L agenda Les animations de l Agglo. Retrouvez toutes les actualités et les infos de l Agglo sur le site Internet

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L agenda ... 17. Les animations de l Agglo. Retrouvez toutes les actualités et les infos de l Agglo sur le site Internet www.agglo-sarreguemines."

Transcription

1 L agenda Les animations de l Agglo Du lundi 5 juillet au vendredi 27 août Une animation gratuite pour les enfants de 6 à 11 ans résidant dans l une des 26 communes de la Communauté d Agglomération : Anim Eau au Centre Nautique. Renseignements et inscriptions, pour une semaine non reconductible, à l accueil du Centre Nautique au Vendredi 13 août La Sarre à Contes fait étape cette année à Hundling avec le spectacle «Opus à l oreille» de la Compagnie Acide Lyrique. Salle des sports à partir de 21 heures. Spectacle gratuit pour tous. Dimanche 22 août Le 10 e Vélo SaarMoselle permettra à de nombreux cyclistes de parcourir plus de 30 km de pistes à leur rythme entre la France et l Allemagne. Cette manifestation est aussi l occasion pour les associations locales d animer le parcours. Dimanche 19 septembre Une journée : deux événements à ne pas manquer! 1 ère Fête des Fleurs et des Plantes et Journée du Patrimoine. Venez nombreux partager votre passion pour la flore et l architecture. Marché et bourse aux fleurs et aux plantes à l Hôtel de la Communauté de 10h à 17h. Visites guidées et commentées du bâtiment par Didier Hemmert, archiviste à la Ville de Sarreguemines. Du dimanche 29 août au dimanche 26 septembre Challenge de Tennis à Grosbliederstroff. L équipe de cette commune, vainqueur du tournoi l an passé, organise l édition 2010 pour le plus grand plaisir des amateurs de la petite balle jaune. Les ½ finales se dérouleront le samedi 25 septembre et la finale le dimanche 26 septembre. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site Internet Dimanche 3 octobre 8 e Raid Sportif Sarre Moselle Riv Action. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site Internet Retrouvez toutes les actualités et les infos de l Agglo sur le site Internet 17 $

2 L agenda La Médiathèque La Médiathèque communautaire propose tout au long de l année, des animations à destination du grand public. Vous trouverez tous les renseignements utiles, soit sur le dépliant qui est distribué à l accueil de la Médiathèque, soit sur son site Internet Fermeture du Centre Nautique à partir du jeudi 2 septembre. Vous serez informés de la réouverture par voie de presse et sur le site de l Agglo. Université Populaire Le programme du premier semestre 2010/2011 sera disponible à partir de la fin août au Pôle Ecole, à l Hôtel de la Communauté, au Centre Nautique, à la Médiathèque, dans les mairies des communes de la Communauté d Agglomération, les musées «Des artistes femmes à la conquête de l art moderne», un cycle de quatre conférences présenté par Anne-Marie WERNER, Conservateur au Saarland Museum de Saarbrücken et proposé en partenariat avec la Volkshochschule Regionalverband Saarbrücken. Vendredi 1 er octobre 2010, 18h30-20h : Gabriele Münter Vendredi 8 octobre 2010, 18h30-20h : Marianne von Werefkin Vendredi 15 octobre 2010, 18h30-20h : Paula Modersohn-Becker Vendredi 22 octobre 2010, 18h30-20h : Käthe Kollwitz Tarif : 5 euros par séance, 2 euros pour les membres de l U.P. Université Populaire : Place Jeanne d Arc SARREGUEMINES Tél. : Courriel : Le jeu de l Agglo Vos méninges à l action! Tout au long de la semaine du développement durable, qui s est déroulée sur le territoire de l Agglo du 6 au 11 avril dernier, de petits pictogrammes étaient visibles sur les affiches, les flyers et dans les spots télévisés. A vous de retrouver les 5 que nous avons glissés dans ce numéro, (hormis ceux des pages 6 et 18 de ce numéro) en nous indiquant le numéro de la page à laquelle ils se trouvent! Pour vous aider un peu, il faut chercher : une pomme, un vélo, une maison, une poubelle et un pot de yaourt. Coupon-réponse Vos méninges à l action! Prénom :.. Nom :... Adresse :..... Code postal :... Ville :. Tél. :.. Âge :.. Courriel : PAGE PAGE page " Renvoyez-nous le coupon-réponse ci-contre dûment rempli avant le 30 août (le cachet de La Poste faisant foi) à l adresse suivante : Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences Service Communication - Jeu Entre Sarre et Blies 99 rue du Maréchal Foch - BP SARREGUEMINES CEDEX. Pomme : Vélo : Maison : Poubelle : Pot de yaourt : Une seule participation par foyer. Pour les mineurs, la signature du responsable légal est obligatoire. Tirage au sort le 15 septembre Les gagnants seront avertis par téléphone. Le règlement du jeu-concours peut être obtenu sur simple demande auprès de la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences. Un nom pour la nouvelle crèche communautaire! Des idées à la pelle! Le dernier jeu d Entre Sarre et Blies proposait aux habitants de la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences de réfléchir au nom de la future crèche en construction dans la zone industrielle de Sarreguemines. Un très grand nombre de propositions sympathiques, voire insolites, nous est parvenu. La commission chargée du suivi du chantier de la crèche se réunira pour choisir le nom de la structure. Nous vous tiendrons bien-sûr informés! $ entresarre&blies - n 23 - juillet

3 entre Sarre& Blies N 23 - juillet 2010 l e j o u r n a l d e l a C o m m u n a u t é d A g g l o m é r a t i o n S a r r e g u e m i n e s C o n f l u e n c e s Bliesbruck Blies-Ebersing Blies-Guersviller Ernestviller Frauenberg Grosbliederstroff Grundviller Guebenhouse Hambach Hundling Ippling Kalhausen Lixing-lès-Rouhling Loupershouse Neufgrange Rémelfing Rouhling Sarreguemines Sarreinsming Siltzheim Wiesviller Willerwald Wittring Woelfling-lès- Sarreguemines Woustviller Zetting Les actualités Environnement Bilan de la semaine du développement durable Animations Grand Prix Cycliste Transfrontalier Enquête routière Le dossier L habitat Le portrait Les ambassadeurs du tri

4 Lettre ouverte aux habitants ACCORD PREFECTORAL AU PROJET HAMBREGIE - UNE BONNE NOUVELLE EC Notre engagement à vos côtés, pour le de l agglomération de Sarreguemines et Chers habitants de l Agglomération de Sarreguemines, Le Préfet de la Région Lorraine a décidé de signer l arrêté autorisant l exploitation d une unité de production d électricité au gaz naturel portée par Direct Energie. Nous attendions cette décision avec la sérénité de ceux qui, convaincus et confortés par des arguments scientifiques avérés, ont soutenu ce projet depuis deux ans et demi. Désormais, après avoir eu confirmation du bien fondé de notre opinion par les instances publiques en charge de la sécurité sanitaire et industrielle, mais aussi par des experts privés, nous estimons qu il convient de poursuivre ce projet jusqu à son terme. Nous espérons que cet accord marquera la fin de trop nombreux mois de polémiques stériles. Après la mise en avant de très nombreuses contre-vérités, nous retrouvons aujourd hui une atmosphère plus saine et plus conforme à la réalité. En plus des tentatives de faire adhérer l opinion publique à une vision négative du projet, nous avons, malheureusement aussi dû faire face au développement progressif d un opportunisme politique malsain et surtout à des attaques personnelles hors de propos, que nous préférons oublier en cet instant. Grâce à votre confiance, nous avons l honneur d agir depuis plus de deux décennies en tant qu élus locaux à votre service et pour l essor de l agglomération. Nous sommes conscients des responsabilités qui nous incombent et convaincus que nous pouvons compter sur votre clairvoyance pour mesurer tous les atouts d un tel projet. Cet équipement est un excellent outil de soutien et de relance de l activité locale. Tout en faisant office de déclencheur dans la mise en place de notre Europôle 2, il nous apporte une stabilité à long terme, dont nous avons bien besoin. Le projet Hambrégie va stimuler directement et indirectement la vie économique de notre territoire, dans l intérêt de tous ceux qui y sont installés et ceux qui souhaitent s y installer en raison de son attractivité. Contrairement à ce qu on a voulu vous faire croire, nous sommes très attachés à la préservation de votre santé et par voie de conséquence aussi de la nôtre. Mais, nous n avons pas la prétention d être experts scientifiques. C est pour cela que nous avons fait appel à des spécialistes extérieurs capables de nous éclairer objectivement sur les véritables répercussions de cette future usine. Leurs conclusions lèvent toute ambiguïté : l impact de cette usine est négligeable. Pourquoi des projets similaires sont-ils autorisés par ailleurs et même accueillis à bras ouverts en Moselle et en Lorraine? Cette installation pourrait-elle être DANGEREUSE chez nous et EXCELLENTE ailleurs, alors que nous avons imposé à Direct Energie des contraintes fortes sur le traitement des eaux rejetées, entresarre&blies - n 23 - juillet

5 LE ECONOMIQUE POUR NOTRE AGGLOMERATION r le développement s et le respect de notre environnement 3 la renaturation de la Sarre, l intégration paysagère, l enfouissement des réseaux ou les partenariats économiques locaux? Dans un contexte économique des plus délicats, nous nous félicitons de la décision de M. le Préfet. En effet, nous connaissons tous des membres de nos familles, des amis, des voisins ou des proches qui ont été durement touchés par la crise économique. Aussi pensons-nous que chaque emploi compte, même si quelques candides, éloignés des réalités économiques, veulent vous faire croire le contraire. La défense des emplois locaux nécessite que nous nous battions tous les jours pour que notre territoire soit à même d offrir au plus grand nombre d habitants les moyens de s épanouir professionnellement et de subvenir aux besoins de leur famille. A l image des décisions judicieuses prises par le passé, nous estimons que le projet Direct Energie constitue une chance exceptionnelle pour la région de Sarreguemines. La preuve de l importance de ce projet industriel se situe dans l histoire récente du bassin d emploi de Sarreguemines. Il y a 20 ans, la décision de créer l Europôle 1 était considérée comme une «folie» et a suscité les critiques de bon nombre de ceux qui, désormais, louent les bénéfices de ce site industriel d avant-garde. Grâce à la vision d avenir et à l engagement d élus auxquels vous aviez choisi de faire confiance, les établissements qui s y sont installés permettent, aujourd hui, à de nombreuses familles de vivre sur notre territoire. A présent, l histoire se répète et, une nouvelle fois, l assemblée communautaire a su saisir l opportunité. Ne vous laissez pas influencer par des affirmations inexactes et sans aucun fondement scientifique. Faites confiance à ceux qui, depuis toujours, défendent votre environnement et votre cadre de vie par des actions nombreuses et diverses dans des domaines tels que la gestion des déchets, le traitement des eaux usées, la renaturation des cours d eau, la qualité environnementale des bâtiments, la gestion d espaces naturels remarquables ou la mise en souterrain des réseaux. Comme vous, nous aimons notre territoire auquel nous avons su donner un équilibre harmonieux entre essor économique et préservation du cadre de vie. Vous nous avez confié une mission de développement de notre espace de vie, nous l assumons pleinement. Roland Roth Président de la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences Conseiller Régional de Lorraine Céleste LETT 1 er Vice-président de la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences en charge du développement économique Député de la Moselle Maire de Sarreguemines et tous les Vice-présidents de la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences entre Sommaire Sarre& Blies Lettre ouverte aux habitants L événement Les actualités... 6 Les animations... 9 Le dossier L évolution des chantiers Le portrait Le geste citoyen Le bloc-notes L agenda Loisirs et détente Les nouvelles du conseil Les principales décisions prises par le conseil communautaire du 29 avril et du 24 juin Le 29 avril dernier, les points majeurs qui ont été validés par vos élus concernaient : le projet d implantation d une ferme photovoltaïque au sol sur l emprise de l ancien centre d enfouissement technique de Sarreguemines-Folpersviller. Suite à une consultation, c est la société NEON DIRECT ENERGIE qui a été retenue pour la mise en œuvre de ce projet ; la participation financière de la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences de E à l Agence pour l Expansion de la Moselle-Est (AGEME) au titre de l année Cette agence favorise l essor économique de notre territoire ; l acquisition d un terrain de 387 m² attenant à la déchèterie de Sarreguemines en vue de son agrandissement. Cette acquisition permettra de faciliter l organisation des flux de véhicules, grâce à la mise en place d un 2 e accès ; la création d une nouvelle déchèterie à Woustviller. L actuelle déchèterie est, en effet, située sur le nouveau tracé de la RN61, dont les travaux devraient être engagés avant la fin de l année La nouvelle déchèterie de Woustviller sera située à l entrée du Parc d activités de la commune, n altérant en rien les habitudes des usagers et la lisibilité de cet équipement communautaire. Le 24 juin dernier, les points majeurs qui ont été validés par vos élus concernaient : le vote de crédits supplémentaires à hauteur de pour accompagner le dispositif Pass Foncier, favorisant l accession sociale à la propriété aux particuliers éligibles ; la participation à la mise en accessibilité des arrêts de bus du réseau Cabus à l occasion des travaux de voirie effectués par les communes membres. Cette participation forfaitaire est fixée à euros ; le bail longue durée fixant les conditions de location aux services de l Etat (DDT) du bâtiment sis rue de Sarreinsming appartenant à la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences. Le journal d information de la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences - n 23 - juillet 2010 Directeur de la publication : Roland Roth Rédacteurs en chef : Sonya Cristinelli-Fraiboeuf, Jean-Claude Kratz Comité de rédaction : Charles Langguth, Frédérique Houver, Arnaud Mathy, Christian Hector, Fabien Stenger, Laetitia Falvo, Stéphanie Heckel Crédit photos : Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences - Henry Haxaire Conception graphique : titeux communication Imprimerie : Imprimerie Sarregueminoise, Sarreguemines Dépôt légal : à parution - ISSN : Tirage : exemplaires.

6 L événement L Eurodistrict a pris son envol le 6 Développer la coopération transfrontalière, promouvoir l image de notre territoire au niveau national et européen, faciliter le quotidien des citoyens de Sarre et de Moselle Est, soutenir les communes et les intercommunalités dans leurs démarches transfrontalières ou encore impulser le développement économique de la région, tels sont les objectifs du Groupement Européen de Coopération Territoriale (GECT) Eurodistrict SaarMoselle. Ce nouveau statut permettra de répondre aux ambitions du territoire, le modèle associatif n étant plus adapté à ses besoins. saarmoselle E U R O D I S T R I C T Landkreis Saarlouis Creutzwald C.C. du Warndt C.C. du District de Faulquemont Faulquemont Le GECT est une structure unique créée par le Règlement européen du 5 juillet 2006 qui répond spécifiquement aux besoins des collectivités ou des organismes qui souhaitent se fédérer au-delà de leurs frontières nationales. Celui de SaarMoselle sera le 3 ème en France après ceux de Lille et de Strasbourg. Le siège de l Eurodistrict se situe en France, à Sarreguemines, et ses services administratifs en Allemagne, à Sarrebruck. Saarlouis C.C. du Pays Naborien Regionalverband Saarbrücken Fiche d identité de l Eurodistrict Le Comité Directeur : Völklingen Saarbrücken la Présidente : Mme Charlotte Britz le Vice-président : M. Gilbert Schuh 12 membres : MM. Roland Roth, Stefan Rabel, Roland Rausch, Rolf Schultheis, Gaston Adier, Peter Duchene, André Doyen, Klaus Häusle, Jean-Paul Dastillung, Peter Gillo, Pierre-Jean Didiot Forbach (1 poste reste vacant et sera pourvu lors de la prochaine assemblée) C.A. de Forbach Porte de France Elit Freyming-Merlebach L assemblée du GECT : C.C. de Freyming- Merlebach Saint-Avold 31 membres allemands 31 membres français Désignent leurs représentants (nombre variant selon la population) Les collectivités membres du GECT : C.C. de l Albe et des Lacs Sarralbe Regionalverband de Sarrebruck Communauté d Agglomération Forbach Porte de France Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences Communauté de Communes de l Albe et des Lacs Communauté de Communes de Freyming-Merlebach Communauté de Communes du Pays Naborien Communauté de Communes du Warndt Communauté de Communes du District Urbain de Faulquemont Neunkirchen Landkreis Neunkirchen St. Ingbert Sarreguemines C.A. Sarreguemines Confluences Saarpfalz-Kreis Homburg Laurent Kalinowski - Gilbert Schuh - Charlotte Britz - Roland Roth Ses organes décisionnels sont les suivants : l Assemblée composée de représentants des partenaires. Elle débat du développement de l Eurodistrict et adopte, entre autres, le programme d actions et le budget de la structure ; le Comité Directeur qui prépare et met en œuvre les décisions de l Assemblée ; C.C. de Rohrbachles Bitche Rohrbachles-Bitche Volmunster le/la Président/e et le/la Vice-président/e qui représentent le GECT et veillent au bon fonctionnement de la structure ainsi qu à la mise en œuvre du programme de travail. C.C. de Volmunster La contribution financière annuelle des intercommunalités membres du GECT s élève à 0,80 e par habitant. Ces fonds sont utilisés pour la coordination et la mise en œuvre de projets servant les intérêts de tous les membres, ainsi que pour le bon fonctionnement du GECT. Des fonds destinés aux projets sont en outre mis à disposition par l Etat français et la Région Lorraine dans le cadre de l initiative métropolitaine. Le GECT est aussi habilité à solliciter des subventions, notamment auprès du programme européen INTERREG IV A. C.C. Pays Verre et Cristal Meisenthal C.C. de Bitche et Environs Bitche entresarre&blies - n 23 - juillet

7 6 mai 2010 Pour célébrer la création de l Eurodistrict SaarMoselle, une grande manifestation publique a été organisée le 6 mai 2010 au Jardin Franco-Allemand de Sarrebruck, en présence notamment du secrétaire d Etat aux Affaires Européennes, M. Pierre Lellouche et de son homologue sarrois, M. Stefan Toscani. Au cours de cette journée, les projets actuels et futurs de ce groupement ont été présentés dans différents pavillons. L Eurodistrict SaarMoselle intervient par exemple dans le domaine des transports, du tourisme ou encore de la promotion du bilinguisme. De nombreuses animations (concerts, spectacles, dégustations, etc.) ont diverti les visiteurs tout au long de la soirée. Environs Historique 1997 Création de l association Zukunft SaarMoselle Avenir. Son siège social est situé à Sarreguemines et le bureau de coopération qui met en œuvre ses actions est à Sarrebruck 2001 Lancement du 1 er Vélo SaarMoselle et du 1 er Warndt Week-end 2003 Candidature en vue de la constitution d un Eurodistrict dans un courrier du 13 août 2003 adressé aux gouvernements français et allemand 2004 Le 5 mai 2004, les Présidents des intercommunalités et les maires des principales villes de Sarre et de Moselle Est, partenaires au sein de l association Zukunft SaarMoselle Avenir, ont signé une déclaration commune en vue de la création de l Eurodistrict. Cette manifestation s est déroulée dans le cadre d un événement important articulé autour d un mariage symbolique sur le pont de l amitié entre les communes de Kleinblittersdorf en Sarre et Grosbliederstroff en Moselle 2006 Labellisation du territoire en tant que Métropole 2008 Signature de la déclaration d intention pour la création de l Eurodistrict 6 mai 2010 Naissance du GECT Eurodistrict SaarMoselle 5

8 Les actualités Bilan de la semaine du développement durable Un franc succès pour une 1 ère!!! Manifestation d envergure nationale, la semaine du développement durable était organisée, pour la première fois cette année, sur le territoire de la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences, autour de diverses thématiques comme celles de l eau et des déchets, de l habitat et de l énergie, des jardins et des potagers, des transports, des espaces naturels locaux ou encore du climat. Plusieurs manifestations et ateliers étaient au programme afin de toucher le plus large public possible. samedi11 avril Tester sa conduite sur un simulateur! Près de 50 personnes ont joué le jeu et sont venues en zone piétonne de Sarreguemines voir s ils maîtrisaient «l éco-conduite»! Les transports étaient à l honneur. Une centaine de passants se sont également arrêtés quelques moments pour regarder d un peu plus près la nouvelle smart électrique, mais également les véhicules électriques de la Ville de Sarreguemines ainsi que celui au GNV (Gaz Naturel pour Véhicule) de l Agglomération et poser des questions aux agents présents. mardi 6 avril La soirée de lancement de la semaine du développement durable au Casino des Faïenceries de Sarreguemines, organisée en partenariat avec le Groupe Action Locale Leader du Pays de l Arrondissement de Sarreguemines, a permis à plus de 170 invités d assister à une conférence sur les circuits courts de distribution et de valorisation des produits agro-alimentaires locaux. du 6 au 9 avril Ouvertes à tous, la station d épuration et la déchèterie de Rouhling ont attiré près de 150 visiteurs, dont plusieurs classes de 5 e du collège Fulrad de Sarreguemines. Sur place, des agents de la Communauté d Agglomération sensibilisaient de manière ludique les visiteurs à la prévention de la production de déchets et leur permettaient de découvrir le cycle de l eau. 7 et 8 avril Plusieurs dizaines de personnes ont profité des portes ouvertes au Jardin des Faïenciers de Sarreguemines pour participer aux ateliers jardins et potagers. Elles y ont découvert des astuces pour cultiver un potager naturel en évitant l utilisation de produits phytosanitaires, attirer la biodiversité dans leur jardin, notamment les insectes auxiliaires de cultures, ou encore fabriquer et utiliser du compost. dimanche 12 avril Pour finir la semaine, le mot d ordre était «Biodiversité»! 25 personnes ont pu suivre une randonnée pédestre commentée à travers la Vallée de la Sarre. Bottes, chaussures de marche et jumelles étaient les bienvenues pour apprécier et découvrir ce circuit concocté par le GECNAL (www.gecnal-sarreguemines.net). mercredi 7 avril La conférence dédiée à l amélioration de l efficacité énergétique des logements a eu lieu à l Hôtel de la Communauté. Grâce aux interventions de spécialistes et à des témoignages de réalisations concrètes, à la communication de solutions techniques, administratives et financières, les propriétaires bailleurs ou occupants ont pu trouver des réponses concrètes pour leurs projets. De nombreux curieux se sont également arrêtés devant les expositions du Pôle Ecole et de la Médiathèque, consacrées à l urbanisme durable et à la biodiversité. Enfin, l opération «Roulez malin : prenez les transports en commun» a connu un franc succès. Près de tickets ont été distribués gratuitement (soit une augmentation de plus de 60 % par rapport à l an passé) sur présentation de la carte qui était à découper dans le précédent numéro de ce journal! du 6 au 11 avril 2010 Semaine du Développement Durable Roulez malin! Prenez les transports en commun! vendredi 9 avril Le film «L Odysée du climat» a été diffusé à près de 200 personnes dont des lycéens des établissements Henri Nominé et Jean de Pange. La diffusion de ce film était agrémentée de la présence du réalisateur, également climatologue, Gaël Derive, qui s est prêté au jeu des questions-réponses à l issue des projections. entresarre&blies - n 23 - juillet 2010 Rendez-vous l année prochaine pour une nouvelle semaine du développement durable et de nouvelles animations! 6

9 Animations Grand Cross des Ecoliers 874 élèves, 6 courses, 18 médailles! Pourquoi changer une formule qui gagne? Partant de ce constat, la Communauté d Agglo, en partenariat avec l ASSA (Athlétisme Sarreguemines Sarrebourg et Arrondissements), a organisé une nouvelle fois le Grand Cross des Ecoliers. Vendredi 26 mars, malgré la fraîcheur et la pluie, les élèves ainsi que les supporters ont répondu présents à ce rendez-vous annuel. Un classement par année de naissance, établi dans la foulée, a récompensé en fin de matinée les plus sportifs d entre eux. Le temps de «faire les comptes», une seconde remise de prix a eu lieu, cette fois, à l Hôtel de la Communauté, pour récompenser les meilleures écoles. En effet, le but de ce Grand Cross est de faire participer les élèves et de leur faire défendre vaillamment et avec bonne humeur les couleurs de leur école. Grand Prix Cycliste Le 9 e Grand Prix réunit tous les amoureux du vélo Le Grand Prix Cycliste de la Communauté d Agglomération est devenu au fil des éditions un rendez-vous incontournable du monde du vélo. Notons que cette manifestation est rendue possible grâce au concours de la collectivité et du Sprinter Club Sarreguemines 57 qui œuvrent de concert pour en faire un grand moment de sport attendu du grand public. A la fin d un périple de plus de 140 km, Edouard Lauber, de l AC Thann en Alsace s est imposé dimanche 30 mai pour cette édition 2010, après une bataille menée sans relâche à travers plusieurs communes de l Agglo et ses alentours. En effet, ce Grand Prix a sillonné, entre autres, Sarreguemines, où le départ a été donné à l Hôtel de la Communauté comme le veut désormais la tradition, Ippling, Hundling, Lixing-lès-Rouhling, Grosbliederstroff, Rouhling, Guebenhouse, Loupershouse, Ellviller, Grundviller, Heckenransbach, Woustviller, Hambach, Willerwald, Siltzheim, Rémelfing, Zetting, Wittring, Kalhausen, Wiesviller, Woelfling-lès-Sarreguemines, Bliesbruck, Blies-Schweyen, Blies-Guersviller. Il s est achevé rue des Romains à Sarreguemines. La particularité du Grand Prix Cycliste de cette année 2010 a été d intégrer pour la première fois un challenge «Route de Moselle» organisé sur 3 jours avec des courses à Forbach, St Avold et Sarreguemines pour dernière étape. Challenge Inter-Ecoles de la Piste d Education Routière Les élèves de l Agglo récompensés lors de la finale 7 Chaque année, la finale de la Piste d Education Routière clôt le cycle d initiation à la prévention routière réservé aux élèves de CM1 et CM2 des écoles de l Agglomération. Les cours sont dispensés par la Gendarmerie et la Police durant plusieurs semaines. Le but de ces formations, qui se déroulent en deux temps avec une partie théorique en classe et une partie pratique dans le parc de l Hôtel de la Communauté, est d inculquer aux enfants les règles élémentaires de circulation routière et du comportement piéton. Ces exercices permettent également aux élèves de prendre conscience des difficultés de rouler à vélo. Pour la finale, qui a eu lieu mercredi 2 juin, le meilleur élève de chaque école est venu une nouvelle fois à la Communauté d Agglomération tester les connaissances acquises tout au long de cet apprentissage. Lors de cette finale, chacun a pu mettre de nouveau en pratique les enseignements dispensés. Les élèves ont également dû passer un test écrit dans la Salle du conseil de l Hôtel de la Communauté, au cours duquel des questions sur les règles de priorité ou les connaissances des panneaux de signalisation étaient posées. De nombreuses animations étaient proposées tout au long de l après-midi (jeu de l oie sur le tri, atelier de réparation de vélos, ). En attendant les résultats, la Compagnie de l Escapade a distrait les personnes présentes avec son spectacle Tigrella, la Sorcière de la Déchèterie. Thomas Hauth, Victor Mallick, Cécile Ifenecker, Tom Klotti et Hugo Gagneraux-Krebs ont été sélectionnés pour participer à la finale départementale à Hayange. C est ainsi que, mercredi 23 juin, Tom Klotti s est brillamment illustré en se classant 3 e.

10 Les actualités Animations Symposiums de peinture et concours de dessins pour enfants De la création, de la couleur, de l artistique! Les trois symposiums de peinture de la Communauté d Agglomération, organisés en partenariat avec les Peintres de Plein-Air de Sarreguemines, ont été l occasion de révéler de nouveaux talents parmi les élèves des écoles primaires des communes concernées. En 2010, les enfants de Sarreinsming, Rouhling et Woelfling-lès-Sarreguemines / Wiesviller ont eu le plaisir de participer aux concours de dessins mis en place dans leurs communes respectives. Un vernissage des œuvres et des dessins des enfants a ponctué chaque journée. A cette occasion, Sonya Cristinelli-Fraiboeuf, Vice-présidente, a désigné et récompensé, avec l aide d un jury composé d élus et de peintres, les trois plus beaux dessins de chaque concours. Transfrontalier Une enquête pour rester à l écoute des besoins Les déplacements transfrontaliers des habitants de Moselle Est, et notamment des secteurs de Sarreguemines et Forbach, sont l une des préoccupations des collectivités partenaires de l Eurodistrict SaarMoselle. Pour mieux identifier les flux, les modes de transports actuellement utilisés, l origine et la destination des voyages, une enquête routière a été effectuée au courant du mois de mars aux passages de frontière du Regionalverband de Sarrebruck et du Landkreiss de Sarrelouis dans le sens France-Allemagne. Les automobilistes, «arrêtés» par des enquêteurs qui avaient pris place à 14 postes répartis équitablement entre la France et l Allemagne, ont joué le jeu en répondant à leurs questions. Au moment de la création officielle de l Eurodistrict, cette enquête permet de mettre en avant l organisation à envisager en matière de transports collectifs transfrontaliers et les efforts à consentir par les collectivités pour faire comprendre la nécessité de privilégier les moyens de locomotion alternatifs à la voiture. Intervention de la Brigade de Délinquance Juvénile dans les écoles primaires La prévention en milieu scolaire Dans le cadre des orientations du Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD), la prévention de la délinquance en milieu scolaire constitue une priorité. C est pourquoi, la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences a décidé de mettre en place un programme d intervention de la Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile de Metz. Les gendarmes de cette brigade se sont donc rendus dans les écoles primaires des 25 communes du secteur rural de la collectivité pour effectuer une sensibilisation des élèves de CE2, CM1 et CM2 aux conduites à risques, aux addictions et à la violence. Développement durable Réalisation d un diagnostic environnemental Dans le cadre de la création et de l aménagement de l Europôle 2 sur les bans des communes de Hambach et de Willerwald, la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences souhaite préserver, valoriser et gérer au mieux le marais qui se situe en plein cœur du site. Le périmètre d étude, englobant l ensemble de la zone humide et le cours d eau Hopbach, est composé, pour la moitié nord de la Zone Naturelle d Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF) du «Marais de Hambach» de 27 ha (classé depuis 1992) et, pour la moitié sud, d une vaste zone humide prairiale de 33 ha. L objectif principal de l étude confiée à l Office National des Forêts (ONF) est de réaliser un diagnostic environnemental du site et du cours d eau, de recenser ainsi les espèces animales et végétales présentes et d analyser le fonctionnement hydraulique de la zone humide. Elle permettra d évaluer les enjeux écologiques de l ensemble du site, puis d en assurer la restauration et la gestion conservatoire. Le site devra ainsi constituer à terme un lieu d accueil du public, grâce à sa valorisation pédagogique, en tenant compte des contraintes écologiques. L ambition est également d obtenir un classement en Espace Naturel Sensible. Pour permettre de lister l ensemble des espèces sur une saison, l étude durera environ une année. Les résultats devraient donc être rendus au printemps prochain. Ce travail est soutenu financièrement par le CG 57 et l Agence de l Eau de Rhin-Meuse. entresarre&blies - n 23 - juillet

11 Enseignement supérieur Etudiants chinois Depuis 2007, la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences accueille, en partenariat avec l Université Paul Verlaine-Metz et l Institut Universitaire Technologique de Moselle-Est, des étudiants de nationalité chinoise sur son campus afin de leur permettre d obtenir un diplôme français comme le DUT de Sciences Fondamentales pour la Technologie. La Communauté d Agglomération a proposé à ces 19 étudiants, présents sur le territoire français depuis le mois de février, de partager le 5 juin dernier, un agréable moment autour d un petit déjeuner, organisé au jardin d Hiver du Musée de la Faïencerie, suivi d une visite du musée. Infrastructures Déviation Sud Le conseil communautaire du 29 avril et le conseil municipal de la Ville de Sarreguemines du 30 avril dernier ont approuvé les modalités de la concertation publique mise en œuvre par le Conseil Général de la Moselle pour présenter les différents tracés envisageables pour la déviation sud de Sarreguemines. Du 3 mai au 4 juin, une exposition ouverte à tous a donc eu lieu dans les communes concernées, à l hôtel de Ville de Sarreguemines et au siège de la Communauté d Agglo. Des agents du Département ont également tenu des permanences et organisé des réunions avec les associations et les administrations. A l heure actuelle, le Conseil Général dresse un bilan de cette concertation publique. Ce dernier devra mettre en avant la variante la plus adaptée au regard de son impact environnemental, de son attractivité en terme de trafic mais aussi de son coût. Une fois la variante de tracé adoptée, un plan de financement devra être établi par le Conseil Général et les acquisitions foncières pourront être lancées. Les animations Inscription gratuite à la bourse d échanges de la 1 ère Fête des Fleurs et des Plantes La Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences organise dimanche 19 septembre 2010, en même temps que la Journée du Patrimoine, sa 1 ère Fête des Fleurs et des Plantes à l Hôtel de la Communauté. Il reste encore des places disponibles pour la bourse d échanges : si vous êtes intéressés par cette animation, vous pouvez vous inscrire en remplissant le bulletin ci-dessous ou sur papier libre et en l envoyant à l adresse : Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences - Service Communication - Inscription «Bourse d échanges et marché aux fleurs et aux plantes» - 99 rue du Maréchal Foch - BP SARREGUEMINES CEDEX Pensez à prévoir tables, chaises, parasols pour vous installer dans le parc (stands de 4m x 2m ou de 2m x 2m). Bulletin d inscription à la bourse d échanges et au marché aux plantes de la Fête des Fleurs Prénom :.. Nom :... Adresse :..... Code postal :... Ville :. Les participants seront contactés par la suite pour leur faire part des modalités pratiques de cette bourse d échanges aux fleurs et aux plantes. Pour plus de renseignements, vous pouvez prendre contact avec le service Communication de la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences au ou par courriel à agglo-sarreguemines.fr 9 Tél. :.. Âge :.. Courriel : Nombre d emplacements réservés (dimensions : 2m x 2m): 1 2 :... Signature : "Date

12 Le dossier L habitat Le Programme d Intérêt Général (PIG) H La Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences mène des actions en faveur de l habitat privé depuis De 2001 à 2007, une OPAH (Opération Programmée d Amélioration de l Habitat) et des PIG (Programme d Intérêt Général) successifs, mis en place en partenariat avec l ANAH (Agence Nationale de l Habitat) et animé par le CALM (Centre d Amélioration du Logement de la Moselle), ont permis de réhabiliter 753 logements en tenant compte des besoins existants sur le territoire et en adaptant les priorités natinales aux enjeux locaux. En 2008, la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences a souhaité poursuivre son action en faveur de l habitat privé ancien et a, pour ce faire, lancé une étude préalable à la mise en place d une nouvelle opération. Réalisée à partir d éléments statistiques, d enquêtes, d entretiens avec les acteurs locaux (élus, administrations, travailleurs sociaux, professionnels de l immobilier, etc.) mais également des bilans des actions déjà engagées sur le secteur, cette étude a permis de définir les nouvelles priorités à traiter. Ainsi, la Communauté d Agglomération et l ANAH se sont engagées en faveur d un protocole d intervention pour un PIG Habitat Dégradé, pour la période 2009/2012. Ce programme recouvre des réalités différentes et traite les problèmes d habitat dégradé, indigne, indécent, insalubre et inconfortable. L accent a également été mis sur l aide aux personnes âgées ou handicapées, la vacance et le développement durable. Le suivi opérationnel et l animation du PIG ont été confiés par voie de convention au Centre d Amélioration du Logement de la Moselle (CALM). Les principaux objectifs de ce PIG sont : Chantal Legeron, Vice-présidente de l Agglo, Josette Michel, Sous-préfète, Roland Roth, Président de l Agglo, Jacques Clément, délégué local de l ANAH lors de la signature du PIG Habitat Dégradé le 2 juillet repérer et traiter en priorité les situations de logements les plus indignes occupés ou vacants sur le territoire de la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences ; - maintenir un parc de logements privés à vocation sociale en privilégiant une politique d amélioration du confort et de la qualité ; - lutter contre la précarité énergétique en favorisant notamment les travaux s inscrivant dans une logique large de développement durable (adaptation des logements aux besoins des personnes âgées et/ou handicapées, économies d énergie, amélioration de l isolation thermique des logements, ) ; - augmenter le parc locatif accessible en donnant la priorité au conventionnement. Cette opération cible les propriétaires bailleurs et les propriétaires occupants. L objectif est de traiter 160 logements en 3 ans, dont environ une cinquantaine relevant de l insalubrité. le saviez-vous? Qu est-ce qu un PIG? Au sens du Code de la Construction et de l Habitat, le Programme d Intérêt Général (PIG) a pour objet l amélioration des conditions d habitat, en fonction d une problématique particulière à caractère social ou technique. entresarre&blies - n 23 - juillet

13 ) Habitat Dégradé Les engagements de la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences La Communauté d Agglomération, maître d ouvrage de l opération, s engage notamment à : - aider les propriétaires bailleurs par une subvention de 5 % des travaux éligibles ; - soutenir les propriétaires occupants modestes réalisant des travaux liés aux économies d énergie à hauteur de 10 % des travaux subventionnables ; - organiser le partenariat avec les acteurs de l habitat (DDASS, DDT, CAF, CG, CCAS ). Les engagements de l Etat L Agence Nationale de l Habitat (ANAH) s engage à réserver une enveloppe de E pour subventionner prioritairement les travaux nécessaires à la résorption de l habitat dégradé. Elle subventionne aussi l ingénierie financée par la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences, pour mener la mission d accompagnement des propriétaires, à hauteur de 50 % du coût en euros HT. L ANAH finance également, sous réserve de réalisation de travaux, le diagnostic plomb et/ou amiante lorsque cela est nécessaire. Les subventions accordées par l ANAH aux propriétaires occupants le sont sous conditions de ressources. Les subventions accordées aux propriétaires bailleurs, quant à elles, le seront pour les logements qui auront fait l objet d un conventionnement. P Les propriétaires peuvent ainsi bénéficier de subventions de l ANAH et de la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences. C B H D Ces organismes répondent à vos questions concernant le PIG : Calm Vous pouvez contacter les techniciens et conseillers du CALM - 24 rue du Palais BP METZ, par téléphone au Permanences à la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences - Bâtiment des Services Techniques le 2 e jeudi du mois de 14h30 à 16h30. Permanence à la Maison de la Solidarité de Sarreguemines le 1 er jeudi du mois de 10h à 12h. Permanence en Mairie de Grosbliederstroff le 3 e jeudi des mois pairs de 14h30 à 16h30. Permanence en Mairie de Hambach le 3 e jeudi des mois impairs de 14h30 à 16h30. ANAH Vous pouvez contacter la délégation locale de la Moselle de l ANAH - 17 quai Paul Witzer BP METZ Cedex 01, par téléphone au Agence Départementale d Information sur le Logement de la Moselle (ADIL 57) 11 Les ADIL sont les antennes départementales de l Agence Nationale d Information sur le Logement (ANIL). L ADIL réunit notamment le Conseil Général et les collectivités locales, l Etat, les professionnels du logement, les organismes de logements sociaux et d Action Logement, la CAF et les représentants des usagers. Créée à l initiative du Conseil Général de la Moselle, l ADIL 57 est opérationnelle depuis Par délibération de l Assemblée Communautaire du 5 février 2009, la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences a décidé d adhérer à l ADIL 57 en versant une cotisation de e au titre de l année 2009, soit 0,10 e par habitant. Les juristes de l ADIL 57 se tiennent à la disposition des Mosellans pour leur donner une information complète, neutre, objective et gratuite sur toutes les questions de nature juridique, financière et fiscale relatives à la thématique du logement : construction, acquisition, amélioration, location, recherche d un logement ou d un terrain, etc. Ces juristes disposent d outils adaptés pour établir un diagnostic personnalisé. L ADIL constitue également pour ses membres une ressource d information et d expertise, notamment dans le cadre des politiques territoriales de l habitat, en termes d appui juridique et technique et de mise à disposition de ressources documentaires et de statistiques territorialisées. Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter l Agence Départementale d Information sur le Logement - ADIL 57 au 8 rue Gambetta à Metz (57000), par téléphone au ou par courriel à Permanence mensuelle à la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences - Bâtiment des Services Techniques, le 4 e mercredi du mois de 10h15 à 12h et de 13h30 à 16h15...

14 Espace INFO> ÉNERGIE Chacun peut contribuer à réduire les consommations d énergie. Un tel engagement répond aux objectifs de développement durable dans un contexte d augmentation du prix des énergies et de prise en compte des changements climatiques. La maîtrise de la consommation d énergie passe d abord et avant tout par l information et la sensibilisation des citoyens. C est ainsi que l Etat a confié à l Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie (ADEME) la mise en place d un réseau d information et de conseils de proximité sur l efficacité énergétique et les énergies renouvelables : les «Espaces INFO> ÉNERGIE». L Espace INFO> ÉNERGIE (EIE) «Moselle Est», porté par l Agence Départementale d Information sur le Logement (ADIL), est partagé entre la Communauté d Agglomération Forbach Porte de France et le Syndicat Mixte de l Arrondissement de Sarreguemines (Pays / SCOT). Le siège de l EIE «Moselle Est» se situe à Forbach. L EIE donne une information neutre et objective visant à favoriser l utilisation rationnelle de l énergie et le développement des nouvelles énergies. Le conseiller INFO> ÉNERGIE a pour vocation de répondre gratuitement et de façon indépendante aux questions liées à la maîtrise de l énergie émanant des particuliers, petites entreprises (artisans, commerçants, agriculteurs, ) et associations sur le chauffage, l eau chaude, l isolation, la ventilation, les aides financières, les transports,.... Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter l EIE «Moselle Est» lors des permanences (sur rendez-vous uniquement) : à la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences Bâtiment des Services Techniques - 99 rue du Maréchal Foch à Sarreguemines (57200), les lundis et vendredis, par téléphone au ou par courriel à A terme, il est prévu que des permanences délocalisées aient lieu dans d autres communes de l arrondissement de Sarreguemines, les lieux exacts n étant pas encore définis pour l heure. Pass-Foncier Le Pass-Foncier est un dispositif d accession sociale à la propriété qui permet aux ménages disposant de revenus relativement modestes de financer leur acquisition immobilière en deux temps. Ce dispositif permet de payer d abord la construction puis d acquérir le foncier. Il est issu d une convention signée le 20 décembre 2006 entre l Etat, la Caisse des Dépôts et Consignations et le «1% logement», devenu Action Logement en Le Pass-Foncier s inscrit dans le cadre du Programme Local de l Habitat (PLH) de la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences, dans la mesure où il constitue un élément de réponse à la diversité des besoins de la population en termes d habitat. Le Pass-Foncier permet de financer soit une construction individuelle, par le biais d un contrat de construction de maison individuelle (CCMI) ou d une vente en l état futur d achèvement (VEFA), soit l acquisition d un appartement. Il faut remplir trois conditions pour en bénéficier : - tout d abord, il convient d être primo-accédant (ne pas avoir été propriétaire pendant les deux ans précédant la demande) ; - il faut également bénéficier d une subvention d une ou plusieurs collectivités locales. La Communauté d Agglomération a décidé d apporter cette aide en attribuant une subvention dont le montant varie suivant la taille du ménage : euros pour les foyers de trois personnes et moins, et euros pour les foyers de 4 personnes et plus ; - un plafond de ressources est également à respecter, plafond qui correspond à celui du PSLA (Prêt Social de Location- Accession). Le revenu de référence est le revenu fiscal de l année précédant la demande du Pass-Foncier. Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter les organismes collecteurs d Action Logement de Moselle : CILEST (Metz) au , CILGERE EST (Montigny-lès-Metz) au , ALIANCE (Metz) , etc. Pass-Foncier est une marque déposée pour le compte d Action Logement. entresarre&blies - n 23 - juillet

15 L évolution des chantiers La zone industrielle de Sarreguemines Les rues Dumaire, Edison et Jolly Les travaux de remise aux normes des rues Dumaire, Edison et Jolly, en zone industrielle de Sarreguemines ont débuté à la fin du mois de février et s étaleront jusqu en Une réunion, avec les dirigeants des entreprises qui sont directement concernées par les gênes que peuvent occasionner les travaux, a été organisée le jeudi 15 avril dernier à l Hôtel de la Communauté afin de les informer au mieux des aménagements prévus et du calendrier de mise en oeuvre. La nouvelle crèche Le chantier de la nouvelle crèche en zone industrielle avance En quelques mois, les entreprises ont déjà réalisé le terrassement, les dallages, les murs, Vous pouvez d ores et déjà envoyer les demandes de réservation de places d accueil à la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences. En effet, l ouverture est prévue début Willerwald La station d épuration 13 Les travaux de construction du 14 e équipement d épuration de la collectivité ont débuté le lundi 3 mai pour une durée de 17 mois. Cette station, située le long du canal des houillères, traitera les effluents des communes de Willerwald, Hambach et Sarralbe. Le montant des travaux s élèvera à 3,6 Me et permettra à la Communauté d Agglomération de traiter la quasi-totalité des eaux usées du secteur.

16 Le portrait Les ambassadeurs du tri L environnement est l une des compétences historiques de la Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences. Ses actions en ce domaine sont nombreuses. Parmi elles, nous retrouvons la collecte des déchets ménagers, que ce soit le ramassage des ordures ménagères, la collecte sélective et, depuis la fin de l année 2009, la collecte multiflux. La collectivité a choisi, dès 2002, de recruter trois ambassadeurs du tri pour inciter les habitants du territoire à trier, ou à mieux trier. Ils interviennent également dans les écoles car cet apprentissage se fait dès le plus jeune âge. En effet, si nous sommes aujourd hui plusieurs millions de Français à trier nos emballages ménagers, rien n est jamais acquis et la motivation reste fragile. Qui sont ces ambassadeurs du tri? Quel est leur rôle? Biodéchets Résiduels Recyclables Quelle est la principale mission des ambassadeurs du tri? Pascal Koeppler, ambassadeur du tri depuis août 2008 : «La fin de l année 2009 et le début de l année 2010 ont été marqués par la mise en place progressive du multiflux sur le territoire de la Communauté d Agglomération. Grâce aux ambassadeurs du tri, les habitants ont un interlocuteur direct qui les informe sur les consignes de tri à respecter. Pendant cette phase de mise en place (tri en sacs de trois couleurs), la présence des trois ambassadeurs est très importante puisqu elle permet, par le biais de nos explications et de nos conseils, de franchir cette étape importante sans encombre. Un de nos objectifs est de conforter les trieurs réguliers dans leurs gestes citoyens quotidiens, d encourager les trieurs occasionnels et de convaincre les plus réticents qui, par manque d informations, pensent que trier ne sert à rien.» Outre ce rôle d information sur le multiflux, quelles autres tâches effectuez-vous? Marion Closset, ambassadrice du tri depuis juillet 2008 : «Les ambassadeurs ont également une mission de vérification du tri effectué par les habitants. Pour ce faire, une fois par semaine, nous faisons ce que l on appelle un «suivi de collecte». Nous partons à l aube et effectuons la tournée de ramassage des déchets en même temps que le camion-benne. Nous contrôlons sur le terrain les poubelles des habitants avant qu elles ne soient ramassées par les bennes. Il est essentiel de rappeler que ces campagnes n ont pas été mises en place pour «surveiller» les poubelles des administrés, mais pour repérer les dysfonctionnements qui peuvent subsister malgré toutes les informations données. Les erreurs pourront ainsi être rectifiées. Si une erreur est constatée, un autocollant mentionnant cette dernière est apposée sur la poubelle leur permettant ainsi de ne pas recommencer. Nous effectuons de la même manière un suivi pour les déchets non-ménagers (carton, verre, etc.). Nous partons avec une équipe et vérifions, par exemple, que les cartons sont bien pliés avant d être ramassés.» En matière d apprentissage et de sensibilisation, menez-vous certaines actions spécifiques? Christelle Feisthauer, ambassadrice du tri depuis septembre 2008 : «Les ambassadeurs du tri de l Agglo sont en effet, chargés d animer des ateliers dans les écoles, les collèges ou les lycées qui en font la demande. Ces animations sont, bien entendu, adaptées en fonction des classes dans lesquelles elles sont effectuées. Nous essayons de sensibiliser au maximum les enfants, dès le plus jeune âge, aux bons gestes de tri à adopter. Pour cela, nous apportons dans les classes le matériel nécessaire aux animations : briques de jus de fruits vides, bouteilles d eau, éponges, déchets en plastiques, etc. ainsi que les sacs de couleurs afin d apprendre aux enfants (et aux enseignants!) quel déchet mettre dans quel sac. Ils sauront ensuite aider leurs parents à mieux trier à la maison.» entresarre&blies - n 23 - juillet 2010 Pour plus de renseignements, veuillez contacter le service Environnement au ou par courriel à agglo-sarreguemines.fr N Vert Pascal Koeppler, Marion Closset et Christelle Feisthauer, les ambassadeurs à votre écoute 14

17 Le geste citoyen Les eaux usées Nous utilisons de l eau pour nous doucher, tirer la chasse ou faire notre vaisselle. Une fois salies, ces «eaux usées» s évacuent dans des canalisations mises en place spécialement pour leur transport. Arrivées dans la station d épuration, elles subissent différents traitements puis, une fois épurées, sont rejetées dans le milieu naturel. Les stations d épuration sont conçues pour traiter toutes les eaux usées domestiques, cependant, certains usages sont parfois malvenus. les lingettes perturbent le bon écoulement des eaux usées dans le réseau car elles bloquent les dégrilleurs d entrée des stations d épuration. Les lingettes ne sont ni recyclables, ni biodégradables. Après utilisation, jetez-les dans votre poubelle! les huiles et matières grasses (huile de friture, de vidange, etc.) bouchent les conduites et génèrent de mauvaises odeurs. Dans la station d épuration ou le lagunage, ce sont des bactéries qui dégradent la pollution présente dans l eau. Les graisses sont toxiques pour ces bactéries. Les huiles doivent être apportées en déchèteries. Les graisses solides doivent, quant à elles, être emballées dans un journal et jetées à la poubelle. les produits chimiques ou toxiques (vernis, peintures, solvants, diluants, acides de batterie, encres, produits de jardinage, de bricolage, médicaments, etc.) peuvent non seulement intoxiquer les agents du service assainissement mais aussi détériorer les canalisations. Il faut les apporter en déchèteries où ils seront traités dans des filières adaptées. Les médicaments, quant à eux, sont à rapporter à la pharmacie. les objets solides (mégots, couches-culottes, serviettes hygiéniques, litières pour chat, lingettes de nettoyage, etc.) gênent l écoulement des eaux, colmatent les collecteurs, bouchent et abîment les pompes. Ils doivent être retirés manuellement par les agents. En détériorant les pompes, ils sont à l origine de pollution du milieu naturel ou de remontées d eaux usées dans les habitations. Tous les déchets solides sont à jeter dans la poubelle! Calendrier de collecte des objets encombrants Les objets ramassés lors de la collecte des encombrants sont tous ceux que l on ne peut pas apporter en déchèterie comme les canapés, les fauteuils, les matelas etc. Août Mercredi 4 Sarreguemines * 15 N Vert Septembre Mercredi 1 er Grundviller et Lixing-lès-Rouhling Mercredi 8 Loupershouse, Guebenhouse, Ernestviller et Heckeransbach Mercredi 15 Hambach / Roth Mercredi 22 Kalhausen Mercredi 29 Wittring *sur inscription auprès des services de la Communauté d Agglomération

18 Bloc-notes Allô, l Agglo? Communauté d Agglomération Sarreguemines Confluences 99 rue du Maréchal Foch BP Sarreguemines CEDEX Du lundi au jeudi de 8h à 12h et de 13h30 à 18h Le vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 16h30 Accueil Standard Tél. : Fax : Courriel : Service Environnement N Vert Service Transports Tél. : Accueil des services techniques (cartes de bus, cartes d accès aux déchèteries, sacs de tri) Du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h Le vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 16h En période de vente des cartes de transports scolaires (fin janvier/début février et fin août/début septembre) Le lundi, mercredi et jeudi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h Le mardi en continu de 8h30 à 17h Le vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 16h Médiathèque Communautaire 4 Chaussée de Louvain Sarreguemines Tél. : Fax : Centre Nautique Avenue de la Blies Sarreguemines Tél. : Le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 10h à 21h30 Le mercredi de 7h à 21h30 Le samedi de 9h à 21h30 Le dimanche de 10h à 18h Espace Détente Avenue de la Blies Sarreguemines Tél. : Du lundi au samedi de 10h à 21h30 Le dimanche de 9h à 13h Déchèterie de Rouhling Zone artisanale Rue Hallingen Rouhling Tél : Le lundi et le samedi de 9h à 12h30 et de 13h à 18h Le mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 13h30 à 18h (fermé le matin) Déchèterie de Woustviller Route de Sarreguemines SARREGUEMINES Tél : Le lundi et le samedi de 9h à 12h30 et de 13h à 18h Le mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 13h30 à 18h (fermé le matin) Les autres numéros utiles Crèche communautaire «L Atelier des Lutins» Enfance pour Tous Europôle - Rue Robert Schuman Hambach Tél. : Fax : Courriel : enfancepourtous.com Relais Parents-Assistants Maternels Enfance pour Tous 5 rue de la Paix Sarreguemines Tél. : Fax : Courriel : rpam_ enfancepourtous.com Espace Entreprise 27 rue du Champ de Mars Sarreguemines Tél. : Fax : Courriel : Centre Universitaire 13 rue Alexandre de Geiger Sarreguemines Tél. : Courriel : IUT de Moselle-Est 7 rue Alexandre de Geiger SARREGUEMINES Tél. : Pôle Ecole IUFM Place Jeanne d Arc SARREGUEMINES Tél. : Déchèterie de Sarreguemines Route de Bitche Sarreguemines Tél : Du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 13h à 18h Université Populaire Place Jeanne d Arc SARREGUEMINES Tél. : Courriel : 16

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée Pour la réduction dans vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles sont organisées chaque année en.

Plus en détail

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion des déchets Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 Programme d Intérêt Général HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 LANEUVEVILLE-DEVANT-NANCY SOMMAIRE Qu est-ce que le Programme d Intérêt Général Habiter Mieux? Enjeux et objectifs Présentation

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

LILLE METROPOLE : «Minidéchets»

LILLE METROPOLE : «Minidéchets» LILLE METROPOLE : «Minidéchets» Le programme transfrontalier franco-belge «minidéchets» s inscrit dans le cadre du programme européen INTERREG III. Il a démarré en octobre 00 et s étend sur 5 ans (00-007.

Plus en détail

POLITIQUE DE L HABITAT DE LA CCSB. Guide des aides : réhabilitation de l habitat ancien. Mai2014

POLITIQUE DE L HABITAT DE LA CCSB. Guide des aides : réhabilitation de l habitat ancien. Mai2014 POLITIQUE DE L HABITAT DE LA CCSB Guide des aides : réhabilitation de l habitat ancien Mai2014 Carte de la CCSB au 1 er janvier 2014 Nouvelle intercommunalité issue des fusions des communautés : CCBVS

Plus en détail

AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins

AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins Porteur du projet Coordonnateur : Pays de Chaumont. (Maitre d ouvrage : Chaumont habitat, propriétaires privés ) Contexte

Plus en détail

PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT

PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT Quel rôle pour les collectivités locales? MINISTÈRE DU LOGEMENT ET DE L'ÉGALITÉ DES TERRITOIRES MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B Les déchetteries intercommunales de la CCVD s inscrivent dans le rôle des collectivités

Plus en détail

Programme Local de l Habitat 2013-2018

Programme Local de l Habitat 2013-2018 Programme Local de l Habitat 2013-2018 Fiche-action n 2 Axe 1 : «Assurer et soutenir financièrement une répartition équilibrée de la production sociale» REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES AU LOGEMENT LOGEMENTS

Plus en détail

D o s sier de p r e sse

D o s sier de p r e sse D o s sier de p r e sse Les semaines creilloises du développement durable Du 1 er au 15 avril Maison de la Ville éco-citoyenne Inauguration mardi 2 avril à 18h Sommaire Présentation des semaines creilloises

Plus en détail

COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE

COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 20 mars 2012 Principales décisions du Président et du Bureau Décisions prises dans le cadre des délégations attribuées par le Conseil de communauté. Conventions

Plus en détail

LA RÉGLEMENTATION. Code des Collectivités Territoriales (articles L2224-8 et suivants)

LA RÉGLEMENTATION. Code des Collectivités Territoriales (articles L2224-8 et suivants) Conseils et gestes éco citoyens à appliquer Une installation défectueuse ou mal entretenue peut présenter un risque pour la santé et l environnement. LA RÉGLEMENTATION Code de la Santé Publique (articles

Plus en détail

Guide 2015. Ordures ménagères

Guide 2015. Ordures ménagères Guide 2015 Ordures ménagères CDC de Podensac 12 rue du M al Leclerc-de-Hauteclocque Tel 05 56 76 38 00 environnement@cc-podensac.fr www.cc-podensac.fr EDITO Bernard Mateille Président de la CDC Maire de

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

Les verres, bocaux et bouteilles en verre

Les verres, bocaux et bouteilles en verre Guide pratique du tri Les poubelles R pour protéger l et vos éc Trier ses déchets, ce n est pas seulement un geste citoyen bénéfique à l environnement, c est aussi un moyen de faire des économies en réduisant

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

Améliorer l offre de logements saisonniers sur son territoire

Améliorer l offre de logements saisonniers sur son territoire 2.1 Améliorer l offre de logements saisonniers sur son territoire Préambule Cette fiche technique fait partie d un recueil de 9 fiches visant à capitaliser la connaissance collective des enjeux, problématiques,

Plus en détail

Guide branchement Eaux usées

Guide branchement Eaux usées Guide branchement Eaux usées Description du branchement Le raccordement au réseau public d assainissement collectif consiste à mettre en place un branchement d assainissement, allant de la limite de votre

Plus en détail

CONCOURS EUROPEEN D EDUCATION ROUTIERE FIA REGLEMENT 2015

CONCOURS EUROPEEN D EDUCATION ROUTIERE FIA REGLEMENT 2015 CONCOURS EUROPEEN D EDUCATION ROUTIERE FIA REGLEMENT 2015 3-6 Septembre 2015 Vienne, Autriche 1. Objectifs et but du Concours Les dispositions juridiques et techniques touchant à la circulation routière,

Plus en détail

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008 METAMORPHOSE un projet pour Lausanne Vevey / 20 mai 2008 Programme de législature: une continuité Quatre thématiques principales : 1 Les équipements sportifs à Lausanne 2 Les quartiers à haute valeur environnementale

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

PLUS BELLE MA VILLE!

PLUS BELLE MA VILLE! Conception graphique - Illustrations Communication GPSO - C.Favreau - 2013 ISS Y-LES-M O U L INE A U X PLUS BELLE MA VILLE! GUIDE DES COLLEC TES www.agglo-gpso.fr grand paris seine ouest collecte vos objets

Plus en détail

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations,

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations, DE : Hervé BALEN LE janvier 2014 Troisième Révolution Industrielle La dynamique de l économie verte. Ateliers prospectifs de l emploi 16 janvier 2014 Les impacts en termes de métiers, de formations, Ne

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

Les déplacements une préoccupation collective

Les déplacements une préoccupation collective Les déplacements une préoccupation collective En constante augmentation sur notre territoire, les déplacements ont un impact environnemental, économique et social grandissant et de plus en plus préoccupant.

Plus en détail

Programme d Intérêt Général. Amélioration de l Habitat Bilan 01 juillet 2012 31 Décembre 2013

Programme d Intérêt Général. Amélioration de l Habitat Bilan 01 juillet 2012 31 Décembre 2013 Programme d Intérêt Général Amélioration de l Habitat Bilan 01 juillet 2012 31 Décembre 2013 Rappels: Les cibles du Programme d Intérêt Général Amélioration de la qualité thermique des logements Adaptation

Plus en détail

Gardons. notre ville. propre. C est l affaire de tous au quotidien. www.ville-maubeuge.fr

Gardons. notre ville. propre. C est l affaire de tous au quotidien. www.ville-maubeuge.fr Gardons C est l affaire de tous au quotidien www.ville-maubeuge.fr intro La té d une ville, c est l affaire de tous au quotidien. Dès 2001, la municipalité a engagé une série d actions pour permettre à

Plus en détail

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr DÉCHETS MÉNAGERS Mode d emploi Point info 01 46 12 75 20 www.ville-montrouge.fr C ollecte sélective en porte à porte, ramassage des encombrants, déchetterie, etc., la Ville de Montrouge propose une palette

Plus en détail

Concertation sur le développement de la zone balnéaire. Pôle Loisirs Actions de sensibilisation

Concertation sur le développement de la zone balnéaire. Pôle Loisirs Actions de sensibilisation Concertation sur le développement de la zone balnéaire Pôle Loisirs Actions de sensibilisation Le développement durable au cœur de la démarche OBJECTIF: réduire la pression anthropique sur les plages avec

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Supplément au guide :

Supplément au guide : Supplément au guide : De très nombreuses aides peuvent financer une partie des frais liés à vos travaux de rénovation (prestations d études, diagnostics, prestations de maîtrise d œuvre fourniture et pose

Plus en détail

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire.

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire. Le lundi 28 octobre 2013 à 20h00, réunion du Conseil Municipal suivant convocation du 18 octobre 2013 remise ou envoyée aux conseillers municipaux et affichée ce même jour en mairie. Ordre du jour : -

Plus en détail

La mise en place de la redevance incitative

La mise en place de la redevance incitative SICTOM DE LA ZONE SOUS VOSGIENNE novembre 2010-n 4 La mise en place de la redevance incitative Dans ce numéro : La redevance incitative: qu est-ce que c est? La redevance incitative Astuces pour réduire

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras SOMMAIRE UN PREMIER TEST 4 L UN DES TEMPS FORTS DES RENCONTRES CLIMAT 6 UN PROJET DE VILLE

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Environnement. préservé CONTACT 03 88 40 05 96 LE SERVICE DE L ASSAINISSEMENT ET VOUS

Environnement. préservé CONTACT 03 88 40 05 96 LE SERVICE DE L ASSAINISSEMENT ET VOUS Environnement préservé CONTACT 03 88 40 05 96 LE SERVICE DE L ASSAINISSEMENT ET VOUS 1 Le service de l assainissement de la CUS : Chaque jour, les agents du service public assurent la maîtrise d ouvrage

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY «Penser et agir famille» LES OBJECTIFS 1. Accueillir les familles avec respect et ouverture d esprit dans toutes leurs formes et leurs différences. 2. Stimuler

Plus en détail

C est quoi un logement insalubre?

C est quoi un logement insalubre? LOGEMENT INSALUBRE C est quoi un logement insalubre? C est un logement qui présente un danger pour la santé des occupants, compte tenu de la dégradation du bâti ou de la présence de substances dangereuses

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 ECONOMIES D ENERGIE PERSONNES AGEES ENERGIES RENOUVELABLES MAINTIEN A DOMICILE ADAPTATION INSALUBRITE HANDICAP LOYERS MODERES LOCATION CHARGES

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Check-list «Déménagement» 1

Check-list «Déménagement» 1 Check-list «Déménagement» 1 1 Sur le modèle de la Checkliste "Umzug" de Schweizerischer Mieterinnen- und Mieterverband Le plus tôt possible Examiner le nouveau contrat de location, éventuellement le faire

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS 19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 255 19.1 LES ORDURES MENAGERES ET EMBALLAGES MENAGERS RECYCLABLES La prestation de collecte des

Plus en détail

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Édito En route pour la COP21! Dans six mois, le 30 novembre 2015, le coup d envoi de la 21 e conférence internationale pour le climat sera donné

Plus en détail

À recycler ou pas? Guide pratique du tri

À recycler ou pas? Guide pratique du tri À recycler ou pas? Guide pratique du tri Pour trier, quels sont vos équipements? Pour les bouteilles et flacons en plastique, les emballages métalliques, les cartonnettes et les briques alimentaires Pour

Plus en détail

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles COMMUNE DE SALES Horaires d ouverture Mardi de 18h00 à 19h00 Vendredi de 17h30 à 19h00 Samedi de 09h00 à 11h30 Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles Toute l année Toute l année Toute l année Points

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs 27 millions de visiteurs, dont 7 millions d étrangers et 0 millions de Français 44 millions de visiteurs au total pour Paris et sa région Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre Principales nationalités

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS ATELIER N 1 «STRATÉGIE TERRITORIALE ET AMÉNAGEMENT» Animateur des ateliers thématiques

Plus en détail

JOURS VERTS du 27 avril au 7 mai 2015

JOURS VERTS du 27 avril au 7 mai 2015 10 ème édition JOURS VERTS du 27 avril au 7 mai 2015 DANS MA NATURE Communauté de Communes du Sud-Est du Pays Manceau Brette-les-Pins Challes Changé Parigné-l Évêque Saint-Mars-d Outillé Depuis 2006, la

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

Campagne de communication «Soyez Branché, raccordez-vous» Une aide financière aux habitants un geste pour l environnement (jusqu à 100% d aide)

Campagne de communication «Soyez Branché, raccordez-vous» Une aide financière aux habitants un geste pour l environnement (jusqu à 100% d aide) Campagne de communication «Soyez Branché, raccordez-vous» Une aide financière aux habitants un geste pour l environnement (jusqu à 100% d aide) Sommaire Communiqué : le raccordement au réseau public d

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

Le guide du tri. J habite Châtillon, je trie

Le guide du tri. J habite Châtillon, je trie Le guide du tri J habite Châtillon, je trie EDITO La collecte et le traitement des déchets ménagers jouent un rôle primordial dans la qualité de notre environnement. Ce guide du tri regroupe l ensemble

Plus en détail

COMMENT OBTENIR DES SUBVENTIONS EUROPEENNES

COMMENT OBTENIR DES SUBVENTIONS EUROPEENNES COMMENT OBTENIR DES SUBVENTIONS EUROPEENNES L environnement, la recherche, l éducation, la santé, sont des domaines d intervention privilégiés pour les collectivités locales. Leur développement peut donner

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

16 décembre 2014. cours. communication, vœux, ) 1. Contrat enfance jeunesse 2014-2017 2. Programme habitat (PIG) 3. Economie location à First Loisirs

16 décembre 2014. cours. communication, vœux, ) 1. Contrat enfance jeunesse 2014-2017 2. Programme habitat (PIG) 3. Economie location à First Loisirs 16 décembre 2014 1. Contrat enfance jeunesse 2014-2017 2. Programme habitat (PIG) 3. Economie location à First Loisirs 4. Environnement : point sur la RI 5. Budget : DM et non valeurs 6. Personnel : point

Plus en détail

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Questionnaire eevm échange école ville montagne www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Répondre aux questions. Il y a 3 types de réponses en fonction des types de questions. - Questions fermées à réponse unique

Plus en détail

1 - Pourquoi devenir partenaire de l Office de Tourisme?

1 - Pourquoi devenir partenaire de l Office de Tourisme? 1 - Pourquoi devenir partenaire de l Office de Tourisme? L'équipe de l'office de Tourisme de Tulle et de Corrèze a souhaité repenser les services et tarifs des packs afin de vous apporter davantage de

Plus en détail

Appel à candidature pour la gestion et l exploitation de la «Buvettoparc»

Appel à candidature pour la gestion et l exploitation de la «Buvettoparc» AGGLOMERATION D AGEN DIRECTION DE L ENFANCE, DE L EDUCATION, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS 8, rue André Chénier CS 10190 47916 Agen cedex 9 Tél: 05.53.69.68.67 GESTION ET EXPLOITATION DE LA BUVETTOPARC

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE INTRODUCTION : Les collectivités territoriales Depuis la révision constitutionnelle du 28 mars 2003, sont définies comme

Plus en détail

Communauté de Communes des 4B Sud-Charente

Communauté de Communes des 4B Sud-Charente Communauté de Communes des 4B Sud-Charente Suivi-animation du PIG Intervention auprès des artisans 10 décembre 2013 SOMMAIRE 1. Qui est URBANiS et quel est son rôle? 2. Qu est-ce qu un PIG? 3. Les types

Plus en détail

L OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT (OPAH) Revitalisation Rurale du Pays du Ternois

L OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT (OPAH) Revitalisation Rurale du Pays du Ternois L OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT (OPAH) Revitalisation Rurale du Pays du Ternois L OPAH RR du Pays du Ternois est un dispositif d aides financières ouvert aux propriétaires privés occupants

Plus en détail

Ensemble, trions nos déchets!

Ensemble, trions nos déchets! CONSEIL GENERAL HAUTES-PYRENEES jeudi 10 juillet 2013 Ensemble, trions nos déchets! «En mettant en place une Commission consultative du Suivi du Plan Départemental des Déchets Ménagers et Assimilés, le

Plus en détail

LE CONTEXTE DU LOGEMENT EN FRANCE

LE CONTEXTE DU LOGEMENT EN FRANCE LE CONTEXTE DU LOGEMENT EN FRANCE 60 000 000 d habitants 30 000 000 de logements, dont : 26 000 000 de résidences principales, 2 000 000 de logements vacants, 2 000 000 de résidences secondaires, Sur les

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

Contacts. www.mdl-champagneardenne.com. la Ligue de l'enseignem. de votre MDL. Ardennes. Aube. Marne. Haute-Marne

Contacts. www.mdl-champagneardenne.com. la Ligue de l'enseignem. de votre MDL. Ardennes. Aube. Marne. Haute-Marne ... en Junior Asso Vers qui puis-je me renseigner si je veux créer une MDL? - Mon chef d établissement et/ou le référent vie lycéenne de mon établissement. - Délégué(e) académique à la vie lycéenne. -

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Tous droits réservés : Klubgraphik Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Propriétaire occupant, Locataire du parc privé, Propriétaire bailleur, Copropriétaire, Propriétaire d un logement

Plus en détail

SOMMAIRE 1 - INTRODUCTION GENERALE... 7 1.1 - LES SOURCES LEGISLATIVE ET REGLEMENTAIRE :...7. 1.6.1 - Deux grandes étapes...9

SOMMAIRE 1 - INTRODUCTION GENERALE... 7 1.1 - LES SOURCES LEGISLATIVE ET REGLEMENTAIRE :...7. 1.6.1 - Deux grandes étapes...9 CONSEIL GENERAL ET DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MOSELLE PLAN DEPARTEMENTAL DE L HABITAT DE LA MOSELLE 2012-2017 SOMMAIRE 1 - INTRODUCTION GENERALE... 7 1.1 - LES SOURCES LEGISLATIVE

Plus en détail

Lettre info environnement

Lettre info environnement S O M M A I R E : 1-Edito du Président 2-Equipement des Professionnels et Particuliers en containers ordures ménagères 3-Les Permanences en Mairie et au bâtiment technique 4 Les Modalités de distribution

Plus en détail

Année 2014. Objectifs, réalisations, perspectives. Avril 2015

Année 2014. Objectifs, réalisations, perspectives. Avril 2015 PIIG Habiitat Pays Montmoriillllonnaiis Année 2014 Objectifs, réalisations, perspectives Avril 2015 Préambule page 2 Les chiffres clefs 2014 page 3 La localisation géographique des bénéficiaires page 4

Plus en détail

EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015

EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015 EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015 Le compte-rendu de la réunion précédente est lu et approuvé. Désignation des délégués à Evolis 23 Le Maire rappelle au Conseil Municipal que

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 29 JUILLET 2015 PROCES-VERBAL

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 29 JUILLET 2015 PROCES-VERBAL SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 29 JUILLET 2015 PROCES-VERBAL Mercredi 29 Juillet 2015, le Conseil Municipal dûment convoqué à 19 heures 30 s est réuni en séance ordinaire sous la présidence de

Plus en détail

Séminaire «AGIR Ensemble pour l énergie» 19 mai 2011. Compte-rendu de l Atelier n 1 Approche pédagogique ciblée

Séminaire «AGIR Ensemble pour l énergie» 19 mai 2011. Compte-rendu de l Atelier n 1 Approche pédagogique ciblée Séminaire «AGIR Ensemble pour l énergie» 19 mai 2011 Compte-rendu de l Atelier n 1 Approche pédagogique ciblée Présentation de 3 projets sur les changements de comportements auprès de différentes populations

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON. www.aquitanis.

DOSSIER DE PRESSE. Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON. www.aquitanis. DOSSIER DE PRESSE Architecte : Agence BDM Architectes (Bordeaux) Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON www.aquitanis.fr Office public de l habitat

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons S ( implifiezletri vous GUIDE DU TRI Ville de Bondy Quelle poubelle choisir? Les autres déchets Vos équipements Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons Journaux, magazines

Plus en détail

Règlement intérieur de la Cité

Règlement intérieur de la Cité Règlement intérieur de la Cité 19 mai 2015 p.1 PREAMBULE Objectifs La Cité est un équipement municipal de soutien à la vie associative. C est un lieu d accueil, de promotion, d information, de formation

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 10 AVRIL 2014 -------------------- Etaient présents : MMES CONNETABLE, GONNORD, GUIRAUD, PUYGUIRAUD, RAFFAULT, VIEILLY, ZANNIER et Melle WETZ MM. ALLIRAND, ANSART,

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE En préalable, Mr Mély donne lecture des actes et contrats signés lors des derniers mois A remarquer un nombre de transactions toujours

Plus en détail

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement Royaume du Maroc Ministère de l Intl Intérieur Direction Générale G des Collectivités s Locales L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

Plus en détail

déchets ménagers Collecte en apport aux colonnes Tél. 02 43 94 86 50 www.syndicatvaldeloir.fr

déchets ménagers Collecte en apport aux colonnes Tél. 02 43 94 86 50 www.syndicatvaldeloir.fr info service + Organisation de la collecte Demandez l autocollant «Stop pub»! Si vous ne souhaitez pas recevoir de publicités dans votre boîte à lettres, une seule solution : l autocollant «Stop pub»!

Plus en détail

Opération. de l Habitat

Opération. de l Habitat Communauté de Communes du Pays d Azay-le-Rideau Opération Programmée d Amélioration de l Habitat Etude pré opérationnelle Opération Mission de suivi et Locale d animation pour un programme d intérêt d

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER

VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER Nous vous remercions de l intérêt que vous portez au label Gîtes de France Nous avons le plaisir de vous adresser les informations utiles pour vous accompagner dans votre

Plus en détail

BORDEREAU DE CREATION Patrimoine naturel / Millésime 2015

BORDEREAU DE CREATION Patrimoine naturel / Millésime 2015 BORDEREAU DE CREATION Patrimoine naturel / Millésime 2015 Produit Nom produit : Adresse du produit (établissement) Raison sociale : Civilité : Mlle Mme M. Nom : Prénom : Adresse : Code postal : Commune

Plus en détail

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse La première étape de la reconstruction du quartier des zards / Trois Cocus Toulouse, le 1 er juillet 2013 Vue

Plus en détail

Programme des formations 2015 Tourisme et loisirs

Programme des formations 2015 Tourisme et loisirs Parc naturel régional du Vexin français Programme des formations 2015 Tourisme et loisirs Tourisme Être acteur du tourisme durable sur votre territoire Ce programme de formations et journées thématiques

Plus en détail

HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières

HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières PRESENTATION L hôtel d entreprises est une structure d accueil temporaire destiné aux entreprises en création ou en phase de croissance,

Plus en détail