magazine CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT LA TOUR CONTRÔLE LES FLUX PALETTE EUR LE SYSTÈME SE GRIPPE RÉSEAU À L EST BIEN DU NOUVEAU

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "magazine CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT LA TOUR CONTRÔLE LES FLUX PALETTE EUR LE SYSTÈME SE GRIPPE RÉSEAU À L EST BIEN DU NOUVEAU"

Transcription

1 ÉDITION 1/2013 magazine UN MONDE DE LOGISTIQUE INTELLIGENTE CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT LA TOUR CONTRÔLE LES FLUX PALETTE EUR LE SYSTÈME SE GRIPPE RÉSEAU À L EST BIEN DU NOUVEAU

2 DES CHIFFRES QUI COMPTENT CHAQUE CHOSE EN SON TEMPS «Il n y a plus de saison» dit-on. Et pourtant, elle tourne la ronde des saisons ; ses chiffres aussi! FEB 67 % des pétards produits dans le monde sont fabriqués à Liuyang et la plupart ont été tirés lors du Nouvel An chinois, le 10 février. Dans la capitale du feu d artifice plus de usines, employant environ personnes, réalisent un chiffre d affaires de plus de 1,4 milliard d euros (2010). (Source : china.org.cn) JUL AUG MAR 7,2 milliards d œufs, c est ce que consomment les Allemands par an, c est-à-dire environ 4 oeufs hebdomadaires par personne. Au printemps, la con sommation double et augmente, pour Pâques, de 240 millions. Alignés, ces œufs couvriraient une longueur équivalente à la distance Berlin-Pékin-Berlin. (Source : GfK, Apotheken Umschau) SEP 65 % des ventes de maillots de bain en Italie, n 1 européen dans ce domaine, sont réalisées au cours du troisième trimestre. En 2011, le commerce de détail italien a atteint, dans ce secteur, un chiffre d affaires total de 417 millions d euros (Source : NPD Group) NOV 19 milliards de dollars US, c est le chiffre d affaires réalisé, lors d'halloween 2012, par environ 1800 fabricants de bonbons. Chaque année, aux États-Unis, les enfants en mangent à peu près 11,3 kg, pour une bonne part à cette saison de l année justement. (Source : US Census Bureau) 02 DACHSER magazine

3 SOMMAIRE DOSSIER Logistique intégrée : Pilotage de chaînes d approvisionnement multimodales 04 FORUM Hommes et marchés : 10 Cargoplus : Transports de lots sur toute l Europe Journée des carrières chez Dachser Économiser du carburant en dormant Qualité : Un sujet qui fait débat 14 COMPÉTENCES Chargement bien emballé, coûts supplémentaires évités 16 Palettes EUR : Système d échange grippé 18 Modèle de référence : Des valeurs sûres 21 RÉSEAU Air & Sea Logistics : Marchés et croissance Entretien avec Thomas Reuter, Directeur Dachser 22 Fret maritime : Des ports où le monde se donne rendez-vous 24 Compétences réseau : Nouvelles du monde Dachser 26 États de la CEI : De l énergie à revendre! Tour d horizon sur les marchés 28 ESPACE ÉCHANGES Viva España : Bernhard Simon rencontre Walther von Plettenberg 32 BONNES NOUVELLES Protéger le climat, c est possible : Renewbility II F Vous trouverez de plus amples informations dans notre DACHSER eletter. À consulter sur 28 DACHSER magazine Editeur : Dachser GmbH & Co. KG, Memminger Str. 140, D Kempten, Internet : Directeur de la publication : Andreas Froschmayer Rédaction Générale : Anne Huschka, tél. : , fax : , Comité de Rédaction : Martin Neft, Christian Weber, Theresia Gläser Production : Burda Creative Group GmbH, Konrad-Zuse-Platz 11, München, tél. : , fax :-100 Direction : Gregor Vogelsang, Dr.-Ing. Christian Fill Chef de projet auprès de Burda Creative Group : Marcus Schick Conception : Ralph Zimmermann Crédit photos : photos internes sauf istockphoto istockphoto (p. 1, 2, 3, 6, 7, 11, 13, 14, 15, 24, 25, 27, 28, 29, 30, 31, 35), fotolia.com: Venusangel (p. 15), rcx (S. 20), TRW Automotive (p. 3, 4, 5, 9), Marcus Vetter (p. 18, 20, 22, 23), Jörg Reuther (p. 6, 7, 8), Serviceplan (p. 21), Illustration: Ralph Zimmermann (p ) Imprimerie : AZ Druck und Datentechnik GmbH, Kempten Tirage : ex. / 54 ème année Périodicité : trimestrielle Langues : allemand, anglais, français. Le DACHSER magazine est imprimé sur papier NovaTech, certifié FSC -Mix, fabriqué à partir de bois issu de forêts gérées durablement. DACHSER magazine 03

4 DOSSIER Comme ici à Coblence, TRW produit des accessoires automobiles dans le monde entier AIGUILLEURS DES FLUX Avec Dachser, l équipementier automobile TRW Automotive associe, à l échelle mondiale, les chaînes d approvisionnement et les modes de transport. Une tour de contrôle leur sert à coordonner avec efficacité flux de marchandises et prestations. 04 DACHSER magazine

5 DOSSIER hla mondialisation nous impose une mobilité croissante. De ce fait, l industrie automobile, soumise à une demande croissante, doit relever de sérieux défis. Notamment quand il s agit de s affirmer sur des marchés émergents, et en premier lieu ceux du groupe des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud). Les experts y prévoient, d ici 2018, le doublement des ventes. Pour toute la branche, il faut donc tout repenser, décentraliser la production et les processus et les adapter aux nouvelles exigences du marché. Cela vaut aussi pour les équipementiers qui, de plus en plus souvent, sont bien obligés de suivre les fabricants sur les nouveaux lieux de production et de vente. Dans ce contexte, les équipes chargées de la planification s investissent tout spécialement dans la logistique et l élaboration d une gestion intelligente, aussi flexible que possible, de la chaîne d approvisionnement. On peut observer un exemple de cette profonde transformation et des nouveaux processus de production qu elle entraîne chez TRW Automotive. Ce fournisseur de premier rang, dont le siège social est aux États-Unis (Livonia, Michigan), produit des systèmes de sécurité active et passive, d assistance à la conduite, de freinage, des airbags, des ceintures de sécurité, des solutions de contrôle électroniques et logicielles. «TRW rend les systèmes de sécurité intelligents», c est la devise de l entreprise. Devenu mondial et extrêmement complexe, l approvisionnement exige lui aussi, y compris chez TRW, de plus en plus d «intelligence». Un exemple : la production de systèmes de retenue adaptatifs. TRW en fabrique pour différents constructeurs automobiles, entre autres sur son site d Atlantis, au nord du Cap, en Afrique du Sud. Leurs composants viennent de 60 fournisseurs différents, répartis dans toute l Europe. Au début de 2012, TRW était à la recherche d un nouveau partenaire logistique pour réorganiser sa chaîne d approvisionnement. Le cahier des charges prévoyait la planification et la mise en œuvre d une gestion intégrative de chaînes d approvisionnement multimodales. Il s agit tout d abord de regrouper, sur un seul site en Allemagne, à partir des quatre coins de l Europe, les différents composants du système de ceinture de sécurité conformément à la commande émise par l usine d Afrique du Sud. Il faut donc assurer la communication avec les fournisseurs, la coordination de tous les transports, le groupage par cross-docking de tous les composants, suivant les exigences de la production puis organiser leur embarquement sur navire, leur dédouanement et, à l arrivée, leur transport par voie terrestre pour enfin les livrer à l usine, prêts à être intégrés à la production. Il s agit d une seule opération, avec une seule facture, en dépit de la diversité des prestations effectuées sur plusieurs continents. TRW a choisi de faire confiance à Dachser et ce pour plusieurs raisons. En sa faveur parlaient une relation client déjà existante et éprouvée ainsi que l étendue des structures du réseau dans les domaines European Logistics Systems et Air & Sea Logistics. «Nous créons l excellence en termes d alliance, d intégration intelligente et de maillage de compétences ogistiques au niveau mondial. Nous optimisons le bilan logistique de nos clients», c est, rappelle Bernhard Simon, porte-parole de la direction de Dachser, l ambition affirmée par le modèle de référence de l entreprise. DACHSER magazine 05

6 prise ne peut pas connaître la production suffisamment en détail pour définir clairement les modalités d intervention d un tiers, en l occurrence du partenaire logistique. C est pourquoi, dans notre usine d Atlantis, il nous a fallu, dans un premier temps, enquêter et questionner pour définir toutes les exigences propres à la production de ceintures de sécurité. Puis, toutes les informations recueillies ont servi ensuite à la rédaction du cahier des charges d un appel d offres.» Bremerhaven Le Cap : le fret maritime, au même rythme que la production Réunion à Kempten : Thomas Heidelberg, TRW, et Hubert Diepholder (debout, de g. à dr.), Wolfgang Scherz, Helge Wöbke, TRW, et Sascha Herbst (assis, de g. à dr.) A l ère de la mondialisation, l éventail des prestations d une logistique moderne ne se limite pas à la mise en œuvre d une chaîne mondiale et intégrée de création de valeur et au fonctionnement sans faille, mais englobe de plus en plus souvent des services très divers, qu ils se situent en amont ou en aval du transport intercontinental proprement dit. Apprendre sur le tas Dans le cadre du «projet Atlantis», au début de l année 2012, en coopération avec Dachser, il n a fallu à TRW que quatre mois pour mettre sur pied un système complet et entièrement nouveau de processus de production et de logistique. Cela a d abord nécessité une analyse approfondie de la production et, en amont de celle-ci, de la structure des fournisseurs et sous-traitants. «Nous avons appris sur le tas», reconnaît Helge Wöbke, Head of Logistics EMEA & AP chez TRW, avant de poursuivre : «Le service logistique de l entre- Un facteur de succès : la table ronde Début février 2012, Hubert Diepolder, Key Accounter chez Dachser Air & Sea Logistics (Munich) et Wolfgang Scherz, Key Account Manager chez Dachser European Logistics (Hambourg) ont organisé une table ronde. Sous le patronage de TRW Coporate Logistics y ont été conviées toutes les personnes impliquées dans la démarche, y compris le responsable logistique du site d Atlantis venu du Cap pour l occasion ainsi que les responsables opérationnels de Dachser Air & Sea et European Logistics. Helge Wöbke se souvient : «Lors de la phase d analyse, Dachser a exprimé son point de vue sur les exigences du Cap en matière logistique, leur faisabilité et dans quelle mesure. Parallèlement les experts Dachser ont déterminé lesquelles des anciennes prestations standardisées n avaient plus de raison d être. Et déjà à ce stade, le succès économique était sensible. Ensuite, peu à peu, nous avons jeté les bases d un vrai partenariat.» Le procès-verbal de cet échange a servi à la rédaction d une Standard Operation Procedure, appli cable par tous. «Nous impliquons Dachser dès le processus EUROPE HAMBOURG BRÊME ZOLL DOUANE 06 DACHSER magazine

7 DOSSIER Hubert Diepolder, Key Account Dachser Air & Sea Logistics Grâce à notre système apparenté à celui hh des tours de contrôle, nous mettons à la disposition des fournisseurs et des clients un carrefour opérationnel central de passation de commande», explique Thomas Heidelberg, TRW Supply Chain Manager. «Cela signifie que c est le site Dachser Hambourg que tous les fournisseurs avisent de la mise à disposition des marchandises. A partir de cette instance centrale sont gérées toutes les opérations, par fax, par courriel ou, à l étape suivante, par l inter - médiaire des interfaces des entreprises. Les fournisseurs, par le biais d une plate-forme internet qui sert aussi de source de données à Dachser, peuvent alors fournir au système toutes les indications relatives au transport», précise-t-il. L avantage de cette façon de procéder réside dans sa rapidité et dans la transparence de toutes les étapes consultables grâce au suivi track & trace. «Pour nous, poursuit Thomas Heidelberg, l essentiel est que les marchandises soient disponibles au moment où elles doivent nous être fournies. Plus tôt nous décèlerons une anomalie dans la chaîne d approvisionnement, plus ciblée et donc moins coûteuse sera notre intervention.» Carrefour opérationnel Pour rassembler tous les composants en provenance de 60 différents fournisseurs et destinés à TRW Afrique du Sud, la logistique d approvisionnement de Dachser est gérée par un système apparenté à celui des tours de contrôle. «Nous mettons à la disposition des fournisseurs et des clients un carrefour opérationnel central», explique Hubert Diepolder. C est le site Dachser Air & Sea Logistics de Hambourg qui remplit cette fonction, en étroite coopération avec le site European Logistics de Brême. Les aiguilleurs de la tour de contrôle coordonnent la réception des envois, se chargent des réservations auprès du transporteur maritime, de l examen visuel des envois, du contrôle des nombreux documents de transport et de douane ainsi que de la surveillance des envois pendant la traversée en direction du Cap et si nécessaire, du règlement d éventuels incidents. «C est pourquoi il est si important, dans notre projet-pilote, que Dachser European Logistics et Dachser Air & Sea Logistics restent à tout moment en étroite communi - cation», résume Wolfgang Scherz. Après les 16 à 19 jours de traversée, c est Thorkild Nielsen, Branchmanager de Dachser South Africa, qui réceptionne le fret à son arrivée au Cap. Avec son équipe, il règle les for ma - li tés d importation et organise la livraison par camion, en temps voulu, des pièces nécessaires à la production de TRW. Il est indispensable, dans ce projet pilote, que tous les participants puissent commu- Un défi logistique : les sous-traitants fournissaient à l origine des pièces séparées. Devenus au fil du temps fournisseurs de modules et de systèmes pour les constructeurs, ils se trouvent intégrés de plus en plus intimement à la production. Alors que la part de valeur ajoutée des équipementiers automobiles était évaluée en 2000 à 69 %, elle devrait, selon les experts, atteindre les 82 % en Source : Mb Tech, Uni Ulm LE CAP ATLANTIS ZOLL DOUANE Chaîne d approvisionnement multimodale à la Dachser : Approvisionnement dans toute l Europe, groupage par l intermédiaire de la tour de contrôle de Hambourg, embarquement et livraison à la production TRW d Afrique du Sud. Le tout avec un seul et unique interlocuteur. DACHSER magazine 07

8 DOSSIER Les solutions intégrées sont le résultat d un travail d équipe entre prestataire et client Le réseau Dachser est la base du succès 08 DACHSER magazine

9 DOSSIER niquer ouvertement. D autant plus que la gestion du réseau des transports routiers par lignes régulières, à un rythme fixe, diffère en beaucoup de points de détail de celle d Air & Sea Logistics qui, elle, recherche un maximum de flexibilité. «Si dans notre scéna - rio modèle nous avons réussi à élaborer une solution sur mesure, pour un client bien précis, c est que tous les acteurs, dans tous les secteurs d activité Dachser, ont accepté de remettre en question leurs façons de faire habituelles, bien rodées, pour repenser les procédés. Cette réussite est due à la confiance mutuelle des participants et à leur volonté constante de partager leurs expériences respectives», se réjouit Wolfgang Scherz. Une conviction que partage aussi Helge Wöbke : «Les responsables de la logistique chez TRW étaient reconnaissants à leurs collègues de Dachser, lors des phases d apprentissage de part et d autre, de ne pas leur avoir, à chaque étape, présenté la facture et, lors de problèmes survenus de manière inattendue dans la production ou le long de la chaîne d approvisionnement, d avoir fait preuve de flexibilité pour proposer des solutions. Si bien que, très vite, l impression d'avoir à leurs côtés un bon partenaire, que ce soit chez eux au Cap, en Allemagne ou partout en Europe, s'est imposée.» Unir ses efforts «Cette tâche demande la contribution de très nombreuses personnes chez Dachser», constate Sascha Herbst, responsable des ventes de Dachser European Logistics Systems à Brême. «Elle ne pourra être menée à bien que si tous unissent leurs efforts.» Par l étendue de son réseau routier étroitement maillé et par la desserte de 36 pays sur toute l Europe assurée par lignes quotidiennes régulières à rythme et délais fixes, Dachser garantit à TRW que l enlèvement des pièces produites par ses fournisseurs et leur livraison se feront à l endroit voulu, au moment voulu, en tenant compte des départs des conteneurs. Et Sascha Herbst souligne : «Grâce à l homogénéité de l ensemble de nos systèmes d information et communication, tous les envois peuvent être suivis, à tout moment, dans notre système track & trace. Pour instaurer cette confiance mutuelle, une transparence maximale est indispensable. Elle seule permet aux acteurs d aller chercher, en profondeur, les éléments de la solution du problème et de trouver, finalement une is- sue, même si c est une porte étroite», ajoute Hubert Diepolder. Dans le cas de TRW, c est mission accomplie : rien que d avril à décembre 2012, Dachser a traité envois d un poids total de tonnes et embarqué 207 conteneurs pour l Afrique du Sud. «Le moteur de toute évolution des procédés dans l automobile, ce sont les exigences du client, constate Helge Wöbke. Quelles que soient la taille des constructeurs et leur nationalité, ils ont tous en commun la recherche de durabilité et de réduction des coûts.» Depuis longtemps, les décideurs pratiquent les marges arrière et les rabais pour paiement anticipé ou achat en quantité. Cela signifie pour les sous-traitants, étant donné l étroitesse des marges, qu eux aussi doivent revoir leurs façons de procéder pour faire des économies. Et qu ils doivent constamment se poser la question de savoir si leur stratégie d achats est encore la meilleure et si, dans le monde, ils achètent là où il faut. Une réponse possible et valable à ces questions peut être de réaliser l'intégration de chaînes logistiques multi - modales pour des fournisseurs de systèmes, comme le montre la coopération TRW- Dachser. L investissement de matière grise est considérable mais rentable. M. Schick Vous trouverez de plus amples informations sur la collaboration TRW-Dachser dans l ouvrage Automobillogistik publié sous la direction de Ingrid Göpfert, David Braun et Matthias Schulz aux éditions Springer Gabler ( 2013, 2 ème éd. rev. et corr. ). ISBN Prix librairie: 59,99 INFO TRW améliore la sécurité routière : la demande est mondiale TRW Automotive, dont le siège social est à Livonia, Michigan, USA, fabrique dans ses 185 sites répartis dans le monde, des systèmes de freinage, de direction, de suspension, de sécurité occupants et de contrôle électronique. L entreprise a réalisé en 2011 un chiffre d affaires de 16,2 milliards de dollars US et compte parmi les premiers équipementiers du monde dans le secteur automobile. Elle fournit plus de 40 constructeurs automobiles majeurs et équipe environ 250 modèles différents de véhicules. Depuis 1901, l année de la fondation de l entreprise, son nom, formé de l initiale du nom de famille des entrepreneurs Thompson et Ramo-Woolridge, est synonyme d innovation technologique dans le secteur automobile. Tensionneur de ceinture : produit en Europe et assemblé en Afrique du Sud DACHSER magazine 09

10 FORUM : HOMMES ET MARCHÉS Solution client LA BONNE MESURE D après l analyse exacte des besoins, Dachser propose des transports de fret, pour les gros clients dans toute l Europe et pour la desserte des marchés de la Turquie, du Maghreb et des anciens pays soviétiques (CEI). Entretien avec Wolfgang Haase, responsable chez Dachser du service Cargoplus, sur l accès aux marchés en développement. Que représente Cargoplus pour les clients de Dachser et quelles sont leurs ambitions en direction du Maghreb, des États de la CEI et de la Turquie? W. Haase : À la différence du domaine européen des transports de groupage, régi par des systèmes complexes et standardisés, la desserte de ces pays s effectue par le biais de solutions personnalisées, adaptées à chaque client. Le segment de prestations que pro pose Dachser via Cargoplus répond aux exigences spécifiques de ces marchés. Pour chaque client sont élaborées, sur mesure, des solutions correspondant exactement à ses besoins concrets. À mon avis, nos hh activités peuvent être intensifiées non seulement dans les pays du Maghreb et la Turquie, mais aussi en CEI Comment Cargoplus répond-il aux exigences particulières de chaque client? Cargoplus dispose du savoir-faire indispensable pour traiter parfaitement les transports en provenance ou en direction de ces pays. Cela concerne notamment la prise en charge de toutes les formalités douanières avec leurs nombreux documents, la planification des trajets et leur rythme, la connaissance des structures administratives et des langues parlées dans ces différents pays. Si néces - saire, les collaborateurs de Cargoplus peuvent donc intervenir directement. Quels sont les défis particuliers que présentent les destinations desservies par Cargoplus? Ils varient beaucoup selon les pays, mais ceux-ci ont tous en commun d imposer, pour les transports, des formalités nécessitant de remplir de nombreux documents suivant des règles et des tarifs propres à chacun d eux. Cette situation exige une expertise pointue et une bonne dose d expérience. Dans quels pays Cargoplus offre-t-il ses services jusqu à présent? Lesquels viendront prochainement s y ajouter? Dachser dispose actuellement de sites Cargo - plus en Allemagne, en Suède, aux Pays- Bas, en Belgique, en France, au Portugal, en Pologne et en République tchèque. Plusieurs autres viendront s y ajouter cette année, en Grande-Bretagne et au Danemark. Comment Cargoplus est-il piloté? Les attentes et les prestations de trans - port sont tellement particulières à chaque client que la décentralisation s impose d elle-même. Chaque site Cargoplus fonctionne donc comme unité opérationnelle auto nome mais en étroite liaison avec le siège de Kempten. Quels nouveaux pays de destination sont prévus au programme? À mon avis, nos activités peuvent être in - tensifiées non seulement dans les pays du Maghreb et la Turquie, mais surtout en CEI. En plus de la Russie (voir aussi p. 28), je pense particulièrement au Kazakhstan et à l Azerbaïdjan. Les sociétés allemandes sont nombreuses à investir massivement dans ces pays, riches en matières premières, ce qui active les échanges sur les marchés locaux et donc les importations. CARGOPLUS 10 DACHSER magazine

11 FORUM : HOMMES ET MARCHÉS L Algérie est le pays du Maghreb le plus étendu. Ses secteurs d avenir sont le bâtiment, la santé et l écotechnologie. Le Maroc est devenu la plus grande puissance économique du Maghreb. Sa situation favorable en a fait le numéro 1 du trafic de conteneurs. Récemment, l industrie automobile y a créé emplois. La Tunisie s est remise des bouleversements du «printemps arabe». Ses exportations sont destinées, pour 37 %, aux industries mécaniques et électriques. Au niveau mondial, c est le quatrième plus grand producteur de phosphates, et le troisième producteur d huile d olive. EN BREF Destination : Maghreb Chaque année, remorques Dachser partent d Europe vers le Maghreb (Algérie, Maroc et Tunisie) où l entreprise a ses structures en propre : agences et réseaux de distribution. Dachser Cargoplus propose ces prestations : Départs hebdomadaires de transports de groupage vers le Maroc, la Tunisie et l Algérie Chargements partiels et complets Entrepôts sous douane en propre au Maroc et en Tunisie Capacités d entreposage en propre au Maroc Lignes régulières de livraison de pièces automobiles en provenance et à destination de la Tunisie France UN PLUS POUR CARGOPLUS Dachser France élargit ses activités Cargoplus. Pour faire face à l augmentation du transport de fret vers le Maghreb, la Turquie et les États de la CEI (voir p. 28), son agence de Goussainville a été transférée à Vemars à une quinzaine de kilomètres plus au nord. Disposant d un accès facile et rapide à l aéroport Charles de Gaulle par l autoroute A1, le nouveau site Cargoplus comprend un entrepôt de plus de m 2, desservi par 16 portes à quai, ainsi que 600 m 2 de locaux administratifs destinés au pilotage des installations assuré par Matthieu Dauvergne, responsable du site, et son équipe de 40 personnes. DACHSER magazine 11

12 FORUM : HOMMES ET MARCHÉS 3ème édition de la Journée des carrières organisée par Dachser AUDACE, AMBITION, PATIENCE La logistique a de l avenir, et offre d excellentes opportunités. Dachser a invité des jeunes diplômés à jeter un coup d œil dans les coulisses du métier. 140 invités, 11 stands d information, 3 brillants lauréats et des intervenants de la profession qui ont su passionner leur auditoire. Pour la troisième fois, Dachser avait invité, fin novembre, des étudiants et de jeunes diplômés en logistique à venir à Kempten pour s informer des possibilités de carrière après une licence, un master 1 ou 2, ou un MBA. Andre Kranke, rédacteur en chef adjoint de la revue Verkehrsrundschau, a dirigé une conférence-débat à laquelle participaient Bernhard Simon, porte-parole de la direction de Dachser, et Martin Göbl, professeur à l université de Kempten. La question débattue était de savoir s il est judicieux de poursuivre ses études au-delà de la licence, et si oui, jusqu à quel niveau. Auparavant, Michael Schilling, membre de la direction de Dachser et Markus Maurer, responsable d agence, avaient exposé le parcours personnel qui les a menés à «entrer en logistique», en l occurrence chez Dachser. Lors de leurs interventions, ils ont recommandé avec insistance aux jeunes d aborder leur carrière de façon ciblée, avec audace, ambition et patience. Par ailleurs, Bernhard Simon a souligné qu au quotidien, la théorie seule ne suffit pas. «Pour réussir dans sa vie professionnelle, ce sont l expérience et la personnalité qui comptent.» MASTER EN LOGISTIQUE : LE SAVOIR RÉCOMPENSÉ Un gala de remise des prix du plus grand concours allemand de connaissances, qui s adresse aux étudiants en logistique, est organisé, chaque année, par Dachser et la revue spécialisée «Verkehrsrundschau». À Kempten, les trois lauréats ont reçu leurs prix d'un montant total de euros des mains de Bernhard Simon, directeur de Dachser. Daniel Melzow, de l université de Duisburg-Essen, s est hissé sur la première marche du podium. Blocage des prix du carburant, contrôleur de choc pour chariot élévateur ou stocks de sécurité pour produits finis, tels sont les sujets très pointus auxquels ils ont donné les meilleures réponses parmi les candidats. Ont également été récompensées les meilleures universités et la meilleure équipe de délégués des étudiants. Remise des prix des masters de logistique 2012 à Kempten (de g. à dr.) : Bernhard Simon, Timm Weber (3 ème prix, univ. Münster), Daniel Melzow (1 er prix, univ. Duisburg-Essen), Fabian Lang (2 ème prix, univ. Duisburg-Essen), Andre Kranke (Verkehrsrundschau) 12 DACHSER magazine

13 FORUM : HOMMES ET MARCHÉS NOUVELLE ÉTUDE : CROISSANCE EN FAMILLE Les entreprises familiales s en sortent mieux que les autres, même en temps de crise. C est le résultat d une étude récente. Malgré la crise en Europe, quatre entreprises familiales allemandes sur cinq ont enregistré, en 2012, une augmentation de leur chiffre d affaires et 85 % d entre elles tablent sur une croissance continue, peut-être même très importante pour l année à venir. Et pourtant, partout dans le monde, les entreprises familiales ont l impression que leurs gouvernements respectifs n en font pas assez pour elles. C est une des conclusions auxquelles arrive une étude de la société d expertise comptable Pricewater - housecoopers (PwC) sur «L avenir des entreprises familiales». Peter Bartels, membre de la direction de PwC et responsable du département «Entreprises familiales et PME», constate : «Ce sont le marché, les collaborateurs et les questions de management qui sont les préoccupations majeures des dirigeants d entreprises familiales.» Recherche PLUS DORMIR POUR MOINS CONSOMMER PRÉOCCUPATIONS DES ENTREPRISES FAMILIALES Leurs cinq plus grands défis pour les cinq prochaines années : la concurrence par les prix (70 %) le recrutement de personnel spécialisé (69 %) l évolution économique en général (69 %) la force d innovation (62 %) la fidélisation des collaborateurs (57 %) Source : PwC Family Business Survey EN BREF Les salons internationaux présentent tendances et inno - vations de la branche. Petite sélection de manifestations auxquelles Dachser participera : 02-04/04 Intermodal, South America, São Paulo, Brésil 23-25/04 Multimodal, Birmingham, UK 23-26/04 Transrussia, Moscou, Russie 07-09/05 Logismed, Casablanca, Maroc 04-07/06 transport logistic, Munich, Allemagne Une étude scientifique le prouve : le conducteur d un véhicule (même s il est moniteur professionnel de conduite écologique de poids lourds) ayant son compte de sommeil, réagit non seulement de façon plus sûre mais adopte aussi un style de conduite nettement plus économe et écoresponsable. C est ce qu a révélé un projet scientifique mené par Daimler, en collaboration avec le service de médecine du sommeil de l université de Ratisbonne. Si le conducteur a été privé de sommeil, il néglige les pratiques de conduite économe (frein moteur par exemple), anticipe moins que d habitude, utilise plus souvent le radar de régulation de distance et la consommation moyenne du véhicule augmente d un litre aux cent kilomètres. «L état de fatigue du conducteur est décisif, non seulement pour la sécurité de la conduite mais aussi pour son aspect économique. Un conducteur reposé et en bonne forme est en mesure de mettre au mieux ses capacités à profit», explique Siegfried Rothe, responsable du projet dans le service de recherche de Daimler. Ces constatations amènent Mercedes-Benz à prévoir des aménagements de la cabine des poids lourds de façon à entretenir, autant que possible, la bonne forme des conducteurs. Dans un prototype de camion, le «TopFit-Truck», des extenseurs et une bande vidéo d entraînement font de la cabine un studio de fitness mobile. Pour un petit somme réparateur, le conducteur peut installer confortablement ses jambes sur un coussin recouvrant le volant, puis parfum d ambiance et musique douce font le reste. DACHSER magazine 13

14 FORUM : ESSAI UNE QUESTION DE POINT DE VUE Ce n est sûrement pas un hasard si le nom des marchands de chevaux maquignons ressemble fort à «maquiller». Bien pomponné, un vieux cheval peut en effet avoir fière allure et être vendu à un bon prix si l acheteur n a pas d expérience. Car, depuis des siècles, les acheteurs avertis le savent, il faut ouvrir la bouche du cheval : l état de ses dents trahit son âge, son état de santé et donc son véritable prix. Réclamée par tous et devenue la mesure de toute chose, la qualité a, de tout temps, constitué un excellent sujet de controverse. Qui cherche à l enfermer dans une définition s expose immanquablement aux critiques. hdans le domaine de la qualité, le plus important peut-être pour l éco - nomie d un pays, c est justement une ré - publique bananière (au sens propre) qui fait la course en tête : le Costa Rica, deuxième plus grand exportateur mondial de ba - nanes, se classe premier au «Happy Planet Index». Ce palmarès, établi par le think tank bri tannique New Economics Foundation, répertorie 151 pays, classés suivant la qua lité de vie qu ils offrent à long terme à leurs habitants. L évaluation se base sur l espé rance de vie, l empreinte écologique et l opinion de gens interrogés sur leur bien-être. Depuis sa première publication, en 2006, l index est aussi populaire que controversé : quand on demande à des personnes de mesurer leur qualité de vie sur une échelle de 0 à 10, les résultats sont-ils comparables? La richesse ne joue-t-elle aucun rôle dans la qualité de vie d une nation? Quid du respect des droits de l homme? Les auteurs du classement ne sont pas traités différemment de tous ceux qui osent définir la qualité que ce soit celle de la vie en général, de produits ou de prestations. Dès que l un parle de qualité, ses critères sont aussi - tôt remis en question par un autre. Le phénomène n est pas nouveau : les débats sur une définition exacte sont indissociables de la notion de qualité. 14 DACHSER magazine

15 FORUM : ESSAI Les débats sur hh une définition exacte sont indissociables de la notion de qualité Tout est dans le regard Et pourtant, à l origine, le sens de ce mot controversé est neutre : «qualitas» en latin désigne simplement une particularité d une chose. Aristote, en l interprétant comme «la particularité distinctive de l être», ouvrit le débat philosophique. Discutée par des dizaines de penseurs, l opinion d un philosophe irlandais fait aujourd hui autorité. «Esse est percipi», affirma George Berkeley au début du 18ème siècle. «Exister, c est être perçu». En d autres termes : la qualité dépend du regard de l observateur. Voilà pour la philosophie. À l avant-garde d une interprétation économique de la notion de qualité, on trouve tout d abord un autre enfant des Lumières : la machine à vapeur, vecteur de l industrialisation. Les usines, toujours plus nombreuses, fumaient et résonnaient au rythme du travail des manoeuvres, chacun d'entre eux étant affecté à une tâche bien précise sur des chaînes de plus en plus complexes. Le fait que les produits résultant de ce travail ne tombent pas en morceaux, on le devait à des services et des personnes spécialisées, dont l objectif était de réduire le rebut au minimum et qui se moquaient bien, sans doute, de ce que les clients pensaient d une qualité assurée de cette façon. Tout évolue, rien n est immuable Dès qu il y a surabondance de biens, cette façon de voir n est plus rentable. C est l idée qui s imposa aux scientifiques dans les années 50. Ainsi, le statisticien William Deming fit-il sensation en affirmant que la gestion de la qualité ne pouvait reposer sur des standards définis une fois pour toutes, mais devait être comprise comme un processus permanent d amélioration. Joseph Juran de son côté, ingénieur et économiste, s in - spirant librement de Berkeley, professait qu il fallait comprendre la qualité comme «fitness for use», l adéquation à l utilisation, considérée dans l optique du client. Aujourd hui, ce sont des normes très précises, mais reposant souvent sur un compromis a minima, qui définissent la qualité. Cependant, des chiffres, même nombreux, ap - portent-ils une réponse à la question? Rien n est moins sûr. Concentrés sur le respect de normes objectives, il ne faudrait pas que nous perdions de vue les exigences bien particulières de chaque client et négligions de nous adapter à leur évolution. S. Ermisch DACHSER magazine 15

16 COMPÉTENCES : EMBALLAGE ET SÉCURITÉ INTACT À L ARRIVEE Un emballage approprié, c est encore et toujours la meilleure protection des marchandises pendant le transport. Dachser apporte aux chargeurs le soutien de son expérience. L emballage accompagne le produit, de la production au consommateur final, à travers toutes les étapes de la distribution. C est pourquoi, pour tout le système logistique, il est essentiel de toujours rechercher à l optimiser. ha l arrivée, tout le plateau de chargement du camion était inondé de blanc. Des litres et des litres de peinture s y étaient répandus à chaque virage. Les parois aussi avaient été copieusement aspergées. «Quel spectacle! Bien que si nos collaborateurs, dans l entrepôt, aient apporté tout le soin du monde au transbordement des marchan - dises, la force centrifuge a produit, dans les virages, des effets dévastateurs» dit Gottfried Schatz, expert chez Dachser en sécurité des chargements et donc des emballages. «Si les marchandises ne sont pas emballées de façon adéquate, elles risquent fortement d être endommagées pendant le transport. C est une des raisons pour lesquelles nous apportons volontiers notre soutien pour le choix de l emballage.» Gottfried Schatz s est attelé à la tâche en 2003 en se lançant tout d abord dans une vaste recherche. La mondialisation croissante exigeait une approche nouvelle. Il accom pagna donc les marchandises confiées à Dachser sur des centaines de kilomètres jusqu à leur destination. «On admet géné ralement que, dans 10 % des cas, c est un mauvais emballage qui est responsable des dommages. Notre constat est plus sévère.» Dans la profession, on nomme «tour de Pise» un ensemble de marchandises empilées trop en hauteur sur une palette, si bien que les cartons du dessous s écrasent sous le poids, faisant pencher le tout. Chaque transbordement accentue déséquilibre et dommages. «Ce sont justement les petits colis, très divers et souvent fragiles, qui posent le plus de problèmes d emballage en logistique», explique Marcel Ströhmer, de l Institut Fraunhofer de flux des matériels et de logistique. Depuis 26 ans, dans son laboratoire d essais, cet Institut soumet les emballages, les palettes et les méthodes de sécurisation des colis à des tests de toutes sortes. Son objectif est de proposer des améliorations dans le stade qui précède la logistique en elle-même et de contribuer ainsi à réduire à leur minimum les dommages et leurs coûts mais aussi à protéger l image des transporteurs. Pour les emballages de transport, le carton ondulé, le plastique et le bois sont les matières majoritairement employées. Elles présentent de grandes différences dans leur qualité. «Les entreprises 16 DACHSER magazine

17 COMPÉTENCES : EMBALLAGE ET SÉCURITÉ Bien emballés, gros et petits envois arrivent en bon état Gottfried Schatz, expert chez Dachser en sécurité des chargements et emballages Si les marchandises ne sont pas emballées hh de façon adéquate, elles risquent fortement d être endommagées pendant le transport. C est une des raisons pour lesquelles nous apportons volontiers notre soutien pour le choix de l emballage. cherchent en permanence à améliorer ces matériaux», précise Marcel Ströhmer. Actuellement, les tests concernent les bioplastiques ou des plastiques renforcés par de la fibre de verre, ainsi que la combinaison du carton alvéolaire, dit nid d abeilles, avec le bois. Du côté des palettes, les entreprises développent des modèles légers, perdus ou réutilisables, à base de matériau plastique recyclé. Tout ceci montre bien qu il n y a pas de solution standard. «Quand un client réceptionne constamment des marchandises endommagées, cela nous met bien sûr en état d alerte», dit Gottfried Schatz. Souvent celui-ci est en mesure de remonter la piste pour cerner le problème et de le signaler aux agences et au client auquel il propose son conseil. «Quelquefois, il suffit de petites modifications pour produire de grands effets. Nous examinons donc objectivement le système dans son ensemble», souligne Gottfried Schatz. C est aussi ce que recommandent l Institut Fraunhofer et Marcel Ströhmer : «Il faut tenir compte de tout : palettes, cartons ou seaux, films extensibles...etc... au même titre que de l arrimage du chargement. Chacun des éléments a son rôle à jouer dans la stabilisation. Vouloir faire de petites économies peut générer des coûts importants». C est ce genre d observations, de petits trucs, fruits de son expérience, que Gottfried Schatz peut transmettre aux clients. «Notre discussion a trait aux faits objectifs et encourage les clients à ne pas faire de fausses économies sur l emballage.» Pour Gottfried Schatz, une loi prime sur toutes les autres : les marchandises ne doivent pas dépasser l aplomb de la palette. «Imaginez des vasques de porcelaine se heurtant à chaque virage», suggère-t-il. «Cela ne tarde pas à poser problème.» L anse des seaux de peinture doit être repliée vers l intérieur (sinon c est la catastrophe, comme on l a vu dans le camion). Quant aux gros formats, il faut veiller à ce qu ils soient bien stables. Il est préfér able de choisir une palette de taille supérieure et de lui dédier plus de surface pour une meilleure stabilité. Pour Gottfried Schatz, la forme idéale est le cube, solidement enveloppé de son film mais attention pas de film alimentaire car il faut qu il soit solide. «Actuellement, nous sommes en train de développer des films étirables à 300 %, d une résistance accrue aux chocs et au déchirement», précise Marcel Ströhmer. Cependant, les chargeurs ne sont soumis à aucune obligation en matière de qualité de l emballage. Dachser ne peut que les con seiller. Chaque client décide luimême de l emballage et, en fin de compte, en est responsable. Pour Gottfried Schatz, ce qui est important, c est surtout que les marchandises soient bien attachées entre elles. Elles doivent former un bloc, bien enveloppé et bien stable. «C est comme dans la vie : il faut savoir faire bloc pour pouvoir faire face.» T. Schlosser DACHSER magazine 17

18 COMPÉTENCES : SUPPORTS DE MANUTENTION Chez Dachser, ils misent sur des dispositifs d échange solides : Petra Di Nolfi et Thomas Jäger UN MEILLEUR ÉCHANGE Les entreprises industrielles et commerciales ont besoin de palettes EUR de qualité. Or, celle des palettes en circulation ne cesse de diminuer. Un système qui fonctionnait bien se trouve grippé les coûts augmentent. Il est nécessaire de réorganiser l échange. 18 DACHSER magazine

19 COMPÉTENCES : SUPPORTS DE MANUTENTION hc est un prêté pour un rendu. On estime à 450 millions le nombre de palettes EUR qui, en Europe, circulent entre les distributeurs, les entreprises industrielles et les prestataires logistiques. À chaque fois qu un camion dépose chez son destinataire une de ces palettes réutilisables, chargée de marchandises, il en remporte une vide, qu il échangera, à la prochaine occasion, contre une pleine, et ainsi de suite. Ce système d échange a fonctionné pendant des dizaines d années à la satisfaction de tous. Or, depuis quelque temps, le mécanisme s est grippé. Il arrive en effet de plus en plus souvent que les prestataires logistiques apportent aux chargeurs des palettes en très bon état et, en fin de chaîne, remportent des palettes défectueuses ou endommagées. Il y a donc constamment matière à contestation sur l état des palettes. C est pourquoi, l année dernière, sous le patronage du GS1 Germany, les professions intéressées se sont mises d accord sur un dispositif qui permet, sans ambiguïté et sans conteste, de définir l état des palettes (voir encadré). La profession logistique y voit une possibilité de désa - morcer les conflits quant à la qualité, les procédés, ou les risques liés à l échange. Les palettes sont maintenant divisées en différentes classes : A, B, C ou hors d usage. Il est de plus en plus fréquent que les distributeurs ne s occupent plus eux-mêmes de la gestion de leur parc de palettes, mais en confient la gestion à des prestataires spécialisés. Au lieu de redonner aux conducteurs de camions autant de palettes vides qu ils en ont apportées de pleines, ils leur remettent des bons d échange. Les conducteurs se rendent à l entrepôt du gestionnaire de palettes, présentent leurs bons accompagnés d une contribution financière pour se faire délivrer des palettes vides. Malheureusement, on constate de plus en plus souvent que les palettes de bonne qualité sont retirées du circuit, mises de côté par les distributeurs ou leurs gestionnaires de palettes pour leur propre usage. Cela s est d abord pratiqué pour les palettes de qualité A, puis B et maintenant, de plus en plus, pour la classe C. Et pourtant c est sur ces palettes que repose tout le système d échange. Quand le conducteur de camion apporte ses bons, il n a pas le droit de choisir les palettes et doit accepter en bloc le lot qu on lui donne. Résultat : il rapporte des palettes de moindre qualité. «Nous remarquons que ces pratiques conduisent à une baisse de qualité généralisée des palettes circulant sur le marché», déplore Petra Di Nolfi, responsable du service Network & Operations Management chez Dachser Food Logistics. Des planches fendues En effet, dans l industrie des produits alimentaires, les entreprises ont tout parti - culièrement besoin de palettes d excellente qualité et pas seulement pour des raisons d hygiène. Sur les chaînes hautement automatisées de certaines entreprises, il suffit d éclats de bois ou de plots qui dépassent pour bloquer les systèmes de convoyage, donc toute la chaîne de production et provoquer des retards dans la logistique. D ailleurs, les palettes classées hors d usage par le nouveau dispositif GS1 ne devraient pas être dans le circuit, la législation sur la sécurité des produits l interdisant. Imaginons une palette lourdement chargée, stockée au milieu d un rack de grande hauteur dont les planches seraient fendues ou les plots déplacés : si elle cédait, la catastrophe serait considérable. INFO Du nouveau : une classification de standards de qualité Depuis fin 2011 il existe pour les palettes EUR une classification de standards de qualité. Elle émane de GS1 (Global Standards One), une organisation internationale qui développe, coordonne et met en œuvre des critères destinés à améliorer les chaînes de création de valeur. Pour développer les standards inhérents aux palettes le groupe de réflexion réunissait, entre autres, la Fédération allemande des transporteurs de fret, celle des entreprises de transport et de logistique, ainsi que l Union inter nationale des chemins de fer. Dachser, représenté par Thomas Jäger, a également participé à l élaboration des critères. La palette EUR est constituée de 9 plots en bois, 11 planches et 78 clous. Sa longueur est de mm, sa largeur de 800 mm, sa hauteur de 144 mm et sa surface de 0,96 m 2. Elle pèse 22 kg et peut suppor - ter une charge allant jusqu à 2 tonnes. DACHSER magazine 19

20 COMPÉTENCES : SUPPORTS DE MANUTENTION Thomas Jäger, responsable chez Dachser du Service supports de manutention et gestion des matières dangereuses Nous proposons hh à nos clients un service d échange de palettes Mais pour que les palettes soient considérées en bon état, cela ne suffit pas : il faut aussi enlever tous les restes de peinture, films, autocollants et liens. C est un investissement considérable en temps et en argent. «La facture, ce sont les entreprises industrielles et les logisticiens qui la payent», résume Petra Di Nolfi. En 2012, la baisse notable de qualité des palettes en circulation a fait, à elle seule, augmenter de presque 30 % les frais d achats de remplacement. A cela, il faut ajouter la gestion des bons d échanges qui, elle-même, s ajoute à la contribution que doit verser le conducteur de camion pour emporter les palettes vides. On arrive donc à une coquette somme. Ces coûts supplémentaires finissent par peser, si on considère que Dachser, rien que dans son domaine Food Logistics, transporte environ 14 millions de palettes par an dont 10 millions, environ sont utilisées dans les échanges avec les entrepôts centraux des distributeurs allemands de produits alimentaires. Un tiers environ de ces palettes doivent être reconditionnées pour retrouver la qualité B avant d être rendues aux entreprises industrielles. Toutefois, pas de souci à se faire du côté des clients de Dachser : ils continueront à bénéficier de palettes de qualité. «Nous proposons à nos clients un service d échange de palettes», explique Thomas Jäger, responsable chez Dachser du service supports de manutention et gestion des matières dangereuses. «Les questions d organisation, nous nous en chargeons mais sommes bien obligés de répercuter les coûts supplémentaires engendrés par le nouveau dispositif.» A l avenir, les clients auront le choix : ils peuvent, soit participer aux frais et continuer à recevoir directement de Dachser leurs palettes du niveau de qualité souhaité, soit se faire remettre des bons d échange et s approvisionner eux-mêmes auprès des gestionnaires de parc de palettes. Afin de maintenir les démarches et les coûts dans des proportions aussi supportables que possible pour toutes les parties concernées, il faudrait remettre les pendules à l heure. Thomas Jäger lance un appel à toutes les entreprises pour qu elles «s inspirent de la plate-forme GS1 et rétablissent l équilibre dans les échanges.» Il faut que chacun puisse s y retrouver. A. Heintze C est son état qui détermine la valeur (d échange) d une palette 20 DACHSER magazine

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

EISENMANN. Logistique des boissons

EISENMANN. Logistique des boissons EISENMANN Logistique des boissons Voici l univers d EISENMANN EISENMANN est l un des fournisseurs leaders mondiaux de systèmes dans les domaines des techniques de traitement des surfaces, de l automatisation

Plus en détail

FOOD REEFER* sdv.com. Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée.

FOOD REEFER* sdv.com. Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée. FOOD REEFER* sdv.com Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée. SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans

Plus en détail

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21 A N N E X E 1 Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7 Référentiel de certification page 21 - Compétences professionnelles page 21 - Connaissances associées page 55 - Unités constitutives

Plus en détail

Qu il s agisse de transport de marchandises ou de

Qu il s agisse de transport de marchandises ou de Le secteur du Transport et de la Logistique Le secteur du transport et de la logistique Avec l avènement du commerce électronique et la prise en compte du développement durable, l univers du transport

Plus en détail

Présentation. Une autre idée

Présentation. Une autre idée Présentation 2011 Une autre idée DU CADEAU Informations Générales CECOP SA FICHE TECHNIQUE 2 Nom : CECOP SA Capital : 1.000.000 Création : Novembre 1981 Siège : 24 rue Thomas Edison 92230 Gennevilliers

Plus en détail

Special Services. la réponse à toute question exceptionnelle

Special Services. la réponse à toute question exceptionnelle Flexibility for your business Special Services Time Critical Services Freight Services Special Handling Services Storapart & Distribution Services Outsourced Services la réponse à toute question exceptionnelle

Plus en détail

Vous avez une idée? Nous la découpons!

Vous avez une idée? Nous la découpons! Vous avez une idée? Nous la découpons! La précision depuis 1862 La précision, une tradition ARISTO a été créée en 1862 pour la fabrication d outils de mesure et de calcul. Dès le départ, la qualité, la

Plus en détail

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un

Plus en détail

l'ouverture d'un centre logistique totalement dédié à un pure-player du e-commerce, Zooplus.

l'ouverture d'un centre logistique totalement dédié à un pure-player du e-commerce, Zooplus. Rhenus Logistics, prestataire logistique global du e-commerce et du commerce multi-canal En Allemagne, deuxième marché du e-commerce en Europe, Rhenus Logistics a été l'un des pionniers de la logistique

Plus en détail

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE Continuer Contents Sommaire Comprendre COMPRENDRE VOS BESOINS Comprendre Après avoir progressé en moyenne de 25% par an au cours de la dernière

Plus en détail

Logiciel pour la logistique. Comme si vous y étiez

Logiciel pour la logistique. Comme si vous y étiez Logiciel pour la logistique Comme si vous y étiez 1 La famille de produits CarLo 3 CarLo 4 Le logiciel de logistique flexible pour la gestion du transport et de la planification CarLo inmotion 6 Le logiciel

Plus en détail

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com DÉFENSE & SÉCURITÉ sdv.com SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité auprès de tous nos clients

Plus en détail

Chaque page correspond à la version allemande. Vous pouvez imprimer les deux versions selon votre besoin.

Chaque page correspond à la version allemande. Vous pouvez imprimer les deux versions selon votre besoin. de notre prospectus Chaque page correspond à la version allemande. Vous pouvez imprimer les deux versions selon votre besoin. Page 1 Le fournisseur système Page 2 Bienvenue chez Schanzlin Une entreprise

Plus en détail

Des solutions logistiques globales adaptées à vos besoins.

Des solutions logistiques globales adaptées à vos besoins. Des solutions logistiques globales adaptées à vos besoins. sieber@sky ea sieber@rail the way of logistics Sieber votre partenaire en solutions logistiques globales. Les solutions logistiques modernes signifient

Plus en détail

Les mesures en faveur de

Les mesures en faveur de Les mesures en faveur de l attractivité Invest in France La France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Elle accueille sur son sol plus de 0 000 entreprises

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

UPS est inégalée. Découvrez TOUT ce que nous pouvons faire pour vous.

UPS est inégalée. Découvrez TOUT ce que nous pouvons faire pour vous. est inégalée. Découvrez TOUT ce que nous pouvons faire pour vous. Misez sur et bénéficiez d un avantage concurrentiel Le monde des affaires évolue à un rythme effréné. C est pourquoi vous devez pouvoir

Plus en détail

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

Démarche de traçabilité globale

Démarche de traçabilité globale Démarche de traçabilité globale Dr Chi-Dung TA* Responsable Qualité, Danone Vitapole chi-dung.ta@danone.com La traçabilité existe depuis un certain nombre d'années dans les entreprises à des niveaux plus

Plus en détail

L expertise en robotique. Une Société du Groupe. www.robotec-systems.de

L expertise en robotique. Une Société du Groupe. www.robotec-systems.de L expertise en robotique Une Société du Groupe La Société La société Robotec Systems GmbH a son siège à Kamp-Lintfort. La ville offre un accès facile et est idéalement située entre le bassin de la Ruhr

Plus en détail

Emballage des ordinateurs

Emballage des ordinateurs Emballage des ordinateurs Suivez les instructions contenues dans cette brochure pour protéger vos envois d ordinateurs et de périphériques par FedEx MD des chocs et des vibrations durant le transport.

Plus en détail

Lancement label Millétoile

Lancement label Millétoile Dossier de presse Lancement label Millétoile Octobre 2013 Sommaire 1 Mercedes-Benz et les véhicules d occasion 2 Les attentes fondamentales des clients 3 Un nouveau label pour offrir confiance, confort

Plus en détail

Mesdames et messieurs, chers actionnaires,

Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Allocution de monsieur Réal Raymond président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Fairmont Le Reine Elizabeth Montréal, le 8 mars 2006 Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Permettez-moi

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE EN COMMERCE INTERNATIONAL. Ressources stratégiques en commerce international. depuis 1847

GUIDE PRATIQUE EN COMMERCE INTERNATIONAL. Ressources stratégiques en commerce international. depuis 1847 GUIDE PRATIQUE EN COMMERCE INTERNATIONAL Ressources stratégiques en commerce international depuis 1847 RÉUSSIR VOS AFFAIRES À L INTERNATIONAL, 5 CONSEILS UTILES Gardez l œil sur votre facture commerciale

Plus en détail

Le papier recyclé la matière première respectueuse de l environnement

Le papier recyclé la matière première respectueuse de l environnement Le papier recyclé la matière première respectueuse de l environnement LE VIEUX PAPIER RESTE ICI Innovateurs par tradition www.perlen.ch Aussi écologique que possible La société Perlen Papier a été fondée

Plus en détail

www.gauff.net Ingénierie Acquisition Gestion de projets GAUFF Engineering GAUFF GmbH & Co. Engineering KG Luanda Angola gauff-lad@gauff.

www.gauff.net Ingénierie Acquisition Gestion de projets GAUFF Engineering GAUFF GmbH & Co. Engineering KG Luanda Angola gauff-lad@gauff. www.gauff.net GAUFF Engineering Ingénierie Acquisition Gestion de projets GAUFF GmbH & Co. Engineering KG Headquarter Passauer Str. 7 90480 Nuremberg Germany +49 911 42465-0 gauff-nue@gauff.net Luanda

Plus en détail

TERMES ET CONDITIONS DE COMMANDES ET INSTRUCTIONS D EXPÉDITION

TERMES ET CONDITIONS DE COMMANDES ET INSTRUCTIONS D EXPÉDITION TERMES ET CONDITIONS DE COMMANDES ET INSTRUCTIONS D EXPÉDITION TERMES ET CONDITIONS DE COMMANDE LES PARTIES AUX PRÉSENTES CONVIENNENT DE CE QUI SUIT : 1. OBJET Sous réserve des termes et conditions prévus

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

Le conseil pour les PME. Vous souhaitez développer votre activité? Apprenez comment.

Le conseil pour les PME. Vous souhaitez développer votre activité? Apprenez comment. Vous souhaitez développer votre activité? Apprenez comment. Russie Russie Biélorussie Ukraine Moldavie Croatie Roumanie Bosnie-Herzégovine Serbie Monténégro Kosovo Géorgie Albanie Arménie Macédoine Turquie

Plus en détail

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Rapport sommaire Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Buenos Aires, Argentine 1-3 décembre 2000 Au cours des dix dernières années, le Canada a joué un rôle

Plus en détail

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé Healthcare * sdv.com Logistique. Imagination. *Santé SDV, un service de proximité et une performance assurée La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité

Plus en détail

Le secteur «du transport et de la logistique et du transit» représentait une part de 30 à 35%

Le secteur «du transport et de la logistique et du transit» représentait une part de 30 à 35% Secteur Du Transport De la Logistique et Du Transit en ALGERIE Employant plus 24% de la population active, contribuant à 9.7% au PIB et avec un traitement de flux de marchandise entre l import et l export

Plus en détail

FleetBoard : Qui sommes nous?

FleetBoard : Qui sommes nous? Une entreprise de Daimler AG FleetBoard : Qui sommes nous? La société Daimler FleetBoard GmbH, se situe à Stuttgart. Elle offre des services d informatique embarquée sur internet pour la gestion moderne

Plus en détail

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT)

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) FACONNER ENSEMBLE L OIT DU FUTUR «Pour tout ce qui a été, merci. Pour tout ce qui sera, oui.» (Dag

Plus en détail

Utilisation de l automatisation du marketing pour augmenter le retour sur investissement du CRM

Utilisation de l automatisation du marketing pour augmenter le retour sur investissement du CRM LIVRE BLANC Utilisation de l automatisation du marketing pour augmenter le retour sur investissement du CRM Introduction La technologie permet d améliorer de manière significative la productivité du service

Plus en détail

XC-Boards Systèmes d informations pour la logistique et le transport

XC-Boards Systèmes d informations pour la logistique et le transport Systèmes d informations pour la logistique et le transport Supply Chain Management Logistique just in time Centres de distribution Terminaux de conteneurs Livraison de marchandises Expédition de marchandises

Plus en détail

Achats de prestations logistiques : les bonnes pratiques

Achats de prestations logistiques : les bonnes pratiques Salon Logistics 360 2011 Parc Exposition La Beaujoire Nantes Achats de prestations logistiques : les bonnes pratiques par Philippe de COUESBOUC, cabinet conseil Creach Partenaire, administrateur CDAF (Compagnie

Plus en détail

Papier recyclé. Rapide. Préserver. Économique. Gestion des déchets PEFC. Rigoureux. Un monde durable. Plaques. Calage. Imprim Vert.

Papier recyclé. Rapide. Préserver. Économique. Gestion des déchets PEFC. Rigoureux. Un monde durable. Plaques. Calage. Imprim Vert. Sommaire Studio Édito. PAO 3 4 5 Impression Offset Créative Composition Réactif 6 Attentif Ligne Retiration Vernis acrylique Web to Print Impression Numérique Délais Mise en Coloré Pantone Qualité Couleurs

Plus en détail

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus La plateforme Cloud Supply Chain Présentation de GT Nexus Une idée simple mais très efficace Les entreprises gagnantes fonctionneront en réseau A l avenir, les entreprises les plus performantes n opèreront

Plus en détail

Éditorial. des ministres

Éditorial. des ministres PROJET STRATÉGIQUE Éditorial des ministres Nous avons souhaité fin 2012 que la douane établisse un projet stratégique à horizon 2018 afin qu elle poursuive son processus d évolution... Les principaux secteurs

Plus en détail

Estimations définitives des prix pour les bobines d acier laminé à chaud européens, reconnues par le secteur

Estimations définitives des prix pour les bobines d acier laminé à chaud européens, reconnues par le secteur Estimations définitives des prix pour les bobines d acier laminé à chaud européens, reconnues par le secteur Marchés concernés Rejoignez la tendance Si vous êtes activement impliqué sur le marché des tôles

Plus en détail

Capteurs de mouvement Développer une analyse de rentabilité des capteurs comme partie intégrante de votre solution de localisation automatique des

Capteurs de mouvement Développer une analyse de rentabilité des capteurs comme partie intégrante de votre solution de localisation automatique des Capteurs de mouvement Développer une analyse de rentabilité des capteurs comme partie intégrante de votre solution de localisation automatique des véhicules Défi Les organisations et entreprises qui investissent

Plus en détail

LFS 400 en pratique. Trinks: Logisticien dans le domaine des boissons fixe. de nouveaux standards pour ce secteur d activité

LFS 400 en pratique. Trinks: Logisticien dans le domaine des boissons fixe. de nouveaux standards pour ce secteur d activité LFS 400 en pratique Trinks: Logisticien dans le domaine des boissons fixe de nouveaux standards pour ce secteur d activité Logiciel et système de gestion d entrepôt E + P fixe de nouveaux standards d entreposage

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE NEFAB FRANCE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE NEFAB FRANCE COMMUNIQUÉ DE PRESSE NEFAB FRANCE SALON DE L EMBALLAGE 2010 STAND 6H 075 Leader mondial dans la fourniture de Solutions complètes d Emballage pour l Industrie UNE QUALITé ET DES PERFORmANCES CERTIFIéES

Plus en détail

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 950 collaborateurs Europe 157 agences 22 pays 5 710 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 3 950

Plus en détail

Agence maritime Consignation Manutention- Acconage Transit Douane Transport Logistique Avitaillement de navires Magasinage Prestations Diverses

Agence maritime Consignation Manutention- Acconage Transit Douane Transport Logistique Avitaillement de navires Magasinage Prestations Diverses www.apmmaritime.com Agence maritime Consignation Manutention- Acconage Transit Douane Transport Logistique Avitaillement de navires Magasinage Prestations Diverses Pour nous rien n est ni trop grand ni

Plus en détail

KASTO, le programme complet : Rentabilité dans le sciage et le stockage des métaux.

KASTO, le programme complet : Rentabilité dans le sciage et le stockage des métaux. KASTO, le programme complet : Rentabilité dans le sciage et le stockage des métaux. Compétence sur toute la ligne Depuis plus de 160 ans, KASTO, synonyme de qualité et d innovation, propose le programme

Plus en détail

FedEx Ship Manager. Guide de l utilisateur. Solutions de surface FedEx International DirectDistribution. FedEx Transborder Distribution

FedEx Ship Manager. Guide de l utilisateur. Solutions de surface FedEx International DirectDistribution. FedEx Transborder Distribution FedEx Ship Manager MC FedEx Transborder Distribution MD Solutions de surface FedEx International DirectDistribution MD Guide de l utilisateur Table des matières FedEx Transborder Distribution MD Solutions

Plus en détail

Même les choses compliquées doivent fonctionner simplement. TRANSPORT MANAGEMENT AVEC SAP. SAP TM, SAP LE-TRA et LOGISTICS2RUN

Même les choses compliquées doivent fonctionner simplement. TRANSPORT MANAGEMENT AVEC SAP. SAP TM, SAP LE-TRA et LOGISTICS2RUN Même les choses compliquées doivent fonctionner simplement. TRANSPORT MANAGEMENT AVEC SAP SAP TM, SAP LE-TRA et LOGISTICS2RUN SAP et inconso un duo qui fonctionne Nous optimisons vos processus de transport

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Chiffre d affaires du 3 ème trimestre et des 9 premiers mois 2013 16 octobre 2013 Croissance organique des 9 premiers mois : +5,5% Tendances solides dans l ensemble du Groupe Impact

Plus en détail

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6 Sommaire Message du Président 3 Les 7 enjeux du développement durable 5 Notre Politique, nos actions Partager une même éthique des affaires 6 Garantir et toujours renforcer la sécurité des collaborateurs,

Plus en détail

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer!

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! www.forum-export.ca Palais des Congrès de Montréal Montréal (Québec) 12 et 13 novembre 2003 Un forum de mobilisation des exportateurs québécois Paul-Arthur

Plus en détail

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études, recherche & développement dans l industrie R&D Production Ingénieur

Plus en détail

Situation et perspectives du transport routier de marchandises et de la logistique en Allemagne

Situation et perspectives du transport routier de marchandises et de la logistique en Allemagne Transport routier international dans la région euro-méditerranéenne Situation et perspectives du transport routier de marchandises et de la logistique en Allemagne Bonn, 28 mars 2006 Deutscher Speditions-

Plus en détail

RAZEL-BEC et le groupe FAYAT acteurs sur le marché des PPP

RAZEL-BEC et le groupe FAYAT acteurs sur le marché des PPP Travaux souterrains Génie civil industriel Ouvrages d art Infrastructures linéaires Barrages Travaux maritimes et fluviaux Environnement et qualitatif Génie urbain Travaux Publics RAZEL-BEC, expert en

Plus en détail

LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples. Philippe-Pierre Dornier Michel Fender. Deuxième édition 2007

LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples. Philippe-Pierre Dornier Michel Fender. Deuxième édition 2007 Philippe-Pierre Dornier Michel Fender LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples Deuxième édition 2007, 2007 ISBN : 978-2-7081-3384-6 Sommaire Remerciements... V Préface...

Plus en détail

Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale. Mars 2009

Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale. Mars 2009 Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale Dr. Mars Dominique 2009 DUMAY Mars 2009 0 CURSUS Universitaire L avant Doctorat Né en 1957 près de Verdun (enfant de la région)

Plus en détail

Supply Chain agroalimentaire mondiale

Supply Chain agroalimentaire mondiale Supply Chain agroalimentaire mondiale Pilotage d une Supply Chain agroalimentaire mondiale Hervé Ledru Directeur Supply Chain International 06 84 48 59 32 - ledru.herve@free.fr Agenda 1. Contexte et défis

Plus en détail

MICHELIN solutions au Salon IAA d Hanovre (Allemagne) 23 septembre / 2 octobre 2014

MICHELIN solutions au Salon IAA d Hanovre (Allemagne) 23 septembre / 2 octobre 2014 MICHELIN solutions au Salon IAA d Hanovre (Allemagne) 23 septembre / 2 octobre 2014 EFFIFUEL TM, de MICHELIN solutions Bilan et perspectives Service de Presse du Groupe Michelin : + 33 1 45 66 22 22 EFFIFUEL

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE la Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE Filiale du Groupe Suez Environnement et Leader en France,

Plus en détail

LA CERTIFICATION ISO 9001. La charte qualité d HAWORTH

LA CERTIFICATION ISO 9001. La charte qualité d HAWORTH LA CERTIFICATION ISO 9001 La charte qualité d HAWORTH L ENTIERE SATISFACTION DE NOS CLIENTS : 1 ère RESPONSABILITE DE CHACUN Le groupe Haworth s'est engagé dans une démarche Qualité depuis 1991 car la

Plus en détail

>> Une grande idée pour l électricité. La smart fortwo electric drive.

>> Une grande idée pour l électricité. La smart fortwo electric drive. >> Une grande idée pour l électricité. La fortwo electric drive. >> Faite pour rouler, pas juste pour être admirée. La fortwo electric drive a rencontré un franc succès avant même d être lancée. a déjà

Plus en détail

Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Business Analytics

Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Business Analytics Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Accélération et précision des rapports, budgets et prévisions au service d une entreprise en plein essor En bref Les besoins À la suite de plusieurs acquisitions

Plus en détail

grandir ensemble www.fayat.com/carrieres

grandir ensemble www.fayat.com/carrieres www.fayat.com/carrieres 137 rue du Palais-Galien - BP 90028-33029 Bordeaux Cedex - France Tél. : +33 (0)5 56 00 21 00 - Fax : +33 (0)5 56 51 60 47 Crédits photos : Bruno Levy REA ; Dominique Feintrenie

Plus en détail

Vous déménagez? VOS ARCHIVES DÉMÉNAGENT AUSSI! Comment organiser un déménagement d archives

Vous déménagez? VOS ARCHIVES DÉMÉNAGENT AUSSI! Comment organiser un déménagement d archives Brochures de recommandations et de conseil 2 Vous déménagez? VOS ARCHIVES DÉMÉNAGENT AUSSI! Comment organiser un déménagement d archives Archives générales du Royaume et Archives de l État dans les Provinces

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Stratégies gagnantes pour l industrie : Synthèse Jusqu ici, les

Plus en détail

Le respect de l environnement

Le respect de l environnement Le respect de l environnement 1 L entreprise familiale Galliker en harmonie avec son temps Depuis 1918 à travers quatre générations l entreprise Galliker a appris à endosser ses responsabilités. La rapidité

Plus en détail

LOGISTIQUE MÉTIERS2013. fiche. Recrutement : Attirer, rémunérer, fidéliser

LOGISTIQUE MÉTIERS2013. fiche. Recrutement : Attirer, rémunérer, fidéliser fiche MÉTIERS2013 LOGISTIQUE Recrutement : Attirer, rémunérer, fidéliser Fed Supply est un cabinet dédié aux recrutements temporaires et permanents des métiers de l ADV, des Achats et de la Logistique

Plus en détail

Indicateurs de Performance Portuaire et Logistique Flux import conteneurs

Indicateurs de Performance Portuaire et Logistique Flux import conteneurs Indicateurs de Performance Portuaire et Logistique Flux import conteneurs Maîtrise d ouvrage : Contact : Valérie RAI-PUNSOLA Valerie.rai-punsola@logistique-seine-normandie.com Maîtrise d œuvre : Avec la

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DE LA DECLARATION S.I.G.A.D

MANUEL D UTILISATION DE LA DECLARATION S.I.G.A.D MANUEL D UTILISATION DE LA DECLARATION S.I.G.A.D Système d Information et de Gestion Automatisée des Douanes 1 INTRODUCTION MASQUE PRINCIPAL SAISIE DECLARATION - Année agrément - Numéro agrément - Nom

Plus en détail

Comment toucher les décideurs

Comment toucher les décideurs Comment toucher les décideurs Étude commanditée par Pitney Bowes sur l évolution du rôle du courrier dans le marketing mix des entreprises du domaine Business to Business (B2B) en Europe et aux États-Unis

Plus en détail

Etat de l'art de la GPA

Etat de l'art de la GPA Etat de l'art de la GPA Descriptif article La Gestion Partagée des Approvisionnements est une pratique courante. Comment le faire efficacement et avec quelles solutions? Le Mardi 13 Février 2007 de 14h00

Plus en détail

N 2. Generix fait figure de pionnier dans le Software as a Service, qui va bouleverser l univers du commerce et de la distribution.

N 2. Generix fait figure de pionnier dans le Software as a Service, qui va bouleverser l univers du commerce et de la distribution. LA LETTRE AUX ACTIONNAIRES ÉTÉ 2009 N 2 MESSAGE DU PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE Madame, Monsieur, Cher actionnaire, J ai le plaisir de vous présenter le deuxième numéro de notre lettre aux actionnaires. Dans

Plus en détail

Les métiers de l organisation du transport et de la logistique

Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Bac Pro Logistique Bac Pro Transport Avec le soutien de >>> Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Définition des

Plus en détail

Info-commerce : Incertitude économique mondiale

Info-commerce : Incertitude économique mondiale Info-commerce : Incertitude économique mondiale avril 2012 Panel de recherche d EDC Résultats du sondage de février 2012 Faits saillants Même si les É.-U. restent une importante destination commerciale,

Plus en détail

La mise en place du Lean Supply Chain chez Schneider Electric

La mise en place du Lean Supply Chain chez Schneider Electric La mise en place du Lean Supply Chain chez Schneider Electric Gérard JORGE Directeur de la division Ibérique & Internationale, Schneider Electric Revoir complètement la chaîne d approvisionnement, assurer

Plus en détail

LE CREDIT A LA CONSOMMATION, VECTEUR DE CROISSANCE QUEL EQUILIBRE ENTRE EFFICACITE ECONOMIQUE ET RESPONSABILITE?

LE CREDIT A LA CONSOMMATION, VECTEUR DE CROISSANCE QUEL EQUILIBRE ENTRE EFFICACITE ECONOMIQUE ET RESPONSABILITE? LE CREDIT A LA CONSOMMATION, VECTEUR DE CROISSANCE QUEL EQUILIBRE ENTRE EFFICACITE ECONOMIQUE ET RESPONSABILITE? Michel PHILIPPIN Directeur Général de Cofinoga Notre propos concerne la rentabilité économique

Plus en détail

Afrique. Membre du Groupe SEA-invest

Afrique. Membre du Groupe SEA-invest Afrique Membre du Groupe SEA-invest Afrique Pour plus d information www.sea-invest.com 3 Participer à la croissance des économies locales et augmenter l attractivité des ports 3 Investir dans la modernisation

Plus en détail

Bien plus qu un financement

Bien plus qu un financement Bien plus qu un financement Vous souhaitez étendre votre activité, accroître vos ventes? Vous avez des projets d investissement? Ensemble, on peut accélérer votre développement Vous êtes constructeur ou

Plus en détail

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme AGROALIMENTAIRE Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000 Présentation de la norme 25 mars 2006-1 - Table des matières CHAPITRE 1 La normalisation : une démarche au service

Plus en détail

Notre stratégie de développement porte ses fruits

Notre stratégie de développement porte ses fruits Newsletter 2009/1 Editorial Notre stratégie de développement porte ses fruits Une fois encore, les clients de Win se déclarent particulièrement satisfaits des services offerts par notre entreprise et de

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

L Essentiel des techniques du commerce international

L Essentiel des techniques du commerce international Désiré Loth L Essentiel des techniques du commerce international Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

Présentation du Groupe IKEA

Présentation du Groupe IKEA Présentation du Groupe IKEA IKEA dans le monde en quelques chiffres En 62 ans, le Groupe IKEA est devenu le leader mondial sur le marché du meuble. En tant que spécialiste de l ameublement et de la décoration

Plus en détail

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales Ministère de la modernisation des secteurs publics Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Ecole Nationale d Administration Fondation Hanns Seidel Original :

Plus en détail

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES LOGISTIQUE &TRANSPORT 2014 FABRICANT D ECONOMIES Notre Cabinet Notre Cabinet A propos Notre activité Notre Méthodologie DoubleV Conseil accompagne ses clients de façon opérationnelle dans la réduction

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

Les principales difficultés rencontrées par les P.M.E. sont : «La prospection et le recouvrement des créances» Petit déjeuner du 26 juin 2012

Les principales difficultés rencontrées par les P.M.E. sont : «La prospection et le recouvrement des créances» Petit déjeuner du 26 juin 2012 Les principales difficultés rencontrées par les P.M.E. sont : «La prospection et le recouvrement des créances» Petit déjeuner du 26 juin 2012 Tour de table d une dizaine d indépendants et gérants de P.M.E.

Plus en détail

DESTINEO INTERNATIONAL VOTRE IMAGE S'EXPORTE BIEN!

DESTINEO INTERNATIONAL VOTRE IMAGE S'EXPORTE BIEN! DESTINEO INTERNATIONAL VOTRE IMAGE S'EXPORTE BIEN! Pour toutes vos campagnes, cap sur la simplicité et la compétitivité Avec La Poste, vous bénéficiez d un partenaire d expérience et innovant pour vous

Plus en détail

BTS Transport et Prestations Logistiques Lycée René Cassin - GONESSE

BTS Transport et Prestations Logistiques Lycée René Cassin - GONESSE BTS Transport et Prestations Logistiques Lycée René Cassin - GONESSE BTS TRANSPORT PRESTATIONS LOGISTIQUES BTS Transport et Prestations Logistiques Ce Brevet de Technicien Supérieur touche un domaine d'activités

Plus en détail

Solutions intelligentes pour stations-service d entreprise.

Solutions intelligentes pour stations-service d entreprise. Solutions intelligentes pour stations-service d entreprise. Esprit d innovation et compétence par tradition. La réussite est toujours l aboutissement d une histoire. En l occurrence, la première pierre

Plus en détail

Métiers de la Production/ Logistique

Métiers de la Production/ Logistique Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers de la Production/ Logistique R & D Production Ingénieur de recherche Responsable

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

Comment protéger mon entreprise face aux risques liés au transport des marchandises?

Comment protéger mon entreprise face aux risques liés au transport des marchandises? Protéger votre entreprise Comment protéger mon entreprise face aux risques liés au transport des marchandises? Assurance des marchandises transportées Quels sont les risques pour vos marchandises en cours

Plus en détail

PROFIL D ENSEIGNEMENT BACHELIER en GESTION DES TRANSPORTS ET LOGISTIQUE D ENTREPRISE

PROFIL D ENSEIGNEMENT BACHELIER en GESTION DES TRANSPORTS ET LOGISTIQUE D ENTREPRISE PROFIL D ENSEIGNEMENT BACHELIER en GESTION DES TRANSPORTS ET LOGISTIQUE D ENTREPRISE Une formation aux couleurs de la HELHa L'enseignement de la Haute École Louvain en Hainaut donne une place centrale

Plus en détail

Code des Usages de la Publicité sur le Lieu de Vente

Code des Usages de la Publicité sur le Lieu de Vente Code des Usages de la Publicité sur le Lieu de Vente Le présent CODE des USAGES a pour objet de rassembler les usages et de préciser les conditions de vente et de prestations des PROFESSIONNELS qui créent,

Plus en détail

Des solutions intelligentes pour la gestion du contenu des cuves.

Des solutions intelligentes pour la gestion du contenu des cuves. Des solutions intelligentes pour la gestion du contenu des cuves. Esprit d innovation et compétence par tradition. La réussite est toujours l aboutissement d une histoire. En l occurrence, la première

Plus en détail