III LE FONDEUR DE BRIQUES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "III LE FONDEUR DE BRIQUES"

Transcription

1 III LE FONDEUR DE BRIQUES «D ER ZIEGELBRENNER n est pas une revue et ne l a jamais été. Je suis hélas bien obligé d employer le mot revue car je n ai pas d autre vocable à ma disposition. À l avenir, il me faudra chercher bien autant que jusqu à présent la forme adéquate sous laquelle j ai quelque chose à dire», indique Marut dans le numéro 9-14 du 15 janvier 1919 du Ziegelbrenner. Ce numéro de la revue a pour thème, énoncé en page de titre : «La censure. Tous les articles, commentaires critiques et comédies censurés pendant la guerre.» Et Ret Marut de compléter sa pensée : «J avais l intention, dès l armistice, de laisser disparaître Der Ziegelbrenner sans mot dire. Mais la révolution n avait que quelques semaines lorsque j eus soudain un sentiment qui ne trompait pas : Der Ziegelbrenner avait encore un devoir à remplir, égal en ampleur et en importance à celui qu il avait assumé durant la guerre. Je souhaite de tout cœur à l humanité que ce sentiment n ait été que le fruit d une vision inconsistante qui m était venue parce que j étais recru de fatigue.» Les cahiers du Ziegelbrenner furent comparés pendant la guerre à telle ou telle autre revue, notamment à celle de Karl Kraus à Vienne, Die Fackel [«le flambeau»], ou à Die Aktion de Franz Pfemfert à Berlin. Qu en pense Ret Marut? «On ne saurait nier toute similitude avec Karl Kraus. [ ] Mais je n ai appris l existence de Karl Kraus que je ne connais pas personnellement que quand le premier numéro du Ziegelbrenner était déjà bouclé et déjà sous presse.»

2 66 INSAISISSABLE Mais pourquoi un tel rapprochement? «Parce que le brave Allemand moyen a l épouvantable habitude de consigner dans un registre, d étiqueter tout ce qui lui tombe sous les yeux. [ ] Pourquoi n aurais-je pas moi qui fais des efforts pour m appuyer sur une civilisation qui a eu besoin de quatre mille ans pour revenir à son point de départ en quatre ans de prédécesseur, de compagnon de route et de continuateur? Tout homme doit au fond, dans son travail, sa pensée et son vouloir, tout recommencer du début. [ ] Et même si Le Fondeur de briques n avait pas la moindre originalité et n avait nullement adopté de position particulière, mais n était au contraire qu un cas fort banal, il n en demeurerait pas moins que la cause de cette insuffisance ne tiendrait pas à ce qu on puisse trouver de meilleurs écrits, mais uniquement au fait que je nie être un écrivain. Les écrivains sont évidemment à même de faire un bien meilleur travail que moi. Voilà ce que je n ai jamais contesté. Mais alors, faites-le donc! Accomplissez enfin cette œuvre supérieure que nous attendons tous. Et pourquoi ne l avez-vous pas fait lorsqu il a fallu répondre de son œuvre en payant de sa propre personne, lorsque douze balles bien ajustées, lorsque le pénitencier, lorsque l internement attendaient celui qui menaçait d étrangler le mensonge et l hypocrisie? Maintenant, voilà qu ils la ramènent, tous ceux qui chiaient dans leur froc, voilà qu on fonde, chaque jour, de nouveaux journaux révolutionnaires et portés par l esprit nouveau. Vous devriez en éprouver quelque honte. Mais je ne fais pas partie de vos concurrents. 1» Marut et Mermet étaient mus par le désir de diffuser leur revue auprès de libraires dignes de confiance et prêts à promouvoir les «projets de construction» du Ziegelbrenner. La plupart de ces libraires étaient considérés comme «compagnons briquetiers», à l instar de Richard Lányi à Vienne ou d A. Brüning qui tenait une succursale de la Junfermann s Buchhandlung à Paderborn. Un émissaire se rendit dans quelques villes (à Paderborn et à Francfort-sur-le-Main, par exemple) afin de visiter des libraires et des amis partageant leurs convictions dans le but d organiser la diffusion du Ziegelbrenner. Le 21 mars, Marut écrivait à Brüning : «Pour chaque nouveau numéro paru, la

3 Couverture du premier numéro du Ziegelbrenner. Titre : le jour va se lever.

4 68 INSAISISSABLE firme Junfermann [dont A. Brüning n était que l employé] vous jetterait un anathème. Aussi vaut-il peut-être mieux que nous passions en compte tous les cahiers [ ] en tant que souscription individuelle, mais au prix des abonnements. Si de votre côté vous vous retiriez de l entreprise, nous suspendrions nos envois [ ] Nous pensons que cette proposition vous garantit une certaine liberté de manœuvre personnelle. [ ] Et puis nous vous prions encore de rester, une fois la paix conclue et au cas où vous vous retireriez de la firme Junfermann, en contact avec nous, même si ce n était que pour l occasion de nous fournir une adresse où envoyer la revue. Il se pourrait qu avec le temps s offrent des moyens d en arriver à collaborer sous une forme plus intéressante qu aujourd hui.» Certaines lettres du Fondeur de briques sont estampillées «Der Ziegelbrenner-Schriftleitung» [«rédaction en chef»] sans signature, tandis que les autres arborent le tampon «Der Ziegelbrenner-Verlag» [«éditions»], agrémenté d un M ou d un Z manuscrit. De même que dans les lettres dactylographiées de B. Traven, on ne trouve pas, dans le courrier signé Marut, d espace après les virgules et certaines corrections manuscrites sont identiques d un signataire à l autre. Quelques ajouts ou commentaires écrits à la main dans le courrier émanant des Éditions du Fondeur de briques montrent que les écritures concordent. Au fur et à mesure que Der Ziegelbrenner se développe, les deux auteurs nous fournissent des données ne correspondant pas toujours aux indications des lettres du Fondeur de briques. Le 27 juillet 1918, ils prétendent que «Der Ziegelbrenner a obtenu son premier abonné dix jours après la parution de la première livraison, le deuxième, dix-sept jours après et, au bout de trente jours (le 30 septembre), il avait trois abonnés. Il avait encore ces trois abonnés, pas un de plus, le 30 novembre, soit trois mois après la publication du premier numéro. Quoique la deuxième livraison ait paru entre-temps, la recette globale se monte à ce jour à 14,20 marks.» Et le 9 novembre 1918 : «Le nombre des abonnés du Ziegelbrenner est si gros (ou si mince) qu un enfant ayant passé six mois dans la plus basse classe de l école communale pourrait

5 LE FONDEUR DE BRIQUES 69 aisément avec ce nombre faire toutes les opérations de calcul qu il a apprises. [ ] J ai aussi peu de suiveurs que d éclaireurs, je n ai qu un collaborateur, mais qui, en revanche, vaut pour moi autant que tout un monde! 2» C est souvent que Marut dut «compter avec une interdiction complète du journal», car son travail pendant la guerre «n a consisté, très exactement et jusqu au dernier moment, qu à trouver la forme sous laquelle [il s évertuait] à désarmer la censure. À celui qui lit et a lu avec attention ces cahiers, cette recherche de la forme n aura pas échappé». Marut nous avoue qu il aurait été reconnaissant aux «autorités de la censure d être interdit» : «Je n avais en effet que trois abonnés et tout un lot de numéros que personne ne m achetait et qui dévoraient avec autant d avidité que d absence de scrupules mon avoir, lequel n était pas destiné à cela. Ma seule satisfaction consistait à être propriétaire d un journal allemand qui ne participait pas à l imposture et refusait de mentir au peuple allemand et à l humanité et de les duper. En fin de compte cette possession valait largement l argent perdu.» La facture nous est présentée le 10 mars 1919 : «Aujourd hui chaque abonné au Ziegelbrenner me coûte 25 marks de frais de publicité et chaque lecteur du journal environ 150 marks.» Huit mois auparavant, le 27 juillet 1918, Marut avait déjà confié : «Depuis trois ans, mon revenu n est plus que le tiers de ce qu il était avant la guerre ; ce qui s explique par le fait que je ne suis impliqué dans la production de munitions ni directement ni indirectement. Et comme je ne fais pas travailler ma fortune personnelle au marché noir, dans l agiotage sur les subsistances ou dans les fournitures de guerre, mais qu au contraire je la dilapide à me rendre violemment impopulaire et indésirable en rappelant sans relâche que nous ne voulons pas être un peuple d épiciers, mais le peuple des poètes et des critiques dont est issu Goethe, on me dit : Ce journal n est pas nécessaire!» Pour produire les quatre premières livraisons du 1 er septembre 1917 au 27 juillet 1918, Marut eut besoin approximativement de marks-or.

6 70 INSAISISSABLE Avec la révolution de novembre 1918 et la fin du régime impérial, le Ziegelbrenner trouva soudain ses abonnés et ses lecteurs. Le courrier des lecteurs fournit néanmoins à Ret Marut une révélation : «Je vois que j ai trop d abonnés.» D où : «Un peu de patience, je vais réduire votre nombre! [ ] J ai besoin de véritables lecteurs : les consommateurs n ont qu à se tourner vers la presse quotidienne ou harceler les revues qui ont besoin d abonnés. Moi, je n en ai pas besoin. [ ] Les lecteurs qu il me faut et que j aurai, parce qu ils sont des hommes, ils arrivent! Ce n est pas là mon espoir, mais bien ma certitude.» Der Ziegelbrenner va lors des prochaines livraisons «remettre sur leurs jambes un grand nombre d abonnés qui persistent à tort ; selon mon estimation, il s agit là d environ centsoixante non-lecteurs que j aimerais reconduire chez la catin publique. À propos du dernier numéro, je sais pertinemment qu il en est parti neuf en Angleterre, cinq en Écosse, deux en Irlande, dix aux États-Unis, quatre en France, trois en Hollande, neuf en Scandinavie, vingt en Suisse, six en Belgique, quatorze en Italie, six en Espagne, deux en Argentine, un au Brésil, un au Mexique, un au Chili, trois en Inde, trois au Japon, un en Chine. Combien de numéros sont partis pour d autres pays par le commerce de librairie, c est ce que je ne sais pas encore. [ ] Un vieux proverbe dit que nul n est prophète en son pays. Il se peut que ce soit vrai. En tout cas, ça m est égal.» Dans Der Zwiebelfisch [«la coquille», au sens typographique], «petite revue à propos de livres et autres» (Munich, 1918), Hans von Weber qualifia en ces termes, après quelques livraisons du Ziegelbrenner, l opiniâtre revue de Ret Marut : «De petits cahiers, d une alerte écriture, qui distribuent des coups tous azimuts, dans un style très personnel, pleins d une rage honorable. Personne n acquiescera à tout ce qu écrit Ret Marut, son éditeur, mais quiconque préfère la rudesse sincère à l insipidité polie trouvera à s y réjouir sur bien des sujets.» Ret Marut y alla d une assertion bien dans sa manière : «Je n acquiesce pas toujours moi-même à tout ce qu écrit l éditeur. [ ]» D une part le «rédacteur en chef» prenait ses distances avec l «éditeur», d autre part il avouait indirectement les faiblesses de sa revue. On relève à ce sujet dans le courrier des lecteurs :

7 LE FONDEUR DE BRIQUES 71 «Vous parlez des droits de l homme, de la liberté, des mensonges de l ancien régime ; mais ce que devrait être le nouveau régime, vous n en parlez pas, ou vous ne l évoquez que confusément.» Face à de telles critiques, le Fondeur de briques se prévaut le plus souvent de son «sens des êtres humains», de sa «manière de penser», vu qu il n aurait pas de «science politique» et parce que les «convictions» peuvent varier. * * * En novembre 1918, Munich fut l une des places fortes de la Révolution allemande qui mit fin à la Première Guerre mondiale. Dès le 7 novembre, un meeting de masse eut lieu sur la Theresienwiese. Les orateurs socialistes se succédèrent à la tribune, parmi lesquels le journaliste Kurt Eisner qui appela les soldats à se mutiner, à prendre le contrôle des casernes et des stocks d armes, ce qu ils s empressèrent de faire, occupant les édifices publics et parcourant la ville en tous sens. Eisner entérina ensuite la constitution des premiers conseils d ouvriers et de soldats à la brasserie Matthäser ; puis, au cœur de la nuit, la Diète, située Prannerstrasse, accueillit la première session des conseils (le «Parlement de la révolution») qui proclama la République et nomma Eisner président du Conseil. Le roi Louis III s enfuit le 8. Le 9, alors qu une grève générale paralysait le pays, ce fut au tour du Kaiser Guillaume II d abdiquer. Le 11 était signé l armistice qui sonnait le glas des dynasties bavaroise et prussienne des Wittelsbach et des Hohenzollern, tandis que les sociaux-démocrates d Ebert et de Noske étaient portés au pouvoir à Berlin avec l appui de la rue, des soldats et marins mutinés et de la classe ouvrière insurgée qui sortait de sa léthargie après quatre ans de boucherie dans les tranchées. Kurt Eisner.

8 72 INSAISISSABLE Eisner avait compris les aspirations des masses allemandes et, remettant à des temps moins troublés la convocation d une assemblée constituante, il invita le peuple à se gouverner en s appuyant sur les «forces vives élémentaires» des conseils révolutionnaires. Il prônait un État ouvrier qui soit en même temps un État paysan la Bavière rouge d Eisner fut la seule région allemande où les conseils de paysans jouèrent dès le début un rôle non négligeable. Mais si la bourgeoisie, discréditée par la guerre et sa funeste issue, se faisait discrète, les sociaux-démocrates du SPD, soucieux de rétablir l ordre et de préserver les intérêts des grands groupes industriels, ne s avouaient pas vaincus. En décembre, ils manœuvrèrent les conseils pour fixer au 12 janvier les élections à la Diète, remportées par les catholiques du Parti populaire (Bayerische Volkspartei). Mais l hostilité des Bavarois à l endroit de la Prusse était telle que les prises de position d Eisner lequel avait dès le 26 novembre rompu les relations avec Berlin lui permirent de se maintenir à la présidence, malgré la sévère défaite électorale de son parti, les socialistes indépendants (trois sièges sur cent quatre-vingts). Conrad Felixmüller, Vive la révolution mondiale, 1919.

9 LE FONDEUR DE BRIQUES 73 Cependant le ferment révolutionnaire couvait chez les ouvriers et les soldats munichois ; ils exigeaient une «deuxième révolution» pour défendre les conseils de Bavière tandis que ceux du reste de l Allemagne avaient été dissous sous la pression sanglante des troupes du ministre de l Intérieur Noske. Politiquement affaibli, Eisner dut se résoudre à démissionner mais, en se rendant le 21 février à la Diète, il tomba sous les balles d un extrémiste de droite, le comte Arco-Valley, lié à la société de Thulé, une confrérie clandestine proto-nazie. La nouvelle de son assassinat souleva immédiatement une intense émotion à Munich : sous l effet de la panique, la Diète se Couverture du premier numéro de Revolution, journal paraissant à Munich juste avant la guerre et qui ne connut que cinq numéros (avec un bois gravé de Richard Seewald).

10 74 INSAISISSABLE dispersa. La Bavière se retrouvait sans gouvernement. Une grève générale se déclencha à Munich, placée en état de siège. Il n y avait plus d autorité constituée en dehors des conseils. Après des semaines de tractations confuses, un nouveau gouvernement de coalition socialiste dirigé par le social-démocrate Johannes Hoffmann fut investi le 17 mars, sans obtenir la confiance des conseils. Le 7 avril, la République des conseils de Bavière est proclamée dans des circonstances assez dramatiques qu Erich Mühsam a relatées dans La République des conseils de Bavière, rédigé plus tard en prison. Les ouvriers en grève d Augsbourg pressaient les Munichois d instaurer la dictature du prolétariat. Elle fut finalement le fruit d un compromis entre plusieurs tendances. Membres de la garde ferroviaire dans la gare centrale de Munich, en mai 1919.

11 LE FONDEUR DE BRIQUES 75 Les difficultés surgirent immédiatement à cause des divergences de vues entre deux factions rivales au sein du mouvement révolutionnaire. D un côté, un groupe d intellectuels, hommes d une grande probité mais dotés d une insuffisante maturité politique des poètes expressionnistes comme Erich Mühsam et Ernst Toller, des théoriciens universitaires tel l historien de la littérature Gustav Landauer, auxquels se joindront les Eugen Leviné. économistes Otto Neurath et Silvio Gesell ainsi que Ret Marut. De l autre, les communistes c est une première dans l histoire de la révolution allemande. Ou plutôt un communiste : Eugen Leviné, jeune homme d une indomptable énergie. Leviné était arrivé à Munich au début de mars, pour y organiser le Parti communiste naissant qui n y comptait que sept membres. Il commença par en exclure cinq et entreprit de bâtir une organisation de combat susceptible de mener à la dictature du prolétariat. Remarqué pour ses interventions tranchantes et sans illusions au sein des conseils, il s opposa dans un premier temps à la République des conseils : à ses yeux, les conseils n étaient pas encore mûrs. Mais, une semaine plus tard, le 13 avril, les communistes s emparèrent des commandes de cette même république Entre-temps s était déclenchée une véritable guerre civile. Ce même 13 avril, une tentative de putsch, fomentée par le ministre de la Guerre du gouvernement Hoffmann, Schneppenhorst, échoua à la suite d une sanglante bataille de rues qui débuta sur la Marienplatz et s acheva cinq heures plus tard par la prise d assaut de la gare : les troupes de Schneppenhorst furent battues par des forces ouvrières improvisées, commandées par le matelot Rudolf Eglhofer. Une deuxième tentative de reprendre Munich aux Rouges se solda trois jours plus tard par une nouvelle défaite des contrerévolutionnaires : le 16 avril, l «armée rouge» commandée par le poète Ernst Toller défit ses adversaires «blancs» à Dachau et occupa la ville.

12 76 INSAISISSABLE Tandis que Leviné se hâtait d organiser une armée prolétarienne de quelque hommes, Hoffmann appela, de mauvaise grâce, Noske à la rescousse. On lui envoya hommes des corps francs prussiens et wurtembourgeois qui firent irruption en Bavière par l ouest et le nord, où ils se comportèrent comme des troupes d occupation en pays conquis. Le territoire contrôlé par Munich fut isolé et soumis au Gustav Landauer. blocus alimentaire. Devant la pénurie de réserves monétaires, Leviné dut réquisitionner les comptes bancaires et les stocks de vivres. Ce fut aussi le premier révolutionnaire allemand à faire emprisonner des adversaires politiques. Et la fin approchant, alors que le canon tonnait déjà dans les faubourgs, huit d entre eux, six membres de la société de Thulé et deux officiers, furent passés par les armes. Ce fut l unique acte de terreur que l on pût imputer à la révolution allemande et il sera abominablement vengé. Le 30 avril, les troupes de Noske entrèrent dans Munich et toute résistance cessa dans l après-midi du 2 mai. Alors s ensuivit une «terreur blanche» telle qu aucune ville d Allemagne n en avait encore connue. La chasse aux spartakistes se prolongea une semaine entière. C est l ensemble de la classe ouvrière qui se retrouva hors la loi. Le sadisme des troupes se déchaîna, lors du massacre, dans la cour de la prison de Stadelheim, du brillant ministre de l Éducation de la première République des conseils Gustav Landauer, comme lors d atroces scènes dont furent victimes nombre de femmes traitées de «femelles spartakistes». Les tribunaux militaires et spéciaux prirent la relève : les condamnations à mort tombèrent comme grêle. Eglhofer fut fusillé, Mühsam condamné à quinze ans de forteresse, Toller à cinq ; l écrivain Oskar Maria Graf fut arrêté, puis relâché, et le domicile de Rainer Maria Rilke lui-même fut perquisitionné à deux reprises. Quant à Marut, nous verrons qu il n échappa que de justesse à la vindicte des soudards.

13 LE FONDEUR DE BRIQUES 77 Berta Döring-Selinger, compagne de lutte de Clara Zetkin, de Rosa Luxemburg et de Karl Liebknecht, confirme rétrospectivement la turbulence des points de vue et des opinions qui marqua les dernières années de la guerre et les premières de l aprèsguerre. Elle rapporte l impression que lui fit alors Der Ziegelbrenner : «Dès le premier numéro, ce qui me fascina, ce fut sa vision volontaire, parfois crispée comme sous l emprise du défi ou de la George Grosz, Rue libre, douleur et d une agressivité exacerbée, mais toujours valeureuse et spirituelle. D un esprit non pas imprégné de la lecture de Marx, mais plutôt de celle de Rousseau ou de Bakounine, de Kropotkine ou de Sorel, de cet esprit libertaire qui animait les socialistes révolutionnaires russes dans leur combat pour les droits du moujik piétiné» Berta Döring- Selinger évoque ici l esprit critique qui prévalait à l époque parmi les intellectuels se revendiquant de l opposition et de la révolution. Ces rebelles et ces révoltés se manifestèrent en masse, en particulier dans la vie munichoise et ils contribuèrent à préparer la révolution de Novembre, mais aussi à encourager le pouvoir des conseils ouvriers, dont le prolétariat avait fait, dans la foulée de la révolution russe, l objectif de ses combats. Or Der Ziegelbrenner est justement un exemple d une dissonance entre utopie subversive et politique réaliste. Son «contre quoi?» est en contradiction avec le «pour quoi?». Le 15 janvier 1919, Der Ziegelbrenner tenta de résumer sans détour la tâche qu il s était fixée avec ses publications : il voulait «préserver deux choses du naufrage : 1. L idée que l homme a plus de valeur que l État ne doit pas se perdre. 2. Celui qui ne veut pas mentir n a pas besoin de mentir. On peut tout dire, même la vérité, quand on place la vérité au-dessus de son confort personnel».

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE

68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE 68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE Pêcheurs arabes dans leur petit voilier 378 La France allait être libérée ; je venais de me marier, à la date prévue depuis longtemps, et qui se trouva

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

Monsieur François HOLLANDE. Président de la république Palais de l Elysée. 55 rue du Faubourg- Saint Honoré. 75008 PARIS

Monsieur François HOLLANDE. Président de la république Palais de l Elysée. 55 rue du Faubourg- Saint Honoré. 75008 PARIS Monsieur LABORIE André Le 7 février 2013 2 rue de la Forge 31650 Saint Orens «Courrier transfert» Tél : 06-14-29-21-74. Mail : laboriandr@yahoo.fr http://www.lamafiajudiciaire.org PS : «Actuellement le

Plus en détail

Libérez-vous d une relation toxique au travail!

Libérez-vous d une relation toxique au travail! Libérez-vous d une relation toxique au travail! Permettez-moi de vous poser ces trois questions : Travaillez-vous avec une personne qui vous fait souvent sortir de vos gonds et qui siphonne votre enthousiasme,

Plus en détail

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs.

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. 1 Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. C était un livre et non pas le manuscrit auquel je m étais attendue

Plus en détail

La Presse des Tranchées.

La Presse des Tranchées. La Presse des Tranchées. Importance du phénomène Il dut y avoir au moins 500 journaux des tranchées et très certainement plus, car les journaux de «14» étaient de si mauvaise qualité et de si faible tirage

Plus en détail

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012 TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre En partant de Sibérie, j avais considéré mon journal fini.

Plus en détail

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Doubs - Besançon Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent ce weekend leur 25è

Plus en détail

Bases de l économie d entreprise Examen

Bases de l économie d entreprise Examen Examen modulaire SVF-ASFC Edition Printemps 2010 Bases de l économie d entreprise Examen Durée de l examen: 60 minutes Moyens auxiliaires autorisés: Calculatrice standard non programmable Collez ici votre

Plus en détail

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT Série LÉGISLATION COMPARÉE LA PRESCRIPTION DE L ACTION PUBLIQUE EN MATIÈRE DE VIOL n LC 178 Octobre 2007 - 3 - LA PRESCRIPTION DE L ACTION PUBLIQUE EN MATIÈRE DE VIOL

Plus en détail

présente Titre: Paroles de Vie Auteur : Eileen Caddy

présente Titre: Paroles de Vie Auteur : Eileen Caddy présente 1 Titre : Paroles de Vie Auteur: Eileen Caddy La Providence Collection : spiritualité Prix TTC : 13,00 Impression du prix : Non TVA: 7 % Format : 140 x 210 mm Nombre de pages: 104 ISBN: 978-2-930678-00-9

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire BTS CI 2 ème année CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger Sommaire 1 Introduction I/ Plan de marchéage A. Services B. Prix C. Distribution D. Communication

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

Comment bien gérer votre temps

Comment bien gérer votre temps Comment bien gérer votre temps Bonjour, je m appelle Marie-Ève. Au secondaire, vous aviez l habitude d être en classe 30 heures par semaine, alors qu à l université, vous pouvez avoir de 15 à 25 heures

Plus en détail

«Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?»

«Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?» «Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?» Michael Jabara Carley Professeur au département d histoire de l Université de Montréal, auteur de 1939: l'alliance de la dernière

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Définition du domaine de la GESTION

Définition du domaine de la GESTION Nom : Groupe : 51 Tu peux vouloir lire la définition ou répondre au questionnaire ou même faire les deux pour constater si ce domaine t intéresse. Définition du domaine de la GESTION La gestion est synonyme

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

Lycée du Dolmen à Poitiers le 26 janvier 2009

Lycée du Dolmen à Poitiers le 26 janvier 2009 Le handicap au quotidien. J émettrai d abord une question : qu est-ce que le handicap? Pour moi, c est seulement une façon différente de penser, d être, d exister et de fonctionner. Je revendique mon statut

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS a/ Vie pratique Au cours de mon année Erasmus à Almeria, j ai habité dans deux logements. Tout d abord au début de l année, j ai cherché mon premier logement grâce au service

Plus en détail

DECISION DCC 12-037 DU 21 FEVRIER 2012

DECISION DCC 12-037 DU 21 FEVRIER 2012 DECISION DCC 12-037 DU 21 FEVRIER 2012 Date : 21 février 2012 Requérant :Espérance Gbèkpodoté Enagnon GBENAHOU Contrôle de conformité Décision administrative Sanction disciplinaire Compétence d attribution

Plus en détail

Guide. Parlons-en... BIEN ACHETER SON ÉLECTRICITÉ & SON GAZ. www.energie2007.fr

Guide. Parlons-en... BIEN ACHETER SON ÉLECTRICITÉ & SON GAZ. www.energie2007.fr Parlons-en... Guide BIEN ACHETER SON ÉLECTRICITÉ & SON GAZ www.energie2007.fr Édito 1 er juillet 2007 : les marchés de l électricité et du gaz naturel s ouvrent à la concurrence. Il est désormais possible

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS Cycle et niveau Cycle 3, classe de CM1 Chapitre Le Moyen Age Objectifs Découvrir les conséquences de la rivalité opposant le Roi de France au plus puissant de ces

Plus en détail

L Europe contre la gauche

L Europe contre la gauche GEORGES SARRE Référendum L Europe contre la gauche, 2005 ISBN : 2-7081-3322-5 Introduction DIRE LA VÉRITÉ! Disons-le clairement : la nation française est menacée en tant que projet politique. Les considérations

Plus en détail

Chapitre un. J aimerais résilier mon abonnement. Puis-je m y prendre ainsi? Cordialement, E. Rothner.

Chapitre un. J aimerais résilier mon abonnement. Puis-je m y prendre ainsi? Cordialement, E. Rothner. Chapitre un 15 janvier Objet :Résiliation J aimerais résilier mon abonnement. Puis-je m y prendre ainsi? Cordialement, E. Rothner. 18 jours plus tard Objet :Résiliation Je veux résilier mon abonnement.

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

Statuts de l Association Étudiante des Cycles Supérieurs en Droit de l UQAM (AÉCSD-UQAM)

Statuts de l Association Étudiante des Cycles Supérieurs en Droit de l UQAM (AÉCSD-UQAM) Statuts de l Association Étudiante des Cycles Supérieurs en Droit de l UQAM (AÉCSD-UQAM) Incorporée le 28 janvier 2000 En vertu de la partie III de la Loi sur les compagnies (L.R.Q., c. C-38) SIÈGE SOCIAL

Plus en détail

PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES

PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES La réforme européenne sur les prélèvements (Règlement SEPA, pour Single Euro Payments Area) entre en vigueur dans quelques mois (1er août 2014). Ce nouveau système de

Plus en détail

Osez parler en public

Osez parler en public Préface «La parole n a pas été donnée à l homme; il l a prise», nous dit Louis Aragon. J ajouterais: encore faut-il savoir comment la prendre. L outil que vous avez entre les mains vous propose un mode

Plus en détail

Rapport de Stage. Statut juridique de l entreprise : Entreprise Conforme Légal Indépendante

Rapport de Stage. Statut juridique de l entreprise : Entreprise Conforme Légal Indépendante Koell-Keith Johan- Charles Rapport de Stage I-Description de l organisation Nom de l entreprise : Noticias SIN Statut juridique de l entreprise : Entreprise Conforme Légal Indépendante Situation géographique

Plus en détail

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Ces scénarios sociaux ont été préparés depuis l automne 2008 par Jézabel Parent du Cégep Saint-Hyacinthe, Lyne Picard, du CRDI Normand-Laramée,

Plus en détail

Progresser par la foi

Progresser par la foi Chapitre 54 Progresser par la foi Il n est pas toujours sage, en effet, de ne rien entreprendre qui entraîne de fortes dépenses sans avoir au préalable l argent nécessaire. Le Seigneur n épargne pas toujours

Plus en détail

Cérémonie - Lancaster JB 139 Mardi 5 août 2014. Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez

Cérémonie - Lancaster JB 139 Mardi 5 août 2014. Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez Cérémonie - Lancaster JB 139 Mardi 5 août 2014 Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez Mesdames et Messieurs les Elus, Mesdames et Messieurs les Représentants des autorités civiles, militaires

Plus en détail

Comment maîtriser sa colère

Comment maîtriser sa colère Comment maîtriser sa colère La résolution de problemès Homewood Solutions Humaines MC, 2011. Ce cahier d exercices accompagne le cours électronique intitulé Comment maîtriser sa colère et est destiné à

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Renforcer votre engagement à changer

Renforcer votre engagement à changer RENFORCER VOTRE ENGAGEMENT À CHANGER PROGRÈS RÉALISÉS DEPUIS L ÉTAPE PRÉCÉDENTE Posez-vous les questions suivantes avant d aborder le deuxième sujet : 1. Est-ce que vous atteignez votre but de traitement?

Plus en détail

Santé Manitoba GUIDE DU PROGRAMME DE PAIEMENT PAR MENSUALITÉS DE LA FRANCHISE DU RÉGIME D ASSURANCE-MÉDICAMENTS

Santé Manitoba GUIDE DU PROGRAMME DE PAIEMENT PAR MENSUALITÉS DE LA FRANCHISE DU RÉGIME D ASSURANCE-MÉDICAMENTS Santé Manitoba GUIDE DU PROGRAMME DE PAIEMENT PAR MENSUALITÉS DE LA FRANCHISE DU RÉGIME D ASSURANCE-MÉDICAMENTS Juin 2010 Remarque : Les renseignements fournis dans ce guide étaient à jour au moment de

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse 1 de Genre : Personnages : Costumes : Décors : Synopsis : comédie pour tout public, huit minutes environ contemporains salle de réunion, tables et chaises Une maison de retraite va s ouvrir et une consultante

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Investissements déraisonnables

Investissements déraisonnables Chapitre 47 Investissements déraisonnables Il y a quelques semaines, alors que j assistais au camp-meeting de San Jose [1905], certains de nos frères me présentèrent ce qu ils considéraient comme une occasion

Plus en détail

PMU Analyses et logiques pour bien jouer!

PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Dany Jurdeczka PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est

Plus en détail

Guide de la réussite

Guide de la réussite Guide de la réussite Demeurez concentré sur le programme: Un programme qui a fait ses preuves Un programme que tout le monde peut maîtriser Tout le monde démarre avec les mêmes étapes de réussite Optez

Plus en détail

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Pascal Nowacki BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012 Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Je voudrais tout d abord

Plus en détail

Mon argent pour la vie

Mon argent pour la vie Mon argent pour la vie Bâtir son épargne. Protéger ses avoirs. Prendre sa retraite en toute confiance. QUESTIONNAIRE SUR LE STYLE DE VIE À LA RETRAITE NAME DATE CURRENT AGE AGE YOU HOPE TO RETIRE La vie

Plus en détail

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Avant tout j aimerais remercier tous les enfants qui ont fait l effort d avoir répondu au questionnaire (il y en a eu 16). Et même si ce questionnaire

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération faisant suite à un refus d embauche en raison de la grossesse de la réclamante Grossesse - Emploi Emploi privé Rappel à la loi La haute autorité

Plus en détail

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Déroulé : 14h30 : Accueil du Ministre de la Défense 15h00 : Allocution de J Y Le Drian morts 15h45 : Dépôt de gerbe au Monument aux 18h30 : concert 20h30

Plus en détail

RAPPORT DE VÉRIFICATION FINALE D ATTESTATION DE QUALITÉ

RAPPORT DE VÉRIFICATION FINALE D ATTESTATION DE QUALITÉ AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET COMMERCE INTERNATIONAL BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL VÉRIFICATION DES SERVICES FINANCIERS DÉPENSES PAYÉES D AVANCE RAPPORT DE VÉRIFICATION FINALE D ATTESTATION DE QUALITÉ Octobre

Plus en détail

N 07/00217 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 07/00217 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR D APPEL DE NOUMÉA N 07/00217 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Président : M. THIOLET AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier lors des débats : Cécile KNOCKAERT Chambre sociale Arrêt du 4 Juin 2008 PARTIES EN CAUSE

Plus en détail

Un songe de William Miller

Un songe de William Miller Un songe de William Miller J ai rêvé que Dieu, par une main invisible, m avait envoyé un bel écrin ciselé, d ébène et de perles curieusement incrustées, d environ vingtcinq centimètres sur quinze. Une

Plus en détail

Pourquoi le Chien. chasse le Chat

Pourquoi le Chien. chasse le Chat Pourquoi le Chien chasse le Chat 1 Pourquoi le Chien chasse le Chat Par Liz Hutchison À Madame Yannick Post, mon premier professeur de français. Ce livre est un don à l organisme non gouvernemental Seeds

Plus en détail

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l Lettres à un auteur Madame, A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l que vous nous avez accordée. J ai beaucoup

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

«Nous avions huit vaches et cent poules»

«Nous avions huit vaches et cent poules» «Nous avions huit vaches et cent poules» Portrait Mme HINSCHBERGER Marie Et si on vous demandait de vous présenter «J ai perdu ma maman à l âge de 3 ans et 8 mois. Elle a eu une grippe et une pneumonie.

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès?

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? D un côté, les intéressés n ont pas toujours bonne presse et de l autre, les employeurs peuvent parfois voir d un œil des plus suspicieux

Plus en détail

Script de vente Ruban pour la famille et les amis

Script de vente Ruban pour la famille et les amis Script de vente Ruban pour la famille et les amis Ce bref script de vente instructif vous est proposé à titre de référence. C est un complément au Guide de vente Ruban MD et aux autres outils de la Trousse

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Règlement du concours

Règlement du concours Règlement du concours Article 1 : Les organisateurs Le Crous Nancy-Metz Lorraine (Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires), interlocuteur de référence de la vie étudiante, a pour objectif

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII 3. Pierre Magnan, auteur à succès Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction Murielle Bidault,

Plus en détail

A propos des conclusions de l Informateur Didier Reynders, à Sa Majesté le Roi Albert II

A propos des conclusions de l Informateur Didier Reynders, à Sa Majesté le Roi Albert II A propos des conclusions de l Informateur Didier Reynders, à Sa Majesté le Roi Albert II Bruxelles, le 1 er mars 2011 A propos des conclusions définitives de la mission d information de Didier REYNDERS

Plus en détail

Mode d emploi du site Showbook

Mode d emploi du site Showbook Mode d emploi du site Showbook Showbook.fr Version 0.4.7 Bêta 1 Table des matières Présentation... 4 Inscription sur Showbook... 4 Première utilisation... 5 Statuts des membres... 5 Le menu principal...

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir VICTIME D ANOREXIE, Alors que le nombre de personnes souffrant d obésité ne cesse de croître dans la société nord-américaine, certaines personnes sont atteintes d un trouble alimentaire qui se situe à

Plus en détail

RAPPORT COMITÉ COTE 100

RAPPORT COMITÉ COTE 100 RAPPORT COMITÉ COTE 100 Mardi, le 17 février 2015, Réjean Thibeault, Michel Dorval et Karo Ouellet ont rencontré M. Borduas attaché politique du cabinet des ministres du MERN. Celui-ci gère l utilisation

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ Conclusion Dans le cadre de ses missions, le CCSF a confié au CRÉDOC une étude portant sur l accès aux services bancaires des ménages en situation de pauvreté. Cette étude s inscrit en continuité de celle

Plus en détail

Les réponses à ces courriers sont dans l article : ENDEIS TELECOME : INDECOSA CGT 18 FAIT LE POINT

Les réponses à ces courriers sont dans l article : ENDEIS TELECOME : INDECOSA CGT 18 FAIT LE POINT Les réponses à ces courriers sont dans l article : ENDEIS TELECOME : INDECOSA CGT 18 FAIT LE POINT Aujourd hui, j ai eu la surprise de recevoir une facture d Endeis Telecom de 9.15 euros alors que 0 communication

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE NATHALY: LES TÉMOIGNAGES D UN DON DE VOYANCE EXTRAORDINAIRE

COMMUNIQUE DE PRESSE NATHALY: LES TÉMOIGNAGES D UN DON DE VOYANCE EXTRAORDINAIRE NATHALY: LES TÉMOIGNAGES D UN DON DE VOYANCE EXTRAORDINAIRE Nathaly est devenue pour toutes les personnes qui ont eu la chance et l occasion de la rencontrer quelqu un d indispensable. Les esprits les

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence.

Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence. Notes pour une déclaration de M. Marc Gascon, maire de la Ville de Saint-Jérôme et président de l Union des municipalités du Québec, concernant les questions d éthique et d intégrité Jeudi 11 novembre

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. VERTISSEMENT e texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com e texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation de

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Thème: Mini-projet Un extrait de l Importance d être Constant

Thème: Mini-projet Un extrait de l Importance d être Constant 1 F.A.O. Dr. H. Azérad 06/05/06 George Walkden, Alastair Shaw, & Natasha Mann Thème: Mini-projet Un extrait de l Importance d être Constant Lady Bracknell. [Elle s assit.] Veuillez vous asseoir, M. Worthing.

Plus en détail

UNION FÉDÉRALE DES CONSOMMATEURS - QUE CHOISIR Association de la région de Versailles STATUTS

UNION FÉDÉRALE DES CONSOMMATEURS - QUE CHOISIR Association de la région de Versailles STATUTS UNION FÉDÉRALE DES CONSOMMATEURS - QUE CHOISIR Association de la région de Versailles STATUTS Article 1 er : formation Sous le régime de la loi du premier juillet mille neuf cent neuf, il est créé entre

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup

Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup UNIVERSITE CLAUDE BERNARD Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup Stage de 3 mois à la fac d ingénierie de l université de Porto Gabriel MESTRE 2013 Je suis actuellement étudiant en 2eme année d un

Plus en détail

LA LETTRE DE MOTIVATION

LA LETTRE DE MOTIVATION - 1 - LA LETTRE DE MOTIVATION Il s agit de convaincre l employeur que votre candidature est pertinente et qu elle mérite une attention particulière. Le but est de décrocher un entretien LETTRE TYPE EN

Plus en détail

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10)

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Interview complète d Aurore Deschamps Aurore DESCHAMPS, ancienne stagiaire

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

que vous êtes devenu avocat et que vous avez consacré votre vie à la justice. Discours pour Maître Roux

que vous êtes devenu avocat et que vous avez consacré votre vie à la justice. Discours pour Maître Roux Discours pour Maître Roux Maître Roux, Cher François Mesdames et Messieurs, Chers amis, Nous sommes réunis ce soir pour rendre hommage à la personne exceptionnelle que vous êtes, exceptionnelle par votre

Plus en détail

Mieux vaut seul que mal accompagné

Mieux vaut seul que mal accompagné Mieux vaut seul que mal accompagné C est là le plus souvent une formule que l on prononce en étant désolé et qui console assez mal les gens esseulés. L humanité a la plupart de temps considéré la solitude

Plus en détail

L'oeuf d'âne. pour ne pas se tromper. Un marchand qui le connaît s'approche : - Que regardes-tu Jacot?

L'oeuf d'âne. pour ne pas se tromper. Un marchand qui le connaît s'approche : - Que regardes-tu Jacot? 1. Il y a fort longtemps, vivait dans la campagne vaudoise, un vieux couple de paysans. Lui était connu au village pour être un peu sot. 2. Un jour, la paysanne dit à son mari : - Jacot, je me fais vieille.

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

Professeur André Ouezzin Coulibaly, chirurgien cardiologue : La Médipole de Sya reste un projet valable Lundi, 11 Juin 2007 16:11

Professeur André Ouezzin Coulibaly, chirurgien cardiologue : La Médipole de Sya reste un projet valable Lundi, 11 Juin 2007 16:11 Depuis 1993, le Professeur André Ouezzin Coulibaly, célèbre chirurgien cardiologue et fils de feu Daniel Ouezzin Coulibaly, a élaboré le projet du Centre international de soins de Sya (CISSYA), baptisé

Plus en détail

Déclaration de M. Philipp Hildebrand, Président de la Direction générale de la Banque nationale suisse

Déclaration de M. Philipp Hildebrand, Président de la Direction générale de la Banque nationale suisse Déclaration de M. Philipp Hildebrand, Président de la Direction générale de la Banque nationale suisse Berne, le 9 janvier 2012 Ce que la Banque nationale suisse (BNS) a pu accomplir depuis ma nomination

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

Revue de Presse AVIGNON 2014

Revue de Presse AVIGNON 2014 Revue de Presse AVIGNON 2014 1 2 3 4 5 6 7 8 PRESSE PARIS «Célimène et le Cardinal» : sur la corde raide Jacques Rampal est un auteur de théâtre confirmé. Il le fallait pour s attaquer simultanément

Plus en détail

Vous n avez pas reçu vos pensions alimentaires? Le SECAL vous aide!

Vous n avez pas reçu vos pensions alimentaires? Le SECAL vous aide! Vous n avez pas reçu vos pensions alimentaires? Le SECAL vous aide! www.secal.belgium.be Service Public Fédéral Finances - 2016 - Cette brochure a été réalisée par un groupe de travail constitué de collaborateurs

Plus en détail

CERCLE DES ADMINISTRATEURS DE SOCIÉTÉS CERTIFIÉS RÈGLEMENT INTERNE

CERCLE DES ADMINISTRATEURS DE SOCIÉTÉS CERTIFIÉS RÈGLEMENT INTERNE CERCLE DES ADMINISTRATEURS DE SOCIÉTÉS CERTIFIÉS RÈGLEMENT INTERNE DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Statut légal Le Cercle des administrateurs de sociétés certifiés (ASC) est constitué en vertu de la troisième

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail