La Région accompagne les jeunes Franciliens dans leur parcours vers l emploi

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Région accompagne les jeunes Franciliens dans leur parcours vers l emploi"

Transcription

1 Rentrée La Région accompagne les jeunes Franciliens dans leur parcours vers l emploi Contacts presse : Murielle Gillet / Véronique Lepicard /

2 D ici une semaine, quelque lycéens, étudiants et jeunes en CFA feront leur rentrée en Île-de-France. C est un moment important du quotidien des Franciliens qui commencent une nouvelle année de formation et d apprentissage. C est aussi une étape décisive de leur parcours de vie : c est ici, avec leur famille, avec les professionnels qui les forment, qu ils reçoivent et construisent les outils pour être les auteurs de leur propre vie. Avec un objectif en perspective : l emploi. Tout au long de l année, et singulièrement au moment de la rentrée, la Région Île-de-France a pour ambition d aider chacun à entrer et à s épanouir dans la vie active. Qu ils soient lycéens ou apprentis, étudiants, jeunes salariés ou jeunes entrepreneurs, le conseil régional est à leurs côtés pour favoriser la réussite de tous. Nous améliorons chaque année leurs conditions de vie et d étude pour leur permettre de suivre une formation, d apprendre un métier, d avoir une expérience à l étranger ou de lancer un projet ; en un mot d être armé pour réussir. Nous agissons donc dans les lycées, les CFA et auprès des organismes de formation professionnelle, dans le cadre des compétences qui nous ont été confiées, pour permettre à chacun de construire et de consolider son parcours de formation. Mais tous les Franciliens ne sont pas égaux dans leurs parcours de vie. Les inégalités dans la réussite demeurent encore trop souvent le fruit d inégalités réelles économiques, sociales, territoriales, culturelles ou de discriminations. Le parcours de vie de chacun est de moins en moins linéaire ou tout tracé, et dans une société qui ne reconnaît pas assez le droit à l erreur, les échecs passagers présentent le risque de devenir des échecs permanents. Il est donc indispensable d aider les plus fragiles à être plus forts, et de soutenir en priorité ceux qui en ont le plus besoin. Cette responsabilité, la Région s en saisit, au-delà de ses compétences, avec le soutien du gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Elle entend être aux côtés de tous les Franciliens, mais elle l est tout particulièrement auprès de ceux qui décrochent et abandonnent leurs études ou leur contrat d apprentissage, de ceux qui veulent se reconvertir ou connaissent le chômage depuis longtemps, de ceux qui ne parviennent pas à monter leur projet d entreprise, faute de moyens ou d interlocuteurs adéquats. Nous essayons de faire en sorte 2

3 que les étudiants et les jeunes travailleurs aient le moins de difficultés pour se loger, se soigner et s équiper, afin qu ils puissent se former dans les meilleures conditions possibles. C est notre action au quotidien mais c est aussi notre travail sur le long terme : à travers le projet «Île-de-France 2030» (SDRIF 1 ), nous œuvrons pour que l aménagement des territoires, en matière de transports, de localisation de l emploi, de logements, de grands équipements, etc., s adapte aux attentes des Franciliens. Lutter contre les inégalités aujourd hui, qu elles soient sociales ou territoriales, c est lutter aussi contre la reproduction des inégalités demain. Dans cette période où nous sommes tous engagés dans la bataille pour l emploi, nous agissons pour la réussite de tous, en étant attentifs à la situation de chacun. Jean-Paul HUCHON Président du conseil régional d Île-de-France Patrick Gaillardin / Picturetank Michèle Sabban Vice-présidente chargée du personnel, de l administration générale et des marchés publics Jean-Christophe Bardot / le bar Floréal.photographie Laure Lechatellier Vice-présidente chargée de l action sociale, des formations sanitaires et sociales, de la santé et du handicap Nathalie Mohadjer / le bar Floréal.photographie Emmanuelle Cosse Vice-présidente chargée du logement, de l habitat, du renouvellement urbain et de l action foncière Nathalie Mohadjer / le bar Floréal.photographie Emmanuel Maurel Vice-président chargé de la formation professionnelle, de l apprentissage et de l alternance, et de l emploi Nathalie Mohadjer / le bar Floréal.photographie Henriette Zoughebi Vice-présidente chargée des lycées Olivier Pasquiers / le bar Floréal.photographie Isabelle This Saint-Jean Vice-présidente chargée de l enseignement supérieur et de la recherche Nathalie Mohadjer / le bar Floréal.photographie 1. Le Schéma directeur de la Région Île-de-France (SDRIF) a fait l objet d une vaste concertation. Le Président de la Commission d enquête remettra son rapport dans les prochains jours. Le conseil régional adoptera son projet définitif le 18 octobre prochain. 3

4 Sommaire 13 chiffres clefs pour la rentrée Construire son parcours : obtenir un premier diplôme, une première qualification Être lycéen, c est être à un moment essentiel de son parcours Être apprenti, c est un lien plus étroit avec le monde du travail Poursuivre son parcours au-delà du secondaire Être étudiant, c est se préparer à entrer dans la vie professionnelle Être un jeune en insertion, c est bénéficier de la formation professionnelle Ancrer son parcours dans la vie professionnelle Être jeune entrepreneur, c est une démarche accessible à tous Être demandeur d emploi et pouvoir valoriser son expérience Annexes

5 13 chiffres clefs pour la rentrée lycéen sur 5 ( lycéens) et 1 étudiant sur 4 ( étudiants) sont franciliens. 471 lycées publics sous gestion régionale à la fin de l année ,4 Mds seront consacrés à la construction et à la rénovation des lycées au cours des 10 prochaines années (PPI ). Plus de 18 M seront consacrés aux dispositifs d aides en 2013 : gratuité des manuels scolaires, aides à la demi-pension, à l équipement et aux frais de concours. 30 lycées expérimenteront le budget participatif des lycées. Plus de jeunes suivent leur parcours dans les 160 CFA d Île-de-France, qui comptent nouvelles places à la rentrée M sont consacrés au secteur de l apprentissage. Un 5 e micro-lycée d Île-de-France ouvrira ses portes en 2013 et accueillera 45 lycéens de 1 re dès la rentrée. 2 M sont affectés à la lutte contre le décrochage scolaire. Environ lycéens, apprentis et étudiants franciliens bénéficient de la carte imagine R. Plus de logements ont été financés par la Région depuis 2010 pour les étudiants et les jeunes actifs. Près de étudiants ont bénéficié d une aide régionale pour effectuer un séjour d études à l étranger depuis Environ emplois générés par la quarantaine de chantiers de construction et de rénovation des lycées en cours. Environ emplois générés par les 13 chantiers en cours dans les établissements d enseignement supérieur et de recherche. 5

6 Construire son parcours : obtenir un premier diplôme, une première qualification 1. Être lycéen, c est être à un moment essentiel de son parcours a. Des lycées modernes et rénovés, condition de la réussite Permettre à tous les lycéens d Île-de-France de bien débuter leur parcours, c est d abord mettre à leur disposition, ainsi qu à l ensemble de la communauté éducative, des conditions d étude et de vie scolaire modernes et adaptées à leurs besoins. La Région s y emploie dans le cadre de sa compétence première en matière scolaire : celle de la rénovation, de la construction et de la maintenance des lycées publics. Les exigences régionales en matière de rénovation et de construction des lycées Pour remplir cette mission, la Région a adopté en novembre 2012 son Programme prévisionnel d investissement (PPI) «Objectif réussite : le lycée de demain s invente aujourd hui». Doté d un budget de 2,4 Mds, celui-ci pose les principes de la maîtrise énergétique, de l accessibilité des personnes en situation de handicap et de l accès de toutes et tous à la réussite, à travers notamment la création de places nouvelles d internat et l attention particulière donnée aux lycées des villes et quartiers populaires. Conformément à ses engagements, la commission permanente du conseil régional a individualisé les premières opérations du PPI en janvier 2013 (voir annexe «Chantiers et opérations inscrites au PPI 2013» p. 27). Zoom Le mode opératoire de la Région repose sur une procédure classique de maîtrise d ouvrage qui s articule autour de la sélection d un mandataire, d une équipe de maîtrise d œuvre par concours et par appel d offres pour les travaux. La sélection par jury de la maîtrise d œuvre assure un haut niveau architectural, respectueux des contingences scolaires, urbaines et environnementales. Pour la passation de ses marchés publics, la Région a été certifiée ISO En anticipation des labels nationaux, les exigences énergétiques des lycées neufs ont fortement évolué jusqu au niveau «basse consommation» puis «zéro énergie». À ce jour, 5 opérations de lycées neufs en phase concours ou étude sont concernées par l objectif «zéro énergie», dont les livraisons débuteront à partir de lycées d ici la fin 2013 L action régionale porte sur un patrimoine très vaste (6,5 millions de m²) qui s agrandira de deux nouveaux lycées d ici la fin 2013 : le lycée horticole de Montreuil (93), transféré du département de Seine-Saint-Denis à la Région, et le lycée neuf de Dammartin-en-Goële (77). Au-delà des travaux de maintenance, plusieurs chantiers d envergure rythmeront l année (voir annexe «Chantiers et opérations inscrites au PPI 2013» p. 27), faisant de la Région l un des opérateurs publics européens les plus importants. 6

7 Objectif emploi La quarantaine de chantiers déjà lancés ou démarrant au cours de l année scolaire génère en moyenne une centaine d emplois par site. Les travaux de maintenance, essentiellement effectués par des PME, engendrent deux fois plus d emplois que les grosses opérations et représentent environ emplois. S y ajoutent à emplois liés à la réalisation des études préalables en cours. Au total, ce sont environ emplois générés dans le secteur privé. Des opérations menées en concertation Le patrimoine régional est par ailleurs très divers, allant des lycées polyvalents, généraux ou professionnels, aux lycées classés monuments historiques. Chaque opération, de construction ou de rénovation, répond à des objectifs propres (voir annexe «Opérations remarquables» p. 34). C est pourquoi la Région, pour chaque opération engagée, travaille en étroite collaboration avec les académies et les communautés scolaires des établissements, associées à la définition du projet. b. L accompagnement des lycéens, un engagement régional L équipement des lycées, vecteur de réussite Lycée Jean-Rostand à Villepinte (93) Ravier Callejas Sevilla Les grandes opérations de rénovation ou de construction s accompagnent de l équipement des établissements, allant des chaises et tables aux ordinateurs, en passant par les éléments de cuisine. Citons, par exemple, la rénovation du lycée Thibaud-de-Champagne à Provins (77) livré en 2013 (33,44 M ) dont l équipement s est monté à ou encore Jean-Rostand à Villepinte (93) dont la rénovation s est élevée à 33,17 M et l équipement à Il s agit également d assurer des conditions optimales d enseignement, compte tenu de l extrême variété des filières en Île-de-France. Oscilloscopes, salons d esthétique, bancs de montage audiovisuels, machines outils, Plus de 62 M sont consacrés à cette action dans le budget La Région accompagne par ailleurs la rénovation des diplômes décidée par l Éducation nationale. Plus d 1 M a ainsi été dépensé cette année pour répondre à la réforme de la filière STI2D (Sciences et technologies de l industrie et du développement durable). Le renouvellement des ordinateurs, un enjeu humain et matériel Constitué de plus de ordinateurs, le parc informatique des lycées d Île-de-France s adapte à l évolution permanente des logiciels et des systèmes. La Région assure ainsi le remplacement annuel d environ ordinateurs. Au mois de juillet dernier, la commission permanente a voté 2,1 M afin de procéder à une tranche de renouvellement. 7

8 Quatre aides fondamentales La Région accompagne les lycéens dans leur scolarité à travers différents dispositifs d aides sociales visant à soulager les familles de certaines dépenses, intimement liées à la réussite des études. - La gratuité des manuels scolaires : les réformes engagées par le Ministère de l Éducation nationale en 2010 induisent le renouvellement complet des collections. L aide régionale à l achat des manuels permet de soutenir les familles dans un contexte de diminution du pouvoir d achat. Elle concerne livres achetés pour un montant de 9,2 M. - L aide régionale à la demi-pension pré et post bac : elle s adresse aux familles rencontrant des difficultés pour le paiement de la restauration scolaire. Afin de garantir à tous un égal accès à la restauration scolaire, la Région expérimente par ailleurs depuis le 1 er janvier 2011 une tarification au quotient familial dans sept lycées volontaires. La Région y consacre un budget de 8 M. - L aide régionale à l équipement : elle permet d aider les familles à acheter les équipements personnels nécessaires aux formations professionnelles. Elle s adresse aux élèves des filières «production» et de certaines spécialités des filières de service ainsi que les élèves de BTS de ces mêmes filières, sous conditions de ressources. - L aide régionale aux frais de concours : l objectif de l aide vise à pallier les difficultés de paiement des frais de concours (inscription, hébergement, transport) des élèves des classes préparatoires. Les bénéficiaires sont les élèves de seconde année des Classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) sous conditions de ressources. La dotation représente en moyenne un montant de 126 par élève. c. La Région, actrice des politiques éducatives Permettre aux lycéens de bien débuter leur parcours, c est aussi leur permettre de disposer des outils culturels indispensables à leur épanouissement en tant que citoyens. À travers les nombreux dispositifs mis en œuvre dans le cadre du schéma des formations, la Région s est engagée de longue date en faveur de la réussite du plus grand nombre, en partenariat avec l Éducation nationale. Une attention particulière est notamment donnée à l accès de toutes et tous à la culture. De nombreuses actions sont menées dans ce domaine, tout spécifiquement par l intermédiaire des médiateurs culturels, déployés depuis 2011 dans les lycées. Leur rôle consiste à informer, conseiller et accompagner les jeunes et les enseignants souhaitant s investir dans les dispositifs culturels initiés par la Région et les autres collectivités du territoire. Ils apportent une aide très concrète en mettant en relation les porteurs de projet avec les nombreuses structures culturelles de proximité, et en les accompagnant depuis la recherche de financements jusqu à la mise en œuvre de leur projet. De nombreux lycées participent aujourd hui aux actions éducatives régionales. 8

9 Participation des lycées aux actions éducatives régionales Lycées relevant de la dotation de solidarité Ensemble des lycées Lycées professionnels Plus de 3 actions éducatives régionales Projet Lycée Innovation Éducative Actions «Réussite pour tous» 67 % 57 % 44 % 29 % 24 % 17 % 27 % 20 % 22 % La Région souhaite aujourd hui développer et consolider son action au service de la réussite à travers trois nouveaux dispositifs et le renforcement de son partenariat avec l État. Des dispositifs au service de la réussite et de la démocratie lycéenne Fondées sur un principe, l égalité, et deux objectifs, que sont le développement de la réussite et la démocratie au lycée, les délibérations relatives aux politiques éducatives adoptées depuis 2010 viennent compléter les actions existantes (voir annexe «Politiques éducatives, détail des nouvelles actions» p. 36) à travers trois nouveaux dispositifs : - Le budget participatif des lycées : la communauté lycéenne fait l apprentissage de la citoyenneté à travers un processus délibératif visant à définir et prioriser un ensemble de projets d aménagement ou d équipement pour le lycée. - Le plan régional d actions de lutte contre le décrochage scolaire : inscrite au rang des priorités régionales, la lutte contre le décrochage scolaire a fait l objet d un plan d actions adopté par l assemblée régionale le 25 avril Il repose sur un accompagnement renforcé des élèves, dans et hors de l école, tenant compte de leurs situations et difficultés. - La consultation des lycéens : il s agit de poursuivre et de développer la démarche engagée au printemps 2011 avec la consultation «Paroles de lycéens» à travers la diffusion d un questionnaire auprès des lycéens franciliens permettant de recueillir leurs avis et leurs attentes. Une action concertée État-Région La Région entend aujourd hui consolider son action à travers un partenariat renforcé avec l État qui permettra notamment de porter les objectifs de la loi de refondation de l école de manière plus efficace et concertée. Sous la forme d une convention avec les trois académies franciliennes, dont la signature doit intervenir au dernier trimestre 2013, ce partenariat portera sur les thématiques suivantes : - Le développement du numérique : dans le cadre de loi sur la refondation de l école, dont l un des grands objectifs repose sur la création d un service public du numérique éducatif, 9

10 il s agira de construire une parfaite synergie avec les trois académies franciliennes afin que les lycées puissent se saisir de ces nouveaux outils, leur permettre de développer des pratiques pédagogiques innovantes et collaboratives. Il s agira notamment de contribuer au développement des usages de l Espace numérique de travail (ENT) mais aussi de porter des projets innovants tels que l ouverture de lycées des métiers du numérique ou la création d un lieu de recherche et d innovation ouvert à des enseignants innovants, des chercheurs, des designers ou des écoles d art et des industriels et permettant d interagir au sein d un même espace. Pour s adapter à l évolution permanente des logiciels et des systèmes, la Région poursuivra également le remplacement du parc informatique des lycées, constitué de ordinateurs et dont le renouvellement annuel s élève à ordinateurs environ. Au mois de juillet dernier, la commission permanente a voté 2,1 M afin de procéder à une tranche de renouvellement. La responsabilité régionale en matière de maintenance des équipements, prévue par la loi de refondation de l école, se traduira en outre par le recrutement d emplois d avenir chargés de la gestion patrimoniale du parc informatique des lycées franciliens. Objectif emploi 100 emplois d avenir recrutés par la Région seront déployés dans les lycées d Île-de- France pour l année scolaire Les 30 premiers interviendront dès le mois d octobre dans les établissements sur des missions de gestion patrimoniale et de maintenance des réseaux informatiques. 30 autres suivront en janvier et 40 en septembre À terme, 300 établissements bénéficieront de ce dispositif. - Les internats : places nouvelles (240 M ) sont programmées dans le cadre du Programme prévisionnel d investissement régional (PPI) , dont sont concernées par une convention avec l Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU). La convention permettra de préciser les objectifs et les engagements de chacun en matière de fonctionnement de ces internats et de rappeler les objectifs régionaux liés au développement d internats de proximité. - La lutte contre le décrochage scolaire : il s agira, dans le cadre des compétences respectives des signataires, d optimiser l action publique à travers une articulation efficace des différents dispositifs. - L égalité filles-garçons et la vie lycéenne : sur ces deux thématiques, la Région souhaite poursuivre son action à travers un partenariat renforcé avec les trois académies d Île-de-France. 10

11 Aldo Sperber / Picturetank Un professeur et trois apprentis au CFA UTEC Avon-Fontainebleau 2. Être apprenti, c est un lien plus étroit avec le monde du travail a. L apprentissage favorise l accès à l emploi Ce sont les jeunes qui subissent la crise en premier lieu, et notamment les jeunes non qualifiés, c est naturellement dans leur direction que la Région Île-de-France dirige et renforce son action en développant entre autres l apprentissage. L apprentissage est un atout indéniable pour favoriser l emploi, rappelons que plus de 70 % des jeunes apprentis trouvent un poste dans les sept mois après leur formation (dont 66 % en CDI). L apprentissage garantit également une formation de grande qualité Quels que soient les métiers envisagés, il y a un lieu de formation adapté en Île-de-France et les centres de formation d apprentis préparent à plus de métiers. Notre région compte déjà jeunes dans les Centres de formation des apprentis (CFA) en 2013 et nous avons pour objectif d atteindre jeunes en CFA en 2015 L apprentissage supérieur continue sa progression : les apprentis qui préparent un diplôme de l enseignement supérieur représentent 52 % des effectifs. Zoom En 2013, 401 millions d euros sont consacrés à ce secteur : 249 M pour le fonctionnement quotidien des CFA et l accompagnement des apprentis 37 M pour moderniser les CFA (construction, rénovation, équipements ) 115 M de primes versées aux entreprises employant des apprentis 11

12 Finale d ApprentiScènes 2013 au théâtre Pierre Cardin Emile Loreaux / Picturetank De nouvelles places en 2013 En 2013, la Région poursuit son effort et ouvrira dès la rentrée de septembre plus de nouvelles places dans les CFA franciliens. Tous les niveaux de formation sont concernés par ces ouvertures, ce qui atteste d une adaptation constante de la carte des formations aux attentes du territoire francilien. Afin de rendre plus lisible la carte des 160 CFA franciliens, la Région Île-de-France a choisi de renforcer les Centres de formation d apprentis existants plutôt que d en créer de nouveaux. Ils peuvent enrichir leur catalogue de formation en conventionnant avec d autres établissements de formation, qui deviennent alors des Unités de formation en apprentissage (UFA) : le CFA conserve l autorité administrative sur l ensemble de ces formations dispensées en dehors de ses murs et les UFA quant à elles en assument la responsabilité pédagogique. b. Des outils pour faciliter le quotidien Les conditions de vie et de mobilité des apprentis - Carte imagine R : comme pour les étudiants et les scolaires de moins de 26 ans, la Région permet aux apprentis de bénéficier de la carte imagine R qui offre des réductions sur les transports. - Carte nationale «d apprenti étudiant des métiers» : droits aux réductions tarifaires classiques (cinéma, sports, restaurants universitaires ). - En 1 re année : clé USB de 2 Go, contenant une série de logiciels libres qui seront utiles tout au long de leur formation. 12

13 L accès à la culture - La Région soutient la mise en place d ateliers d animation éducative en direction des apprentis des premiers niveaux de qualification. - «Lycéens et apprentis au cinéma», dispositif régional qui développe chez les lycéens et apprentis une culture cinéphile et une approche critique des œuvres cinématographiques. - ApprentiScènes : il s agit pour les apprentis, accompagnés par une personne relais du CFA et par un metteur en scène professionnel, de travailler sur leur savoir-être au travers de l écriture, du jeu et de la mise en scène de courtes saynètes tout en acquérant une sensibilisation à la culture théâtrale. - Poésie en liberté et activités sportives : ces opérations permettent d accéder à des dimensions culturelles et sportives et utilisent ces dimensions comme des atouts pour l emploi (meilleure expression, atouts culturels dans la vie professionnelle, postures physiques, activités collectives ou en équipe ). Partir se former à l étranger - Le dispositif d aide à la mobilité des apprentis, au travers de séjours collectifs et de stages individuels en entreprise à l étranger d une durée d une semaine à deux mois, permet chaque année à une centaine de CFA et presque apprentis de tous niveaux de formation et de tous secteurs d activité de bénéficier de l aide régionale à la mobilité internationale. - Eurostart permet chaque année à une centaine de jeunes de passer une année dans une entreprise européenne entre deux contrats d apprentissage. Cette transition leur offre la possibilité de consolider leurs choix professionnels et leurs compétences dans un pays de l Union européenne. Renforcer l accompagnement vers la signature d un contrat apprentissage des jeunes des missions locales Pour 2013, l accueil de jeunes est prévu. Après l évaluation du dispositif, le nouveau règlement d intervention insiste sur la priorité de l accueil des jeunes des missions locales et des décrocheurs. Des actions renforcées seront proposées à ces jeunes pour les aider à obtenir un contrat en étant très pro-actifs vis-à-vis des entreprises. Par ailleurs, des passerelles nouvelles ont été construites entre tous les dispositifs régionaux d insertion pour que les jeunes puissent passer facilement de l un à l autre et avoir le parcours le plus adapté à leurs profils. De nouveaux contrats avec les CFA pour les accompagner vers un développement durable Les contrats Évolution et optimisation de l apprentissage (EVOA) permettent actuellement à 20 CFA pilotes d être accompagnés dans une dynamique de développement durable. 13

14 Les Contrats d objectifs et de moyens territoriaux (COMT) Le COM régional fixe un certain nombre d objectifs pour 2015 et ambitionne d amener tous les partenaires de terrain à travailler en concertation pour en faciliter l atteinte. C est ainsi que chaque département a été le lieu de rencontres de l ensemble des partenaires socio-économiques autour de la question du développement de l apprentissage et de l insertion des publics cibles. Ces concertations ont donné lieu à la rédaction de documents contractuels appelés Contrat d objectifs et de moyens territoriaux (COMT). Chacun des huit COMT fixe un plan d actions s étalant sur trois ans qui décline concrètement les axes de développement à mettre en œuvre sur le département en fonction d un état des lieux préalablement établi. Un réseau des développeurs de l apprentissage enrichi Dispositif créé à l initiative de la Région, ce réseau est l un des fers de lance du développement de l apprentissage en Île-de-France. Depuis plus de 20 ans, les développeurs constituent une véritable force de frappe auprès des entreprises en suscitant des offres d emploi en apprentissage. Zoom Aujourd hui, 120 développeurs en CFA sont déployés sur toute l Île-de-France. En 2012, leur activité a généré plus de contacts entreprise avec pour vocation première la promotion de l apprentissage. Grâce à ces contacts, contrats ont pu être signés et jeunes apprentis ont été suivis. Fort de cette initiative, la Région a encore innové en 2012 en créant deux nouveaux profils de développeurs dont la nature des missions se trouve être complémentaire. Les premiers, appelés développeurs territoriaux, s inscrivent dans la démarche des COM territoriaux précédemment présentée. Ils sont en charge d une animation territoriale des acteurs sur un département donné. Ils mettent en relation les missions locales, les maisons de l emploi ou encore les Écoles de la deuxième chance avec les CFA et créent des synergies nouvelles. Ils contribuent à une meilleure connaissance et compréhension de l offre de formation en apprentissage par les organismes en charge de l orientation des jeunes. Leur priorité : permettre l accès de tous les jeunes, et tout particulièrement ceux en difficulté d insertion, à l apprentissage. À compter de 2013, chaque département est doté de deux postes de développeurs territoriaux assurant ces missions essentielles. Les seconds, développeurs médiateurs, se mettront en place progressivement fin Ils visent à répondre au problème des ruptures de contrats d apprentissage. 14

15 L aide aux employeurs d apprentis : le maintien du dispositif pour les entreprises de moins de 10 salariés Les très petites entreprises pourront continuer à bénéficier du dispositif d aide aux employeurs d apprentis. Ces entreprises souvent constituées d artisans ou de commerçants étaient déjà prioritaires dans le dispositif régional des aides aux employeurs d apprentis. Le développement du numérique en apprentissage - Des tablettes numériques seront remises à plus de apprentis avant la fin de l année. - Un Facebook de l apprentissage sera lancé avec l opération «filme ton job» qui va permettre aux apprentis de déposer et d échanger sur un site les vidéos réalisées dans leurs entreprises sur des gestes professionnels. 15

16 Poursuivre son parcours au-delà du secondaire 1. Être étudiant, c est se préparer à entrer dans la vie professionnelle a. De meilleures conditions de vie pour tous les étudiants : une priorité pour la Région Selon les deux principaux syndicats étudiants, le coût de la rentrée universitaire devrait progresser de 1,6 % à 2 %, exposant tout particulièrement les étudiants non boursiers. Avec étudiants, la Région Île-de-France compte le quart des effectifs nationaux. On y recense environ boursiers et près de la moitié résident chez leurs parents. En Île-de-France plus qu ailleurs, les étudiants doivent faire face à d importantes difficultés financières et sociales. L amélioration des conditions de vie des étudiants est une préoccupation régionale majeure C est un facteur déterminant pour que les études supérieures puissent efficacement préparer à l entrée dans la vie professionnelle et contribuer à l émancipation personnelle. D autre part, de récentes études ont démontré que le diplôme reste un élément discriminant face au chômage. La carte imagine R Avec un budget de plus de 52 M par an, la Région Île-de-France participe activement au financement de cette carte qui offre aux jeunes âgés de moins de 26 ans un demi tarif par rapport au Pass Navigo. En 2012, jeunes ont profité de cette carte. L accès à la culture Dans les périodes difficiles, la culture devient souvent une préoccupation de second plan. Forte de ce constat, la Région a fait de l accès à la culture une priorité de son action pour l amélioration de la vie étudiante en Île-de-France. Pour simplifier l accès aux services, mettre à disposition des bureaux ou encore des espaces dédiés aux pratiques culturelles et artistiques, la Région a lancé la construction de cinq nouvelles Maisons de l étudiant pour un total de 31 M : deux opérations sont achevées à Saint-Denis pour les étudiants de l université Paris VIII et à Nanterre pour l université Paris X. Trois opérations sont en chantier pour les campus d Orsay (université Paris XI), Marne-la-Vallée (université Paris-Est Marne-la-Vallée) et Guyancourt (l université de Versailles Saint-Quentin). De même, la Région reconduira la mise en place de médiateurs culturels au sein des universités de Paris VIII Vincennes Saint-Denis et de Paris X Ouest Nanterre la Défense ; elle lancera par ailleurs un prix étudiant de l essai sur le thème «Prison, ségrégations». C est Cédric Villani, médaille Fields 2010, qui remettra, lors du salon du livre 2014, le prix décerné par un jury d étudiants. Enfin, un prix du film scientifique récompensera à l automne le meilleur documentaire scientifique sélectionné par jury composé d étudiants représentatifs des différents établissements et filières de formation d Île-de-France. 16

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Points clés n Le projet de loi de finances 2014 donne au ministère de l éducation nationale les moyens de mettre en œuvre la

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SCHEMA DES FORMATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE,

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

Le Conseil Régional de Lorraine

Le Conseil Régional de Lorraine Le Conseil Régional AUX PETITS SOINS Lycéens Apprentis Étudiants Toutes les aides prescrites pour la Rentrée 2013! édito Le Conseil Régional aux petits soins... Une Lorraine qui soigne sa jeunesse Lycéens,

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

Date de clôture : 20 mars 2015

Date de clôture : 20 mars 2015 Règlement de l appel à projets «Soutien aux actions multi-territoires en Politique de la ville» Date de clôture : 20 mars 2015 1. Cadre d intervention Depuis plusieurs années, la Région Île-de-France s

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance Appel à projets 2011 Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire En partenariat avec le ministère de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Avec

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES enseignementsup-recherche.gouv.fr Twitter : @MinistereESR «Après l effort exceptionnel qui avait été fait au budget 2013, avec une progression de plus de 7 % pour

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 L alternance contribue à renforcer la professionnalisation des étudiants. Elle offre une véritable voie de sociabilisation

Plus en détail

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mardi 8 septembre 2015 Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mise en œuvre du plan d action pour les écoles de Seine-Saint-Denis Dossier de presse 1 SOMMAIRE - Déplacement de Najat

Plus en détail

La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 : contribution aux ateliers 1 et 2

La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 : contribution aux ateliers 1 et 2 Paris, le 2 juillet 2014. La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 : contribution aux ateliers 1 et 2 Cette contribution vise à mettre en valeur l entreprenariat comme moyen de lutte contre

Plus en détail

3. Relations clientèle et solidarité

3. Relations clientèle et solidarité 3. Relations clientèle et solidarité Maintenir une proximité forte avec ses clients via un dispositif d accueil animé par plus de 6 000 conseillers, construire des partenariats de médiation sociale pour

Plus en détail

CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES

CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES 57% du parc ligérien de logements est antérieur à 1975. Considérant que 46% des consommations d énergie sont liées

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

évolution des politiques et pratiques

évolution des politiques et pratiques Parcours scolaires et parcours d insertion : évolution des politiques et pratiques Intervention à l ESEN Novembre 2009 Jean-Marie Lenzi 1- Orientation et insertion professionnelle Service public de l éducation

Plus en détail

éducation, formation, apprentissage,

éducation, formation, apprentissage, éducation, formation, apprentissage, la Région accompagne les apprenants La Région, créatrice d avenir pour ses habitants octobre 2014 2 région franche-comté éducation, formation, apprentissage, la région

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

DISPOSITIF «ASCENSEUR POUR LA REUSSITE» DOSSIER DE PRESSE. Lundi 6 juin 2011

DISPOSITIF «ASCENSEUR POUR LA REUSSITE» DOSSIER DE PRESSE. Lundi 6 juin 2011 DISPOSITIF «ASCENSEUR POUR LA REUSSITE» DOSSIER DE PRESSE Lundi 6 juin 2011 SOMMAIRE Communiqué de presse Le dispositif «Ascenseur pour la réussite» en détails Contexte : les grandes écoles et l ouverture

Plus en détail

Recruter un(e) apprenti(e) en Pays de la Loire

Recruter un(e) apprenti(e) en Pays de la Loire Recruter un(e) apprenti(e) en Pays de la Loire Édition 2012 Directeur de la publication : Jacques Auxiette Co-directeur de la publication : Marc Farré Rédaction : Direction de l apprentissage Conception

Plus en détail

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 PRÉFET DES LANDES Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 1 La Huitième édition de ce forum organisé par les

Plus en détail

Plan régional pour la réussite et l insertion des jeunes

Plan régional pour la réussite et l insertion des jeunes Plan régional pour la réussite et l insertion des jeunes Mobilité, formation, apprentissage, aides à l installation, à l équipement, au remboursement du prêt étudiant, bourses... Des dispositifs régionaux

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Université Paris-Est Créteil. Donnez un visage à votre taxe, investissez dans l apprentissage de vos futurs collaborateurs

Université Paris-Est Créteil. Donnez un visage à votre taxe, investissez dans l apprentissage de vos futurs collaborateurs Université Paris-Est Créteil & Université Paris-Est Marne-la-Vallée Donnez un visage à votre taxe, investissez dans l apprentissage de vos futurs collaborateurs Pourquoi choisir l IAE Gustave Eiffel pour

Plus en détail

Institut Automobile du Mans

Institut Automobile du Mans Dossier de presse Institut Automobile du Mans Le 24 février 2005 Sommaire : P2. Communiqué de synthèse P3. L institut IAM un projet pour développer les formations et l innovation de la filière automobile

Plus en détail

Dossier de presse. Jeunes.gouv.fr. Le premier site d informations et de services en ligne pour tous les jeunes!

Dossier de presse. Jeunes.gouv.fr. Le premier site d informations et de services en ligne pour tous les jeunes! Dossier de presse Jeunes.gouv.fr Le premier site d informations et de services en ligne pour tous les jeunes! Octobre 2011 Sommaire 1/ Un nouveau site d informations et de services en ligne, adapté à la

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Apprentissage et rôle des Régions Le dispositif «Qualité de l alternance»

Apprentissage et rôle des Régions Le dispositif «Qualité de l alternance» formation professionnelle et apprentissage Apprentissage et rôle des Régions Le dispositif «Qualité de l alternance» Région Ile-de-France EXPERIENCE La démarche qualité développée en direction des CFA

Plus en détail

La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po

La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po :: La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po >> À la différence d une m au centre de Paris. Sit et la rue Saint-Guillau enseignants et cherche 500 000 P O U R S

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

Plus de 43 000 recrutements et deux concours externes

Plus de 43 000 recrutements et deux concours externes Plus de 43 000 recrutements et deux concours externes 2013 marque le début de la refondation de la formation initiale des enseignants > Pour remplacer les départs des enseignants en 2013, 22 100 postes

Plus en détail

UNIVERSITES DE PARIS Paris 4 : Centre Clignancourt Paris 7 : constructions sur le site de Paris Rive Gauche Paris 6 : campus de Jussieu INALCO IPGP

UNIVERSITES DE PARIS Paris 4 : Centre Clignancourt Paris 7 : constructions sur le site de Paris Rive Gauche Paris 6 : campus de Jussieu INALCO IPGP UNIVERSITES DE PARIS Paris 4 : Centre Clignancourt Paris 7 : constructions sur le site de Paris Rive Gauche Paris 6 : campus de Jussieu INALCO IPGP Etudiants 300000 Enseignants et chercheurs 95000 Personnels

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PLAN D ACTION EN FAVEUR DE L ENTREPRENEURIAT ÉTUDIANT UNIVERSITÉ PARIS-EST MARNE-LA-VALLÉE

PRÉSENTATION DU PLAN D ACTION EN FAVEUR DE L ENTREPRENEURIAT ÉTUDIANT UNIVERSITÉ PARIS-EST MARNE-LA-VALLÉE PRÉSENTATION DU PLAN D ACTION EN FAVEUR DE L ENTREPRENEURIAT ÉTUDIANT UNIVERSITÉ PARIS-EST MARNE-LA-VALLÉE D O S S I E R D E P R E S S E O C T O B R E 2 0 1 3 1 - L entrepreneuriat étudiant en France :

Plus en détail

L APPRENTISSAGE C EST UNE FORMATION, UN CONTRAT DE TRAVAIL, UNE REMUNERATION UNE INSERTION REUSSIE.

L APPRENTISSAGE C EST UNE FORMATION, UN CONTRAT DE TRAVAIL, UNE REMUNERATION UNE INSERTION REUSSIE. L APPRENTISSAGE C EST UNE FORMATION, UN CONTRAT DE TRAVAIL, UNE REMUNERATION UNE INSERTION REUSSIE. CENTRE DE FORMATION D APPRENTIS DES METIERS TERRITORIAUX Tourisme Espaces verts gestion des eaux Mécanique

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

1. Réactions des participants suite aux éléments de synthèses des ateliers et rencontres de sites

1. Réactions des participants suite aux éléments de synthèses des ateliers et rencontres de sites ATELIER «Besoins de la vie étudiante» du 22 février 2011 1. Réactions des participants suite aux éléments de synthèses des ateliers et rencontres de sites Axe de réflexion : Les manques sur le campus Différents

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES CONTACTS PRESSE: Socotec : Delphine Bouchez & Camille Jullien delphine.bouchez@moonpress.fr - 01 46 08 63 18 camille.jullien@moonpress.fr

Plus en détail

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille Extension de l école de la deuxième chance à Marseille CONTEXTE La notion d Ecole de la Deuxième Chance La notion d école de la seconde chance fait suite à la parution, en 1995, d un Livre Blanc de la

Plus en détail

Délibération de l Assemblée Plénière

Délibération de l Assemblée Plénière Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 045-234500023-20150618-15_03_05-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 19/06/2015 Publication : 19/06/2015 Conseil régional du Centre Val

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

AMI (Appel à Manifestation d Intérêt) AILES+ Actions Innovantes Lycée Enseignement Supérieur +

AMI (Appel à Manifestation d Intérêt) AILES+ Actions Innovantes Lycée Enseignement Supérieur + «L Europe s engage en Pays de la Loire avec le Fonds social européen» AMI (Appel à Manifestation d Intérêt) AILES+ Actions Innovantes Lycée Enseignement Supérieur + Préambule Selon le diagnostic territorial

Plus en détail

L action du Conseil général en faveur des jeunes. Conseil Cantonal d Etréchy

L action du Conseil général en faveur des jeunes. Conseil Cantonal d Etréchy L action du Conseil général en faveur des jeunes Conseil Cantonal d Etréchy Les engagements pour la jeunesse 3 missions majeures dans le cadre de la délibération adopté le 12 décembre 2011 : Inciter les

Plus en détail

LE SALON DES FORMATIONS SUPERIEURES APRES BAC // 18 ET 19 JANVIER 2013 AU PARC DES EXPOS D AGEN

LE SALON DES FORMATIONS SUPERIEURES APRES BAC // 18 ET 19 JANVIER 2013 AU PARC DES EXPOS D AGEN INFOSUP LE SALON DES FORMATIONS SUPERIEURES APRES BAC // 18 ET 19 JANVIER 2013 AU PARC DES EXPOS D AGEN S informer pour bien choisir 1 SOMMAIRE PRESENTATION INFOSUP 2013 PARTENAIRES PLAN DU SALON NOUVEAUTES

Plus en détail

Quartier Jeunes. 16h-18h. Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND

Quartier Jeunes. 16h-18h. Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND Quartier Jeunes 16h-18h Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND Le GIP Auvergne Le porteur Le porteur Le GIP FCIP Auvergne a pour vocation de

Plus en détail

Intitulé du projet : Actions innovantes pour améliorer l insertion professionnelle des étudiants boursiers inscrits en Master 2

Intitulé du projet : Actions innovantes pour améliorer l insertion professionnelle des étudiants boursiers inscrits en Master 2 Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EXPERIMENTATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE

Plus en détail

Cartographie des dispositifs existants

Cartographie des dispositifs existants Les décrocheurs Cartographie des dispositifs existants Les établissements scolaires et institutions publiques se sont saisis depuis plusieurs années déjà de la question du décrochage scolaire. AlphaOmega

Plus en détail

Décembre 2014 RAPPORT ANNUEL 2014. Mission Apprentissage. Service Emploi - Concours

Décembre 2014 RAPPORT ANNUEL 2014. Mission Apprentissage. Service Emploi - Concours Décembre 2014 RAPPORT ANNUEL 2014 Mission Apprentissage Service Emploi - Concours Rapport annuel 2014 Mission Apprentissage P a g e 1 PREAMBULE En 2013, 31 contrats d apprentissage ont été signés, contre

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

RAPPORT AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL

RAPPORT AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL Direction de l'éducation et de la jeunesse Secrétariat général 5e commission RAPPORT AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL Séance du 28 mai 2015 OBJET : MISE EN PLACE D UN CHÈQUE DE RENTRÉE À DESTINATION DE TOUS LES

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues du monde et formation appliquée en relations internationales de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Informatique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

Alternance d excellence

Alternance d excellence Recrutez un(e) futur(e) Ingénieur(e) en Systèmes, Réseaux et Télécommunications Formation ingénieur en alternance Alternance d excellence 4 jours / semaine en entreprise Université de technologie de Troyes

Plus en détail

VERS UNE NOUVELLE UNIVERSITÉ. CONGRÈS DES CONSEILS CENTRAUX Mardi 3 juin 2014

VERS UNE NOUVELLE UNIVERSITÉ. CONGRÈS DES CONSEILS CENTRAUX Mardi 3 juin 2014 VERS UNE NOUVELLE UNIVERSITÉ CONGRÈS DES CONSEILS CENTRAUX Mardi 3 juin 2014 CHAPITRE 1 UNE NOUVELLE UNIVERSITÉ AU SEIN DE LA COMUE UPE UPE : DU PRES À LA COMUE 2007 : UPEC et UPEM deviennent membres fondateurs

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

PROTOCOLE DE PARTENARIAT. Tremplin pour l emploi des bénéficiaires du RMI

PROTOCOLE DE PARTENARIAT. Tremplin pour l emploi des bénéficiaires du RMI PROTOCOLE DE PARTENARIAT Tremplin pour l emploi des bénéficiaires du RMI ----------------------------------------------------- ENTRE La Région des Pays de la Loire - Hôtel de la Région 1 Rue de la Loire

Plus en détail

L emploi et la formation des jeunes à Bruxelles : Les résultats en chiffres

L emploi et la formation des jeunes à Bruxelles : Les résultats en chiffres L emploi et la formation des jeunes à Bruxelles : Les résultats en chiffres A. Introduction L emploi et la formation des jeunes bruxellois est un des défis majeurs du Gouvernement. Notre objectif ultime

Plus en détail

Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle

Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle Repères revendicatifs Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle La CGT propose Un droit à l éducation permanente pour une formation émancipatrice tout au long de la vie. Ce droit

Plus en détail

Décisions du Bureau du 16 novembre 2015

Décisions du Bureau du 16 novembre 2015 Mardi 17 novembre 2015 Décisions du Bureau du 16 novembre 2015 Les élus du Bureau de la Métropole Rouen Normandie se sont réunis hier soir, lundi 16 novembre. Les délibérations prises par les élus confirment

Plus en détail

Accompagnement des élèves en situation de handicap : la reconnaissance d un vrai métier. Jeudi 22 août 2013. Conférence de presse

Accompagnement des élèves en situation de handicap : la reconnaissance d un vrai métier. Jeudi 22 août 2013. Conférence de presse Accompagnement des élèves en situation de handicap : la reconnaissance d un vrai métier Jeudi 22 août 2013 Conférence de presse Sommaire Accompagnement des élèves en situation de handicap : la reconnaissance

Plus en détail

SERVICES À LA PERSONNE DES OPPORTUNITÉS DE PARCOURS PROFESSIONNELS POUR LES JEUNES

SERVICES À LA PERSONNE DES OPPORTUNITÉS DE PARCOURS PROFESSIONNELS POUR LES JEUNES SERVICES À LA PERSONNE DES OPPORTUNITÉS DE PARCOURS PROFESSIONNELS POUR LES JEUNES 2 SOMMAIRE Les services à la personne.... 6 Une palette de 18 métiers.... 7 Près de 60 diplômes ou titres... 8 Des parcours

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

Cinéma & audiovisuel. l'action et Les aides de la région. www.iledefrance.fr

Cinéma & audiovisuel. l'action et Les aides de la région. www.iledefrance.fr Cinéma & audiovisuel l'action et Les aides de la région www.iledefrance.fr Pour préserver la diversité de création, développer l économie et conforter l emploi du secteur cinématographique et audiovisuel

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 La franche-comté, une région grande par ses talents Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 PRÉFET DE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE,

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

Guide des prestations

Guide des prestations SOMMAIRE Guide des prestations Ensemble, construisons votre développement page 3 Créer, reprendre, une entreprise TRANSMETTRE UNE ENTREPRISE page 4 Connaître votre marché, VOtre territoire FORMER, GÉRER

Plus en détail

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire www.zupdeco.org Communiqué de presse Avril 2015 Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire Difficultés d apprentissage, décrochage, accompagnement scolaire et perception de réussite

Plus en détail

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS**

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** PRESENTATION DE LA FORMATION DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** * CAFERUIS : Certificat d aptitude aux fonctions d encadrement et de responsable d unité d intervention sociale **

Plus en détail

Le système de la formation professionnelle en France. Mars 2010 AEFP Bruxelles

Le système de la formation professionnelle en France. Mars 2010 AEFP Bruxelles Le système de la formation professionnelle en France Mars 2010 AEFP Bruxelles sommaire La formation tout au long de la vie Le cadre réglementaire L historique La réforme de 2009 Les principaux dispositifs

Plus en détail

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Projet de délibération portant sur la définition d aides expérimentales permettant d accompagner

Plus en détail

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON 1 OPERATION DE RESTRUCTURATION DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE (ORAC) Depuis le 22 novembre 2010, une opération

Plus en détail

CHARTE DES BOURSES DU 6 OCTOBRE 2009

CHARTE DES BOURSES DU 6 OCTOBRE 2009 CHARTE DES BOURSES DU 6 OCTOBRE 2009 MISE A JOUR LE 27 JUIN 2012 CHARTE DES BOURSES DE LA FONDATION PALLADIO Le programme de bourses de la Fondation Palladio, sous l égide de la Fondation de France, vise

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Règlement de l appel à candidature. Téléchargeable sur le site http://www.iledefrance.fr/appels-a-projets/ Date limite de dépôt : 11 Octobre 2013

Règlement de l appel à candidature. Téléchargeable sur le site http://www.iledefrance.fr/appels-a-projets/ Date limite de dépôt : 11 Octobre 2013 Unité Développement Direction du Développement Economique et de l Innovation Sous-direction de l Innovation et des Partenariats Règlement de l appel à candidature Téléchargeable sur le site http://www.iledefrance.fr/appels-a-projets/

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Travaux publics et environnement de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques UM2 Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

pour le développement de la formation en alternance

pour le développement de la formation en alternance Dossier de Presse signature des conventions du Programme d Investissements d Avenir (PIA) pour le développement de la formation en alternance Vendredi 22 novembre 2013 à 9h30 Pôle Formation de la CCI du

Plus en détail

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances RAPPORT COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL GENERAL DU 26 MARS 2013 Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances Conformément aux textes en vigueur

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

La formation professionnelle continue. -enjeu stratégique -quelques chiffres

La formation professionnelle continue. -enjeu stratégique -quelques chiffres La formation professionnelle continue -enjeu stratégique -quelques chiffres LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE EST UN ENJEU STRATÉGIQUE POUR NOTRE PAYS, NOTRE ÉCONOMIE ET NOS CONCITOYENS! Dans une économie

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

CP 12-163 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE

CP 12-163 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 2 ANNEXE 1 A LA DELIBERATION : CONVENTION- CADRE REGIONALE ENTRE LA REGION, L ETAT ET L ASSOCIATION NATIONALE DES GROUPEMENTS DE CREATEURS RELATIVE A L ANIMATION ET L ESSAIMAGE DES GROUPEMENTS DE CREATEURS

Plus en détail

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires RAPPORT D ACTIVITE 2012 Le mot du Président Depuis 2005, nous accompagnons et finançons des personnes à la recherche d un emploi, qui créent leur propre entreprise, et des entreprises solidaires qui créent

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Délibération n 407/CP du 23 mai 1995 relative aux bourses territoriales de formation professionnelles continue

Délibération n 407/CP du 23 mai 1995 relative aux bourses territoriales de formation professionnelles continue Délibération n 407/CP du 23 mai 1995 relative aux bourses territoriales de formation professionnelles continue Historique : Créée par Délibération n 407/CP du 23 mai 1995 relative aux bourses territoriales

Plus en détail

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE PAR LA CREATION D ACTIVITES D ENTREPRISES. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE PAR LA CREATION D ACTIVITES D ENTREPRISES. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI PAR LA CREATION D ACTIVITES FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE D ENTREPRISES Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 8.3 : promotion d emplois pérennes

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce spécialité Acheteur

Licence professionnelle Commerce spécialité Acheteur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce spécialité Acheteur Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail