REÉR I N S A I S I S S A B L E, S A I S I S S A B L E? MI S E

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REÉR I N S A I S I S S A B L E, S A I S I S S A B L E? MI S E"

Transcription

1 REÉR I N S A I S I S S A B L E, S A I S I S S A B L E? MI S E POINT M e Paul-É. Bilodeau* A U TABLE DES MATIÈRES I. IDENTIFICATION DES DIFFÉRENTS RÉGIMES... 3 A. Le REÉR dit conventionnel... 3 B. Loi sur les régimes complémentaires de retraite... 3 C. Autres régimes de retraite Compte de retraite immobilisé (CRI) Autres lois créant des régimes de retraite... 3 D. Le contrat de rente suivant l article 2367 C.c.Q E. Fonds de revenu viager (FRV)... 4 F. Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR)... 4 G. Le REÉR souscrit au Fonds de solidarité des travailleurs du Québec (FTQ)... 4 H. REÉR autogéré... 5 I. Placement Québec... 5 II. L INSAISISSABILITÉ OU PLUTÔT LA SAISISSABILITÉ VUE PAR LES TRIBUNAUX... 6 A. Principe Saisissabilité E x c e p t i o n : l insaisissabilité Précisions Implications... 6 B. Illustration pratique : l affaire P o u l i n c. M o r e n c y... 7 * Professeur à la faculté de droit de l Université de Sherbrooke. Texte inédit de la conférence «REÉR insaisissable, saisissable?» présentée le 27 mars 2001 au Centre judiciaire de la faculté de droit de l Université de Sherbrooke.

2 2 Congrès annuel du Barreau 2002 C. Conclusion sur l affaire P o u l i n c. M o r e n c y... 7 D. Analyse de chacun des différents régimes REÉR conventionnel Les fonds de pension (RPA) Le compte de retraite immobilisé (CRI) Le contrat de rente au sens des lois civiles REÉR autogéré Le fonds de revenu viager (FRV) Le fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) Le REÉR FTQ (Fonds de solidarité FTQ) Placement Québec III. COROLLAIRES ET CONCLUSIONS A. Impact du dépôt direct B. En matière familiale C. Une modification substantielle d un REÉR D. Commentaires... 20

3 REÉR insaisissable, saisissable? Mise au point 3 I. IDENTIFICATION DES DIFFÉRENTS RÉGIMES A. Le REÉR dit conv e n t i o n n e l 1 u Créature fiscale permettant d accorder une déduction fiscale 1. 2 u C e rtains définissent le REÉR comme un simple contrat de placement régi par les règles ordinaires des contrats du Code civil qui créent une relation créancier-débiteur. 3 u C o nversion en une rente à l âge de 69 ans ou en FERR. 4 u Différent du contrat d assurance et du contrat de rente. 5 u Peut impliquer la gestion par un dépositaire ou un fiduciaire. 6 u Il peut être encaissé en tout temps et être sujet à l impact f i s c a l. B. Loi sur les régimes complémentaires de retraite 2 7 u Il s agit du fonds de pension à contri bution de l employeur et de l employé que l on peut aussi appeler RPA, c est-à-dire régime de pension agr é é. Il est non encaissable généra l e- ment, tout dépendant du règlement qui le gouve rn e. C. Autres régimes de retraite 1. Compte de retraite immobilisé (CRI) 8 u Tra n s fo rmation des sommes provenant (du capital) d un RPA en CRI, c est-à-dire compte de retraite immobilisé (art. 98 L. R. C. R.). 2. Autres lois créant des régimes de retraite 9 u Loi sur le régime de retraite des employés du gouve rn e m e n t et des organismes publ i c s 3 et Loi sur le régime de retra i t e des enseignants 4. 1 Jobin (In re) ; Blais, Fortier, Touche, Ross Itée c. The Monarch Life Assurance Company, [1986] R.J.Q ; Poulin c. Serge Morency et Associés inc., [1999] 3 R.C.S L.R.Q., c. R-15.1 (ci-après «L.R.C.R.»). 3 L.R.Q., c. R-10 (ci-après «RREGOP»). 4 L.R.Q., c. R-11 (ci-après «L.R.R.E.»).

4 4 Congrès annuel du Barreau 2002 D. Le contrat de rente suivant l art i cl e 2367 C.c.Q. 10 u Ce type de contrat implique l abandon du capital et comport e la nomination d un bénéficiaire comme s il s agissait d un c o n t rat d assura n c e. 11 u Voir l art i c l e 2393 al. 2 C. c. Q. E. Fonds de rev e nu viager (FRV ) 12 u Lorsqu une personne atteint l âge de 69 a n s, elle doit obl i g a- toirement décider ce qu elle fait avec son CRI. La conve r s i o n en FRV implique des retraits minimums et maximums tel que réglementé par la Loi de l impôt sur le reve nu 5. F. Fonds enregistré de rev e nu de retraite (FERR) 13 u À l âge de 69 a n s, le REÉR se tra n s fo rme en FERR. L e FERR implique que son titulaire doit recevoir un reve nu a n nuel minimum à chaque année et que le contenu étra n g e r ne peut dépasser 30 %. G. Le REÉR souscrit au Fonds de solidarité des trava i l l e u rs du Québec (FTQ) 6 14 u Il s agit spécifiquement d achat d actions ou de fra c t i o n s d actions de catégorie «A». 15 u Selon l art i c l e 8, le porteur de telles actions ne peut les alién e r, mais elles peuvent être achetées de gré à gré par le Fonds avec l autorisation expresse du conseil d administration ou d un comité. 16 u L a rt i c l e 9 précise que ces actions peuvent être tra n s f é r é e s ou acquises dans le cadre d un REÉR. 17 u L a rt i c l e 10 impose des conditions strictes pour le rachat par le Fo n d s : 5 L.R.C. 1985, ch. 1 (ci-après «L.I.R.»). 6 L.R.Q., c. F

5 REÉR insaisissable, saisissable? Mise au point 5 18 À la demande de la personne qui a acquis les actions depuis au moins 730 jours si la personne a 55 ans et qu elle s est prévalue d un droit à la préretraite ou à la retraite ou encore si elle a 65 a n s. 19 Le rachat est aussi possible si la personne est atteinte d invalidité physique ou mentale grave et prolongée créant une inaptitude au travail. 20 u Sauf exception, il ne peut être tra n s fo rmé ou retiré ava n t l âge de 65 a n s. H. REÉR autogéré 21 u Ce type de régime implique une déclaration de fiducie. Il est c a ra c t é risé par le fait que son titulaire décide du choix de l i nve s t i s s e m e n t. 22 u Il peut consister en un contrat de rente au sens de l art i- c l e 2367 C. c. Q. Il peut aussi être un REÉR conve n t i o n n e l. I. Placement Québec 7 23 u Il s agit généralement mais pas ex c l u s i vement des «O bl i g a- tions d épargne du Québec». 24 u Les produits de Placement Québec peuvent être placés dans les régimes suiva n t s : REÉR (conventionnel), FERR, CRI, F RV, régime «a u t o g é r é» ou rente à «t e rme fixe». 7 Loi sur l administration financière, L.R.Q., c. A-6.

6 6 Congrès annuel du Barreau 2002 II. L INSAISISSABILITÉ OU PLUTÔT LA SAISISSABI- LITÉ VUE PAR LES TRIBUNAUX A. P r i n c i p e 1. Saisissabilité 25 u L a rt i c l e 2644 C. c. Q. énonce que tous les biens d un débiteur constituent le gage commun ou patrimoine attri bu a ble à ses c r é a n c i e r s. 26 u L a rt i c l e 2646 C. c. Q. rappelle que l on peut faire saisir et vendre les biens de son débiteur. 2. Exception : l insaisissabilité 27 u Comme l insaisissabilité est une exception, elle doit être p l a i d é e. 3. Précisions 28 u L incessibilité emporte l insaisissabilité u Ce qu est l incessibilité : elle peut être vue comme une interdiction de tra n s fe rt. 30 u L a rt i c l e 2826 C. c. Q.t raduit incessible par «not tra n s fe ra bl e». 4. Implications 31 u On ne peut saisir ce qui est incessibl e. 32 u L incessibilité serait donc une prohibition d aliéner u Ce qui est insaisissable peut devenir saisissable une fois le droit au paiement ou au remboursement éteint, c est-à-dire lorsque les sommes ont été payées ou remboursées. 34 u Par contre, il est possible de transférer une somme d argent i n s a i s i s s a ble dans un autre véhicule insaisissabl e La Caisse populaire de Lévis c. Maranda, [1950] B.R. 249, Voir l affaire Poulin c. Serge Morency et associés inc., [1999] 3 R.C.S Idem.

7 REÉR insaisissable, saisissable? Mise au point 7 B. Illustration pratique : l affaire Po u l i n c. M o r e n cy 35 u Un individu avait cotisé au RREGOP, c est-à-dire au fonds de pension des employés du gouve rn e m e n t. 36 u Il quitte sa fonction et emporte son fonds de pension. 37 u L a rt i c l e 222 précise «i n c e s s i bl e» et «i n s a i s i s s a bl e». L e t exte précise sommes «p ayées ou remboursées». 38 u Les sommes «p ayées ou remboursées» étaient insaisiss a bles au point de départ. 39 u L individu transfère son fonds de pension dans un REÉR autogéré où la Société nationale de fiducie agissait comme f i d u c i a i r e. 40 u Il s agissait à première vue d un régime de rente à terme fixe. To u t e fo i s, les fonds pouvaient être retirés en tout ou en p a rt i e, sous réserve des lois fiscales. 41 u L individu s était déjà prévalu de son droit de retra i t. C. C o n clusion sur l affaire Po u l i n c. M o r e n cy 42 u La loi sur le RREGOP ne contient pas les mêmes dispositions que la L.R.C. R. où l art i c l e 264 parle de cotisation s a l a riale ou patronale, toute somme remboursée ou toute prestation versée en ve rtu d un régime de retraite ou de la présente loi et qui provient de cotisations salariales ou p a t r o n a l e s. 43 u L a rt i c l e 222 RREGOP ne parle que de sommes payées ou r e m b o u r s é e s. 44 u Le RREGOP n est pas visé par la L.R.C.R., part i c u l i è r e m e n t par les art i c l e s 264 et 98, ce dernier article réfère au CRI à la suite d un tra n s fe rt. 45 u La Cour suprême écarte donc ainsi la théorie du remploi faute de texte de loi spécifique. 46 u Cela veut dire qu une fois la somme payée ou remboursée, la loi a cessé de produire ses effe t s. Les sommes sont donc protégées tant qu elles sont dans le régime, mais elles perdent leur protection si elles sortent du régime.

8 8 Congrès annuel du Barreau u Cette interprétation vaut pour le RREGOP et pour le régime de retraite des enseignants mais non pour la L.R.C. R. 48 u L on peut donc affirm e r : 1. qu un REÉR conventionnel est saisissable faute de tex t e de loi à l effet contra i r e ; 2. qu il n y a pas de remploi sans texte de loi ; 3. mais que l on peut choisir un véhicule insaisissable pour obtenir le prolongement de l insaisissabilité ; 4. que s il y a un droit de retrait total ou partiel, il ne peut s agir d un véhicule complètement insaisissabl e ; 5. que l on ne peut seulement se baser sur la prove n a n c e des fonds pour maintenir une insaisissabilité ; il faut un t exte de loi comme c est le cas à l art i c l e 98 de la L.R.C. R. D. A n a lyse de chacun des différents régimes 1. REÉR conventionnel i ) S a i s i s s a bl e : o u i 49 u Selon l état de la juri s p rudence actuelle 11, le REÉR conve n- tionnel peut être saisi par un créancier dans un contexte civil et fait l objet de la saisine du syndic dans un contexte de fa i l l i t e. i i ) Impact fiscal 50 u C o n t exte civil : s u p p o rté par le débiteur-saisi. 51 u C o n t exte de fa i l l i t e : la réclamation fiscale est une réclamation admissible dans la faillite car la saisine du syndic s é value à la date de la fa i l l i t e Poulin c. Serge Morency et Associés inc., [1999] 3 R.C.S. 351 ; Croft (Faillite de), [1998] R.J.Q (C.S.) (en appel) ; Banque de Nouvelle-Écosse c. Thibault, J.E (C.S.) (en appel). 12 Articles2.1 et121 de la Loi sur la faillite et l insolvabilité, L.R.C. 1985, ch. B-3 (ci-après la «L.F.I.»).

9 REÉR insaisissable, saisissable? Mise au point 9 i i i ) Le REÉR conventionnel peut-il être donné en gara n t i e? 52 u Dans l affaire W h a l i n g 13, la Cour d appel de l Ontario l a a c c e p t é. Le Tri bunal ajoute que nonobstant l art i c l e 146 ( 2 ) c.3.i L.I.R., la loi ne le prohibe pas et que tel REÉR cesse d en être un. 53 u Il est donc toléré que le dépositaire puisse compenser ave c le REÉR qu il détient en gara n t i e. 54 u Le fait de donner en garantie un REÉR équivaut au «d é s e n- r e g i s t r e m e n t». Le débiteur support e ra l impact fiscal. 55 u Dans une autre affa i r e 14, la Cour d appel du Nouve a u - B ru n sw i ck a refusé la compensation en s appuyant sur l a rt i c l e 146(2) c.3.i L.I.R. Le Tri bunal a condamné la Banque R oyale à rembourser le montant qu elle s était appropri é ainsi qu une somme additionnelle de $ à titre de d o m m a g e s. i v ) La position de la Cour d appel du Québec 56 B e rthold Blouin et Chantal Béru b é c. Métivier & Associés et la Caisse populaire de Va l - B ri l l a nt 1 5 : 57 u Blouin et Bérubé ont consenti une hypothèque mobilière ( avec dépossession supposément) sur un certificat de placement souscrit dans un REÉR. 58 u Le Tri bunal affirme que le REÉR n est qu une relation créancier-débiteur régie par les clauses du contrat liant les p a rt i e s. 59 u Dès qu il est donné en gara n t i e, il n est plus un REÉR. 60 u Le juge Biron souligne que dans l espèce il n y a pas eu dépossession et qu en conséquence, l hypothèque mobilière n est pas va l i d e. 61 u La dépossession implique que les impôts sont payés vu que ce n est plus un REÉR. 13 Whaling, Re (1998) (1999) 6 C.B.R. (4 th ) (Ont. C.A.). 14 Belliveau c. Royal Bank (1998) (2000) 14 C.B.R. (4 th ) 17 (N.B. C.A.). 15 J.E (C.A.).

10 10 Congrès annuel du Barreau u Il ne s agissait pas d un titre négociable au sens de l art i- c l e 2709 C. c. Q. 63 u L hypothèque n a jamais été publiée alors qu elle aurait dû l être vu qu il n y avait pas dépossession. 64 M a rie-thérèse Lambert et Serge Morency c. A s s. et Caisse populaire de Bienv i l l e 1 6 : 65 u Le Tribunal réaffirme les principes émis dans l arrêt précédent. 66 u En l absence d une préférence fra u d u l e u s e, le syndic n a pas plus de droits que le fa i l l i. 67 u La caisse s était payée à même la réalisation du REÉR et la faillite a eu lieu quelques mois plus tard. 68 u Le Tri bunal ajoute que les faillis n auraient pas pu demander l a n nulation de l hy p o t h è q u e, le syndic non plus. 69 M a rleau (Faillite de) 1 7 : 70 u Le Tri bunal accepte la mise en garantie d un REÉR. 71 u L hypothèque consentie à la Caisse populaire est va l i d e même si elle a été accordée dans les trois mois précédant la fa i l l i t e, car elle n a pas été consentie en vue d accorder une préférence à la caisse, d autant plus que la sûreté était concomitante au prêt. 72 u Le Tri bunal souligne qu il existe deux régimes : l un ave c d é p o s i t a i r e, l autre sans dépositaire. 73 u Dans l espèce, la caisse était créancière et Fiducie D e s j a r d i n s, fiduciaire. 74 u Le prêt avait été accordé en 1996 et le 31 décembre 1996, la caisse donne mainlevée de l hypothèque et à compter du 1 e r j a nvier 1997, une nouvelle hypothèque est consentie à la caisse (pour contourner les dispositions fiscales qui obl i g e- raient à payer les impôts). 75 u L a rt i c l e 146(2) c.3.i et ii L.I.R. ne s appliquerait que s il y a un dépositaire en cause. 16 J.E (C.A.). 17 J.E (C.S.).

11 REÉR insaisissable, saisissable? Mise au point u Le régime impliquant un dépositaire ne peut être donné en gage qu en le désenregistra n t. 77 u Le juge Trahan ajoute que si l art i c l e 146(2) c.3 L.I.R. ava i t été applicabl e, elle aurait annulé la tra n s a c t i o n. 78 u De plus, comme l hypothèque était va l i d e, le REÉR n aya n t été désenregistré qu après la date de la faillite (selon l admission des parties), l hypothèque était de toute fa ç o n o p p o s a ble au syndic. Si l hypothèque n avait pas été va l i d e, l institution financière n aurait pas pu le désenregistrer après la faillite vu l art i c l e 71(2) L.F. I. 79 u Les parties ont admis aussi qu il n y avait pas de dépositaire mais un fiduciaire. 80 u Comme il y a une fiducie, donc administration du bien d a u t rui, seul le fiduciaire peut hypothéquer le bien (art e t 1307 C. c. Q.) ; son consentement est donc nécessaire. 2. Les fonds de pension (RPA) 81 u Lois applicabl e s : les art i c l e s 264 et 98 L.R.C. R. et l art i- c l e 553(7) du Code de procédure civile. 82 u L a rt i c l e 264 parle d incessibilité et d insaisissabilité. 83 u Ce qui est protégé par ces lois : cotisation patronale et salariale et intérêts accumu l é s ( a rt. 264 L.R.C. R. ) ; toute somme remboursée ou toute prestation (art L. R. C. R. ) ; toute somme faisant l objet d un tra n s fe rt CRI [art. 9 8 L. R. C. R. ] ; 84 u Quant à l art i c l e 553(7) C. p.c., il réfère aux mêmes sommes d a r g e n t. 85 u Il est à noter que dans un contexte de fa i l l i t e, les prestations ou rentes sont du reve nu au sens de l art i c l e 68 L.F. I. 3. Le compte de retraite immobilisé (CRI) 86 u Il s agit du capital. 87 u «I n c e s s i bl e» et «i n s a i s i s s a bl e» selon les art i c l e s 264 et 98 L. R. C. R.

12 12 Congrès annuel du Barreau u L a rt i c l e 98 vise le tra n s fe rt du capital et des intérêts accumu l é s. 89 u Voir l affaire Po u l i n c. M o r e n c y, p r é c i t é e, où la Cour suprême a f f i rme que le CRI n est protégé que par la L.R.C. R. et ni le RREGOP ni le régime de retraite des enseignants ne contiennent une disposition identique à l art i c l e 98 L.R.C. R. 90 u Il est à noter relativement à la prestation ou rente que nous référons soit au contrat de rente du Code civil, soit au FRV ( i n f ra ). 4. Le contrat de rente au sens des lois civiles 91 u Familièrement appelé le «REÉR insaisissable ou protégé». 92 u A rticles de loi applicabl e s : 93 Code civil du Québec Le contrat constitutif de rente est celui par lequel une personne, le débirentier, gratuitement ou moyennant l aliénation à son profit d un capital, s oblige à servir périodiquement et pendant un certain temps des redevances à une autre personne, le crédirentier. 95 Le capital peut être constitué d un bien immeuble ou m e u b l e ; s il s agit d une somme d argent, il peut être payé au comptant ou par versements La rente ne peut être stipulée insaisissable et inaliénable que lorsqu elle est reçue à titre gratuit par le c r é d i r e n t i e r ; même alors, la stipulation n a d effet qu à concurrence du montant de la rente qui est nécessaire au crédirentier en tant qu aliments Le capital accumulé pour le service de la rente est insaisissable, lorsque la rente doit être servie à un crédirentier et à celui qui lui est substitué, tant que ce capital demeure affecté au service d une rente. 98 Il ne l est, cependant, que pour cette partie du capital qui, suivant l appréciation du créancier saisissant, du débirentier et du crédirentier ou, s ils ne s entendent pas, du tribunal, serait nécessaire pour servir, pendant la durée prévue au contrat, une rente qui satisferait les besoins d aliments du crédirentier.

13 REÉR insaisissable, saisissable? Mise au point La désignation ou la révocation d un crédirentier autre que la personne qui a fourni le capital de la rente, est régie par les règles de la stipulation pour autrui. 100 Toutefois, la désignation ou la révocation qu un crédirentier, au titre de rentes pratiquées par les assureurs ou dans le cadre d un régime de retraite, est régie par les règles du contrat d assurance relatives aux bénéficiaires et aux titulaires subrogés, compte tenu des adaptations nécessaires L assurance sur la vie garantit le paiement de la somme convenue, au décès de l assuré ; elle peut aussi garantir le paiement de cette somme du vivant de l assuré, que celui-ci soit encore en vie à une époque déterminée ou qu un événement touchant son existence a r r i v e. 102 Les rentes viagères ou à terme, pratiquées par les assureurs, sont assimilées à l assurance sur la vie, mais elles demeurent aussi régies par les dispositions du chapitre De la rente. Cependant, les règles du présent chapitre sur l insaisissabilité s appliquent en priorité Lorsque le bénéficiaire désigné de l assurance est le conjoint, le descendant ou l ascendant du titulaire ou de l adhérent, les droits conférés par le contrat sont insaisissables, tant que le bénéficiaire n a pas touché la somme assurée La stipulation d irrévocabilité lie le titulaire de la police, même si le bénéficiaire désigné n en a pas connaissance. Tant que la désignation à titre irrévocable subsiste, les droits conférés par le contrat au titulaire, à l adhérent et au bénéficiaire sont insaisissables. 105 Loi sur les sociétés de fiducie 1 8 : Les fonds constituant les rentes à terme fixe sont insaisissables entre les mains de la société de fiducie comme s il s agissait de rentes à terme fixe pratiquées par les assureurs. 18 L.R.Q., c. S (ci-après «L.S.F.»).

14 14 Congrès annuel du Barreau 2002 i ) Distinction entre le contrat de rente et le REÉR 107 u Selon la juri s p ru d e n c e, pour qu il y ait un véri t a ble contrat de r e n t e, il doit y avoir abandon ou aliénation du capital selon l a rt i c l e 2367 C. c. Q. 108 u Ainsi, si le contrat prévoit que le titulaire peut exercer le r e t rait total ou un retrait partiel en tout temps, il ne s agit plus d un contrat de rente et par le biais de l art i c l e 67(1)(d) L.F. I., le syndic pouvait exercer le droit de retrait et à plus fo rt e raison si le débiteur avait déjà fait un retra i t. 109 u C est donc la première chose à vérifier et la plus import a n t e. 110 u Sur cette question, voir les arrêts : 111 Croft (Faillite de) 1 9 : 112 La désignation d un bénéficiaire irrévocable n est pertinente que s il s agit d un véritable contrat de rente. 113 Le débiteur avait donné des instructions de payer un tiers à même son REÉR. C était donc l exercice d un droit de retrait. 114 Le débiteur était donc demeuré propriétaire du REÉR conventionnel, lequel est dévolu au syndic par application des articles 71(2) et 67(1)(d) L.F.I. 115 Banque de Nouve l l e - É c o s s e c. T h i b a u lt 2 0 : 116 Dans cette affaire, il s agissait d un REÉR autogéré «p r o t é g é» impliquant un fiduciaire et un bénéficiaire d é s i g n é. 117 Lacroix (Faillite de) 2 1 : 118 Cet arrêt suit le principe émis dans les affaires Croft e t Banque de Nouvelle-Écosse. 119 u Il est à noter que si l on se fie à l opinion du juge Gonthier dans l affaire Po u l i n c. M o r e n c y, le droit de retrait n est pas rattaché à la personne, donc il peut être exercé par le syndic vu l art i c l e 67(1)(d) L.F. I. 19 [1998] R.J.Q. 1917, J.E (C.S.). 20 J.E (C.S.). 21 J.E (C.S.).

15 REÉR insaisissable, saisissable? Mise au point 15 i i ) Distinction entre le capital et la rente 120 u Quant au capital : S il s agit d un véri t a ble contrat de rente, le capital est protégé vu qu il n appartient plus à l adhérent étant donné l aliénation du capital (art et 2378 C. c. Q.). 121 u Quant à la rente : Selon l art i c l e 2377 C.c.Q., elle ne peut être insaisissable que si elle a été constituée à titre gra t u i t. I l doit y avoir un bénéficiaire autre que le constituant pour s a t i s faire à l exigence de l art i c l e 2379 C. c. Q. 122 u Selon l arrêt Canada (Procureur généra l ) c. S a n t i l li 2 2 : 123 l époux avait été désigné bénéficiaire en cas de décès ; 124 entre-temps et en l absence de décès, l adhérent reçoit la rente ; 125 le capital ne fait pas partie des biens dévolus au syndic. La rente n est pas insaisissable dans l espèce et la rente payable au failli sera dévolue au syndic jusqu à la libération du failli. 126 u Il est à noter qu il faut tenir compte de l art i c l e 68 L.F. I. car la rente est un reve nu. i i i ) L impact de la désignation d un bénéficiaire 127 u S il s agit d un véri t a ble contrat de rente, pratiqué par un a s s u r e u r, ledit contrat est assimilé au contrat d assura n c e selon l art i c l e 2393 C. c. Q. ( l a rt i c l e 2379 est également applic a bl e ). 128 u L a rt i c l e 178 L.S. F. est au même effe t. 129 u Si le bénéficiaire privilégié est le conjoint ascendant ou descendant du preneur, le produit de l assurance est insais i s s a ble tant que le bénéficiaire n a pas touché la somme ( a rt C. c. Q ). o u 130 u Si le bénéficiaire est irrévo c a ble (art C. c. Q. ). 131 u Il faut préciser que l on parle du capital et non de la rente car cette dernière est paya ble à l adhérent. En cas de décès, 22 J.E (C.A.).

16 16 Congrès annuel du Barreau 2002 c est à ce moment que la désignation du bénéficiaire entre en jeu. E n t r e - t e m p s, il y a insaisissabilité. 132 u Il est à noter que le droit de révoquer un bénéficiaire n est pas personnel au failli car l art i c l e 2462 C. c. Q. précise que la cession d une assurance confère au cessionnaire tous les droits et entraîne la révocation du bénéficiaire révo c a bl e. Pa r a i l l e u r s, la Cour d appel dans l affaire M a l e n fa nt 23 avait dit que le droit de désigner un bénéficiaire ou de le révo q u e r était ex t ra - p a t rimonial tout comme celui de récupérer les valeurs de ra c h a t. 133 u La Cour suprême dans l affaire Poulin ne s est pas prononcée sur cette question mais a tout simplement rappelé que les droits conférés par le contrat d assurance sont insaisiss a bles s il s agit d un bénéficiaire privilégié (art C. c. Q.) ou d un bénéficiaire irrévo c a ble (art C. c. Q.). 5. REÉR autogéré 134 u Ce REÉR implique une déclaration de fiducie, donc il n y a pas qu un simple dépositaire. 135 u Ce type de REÉR peut être soit un contrat de rente (vo i r précédemment), soit un REÉR conve n t i o n n e l. 136 u Question import a n t e : «Y a-t-il un droit de retra i t?» 6. Le fonds de revenu viager (FRV) 137 u Rendu à cette étape, le titulaire s est prévalu de l obl i g a t i o n qu il avait de tra n s fo rmer le CRI en FRV afin de procéder au d é l a i s s e m e n t. 138 u Une telle tra n s fo rmation est obligatoire à 69 a n s. 139 u La Loi de l impôt sur le reve nu o blige un retrait minimal. 140 u Impact du côté des créanciers : 141 u C o n t exte civil : le CRI étant incessible et insaisissabl e, le F RV l est aussi. 142 u C o n t exte de fa i l l i t e : c est un reve nu au sens de l art i c l e 68 L. F. I. 23 [1998] R.J.Q. (C.A.).

17 REÉR insaisissable, saisissable? Mise au point u Autre choix : le titulaire pourrait, au lieu de le tra n s fo rmer en F RV, acheter une rente au sens du Code civil du Québec ( a rt et 2378 C. c. Q.). 7. Le fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) 144 u Prolongement du REÉR à l âge limite établi par les lois fisc a l e s, c est-à-dire à 69 a n s. 145 u Des retraits minimums doivent être effectués selon les lois f i s c a l e s. 146 u Le titulaire pourrait le retirer au complet et payer l impôt en c o n s é q u e n c e. 147 u Comme il n y a aucune disposition prévoyant l insaisissabilité, le FERR serait donc saisissable comme le serait le REÉR conventionnel, selon l état actuel du droit. 148 u C o n s e i l : à l âge de la retra i t e, il y aurait un avantage cert a i n à acheter une rente au sens du Code civil, laquelle rente ve r rait son capital protégé des saisies. Quant à la rente ellem ê m e, elle serait un reve nu au sens de l art i c l e 68 L.F. I. 8. Le REÉR FTQ (Fonds de solidarité FTQ) 149 u Il est sous fo rme d actions émises par le Fo n d s, actions comp o rtant des restrictions quant au tra n s fe rt. 150 u Il comporte une déclaration de fiducie. 151 u À l article 7 de cette déclaration, il peut y avoir remboursement total ou partiel. Il n est donc pas un vrai contrat de rente, mais il s apparente au REÉR autogéré. Il serait donc théoriquement saisissable tant par un créancier que par le syndic. 152 u Pa rt i c u l a ri t é s : 153 a ) Le syndic reçoit le bien (les actions) sujet aux droits qui p e u vent les affe c t e r ; en d autres mots, le syndic n a pas plus de droit qu avait le débiteur ou que pouvaient avo i r les créanciers 2 4. Le syndic doit donc respecter les restri c- tions quant au tra n s fe rt des actions imposées par la Loi créant le fo n d s. 24 Plouffe (Faillite de), J.E (C.S.) ; Vigneault (Faillite de), J.E (C.S.) ; Montréal Fast Print Ltd. (Faillite de), J.E (C.S.).

18 18 Congrès annuel du Barreau b ) Les actions ne sont ra c h e t a bles que par le Fo n d s. 155 c ) Le rachat ne se fait qu avec l autorisation du Conseil du Fonds de solidarité, à la demande de la personne âgée de 55 ans au moins si elle s est prévalue du droit à la p r é r e t raite ou à la retraite ou si la personne a atteint l âge de 65 a n s. 156 u Les actions peuvent aussi être rachetées par le Fonds si l actionnaire est atteint d une invalidité créant une inaptitude au trava i l. 157 u Le Fonds peut refuser si la demande vient du syndic et un tel refus ne constitue pas un abus de droit u En conclusion, le REÉR du Fonds de solidarité bénéficie d une insaisissabilité pratique même s il est dévolu au s y n d i c ; ce dernier ne pourra pas en disposer et selon l art i- c l e 40(1), il dev ra le retourner au débiteur, actionnaire du Fo n d s. 9. Placement Québec 159 u Le régime peut être un REÉR. c o nventionnel ( s u p ra ), un FERR ( s u p ra ), un CRI ( s u p ra ), un FRV ( s u p ra) ou une rente. Dans le cas d une rente, l art i c l e de la Loi sur l admi - n i s t ration financière, indique que le fonds de placement peut être une rente à terme fixe et dans ce cas «les fonds sont i n s a i s i s s a bl e s» entre les mains du ministre comme s il s agissait de rentes à terme fixe pratiquées par les assureurs si la désignation d un bénéficiaire au cas de décès est fa i t e en la manière prévue au Code civil du Québec en matière d a s s u ra n c e. Il faut donc revoir les dispositions gouve rnant le c o n t rat de rente. 25 Plouffe (Faillite de), J.E (C.S.).

19 REÉR insaisissable, saisissable? Mise au point 19 III. COROLLAIRES ET CONCLUSIONS A. Impact du dépôt direct 160 u Lorsqu une prestation insaisissable fait l objet d un dépôt direct dans un compte d institution financière, conserve - t - e l l e son insaisissabilité? 161 u Pour une réponse affirm a t i ve, voir l affaire Morency et A s s o c i é s c. Poulin, p r é c i t é e, à la condition que la nature n en soit pas changée. 162 u Il convient de mentionner que si l argent sert à l achat d un c e rtificat d épargne, il y a alors changement de nature. 163 u Pour une réponse nu a n c é e, voir l affaire Po u l i n c. S e r g e Morency et Associés inc., p r é c i t é e, où la Cour suprême dit qu il n y a pas de théorie du remploi au Québec. Bien que le juge Gonthier semble dire en obiter que le dépôt bancaire est un remploi. Cette opinion est très discutabl e. 164 u Plusieurs autres décisions ont retenu le principe que le seul fait de déposer dans un compte bancaire ne fait pas perdre le caractère d insaisissabilité d une somme d argent ellemême insaisissabl e 26. B. En matière familiale 165 u Des sommes d argent insaisissables dans un contexte civil n o rmal peuvent devenir saisissables en matière fa m i l i a l e lorsqu il s agit d aliments. À cet effet, voir l art i c l e 553(12) al. 2 C. p. c. ainsi que l arrêt Droit de la famille D a n s cet arrêt, on soulève que l art i c l e 639 C. p. c. p r é voit que s il s agit d une obligation à term e, le tiers-saisi pourrait être c o n t raint de faire une nouvelle déclaration ou de payer à échéance le saisissant. Dans l espèce, il s agissait d un cas visé par l art i c l e 178 de la L o i sur les sociétés de fiducie q u i r e nvoie à l art i c l e 2393 C. c. Q. 26 Caisse populaire Desjardins de St-Paul d Abbotsford c. Réal Fafard, [1989] R.D.J. 356 (C.A.) ; Doré c. Master Card, J.E (C.Q.) ; Droit de la famille 3117, J.E (C.S.). 27 [1995] R.J.Q

20 20 Congrès annuel du Barreau 2002 C. Une modification substantielle d un REÉR 166 u La conversion d un REÉR ou d un FERR en un véri t a bl e c o n t rat de rente peut, à certaines conditions, être considérée comme une disposition de biens au sens de l art i c l e 91 L.F. I. ou d un recours en inopposabilité suivant l art i c l e 1631 et suivants C. c. Q. 167 u Il faut également tenir compte de la décision R a m g o t ra : Banque Royale du Canada c. N o r d - A m é ricaine Cie d ass. 28. L a rt i c l e 67(1)(b) L.F. I. l e m p o rt e rait sur l art i c l e 91 L.F. I. D a n s ce dossier, la désignation du conjoint bénéficiaire a eu pour e f fet de rendre le FERR exempt de saisie. D. C o m m e n t a i r e s 168 u À mon av i s, tout REÉR dev rait être insaisissabl e. En effe t, l a rt i c l e 146(2) c.3.i et ii L.I.R. édicte que s il y a un déposit a i r e, ce dernier ne peut compenser avec le REÉR et le REÉR est frappé d une interdiction d aliéner. Il serait donc i n c e s s i ble donc insaisissabl e. 169 u Les caisses Desjardins font intervenir Fiducie Desjardins et i nvoquent l art i c l e 178 L.S. F. mais avec droit de retrait total ou p a rt i e l. Cette façon d agir peut avoir pour conséquence de p e rmettre la mise en garantie du REÉR et contourner ainsi l a rt i c l e 146(2) c.3.i et ii L.I.R. qui ne s applique que s il y a un d é p o s i t a i r e. 170 u L on dev rait interdire de donner en garantie un REÉR. 171 u À mon humble av i s, il y a discri m i n a t i o n ; le RPA (fonds de pension d un salarié) est insaisissable tandis que celui qu un t ravailleur autonome essaie de se constituer est saisissabl e à moins que ce soit un véri t a ble contrat de rente. Po u r ra i t - i l encore faire l objet d un RAP? 28 [1996] 1 R.C.S. 325.

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir.

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir. L informateur financier DU GROUPE-CONSEIL EN PROTECTION DU PATRIMOINE MD À LA FINANCIÈRE SUN LIFE Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie mai 2002 Les choses changent. Vous devez savoir.

Plus en détail

Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer?

Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer? Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer? Le présent document a pour but de vous faire connaître le Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec (RRCCUQ)

Plus en détail

Hypothèque sur les montants payables par l État

Hypothèque sur les montants payables par l État Hypothèque sur les montants payables par l État Introduction Le domaine des sûretés a considérablement évolué depuis l avènement du Code civil du Québec («Code civil») en 1994. En effet, l hypothèque mobilière

Plus en détail

COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec

COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec Édition 2015-2016 Le présent document a pour but de vous faire connaître le Régime de retraite des chargés

Plus en détail

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité.

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois 19 Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Les montants pour conjoint et pour

Plus en détail

ADDENDA POUR LES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE IMMOBILISÉS DANS UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ (CRI)

ADDENDA POUR LES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE IMMOBILISÉS DANS UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ (CRI) ADDENDA POUR LES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE IMMOBILISÉS DANS UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ (CRI) Pour les transferts faits conformément à la Loi sur les prestations de pension (Nouveau-Brunswick)

Plus en détail

ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE ÉTABLISSANT UN FONDS DE REVENU VIAGER RESTREINT. Fédéral (FRVR)

ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE ÉTABLISSANT UN FONDS DE REVENU VIAGER RESTREINT. Fédéral (FRVR) ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE ÉTABLISSANT UN FONDS DE REVENU VIAGER RESTREINT Fédéral (FRVR) 1. Définitions : Veuillez prendre note que, dans le présent Addenda, les

Plus en détail

Phillips, Hager & North gestion de placements 1

Phillips, Hager & North gestion de placements 1 Phillips, Hager & North gestion de placements 1 ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE ÉTABLISSANT UN FONDS DE REVENU VIAGER Ontario (FRV) 1. Définitions : Dans le présent addenda,

Plus en détail

Ordonnance sur les déductions admises fiscalement pour les cotisations versées à des formes

Ordonnance sur les déductions admises fiscalement pour les cotisations versées à des formes Ordonnance sur les déductions admises fiscalement pour les cotisations versées à des formes reconnues de prévoyance (OPP 3) 831.461.3 du 13 novembre 1985 (Etat le 1 er janvier 2008) Le Conseil fédéral

Plus en détail

ADDENDA POUR LES TRANSFERTS DE RENTE IMMOBILISÉE DANS UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ (CRI) RÉGIME D ÉPARGNE-RETRAITE AUTOGÉRÉ BMO LIGNE D ACTION

ADDENDA POUR LES TRANSFERTS DE RENTE IMMOBILISÉE DANS UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ (CRI) RÉGIME D ÉPARGNE-RETRAITE AUTOGÉRÉ BMO LIGNE D ACTION ADDENDA POUR LES TRANSFERTS DE RENTE IMMOBILISÉE DANS UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ (CRI) Pour les transferts faits conformément à la Loi sur les régimes complémentaires de retraite (Québec) RÉGIME

Plus en détail

trouvent; Le FERR est plus possible facteur assujetti

trouvent; Le FERR est plus possible facteur assujetti Fonds enregistrés de revenu de retraite Fonds enregistréss de revenu de retraite La plupart des Canadiens connaissent le régime enregistré d épargne-retraite (REER). Ils sont nombreux à s en servir pendant

Plus en détail

ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU RÉGIME D ÉPARGNE- RETRAITE ÉTABLISSANT UN RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-RETRAITE IMMOBILISÉE RESTREINT

ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU RÉGIME D ÉPARGNE- RETRAITE ÉTABLISSANT UN RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-RETRAITE IMMOBILISÉE RESTREINT ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU RÉGIME D ÉPARGNE- RETRAITE ÉTABLISSANT UN RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-RETRAITE IMMOBILISÉE RESTREINT Fédéral (REIR) 1. Définitions : Veuillez prendre note que, dans

Plus en détail

Vous devez respecter les restrictions d âge et l obligation d obtenir le consentement du conjoint.

Vous devez respecter les restrictions d âge et l obligation d obtenir le consentement du conjoint. Slide 1 Comptes immobilisés Segment sur les nouveaux FRV Slide 2 Bonjour, je m appelle Chantal Laurin. Cette partie de la Webémission traite des nouveaux fonds de revenu viager. Pour avoir un aperçu de

Plus en détail

ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU RÉGIME D'ÉPARGNE- RETRAITE ÉTABLISSANT UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ. Québec (CRI)

ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU RÉGIME D'ÉPARGNE- RETRAITE ÉTABLISSANT UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ. Québec (CRI) ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU RÉGIME D'ÉPARGNE- RETRAITE ÉTABLISSANT UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ Québec (CRI) 1. Définitions : Veuillez prendre note que, dans le présent Addenda, les pronoms

Plus en détail

Le nouveau Régime Volontaire d Épargne Retraite RVER. (Tel que proposé dans le budget 2012 du gouvernement du Québec)

Le nouveau Régime Volontaire d Épargne Retraite RVER. (Tel que proposé dans le budget 2012 du gouvernement du Québec) Le nouveau Régime Volontaire d Épargne Retraite RVER (Tel que proposé dans le budget 2012 du gouvernement du Québec) Mise à jour le 1er août 2012 Intervenants du RVER - Agence du Revenu du Canada (ARC)

Plus en détail

Conditions Complémentaires d Assurance. Assurances de capitaux Règles propres à la prévoyance liée

Conditions Complémentaires d Assurance. Assurances de capitaux Règles propres à la prévoyance liée Conditions Complémentaires d Assurance Assurances de capitaux Règles propres à la prévoyance liée Table des matières I. Preneur de prévoyance et personne assurée... 2 II. Bénéficiaires (OPP3, art. 2)...

Plus en détail

Addenda au Fonds de revenu viager (FRV) Alberta

Addenda au Fonds de revenu viager (FRV) Alberta Addenda au Fonds de revenu viager (FRV) Alberta Sur réception des fonds immobilisés, La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers déclare en outre ce qui suit : Le présent addenda fait partie du contrat

Plus en détail

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant.

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant. DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHIQUES S.E.C. FONDS DE REVENU DE RETRAITE, FRR 1503 ENTENTE EN VERTU DE LA Loi de 1985 sur les normes de prestation de pension concernant les transferts de FONDS DE PENSION

Plus en détail

ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE ÉTABLISSANT UN FONDS DE REVENU VIAGER

ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE ÉTABLISSANT UN FONDS DE REVENU VIAGER ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE ÉTABLISSANT UN FONDS DE REVENU VIAGER Québec (FRV) 1. Définitions : Veuillez prendre note que, dans le présent Addenda, les pronoms «je»,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1. 2. LE REVENU D EMPLOI...4 2.1 Les inclusions...5 2.2 Les déductions...8

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1. 2. LE REVENU D EMPLOI...4 2.1 Les inclusions...5 2.2 Les déductions...8 TABLE DES MATIÈRES Paragraphe 1. INTRODUCTION...1 2. LE REVENU D EMPLOI...4 2.1 Les inclusions...5 2.2 Les déductions...8 3. REVENU OU PERTE PROVENANT D UNE ENTREPRISE OU D UN BIEN ET AUTRES REVENUS ET

Plus en détail

Phillips, Hager & North gestion de placements 1

Phillips, Hager & North gestion de placements 1 Phillips, Hager & North gestion de placements 1 ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU RÉGIME D'ÉPARGNE-RETRAITE ÉTABLISSANT UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ Ontario (CRI) 1. Définitions : Veuillez prendre

Plus en détail

Vos dépôts sont protégés, c est garanti! Au Québec, l Autorité des marchés financiers protège vos dépôts jusqu à 100 000 $

Vos dépôts sont protégés, c est garanti! Au Québec, l Autorité des marchés financiers protège vos dépôts jusqu à 100 000 $ Vos dépôts sont protégés, c est garanti! Au Québec, l Autorité des marchés financiers protège vos dépôts jusqu à La garantie de base sur vos dépôts Quels dépôts sont garantis par l assurance-dépôts? L

Plus en détail

VALEURS MOBILIÈRES DESJARDINS INC.

VALEURS MOBILIÈRES DESJARDINS INC. VALEURS MOBILIÈRES DESJARDINS INC. Numéro de compte de courtage : Nom du Rentier : AVENANT À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE VALEURS MOBILIÈRES DESJARDINS INC. (FRR 0694) POUR

Plus en détail

Conciliation Droit de la famille et faillite

Conciliation Droit de la famille et faillite Conciliation Droit de la famille et faillite Formation AJBL 14 mars 2014 Lynda Lalande, CIRP, Syndic Olivier Noiseux, Conseiller Table des matières 2 Déclaration de résidence familiale. Réclamations alimentaires.

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

Convention de partage de la prime Modèle

Convention de partage de la prime Modèle Convention de partage de la prime Modèle Les parties détiennent conjointement le contrat d assurance vie. Le titulaire du capital-décès (CD) (normalement, le capital assuré) paie «un montant raisonnable»

Plus en détail

CHAPITRE 10 RENTES INTRODUCTION. 10.1 CARACTÉRISTIQUES 10.1.0 Définition de la rente. Assurance vie : Née d un besoin de sécurité

CHAPITRE 10 RENTES INTRODUCTION. 10.1 CARACTÉRISTIQUES 10.1.0 Définition de la rente. Assurance vie : Née d un besoin de sécurité CHAPITRE 10 RENTES INTRODUCTION Assurance vie : Née d un besoin de sécurité Contrat de rente : Né d un besoin de pouvoir placer un capital à long terme et en jouir sans avoir à se soucier de sa gestion

Plus en détail

ENTRE : (le «rentier»)

ENTRE : (le «rentier») ADDENDA AU FONDS DE REVENU DE RETRAITE AUTOGÉRÉ DE EDWARD JONES ADDENDA en date du jour de 20. ENTRE : ET : (le «rentier») SOCIÉTÉ DE FIDUCIE COMPUTERSHARE DU CANADA, société de fiducie existant en vertu

Plus en détail

Addenda au Compte de retraite immobilisé (CRI) Alberta

Addenda au Compte de retraite immobilisé (CRI) Alberta Addenda au Compte de retraite immobilisé (CRI) Alberta Sur réception des fonds immobilisés, La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers déclare en outre ce qui suit : Le présent addenda fait partie du contrat

Plus en détail

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers par LORI MATHISON Voici le dernier d une série de trois articles rédigés par Lori Mathison et publiés sur le Reper portant

Plus en détail

Les régimes d avantages sociaux au Canada

Les régimes d avantages sociaux au Canada Les régimes d avantages sociaux au Canada Les Canadiens vivent de plus en plus longtemps et doivent plus que jamais faire face à leur responsabilité d épargner pour la retraite. Leur espérance de vie étant

Plus en détail

Comparaison des régimes d épargne-retraite :

Comparaison des régimes d épargne-retraite : Comparaison des régimes : où se situe le RVER? enregistré retraite Qui peut offrir ce régime? Les organisations à ou sans but lucratif, les syndicats et les associations sont admissibles. Les sociétés

Plus en détail

Cotisations Volontaires

Cotisations Volontaires Cotisations Volontaires Document d information à l intention des participants Direction du Régime de retraite des chargés de cours printemps 2011 Introduction Le Régime de retraite des chargés de cours

Plus en détail

Source: Loi sur les prestations de pension, par. 21(13.1) et 31(4), Règlement, par. 18.1, 18.2 et 18.3.1

Source: Loi sur les prestations de pension, par. 21(13.1) et 31(4), Règlement, par. 18.1, 18.2 et 18.3.1 Mise à jour #30 Révisé Mai 2005 Fonds de Revenu de Retraite Immobilisé (FRRI) Source: Loi sur les prestations de pension, par. 21(13.1) et 31(4), Règlement, par. 18.1, 18.2 et 18.3.1 EFFET DU RÈGLEMENT

Plus en détail

Pour mieux connaître le CRI et le FRV

Pour mieux connaître le CRI et le FRV Pour mieux connaître le CRI et le FRV Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web. Consultez-le pour obtenir la mise à jour de l information et

Plus en détail

Propriété réputée des actions d une société par les fiduciaires et les bénéficiaires d une fiducie

Propriété réputée des actions d une société par les fiduciaires et les bénéficiaires d une fiducie Dossier Propriété réputée des actions d une société par les fiduciaires et les bénéficiaires d une fiducie Alexandra Fortin, avocate, LL.M. fisc. L utilisation des fiducies comporte plusieurs avantages

Plus en détail

Proposition pour rente fixe et viagère Pour contrat enregistré et contrat non enregistré

Proposition pour rente fixe et viagère Pour contrat enregistré et contrat non enregistré POU Service à la clientèle Tél. 506-853-6040/1-888-577-7337 Téléc. 506-853-9369/1-855-577-3864 Courriel : services.financiers@assomption.ca Proposition pour rente fixe et viagère Pour contrat enregistré

Plus en détail

Texte du Régime volontaire d épargne-retraite de la London Life (RVER)

Texte du Régime volontaire d épargne-retraite de la London Life (RVER) Texte du Régime volontaire d épargne-retraite de la London Life (RVER) Administrateur du régime : London Life, Compagnie d Assurance-Vie Numéro d autorisation accordée par l Autorité des marchés financiers

Plus en détail

Société DH. Régime de réinvestissement des dividendes

Société DH. Régime de réinvestissement des dividendes Société DH Régime de réinvestissement des dividendes 1. Introduction Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Société DH (la «Société») offre aux porteurs admissibles d actions ordinaires

Plus en détail

Notice relative aux polices de prévoyance liées (pilier 3a), valable à partir du 1er janvier 2008

Notice relative aux polices de prévoyance liées (pilier 3a), valable à partir du 1er janvier 2008 Notice relative aux polices de prévoyance liées (pilier 3a), valable à partir du 1er janvier 2008 1. Attribution bénéficiaire Dans les contrats d assurance du pilier 3a, un bénéficiaire ou plusieurs bénéficiaires

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE PRODUITS DE RETRAITE RÉGLEMENTÉS À L INTENTION DES PARTICIPANTS À DES RÉGIMES DE RETRAITE À COTISATIONS DÉTERMINÉES

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE PRODUITS DE RETRAITE RÉGLEMENTÉS À L INTENTION DES PARTICIPANTS À DES RÉGIMES DE RETRAITE À COTISATIONS DÉTERMINÉES DOCUMENT DE RÉFÉRENCE PRODUITS DE RETRAITE RÉGLEMENTÉS À L INTENTION DES PARTICIPANTS À DES RÉGIMES DE RETRAITE À COTISATIONS DÉTERMINÉES Le 28 mars 2014 PRODUITS DE RETRAITE RÉGLEMENTÉS À L INTENTION

Plus en détail

Régie des rentes du Québec. Régimes complémentaires de retraite. Pour mieux

Régie des rentes du Québec. Régimes complémentaires de retraite. Pour mieux Régie des rentes du Québec Régimes complémentaires de retraite Pour mieux le CRI le FRV La Régie des rentes du Québec Lauréate du Grand Prix québécois de la qualité 2001 Ce document d information n a pas

Plus en détail

CONDITIONS DE PARTICIPATION

CONDITIONS DE PARTICIPATION CONDITIONS DE PARTICIPATION Introduction Depuis le 1 er janvier 2011, le Régime de retraite principal d OMERS (le «régime principal») contient une disposition prévoyant des cotisations facultatives supplémentaires

Plus en détail

STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA. (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18)

STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA. (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18) STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18) Le présent document est une version refondue des Statuts du Régime de pension complémentaire de la Banque

Plus en détail

RETRAIT OU TRANSFERT D UN RÉGIME IMMOBILISÉ SOUS RÉGLEMENTATION FÉDÉRALE EN RAISON DE DIFFICULTÉS FINANCIÈRES INSTRUCTIONS POUR LE TITULAIRE DU RÉGIME

RETRAIT OU TRANSFERT D UN RÉGIME IMMOBILISÉ SOUS RÉGLEMENTATION FÉDÉRALE EN RAISON DE DIFFICULTÉS FINANCIÈRES INSTRUCTIONS POUR LE TITULAIRE DU RÉGIME RETRAIT OU TRANSFERT D UN RÉGIME IMMOBILISÉ SOUS RÉGLEMENTATION FÉDÉRALE EN RAISON DE DIFFICULTÉS FINANCIÈRES INSTRUCTIONS POUR LE TITULAIRE DU RÉGIME Le titulaire d un régime enregistré d épargne-retraite

Plus en détail

Juillet 2008 1. Compte d épargne libre d impôt (CELI), le nouveau régime en ville!

Juillet 2008 1. Compte d épargne libre d impôt (CELI), le nouveau régime en ville! Régimes d épargne et de retraite collectifs Propos législatifs Bulletin de la Standard Life sur la législation et la gouvernance Juillet 2008 1 Compte d épargne libre d impôt (CELI), le nouveau régime

Plus en détail

Aspects de droit fiscal

Aspects de droit fiscal CENTRE DE DROIT NOTARIAL DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE Planification matrimoniale et successorale en matière d assurance des 2e et 3e piliers Aspects de droit fiscal 1 Notion de prévoyance professionnelle

Plus en détail

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager (Québec) Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager (Québec) Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec Page 1 de 6 inc. a droit aux prestations de retraite qui sont régies par la (nom du constituant en caractères d'imprimerie) Loi du, et il désire transférer ces montants dans un Fonds de revenu viager (FRV)

Plus en détail

AvenAnts Au contrat De rente Pour les régimes Avec immobilisation Des sommes Fonds

AvenAnts Au contrat De rente Pour les régimes Avec immobilisation Des sommes Fonds Avenants au contrat DE RENTE Pour les régimes avec immobilisation des sommes Ce document complète le Contrat de rente figurant dans la brochure BRA1620 (produit régulier) et la brochure BRA1564 (produit

Plus en détail

FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer

FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer SOYEZ MAÎTRE DE VOTRE RETRAITE FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer Nous comprenons que la retraite n est pas qu une question d argent. Il est important de réfléchir aux aspects tant financiers

Plus en détail

Guide du Compte d épargne libre d impôt

Guide du Compte d épargne libre d impôt PLACEMENTS Compte d épargne libre d impôt Guide du Compte d épargne libre d impôt L épargne est un élément important de tout plan financier. L atteinte de vos objectifs en dépend, qu il s agisse d objectifs

Plus en détail

STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA. (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18)

STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA. (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18) STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18) Le présent document est une version refondue des Statuts du Régime de pension complémentaire de la Banque

Plus en détail

La dure réalité! SE PRÉPARER FINANCIÈREMENT À LA RETRAITE Un article qui valait 1,00 $ en 1972, coûte maintenant 3,78 $ En tenant compte d un taux d inflation moyen, le prix présentement payé pour un article

Plus en détail

Projet de loi n o 34 (2015, chapitre 7)

Projet de loi n o 34 (2015, chapitre 7) PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 34 (2015, chapitre 7) Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite relativement au financement et à la restructuration

Plus en détail

Journal d inventaire de la succession

Journal d inventaire de la succession Journal d inventaire de la succession Introduction L une des principales responsabilités du liquidateur d une succession consiste à dresser la liste des biens et des dettes de la personne décédée. C est

Plus en détail

RREGOP Session d information

RREGOP Session d information Notre régime de retraite RREGOP Session d information 8 avril 2015 Par Gaétan Guérard et Marc Séguin Plan de la session Le RREGOP La CARRA La cotisation au RREGOP La coordination Le RRQ PSVC Le relevé

Plus en détail

La Régie des rentes du Québec

La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec est chargée d appliquer la Loi sur le régime de rentes du Québec et la Loi sur les régimes complémentaires de retraite. De plus, elle administre

Plus en détail

Régime de retraite individuel

Régime de retraite individuel Régime de retraite individuel Préparée pour : 30 mars, 2010 Madame Hélène Vestie François Forget Directeur administratif Stratégie financière Impact inc. 485, rue McGill bureau 400 Montréal, Québec Téléphone

Plus en détail

Régime d accession à la propriété (RAP)

Régime d accession à la propriété (RAP) Régime d accession à la propriété (RAP) Introduction Les fonds retirés d un REER sont habituellement imposables l année du retrait. Toutefois, dans le cadre de certains programmes, le retrait n entraîne

Plus en détail

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager Loi sur les prestations de pension du Nouveau-Brunswick

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager Loi sur les prestations de pension du Nouveau-Brunswick Page 1 de 5 inc. a droit à des sommes de retraite régis par la Loi sur (nom du Rentier en caractères d'imprimerie) les prestations de pension du et désire transférer ces sommes dans un fonds de revenu

Plus en détail

PROJET DE LOI N 39 LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE

PROJET DE LOI N 39 LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE Le 21 mai 2013 PROJET DE LOI N 39 LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE Le gouvernement du Québec a déposé le projet de loi n 39 Loi sur les régimes volontaires d épargne-retraite (le «projet

Plus en détail

ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF

ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF PLACEMENTS AGF INC. ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF FRV DU FÉDÉRAL REERI DU FÉDÉRAL FRVR DU FÉDÉRAL REIR DU FÉDÉRAL Addenda relatif à l immobilisation des fonds Vous trouverez ci-joint

Plus en détail

Moyens d actions des créanciers contre le contrat d assurance vie souscrit par le débiteur

Moyens d actions des créanciers contre le contrat d assurance vie souscrit par le débiteur Moyens d actions des créanciers contre le contrat d assurance vie souscrit par le débiteur Article juridique publié le 06/01/2013, vu 5101 fois, Auteur : Maître Joan DRAY Moyens d actions des créanciers

Plus en détail

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier : une vision à modifier Prenons un pas de recul sur le but des mécanismes de retraite; Le besoin des gens: Besoins financiers pour arrêter de travailler à un certain âge; Ce besoin sera différent si :

Plus en détail

Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5))

Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5)) Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5)) Introduction Bien des propriétaires d entreprises se demandent,

Plus en détail

«rentier» et/ou «titulaire» ont la même signification que celle qui est donnée au terme «constituant» dans la loi;

«rentier» et/ou «titulaire» ont la même signification que celle qui est donnée au terme «constituant» dans la loi; L EMPIRE, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE AVENANT POUR UN FONDS DE REVENU VIAGER LOI SUR LES RÉGIMES COMPLÉMENTAIRES DE RETRAITE DU QUÉBEC ET RÈGLEMENTS Y AFFÉRENT Police numéro : Titulaire/Rentier : La police

Plus en détail

Au cours des prochaines années, plusieurs PME instaureront un régime d épargneretraite pour leurs employés.

Au cours des prochaines années, plusieurs PME instaureront un régime d épargneretraite pour leurs employés. Au cours des prochaines années, plusieurs PME instaureront un régime d épargneretraite pour leurs employés. Simple, économique et flexible, le RRS fait partie des régimes adaptés à la réalité des PME.

Plus en détail

REÉR, FERR, CRI, FRV, RPA, RENTES ET AUTRES RÉGIMES AUTOMNE 1998 - PRINTEMPS 1999. Centre québécois de formation en fiscalité CQFF Inc.

REÉR, FERR, CRI, FRV, RPA, RENTES ET AUTRES RÉGIMES AUTOMNE 1998 - PRINTEMPS 1999. Centre québécois de formation en fiscalité CQFF Inc. REÉR, FERR, CRI, FRV, RPA, RENTES ET AUTRES RÉGIMES AUTOMNE 1998 - PRINTEMPS 1999 ANIMATEURS: Yves Chartrand, B.Sc., M.Fisc. Centre québécois de formation en fiscalité CQFF Inc. Yves Usereau, CA Collaborateur

Plus en détail

- et - RAPPORT AU SUJET DE L ADMINISTRATION PRÉLIMINAIRE DU SYNDIC

- et - RAPPORT AU SUJET DE L ADMINISTRATION PRÉLIMINAIRE DU SYNDIC Province de QUÉBEC COUR SUPÉRIEURE District de Montréal «En matière de faillite et d insolvabilité» N o Division : 01-MONTRÉAL N o Cour : 755-11-002875-132 DANS L AFFAIRE DE LA FAILLITE DE : N o Dossier

Plus en détail

Protection contre les créanciers et assurance vie

Protection contre les créanciers et assurance vie Protection contre les créanciers et assurance vie Introduction En général, les biens d un particulier ou d une entité constituent pour les créanciers une garantie en cas du non-paiement de dettes, peu

Plus en détail

Service des ressources humaines et financières. Le sommaire Régime de retraite des employées et employés de l'université de Sherbrooke

Service des ressources humaines et financières. Le sommaire Régime de retraite des employées et employés de l'université de Sherbrooke Service des ressources humaines et financières Le sommaire Régime de retraite des employées et employés de l'université de Sherbrooke Votre régime de retraite à l Université de Sherbrooke Modes de prestations

Plus en détail

RÈGLEMENT RÉGISSANT LE COMPTE CLIENT

RÈGLEMENT RÉGISSANT LE COMPTE CLIENT RÈGLEMENT RÉGISSANT LE COMPTE CLIENT 2015 www.iccrc-crcic.ca Version : 2015-002 Dernière modification : 3 juillet 2015 Page 2 de 13 Table des matières MODIFICATIONS DE SECTIONS... 4 Section 1 INTRODUCTION...

Plus en détail

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 IMMOBILISÉ AU FONDS DE REVENU VIAGER SUIVANT LE RÈGLEMENT EN APPLICATION DE LA LOI SUR LES

Plus en détail

La réalisation des garanties et les fiducies présumées

La réalisation des garanties et les fiducies présumées La réalisation des garanties et les fiducies présumées Retour à la case départ? Éric Vallières, McMillan S.E.N.C.R.L, s.r.l. Conférence sur le Financement et les sûretés, Institut Canadien Le 31 janvier

Plus en détail

LE DROIT BANCAIRE LES CONTRATS BANCAIRES

LE DROIT BANCAIRE LES CONTRATS BANCAIRES LE DROIT BANCAIRE LES CONTRATS BANCAIRES Objectif: Examiner la réglementation des rapports entre le client et le banquier à travers l étude des contrats bancaires. LES CONTRATS BANCAIRES : La banque, comme

Plus en détail

Les affaires et le droit

Les affaires et le droit Les affaires et le droit Chapitre 20 Le cautionnement Me Micheline Montreuil 1 1 Contenu Le cautionnement Le cautionnement conventionnel Le cautionnement légal Le cautionnement judiciaire Le cautionnement

Plus en détail

RÉGIME D'ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIF (le «régime collectif»)

RÉGIME D'ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIF (le «régime collectif») RÉGIME D'ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIF (le «régime collectif») Les régimes d'épargne-retraite individuels (les «régimes») prévus par le régime collectif sont établis par la Sun Life du Canada, compagnie d'assurance-vie

Plus en détail

FONDS SIMPLE BON SENS ADDENDA RELATIF À

FONDS SIMPLE BON SENS ADDENDA RELATIF À LA COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE PRIMERICA DU CANADA FONDS SIMPLE BON SENS ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS CRI DE L ONTARIO Votre addenda Vous trouverez ci-joint l addenda relatif à l immobilisation

Plus en détail

SUR LA PROPOSITION DE, IL EST RÉSOLU :

SUR LA PROPOSITION DE, IL EST RÉSOLU : EXTRAIT du procès-verbal d une séance ordinaire du Conseil d administration du CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE BORDEAUX-CARTIERVILLE-SAINT-LAURENT tenue à le à compter de heures et à laquelle

Plus en détail

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale.

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. 1) Régime d imposition du gain en capital Régime d imposition

Plus en détail

625, rue St-Amable Québec (Québec) G1R 2G5. AVENANT - COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ DU MANITOBA (CRI-Manitoba)

625, rue St-Amable Québec (Québec) G1R 2G5. AVENANT - COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ DU MANITOBA (CRI-Manitoba) 625, rue St-Amable Québec (Québec) G1R 2G5 AVENANT - COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ DU MANITOBA (CRI-Manitoba) Nature de l avenant Le présent avenant ne s applique qu au preneur pour lequel des prestations

Plus en détail

ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF

ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF PLACEMENTS AGF INC. ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF FRV DU NOUVEAU-BRUNSWICK CRI DU NOUVEAU-BRUNSWICK Addenda relatif à l immobilisation des fonds Vous trouverez ci-joint l addenda relatif

Plus en détail

GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE

GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE PROJET GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE Juillet 2013 Guide sur l utilisation des véhicules de garantie Autorité de marchés financiers Page 1 Juillet 2013 Introduction Ce guide présente

Plus en détail

Régie des rentes du Québec Régimes complémentaires de re trai te 2006 Pour mieux

Régie des rentes du Québec Régimes complémentaires de re trai te 2006 Pour mieux Régie des rentes du Québec Régimes complémentaires de re trai te 2006 Pour mieux le CRI le FRV Ce document d information n a pas force de loi. En cas de conflit d interprétation, il faut s en remettre

Plus en détail

Fonds de revenu de retraite autogéré Fonds de revenu viager (FRV) Ontario

Fonds de revenu de retraite autogéré Fonds de revenu viager (FRV) Ontario Fonds de revenu de retraite autogéré Fonds de revenu viager (FRV) Ontario Offert à compter du 1 er janvier 2008 AVENANT À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE AUTOGÉRÉ DE PLACEMENTS

Plus en détail

La vie, c'est parfois...

La vie, c'est parfois... La vie, c'est parfois... évaluer choisir prospérer PRODUITS DE TYPE CPG Dispositions de contrat, formulaire de souscription et T2033 pour : Compte d épargne libre d impôt CELI UNIFLEX - DISPOSITIONS DU

Plus en détail

État civil. Je certifie ne pas avoir de conjoint répondant à la définition du règlement du Régime de retraite de l Université du Québec.

État civil. Je certifie ne pas avoir de conjoint répondant à la définition du règlement du Régime de retraite de l Université du Québec. Demande de rente 1. Renseignements généraux Établissement Nom Téléphone résidence ( ) travail ( ) poste Nom à la naissance (si différent) Prénom Adresse Code postal Sexe F M Date de naissance État civil

Plus en détail

PLAN DE PRÉVOYANCE C

PLAN DE PRÉVOYANCE C PLAN DE PRÉVOYANCE C RÈGLEMENT, 1 re partie Valable à partir du 1 er janvier 2010 Mis en vigueur par le Conseil de fondation le 9 novembre 2009 Le présent plan de prévoyance s applique à toutes les personnes

Plus en détail

Le soussigné(e) 1 : Né(e) le : Demeurant : Déclare déléguer au profit de : Représentée par En qualité de

Le soussigné(e) 1 : Né(e) le : Demeurant : Déclare déléguer au profit de : Représentée par En qualité de DELEGATION DE CREANCE D UN CONTRAT D ASSURANCE VIE RACHETABLE Le soussigné(e) 1 : Né(e) le : Demeurant : Ci-après dénommé «le Délégant», Déclare déléguer au profit de : Représentée par En qualité de Ci-après

Plus en détail

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Novembre 2007 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Quand arrive la retraite

Quand arrive la retraite Quand arrive la retraite Régime de rentes du Québec La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Ce document n a pas force de loi. En cas de conflit

Plus en détail

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI)

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) PLANIFICATION FISCALE Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) Le compte d épargne libre d impôt (CELI) est un instrument d épargne lancé en 2009 permettant aux résidents canadiens

Plus en détail

Veuillez noter que les dispositions législatives mentionnées dans le présent bulletin entrent en vigueur le 31 mai 2010.

Veuillez noter que les dispositions législatives mentionnées dans le présent bulletin entrent en vigueur le 31 mai 2010. Bulletin de politique n 1 Date de publication : le 21 avril 2010 Dernière mise à jour : le 25 mai 2010 Compte de retraite immobilisé (CRI) Veuillez noter que les dispositions législatives mentionnées dans

Plus en détail

Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires

Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires Commission des pensions Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires Source: Loi sur les prestations de pension,

Plus en détail

Table des matières TABLE DES MATIÈRES. Introduction... 9 1- L historique... 9 2- Les lois fédérales... 9

Table des matières TABLE DES MATIÈRES. Introduction... 9 1- L historique... 9 2- Les lois fédérales... 9 Table des matières 1 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 9 1- L historique... 9 2- Les lois fédérales... 9 A- La Loi sur la faillite et l insolvabilité... 10 B- La Loi sur les arrangements avec les créanciers...

Plus en détail

ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF

ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF PLACEMENTS AGF INC. ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF FRV DE LA COLOMBIE-BRITANNIQUE RERI DE LA COLOMBIE-BRITANNIQUE Addenda relatif à l immobilisation des fonds Vous trouverez ci-joint

Plus en détail

PATRIMOINE DU MEMBRE IDENTIFICATION ET DISPOSITION. Aide mémoire pour le membre de l AQDER et pour ses proches PARTIE 4

PATRIMOINE DU MEMBRE IDENTIFICATION ET DISPOSITION. Aide mémoire pour le membre de l AQDER et pour ses proches PARTIE 4 PATRIMOINE DU MEMBRE IDENTIFICATION ET DISPOSITION Aide mémoire pour le membre de l AQDER et pour ses proches PARTIE 4 ANNEXES Sources de renseignements Tous les renseignements contenus dans ce document

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

ARBITRAGE EN VERTU DE LA LOI SUR LE RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DU GOUVERNEMENT ET DES ORGANISMES PUBLICS (L.R.Q.

ARBITRAGE EN VERTU DE LA LOI SUR LE RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DU GOUVERNEMENT ET DES ORGANISMES PUBLICS (L.R.Q. ARBITRAGE EN VERTU DE LA LOI SUR LE RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DU GOUVERNEMENT ET DES ORGANISMES PUBLICS (L.R.Q., CHAPITRE R-10) ENTRE: BIBIANE PECK NADER (L APPELANTE ) ET: COMMISSION ADMINISTRATIVE

Plus en détail

SADC Document de référence

SADC Document de référence SADC Document de référence Protection des épargnes Donnez à vos clients toutes les pièces du casse-tête En donnant à vos clients toutes les pièces du cassetête concernant l assurance-dépôts de la SADC,

Plus en détail