magazine N 04 Septembre 2013 dossier Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "magazine N 04 Septembre 2013 dossier Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique"

Transcription

1 magazine N 04 Septembre 2013 dossier Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique

2 2 RAZEL-BEC / magazine N 04 / Septembre 2013 > Portfolio...page 4 RAZEL-BEC magazine N 04 / Septembre 2013 Édité par RAZEL-BEC 3, rue René Razel Christ-de-Saclay Orsay Cedex Tél. : +33 (0) razel-bec.com > FOCUS...page 6 Directeur de la publication : Jérôme Perrin Rédactrice-en-chef : Isabelle Sacquet Ont participé à ce numéro : Michel Bosc, Christian Bousquet, Michel Bousquet, Laurent Chauvel, Mohamed Chekhaba, Olivier Capodanno, Jean-Claude Carne, Sandra Carne, Olivier Chappard, Benoît Chapron, Nuno Da Rocha Barbosa, Serge Devillers, Romain Dorignac, Alain Fabre, Thomas Fize, Rémi Fourcaud, Christophe Galinat, Stéphane Gallais, Patrick Germain, Aurélien Ginouse, Camille Goix, Olivier Guérin, Thierry Guignard, Pascal Legrand, Lionel Magimel, Fabienne Mimault, Ignace Mistretta, Majid Moussaten, Miguel Musnier, Rachid Nechchadi, Marc Petit, Manuel Rousseau, Nicolas Sicaire, Aissa El Yacoubi. > DOSSIER...page 8 Ligne à Grande Vitesse SUD-EUROPE ATLANTIQUE RAZEL-BEC AU CŒUR D'UN PROJET MAJEUR > International...page 22 > Échos des chantiers...page 24 Crédits photos : Nicolas Vercellino, Nuno Da Rocha Barbosa, Simon Lourié, DR. Création et impression : Hawaii Communication Tél. : +33 (0) Tirage : exemplaires Imprimé sur papier issu de forêts gérées durablement. N BVQI : PEFC/

3 3 Des infrastructures pour soutenir l'emploi LAURENT FAYAT Président Territoires désengorgés, déplacements et mobilité favorisés, emplois créés, les atouts socio-économiques liés à la construction d infrastructures correspondent à une réalité éprouvée. La Ligne à Grande Vitesse Tours-Bordeaux, à laquelle RAZEL-BEC est associée, est un exemple significatif de ces retombées positives personnes sont mobilisées sur le terrain et emplois ont été générés localement. Il me semble peu lisible dès lors de geler les projets d infrastructures. Une restriction de ces projets représente un danger pour l emploi en général et un obstacle au développement du tissu économique local. Une politique d investissements soutenue en faveur des infrastructures s est toujours avérée l outil indispensable et l atout majeur d une politique de l emploi. En cette période à faible visibilité économique, les majors des Travaux publics, dont le Groupe FAYAT, maintiennent le cap. Voilà une force entrepreneuriale certaine, signe d un enthousiasme économique hexagonal qu il s avère indispensable de soutenir. Parce qu il représente un réservoir d emplois de postes induits chaque année par les travaux, le Grand Paris est un projet porteur pour le secteur des Travaux Publics. Avec son savoir-faire multi-métiers, ses références multiples dans le domaine des transports, sa connaissance de la région Île-de-France et la synergie forte qui existe entre les filiales du groupe FAYAT, RAZEL-BEC a toutes les capacités pour prendre part à ce projet d envergure. RAZEL-BEC peut compter par ailleurs sur sa direction internationale Afrique pour développer l activité de l entreprise. Le Sénégal et le Congo nous ont récemment confié des marchés essentiels tandis que d autres pays renouvellent leur confiance à RAZEL- BEC et aux filiales du Groupe FAYAT. Des chantiers majeurs pour le Cameroun ou pour la Guinée-Équatoriale confirment nos relations positives avec nos partenaires africains. Je vous souhaite une bonne lecture de notre publication dont le dossier est consacré à ce beau projet humain et technique de la Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique Tours Bordeaux.

4 4 RAZEL-BEC / magazine N 04 / Septembre 2013 PORTFOLIO Activité intense sur l A150 Avec l obtention des autorisations administratives fin mars 2013, l achèvement de la conception et la mise en place des financements, toutes les conditions étaient réunies pour que les travaux de l A150 puissent démarrer. Le printemps a été consacré aux études d exécution, à la réalisation des fouilles archéologiques et à des travaux préparatoires dont le planning a été tenu malgré des conditions météorologiques particulièrement défavorables. Depuis le mois de juin, le chantier est entré dans une phase de production intense et les travaux avancent à un rythme soutenu.

5 5 Les équipes RAZEL-BEC sont à l œuvre dans le cadre du GIE A150 sur les 18,6 km du tracé pour la réalisation de 2,6 millions de m³ de déblais, de 17 ouvrages d art courant et du viaduc de l Austreberthe d une longueur de 478 mètres. C est grâce à cette forte mobilisation que la date de mise en service de l A150, d ores et déjà fixée au 28 février 2015, pourra être respectée.

6 6 RAZEL-BEC / magazine N 04 / Septembre 2013 FOCUS RAZEL-BEC partenaire énergétique de la Corse Avec la réalisation du génie civil de la centrale électrique de Lucciana et la construction du barrage du Rizzanèse, RAZEL-BEC a pris part avec succès à des projets énergétiques corses d envergure. Rencontre avec Jean-Michel Lebeau, Président d EDF-PEI, Maître d ouvrage de la centrale de Lucciana. Quelle est la mission d EDF-PEI? Jean-Michel LEBEAU. - EDF s'est dotée d'une filiale à 100 % pour remplacer son parc de centrales thermiques en Corse et en outre-mer avec un seul et même modèle de moteur. Les îles ont-elles un fonctionnement particulier? J.-M.L. - S'agissant de petits réseaux, elles doivent bénéficier d'une technologie spécifique, la plus fiable possible. Car un moteur en panne en Corse, correspond à 4 tranches nucléaires hors service sur le continent. Quels sont les besoins énergétiques de la Corse? J.-M.L. - La croissance moyenne de la consommation d électricité observée en Corse ces dix dernières années est de l ordre de 3 %, sensiblement supérieure à celle notée sur le continent. Dès lors, l'assemblée de Corse a adopté la mise en œuvre d un Plan énergétique il y a huit ans. Pour répondre aux besoins de la Corse, EDF dispose d un parc de production diversifié, composé de plus de 750 MW de puissance installée (deux centrales thermiques, deux interconnexions et des capacités hydroélectriques importantes). Dans les prochaines années, EDF-PEI prévoit de produire près de 250 MW en Corse. Le risque de pénurie en Corse est-il toujours d actualité? J.-M.L. - La croissance de la demande en électricité, principalement domestique et commerciale reste soutenue. La mise en service de la centrale de Lucciana permettra de sécuriser le système électrique corse. Quels sont les projets d EDF-PEI? J.-M.L. - EDF-PEI prévoit de convertir ses centrales thermiques au gaz naturel à partir d installations de gaz naturel liquéfié (GNL) dans une optique de démarche durable. La Corse en sera le terrain d expérimentation. Si le projet porte ses fruits, il pourrait être dupliqué aux Antilles. Parallèlement, vers 2017, une nouvelle centrale de même puissance que celle de Lucciana sera construite dans la région d Ajaccio.

7 7 Rizzanèse un barrage BCR de plus pour RAZEL-BEC Le barrage du Rizzanèse, livré cette année et réalisé en groupement avec RAZEL-BEC, constitue le quatrième aménagement hydroélectrique réalisé par EDF en Corse. Cet ouvrage constitue une référence supplémentaire pour RAZEL-BEC, expert en barrage BCR. Si la plupart des grands barrages français ont été construits il y a plusieurs décennies et que le potentiel hydraulique hexagonal est déjà largement exploité, de nouveaux aménagements sont encore construits, à l image du barrage corse du Rizzanèse. Alors que la première de ses deux turbines a été mise en service le 27 février 2013 et que la seconde commencera à produire de l électricité à partir de septembre, le barrage a été inauguré lundi 17 juin par le PDG d EDF Henri Proglio en présence du Président de RAZEL-BEC, Laurent Fayat. Le rôle de ce nouveau barrage, le plus puissant de l île de beauté, est d autant plus stratégique que la Corse est un système énergétique insulaire dont le réseau électrique n est que partiellement relié à celui du continent. La Corse doit donc produire sur place une grande partie de l électricité qu elle consomme. L hydroélectricité est ainsi un atout majeur pour l île : elle contribuait déjà à 20 % de sa production d électricité avant la mise en service du Rizzanèse. Départements RAZEL-BEC en synergie Ce barrage de 45 mètres de hauteur et 150 mètres de longueur en crête a permis de conjuguer les compétences des départements Barrages, Travaux souterrains et Génie civil. Au programme des travaux notamment, le percement d une galerie de 150 mètres pour dévier la rivière, l ouverture d une carrière de m³, le concassage et la confection de tonnes d agrégats pour les BCR et les bétons conventionnels, l ouverture des fouilles du barrage par terrassement à l explosif ( m³), la réalisation d un rideau étanche par forages et injections sur 35 mètres de profondeur sur le périmètre amont des fondations (200 mètres) par le Pôle Fondations Fayat, la réalisation du corps du barrage en BCR ( m³), la réalisation d un évacuateur de crues de type «seuil libre et saut de ski» en béton conventionnel ( m³), la réalisation d un pont mixte de 60 mètres pour franchir le seuil de l évacuateur de crues.

8 8 RAZEL-BEC / magazine N 04 / Septembre 2013 DOSSIER Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique

9 9 RAZEL-BEC, AU CŒUR d un projet majeur 340 km de voies ferrées, 15 lots de TOARC (terrassements, ouvrages d'art et rétablissements des communications), 50 ouvrages d art non courants, la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique (LGV SEA) Tours-Bordeaux est le plus important chantier ferroviaire en concession-construction en Europe. Si cette nouvelle infrastructure reliera en 2017 Paris à Bordeaux en 2 heures et 5 minutes contre 3 heures aujourd hui, elle placera surtout la région Sud-Ouest de la France dans une dynamique de développement économique européen de premier plan. Au terme d un processus d appel d offres qui a démarré en 2008 et qui s est conclu par la signature d un contrat de concession le 16 juin 2011, le groupement, dont RAZEL-BEC est l un des partenaires pour la construction, a été retenu par Réseau Ferré de France pour la réalisation de cet ouvrage et son exploitation pendant 50 ans. RAZEL-BEC intervient dans le groupement constructeur COSEA, au sein du SGI, le Sous-groupement chargé de la construction des Infrastructures, qui repose sur une mise en commun des moyens. Où interviennent les équipes de RAZEL-BEC? Pour les ouvrages linéaires - La direction de la section E (TOARC 10 et 11), les terrassements, les assainissements et les OAC (ouvrages d art courants) du lot La direction du lot 14 et les terrassements du TOARC. - La direction du lot 8, les terrassements, les assainissements et les OAC. - La direction des OAC du lot 15. Pour les OANC (ouvrages d art non courants) - La direction des viaducs mixtes (Manse, Vienne, Boivre, Charente Sud, Vonne). - L estacade de la Couronne. Pour les travaux de chaussées - RAZEL-BEC intervient avec sa filiale GTTP pour la réalisation des rétablissements sur les lots 2 et 3.

10 10 RAZEL-BEC / magazine N 04 / Septembre 2013 Rencontre LGV SEA : UN CHANTIER À PART Olivier Guerin intervient au sein du SGI (Sous-Groupement Infrastructure) en qualité de Directeur Technique, fonction qui recouvre également le pilotage du Dossier de Sécurité Ferroviaire pour le SGI et la gestion des interfaces avec les autres sous-groupements. Olivier Guérin Directeur Technique Terrassement du SGI. En quoi la LGV SEA se distingue des autres chantiers de LGV? Olivier Guérin. - Par la taille avant tout : la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Tours-Bordeaux est le plus important chantier ferroviaire en concessionconstruction conduit à ce jour. C est la première fois que la construction d une ligne est confiée de A à Z à un groupement privé, COSEA. Cette ligne a aussi une caractéristique originale : elle ne comporte aucune gare nouvelle. Cela imposait donc de réaliser 40 km de raccordement avec les voies existantes pour desservir les villes situées le long du parcours, Châtellerault, Poitiers et Angoulême. Que représente le SGI par rapport à COSEA? O. G. - Le projet, de par son contexte particulier, a nécessité la mise en place d une organisation inhabituelle que l on ne retrouve pas sur d autres chantiers. En effet, pour réaliser la construction de la ligne, COSEA s est organisé en 5 sousgroupements, l ingénierie, l infrastructure, l énergie, les superstructures et la signalisation/télécommunication. Le SGI étant le sous-groupement chargé de la réalisation des Infrastructures : terrassement, génie civil, assainissements et rétablissements de communication. Quelle place occupe RAZEL-BEC dans le SGI? O. G. - Les équipes de RAZEL-BEC sont intervenues dès la phase de conception du projet sur l ensemble de l organigramme du SGI. Néanmoins, nous avons, pour la phase travaux, d un commun accord avec nos partenaires, concentré nos équipes sur des lots dont des collaborateurs de RAZEL-BEC assuraient le pilotage afin de préserver l efficacité de notre apport au groupement et l identité de l entreprise. De nombreux aléas ont jalonné le chantier dès le début O. G. - Les difficultés n ont pas manqué. En intervenant dès la mise au point du projet, nos équipes ont géré des sujets inhabituels, en amont des travaux, comme la finalisation de la conception, l accompagnement de la concertation et des dossiers loi sur l eau et CNPN mais aussi en phase travaux avec, par exemple, la gestion du dossier de sécurité ferroviaire dont je suis, de par ma mission, le correspondant pour le SGI. L alimentation permanente de ce dossier pendant les travaux et sa conformité aux exigences de notre contrat est fondamentale, car s il est incomplet, c est la mise en service de la ligne qui peut être remise en cause. Mais l adaptation et la réactivité sont des composantes incontournables de la gestion des grands projets que nous avons l habitude de réaliser et, grâce aux compétences acquises au fil des LGV auxquelles nous avons participé et la capacité de nos équipes et celles de nos partenaires à travailler ensemble au sein d une organisation intégrée, nous trouvons toujours les meilleures solutions.

11 LES ACTEURS DU PROJET CONCÉDANT 11 CONCESSIONNAIRE CONTRAT DE CONCEPTION-CONSTRUCTION CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE Piloté par Vinci Construction, COSEA est un groupement d'entreprises dont RAZEL-BEC fait partie. Maître d'œuvre et assistant à la maîtrise d'ouvrage, COSEA est en charge de la conception de la ligne. SYNERGIES AU SEIN DU GROUPE FAYAT Les entreprises du Groupe FAYAT ont également contribué au projet au travers d appels d offres. Ainsi, BOMAG a fourni au SGI 45 compacteurs BW 219 et couvre la maintenance pour l ensemble du chantier à partir de 2 bases techniques (bureau, conteneur d entretien, fourgon de dépannage et de pièces détachées), car la fourniture des matériels est assortie d une prestation «full service». JOSEPH-PARIS et PAIMBOEUF ont allié leurs compétences pour la structure métallique des mâts de haubanage des viaducs à voussoirs préfabriqués jalonnant le parcours ferroviaire. ADC a fourni le portique de manutention de l usine de préfabrication des voussoirs du SGI à Coulombiers. FRANKI FONDATION a réalisé des pieux forés tubés pour 3 viaducs et a exécuté des pieux de diamètre à mm pour 8 ouvrages d art courants. SEFI-INTRAFOR intervient pour le comblement de vides de dissolution et pour une paroi moulée.

12 12 RAZEL-BEC / magazine N 04 / Septembre 2013 DOSSIER LA PAROLE À UNE SECTION La LGV SEA Tours-Bordeaux est constituée de 15 lots répartis en 7 sections. La section E regroupe les lots 10 et 11. Rencontre avec Michel Bosc, Directeur adjoint de la section E et Directeur de travaux du lot 10. «Le lot 10, plus court que les autres lots, n en est pas moins spectaculaire : 5,5 millions de m³ pour réaliser une plateforme ferroviaire de 35 hectares. Ce lot représente un maillon essentiel de la ligne puisque cette plateforme constitue l une des 3 "bases travaux" à partir desquelles sont réalisés les travaux d équipements ferroviaires», explique Michel Bosc. Les 5 km de raccordement aux voies ferrées existantes et le réglage de la plateforme ont fait l objet d une attention particulière car ce lot se trouvait sur le chemin critique de la ligne. «Cette base est prioritaire car elle permettra l acheminement des matériaux nécessaires aux travaux ferroviaires, comme le ballast, les rails ou encore les équipements de voies, par train de marchandises», poursuit Michel Bosc. Démarrée au printemps 2012, la plateforme a été livrée dans les délais le 19 août dernier. Quant aux 20 kilomètres du lot 11, RAZEL-BEC y assure 60% des travaux de terrassement et 100% des 32 ouvrages d art courants. «Un des enjeux majeurs de cette section réside dans notre capacité à coordonner les activités de terrassement et de génie civil.» > La sécurité avant tout Michel Bosc Directeur adjoint de la section E et Directeur de travaux du lot 10. Sur un chantier d infrastructures linéaires, un des enjeux réside dans la capacité de l entreprise à coordonner les activités de terrassement et de génie civil. Une harmonisation et un strict respect des procédures de sécurité s imposent à tous, le chantier étant organisé autour de la prévention. «Avant tout démarrage des travaux, une procédure contenant une analyse de risques est rédigée en concertation avec les ingénieurs travaux, les conducteurs de travaux et les chargés prévention», précise Michel Bosc. De nombreux sujets sont traités grâce aux quarts d heure sécurité entre les chefs d équipe et les compagnons. En complément, une formation au poste de travail est dispensée aux collaborateurs par les chefs d équipes ou les chargés de prévention. Chaque collaborateur, encadrement comme compagnons, a ainsi reçu un accueil sécurité complet sur une demi-journée. Grâce à cette organisation, le salarié est impliqué, sensibilisé et responsabilisé. En parallèle, sont expérimentées de nouvelles dispositions : le port de lunettes solaires pendant les périodes ensoleillées, à la fois protectrice d une agression physique et d une agression lumineuse. L utilisation d un radar d aide à la conduite permettant à un conducteur d être avisé d un personnel à pied évoluant à proximité de son engin. Ce dernier, installé à l arrière des engins, détecte la personne grâce à des capteurs de chaleur et de mouvement, assurant ainsi une protection maximale des personnels à pied.

13 13 IT Concept, les spécialistes du terrassement IT Concept, un des bureaux d études de RAZEL-BEC, spécialisé en terrassement et en assainissement, réalise les études d exécution des ouvrages linéaires des lots 10 & 11 de la LGV SEA. Situés dans le département de la Charente près d Angoulême, ces lots comprennent 28 km de section courante, la base travaux de Villognon destinée à être une des futures bases de maintenance de la ligne, des raccordements à la ligne existante Paris-Bordeaux afin de desservir la gare d Angoulême, ainsi que les 3 viaducs nord, médiane et Sud sur la Charente. Démarrées en novembre 2011, les études devraient se poursuivre au-delà de la fin des travaux puisque IT Concept est également en charge de la réalisation des plans de récolement. Au plus fort de l activité, le projet mobilise 16 personnes. FABIENNE MIMAULT responsable it concept. paroles de chantier Nuno Da Rocha Barbosa Chef de chantier, Viaduc de la Charente Sud. «Chaque semaine je mobilise mon équipe avec le quart d heure sécurité. Cet outil nous permet ainsi de prévenir les accidents car nous présentons, en amont, les tâches sur lesquelles les compagnons sont amenés à travailler.»

14 14 RAZEL-BEC / magazine N 04 / Septembre 2013 DOSSIER SOUS-SOL À LA LOUPE À mi-chemin entre Tours et Bordeaux, le lot 8 s étend sur 21 km dans une zone de bocage. Les déblais s élèvent à 2,5 millions de m³, les remblais à 2 millions de m³ et 22 ouvrages d art courants sont recensés sur le lot. Gros plan sur le contexte géologique du chantier. Stéphane Gallais, Directeur du lot 8. Le tracé de la LGV SEA se situe dans un contexte géologique disparate. Les principales formations sont représentées par les calcaires marneux à meulières (Oligocène), les argiles blanches à silex, les craies et tuffeaux de Touraine dans la partie Nord, les formations calcaires du Jurassique moyen et supérieur dans la partie centrale et plus au sud avec une couverture de calcaires gréseux du Cénomanien et du Turonien, pour se prolonger dans les dépôts argilo sableux du Tertiaire et les alluvions de la Garonne et de la Dordogne. Sur le lot 8, «Les principales particularités géologiques et complexités géotechniques sont rencontrées avec les cavités karstiques dans les formations calcaires», précise Stéphane Gallais, Directeur du lot 8. PRÉVENTION DES RISQUES Une cellule cavité a été mise en place dès la conception afin d analyser les phénomènes d affaissement ou d effondrement au cours des cent prochaines années. «L aléa cavité s inscrit dans une politique de prévention et de gestion des risques», explique Stéphane Gallais. «Lors des prospections géophysiques et géotechniques, 50% de zones karstiques ont été décelées sur le tracé du lot 8». SEFI-INRAFOR, filiale du groupe FAYAT, intervient pour le traitement, par injection de ces karsts. À noter, plus de sondages et investigations ont été réalisés pour définir la conception et dimensionner les ouvrages de la LGV SEA entre Tours et Bordeaux. Ignace Mistretta Responsable géotechnique. «Le tracé de la LGV SEA comporte des terrains humides et argileux. Les ressources en matériaux réutilisables évaluées à plus de 46 millions de m 3 sont constituées de 70% de sols meubles et de 30% de sols rocheux pour la construction des ouvrages en terre. Les traitements de sols à la chaux ou mixte chaux et liant routier se sont avérés nécessaires pour l abaissement des teneurs en eau pour environ 10% des sols employés et l amélioration des caractéristiques mécaniques des sols composant les parties structurelles des ouvrages.»

15 15 DES ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX Patrick Germain Directeur du lot 14. Avec ses 31 km, le lot 14 est le plus long du tracé. Il a nécessité 4 millions de m³ de terrassement dont une partie a dû être traitée à la chaux. Patrick Germain, Directeur du lot 14, évoque les enjeux environnementaux du projet. À gauche : Aménagement de mise en défend pour préserver les tritons du lot 14. À droite : Le lot 14 présente de nombreuses zones humides, 600 bassins provisoires de décantation vont être installés sur les 30 km du chantier, soit un bassin tous les 100 mètres. «Préserver la biodiversité : une priorité» Une nouvelle infrastructure telle qu une ligne à grande vitesse impacte les riverains, la faune et la flore. Zones humides, espèces animales et végétales protégées, fouilles archéologiques, vestiges exhumés, les challenges environnementaux jalonnent le tracé de la LGV SEA. «Garantir une gestion équilibrée des ressources naturelles et limiter l impact des travaux sur l environnement, tels ont été les objectifs primordiaux que s est fixé le groupement», résume Patrick Germain. Dès lors, en partenariat avec le monde associatif, le milieu agricole et les élus des communes concernées, les équipes chantiers mettent en place des solutions pérennes afin de préserver et valoriser l environnement. S il est une ressource à laquelle les équipes de COSEA prêtent une attention particulière, c est bien l eau. «Le tracé traverse 14 zones naturelles humides à intérêt écologique et rencontre pas moins de 600 écoulements naturels dont 89 cours d eau, le tout protégé par la réglementation européenne et la loi sur l Eau», précise Patrick Germain. De fait, les ouvrages construits assurent le libre écoulement des eaux et préservent l intégrité des cours d eau. Parallèlement, la loi sur les espèces protégées vise la préservation de la faune et de la flore. Plus de 200 espèces protégées, dont certaines en voie de disparition, ont requis une attention particulière. Concernant le déboisement, des réunions de préparation des interventions ont été organisées afin de déterminer les types d engins à utiliser et leurs voies d accès sur les sites. DES CLÔTURES SPÉCIFIQUES POUR LES ANIMAUX Elles se situent tout au long de l emprise pour éviter que la petite faune (amphibiens, reptiles) ne pénètre sur le chantier et se retrouve piégée. Ces clôtures sont dimensionnées selon les espèces fréquentant les abords de la voie. Il leur est alors impossible de les franchir du fait de la hauteur, du resserrement du maillage et de son doublement en partie basse qui évitent aux espèces de creuser le sol. Des clôtures définitives seront ensuite mises en place tout au long de la ligne. paroles de chantier Serge Devillers, Chargé d environnement. «Nous sommes face à des zones protégées et nous devons appliquer des contrôles soutenus afin de garantir une excellente traçabilité.»

16 16 RAZEL-BEC / magazine N 04 / Septembre 2013 DOSSIER PRÈS DE 500 OUVRAGES D ART sur la lgv Sur le tracé de la LGV Tours-Bordeaux s élèvent ponts, viaducs, estacades, passages grande faune, saut-de-mouton Regroupés sous l appellation «ouvrages d art», ils permettront à la future ligne de FRANCHIR les routes, les cours d eau, ou les voies ferrées. Au total, sont recensés PLUS DE 50 ouvrages particulièrement importants DÉNOMMÉS non courants et 430 ouvrages courants. Les ouvrages d art non courants les équipes razel-bec interviennent sur 6 ouvrages totalisant près de 2 kilomètres. RENCONTRE AVEC MICHEL BOUSQUET, DIRECTEUR DE TRAVAUX. Michel Bousquet Directeur DE TRAVAUX. Le tracé de la LGV compte plus de 50 ouvrages d art non courants de type viaduc et estacade. Au programme pour RAZEL-BEC : le viaduc sur la Manse (120 mètres) à 30 km de Tours ; le viaduc sur la Vienne (340 mètres) jouxtant l autoroute A 10, près de Chatellerault ; le viaduc sur la Boivre (150 mètres) à proximité de Poitiers ; le viaduc sur la Vonne (180 mètres) ; le viaduc de la Charente Sud (380 mètres) situé à côté d Angoulême ; l estacade de la Couronne (720 mètres), composée de 32 piles au sud d'angoulême. C est un des dix raccordements qui permettra à la LGV de desservir la gare d'angoulême. La conception de certains ouvrages d art a dû être modifiée pour s adapter à la réalité du terrain. C est ainsi qu au début des études d exécution, l hypothèse de l augmentation des niveaux de crues a conduit à rallonger le viaduc de la Charente Sud. De 180 mètres initialement, l ouvrage a été porté à 380 mètres. Lionel Magimel, Géomètre, Lot 10. lionel MAGIMEL GÉOMÈTRE, LOT 10. Originaire de Corrèze, Lionel est un voyageur dans l âme. Son goût prononcé pour les voyages l a conduit à voir du pays. «J ai intégré RAZEL-BEC en J ai notamment participé aux chantiers de l A 89, la LGV Rhin-Rhône, la A 714 et du tram de Marseille», précise-t-il. paroles de chantier «Un défi technique mais avant tout humain.» Mohamed Chekhaba, Coffreur-maçon, Lot 11. «Je suis Coffreur-maçon, salarié RAZEL-BEC depuis 15 ans». Mohamed apprécie les grands déplacements depuis le début de sa carrière et revient du barrage de Rizzanèse en Corse. «La diversité et la complexité des travaux, je ne m en lasserai jamais!», s exclame-t-il.

17 17 Le viaduc de la Charente Sud Le viaduc de Vienne FLORENT IMBERTY Directeur Études et Structures T&M. Le bureau d études Techniques & Méthodes (T&M) a réalisé les études d'exécution du génie civil pour les cinq viaducs mixtes non courants de la ligne (viaducs de la Vienne, de la Boivre, de la Vonne, de la Manse et de la Charente Sud), ainsi que les études d'exécution des ouvrages courants et d'écrans acoustiques sur les lots 8, 10 et 11, soit 33 ouvrages de type pont-route ou pont-rail. «La chaîne de contrôle mise en place sur le SEA implique un haut niveau d'exigence sur les études des ouvrages d'art, et le bureau d études T&M remplit cette mission en prenant en charge la totalité des sujets, y compris les plus complexes comme le séisme, le comportement dynamique et l'interaction voie-ouvrage», explique Florent Imberty, Directeur Études et Structures. T&M intervient également sur de nombreux sujets méthodes : études de batardeaux (lot 14, viaduc de la Boivre), méthodes de pose de poutres des Estacades (La Couronne, Ambarès, La Falaise), contrôle externe d'étaiements sur les lots 10 et 11, étude de massifs de fondations de grues, fourniture de matériel de coffrage. Concernant les viaducs mixtes ferroviaires, la principale innovation sur le projet du SEA réside dans l abaissement des diaphragmes de la charpente d ouvrage afin de laisser passer le coffrage central de la dalle sans l obligation de le démonter à chaque plot.

18 18 RAZEL-BEC / magazine N 04 / Septembre 2013 DOSSIER Les ouvrages d art courants Au total, le tracé compte 430 ouvrages d art courant (OAC). Les équipes RAZEL-BEC interviennent sur 55 d entre eux sur les lots 8, 11 et 15. Sur le lot 11, RAZEL-BEC réalise 100% du génie civil des ouvrages d art. Gros plan sur ce lot avec Thomas Fize, Ingénieur Travaux responsable de l activité OAC sur le lot 11 Thomas Fize, Ingénieur Travaux, lot 11. Quelles sont les caractéristiques du lot 11? Thomas Fize. - D une longueur de 22 km, le lot 11 se situe dans le département de la Charente à proximité d Angoulême. Il présente un panel très diversifié d'ouvrages d art courant (OAC) qui se font sur ces projets de type TOARC. Au programme des 32 OAC : 14 cadres et portiques dont 10 pont-rail ; 13 pont-route à poutres PRAD dont 12 ouvrages à 3 travées de 40 mètres et 1 ouvrage de 70 mètres à 5 travées ; 2 voûtes pont-rail réalisées par assemblage d éléments en béton préfabriqué, 1 pont-rail à dalle béton armé à 4 travées de 50 m, 1 pont-rail bi-poutres mixte à 3 travées de 80 mètres, 1 ouvrage de décharge pont rail type multi-cadres. En chiffres Lot ouvrages d'arts en 2 ans m 2 d'écrans acoustiques Quelles sont les spécificités? T. F. - Sur ce type de chantier, une «industrialisation» de la construction des ouvrages est mise en place. Pour près de 90% des ouvrages qui sont de même nature, des équipes par partie d ouvrage sont formées. Elles enchaînent des travaux de même nature. Ce qui a pour conséquence de tendre vers des rendements optimums mais aussi de favoriser la sécurité et la qualité technique des ouvrages. Pour les 10% d ouvrages restants qui sont singuliers et plus techniques, nous renforçons les méthodes de réalisation afin de concevoir des outils plus spécifiques. Qu'en est-il de la sécurité? tonnes d armatures hors préfa. et écrans acoustiques m 3 de bétons hors préfa. et écrans acoustiques T. F. - Avec la qualité et la prévention, la sécurité est notre priorité. Nous les intégrons dès la conception des outils et dans le cahier des charges lors des consultations des fournisseurs. À l occasion du travail sur les phasages de réalisation et les modes opératoires, des analyses de risques sont réalisées pour définir les mesures, les actions et les outils contribuant à supprimer ces risques. Nous menons également des actions quotidiennes de prévention avec les compagnons pour leur rappeler les règles fondamentales et leur insuffler davantage encore la culture de la sécurité. Combien de collaborateurs RAZEL-BEC interviennent? T. F équipes sont affectées sur le lot 11. L organisation Ouvrages d art comporte 80 personnes y compris encadrement et service technique. 6 km de poutres PRAD m 2 d étanchéité

19 19 Crédit : RC2C pour LISEA En chiffres Lot 8 15 ponts-routes (14 ponts à poutres et 1 passage grande faune) Aissa El Yacoubi, Grutier, lot 11. lionel MAGIMEL GÉOMÈTRE, LOT 10. Vous l aurez peut-être aperçu dans la grue G1 sur le chantier du réacteur Jules Horowitz à Cadarache! Aissa a désormais troqué sa grue à tour pour une grue à montage rapide à commande au sol. «Je préfère guider la grue du sol. Je vis ainsi pleinement la vie de chantier et je peux aider les collègues alors qu en haut je me sentais isolé», confie-t-il. 7 ponts-rail (1 dalle BA 3 travées et 1 portique) paroles de chantier Majid Moussaten, Chef d équipe, lot 11. Majid dirige actuellement cinq coffreurs et un grutier. «Je suis en charge de la réalisation des élévations des ouvrages de type PRA du lot 11», explique-t-il. Il travaille sur le SEA avec son frère Abdel Moussaten, Coffreur, et son cousin Aissa El Yacoubi, grutier m 3 de béton m 2 de coffrage

20 20 RAZEL-BEC / magazine N 04 / Septembre 2013 DOSSIER UN CHANTIER et des hommes Force de frappe, capacité à s adapter en termes de délais et haute vigilance, RAZEL-BEC garantit un matériel performant quelles que soient les conditions et répond à toute montée en puissance sur ses chantiers. Comment? Grâce à la mobilisation de collaborateurs passionnés. «Un chantier d infrastructures linéaires est en grande partie conditionné par son parc matériel, qui doit répondre aux besoins des plannings des différents lots mais également à une répartition efficace des machines sur les différents chantiers menés conjointement», explique Aurélien Ginouse, Ingénieur matériel. Et ce n est pas une mince affaire. Rappelons en effet que RAZEL-BEC mène en parallèle la LGV Est Européenne, l A 150 et la LGV SEA. «Mon rôle est d être à l écoute des besoins des responsables travaux pour que les outils dont ils ont besoin soient prêts le jour J. Les terrassiers déplacent sur l ensemble du SEA jusqu à 1,5 million de m³ par semaine en période favorable : ils doivent pouvoir travailler dans des cadences optimales! Ce résultat ne peut être obtenu que grâce à un fort engagement de la part des équipes de Paroles de chantiers mécaniciens qui savent travailler au rythme d échelons postés». Mais tout cela ne serait pas possible sans un parc matériel «à la pointe» : RAZEL-BEC a investi 87 grosses machines neuves pour le SEA. Logistique exemplaire La particularité d un tel projet réside dans l espacement kilométrique entre les lots ou interviennent les machines de RAZEL-BEC. 45 collaborateurs répartis sur 4 ateliers assurent une logistique soutenue pour effectuer à la fois le suivi du matériel au quotidien, mais aussi les grosses réparations. Certaines spécificités locales comme des zones d argiles à silex abrasives, des déblais rocheux, ou des zones de mauvaises trafficabilité, nécessitent des adaptations de matériel. En chiffres 700 collaborateurs RAZEL-BEC dont 135 recrutés et formés localement 175 machines pour CV heures de roulage en juillet 2013 AURÉLIEN GINOUSE INGÉNIEUR MATÉRIEL. Alain FABRE Chargé d atelier, lot 8. Depuis 19 années, Alain accompagne RAZEL-BEC sur les chantiers d infrastructures linéaires. À son actif : la route des Tamarins, la ligne à grande vitesse Rhin-Rhône, la 1 ère phase de LGV Est-Européenne et d autres encore. «La mécanique fait de nous les pompiers du chantier», remarque-t-il. CHRISTIAN BOUSQUET Chef d'atelier, lot 14. Nommé dans l'ordre du Terrassier en 2000, Christian est une figure de l entreprise. Recruté en août 1977 au poste de mécanicien, il s expatrie, dès 1981, en Afrique (Cameroun, Bénin, Gabon et Sénégal) pendant huit ans. Les chantiers en grands déplacements ne l effraient pas : «Question de passion et d habitude. Cela fait 30 ans que je vis ainsi». Sandra et Jean-Cla Conducteurs d engins, lot 10. Dans la famille Carne je voudrais et le gendre! «Nous voyageons e nous conduisons les mêmes éc scrapeurs et ma fille a préféré Claude. En poste chez RAZEL-BE tombereau a été nommé dans l'

LGV SEA : Un projet pas comme les autres. Par Aurélien NEAU LE MAGAZINE D INFORMATION NUMERO 1 / MAI 2013. Environnement Page 8.

LGV SEA : Un projet pas comme les autres. Par Aurélien NEAU LE MAGAZINE D INFORMATION NUMERO 1 / MAI 2013. Environnement Page 8. LE MAGAZINE D INFORMATION NUMERO 1 / MAI 2013 LGV SEA : Un projet pas comme les autres Par Aurélien NEAU Environnement Page 8 Emploi Page 5 Travaux Page 10 SOMMAIRE Le magazine d information de la LGV

Plus en détail

RAZEL-BEC et le groupe FAYAT acteurs sur le marché des PPP

RAZEL-BEC et le groupe FAYAT acteurs sur le marché des PPP Travaux souterrains Génie civil industriel Ouvrages d art Infrastructures linéaires Barrages Travaux maritimes et fluviaux Environnement et qualitatif Génie urbain Travaux Publics RAZEL-BEC, expert en

Plus en détail

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT Introduction Pour la dernière journée de notre voyage d intégration, nous avons été accueillis le vendredi

Plus en détail

www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire à grand gabarit

www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire à grand gabarit www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire Direction Régionale de l Équipement Midi-Pyrénées Mission Grand Direction Régionale de l'équipement Midi-Pyrénées Cité administrative bâtiment A boulevard Armand

Plus en détail

Un forum d échanges pour les professionnels de la construction Un site à l usage des conducteurs de travaux Une plateforme d informations techniques

Un forum d échanges pour les professionnels de la construction Un site à l usage des conducteurs de travaux Une plateforme d informations techniques Rapport technique / Machines Contenu : Système pousse-tube Rédaction Date : Laurent Chevrier / Etudiant ETC 3ème année : 8 janvier 2013 Système pousse-tube Introduction Anciennement, les travaux de mise

Plus en détail

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique Commune de Peseux Conseil communal R A P P O R T du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 1'910'000.- pour la rénovation des conduites d'eau, de gaz, d'électricité,

Plus en détail

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Conception, rédaction, réalisation : Parménion/RFF - Crédit photos : Biotope, CREN Poitou-Charentes, Ecosphère, RFF Impression

Plus en détail

grandir ensemble www.fayat.com/carrieres

grandir ensemble www.fayat.com/carrieres www.fayat.com/carrieres 137 rue du Palais-Galien - BP 90028-33029 Bordeaux Cedex - France Tél. : +33 (0)5 56 00 21 00 - Fax : +33 (0)5 56 51 60 47 Crédits photos : Bruno Levy REA ; Dominique Feintrenie

Plus en détail

Pose de Mobilier Urbain

Pose de Mobilier Urbain Pose de Mobilier Urbain PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE LES AVANTAGES DU CAROTTAGE MDC CAROTTAGE est votre spécialiste du carottage, sciage et pose de mobilier urbain. Notre société compte au sein de ses

Plus en détail

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe «Société Électrique de l Our» Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe Pour un meilleur équilibre entre production d électricité et pointes de consommation Afin d'augmenter

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Le constructeur en béton armé réalise les fondations, les murs et les planchers de constructions neuves (logements individuels ou collectifs,

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

COMMUNE DE POULLAOUEN

COMMUNE DE POULLAOUEN MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX Maître de l'ouvrage COMMUNE DE POULLAOUEN Objet du marché Création d'un réseau d'eaux pluviales et pose de fourreaux en attente de l'effacement du réseau basse

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment MAÇON MAÇON Le maçon construit le gros œuvre des bâtiments. Il met en place les fondations puis monte les structures porteuses : murs, poutrelles et planchers. Métier Le maçon réalise des travaux

Plus en détail

REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES

REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES PROGRAMME FIABILITÉ ÎLE-DE-FRANCE 2014-2020 LES PRINCIPAUX CHANTIERS DE L ÉTÉ 2014 REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES AU-DESSUS DU CANAL SAINT-DENIS LIGNE H REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES

Plus en détail

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 LE RENOUVELLEMENT DU RÉSEAU : UNE PRIORITÉ DE RÉSEAU FERRÉ DE FRANCE Le Plan de rénovation

Plus en détail

CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE DU COMMISSAIRE ENQUETEUR

CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE DU COMMISSAIRE ENQUETEUR DEPARTEMENT DE LA GIRONDE COMMUNE DE BORDEAUX Enquête publique du 1 er juillet 2013 au 31 juillet 2013 inclus : Demande de permis de construire déposée à la mairie de Bordeaux et concernant le projet d

Plus en détail

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège Vendredi 22 mars 2013 Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège 2 ème phase de concertation publique 25 mars au 12 avril 2013 2 ème phase de concertation publique sur le projet

Plus en détail

Appel a candidatures

Appel a candidatures Appel a candidatures «Nouveau Grand Paris Travaux Publics» 1 - CONTEXTE Entre 2012 et 2013, l Etat (DIRECCTE Ile-de-France), associé à la Fédération Régionale des Travaux Publics (FRTP IDF) Ile-de-France

Plus en détail

CQP Installateur de panneaux solaires thermiques et photovoltaïques en couverture Étude d opportunité

CQP Installateur de panneaux solaires thermiques et photovoltaïques en couverture Étude d opportunité CQP GROUPE OPCA GFC AREF BTP CQP Installateur de panneaux solaires thermiques et photovoltaïques en couverture Étude d opportunité En matière d équipement concernant l énergie solaire photovoltaïque et

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX CARACTERE ET VOCATION DE LA ZONE UX Il s agit d une zone d activité créée à l Est de l agglomération, sous la forme d un lotissement dont les règles

Plus en détail

VOTRE PARTENAIRE FERROVIAIRE POUR DES SOLUTIONS DURABLES

VOTRE PARTENAIRE FERROVIAIRE POUR DES SOLUTIONS DURABLES VOTRE PARTENAIRE FERROVIAIRE POUR DES SOLUTIONS DURABLES À PROPOS DE TUC RAIL TUC RAIL est un bureau d ingénierie et de Project Management spécialisé en technologie ferroviaire. Nous sommes une filiale

Plus en détail

Société Hydraulique d Etudes et de Missions d Assistance François COLLOMBAT Tél. 06.73.37.83.20 Fax 04.69.65.51.95 Page 1 sur 9 196 Avenue Thiers

Société Hydraulique d Etudes et de Missions d Assistance François COLLOMBAT Tél. 06.73.37.83.20 Fax 04.69.65.51.95 Page 1 sur 9 196 Avenue Thiers François COLLOMBAT Tél. 06.73.37.83.20 Fax 04.69.65.51.95 Page 1 sur 9 1. Le site de Moulin La Roche à COMMER en Mayenne : une nouvelle technologie dans un moulin réhabilité 2. La turbine VLH : Un concept

Plus en détail

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE 1 ENSA Paris-Val de Seine Yvon LESCOUARC H ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE Architecte : Norman FOSTER 2 LES BUREAUX EDF A TALENCE Ce bâtiment de bureaux conçu par l'agence de

Plus en détail

Ouvrages métalliques et machines spéciales. Conception, Réalisation, Maintenance

Ouvrages métalliques et machines spéciales. Conception, Réalisation, Maintenance m Ouvrages métalliques et machines spéciales Conception, Réalisation, Maintenance 2 Nos équipes Grâce à ses équipes spécialisées et à son vaste panel de métiers, JOSEPH PARIS accompagne ses clients durant

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Saint-Ferjeux (25) Découverte d une cavité karstique sur un site RTE BRGM/RP-61330-FR janvier 2011 Cadre de l expertise : Appuis aux administrations Appuis à la police de l eau Date

Plus en détail

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE PROJET 2 LOIRES RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE Première étape de concertation pour le projet 2 Loires Cette «dorsale» électrique,

Plus en détail

La rigole d Hilvern, encore plus belle

La rigole d Hilvern, encore plus belle DÉVELOPPEMENT CÔTES D ARMOR D Randonnée et Espaces naturels La rigole d Hilvern, encore plus belle Le détail de 5 ans de chantier Votre Conseil général le développement, favoriser l essor de tous 1 2 1

Plus en détail

EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80

EPLEFPA LES SARDIERES 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Maître d'ouvrage : EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Objet : Récupération des eaux pluviales pour le jardin partagé des Sardières CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015 RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 Sommaire Données générales et contraintes Caractéristiques de l'ouvrage Les études de projet Quelques photos du chantier 2 Données générales et contraintes

Plus en détail

METRO D ALGER : LIGNE 1

METRO D ALGER : LIGNE 1 INAUGURATION DE LA PREMIERE LIGNE DU METRO D ALGER Dossier de presse 31 octobre 2011 Sommaire 1/ RATP Dev met en service, via sa filiale RATP El Djazaïr, la première ligne du métro d Alger. 2/ Présentation

Plus en détail

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC LOCALISATION : Quartier des bassins à Cherbourg-Octeville

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU D EAUX USEES DU BOURG

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU D EAUX USEES DU BOURG MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Objet du marché TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU D EAUX USEES DU BOURG 4 - B O R D E R E A U D E S P R I X U N I T A I R E S ( B P U ) Maître de l'ouvrage Commune de Mouzeil

Plus en détail

LE TRAMWAY T3 REPREND SA ROUTE PORTE DE LA CHAPELLE > PORTE D ASNIÈRES JUIN 2014 N O 1 LE MAGAZINE DU PROLONGEMENT DU TRAMWAY

LE TRAMWAY T3 REPREND SA ROUTE PORTE DE LA CHAPELLE > PORTE D ASNIÈRES JUIN 2014 N O 1 LE MAGAZINE DU PROLONGEMENT DU TRAMWAY LE MAGAZINE DU PROLONGEMENT DU TRAMWAY JUIN 2014 N O 1 PORTE DE LA CHAPELLE > PORTE D ASNIÈRES LE TRAMWAY T3 REPREND SA ROUTE À la Une P.2-3 Un succès prolongé Le projet P.4-5 Une ville mieux connectée

Plus en détail

1 TRAVAUX PREPARATOIRES

1 TRAVAUX PREPARATOIRES 1 TRAVAX PREPARATOIRES 1.1 Installation de chantier J 100 1.2 Implantation et récolement du projet J 30 1.3 Nettoyage et débrousaillage du terrain sur emprise des Travaux m2 100 1.4 Démolition d'ouvrages

Plus en détail

lgv est européenne - 2 ème phase

lgv est européenne - 2 ème phase Grande Vitesse Maître d œuvre lgv est européenne - 2 ème phase france ingénierie environnementale et durable tracé et voie ouvrages d art aériens structures souterraines génie civil signalisation énergie

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P AMIENS AMENAGEMENT ESPACES PUBLICS DU QUARTIER PIGEONNIER GENERALITE

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P AMIENS AMENAGEMENT ESPACES PUBLICS DU QUARTIER PIGEONNIER GENERALITE ESPACES PUBLICS DU QUARTIER PIGEONNIER. MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître de l Ouvrage : AMIENS AMENAGEMENT Objet du marché : ESPACES PUBLICS DU QUARTIER PIGEONNIER

Plus en détail

POINT D AVANCEMENT SUR LES PRINCIPAUX CHANTIERS MARQUANTS DANS LES TRANSPORTS EN COMMUN D ILE-DE-FRANCE

POINT D AVANCEMENT SUR LES PRINCIPAUX CHANTIERS MARQUANTS DANS LES TRANSPORTS EN COMMUN D ILE-DE-FRANCE 2014 POINT D AVANCEMENT SUR LES PRINCIPAUX CHANTIERS MARQUANTS DANS LES TRANSPORTS EN COMMUN D ILE-DE-FRANCE Juin 2014 SOMMAIRE TRAINS/RER RER B Sud 2 MÉTROS Ligne 4 Mairie de Montrouge - Bagneux (phase

Plus en détail

Auscultation, diagnostic et surveillance des sols, structures et réseaux

Auscultation, diagnostic et surveillance des sols, structures et réseaux Auscultation, diagnostic et surveillance des sols, structures et réseaux Des ingénieurs spécialisés enrichissant depuis plus de 15 ans une expérience unique du Géoradar et des techniques non destructives.

Plus en détail

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique Point d étape Une feuille de route initiale Un enjeu économique : - créer un centre d affaires européen (tertiaire supérieur) - faire un effet levier

Plus en détail

ANNEXE G. Méthode de traversée des rivières. Etchemin, Chaudière et Beaurivage. en tranchée ouverte

ANNEXE G. Méthode de traversée des rivières. Etchemin, Chaudière et Beaurivage. en tranchée ouverte ANNEXE G Méthode de traversée des rivières Etchemin, Chaudière et Beaurivage en tranchée ouverte MÉTHODE DE TRAVERSÉE DES RIVIÈRES EN TRANCHÉE OUVERTE Cette annexe présente les principales étapes à réaliser

Plus en détail

Résumé non technique de l étude d impact

Résumé non technique de l étude d impact de l étude d impact 2 2.1 Contexte environnant 2.1.1 Faune et flore La proximité de zones artificialisées, d infrastructures routières majeures et l exploitation antérieures des terres agricoles qui constituent

Plus en détail

Les Grands Projets du Sud Ouest

Les Grands Projets du Sud Ouest Les Grands du Sud PARTIE 2 : L ÉTAPE 1 DES GPSO L étape 1 des Grands du Sud- a conduit à : - Choisir le programme fonctionnel restant à définir à l issue des débats publics : dessertes des agglomérations,

Plus en détail

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Pourquoi un nouvel Atelier Central? Le nouvel Atelier remplace les 2 sites actuels Atelier Nord Rocade de Bonnevoie (Gare de Luxembourg) Atelier

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers :

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers : Commune de Barjouville (Département d Eure-et-Loir) MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX Marché à procédure adaptée passé en application de l article 28 du Code des marchés publics. Nature des travaux : Travaux d

Plus en détail

La qualité au service de. vos exigences

La qualité au service de. vos exigences La qualité au service de vos exigences Edito La qualité, la réactivité, l investissement humain dans chaque projet ont fait de ERI un acteur incontournable dans l acte de construire. ERI dispose, depuis

Plus en détail

BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL

BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL A. PRÉSENTATION : BEST ENTREPRISE SARL est une société de droit sénégalais qui intervient dans les Bâtiments/Travaux Publics, le

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Renouvellement de vingt aiguillages et de voies en Gare de Strasbourg du 21 septembre au 2 novembre

DOSSIER DE PRESSE. Renouvellement de vingt aiguillages et de voies en Gare de Strasbourg du 21 septembre au 2 novembre DOSSIER DE PRESSE Renouvellement de vingt aiguillages et de voies en Gare de Strasbourg du 21 septembre au 2 novembre Vendredi 18 septembre 2015 Strasbourg SOMMAIRE Relever le défi de la modernisation

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

NOUVELLE RÉGLEMENTATION

NOUVELLE RÉGLEMENTATION NOUVELLE RÉGLEMENTATION Les principes fondamentaux des actions gouvernementales pour prévenir les risques liés aux endommagements des canalisations et réseaux sont portés par la loi Grenelle 2. Ces principes

Plus en détail

«Un rat qui court dans la campagne» «Le Petit train Zaman» : notice technique

«Un rat qui court dans la campagne» «Le Petit train Zaman» : notice technique «Un rat qui court dans la campagne» «Le Petit train Zaman» : notice technique «On dirait un rat qui court dans la campagne!», s exclama un industriel anglais venu admirer le petit train Zaman. (1) Cette

Plus en détail

Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante. Analyse comparative des deux solutions.

Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante. Analyse comparative des deux solutions. Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante Analyse comparative des deux solutions décembre 2010 Ordre du jour - Origine de la LGV Bordeaux-Toulouse - Comparaison

Plus en détail

Newsletter presse n 27

Newsletter presse n 27 Direction des Relations avec les Médias N 26/DRM/2014 Newsletter presse n 27 Nos projets Leviers de développement économique Edition électronique Mars 2014 Manel AIT-MEKIDECHE Newsletter n 27 Mars 2014

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

Commune de Senonches CURAGE ET INSPECTIONS TELEVISEES DU RESEAU D ASSAINISSEMENT. Marché public à procédure adaptée

Commune de Senonches CURAGE ET INSPECTIONS TELEVISEES DU RESEAU D ASSAINISSEMENT. Marché public à procédure adaptée Commune de Senonches Curage et inspection télévisée du réseau d assainissement de Senonches - CCTP 1 Commune de Senonches CURAGE ET INSPECTIONS TELEVISEES DU RESEAU D ASSAINISSEMENT Marché public à procédure

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL 4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL concernant une demande de crédit de Fr. 700'000.- pour la réfection de la couverture du Bied sous la rue Georges-Favre, premier secteur carrefour Klaus

Plus en détail

Un grand groupe diversifié. Bouygues. Construction. Trois métiers, une même énergie. Bouygues Construction. Abrégé 2008

Un grand groupe diversifié. Bouygues. Construction. Trois métiers, une même énergie. Bouygues Construction. Abrégé 2008 Énergie - Transport (Participation : 30 %) Télécommunications Télévision Routes Immobilier Pôle Entreprises spécialisées TP www.bouygues-construction.com 53 700 9,5 308 4,1 297 3% 4% 12 % 17 % 16 % collaborateurs

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un

Plus en détail

RESOLUTION DU CONSEIL GENERAL DE LA VENDEE RELATIVE AU PROJET «EOLIEN OFFSHORE DES DEUX ILES» ADOPTÉE LE 22 AVRIL 2011

RESOLUTION DU CONSEIL GENERAL DE LA VENDEE RELATIVE AU PROJET «EOLIEN OFFSHORE DES DEUX ILES» ADOPTÉE LE 22 AVRIL 2011 RESOLUTION DU CONSEIL GENERAL DE LA VENDEE RELATIVE AU PROJET «EOLIEN OFFSHORE DES DEUX ILES» ADOPTÉE LE 22 AVRIL 2011 I- Un programme éolien offshore de 6 000 MW d ici 2020 Le Grenelle de l environnement

Plus en détail

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000.

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000. Réferentiel des activités professionnelles INTRODUCTION I LA PROFESSION La couverture et les techniques du toit consistent à assurer l étanchéité des toitures (mettre hors d eau les différentes formes

Plus en détail

CACHAN DANS LE. grand. paris. express S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L

CACHAN DANS LE. grand. paris. express S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L cahier n 1 CACHAN DANS LE S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L DANS LE GRAND PARIS EXPRESS CACHAN CACHAN AN DANS LE Un projet dans la ville pour les habitants Orbival, un temps d avance!

Plus en détail

Réglementation en matière de prévention aux endommagements des ouvrages. et ses évolutions

Réglementation en matière de prévention aux endommagements des ouvrages. et ses évolutions Réunion préfectorale du 7 décembre 2011 DREAL Languedoc Roussillon Réglementation en matière de prévention aux endommagements des ouvrages et ses évolutions Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment COUVREUR COUVREUR Le couvreur est le spécialiste des toits : il réalise ou répare les toitures, pose l isolation thermique sous le toit, met en place des fenêtres de toit ou des capteurs solaires,

Plus en détail

L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands projets. DIRECTION DES MARCHÉS ET RISQUES IARD 13 octobre 2010 1

L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands projets. DIRECTION DES MARCHÉS ET RISQUES IARD 13 octobre 2010 1 L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands projets DIRECTION DES MARCHÉS ET RISQUES IARD 13 octobre 2010 1 L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

Chapitre 5 Mesures géophysiques

Chapitre 5 Mesures géophysiques Chapitre 5 Mesures géophysiques Plan 5.1 Introduction 5.2 Sismique réfraction 5.3 Prospection électrique 5.4 Radar géologique 5.1 Introduction Pour tous les projets de construction connaissance préalable

Plus en détail

MISAPOR verre cellulaire

MISAPOR verre cellulaire MISAPOR verre cellulaire Remblai allégé pour ouvrage en génie civile 2015-03 Suisse: Allemagne: France: MISAPOR AG Löserstrasse 2 CH-7302 Landquart Téléphone +41 81 300 08 08 Fax +41 81 300 08 09 info@misapor.ch

Plus en détail

S.O.P.A.Q. Cadre du Schéma Organisationnel du Plan d Assurance Qualité

S.O.P.A.Q. Cadre du Schéma Organisationnel du Plan d Assurance Qualité PIECE N 3.3.1 POUVOIR ADJUDICATEUR CONSEIL GENERAL - DEPARTEMENT DU NORD DIRECTION GENERALE AMENAGEMENT DURABLE DIRECTION DE LA VOIRIE DEPARTEMENTALE Hôtel du Département 51, rue Gustave Delory 59047 LILLE

Plus en détail

Vidange et curage des ouvrages et des réseaux d assainissement collectif

Vidange et curage des ouvrages et des réseaux d assainissement collectif 74, chemin du Moriot 38 490 LE PASSAGE Tél : 04 74 88 14 64 Fax : 04 74 88 71 06 E-Mail : smeahb@haute-bourbre.fr Vidange et curage des ouvrages et des réseaux d assainissement Dossier de Consultation

Plus en détail

Le stockage du granulé

Le stockage du granulé Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Construire le stockage PROPELLET TOUR www.propellet.fr Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Comprendre et choisir le stockage

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

Projet COMELEC. Implantation d une représentation France et d une unité d assemblage de véhicules électriques. - PROPOSITIONS DE SITES

Projet COMELEC. Implantation d une représentation France et d une unité d assemblage de véhicules électriques. - PROPOSITIONS DE SITES Projet COMELEC Implantation d une représentation France et d une unité d assemblage de véhicules électriques. - PROPOSITIONS DE SITES VOTRE PROJET Créée en 1999, votre entreprise conçoit et assemble des

Plus en détail

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Demande d'un crédit d investissement de CHF 345'030.--, échelonné sur cinq ans, pour soutenir la mise en place du programme

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Table des matières... i. Liste des figures...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des tableaux...fehler! Textmarke nicht definiert.

Table des matières... i. Liste des figures...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des tableaux...fehler! Textmarke nicht definiert. Table des matières Table des matières... i Liste des figures...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des tableaux...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des annexes... iv Liste des abréviations

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Ensemble, développons les énergies de nos territoires Xavier Ursat directeur délégué de la division production ingénierie

Plus en détail

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE Des règles différentes peuvent s appliquer dans le cas d un commerce. Informez-vous

Plus en détail

La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois

La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois Forum Bois Construction Beaune 2011 La Règue verte - 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois B. Dayraut 1 La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature

Plus en détail

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement SAGL Architectes Associés Août 2014 P A R I S SOGARIS : un acteur référence en logistique urbaine Activité Acteur de

Plus en détail

www.gauff.net Ingénierie Acquisition Gestion de projets GAUFF Engineering GAUFF GmbH & Co. Engineering KG Luanda Angola gauff-lad@gauff.

www.gauff.net Ingénierie Acquisition Gestion de projets GAUFF Engineering GAUFF GmbH & Co. Engineering KG Luanda Angola gauff-lad@gauff. www.gauff.net GAUFF Engineering Ingénierie Acquisition Gestion de projets GAUFF GmbH & Co. Engineering KG Headquarter Passauer Str. 7 90480 Nuremberg Germany +49 911 42465-0 gauff-nue@gauff.net Luanda

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DU GAPEAU. COMMUNE DE.. (à préciser)

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DU GAPEAU. COMMUNE DE.. (à préciser) Page : 1/8 COMMUNE DE.. (à préciser) Date de la demande :../../.. Date de demande de permis de construire :../../.. Nom Prénom et adresse du pétitionnaire :.. Numéro de permis de construire si attribué

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

Raccordement individuel neuf d une installation de consommation BT 36 kva

Raccordement individuel neuf d une installation de consommation BT 36 kva Raccordement individuel neuf d une installation de consommation BT 36 kva Travaux de raccordement Distance du point de livraison en limite de parcelle Ouvrage de raccordement à 250m poste existant >à 250m

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER FSE 2014-2020 Région Provence Alpes Côte d Azur. Transition énergétique -Mobilité durable Biodiversité - Eau

Programme Opérationnel FEDER FSE 2014-2020 Région Provence Alpes Côte d Azur. Transition énergétique -Mobilité durable Biodiversité - Eau Programme Opérationnel FEDER FSE 2014-2020 Région Provence Alpes Côte d Azur Séminaire de Lancement des Fonds Européens 26 janvier 2015 Transition énergétique -Mobilité durable Biodiversité - Eau Annick

Plus en détail

MANUEL Q S E. Mise à jour : Mai 2014. Qualité - Sécurité - Environnement

MANUEL Q S E. Mise à jour : Mai 2014. Qualité - Sécurité - Environnement MANUEL Q S E Mise à jour : Mai 2014 Qualité - Sécurité - Environnement Editorial BÂTIMENTS - Privé - Public - Industriel La société RIVASI BTP est implantée dans la Drôme et les Bouches-du-Rhône. Elle

Plus en détail

EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire. 15 Novembre 2012. Instance de Suivi et de Concertation

EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire. 15 Novembre 2012. Instance de Suivi et de Concertation EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire 15 Novembre 2012 Instance de Suivi et de Concertation AGENDA A/ Les acteurs du consortium A/ Les acteurs du consortium B/ Le projet C/ Les études environnementales

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

N SIRET : ou N inscription au Répertoire des métiers Code NAF : Si votre entreprise a des filiales, veuillez nous préciser leurs noms et adresses :

N SIRET : ou N inscription au Répertoire des métiers Code NAF : Si votre entreprise a des filiales, veuillez nous préciser leurs noms et adresses : Vous souhaitez souscrire notre offre d assurance dédiée aux Entreprises de Travaux Publics et nous vous remercions de votre confiance. Pour nous permettre d établir votre contrat, nous vous prions de remplir

Plus en détail

Projets de référence Vanne annulaire VAG RIKO

Projets de référence Vanne annulaire VAG RIKO Projets de référence Vanne annulaire VAG RIKO Distribution d eau Industrie Centrales hydrauliques / barrages Stations d épuration Edition 1 / 09-2010 Robinet-vannes et Système BAIO plus Vannes murales

Plus en détail

Dossier de Presse pour la signature de la convention de partenariat

Dossier de Presse pour la signature de la convention de partenariat Dossier de Presse pour la signature de la convention de partenariat entre RFF et la Safer Aquitaine Atlantique le 29 janvier 2013 à Saint Pierre du Mont entre RFF et la Safer Garonne Périgord le 8 mars

Plus en détail

Sommaire PROJET ACCESSIBILITÉ PANORAMA ENVIRONNEMENT MOBILITÉ EMPLOI 3 ANS DE TRAVAUX PARTENAIRES MAÎTRES D OUVRAGE ET FINANCEURS

Sommaire PROJET ACCESSIBILITÉ PANORAMA ENVIRONNEMENT MOBILITÉ EMPLOI 3 ANS DE TRAVAUX PARTENAIRES MAÎTRES D OUVRAGE ET FINANCEURS Sommaire PROJET Le pôle multimodal Créteil Pompadour, c est bien plus qu une gare. Zoom sur les grands aménagements qui composent le projet. ACCESSIBILITÉ Station de bus Pompadour, passerelle de correspondance,

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DQE

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DQE MAITRE D'OVRAGE: Commune de Saint André de Corcy Aménagements de circulation et de réduction de vitesse dans l agglomération - RD n 4 et RD n 82 Référence dossier 01 333 09 01/ 09099_DQE-base_rev1 Dossier

Plus en détail

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA GUADELOUPE CONFERENCE REGIONALE SUR L INVESTISSEMENT PUBLIC

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA GUADELOUPE CONFERENCE REGIONALE SUR L INVESTISSEMENT PUBLIC CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA GUADELOUPE CONFERENCE REGIONALE Réunion du 30 juin 2015 1 LE BUDGET DEPARTEMENTAL 2015, SE CHIFFRE A : 865 M dont :»665 M en fonctionnement»200 M en investissement 2 En dépit

Plus en détail

Aménagement. Imaginer la ville de demain

Aménagement. Imaginer la ville de demain Aménagement Imaginer la ville de demain 2 Icade est une société immobilière cotée, filiale de la Caisse des Dépôts. Elle exerce les métiers de foncière, de promotion et de services associés dans les secteurs

Plus en détail

Port de Limay-Porcheville. Infrastructures, Services, Multimodalité

Port de Limay-Porcheville. Infrastructures, Services, Multimodalité Port de Limay-Porcheville Infrastructures, Services, Multimodalité Port de Limay-Porcheville, plate-forme incontournable de l Ouest parisien Situé à l Ouest de Paris sur l axe Paris-Rouen-Le Havre, le

Plus en détail