Une rentrée sous le signe de la solidarité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une rentrée sous le signe de la solidarité"

Transcription

1 RÉGION septembre gratuit - territoires Formation recherche économie culture environnement sports N 9 Magazine du Conseil régional lycéens, apprentis, étudiants Une rentrée sous le signe de la solidarité dossier La Région à vos côtés face à la crise Interview de François Bonneau

2 o centre septembre 2010 express territoires Une rentrée scolaire sous le signe de la solidarité centre SOMMAIRE n 9 2 express territoires Une rentrée scolaire sous le signe de la solidarité. 5 ACteurS engagés Des repreneurs qui entreprennent en région Centre. ude la gratuité des manuels à l enseignement universitaire en passant par la santé, la Région est en première ligne pour la rentrée scolaire. Avec un leitmotiv : la solidarité. Lutter pour le pouvoir d apprendre Réduction de 50 % sur les TER pour les jeunes en situation d études ou de formation, aide au premier équipement La Région Centre place cette rentrée 2010/2011 sous le signe de l égalité des chances. La gratuité totale des manuels scolaires en est un bon exemple. Une initiative marquante qui s accompagne du mouvement vers le numérique. Au-delà, la Région affirme son soutien aux familles qui connaissent des difficultés : ainsi l aide à la restauration est assurée pour les lycéens, boursiers ou non, afin de leur assurer au moins un repas équilibré par jour. La qualité de ces repas est garantie par la nouvelle charte Self O Centre, mais aussi par un futur label Lycées en Santé, en cours d élaboration. Ce label se déclinera en plusieurs actions de prévention sur les nouvelles pratiques alimentaires. Des bâtiments écologiques Le CPE, Contrat de performance énergétique, ce sont 15 millions d euros investis chaque année dans l isolation des lycées. La Région Centre veut réduire la consommation énergétique de LES Chiffres clés de la rentrée lycéens, dont élèves scolarisés dans les 109 lycées publics, et près de apprentis m 2 de locaux entretenus par le Conseil régional pour un coût annuel d environ 40 millions d euros. 447 millions d euros pour le budget Formation-éducation (incluant les dépenses de personnels-agents des lycées), dont 218 millions pour le seul secteur des lycées. Soit euros investis par lycéen chaque année. tout son patrimoine en mettant en œuvre des diagnostics, un guide qualité des constructions durables, en investissant dans l isolation, 10 La région en action Biodiversité : enjeu mondial, action locale. 6 DOSSIER face à la crise, la région s engage Une interview du président du Conseil régional, François Bonneau. 13 Agenda Vos rendez-vous en région Centre en septembre, octobre, novembre. 14 vivre guide Jeunesocentre.fr 15 expression libre Les groupes politiques du Conseil régional. Chaque année, le Conseil régional investit par lycéen. Gratuité : elle a été instaurée en 1998 avec la mise à disposition des manuels scolaires pour permettre à chaque lycéen d accéder à la formation de son choix. Le dernier cycle de renouvellement (2006 à 2010) aura concerné élèves. Mobilité : élèves ont bénéficié du 4 e programme Trans Europ Centre durant l année 2009/2010. Soit une subvention moyenne de 358 par élève (voyage pédagogique préparé par les professeurs, initiation à un parcours européen sous la forme d un séjour pédagogique préparé par les professeurs avec les élèves ). dans les énergies renouvelables, dans des outils de régulation des consommations électriques et de chauffage 12 échappée belle Chinon : un nouvel horizon pour la forteresse. photo : éric guéret pour o centre David Darrault 2 O centre, le magazine de votre région

3 photos : conseil régional o centre septembre 2010 express territoires Une qualification pour tous Le Conseil régional coordonne le dispositif d insertion Assure ta rentrée. L objectif consiste à construire un parcours individualisé de quatre mois pour des jeunes sans solution scolaire ou d apprentissage. De plus, les jeunes sortant du système scolaire sans qualification professionnelle et ceux les plus en difficulté qui se retrouvent sans solution malgré les dispositifs existants peuvent désormais compter sur le Contrat régional pour l emploi et la qualification. Ce CREQ consiste à offrir un service de formation, d accompagnement pédagogique et de suivi jusqu à l emploi et dans l emploi. Des prestations Le Conseil régional continue à engager des sommes conséquentes pour améliorer le confort des lycéens. Des travaux qui ont une influence directe sur la qualité de vie des élèves. Mainvilliers : gymnase, internat et externat en travaux i EREA François-TRUFFAUT. Établissement régional d enseignement adapté (EREA) pour garçons en difficulté scolaire persistante, le lycée François-Truffaut de Mainvilliers bénéficiera à la fin 2010 d une nouvelle salle de sport (609 m 2 avec vestiaires), actuellement en construction. Dans le même temps, est engagé le réaménagement de son bâtiment Équipes mobiles d ouvriers professionnels (EMOP) en ateliers de maintenance (290 m 2 ). Enfin, la restructuration de l internat dans un état de vétusté très avancé est également en cours. p 3 O centre, le magazine de votre région complémentaires pourront être proposées (restauration ou hébergement). L année 2011 sera la phase d expérimentation avant que contrats soient mis en œuvre chaque année. Le manuel numérique avance Depuis 2004, la Région participe au déploiement de l Espace numérique de travail (ENT) dans les lycées. L opération se poursuivra au cours de cette année, avec une expérimentation unique au niveau national d utilisation des manuels scolaires numériques dans l acte pédagogique. Neuf établissements participent à cette expérimentation et élèves de seconde sont concernés, en histoire-géographie, SVT et/ou anglais. Le manuel numérique pourra être le support unique du cours ou venir en complément du format papier qui pourra être laissé au domicile de l élève. L équipement des classes en tableaux blancs et vidéoprojecteurs interactifs complètera cette offre. Parce que doter les jeunes d outils innovants, c est les préparer à leur vie de demain. Cet effort d équipement bénéficie aux lycéens, mais aussi aux apprentis : trois CFA pilotes, ceux du Cher, de l Indre et du Loir-et- Cher sont également équipés depuis la rentrée d un ENT régional, environnement numérique de travail intégrant le Livret électronique d apprentissage, qui permet de faire le lien avec les entreprises. Quatre bonnes raisons d aimer son lycée 1 2 tours : Victor-Laloux poursuit sa mue i Victor-LALOUX. Le lycée Victor-Laloux de Tours entame sa deuxième phase de travaux. Cette rentrée scolaire coïncide avec la livraison de l ancien bâtiment fraîchement rénové : les 1 er, 2 e et 3 e étages (soit m 2 pour les salles de classe, la salle polyvalente, le hall d entrée, les salles d externat, les labos photo ) ont été entièrement restructurés. Et le rez-de-chaussée réservé à l infirmerie et à la salle des professeurs suivra de peu. La troisième phase s achèvera en mai 2011, donnant naissance à un bâtiment neuf abritant l administration et des salles spécialisées. Voiles courbes en béton poli et utilisation optimale du bois caractérisent cet ensemble. p 3 Châteauroux : reconstruction partielle du lycée Éric-Tabarly EREA Éric-TABARLY. Les filles et garçons de 12 à 18 ans scolarisés à l EREA Éric Tabarly de Châteauroux vont connaître une rentrée placée sous le signe des travaux. En effet, leur lycée s engage dans un chantier de seize mois au cours desquels une grande partie des bâtiments seront remis à neuf. Cette opération porte sur la démolition des anciens équipements et leur reconstruction par tranches : d abord la demi-pension et l administration, les locaux de maintenance et la chaufferie ; ensuite les locaux réservés à l enseignement général, ceux du CDI et les locaux de vie scolaire et des professeurs ; enfin, la reconstruction des ateliers. p s p é c i a l Renforcer l offre de formation universitaire La rentrée, c est aussi le soutien porté à l enseignement supérieur. Ainsi la Région a œuvré avec détermination à la mise en place du Pôle de recherche et d enseignement supérieur (PRES) Centre Val de Loire Université. Il a été initié par les Universités d Orléans et de Tours, les quatre écoles d ingénieurs et de commerce (ESCEM, ENIVL, ENSNP, ENSIB), le CHRU de Tours et le CHR d Orléans et créé par décret ministériel le 8 juillet dernier. Ceci contribue au renforcement de l offre de formation au profit des jeunes et de leurs familles et mieux valoriser la recherche auprès des entreprises. VENDÔME : le lycée agricole reçoit un nouvel internat t EPLEFPA du Loir-et-Cher Site d Areines. Les lycéens d Areines apprécieront la restructuration de leurs salles de cours en rez-dechaussée. Mais sûrement plus encore les deux niveaux d internats Acacia et Tilleul flambant neufs auxquels la Région a porté une attention particulière. Ces chantiers, livrés à la rentrée 2010, concernent particulièrement la redistribution des chambres, la restructuration des sanitaires, la mise en conformité électrique, l amélioration acoustique et thermique et l accessibilité des handicapés. Chaque dortoir accueille des chambres de trois élèves et chaque niveau comprend une salle d étude avec liaison informatique. p 4 r e n t r é e

4 s p é c i a l o centre septembre 2010 r e n t r é e express territoires Self O Centre rend l avenir appétissant Self O Centre forme les gourmets de demain. Au-delà du goût, c est la santé de nos futurs adultes que la Région entend préserver en les sensibilisant au bien manger au lycée. Depuis l adoption de la loi du 13 août 2004, la Région a la responsabilité de la restauration et de l hébergement des lycéens. Près de convives bénéficient quotidiennement de ce service public. Il s agit d un axe majeur des interventions du Conseil régional avec près de dix millions de repas servis en une année, une centaine de restaurants et presque autant d internats accueillant élèves. Ce sont plus de agents mobilisés et un budget global de 60 millions d euros, dont 20 consacrés aux achats de denrées. L éducation au goût C est au cours de ces repas que les lycéens peuvent être sensibilisés à l importance de leurs choix alimentaires en termes de bien-être physique, de consommation solidaire et de respect de l environnement. C est pourquoi il est essentiel de stabiliser des effectifs à la baisse en agissant sur les tarifs, les conditions d accueil ainsi que sur les pratiques alimentaires des jeunes. Avec la démarche Self O Centre, la Région s engage de manière volontaire pour proposer un service de qualité aux usagers de la restauration scolaire. Self O Centre, c est un label d amélioration permanente inauguré en avril 2008 au lycée Blaise-Pascal de Châteauroux. Self O Centre, c est aussi une charte d engagement incluant Le Conseil régional assure actuellement près de dix millions de repas servis chaque année aux convives dans une centaine de restaurants. Le label Self O Centre consacre les efforts de qualité dans les lycées en matière de restauration (ici le lycée Voltaire à Orléans). l accueil, le cadre de vie, l environnement, l approvisionnement, la sécurité alimentaire, la formation du personnel, la nutrition, et la gestion. L attribution du label est notamment conditionnée par la mise en avant des produits de saison et du terroir, l indication des provenances, la lutte anti-ogm photos : conseil régional Une coopérative bio Si l alimentation est à la base du bien-être, elle pèse aussi sur l économie locale et les équilibres mondiaux. Ainsi, favoriser les circuits d approvisionnement de denrées de proximité, c est donc offrir une alimentation de qualité aux jeunes, mais c est aussi encourager les producteurs locaux, éleveurs, maraîchers, agriculteurs Les chefs cuisiniers veilleront au respect de la nouvelle charte Self O Centre signée maintenant par de nombreux lycées. C est dans ce contexte qu a été créée la coopérative bio Self Bio Centre. Son objectif : approvisionner les cantines en produits locaux de qualité afin de proposer 1,5 million de repas dans les deux ans qui viennent. Près d une quarantaine d établissements devraient être labellisés Self O Centre d ici à la fin de nouveaux ateliers pour le CFA de Tours Le Centre de formation des apprentis de la ville de Tours est l un des deux seuls en France à proposer une formation de Technicien en réparation des ascenseurs. Cette formation très spécifique exige des ateliers de haut niveau technique, qui viennent d être livrés pour la rentrée : la Région y a consacré 3,9 millions d euros (80 % du financement total). photo : Géraldine Aresteanu/Salez-Poivrez Le point de vue de Chantal Rebout, vice-présidente de la Région, chargée de l Éducation et des Lycées Source : Ordre national des médecins, Atlas de la démographie médicale Un lycée, c est une micro-société en perpétuel questionnement. En région Centre, 109 lycées constituent des lieux de vie, d éducation, de recherche. Plus de personnes y forment une communauté passionnée et diverse au cœur d un projet de société. En effet, nous devons les ouvrir à la vie culturelle, associative, de quartier, et les aider à rester des lieux d apprentissage d une citoyenneté responsable. Par exemple, en investissant dans une politique énergétique volontaire, nous nourrissons l ambition de responsabiliser tous les membres de la communauté éducative. Finalement, la seule énergie que nous ne consentons pas à économiser sera celle que nous emploierons avec tous les élus membres des conseils d administration des établissements, à faire avancer la cause des lycées, en concertation avec tous. 4 O centre, le magazine de votre région

5 o centre septembre 2010 acteurs engagés photos : carlo bagalini pour o centre LA REPRISE, D ABORD UNE RENCONTRE! i JÉRÔME GUILLON. À 43 ans, Jérôme Guillon, ingénieur de formation a choisi CMC à Brezolles, dans le nord de l Eure-et- Loir. Cette entreprise de tôlerie industrielle fabrique notamment des outils pour réaliser des travaux souterrains, tunnels et coffrages. «Après 18 mois de recherche et six de pourparlers, j ai abouti : j ai repris la société le 30 juin». Cela a été rendu possible grâce au soutien conjugué du Conseil régional du Centre, de Total et du Comité de développement d Eure-et-Loir. TOMBÉ AMOUREUX D UNE VOILERIE! i OLIVIER DUFOUR. Après 15 ans dans la banque d investissement auprès des grands groupes du CAC 40, en 2005, à 40 ans, il a sauté le pas. Issu d une famille d entrepreneurs, Olivier Dufour a contacté directement des dirigeants d entreprises proches de la retraite et cherchant un successeur, avant de trouver son bonheur : Esmery-Caron, société centenaire implantée à Dreux (Eure-et-Loir) et ses 27 salariés. Sacrée reconversion pour ce banquier d affaires devenu spécialiste de l architecture textile, des tentes et des bâches. «J AI RÉALISÉ MON RÊVE.» i NICOLAS JAMET. Ingénieur tourangeau âgé de 36 ans, Nicolas Jamet a d abord travaillé pour des équipementiers automobiles en Chine. Après dix-huit mois de recherche, pour laquelle il est accompagné par Oseo et la Chambre de commerce et d industrie de Tours, il revient à Larçay, près de Tours, pour reprendre Centre Elec Val de Loire, entreprise d électricité au savoir-faire reconnu dans l industrie et le tertiaire. PDG depuis avril dernier, il va collaborer avec l ancien dirigeant pendant deux ans avant de mener seul le navire. Repreneurs : ils entreprennent en région Centre Chaque année, en France, des milliers d entreprises disparaissent, faute d une transmission réussie, laissant leurs salariés sans emploi. À l heure de la crise, pérenniser les entreprises en leur trouvant un repreneur est plus encore une priorité. Parcours de quatre entrepreneurs qui ont relevé le défi avec l aide de la Région Centre. POUR UNE INTÉGRATION SANS RUPTURE t BRICE LACUBE. Sermatec emploie une cinquantaine de salariés à Vineuil, dans le Loir-et-Cher. À la tête de l entreprise, un jeune ingénieur de 42 ans, Brice Lacube, arrivé fin juillet Cadre dans le secteur de l équipement et des machines, il a tout naturellement choisi Sermatec qui conçoit et fabrique des machines pour l industrie automobile et aéronautique, ainsi que pour l agroalimentaire. Pour lui, un maître mot : «Réussir la passation des dossiers en travaillant en continuité avec l ancien propriétaire». La Région aux côtés des entrepreneurs Parce qu assurer la pérennité et le développement des entreprises c est œuvrer pour l emploi, la Région accompagne chaque année créateurs ou repreneurs via : des formations auprès des Chambres de métiers, de commerce et d industrie ; le site 1001-opportunités.com pour les reprises dans la région ; des avances remboursables ou des subventions (Cap création, Créatem, Cap solidaire) ; des fonds régionaux de garantie pour faciliter l accès au concours bancaire ; des prêts d honneur et des appuis en fonds propres avec les plateformes d initiative locale et Création et Croissance Centre. 5 O centre, le magazine de votre région

6 dossier la région à vos côtés face à la crise o centre septembre 2010 uréélu président du Conseil régional au printemps, François Bonneau livre au quotidien le combat contre les difficultés économiques et sociales, aux côtés des habitants de la région Centre. Avec sérénité et détermination. Entretien. FACE À LA CRISE, LA RÉGION S ENGAGE. François Bonneau Dans un contexte difficile, comment abordez-vous cette rentrée? François Bonneau : Au plan national, la rentrée sociale et économique comme la rentrée scolaire et universitaire sont marquées par l inquiétude de nombreux Français. Inquiétude pour l emploi, pour le pouvoir d achat et les retraites. Inquiétude pour l avenir des jeunes et la réussite de leurs études. Inquiétude concernant la remise en cause, par la réforme en cours de débat, de la capacité des collectivités à agir au plus près des citoyens et des territoires. En prenant à bras-le-corps ces légitimes inquiétudes, le Conseil régional choisit d avancer résolument pour accompagner au mieux ses habitants dans l éducation, la formation, l emploi et l accès à des services publics de qualité dans la proximité. Comment peut-on caractériser la politique de la Région pour l emploi? François Bonneau : Nous voulons encore développer l aide aux entreprises pour l emploi, l accompagnement des PME dans leur croissance en favorisant l innovation, l export et la formation. Nous engageons un soutien renforcé aux activités non délocalisables dans les PME-PMI. Nous favorisons l émergence des emplois de l économie sociale et solidaire, les emplois de services, les emplois verts liés aux économies d énergie. Enfin, l exceptionnel patrimoine naturel et historique de notre région, sa préservation et sa valorisation sont un levier majeur de son développement. À quels atouts pensez-vous particulièrement? François Bonneau : La Loire, ses châteaux et ses jardins, ses ca- Soutenir le pouvoir d achat des familles, c est favoriser l égalité des chances pour les jeunes et préparer leur insertion dans l emploi. François Bonneau, président du Conseil régional Comment la Région Centre lutte pour votre pouvoir d achat Un couple avec deux enfants scolarisés au lycée, en CFA ou en enseignement supérieur pourra bénéficier de : l exonération totale de la carte grise pour l acquisition d un véhicule propre ; la gratuité des manuels scolaires ou l aide au premier équipement pour les lycéens des branches professionnelles et les apprentis ; un prêt de à taux zéro, pour les travaux d isolation ; un séjour éducatif pour les lycéens en photo : Géraldine Aresteanu/Salez-Poivrez thédrales, mais aussi le Perche, le Berry, la Brenne sont autant de richesses que la Région s emploie à protéger et à mettre en valeur. Ces activités sont créatrices d emplois dans le cadre d un tourisme responsable qui se développe fortement dans notre région, avec le succès salué de toutes parts de La Loire à Vélo. Vous combattez l actuel projet de réforme des collectivités territoriales François Bonneau : La Région constitue l échelon le mieux adapté et le plus efficace pour mettre en œuvre des projets d aménagement, de développement économique et social, d éducation et de recherche à l échelle d un territoire aussi vaste, de recherche et d éducation. Pour être efficaces, nous avons besoin de Régions de plein exercice, disposant de compétences et de ressources claires, et d élus se consacrant exclusivement à l action régionale, sans confusion avec l échelon départemental, dans le respect de la parité et de la diversité de notre région. [suite de l interview p. 7] Europe grâce au dispositif Trans Europe ; un ordinateur gratuit pour chaque jeune entamant un second cycle universitaire ; la gratuité des transports ferroviaires régionaux si l un est demandeur d emploi ; la gratuité des frais de scolarité pour les formations sanitaires et sociales ; un chéquier gratuit pour chaque lycéen ou apprenti, donnant droit, pour une valeur totale de 50, à un accès aux spectacles, livres, monuments, musées et cinémas. 6 O centre, le magazine de votre région

7 o centre septembre 2010 François Bonneau, président du Conseil régional, en visite au lycée Claude de France à Romorantin en septembre La Région est l échelon le plus efficace pour mettre en œuvre des projets de développement économique et social. Pourquoi se priver d un outil aussi précieux? photo : conseil régional Garantir le pouvoir d entreprendre 614 millions d euros (soit 62 % du budget régional) sur trois priorités : - la formation tout au long de la vie, du lycée à la vie professionnelle en passant par l enseignement supérieur, l apprentissage, le sanitaire et social ; - le développement durable (transports collectifs, économies d énergie, protection de la nature) ; - l innovation (doublement des moyens d ici à la fin du mandat) ; Des aides directes aux entreprises : - renforcement du fonds de garantie régional ; - mise en place d un fonds de retournement (pour renforcer les fonds propres ou restructurer la dette) ; - soutien ciblé à certaines activités (comme le BTP). Pas d augmentation de la fiscalité directe ni indirecte, grâce à un emprunt stable s élevant à 88,5 millions d euros, soit 9 % des ressources régionales. Que reprochez-vous au projet du gouvernement? François Bonneau : La réforme des collectivités qu il projette apparaît chaque jour davantage comme une menace pour la capacité à agir des collectivités territoriales. La nécessaire clarification des compétences, qui devait être au centre de la réforme, est désormais abandonnée. En revanche, les moyens financiers dont disposeront les Régions sont très profondément remis en cause. Que resterait-il de la décentralisation et des avancées importantes qu elle a apportées au plus près des habitants dans les domaines de la formation, du logement, de la santé, de la culture, du sport, de la vie associative, si cette réforme était votée? Ces menaces incitent à la plus énergique mobilisation pour défendre les capacités des Régions dans tous les domaines qui conditionnent l avenir des territoires. Il s agit de promouvoir la décentralisation en proposant une véritable clarification économe de l argent public en évitant les doublons avec l État. COMMENT LA RÉGION AGIT FACE À LA CRISE : 1 L éducation et la formation 2 La recherche et l innovation 3 Les services publics de proximité 7 O centre, o centre, le magazine de votre région

8 dossier la région à vos côtés face à la crise 1 L ÉDUCATION ET LA FORMATION o centre septembre 2010 Quel rôle pour l éducation et la formation face aux difficultés et aux mutations actuelles? François Bonneau : L éducation, la formation, la recherche et l innovation sont les enjeux majeurs pour l avenir de notre région. Aussi, maintiendrons-nous notre effort en direction des lycées tant en ce qui concerne la construction et les équipements que dans le fonctionnement, avec le soutien à la réussite scolaire, à la mobilité européenne, à l accès à la culture et à la citoyenneté. Nous voulons promouvoir le service public régional de formation pour apporter des réponses adaptées aux besoins des jeunes et des salariés tout au long de leur parcours professionnel. Pour une véritable sécurité sociale professionnelle, nous voulons accompagner les jeunes en recherche d orientation ou d emploi. Les Visas Compétence Jeunes vont doter les jeunes d outils leur permettant de construire un projet adapté à leur profil. Pour les jeunes sans qualification, vous lancez les CREQ François Bonneau : Oui. Il s agit des Contrats régionaux pour l emploi et la qualification, destinés à leur donner une deuxième chance. Mais nous voulons également permettre la formation pour tous au service de l emploi et de la sécurité professionnelle grâce au contrat de continuité professionnelle. C est également pour une véritable égalité des chances que la Région facilite l accès aux formations d infirmières et d aidessoignantes avec des bourses confortées et la gratuité des formations d aides-soignantes. Il s agit là d une réponse concrète au besoin d un plus grand nombre de professionnels de la santé. 8 O centre, le magazine de votre région «Face à la précarité subie notamment par les jeunes, aux difficultés rencontrées par les entreprises, la Région se mobilise». Garantir le pouvoir d apprendre Comment la Région accompagne-t-elle les familles dans leurs efforts? François Bonneau : En soutenant le pouvoir d achat des familles, nous favorisons concrètement l égalité des chances pour les jeunes et leur bonne insertion dans l emploi. La Région s engage dans la prise en charge du premier équipement pour les apprentis, la gratuité des manuels scolaires pour tous les lycéens, l accès à l ordinateur pour les étudiants en second cycle et des mesures de réduction sur les déplacements en TER. Ces interventions essentielles sont complétées par l aide à la restauration scolaire lorsque l un des parents se retrouve au chômage, l aide au permis de conduire pour les jeunes inscrits dans une mission locale, l exonération de la carte grise pour l acquisition d un véhicule propre, un prêt à taux zéro de pour les travaux d isolation, la possibilité pour les lycéens et apprentis d effectuer gratuitement un séjour éducatif en Europe, la gratuité des transports ferroviaires régionaux pour les demandeurs d emploi, la gratuité des frais de scolarité pour les élèves en formation sanitaire et sociale. Gratuité de tous les manuels scolaires au lycée, sans oublier une subvention pour l achat des cahiers de TP et autres pochettes utilisés en section professionnelle. Aide au premier équipement des apprentis et lycéens de filière professionnelle : un chèque de 25 à 190 est envoyé directement aux familles (près de par an) pour l achat de boîtes à outils, chaussures de sécurité, casques et autres besoins essentiels pour bien apprendre son futur métier. Aide au déplacement via les cartes TER Bac + et TER Apprenti : moyennant 30, la première comme la seconde de ces cartes de transport ferroviaire régional permet à un jeune (de moins de 28 ans) poursuivant ses études post-bac ou effectuant son apprentissage, de voyager à demi-tarif. Garantir le pouvoir de se former Le Contrat régional pour l emploi et la qualification (CREQ) est un dispositif expérimental qui vise à accompagner des jeunes sans qualification jusqu à leur 1er emploi, en bénéficiant du statut de stagiaire de la formation professionnelle et en percevant une rémunération ; Le Contrat de continuité professionnelle (CCP) contribue à sécuriser le parcours des actifs en recherche d emploi, menacés de licenciement ou fragilisés par l évolution de leur métier, en mobilisant et mutualisant les moyens de formation en faveur de la mobilité professionnelle ; Des mesures facilitent l accès aux formations sanitaires et sociales, comme l augmentation de la valeur annuelle de la bourse des étudiants les plus en difficultés, la gratuité des formations paramédicales dont celle d aide-soignante pour les plus défavorisés, le développement de la VAE, la valorisation des acquis de l expérience, etc. photo : éric guéret pour o centre 2 LA RECH ET L INN Quels sont les engagements du Conseil régional pour la recherche et l innovation? François Bonneau : Face à une situation économique, sociale et environnementale très préoccupante, au chômage qui ne cesse d augmenter, à la précarité subie notamment par les jeunes, aux difficultés rencontrées par de nombreuses entreprises, la Région se mobilise pour une nouvelle étape de développement économique et social. Plus précisément? François Bonneau : Le budget consacré à la recherche et à l innovation, en forte augmentation, sera doublé au cours de ce mandat. La Région Centre dispose de deux universités, Orléans et Tours qui viennent, avec les quatre écoles d ingénieurs, le CHRU de Tours et le CHR d Orléans, de faire converger leur développement en s associant au sein du Pôle de recherche et d enseignement supérieur (PRES). Ces universités offrent un potentiel de recherche important auquel il faut adjoindre les formidables capacités de recherche des grands laboratoires publics abrités en région que sont le CNRS (Centre national

9 photo : éric guéret pour o centre dossier la région à vos côtés face à la crise 3 LES SERVICES PUBLICS DE PROXIMITÉ o centre septembre 2010 ERCHE OVATION photo : philippe bauduoin pour o centre Face au désengagement de l État, comment maintenir partout des services publics de qualité? François Bonneau : La politique du gouvernement apparaît très menaçante pour des services aussi indispensables que la poste, l accès aux soins et au logement social et aux transports. Face à cela, la Région ne baisse pas les bras et affirme la nécessité de de la recherche scientifique), le BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières), l INRA (Institut national de la recherche agronomique), le CEA (Commissariat à l énergie atomique et aux énergies alternatives). La recherche, ce sont aussi les entreprises François Bonneau : Oui, absolument. La recherche est très développée dans les entreprises de notre région, dont elle 9 O centre, le magazine de votre région Les 370 TER de la Région Centre assurent chaque jour le transport de voyageurs. l action publique pour l accès à la formation, le développement des technologies de l information et de la communication, l aménagement équilibré du territoire. Comment allez-vous agir? François Bonneau : Il est essentiel d apporter à chaque habitant des services publics de proximité pour une meilleure qualité de vie dans ces différents domaines. C est ce Sur les 5 ans à venir, la Région doublera son effort pour la recherche et l innovation. François Bonneau, président du Conseil régional oriente l activité vers de nouveaux produits, pour engager de nouveaux modes de production et de consommation d énergie, pour une production agricole durable et respectueuse de notre environnement. Ce fort potentiel de recherche publique et privée est un formidable atout dont nous souhaitons favoriser davantage la coordination et le développement. Notre région Centre est une des toutes premières avec quatre pôles de Les risques induits par la réforme des collectivités territoriales Les dépenses des Régions dans les domaines transférés (éducation, formation professionnelle, transport ferroviaire) représentent en moyenne 55 % des budgets, en hausse de 15 % par an depuis 1984 En restreignant la clause générale de compétence des territoires, la réforme privera la Région de sa liberté de décision, au risque de ne plus pouvoir accompagner le logement social, la santé ou l enseignement supérieur En empêchant les cofinancements Région/Département sur un même sujet, la réforme obligera la commune à devoir choisir un partenaire financier territorial unique, au risque de brider ses projets de développement DREAM, un 4 e pôle de compétitivité dans le Centre Cinq ans après, une nouvelle génération de pôles de compétitivité voit le jour, dans le domaine des écotechnologies. Les résultats de l appel à projets lancé par le gouvernement sont tombés le 11 mai : la candidature de DREAM-Eaux et Milieux a été retenue. Autrement dit, les compétences développées en région Centre dans le domaine des ressources naturelles entrent dans la cour des grands! Au commencement, il y avait une étroite collaboration entre unités et équipes émanant des organismes de recherche et des Universités, toutes concernées par l eau et les ressources naturelles. Elles se sont rassemblées au sein du pôle RésoNat pour mettre leurs compétences au service de la gestion durable de ces ressources. À ce pôle de recherche est venu se conjuguer un regroupement des acteurs économiques autour de l association DREAM dont la vocation est de faire émerger des projets de développement collaboratifs à fort impact économique, dont plusieurs sont soutenus par la Région. Le pôle de compétitivité, présidé par Daniel Villessot de Suez Environnement, pourrait assurer la compétitivité de plus de 250 entreprises ( emplois) et entraîner le doublement des ressources Recherche (1 000 personnes). Des perspectives réjouissantes dans un contexte par ailleurs difficile. u Pour en savoir plus : compétitivité dans le domaine de la cosmétique, du caoutchouc, de l énergie électrique et de l eau (lire encadré), avec 8 clusters (groupement de laboratoires et d entreprises) financés par la Région et d autres à l étude. En région Centre, la recherche mobilise chercheurs qui que nous engageons avec le plan régional des maisons médicales, les nouvelles lignes et la modernisation des TER, les Visas Libres savoirs, les espaces publics numériques, les saisons culturelles. Il convient d accompagner les développements économiques et sociaux, tant dans les villes que dans les campagnes. Le rôle de la Région consiste aussi notamment dans la promotion des territoires les plus fragiles, à travers des politiques d aménagement innovantes. font avancer la science à travers 200 laboratoires. Ils sont une des clefs de l innovation et du développement. Nous les accompagnons par l octroi de bourses doctorales aux jeunes scientifiques et en finançant de nombreux programmes de recherche.

10 o centre septembre 2010 la région en action Biodiversité : enjeu mondial, action locale Les Nations Unies ont déclaré 2010 l Année internationale de la biodiversité. L objectif est de mobiliser les acteurs de toute la planète en faveur de la diversité biologique. À Nagoya, en octobre, un sommet mondial est consacré à la protection du vivant, et la Région y participera. Pourquoi? La biodiversité, c est l ensemble du vivant sur la terre, dans l eau et dans les airs : les animaux, les plantes et les micro-organismes. Mais la diversité biologique est aussi invisible puisqu elle couvre la diversité des gènes, celle des écosystèmes, c est-à-dire des milieux, comme par exemple une forêt, un étang... Notre couverture de survie De la richesse des milieux naturels, l homme a puisé les matières premières, la nourriture et les équilibres essentiels à sa survie. En plus de fournir nos ressources alimentaires ou nos médicaments, la biodiversité constitue aussi une protection contre les catastrophes naturelles. Par exemple, les mangroves, les zones humides ou les récifs de corail sont des barrières contre les inondations et les crues. Dans la lutte contre le réchauffement climatique, la biodiversité est aussi un atout. Le poumon de la planète, l Amazonie, absorbe la moitié de l énergie solaire qui lui parvient et qu elle transforme La biodiversité est un atout pour la planète. Et la protection de la diversité du vivant une priorité, à l heure où la disparition des espèces se poursuit à grande vitesse. C est pourquoi la Région Centre sera présente à la conférence internationale de Nagoya du 18 au 29 octobre dr par évaporation en eau de pluie. La déforestation influence donc le climat ; inversement, le réchauffement climatique a des conséquences sur les espèces présentes sur la planète! Il y a urgence à agir Afin de préserver la biodiversité, la Convention sur la diversité biologique a été lancée lors du Sommet de la Terre en 1992 à Rio. L objectif? Faire de la protection de la diversité du vivant une priorité. En 2002, les 193 pays signataires se sont engagés à réduire le rythme d appauvrissement de la biodiversité. Aujourd hui, l objectif est loin d être atteint. La disparition des espèces se poursuit à grande vitesse. Ainsi, en France, la liste rouge des espèces menacées montre qu une espèce d oiseaux sur quatre, une espèce de mammifères sur dix risquent de disparaître de métropole. La Région Centre sera à Nagoya En cette Année internationale de la biodiversité, les pays du monde se retrouveront à la conférence internationale de Nagoya du 18 photo : Géraldine Aresteanu/Salez-Poivrez Le point de vue de Pascale Rossler, vice-présidente de la Région, chargée de la Biodiversité, de l Éducation à l environnement, de la Loire, du Tourisme et des Patrimoines. La biodiversité, un enjeu économique et politique majeur. La Région Centre va préciser sa stratégie régionale en faveur de la biodiversité. Elle participe notamment activement au copilotage de la réalisation du Schéma régional de cohérence écologique, qui contribuera à l élaboration des Trames vertes et bleues, afin que chaque projet d aménagement prenne en compte les continuités écologiques, ces couloirs qui permettent la circulation et donc la préservation ou l expansion des espèces entre espaces naturels. Dans cet objectif, une cartographie naturaliste a été initiée en vue de la réalisation du schéma régional de cohérence écologique. Afin de permettre l interprétation de ces données pour la sensibilisation du grand public aux enjeux de la perte de la biodiversité, la Région met en place un observatoire régional de la biodiversité au sein de l établissement public Ecopôle, en partenariat avec les associations de protection de la nature et de l environnement. 10 O centre, le magazine de votre région

11 o centre septembre 2010 la région en action au 29 octobre Elles portent l espoir de faire mieux qu à Copenhague en 2009, où les États ont échoué à trouver des solutions au dérèglement climatique. Convaincue de l importance de l enjeu, la Région Centre aura une délégation sur place. Dans la région, l impact de la biodiversité est très conséquent dans le domaine de l agriculture, ainsi que dans les secteurs de la pharmacie et de la cosmétique dont les formules reposent sur le monde du vivant. La Région développe aujourd hui une stratégie en faveur de la biodiversité. Elle intègre ses enjeux dans ses politiques publiques, dans la construction de nouvelles infrastructures, en matière de tourisme ou de transports en commun. Par ailleurs, des Trames vertes et bleues sont mises en œuvre. Ce sont des corridors écologiques qui permettent d assurer la sauvegarde des espèces protégées sur le territoire. Ces enjeux sont ainsi intégrés désormais comme des leviers de développement social et économique pour la région. Bientôt un indicateur de la biodiversité Comme cela existe pour la qualité de l air, l association Indre Nature souhaite créer un indicateur de la biodiversité à l échelle d un département. Une bonne note serait un plus pour le territoire, une moins bonne orienterait les efforts vers la restauration écologique. Mais si les études existent sur une espèce dans une petite zone, aucun travail ne porte sur tout un département. Jusqu à aujourd hui. Par découpages successifs de zones écologiques, Indre Nature, pionnière de la démarche, applique sa méthode depuis déjà deux ans. À suivre u dr Sauvons les abeilles! Les populations d abeilles diminuent, c est un fait. Or les insectes pollinisateurs permettent à plus de 80 % des espèces de plantes à fleurs de se reproduire en butinant. Sans abeilles, certaines orchidées disparaîtraient. Plus prosaïquement, sans abeilles, notre agriculture produirait moins de fruits, de tomates, de poivrons, de colza, de tournesol ou encore de cultures fourragères. Exemple frappant s il en est des risques liés à l érosion de la biodiversité. PNR Loire-Anjou-Touraine : la biodiversité en action Les parcs naturels régionaux ont vocation à protéger des paysages et milieux naturels de grande qualité. La diversité du vivant y est préservée. Exemple avec le parc Loire-Anjou-Touraine. Au Parc naturel régional (PNR) Loire Anjou Touraine, on protège la diversité tout en soutenant l activité économique. Comme dans les deux autres PNR de la région Centre, en Brenne et dans le Perche. La région Centre compte trois parcs naturels régionaux (PNR) : la Brenne, le Perche et le parc Loire-Anjou-Touraine. Ce dernier profite de l Année internationale de la biodiversité pour renforcer les partenariats avec les communes afin de préserver dr la faune, la flore et les paysages naturels et de valoriser les richesses biologiques auprès du grand public. Le parc a défini une charte couvrant la période pour préserver des espèces emblématiques. Les chauves-souris par exemple vont bénéficier de Exemplaire, la tomate! Au château de la Bourdaisière à Montlouis-sur-Loire, un conservatoire de la tomate rassemble 630 variétés de ce légume-fruit. C est la preuve de l extrême richesse de notre biodiversité! Pour la faire prospérer, des associations, comme Kokopelli ou Semences paysannes, cherchent une alternative aux grands semenciers industriels. Plutôt que d acheter chaque année leurs semences, les jardiniers et les agriculteurs réclament le droit de conserver, ressemer, échanger et vendre les semences reproduites à la ferme. Cet enjeu colossal, en particulier pour les pays en développement, est porté par la délégation de la Région au sommet de Nagoya. u grilles de protection sur les sites du parc. Pour garder la quarantaine de couples de barons gris ou busards cendrés, présents chaque année dans le parc, les nids sont protégés et les agriculteurs reçoivent une information spécifique sur ce rapace rare et protégé. En étudiant les espèces, grâce à l atlas des orchidées, le PNR peut mener des opérations de conservation. Au fil des années, il a acquis une expertise précieuse pour les élus. Ainsi, en Indre-et-Loire, le PNR en partenariat avec les communes d Avoine et de Huismes a restauré le marais des Rouches pour préserver des libellules Agrions de Mercure. Les travaux ont permis de créer des zones humides et d installer une clôture et des passerelles pour les visiteurs. Et depuis le printemps dernier, un agriculteur y fait paître ses vaches. Comment protéger la biodiversité permet ainsi de soutenir une activité économique durable > D une vallée à l autre, jusqu au Laos! Depuis 2005, la Région Centre a lancé une coopération décentralisée avec une province du Laos. Le programme Eco-Vallée vise à élargir le classement au Patrimoine mondial de l UNESCO de la ville de Luang Prabang à la vallée de la Nam Khan, un affluent du Mékong. Il s agit de préserver cette zone, classée parmi les 34 points chauds de la biodiversité dans le monde. La Région a soutenu des études et apporté de meilleures conditions de développement aux populations riveraines. Des projets d agroécologie visent aussi à diversifier les revenus des villageois tout en protégeant la rivière de la Nam Khan. Pour aujourd hui et pour demain. dr 11 O centre, le magazine de votre région

12 o centre SEPTEMBRE 2010 échappée belle CHINON Un nouvel horizon Majestueuse sur son éperon dominant la Vienne et la ville, la forteresse royale a tout pour séduire avec ses quelque 500 m de fortifications, ses ouvrages rénovés, sa scénographie de pointe Après six ans de chantier, elle vient de rouvrir ses portes au public. Découverte. FORT SAINT-GEORGES : L UNION DU CONTEMPORAIN ET DU MÉDIÉVAL À l est, sur la friche d un ancien palais du xii e siècle, se trouvent depuis la réouverture le 17 juillet l entrée principale de la forteresse ainsi qu un bâtiment neuf abritant des espaces d exposition et une boutique. À voir actuellement : des photos de Franck Badaire, qui a suivi le chantier de rénovation, et une exposition des Amis du Vieux Chinon. LA COUVERTURE DES LOGIS ROYAUX Au centre, le château du Milieu abrite les logis royaux dont des parties hautes ont été restaurées à l image d un logis tourangeau du XV e siècle. C est dans l une de leurs salles qu eut lieu la première entrevue entre Jeanne d Arc et le futur roi Charles VII, qui devait décider du sort de la France. LES NOUVELLES TECHNOLOGIES POUR S IMPRÉGNER DU SITE Pour accentuer la dimension spectaculaire de la visite et permettre à chacun de s immerger dans l époque médiévale et de comprendre la cohérence du lieu, la scénographie et la muséographie ont intégré les nouvelles technologies : des bancs sonores, des dispositifs de réalité augmentée Dans le livret-guide, une puce sans contact (RFID) permet même de déclencher des installations multimédias. photos : David Darrault LA RESTAURATION DE LA TOUR DU COUDRAY À l ouest, le fort du Coudray est dominé par une puissante tour construite par le roi Philippe Auguste, dont la restauration rend désormais le sommet accessible au public. Montez-y pour y découvrir des points de vue remarquables sur la forteresse! 12 O centre, le magazine de votre région Pour préparer votre visite, rendez-vous sur Le chantier en chiffres près de 300 ouvriers, dont une cinquantaine de manière constante et simultanée ; m 3 de pierres apportées sur le site ; 900 m 2 de couverture avec ardoises ; 17 millions d euros de travaux financés par le département d Indreet-Loire, la Région Centre, l Union européenne et la Direction régionale des affaires culturelles Centre.

13 o centre SEPTEMBRE 2010 l agenda à venir bourges 2 et 3 octobre Histoire de bulles à Bourges Le festival de la bande dessinée se met aux couleurs de l Histoire pour sa 14 e édition. Une trentaine d auteurs iront au-devant de leur public pendant le week-end. Amateurs de bulles et de vieilles pierres cohabiteront dans une dizaine d expositions. > chartres Jusqu au 31 décembre Le sacré par le vitrail À deux pas de la cathédrale, le Centre international du vitrail accueille Entre Ciel et Terre, une exposition des œuvres de Kim En Joong, prêtre d origine coréenne. Vitrailliste de renommée internationale, son travail s inscrit dans une continuité de l art sacré. Il a réalisé des vitraux pour les cathédrales d Évry, Dax, en Irlande, en Suisse ou encore en Corée. > noirlac 17 octobre Culture du dimanche Les Rendez-vous de l Histoire du 14 au 17 octobre à Blois Le salon du livre sur le thème Cartooning for Peace contre la peine de mort sera présidé par Plantu, dessinateur au journal Le Monde. Vous avez Rendezvous avec l Histoire En ce mois d octobre, les Rendez-vous de l Histoire sont consacrés au thème Faire justice, sous la présidence de l ancien Garde des Sceaux, Robert Badinter. Vendôme dr DR Toute l année, l abbaye de Noirlac (Cher) propose des matinales autour d une conférence et d un spectacle. Le 17 octobre, de 10 h à 12 h 30, les visiteurs sont invités à une conférence sur le Patrimoine mondial de l Unesco, suivie d une pièce de théâtre sonore. Pour les enfants, ce sera atelier Créons avec dame Nature. Tous à Noirlac! > EN RÉGION CENTRE Du 21 au 24 octobre Biodiversité et bioéthique, quels défis pour l avenir? Manifestation nationale, la Fête de la Science est coordonnée en région Centre par CentreSciences. Venez découvrir en famille expériences, démonstrations et animations dans les sept villages des sciences ouverts à Blois, Bourges, Chartres, Châteauroux, Orléans, Tours et Vierzon > ou EN RÉGION CENTRE Tournée 2010/2011 Le classique prend la route L orchestre Région Centre-Tours part à la rencontre des habitants du Centre. Stravinsky, Ravel et Mendelssohn résonneront à Chambray-lès- Tours (Indre-et-Loire) le 12 novembre, à Aubigny (Cher) le 13 novembre et le 14 à Lèves (Eureet-Loir). Rachmaninov et Berlioz sont au programme le 23 novembre à Blois (Loir-et-Cher) et le 24 à Avoine (Indre-et-Loire). > Ch a q u e a n n é e, visiteurs se rassemblent pour l occasion autour de 750 intervenants participant à 300 conférences et débats. En 2010, cette immense université populaire s interroge notamment sur la justice et l argent, la possibilité de dépasser les crimes ou encore la justice dans les médias. Le 7 e art est aussi à l honneur avec, pour président du cycle cinéma, Claude Miller. Une cinquantaine de films sont programmés parmi lesquels M le maudit, de Fritz Lang (1931), Faux coupable d Alfred Hitchcock (1957) ou La Fille du juge de William Karel (2006). Un beau programme pour une réflexion partagée à la lumière de notre histoire. > Punk et électro aux Rockos Les Rockomotives 23 octobre au 1 er novembre Vendôme Beau programme pour l édition 2010 des Rockos, qui offrent sur une semaine une sélection ouverte, du punk à l électro en passant par la pop. Le jeudi 28 dès 18 h 30, la soirée de six concerts attaque avec Gaëtan Roussel (ex-louise Attaque et Tarmac), suivi par la pop des frenchies de Lilly Wood & the Prick. Le trublion Peter Doherty fera le déplacement le vendredi 29, les Américains de Liars mettront de l ambiance le samedi 30 et les Britanniques de Tindersticks clôtureront les festivités le lundi 1 er novembre. Et toujours le credo durable : les gobelets du festival sont réutilisables, les tee-shirts vendus sur place sont en coton bio issu du commerce équitable et les spectateurs peuvent aussi boire et manger bio! Nourritures terrestres pour publics citoyens! > DR Pete Doherty en concert le 29 septembre à Vendôme. 13 O centre, le magazine de votre région

14 o centre septembre 2010 vivre guide SESSIONS EN LIVE Le Conseil régional comme si vous y étiez! Connaissez-vous les prérogatives et le fonctionnement du Conseil régional? Pour découvrir ses attributions et le processus de décision de cette instance, vivez de l intérieur, au milieu des élus, une des séances plénières du Conseil. Depuis juin 2010, le site Internet de la Région les retransmet en ligne. Rendez-vous sur la page Le Conseil régional du Centre > Séances plénières >L Assemblée régionale en vidéo pour suivre en réel les débats entre élus. u PRATIQUE Transportez-vous malin Le temps de la rentrée rime avec reprise des trajets vers le lieu de travail, le lycée ou la fac Mais pourquoi ne pas profiter des transports collectifs? L offre régionale en matière de transports (TER, cars, bus) répond à bien des situations. Pour trouver la solution la plus adaptée, rendez-vous sur JV-Malin. Dès la page d accueil, vous pouvez calculer un itinéraire dans toute la région, consulter le plan d un quartier ou la carte des réseaux de transport. Dans la rubrique Horaires, choisissez un arrêt de bus ou de train pour connaître les lignes de transports en commun qui le desservent et à quelle heure! u TOUS EN LIGNE Pour une rentrée réussie, JeunesOcentre.fr Lycéens, apprentis et étudiants, la Région Centre met à votre disposition un Webmag. Pour vous tenir au courant de ce qui se passe dans la région, un seul réflexe : JeunesOcentre! face de jeune présente chaque mois un garçon ou une fille, lycéen, apprenti ou étudiant de la région. Une interview en toute simplicité, sur sa vie quotidienne, ses études et ses envies. Un portrait brossé sans langue de bois! reportages & Actu couvre des sujets culturels ou de société : une réflexion sur les soldes, le lancement du chantier du tram à Tours ou le résultat des examens Sur un ton résolument subjectif. Musique O Centre : ici l internaute trouve du son, une playlist qui évolue avec les saisons et les événements, festivals ou concerts. Une rubrique qui explore les musiques actuelles et distille des informations sur les groupes de la région et les associations les plus actives. vie perso, rubrique tout aussi éclectique, questionne la vie quotidienne et se penche sur des sujets aussi variés que l enfant unique, les rêves et leurs mystères ou encore le tatouage au henné. Bons plans en région propose des informations sur des sorties, des événements ou d autres sites Internet à visiter. emag : parce que le site s adresse à la génération You- Tube, l Emag propose des sujets en vidéos aussi variés que le festival vidéo d Orléans, le lycée agricole du Subdray ou l opération Chefs en résidence. Mais aussi au menu de ce site dynamique et truffé de bonnes adresses : les podcasts de Radio Lycée la station de radio qui voyage dans les lycées de la région, la page indispensable Les Contacts, le sondage du moment et Un site parmi d autres, avec des adresses du web qui ont amusé, intéressé, interpellé la rédaction de JeunesOcentre. u EMPLOI ET FORMATION Votre bonne Étoile contre la crise Vous êtes jeune ou au chômage, vous cherchez un emploi, un logement ou une formation, vous souhaitez évoluer dans votre carrière professionnelle? Toute l information sur l orientation, la formation et l emploi est à votre disposition sur Étoile, un site extrêmement complet né de la volonté de la Région, de l État et des partenaires sociaux. Pour s orienter ou se réorienter, il suffit de préciser son profil qui peut être J entre en 6 e, Je suis en CAP-BEP ou même Je suis fonctionnaire. Vous connaîtrez vos droits à la formation, saurez comment reprendre une entreprise ou rédiger un CV. Facile! u Recevez-le gratuitement chez vous en vous abonnant sur le site Vous aimez O Centre? Papier recyclé et imprimé chez un imprimeur au label Imprim vert. O CENTRE Magazine édité par le Conseil régional du Centre. 9, rue Saint-Pierre Lentin Orléans CEDEX 1 Tél. : Fax : Directeur de la publication : François Bonneau, président du Conseil régional Directeur de la rédaction : Antoine François Directeur de l information : Jean-Pierre Tolochard Diffusion : Sophie Larmignat Conception, rédaction et réalisation : SCRIPTO SENSU 1, rue Charles Lechevrel Anet Tél. : scriptosensu.com Coordination éditoriale : Bertrand Vorimore et Michel Léon Direction artistique : Claude Gentiletti Contact rédaction : Collaborations : Patrick Chateau, Yves Deguilhem, Martine Horel, Cécile Perrin Impression : Maury Tirage : exemplaires Couverture : Ocean/Corbis 14 O centre, le magazine de votre région

15 o centre septembre 2010 expression libre Socialiste - Radical de Gauche 29 élus Les groupes politiques du conseil régional Communiste - Front de Gauche 8 élus Europe Écologie 12 élus Union Pour la Région Centre 21 élus Front National 7 élus Socialiste et radical de gauche Cet été, pour le gouvernement, tout aura été bon pour faire diversion afin d occulter les affaires et masquer son incapacité à répondre aux préoccupations des Français. Le discours sécuritaire du Président de la République est l un de ces écrans de fumée dont les Roms ont fait les frais bien malgré eux et où l image de la France a été ternie. Et pendant ce temps, les acquis sociaux, les services publics continuent à être inexorablement détricotés par un gouvernement qui s entête dans des réformes dont de plus en plus de personnes contestent le bien-fondé. Au milieu de ce chantier, apparaît à quelques jours de la rentrée une grande pagaille qui illustre de façon caricaturale les conditions dans lesquelles a été préparée la réforme du lycée qui entraîne le remplacement total des livres de seconde. En 1998, notre Région a été la première à mettre en œuvre une politique de gratuité des manuels scolaires. Aujourd hui, cette notion de l école publique républicaine et gratuite est mise à mal par un gouvernement qui persiste à voir l intégralité des manuels remplacés dès cette année. Outre que cette précipitation se traduit par une impossibilité pour les éditeurs de fournir les livres dès la rentrée, la Région ne peut, d un coup de baguette magique, dégager les moyens financiers pour satisfaire les desiderata d un ministre qui préfère dire que les familles paieront un surcoût d environ 100 par élève plutôt que d accorder une dotation demandée avec insistance par les Régions. Ceci est insupportable. Nous redisons notre attachement au principe de gratuité. Il est en effet inconcevable de faire peser sur les familles de nouvelles charges dans une période où la crise continue de sévir. Aussi, la Région Centre mobilisera-telle les moyens nécessaires pour garantir le principe de gratuité par l attribution de sa subvention annuelle et la recherche de financements supplémentaires. En outre et afin d éviter toute dépense non indispensable, chaque lycée a été invité à préciser la liste exacte des nouveaux manuels jugés essentiels par les enseignants qui savent déjà diversifier les supports d enseignement, notamment par le recours au numérique. La mobilisation de la Région et des équipes pédagogiques devrait permettre de faire face aux errements d un gouvernement qui fait preuve de mépris à l égard des enseignants, des lycéens et des familles. europe - Écologie Aux côtés des salariés du public et du privé mais aussi des demandeurs d emploi et des retraités, les élus écologistes ont manifesté le 7 septembre contre une réforme des retraites qui aggrave les inégalités femmes/hommes, ne prend pas en compte la pénibilité du travail, renforce les difficultés des jeunes à trouver un emploi, ignore le faible taux d activité des seniors Le gouvernement aux abois cherche à faire diversion en draguant l aile la plus droitière de l électorat : hystérie sécuritaire (malgré l absence de résultats), désignation de boucs émissaires (Roms, Français d origine étrangère ), démolition des services publics et privatisation au profit des plus riches Cette dérive exige des réponses à la hauteur. Élus et militants d Europe Écologie veulent construire une alternative politique qui ne pourra être qu écologique et sociale. Changeons notre regard pour pouvoir faire face au présent et donner une chance à l avenir. communiste - front de gauche Les choix gouvernementaux qui font supporter la crise du capitalisme financier aux collectivités pèsent sur le budget Nous agissons pour que les besoins pressants des habitants soient prioritaires : emploi et logement social, accès à la formation, au transport, à la culture Or l argent existe : les vingt plus importantes entreprises du CAC 40 ont amassé un trésor de guerre de 80 milliards d euros en supprimant emplois industriels. Les richesses créées pourraient financer un développement social solidaire et d audacieuses politiques régionales mais elles sont gaspillées dans la relance du casino financier. Voilà ce qu il faut changer. Union pour la région Centre Le groupe UPRC a toujours souligné les dangers pour la Région de l opposition systématique aux politiques gouvernementales. Dernier exemple en date, la réforme du lycée. Cette réforme, qui a débuté en septembre en classe de seconde, propose un lycée plus juste pour tous en s appuyant sur une orientation plus flexible, un accompagnement personnalisé et un lycée adapté à son époque. Cette réforme passe par une refonte des programmes scolaires et nécessite donc de nouveaux manuels. Dans notre région, depuis douze ans, ces manuels sont entièrement pris en charge par le Conseil régional. Le renouvellement des manuels implique une extension budgétaire d un peu plus de 1,5 million d euros pour le Centre en Déjà, certains élus de la majorité régionale annoncent ne pas pouvoir prendre en charge cette nouvelle dépense. Il faut rétablir la vérité sur ce dossier. Ce budget supplémentaire n est qu une anticipation du renouvellement des livres usés par les années : la dépense aurait été faite quoi qu il arrive. Cette somme peut d ailleurs être mise en comparaison avec le budget communication de la Région (5,8 millions d euros en 2009). S il y a des choix à faire dans nos dépenses, ils sont aisément identifiables! Pour le moment, le président du Conseil régional a annoncé son souhait de maintenir la gratuité des manuels pour tous. Vos élus seront attentifs à ce que cet engagement soit tenu, et que la Région ne se décharge pas de sa responsabilité, sur certains lycées par exemple. Enfin, l ensemble des élus du groupe UPRC voudrait profiter de cette tribune pour rendre hommage à Dominique Chassine, colistière du Loiret, appréciée de tous, disparue tragiquement cet été. front national Les élus Front National regrettent la censure de la presse locale stalinienne qui refuse nos communiqués. Car, au regard des événements de l été, nos compatriotes se rendent compte que nous ne leur mentons pas depuis plus de trente ans. Sarkozy fait le constat de la catastrophique politique d immigration des gouvernements successifs. Mais les Français ne sont pas dupes, ce n est que gesticulation politicienne. Sarkozy, c est inégalités, insécurité, précarité et la Gauche est vendue au libéralisme responsable de tous les maux. Alors, vive le Front National! 15 O centre, le magazine de votre région

16

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Points clés n Le projet de loi de finances 2014 donne au ministère de l éducation nationale les moyens de mettre en œuvre la

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 2 Structure de droit privé gérée par

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire!

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! Les Paniers Bio du Val de Loire, une filière bio et solidaire du producteur au consommateur Mars 2013 1 Présentation

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

PLUS DE 180 FORMATIONS AUX MÉTIERS DES SERVICES DE L AGRICULTURE ET DE LA NATURE

PLUS DE 180 FORMATIONS AUX MÉTIERS DES SERVICES DE L AGRICULTURE ET DE LA NATURE A B C D PLUS DE 180 FORMATIONS AUX MÉTIERS DES SERVICES DE L AGRICULTURE ET DE LA NATURE E FORMATION SCOLAIRE OU PAR APPRENTISSAGE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE LA FORCE D UN RÉSEAU D ÉTABLISSEMENTS

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 La Région Centre accompagne les jeunes en Europe Parcours d Europe www.regioncentre.fr www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 De plus en plus de jeunes, lycéen(ne)s,

Plus en détail

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, 5E CONTRIBUTEUR AU FEM La France est le 5 e contributeur financier et co-initiateur du Fonds pour l Environnement Mondial (FEM),

Plus en détail

Orientation Relation école / entreprise. les CCI s engagent! CCI NORMANDIE

Orientation Relation école / entreprise. les CCI s engagent! CCI NORMANDIE Orientation Relation école / entreprise les CCI s engagent! CCI NORMANDIE Les actions en chiffres Au total, 27 000 personnes bénéficient chaque année des actions mises en place par les CCI en Haute-Normandie

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

Après le bac, trouver sa voie

Après le bac, trouver sa voie novembre 2014 Après le bac, trouver sa voie Vous êtes au lycée et l on vous demande de faire des choix. Choix de bac, choix de filière Pas de panique. Avec un peu de méthode, on y arrive! S orienter c

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 DEROULE DE LA MATINEE : 9h30 : accueil et introduction par Bernard Delcros, Président du GAL Leader 1. Le programme

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale PR EM I ER M INI ST R E Gagner la bataille pour l emploi Un nouveau contrat : le Contrat Nouvelles

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale

Plus en détail

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique Michel Boudol Responsable Atelier DEEE 1 Créée en 1985 Implantée dans une ZUS de l agglomération Grenobloise Action Sociale, Environnementale

Plus en détail

Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.

Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon. Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.fr Dans le cadre du Pacte régional, la Région a mis en place

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Mutualité Française Picardie

Mutualité Française Picardie Mutualité Française Picardie 3, boulevard Léon Blum 02100 Saint-Quentin Tél : 03 23 62 33 11 Fax : 03 23 67 14 36 contact@mutualite-picardie.fr Retrouvez l ensemble des différents services et activités

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

Institut Automobile du Mans

Institut Automobile du Mans Dossier de presse Institut Automobile du Mans Le 24 février 2005 Sommaire : P2. Communiqué de synthèse P3. L institut IAM un projet pour développer les formations et l innovation de la filière automobile

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

Une énergie d avenir pour votre territoire

Une énergie d avenir pour votre territoire Une énergie d avenir pour votre territoire CARTE d implantation du parc éolien en mer de Fécamp CHERBOURG Parc éolien en mer de Fécamp 83 éoliennes espacées de une puissance de 498 MW entre 1 km entre

Plus en détail

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional 12 réunions d octobre à décembre 2013 Un PNR c est quoi? C est un label réservé aux territoires remarquables (paysages/nature/patrimoine culturel)

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

Projet. Equipement numérique

Projet. Equipement numérique Projet Equipement numérique Service Mécénat Région Ile de France 7 mars 2013 Notre mission NOTRE MISSION Apprentis d Auteuil est une fondation reconnue d utilité publique qui éduque et forme plus de 13

Plus en détail

Le CDPNE agit en faveur du climat

Le CDPNE agit en faveur du climat Le CDPNE agit en faveur du climat DOSSIER DE PRESSE Dans le cadre de ses activités d études et d éducation à l environnement, le Comité Départemental de la Protection de la Nature et de l Environnement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

SOUS TRAITANCE ET PARTENARIAT

SOUS TRAITANCE ET PARTENARIAT SOUS TRAITANCE ET PARTENARIAT PLAN D INTERVENTION - THEME DU PARTENARIAT A ETE ENVISAGE SOUS SES DIFFERENTS ASPECTS AU COURS DE CETTE JOURNEE DEDIEE A LA SOUS TRAITANCE ET AU PARTENARIAT - PRESENTE INTERVENTION

Plus en détail

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires RAPPORT D ACTIVITE 2012 Le mot du Président Depuis 2005, nous accompagnons et finançons des personnes à la recherche d un emploi, qui créent leur propre entreprise, et des entreprises solidaires qui créent

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

La Région Centre tient le CAP. www.entreprise.regioncentre.fr

La Région Centre tient le CAP. www.entreprise.regioncentre.fr Aides aux entreprises La Région Centre tient le CAP La Région Centre fait évoluer ses aides aux entreprises industrielles et artisanales. Elle s adapte ainsi à vos attentes et à la nouvelle réglementation

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

Coopérative pour le Développement de l Emploi dans les Services A la Personne CDE SAP

Coopérative pour le Développement de l Emploi dans les Services A la Personne CDE SAP Coopérative pour le Développement de l Emploi dans les Services A la Personne CDE SAP Gérant : Laurent BONNET Directeur : Thierry SARKISSIAN Coordonnées : cde-sap@orange.fr - 04.91.93.54.75 Siège social

Plus en détail

Le Conseil Régional de Lorraine

Le Conseil Régional de Lorraine Le Conseil Régional AUX PETITS SOINS Lycéens Apprentis Étudiants Toutes les aides prescrites pour la Rentrée 2013! édito Le Conseil Régional aux petits soins... Une Lorraine qui soigne sa jeunesse Lycéens,

Plus en détail

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes.

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes. Présent dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis 1998, le Centre local de développement s est impliqué fortement dans son milieu pour combler les besoins collectifs. De par ses actions structurantes, le CLDVG

Plus en détail

LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES

LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES Socateb, expert en traitement de façades. SOCATEB, ACTEUR DU SALON DE LA COPROPRIÉTÉ LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2015 Le mot du Président

Plus en détail

Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41)

Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41) Thème Territoire Fiche-bonne pratique Sol Blois Référence : 41_S_01 Date : janvier 2013 Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41) http://www.centre.developpement-durable.gouv.fr/ 1 Historique/Contexte

Plus en détail

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises Région Haute-Normandie Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises 4 A savoir 5 Parcours simplifié 6 Diagnostic création 7 Coup de Pouce 8

Plus en détail

L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE

L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE Extrait de la Charte définissant la politique culturelle de la Communauté de communes LES DOMAINES D INTERVENTION DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE Sa proposition

Plus en détail

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux Le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. Uniterres Assurer la sécurité alimentaire des plus démunis et soutenir une agriculture durable et locale Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Plus en détail

PROJET CULTUREL Environnement et culture scientifique DEVELOPPEMENT DURABLE,COMMERCE EQUITABLE ET CITOYENNETE

PROJET CULTUREL Environnement et culture scientifique DEVELOPPEMENT DURABLE,COMMERCE EQUITABLE ET CITOYENNETE PROJET CULTUREL Environnement et culture scientifique DEVELOPPEMENT DURABLE,COMMERCE EQUITABLE ET CITOYENNETE ANALYSE DE SITUATION : Ce projet se situe dans le prolongement des actions menées l an dernier

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 SOMMAIRE LA SEMAINE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE, SI : RÉPONSE AUX ENJEUX MONDIAUX LA SSI, UN COUP DE PROJECTEUR POUR PARLER DE SI DES VALEURS COMMUNES

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

...... en quelques mots 1

...... en quelques mots 1 ... en quelques mots 1 Un nouveau Projet d'entreprise pourquoi faire? Le Projet d'entreprise 2006-2009 a porté l ambition de faire de l Assurance Maladie un assureur solidaire en santé reconnu en tant

Plus en détail

Recueil de la parole citoyenne Recueil de la parole citoyenne Quelques chiffres 6 rencontres - mars 2012 : Hillion, Plouguernével, Cavan, Collinée, Bourbriac, Plélan-le-Petit. 500 spectateurs dont 350

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

CONSEIL DÉPARTEMENTAL

CONSEIL DÉPARTEMENTAL CONSEIL DÉPARTEMENTAL DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES, DE L ASSEMBLEE ET DE LA DOCUMENTATION Secrétariat général de l assemblée départementale Session des 10 et 11 décembre 2015 consacrée au budget primitif

Plus en détail

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation?

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Taux de sensibilisation à la question de l accompagnement social : 85 % des 22 Parcs questionnés estiment que le développement social est

Plus en détail

Dossier de presse. La Région se dote d un nouveau lycée axé sur la qualité de vie et le bien-être pour préparer aux métiers de demain.

Dossier de presse. La Région se dote d un nouveau lycée axé sur la qualité de vie et le bien-être pour préparer aux métiers de demain. Dossier de presse La Région se dote d un nouveau lycée axé sur la qualité de vie et le bien-être pour préparer aux métiers de demain Contacts presse Zakia Douakha Cécile Joachin Tél. : 04 73 31 93 58 Tél.

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012 Dossier de presse Solar Decathlon 2014 à Versailles Paris, le 15 octobre 2012 Contact presse : Marielle Chaumien - marielle.chaumien@developpement-durable.gouv.fr - 01 40 81 15 96 www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité

2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité 2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité Dossier de presse Contact presse Clarisse Guyonnet : 01 42 76 49 61 1 Sommaire

Plus en détail

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre»

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Dominique Veuillet Service Consommation et Prévention Web-conférence «Achats et restaurations responsables dans

Plus en détail

Mise à jour le 28 mai 2013

Mise à jour le 28 mai 2013 Mise à jour le 28 mai 2013 Association District-Solidaire Association loi 1901, déclarée à la Préfecture du Rhône Tél. : (33) 670-939-939 coordination@district-solidaire.org www.district-solidaire.org

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile.

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. Les spécificités de la profession & de son environnement Les Distributeurs-Grossistes

Plus en détail

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur?

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur? Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. C est simple, il suffit de remplacer les textes grisés à compléter par votre texte. Votre cahier d acteurs sera mis en forme avant publication

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Co-organisation : CFEEDD et GRAINE Rhône-Alpes www.assises-eedd.org L Education à l Environnement et au Développement

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

MISSION D ASSISTANCE A LA REALISATION DU PLAN REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES DES JEUNES ET DES ADULTES DE LA REGION GUYANE

MISSION D ASSISTANCE A LA REALISATION DU PLAN REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES DES JEUNES ET DES ADULTES DE LA REGION GUYANE REGION GUYANE MISSION D ASSISTANCE A LA REALISATION DU PLAN REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES DES JEUNES ET DES ADULTES DE LA REGION GUYANE SOMMAIRE I. Contexte 3 II. Objet du marché

Plus en détail

Charte d engagement qualité pour la restauration et l hébergement dans les lycées de la Région Centre

Charte d engagement qualité pour la restauration et l hébergement dans les lycées de la Région Centre Exemple de signalétique (Lycée Blaise-Pascal - Châteauroux) Charte d engagement qualité pour la restauration et l hébergement dans les lycées de la Région Centre La Région va exprimer, à travers la mise

Plus en détail

Le Parc naturel régional du Gâtinais français. Déplacement Bas Saint Laurent 1

Le Parc naturel régional du Gâtinais français. Déplacement Bas Saint Laurent 1 Le Parc naturel régional du Gâtinais français Déplacement Bas Saint Laurent 1 46 Parcs naturels régionaux en France Déplacement Bas Saint Laurent 2 Les missions d'un Parc Protéger et mettre en valeur les

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 novembre 2009 Les partenaires Rectorat de l Académie de la Guadeloupe Direction de l Agriculture et de la Forêt

Plus en détail

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais Offres et besoins de formations : les Vers une définition concertée des enjeux de développement des formations professionnelles en région Nord-pas de Calais Région Nord-Pas de Calais Mission d Appui aux

Plus en détail

La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 : contribution aux ateliers 1 et 2

La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 : contribution aux ateliers 1 et 2 Paris, le 2 juillet 2014. La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 : contribution aux ateliers 1 et 2 Cette contribution vise à mettre en valeur l entreprenariat comme moyen de lutte contre

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail