rapport d activités fit - fondation pour l innovation technologique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "rapport d activités fit - fondation pour l innovation technologique"

Transcription

1 rapport d activités 2014 fit - fondation pour l innovation technologique

2 depuis 1994 en prêts accordés à plus de 115 entreprises 45 dossiers de candidatures reçus Taux de remboursement moyen des prêts accordés 90 % 7 bourses grant, 10 prêts seed et 4 prêts early accordés 18.7 millions de francs de soutiens accordés 3,7 millions de francs de soutien accordés 90 entreprises sont encore en activité à ce jour Près de francs de remboursement Près de 750 emplois créés Plus de 90 millions de francs levés en 2014 par des entreprises soutenues par la FIT 20 entreprises soutenues dans le Top des start-up suisses

3 table des matières 1. Message de la Présidente et du Secrétaire général 6 2. FIT chiffres clés 8 3. Modes de soutien Activités et soutiens accordés en Soutiens accordés en Bourse grant Portrait du projet «BioMe» Prêt seed - Portrait de l entreprise Lunaphore Prêt early - Portrait de l entreprise Combagroup Communication Organes Conseil de Fondation Innovaud Comités de sélection Entité de sélection Entité de coaching Secrétariat Contributeurs 26

4 FIT - RAPPORT D ACTIVITÉS 2014 PAGE 7 1. message de la présidente et du secrétaire général Les 20 ans de la FIT, l âge de la maturité Le bilan des 20 ans de la Fondation pour l Innovation Technologique (FIT) est solide : plus de 700 emplois créés, 18.7 millions de francs de soutiens et près de 120 start-up accompagnées. Née en 1994 dans le cadre d un partenariat publicprivé, la FIT a été renforcée en 2013 avec des moyens financiers supplémentaires substantiels couplés à un partenariat avec Innovaud. Au cours des deux dernières décennies, elle s est imposée comme un acteur qui a su à son échelle amener le canton de Vaud au rang de leader en matière d innovation et de technologies. Un leader au niveau national. Mais également avec un rayonnement remarqué bien au-delà de nos frontières. L écosystème local a fondamentalement changé depuis la création de la Fondation, lorsque le canton se débattait dans un cadre conjoncturel bien sombre. La grande préoccupation était alors d endiguer la désindustrialisation de la région et de contrer une poussée du chômage d une ampleur telle que la Suisse n avait plus connue depuis la Deuxième Guerre mondiale. Vingt ans plus tard, le canton de Vaud pointe au premier rang en matière de levées de fonds pour les start-up, avec plus de 200 millions de francs récoltés en 2014, dont près de 70 millions de francs par les start-up soutenues par la FIT, selon le dernier «Swiss Venture Capital Report», une publication réalisée par Startupticker. ch, en collaboration avec l association des investisseurs SECA. Au cœur du virage technologique Resserrer encore le lien avec les Hautes Ecoles La FIT se réjouit que la région ait su négocier avec brio le virage technologique intervenu au tournant du millénaire. Notre Fondation a apporté sa pierre à l édifice, en soutenant d excellents projets. Comme tous les fonds de capital-risque, elle a aussi subi des échecs, bien sûr. Le chemin vers l innovation est pavé de projets qui n aboutissent pas, c est la règle du jeu. Mais la FIT prouve que ces difficultés sont gérables et le résultat final est largement positif. Notre ambition : continuer sur cette lancée au cours des 20 prochaines années. A l heure où la Suisse perd en compétitivité en raison du franc fort, l innovation joue un rôle de plus en plus important. Elle détermine les succès de demain, mais également le choix d implantation de nombreuses sociétés étrangères. Entretenir le formidable vivier vaudois de start-up existantes et stimuler l éclosion de nouvelles jeunes pousses dépasse le simple soutien financier ponctuel, l action s inscrit dans une véritable démarche de promotion économique globale. A côté des prêts traditionnels sans intérêts (les FIT seed), la FIT dispose depuis 2013 de deux instruments complémentaires extrêmement utiles, les FIT early et les Fit grant. Les premiers visent à aider les start-up une fois le démarrage amorcé. Les seconds sont destinés à des chercheurs dans les Hautes Ecoles sises dans le canton de Vaud. L ensemble de ces outils doit nous permettre de renforcer encore notre fructueuse collaboration avec les Hautes Ecoles ainsi que d encourager l innovation et l entrepreneuriat dans le canton de Vaud et en Suisse romande. Nous saisissons l opportunité que nous offre cette tribune pour remercier tous nos contributeurs. L Etat de Vaud a fortement renforcé son appui financier il y a deux ans, avec un engagement à long terme. Les partenaires privés ont également accru leur participation. Nous remercions également les membres du Conseil de la FIT ainsi que les comités de sélection, composés de bénévoles. C est grâce à l engagement et à l expertise de chacun, dans des domaines complémentaires, que la FIT peut prendre en mains de manière efficace la gestion des demandes de soutien. L innovation est plus importante que jamais pour pérenniser l emploi, la compétitivité et la prospérité. Adrienne Corboud Fumagalli Présidente Julien Guex Secrétaire Général

5 FIT - RAPPORT D ACTIVITÉS 2014 PAGE 9 2. fit chiffres clés Depuis sa création en 1994, la FIT a apporté un soutien financier - sous forme de prêts et de bourses - pour un montant total dépassant les 18 millions de francs. Ce sont près de 245 projets qui ont été soumis à la FIT pour obtenir son soutien. La Fondation a accordé 144 prêts à 115 entreprises innovantes (en plusieurs tranches pour certains). Actuellement, 90 entreprises sont toujours en activité. Plusieurs de ces projets de start-up sont devenus de solides entreprises créatrices d emplois (à l instar de SpotMe, Nexthink ou sensefly). Cela représente près de 750 emplois à ce jour. La majorité des entreprises soutenues sont encore en cours de maturation, développant des produits avec un grand potentiel de croissance, et sont actuellement dans un processus de levée de fonds. Pas moins de 20 entreprises soutenues par la FIT figurent parmi le Top 100 des meilleures start-up de Suisse 2014 du site startup.ch : L.E.S.S (2 e ), Abionic (3 e ), Kandou (12 e ), Sophia Genetics (13 e ), Sensefly (15 e ), Qloudlab (32 e ), Lunaphore (35 e ), Bug Buster (37 e ), CombaGroup (39 e ), Actlight (41 e ), ScanTrust (51 e ), DistalMotion (54 e ), SWISSto12 (55 e ), Anokion (60 e ), Mindmaze (63 e ), DomoSafety (64 e ), Imina Technologies (71 e ), Faveeo (79 e ), Geosatis (92 e ) et Amal Therapeutics (98 e ). Prêts accordés Nombre de prêts cumulés Montant des prêts accordés cumulés NOMBRE Financements 2014 Dépenses % des moyens de la FIT ont été directement attribués à des entreprises et des projets d entreprises Remboursements des prêts, Frais divers, Secrétariat, Etat VD, Suivis des projets, FIT early, Total Total Autres contributeurs publics, FIT seed, Contributeurs privés, FIT grant, CHF

6 FIT - RAPPORT D ACTIVITÉS 2014 PAGE modes de soutien 4. soutiens accordés en 2014 Prestations offertes Les conditions pour bénéficier des prestations de la Fondation sont de présenter un dossier complet en remplissant le fomulaire et de défendre le projet devant le Comité de sélection de la FIT. Montant FIT grant FIT seed FIT early CHF par projet, sous forme de bourse à un porteur de projet dans une Haute École sise sur le territoire vaudois. CHF par projet, à une entreprise. Prêt sans intérêt, avec garantie personnelle. CHF à par projet, à une entreprise - prêt avec intérêt (5 % de base +5 % au remboursement), sans garantie personnelle. Age de l entreprise Avant création de l entreprise mois environ (date RC) mois environ (date RC). Objectifs de l aide Analyse et accompagnement Nombre de projets financés Validation d un projet, au sein d une Haute École, visant la création d une entreprise. Correspondant dans Hautes Écoles. Le tableau ci-dessous résume les soutiens possibles et leurs conditions : Prototypage et développement technique du produit. Entité de coaching (EPFL Innovation Park et CTI) Développement industriel et/ou commercial en «matching» d investisseurs privés. Entité de sélection (Défi Gestion). Environ 8 par an Environ 12 par an. Environ 4 par an. Bourses FIT grant 10 dossiers de candidature pour une bourse grant ont été déposés. 2 d entre eux n entraient pas dans les objectifs et critères de la FIT et ont été refusés. 1 d entre eux a été abandonné. Les projets soutenus sont : Lucentix (EPFL) Projet qui vise le développement d un nouveau mécanisme de biocapteur permettant aux patients de mesurer la concentration précise de biomarqueurs et de médicaments dans le sang. strong.codes (HEIG-VD) Produit qui intègre des méthodes de protection innovantes visant à renforcer la sécurité contre le «reverse-engineering» d applications logicielles. WINTech (UNIL) Projet qui vise le développement des inhibiteurs du récepteur Frizzled 7 en vue d un traitement innovant du sous-type de cancer du sein «triple négatif» pour lequel aucun traitement ciblé n existe pour le moment. Graspeo (EPFL) Plate-forme Web permettant aux équipes et organisations de collaborer à distance. Cet outil permet de travailler avec des tâches et des documents, tout en préservant la confidentialité des données. SensiWall (HEIG-VD) Projet qui vise à développer des dispositifs interactifs dans le domaine du sport. CalCure (CHUV) Projet qui déploie des essais in vitro basés sur des lignées de cellules humaines et l expertise disponible dans le laboratoire pour identifier, à l aide d un criblage à haut débit, des nouveaux médicaments pour traiter l arthrose. BioMe Therapeutics (UNIL) Projet qui vise à recréer le microbiome pour traiter les maladies inflammatoires de l intestin. Le total des bourses grant se monte ainsi à CHF Processus de décision Comité de sélection FIT (2x par an). Comité de sélection FIT (10x par an). Comité de sélection FIT (5x par an). Localisation Le bénéficiaire de la bourse doit L entreprise doit être basée en L entreprise doit être basée travailler dans une des Hautes Suisse romande. dans le canton de Vaud. Écoles vaudoises accréditées par la FIT, à ce jour : / EPFL / HEIG-VD / UNIL/CHUV

7 FIT - RAPPORT D ACTIVITÉS 2014 PAGE 13 Prêts FIT seed 24 dossiers de candidature pour un prêt seed ont été déposés. Les projets soutenus sont : Stignergy Système dynamique d intelligence collective pour la réduction des pics de puissance et l optimisation de l utilisation de l énergie électrique des appareils et équipements des professionnels. base7booking «Click, detect & treat» : Détection précoce Programme de gestion hôtelière à distance via le cloud. TechnoKiss Systems SA Conception, développement et production d appareils destinés à la domotique animalière et végétale. Usage domestique ou professionnel par les zoos, vivariums, magasins, universités ou laboratoires. Faveeo Plateforme de veille numérique pour entreprises. A l écoute du web et des réseaux sociaux, la plateforme découvre, filtre et distribue du contenu adapté aux différents besoins des collaborateurs. HMonster Plateforme d apprentissage de la guitare en ligne Powzy Plateforme de publicité interactive sur smartphones. Lunaphore Dispositif d analyse rapide et précise de tumeurs basé sur une technologie microfluidique. Scantrust Développement et commercialisation de logiciels, de concepts et de licences afin de préserver les produits et les documents de la contrefaçon et de la fraude et permettant aux utilisateurs d accéder et de stocker en toute sécurité les informations relatives aux produits et documents. DEPsys Développement et commercialisation de solutions pour le réseau électrique de distribution (SmartGrid) Le total des prêts se monte ainsi à CHF Yoocos Antispam téléphonique pour opérateurs téléphoniques et entreprises. La solution katia permet de détecter et bloquer en temps réel les appels téléphoniques indésirables et criminels

8 FIT - RAPPORT D ACTIVITÉS 2014 PAGE 15 Prêts FIT early 11 dossiers de candidature pour un prêt early ont été déposés. 7 d entre eux n entraient pas dans les objectifs et critères de la FIT et ont été refusés. Les projets soutenus sont : BugBuster Système novateur, robotisé de test et d assurance qualité dans le domaine à forte croissance des applications web. Répartition des projets soutenus par la FIT depuis 1994 par domaine Industrie, 25 % Cleantech, 10 % Répartition des projets soutenus par la FIT en 2014 par domaine Industrie, 14 % Cleantech, 9 % DomoSafety Service de prévention à l intention des personnes âgées dont l objectif est de permettre aux seniors de rester le plus longtemps possible à domicile. CombaGroup Production hors-sol entièrement automatisée de salades. TIC, 33 % Sciences de la vie, 32 % Sciences de la vie, 29 % TIC, 48 % Mindmaze Caméra en combinaison avec un logiciel permettant de contrôler des capteurs utilisés pour suivre l activité cérébrale. Le total des prêts early se monte ainsi à CHF

9 FIT - RAPPORT D ACTIVITÉS 2014 PAGE Bourse grant Portrait du projet «BioMe» Recréer le microbiome pour traiter les maladies inflammatoires de l intestin C est au Département de Microbiologie Fondamentale (DMF) de l Université de Lausanne (UNIL) que Sandra Sulser travaille sur une solution permettant de simplifier et promouvoir la thérapie par TMF (Transplantation de microbiome fécal). La microbiologie contemporaine a révélé que l intégrité du microbiome intestinal est un élémentclé de la santé humaine. Des dérèglements de l écosystème bactérien de l appareil digestif sont ainsi systématiquement associés à certaines maladies graves, comme les infections par Clostridium difficile, les colites ulcératives, la maladie de Crohn ou le diabète de type 2. La transplantation de microbiome fécal (TMF) est une approche très efficace pour prévenir ou guérir les complications graves dues à de telles altérations. Une TMF conventionnelle consiste à extraire le microbiome de la matière fécale d un donneur sain et à le transplanter dans l intestin d un malade par colonoscopie ou endoscopie. Faute de préparations standardisées et garanties de la flore intestinale sur le marché, cette procédure efficace ne peut actuellement être mise en place qu au cas par cas. Initié par Sandra Sulser dans le cadre de son PhD au Département de Microbiologie Fondamentale Sandra Sulser (bénéficiaire InnoPACTT) et Prof. Jan Roelof van der Meer discutent le projet «BioMe» devant une nouvelle hotte anaérobique dans le Département de Microbiologie Fondamentale (DMF) de l Université de Lausanne. crédible avec pour objectif la création d une entreprise innovante, créatrice d emplois à forte valeur ajoutée. du Professeur Jan Roelof van der Meer, le projet de BioMe (UNIL) vise à établir un microbiome bactérien complexe à partir de donneurs sains, ce qui permettra de protéger et/ou traiter les personnes menacées par des maladies inflammatoires de l intestin. La doctorante s est vue accorder à la fin du mois de novembre 2014 un prêt FIT grant d une valeur de CHF , une bourse ayant pour but de financer, au travers des mécanismes de soutien accrédités par la Fondation pour l Innovation Technologique, un projet entrepreneurial Sandra Sulser dirige actuellement l équipe fondatrice de sa start-up composée d un médecin, d un économiste, d un ingénieur en biotechnologies, d un biochimiste et d une microbiologiste (ellemême). Le projet est accompagné depuis l automne 2014 par le PACTT et bénéficie de précieux conseils en matière d entrepreneuriat et de propriété intellectuelle. Le PACTT suit également le projet dans le cadre de l obtention d une bourse InnoPACTT Spin-off (UNIL). Dès qu elle aura présenté sa thèse de doctorat au printemps 2015, la bourse de la FIT va lui permettre de valider le concept et le modèle de l entreprise. Ce soutien financier précieux pour sa future entreprise est donc très attendu. Les initiatives d Innovaud sont également appréciées. Suivi dès novembre 2014 par Patrick Barbey directeur d Innovaud le projet BioMe bénéficie aujourd hui de l appui de Pierre-Jean Wipff, conseiller en innovation en sciences de la vie pour Innovaud. Lors de l interview au Biophore de l UNIL, Sandra Sulser a mentionné le brunch organisé en janvier 2015 par Innovaud avec Startupticker.ch. Cet événement lui a permis de faire de nombreuses connaissances qui lui seront utiles pour l évolution de son projet dans un avenir proche. Quant à son travail de validation de concept, la start-up pourra compter sur le soutien du Dr Michel Maillard, Chef de clinique du Service de gastro-entérologie et d hépatologie du CHUV. Le projet a également été sélectionné pour participer à l «Academic Industrial Training» organisé par Venturelab.

10 FIT - RAPPORT D ACTIVITÉS 2014 PAGE Prêt seed Portrait de l entreprise Lunaphore La microfluidique au service de l analyse des tissus cancéreux Fondée en avril 2014 par trois ingénieurs de l EPFL, Ata Tuna Ciftlik, Déborah Heintze et Diego Gabriel Dupouy, la start-up Lunaphore a développé une plateforme innovante d analyse des tissus par immunohistochimie basée sur la technologie microfluidique. L idée de cette plateforme prometteuse est née en 2009 de l esprit de l actuel CEO et co-fondateur de Lunaphore, Ata Tuna Ciftlik suite à un projet de diagnostic de tissus. Un premier prototype lui a permis de procéder en 2012 à une première série de tests cliniques au CHUV auprès de 80 patientes atteintes du cancer du sein. La plateforme d analyse des tissus, basée sur la technologie microfluidique offre déjà des avantages considérables. Un test immunohistochimique de Lunaphore ne prend que 5 minutes, alors que les standards existants s établissent entre 2 à 8 heures. Le gain de temps est précieux dans la détection de cancers. La technologie microfluidique mise au point par Lunaphore présente un autre avantage nonnégligeable. Elle permet d utiliser moins de réactifs et donc de faire des économies. La start-up estime que établissements sont susceptibles de procéder à des tests d immunohistochimie, un marché évalué à CHF 1.9 milliard de dollars. La Fondation pour l Innovation Technologique a octroyé à Lunaphore un prêt FIT seed de CHF en septembre A titre indicatif, ce type de soutien financier est accordé essentiellement lorsqu une entreprise comme Lunaphore démarre son activité (environ 0 à 12 mois d existence) et que le projet est réalisé en collaboration ou émane d une Haute Ecole Suisse. De l avis des trois fondateurs, le soutien financier de la FIT sera déterminant. Il permet déjà à Lunaphore de bénéficier d une véritable marge de sécurité et de progresser dans les meilleures conditions possibles dans leur recherche d investisseurs. La start-up est actuellement en train de lever des fonds. Le soutien de la FIT permettra aussi de poursuivre le développement d un nouveau prototype, indispensable à la prochaine phase de tests cliniques. Lors de l interview, Ata Tuna Ciftlik, Déborah Heintze et Diego Gabriel Dupouy ont unanimement relevé la qualité du soutien du Canton de Vaud. Contactée peu après la création de l entreprise par Pierre-Jean Wipff, conseiller en innovation en sciences de la vie pour Innovaud, la jeune Les fondateurs (de gauche à droite) : Déborah Heintze, COO, Diego G. Dupouy, CTO, et Ata Tuna Ciftlik, CEO société a bénéficié de contacts précieux, utiles et profitables dans l écosystème, ainsi que de la recommandation pour le prêt de la FIT. Pour sa première année d existence, Lunaphore a remporté le 1er prix PERL au printemps Elle est également devenue la plus jeune start-up à entrer dans le classement prestigieux des 100 meilleures start-up suisses et fait partie des 26 gagnants de l IMD Start-up Competition Ces prochains mois s annoncent encore très chargés, la start-up se préparant actuellement pour la 3ème phase du Venture Kick.

11 FIT - RAPPORT D ACTIVITÉS 2014 PAGE Prêt early Portrait de l entreprise Combagroup de très grande qualité dans des espaces restreints, en minimisant l utilisation d engrais et de ressources précieuses telles que l eau? L équipe de CombaGroup a décidé de relever ce défi ambitieux en cultivant par aéroponie des laitues. Le principe des «Smart Lettuce» est simple. La graine de salade est plantée dans un cube de mousse, servant de support. Pendant la croissance, les racines traversent la mousse et se retrouvent à l air libre. Cela permet de pulvériser directement sur les racines les quantités nécessaires d eau et de sels minéraux. L agriculture du futur, réinventée C est au centre de compétences de l Agropôle de Molondin, à une quinzaine de minutes d Yverdonles-Bains, que la jeune société CombaGroup prépare activement la prochaine révolution verte. Les défis de l agriculture du futur sont considérables, en termes écologiques, technologiques, logistiques et commerciaux. Comment produire localement des produits L aéroponie permet de réunir les mêmes conditions que lors d une croissance en pleine terre avec des avantages bien réels : une économie d eau de l ordre de 99 % par rapport à une culture irriguée, une plus grande neutralité environnementale et une indépendance vis-à-vis des caractéristiques du terrain, ce qui permet une plus grande flexibilité pour la localisation des cultures. Né en 2011 de l esprit fertile de Benoit de Combaud, un expert en logistique avec de solides connaissances dans le domaine agricole, le projet a pris forme en 2012 avec la création de Combagroup, société qu il a cofondée avec Marie de Raismes, l actuelle CFO. L entreprise, dirigée par Rodney Reis, emploie aujourd hui 7 collaborateurs ainsi qu une étudiante à Molondin. L équipe CombaGroup pose dans la serre pilote de Molondin : de gauche à droite, Raymond Aschheim, Andreas Müller, Marie de Raismes, Rodney Reis, Stephan Favre et Benoît de Combaud. Photo prise en dehors des conditions normales de production. Très reconnaissante à l égard de la Fondation pour l Innovation Technologique (FIT), la startup pionnière a pu effectuer ses premiers pas en 2012 grâce à son soutien, un prêt FIT seed de CHF Accompagnée depuis le début par Innovaud en février 2013, la direction de Combagroup reconnaît avoir bénéficié de conseils précieux à des moments clés de son développement. En pleine phase de développement commercial, la start-up vaudoise s est vue accorder à la fin du mois de juin 2014 un prêt FIT early d un montant de CHF Ce financement a déjà permis à CombaGroup de construire deux nouvelles lignes de production à Molondin, véritable centre de production et démonstrateur commercial. La société a pu ainsi intensifier la production des salades destinées à ses clients basés en France et en Suisse. Grâce au soutien financier de la FIT, la société a pu aussi débuter dans les meilleures conditions son 2e round de financement, une étape cruciale pour son développement futur. Le travail de pionnier commence à porter ses fruits et les perspectives de CombaGroup s annoncent excellentes. La start-up a d ailleurs été invitée à se présenter lors du prochain TEDxEHL organisé par l Ecole Hôtelière de Lausanne le 23 avril La révolution verte initiée à Molondin ne fait que commencer.

12 FIT - RAPPORT D ACTIVITÉS 2014 PAGE communication Afin de présenter ses différents outils de soutien, la FIT a participé à plusieurs événements de réseautage réunissant les principaux acteurs de l innovation. Le 20 février, la FIT a également participé au Startupticker Brunch, brunch d information et de networking, qui a réuni une soixantaine d entrepreneurs, start-up, business angels. Le 20 février 2014, la FIT a organisé, à l intention des start-up et des étudiants, un événement de présentation de ses nouveaux outils de soutien à Y-PARC, qui a réuni plus de 60 personnes. Plusieurs start-up soutenues par la FIT ont fait part de leurs expériences dans la création d entreprise. Elle a aussi soutenu et sponsorisé l édition 2014 du SICTIC Investor Day, événement qui rassemble des start-up informatiques et des business angels, le 27 octobre organes 6.1. Conseil de Fondation Organe suprême de la Fondation, le Conseil de Fondation se réunit pour assurer la haute surveillance de la Fondation, réfléchir à son positionnement stratégique et son fonctionnement. Il s est réun à trois reprises au cours de l année. Le Conseil se compose, au 31 décembre 2014, de : Adrienne Corboud Fumagalli (EPFL) (*) Présidente Stefan Kohler (CHUV) Yves Dijamatovic (Ville de Lausanne) (*) Vice-président Jean-Philippe Lallement (EPFL Innovation Park) (*) Greet Van Eetvelde (INEOS AG) Hervé Lebret (EPFL) Stéphane Bernard (Debiopharm) Michael Ploog (Swissquote Bank) Joao-Antonio Brinca (BCV) Gabriel Prêtre (Fondation de la famille Sandoz) Raphael Conz (Etat de Vaud Département de l économie et du sport) Roger Roch (Bobst) Enrique Haller (Fondation CVCI) Julien Guex (CVCI) (*) Secrétaire hors Conseil (*) composent le Bureau du Conseil, qui assure le suivi des activités opérationnelles conduites par le secrétariat. Il s est réuni à quatre reprises en cours d année.

13 FIT - RAPPORT D ACTIVITÉS 2014 PAGE Innovaud Depuis sa création en février 2013, Innovaud collabore étroitement avec le secrétariat de la FIT. Innovaud, en tant que porte d entrée de l innovation dans le canton de Vaud, a pour tâche la transmission d information aux candidats demandant un soutien à la FIT. Dans ce cadre, un formulaire d enregistrement commun à la FIT et Innovaud a été mis en place. Il est accessible depuis le site internet des deux entités. En collaboration avec le secrétariat de la FIT, Innovaud effectue le pré-filtrage des nouvelles demandes en fonction des critères d éligibilité de la FIT. Ultérieurement, Innovaud accompagne et encadre les projets soutenus par la FIT. De plus, la FIT s appuie également sur Innovaud pour sa communication Comités de Sélection Les Comités de sélection, délégations du Conseil de Fondation, sont responsables du processus d octroi et du suivi des prêts seed et early ainsi que des bourses FIT grant Comité de sélection seed Le Comité de sélection décide de l octroi des prêts de la FIT. Il s est réuni à neuf reprises au cours de l année et, au 31 décembre 2014, il se compose des mêmes membres que le Conseil de Fondation Comité de sélection early Le Comité de sélection early statue sur l entrée en matière des demandes de prêt early. Il s est réuni à six reprises au cours de l année et, au 31 décembre 2014, il se compose des membres suivants. Joao-Antonio Brinca Président Laurent Bischof Raphael Conz Stefan Kohler Julien Guex Secrétaire hors Conseil Comité de sélection grant Le Comité sélection grant décide de l octroi des bourses FIT grant. Il s est réuni à deux reprises au cours de l année et, au 31 décembre 2014, il se compose des membres suivants. Yves Dijamatovic Président Ariane Baechler Etat de Vaud, Direction générale de l enseignement supérieur (DGES) Greet Van Eetvelde 6.4. Entité de sélection Joao-Antonio Brinca Stefan Kohler Roger Roch L Entité de sélection est en charge de la préparation du suivi et de l encadrement des demandes de prêt FIT early. L entité de sélection analyse et prépare les dossiers retenus. Elle s appuie sur le travail effectué par les investisseurs privés dans le cadre de leur tour de financement. DEFI Gestion, société active dans le capital investissement ou private equity, est mandatée par la FIT comme entité de sélection Entité de coaching L Entité de coaching est en charge de la préparation, du suivi et de l encadrement des demandes de prêt FIT seed. Les coachs mandatés par la FIT et issus de l EPFL Innovation Park assurent un suivi régulier des différents projets, en particulier en amont de la sélection (en préparant les dossiers), et parfois en aval pour les projets retenus et au bénéfice d un prêt de la FIT Secrétariat Sur mandat de la FIT, la CVCI (Chambre vaudoise du commerce et de l industrie) assure le secrétariat et la tenue de la comptabilité de la FIT sous la conduite de M. Julien Guex, secrétaire général de la FIT. En collaboration avec le secrétariat de la FIT, Innovaud accompagne et encadre également les projets retenus, après avoir préfiltré les demandes.

14 FIT - RAPPORT D ACTIVITÉS contributeurs Tout contributeur devient un Alumnus. Son statut d Alumnus dépend du montant total contribué depuis la création de la FIT. Cette reconnaissance est permanente et progresse avec le cumul des contributions. ALUMNUS PLATINUM / dès 1 million de francs Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) (*) Etat de Vaud Département de l économie (*) Banque cantonale vaudoise (*) Chambre vaudoise du commerce et de l industrie (CVCI) (*) Debiopharm SA (*) ALUMNUS GOLD / dès francs Bobst SA (*) Fondation de famille Sandoz (*) Logitech SA Société d aide à l EPFL Ville de Lausanne (*) Mme & M. Bernard Vittoz CHUV (*) EPFL Innovation Park (*) Swissquote (*) ALUMNUS SILVER / dès francs M. Christopher Wassermann Ineos AG (*) ALUMNUS / dès francs M. Charles Maillefer CERCLE DES AMIS Sensimed SA Jast SA (*) Contributeurs actuels graphisme : oxyde.ch

15 Fondation pour l Innovation Technologique c/o Chambre vaudoise du commerce et de l industrie Av. d Ouchy 47, CP Lausanne tél. : fax : Ils soutiennent la FIT :

MESURES CONCRETES DE SOUTIEN DE LA PROMOTION ECONOMIQUE

MESURES CONCRETES DE SOUTIEN DE LA PROMOTION ECONOMIQUE MESURES CONCRETES DE SOUTIEN DE LA PROMOTION ECONOMIQUE Forum de l économie du Gros-de-Vaud, Vendredi 5 novembre 2010 M. Raphaël Conz, Responsable de l Unité Promotion économique, Service de l économie,

Plus en détail

JUIN 2012 500 1 PRESENTATION DU PROJET

JUIN 2012 500 1 PRESENTATION DU PROJET JUIN 2012 500 EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE DECRET autorisant le Conseil d'etat à engager un montant de CHF 25'000'000.- pour soutenir la mise en oeuvre de la plateforme "InnoVaud" 1 PRESENTATION DU PROJET

Plus en détail

Silicon Valley Startup Camp. Pour faire germer l esprit d entreprise #BCVSVSC15. Conférence de presse 6 mars 2015, Lausanne

Silicon Valley Startup Camp. Pour faire germer l esprit d entreprise #BCVSVSC15. Conférence de presse 6 mars 2015, Lausanne Silicon Valley Startup Camp Pour faire germer l esprit d entreprise Conférence de presse 6 mars 2015, Lausanne #BCVSVSC15 Une idée née là-bas en 2010 2 Les objectifs du projet Créer des vocations. Favoriser

Plus en détail

financement Au risque du

financement Au risque du Au risque du financement Passer d une découverte scientifique à un produit innovant coûte cher. Frapper tôt aux bonnes portes permet à une start-up d éviter l essoufflement. Pour donner toutes ses chances

Plus en détail

Promotion économique & organismes régionaux

Promotion économique & organismes régionaux Présentation des régions Promotion économique & organismes régionaux Des instruments de soutien aux entreprises & au développement économique 6 février 2015 Plan de la présentation 1. Promotion économique

Plus en détail

L incubateur fête ses 3 ans: bilan!

L incubateur fête ses 3 ans: bilan! N o 5 Printemps 2014 dossier: L incubateur fête ses 3 ans: bilan! SoMMAIRE EdITo Jean-Marc Buchillier page 1 LES derniers ARRIvéS page 2 INCUBATEUR Y-START Tabrasco: la pluridisciplinarité au service du

Plus en détail

FAE Genève. Fondation d aide aux entreprises

FAE Genève. Fondation d aide aux entreprises Fondation d aide aux entreprises Avenue Industrielle 14 1227 Carouge Bases légales : Loi sur la Fondation d aide aux entreprises du 5 décembre 2005, entrée en vigueur le 11 mars 2006 Reprise des activités

Plus en détail

Dépistage du cancer du colon : dès 50 ans J en parle à mon médecin

Dépistage du cancer du colon : dès 50 ans J en parle à mon médecin Programme vaudois de dépistage du cancer du colon Dépistage du cancer du colon : dès 50 ans J en parle à mon médecin Dépistage du cancer du colon Canton de Vaud Table des matières Aide à la décision et

Plus en détail

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières création, implantation et développement d entreprises x TABLE DES MATIERES 2 1. PRÉAMBULE 1.1. PRINCIPES GÉNÉRAUX 3 2. SOUTIEN

Plus en détail

CHALLENGES NUMERIQUES

CHALLENGES NUMERIQUES Programme d Investissements d Avenir CHALLENGES NUMERIQUES Appel à manifestation d intérêt Cahier des charges ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET https://extranet.bpifrance.fr/projets-innovants-collaboratifs/

Plus en détail

6. Marchés financiers et financement

6. Marchés financiers et financement Frédéric Monnerat, (canton of Geneva) 6. Marchés financiers et financement Sommaire 6.1 La place financière suisse 6.2 La Banque nationale suisse 6. Le système bancaire suisse 6.4 L obtention de crédits

Plus en détail

Invitation personnelle au

Invitation personnelle au Invitation personnelle au Cross Industry Innovation Façonner l avenir numérique avec des solutions interdisciplinaires Mercredi 22 mai 2013 Centre culturel et de congrès de Thoune Bien-Air / ichiropro

Plus en détail

Référencement des Prestataires Cahier des charges

Référencement des Prestataires Cahier des charges Référencement des Prestataires Cahier des charges 1. Présentation des Partenaires du consortium Eurobiomed Le pôle de compétitivité et PRIDES Eurobiomed accompagne les entreprises innovantes de la filière

Plus en détail

STARTUPS. Le guide pour les investisseurs

STARTUPS. Le guide pour les investisseurs STARTUPS Le guide pour les investisseurs 2016 2 Le guide pour les investisseurs 2016 Vous souhaitez diversifier votre patrimoine? Vous êtes soucieux du choix de vos placements? Vous êtes avant tout motivés

Plus en détail

Recommandations avant inscription à AC JumpStart

Recommandations avant inscription à AC JumpStart Recommandations avant inscription à AC JumpStart Qu est-ce qu AC JumpStart? AC JumpStart est un programme innovateur d incubation et d encadrement soutenant l implantation d entreprises en démarrage à

Plus en détail

Certif icat Exécutif en Management etaction Publique Certificate of Advanced Studies (CAS) in Public Administration

Certif icat Exécutif en Management etaction Publique Certificate of Advanced Studies (CAS) in Public Administration Certif icat Exécutif en Management etaction Publique Certificate of Advanced Studies (CAS) in Public Administration Formation destinée aux cadres des secteurs public et parapublic - L ESSENTIEL EN BREF

Plus en détail

Charles Sirois. Bagoré Bathily

Charles Sirois. Bagoré Bathily ENABLIS SENEGAL Charles Sirois Président Fondateur d Enablis Global Le monde ne peut se passer de l Afrique; les cultures, le talent, les richesses naturelles que l on retrouve en Afrique, l humanité

Plus en détail

Recommandation d entrée en matière : la recommandation est votée par l ensemble des membres de la commission.

Recommandation d entrée en matière : la recommandation est votée par l ensemble des membres de la commission. SEPTEMBRE 2012 RC-500 RAPPORT DE LA COMMISSION chargée d examiner l objet suivant : Exposé des motifs et projet de décret autorisant le Conseil d Etat à engager un montant de CHF 25'000'000 pour soutenir

Plus en détail

Le salon de la PME au service de l entreprise!

Le salon de la PME au service de l entreprise! Le salon de la PME au service de l entreprise! Un salon avec conférences et ateliers destinés aux fournisseurs et prestataires de services et de biens d équipement pour les PME Expo Beaulieu Lausanne Palexpo

Plus en détail

Les phases de l investissement

Les phases de l investissement Les phases de l investissement Présentation, 21 Janvier 2009, Lausanne Claude Florin (EL82) claude.florin@a3.epfl.ch 22.01.2009 Les phases de l investissement 1 Les phases de l investissement dans les

Plus en détail

Nos prestations en faveur des entreprises

Nos prestations en faveur des entreprises Nos prestations en faveur des entreprises Renseignements : contacts, autorisations, objets immobiliers et cautionnements Aides financières Allégements fiscaux Réseau Personnes de contact Renseignements

Plus en détail

Directive du Conseil de Direction UNIL-CHUV du 02.12.2009 relative aux contrats et à la valorisation de la recherche

Directive du Conseil de Direction UNIL-CHUV du 02.12.2009 relative aux contrats et à la valorisation de la recherche Directive du Conseil de Direction UNIL-CHUV du 02.12.2009 relative aux contrats et à la valorisation de la recherche CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES...3 ARTICLE 1 BUT ET OBJET...3 ARTICLE 2 CHAMP D APPLICATION...3

Plus en détail

Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur

Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur Clubs Mines-Energie et Mines-Finance - Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur Franck Rabut - NovaWatt Président

Plus en détail

Assemblée Générale 2015: une année charnière pour Sustainable Finance Geneva

Assemblée Générale 2015: une année charnière pour Sustainable Finance Geneva PV - ASSEMBLEE GENERALE MAI 2015 Assemblée Générale 2015: une année charnière pour Sustainable Finance Geneva Repositionnement stratégique Le PV de l'ag 2014 ayant été approuvé, le Bureau Exécutif a présenté

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. Fondation Muse pour la créativité entrepreneuriale

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. Fondation Muse pour la créativité entrepreneuriale RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 Fondation Muse pour la créativité entrepreneuriale Table des matières Au service de la créativité entrepreneuriale Documenter les pratiques de la Génération Co Objectifs 2013 Raconter

Plus en détail

Lettre d information. N 2 Juillet 2014

Lettre d information. N 2 Juillet 2014 Mot du Président Chers camarades, Etre Président et tirer un bilan n est pas chose aisée pour beaucoup en situation similaire dans le contexte actuel, et pourtant, en ce qui me concerne, je suis très heureux

Plus en détail

Le projet de club Business Angels A3 :

Le projet de club Business Angels A3 : Le projet de club Business Angels A3 : Un club d investissement et coaching des start-ups autour de l EPFL a été approuvé lors de l assemblée générale et le Comite de l A3 en Novembre 2008.avec les objectifs

Plus en détail

Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer»

Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer» Appel à projets 2015 Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer» Action 13.1 Attention sélection des projets en deux étapes : 1. Lettre d intention : 12 novembre 2014 2. Dossier présélectionné

Plus en détail

ALLIANCE POUR INNOVER. EPFL, UNIGE, UNIL, UniNE, USI, CHUV, HUG, HES-SO, SUPSI

ALLIANCE POUR INNOVER. EPFL, UNIGE, UNIL, UniNE, USI, CHUV, HUG, HES-SO, SUPSI ALLIANCE POUR INNOVER EPFL, UNIGE, UNIL, UniNE, USI, CHUV, HUG, HES-SO, SUPSI objectifs Alliance est la plate-forme de Suisse romande et du Tessin dédiée à l innovation. 6000 chercheurs des hautes écoles

Plus en détail

«Ensemble construisons le Valais de demain»

«Ensemble construisons le Valais de demain» «Ensemble construisons le Valais de demain» «Business Valais, au service des entrepreneurs» Business Valais réunit dans une même entité tous les acteurs de la promotion économique valaisanne. Un seul interlocuteur

Plus en détail

Centre Droite Vaudois Une vision de société pour 2012 2017 6 priorités 51 idées - forces

Centre Droite Vaudois Une vision de société pour 2012 2017 6 priorités 51 idées - forces Centre Droite Vaudois Une vision de société pour 2012 2017 6 priorités 51 idées - forces Centre Droite Vaudois : Une vision de société pour 2012-2017 1 Centre Droite vaudois : une vision de société Grâce

Plus en détail

POUR UN SPORT SUISSE DYNAMIQUE

POUR UN SPORT SUISSE DYNAMIQUE POUR UN SPORT SUISSE DYNAMIQUE 1 AU SERVICE DU SPORT SUISSE En sa qualité de promoteur n 1 du sport suisse, la Société du Sport-Toto (SST) assume une précieuse mission du point de vue économique et social

Plus en détail

Point de vue de l investisseur

Point de vue de l investisseur Financez votre entreprise avec des fonds propres Point de vue de l investisseur Les petits déjeuners des PME et des start-up 24 septembre 2010 Corporate Finance Intervenant Samuel Babey Directeur Corporate

Plus en détail

PARC D INNOVATION SUISSE RÉGION SUISSE DU NORD-OUEST

PARC D INNOVATION SUISSE RÉGION SUISSE DU NORD-OUEST PARC D INNOVATION SUISSE RÉGION SUISSE DU NORD-OUEST Editeur Association Parc d Innovation Suisse région Suisse du Nord-Ouest Imprimerie buysite AG, Bâle Illustrations Burckhardt+Partner, Bâle Beatrice

Plus en détail

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie.

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie. Cluster Solaire Immeuble ZENITH 1, Rez-de Chaussée et 4 ème étage, Lotissement CIVIM, Lots N 19-20, Le Zénith 1, Sidi Maârouf, Casablanca Standard: 0522585350 Fax: 0522787986 contact@clustersolaire.ma

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)»

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Investissements d avenir Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Appel à projets «Innovation et compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires» Volet compétitif «Initiatives

Plus en détail

LA PRODUCTIVITÉ DE LA R&D EST EN DÉCROISSANCE

LA PRODUCTIVITÉ DE LA R&D EST EN DÉCROISSANCE Diane Gosselin, Pdg Réunion annuelle du Réseau des centres d excellence - 12 février 2013 LA PRODUCTIVITÉ DE LA R&D EST EN DÉCROISSANCE L INNOVATION OUVERTE DANS LE NOUVEAU MODÈLE D AFFAIRES DE l INDUSTRIE

Plus en détail

ASHOKA, UN RESEAU INTERNATIONAL D ENTREPRENEURS SOCIAUX UNE INITIATIVE EUROPEENE 3. 3000 entrepreneurs sociaux soutenus

ASHOKA, UN RESEAU INTERNATIONAL D ENTREPRENEURS SOCIAUX UNE INITIATIVE EUROPEENE 3. 3000 entrepreneurs sociaux soutenus ASHOKA, UN RESEAU INTERNATIONAL D ENTREPRENEURS SOCIAUX ASHOKA ENVISAGE UN MONDE OÙ CHACUN EST ACTEUR DE CHANGEMENT: UN MONDE QUI RÉPOND RAPIDEMENT ET EFFICACEMENT AUX ENJEUX SOCIAUX ET OÙ CHAQUE INDIVIDU

Plus en détail

Maghreb Startup Initiative

Maghreb Startup Initiative L EXCELLENCE au rendez-vous! Algérie Maroc Tunisie Edition pilote Une 1ère édition organisée simultanément dans les trois pays du Maghreb et déployée sur une année! (mai 2012 - mars 2013) Regional Sponsors:

Plus en détail

EMBA du Leader Manager responsable EXECUTIVE MASTER OF BUSINESS ADMINISTRATION. www.myemba.ch

EMBA du Leader Manager responsable EXECUTIVE MASTER OF BUSINESS ADMINISTRATION. www.myemba.ch www.myemba.ch 1. EMBA LMR L EMBA du Leader Manager responsable (EMBA LMR) est une formation en emploi sur deux ans, respectivement sur deux ans et demi pour les non-économistes 1, qui représente 60 crédits

Plus en détail

Les outils de financement de projets R&D à visée industrielle

Les outils de financement de projets R&D à visée industrielle Les outils de financement de projets R&D à visée industrielle Aïcha Douhou et Jérémy Berthuin Direction des Filières Industrielles Ileana LAMAMY Direction Régionale Alsace Alsace Biovalley 12/05/2015 -

Plus en détail

Le Canton de Vaud et la réforme de l imposition des entreprises

Le Canton de Vaud et la réforme de l imposition des entreprises Le Canton de Vaud et la réforme de l imposition des entreprises Pascal Broulis, chef du Département des finances et des relations extérieures Présentation à l assemblée générale des communes vaudoises

Plus en détail

Discours de Madame la Ministre. de l Enseignement supérieur et de la Recherche

Discours de Madame la Ministre. de l Enseignement supérieur et de la Recherche Discours de Madame la Ministre de l Enseignement supérieur et de la Recherche Seul le discours prononcé fait foi Objet : 5 ème Rencontres internationales de recherche «inflammation et pathologies inflammatoires»

Plus en détail

Rapport annuel Innovaud 2014 SECONDE année d activité

Rapport annuel Innovaud 2014 SECONDE année d activité Rapport annuel Innovaud 2014 SECONDE année d activité Innovaud en chiffres 371 172 28 44 manifestations accompagnements 13 20 start-up accompagnées avant création 5 9 InnovaudConnect 2013 2014 Rapport

Plus en détail

allégements fiscaux Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) création, implantation et développement d entreprises

allégements fiscaux Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) création, implantation et développement d entreprises Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) Ferring Pharmaceuticals Alain Herzog / EPFL allégements fiscaux création, implantation et développement d entreprises Mecaforma Flyer_stage valais.indd

Plus en détail

Consultations sur la. Banque de développement économique. du Québec

Consultations sur la. Banque de développement économique. du Québec Consultations sur la Banque de développement économique du Québec Commission de l économie et du travail Assemblée nationale du Québec 15 mai 2013 Table des matières Recommandations de Réseau Capital 3

Plus en détail

Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie. Automne 2015

Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie. Automne 2015 Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie Automne 2015 2 La nécessité de créer des emplois La révolution tunisienne a entre autres

Plus en détail

La labellisation «Medicen Paris Region»

La labellisation «Medicen Paris Region» La labellisation «Medicen Paris Region» De l utilité de la labellisation «Medicen Paris Region» La labellisation «Medicen Paris Region» d un projet francilien, dans le domaine de la santé, est une référence

Plus en détail

Le Coordinateur des candidatures est représenté par une personne désignée par l Organisateur.

Le Coordinateur des candidatures est représenté par une personne désignée par l Organisateur. 1. Description et objectifs du concours «Up Contest» Le concours «Up Contest» a pour objectif d accompagner les entrepreneurs ayant une idée innovante ou un projet, en phase de prototypage ou de pré-commercialisation.

Plus en détail

Il était une fois WiSEED

Il était une fois WiSEED Il était une fois WiSEED En 2008, le financement participatif des startups ou de toute autre entreprise n existe nulle part dans le monde. Deux hommes décident de réinventer l économie et créent WiSEED,

Plus en détail

LA FORCE DE L ONCOPOLE, c est la réunion totalement inédite de compétences

LA FORCE DE L ONCOPOLE, c est la réunion totalement inédite de compétences FORMATION + RECHERCHE + SOIN + INDUSTRIE : C EST L ONCOPOLE. LA FORCE DE L ONCOPOLE, c est la réunion totalement inédite de compétences L originalité de l Oncopole est de regrouper sur un même thème, la

Plus en détail

Statuts de l association i-net innovation networks switzerland

Statuts de l association i-net innovation networks switzerland Statuts de l association i-net innovation networks switzerland 1. Nom et siège «i-net innovation networks switzerland» est une association régie par les présents statuts et subsidiairement par les articles

Plus en détail

Formation programme vaudois de dépistage du cancer du colon Présentation générale du programme

Formation programme vaudois de dépistage du cancer du colon Présentation générale du programme Formation programme vaudois de dépistage du cancer du colon Présentation générale du programme Dr Reto Auer, Dr Kevin Selby, Pr Jacques Cornuz, PMU Dr Jean-Luc Bulliard, IUMSP Dr Cristina Nichita, Pr Gian

Plus en détail

Venture Philantropy FAQ. Critères de sélection

Venture Philantropy FAQ. Critères de sélection Venture Philantropy FAQ 1. Candidats Critères de sélection Est-ce qu une association de fait peut participer à l appel à candidature? Est-ce qu une coopérative avec les valeurs d économie sociale mais

Plus en détail

Bienvenue. PME : créatrice d innovation

Bienvenue. PME : créatrice d innovation Bienvenue PME : créatrice d innovation Plan 1. Présentation du forum Provenance de cette idée? DFCG avec le Café littéraire technique économique But de cette rencontre? Enrichissement de votre boîte à

Plus en détail

"How a regional network can foster open innovation"

How a regional network can foster open innovation "How a regional network can foster open innovation" Geneviève Morand, CEO rezonance.ch Swiss social business network of 30'000 members United Nations Economic Commission for Europe (UNECE) 29 juin 2009

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2014-2015

RAPPORT D ACTIVITÉ 2014-2015 Rue de la Vigie 3 1003 Lausanne 021 320 06 82 vaud@insertionsuisse.ch www.insertion-vaud.ch RAPPORT D ACTIVITÉ 2014-2015 Depuis bientôt quatre ans, Insertion Vaud s est dotée d un secrétariat professionnel.

Plus en détail

La Fondation Leenaards prête à poursuivre l aventure

La Fondation Leenaards prête à poursuivre l aventure La Fondation Leenaards prête à poursuivre l aventure Importante fondation donatrice, basée à Lausanne et active dans les domaines scientifique, culturel et social (personnes âgées), la Fondation Leenaards

Plus en détail

PARLONS CANCER. Cancer colorectal et maladie inflammatoire de l intestin

PARLONS CANCER. Cancer colorectal et maladie inflammatoire de l intestin PARLONS CANCER Cancer colorectal et maladie inflammatoire de l intestin QUELQUES DONNÉES Selon l Association canadienne du cancer colorectal, le cancer colorectal constitue la deuxième cause de décès par

Plus en détail

PHARMACIE. Horizon 2012. Études, post-formations et avenir professionnel

PHARMACIE. Horizon 2012. Études, post-formations et avenir professionnel PHARMACIE Horizon 2012 Études, post-formations et avenir professionnel Laedermann Yvan Pharmacien responsable Pharmacie Internationale Golaz Chemist Lausanne Études UNIL Lausanne, diplôme en 1999 Post-grade

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

Rapport annuel Innovaud 2013 Première année d activité

Rapport annuel Innovaud 2013 Première année d activité Rapport annuel Innovaud 2013 Première année d activité Innovaud en chiffres 172 accompagnements 28 manifestations 5 InnovaudConnect 13 créations de start-up avec l aide d Innovaud 128 start-up accompagnées

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

Survol des Business Angels Romands Claude Florin, Président A3 Angels

Survol des Business Angels Romands Claude Florin, Président A3 Angels Survol des Business Angels Romands Claude Florin, Président A3 Angels 1 2007 2008 2009 2010 2011 2012 number of companies Comment financer 200 startups / an? CTI coaching Domaine 180 160 140 120 100 80

Plus en détail

MERCREDI 9 OCTOBRE 2013 PÔLE MEDIA BELLE DE MAI. Organisation Avec le soutien du réseau

MERCREDI 9 OCTOBRE 2013 PÔLE MEDIA BELLE DE MAI. Organisation Avec le soutien du réseau MERCREDI 9 OCTOBRE 2013 PÔLE MEDIA BELLE DE MAI FORUM FINANCEMENT PME PITCHING PRIVES EMISSIONS TV ATELIERS SOIREE NETWORKING Le plus ambitieux dispositif jamais mis en œuvre dans la région pour aider

Plus en détail

24 programmes master

24 programmes master 66 L EPFL EN CHIFFRES 2014 en bref recherche 350 laboratoires 3342 publications scientifiques selon la base de référence ISI web of science 94 bourses ERC (de 2007 à 2014) dont 4 en provenance du FNS en

Plus en détail

AIDE A LA REINDUSTRIALISATION «PME» version 2015

AIDE A LA REINDUSTRIALISATION «PME» version 2015 CdC ARI «PME» 07042015 AIDE A LA REINDUSTRIALISATION «PME» version 2015 CAHIER DES CHARGES Le dispositif de soutien à l investissement productif du Programme d investissements d avenir (PIA) dénommé «ARI»

Plus en détail

Panorama. des organismes d aide au démarrage et au développement d entreprises à Genève. www.ge.ch/entreprises

Panorama. des organismes d aide au démarrage et au développement d entreprises à Genève. www.ge.ch/entreprises Panorama des organismes d aide au démarrage et au développement d entreprises à Genève www.ge.ch/entreprises Les organismes présentés dans ce dépliant offrent un soutien sur mesure aux créateurs d entreprises

Plus en détail

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole ÉDITOS En 2013, Nantes a été la première ville en France à obtenir le titre de Capitale verte de l Europe. Cette reconnaissance européenne vient reconnaître et récompenser le travail et les efforts menés

Plus en détail

Quelles opportunités pour les internes dans l industrie? Sophie Rousset Responsable relations écoles 31 mai 2012

Quelles opportunités pour les internes dans l industrie? Sophie Rousset Responsable relations écoles 31 mai 2012 Quelles opportunités pour les internes dans l industrie? Sophie Rousset Responsable relations écoles 31 mai 2012 Roche dans le monde Roche en France Nos Métiers 2 Roche, d un coup d œil Fondée à Bâle en

Plus en détail

Inventons l avenir ensemble. Fonds de dotation. de l École des Mines de Nantes

Inventons l avenir ensemble. Fonds de dotation. de l École des Mines de Nantes Inventons l avenir ensemble Fonds de dotation de l École des Mines de Nantes Imaginons et construisons l avenir ensemble Dans un monde hautement concurrentiel et globalisé, sujet à de profondes mutations

Plus en détail

Plateformes dans la restauration collective : organiser l offre de produits régionaux

Plateformes dans la restauration collective : organiser l offre de produits régionaux Plateformes dans la restauration collective : organiser l offre de produits régionaux Contenu Le «régional» dans les cantines 1 et les restaurants universitaires Plateformes marketing : 2 la certification

Plus en détail

Dynamiser les filières d excellence et d avenir

Dynamiser les filières d excellence et d avenir La Lorraine dispose d atouts dans ce domaine grâce à des compétences académiques pointues tant en termes de recherche biologique et médicale que d application en informatique, traitement de données ou

Plus en détail

L EPFL EN CHIFFRES 2013

L EPFL EN CHIFFRES 2013 L EPFL EN CHIFFRES 2013 population du campus Postformation 202 PhD 2058 PERSONNEL Collaborateurs administratifs 1062 Collaborateurs techniques 674 Total 13 377 Corps intermédiaire (exclus assistants) 1443

Plus en détail

Avec le programme d encouragement Hasler Innovation, la Fondation Hasler encourage les. projets d innovation

Avec le programme d encouragement Hasler Innovation, la Fondation Hasler encourage les. projets d innovation Hasler Innovation Un programme d encouragement de la Fondation Hasler pour le soutien dans les procédures préliminaires pour la création d une entreprise dans le domaine des TIC Projets d innovation Avec

Plus en détail

Quand les docteurs créent de la valeur Prix AEF «Docteurs Entrepreneurs»

Quand les docteurs créent de la valeur Prix AEF «Docteurs Entrepreneurs» Quand les docteurs créent de la valeur Prix AEF «Docteurs Entrepreneurs» Groupe AEF est un groupe d information professionnelle spécialisé notamment dans les domaines de l éducation, l enseignement supérieur,

Plus en détail

NEGOCIER AVEC UN FONDS

NEGOCIER AVEC UN FONDS REPRISE D ENTREPRISE NEGOCIER AVEC UN FONDS INTERVENANT : Laurent JULIENNE HEC ENTREPRENEURS 9 septembre 2014 A. LE MONTAGE FINANCIER Obligations convertibles A. LA STRUCTURE TYPE 1. Structure financière

Plus en détail

Règles du concours de startups PulseContest

Règles du concours de startups PulseContest Règles du concours de startups PulseContest Article 1. Organisation Le présent concours est organisé par l Association La Cuisine du Web et la société Huawei France afin de soutenir l innovation et l entreprenariat

Plus en détail

Université de Lyon 21.01.2011 Essaim: Incubateur de la Chambre genevoise de l ESS

Université de Lyon 21.01.2011 Essaim: Incubateur de la Chambre genevoise de l ESS Université de Lyon 21.01.2011 Essaim: Incubateur de la Chambre genevoise de l ESS Un projet novateur en Suisse, inspiré des bonnes pratiques internationales, en lien étroit avec les autres acteurs publics

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH»

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS POUR ÊTRE LABELLISÉE «MÉTROPOLE FRENCH TECH», UNE MÉTROPOLE DOIT

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2011-2012

RAPPORT ANNUEL 2011-2012 RAPPORT ANNUEL 2011-2012 2011-2012 en quelques chiffres 112 conférences dans 11 régions du canton, totalisant 9050 entrées 17 visites culturelles 30 cours ou séminaires à Lausanne et à Yverdon 97 bénévoles

Plus en détail

ENSEIGNEMENTS ET SÉMINAIRES

ENSEIGNEMENTS ET SÉMINAIRES CHAIRE ESSEC-AVENTIS ÉTHIQUE & BIOTECHNOLOGIES Dans un marché comme celui du médicament où les clients sont d abord des patients, les biotechnologies sont appelées à répondre à un double défi, à la fois

Plus en détail

Prospectus simplifié

Prospectus simplifié (Fonds de placement contractuel de droit suisse, de la catégorie «Fonds Immobiliers») Prospectus simplifié Direction Banque dépositaire Société pour la gestion de placements collectifs GEP SA Rue du Maupas

Plus en détail

Stratégie ALPDS 2012 2015

Stratégie ALPDS 2012 2015 VZLS Verband Zahntechnischer Laboratorien der Schweiz ALPDS Association des Laboratoires de Prothèse Dentaire de Suisse ALPDS Associazione dei Laboratori di Protesi Dentaria Svizzeri Stratégie ALPDS 2012

Plus en détail

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance P RO - enfance Plateforme Romande pour l accueil de l enfance Rapport de la phase d analyse 1. Résumé Le présent document contient la description du déroulement et des résultats de la phase d analyse des

Plus en détail

Poxel lève 16 millions d euros dans le cadre d un financement de série A pour accélérer le développement de son portefeuille de produits

Poxel lève 16 millions d euros dans le cadre d un financement de série A pour accélérer le développement de son portefeuille de produits Poxel lève 16 millions d euros dans le cadre d un financement de série A pour accélérer le développement de son portefeuille de produits Lyon, France, 8 juillet 2010 - Poxel S.A., société spécialisée dans

Plus en détail

Le règlement Bourse Charles Foix édition 2016

Le règlement Bourse Charles Foix édition 2016 Le règlement Bourse Charles Foix édition 2016 Établissement public Territoire n 12 Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont SOMMAIRE PRÉSENTATION DES PARTENAIRES Silver Valley La Bourse Charles Foix Les partenaires

Plus en détail

Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015

Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015 Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015 Le Cluster Solaire/MCIC, un outil pour appuyer le développement industriel vert STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE Plan Solaire Marocain Plan Eolien

Plus en détail

organismes d aide Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) création, implantation et développement d entreprises Stephan Engler

organismes d aide Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) création, implantation et développement d entreprises Stephan Engler Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) Stephan Engler Nestlé organismes d aide création, implantation et développement d entreprises TABLE DES MATIÈRES 3 1. Promotion économique du Canton

Plus en détail

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres La place bancaire de Zurich Faits et chiffres Avant-propos Pour l agglomération du grand Zurich, la place bancaire revêt une importance économique et sociale tout à fait centrale. En particulier parce

Plus en détail

«Un projet, un réseaux, trois solutions de financement participatif»

«Un projet, un réseaux, trois solutions de financement participatif» 11h00-12h00 : Financement participatif «Un projet, un réseaux, trois solutions de financement participatif» Intervenants Pierre-Henri SOLER, Unilend Jean-Christophe LEONARD, My Galoo Michelle SALLERIN,

Plus en détail

CONCOURS FINANCIER DE

CONCOURS FINANCIER DE Rennes, le 10 février 2005 Réf : 211-B2-9/ARED/2005 Politique régionale Code RENFORCEMENT DE LA RECHERCHE ET DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DYNAMISATION DES COMPETENCES SCIENTIFIQUES N 211-B2-9 ALLOCATIONS

Plus en détail

>> Dossier de presse. Octobre 2014

>> Dossier de presse. Octobre 2014 Octobre 2014 >> Dossier de presse Contact : Estelle Barré, Chargée de communication I Angers Technopole Tel : 02.41.72.14.13 / 06.46.10.14.74 estelle.barre@angerstechnopole.com 2 Au programme 1. > Contexte

Plus en détail

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises Service de la promotion économique et du commerce (SPCo) aides financières création, implantation et développement d entreprises TABL DS MATIÈRS 2 1. PRÉAMBUL 3 1.1. PRINCIPS GÉNÉRAUX 3 2. SOUTIN À L INNOVATION

Plus en détail

CELLforCURE: le maillon industriel de la filière française des Thérapies Cellulaires

CELLforCURE: le maillon industriel de la filière française des Thérapies Cellulaires CELLforCURE: le maillon industriel de la filière française des Thérapies Cellulaires Pierre-Noël Lirsac Président de CellforCure 30/01/13 INNOVER POUR LA MÉDECINE DE DEMAIN 1 Les bases de la «médecine

Plus en détail

Initiative Maroc Innovation

Initiative Maroc Innovation Initiative Maroc Innovation 1 Agenda 1. Introduction 2. Diagnostic 3. Ambitions 4. Principes d élaboration du plan 5. Démarche d élaboration du plan 6. Chantiers 1. Gouvernance et cadre 2. Infrastructures

Plus en détail

PROGRAMME D ETUDES. Applicable dès février 2015

PROGRAMME D ETUDES. Applicable dès février 2015 PROGRAMME D ETUDES Applicable dès février 2015 PROGRAMME D ETUDES MODULE 1 MODULE 2 SYSTEMES POLITIQUE, ECONOMIQUE ET JURIDIQUE Principes de l économie politique Introduction à l environnement juridique

Plus en détail

Programme ESP R d accompagnement d entrepreneurs

Programme ESP R d accompagnement d entrepreneurs Programme ESP R d accompagnement d entrepreneurs 1 entrepreneur social ou entrepreneur des quartiers 2 ou 3 étudiants d HEC Paris 1 tuteur issu du monde professionnel 4 mois de collaboration (de février

Plus en détail

Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale

Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale L Université de Fribourg; L Université de Genève; L Université de Lausanne; L Université de Neuchâtel; (ci-après désignées par «les

Plus en détail