elections MsA prevention des journées pour s initier à l utilisation de la tronçonneuse p. 2 Bernard cathalo : pourquoi voter? p.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "elections MsA prevention des journées pour s initier à l utilisation de la tronçonneuse p. 2 Bernard cathalo : pourquoi voter? p."

Transcription

1 asavpa l e B U l l e T i N D e s salariés agricoles ouvrier AGRICoLE ET PRoGRèS - N 98 - DECEMBRE ASAVPA DE L AVEYRoN elections MsA Bernard cathalo : pourquoi voter? p. 6 prevention des journées pour s initier à l utilisation de la tronçonneuse p. 2

2 ZOOM sur l initiation à l utilisation de la tronçonneuse L ASAVPA a mis en place, en automne 2014, en partenariat avec la MSA, deux journées d initiation à l utilisation de la tronçonneuse qui ont permis de former une vingtaine de salariés. Les journées étaient animées par David Hermans, de la MFR de Saint-Sernin-sur-Rance Explications en salle : connaître les risques, apprendre à se protéger, maîtriser les techniques d abattage... Préparer l entaille D abord, observer... S aider de coins Ouvrier Agricole et Progrès N 98 - décembre 2014 Leçon pratique : comment entretenir sa machine et aiguiser sa chaîne

3 Editorial Prenez donc une minute! Ah les fins d'année les fêtes les repas, les vacances pour certains, ben oui mais ça annonce aussi le début d'une nouvelle! Et là, c'est souvent le moment des bonnes résolutions que l'on ne respectera pas toujours on le sait, c'est chaque année pareil alors. A moins que... Pour nous aussi, à l'asavpa, ça va recommencer, avec de nouveaux projets, de nouvelles rencontres avec des salariés, des échanges... Serez-vous des nôtres? Ce bulletin vous est exceptionnellement envoyé à partir d un listing de la MSA. C est un moyen pour nous de nous adresser à TOUS les salariés agricoles de ce département. Mais pour des raisons bien compréhensibles de confidentialité, nous n avons pas accès à ce listing... Alors peut-être vous ne nous connaissez pas, et peut-être nous non plus! Prenez donc alors une minute pour nous communiquer votre adresse alors, si vous souhaitez continuer à recevoir régulièrement notre journal ouvrier Agricole et progrès Bulletin des salariés agricoles de l aveyron imprimeur : herail imprimeur directeur de publication : alain cazals prix du numéro : 1,50 issn dépôt légal à parution AsAvpA Association des salariés de l Agriculture pour la vulgarisation du progrès Agricole carrefour de l agriculture rodez cédex Mieux, si vous souhaitez encourager nos actions, si vous êtes de ceux qui mettent en avant le collectif plutôt que la débrouille individuelle, si vous souhaitez faire mieux reconnaître notre métier et mieux le vivre, faites-nous signe en adhérant! Vous recevrez également notre Flash-infos... et divers avantages! Dans ce bulletin, vous trouverez des infos sur les prochaines élections des délégués MSA pour lesquelles nous sommes invités à voter par correspondance : à quoi servent-elles? quel en est l enjeu? Notre journal c'est aussi des témoignages de salariés, comme vous, que nous avons rencontrés, des gens importants ou pas, des parcours atypiques ou tout simplement des gars bien qui vivent leur métier pleinement. Prenez le temps de lire aussi l article sur notre identité, c'est pour cela que nous avons mis en ligne le «guide du nouveau salarié en agriculture», devant le constat que les nouveaux arrivants ont très peu d'infos sur ce métier, sur leurs droits, sur les contacts qui leurs seraient indispensables...l'asavpa est là aussi pour les accompagner, pour leur permettre, autant qu il est possible, un bon démarrage. En dernière page, vous trouverez un dépliant «trois volets», détachable et pliable, qui va assurer la promotion de notre Association. Au nom du conseil d'administration, et de moi-même, je vous souhaite donc une bonne lecture et une bonne année 2015!!!!! Alain Cazals président de l ASAVPA 3 NOS ACTIVIT é S SONT R é ALIS é ES AVEC L AIDE DE : Ouvrier Agricole et Progrès N 98- décembre 2014

4 TEMOIgNAgE Eric, salarié chez deux employeurs Eric Marty travaille comme salarié depuis une vingtaine d années à l ouest du département. Si son projet d installation n a pas (encore) abouti, la passion de ce métier est très ancienne chez lui et l a conduit à travailler simultanément comme salarié sur plusieurs exploitations agricoles depuis près de deux décennies... 4 COMMENT ES-Tu DEVENu SALARIé? Je me suis passionné très jeunes pour l agriculture. J étais souvent chez mon oncle et dès 9 ans, je conduisais des tracteurs! J espérais m installer chez lui. J ai fait des études d agriculture et j ai passé le BEPA en élevage puis en mécanique agricole. J allais tous les week-ends aider mon oncle. Mais ce dernier est décédé prématurément. J avais du travail et mon beau-père a repris l exploitation. Ce n était guère possible d agrandir... J en ai retenu que c est important de travailler et de réfléchir longtemps ensemble avant de s associer : s associer, c est vite fait, mais dissoudre, c est beaucoup plus long et compliqué. Il est très bénéfique d aller travailler hors de chez soi avant de s installer. Quand on s installe à vingt ans, on reproduit d avantage ce qu on a vu faire par ses parents plutôt que d innover. Il faut d abord aller voir ailleurs pour se former, apprendre vraiment le métier... RETOuR DONC IL y A VINgT ANS... J ai d abord travaillé pendant un an en porcs et taurillons puis j ai arrêté pour le service militaire. Au bout de quelques mois, on m a proposé un CDI, chez M. Faure et j ai été embauché. C était la fin du service militaire et il suffisait d avoir un CDI pour en partir. Seize ans plus tard je travaille encore chez lui. A l époque, j habitais de l autre côté de Villefranche, maintenant je suis à 800 m. Je me suis senti utile dès le début ; il sortait d une situation difficile et d un accident alors avec l aide de nombreux voisins, nous l avons aidé. Cela a créé des liens entre nous. Aujourd hui, nous passons beaucoup de temps à échanger. On discute vraiment de tout. Il y une vraie confiance et une très bonne entente entre nous. Tu TRAVAILLAIS à CETTE époque CHEZ LE MêME EMPLOyEuR? Non, très vite j en ai eu plusieurs et jusqu à quatre ; mais ce n était pas un groupement d employeurs «officiel». J allais deux jours chez l un et un jour chez chaque autre. C était à jours fixes ; Ils pouvaient exceptionnellement intervertir mais ils se mettaient d accord d abord entre eux et devaient me prévenir au moins 24 h à l avance PAS TROP DIFFICILE? Non, j en ai un très bon souvenir. La difficulté plus grande à gérer, c est de comprendre rapidement comment fonctionne chaque employeur. L un aime qu on prenne le temps et qu on soigne le matériel, l autre qu on travaille vite vite et tant pis s il y a de la casse... ET POuR LE SuIVI DE CHAquE TROuPEAu? C est impossible! On me disait ce qu il y avait à faire quand j arrivais. Mais à cette époque, j étais plutôt matériel... Ouvrier Agricole et Progrès N 98 - décembre 2014

5 SuR quelles PRODuCTIONS TRAVAILLES-Tu EN CE MOMENT? Chez celui où je suis depuis le plus longtemps, nous travaillons en bovins lait. Il y avait des bovins viande mais vu l âge de son père il a était obligé de faire un choix... Maintenant il y a une cinquantaine de laitières. L autre est éleveur de porcs en engraissement et d agneaux label. Le travail en porcs est très automatisé puisqu on ne fait qu engraisser, l agriculteur adhérent à une porcherie collective : c est dix minutes, matin et soir. Je suis surtout là pour les travaux d extérieur et je le remplacer pour l agnelage. COMMENT S ORgANISE LE TRAVAIL? Chez Faure par exemple, j y vais le matin vers 9h jusqu à 18h30. Je ne fais aucune traite, sauf pour des périodes de remplacement. Peu à peu, on s est créés pas mal d outils pour communiquer entre nous : tableaux, plannings, code couleur sur des sparadraps collés sur les queues des vaches... Même si je travaille moins sur l élevage, je suis au courant de tous les principaux événements et je peux remplacer à tout moment. Depuis un an, je travaille chaque semaine deux jours chez chaque employeur, j ai donc gardé le mercredi pour mes enfants ; Ma femme étant employée dans une grande surface est souvent prise ce jour-là. COMMENT T INFORMES-Tu DES évolutions? L employeur me passe «La France Agricole» quand il l a lue. Et puis on discute. Par exemple des zones vulnérables. Logiquement mon employeur devrait mettre aux normes, mais à 54 ans, et sans successeur, comment investir ? ES-Tu PARTI TE FORMER? En plus de mes deux BEPA, je me suis formé à la soudure. Connaître l entretien et la réparation du matériel est quelque chose d apprécié par mes employeurs. AS-Tu FACILEMENT TROuVé Du TRAVAIL? Les périodes de chômage ont toujours était rare pour moi. En agriculture, ce qui compte c est d avoir une bonne réputation. C est ce qu il faut construire. Le sérieux au travail garantie une sécurité de l emploi... Le bouche-à-oreille fonctionne... que CONSEILLERAIS-Tu POuR CHOISIR un EMPLOyEuR? Être attentif à la relation. Chez certains on travaille huit heures sans discontinuer, chez d autres on prend le temps de la pause ou de discuter. Prendre le temps de se parler est important pour bien se connaître : il faut vraiment savoir tout ce qui se passe, comme par exemple pour la traite. Il faut être attentif à ces aspects là... LES SALAIRES? Les charges sociales d un salarié sont élevées et représentent un coût non négligeable pour l agriculteur. C est un métier passionnant, qu on a du mal à rémunérer vu le temps que l on y passe... Parfois, j aimerais être rémunéré en proportion de mon investissement, par exemple qu il y ait une prime de fin d année qui encourage celui qui a de bons résultats techniques ou une bonne réussite dans ce qu il fait... Car ce qu on produit en plus n est pas pour nous. Et un matériel en bon état ou un troupeau en bonne santé, c est important. COMMENT VOIS-Tu L AVENIR? Je ne sais pas très bien où l on va mais à mon avis on se dirige vers des structures de plus grande taille. Les petits paysans disparaissent. De nos jours, les jeunes ne veulent plus se retrouver seul à traire sept jours sur sept un troupeau de vaches ; Ce serait se tirer une balle dans le pied! On va plutôt vers un système associatif avec une main d œuvre salariée. ET POuR TOI? Je ne me décourage pas de m installer. Je continue à suivre des pistes. Je viens d en étudier une en porcs mais ça ne passe pas auprès des banques du fait du prix du porc. J ai un fils qui est encore jeune mais passionné comme je l étais au même âge. Il est heureux avec les bêtes et fou de tracteurs. Si je commence quelque chose, ce sera en partie pour lui ou pour un autre qui s y intéresserait. Mais il a encore tout le temps de changer... Nous ne l obligerons à rien! Et s il veut s installer, je l encouragerai à aller d abord voir quelques années ailleurs. Pour l heure, je souhaiterais à tous les salariés d avoir des employeurs comme moi, de pouvoir prendre une journée quand ils en ont besoin. Les relations avec l employeur, cela doit être un prêté pour un rendu! Propos recueillis par Bernard Gauvain 5 «Nous passons beaucoup de temps à échanger. Il y a une vraie confiance entre nous» Ouvrier Agricole et Progrès N 98- décembre 2014

6 RENCONTRE MSA : POuRquOI VOTER? C est quoi la MSA? A quoi ça sert d aller voter? Voilà les questions que se posent certains salariés agricoles. Pour mieux comprendre les enjeux du scrutin auquel tous les ressortissants du milieu agricole seront prochainement appelés, nous avons interrogé Bernard Cathalo, salarié en Aveyron, à UNICOR, qui vient de participer durant deux mandats au Conseil d Administration de la MSA Midi-Pyrénées Nord ou il représentait les salariés agricoles. RENCONTRE AVEC BERNARD CATHALO, élu SALARIé Au BuREAu DE LA MSA 6 Comment as-tu été amené à prendre des responsabilités à la MSA? Salarié à UNICOR, je m interrogeais sur mon bulletin de salaire et mes cotisations sociales. Je n aime pas subir les choses et j aime bien les comprendre. Un collègue m a dit : «tu sais qu on vote tous les 5 ans pour la MSA?» Et il m a proposé de me présenter. Je me suis présenté et j ai été élu localement puis pour représenter les salariés de mon département et j ai fait deux mandats sont un au Bureau de la MSA. C est un challenge intéressant et très enrichissant. J y ai découvert plein de choses. qu en as-tu retiré? Le monde institutionnel dans lequel nous vivons est un peu complexe et j ai réussi à mieux comprendre notre système de protection sociale et le sens et l utilité des cotisations sociales. Au travers des Conseils d Administrations et des commissions, on aborde toutes sortes de situations toujours très concrètes et avec des retombées au quotidien puisqu elles touchent souvent à notre santé. Quand on aime prendre une place active et aider les gens, un mandat d élu à la MSA est très motivant. quelle place pour les salariés à la MSA? Il y a trois collèges (agriculteurs, salariés et employeurs) mais le pouvoir ne se répartit pas 1/3 salariés contre 2/3 d agriculteurs. C est vrai qu en général les agriculteurs ont la présidence et les salariés la vice-présidence, mais nous avons une vraie place. Nous sommes écoutés en tant que salariés. C est quelque chose qui n existe pas dans le régime général où ce sont surtout les directeurs qui décident. C est une spécificité du régime agricole qu il faut absolument conserver. Nous donnons un avis et votons les décisions et surtout nous essayons de chercher un intérêt commun : par exemple nous essayons qu une mesure de prévention des accidents du travail bénéficient de manière égale aux agriculteurs et aux salariés : elle a plus de chance d être appliquée. Tout ne se décide-t-il pas aujourd hui au niveau national? Certes il y a un premier niveau national où les grands choix sont faits par les députés et le gouvernement, encore que les syndicats sont tout de même pris en compte dans toutes les décisions. Mais après il y a aussi toutes sortes de décisions locales où nous intervenons. Elles concernent par exemple l aide sociale, les Pass-loisirs ou les bons vacances, les aides pour la mise en place des mesures de sécurité, le soutien aux CPHSCT, aux associations (comme l ASAVPA), la participation à des projets de crèches, maisons de santé ou de Maisons de retraite etc. Même si la tendance est à la centralisation de beaucoup de décisions aux niveaux supérieurs, il ne tient qu à nous de garder localement du pouvoir de décision. Les élus ont vraiment un pouvoir? Les élus locaux sont convoqués chaque année à une réunion d échelon local où ils peuvent s exprimer. Ils participent aussi à l Assemblée Générale annuelle où ils élisent leur conseil d administration. Au Conseil d Administration de la MSA Midi-Pyrénées nord, j ai pu constater que nous avons un vrai pouvoir. Il est plus discret que celui des élus politiques mais tout aussi concret. Et les élus salariés sont une force de proposition. Il y aussi un gros travail qui se fait dans diverses commissions où nous sommes représentés. Ouvrier Agricole et Progrès N 98- décembre 2014

7 N y a-t-il pas une certaine désaffection aujourd hui pour les syndicats? C est vrai. On est dans une culture plus individualiste où chacun se débrouille mais dans un monde finalement assez dur mais où les plus faibles ne s en sortent pas. Et nous sommes bien placés à la MSA pour le constater. La précarité existe chez les salariés, surtout liée aux contrats à temps partiel et aux CDD et aggravée par des niveaux de salaire qui restent dans l ensemble assez faibles. On constate aussi que beaucoup de salariés ne connaissent pas leurs droits... C est à nous de réexpliquer à quoi nous servons et ce que cela peut apporter de s impliquer, par exemple dans la protection sociale. qu est-ce qui peut être un point de départ pour un salarié qui souhaite faire quelque chose? Souvent le premier pas se fait par un engagement dans une association, quelle qu elle soit. Cela supposer d avoir envie que les choses bougent, en vie de participer à la vie publique, ou simplement d aider les autres. Se syndiquer est sûrement plus dur pour un salarié agricole qui est seul sur son exploitation, isolé et juste en face de son employeur qui ne verra pas forcément cet engagement d un bon œil. Mais il doit savoir néanmoins qu il existe des soutiens à sa disposition pour l informer ou l aider. quel type d actions concrètes les salariés peuvent-ils proposer ou faire prendre par la MSA? Sur la prévention des risques professionnels, ce sont souvent les salariés qui poussent plus que les agriculteurs. Par exemple, même si ça concerne peu l Aveyron, dans les vignes nous avons encouragés le passage au sécateur pneumatique ou électrique car tous les salariés d un certain âge souffraient d arthrose. Ailleurs nous avons fait imposer les arceaux de sécurité sur les tracteurs ou des masques de protection contre les produits phytosanitaires, contribué à développer les pantalons de sécurité pour les bûcherons ou les barrières de contention car il y avait trop de personnes qui finissaient leur carrière handicapés ou étaient obligés de changer de travail. quel rôle peut jouer l ASAVPA? L ASAVPA peut jouer un rôle de relais et faire remonter aux élus les attentes et besoins des salariés. Il ya sûrement des échanges à intensifier entre nous. Certains salariés ont des interrogation sur la restructuration de la MSA qui a entraîné beaucoup de retard dans les dossiers. N y a-t-il pas eu un manque de communication? Il y a sans doute un manque d explication auprès de nos ressortissants. Les salariés doivent savoir que la restructuration nous a été imposée par le Ministère des affaires sociales qui nous oblige, par une convention d objectif, à être toujours plus efficaces tout en faisant des économies! C est cela qui a motivé le regroupement des caisses MSA (aujourd hui la MSA Midi-Pyrénées nord regroupe l Aveyron, le Tarn, la Lot et le Tarn-et- Garonne). Cela nous a obligé en conséquence à spécialiser chacun des quatre sites dans un domaine (famille, santé, retraite...). Il aurait été plus simple de muter d autorité les salariés spécialisés dans un domaine vers un autre département. Nous avons choisi de permettre à chacun de rester là où il résidait, en lui demandant toutefois l effort de se former dans un domaine qu il ne connaissait pas. Cela prend un peu de temps et est ce qui explique le retard de traitement de certains dossiers qui devrait être résorbé en Te représentes-tu? Non j ai fait deux mandats, j approche de la retraite et j estime que les responsabilités doivent tourner. quel serait ton message en guise de bilan? Ces deux mandats m ont ouvert d autres horizons et perspectives et donné une bonne compréhension de ce qu est la protection sociale. L originalité de la MSA : guichet unique (un seul interlocuteur peut traiter tous les aspects de votre protection sociale), implantation rurale, élection professionnelles, participation des salariés aux décisions : pour moi, c est quelque chose qu il faut absolument conserver. Propos recueillis par Bernard Gauvain «C est vrai. On est dans une culture plus individualiste où chacun se débrouille mais dans un monde finalement assez dur mais où les plus faibles ne s en sortent pas.» 7. CoMMENT VoTER? Chaque adhérent vote dans son canton pour une liste de candidats. Du 12 au 27 janvier 2015, votez : - Par courrier postal en retournant le bulletin adressé par votre MSA. - ou par internet via une plateforme de vote dédiée et sécurisée.

8 INFORMATION guide du nouveau salarié en agriculture Afin de se faire mieux connaître des salariés agricoles et notamment de ceux qui débutent dans le métier, l ASAVPA vient de préparer un nouvel outil, disponible en ligne, le «Guide du nouveau salarié en agriculture en Aveyron». Il a été réalisé avec l aide du Conseil Général. 8 un CONSTAT La mobilité professionnelle est croissante notamment chez les plus jeunes. Parfois elle est choisie et vue comme un moyen de multiplier les expériences et d enrichir son CV. Parfois elle est subie et la conséquence d une certaine précarisation de la société qui oblige chacun à aller vers où est le travail. Elle a sans doute aussi pour cause la difficulté des certains employeurs à «fidéliser» leurs salarié et le manque d évolution au cours d une carrière professionnelle qui fait que, les années passant, un certain nombre de salariés agricoles, cherchent à évoluer vers d autres métiers, où leurs multiples compétences, quand ce n est pas leur «dureté au boulot», sont souvent bien appréciées. Quoi qu il en soit, le salariat agricole est (devenu?) un métier à fort renouvellement. On n est plus nécessairement salarié agricole pour de longues périodes ou même pour «toute sa vie». Et par voie de conséquence, il y a chaque année beaucoup de nouveaux salariés agricoles qui ne connaissent plus l ASAVPA ou n en découvrent l existence que bien tard... un DESIR L ASAVPA a été mise en place par des salariés agricoles il y a une cinquantaine d années. Face à l isolement des salariés, chacun sur son exploitation, peu informés de tous leurs droits, dans une certaine solitude professionnelle, à la différence des salariés des usines ou des grandes entreprises, ils n avaient souvent comme seul collègue de travail que leur patron! Pour parler agriculture, c était peut-être suffisant, mais pour parler de leurs questions propres de salariés, il leur manquait un lieu ou une structure. «Il fallait faire quelque chose» disaient les anciens de cette époque... Profitant des moyens mis à disposition pout eux dans le développement agricole, ils ont mis en place des associations, les ASAVPA, qui leur permettaient de se rencontrer, de s informer, de se former et de créer des liens humains entre eux. Cinquante ans plus tard, ce qui allait de soi ne va plus de soi! Les nouveaux entrent dans le salariat sans même savoir qu il existe une association qui leur est grande ouverte! C est donc pour mieux faire connaître cette association que l idée est venue de créer un guide destiné à tous les nouveaux salariés. Il a pour objectif de donner quelques grands repères en s appuyant sur les principales questions qui sont posées à l ASAVPA tout au long de l année. un OuTIL Au fil des ans, l ASAVPA est devenue une «plaque tournante», un relais d information, un «point Info Salariés agricoles». Ce sont souvent les mêmes questions quireviennent : - «Comment faire pour se former?», - «Le droit du travail est-il le même en agriculture qu ailleurs?», - «Comment se fait-il qu on me prélève de l argent pour une complémentaire santé?», - «Je n ai pas été remboursé suite à une déclaration maladie, est-ce normal?», - «Puis-je travailler à mon compte comme auto-entrepreneur?», - «Faut-il le permis poids lourd pour conduire un tracteur et une tonne à lisier?» L ASAVPA n a pas nécessairement la réponse à toutes les questions. Celles-ci sont trop nombreuses, parfois trop spécifiques ou trop techniques. Mais nous nous efforçons à chaque fois de renvoyer les demandeurs vers le bon interlocuteur. Sans rejeter personne mais avec un effort de suivi plus important pour ceux qui se donnent la peine d adhérer à l association. A l interface des salariés, des organisations agricoles, des agriculteurs et des employeurs, des syndicats, des centres de formation, des services sociaux et de l emploi, l ASAVPA est une petite structure peu connue mais utile, discrète (trop?) mais qui peut rendre de grands services... Toutes les questions qui nous sont posées sont gardées en mémoire. Aucune n est inutile, aucune ne se perd. Chacune sert à faire remonter et connaître les besoins des salariés. Ouvrier Agricole et Progrès N 98 - décembre 2014

9 un guide EVOLuTIF a Pourquoi ne pas imprimer ce guide sur papier? Tout d abord pour des raisons d économie : comme beaucoup de structure actuellement, nous vivons de financements publics qui baissent constamment, sans cesse invités à «faire toujours mieux avec moins de moyens»... Nous savons que les salariés plébiscitent encore largement les documents sur papier. Mais les coûts tant d impression que d affranchissement sont élevés. Nous nous efforçons de maintenir un bulletin papier dans des conditions de plus en plus difficiles, mais le «tout papier» sera à l avenir de moins en moins possible... a Pour pouvoir réactualiser régulièrement le guide Le monde dans lequel nous vivons change sans cesse et tout document imprimé est rapidement dépassé... Alors qu une édition papier est vite périmée, une édition numérique peut s actualiser au fil du temps et sans coût prohibitif. Un nouveau numéro de téléphone, une nouvelle adresse Internet : tout peut se corriger en temps réel! a Pour aller à l essentiel Parce que face à la multiplication des informations diffusées sur notre site Internet, le lecteur ne sait pas toujours par où commencer. Ce guide a pour objectif de présenter l essentiel de ce qu il faut savoir lorsque l on devient salarié agricole. Avec votre aide, vos critiques, vos remarques, vos suggestions, il pourra progressivement être amélioré. ACCEDER RAPIDEMENT A LA BONNE INFORMATION A l occasion d une étude régionale menée par les ASAVPA de Midi-Pyrénées en 2013, il est apparu la complexité et l inégalité de l accès à l information professionnelle des salariés agricoles. Près de la moitié d entre eux disaient trouver les informations professionnelles dont ils avaient besoin «moyennement facilement» (22 %), voire «difficilement» (26 %). Parmi les salariés agricoles qui disent trouver l information facilement, par exemple parce qu ils accèdent facilement à Internet, une partie d entre eux reconnaît que «l information trouvée n est pas toujours fiable» ou bien qu il leur est difficile de trier les informations importantes parmi une masse d infos considérable. Ou bien encore ils disent avoir surtout accès à des «infos générales» qui s adressent aux agriculteurs plutôt qu à des infos spécifiques qui leur seraient consacrées. Ainsi, disent les salariés enquêtés, trouver rapidement, la bonne personne ou le bon interlocuteur fait perdre du temps et peut-être repousser des démarches qui de ce fait peuvent devenir compliquées. Paradoxalement, les organismes les plus proches des salariés et les plus tournés vers eux ne sont pas toujours les mieux connus! LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION 9 La loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale est entrée en vigueur au 1er janvier Le CPF, Compte Personnel de Formation, s est substitué au DIF, Droit Individuel à la Formation, dans le but de favoriser «l employabilité» et la progression des compétences tout au long de la vie professionnelle. L ASAVPA vous accompagnera pour mieux comprendre ce bouleversement important des règles de la formation professionnelle. Contrairement au DIF qui était rattaché au contrat de travail, le CPF va suivre le salarié tout au long de sa vie professionnelle, qu il perde ou non son emploi. Les heures acquises le seront tout au long de la vie professionnelle, même en cas de rupture du contrat de travail ou de périodes de chômage. Le CPF concernera aussi bien les salariés que les demandeurs d emploi. Le titulaire pourra utiliser ses droits quand il le souhaite, et à sa seule initiative, qu il soit salarié ou demandeur d emploi. Toutefois, pour se former sur son temps de travail, l accord de l employeur sera toujours nécessaire quand aux choix des dates de départ en formation. LE CPF sera comptabilisé en heures. Il constituera un capital que se rechargera chaque année de 24 heures, avec un plafond de 150 heures. Le CPF devra être activé directement par vous-même dès le 5 janvier 2015 sur le site moncompteformation.gouv.fr et vous devrez y reporter le solde de vos droit DIF acquis pour 2014 qui seront ainsi pris en compte pour l année L employeur devra communiquer à ses salariés et par écrit le solde du DIF 2014 avant le 31 janvier Plus d info sur le site Internet de l ASAVPA ou en nous téléphonant Les salariés devront renseigner eux-mêmes leur solde de DIF sur INTERNET Ouvrier Agricole et Progrès N 98 - décembre 2014

10 OFFRES D EMPLOI Dernières offres disponibles à parution : Canton Cassagnes-Bégonhès Expl agricole bovins viande et agneaux recherche salarié pour travail essentiellement sur animaux - conduite matériel exigée - CDD 3 mois à mi-temps (travail groupable par journées) - A pourvoir de suite Ref Canton Naucelle Expl agricole 140 truies (naisseur engraisseur) et vaches laitières - recherche salarié pour responsabilité des truies - CDI mi-temps à 3/4 temps (à débattre) - les candidats intéressés par les vaches laitières peuvent aussi se présenter. A pourvoir en avril 2015 Ref Canton Rodez ouest Expl agricole vaches laitières (Robot de traite) recherche salarié autonome pour soin vaches laitières et conduite matériel - CDI 35 h - possibilité temps partiel - A pourvoir avant fin 2014 Ref Canton Cornus GAEC ovins lait recherche salarié pour Contact ASAVPA agnelage, traite soin brebis + conduite de matériel - CDD 3 mois temps complet - poss CDI - A pourvoir début décembre 2014 Ref Entre Rodez et Ségur Expl agricole ovins lait recherche salarié pour soin brebis et conduite matériel - CDD 6 mois - A pourvoir de suite Ref Inscription gratuite à la Bourse de l Emploi en Agriculture par téléphone au Annonces en ligne sur le site : (rubrique offres d emploi) A vos agendas... A vos agendas... A vos agen Réunions de secteurs 2015 Trois réunions sont déjà prévues cet hiver en vue de rencontrer des collègues salariés et de mieux connaître l ASAVPA. vendredi 20 février : Maleville vendredi 13 mars : Baraqueville vendredi 27 mars : Cassagnes-Bégonhès Le rendez-vous est donné à partir de 20 h autour d un verre et suivi d un repas organisé pour que nous puissions aussi mieux connaître et échanger. Le lieu vous sera précisé. Assemblée générale 2015 L Assemblée Générale est fixée au : samedi 11 avril à Rodez Elle est un moment fort de notre association. Elle est aussi une occasion de connaître le projet ASAVPA pour mieux vivre notre métier. 10 a Comment recevoir a Et si j adhérais gratuitement ce bulletin? à l ASAVPA en Ce numéro a été adressé exceptionnellement à tous les salariés agricoles par la MSA. Il est envoyé gratuitement 3 à 4 fois par an à tous les salariés agricoles de l Aveyron, sur simple demande. Barème des salaires au 1 janvier 2015 Le nouveau barème des salaires en vigueur en 2015 pour la convention «Polyculture-Elevage-ETA et CUMA» sera publié dès que nous en aurons connaissance sur le site de l ASAVPA et envoyé aux adhérents avec le prochain Flash-infos Je marque ainsi mon soutien à l ASAVPA. Je recevrai un cadeau de bienvenue, des infos supplémentaires ainsi que le «FLASH INFO» 4 fois par an. Je bénéficierai de réductions sur les activités et sur demande des offres d emploi par mail ou sms.. %... Renvoyer le coupon réponse à : ASAVPA Carrefour de l Agriculture RoDEZ CEDEX 9 NOM... Prénom... Adresse... Tél portable (de préference) :... mail :... o souhaite recevoir, à titre gratuit, le bulletin de l ASAVPA o souhaite être informé des lieux des réunions de secteur o verse sa cotisation 2015 de 20 (chèque à l ordre de l ASAVPA) et o souhaite recevoir (cadeau de bienvenue - cocher la case de votre choix) : o opinel ou o gants de travail o souhaite recevoir les offres d emploi par mail ou SMS (préciser)... Ouvrier Agricole et Progrès N 98 - décembre 2014

11 Je fais attention à l équilibre entre vie privée et vie professionnelle Je consulte les offres d emploi sur le site de J ai trouvé un nouvel emploi où je suis mieux considéré avec l asavpa, je suis relié à d autres salariés J ai pu faire une formation tracteur. J ai trouvé des réponses sur Maintenant je me débrouille le site de l ASAVPA Je travaillais comme Où trouver un meilleur emploi? J ai passé le poids lourd et le super lourd Comment connaître mes droits? ASAVPA A qui m adresser? Je me suis bien intégré l ASAVPA Je me croyais seul(e) dans mon cas Protéger ma santé J ai appelé l ASAVPA qui m a fourni les contacts que je cherchais Avec qui réfléchir à mes projets d avenir? J ai rencontré des collègues pour discuter un malade. Je ne prends plus de risques inutiles s informer se ForMer L ASAVPA contribue à faire connaître nos métiers Sortir de l indidualisme Prendre des responsabilités J ai adhéré à l ASAVPA! se rencontrer evoluer agir ensemble Valoriser Comment me former? Où rencontrer des collègues? Mon métier est méconnu Envie que ça bouge Je travaille comme salarié en agriculture en aveyron

12 PARTENAIRES DE L ASAVPA Ils contribuent à financer l ASAVPA : Contact Responsable : Bernard Gauvain Assistante : Gény Teulier Maison de l Agriculture - Bâtiment A Route de Moyrazès à Rodez (sur rendez-vous) ASAVPA Adresse postale ASAVPA Carrefour de l Agriculture RODEZ Cédex 9 Ce petit guide en ligne résume les principaux éléments à connaîtrer pour se repérer professonnellement lorsque l on travaille comme salarié agricole. Il contient de nombreux contacts utiles. Il est à télécharger ou consulter en ligne sur le site de l ASAVPA. Il peut être envoyé en version papier aux adhérents qui en font la demande. Tu trouveras, dans ce guide, diverses rubriques : spécificités du travail en agriculture, les mille métiers du secteur agricole, hommes et femmes en agriculture, mes droits au travail, ma protection sociale, ma complémentaire santé, ma prévoyance, ma formation, mon information professionnelle, ma carte de réduction, mes représsentants, ma santé-sécurité, les relations avec mon employeur, quitter ou perdre son emploi, retrouver un emploi... L ASAVPA m accompagne : nos objectifs, nos actions, la bourse de l Emploi en Agriculture évoluer se repérer s intégrer se relier s informer rencontrer des collègues échanger valoriser se former ASAVPA Aveyron Tu travailles comme salarié agricole? Ce dépliant est pour toi! Salarié en agriculture un guide pour t orienter une association pour t accompagner

Guide. nouveau salarié en Agriculture. en Aveyron

Guide. nouveau salarié en Agriculture. en Aveyron ASAVPA Guide du nouveau salarié en Agriculture en Aveyron 2015 Bienvenue dans le Guide du nouveau Salarié en Agriculture Cher collègue, Bienvenue sur le Guide du nouveau Salarié en Agriculture en Aveyron.

Plus en détail

vous guider Sur Internet aussi, ma MSA est à mon service www.msa.fr

vous guider Sur Internet aussi, ma MSA est à mon service www.msa.fr vous guider Sur Internet aussi, ma MSA est à mon service www.msa.fr comment accéder au site de votre msa? Pour vous rendre sur le site de votre MSA, c est très simple. Vous pouvez vous connecter de trois

Plus en détail

Cadeaux et bons d achats du CE : attention aux seuils URSSAF!

Cadeaux et bons d achats du CE : attention aux seuils URSSAF! BULLETIN D INFORMATION DU GROUPE CEOLIS DECEMBRE 2015 Cadeaux et bons d achats du CE : attention aux seuils URSSAF! Les cadeaux et bons d achats offerts par le comité d entreprise aux salariés sont devenus

Plus en détail

les mobilités professionnelles et le développement des compétences des salariés sur un territoire?

les mobilités professionnelles et le développement des compétences des salariés sur un territoire? Actions et Communication pour promouvoir les mobilités professionnelles et le développement des compétences des salariés sur un territoire? MARS 2008 Sommaire Introduction Proposition de campagne de communication

Plus en détail

Pour assurer votre protection, nous sommes plus que complémentaire

Pour assurer votre protection, nous sommes plus que complémentaire Pour assurer votre protection, nous sommes plus que complémentaire Edition 2013 Composition du Groupe AGRICA Le Groupe AGRICA comprend : une Association sommitale Groupe AGRICA, qui définit la politique

Plus en détail

9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale

9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale 9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale Du 13 au 21 mars 2008 Sommaire 1. Programme du 9 ème Printemps de l Entreprise artisanale p. 2 2. «L artisanat, les métiers d une vie» p. 4 3. Le Centre d aide

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Militants Droits Devant!

Militants Droits Devant! DOSSIER DE PRESSE Militants Droits Devant! Du 18 janvier au 19 janvier 2014 Au lycée La Joliverie à Saint Sébastien/Loire SOMMAIRE «DroitS Devant!» avec la JOC... p 3 Une nouvelle campagne d année... p

Plus en détail

Premier emploi 6 e édition. Sommaire détaillé

Premier emploi 6 e édition. Sommaire détaillé Premier emploi 6 e édition Sommaire détaillé Au tout début..., le contrat de travail Fiche 1 Mon employeur doit-il obligatoirement me faire un contrat de travail? Fiche 2 Contrat à durée déterminée ou

Plus en détail

Compte rendu de l atelier RH du 6 Juin 2013

Compte rendu de l atelier RH du 6 Juin 2013 Présents : Laurence ROULEAU et Florence BAUD (Manpower) ; Caroline CARBONEILL et Karine CHAMPIN (ADECCO) ; Bruno PEYLACHON (Barlerin) ; Patricia BERGER et Alain LECLEZIO (Les Produits du Valsoannan) ;

Plus en détail

Les conditions de réussite de l accueil d un jeune

Les conditions de réussite de l accueil d un jeune Les conditions de réussite de l accueil d un jeune Pourquoi prendre un stagiaire ou un apprenti? «J aime transmettre mon métier» «je vois dans le jeune que j accueille un futur collègue agriculteur» «L

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation GRETA M2S Métiers de la Santé et du Social Le salarié et ses droits à la formation Le DIF Droit individuel à la formation ))) Qu est-ce que c est? Le DIF permet au salarié de négocier avec son employeur,

Plus en détail

Exprimer sa reconnaissance

Exprimer sa reconnaissance Atelier - le 30 juin 2010 dans le management au quotidien :, consultante RH Une rencontre organisée par Les principaux besoins par rapport au travail 1 TABLEAU RÉCAPITULATIF SUR LES SIGNES DE RECONNAISSANCE

Plus en détail

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont Elles ont créé, pourquoi pas moi? (garde d enfant) (patronne salon coiffure) - (patronne restaurant) (femme de ménage / vendeuse à la sauvette) www.claee.org DepliantCLAEE-Final.indd 1 1/02/11 22:16:36

Plus en détail

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère La Couleur du lait Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère A vue d œil Titre original : The Color of Milk Nell Leyshon, 2012. Première publication en Grande-Bretagne

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010

RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010 Dossier reçu le : PARTIE RÉSERVÉE AU R.N.J.A Numéro National Junior Association délivré par le RNJA RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010 Coordonnées de la Junior Association que vous avez constituée

Plus en détail

CHOISIR LES ANNONCES. Comment. auxquelles répondre GUIDE POUR AGIR JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS

CHOISIR LES ANNONCES. Comment. auxquelles répondre GUIDE POUR AGIR JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS GUIDE POUR AGIR Comment CHOISIR LES ANNONCES auxquelles répondre JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi «choisir» des annonces? Peut-être pensez-vous

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) / COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE CMF SANTE

FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) / COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE CMF SANTE FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) / COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE CMF SANTE Quel est le CADRE RÉGLEMENTAIRE de la complémentaire santé obligatoire? Qu en est-il pour les structures soumises à la Convention

Plus en détail

CPF COMPTE PERSONNEL DE FORMATION. Salarié

CPF COMPTE PERSONNEL DE FORMATION. Salarié CPF COMPTE PERSONNEL DE FORMATION Salarié Prendre en main votre évolution professionnelle : un défi désormais simple à relever! SOMMAIRE Le compte personnel de formation : de quoi s agit-il?... 01 A quoi

Plus en détail

La conception des bulletins

La conception des bulletins La conception des bulletins Le traitement de la paye nécessite une rigueur absolue. C est pourquoi, il est essentiel de travailler avec des outils fiables et efficaces. Grâce à sa grande souplesse d utilisation

Plus en détail

www.cea.urssaf.fr ASSOCIATIONS & FONDATIONS Simplifiez-vous les formalités sociales liées à l embauche et à la gestion de votre personnel

www.cea.urssaf.fr ASSOCIATIONS & FONDATIONS Simplifiez-vous les formalités sociales liées à l embauche et à la gestion de votre personnel ASSOCIATIONS & FONDATIONS Simplifiez-vous les formalités sociales liées à l embauche et à la gestion de votre personnel Au 1 er janvier 2015 Qu est-ce que LE CHÈQUE EMPLOI ASSOCIATIF? Le Cea est une offre

Plus en détail

Mes droits aux vacances. ... en survol

Mes droits aux vacances. ... en survol Mes droits aux vacances... en survol AVERTISSEMENT Cette brochure de vulgarisation expose des réglementations parfois complexes. Dès lors, il se pourrait que certains cas spécifiques n y soient pas traités.

Plus en détail

FOCOM \ ORANGE. Comités d établissement, activités sociales et culturelles. Les propositions de FOCom

FOCOM \ ORANGE. Comités d établissement, activités sociales et culturelles. Les propositions de FOCom FOCOM \ ORANGE Comités d établissement, activités sociales et culturelles Les propositions de FOCom * Un budget pour chacun, juste et équitable, clairement affiché et facile à suivre, utilisable en toute

Plus en détail

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Code : Connaissance De Soi TITRE : STRATEGIES POUR ORGANISER SON TEMPS Niveau : 4ème Groupe : Matériel : ½ Classe questionnaire organiser son temps Durée

Plus en détail

Développer toujours plus la production maraichère ou réinvestir dans l élevage laitier? Le parcours d un agriculteur de la plaine du Saïs

Développer toujours plus la production maraichère ou réinvestir dans l élevage laitier? Le parcours d un agriculteur de la plaine du Saïs (2) www.alternatives-rurales.org- Novembre 2014 Points de vue et témoignages Développer toujours plus la production maraichère ou réinvestir dans l élevage laitier? Le parcours d un agriculteur de la plaine

Plus en détail

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité vous guider Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité n Salariés agricoles www.msa.fr Sommaire Comprendre votre retraite Votre compte individuel 4 Votre relevé de carrière 5 Le droit à

Plus en détail

Maternité, maladie et points de retraite complémentaire. n o 6

Maternité, maladie et points de retraite complémentaire. n o 6 GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO MATERNITÉ, MALADIE ET POINTS DE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 6 JUIN 2015 Maternité, maladie et points de retraite complémentaire Sommaire La retraite,

Plus en détail

Intervention de Cédric Mametz Conférence d EASPD à Istanbul 28 septembre 2013. L ESAT est le nom des structures de travail protégé en France.

Intervention de Cédric Mametz Conférence d EASPD à Istanbul 28 septembre 2013. L ESAT est le nom des structures de travail protégé en France. Intervention de Cédric Mametz Conférence d EASPD à Istanbul 28 septembre 2013 Bonjour, Je m appelle Cédric Mametz. J ai 34 ans. Je travaille dans un ESAT. L ESAT est le nom des structures de travail protégé

Plus en détail

STATUTS ARTICLE 1 ER CONSTITUTION ARTICLE 2 OBJET ARTICLE 3 DURÉE - EXERCICE SOCIAL CONSEIL D ADMINISTRATION DU 10/07/2013

STATUTS ARTICLE 1 ER CONSTITUTION ARTICLE 2 OBJET ARTICLE 3 DURÉE - EXERCICE SOCIAL CONSEIL D ADMINISTRATION DU 10/07/2013 STATUTS CONSEIL D ADMINISTRATION DU 10/07/2013 Les présentes dispositions statutaires sont décidées par le Conseil d administration de l Apec dans le respect du principe général de transparence applicable

Plus en détail

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon (Caisse nationale de prévoyance de la fonction

Plus en détail

Auto- entrepreneur : tout ce qu'il faut savoir

Auto- entrepreneur : tout ce qu'il faut savoir Auto- entrepreneur : tout ce qu'il faut savoir Pour réaliser les missions Workiz, il te faudra prendre le statut d auto- entrepreneur. Avant tout, sache qu il est parfaitement adapté aux étudiants, et

Plus en détail

Conférence C09. Rompre le contrat de travail de manière sécurisée : Tour d horizon des dispositifs et des pièges à éviter

Conférence C09. Rompre le contrat de travail de manière sécurisée : Tour d horizon des dispositifs et des pièges à éviter Conférence C09 Rompre le contrat de travail de manière sécurisée : Tour d horizon des dispositifs et des pièges à éviter Constats et enjeux Tensions au sein des entreprises et associations liées aux tensions

Plus en détail

PROFESSIONNEL Supplément 1 de l EP 464. Imprimé au siège 74, rue de la Fédération 75739 Paris cedex 15 IL EST ENCORE POSSIBLE DE RÉAGIR :

PROFESSIONNEL Supplément 1 de l EP 464. Imprimé au siège 74, rue de la Fédération 75739 Paris cedex 15 IL EST ENCORE POSSIBLE DE RÉAGIR : l ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL Supplément 1 de l EP 464 Directeur de publication Christian Lage N de commission paritaire 0116 S 07673 ISSN1249-9609 Imprimé au siège 74, rue de la Fédération 75739 Paris

Plus en détail

N 16 De septembre à décembre 2013 page 5. Association Familles Rurales de St Jean de Liversay!

N 16 De septembre à décembre 2013 page 5. Association Familles Rurales de St Jean de Liversay! FEDERATION DEPARTEMENTALE FAMILLES RURALES CHARENTE MARITIME LETTRE D INFOS De septembre à décembre 2013 Bonjour, Edition N 16 Lorsque le numéro vous parviendra la rentrée sera bien établie pour chacun

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

La réforme de la formation professionnelle et du DIF

La réforme de la formation professionnelle et du DIF FORMATION ASSISTANCE EXPERTISE CONSEIL La réforme de la formation professionnelle et du DIF Siège social : 20, rue Martin Bernard 75647 Paris Cedex 13 Tel : 01 55 56 62 18 Fax : 01 55 56 62 11 Sommaire

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

E D I T O L A L E T T R E N 3 0. De l intérêt d un syndicat employeur

E D I T O L A L E T T R E N 3 0. De l intérêt d un syndicat employeur E D I T O Sommaire P1 L édito P2 Révision des classifications et rémunérations minimales : Accord à l unanimité P3 Suite révision des classifications P4 Accord sur la sécurisation de l emploi et le temps

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

«La société mutuelle agricole de caluire et cuire : témoignage sur trente années de pratiques»

«La société mutuelle agricole de caluire et cuire : témoignage sur trente années de pratiques» «La société mutuelle agricole de caluire et cuire : témoignage sur trente années de pratiques» Xavier Junique, Patricia Toucas et Richard Ribière Revue internationale de l'économie sociale : Recma, n 301,

Plus en détail

BILAN DE COMPÉTENCES :

BILAN DE COMPÉTENCES : BILAN DE COMPÉTENCES : retrouvez le sens de l orientation! Parlons de votre avenir avec les Espaces Bilan-Orientation de l Académie de Toulouse. SOMMAIRE «La vie professionnelle, ce n est plus comme avant»

Plus en détail

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : MALE : FEMALE : MALE : Heureusement que nous sommes très en avance.

Plus en détail

FORMATION CONTINUE IPAG

FORMATION CONTINUE IPAG 1 FORMATION CONTINUE IPAG La Formation continue est une priorité pour l IPAG de Montpellier. Chaque année, l IPAG accueille en formation continue environ le quart de ses effectifs. L IPAG encourage la

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

PORCIPAC s organise en plusieurs modules :

PORCIPAC s organise en plusieurs modules : La nouvelle gamme de logiciels de Gestion de Troupeaux développée par BioSoft concerne toutes les espèces : bovins lait et viande, ovins lait et viande, caprins, porcs, volailles. Elle bénéficie à la fois

Plus en détail

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

FICHE PRATIQUE LE DÉLÉGUÉ DU PERSONNEL

FICHE PRATIQUE LE DÉLÉGUÉ DU PERSONNEL FICHE PRATIQUE LE DÉLÉGUÉ DU PERSONNEL Consternant mais réel constat dans le secteur associatif : la représentation du personnel dans nos structures reste anecdotique, en dépit des obligations légales

Plus en détail

LE PREREMPLISSAGE, C'EST QUOI?

LE PREREMPLISSAGE, C'EST QUOI? _ LA DECLARATION PREREMPLIE LES QUESTIONS QUE VOUS VOUS POSEZ LE PREREMPLISSAGE, C'EST QUOI? D où proviennent les données préremplies sur ma déclaration? Les données indiquées sur ma déclaration de revenus

Plus en détail

Notice applicable aux élections organisées après le 20 août 2008

Notice applicable aux élections organisées après le 20 août 2008 Notice applicable aux élections organisées après le 20 août 2008 Notice relative à l organisation des élections des délégués du personnel et des représentants du personnel au comité d entreprise et à l

Plus en détail

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME SYNDICAT LA CGT DU PERSONNEL DÉPARTEMENTAL Clermont-Ferrand, le 16 décembre 2010 CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME Validé par la Commission Exécutive du 7 décembre 2010

Plus en détail

1. Quels sont les salariés protégés?

1. Quels sont les salariés protégés? 1 2 3 4 5 Quels sont les salariés protégés? En quoi consiste la protection? Quelle est la durée de la protection? Les conditions de travail d un salarié protégé peuvent-elles être modifiées? Le contrat

Plus en détail

POUR EVITER TOUT RETARD DANS LE TRAITEMENT DE VOTRE DOSSIER LIRE ATTENTIVEMENT

POUR EVITER TOUT RETARD DANS LE TRAITEMENT DE VOTRE DOSSIER LIRE ATTENTIVEMENT POUR EVITER TOUT RETARD DANS LE TRAITEMENT DE VOTRE DOSSIER LIRE ATTENTIVEMENT Le POINT Alternance Apprentissage de la CCI de la NIEVRE vous propose un accompagnement personnalisé pour la sécurisation

Plus en détail

DES CONSEILS POUR L ACHAT D UN TÉLÉPHONE

DES CONSEILS POUR L ACHAT D UN TÉLÉPHONE DES CONSEILS POUR L ACHAT D UN TÉLÉPHONE Objectifs : Acheter un téléphone / un forfait de téléphone ; Remplir un formulaire. Compétences : Compréhensions orale et écrite. Production écrite. Durée : 60

Plus en détail

LA PRÉPARATION ET L ACCESSION AU CAP DANS L ESPACE DES TRAJECTOIRES SCOLAIRES AU DÉBUT DU XXI E SIÈCLE. Joanie Cayouette-Remblière (LSQ, Crest / CMH)

LA PRÉPARATION ET L ACCESSION AU CAP DANS L ESPACE DES TRAJECTOIRES SCOLAIRES AU DÉBUT DU XXI E SIÈCLE. Joanie Cayouette-Remblière (LSQ, Crest / CMH) LA PRÉPARATION ET L ACCESSION AU CAP DANS L ESPACE DES TRAJECTOIRES SCOLAIRES AU DÉBUT DU XXI E SIÈCLE Joanie Cayouette-Remblière (LSQ, Crest / CMH) I. La construction de la typologie I. La construction

Plus en détail

1. MODALITES D INSCRIPTION EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE

1. MODALITES D INSCRIPTION EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE Début des inscriptions : Jeudi 2 janvier 2014 Clôture des inscriptions : Mercredi 12 février 2014 Épreuves écrites d admissibilité : Mercredi 26 mars 2014 à 14h30 Résultats d admissibilité : Vendredi 18

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE. (autre qu en service de garde)

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE. (autre qu en service de garde) DE-02-03-04 Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE (autre qu en service de garde) La convention collective et les arrangements locaux S3 2000-2002 Fédération du personnel de soutien

Plus en détail

MODE D EMPLOI DU SEL DU VAL D YERRES

MODE D EMPLOI DU SEL DU VAL D YERRES MODE D EMPLOI DU SEL DU VAL D YERRES Avant mon inscription sur le site 1) je me pré-inscris Sur la page http://selduvaldyerres.free.fr, je clique sur le lien "vous inscrire en ligne". Je remplis les champs,

Plus en détail

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015 COMPRENDRE LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ 1. vous informe sur DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ Edition 015 Votre salarié a l obligation de réaliser une journée de travail non rémunérée, dites «journée de solidarité».

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

L emploi agricole : la place accrue des coexploitants

L emploi agricole : la place accrue des coexploitants - février 2012 Agreste février 2012 Pays de la Loire L emploi agricole : la place accrue des coexploitants En 2010, l ensemble de l agriculture ligérienne emploie 73 500 personnes travaillant de manière

Plus en détail

JEUNES / bulletin # 2

JEUNES / bulletin # 2 JEUNES / bulletin # 2 2 e trimestre 2011 section société générale Des femmes et des hommes au service de leurs collègues professionnel libre apolitique pragmatique SALAIRES et rémunérations professionnel

Plus en détail

Indications pédagogiques E2 / 42

Indications pédagogiques E2 / 42 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E2 / 42 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE SIMPLE Objectif opérationnel

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Jean-Paul WACK (France)

SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Jean-Paul WACK (France) SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Jean-Paul WACK (France) LES PERSONNES TRES AGEES EN SITUATION D ISOLEMENT Au préalable, quelle est la définition de «solitude» dans le petit Larousse

Plus en détail

Être délégué MSA. et pourquoi pas? Élus MSA. www.msa-bourgogne.fr

Être délégué MSA. et pourquoi pas? Élus MSA. www.msa-bourgogne.fr Être délégué MSA et pourquoi pas? Élus MSA www.msa-bourgogne.fr «Fondée sur 3 valeurs essentielles : la solidarité, la responsabilité, la démocratie, la Mutualité Sociale Agricole est un organisme de

Plus en détail

ENQUETE CERN 2003. Association du Personnel

ENQUETE CERN 2003. Association du Personnel ENQUETE CERN 2003 Association du Personnel Prof. Michel Rousson, ValérieA. Turansky et Mathilde Vuille, Groupe de Psychologie appliquée, Université de Neuchâtel Introduction Élaboration du questionnaire

Plus en détail

DELF Prim A2. Livret du candidat. Compréhension de l'oral. Compréhension des écrits. Production écrite

DELF Prim A2. Livret du candidat. Compréhension de l'oral. Compréhension des écrits. Production écrite Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret du candidat Compréhension de l'oral Compréhension des écrits Production écrite PMA22S008 04/06/13 Code du candidat : Nom : Prénom

Plus en détail

ANIMATION Avec la CFDT, l animation pour tous!

ANIMATION Avec la CFDT, l animation pour tous! ANIMATION Avec la CFDT, l animation pour tous! Le salaire SOMMAIRE : Le salaire P.3 La fiche de paie P.4 La F3C CFDT défend les salaires de tous les personnels de l animation qu ils soient ouvriers, employés,

Plus en détail

Complémentaire Santé. UCANSS Union des Caisses Nationales de sécurité sociale. Octobre 2009. Aide au remplissage des bulletins

Complémentaire Santé. UCANSS Union des Caisses Nationales de sécurité sociale. Octobre 2009. Aide au remplissage des bulletins Complémentaire Santé UCANSS Union des Caisses Nationales de sécurité sociale Octobre 2009 Aide au remplissage des bulletins Objectifs des supports d aide au remplissage Permettre aux gestionnaires RH et

Plus en détail

GUIDE. de l exposition. «CAMPAGNES EN MOUVEMENT 65 ans d actions mutualistes avec la MSA» @Roger-Viollet

GUIDE. de l exposition. «CAMPAGNES EN MOUVEMENT 65 ans d actions mutualistes avec la MSA» @Roger-Viollet GUIDE de l exposition @Roger-Viollet «CAMPAGNES EN MOUVEMENT 65 ans d actions mutualistes avec la MSA» 1 2 introduction l La MSA contribue à améliorer la protection sociale et les conditions de vie des

Plus en détail

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 CDD : COTISATIONS SUPPLEMENTAIRES POUR LES CDD DE COURTE DUREE À partir du 1er juillet 2013, la cotisation patronale d assurance

Plus en détail

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles 1 2 Pourquoi ce document? La Poste souhaite apporter des solutions aux besoins de chaque client.

Plus en détail

N-10 : 67 professionnelles et professionnels au service de l enseignement collégial Unité 10-Montmorency de la section N-Collèges du SPGQ

N-10 : 67 professionnelles et professionnels au service de l enseignement collégial Unité 10-Montmorency de la section N-Collèges du SPGQ Projet d ordinateurs portables pour le personnel professionnel 29 avril 2014 Bonjour, Lors de sa 238 e assemblée générale, l unité syndicale 10-Montmorency de la section N-Collèges du SPGQ (Syndicat de

Plus en détail

Une exposition : «Les métiers des services à la personne»

Une exposition : «Les métiers des services à la personne» Une exposition : «Les métiers des services à la personne» Pour tous vos forums, salons, espaces d'accueil de public, une exposition itinérante en 5 panneaux (200 x 80 cm) disponible gratuitement : Les

Plus en détail

EMPLOI - FORMATION. Une porte s ouvre sur votre avenir. www.midipyrenees.fr

EMPLOI - FORMATION. Une porte s ouvre sur votre avenir. www.midipyrenees.fr EMPLOI - FORMATION Une porte s ouvre sur votre avenir www.midipyrenees.fr Un projet régional, un ancrage local Gourdon LOT Figeac Decazeville Rodez Auch GERS L'isle-Jourdain Tarbes Bagnèrede-Bigorre HAUTE-

Plus en détail

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité vous guider Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité n Non-salariés agricoles www.msa.fr Sommaire Comprendre votre retraite Votre compte individuel 4 Votre relevé de carrière 4 Vos cotisations

Plus en détail

EDITORIAL. Jamal BELAHRACH Président de la Commission Emploi & Relations Sociales C.emploi@cgem.ma. Les Élections des Délégués des Salariés

EDITORIAL. Jamal BELAHRACH Président de la Commission Emploi & Relations Sociales C.emploi@cgem.ma. Les Élections des Délégués des Salariés EDITORIAL A l approche des élections des délégués des salariés planifiées au cours de l année 2012 et conformément aux dispositions prévues par le code du Travail, les établissements employant dix (10)

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTÉ

LE DISCOURS RAPPORTÉ LE DISCOURS RAPPORTÉ Le discours rapporté Le discours rapporté direct et indirect On parle de discours rapporté quand une personne rapporte les paroles d une autre personne ou bien ses propres paroles.

Plus en détail

Être intérimaire chez Page Personnel

Être intérimaire chez Page Personnel Intérim et recrutement spécialisés www.pagepersonnel.fr BIENVENUE CHEZ PAGE PERSONNEL Nous sommes heureux de vous compter parmi les intérimaires de et vous remercions de votre confiance. Ce guide vous

Plus en détail

CESU. , c est facile!

CESU. , c est facile! Être payé en CESU, c est facile! Vous êtes salarié d un particulier employeur qui reçoit de son entreprise des Chèques Domicile CESU destinés à financer des services à la personne (ménage, repassage, garde

Plus en détail

Associations, déclarez et gérez votre salarié en toute simplicité!

Associations, déclarez et gérez votre salarié en toute simplicité! Associations, déclarez et gérez votre salarié en toute simplicité! Janvier 2012 Une offre de simplification du réseau Urssaf gérée par le centre national Chèque Emploi Associatif pour accomplir les formalités

Plus en détail

Bulletin d adhésion individuelle Salarié

Bulletin d adhésion individuelle Salarié Identification de l adhérent Bulletin d adhésion individuelle Salarié à remplir et à retourner à Groupe NOVALIS TAITBOUT - Délégation internationale 4 rue du Colonel Driant - 75040 Paris Cedex 01 M me

Plus en détail

Adhérez et déclarez vos salariés

Adhérez et déclarez vos salariés Adhérez et déclarez vos salariés sur www.letese.urssaf.fr @ Mode d emploi Sommaire Page d accueil 3 Accès à la demande d adhésion 3 L adhésion 4 Coordonnées de votre entreprise 4 Mode de paiement 5 Questions

Plus en détail

ASSOCIATIONS & FONDATIONS. Simplifiez-vous les formalités sociales liées à l embauche et à la gestion de votre personnel.

ASSOCIATIONS & FONDATIONS. Simplifiez-vous les formalités sociales liées à l embauche et à la gestion de votre personnel. ASSOCIATIONS & FONDATIONS Simplifiez-vous les formalités sociales liées à l embauche et à la gestion de votre personnel Juillet 2015 www.cea.urssaf.fr Le Chèque emploi associatif (Cea) est une offre de

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Élections 2015. Élection via OMNIVOX. Assemblée d information Mercredi midi 8 avril 2015 local A-1760. Cahier des candidatures

Élections 2015. Élection via OMNIVOX. Assemblée d information Mercredi midi 8 avril 2015 local A-1760. Cahier des candidatures Élections 2015 Cahier des candidatures Assemblée d information Mercredi midi 8 avril 2015 local A-1760 Élection via OMNIVOX De 9 h le 15 avril à 15 h le 16 avril 2015 Personnes candidates aux élections

Plus en détail

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3 Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco Cotisations et points de la retraite complémentaire Guide salariés n o 3 avril 2014 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite,

Plus en détail

Cahier des charges APJ 2015 2016

Cahier des charges APJ 2015 2016 Cahier des charges APJ 2015 2016 Dossier de candidature pour le 1 er février 2016 Dossier de candidature complet avec pièces justificatives pour le 7 mars 2016 www.msa-beauce-coeurdeloire.fr www.msa.fr

Plus en détail

GUIDE ENSEIGNANT. la réussite scolaire. sur mesure

GUIDE ENSEIGNANT. la réussite scolaire. sur mesure GUIDE ENSEIGNANT la réussite scolaire sur mesure Sommaire 1/Travailler avec KeepSchool P 04 Votre espace personnel P 05 Les procédures administratives P 06 La méthode pédagogique KeepSchool P 07 2 / Vos

Plus en détail

Pour tous vos projets, contactez :

Pour tous vos projets, contactez : Octobre 2010 FIliERes L e t t r e d i n f o r m a t i o n a u x a d h é r e n t s d e Viande V I A N D E Spécial SOMMET 2010 SOMMAIRE Page 1 EDITO Page 2 Le taurillon Salers Page 3 La génisse croisée Charolais

Plus en détail

[ Associations ] Guide pratique. Chèque Emploi Associatif. assoc

[ Associations ] Guide pratique. Chèque Emploi Associatif. assoc assoc [ Associations ] Guide pratique Chèque Emploi Associatif Le Chèque Emploi Associatif Vous avez adhéré au Chèque Emploi Associatif? Vous avez choisi la simplicité! Votre adhésion au Chèque Emploi

Plus en détail

Embaucher, c est facile avec le «Cesu déclaratif» À jour au 1er janvier 2006

Embaucher, c est facile avec le «Cesu déclaratif» À jour au 1er janvier 2006 Embaucher, c est facile avec le «Cesu déclaratif» À jour au 1er janvier 2012 1 Le dispositif Cesu déclaratif Le Cesu déclaratif est un dispositif du réseau des Urssaf qui facilite les formalités liées

Plus en détail

De la première mission à une carrière dans l intérim

De la première mission à une carrière dans l intérim PARTIE 1 De la première mission à une carrière dans l intérim ntrer dans une agence d intérim la première E fois, ce n est pas toujours un choix réfléchi. La priorité, c est souvent de trouver un travail

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 3. Cotisations et points de la retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 3. Cotisations et points de la retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS Guide salariés n o 3 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points

Plus en détail

Questions des employeurs

Questions des employeurs Lentilles La MSA vous rembourse à hauteur de 65 %, sur la base d un forfait annuel de date à date, par œil, fixé à 39,48 e, soit 25,70 e (que les lentilles soient réutilisables ou non, journalières ou

Plus en détail

C est la rentrée! n 4. Toujours plus d infos sur http://www.cfecgc-santesocial.fr

C est la rentrée! n 4. Toujours plus d infos sur http://www.cfecgc-santesocial.fr C est la rentrée! n 4 Toujours plus d infos sur http://www.cfecgc-santesocial.fr 1- Le Mag Santé-Social - 4ème trimestre 2014 L édito Lors du QUE VIVE LE DIALOGUE SOCIAL Dans son discours à l Assemblée

Plus en détail