L aide de la Fondation mine-ex au Cambodge

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L aide de la Fondation mine-ex au Cambodge"

Transcription

1 Andrea Blumer-Schwyter, Physiothérapeute FH, Membre Rotary-Club Biel/Bienne L aide de la Fondation mine-ex au Cambodge Un rapport personnel de mon voyage au Cambodge du au Ce rapport décrit mes expériences personnelles au Cambodge. Je précise qu une partie de mes informations n ont pas pu être vérifiées. D autre part, j ai ajouté des impressions subjectives. Arrivée au Cambodge Début août, j ai atterri au Cambodge. Je suis curieuse de savoir ce qui m attend les 3 prochaines semaines. Je suis consciente des épreuves que ce pays a vécu et les nombreux défis que les organisations d entraide doivent relever. Je me réjouis de faire des nouvelles rencontres. J espère, comme délégué mine-ex du Rotary-Club Biel/Bienne apprendre le fonctionnement de la fondation en peu de temps. J aimerais savoir qui sont ces personnes que nous soutenons et quels sont les moyens les plus efficaces. La question de la durabilité me trotte dans la tête. Sur le chemin de l hôtel, je reçois les premières impressions des conditions de circulation de Phnom Penh. Le trafic très cahotique, consiste en mobilettes surchargées, voitures et camions comparables à d autres villes d Asie. Les obstacles les plus divers comme des pavés, des trous, des déchets de toute sorte, des voitures garées, des conducteurs de Tuck Tuck, des étals de marchandises ralentissent la circulation piétonne : ceci pour des êtres humains en bonne santé alors pour des handicapés Rôle du comité international de la Croix rouge (CICR) A l aéroport, je suis accueillie par Didier Cooreman, collaborateur du comité international de la croix rouge (CICR) et du «Head of Physical Rehabilitation Project» sur place. Il travaille en étroite collaboration avec les responsables des différents centres, ainsi qu avec le gouvernement. Le CIRC est un maillon important entre mine-ex et les projets sur place. Cette organisation s appuie dans ses projets sur des lignes directrices strictes et s occupe du contrôle de qualité. La fondation mine-ex soutient la «Component factory» à Phnom Penh, deux centres de réhabilitation (Kampong Speo et Battambang), l école de prothésistes CSPO de Phnom Penh et également le «Field trip», la visite des patients dans les villages. Les directives du CICR sont suivies partout où l argent de mine-ex est investi. «Component Factory» à Phnom Penh Le matin suivant, je visite la «Component Factory» à Phnom Penh. Cette fabrique appartient au gouvernement du Cambodge et est soutenue par le CICR. Ici sont fabriquées les prothèses, les cannes, les éclisses et les attelles qui sont ensuite envoyées gratuitement aux centres de réhabilitation et à l école des prothésistes. Le CICR participe à hauteur de 70% aux salaires des employés, qui gagnent, avec cet apport, 210 US$ par mois. Ce salaire est suffisant pour nourrir une famille au Cambogde. Le salaire le plus bas serait de 38 US$ sans ce soutien. Je remarque le bon climat de travail et l habileté des femmes et des hommes qui travaillent ici. Je regarde comment on apporte une bande de caoutchouc sur une structure métallique pour en faire un pied artificiel. Ensuite cette pièce est pressée dans une forme métallique. Cette presse donne la forme définitive au pied. On applique ensuite du polypropylène sur la pièce. Les restes et le vieux matériel sont transformés en granules et utilisés à nouveau. Dans un autre endroit, on procède à la fabrication d une prothèse de genou, et je m étonne du raffinement mécanique de cette articulation. La dernière acquisition est une presse à étamper pour métaux, offerte par mine-ex en juillet Cette machine permet de faire des pièces (vis, plaquettes, fils ) plus performantes et plus rapidement. Chaque morceau restant est soigneusement répertorié et rangé. La production annuelle est actuellement de 12'000 composants et 5'000 prothèses. 1

2 «Regional Physical Rehabilitation Center Battambang» Pendant mon séjour au Cambodge, je visite deux centres de réhabilitation, celui de Kampong Speo au sud de Phnom Penh et celui de Battambang au nord du pays. Le «Regional Physical Rehabilitation Center Battambang» géré par le «Ministry of Social Affairs Veterans and Youth Rehabilitation» couvre cinq provinces au nord-ouest du Cambodge où logent env. 160 personnes. Il y a un dortoir pour les hommes et un dortoir pour les femmes et les enfants. L ordre est primordial. Quelques femmes font la cuisine pour les patients et le personnel avec des légumes frais, du riz et un peu de viande. Le petit-déjeuner consiste en deux petits pains. Les 61 cambodgiens présents sont le directeur, les orthopédistes, les techniciens, les mécaniciens, les physiothérapeutes, le personnel administratif, les techniciens de surface et la sécurité. Il n y a ni médecin, ni personnel soignant. Ici aussi, le CICR complète les salaires à hauteur de 12'000 US$ par mois. Il est aussi garant pour que l argent des dons soit utilisé de manière efficace. Il y a des conversations animées, auxquelles j ai pu assister. Les protagonistes sont respectueux, à l écoute. On discute organisation, collaboration avec les hôpitaux régionaux ou l hôpital de Handa Emergency tout proche, problèmes de personnel. Les prothèses préfabriquées sont adaptées aux patients. D abord on prend une empreinte du membre amputé. De cette forme on obtient un cône en acétate de vinyl et d éthylène. Cette partie servira de lien avec la prothèse. Les orthopédistes réalisent un travail manuel de grande précision. Ils travaillent de manière consciencieuse et compétente. Ils ajustent la prothèse jusqu à ce qu elle soit confortablement adaptée au patient. Pendant le séjour de réhabilitation, les patients apprennent et exercent la coordination des mouvements pour optimiser l usage de la prothèse. Les prothèses doivent être très résistantes pour le quotidien et les patients doivent être en forme. Les infirmes, souvent des agriculteurs, doivent pouvoir travailler leurs champs de riz et assurer la base de leur subsistance. Ils doivent être capables de se déplacer sur un terrain escarpé ; leurs maisons sont souvent sur pilotis. Ils doivent pouvoir monter des escaliers. J ai mis l accent, dans mon travail comme physiothérapeute dans le centre de réhabilitation de Battambang. Heureusement, quelques physiothérapeutes parlaient quelques mots d anglais. Ils ont la possibilité d apprendre cette langue dans le centre. Un échange intéressant a pu avoir lieu. J ai souvent éveillé la curiosité parmi les patients et le personnel. La gestuelle a beaucoup aidé, car les mouvements peuvent être montrés avec les mains. Lever ou baisser le pouce est de compréhension internationale. 60 % des patients ont subi une amputation. Les autres ont des traumatismes orthopédiques ou neurologiques. Tous ont un accès gratuit. La confiance réciproque des patients m a beaucoup impressionné. Malgré la souffrance, il y a des moments de joie. Quelques patients me parlent en khmer, leur langue maternelle, et sont tout étonnés que je ne les comprenne pas du tout. Pendant mon travail, j apprends aussi énormément sur les problèmes personnels et les soucis de tous les jours : l argent, les pluies qui ne viennent pas, un morceau de terre vendu par obligation au gouvernement, des handicapés et des malades dans la famille, l écolage, même si l école est gratuite officiellement. Il est difficile d obtenir des chiffres sur l analphabétisme. Sur internet, je trouve le chiffre de 30%. Je me sens privilégiée de pouvoir habiter en Suisse. L infrastructure du centre, avec ses bancs de travail toujours rangés est d un bon niveau. Dans la salle de gymnastique de physiothérapie, je juge les engins comme les vélos, les crosswalker, les barres et les tapis suffisants. L entrainement en extérieur avec ses rampes, ses échelles, ses escaliers me plaisent beaucoup. Les physiothérapeutes aimeraient naturellement plus d engins ou des appareils d'électrothérapie. Mais je suis sceptique vis-à-vis de ces exigences, car je connais, de ma propre expérience, les exigences d entretien de ces machines, et je doute que le personnel ait le niveau de connaissance des contreindications. Personnellement, j investirais dans la formation des physiothérapeutes. Dans le domaine thérapie de recherche, thérapie de soins et coaching des patients il y a encore des progrès à faire, en particulier chez les pour les maladies complexes. Le gouvernement devrait s investir plus dans la formation. Ensuite, j ai visité la 2

3 Technical School for Medical Care à Phnom Penh, un institut d état. J ai eu l occasion d en apprendre plus sur la formation des physiothérapeutes. Cette visite a assouvi ma curiosité et n a rien a voir avec le CICR ou Mine-ex. Le métier de physiothérapeute est relativement récent, et il n existe pas de littérature spécialisée en Khmer. Les leçons ont lieu dans la langue du pays. Très peu de gens parlent anglais. Au centre de réhabilitation, je fais la connaissance du Battambang Women s Wheelchair Basketball Team. Je fais aussi connaissance du manager Christopher Minko, un australien vivant depuis 20 ans au Cambodge. J apprends beaucoup sur l esprit d engagement de ces jeunes femmes, la signification du sport pour handicapés dans un pays pauvre, le peu de chance de mariage, les difficultés de financement des équipes, etc. En un jour, j ausculte toutes les sportives et leur donne des directives d amélioration de leur entrainement. Cette fois, c est une jeune aveugle qui fait la traduction. Au début, je dois décrire exactement ce que je fais et ce que qu il n est pas permis de demander. Au Cambodge on ne questionne pas sur un passé triste. «No ask». A l entrainement des faiblesses suit un «Can not». Mais la journée finit avec des rires sur les situations comiques. «Field trip» dans la région de Pailin J ai eu de fortes impressions dans le Field trip dans la région de Pailin, proche de la frontière avec la Thailande. Avec deux véhicules tout-terrain du CICR, nous visitons surtout des patients amputés dans les villages. Le team comprend trois techniciens, un orthopédiste, un physiothérapeute, un secrétaire et deux chauffeurs. Le service sur place consiste au remplacement des prothèses, à leur réparation ainsi qu aux éclisses et chaises roulantes. La population est informée une semaine avant le déplacement par haut-parleur, monté sur une voiture qui sillonne le village. La population est aussi rendue attentive par la commune. Le maire vient à notre rencontre et dit avec fierté que l information a été diffusée pour la première fois par la radio. On nous fait comprendre que ce nouveau service devrait être couvert. Didier Cooreman n entre pas en matière. Le lieu de rencontre est situé dans une pagode. Nous sommes accueillis à notre arrivée par un grand nombre de patients, souvent amputés d une jambe. Notre groupe se met tout de suite à la tâche avec application. Une bâche est posée parterre et les patients s assoient rapidement sur le sol, sur un rang, et attendent patiemment. L établi est fixé directement au véhicule. Savon et premiers soins pour le mognon sont distribués gratuitement. Un bureau mobile est installé. Chaque patient et chaque prothèse sont répertoriés. 260 patients sont enregistrés dans cette région. Ce jour, 102 se sont présentés. Cela signifie que 40% des patients dans un cercle de cinq à huit kilomètres ont besoin de cette aide. Il s agit surtout d hommes entre 40 et 55 ans, souvent des paysans, victimes de la guerre du temps des Khmers rouges, amputés d une jambe. Il est heureux de voir comme ces prothèses et ces pieds artificiels sont utilisés et usés. Grâce au bon fonctionnement de ces prothèses, les handicapés sont entièrement intégrés dans le travail quotidien. Certains ont fait un trou dans leur jambe artificielle. De cette manière, l eau infiltrée dans les rizières peut s écouler. Un forestier a planté sa hache dans sa prothèse. La fissure est colmatée professionnellement pour lui rendre sa stabilité. Pour le remplacement complet de la prothèse les patients et leur famille peuvent se rendre au centre de réhabilitation de Battambang. Leurs frais seront remboursés, attestés par une empreinte digitale. Un jeune de quatre ans a des pieds bots. Ses rails doivent être ajustés. Grâce à ces orthèses, il saute tous les obstacles avec joie. Une vieille femme est conduite en moto avec sa chaise roulante qui tombe en mille morceaux, et subit une révision complète. Une jeune femme de 20 ans, souffrant de poliomyélite a besoin de nouvelles attèles. Son nourrisson est avec elle. Ses éclisses peuvent être réparées provisoirement sur place. On lui donne des renseignements sur le centre de réhabilitation à Battambang. L équipe travaille toute la journée entrecoupée d une petite pose à midi. Il fait nuit. Nous couchons dans un hôtel modeste sur place. Une autre région est visitée le lendemain. Les frais journaliers du team s élèvent à US$

4 Didier Cooreman participe pour la première fois à une visite de ce type. Le soir, nous discutons longtemps au sujet de l accroissement de l efficience et du report de responsabilités sur la région. Il faut utiliser de l argent des dons avec parcimonie. L équipe pourrait par exemple rentrer le soir, les routes ayant été améliorées depuis. Quelquefois, deux régions par jour pourraient être visitées. Le trajet d information pourrait être optimisé en engageant le chauffeur au repos pendant notre travail. On peut se poser la question de la distribution gratuite de savon, de chaussettes et de flip-flops., Pourrait-on les faire participer les patients plus à l aise financièrement? Comment faire un tri juste? Est-ce qu il serait plus économique que les patients de régions isolées se rendent directement à Battambang? Ces réflexions sont discutées à notre retour avec le directeur du centre de Battambang. Entre temps, j ai appris que de nouvelles mesures ont été prises. L important, c est que le noyau du service reste en place. Une prothèse défectueuse signifie : incapacité de travail. Le personnel aussi aime se rendre dans les «Field trips» et doit rester motivé, car il fait un excellent travail. Je quitte Battambang avec une grande satisfaction intérieure. Il s agit d un centre bien organisé. Le but principal est l aide au patient. Le personnel est fiable et donne le meilleur de soi. On sent un esprit positif. Cambodian School of Prosthetics and Orthotics (CSPO) De retour à Phnom Penh, je visite la Cambodian School of Prosthetics and Orthotics (CSPO). Dans cet institut international sont formés env. 14 jeunes chaque année, pendant 3 ans. Il s agit d études théoriques et pratiques. La fondation mine-ex paye les frais de scolarité pour cinq étudiants cambodgiens à 12'000. US$ chacun. Ce montant inclue un petit salaire de US$ par mois pour le coûp de la vie. Après leurs études, ils travailleront dans leur pays, dans les différents centres de réhabilitation. Avec Didier, je rencontre le team responsable pour l'éducation, qui s occupent de manière très personnelle de ses élèves du Cambodge, de Malaisie, des Philippines, d Irak, de Nouvelle Guinée, de Myanmar et du Népal. Les futurs prothésistes orthésistes sont testés en mathématiques, en anglais, en biologie et en physique. Une motivation et un sens social sont exigés. Les personnes handicapées sont également prises en considération. En règle générale un nombre égal de femmes et d hommes sont formés. Le Cambodge a un besoin pressant de spécialistes, surtout à Battambang où le personnel manque. Un problème persiste. C est celui des prothésistes qui ne restent pas dans leur métier, parce qu ils obtiennent une meilleure rémunération dans un autre domaine. Il est question d obliger les étudiants de travailler au minimum deux ans dans le métier qu ils ont appris. Le gouvernement paye des salaires très bas pour le personnel de santé. Le risque est qu ils quittent leur métier et même demandent aux patients de l argent pour améliorer leurs revenus. Je suppose qu une situation semblable se trouve dans les hôpitaux publics et dans les écoles. Pour contrer ceci, les organisations d entraide offrent un complément de salaire au personnel prothésiste. La situation devient problématique lorsque les organisations d'entre-aide se font concurrence lors de la recherche de personnel et offrent des salaires disproportionnés. Didier Cooreman planifie, pour ce faire, une séance de coordination avec les autres organisations. Les enseignants nous informent en détail sur les progrès et les difficultés des études de quelques étudiants. La langue d enseignement est l anglais. Les étudiants ont accès à internet où ils peuvent obtenir des informations sur leur métier. On encourage l échange culturel. Des enseignants étrangers sont engagés. Un prof de Tanzanie complète le groupe depuis septembre. A la fin de chaque année, 4 experts corrigent les examens. En outre, on engage deux observateurs. Didier est l un d eux. Les étudiants doivent se donner de la peine, car leur bourse pourrait revenir à un nouvel étudiant. Nous entrons dans la classe des étudiants subventionnés par mine-ex. Ils remercient pour le soutien venant de la Suisse. Avec la visite du CSPO le cercle est bouclé. 4

5 Conclusion Grâce aux donations des milliers de personnes amputés reçoivent des prothèses. Ceci est indispensables à la reprise de leur activité professionnelle et leur permet de subvenir à leurs besoins. Les difficultés du Cambodge vont se poursuivre dans les prochaines années. La guerre est finie, mais les tensions politiques internes et externes sont encore perceptibles. Une certaine classe conduit des véhicules de grand prix, mais un minimum vital pour le gros de la population n est pas encore une réalité. Même avec une diminution de nouveaux accidents, il faut de nouvelles prothèses tant que ces gens vivront. A moyen terme, le gouvernement ne va pas assumer tous les frais des handicapés. Grâce à la collaboration avec le CICR sur place, nous sommes sûrs que nos dons seront utilisés de manière optimale. La durabilité signifie pour moi que nous ne devrons pas lâcher prise et continuer notre soutien avec nos dons jusqu à ce que la situation sur place ait changé. Mon voyage au Cambodge a été un enrichissement pour moi. Chaque jour a été passionnant. Les rencontres personnelles ont touché mon cœur et m ont rempli de joie. Je remercie tout spécialement Peter Eichenberger, le président de la fondation Mine-ex, qui m a donné la possibilité d entreprendre ce voyage. Grâce à lui, j ai reçu l autorisation du CICR et du ministère cambodgien pour visiter ces projets. Il m a aussi permis de contacter Didier Cooreman, ce qui m a permis de visiter un maximum de lieux en un temps très limité. Je remercie aussi Antoine Weber, délégué du CICR pour l Asie qui m a aidé dans la préparation de ce voyage. Avec ses livres et surtout ses informations personnelles, il m a sensibilisé sur les questions essentielles. Un grand, grand merci à tous! 5

LE CENTRE DE PROTECTION PERMANENTE DE SIEM REAP Aménagements et travaux de réhabilitation

LE CENTRE DE PROTECTION PERMANENTE DE SIEM REAP Aménagements et travaux de réhabilitation KROUSAR THMEY - Nouvelle famille Première fondation cambodgienne d aide à l enfance défavorisée LE CENTRE DE PROTECTION PERMANENTE DE SIEM REAP Aménagements et travaux de réhabilitation Janvier à juillet

Plus en détail

CUISINIÈRE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Corinne

CUISINIÈRE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Corinne Dossier n 2 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CUISINIÈRE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Je l ai su tout

Plus en détail

Abteilung für schulische Evaluation

Abteilung für schulische Evaluation Questionnaire pour les parents type d enseignement de votre enfant/vos enfants: (si vous avez plusieurs enfants dans cette école, remplissez svp pour l enfant aîné) école fondamentale: école maternelle

Plus en détail

Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux. Faisons. bouger. le monde. ensemble

Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux. Faisons. bouger. le monde. ensemble Faisons bouger ensemble Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux le monde J assume depuis le début des responsabilités dans cet emploi. Mon travail est très apprécié dans

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Chères étudiantes et chers étudiants,

Chères étudiantes et chers étudiants, Chères étudiantes et chers étudiants, Après avoir reçu le prix Pralong en 2008 et avoir aidé à la réalisation d un jardin de plantes médicinales dans la province du Mékong au Vietnam, c est avec grand

Plus en détail

CENTRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE. Programmes et services

CENTRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE. Programmes et services CENTRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE Programmes et services 1 2 Bienvenue Le Centre de rééducation professionnelle appartient à Travail sécuritaire NB, lequel en assure la gestion. Il offre des services

Plus en détail

Bases de l économie d entreprise Examen

Bases de l économie d entreprise Examen Examen modulaire SVF-ASFC Edition Printemps 2010 Bases de l économie d entreprise Examen Durée de l examen: 60 minutes Moyens auxiliaires autorisés: Calculatrice standard non programmable Collez ici votre

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Excellent service, soins prodigués avec compassion

Excellent service, soins prodigués avec compassion Centre d accès aux soins communautaires du Centre Plan stratégique (2014-2017) Sommaire Excellent service, soins prodigués avec compassion EXCELLENT SERVICE, SOINS PRODIGUÉS AVEC COMPASSION Le Plan stratégique

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE ECOLE. Temples d Angkor. (Cambodge) ONG : Ecole du Bayon

ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE ECOLE. Temples d Angkor. (Cambodge) ONG : Ecole du Bayon ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE ECOLE Temples d Angkor (Cambodge) ONG : Ecole du Bayon 1 Présentation de l ONG L association Ecole du Bayon L association SEP du Bayon est une association loi 1901 créée en

Plus en détail

Modèles de lettres de présentation. Pour une candidature personnalisée

Modèles de lettres de présentation. Pour une candidature personnalisée Modèles de lettres de présentation Pour une candidature personnalisée Document réalisé par le Carrefour jeunesseemploi Rivière-du-Nord 2013-2014 Saint-Jérôme, le 20 septembre 2013 Monsieur Mario St-Onge

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

UNE FEMME POUR L OTIF ENTREVUE AVEC SYLVIA LEODOLTER

UNE FEMME POUR L OTIF ENTREVUE AVEC SYLVIA LEODOLTER UNE FEMME POUR L OTIF ENTREVUE AVEC SYLVIA LEODOLTER Depuis l an 1890 avec la création de la Convention de Berne, l Organisation intergouvernementale pour les transports internationaux ferroviaires (OTIF)

Plus en détail

Rapport de stage à l INAMI, services des soins de santé, 6-17 février 2012

Rapport de stage à l INAMI, services des soins de santé, 6-17 février 2012 Rapport de stage à l INAMI, services des soins de santé, 6-17 février 2012 Par Thierry GAHUNGU, Etudiant en master 2, politique et gestion des systèmes de santé Sous la supervision de Mr Thomas Rousseau,

Plus en détail

Mboté na bino (Bonjour à vous)

Mboté na bino (Bonjour à vous) Mboté na bino (Bonjour à vous) Enfin je vous écris, après mes deux premiers mois dans mon nouveau Pays qu est la République Démocratique du Congo. Tout d abord je voudrais vous remercier pour votre soutien

Plus en détail

Learning by Ear 2009 Droits des enfants 02 Le travail des enfants

Learning by Ear 2009 Droits des enfants 02 Le travail des enfants Learning by Ear 2009 Droits des enfants 02 Le travail des enfants Thème : Le travail des enfants Rédaction : Yann Durand Traduction : Femmes Hommes Age IN/OUTRO X indifférent Narrateur X Env. 25 ans Abdoulaye

Plus en détail

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations BTS Comptabilité et Gestion des Organisations Recueil de témoignages de titulaires d un bac STG ou professionnel de comptabilité 12 rue Dessaignes 41016 BLOIS CEDEX bts-dessaignes.org Téléphone : 02 54

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL PARENTS 6

LIVRET D ACCUEIL PARENTS 6 LIVRET D ACCUEIL PARENTS 6 L équipe éducative La direction L équipe médico sociale L élève Les 15 agents Les 47 professeurs Les dates importantes - Envoi des relevés de notes de mi-trimestre : 18/10/2011

Plus en détail

Joubaud Adrien. Rapport de mission environnement et prévention eau, Juillet 2013 à Togbota

Joubaud Adrien. Rapport de mission environnement et prévention eau, Juillet 2013 à Togbota Rapport de mission environnement et prévention eau, Juillet 2013 à Togbota Introduction : J ai effectué cette mission dans le cadre d un stage de fin d année pour mon école d Ingénieur. J ai choisi de

Plus en détail

L ONU EN ACTION LA FISTULE EN AFGHANISTAN

L ONU EN ACTION LA FISTULE EN AFGHANISTAN L ONU EN ACTION Date de programmation: février 2009 Programme n 1172 Durée: 4 23 Langues: anglais, français, espagnol et russe LA FISTULE EN AFGHANISTAN VIDEO COUCHÉE DANS UN LIT AUDIO 1. Fatima est originaire

Plus en détail

Gestion de la santé en entreprise

Gestion de la santé en entreprise business Gestion de la santé en entreprise Notre soutien pour des collaboratrices et collaborateurs en bonne santé Des solutions d assurance sur mesure pour répondre à vos besoins. www.visana-business.ch

Plus en détail

Campagne de Développement 2010-2012. Ensemble, développons RMS!

Campagne de Développement 2010-2012. Ensemble, développons RMS! Campagne de Développement 2010-2012 Ensemble, développons RMS! RMS : une stratégie de développement dans laquelle s inscrit la Fondation Les valeurs de RMS Innovation et esprit d entreprise Excellence

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco Du 2 mai au 8 juillet. 2 P a g e a) Vie pratique : Logement : A San Francisco, je logeais dans une résidence

Plus en détail

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 FR ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 Ce que j attends de moi, je l attends aussi de vous K.R. Ravindran Président élu du Rotary Lorsque je me suis adressé

Plus en détail

Dossier de sponsoring 2014. Rallye des gazelles édition

Dossier de sponsoring 2014. Rallye des gazelles édition Dossier de sponsoring 2014 Dossier de sponsoring 2014 Rallye des gazelles édition I. Présentation : Dossier de sponsoring 2014 1. Qu est ce que le rallye des gazelles? Le rallye des gazelles est le seul

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business?

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? présente Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? Vous avez créé récemment votre start-up et vous cherchez des soutiens pour accélérer votre croissance? Vous

Plus en détail

Thèmes : 1) questionnaire : chaque élève coche au fur et à mesure de sa lecture les propositions qui lui correspondent.

Thèmes : 1) questionnaire : chaque élève coche au fur et à mesure de sa lecture les propositions qui lui correspondent. Education à Thèmes : MOI J AIMERAIS DEVENIR l'orientation Niveau : 4 ème /3 ème Groupe : ½ Classe Durée : 1H30 2 heures Périodes : 1 er trimestre Matériel : - 1 questionnaire - 1 grille intérêts - 1 grille

Plus en détail

Soutien à un orphelinat au Cambodge

Soutien à un orphelinat au Cambodge Soutien à un orphelinat au Cambodge Nathalie Dilonardo En collaboration avec Project Abroad 1 Table des matières Qu est-ce que le Cambodge?... 3 Mes projets... 4 Budget... 5 Contacts...5 2 Qu est-ce que

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Rapport de fin de séjour Stage ingénieur effectué à l université royale de Stockholm KTH, du 31/01/2011 au 17/06/2011 François Guillaume ECAM Lyon J ai effectué mon stage de fin d étude

Plus en détail

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation»

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Tableau 1 : Sujets abordés Sujets (n = 3 220) n Innovation et qualité dans l apprentissage des jeunes enfants 2 775 86 Aider

Plus en détail

Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme?

Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme? Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme? Je m appelle Julie Remfort et je travaille au Ministère des Finances à Paris. Quel métier faites-vous

Plus en détail

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet DOSSIER INSCRIPTION DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité CP Centre de Loisirs de Maubourguet SOMMAIRE. Page 2 : actions proposées pour les CP. Page 3 : engagement parental et engagement de l enfant.

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie»

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» JOURNEE IFRES 2014 Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» Les élèves moniteurs, piliers d une méthode pédagogique active

Plus en détail

UN SERVICE À VOTRE IMAGE

UN SERVICE À VOTRE IMAGE UN SERVICE À VOTRE IMAGE Un service Un service de de Mutuelles qui qui inspire inspire la fierté! la fierté! Depuis 2012, Depuis l AQEI 2012, offre l AQEI un offre outil un sur outil mesure à mesure ses

Plus en détail

Janvier 2012. Formation de couture dans un village karen

Janvier 2012. Formation de couture dans un village karen Janvier 2012 Formation de couture dans un village karen SOMMAIRE Sommaire I II LES KARENS TERRES KARENS III UNE FORMATION DE COUTURE A. CONSTAT B. SOLUTION IV BUDGET ET PLAN DE FINANCEMENT 2 I. LES KARENS

Plus en détail

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité Documentation C Autoévaluation des compétences sociales et personnelles Vous avez rempli le justificatif des prestations fournies pour l année relatif à votre travail concernant la prise en charge de votre

Plus en détail

McKay Savage/Flickr. Classe d école Suisse-Inde. Partenariats entre écoles du secondaire II

McKay Savage/Flickr. Classe d école Suisse-Inde. Partenariats entre écoles du secondaire II McKay Savage/Flickr Classe d école Suisse-Inde Partenariats entre écoles du secondaire II Coopération au-delà des différences culturelles La Fondation ch pour la collaboration confédérale et la Fondation

Plus en détail

Reconnaître et écouter

Reconnaître et écouter Pour aider son jeune à s orienter Reconnaître et écouter L E R Ô L E D E S P A R E N T S D A N S L O R I E N T A T I O N D E L E U R S J E U N E S! Une conférence offerte par: Diane Fortin, conseillère

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Explo ra Sup. Perle Chesné

Rapport de fin de séjour Explo ra Sup. Perle Chesné Rapport de fin de séjour Explo ra Sup Perle Chesné Etant étudiante en première année du Programme Grandes Ecoles à l ESC Saint- Etienne, il m a été demandé de réaliser un stage de 10 à 12 semaines dans

Plus en détail

Le Salaire-Jeunesse. A partir de 12 ans: le salaire-jeunesse, la meilleure alternative à l argent de poche K I N R - C A S D E

Le Salaire-Jeunesse. A partir de 12 ans: le salaire-jeunesse, la meilleure alternative à l argent de poche K I N R - C A S D E D E Le Salaire-Jeunesse pour les enfants K I N R - C A S H A partir de 12 ans: le salaire-jeunesse, la meilleure alternative à l argent de poche Apprendre à gérer l argent doit être intégré dans l apprentissage

Plus en détail

Pierre et Samuel, collégiens de St-Maurice ayant effectué un échange linguistique avec l école suisse de Bangkok.

Pierre et Samuel, collégiens de St-Maurice ayant effectué un échange linguistique avec l école suisse de Bangkok. Pierre et Samuel, collégiens de St-Maurice ayant effectué un échange linguistique avec l école suisse de Bangkok. Pierre et Samuel, deux étudiants en 3e année au Lycée-Collège de l Abbaye St-Maurice, ont

Plus en détail

EXPÉRIENCES CANADA Échanges Foire aux questions : FAQ

EXPÉRIENCES CANADA Échanges Foire aux questions : FAQ EXPÉRIENCES CANADA Échanges Foire aux questions : FAQ Q. Qu est-ce qu un échange jeunesse d EXPÉRIENCES CANADA? R. Un échange jeunesse d EXPÉRIENCES CANADA s agit d un séjour réciproque en milieu familial

Plus en détail

Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille»

Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille» Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille» La famille évolue et les rapports dans le couple et parents enfants changent aussi. Pour penser et mieux vivre ensemble ces changements,

Plus en détail

Présentation du Centre Action

Présentation du Centre Action Présentation du Centre Action Nous changeons des vies en offrant des possibilités renouvelées Nous faisons bouger les choses! Avec votre aide, nous continuons à croitre. 1 Table des matières Notre mission...3

Plus en détail

CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE "Saadna Mohamed Abdenour" Sétif

CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE Saadna Mohamed Abdenour Sétif CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE "Saadna Mohamed Abdenour" Sétif 2 e Forum Paramédical International 08 et 09 Décembre 2010 LE CADRE PARAMEDICAL «LE MANAGER» Mr S. ARIF Service de CCI CHU Sétif Deuxièmes

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

RÉCIT DES DÉCOUVERTES

RÉCIT DES DÉCOUVERTES RÉCIT DES DÉCOUVERTES Motivations: En raison de la validation du stage de découverte de première année, mon choix s est porté beaucoup plus sur un emploi salarié en période estivale. En effet, il était

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

La Banque et l Assurance

La Banque et l Assurance GACO 1 Groupe B La Banque et l Assurance Dossier Métier PPP Guillerm Floriane et Le Bail Emilie 04/11/2013 Nous partons de concepts assez larges, en effet la banque et l'assurance regroupent de nombreux

Plus en détail

Ast & Fischer SA, Wabern

Ast & Fischer SA, Wabern Ast & Fischer SA, Wabern Daniel Troxler, employeur L automne passé, j ai reçu un appel téléphonique lors duquel on m a demandé si j étais intéressé à en savoir plus sur le programme d intégration «Job

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

Au garage Information aux enseignants

Au garage Information aux enseignants Information aux enseignants 1/5 Ordre de travail Quelle est la structure d un garage automobile moderne? En quoi consiste la mission d un garagiste aujourd hui? Lire les informations sur un garage. Objectif

Plus en détail

Guide destiné aux étudiantes et étudiants internationaux

Guide destiné aux étudiantes et étudiants internationaux Guide destiné aux étudiantes et étudiants internationaux Le Cégep de Rimouski est heureux d accueillir des étudiantes et des étudiants internationaux et mettra tout en œuvre pour faciliter votre intégration.

Plus en détail

Culturelab 2012. Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon. par Eline Wittevrongel

Culturelab 2012. Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon. par Eline Wittevrongel Culturelab 2012 Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon par Eline Wittevrongel 18/08/2012-28/08/2012 Grâce au concours «Olyfran», j ai eu la chance de visiter la belle ville d Avignon dans le

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

Krousar Thmey - Nouvelle Famille Première fondation cambodgienne d aide à I enfance défavorisée

Krousar Thmey - Nouvelle Famille Première fondation cambodgienne d aide à I enfance défavorisée Krousar Thmey Krousar Thmey - Nouvelle Famille Première fondation cambodgienne d aide à I enfance défavorisée Thaïlande Poïpet Sisophon Siem Reap Battambang Tonle Sap Kampo Phnom Penh Golfe de Thaïlande

Plus en détail

LA FONDATION LES PILIERS DE JOURNÉE DES VOLONTAIRES A L INTERIEUR SEPTEMBRE 2015. p2 p3 p4. p5 p6. Un bulletin trimestriel de la Fondation Digicel

LA FONDATION LES PILIERS DE JOURNÉE DES VOLONTAIRES A L INTERIEUR SEPTEMBRE 2015. p2 p3 p4. p5 p6. Un bulletin trimestriel de la Fondation Digicel LES PILIERS DE LA FONDATION Un bulletin trimestriel de la Fondation Digicel 3 ème EDITION SEPTEMBRE 2015 ACTIVITÉS JOURNÉE DES VOLONTAIRES A L INTERIEUR Message de notre Directrice Exécutive Présentation

Plus en détail

Profitez pleinement de votre vélo! Exigez le Pack Cycliste, la seule assurance Accidents pour vous et votre vélo, assistance comprise*.

Profitez pleinement de votre vélo! Exigez le Pack Cycliste, la seule assurance Accidents pour vous et votre vélo, assistance comprise*. Profitez pleinement de votre vélo! Exigez le Pack Cycliste, la seule assurance Accidents pour vous et votre vélo, assistance comprise*. A vélo au travail, à l école ou pour le plaisir? Ajoutez le Pack

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour Stage à l Université de Sherbrooke Frédérique Vermare Table des matières Table des matières...2 1 Vie pratique...3 1.1 Logement :...3 1.2 Argent :...3 1.3 Santé :...3 1.4 Stage

Plus en détail

Le vrai gain finalement,

Le vrai gain finalement, Le vrai gain finalement, c est ma liberté d action curabill s occupe de la facturation de mes prestations et m ouvre ainsi des espaces de liberté tant sur le plan professionnel que personnel. Au cabinet

Plus en détail

Garantie des Accidents de la Vie. Plus que jamais, il est important d agir pour vous protéger!

Garantie des Accidents de la Vie. Plus que jamais, il est important d agir pour vous protéger! Garantie des Accidents de la Vie Plus que jamais, il est important d agir pour vous protéger! Coupure, chute, accident en accompagnant vos enfants à l école, brûlure Parce que le danger n est pas toujours

Plus en détail

Votre accès à la sécurité

Votre accès à la sécurité Votre accès à la sécurité security you can trust Votre accès à la sécurité Bienvenu Bienvenu chez Orell Füssli Security Printing Ltd, l une des entreprises les plus expérimentées du monde, spécialisée

Plus en détail

La lettre de présentation

La lettre de présentation La lettre de présentation Importance de la lettre de présentation Cette lettre est votre premier contact personnalisé avec l employeur. C est pourquoi vous devez y attacher beaucoup d importance. C est

Plus en détail

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1 Enquête de PSMT Qu est-ce que PSMT? Protégeons la santé mentale au travail est un ensemble exhaustif de ressources uniques, fondées sur des données probantes, qui ont été conçues dans le but d évaluer

Plus en détail

Site Internet : www.gymnastique-estaires.fr

Site Internet : www.gymnastique-estaires.fr ASSOCIATION MUNICIPALE DE GYMNASTIQUE «La Jeanne d Arc Estairoise» Siège social: Mairie d ESTAIRES (59940) Déclaration au J.O: N 3930 Agrément J.S: 1024 S 59 Gymnase: «Les Olympiades» Téléphone de la responsable

Plus en détail

22 octobre 2009 Climat social dans les entreprises françaises en 2009. Résultats de l enquête de l Observatoire Cegos

22 octobre 2009 Climat social dans les entreprises françaises en 2009. Résultats de l enquête de l Observatoire Cegos 22 octobre 2009 Climat social dans les entreprises françaises en 2009 Résultats de l enquête de l Observatoire Cegos Méthodologie 2 Enquête menée entre le 7 et le 18 septembre 2009 auprès : D un échantillon

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DE STAGE

LIVRET DE SUIVI DE STAGE Lycée Professionnel Pierre MENDES FRANCE BRUAY BARLIN 3ième Préparatoire aux Formations Professionnelles PÉRIODES DE DECOUVERTE EN MILIEU PROFESSIONNEL LYCÉE PIERRE MENDES FRANCE Rue de Saint-OMER 62700

Plus en détail

Ce ratio est mieux connu sous le nom de : Nombre de foi les revenus. Mieux connu sous l appellation Nombre de foi le revenu net

Ce ratio est mieux connu sous le nom de : Nombre de foi les revenus. Mieux connu sous l appellation Nombre de foi le revenu net RATIOS D ANALYSES À COMPRENDRE Un ratio est une simple équation mathématique utilisée pour exprimer une relation entre des chiffres. L utilisation des ratios lors de l analyse de multi-logements est essentielle

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

ECOLE FORMULAIRES. LETTRE DE REMERCIEMENT Objet mentionné sur la lettre : Bilan et remerciements La facture peut être jointe à cette lettre.

ECOLE FORMULAIRES. LETTRE DE REMERCIEMENT Objet mentionné sur la lettre : Bilan et remerciements La facture peut être jointe à cette lettre. ECOLE FORMULAIRES LETTRE TYPE DE PROSPECTION POUR LES ECOLES Objet mentionné sur la lettre : Proposition d organisation de journée découverte Cette lettre peut être adressée de manière circulaire à toutes

Plus en détail

oulez habillé et gagnez entre 100 et 200 DT par mois.

oulez habillé et gagnez entre 100 et 200 DT par mois. oulez habillé et gagnez entre 100 et 200 DT par mois. Votre voiture vous fait gagner de l argent! Roulez tendance et gagnez entre 100 et 200 DT par mois. Simplement en étant sponsorisé! Vous portez un

Plus en détail

LEADERSHIP & MANAGEMENT

LEADERSHIP & MANAGEMENT LEADERSHIP & MANAGEMENT 3 JOURS SEQUENCES Présentation DE LA VISION A L ACTION Diriger aujourd hui un service, une direction régionale, une filiale ou une entreprise nécessite la maîtrise des outils et

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE JULES MUSSO

PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE JULES MUSSO PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE JULES MUSSO 2009.2010 SOMMAIRE I) Présentation des accueils. II) Le fonctionnement. III) 1-L alimentation 2-Les relations 3-Le rythme de vie 4-Santé et hygiène 5-Les activités

Plus en détail

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 VISION De nos jours, l éducation postsecondaire offre plus de choix et de possibilités qu auparavant. En outre, les besoins

Plus en détail

NOTES D ALLOCUTION DE L HONORABLE NOËL A. KINSELLA PRÉSIDENT DU SÉNAT

NOTES D ALLOCUTION DE L HONORABLE NOËL A. KINSELLA PRÉSIDENT DU SÉNAT NOTES D ALLOCUTION DE L HONORABLE NOËL A. KINSELLA PRÉSIDENT DU SÉNAT À L OCCASION DU DÉJEUNER OFFERT PAR SON EXCELLENCE SHEILA SEALY-MONTEITH HAUT-COMMISSARIAT DE LA JAMAÏQUE RÉSIDENCE DE L AMBASSADEUR

Plus en détail

Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble

Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble Résumé UNEÎLEUNIE UNAVENIRUNIQUE UNE Avant-propos Nous avons la chance de vivre dans une communauté unie et bienveillante

Plus en détail

Compte rendu d entretien Abidjan Côte d Ivoire. Mme COULIBALY Date de l entretien : 28/01/2009

Compte rendu d entretien Abidjan Côte d Ivoire. Mme COULIBALY Date de l entretien : 28/01/2009 Compte rendu d entretien Abidjan Côte d Ivoire Mme COULIBALY Date de l entretien : 28/01/2009 Age 33 Ans Niveau d Etude Brevet de Technicien Supérieur (BTS) Statut marital Mariée, un enfant (4ans et demi)

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA NOUVELLE PLATEFORME FRANCAISE DE PARTAGE DE LOGEMENTS ETUDIANTS UNE IDEE DE FLORENCE VAYSSE ET CHRISTOPHE GARDES

DOSSIER DE PRESSE LA NOUVELLE PLATEFORME FRANCAISE DE PARTAGE DE LOGEMENTS ETUDIANTS UNE IDEE DE FLORENCE VAYSSE ET CHRISTOPHE GARDES DOSSIER DE PRESSE LA NOUVELLE PLATEFORME FRANCAISE DE PARTAGE DE LOGEMENTS ETUDIANTS UNE IDEE DE FLORENCE VAYSSE ET CHRISTOPHE GARDES Consultable sur smartphones et tablettes Accès CoucouStudent www.coucoustudent.com

Plus en détail

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV I.COMPRÉHESION ORALE A) Écoutez ce premier dialogue trois fois et répondez aux questions. Répondez V pour Vrais ou F pour Faux. 1. Ils sont arrivés pour le déjeuner. V F 2.

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

Réalisé par la classe de 3ème DP3 du Collège Miramaris (Miramas) COMPTE-RENDU DE LA VISITE DE L ENTREPRISE SABATIER (VITROLLES)

Réalisé par la classe de 3ème DP3 du Collège Miramaris (Miramas) COMPTE-RENDU DE LA VISITE DE L ENTREPRISE SABATIER (VITROLLES) Réalisé par la classe de 3ème DP3 du Collège Miramaris (Miramas) COMPTE-RENDU DE LA VISITE DE L ENTREPRISE SABATIER (VITROLLES) Le car est venu nous chercher à 13h30 au collège et nous a déposé devant

Plus en détail

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d école des enfants est un moment privilégié durant lequel les enfants deviennent acteurs au sein de leur école, en faisant des propositions

Plus en détail

Exemples de lettres de motivation Master

Exemples de lettres de motivation Master Exemples de lettres de motivation Master Madame, Monsieur, Titulaire d'un Master sciences technologie et ingénierie de la santé obtenu à l'université d'angers, je souhaiterai maintenant me spécialiser

Plus en détail

ETUDICA Primaire Collège Lycée Supérieur Adultes

ETUDICA Primaire Collège Lycée Supérieur Adultes Primaire Collège Lycée Supérieur Adultes QUI SOMMES NOUS? Bénéficiant d une double expérience d enseignement, l équipe pédagogique d ETUDICA, composée d une responsable pédagogique, et de professeurs qualifiés,

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

Le rapport de fin de séjour

Le rapport de fin de séjour Le rapport de fin de séjour A- Vie pratique 1- Logement : pendant notre séjour en Inde nous avons été logés dans différents hôtels. Nous nous sommes beaucoup aidés de guides de voyage (guide du routard

Plus en détail

Enterprise Europe Network à la portée de votre entreprise

Enterprise Europe Network à la portée de votre entreprise Enterprise Europe Network à la portée de votre entreprise Sarah VALENCE à Villers-les-Luxeuil Depuis plus de 15 ans, nous parlons accessibilité pour tout ce qui se rapporte aux aménagements urbains ; une

Plus en détail

STAGES INTENSIFS : REMISE À NIVEAU EN ANGLAIS

STAGES INTENSIFS : REMISE À NIVEAU EN ANGLAIS SPECIAL: STAGES INTENSIFS : REMISE À NIVEAU EN ANGLAIS Demandeur d emploi Faciliter la recherche d emploi Tests d anglais, CV en anglais, entretiens en anglais, les recruteurs sont de plus en plus exigeants

Plus en détail

«Nous avions huit vaches et cent poules»

«Nous avions huit vaches et cent poules» «Nous avions huit vaches et cent poules» Portrait Mme HINSCHBERGER Marie Et si on vous demandait de vous présenter «J ai perdu ma maman à l âge de 3 ans et 8 mois. Elle a eu une grippe et une pneumonie.

Plus en détail

Du mouvement dans la vie

Du mouvement dans la vie Du mouvement dans la vie Le Centre de Compétence Ottobock une technologie orthopédique innovante pour un maximum de mobilité Du mouvement dans la vie 1 Une expertise fiable Bienvenue chez Ottobock Ottobock

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises

Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises L Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) a obtenu des fonds de l Agence de la santé publique du Canada afin de promouvoir

Plus en détail

LES LYCEENS, LES PROFESSEURS ET LES MOYENS DE TRANSPORT

LES LYCEENS, LES PROFESSEURS ET LES MOYENS DE TRANSPORT LES LYCEENS, LES PROFESSEURS ET LES MOYENS DE TRANSPORT Pendant mon séjour en France je me suis retrouvée dans une famille qui habitait à 10km du centre de la ville où j enseignais. Pendant la semaine

Plus en détail

Nous cherchons des familles d accueil

Nous cherchons des familles d accueil Nous cherchons des familles d accueil Vous travaillez à temps partiel et cherchez un système de garde fiable et bon marché pour vos enfants? Vous ne travaillez pas et cherchez une aide pour le ménage et/ou

Plus en détail

INFORMATIONS DIVERSES

INFORMATIONS DIVERSES 1 INFORMATIONS DIVERSES Groupe concerné: Les élèves de sixième participant à l'association sportive du collège et éventuellement des élèves de 5 ème absents l an dernier. 44 places. Inscription en Avril.

Plus en détail