon) Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon) Intervention personnalisée à tous les stades de la Maladie Rénale Chronique Prévention de la progression de la maladie rénale Consultation

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe Un éclairage pour un déploiement national Journée Télémédecine ASIP Santé 3 mai 2012 Pascale MARTIN - ANAP Agence Nationale d Appui à la Performance

Plus en détail

Note créée le 19/03/2014

Note créée le 19/03/2014 Note créée le 19/03/2014 La télémédecine : présentation générale et expérimentations 2014 Note d information réalisée par pôle santé et soins Auteure : Fanny Gaspard, Conseillère technique aide et soins

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

Séminaire Installation

Séminaire Installation Université Claude Bernard Lyon 1 Département de Médecine Générale de Lyon Séminaire Installation Support Théorique Dr Nadir Kellou Dr Xavier Lainé, Dr Marie Flori, Pr Pierre Girier, Pr Yves Zerbib Dr Marion

Plus en détail

AEU de Thérapies Comportementales et Cognitives (Niveau 1)

AEU de Thérapies Comportementales et Cognitives (Niveau 1) AEU de Thérapies Comportementales et Cognitives (Niveau 1) Responsables scientifiques et pédagogiques : Jérôme Palazzolo et Galina Iakimova Jérôme Palazzolo Psychiatre - Psychothérapeute (MD, PhD, HDR)

Plus en détail

Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale

Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale Pierre Simon Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) De quoi parlons-nous? Le cadre de la santénumérique

Plus en détail

Liste des sujets de mémoire rendus dans le cadre du cours "Quelle régulation du système de santé" EGS218-219

Liste des sujets de mémoire rendus dans le cadre du cours Quelle régulation du système de santé EGS218-219 Liste des sujets de mémoire rendus dans le cadre du cours "Quelle régulation du système de santé" EGS218-219 2009-2010 - L'éducation thérapeutique du patient et la loi du 4 mars 2002 relative aux droits

Plus en détail

UN PROGRAMME POUR LA GERIATRIE

UN PROGRAMME POUR LA GERIATRIE UN PROGRAMME POUR LA GERIATRIE 5 objectifs, 20 recommandations, 45 mesures pour atténuer l impact du choc démographique gériatrique sur le fonctionnement des hôpitaux dans les 15 ans à venir Rapport rédigé

Plus en détail

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN PRESENTATION PROJET 2010-2015 Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN Bilan d activité du RSN année 2009 Population cible : 18000 couple mère enfant Professionnels impliqués dans le réseau :

Plus en détail

I.F.C.S. DOSSIER. d inscription. Préparation au diplôme d état Cadre de Santé. IRFSS Ile-de-France

I.F.C.S. DOSSIER. d inscription. Préparation au diplôme d état Cadre de Santé. IRFSS Ile-de-France Urgence et secourisme Action sociale Santé - autonomie Formation Action internationale FILIÈRE formation I.F.C.S. DOSSIER d inscription Préparation au diplôme d état Cadre de Santé IRFSS Ile-de-France

Plus en détail

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale :

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Docteur DARY Patrick, Cardiologue, Praticien Hospitalier Centre Hospitalier de St YRIEIX - Haute Vienne 87500 Situé

Plus en détail

Les perspectives nationales de la télémédecine Dr Pierre SIMON Président de la Société Française de Télémédecine. InnovSanté, St Denis, 26 mars 2015

Les perspectives nationales de la télémédecine Dr Pierre SIMON Président de la Société Française de Télémédecine. InnovSanté, St Denis, 26 mars 2015 Les perspectives nationales de la télémédecine Dr Pierre SIMON Président de la Société Française de Télémédecine InnovSanté, St Denis, 26 mars 2015 Quand la santé numérique vend du rêve 45 ans 65 ans 85

Plus en détail

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé L Exploratoire raconte la «belle histoire» d un territoire engagé à maintenir et accroître le niveau de santé de toute sa population,

Plus en détail