entreprises L avenir du tourisme se prépare maintenant en Massif central P7 LE DOSSIER PROSPECTIVE INNOVATION MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL E-TOURISME

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "entreprises L avenir du tourisme se prépare maintenant en Massif central P7 LE DOSSIER PROSPECTIVE INNOVATION MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL E-TOURISME"

Transcription

1 la voix MAGAZINE N 4 DÉCEMBRE 2012 entreprises LE DOSSIER L avenir du tourisme en Massif central P7 se prépare maintenant PROSPECTIVE INNOVATION MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL E-TOURISME

2 de la relation clients professionnels. Dans le Massif Central comme partout en France, le Crédit Mutuel est la banque N 1 de la relation client auprès des professionnels*. Les chefs d entreprise qui nous font confiance apprécient chaque jour la solidité et le sérieux du Crédit Mutuel, l accompagnement et la disponibilité de leurs conseillers. RENCONTRONS-NOUS! * Selon l étude B2BRAND réalisée par Infraforces. Enquête téléphonique conduite en janvier et février 2012 auprès d un échantillon de professionnels et PME représentatifs des entreprises françaises. Rendez-vous dans l espace Professionnels du site ou contactez l agence la plus proche de vous. Crédit photo : Thinkstock. La banque à qui parler Crédit Mutuel Arkéa - S.A. coopérative de crédit à capital variable et de courtage d assurances. 1, rue Louis Lichou Le Relecq-Kerhuon. Siren RCS Brest - Orias /2012.

3 N 4 décembre Sommaire INDUSTRIE 4 Le label EPV COMMERCE 5 Avec Alerte commerce, agissez contre l insécurité SERVICES 6 La sécurité, une filière où les PME doivent trouver leur place LE DOSSIER 7 TOURISME L avenir du tourisme dans le Massif central se prépare maintenant 8 Les pistes pour se mettre en mode innovation 9 De beaux jours pour le tourisme vert dans le Massif central? 10 Les nouvelles tendances d achats des séjours touristiques 11 Au Pont de Raffiny : une stratégie de développement 12 Volca lodges : l étape auvergnate conseillée par le Sunday Times 13 Auberge de Fondain : environnement et rentabilité font bon ménage 14 Anémotel à Riom : mieux vaut anticiper 15 Grange Fort : un concept innovant en perpétuelle évolution 16 La Toison d Or : Pensez au courtage en crédit 17 Le Pré Bas : bien en vue sur le net 18 Prêts pour l e-tourisme 19 Ils orientent, ils mettent en œuvre 20 FORMATION 21 Edito C est fait la crise est là! Certes et heureusement, elle ne touche pas tous les secteurs d activité. Ainsi, pour être concret, et ayant participé récemment au salon Aéroliance, j ai constaté que globalement l industrie aéronautique se portait bien, voire même très bien. En revanche, nombre de secteurs et, en particulier, un que je connais bien et qui est très emblématique de la dynamique économique d un pays - le bâtiment - ne se portent pas bien du tout! C est dans des périodes comme celle-ci que prend tout son sens notre engagement collectif, et plus particulièrement celui que nous avons accepté de porter à la Chambre de Commerce d Industrie. Un engagement qui nous permet de pouvoir mobiliser l ensemble des moyens humains, techniques et même parfois financiers de cette noble et vieille institution, afin d apporter tout le soutien nécessaire à l activité économique de notre territoire. L or vert La tâche est rude mais, malgré le climat ambiant, je reste convaincu que nous, chefs d entreprise, nous devons délivrer des messages d optimisme, pas d un optimisme béat mais bien d un optimisme réaliste et en tout cas qui encourage le maintien de la consommation et de l investissement. Ainsi, le dossier de ce mois-ci de votre magazine en est une illustration. Consacré à l avenir du tourisme en Massif central, il démontre combien ce secteur, même touché par la crise, dispose d un potentiel réel de développement et de croissance. Alors mobilisons nous pour que notre «or vert» permette au secteur du tourisme de connaître la même embellie que celui de l aéronautique. Mercure : 2 nouveaux programmes Directeur éditorial : Bernard Chanelle - Directeur de publication : Frédéric Coureau - Rédaction : Frédéric Coureau, Michèle Cugnet, Laurence Magnol, Maryse Nugier - Crédits photos : Serge Bullo, Le Studio Photo, Office de Tourisme du Sancy, Icono Flash, Macéo - Réalisation et impression : Imprimerie des Dômes Le papier utilisé pour cette brochure est issu de forêts certifiées PEFC et gérées durablement. ISSN : Isidore Fartaria Président de la Chambre de Commerce et d Industrie du Puy-de-Dôme LES DÔMES IMPRIMERIE IMPRIMERIES

4 4 Industrie La Voix des Entreprises Label «Entreprise du Patrimoine Vivant» (EPV) Valoriser des entreprises aux savoir-faire d excellence Le label EPV est une marque de reconnaissance du Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie, mise en place pour distinguer des entreprises françaises aux savoir-faire industriels et artisanaux d excellence. Son objectif : pérenniser et favoriser la croissance de ces entreprises grâce à un dispositif spécifique. Crée par la loi en faveur des PME du 2 août 2005, le label peut être attribué à toute entreprise qui détient un patrimoine économique, composé en particulier d un savoir-faire rare, renommé ou ancestral, reposant sur la maîtrise de techniques traditionnelles ou de haute technicité et circonscrit à un territoire. Plus de entreprises sont d ores et déjà labellisées, soit emplois pour un chiffre d affaires dépassant 9,2 Mds. 74 % d entre elles sont présentes à l export. Depuis septembre 2011, le label est ouvert aux métiers de l agro-alimentaire. Quels avantages pour les entreprises? Outre la reconnaissance de leurs savoir-faire à l échelle nationale et internationale, les Entreprises du Patrimoine Vivant bénéficient de multiples avantages. Un programme d actions de communication pour accroître la notoriété du dispositif afin de déployer la visibilité des entreprises labellisées et de leurs produits sur le marché mondial (présence active sur le web : site Internet, présence sur les réseaux sociaux, visibilité dans les médias : radios, presse écrite nationale et internationale, des publications, des événements phares ) Un accompagnement à l international en liaison avec Ubifrance est proposé ainsi qu une présence collective sur divers salons emblématiques. Actes volontaires, les labellisations procurent aux entreprises un avantage concurrentiel. Réels outils de compétitivité, les labels instaurent la confiance dans les relations clients. Pour un client, donneur d ordres ou consommateur, choisir une entreprise labellisée c est choisir une entreprise de qualité qui met tout en œuvre dans son organisation pour être plus performante et satisfaire au mieux sa clientèle. Enfin, les Entreprises du Patrimoine Vivant bénéficient de dispositions fiscales avantageuses : - une majoration du crédit d impôt apprentissage pour faciliter la transmission des savoir-faire (2 200 au lieu de ) ; - un crédit d impôt de 15 % des dépenses de création de nouveaux produits pour encourager l innovation. TÉMOIGNAGE Frédérique VALLAS Coutellerie Au Sabot Quelles étaient vos motivations pour demander le label EPV et qu en retirez-vous? Notre première motivation pour obtenir le label EPV était l image sur le marché. Aujourd hui le logo «EPV» figure sur notre catalogue et sur notre papier à en-tête. Mais c est avant tout lors de nos échanges directs avec nos clients et nos prospects que le label «EPV» nous permet de mettre en valeur notre savoir-faire et la qualité de nos produits fabriqués en France. Nos interlocuteurs sont sensibles à cette distinction. Même s il est difficile de chiffrer un impact celui-ci est résolument positif dans nos relations commerciales. Par ailleurs nous avons pu bénéficier d un crédit d impôt pour le dépôt de nos marques, la défense de nos créations (modèles) et le travail réalisé en interne pour la création de nouveaux produits. Comment obtenir ce label? Sont éligibles toutes les entreprises exerçant une activité de production, de transformation, de réparation ou de restauration inscrites au RCS ou au RM sous réserve qu elles réunissent plusieurs conditions : - posséder un patrimoine économique spécifique matériel (outillage, ateliers ) ou immatériel (brevets ), un réseau de clientèle spécifique ; - détenir un savoir-faire rare reposant sur la maîtrise de techniques traditionnelles ou de haute technicité ; - bénéficier d une notoriété et justifier de l ancienneté de l implantation géographique (installation depuis plus de 50 ans, assurer une production dans son bassin, disposer d un nom ou d une marque notoire). Labellisation, mode d emploi Adressez un dossier de candidature, disponible sur Internet (www. patrimoine-vivant.com), à l Institut supérieur des métiers (Secrétariat de la Commission Nationale des Entreprises du Patrimoine Vivant - 28/30, rue des Peupliers Paris), qui instruit la demande avec les chambres consulaires, les services de l État et le cas échéant l Institut national des métiers d art. Après instruction, chaque dossier est soumis à une commission nationale de labellisation. S appuyant sur les recommandations de cette commission, le Ministre de l Artisanat, du Commerce et du Tourisme et le Ministre délégué auprès du redressement productif chargé des PME, de l Innovation et de l Économie Numérique, attribuent (ou non) le label à l entreprise, pour une période de cinq ans renouvelable. N hésitez pas à contacter le Service Industrie de la CCI pour vous aider à monter votre dossier de candidature Entreprises du Puy-de-Dôme labellisées Alain Montpied Charronage Fabrication de roues en bois Saint-Ours Christian de Nardi Coutelier Coutellerie - Peschadoires Therias et l Économe Coutellerie - Thiers Fabrique de cannes Fayet Sarl Fabrication de cannes - Orléat Sarl Nouvelle des Abat-jour du Moulin - Fabrication d abat-jour et de luminaires - Perrier Dubost Colas Pradel SAS Fabrication de couverts de table et couteaux de cuisine - Viscomtat Cabiria - Bronzier d art Charbonnières-les-Vieilles Arts et Bâtiment - Peintures et décors peints - Issoire Coutellerie Au Sabot - Coutellerie La Monnerie-le-Montel Ets Éric Muzard - Transformation de corne, os et bois précieux - Thiers Bost René et Fils - Fabrication d articles en corne Saint-Rémy-sur-Durolle Établissements Dumas Orfèvrerie, dorure, argenture La Monnerie-le-Montel Gauthier Fils - Fabrication de tresses, cordons, lacets, croquets, soutaches - Vertolaye Société Nouvelle Fontenille Pataud Coutellerie - Thiers David Ponson - Création et fabrication de couteaux - Escoutoux Sabatier Ainé & Perrier Sarl Coutellerie - Thiers Pierre Cotte SAS - Maroquinerie de luxe - Lezoux Ma Campagne Création Sarl Gnomoniste - Thiers Louis Geneste SAS - Restauration du patrimoine bâti maçonnerie, taille de pierre - Clermont-Ferrand Delarboulas et Fontenille Mondiere Sarl - Création et fabrication de couteaux et couverts de table Escoutoux Sarl Alain Saint-Joanis Coutellerie - La Monnerie-le-Montel Atelier Perceval - Coutellerie - Thiers Coutellerie Claude Dozorme Fabrication d articles de coutellerie La Monnerie-le-Montel Société d Exploitation Tarrerias Bonjean - Création et fabrication d articles de coutellerie de cuisine Celles-sur-Durolle Fontaines pétrifiantes de Saint-Nectaire Sarl Fabrication de bas-reliefs en pétrification - Saint-Nectaire

5 N 4 décembre 2012 Commerce 5 Alors que les centres commerciaux et les grandes surfaces se sont depuis longtemps dotés de moyens de sécurisation, les commerçants et artisans restent démunis face aux actes de délinquance et d incivilité dont ils sont la proie. Avec «Alerte Commerces», agissez contre l insécurité Pour les aider à se protéger, en partenariat avec les services de la Police Nationale, de la Gendarmerie et de la Préfecture, la CCI du Puy-de-Dôme met en œuvre le dispositif Alerte Commerces. Basé sur la vigilance et la solidarité entre commerçants, le principe est simple : un commerçant, témoin ou victime d un acte de délinquance, appelle le 17. Après vérification, les forces de l ordre, seules habilitées, diffusent l alerte par un SMS collectif, titré Alerte Commerces, sur les téléphones portables des commerçants. Le dispositif prévoit également que les professionnels affichent une vitrophanie sur leur devanture, ce qui peut avoir un effet dissuasif auprès des vandales. C est aussi un moyen de sensibiliser les professionnels aux bonnes pratiques et aux bons réflexes face aux délits. Pour la mise en œuvre d Alerte Commerces, la CCI s appuie sur les associations de commerçants qui assurent la collecte des informations, en particulier les numéros de portables de leurs adhérents, indispensables à l efficacité du dispositif. Elles prennent aussi en charge une partie de son financement, réduisant à une somme modique la participation du commerçant. Commerçants, Alerte Commerces devrait entrer en fonctionnement d ici la fin du premier trimestre 2013 sur tout le département du Puy-de-Dôme. Son efficacité repose sur votre vigilance et votre citoyenneté. N hésitez pas à contacter votre conseiller Commerce pour en savoir plus et communiquer votre numéro de téléphone portable. N avancez pas seul! > Service Commerce Flux de consommation : un outil d aide à la décision Mis en place par les CCI d Auvergne, l observatoire des flux de consommation est une base de données des comportements d achats à partir de laquelle on peut extraire des études affinées selon différents critères : géographique, produit, catégorie socio-professionnelle Grâce à cette mine d informations, commerçant traditionnel, porteur de projet d implantation, grande surface s interrogeant sur une extension, cabinet d études ou collectivité territoriale intéressée par la création d une zone commerciale tous peuvent trouver des réponses les aidant à prendre une décision opportune. Une nouvelle édition paraîtra au cours du premier trimestre 2013 à l issue d une enquête actuellement menée à la demande des CCI d Auvergne, par un cabinet spécialisé, auprès des ménages auvergnats sur leurs comportements d achat. > Service Commerce Mesurer pour progresser Des changements en vue pour l Observatoire de l activité commerciale réalisé par la CCI. Objectif : vous fournir un outil pertinent et fiable d aide à la décision, quel que soit le profil de votre commerce. Connaître son environnement économique, se positionner dans le paysage commercial, étayer une prise de décision c est ce que vous permet l Observatoire de l activité commerciale réalisé par la CCI. Il est élaboré à partir des données - chiffre d affaires et fréquentation - communiquées chaque mois à la CCI par un panel de commerçants volontaires. Ces informations sont ensuite synthétisées par l outil Actiscope Commerce* et vous sont restituées accompagnées d une analyse de vos conseillers. Jusqu à présent focalisé sur Ambert, Clermont, Issoire Riom et Thiers, l Observatoire subit un sérieux lifting. Découvrez sa métamorphose en quatre points : 1. l observatoire sera déployé sur tout le département de façon à ne laisser de côté aucune zone géographique ; 2. il sera désormais accessible via Internet et une application smartphone ; 3. Commerçants, vous rentrerez vous-mêmes vos données à l aide d un code d accès individuel, ce qui vous permettra de consulter l historique et de suivre votre propre évolution ; avec une garantie : la confidentialité de vos données individuelles. 4. vous pourrez interroger cette base de données selon vos propres critères avec des résultats immédiats : zone géographique, secteur d activité, taille de l établissement Vous aurez ainsi la possibilité de vous positionner dans votre environnement concurrentiel, encore une fois en toute confidentialité des données individuelles. Mais attention, commerçants, la qualité de cet outil dépend avant tout de votre mobilisation : plus vous serez nombreux à adhérer, plus vous serez réguliers dans la saisie de vos informations, plus les résultats seront fiables et pertinents et seront une aide efficace à la décision. N avancez pas seul! > Service Commerce *Actiscope Commerce est un outil spécifique développé par Macéo

6 6 Services La Voix des Entreprises Qu est-ce qu une entreprise de sécurité? Il convient de parler plus précisément des entreprises privées de sécurité et de surveillance humaines. Ce sont des prestataires de services spécialisés dans la prévention et la surveillance, qui emploient des agents pour assurer ces missions. Ces entreprises mettent en œuvre un ensemble de prestations assurant la sécurité des biens et des personnes, conformément aux besoins de leurs clients. Parmi leurs missions, on peut citer : le contrôle et la vérification des flux (humains et matériels), l assurance du bon fonctionnement des équipements techniques, le contrôle des dispositifs de sécurité, la prévention et la dissuasion Ces missions sont assurées par des agents mobiles ou mis à disposition sur site. Les entreprises de sécurité interviennent dans tous les domaines et secteurs d activités : industrie, commerce, grande distribution, tertiaire, événementiel et comptent parmi leurs clients aussi bien des entreprises Le secteur des services regroupe une grande diversité d activités. Afin de les faire mieux connaître, les élus de la commission Services de la CCI ont souhaité lancer une série d articles consacrés à ces différentes filières. Première de la série : la filière des entreprises de sécurité vue par Bruno Oliverio, PDG de RGPS à Thiers. La sécurité, une filière où les PME doivent trouver leur place privées que des organismes publics. J ajouterai un nouveau service encore marginal et dans lequel je me suis spécialisé : le conseil et concept. En étroite collaboration avec le client, un état des lieux est dressé pour identifier les risques et besoins. Un cahier des charges est alors établi. Il permet d optimiser et de rationaliser les moyens humains et matériels que le client devra mettre en place. Quelles sont les grandes problématiques de votre profession? Comment y répondre? Notre filière est dominée par de grands groupes qui couvrent tout le territoire national. De ce fait, bon nombre de marchés se traitent au niveau national pour des prestations régionales ou locales. Notre plus grande difficulté est de nous faire connaître et de nous positionner auprès des donneurs d ordres qui, bien souvent, ne connaissent pas l offre locale. Il faudrait donc se regrouper pour parvenir à une taille susceptible de satisfaire aux critères des donneurs d ordres, notamment le taux de dépendance*. L appel est lancé pour avancer dans la constitution d un groupement qui nous permettrait d apporter une réponse collective aux appels d offres et favoriserait notre présence sur le marché de proximité alors que nous sommes actuellement contraints d aller démarcher à l extérieur de l Auvergne. Précisons que notre profession est aujourd hui très réglementée. Une qualification est obligatoire pour obtenir une autorisation auprès du CNAPS (Conseil National des Activités Privées de Sécurité) et pour pouvoir diriger une entreprise de sécurité. Dans le même temps, les agents de sécurité que nous employons doivent aussi être déclarés auprès du CNAPS, justifier de leur aptitude, de leur qualification professionnelle et de leur probité. Si ces critères rendent les recrutements plus difficiles, ils assurent cependant une plus grande professionnalisation de notre secteur. À mes yeux, il devient indispensable de mettre en place des formations de qualité spécifiques au métier de la sécurité. Un métier appelé à évoluer rapidement vers d autres missions. La crise ne nous a pas épargnés. Ses effets se font ressentir essentiellement au niveau du volume d activité. Il n est pas rare, en effet, qu un client nous demande de réduire le nombre d heures de présence, voire nous remplace par son propre personnel. Nous perdons donc beaucoup en visibilité. Pour terminer sur une note optimiste, je dirais que, côté marchés publics, des perspectives nouvelles peuvent s ouvrir. En conclusion : regroupement et formation sont pour moi les deux priorités que doivent se fixer les PME de cette filière pour assurer leur pérennité et gagner des parts de marché. L appel est lancé. *Taux de dépendance : pourcentage du chiffre d affaires réalisé avec un seul client. Action «marchés publics PME» 2013 Vous souhaitez engager votre entreprise dans une démarche de conquête de marchés publics? Vous souhaitez optimiser votre performance dans le traitement des marchés publics? Dans le cadre du réseau «Performance Auvergne», votre conseiller CCI vous propose un accompagnement opérationnel en 3 étapes : 1) votre conseiller CCI fait le point sur votre situation actuelle et l opportunité de développer votre action commerciale au travers des marchés publics ; 2) nous proposons à vos collaborateurs concernés une formation opérationnelle sur les éléments indispensables à connaître avant de répondre à un marché public : les procédures, les types de marchés et clients, mais aussi l approche commerciale, stratégique et l organisation nécessaire ; 3) un accompagnement individuel de 2 journées par un consultant spécialisé vous est proposé : - soit pour vous aider à répondre à un marché public préalablement identifié - soit pour vous aider à définir une stratégie d approche des marchés publics et un premier plan d actions. Grâce à l appui de la DIRECCTE et du Conseil Régional d Auvergne, le coût total de l opération par entreprise sera de 660 euros HT. (réservé aux TPE et PME de l industrie et des services aux entreprises sous réserve de validation de votre dossier.) Attention : programme limité à 20 entreprises. > Cécile BULON La CCI est présente à la Commission départementale des systèmes de vidéoprotection oute installation d un système de vidéoprotection dans des Tlieux ou établissements ouverts au public est soumise à une autorisation préfectorale qui est accordée après avis de la commission départementale de vidéoprotection. Pour le Puy-de-Dôme, cette commission est composée de : Président : Philippe Valleix (titulaire), vice-président du tribunal de grande instance - Bruno Méral, vice-président au tribunal de grande instance de Clermont (suppléant) Membres désignés : par l association des maires du Puy-de-Dôme : Louis Giscard d Estaing, maire de Chamalières (titulaire) - Nadine Chabrier, maire de Puy-Guillaume (suppléante) par la CCI Puy-de-Dôme : Frédéric Ranchon (titulaire) - Bernard Chanelle (suppléant) en qualité de personnes qualifiées : Pierre Duprat (titulaire) - Christian Amadon (suppléant). La commission départementale de vidéoprotection du Puy-de-Dôme étudie une soixantaine de dossiers tous les mois.

7 N 4 décembre 2012 Tourisme 7 ription ENFRANCE scriptions / Infos / Actus sur : w.greenfrance.org Inscription obligatoire avant le 15 septembre gratuite permettant l accès : mini-conférences conférences «prospective» alon PRO fournisseurs rencontres des métiers / formations ation aux frais de repas et à la soirée. contacts urs : ROIX / Sabrina MENIER - tel: lphine CHABERT- tel : org Salon PRO Conférences Workshop Forum Métiers Formations Au Pont de Raffiny : une stratégie de développement L avenir du tourisme dans le Massif central De beaux jours pour le tourisme vert dans le Massif central? DOSSIER Volca lodges : l étape auvergnate conseillée par le Sunday Times Les pistes pour se mettre en mode innovation Les nouvelles tendances d achats des séjours touristiques 11 Préparons l avenir du tourisme Anémotel à Riom : mieux vaut anticiper 15 Auberge de Fondain : environnement et rentabilité font bon ménage Problème de financement? Pensez au courtage en crédit 14 Le Pré Bas : bien en vue sur le net Grange Fort : un concept innovant en perpétuelle évolution 16

8 8 Tourisme La Voix des Entreprises MASSIF CENTRAL L avenir du tourisme se prépare maintenant «Le Massif central est probablement le plus grand poumon de nature de l Europe» a admis Christian Mantei, directeur général d Atout France* lors de son passage au salon professionnel du tourisme GreenFrance au cours duquel il a annoncé la tenue en 2014 à Clermont-Ferrand, du workshop d Atout France : un rendez-vous fréquenté par quelque 900 tour opérateurs venus du monde entier. C est dire que la destination et le professionnalisme des acteurs touristiques du Massif central sont reconnus de qualité. Sur ce vaste territoire au riche passé touristique des stations thermales attirant la clientèle internationale à la naissance des Logis de France, des stations de ski en passant par l essor du tourisme social les partenaires sont mobilisés pour aller encore plus loin! Qu il s agisse de renforcer le professionnalisme avec l appui des services de conseil des CCI ou de susciter l innovation à travers le groupe de réflexion lancé par la CCI Puy-de- Dôme et les CCI d Auvergne, de stimuler la montée en gamme des hébergements avec notamment la démarche Nattitude portée par le Comité Régional de Développement Touristique, de sensibiliser au e-tourisme avec les formations délivrées par le réseau Cybermassif ou de faire émerger une marque territoriale attractive telle qu «Auvergne, Nouveau monde». En point d orgue, la tenue de Green- France - les journées pro du tourisme orchestrées fin septembre par Macéo, le CRDT Auvergne et l ensemble des partenaires du Massif central (CRT,CCI, réseaux ) - a permis aux professionnels de s informer sur l éventail des solutions pratiques à mettre en œuvre pour accroître leur performance et renforcer leur démarche environnementale. La Voix des entreprises a rencontré quelques uns de ceux qui appliquent déjà ces recettes sur le terrain. C est aussi sur eux que repose l avenir du tourisme de demain! * Agence de développement touristique de la France Jean-Claude JOURDAN Président de la Commission Tourisme «Le tourisme est devenu une industrie à part entière qui vend un produit, et pas seulement un hébergement. Les acteurs de ce secteur doivent donc avoir une démarche marketing, ils doivent innover tant au niveau de la conception du produit que de sa commercialisation et sa promotion.»

9 N 4 décembre 2012 Tourisme 9 Innover dans le tourisme, même pas peur!... Quoique!... Les professionnels du tourisme du Massif central conviés à écouter Jean Mochon*, l invité vedette des rencontres GreenFrance, ont compris que le touriste d aujourd hui est un consommateur complexe, souvent partagé entre deux attitudes paradoxales. Un comportement qui ne facilite pas vraiment la tâche des acteurs soucieux d anticiper les demandes et d innover pour dégager de la valeur ajoutée et acquérir un avantage concurrentiel. Cela dit, «innover, c est oser», voici donc quelques repères à ne pas perdre de vue quand on veut aller de l avant! Les pistes pour se mettre en «mode innovation» Attention aux idées reçues! La technologie n est pas déterminante. Seules 20 % des innovations sont de source technique et 80 % de nature sociale, organisationnelle, commerciale, marketing ou financière. Le nouveau comportement paradoxal du client et du citoyen Il oscille entre attitude citoyenne et habitudes de surconsommation. Une dimension éthique de la consommation qui doit profiter aux offres locales à condition d être compétitives. Innover en associant le client à l élaboration de l offre. Il mixe low-cost et luxe (l hôtel 5 étoiles et le voyage le moins cher possible). Il recherche l éloignement et la proximité (d où le succès des greeters qui offrent la possibilité d être reçu par des inconnus comme si c était des proches). Innover en rapprochant professionnel et non professionnel. Vers un nouveau modèle de service combinant gratuit et payant. Internet, mobile, GPS offrent des nouvelles possibilités Amélioration du service rendu (localisation d un site de proximité, visite virtuelle avant la visite réelle, réservation en ligne ) Mise en concurrence immédiate et permanente (Tripadvisor, Booking, Expédia, Hôtel.com ) Accès à des clientèles de niche (géocaching, Greeters ) Possibilité de jouer l événement, l instantané dans l offre (flash mob) Un commandement incontournable : le tourisme est un mariage à trois qui associe le client/citoyen, l entreprise et le territoire. Toute démarche innovante doit associer ces trois éléments Le lien entre territoire et entreprise n a jamais été aussi étroit! Des tendances innovantes déjà bien intégrées Eco-conception - contemporain, hébergement insolite - santé/bienêtre - événement - très haut de gamme Attention à la banalisation de l offre si la stratégie de développement est pauvre en innovations. Vers des voies d innovation repérées Détournement d usage - Loisirs/ tourisme de proximité - Ancrage territorial (Vitam, centre de loisirs ouvert par Migros aux portes de Genève) - Tendance allergie/ toxico (20 % de la population étant allergique à quelque chose, c est une clé d entrée pour choisir un restaurant/une destination) - Gestion de la/des proximités (après le city break, le tourisme métropolitain?) - Croisement des publics (tourisme social et tourisme pour tous) - Coconception avec les fournisseurs, avec le territoire, avec les clients, avec les partenaires *directeur de La Belle Idée, société de conseil en management spécialisée dans l innovation. VITE, source d inspiration pour un tourisme auvergnat novateur Domaine très concurrentiel, le secteur du tourisme nécessite d être à l affût des courants, de faire de la veille. C est l objet du nouveau site VITE comme Veille Innovation Tourisme Économie mis en ligne par le CRDT Auvergne pour : anticiper les évolutions de l activité et des attentes de la clientèle s inspirer, être novateur et en avance sur les autres destinations CONCILIER LES PARADOXES DE L USAGE : UN GISEMENT D INNOVATION Le temps : gain et perte Le soi : intime et public Les autres : séparé et ensemble L espace : réel et virtuel Le territoire : local et global L action : mono-activité et multi-activité L organisation : anticipée et dernière minute Le savoir : déductif et inductif Le pouvoir : esclave et compagnon Le marché : payant et gratuit La personnalisation : particulier et général professionnaliser les différents acteurs du tourisme À partir de 30 sources d informations, moissonnées quotidiennement, retrouvez des informations-clés réparties dans une quinzaine de thématiques : e-tourisme, activités de pleine nature, bien-être/thermalisme, éco-tourisme, marketing

10 10 Tourisme La Voix des Entreprises De beaux jours pour le tourisme vert dans le Massif central? Plongeons dans les années 2050 et observons comment le tourisme vert peut tirer son épingle du jeu, compte tenu des grandes évolutions structurelles : c est la réflexion prospective proposée par Luc Mazuel 1 et Hugues Beesau 2 aux acteurs du tourisme du Massif central réunis à GreenFrance afin de les préparer à agir pour un futur voulu et non subi. Pronostic : avec des pratiques plus vertueuses et une créativité plus forte, la campagne et la moyenne montagne ne se contenteront pas des seconds rôles! Bonne nouvelle : ces dix dernières années, la part du tourisme rural et de moyenne montagne dans la fréquentation touristique est passée de 28 % à 32 %. Mais, y a-t-il encore des marges de progression compte tenu des grandes évolutions structurelles en cours et de la meilleure façon de les appréhender? Le changement climatique : vers une hausse de la température L attrait pour le Massif central, château d eau de la France, reste intact voire se renforce autour de ses lacs, son thermalisme, ses eaux de source Revers de la médaille : quid des trésors menacés comme la Forêt de Tronçais, les stations de ski (orientation vers la découverte de la nature)? Raréfaction des ressources fossiles/ renchérissement des mobilités Avec des dépenses énergétiques supérieures (routes sinueuses, distances plus longues ) à d autres régions, le Massif central doit favoriser : les transports ferroviaires, l itinérance douce (plan vélos y compris vélos électriques) mais aussi les nouvelles énergies (biomasse, géothermie, solaire) avec des répercussions favorables en terme d image. Démographie : entre boom de la population mondiale et vieillissement de la clientèle de proximité Traditionnelle terre d accueil, le Massif central doit retravailler cette spécificité pour être capable d accueillir aussi bien les touristes chinois (déjà bien présents dans le val de Loire) la truffade à la baguette reste à inventer! que les populations vieillissantes via des sites de loisirs adaptés. Géopolitique et société : gérer les déséquilibres et les nouvelles concurrences Le contexte international troublé favorise les destinations stables, authentiques avec des populations plus tranquilles. Le Massif central, terre refuge, a des atouts : proximité, sécurité. La crise, les crises économiques : vers un creusement des disparités Deux vitesses pour le Massif central : tourisme de niche écocertifié, boboïsé, haut de gamme et tourisme de masse dans la tradition de l accueil social. Culture, tendances sociétales : vers une explosion de la diversité des vacances et leur remise en question Vacances récréatives vacances-repos temps pour la famille : le Massif central est, aussi bien pour les Clermontois, les Montpelliérains, les Stéphanois que les Lyonnais, un lieu favorable aux loisirs à la journée et aux week-ends. Des potentiels de clientèle sont disponibles pour une destination Massif central mariant harmonieusement tradition et modernité pour offrir une expérience basée sur un temps de rencontre, un moment d art de vivre, une découverte des produits du terroir, une initiation à un savoir-faire local. 1. Maître de conférence VetAgroSup. 2. Directeur Mission d ingénierie Touristique Rhône-Alpes. 10 points indispensables pour préparer le tourisme de demain ou bonifier le tourisme d aujourd hui Nouveaux entrepreneurs du tourisme Transversalité sectorielle Professionnalisation/qualification/ mise en réseau Ingénierie et accompagnement Formation Développement endogène des atouts Circuits courts et production locale Nouvelles pratiques de gestion Population résidente et entreprises Vigilance : égalité des chances dans l accessibilité En conclusion : soyez pro-actif!

11 N 4 décembre 2012 Tourisme 11 Les nouvelles tendances d achats des séjours touristiques Les ventes se partagent entre le littoral, la campagne et l urbain Explosion du e-tourisme et émergence du m-tourisme 73 % des Français réservent leur voyage en ligne (+ 9 % au 1 er tri- 2012) Montée en puissance NCEmestre des agences de voyages en ligne (Expédia, Opodo) en liaison avec les attentes : comparer les prestations, / Infos / Actus sur : réserver en ligne, acheter sans intermédiaire 20 % des Français ont enfrance.org consulté des réseaux sociaux pour préparer leur voyage Arrivée des ion obligatoire tablettes tactiles et autres smart 15 septembre phones qui génèrent un besoin d informations en temps réel d où permettant la nécessité l accès : d une mise à jour per- des données en ligne encesmanente s «prospective» urnisseurs Les attentes du client, des métiers cet «/ formations électron libre» Besoin de réassurance dans un rais de contexte repas et à de la soirée. crise (peut se combler par le biais de garantie), Besoin de proximité (retour aux sources, relations personnelles), Rapprochement sphères professionnelle et privée, Maîtrise des dépenses (arbitrage sur les prix, goût pour les achats malins et les bonnes affaires), Intérêt pour des produits très ciblés : vacances avec animaux, accueil familles recomposées, séjour contacts cocooning, écolo-tourisme, a MENIER tourisme - tel: santé, RT- tel : Retour à l authentique, au séjour vert et recherche non pas d une destination mais d une valeur. Florence Baux, Directrice de développement de Tripfizz Bilan positif pour GreenFrance, le grand rendez-vous du tourisme nature en Massif central qui s est tenu fin septembre dernier. GreenFrance, booster du tourisme vert Les enquêtes montrent, tant du côté des tour-opérateurs, que des exposants ou bien encore des visiteurs, que c est la satisfaction qui l emporte. Le workshop, qui a mis en contact 69 exposants venus de Salon tout PRO le Massif Conférences central Workshop (hébergeurs, institutionnels, activi- re fois - auprès de Forum se Métiers commercialiser Formations à nouveau ou pour la 1 tour-opérateurs peuvent se rapprocher dès maintenant de leur tés et sites de tourisme) avec 65 tour-opérateurs spécialisés conseiller tourisme référent (voir dans les vacances actives et l équipe CCI Puy-de-Dôme p. 20) séjours bien-être, devrait déboucher sur de nouvelles program- car d autres workshops sont programmés en 2013 et 2014, mations des destinations du notamment Atout France avec Massif central. En tout cas, les ses 900 tour-opérateurs venus TO ont apprécié les découvertes du monde entier. qui leur ont été réservées lors des éductours et la qualité des Enfin, côté visiteurs, 87 % sont contacts avec les professionnels satisfaits. Il faut dire qu entre de la place. La soirée d accueil les mini-conférences axées sur et les animations à Vulcania, des thèmes comme le développement durable, l e-tourisme fortement appréciées, ont également contribué à la satisfac- ou la commercialisation et les tion générale. Les exposants, quant à eux, se déclarent satisfaits quasi à l unanimité (92 %) de l efficacité de ce workshop et 79 % d entre eux sont prêts à renouveler l opération. D ailleurs les professionnels qui souhaitent plénières sur l innovation et la prospective, les acteurs du tourisme peuvent porter un regard nouveau sur leur activité et innover même pas peur! GreenFrance en chiffres participants dont 400 étudiants 27 conférences dont 2 plénières prospectives Workshop : 69 exposants, 65 TO, 17 marchés, 920 RDV Salon pro : 4 espaces, 60 exposants Forum métiers : 19 exposants CONTACTS

12 12 Tourisme La Voix des Entreprises Jacqueline et Alain Beaudoux Au Pont de Raffiny Une stratégie de développement Alain et Jacqueline Beaudoux ont créé leur hôtel restaurant Au Pont de Raffiny, en 1990 au cœur du Parc naturel régional du Livradois-Forez. Autant dire que la composante environnementale a toujours fait partie intégrante de leur stratégie de développement. L accompagnement de la CCI leur permet de formaliser leur action et d avoir une vision globale de la démarche environnementale. Implanté à Saint-Romain, cet établissement, adhérent du réseau Logis, dispose de onze chambres et d un restaurant d une capacité de 120 couverts. «De par notre situation géographique au cœur du Parc naturel régional du Livradois-Forez, la dimension environnementale est un aspect incontournable dans l exercice de notre activité. Il s agit avant tout d un état d esprit que nous essayons au maximum de concilier avec nos objectifs économiques et sociaux» explique Jacqueline Beaudoux. Les atouts naturels de cette localisation sont d ailleurs un moyen de valoriser l offre commerciale des hôteliers qui n hésitent pas à s appuyer sur des partenaires comme Thierry Millot, guide de pêche ou encore Auvergne Tourisme. Cette approche environnementale se retrouve également au niveau des équipements. «Par exemple du fait de la forte activité estivale, nos besoins en énergie sont accrus pendant cette période. C est pourquoi, en 2005 lors des travaux de modernisation - qui incluaient l aménagement d un espace détente avec sauna, hammam, jacuzzi et piscine d été - il nous avait semblé intéressant de réfléchir à l utilisation de l énergie solaire pour la production d eau chaude. Cela nous a conduits à étudier la possibilité d installer des panneaux solaires, couplés avec le système déjà existant. Le projet est apparu très pertinent d autant que notre vallée, située à 900 m d altitude, bénéficie d un ensoleillement exceptionnel, même pendant les saisons d automne et d hiver.» Leur projet a été primé en 2005 pour la catégorie «services» au concours éco trophée du Parc Livradois Forez. «Notre motivation était bien sûr d ordre économique pour minimiser les coûts du poste énergie ; mais aussi d ordre écologique par l utilisation de la source d énergie renouvelable et propre qu est le soleil!». Une nouvelle tranche de travaux de modernisation pour la mise aux normes des circulations va être lancée en «Grâce à Thierry Pagès notre conseiller à la CCI nous avons pu bénéficier de différents diagnostics et du dispositif «formation et accompagnement au développement durable dans une entreprise touristique» en Ceci nous a permis de nous positionner par rapport à nos objectifs tout en ayant une vision plus globale du développement durable» reconnaît Jacqueline Beaudoux qui note quelques préconisations à finaliser : «la mise en place des différents systèmes d économie d eau et d énergie au niveau de l hôtel, une communication, avec l aide du Parc, afin de sensibiliser notre clientèle». Signataires de la charte européenne du tourisme durable dans les espaces protégés, les hôteliers ont bien compris qu une démarche environnementale peut être un argument commercial. En témoigne la nouvelle version, en construction, de leur site Internet. Prédiagnostic environnement Objectifs Le prédiagnostic a comme objectif de fournir à l exploitant des informations pragmatiques sur la situation de son établissement vis-àvis de la réglementation environnementale. Il vise également à apprécier le niveau de performance environnementale de l entreprise touristique et à proposer des bonnes pratiques que le dirigeant pourra mettre en place en fonction de ses priorités et enjeux dans les domaines de l eau, l énergie, les déchets, le paysage, le management environnemental, les achats, etc. Ce rapport se présente en deux parties : 1. La synthèse de l état des lieux Etat des lieux et proposition d amélioration par aspect environnemental, de manière synthétique : - situation actuelle/recommandations et améliorations - bonnes pratiques actuelles/bonnes pratiques proposées - réglementation - conclusion 2. Le détail des recommandations par aspect environnemental et des contacts pour aller plus loin. N avancez pas seul! > Bénédicte Tarnaud-Friot

13 N 4 décembre 2012 Tourisme 13 Cécile et Lionel Tixier Volca lodges L étape auvergnate conseillée par le Sunday Times Succès immédiat pour Cécile et Lionel Tixier qui ont ouvert début mai leur Volca lodges à St-Pierre-le-Chastel. Cet hôtel écolodge construit autour d un village réhabilité, dont l ancienne étable abrite le restaurant, a visé dans le mille! Tout a commencé pour ce couple d Auvergnats par un coup de foudre pour un coin de paradis à Tournebise (sur la commune de St-Pierrele-Chastel) idéalement situé à 5 minutes de la sortie de l autoroute, 10 minutes de Vulcania et 20 minutes du puy de Dôme. Trois années d études, de brainstorming et de benchmark après, Volca lodges a pris corps, accompagné dans sa maturation principalement par Marc Torre (conseiller tourisme de la CCI Puy-de-Dôme) et Michèle Pourcher (Conseil régional d Auvergne). «Axés au départ sur des chambres d hôtes traditionnelles, nous avons abandonné cette option onéreuse et insuffisamment respectueuse du bâti et opté pour l externalisation des chambres dans des lodges éco-construits exploités avec un statut de parc résidentiel de loisirs sous régime hôtelier» explique Lionel Tixier. Le concept, basé à la fois sur le respect de la nature (éco-construction, performance énergétique), l intégration dans le site (lodges harmonieusement répartis dans un ancien verger et sur la pente d un vallon, toits végétalisés), le bienêtre (jacuzzi en option) et l authenticité des vieilles pierres (y compris les vieux murs en pierres sèches réhabilités autour de la propriété), est en accord avec les attentes de la clientèle actuelle. D entrée, Volca lodges a rencontré le succès : après un pont du 1 er mai complet, l équipement enregistre un taux d occupation supérieur aux prévisions de Cécile et Lionel, y compris pour les vacances de la Toussaint durant lesquelles le taux de remplissage a atteint 80 %. «Le bouche à oreille moderne qu est Internet a bien fonctionné» se félicite Lionel Tixier qui a soigné son site Internet dont la réalisation a été confiée à un professionnel de la place* : imitant graphiquement un carnet de voyages avec ses croquis colorés - sans oublier pour autant les photos pleine page de la campagne auvergnate et des lodges - il offre la possibilité de réserver en ligne. Une démarche qui est suivie par 100 % de la clientèle! Y compris depuis le site booking. com auquel Volca lodges a adhéré dès l ouverture. «Nous ne le regrettons pas» commente Lionel Tixier qui comptabilise, après 7 mois d activité, plus d une centaine d avis favorables consultables sur le site de ce spécialiste de la vente en ligne de chambres d hôtels. Jusqu au Sunday Times qui a vanté les atouts de cette étape auvergnate! Il est vrai que le tandem maîtrise sa prestation jusque dans les détails : quiétude oblige, les voitures sont stationnées à proximité et c est en voiturette de golf que les bagages sont acheminés ; l approvisionnement du restaurant «Les Tables de Marceline» est fait quasi exclusivement auprès des circuits courts ; bocaux stérilisés prêts à cuisiner proposés à la demande pour les clients qui préfèrent profiter de leur lodge ; petite boutique de produits du terroir à disposition et bientôt un coin artistes ; privatisation du domaine pour les séminaires. Mettant à profit les deux mois de fermeture, Cécile et Lionel restent à l affût des nouveautés : après un éductour en Suisse, ils ont arpenté Equip Hôtel à Paris et le Salon du tourisme de plein air à Montpellier. C est que, outre l aménagement prochain du four à pain et la préparation de l inauguration de leur structure en avril, les Tixier ont encore la volonté de surprendre leurs clients... et de recueillir à nouveau les éloges du Sunday Times! * Scopika L intervention de la CCI Marc Torre, conseiller Tourisme a accompagné l entreprise : Accompagnement pour les études préalables - Étude de faisabilité économique - Étude d expertise architecturale et décoration et aménagements paysagers - Recherche de subventions et montage de dossiers de subventions auprès du Conseil Général et du Conseil Régional - Accompagnement technique dans le suivi des études pour s assurer que le produit répond aux attentes du marché ainsi qu aux respects des critères des financeurs publics (éco conditionnalité, esprit du label Nattitude, hébergement innovant, circuit court, label tourisme et handicap ) Accompagnement pour la recherche et le montage des dossiers de financement publics - Dossier auprès du Conseil Général du Puy-de-Dôme - Dossier auprès du Conseil Régional d Auvergne - Dossier auprès de l Europe sur des Fonds FEADER Accompagnement sur un diagnostic préalable de classement N avancez pas seul! > Marc Torre

14 14 Tourisme La Voix des Entreprises Sophie Demossier Auberge de Fondain Environnement et rentabilité font bon ménage Pour Sophie Demossier, gérante de l Auberge de Fondain à Laqueuille, la démarche environnementale est quasiment une seconde nature qu elle conjugue au quotidien avec rentabilité économique. Dernier exemple en date, l investissement qu elle vient de réaliser pour réduire sa consommation d énergie. Cela fait déjà 14 ans que Sophie Demossier officie à la tête de l Auberge de Fondain à Laqueuille. Dans cette bâtisse de caractère en pleine nature, elle a aménagé six chambres familiales pouvant accueillir 18 personnes et sert à ses clients une cuisine qui privilégie les produits locaux. «J ai adhéré dès le départ au réseau des Auberges de pays - intégré maintenant au sein des Logis. Ce concept respectueux de l environnement et des produits du terroir correspondait parfaitement à ma vision personnelle de mon métier. Produits naturels ou bio, recours à des fournisseurs et prestataires locaux ont toujours été des choix prioritaires». En 2009, elle engage une première tranche de travaux. Accompagnée par Michel Boulais, conseiller tourisme à la CCI, elle fait une demande de subvention qui exige un diagnostic énergétique confié à un cabinet spécialisé. En conclusion de ce diagnostic, le consultant pointe quelques faiblesses, notamment au niveau de l isolation des combles, des tuyaux de chauffage et surtout de la chaudière très consommatrice de propane. «Ce diagnostic a été l élément déclencheur d une deuxième tranche de travaux actuellement sur le point de se terminer. Nous avons fait refaire la toiture en intégrant des panneaux solaires pour la production d eau chaude, leur performance m a vraiment étonnée! En ce qui concerne le chauffage, nous avons opté pour une chaudière à granulés bois qui sont produits à côté de chez nous à Saint- Germain-près-Herment, une façon aussi d aller jusqu au bout de notre démarche environnementale». Ces travaux ont nécessité un investissement de mais le retour est déjà perceptible avec une économie attendue de 30 % sur la facture énergétique annuelle. «Au vu de la consommation réelle enregistrée entre mai et août, je pense que nous irons plus loin» se réjouit Sophie Demossier qui a pu satisfaire sans problème aux critères de labellisation Clef Verte il y a un an. L intervention de la CCI Michel Boulais, conseiller Tourisme a accompagné l entreprise pour deux dossiers : Adhésion au réseau des Logis - réalisation d un pré-audit pour répondre aux critères du groupement Demande de subvention pour la deuxième tranche de travaux - pré-diagnostic Énergie - prescription d un consultant privé pour les études d ingénierie préalables - recherche de financement pour les études - présentation du dossier au Conseil régional pour demande de subvention N avancez pas seul! > Michel Boulais

15 N 4 décembre 2012 Tourisme 15 Marie-Pierrette et Rémi Tuffery Nicolas George (au centre) Anémotel à Riom Mieux vaut anticiper L état des lieux de la fonction Propriétaires depuis 2007 d Anémotel à Riom, Marie-Pierrette et Rémi Tuffery ont donné un nouveau souffle à cet établissement, classé 3* et d une capacité de 66 chambres. Anticipation et labellisation ont motivé leur engagement dans une démarche de développement durable. est avant tout pour la bonne marche «C de notre entreprise que nous intégrons dans notre stratégie des critères de développement durable. Nous avons conscience qu il faut anticiper les évolutions futures, tant des coûts que de la réglementation» explique Rémi Tufféry. Ainsi, lorsque les exploitants ont entrepris les travaux d extension (23 chambres supplémentaires, salles de réunion, espace bien-être...) et de rénovation de l hôtel, ils ont élaboré un cahier des charges incorporant tous les équipements de sécurité et d accessibilité mais aussi de nature à réduire la consommation d eau, d énergie avec notamment l installation d une nouvelle pompe à chaleur, une régulation centralisée du chauffage/climatisation «Autant d éléments qui sont aujourd hui facultatifs et deviendront obligatoires demain» est convaincu Nicolas George, directeur d Anémotel. Et pour officialiser cet engagement, les responsables de l établissement se sont lancés dans une démarche de labellisation Clef Verte. Verdict attendu sous peu. Le management des ressources humaines n échappe pas à cette tendance. «Nous avons tout de suite vu l intérêt de l accompagnement à la démarche de développement durable que nous a proposée la CCI» explique Nicolas George. «Nous avions besoin de nous mettre à jour, c est tombé à pic! Nous avons notamment bénéficié d un pré-diagnostic RH qui nous a permis de faire le point sur nos pratiques. Affichages obligatoires, plannings, entretiens annuels, fiches de poste, plans de formation tout a été passé en revue. Aujourd hui, nous sommes pratiquement à jour. En ce qui concerne la formation, nous avons désigné des tuteurs, le chef cuisinier et le maître d hôtel pour mieux accueillir et suivre les apprentis ; nous avons d ailleurs le titre de Maître Restaurateur, signe de reconnaissance de notre savoir-faire et de notre capacité à le transmettre». Nicolas George n oublie pas la sensibilisation des équipes aux bonnes pratiques qui passe notamment par la formation. «Il faut peut-être aller plus loin ; nous réfléchissons à un intéressement de nos salariés» confie le directeur pour lequel peu d hôteliers indépendants ont une telle politique de management des ressources humaines. Mais pour lui, «un salarié bien dans son job servira bien son client». Et Anémotel peut se targuer d une clientèle fidèle, qu elle soit d affaires avec les grands groupes locaux ou de particuliers. «Le bouche à oreille est notre meilleure publicité». Ressources Humaines Objectifs Les Diagnostics RH / Compétences / Senior sont des outils d évaluation des pratiques Ressources Humaines des TPE/PME. Ils sont la base d une démarche d accompagnement afin d aider les chefs d entreprises à améliorer leur gestion des Ressources Humaines, l efficacité des salariés et les résultats collectifs de l entreprise. Nos conseillers spécialisés en RH évaluent la situation de votre entreprise sur les principales composantes de sa gestion des RH : - l entreprise et son environnement - l organisation du travail - le recrutement - la gestion des compétences - la formation professionnelle - la politique de rémunération - la gestion des relations sociales - la communication en entreprise Le déroulement du diagnostic - entretien avec le chef d entreprise et/ou le DRH pour réaliser l état des lieux des pratiques RH et des difficultés - analyse des données et rédaction de recommandations - remise d un document de synthèse lors d un entretien de bilan avec proposition d un plan d actions à mettre en place - accompagnement du projet et suivi des réalisations N avancez pas seul! Plateforme Réflexe RH > Puy-de-Dôme

16 16 Tourisme La Voix des Entreprises Éric Van Bronkhorst Grange Fort Un concept innovant en perpétuelle évolution Créer un camping autour d un château, c est le pari osé il y a plus de 25 ans par Éric Van Bronkhorst à Grange Fort, à quelques encablures de l A75, près d Issoire. Une stratégie de diversification et des investissements soutenus donnent une belle vitalité à ce concept innovant. Tout a commencé par un coup de foudre! «En 1985, alors que nous étions en route pour l Espagne pour acheter un hôtel, nous avons fait halte à Issoire où nous avons entendu parler d un château à vendre. Après l avoir visité nous n en sommes plus repartis. Nous avons décidé d investir ici pour créer un camping autour du château, un concept inédit dans la région» explique Éric Van Bronkhorst, un Hollandais, devenu Auvergnat de cœur. Et ça marche! Le succès est au rendez-vous et incite l exploitant à étoffer son projet qui conjugue aujourd hui une grande diversité d hébergements spacieusement répartis dans un parc de 25 hectares : chalets, bungalows, tentes sahariennes, emplacements pour camping-cars, caravanes ou tentes, trois appartements à louer et cinq chambres d hôtes dans le château. Parallèlement, Éric Van Bronkhorst n hésite pas à investir dans les équipements de loisir : création d une véritable brasserie/pub dans une ancienne écurie, installation d une piscine extérieure et d une piscine intérieure, aménagement d un parc d enfants si bien qu au fil des années, c est un véritable complexe qui prend forme. Pour que sa clientèle puisse profiter de tous les atouts de l environnement, il propose également des activités en partenariat avec des prestataires extérieurs : randonnées, VTT, canoë/kayak «Nous avons voulu créer un véritable lieu de vie où chacun trouve de quoi s occuper selon ses goûts et ses aspirations, satisfaire ses envies d intimité et de convivialité». La clientèle semble y trouver son bonheur puisque le complexe accueille 500 personnes par jour en pleine saison, pour des séjours de 7 à 10 jours. Si les Hollandais sont les plus nombreux au camping, Allemands et Belges forment également un gros contingent, surtout hors saison. Les chambres d hôtes séduisent plutôt les Français (80 %), mais Chinois, Néo-zélandais ou encore Russes en apprécient aussi le charme En somme une clientèle internationale qui privilégie Internet pour sa réservation et peut s appuyer sur un site de 120 pages, décliné en plusieurs langues, pour préparer son séjour. «Hors coût d acquisition, ce n est pas moins de euros qui ont été investis pour en arriver là et ce n est pas fini! Il faut sans cesse envisager de nouveaux projets pour fidéliser et développer la clientèle, toujours en attente de nouveautés. Sans compter les travaux de restauration et de mises aux normes très importants dans ces bâtiments anciens» ne manque pas de souligner l exploitant, reconnaissant d avoir pu bénéficier de subventions, d une part du Conseil régional et du Conseil général pour les travaux de la piscine et des chalets et, d autre part, de l ADEME pour l installation de panneaux solaires dédiés à la production d eau chaude. Éric Van Bronkhorst sait tout l intérêt économique et commercial d une bonne maîtrise de son impact environnemental. Déjà labellisé Nattitude pour le camping, titulaire L intervention de la CCI Le conseiller Tourisme de la CCI a accompagné Éric Van Bronkhorst principalement dans quatre dossiers : - recherche de financement pour les travaux de la piscine et des chalets ; accompagnement dans le montage des dossiers de demandes de subvention auprès du Conseil Régional et du Conseil Général - aide au montage de dossier de subvention pour l installation des panneaux solaires auprès de l ADEME - réalisation d un prediagnostic de classement pour obtention du nouveau classement - accompagnement aux besoins de formation de l entreprise Il suit l entreprise dans sa démarche de Développement durable. N avancez pas seul! > Thierry Pagès de 3 tentes au guide Michelin, il intègre la prochaine session d accompagnement à une démarche de développement durable organisée par les CCI d Auvergne. De quoi préparer au mieux la concrétisation d un nouvel et ambitieux projet qui mijote déjà dans la tête d Éric Van Bronkhorst. Chut, c est encore top secret!

17 N 4 décembre 2012 Tourisme 17 Nora et Alain Boilon La Toison d Or Besoin de financement? Pensez au courtage en crédit Quand les mauvaises surprises font gonfler les factures d investissement, difficile parfois de trouver un financement pour finaliser son projet avec un surcoût. Le courtage en crédits professionnels peut aider à solutionner le problème. Illustration avec Nora et Alain Boilon, nouveaux exploitants du restaurant La Toison d Or à Saint-Saturnin. Nora et Alain Boilon ont saisi l occasion de se mettre à leur compte en rachetant, en août 2011, le restaurant La Toison d Or à Saint-Saturnin, placé en liquidation judiciaire. «Après avoir validé la viabilité du projet auprès du conseiller tourisme de la CCI, nous avons commencé les travaux de rénovation et de remise aux normes. Nous avions estimé l investissement à euros que nous pouvions financer sur nos fonds propres.». Mais l ouverture du chantier a réservé de mauvaises surprises : «électricité, plomberie tout était à refaire!». Le couple a décidé de tout reprendre pour que l établissement soit entièrement aux normes et accessible. «Nous avons pris le parti de miser sur l investissement de façon à gagner ultérieurement sur les frais de fonctionnement et le gain de temps avec un aménagement et des équipements bien conçus. Moins de temps consacré à l entretien, c est plus de temps au service du client.» Résultat : un surcoût qui triple l investissement de départ. «Le problème, c est que les banques n ont pas voulu suivre! Du coup, le chantier a été stoppé pendant quatre mois. Heureusement, nous avions entendu parler du courtage en crédit professionnel. Nous avons donc contacté Jérôme Pouce, franchisé Credi.Pro sur le Puy-de-Dôme, qui a repris avec nous tout le dossier, l a retravaillé puis a consulté plusieurs établissements bancaires afin de nous proposer la meilleure offre bancaire correspondant à notre projet.» «En un mois, le crédit a été obtenu et débloqué et les travaux ont pu reprendre. Si on avait su, on aurait commencé par là!» Un vrai soulagement pour les exploitants qui envisagent une ouverture en décembre. L établissement, d une capacité d une cinquantaine de couverts, servira une cuisine classique qui privilégiera les produits locaux. Contacts est d ores et déjà pris avec certains fournisseurs. Le restaurateur cible une clientèle ouvrière et de passage et table sur une trentaine de couverts dans un premier temps. N avancez pas seul! > Michel Boulais Le courtage en crédit qu est ce que c est? CrédiPro Cabinet Auvergne Financement, cabinet de courtage en crédit professionnel à destination des artisans, commerçants, professions libérales, TPE, PME, PMI, intervient pour la recherche de financement dans le cadre des créations/reprises d entreprise, fonds de commerce, achat de parts sociales, de murs professionnels ou simplement sur des besoins d investissement pour le développement des entreprises. Son directeur, Jérôme Pouce, explique ce nouveau service proposé aux professionnels qui repose sur un accompagnement personnalisé, avec un service complet qui permet un gain de temps aux créateurs ou exploitants d entreprises : «La recherche d un financement auprès d une banque nécessite la constitution d un dossier solide et bien argumenté. Or bien construire son dossier n est pas à la portée de tous, que ce soit par manque de savoirfaire ou par manque de temps ; le recours à un courtier professionnel peut alors se révéler déterminant. Le courtier assiste le demandeur dans la constitution de son dossier, trouve pour lui la meilleure offre bancaire adaptée au projet et l accompagne jusqu au déblocage du crédit»

18 18 Tourisme La Voix des Entreprises Sylvain Crégut Le Pré Bas COMMUNICATION Le Pré Bas bien en vue sur le Net! Petits et grands installés devant l écran de l ordinateur, les familles préparent leurs vacances : c est à ce moment précis qu il faut les séduire et les amener jusqu à la réservation et au paiement en ligne. Sylvain Crégut, explique sa stratégie Internet. Est-ce utile d afficher son établissement sur Internet quand on gère un camping dans le massif du Sancy? «Indéniablement» répond Sylvain Crégut, gérant du camping Le Pré Bas au lac Chambon, qui comptabilise visiteurs sur son site Internet dont la 3 e version relookée est prévue pour S il est présent sur le net depuis une dizaine d années, y compris à travers un module de réservation en ligne, c est que ce professionnel de l hôtellerie de plein air sait comment sa clientèle fonctionne! «Je cible les familles, c est la raison pour laquelle j en affiche d entrée une sur ma home page. Et les familles, quand elles pensent aux vacances, c est souvent réunies devant l écran de l ordinateur le samedi ou le dimanche à 22 h, avec les enfants qui ont leur mot à dire sur les activités et les animations, d où l absolue nécessité de bien valoriser ces dernières y compris à travers des vidéos! Si on a la chance de les séduire, il faut leur permettre d aller immédiatement au bout de leur démarche, c est-à-dire jusqu à la réservation et le paiement en ligne». Plus de 90 % des clients de Sylvain Crégut consultent son site, téléchargent les documents et ils sont 40 % à aller jusqu au paiement en ligne. Pour ce professionnel, formé dans un IUP de gestion des entreprises et spécialisé dans les NTIC, la création et la gestion d un site Internet ont été aisées dès le départ. Ce qui ne l a pas empêché de suivre plusieurs ateliers proposés par Pratic* et de faire, maintenant, appel à un prestataire extérieur, Nexxpix à Brioude. Tout à fait convaincu de la nécessité d une présentation visuelle la plus aboutie possible, Sylvain Crégut a recours aux images à 360 pour faire visiter son Family Center (espace balnéo de 300 m²), au plan animé pour visualiser les emplacements et à la vidéo, accessible dès la page d accueil, pour découvrir son nouveau Splashpad (aire d une quinzaine de jeux aquatiques tels que geysers, seau renversant, tunnel d eau ). «L essentiel, c est de ne pas tricher et d avoir un contenu qui correspond exactement à sa prestation avec des vues qui représentent ce que le client va trouver une fois sur place». Cela dit, Sylvain Crégut soigne particulièrement sa visibilité sur le net afin d arriver à être identifié au milieu des milliers d offres : le Pré Bas est présent sur plusieurs portails (anciens guides papier) en vue sur les marchés étrangers, en particulier néerlandais et allemand. Bien sûr, le camping apparaît sur les sites de promotion du tourisme auvergnat tels que Sancy.com ou Auvergne-tourisme. «Plus on est présent, mieux on est référencé» commente Sylvain Crégut qui fait également appel à une société spécialisée, Altiref, pour améliorer sa position sur les moteurs et achète aussi des mots clés avant la saison. Dans le même ordre d idée, le Pré Bas dispose encore d une fenêtre sur les réseaux sociaux : Facebook et Twitter. Grâce à Google Analytics, Sylvain Crégut cerne l origine de ses visiteurs et collecte un maximum d informations qualifiées sur sa clientèle via les formulaires à remplir sur son site. Bien sûr, il garde un œil sur les sites d opinion pour connaître les avis émis sur sa prestation. Dans les mois qui viennent, Sylvain Crégut compte améliorer sa version mobile pour être toujours plus près de la clientèle friande d informations de dernière minute via son smartphone. L intervention de la CCI Michel Boulais, conseiller Tourisme a accompagné l entreprise pour plusieurs dossiers : - Adhésion au nouveau classement des campings pour 4*: réalisation d une simulation avant audit officiel et préconisations - Accompagnement des demandes de subvention pour travaux à la Région et au Département - prescription ingénierie et montage dossiers : - Family centre - Splash pad - Salle d animation et restaurant - Démarche de développement durable : - Pré-diagnostic environnemental - Obtention label la Clef Verte - Audit Énergie - Formation tourisme durable - Participation au Workshop Greenfrance N avancez pas seul! > Michel Boulais Pratic : Pôle de Ressources et d Accompagnement dédié aux Technologies de l Information et de la Communication (TIC) qui s adresse aux TPE-TPI, PME-PMI, commerçants, artisans, créateurs et auto-entrepreneurs. Outre un accompagnement individuel, Pratic propose des ateliers thématiques tout au long de l année pour approfondir des points spécifiques (solutions logicielles en ligne, réseaux sociaux et applications mobiles, signature électronique )

19 N 4 décembre 2012 Tourisme 19 Hôteliers-restaurateurs, prestataires d activités culturelles ou sportives, préparez-vous à mieux intégrer les enjeux de l e-tourisme dans vos métiers. Prêts pour l e-tourisme! En 2013, le Comité Régional de Développement Touristique d Auvergne lance un programme de formations dont l organisation est confiée à CCI Formation Auvergne. Consultez le programme et inscrivez-vous sans tarder. Prise en charge du coût de la formation à hauteur de 30 % par le CRDTA. «Gérer sa e-réputation» «Être présent sur l Internet mobile» Deux sessions 12 avril CCI Formation Puy-de-Dôme - La Pardieu 26 novembre CCI Formation Puy-de-Dôme - La Pardieu Objectif : donner les clés et techniques indispensables pour cibler le tourisme en situation de mobilité : le m-tourisme «Améliorer son référencement naturel et payant» Deux sessions 18 mars - CCI Formation Puy-de-Dôme - La Pardieu 14 novembre - CCI Formation Puy-de-Dôme - La Pardieu Objectifs : comprendre les différentes notions et la complexité du référencement aujourd hui ; connaître les fondamentaux pour analyser la fréquentation de son site et réfléchir à sa stratégie pour accroître sa visibilité «Créer et animer ses réseaux sociaux» Trois sessions 21 mars - St-Pourçain-sur-Sioule 29 mars - CCI Formation Puy-de-Dôme - La Pardieu 25 novembre - CCI Formation Puy-de-Dôme - La Pardieu Objectifs : positionner les médias sociaux dans la stratégie de communication de l entreprise ; acquérir les fondamentaux (création de comptes, mesure des ressources nécessaires) «Savoir rédiger sur le web» Une session 30 janvier - CCI Formation Puy-de-Dôme - La Pardieu Objectif : comprendre l importance d une bonne structuration et rédaction du contenu, les règles à respecter et les bonnes pratiques Deux sessions 5 avril - CCI Formation Puy-de-Dôme - La Pardieu 18 novembre - CCI Formation Puy-de-Dôme - La Pardieu Objectif : savoir gérer et promouvoir son image et réagir en cas de dégradation «Les clés d un site Internet performant» Deux sessions 21/22 janvier - CCI Formation Puy-de-Dôme - La Pardieu 14/15 octobre- CCI Formation Puy-de-Dôme - La Pardieu Objectifs : donner une vision globale de ce que doit être un site Internet ; en visualiser les éléments essentiels ; savoir, en fin de formation, vers quelle réalisation s orienter CONTACT CCI Formation Puy-de-Dôme (rubrique Hôtellerie-restauration)

20 20 Tourisme La Voix des Entreprises Ils orientent Ils mettent en œuvre Vos élus à la CCI Puy-de-Dôme Jean-Claude Jourdan Président de la Commission Tourisme 2 Jean Leclerc 3 Philippe Rolland L équipe tourisme Vos conseillers de proximité Pour garder le contact avec l équipe Tourisme de la CCIT et les services qu elle propose Pour consulter et s abonner à la newsletter tourisme Rendez-vous sur cliquez sur la rubrique > hôtellerie-restauration-tourisme Combrailles/Limagne 1 Marc Torre : Clermont-Ferrand 2 Cristel Lutz : Sancy/Issoire 3 Michel Boulais : Livradois/Forez/Issoire sud 4 Thierry Pagès : Dominique Burckel (absente sur la photo) : Accompagnement des entreprises de l hôtellerie-restauration d Auvergne dans une démarche de développement durable Objectif : mettre en œuvre une démarche de tourisme durable dans son entreprise ; intégrer les principes du développement durable dans la gestion énergétique et dans sa politique de management. En savoir plus et inscription Centre de Formation Hôtelière Entreprises concernées : hôtellerie, restauration, hôtellerie de plein air, villages de vacances, hébergement collectif 4 JOURS DE FORMATION COLLECTIVE Les techniques appliquées à la gestion environnementale La mobilisation des équipes et lesprincipes de management, Le développement durable au service du marketing et de la commercialisation Une méthode innovante de résolution créative 3 JOURS ½ D ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL EN ENTREPRISE Ciblage des thématiques à aborder, définition des marges de progrès à atteindre, hiérarchisation des objectifs et préconisation d un plan d action Une prochaine session de cette formation démarre le 11 février Inscrivez-vous sans tarder!

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Service Développement Local et Appui aux Entreprises Industrielles 1 Chambre de Commerce et d Industrie de Moulins-Vichy Service Développement Local et

Plus en détail

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises ENTREPRISES ACHETEUSES Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises Cécile Rioux, Responsable des achats, et Nicolas Pernet, Trésorier du CE d'apicil, ont fait appel à Nathalie

Plus en détail

PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES D ACTIVITES

PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES D ACTIVITES PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES D ACTIVITES Présentation du label Le marché des familles comprend 8 000 000 de familles françaises auxquelles s ajouteraient 20 000 000 de familles étrangères

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

Parcours développement stratégique commercial

Parcours développement stratégique commercial P01 Parcours professionnalisant de formation Parcours développement stratégique commercial Partenaires : Avec le soutien de : P02 Parcours professionnalisant de formation INTERVENANTS Sophie DESCHAMPS

Plus en détail

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Sortez du Lot! Créateur de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Heureusement, un appel d offres n est pas qu une question d offres. Allô

Plus en détail

MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR LA TRANSFORMATION D UN OFFICE DE TOURISME ASSOCIATIF ET LA CREATION D UNE STRUCTURE COMMERCIALE

MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR LA TRANSFORMATION D UN OFFICE DE TOURISME ASSOCIATIF ET LA CREATION D UNE STRUCTURE COMMERCIALE MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR LA TRANSFORMATION D UN OFFICE DE TOURISME ASSOCIATIF ET LA CREATION D UNE STRUCTURE COMMERCIALE Commune de Cauterets Cahier des Charges 1 1 GENERALITES 1.1 Contexte Nichée

Plus en détail

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Atelier ATLANPOLE 9 avril 2013 Florence CROSSAY Conseiller International - Responsable de Pôle Conseil CCI International

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

Conseil opérationnel en transformation des organisations

Conseil opérationnel en transformation des organisations Conseil opérationnel en transformation des organisations STRICTEMENT CONFIDENTIEL Toute reproduction ou utilisation de ces informations sans autorisation préalable de Calliopa est interdite Un cabinet

Plus en détail

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES I. Présentation de l action La Région Guadeloupe a créé en 2007 une Agence régionale de développement économique (ARDE) afin de se doter d un outil performant capable

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

Schéma Local de Développement touristique de Paimpol-Goëlo

Schéma Local de Développement touristique de Paimpol-Goëlo Schéma Local de Développement touristique de Un SLDT, c est quoi? Document cadre dont l objectif est de formaliser des orientations stratégiques et de mettre en œuvre un programme d actions. Concrètement,

Plus en détail

Structure du dossier de candidature. Destinations européennes d Excellence en Wallonie 2015. Tourisme & Gastronomie locale

Structure du dossier de candidature. Destinations européennes d Excellence en Wallonie 2015. Tourisme & Gastronomie locale Structure du dossier de candidature Destinations européennes d Excellence en Wallonie 2015 Tourisme & Gastronomie locale 1. ÉLIGIBILITÉ DANS CE DOSSIER, JE Démontre en quelques lignes au jury que ma destination

Plus en détail

Journée Valaisanne du Tourisme

Journée Valaisanne du Tourisme Journée Valaisanne du Tourisme Défis, Tendances et Innovations en matière d hébergement touristique Martigny - 5 Octobre 2015 Pierre Olivier TOUMIEUX - CEO Groupe LAGRANGE SOMMAIRE 2 1. Le Groupe LAGRANGE

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

MODULE D INFORMATION > CRÉER UN GÎTE OU UNE CHAMBRE D HÔTES EN LOIRE-ATLANTIQUE

MODULE D INFORMATION > CRÉER UN GÎTE OU UNE CHAMBRE D HÔTES EN LOIRE-ATLANTIQUE > CRÉER UN GÎTE OU UNE CHAMBRE D HÔTES EN LOIRE-ATLANTIQUE MODULE D INFORMATION CRÉER UN GÎTE OU UNE CHAMBRE D HÔTES EN LOIRE-ATLANTIQUE OBJECTIFS > Apporter aux participants les informations pratiques

Plus en détail

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement www.evaluation-envol-afnor.org Quelques mots à propos du groupe Afnor Opérateur central du système français de normalisation

Plus en détail

Financer et accompagner les entreprises

Financer et accompagner les entreprises Financer et accompagner les entreprises EN HAUTE-NORMANDIE Créer EN HAUTE-NORMANDIE Innover Fiches pratiques Développer Transmettre Outils communs Édito des Présidents La Région Haute-Normandie et OSEO,

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Exclusive Restaurant se lance en franchise

Exclusive Restaurant se lance en franchise Dossier de Presse / Décembre 2012 Exclusive Restaurant se lance en franchise Parce qu un bon moment peut faire toute la différence. Ex c l usi ve R esta u ran ts - SAS au capital de 44 560 - RCS Par i

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Information Economique

Information Economique Information Economique L ACTIVITE DE L HOTELLERIE en AVEYRON Analyse de données, saisons 211 et 212 L Observatoire mensuel d activité ACTISCOPE TOURISME est un outil qui a pour but de permettre aux différents

Plus en détail

Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte

Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte 2014-2015 Sommaire Sommaire 2 Synthèse 6 Présentation de la profession 8 1. Définition... 8 2. Accès à la profession... 8 a. Conditions d ouverture... 8 b. Demande

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS E-TOURISME

LES RENDEZ-VOUS E-TOURISME LES RENDEZ-VOUS E-TOURISME Conquérir, vendre et fidéliser grâce à Internet 1 ER SEMESTRE 2016 CONFÉRENCES ET ATELIERS 100% PRATIQUES POUR LES ACTEURS TOURISTIQUES DE CORNOUAILLE UNE INITIATIVE & Les entreprises

Plus en détail

La stratégie du CDT face aux nouveaux enjeux du tourisme

La stratégie du CDT face aux nouveaux enjeux du tourisme 1. Projet d entreprise 2. Stratégie de veille économique 3. Stratégie de développement 4. Stratégie Marketing 1. Le projet d entreprise : une «agence de développement» Au bénéfice de la destination Hérault,

Plus en détail

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur?

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur? Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. C est simple, il suffit de remplacer les textes grisés à compléter par votre texte. Votre cahier d acteurs sera mis en forme avant publication

Plus en détail

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Préambule A l horizon 2015, la Région Picardie souhaite dynamiser son offre touristique pour permettre aux acteurs régionaux

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation Catalogue de formation Inter intra Accompagnement des structures touristiques 4 domaines de formation : - Communication - Organisation et Ressources humaines - Développement commercial et stratégique -

Plus en détail

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Contact : Laure Dubois : contact@animateurnumeriquedeterritoire.com Site web : www.animateurnumeriquedeterritoire.com Offices de Tourisme de France Fédération

Plus en détail

Entreprise du Patrimoine Vivant. L excellence des savoir-faire français. Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE

Entreprise du Patrimoine Vivant. L excellence des savoir-faire français. Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE Entreprise du Patrimoine Vivant L excellence des savoir-faire français Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE 2 UNIVERS : Équipements professionnels Un label original Le label «Entreprise du Patrimoine Vivant» (EPV)

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse 1 «Le Perche souhaite accueillir de nouveaux arrivants et met en place une politique volontariste et des actions. La session d accueil s adresse à tous les porteurs de projet souhaitant créer ou reprendre

Plus en détail

Et si vous faisiez le choix de la performance?

Et si vous faisiez le choix de la performance? Et si vous faisiez le choix de la performance? DES VALEURS ET UN CONCEPT UNIQUE À PARTAGER DES OUTILS ET UNE MARQUE AU SERVICE DE VOTRE RENTABILITÉ DES EXPERTS ET UN RÉSEAU POUR ÉCHANGER DES ENGAGEMENTS

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et suivants)

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

Hôtellerie traditionnelle

Hôtellerie traditionnelle Hôtellerie traditionnelle 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 6 1. Définition...6 a. Condition d ouverture d un établissement hôtelier... 6 b. Demande de classement d un établissement

Plus en détail

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING AGENCE LA SEYNE SUR MER 159 chemin de Bremond 83500 La Seyne Sur Mer 06 25 601 602 09 54 39 03 07 www.ringoutsourcing.fr contact@ringoutsourcing.com

Plus en détail

AchatVille. Dossier de presse

AchatVille. Dossier de presse AchatVille Dossier de presse 2010 Contacts presse : Laurence Dussert, 04 76 28 25 18, laurence.dussert@grenoble.cci.fr Laure Hochereau, 04 76 28 28 65, laure.hochereau@grenoble.cci.fr Sommaire Pages Le

Plus en détail

Compte rendu par atelier : forum de la transition

Compte rendu par atelier : forum de la transition Compte rendu par atelier : forum de la transition Chaque restitution est détaillée de façon à respecter la fiche cadre remplie lors de la journée. L intérêt de ce compte rendu est de permettre à tous les

Plus en détail

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION La performance achats Vous & nous pour transformer vos achats Crop and co Créateur de performance achats Depuis 2004, chez

Plus en détail

Les solutions pour entreprendre. Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS. Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR

Les solutions pour entreprendre. Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS. Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR Les solutions pour entreprendre Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR SOMMAIRE 3 INITIER VOTRE PROJET > Démarrer votre projet

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE Contact Presse : Aurélie CARAYON / Amandine VERDASCA 2 DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL SOMMAIRE 1 Aficar simplifie l automobile d entreprise

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Les Entreprises Familiales

Les Entreprises Familiales Les Entreprises Familiales Paris, le 5 Fevrier 2008 Les Entreprises Familiales Centenaires sont en France 1400 (présentes dans presque tous les secteurs) dont 400 dans le secteur des Vins et Spiritueux.

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

RENDRE NOS ENTREPRISES PLUS ATTRACTIVES

RENDRE NOS ENTREPRISES PLUS ATTRACTIVES 1 RENDRE NOS ENTREPRISES PLUS ATTRACTIVES 2 Plan Introduction : Attractivité qu est-ce? Pourquoi être attractif? Peut-on être attractif en France? Comment être attractif : Les leviers? Positionnement :

Plus en détail

2 Md dédiés au financement de l immatériel

2 Md dédiés au financement de l immatériel Conférence de Presse 20 MARS 2014 2 Md dédiés au financement de l immatériel Bpifrance révolutionne le crédit aux PME 01. Qui sommes-nous? 2 200 collaborateurs 6 métiers Garantie Crédit Fonds de fonds

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Plan Stratégique 2015-2019

Plan Stratégique 2015-2019 Plan Stratégique 2015-2019 En 2015, le Schéma local de développement touristique évolue en Plan stratégique touristique pour la période 2015-2017. Ce document vient répondre aux enjeux de la Marque Qualité

Plus en détail

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC Partie 1 : Évaluer le marché (21 points) 1. Établir un diagnostic de ces deux segments de marché. Conclure. (11 points) Diagnostic : 8 points. Marché du bâtiment

Plus en détail

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir contacté Activ Expertise Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir Vous allez comprendre à la lecture des pages suivantes pourquoi le métier formidable de diagnostiqueur immobilier

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION Conseil Général du Loiret Hôtel du Département 15 rue Eugène Vignat BP 2019-45010 Orléans Cedex Cadre réservé à l instruction Date d arrivée au CG : Date AR dossier complet : N dossier et n tiers : FORMULAIRE

Plus en détail

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire 2 Sommaire Présentation de Next Content... 9 Nos activités... 9 NC Etudes... 9 NC Event... 10 NC Factory... 11 NC Formation... 12 NC Conseil... 13 Qui sommes-nous?... 13 L Observatoire des décideurs de

Plus en détail

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé INFORMATIONS : Territoire concerné : Département de la Drôme L ACTION Descriptif Le projet «Cohabitons

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers et de l action touristique locale Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers dans la presse en 2006 Presse nationale : Nevers est très peu citée dans la presse nationale sauf

Plus en détail

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet»

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet» 1 Thématique 2 «Je finance mon projet» 3 2 Thématique 2 «Je finance mon projet» Le réseau Créo Vaucluse c est qui c est quoi? 30 structures spécialistes de l accompagnement des entrepreneurs (création,

Plus en détail

Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 %

Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 % Communiqué de presse Paris, le 1 er juillet 2015 Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 % Malakoff Médéric réalise une

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Business plan Formation Financement BPE Création Finances Commerce Édito Com des images / Région Picardie Les efforts réalisés depuis plusieurs

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

Outil de veille environnementale

Outil de veille environnementale Outil de veille environnementale Qu est ce que la veille? «Activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l environnement pour en anticiper les évolutions» Définition

Plus en détail

Étude Tourisme d Affaires en Champagne-Ardenne PHASE 4. Préconisation Axes de développement & Actions

Étude Tourisme d Affaires en Champagne-Ardenne PHASE 4. Préconisation Axes de développement & Actions Étude Tourisme d Affaires en Champagne-Ardenne PHASE 4 Préconisation Axes de développement & Actions 1 Conseil, recherche, conception, rédaction, synthèse, réalisation et suivi de l étude : Véronique Charpenet-Bouchard

Plus en détail

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Fiche marché La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Données de cadrage Données économiques PPopulation : 16,8 millions d habitants Taux de croissance

Plus en détail

Programme d optimisation. L image de votre entreprise

Programme d optimisation. L image de votre entreprise Programme d optimisation L image de votre entreprise SOMMAIRE L image joue un rôle pondérable dans les pratiques commerciales et est dédiée exclusivement à assurer une représentativité corporative de l

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

De l observatoire à l action

De l observatoire à l action De l observatoire à l action 13 MARS 2014 BEST WESTERN Soleil & Jardin Sanary sur Mer BEST WESTERN Soleil & Jardin Sanary sur Mer 40 chambres,180m2 de salles de conférence, Spa, 2 piscines, restauration

Plus en détail

Journée CRDTA du 26 juin LA COMMERCIALISATION

Journée CRDTA du 26 juin LA COMMERCIALISATION - Journée CRDTA du 26 juin LA COMMERCIALISATION OFFICE DE TOURISME INTERCOMMUNAUTAIRE «DES PAYS DE SAINT-FLOUR» 26 juin 2014 1 - Est Cantal - OTI «DES PAYS DE SAINT-FLOUR» - Importance de l AXE 75 - Des

Plus en détail

La satisfaction client

La satisfaction client Evénement Business La satisfaction client Exploiter à 100 % son capital client Doper ses ventes 12 Juin 2012 La satisfaction client Comment exploiter à 100 % son capital client? Comment doper ses ventes?

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

FORMATION : Visites guidées et produits de visite, comment innover? Durée : 2 jours (14H) Programme de la formation : Objectifs : Méthodologie :

FORMATION : Visites guidées et produits de visite, comment innover? Durée : 2 jours (14H) Programme de la formation : Objectifs : Méthodologie : FORMATION : Visites guidées et produits de visite, comment innover? Quelques repères sur la réforme Comment améliorer l attractivité de la visite guidée Qualifier l offre des visites guidées pour réfléchir

Plus en détail

www.propiscines.fr Rubrique : Trouver un Pro

www.propiscines.fr Rubrique : Trouver un Pro PISCINES PROPISCINES : 250 PROFESSIONNELS Avec le retour des beaux jours, les 1,7 million de piscines privées de France ont repris du service. Depuis leur construction jusqu à leur rénovation, en passant

Plus en détail

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique.

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. L audit de performance énergé Gérer son patrimoine, c est anticiper, analyser et agir! L immobilier représente

Plus en détail

Exemple de définition d indicateurs dans la démarche ISO 9001

Exemple de définition d indicateurs dans la démarche ISO 9001 0 Exemple de définition d indicateurs dans la démarche ISO 9001 Carine LUX Manager du Pôle Développement des Marchés CDT des Landes 1 0 Le Comité Départemental du Tourisme des Landes Une équipe de 23 personnes

Plus en détail

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional 12 réunions d octobre à décembre 2013 Un PNR c est quoi? C est un label réservé aux territoires remarquables (paysages/nature/patrimoine culturel)

Plus en détail

Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès

Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès Présentation de la CCI Versailles-Yvelines Club des Entrepreneurs de la Plaine de Versailles 1 PATRICK BERNHEIM Membre du Bureau de la CCI Versailles-Yvelines

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS SOCIAL CLUB la rencontre des expertises le social club, partenaire des expertscomptables Votre ambition : fournir le meilleur conseil social et patrimonial à vos clients.

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

Avenir des métiers Métiers d avenir

Avenir des métiers Métiers d avenir Résultats de l enquête croisée «Entreprises / Jeunes» de l Association Jeunesse et Entreprises Avenir des métiers Métiers d avenir Enquête réalisée avec OpinionWay, de juin à septembre 2014 auprès de 304

Plus en détail

Bienvenue dans l univers de We Group

Bienvenue dans l univers de We Group Bienvenue dans l univers de We Group Le 19 mai 2005 Laurent Jaquier fonde la société We Group SA avec son siège social à Bulle. We Group SA est une société indépendante soumise au secret professionnel

Plus en détail

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy -

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy - CAROLE DELGA SECRETAIRE D ETAT CHARGEE DU COMMERCE, DE L ARTISANAT, DE LA CONSOMMATION ET DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE, AUPRES DU MINISTRE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE D i s c o

Plus en détail

Enquête sur l innovation. wallonnes

Enquête sur l innovation. wallonnes Enquête sur l innovation chez les TPE/PME wallonnes 7 TPE/PME wallonnes sur 10 innovent Lorsqu elles innovent et qu elles se font aider pour cela, elles enregistrent une croissance de 27,5% de leurs marges

Plus en détail

Réforme du dispositif d aide à l internationalisation des entreprises

Réforme du dispositif d aide à l internationalisation des entreprises Réforme du dispositif d aide à l internationalisation des entreprises D O S S I E R D E P R E S S E O c t o b r e 2 0 0 8 Information journalistes : Dominique Picard, Responsable Relations presse, UBIFRANCE

Plus en détail

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior Pour un travail mobile, à distance, collaboratif ClubMelchior Il était une fois...... aux portes des Monts et Coteaux du Lyonnais, Charly a le charme d un village et le potentiel d une ville, situé à 14

Plus en détail