RAPPORT D ACTIVITE. Accélérateur d innovation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITE. Accélérateur d innovation"

Transcription

1 RAPPORT D ACTIVITE 2011 Accélérateur d innovation 1

2 2011 se termine et c est déjà plus de 100 projets d innovation labellisés par Gravit! Chaque maturation est unique et c est beaucoup de satisfaction de voir le chemin parcouru avec le porteur de projet au moment de délivrer aux établissements des technologies prouvées au regard de marchés qualifiés, assorties d une stratégie de valorisation, sur lesquelles ils peuvent concrétiser un transfert. C est encore plus de satisfaction de voir comment ces technologies confortent les entreprises, pour la majorité TPE et PME PMI, dans leur développement et contribuent à l émergence de start up participant ainsi au dynamisme de l écosystème de l innovation grenoblois. Au delà des projets, qui constituent le cœur de l activité, c est aussi un formidable capital d expériences et d expertises qui s est constitué depuis 5 ans autour de Gravit, avec le soutien de ses partenaires académiques et financiers ; une compétence sans cesse ressourcée par le dynamisme d une équipe qui ne manque pas d initiative et de motivation a commencé, jours pour innover à vos côtés! Carole SILVY, Directrice opérationnelle, GRAVIT Sommaire 1 Panorama des principales actions L évolution de l accompagnement des projets d innovation.5 3 L analyse des besoins industriels : le marché des biomarqueurs 10 4 La détection de nouveaux projets d innovation.10 5 La promotion des offres technologiques.11 6 Success stories des projets d innovation.12 7 La vie de GRAVIT 13 2

3 1 Panorama des principales actions 2011 De janvier à décembre : Une année rythmée par les projets Des formations offertes aux porteurs de projet La promotion de projets prêts au transfert 4 comités d engagement et de suivi 10 comités de suivi de la Propriété Intellectuelle 2 cycles de formations dédiées aux porteurs de projet GRAVIT, sur les thèmes de la sensibilisation à la propriété intellectuelle, la loi sur l innovation, les outils méthodologiques de conduite d un projet d innovation dans un laboratoire de recherche publique et l innovation technologique par les usages Des campagnes presse dédiées aux projets d innovation : une visibilité dans la presse nationale et spécialisée Un catalogue de l innovation en ligne Une visibilité aux Etats Unis La co organisation du salon européen GIF Une étude de marché approfondie sur les biomarqueurs La détection de nouveaux projets Mi avril : le nouveau site internet GRAVIT est en ligne 30 technologies émergentes à la une Du 2 au 5 mai : GRAVIT au Salon ESC, San Jose (USA) Un stand GRAVIT sur les systèmes embarqués en partenariat avec Minalogic 20 et 21 octobre : la 3e édition de GRENOBLE INNOVATION FAIR Une manifestation co organisée avec GRAIN et PETALE De septembre à décembre : zoom sur les biomarqueurs de la santé Pour une identification et une évaluation plus fine des projets à fort potentiel Du 16 novembre 2011 au 13 janvier 2012 : Lancement du 5e FOCUS INNOVATION Un appel à projet spécial «logiciel» 3

4 2 L évolution de l accompagnement GRAVIT Fin 2011, le portefeuille de GRAVIT se composait de 41 projets en cours d accompagnement. En 2011 a. Les chiffres clés 38 nouveaux projets d innovation détectés 18 nouveaux projets entrés en pré maturation 13 projets passés en maturation 17 preuves de concept délivrées Près de 100 RDV avec des entreprises ont été organisés pour consolider les cahiers des charges de la maturation et favoriser le transfert des technologies. Depuis 2007 Etape d avancement des projets entrés dans le processus d accompagnement GRAVIT Stratégie de transfert Fin 2011, GRAVIT s est engagé sur son 100 e projet d innovation. En 5 ans, c est plus de 150 projets qui ont été expertisés et 44 projets qui ont évolué en preuve de concept industrielle. Le processus d accompagnement de GRAVIT comporte 2 principales étapes : la pré maturation et la maturation. Sur la base de recommandations d experts sur les risques technologiques, le marché, la clarification de la propriété intellectuelle et sur la conduite du projet, la pré maturation permet d élaborer un plan de maturation technico économique, un budget prévisionnel et un calendrier. La maturation est une étape d engagement des financements pour des travaux de développement, des études marketing, juridiques, financières, ainsi que des analyses concurrentielles de propriété intellectuelle. La maturation aboutit à une preuve de concept technologique et économique, c est à dire à un démonstrateur pour une application ciblée, bâti selon un cahier des charges du marché. 4

5 Domaine d applications des projets accompagnés b. La co maturation industrielle De par son rôle de passerelle entre le milieu de la recherche et celui de l industrie, GRAVIT favorise les rencontres entre ses porteurs de projet et les entreprises. L objectif est de prendre en compte les besoins industriels en terme de performances technologiques et économiques le plus en amont possible du transfert de la technologie. En 2011, GRAVIT a expérimenté un nouveau mode de collaboration : la co maturation industrielle. Intéressée par la technologie d un projet accompagné par GRAVIT, une entreprise a été associée à sa maturation technico économique. En participant à l élaboration du cahier des charges du démonstrateur, l entreprise apporte sa connaissance du marché et s ouvre à des opportunités de nouveaux produits à industrialiser. c. L implication de GRAVIT dans le KIC Innoenergy Le KIC Innoenergy est l une des 3 communautés de la connaissance et l innovation créées sous la direction de l Institut Européen d Innovation et Technologie. Son objectif est de devenir le principal moteur de l innovation et l entreprenariat dans le domaine de l énergie en mettant en œuvre le lien éducationrecherche entreprises. Partenaire associé, GRAVIT participe depuis début 2011 au développement industriel de 4 projets d innovation européens sélectionnés par le KIC Innoenergy dans les énergies renouvelables : le projet DECODE sur les flux thermiques et la gestion de l humidité des bâtiments le projet ISMART sur un système de détection de radiation sur site nucléaire le projet Hy Cube sur le stockage d hydrogène et ses applications dans l automobile et le stationnaire le projet HITTEG sur des générateurs thermoélectriques à géométrie adaptable à l environnement En septembre 2011, GRAVIT recrute une nouvelle chargée d affaires pour assurer cette mission, en liaison avec le Colocation Center Alps Valley, l un des 6 organes opérationnels du KIC Innoenergy. Son objectif sur 3 ans sera de définir une stratégie marché adaptée aux besoins des partenaires industriels associés à chaque projet et de participer à la détection de nouveaux projets d innovation. 5

6 d. Outil logiciel d analyse brevets Dans le cadre de la mutualisation et de la sensibilisation à l environnement brevet, l application ORBIT dédiée aux bases de données brevets, est accessible depuis début 2011 aux porteurs de projet GRAVIT. En quelques clics, ceux ci ont accès aux brevets de leurs domaines préalablement identifiés avec l analyste stratégique PI de GRAVIT en lien avec les chargés d affaires. Déjà exploité pour réaliser des études sectorielles sur de larges domaines, cet outil permettra en 2012 d identifier les entreprises impliquées dans une brique technologique précise. e. L impact de l accompagnement GRAVIT sur les porteurs de projet et leur laboratoire En novembre 2011, GRAVIT a mené une enquête auprès des porteurs de projets accompagnés dans le processus de maturation de leur innovation. Il en ressort qu outre la réalisation d un démonstrateur en phase avec le marché, ils ont puisé tout au long de la démarche matière et inspiration pour de nouvelles recherches répondants aux besoins industriels. Extrait des réponses de l enquête : Question n 1 : «Votre démarche de chercheur a t elle été modifiée? et si oui, de quelle façon? J intègre la préoccupation de la propriété intellectuelle dans le processus de publication et de partage d'informations Je prends en compte plus tôt les verrous technologiques identifiés par les industriels J envisage à plus ou moins long terme de m impliquer davantage dans un projet industriel Je choisis mes sujets de recherche en fonction de l'actualité économique et industrielle 6

7 Question n 2 : «Quel impact les actions vers le marché ont elles eues, ou espérez vous qu elles auront sur votre projet, voire d autres projets du laboratoire?» 50% 25% Les besoins industriels recueillis ont donné des idées de nouveaux développements au sein du laboratoire (éventuellement en collaboration avec des industriels). Les études de marché ont fait remonter le besoin d associer d autres compétences que celles du laboratoire sur le projet. Question n 3 : «Quel impact votre projet actuel a t il eu ou espérez vous qu il aura sur le marché? Apport d un nouveau produit / nouveau service 80% 40 % Ouverture d un nouveau marché Création d entreprises Optimisation de produits 7

8 f La certification ISO 9001 Suite à un second audit en juillet 2011, GRAVIT confirme sa certification ISO 9001 axée sur ses 4 actions : Mutualisation et accélération de transfert technologique Maturation de preuves de concept industrielles Coordination sur la propriété intellectuelle Promotion et marketing de projets innovants Ce label extérieur vient conforter les résultats de l enquête de satisfaction annuelle. 83% des personnes interrogées sont satisfaites à très satisfaites des services proposés par GRAVIT. 77% des porteurs de projet considèrent GRAVIT plus comme une aide à la valorisation, un expert du marché, un coach pour le management de l innovation qu une aide limitée à un financement. 8

9 3 L analyse des besoins industriels : le marché des biomarqueurs Pourquoi est il si difficile de trouver une voie de valorisation aux nouveaux biomarqueurs? Caractériser le marché des biomarqueurs L objectif est de détecter de nouveaux projets de développement de biomarqueurs au sein des laboratoires en phase avec les critères industriels. Une étude sectorielle menée conjointement par la chargée d affaires Biotech Santé et l analyste stratégique PI de GRAVIT. Le domaine des biomarqueurs est en pleine évolution scientifique et règlementaire avec l apparition récente de nouvelles approches diagnostiques (compagnon, tests prédictifs, pronostiques). Le nombre de projets sur les biomarqueurs, candidats à GRAVIT, augmente également significativement chaque année. Souhaitant proposer aux entreprises de la santé des projets d innovation pertinents, GRAVIT a mené une étude pour connaître les critères d intérêt des entreprises pharmaceutiques et du diagnostic. Il en résulte les facteurs de succès suivants : Le 1 er est d associer dès le début du projet un support de mesure aux biomarqueurs reproductible et adaptable aux équipements hospitaliers. Le 2 e est d apporter une vision pluridisciplinaire au projet et donc d associer toutes les compétences nécessaires dès le début (cliniciens, biostatisticiens, ). Viennent ensuite des critères non négligeables comme la simplicité du test et l invasivité du prélèvement car les entreprises se tournent de plus en plus vers des outils de diagnostic faciles d utilisation et accessibles au plus grand nombre, (prescripteurs, patients, ), comme les point ofcare ou les home tests. L innovation dans les biomarqueurs est en mouvement. Il est essentiel de guider les nouveaux projets dans une globalité car comme le mentionne Biofutur de déc 2011, «l avenir n est pas simplement dans l identification de biomarqueurs mais bel et bien dans leur validation». 4 La détection de nouveaux projets d innovation a L étude sectorielle sur le photovoltaïque a porté ses fruits 4 nouveaux projets d innovation à forte valeur ajoutée pour les entreprises du photovoltaïque. Une étude sectorielle approfondie dans le domaine du photovoltaïque avait été menée en 2010 par GRAVIT pour aboutir d une part à une cartographie des compétences des laboratoires et d autre part à une synthèse des besoins et des verrous technologiques industriels. Présentée en 2011 auprès de plusieurs équipes de chercheurs de 11 laboratoires spécialisées dans ce domaine, l étude leur a apporté un éclairage sur les besoins finement analysés de segments de marché très ciblés. Par la suite, 7 projets ont été détectés et 4 nouveaux porteurs de projets ont rapidement sollicité l aide de GRAVIT pour accompagner leur innovation vers le marché du photovoltaïque. Intégrant dès le départ les pré requis du marché, ces projets auront une probabilité de transfert optimum. 9

10 b Focus innovation Appel à projets «Software» Le 16 novembre, GRAVIT lançait son 5 e appel à projets FOCUS innovation auprès des laboratoires pour permettre aux porteurs de projet innovant de se faire connaitre. Cet appel était ciblé sur les logiciels dans tous les domaines d applications : Santé Biotech Energie Environnement Produits numériques, Media & Telecom Transport Matériaux innovants, Génie civil Les projets retenus seront accompagnés en Certains seront valorisés au travers d un nouvel outil de démonstration «go to market» en cours de développement par GRAVIT. 5 La promotion des offres d innovation a Un stand GRAVIT au salon international ESC San Jose (USA) En partenariat avec le pôle de compétitivité MINALOGIC, GRAVIT a présenté 18 projets technologiques à un public d entreprises internationales au salon ESC (Embedded Software Conference) de San Jose, sur un stand du 02 au 05 mai b La 3e édition de Grenoble Innovation Fair 52% des visiteurs étaient des d entreprises de l innovation. Le porteur de projet Audioactivity a présenté son innovation à l ensemble des visiteurs. Les 20 et 21 octobre, GRENOBLE INNOVATION FAIR a rassemblé à Grenoble participants venus découvrir 150 technologies européennes inédites, échanger et développer des stratégies de collaboration et mettre en place des transferts de technologie. Les participants ont souligné la grande qualité et la variété des innovations présentées. Les commentaires à l issue de la manifestation ont été particulièrement élogieux : «Intérêt fabuleux», «éventail extraordinaire des avancées technologiques», «accès unique aux laboratoires et aux start ups en un temps record», «bonnes conditions de networking», «diversité des innovations», «accès inédit à des technologies émergentes». Les grands groupes étaient largement représentés parmi lesquels : Air Liquide Electronics, Bombardier, Bouygues Télécom, Buhler, Canon, Cartier International, Casino, Chanel, Dow Chemical, EDF, Essilor International, Hewlett Packard, Hutchinson, Merial, Michelin, Orange, Philips, Roche Diagnostic, Schneider Electrics, Siemens, Solvay, ST Ericsson, ST Microelectronics, Tefal, Thalès, Trimble, etc Co organisateur de cette 3e édition, GRAVIT a permis à 20 de ses porteurs de projets de disposer d un stand pour présenter leur démonstrateur, de bénéficier du système de prise de RDV et de disposer d invitations pour quelques uns de leurs prospects industriels. 10

11 c Catalogue des offres sur internet En avril 2011, le nouveau site internet de GRAVIT est mis en ligne, offrant une meilleure visibilité aux technologies émergentes et une facilité de prise de contact par les entreprises intéressées. En 9 mois, le site a atteint une moyenne de 600 visites par mois, le catalogue contient une trentaine de technologies prêtes au transfert enregistrant plus de 1500 connexions. Le site est consultable sur innovation.org Biotechnologie Santé L accompagnement de GRAVIT : un soutien pour l élaboration d un logiciel et une rencontre fructueuse avec un éditeur. Le transfert de la technologie : une licence exclusive. Instrumentationenvironnement L accompagnement de GRAVIT :Un soutien pour l élaboration du démonstrateur, une séance de créativité pour identifier de nouvelles applications, un accompagnement vers l incubation d entreprises. Le transfert de la technologie : l incubation d une future entreprise. 6 Success stories EVADYS, outil de diagnostic précoce de la dyslexie Un projet porté par Sylvaine Valdois du laboratoire de Psychologie et NeuroCognition EVADYS est basé sur un nouveau concept permettant d identifier une cause de la dyslexie encore largement ignorée et fondamentale : le trouble de l empan visuo attentionnel. Ce symptôme se traduit par des difficultés du cerveau à traiter simultanément plusieurs lettres dans une séquence. Sylvaine Valdois et son équipe ont mis au point une méthodologie permettant de le détecter dès la petite enfance avant même l apparition des troubles de lecture. Grâce au programme de maturation technico économique de GRAVIT, cette innovation a été concrétisée sous forme d un logiciel doté d'exercices informatisés et d'un traitement de données immédiat. Il apporte aux cliniciens en ½ heure un complément diagnostique indispensable pour orienter leurs patients vers le bon traitement. Pour en assurer sa diffusion auprès des professionnels de santé, une licence exclusive du logiciel a été accordée par le CNRS et l Université Pierre Mendès France via FIST, la filiale de valorisation de la recherche du CNRS, à OrthoEdition, la maison d édition de la Fédération Nationale des Orthophonistes. Ce logiciel, unique au monde, sera également distribué à l étranger. IMAGINE, le capteur d images à la rescousse des prévisions des crues. Un projet porté par Georges Marie Saulnier du laboratoire EDYTEM Le dispositif IMAGINE est un système d imagerie au service de l instrumentation des zones naturelles à risques. Il est utilisé pour la surveillance des rivières et la prévision des crues. Composé d un capteur d images/vidéos et d un logiciel d acquisition, le dispositif est placé à grande distance des abords de la rivière, sur n importe quel support, même sur une branche d arbre. Le capteur fournit des images de jour comme de nuit, en plein brouillard ou à contre jour, et sans risque d endommagement. Il prend ensuite des mesures de niveau sur les images sont transmises aux Services Centraux d Hydrométéorologie et d Aide à la Prévision des Inondations (SCHAPI). Georges Marie Saulnier a bénéficié du programme d accompagnement de GRAVIT pour développer un démonstrateur industriel. Il participe en 2011 à la création d une start up, incubée à GRAIN, qui pourra assurer un service permanent auprès des centres de prévisions des crues et des services de l'etat en général: installation du capteur sur site, installation et paramétrage du logiciel, assistance technique, levées topographiques à la demande, mise à jour du logiciel, suivi à long terme des bathymétries, construction des courbes de tarages, alertes précoces, etc La création d entreprise est prévue pour mi

12 Instrumentation Santé L accompagnement de GRAVIT : Un soutien pour l élaboration du démonstrateur, un levier vers de nouveaux financements pour poursuivre les recherches cliniques. Le transfert de la technologie : une licence délivrée à une start up et une implication du porteur de projet en tant que conseiller scientifique. VIGI SCORE, une suppléance perceptive pour une prévention des escarres Un projet porté par Yohan Payan du Laboratoire TIMC perception action. Le dispositif développé par Yohan Payan et les chercheurs de son équipe permet au patient à handicap moteur de recevoir un signal qui l invite à réajuster lui même sa posture pour soulager les zones tissulaires en surpression. Un concept qui replace ainsi le patient au centre de la boucle Suite à l accompagnement de GRAVIT qui lui a permis de développer et tester sa preuve de concept, le brevet a été licencié à la start up Texisense. Cette dernière, créée début 2011 est déjà lauréate du concours national 2011 d aide à la création d entreprises de technologies innovantes (OSEO/Ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche). Yoyan Payan l accompagnera en tant que conseiller scientifique. Yohan Payan démarrera également en 2012 un projet hospitalier de recherche clinique sur la prévention des escarres du blessé médullaire, avec près de 100 patients équipés de sa technologie et suivis pendant plusieurs semaines. 7 La vie de GRAVIT a. De nouvelles ressources humaines En 2011, GRAVIT s est enrichie de nouveaux profils : Murielle Dumont, Assistante des chargés d affaires a rejoint l équipe de GRAVIT. Elle assure le suivi administratif et financier des projets d innovation. Maud Priour, Chargée d affaires Energie a rejoint l équipe de GRAVIT. Elle participe au développement des projets du consortium KIC Innoenergy. Olivier Locci, étudiant en licence professionnelle Informatique de l UPMF, a été recruté en contrat d alternance pour un an pour développer des outils d aide à la gestion documentaire au sein de Gravit. 12

13 b. L équipe GRAVIT Accompagnement de projets Alexandre DELORME Stéphan PEDECHE Christophe POYET Maud PRIOUR Frédérique SOUQ Analyse stratégique PI Sri Nathalie FABRE Direction Carole SILVY Communication et promotion de l innovation Karine VINCENT Suivi administratif et financier Nicole DOUARD Murielle DUMONT (Projets) Evelyne SERGEANT 13

14 C Les Comités d accompagnement GRAVIT COMEX COMES= COMEX + Membres extérieurs COSPI Comité Exécutif Comité d Engagement et de Suivi Comité de Suivi de la Propriété Industrielle BRIAND Alain (CEA) CHARBIT Françoise (TENERRDIS) ARGOUD Nathalie (CNRS) BROUN Philippe (INRIA) COURTECUISSE Corinne (INPI Grenoble) BROUN Philippe (INRIA) COMIN Fabio (ESRF) FERRAND Michel (CEA) CHERY Isabelle (Grenoble INP) CUZIN Marc (CEA) FRAYSSE Jérôme (Région Rhône Alpes) CUZIN Marc (CEA) DELFAU Vanessa (UPMF) LEPRETRE Chloé (FIST) FABRE Sri Nathalie (GRAVIT) JORDANOV Jeanne (CNRS) JULLIARD Laurent (MINALOGIC) HORENKRYG Gaelle (UPMF) JOURDAN Nicolas (INRIA) LEVY Laurent (CLARA CANCEROPOLE) JAMET François (CEA) MARTIN Florence (CHU La Tronche) MANDRAND Bernard (LYONBIOPOLE) LEPRETRE Chloé (FIST) DELFAU Vanessa (UPMF) MARECHAL Eric (CEA) LORPHELIN Marie (INRIA Rhône Alpes) MERLIN Gérard (Université de Savoie) MECHIN Françoise (IFP Energies Nouvelles & AXELERA) MARCUZZI Laurent (FLORALIS) MITCHELL Edward (ESRF) MICHAUD Henri Marc (INPG Entreprise SA) MARTIN Florence (CHU La Tronche) SILVY Carole (GRAVIT) NEVEU Raphaele (ARDI Rhône Alpes) MITCHELL Edward (ESRF) TALBOTIER Gilles (GRAIN2) RATEL Marylise (OSEO Rhône Alpes) PARRA Angélique (Grenoble INP ) THIBAULT Xavier (ILL) RONDEAU Emmanuel (IMAGINOVE) ROBERT Franck (Avocat) VOILLOT Christian (Grenoble INP) ROCHET Guillaume (CNRS) ROBERT Wahiba (Grenoble INP) WEIL Georges (UJF) TSYMBROVSKA Mariana (FLORALIS) THIBAULT Xavier (ILL) WEISS François(CNRS) THOMAS Sigrid (CEA) WEIL Georges (UJF) WESTRELIN Nancy (Université de Savoie) 14

15 15

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Maillage 3D adapté à l écoulement d air à l arrière d un avion supersonique Vous êtes dirigeant de PME de la filière logicielle et conscient que l innovation

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Vous souhaitez monter un projet : Medicen Paris Region répond à toutes vos questions 30 SEPTEMBRE 2010. Cluster and project funding partners

Vous souhaitez monter un projet : Medicen Paris Region répond à toutes vos questions 30 SEPTEMBRE 2010. Cluster and project funding partners Vous souhaitez monter un projet : Medicen Paris Region répond à toutes vos questions 30 SEPTEMBRE 2010 Cluster and project funding partners Association avec 170 Adhérents Grands groupes: Sanofi-aventis

Plus en détail

GLOBAL CARE Initiative : un lancement international réussi lors de BIO-Europe 2013

GLOBAL CARE Initiative : un lancement international réussi lors de BIO-Europe 2013 dvvxcvcxvdfvcs GLOBAL CARE Initiative : un lancement international réussi lors de BIO-Europe 2013 Le projet GLOBAL CARE Initiative (The Global Partnering Research Initiative of the Carnot Human Health

Plus en détail

Quelques éléments sur le transfert vers les PME à l INRIA

Quelques éléments sur le transfert vers les PME à l INRIA 1 Quelques éléments sur le transfert vers les PME à l INRIA Colloque Valoris du 16/12/2010 Bruno Sportisse Une mission, des voies multiples 2 Le transfert: une mission de l INRIA Transfert des connaissances,

Plus en détail

DIRECTION SCIENTIFIQUE. Direction Scientifique de CEA Tech 19 Avril 2013

DIRECTION SCIENTIFIQUE. Direction Scientifique de CEA Tech 19 Avril 2013 DIRECTION SCIENTIFIQUE Direction Scientifique de CEA Tech 19 Avril 2013 AU PROGRAMME Le Challenge First Step édition 2013 «Le témoignage d un lauréat 2012» Questions / Réponses CHALLENGE FIRST STEP 2012

Plus en détail

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace S3 - Contexte Une demande de la Commission Européenne avec les entreprises au cœur de la réflexion pour renforcer leur compétitivité via l innovation

Plus en détail

PROJET DE PARTENARIAT

PROJET DE PARTENARIAT PROJET DE PARTENARIAT Devenir consultant labellisé TPE/PME Partager un projet commun pour développer son activité. QUALINOVE / Christophe VILLALONGA 14, Rue Professeur Deperet 69 160 TASSIN LA DEMI LUNE

Plus en détail

MATWIN. Programme national d identification et d accompagnement d innovations en oncologie

MATWIN. Programme national d identification et d accompagnement d innovations en oncologie MATWIN Programme national d identification et d accompagnement d innovations en oncologie PLATEFORME NATIONALE PUBLIC-PRIVÉ AU SERVICE DE L INNOVATION ET DU TRANSFERT DE TECHNOLOGIE EN CANCÉROLOGIE PARTENAIRE

Plus en détail

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie.

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie. Cluster Solaire Immeuble ZENITH 1, Rez-de Chaussée et 4 ème étage, Lotissement CIVIM, Lots N 19-20, Le Zénith 1, Sidi Maârouf, Casablanca Standard: 0522585350 Fax: 0522787986 contact@clustersolaire.ma

Plus en détail

Plan DÉFI Biotech Santé. 31 janvier 2012

Plan DÉFI Biotech Santé. 31 janvier 2012 Plan DÉFI Biotech Santé 31 janvier 2012 1 Présentation du plan DEFI Biotech Santé Pour les PME du secteur Biotechnologies Santé en Île-de-France Pierre-Antoine Gailly Président de la Chambre de Commerce

Plus en détail

Référencement des Prestataires Cahier des charges

Référencement des Prestataires Cahier des charges Référencement des Prestataires Cahier des charges 1. Présentation des Partenaires du consortium Eurobiomed Le pôle de compétitivité et PRIDES Eurobiomed accompagne les entreprises innovantes de la filière

Plus en détail

Big Data & objets connectés

Big Data & objets connectés Big Data & objets connectés IDEAS laboratory a accueilli le dernier Think Tank destiné à animer la filière de la robotique et des objets connectés. Celui- ci a abordé le sujet de l utilisation des données

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE «Accompagner la CROissance des TPE-PME à travers une stratégie de Développement Durable» (ACRODD MER) La «Responsabilité Sociétale des Entreprises» n est pas une

Plus en détail

Politique de transfert de l INRIA. Bruno Sportisse Directeur du transfert et de I innovation

Politique de transfert de l INRIA. Bruno Sportisse Directeur du transfert et de I innovation 1 Politique de transfert de l INRIA Bruno Sportisse Directeur du transfert et de I innovation Eléments factuels 2 Le transfert: une mission de l INRIA (double tutelle: recherche & industrie) Trois voies:

Plus en détail

SERVICE PROPRIETE INTELLECTUELLE

SERVICE PROPRIETE INTELLECTUELLE SERVICE PROPRIETE INTELLECTUELLE ÉTUDIER - CRÉER PROTÉGER - MONÉTISER é PNO Consultants sas 7 rue Rouget de L Isle 75001 Paris 01.44.77.91.00 france@pnoconsultants.com Introduction Qui est PNO? Créé en

Plus en détail

Grenoble Innovation Partners

Grenoble Innovation Partners Grenoble Innovation Partners Turning innovation into business Jeanne Jordanov Grenoble Innovation Partners L alliance des 3 dispositifs mutualisés GRAVIT Preuve de concept Permet l élaboration de technologies

Plus en détail

organismes de certification (G-Med/LNE )

organismes de certification (G-Med/LNE ) Le Réseau International des Dispositifs Médicaux Avec des partenariats en : Allemagne, Autriche, Finlande, Italie, Grande Bretagne, Belgique, Portugal, Pologne, Espagne, Tunisie, Maroc, Canada et Japon

Plus en détail

Projet INDEED. Institut National pour le Développement des Écotechnologies et des Énergies Décarbonées. Bioproduits

Projet INDEED. Institut National pour le Développement des Écotechnologies et des Énergies Décarbonées. Bioproduits Projet INDEED Institut National pour le Développement des Écotechnologies et des Énergies Décarbonées Usine du Futur Économie circulaire Utilités Optimisation des énergies et valorisation énergétique de

Plus en détail

Dossier de Presse. Novembre 2015. Contact Presse Laetitia Mel > laetitia.edifice@gmail.com Tel > 01 80 81 50 08

Dossier de Presse. Novembre 2015. Contact Presse Laetitia Mel > laetitia.edifice@gmail.com Tel > 01 80 81 50 08 Dossier de Presse Novembre 2015 Contact Presse Laetitia Mel > laetitia.edifice@gmail.com Tel > 01 80 81 50 08 Contact Communication Scientipôle Charlotte Mel > charlotte.meaud@scientipole-initiative.org

Plus en détail

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT LES THEMATIQUES, LES PISTES DE COOPERATION AVEC LES STARTUPS ILS ONT PITCHES POUR VOUS Alain Jourdan, Directeur général adjoint de CREDIT AGRICOLE Technologies, Pascal Rioual, Délégué Innovation Groupe,

Plus en détail

Catalogue du réseau UBIFRANCE et les Missions Economiques

Catalogue du réseau UBIFRANCE et les Missions Economiques Catalogue du réseau UBIFRANCE et les Missions Economiques UBIFRANCE et les Missions Economiques constituent ensemble le réseau public d appui au développement international des entreprises françaises,

Plus en détail

S inscrire dans une dynamique de création de valeur et renforcer les chances du succès commercial des projets collaboratifs

S inscrire dans une dynamique de création de valeur et renforcer les chances du succès commercial des projets collaboratifs Module 17 Marketing S inscrire dans une dynamique de création de valeur et renforcer les chances du succès commercial des projets collaboratifs Objectifs pédagogiques Ce module dédié à l approche marketing

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE DU CONTRAT DE FILIERE SILVER ECONOMIE

DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE DU CONTRAT DE FILIERE SILVER ECONOMIE DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE DU CONTRAT DE FILIERE SILVER ECONOMIE JEUDI 12 DECEMBRE 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE Introduction La signature de ce contrat de filière n est qu une étape Les six axes du contrat

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

Conférence Innovation. Salon INDUSTRIE Lyon 2015

Conférence Innovation. Salon INDUSTRIE Lyon 2015 Conférence Innovation Salon INDUSTRIE Lyon 2015 Sommaire 1. Quelle stratégie régionale pour guider l innovation? Présentation de la SRI-SI Laurent ROSSI (ARDI). 2. Comment segmenter ses nouveaux marchés

Plus en détail

FORMATION DIPLÔMANTE MANAGER DE PROJET INDUSTRIEL* «Accompagner les techniciens à fort potentiel vers des fonctions managériales orientées projet.

FORMATION DIPLÔMANTE MANAGER DE PROJET INDUSTRIEL* «Accompagner les techniciens à fort potentiel vers des fonctions managériales orientées projet. www.insavalor.fr FORMATION DIPLÔMANTE MANAGER DE PROJET INDUSTRIEL* «Accompagner les techniciens à fort potentiel vers des fonctions managériales orientées projet.» Le savoir-faire pédagogique au service

Plus en détail

Le CNRFID. De l innovation au déploiement de solutions innovantes et intelligentes sans contact

Le CNRFID. De l innovation au déploiement de solutions innovantes et intelligentes sans contact Le CNRFID De l innovation au déploiement de solutions innovantes et intelligentes sans contact 1 Sommaire Présentation du CNRFID Le CNRFID Nos objectifs RFID/NFC Définitions Le Marché de la RFID Le Marché

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN DESIGNER EN RESIDENCE AU SEIN DU PAMA

MISE EN PLACE D UN DESIGNER EN RESIDENCE AU SEIN DU PAMA 1 MISE EN PLACE D UN DESIGNER EN RESIDENCE AU SEIN DU PAMA CAHIER DES CHARGES Organisme PAMA émetteur Date limite Lundi 14 octobre 2014 Descriptif PAMA lance une consultation pour faire appel à un designer

Plus en détail

3 ème édition. Avec :

3 ème édition. Avec : 3 ème édition Avec : Concept et Positionnement Evénement leader dédié aux créateurs d entreprises et repreneurs, le Salon des Entrepreneurs de Paris organise pour la 3 ème année consécutive l événement

Plus en détail

FORMATION DIPLÔMANTE MANAGER DE PROJET INDUSTRIEL * «Accompagner les techniciens à fort potentiel vers des fonctions managériales orientées projet»

FORMATION DIPLÔMANTE MANAGER DE PROJET INDUSTRIEL * «Accompagner les techniciens à fort potentiel vers des fonctions managériales orientées projet» Le savoir-faire pédagogique au service de l entreprise FORMATION DIPLÔMANTE MANAGER DE PROJET INDUSTRIEL * * Titre de niveau II enregistré au RNCP Accessible par VAE «Accompagner les techniciens à fort

Plus en détail

FORMATION DIPLÔMANTE MANAGER DE PROJET INDUSTRIEL* «Accompagner les techniciens à fort potentiel vers des fonctions managériales orientées projet.

FORMATION DIPLÔMANTE MANAGER DE PROJET INDUSTRIEL* «Accompagner les techniciens à fort potentiel vers des fonctions managériales orientées projet. www.insavalor.fr FORMATION DIPLÔMANTE MANAGER DE PROJET INDUSTRIEL* «Accompagner les techniciens à fort potentiel vers des fonctions managériales orientées projet.» Le savoir-faire pédagogique et l expérience

Plus en détail

Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed

Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed Eurobiomed: qui sommes-nous? Les Missions La Valeur Ajoutée - Développer et fédérer un réseau d acteurs dans

Plus en détail

Projet READi for Health _ Faire de Midi-Pyrénées une région leader dans le domaine de la e-santé

Projet READi for Health _ Faire de Midi-Pyrénées une région leader dans le domaine de la e-santé Projet READi for Health _ Faire de Midi-Pyrénées une région leader dans le domaine de la e-santé Toulouse, le 13 novembre 2013 Valérie SAUTEREY Directrice du Centre e-santé The READi for Health project

Plus en détail

GRENOBLE Du 9 au 11 juillet 2014

GRENOBLE Du 9 au 11 juillet 2014 CONGRES ANNUEL DE RETIS & ASSEMBLEE GENERALE EDITION 2014 GRENOBLE Du 9 au 11 juillet 2014 ORGANISÉ PAR RETIS-GATE 1/ CCOUGET Programme prévisionnel Congrès 1 LE PROGRAMME EN BREF.. Mercredi 9 juillet

Plus en détail

Le Microsoft Innovation Center à Mons c est parti!

Le Microsoft Innovation Center à Mons c est parti! Le Microsoft Innovation Center à Mons c est parti! 2009 sera l année du MIC. Les statuts fondateurs du MIC ont été signés le 19 Décembre 2008 et l ouverture officielle est prévue le 4 Mars prochain, la

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

La labellisation «Medicen Paris Region»

La labellisation «Medicen Paris Region» La labellisation «Medicen Paris Region» De l utilité de la labellisation «Medicen Paris Region» La labellisation «Medicen Paris Region» d un projet francilien, dans le domaine de la santé, est une référence

Plus en détail

Il est décidé de monter un projet de création d une école d ingénieur de l Université Paul Sabatier

Il est décidé de monter un projet de création d une école d ingénieur de l Université Paul Sabatier Bonjour, l université ité Paul Sabatier restructure t à la rentrée 2011 l ensemble de son offre de formations. Suite aux réflexions menées en interne et aussi en concertation avec nos partenaires des Ecoles

Plus en détail

SYLABE et Plaine innovation Meeting

SYLABE et Plaine innovation Meeting La Seine Saint Denis, et plus particulièrement le territoire de Plaine Commune concentre un pôle important de compétences tant au niveau des entreprises que de la recherche et des formations pluridisciplinaires

Plus en détail

Actions menées sur la thématique santé et autonomie

Actions menées sur la thématique santé et autonomie Actions menées sur la thématique santé et autonomie Mireille Campana, Sous-directrice des réseaux et des usages des technologies de l information et de la communication 1. L intérêt de la DGCIS pour la

Plus en détail

www.universite-lyon.fr/lst De l invention au marché

www.universite-lyon.fr/lst De l invention au marché www.universite-lyon.fr/lst De l invention au marché Lyon Science Transfert, Service de valorisation de l Université de Lyon L Université de Lyon en quelques chiffres 20 Etablissements et Grandes Ecoles

Plus en détail

LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC

LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC Alain STORCK, Président de l Université de Technologie de Compiègne LES BESOINS DES PME PMI Réponse à un besoin d innovation

Plus en détail

concours ITA innov 2015 DOSSIER DE PARTENARIAT Associez votre image à l innovation et au progrès des filières agricoles ITA innov 2015.

concours ITA innov 2015 DOSSIER DE PARTENARIAT Associez votre image à l innovation et au progrès des filières agricoles ITA innov 2015. ITA innov 0. ère édition concours ITA innov 0 Associez votre image à l innovation et au progrès des filières agricoles DOSSIER DE PARTENARIAT www.acta-itainnov.com ITA innov 0. ère édition Découvertes,

Plus en détail

MASTERCLASS PI. CNCPI Vendredi 28 mars 2014

MASTERCLASS PI. CNCPI Vendredi 28 mars 2014 MASTERCLASS PI CNCPI Vendredi 28 mars 2014 Les services de l INPI De l information à la sensibilisation 2013 L information 155 000 appels 73 000 mails 34 000 Rendez-vous La formation : 352 sensibilisations

Plus en détail

Inauguration de l atelier numérique - Montbonnot

Inauguration de l atelier numérique - Montbonnot Vendredi 5 juin 2015 Dossier de presse Inauguration de l atelier numérique - Montbonnot Communauté de communes Le Grésivaudan 390 rue Henri Fabre 38926 Crolles Tél : 04 76 08 04 57 www.le-gresivaudan.fr

Plus en détail

Biopôle de Gerland. Présentation des projets

Biopôle de Gerland. Présentation des projets Biopôle de Gerland Présentation des projets Une économie lyonnaise tirée par des filières prioritaires et le développement de grands sites économiques Une stratégie de développement économique offensive

Plus en détail

Journée Nationale des Industriels

Journée Nationale des Industriels Journée Nationale des Industriels Enjeux pour l industrie des Dispositifs médicaux Anne JOSSERAN Directeur Développement des Nouvelles Technologies Jean-Bernard SCHROEDER Directeur TICS & Equipements Présentation

Plus en détail

L INSTITUT DE RECHERCHE EN

L INSTITUT DE RECHERCHE EN 1 L INSTITUT DE RECHERCHE EN IMMUNOLOGIE ET EN CANCÉROLOGIE COMMERCIALISATION DE LA RECHERCHE VISION Être un centre reconnu internationalement pour ses activités de maximisation de la valeur de la recherche

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

2 ème rendez-vous annuel de l économie et de l industrie «Les outils pour la croissance et la compétitivité»

2 ème rendez-vous annuel de l économie et de l industrie «Les outils pour la croissance et la compétitivité» DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 juin, La-Roche-sur-Foron 2 ème rendez-vous annuel de l économie et de l industrie «Les outils pour la croissance et la compétitivité» L Etat, en collaboration avec la CCI Haute-Savoie

Plus en détail

TOPS Consult, une société de services dédiée à la croissance des entreprises

TOPS Consult, une société de services dédiée à la croissance des entreprises TOPS Consult, une société de services dédiée à la croissance des entreprises Fidéliser les clients Conquérir de nouveaux marchés 2016 Une offre dédiée à votre croissance TOPS Consult, un pole unique de

Plus en détail

SPÉCIALISTE DU SOCIAL MEDIA INTELLIGENCE

SPÉCIALISTE DU SOCIAL MEDIA INTELLIGENCE SPÉCIALISTE DU SOCIAL MEDIA INTELLIGENCE Le web regorge de conversations, de publications disparates souvent sous-exploitées : une source de valeur ajoutée, des leviers de décisions stratégiques. LE SOCIAL

Plus en détail

Maison de la Modélisation et de la Simulation Structure Fédérative de Recherche de l Université Grenoble-Alpes

Maison de la Modélisation et de la Simulation Structure Fédérative de Recherche de l Université Grenoble-Alpes Maison de la Modélisation et de la Simulation Structure Fédérative de Recherche de l Université Grenoble-Alpes MaiMoSiNE SMAI 2015 Mardi 9 octobre 2015 MaiMoSiNE Maison de la Modélisation et de Simulation

Plus en détail

TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012. Novembre 2012

TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012. Novembre 2012 TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012 Novembre 2012 Sommaire 3 7 9 12 14 19 25 27 31 Présentation du baromètre Profil des entreprises Contexte économique Ressources humaines Financement

Plus en détail

Fonds French Tech Accélération

Fonds French Tech Accélération Fonds French Tech Accélération Appel à manifestation d intérêts pour les investissements dans des structures d accélération de la croissance de startups innovantes («accélérateurs de startups») 1. L INITIATIVE

Plus en détail

Le mapping d écosystèmes R&D pour stimuler l innovation collaborative. Expernova & Finance Innovation Dixit GFII 7 juillet 2014

Le mapping d écosystèmes R&D pour stimuler l innovation collaborative. Expernova & Finance Innovation Dixit GFII 7 juillet 2014 Le mapping d écosystèmes R&D pour stimuler l innovation collaborative Expernova & Finance Innovation Dixit GFII 7 juillet 2014 Qui sommes nous? [ Une tendance forte à l Open Innovation ] «Le monde est

Plus en détail

APPEL A PROJET Maturation Normande 2015 Modalités de candidature

APPEL A PROJET Maturation Normande 2015 Modalités de candidature APPEL A PROJET Maturation Normande 2015 Modalités de candidature 1. Contexte Normandie Université fédère les 6 établissements supérieurs de la recherche publique en Normandie : ENSICAEN, ENSA Normandie,

Plus en détail

Démarches prospectives : du positionnement stratégique à l identification des métiers d avenir.

Démarches prospectives : du positionnement stratégique à l identification des métiers d avenir. 5èmes rencontres Céreq Dares Réseau Carif - Oref Démarches prospectives : du positionnement stratégique à l identification des métiers d avenir. Basilio Napoli Basilio NAPOLI Nantes, le 16 juin 2015 Nantes,

Plus en détail

POLE REGIONAL DE QUALITE LOGICIELLE

POLE REGIONAL DE QUALITE LOGICIELLE Charleroi 2020 POLE REGIONAL DE QUALITE LOGICIELLE (quality measurement for software technologies) 40 Table des Matières 1 Nom du projet... 41 2 Opérateur... 41 3 Autorité responsable... 41 4 Contexte...

Plus en détail

CYCLE DIRIGEANTS ET CADRES DES TPE ET PME DE SEINE-ET-MARNE PROMOTION

CYCLE DIRIGEANTS ET CADRES DES TPE ET PME DE SEINE-ET-MARNE PROMOTION CYCLE DIRIGEANTS ET CADRES DES TPE ET PME DE SEINE-ET-MARNE PROMOTION 2012 MARNE-LA-VALLÉE / PARIS COMMISSION EUROPÉENNE Fonds social européen objectifs Aujourd hui, sous l effet conjugué de la mondialisation

Plus en détail

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Objet : Prestation d assistance dans le cadre de l action collective AEROLEAN K portée par le pôle de

Plus en détail

Réunion régionale : pôle communication et marketing. Réunion régionale. 1. Pôle Communication 2. Pôle Marketing

Réunion régionale : pôle communication et marketing. Réunion régionale. 1. Pôle Communication 2. Pôle Marketing Réunion régionale : pôle communication et marketing Réunion régionale 1. Pôle Communication 2. Pôle Marketing Réunion régionale : pôle communication et marketing Historique o Gautier GIRARD : stratégie

Plus en détail

Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015

Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015 Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015 Le Cluster Solaire/MCIC, un outil pour appuyer le développement industriel vert STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE Plan Solaire Marocain Plan Eolien

Plus en détail

Acquisition des actifs technologiques de Ciespace pour déployer l IAO sur le Cloud

Acquisition des actifs technologiques de Ciespace pour déployer l IAO sur le Cloud Communiqué de Presse financier Paris, le 15 avril 2015 Acquisition des actifs technologiques de Ciespace pour déployer l IAO sur le Cloud Offre des solutions de Prototypage Virtuel d ESI Group en mode

Plus en détail

TEMIS SCIENCES, une aventure humaine, scientifique et européenne

TEMIS SCIENCES, une aventure humaine, scientifique et européenne TEMIS SCIENCES, une aventure humaine, scientifique et européenne L Union européenne mise sur l excellence des micro et nanotechnologies franc-comtoises TEMIS SCIENCES sur la technopole TEMIS à Besançon

Plus en détail

Mot d accueil. PDF created with pdffactory trial version www.pdffactory.com

Mot d accueil. PDF created with pdffactory trial version www.pdffactory.com Mot d accueil Jean-Paul BRET, Président du Pays Voironnais Stéphane JULLIOT, Conseiller communautaire délégué au tourisme d affaire - La Metro 1 Introduction Pascal MORAND, Parrain d Inosport 2013 Spécialiste

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

Jean-Pierre Brocart. Incubateur National Multimédia Belle de Mai. brocart@belledemai.org

Jean-Pierre Brocart. Incubateur National Multimédia Belle de Mai. brocart@belledemai.org La valorisation de la recherche par la création d entreprises innovantes Le rôle des incubateurs Jean-Pierre Brocart Incubateur National Multimédia Belle de Mai brocart@belledemai.org Les mesures prises

Plus en détail

L INstitut Polytechnique de Bordeaux devient Bordeaux INP

L INstitut Polytechnique de Bordeaux devient Bordeaux INP . Communiqué de Presse L INstitut Polytechnique de Bordeaux devient Bordeaux INP Bordeaux, 1 er septembre 2014 Aujourd hui, l INstitut Polytechnique de Bordeaux (3200 étudiants, 280 enseignants-chercheurs,

Plus en détail

Hôtel Concorde Lafayette, 6 juin 2006. En partenariat avec

Hôtel Concorde Lafayette, 6 juin 2006. En partenariat avec Hôtel Concorde Lafayette, 6 juin 2006 En partenariat avec 1 Plan Syntec Logiciel pour les Éditeurs Jean-Pierre Brulard, Président du Comité Éditeurs Journée «Croissance Éditeurs Syntec informatique», 6

Plus en détail

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+5 Présentation

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

Le CEA Tech arrive à Nantes : quelles collaborations avec les PME? Le 14 mai 2013

Le CEA Tech arrive à Nantes : quelles collaborations avec les PME? Le 14 mai 2013 Le CEA Tech arrive à Nantes : quelles collaborations avec les PME? Le 14 mai 2013 1 A la demande du gouvernement JM Ayrault Nantes 15 octobre 2012 accompagné de G. Fioraso, A. Montebourg, F. Pellerin,

Plus en détail

Présentation du nouveau site internet de l Assistance Publique-Hopitaux de Marseille

Présentation du nouveau site internet de l Assistance Publique-Hopitaux de Marseille Présentation du nouveau site internet de l Assistance Publique-Hopitaux de Marseille L hôpital à portée de clics des patients et des professionnels de santé 9 novembre 2011 à 11h00 Hôpital de la Timone

Plus en détail

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES 1) Introduction Dans le cadre de son PDI (Plan de Développement International), le Cluster EDIT a mis en place une action nommée

Plus en détail

LES CLES DU NUMERIQUE

LES CLES DU NUMERIQUE LES CLES DU NUMERIQUE LUNDI 19 OCTOBRE 2015 BESANCON www.lesclesdunumerique.fr Dossier de partenariat Les Clés du Numérique 2015 1 Présentation de la CCI du Doubs La Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

Construction Bois: Emergence des bâtiments à grandes hauteur en bois des immeubles à vivre bois

Construction Bois: Emergence des bâtiments à grandes hauteur en bois des immeubles à vivre bois Construction Bois: Emergence des bâtiments à grandes hauteur en bois des immeubles à vivre bois Dominique WEBER, Industriel et co-pilote du «plan bois» de la «nouvelle France Industrielle» Bâtiment B,

Plus en détail

Licences professionnelles

Licences professionnelles Licences professionnelles habilitées pour l'année 2011/2012 - académie de Lyon et de Grenoble Proche du marché de l'emploi, elle concerne des champs professionnels très divers : métiers en émergence (multimédia,

Plus en détail

CADev : au service de la compétitivité et de l attractivité régionale. Agence de développement économique de la région Champagne-Ardenne

CADev : au service de la compétitivité et de l attractivité régionale. Agence de développement économique de la région Champagne-Ardenne CADev : au service de la compétitivité et de l attractivité régionale Agence de développement économique de la région Champagne-Ardenne Une Région à la croisée des principaux bassins de consommation Population

Plus en détail

LES FORMATIONS RCA 2015-2016

LES FORMATIONS RCA 2015-2016 EDITEUR DE LOGICIELS POUR LES EXPERTS-COMPTABLES LES FORMATIONS RCA 2015-2016 WWW.RCA.FR FIDÉLISER SES CLIENTS ET DÉVELOPPER SON CHIFFRE D AFFAIRES Vous venez d acquérir le Full Services RCA, bravo pour

Plus en détail

Position du CIGREF sur le Cloud computing

Position du CIGREF sur le Cloud computing Position du CIGREF sur le Cloud computing Septembre 2010 Cette position est le fruit d un groupe de réflexion ayant rassemblé les Directeurs des Systèmes d Information de grandes entreprises, au premier

Plus en détail

DOSSIER DE PARRAINAGE

DOSSIER DE PARRAINAGE DOSSIER DE PARRAINAGE INFORMATION ET INSCRIPTION : forum@canceropole-clara.com www.canceropole-clara.com/manifestations/forum2015 En partenariat avec : MOT DE BIENVENUE Le Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes

Plus en détail

Ouverture d une Pépinière dédiée à la finance 5 rue d UZès

Ouverture d une Pépinière dédiée à la finance 5 rue d UZès Ouverture d une Pépinière dédiée à la finance 5 rue d UZès Présentation à l attention des PME candidates Mercredi 30 juin 2010 www.finance-innovation.org 1 La création d une pépinière dédiée aux entreprises

Plus en détail

Évaluation du HCERES sur l unité :

Évaluation du HCERES sur l unité : Entités de recherche Évaluation du HCERES sur l unité : Laboratoire d Informatique de Grenoble LIG sous tutelle des établissements et organismes : Université Joseph Fournier - Grenoble UJF Institut Polytechnique

Plus en détail

Cellule «inter-pôles» : Améliorer le financement privé des PME des Pôles de compétitivité. Présentation au PRIT 2008 Paris, 17 novembre 2008

Cellule «inter-pôles» : Améliorer le financement privé des PME des Pôles de compétitivité. Présentation au PRIT 2008 Paris, 17 novembre 2008 Cellule «inter-pôles» : Améliorer le financement privé des PME des Pôles de compétitivité Présentation au PRIT 2008 Paris, 17 novembre 2008 1. Présentation générale Objectifs Mode de fonctionnement Mission

Plus en détail

MODE D EMPLOI DEVENIR CHEF D ENTREPRISE & CRÉATEUR DE MODE

MODE D EMPLOI DEVENIR CHEF D ENTREPRISE & CRÉATEUR DE MODE MODE D EMPLOI DEVENIR CHEF D ENTREPRISE & CRÉATEUR DE MODE Programme 2014 Anticiper, gérer, faire les bons choix, manager être chef d entreprise est un véritable apprentissage qui nécessite méthodologie

Plus en détail

Avis de l Académie des technologies sur le financement des start-up de biotechnologies pharma

Avis de l Académie des technologies sur le financement des start-up de biotechnologies pharma Avis de l Académie des technologies sur le financement des start-up de biotechnologies pharma La chaîne du financement des start-up biotech pharma ne fonctionne plus en France car l absence de relais suffisants

Plus en détail

Comment mieux lutter contre la fraude à l assurance? Gestion de sinistres Odilon Audouin, le 4 avril 2013

Comment mieux lutter contre la fraude à l assurance? Gestion de sinistres Odilon Audouin, le 4 avril 2013 Comment mieux lutter contre la fraude à l assurance? Gestion de sinistres Odilon Audouin, le 4 avril 2013 Eléments de contexte Un coût significatif, une évolution des typologies Selon l ALFA (sur la base

Plus en détail

Equipe de recherche TSCO -LIP. Présentation Tempus IMPTUM Mercredi 10 mars 2010

Equipe de recherche TSCO -LIP. Présentation Tempus IMPTUM Mercredi 10 mars 2010 Equipe de recherche TSCO -LIP Présentation Tempus IMPTUM Mercredi 10 mars 2010 Structure générale LIP (Grenoble + Chambéry) Equipe CARE Equipe TSCO Equipe PROCOP Structure générale Permanents(9) - Céline

Plus en détail

Méthodologie. 92 start-up ont répondu à un questionnaire en février 2014

Méthodologie. 92 start-up ont répondu à un questionnaire en février 2014 Méthodologie 616 start-up créées depuis 2007, dont 548 en activité Tous secteurs des cleantech : énergies renouvelables, efficacité énergétique, écomobilité, chimie verte 92 start-up ont répondu à un questionnaire

Plus en détail

Une agence de moyens au service des laboratoires de recherche en Midi-Pyrénées

Une agence de moyens au service des laboratoires de recherche en Midi-Pyrénées Une agence de moyens au service des laboratoires de recherche en Midi-Pyrénées Agence de valorisation de la Recherche en Midi-Pyrénées 22 février 2008 1 Plan - L organisation de la Recherche Publique Française

Plus en détail

Cette solution s adresse aussi bien aux PME/PMI qu aux grands groupes, qu ils disposent ou non d une structure de veille dédiée.

Cette solution s adresse aussi bien aux PME/PMI qu aux grands groupes, qu ils disposent ou non d une structure de veille dédiée. PRESENTATION QUI SOMMES-NOUS? La société VIEDOC, formée d ingénieurs expérimentés, conseille depuis 2004 les entreprises dans les domaines de la veille, de l intelligence économique et de l innovation.

Plus en détail

Votre projet trouve ici sa place

Votre projet trouve ici sa place Votre projet trouve ici sa place Ingénierie de progrès Un environnement scientifique et médical stimulant Au cœur du campus universitaire et médical du Mans, à côté du CTTM et d Emergence, vous bénéficierez

Plus en détail

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais Synthèse des résultats Septembre 2013 Etude coordonnée par Dispositif soutenu et financé par Le

Plus en détail

EDITEUR DE LOGICIELS POUR LES EXPERTS-COMPTABLES WWW.RCA.FR

EDITEUR DE LOGICIELS POUR LES EXPERTS-COMPTABLES WWW.RCA.FR EDITEUR DE LOGICIELS POUR LES EXPERTS-COMPTABLES WWW.RCA.FR FIDÉLISER SES CLIENTS ET DÉVELOPPER SON CHIFFRE D AFFAIRES Vous venez d acquérir le Full Services RCA, bravo pour votre choix. Vous avez désormais

Plus en détail

PROJET MES COMMUNIQUE DE PRESSE. L intelligence collaborative au service du pilotage d atelier

PROJET MES COMMUNIQUE DE PRESSE. L intelligence collaborative au service du pilotage d atelier PROJET MES L intelligence collaborative au service du pilotage d atelier COMMUNIQUE DE PRESSE Annecy 28 septembre 2009 Après 1 an de travail et de collaboration, les 7 éditeurs de logiciels et les 2 laboratoires

Plus en détail

OFFRES DE PARTENARIATS 2015-2016

OFFRES DE PARTENARIATS 2015-2016 OFFRES DE PARTENARIATS 2015-2016 «S engager aux côtés d un pôle leader et d entreprises innovantes de la filière santé» Standard Eurobiomed 8, rue Sainte Barbe 13001 Marseille 04 91 13 74 65 www.eurobiomed.org

Plus en détail

Dynamiser les filières d excellence et d avenir

Dynamiser les filières d excellence et d avenir La Lorraine dispose d atouts dans ce domaine grâce à des compétences académiques pointues tant en termes de recherche biologique et médicale que d application en informatique, traitement de données ou

Plus en détail