LUMITSITS Lumitsits, une lumière efficace pour tous

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LUMITSITS Lumitsits, une lumière efficace pour tous"

Transcription

1 LUMITSITS 2015 Lumitsits, une lumière efficace pour tous

2 Merci aux généreux contributeurs qui ont fait de ce projet un succès : Le Ministère en charge de l Energie; La Jirama; La Banque Mondiale; La Fondation Telma; WWF. Texte 2015 WWF Photo de couverture : WWF Madagascar/Andrianiaina Gianni Michel Tous droits réservés 2

3 WWF Madagascar Chers amis, L initiative Lumitsits promeut la diffusion de lampes à basse consommation auprès des usagers de la Jirama. A Antananarivo, lampes fluocompactes ont été distribuées. Au-delà d une opération en faveur d une consommation énergétique rationnelle et saine, c est une initiative qui fédère à la fois les grandes institutions et le simple citoyen pour un défi commun : adopter une démarche respectueuse de l environnement et contribuer à l accès à l énergie durable pour tous. Les partenaires du projet que sont le Ministère en charge de l Energie, la Jirama, la Banque Mondiale, la Fondation Telma et WWF se sont donnés la main pour rendre cette première étape possible. Nous avons démontré que l on peut, à échelle, réaliser une véritable économie tant d un point de vue énergétique que financier. C est avec cette conviction que chacun peut agir à son niveau, que nous vous partageons cette expérience, avec l espoir qu elle inspirera d autres initiatives. Nanie Ratsifandrihamanana Directeur Pays, WWF Madagascar 3

4 L électricité pour tous, un défi urgent WWF Madagascar/Andrianiaina Gianni Michel L approvisionnement en électricité est un des grands défis pour Madagascar. Les 15% de foyers malgaches ayant accès à l électricité subissent des délestages récurrents dont les impacts sur la vie quotidienne sont importants, mis à part le prix élevé du service électrique. Familles, petites et moyennes entreprises, industries, hôpitaux et écoles, services publics...: autant de consommateurs qui subissent les impacts de la crise énergétique. La consommation électrique des ménages représente 55% de la demande totale en électricité. Actuellement, 40% de l électricité est produite à partir de groupes thermiques fonctionnant au fuel lourd et au gasoil. L utilisation des centrales thermiques entraîne non seulement des coûts de production élevés mais grève aussi la situation économique à moyen et long terme tout en générant des gaz à effet de serre. WWF Madagascar/Andrianiaina Gianni Michel La production d électricité est loin de couvrir la demande croissante, en particulier pendant les heures de pointe. Dans plusieurs localités, villes et villages se retrouvent fréquemment dans le noir. 4

5 Lumitsits ou la maîtrise de la consommation électrique L initiative Lumitsits démontre qu il est possible de maîtriser la consommation en électricité, à travers l adoption d un éclairage efficace. Lumitsits est une lampe à basse consommation, plus précisément, une lampe fluocompacte (LFC). En effet, elle consomme cinq fois moins d électricité qu une lampe classique et sa durée de vie est estimée à 9 ans, pour une utilisation journalière de trois heures. WWF Madagascar WWF Madagascar Pour bénéficier d une lampe Lumitsits, l usager de la Jirama présente l ampoule incandescente classique en état de marche qu il souhaite échanger, sa facture d électricité et une contribution symbolique de 1 000Ar. Chaque lampe Lumitsits bénéficie d une garantie, en cas de défectuosité, ce qui permet de la remplacer gratuitement lampes ont ainsi été échangées auprès de ménages du Grand Tana. 5

6 Des économies appréciables WWF Madagascar/ Solofo Tinah Ces lampes à basse consommation réduisent sensiblement la consommation d énergie aux heures de pointes. Cela équivaut à une diminution de l appel de puissance électrique de l ordre de 20 MW, toutes choses étant égales par ailleurs, sur le réseau de distribution d Antananarivo. Cette diminution permettrait d ouvrir le réseau à de nouveaux usagers. Ainsi, une économie annuelle de 17,6 milliards Ar sur l achat de gasoil pour la production d électricité est estimée, ce qui est une enveloppe appréciable compte tenu du contexte de crise énergétique. Au niveau de chaque usager, une économie mensuelle d au moins 10% sur la facture d électricité peut être constatée. 6

7 Lumitsits, une initiative verte WWF Madagascar/Andrianiaina Gianni Michel L initiative Lumitsits revêt un aspect écologique important. Elle permet de réduire de tonnes nos émissions de CO2 sur une durée de 7 ans grâce à l adoption de ces lampes par chaque ménage. L initiative Lumitsits, valorise ainsi les réductions d émissions sur le marché carbone volontaire, certifiées par GoldStandard. Cette dernière permet de mettre sur le marché des crédits carbone ayant une valeur sociale, économique et environnementale élevée. Parallèlement à ces efforts de diffusion des lampes à basse consommation de bonne qualité, des actions de pérennisation doivent également être menées afin de promouvoir le marché de lampes efficientes de bonne qualité et à moindre coût. Cela exige la mise en place de cadres réglementaires favorables à ce type de lampe et le bannissement des lampes à incandescence. Ces mesures qui entrent dans le cadre d un objectif de développement à faible émission de carbone seront mises en place, en partie, grâce aux crédits carbones volontaires obtenus. Par ailleurs, l initiative prévoit le développement d un système de collecte et de recyclage des lampes à basse consommation en fin de vie. 7 WWF Madagascar

8 Un partenariat dynamique et innovant WWF Madagascar L adoption significative de l efficacité énergétique est faisable. Le Ministère en charge de l Energie, la Jirama, la Banque Mondiale, la Fondation Telma et le WWF l ont démontré ensemble. Chaque partenaire a contribué au projet dans son financement, dans le transport et le stockage des lampes, leurs distributions, le suivi de la consommation et l information aux usagers. Cette première expérience mérite d être dupliquée et améliorée, car l approvisionnement en électricité à Madagascar est un challenge qui concerne tous les secteurs et toutes les couches de la population. WWF Madagascar 8

9 Ils témoignent WWF Madagascar «Les instructions des agents Lumitsits durant les portes à portes clarifient le procédé. On sait par exemple que nous pouvons compter sur une diminution de notre facture électrique mensuelle et que si l ampoule Lumitsits est défectueuse, on peut la remplacer grâce à la garantie.» «Je suis passé de 15,000 Ar à un peu plus de 5,000 Ar sur ma facture d électricité mensuelle, en utilisant la lampe Lumitsits. C est une réduction importante de mes dépenses.» «Avec moins de dépenses pour l électricité, je peux investir dans d autres activités. C est important de pouvoir compter sur une épargne mensuelle.» 9

10 NOTES

11

12 WWF Madagascar & Océan Indien Occidental Vision 2050 Madagascar utilise 100% de sources d énergie renouvelable Aires protégées 10% de la surface de Madagascar sont sous protection Conservation 4 paysages de conservation prioritaires à Madagascar Electrification rurale 2 villages pilotes utilisent l énergie solaire depuis 2014 Notre raison d être. Arrêter la dégradation de l environnement dans le monde et construire un avenir où les êtres humains pourront vivre en harmonie avec la nature. WWF Madagascar/Andrianiaina Gianni Michel Lumitsits, une lumière efficace pour tous wwf.mg/fr

dans le cadre de la Nouvelle Politique de l Energie

dans le cadre de la Nouvelle Politique de l Energie LA TRANSITION ENERGETIQUE à Madagascar dans le cadre de la Nouvelle Politique de l Energie 2015-2030 Panéliste : RASAMIMANANA Olga Secrétaire Général Ministère de l Energie et des Hydrocarbures MADAGASCAR

Plus en détail

PRESENTATION DU CAS TUNISEN THEME : ENERGIES RENOUVELABLES ET TERRITOIRES DANS LE BASSIN MEDITERRANEEN

PRESENTATION DU CAS TUNISEN THEME : ENERGIES RENOUVELABLES ET TERRITOIRES DANS LE BASSIN MEDITERRANEEN PRESENTATION DU CAS TUNISEN XI ièmes RENCONTRES d ÉCHANGES MED THEME : ENERGIES RENOUVELABLES ET TERRITOIRES DANS LE BASSIN MEDITERRANEEN ÉNERGIES RENOUVELABLES EN TUNISIE: SITUATION ACTUELLE ET PERSPECTIVES

Plus en détail

Nom technologie : Lampe à Basse Consommation i. Energie. Efficacité Energétique - Bâtiment. Lampes à basse consommation (LBC)

Nom technologie : Lampe à Basse Consommation i. Energie. Efficacité Energétique - Bâtiment. Lampes à basse consommation (LBC) Nom technologie : Lampe à Basse Consommation i Secteur Energie Division Sous-secteur Nom de la Technologie Efficacité Energétique - Bâtiment Lampes à basse consommation (LBC) Nomination adoptée (max 30

Plus en détail

LE MINISTÈRE DE L ENERGIE

LE MINISTÈRE DE L ENERGIE Février 2014 LE MINISTÈRE DE L ENERGIE Mission: Concevoir et mettre en œuvre la politique énergétique du Gouvernement visant un développement durable et harmonieux du pays, afin d assurer un approvisionnement

Plus en détail

Accès à l énergie, développement durable et changements climatiques: EXPERIENCE DU GABON

Accès à l énergie, développement durable et changements climatiques: EXPERIENCE DU GABON Accès à l énergie, développement durable et changements climatiques: EXPERIENCE DU GABON Présenté par : SE. Monsieur Régis IMMONGAULT Ministre de l Énergie et des Ressources Hydrauliques Paris, 21 avril

Plus en détail

Lampes généralités. L'étiquette énergie pour mieux se repérer

Lampes généralités. L'étiquette énergie pour mieux se repérer Lampes généralités Nous utilisons tous des lampes pour nous éclairer dès que la lumière naturelle est insuffisante. Des tubes fluorescents dans le garage, des ampoules à incandescence dans les lieux de

Plus en détail

Le paysage énergétique belge, ses défis et opportunités

Le paysage énergétique belge, ses défis et opportunités Soirée-débat «Climat, énergie, quels scénarios pour l avenir?» Habay-la-Vieille, 3 décembre 2015 Le paysage énergétique belge, ses défis et opportunités Dominique Gusbin Equipe Energie-Transport Plan de

Plus en détail

Conférence de presse annuelle. Philippe Gœbel Président de l UIC

Conférence de presse annuelle. Philippe Gœbel Président de l UIC Conférence de presse annuelle Philippe Gœbel Président de l UIC 1 CONFERENCE DE PRESSE - 24 MARS 2015 Conférence de presse - 24 mars 2015 2014 : une croissance plus affirmée et plus équilibrée 2015 : un

Plus en détail

2 ème édition de la Conférence Internationale sur l Energie Solaire en Afrique. «AfricaSolar 2015»

2 ème édition de la Conférence Internationale sur l Energie Solaire en Afrique. «AfricaSolar 2015» 2 ème édition de la Conférence Internationale sur l Energie Solaire en Afrique «AfricaSolar 2015» Ouagadougou, les 25 27 juin 2015 Lieu : Salle des Banquets de OUAGA 2000 Thème: Programme de Développement

Plus en détail

La prévention du changement climatique et le financement des énergies renouvelables

La prévention du changement climatique et le financement des énergies renouvelables Présentation de M. Marty-Gauquié Directeur Liaison avec les organisations internationales Bureau de Paris La prévention du changement climatique et le financement des énergies renouvelables UNECE - Genève,

Plus en détail

REPUBLIQUE DU SENEGAL

REPUBLIQUE DU SENEGAL REPUBLIQUE DU SENEGAL - - - - - - - - - - - Un peuple Un but Une foi - - - - - - - - - - - ATELIER INTERNATIONAL SUR LES PRATIQUES DE SUIVI DE L EFFICACITE ENERGETIQUE 29-30 Septembre 2015 Paris Expérience

Plus en détail

Etudes de cas de cadre Réglementaire des EnR. Exemple du Sénégal. Présentation : Dr Gora NIANG Ministère des Energies Renouvelables

Etudes de cas de cadre Réglementaire des EnR. Exemple du Sénégal. Présentation : Dr Gora NIANG Ministère des Energies Renouvelables Atelier de Formation Régional du CEREEC: Politiques Nationales et Mécanismes d incitations des EnR et voies et moyens d une transformation globale du Secteur de l énergie Praia / Cap - vert du 09 au 11

Plus en détail

PROJETS PRIORITAIRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EXTRAITS DU PND DE LA COTE D IVOIRE Abidjan, le 21 mars

PROJETS PRIORITAIRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EXTRAITS DU PND DE LA COTE D IVOIRE Abidjan, le 21 mars REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Ministère du Pétrole et de l Energie - - - - - - - - - - - - CEO FORUM 21 DE LA COTE D IVOIRE 21-22 mars 2016 à Abidjan PROJETS PRIORITAIRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EXTRAITS

Plus en détail

NOUVELLE APPROCHE POUR ACCELERER L ELECTRIFICATION RURALE -CAS DE MADAGASCAR -

NOUVELLE APPROCHE POUR ACCELERER L ELECTRIFICATION RURALE -CAS DE MADAGASCAR - Ministère de l Energie et des Hydrocarbures NOUVELLE APPROCHE POUR ACCELERER L ELECTRIFICATION RURALE -CAS DE MADAGASCAR - HAMBURG, 25 AVRIL 2015 NOUVELLE APPROCHE POUR ACCELERER L ELECTRIFICATION RURALE

Plus en détail

Tunisie - Energies renouvelables : Etat des lieux et perspectives

Tunisie - Energies renouvelables : Etat des lieux et perspectives Tunisie - Energies renouvelables : Etat des lieux et perspectives Lors de la session orale du SIPS tenu le samedi 12 avril à Hammamet la Médina, Mr Omar Ounelli, directeur des énergies renouvelables à

Plus en détail

SOMMAIRE L AFRIQUE: QUELQUES INDICATEURS

SOMMAIRE L AFRIQUE: QUELQUES INDICATEURS SOMMAIRE MAITRISE DE L ENERGIE ET ENERGIES RENOUVELABLES : LE DEFI DE L AFRIQUE Mohieddine MEJRI Chef de Département Études Énergétiques UPDEA/Tunis 15-1717 octobre 2008 1. Le continent africain : les

Plus en détail

Thème 3 : L énergie et ses transferts / CHAP5

Thème 3 : L énergie et ses transferts / CHAP5 Thème 3 : L énergie et ses transferts / CHAP5 DOC1 : Extrait d une facture d électricité donnant l évolution de la consommation en kwh : Janvier 2007 Janvier 2008 Janvier 2009 Janvier 2010 Janvier 2011

Plus en détail

Devenir éco-citoyen passe par l accumulation d une multitude de petits gestes dans la vie de tous les jours.

Devenir éco-citoyen passe par l accumulation d une multitude de petits gestes dans la vie de tous les jours. Devenir éco-citoyen passe par l accumulation d une multitude de petits gestes dans la vie de tous les jours. Imprimé par la vile de Lambersart, merci de ne pas jeter sur la voie Comprendre, réfléchir et

Plus en détail

La contribution de l ADEME aux enjeux de l accès à l énergie en Afrique

La contribution de l ADEME aux enjeux de l accès à l énergie en Afrique La contribution de l ADEME aux enjeux de l accès à l énergie en Afrique 6 octobre 2011 Amiens André Yatchinovsky ADEME Direction de l Action internationale 1 Pour mémoire : L ADEME est chargée de mettre

Plus en détail

Réseau régional «Performance des bâtiments publics» le 17 septembre 2013

Réseau régional «Performance des bâtiments publics» le 17 septembre 2013 Réseau régional «Performance des bâtiments publics» le 17 septembre 2013 Exemple de la Ville d Illkirch-Graffenstaden ILLKIRCH-GRAFFENSTADEN : 27 000 habitants 3ème ville de la CUS et 4ème du Bas-Rhin

Plus en détail

Présenté par Vincent Pouliot, Chef de service Marché du carbone et efficacité énergétique Avril 2016

Présenté par Vincent Pouliot, Chef de service Marché du carbone et efficacité énergétique Avril 2016 De la conférence de Paris à la politique énergétique du Québec Une occasion de se mobiliser ensemble pour lutter contre les changements climatiques Présenté par Vincent Pouliot, Chef de service Marché

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE. Titre : Agents pour la diffusion de Lampe Fluo Compacte (LFC) à Madagascar

TERMES DE REFERENCE. Titre : Agents pour la diffusion de Lampe Fluo Compacte (LFC) à Madagascar TERMES DE REFERENCE Titre : Agents pour la diffusion de Lampe Fluo Compacte (LFC) à Madagascar Programme: Footprint Program Projet: MG 2003.00 Efficient electric lighting as part of a Global Energy Initiative

Plus en détail

Bilan énergétique martiniquais

Bilan énergétique martiniquais 1 Bilan énergétique martiniquais VALORA - Village du développement durable à la Martinique 15 Avril 2016 Contact : rosamont.p@energie.mq www.energie.mq 0696 26 16 13 14/04/2016 Sommaire 1. Contexte énergétique

Plus en détail

Technologie au collège. - exemple de tâche complexe -

Technologie au collège. - exemple de tâche complexe - Technologie au collège - exemple de tâche complexe - Ce document a pour objectif d'illustrer la notion de tâche complexe dans le cadre de l'enseignement de la technologie au collège. Le travail prend appui

Plus en détail

KAMDEM KAMDEM MAXIME

KAMDEM KAMDEM MAXIME ENERGIES RENOUVELABLES ET DEVELOPPEMENT DE LA REGION DE L OUEST CAMEROUN KAMDEM KAMDEM MAXIME http://www.kamdem.blogspot.com 1 I. Définition et avantages des énergies renouvelables II. Le secteur de l

Plus en détail

ELYDE, filiale de Dalkia, est la société

ELYDE, filiale de Dalkia, est la société VOTRE RÉSEAU DE CHALEUR DU QUARTIER DE LA DUCHÈRE LYON 9 E Équipement co-financé par ELYDE, filiale de Dalkia, est la société dédiée à la Délégation de Service Public de production et de distribution d

Plus en détail

Le bois énergie. votre énergie locale et renouvelable. L Efficacité Énergétique et Environnementale en action

Le bois énergie. votre énergie locale et renouvelable. L Efficacité Énergétique et Environnementale en action Le bois énergie votre énergie locale et renouvelable L Efficacité Énergétique et Environnementale en action PROFIL Leader européen des services en efficacité énergétique et environnementale, Cofely conçoit,

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA VILLE DE CERNAY. Un élément clé de la transition énergétique du territoire DOSSIER DE PRESSE

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA VILLE DE CERNAY. Un élément clé de la transition énergétique du territoire DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE 11 AVRIL 2015 INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA VILLE DE CERNAY Un élément clé de la transition énergétique du territoire Maxime BELTZUNG Ville de Cernay 06 75 10 80 75 maxime.beltzung@ville-cernay.fr

Plus en détail

République de Guinée, La place des Mini-réseaux renouvelables à l échelle nationale et les perspectives futures

République de Guinée, La place des Mini-réseaux renouvelables à l échelle nationale et les perspectives futures Club ER - Atelier de formation sur les Mini- Réseaux Renouvelables (MRR) République de Guinée, La place des Mini-réseaux renouvelables à l échelle nationale et les perspectives futures Présentation du

Plus en détail

Lörrach à la frontière All-Sui-Fra

Lörrach à la frontière All-Sui-Fra Lörrach à la frontière All-Sui-Fra Chiffres clés Habitants: 49.100 Pendulaires: 5.200 (vers la Suisse) Surface: 3.942 ha Herzlich Willkommen in Lörrach 1 EEA (Cit ergie) / Neutralité climat 14 12 10 8

Plus en détail

Atelier Régional sur l Accès aux Services Energétiques - ECREEE. Accra, Octobre 2011

Atelier Régional sur l Accès aux Services Energétiques - ECREEE. Accra, Octobre 2011 Atelier Régional sur l Accès aux Services Energétiques - ECREEE Accra, 24-26 Octobre 2011 Bref aperçu sur les Energies renouvelables et l efficacité énergétique au Burkina Faso Eng. Mamadou OUEDRAOGO Direction

Plus en détail

Journée technique le mercredi 22 avril 2015 à SAINT-FLOUR (15) Photos Bois Energie 15 et Méthanisation

Journée technique le mercredi 22 avril 2015 à SAINT-FLOUR (15) Photos Bois Energie 15 et Méthanisation Journée technique le mercredi 22 avril 2015 à SAINT-FLOUR (15) Photos Bois Energie 15 et Méthanisation Bois-énergie dans l industrie Etat de l art et bonnes pratiques en matière de technologies, montage

Plus en détail

Séquence 3 : Traduire ce schéma directeur en actions

Séquence 3 : Traduire ce schéma directeur en actions Séquence 3 : Traduire ce schéma directeur en actions Repères méthodologiques : les différents leviers de réduction de l impact environnemental d un bâtiment Christophe SCHMAUCH Nancy 25/05/2016 1 Les différents

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE «TEPOS» (TERRITOIRE À ENERGIE POSITIVE) DU TERRITOIRE ARLYSÈRE

PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE «TEPOS» (TERRITOIRE À ENERGIE POSITIVE) DU TERRITOIRE ARLYSÈRE PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE «TEPOS» (TERRITOIRE À ENERGIE POSITIVE) DU TERRITOIRE ARLYSÈRE Contexte : TEPOS et projet de territoire Installation du PETR Arlysère le 8 juillet 2015 Un projet de territoire

Plus en détail

Efficacité et solaire photovoltaïque

Efficacité et solaire photovoltaïque Efficacité et solaire photovoltaïque Sophie Avril, Christine Mansilla et Françoise Thais INES 1 Efficacité technique : le rendement a-t-il un sens pour une énergie renouvelable? SOLAR IMPULSE 2 Le rendement,

Plus en détail

PROJET ENERGIE SOLAIRE A NEFTA : Soleil de Nefta

PROJET ENERGIE SOLAIRE A NEFTA : Soleil de Nefta PROJET ENERGIE SOLAIRE A NEFTA : Soleil de Nefta Hassen Zargouni D.G SIGMA Conseil Mobile: +216 98 324 829 E-mail: dg@e-sigmaconseil.com 1. La ville de Nefta La ville de Nefta se situe dans la région Sud-ouest

Plus en détail

L ANME présente le plan solaire tunisien au Green Ifriqiya

L ANME présente le plan solaire tunisien au Green Ifriqiya L ANME présente le plan solaire tunisien au Green Ifriqiya L ANME vient d organiser un atelier sur l énergie solaire en Tunisie. L atelier est tenu en marge du Forum International de L'Investissement et

Plus en détail

bois energie Passez au vert! BOIS ENERGIE

bois energie Passez au vert! BOIS ENERGIE bois energie Passez au vert! BOIS ENERGIE Les enjeux Depuis Kyoto, la lutte contre le changement climatique passe par l augmentation progressive de la part des énergies renouvelables dans la production

Plus en détail

Développement des Energies Renouvelables à l échelle d un territoire. M. AKHDAICH Vice président chargé de l environnement Commune Urbaine d Agadir

Développement des Energies Renouvelables à l échelle d un territoire. M. AKHDAICH Vice président chargé de l environnement Commune Urbaine d Agadir Développement des Energies Renouvelables à l échelle d un territoire M. AKHDAICH Vice président chargé de l environnement Commune Urbaine d Agadir Position géographique de la ville d Agadir Agadir en chiffres

Plus en détail

La lutte contre le changement climatique

La lutte contre le changement climatique Programme pluriannuel pour des actions dans le domaine de l énergie (2003-2006) Présentation succincte des propositions de la Commission avril 2002 1 La sécurité d approvisionnement Si aucune mesure n

Plus en détail

Aéroport international de Genève Présentation GNI 16 nov. 2010

Aéroport international de Genève Présentation GNI 16 nov. 2010 1 Aéroport international de Genève Présentation GNI 16 nov. 2010 Les solution GTC/GTB appliquées à un site aéroportuaire Maîtrise des énergies 2 Contexte Statut: Etablissement Public Autonome 11,3 millions

Plus en détail

06/12/2016 SUNREF Afrique de l Ouest

06/12/2016 SUNREF Afrique de l Ouest 06/12/2016 SUNREF Afrique de l Ouest PREMIERE PARTIE : PRESENTATION DU PROGRAMME SUNREF, LE LABEL FINANCE VERTE DE L AFD Oumar SYLLA Agence Française de Développement (AFD) Bureau d'abidjan 06/12/2016

Plus en détail

Le bilan énergétique de la Guyane. Document explicatif sur l énergie en Guyane et les compétences de la Région Guyane

Le bilan énergétique de la Guyane. Document explicatif sur l énergie en Guyane et les compétences de la Région Guyane Le bilan énergétique de la Guyane Document explicatif sur l énergie en Guyane et les compétences de la Région Guyane Les aspects quantitatifs du bilan énergétique Les consommations finales d énergie Transports

Plus en détail

Les enjeux de l éclairage public. La Table Ronde Nationale sur l Efficacité Énergétique

Les enjeux de l éclairage public. La Table Ronde Nationale sur l Efficacité Énergétique Les enjeux de l éclairage public La Table Ronde Nationale sur l Efficacité Énergétique Le facteur 4 Synthèse des engagements français en matière de lutte contre le changement climatique : Diviser par quatre

Plus en détail

QUEL POTENTIEL EN MATIÈRE D ÉNERGIES RENOUVELABLES ET D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE SUR LE CONTINENT AFRICAIN. Abdou NDOUR ENDA / INFORSE

QUEL POTENTIEL EN MATIÈRE D ÉNERGIES RENOUVELABLES ET D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE SUR LE CONTINENT AFRICAIN. Abdou NDOUR ENDA / INFORSE Renforcer les capacités de plaidoyer de la société civile francophone pour un meilleur accès aux énergies renouvelables et l efficacité énergétique en Afrique QUEL POTENTIEL EN MATIÈRE D ÉNERGIES RENOUVELABLES

Plus en détail

Un contexte général favorable au changement

Un contexte général favorable au changement Un contexte général favorable au changement De par sa situation au cœur de la mégalopole européenne, l Alsace est une région dynamique sur le plan économique. L activité de service y est très représentée,

Plus en détail

Potentiel et opportunités de la filière biogaz. Éric Camirand et Jean-François Samray 22 octobre 2012

Potentiel et opportunités de la filière biogaz. Éric Camirand et Jean-François Samray 22 octobre 2012 Potentiel et opportunités de la filière biogaz Éric Camirand et Jean-François Samray 22 octobre 2012 Plan de la présentation 1- Qu est-ce que le biogaz? 2- Comment est-il produit? 3- Quelles sont les avenues

Plus en détail

Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire des Samares. ColloqueMulti Énergies Avril 2016

Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire des Samares. ColloqueMulti Énergies Avril 2016 Applications avec les accumulateurs thermiques et technologies pour aider à réduire la consommation de combustibles fossiles Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire

Plus en détail

La durabilité dans la filière laitière : des opportunités à saisir

La durabilité dans la filière laitière : des opportunités à saisir La durabilité dans la filière laitière : des opportunités à saisir 16ième Carrefour des Productions Animales 2.03.2011 Renaat Debergh Confédération Belge de l industrie Laitière (CBL) BCZ-CBL 16 Carrefour

Plus en détail

*** Gestion de l équilibre électrique offre-demande au Maroc. * * * Boubker CHATRE

*** Gestion de l équilibre électrique offre-demande au Maroc. * * * Boubker CHATRE Consultation sur l efficacitl efficacité énergétique dans la RégionR du Moyen Orient et de l Afrique l du Nord (MENA) *** Gestion de l équilibre électrique offre-demande 2008-2012 au Maroc * * * Boubker

Plus en détail

15 ème Commission pour le Développement Durable «Side Event» organisé par la France New York, 4 mai 2007

15 ème Commission pour le Développement Durable «Side Event» organisé par la France New York, 4 mai 2007 15 ème Commission pour le Développement Durable «Side Event» organisé par la France New York, 4 mai 2007 Intervention de RTE sur le «ROLE DES GRANDS RESEAUX ELECTRIQUES POUR L AMELIORATION DE L ACCES DES

Plus en détail

Un nouveau cadre réglementaire pour la promotion des énergies renouvelables au Sénégal

Un nouveau cadre réglementaire pour la promotion des énergies renouvelables au Sénégal AGENCE SÉNÉGALAISE D'ELECTRIFICATION RURALE L électricité partout et pour tous, pour un développement rural durable Un nouveau cadre réglementaire pour la promotion des énergies renouvelables au Sénégal

Plus en détail

Stratégie-cadre Nationale REDD + Pilier Energie

Stratégie-cadre Nationale REDD + Pilier Energie Stratégie-cadre Nationale REDD + Pilier Energie Victor KABENGELE, Coordonnateur National Coordination Nationale REDD de la RDC (MECNT/DDD) Kinshasa, 16 Mai 2013 20/05/2013 1 Plan de Présentation I. Contexte

Plus en détail

Energie Durable pour Tous (SE4ALL) Agenda d Actions Mali

Energie Durable pour Tous (SE4ALL) Agenda d Actions Mali Energie Durable pour Tous (SE4ALL) Agenda d Actions Mali Statut: adopté par le Groupe Multisectoriel National du Mali (GMN-Mali) Mr. Ismail Touré, Directeur National de l Energie WWW.ECREEE.ORG Présentation

Plus en détail

Développer une activité économique autour d une source d énergie renouvelable : Les serres de LAPOUYADE

Développer une activité économique autour d une source d énergie renouvelable : Les serres de LAPOUYADE Développer une activité économique autour d une source d énergie renouvelable : Les serres de LAPOUYADE Les paysans de Rougeline : Veolia Propreté : implantations et chiffres-clé C est l histoire de Paysans

Plus en détail

Gestion de la transition vers nos engagements du COP-21

Gestion de la transition vers nos engagements du COP-21 Gestion de la transition vers nos engagements du COP-21 Quelles seront les politiques publiques et les technologies nécessaires? 17 mai 2017 D re Sara Hastings-Simon Directrice régionale associée Mener

Plus en détail

Présentation du 1 juin 2012

Présentation du 1 juin 2012 1 LES LA POLITIQUE D ACHAT RESPONSABLE UN CHANGEMENT STRATÉGIQUE À APPRIVOISER ANNE-SOPHIE DEMERS, CONSEILLÈRE EN DD JEAN LUSSIER, ING. DIRECTEUR DES SERVICES DE L ÉQUIPEMENT Présentation du 1 juin 2012

Plus en détail

Projet TOSA. Un mode de transport avec un système d alimentation optimisé

Projet TOSA. Un mode de transport avec un système d alimentation optimisé Projet TOSA Un mode de transport avec un système d alimentation optimisé Tendances globales: La planète pourrait compter 9 milliards d habitants d ici 2050 selon l Organisation des Nations Unies En 2030,

Plus en détail

CONTRIBUTION DU GENERG

CONTRIBUTION DU GENERG CONTRIBUTION DU GENERG A L ENQUÊTE PUBLIQUE SUR LE PROJET DE SCHEMA D AMENAGEMENT REGIONAL DE GUYANE GENERG - Groupement des Entreprises en Energies Renouvelables et Efficacité Energétique de Guyane. www.generg.fr

Plus en détail

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE > EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE IDENTITE DE L ENTREPRISE Mairie de Brignac 56 430 Brignac SIREN : 156 448 922 Numéro de client : 456-D PERIMETRE Nombre de sites étudiés 2 EDF Direction Commerce Origine

Plus en détail

Les objectifs pour le développement des énergies renouvelables

Les objectifs pour le développement des énergies renouvelables Les objectifs pour le développement des énergies renouvelables Programmations pluriannuelles des investissements de production - PPI «Le développement des énergies renouvelables est au cœur de la transition

Plus en détail

Fiches thématiques. Énergie et développement durable

Fiches thématiques. Énergie et développement durable Fiches thématiques Énergie et développement durable 4.1 Consommation d énergie dans l industrie En 214 en France, la consommation brute d énergie des secteurs de l industrie (hors industrie de l énergie

Plus en détail

«Energie Durable Pour Tous» : Accélérateurs pour l éclairage, les équipements électromenagers et autres appareils

«Energie Durable Pour Tous» : Accélérateurs pour l éclairage, les équipements électromenagers et autres appareils «Energie Durable Pour Tous» : Accélérateurs pour l éclairage, les équipements électromenagers et autres appareils Quelles opportunités pour réaliser un bond technologique vers des produits efficaces? Olola

Plus en détail

Introduction Analyser facilement ses consommations Facture d énergie moyenne d un ménage. Comment réduire ses factures? Limiter les consommations

Introduction Analyser facilement ses consommations Facture d énergie moyenne d un ménage. Comment réduire ses factures? Limiter les consommations Introduction Analyser facilement ses consommations Facture d énergie moyenne d un ménage Comment réduire ses factures? Limiter les consommations Conseils pratiques Introduction Nous sommes en permanence

Plus en détail

Par AGOSTINHO CHICAIA Coordonnateur Régional du Projet Mayombe

Par AGOSTINHO CHICAIA Coordonnateur Régional du Projet Mayombe Par AGOSTINHO CHICAIA Coordonnateur Régional du Projet Mayombe agchicaia@yahoo.com Introduction: Plan de présentation Réserves des biosphères du Bassin du Congo et le marché du carbone Initiative transfrontalière

Plus en détail

L Algérie fixe le cadre juridique de sa transition énergétique

L Algérie fixe le cadre juridique de sa transition énergétique L Algérie fixe le cadre juridique de sa transition énergétique Par GreenUnivers - 7 juin 2017 Chems-eddine Hafiz, associé, LPA-CGR avocats Alors que l Algérie dispose d un potentiel solaire extrêmement

Plus en détail

Projet Parc Éolien d Essaouira

Projet Parc Éolien d Essaouira Projet Parc Éolien d Essaouira Mr Khatami Office National de l électricité Hamamat les 18-20 Mars 2004 SOMMAIRE 1. Une présentation en chiffres de l ONE 2. Le parc éolien d Essaouira 3. La ligne de base

Plus en détail

Formation Eclairage Public

Formation Eclairage Public Formation Eclairage Public 1 Pourquoi maitriser la consommation d énergie EP? Enjeux climatiques 20 18 16 14 12 10 8 6 4 2 0 Emission comparative en t CO2/hab 1981 1983 1985 1987 1989 1991 1993 1995 1997

Plus en détail

L ACCES GENERALISE A L ELECTRICITE, UN PREALABLE AU DEVELOPPEMENT LE SOCLE DE NOTRE STRATEGIE : UN BOUQUET ELECTRIQUE FIABLE ET FLEXIBLE

L ACCES GENERALISE A L ELECTRICITE, UN PREALABLE AU DEVELOPPEMENT LE SOCLE DE NOTRE STRATEGIE : UN BOUQUET ELECTRIQUE FIABLE ET FLEXIBLE L ACCES GENERALISE A L ELECTRICITE, UN PREALABLE AU DEVELOPPEMENT LE SOCLE DE NOTRE STRATEGIE : UN BOUQUET ELECTRIQUE FIABLE ET FLEXIBLE ALI FASSI FIHRI DIRECTEUR GENERAL DE L ONE PLAN DE LA PRESENTATION

Plus en détail

Une large fourchette de consommation

Une large fourchette de consommation partout dans la maison, lumière! Comment se passer de la lumière prodiguée par les lampes 1 électriques? Impossible, bien sûr. Mais cet éclairage a un coût énergétique : entre 400 et 600 kwh/an pour un

Plus en détail

Centre de Secours Principal d EPAGNY

Centre de Secours Principal d EPAGNY Centre de Secours Principal d EPAGNY Présentation du site Année de construction : début du chantier Nov. 1999 Année de livraison : Avril 2002 Nombre de bâtiments : 3 Surface chauffée : 9540 m_ - Volume

Plus en détail

Hôtel de Ville de Valenciennes Acteurs

Hôtel de Ville de Valenciennes Acteurs Le projet part sur la base d une étude lancée par le SIAV sur son territoire qui abouti en juin/juillet 2010 sur la récupération d énergie dans les tuyaux d assainissement Avec pour OBJECTIF de CRÉER des

Plus en détail

Perspectives énergétiques à long terme

Perspectives énergétiques à long terme Perspectives énergétiques à long terme F. Ravelet 2012 Nécessité d'anticiper deux problèmes : L'épuisement des ressources 140 120 Ratio Réserve/Production (ans) 100 80 Pétrole Gaz Charbon Uranium 60 40

Plus en détail

Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente-directrice générale de la Fédération des chambres de commerce du Québec

Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente-directrice générale de la Fédération des chambres de commerce du Québec Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente-directrice générale de la Fédération des chambres de commerce du Québec Conférence NASCO Corridors et portes d entrée en Amérique du Nord Québec L allocution

Plus en détail

Les enjeux de l éclairage public. La Table Ronde Nationale sur l Efficacité Énergétique

Les enjeux de l éclairage public. La Table Ronde Nationale sur l Efficacité Énergétique Les enjeux de l éclairage public La Table Ronde Nationale sur l Efficacité Énergétique Le facteur 4 Synthèse des engagements français en matière de lutte contre le changement climatique : Diviser par quatre

Plus en détail

Atelier n 1 : Penser et conduire la transition écologique dans les territoires - Observatoire de l Energie Réunion

Atelier n 1 : Penser et conduire la transition écologique dans les territoires - Observatoire de l Energie Réunion Atelier n 1 : Penser et conduire la transition écologique dans les territoires - Observatoire de l Energie Réunion Description OER Principales données Enjeux et Perspectives Pierre-Yves EZAVIN Directeur

Plus en détail

Informations générales sur le Crédit ÉcoRénov

Informations générales sur le Crédit ÉcoRénov Description générale Le 7 octobre dernier, le gouvernement du Québec a fait l annonce de sa Politique économique Priorité emplois. Cette politique économique, assortie de près de deux milliards de dollars

Plus en détail

POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES AU SENEGAL APERCU SUR LE PROCESSUS DE MISE EN OEUVRE

POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES AU SENEGAL APERCU SUR LE PROCESSUS DE MISE EN OEUVRE République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi Ministère de l Energie POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DES AU SENEGAL Présentation: Ismaïla LO Directeur des Etudes et de la Planification 1 AU SENEGAL Recadrage

Plus en détail

La transition vers une croissance verte: Défis, opportunités et premiers enseignements tirés

La transition vers une croissance verte: Défis, opportunités et premiers enseignements tirés La transition vers une croissance verte: Défis, opportunités et premiers enseignements tirés Serge N GUESSAN, Ph.D Représentant résident du Groupe de la BAD au Togo Frank Sperling Spécialiste en Chef du

Plus en détail

Les énergies renouvelables : une opportunité pour l agriculture suisse

Les énergies renouvelables : une opportunité pour l agriculture suisse Les énergies renouvelables : une opportunité pour l agriculture suisse Défis actuels dans le domaine énergétique De plus en plus de gens ont besoin de plus en plus d énergie Il est nécessaire de minimiser

Plus en détail

EMBALLAGE ET responsabilité sociétale Des entreprises. comment Démontrer votre engagement?

EMBALLAGE ET responsabilité sociétale Des entreprises. comment Démontrer votre engagement? EMBALLAGE ET responsabilité sociétale Des entreprises comment Démontrer votre engagement? Exemple de l'entreprise SANTALYA* *SANTALYA est une société factice. Une démarche de progrès pour Règle 1 / La

Plus en détail

AGBETI KOMI, INGENIEUR STATISTICIEN ECONOMISTE(ISE) INSTITUT NATIONAL DE LA TATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES ET DEMOGRAPHIQUES (INSEED TOGO)

AGBETI KOMI, INGENIEUR STATISTICIEN ECONOMISTE(ISE) INSTITUT NATIONAL DE LA TATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES ET DEMOGRAPHIQUES (INSEED TOGO) Séminaire sur l Intégration d objective de développement durable (ODD) d énergie, des cibles et des indicateurs dans les programmes statistiques dans une sélection de pays africains AGBETI KOMI, INGENIEUR

Plus en détail

L enjeu des énergies renouvelables au Québec

L enjeu des énergies renouvelables au Québec L enjeu des énergies renouvelables au Québec Conférence prononcée à l Éco-kartier du centre-ville de Chicoutimi par: Pierre Gilbert, vice-président du Groupe de recherches écologiques de La Baie (GREB)

Plus en détail

Maîtrise de l énergie et Eco-construction. Le chauffage au bois L O U V R O I L, 1 6 D É C E M B R E

Maîtrise de l énergie et Eco-construction. Le chauffage au bois L O U V R O I L, 1 6 D É C E M B R E Maîtrise de l énergie et Eco-construction Le chauffage au bois L O U V R O I L, 1 6 D É C E M B R E 2 0 1 0 Etudes et recherches : développement de l imprégnation axiale sur le hêtre Transfert de technologie

Plus en détail

Symposium sur l énergie et le climat

Symposium sur l énergie et le climat Ministère des Travaux Publics, Transports et Communications Symposium sur l énergie et le climat Lima, Pérou 16 juin 2009 Message de Monsieur Jacques GABRIEL Ministre des Travaux Publics, Transports et

Plus en détail

D OSSIER PRESSE. Et c'est reparti! e gagées pour le clim

D OSSIER PRESSE. Et c'est reparti! e gagées pour le clim D OSSIER PRESSE sitive o p ie g r e n é à s le Famil at! gagées pour le clim en 2016 Depuis 2008, ce sont déjà plus de 30 000 familles qui ont réussi à réduire leurs consommations d'énergie et d'eau à

Plus en détail

Réduction de notre empreinte carbone de 30 % d ici 2030

Réduction de notre empreinte carbone de 30 % d ici 2030 Réduction de notre empreinte carbone de 30 % d ici 2030 Nous avons atteint un point critique dans la lutte mondiale contre les changements climatiques Suite à la 21 e Conférence des Parties (COP21), plus

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel. Fonds d affectation spéciale pour les énergies renouvelables

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel. Fonds d affectation spéciale pour les énergies renouvelables - Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 mai 2012 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarantième session Vienne, 20-22 novembre 2012

Plus en détail

Les solutions de valorisation du méthane dans le secteur des déchets

Les solutions de valorisation du méthane dans le secteur des déchets Les solutions de valorisation du méthane dans le secteur des déchets SIDE EVENT COP 21-8 décembre 2015 Monique KALLASSY - VEOLIA Sommaire Chiffres clé Veolia Qu est ce qu une installation de stockage des

Plus en détail

PIERRE BEAUDOIN DIRECTEUR PRINCIPAL, SERVICES TECHNIQUES CAA-QUÉBEC

PIERRE BEAUDOIN DIRECTEUR PRINCIPAL, SERVICES TECHNIQUES CAA-QUÉBEC PIERRE BEAUDOIN DIRECTEUR PRINCIPAL, SERVICES TECHNIQUES CAA-QUÉBEC PRÉSIDENT DE LA TABLE DE CONCERTATION SUR L ENVIRONNEMENT ET LES VÉHICULES ROUTIERS MISSION ET RÔLE «Favoriser, par la concertation des

Plus en détail

Novembre *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction

Novembre *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction Novembre 2015 de *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION Développement Durable Eiffage Construction Préliminaire R é f é r e n c e s Date du Bilan Carbone Logiciel utilisé Période de Référence Adresse de publication

Plus en détail

STRATEGIE DU MINISTERE DE L HABITAT, L L URBANISME ET DE L AMENAGEMENT L DES ENERGIES RENOUVELABLES

STRATEGIE DU MINISTERE DE L HABITAT, L L URBANISME ET DE L AMENAGEMENT L DES ENERGIES RENOUVELABLES Royaume du Maroc Ministère de l Habitat, de l Urbanisme et de l Aménagement de l Espace CONFERENCE SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES AU MAROC : DEFIS ET OPPORTUNITES STRATEGIE DU MINISTERE DE L HABITAT,

Plus en détail

Pour un habitat plus économe et respectueux de l environnement. Consommer mieux, c est simple quand on nous guide!

Pour un habitat plus économe et respectueux de l environnement. Consommer mieux, c est simple quand on nous guide! Pour un habitat plus économe et respectueux de l environnement Consommer mieux, c est simple quand on nous guide! Performance environnementale Comment concilier confort et respect de l environnement? Nouvelles

Plus en détail

Le contexte énergétique européen et français et la place de l éolien en mer

Le contexte énergétique européen et français et la place de l éolien en mer Fiche thématique C Le contexte énergétique européen et français et la place de l éolien en mer La politique européenne de l énergie 1. Source : Agence Internationale de l Énergie. 2. L efficacité énergétique

Plus en détail

Quelle transition vers un paysage énergétique soutenable?

Quelle transition vers un paysage énergétique soutenable? sobriété, efficacité, renouvelables Quelle transition vers un paysage énergétique soutenable? Scénario négawatt 2011 Vincent LEGRAND -Institut négawatt Colloque du 29 novembre 2012 Région PACA: Quel équilibre

Plus en détail

Le financement citoyen au service de la transition énergétique : rénovation de l éclairage public et financement participatif

Le financement citoyen au service de la transition énergétique : rénovation de l éclairage public et financement participatif APPEL À MANIFESTATIONS D INTÉRÊT Le financement citoyen au service de la transition énergétique : rénovation de l éclairage public et financement participatif Pour des projets de rénovation de l éclairage

Plus en détail

Ampoules économiques et adaptation de la grande distribution

Ampoules économiques et adaptation de la grande distribution Page 1 de 5 Ampoules économiques et adaptation de la grande distribution Changement climatique Le changement climatique est une réalité. La publication du rapport du GIEC à Valence vient encore de le confirmer.

Plus en détail

L accès à l énergie en Afrique Le rôle des énergies renouvelables IDEES 4 Mai 2015

L accès à l énergie en Afrique Le rôle des énergies renouvelables IDEES 4 Mai 2015 L accès à l énergie en Afrique Le rôle des énergies renouvelables IDEES 4 Mai 2015 Jean-Pierre Favennec jpfavennec@yahoo.fr 0 L AFRIQUE SUB-SAHARIENNE: 49 PAYS Le Poids Economique des Principaux Acteurs

Plus en détail

CEREEC Forum Régional sur l Initiative Energie Solaire de la CEDEAO (IESC)

CEREEC Forum Régional sur l Initiative Energie Solaire de la CEDEAO (IESC) RÉPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice-Solidarité ------------------------------------ MINISTÈRE DE L ENERGIE ET DE L HYDRAULIQUE CEREEC Forum Régional sur l Initiative Energie Solaire de la CEDEAO (IESC)

Plus en détail

Stratégie énergétique du Congo

Stratégie énergétique du Congo Stratégie énergétique du Congo 2015-2025 Présenté par: TATY Constantin SAMBA Quevin Claize Aymard ZINGA Donald Kevin YELA Jean-Claude OKEMBA Patrick Rodrigue Plan de présentation 1-Contexte 2-Objectifs

Plus en détail