Caravane des partenariats associations / entreprises

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Caravane des partenariats associations / entreprises"

Transcription

1 Caravane des partenariats associations / entreprises Bilan et éléments de capitalisation de l action menée en avril 2013 Action menée en partenariat avec le et avec le témoignage de

2 Contexte Dans le cadre de sa mission d animation du dispositif DLA/C2RA/CNAR, l Avise a travaillé en 2010 et 2011 pour outiller des opérateurs sur une thématique d accompagnement émergente : le développement des partenariats associations / entreprises. En 2012, l Avise a souhaité diffuser les outils et méthodologies produits au sein du dispositif en organisant une «Caravane des partenariats associations / entreprises» à travers un tour de France des régions. Avec 6 réunions d information et d échange inter-régionales, s adressant aux opérateurs DLA, C2RA et CNAR, l Avise avait pour objectif d alimenter leur réflexion et soutenir leurs actions sur les partenariats associations / entreprises. Lien vers le site événement de la Caravane : 2

3 1. Les questions clefs soulevées a) Issues du questionnaire envoyé aux DLA/C2RA POURQUOI? Sens et intérêts d une démarche partenariale Le partenariat, quels enjeux pour les associations et pour les entreprises? Comment concilier le projet associatif et le lien à l entreprise? Quels sont réellement les avantages de ce type de partenariat pour les associations? Pourquoi rapprocher les associations des entreprises? Les associations sont-elles en demande? A QUEL NIVEAU? Positionnement des DLA/C2RA sur cette thématique Peut-on aller au-delà de l accompagnement des associations? Peut-on passer du temps pour rencontrer des entreprises / réseaux d entreprise? Quelle articulation DLA / C2RA? 3

4 COMMENT? Méthodologie et mise en œuvre d actions concrètes Comment mobiliser les entreprises sur des événements? Quel argumentaire mobiliser pour les convaincre? Comment favoriser la connaissance de ces deux «mondes»? Comment favoriser des partenariats long terme, plus que le mécénat? Par quoi sont intéressées les entreprises dans le rapprochement entreprises/associations? Doit-on associer des associations du même secteur? ou de secteurs différents? Quel degré de maturité attend-t-on des associations pour les mobiliser sur ce type d'action? Doit-on prévoir des accompagnements en amont sur la formalisation d'un projet entreprise par exemple? Quel angle prendre pour mettre autour de la table des entreprises et des associations? Plutôt partir de leurs problématiques et difficultés communes? Plutôt partir des problématiques des unes pour mettre "en face" des solutions ou des réponses apportées par les autres? Qui sont les consultants intervenant sur le sujet des accompagnements? 4

5 b) Issues des échanges avec les partenaires Le partenariat Comment dépasser les freins liés à une méconnaissance / méfiance réciproque entre association et entreprise? Comment sensibiliser et mobiliser les entreprises? Comment ne pas perdre de vue l intérêt général lorsque l on travaille avec une entreprise? Comment négocier sur un pied d égalité avec les entreprises? La mutualisation / regroupement d association peut-il être une solution pour développer les partenariats? Comment faire évoluer une relation client / fournisseur vers une relation plus partenariale? La rencontre Comment se fait la rencontre? A qui s adresser pour rencontrer des entreprises? Comment identifier les entreprises susceptibles d être intéressées par une telle démarche? Les acteurs du territoire Qui fait quoi sur le territoire pour faciliter les partenariats? Avec quels réseaux d entreprise travailler? Que peuvent faire les collectivités? Comment mobiliser des ressources pour aller à la rencontre des différents acteurs du territoire? 5

6 c) Issues des échanges avec les DLA Le partenariat Quelle place peut occuper le partenariat dans le projet associatif? A quel niveau du diagnostic la question partenariale doit-elle être abordée? Dans l offre partenariale, comment concilier des propositions concrètes précises et une certaine souplesse par rapport aux enjeux du partenaire? Comment communiquer pour «bien» présenter une association à une entreprise? Les partenariats ne sont-ils pas réservés aux acteurs qui agissent sur le champ de l économique (secteur du handicap et de l IAE)? En s investissant davantage sur ces questions de partenariats, le DLA ne cautionne-t-il pas la politique de désengagement financier de l Etat? Le territoire Quelle échelle de territoire pour agir sur cette thématique? il est important d organiser la relation aux partenaires que ce soit au niveau local, territorial, régional ou national. De cette question découle la répartition des rôles entre DLA / C2RA. Y a-t-il un lien entre le rayonnement géographique de l association et celui de l entreprise? 6

7 Les moyens Comment dégager des RH supplémentaires pour mener ces actions périphériques? La dynamique territoriale Qui a la légitimité pour aller à la rencontre de partenaires côté entreprise? Qui contactera les potentiels partenaires (notamment côté entreprise) pour identifier les actions communes qui pourraient être mises en place? Par où commencer? A qui s adresser? Au sein du réseau DLA / C2RA, comment favoriser des échanges de pratiques plus réguliers sur cette thématique? Qui prend le relais du DLA auprès des associations une fois l accompagnement réalisé? 7

8 2) Bonnes pratiques en matière d accompagnement via le DLA Points sensibles identifiés et pistes de réponse Pour sensibiliser les associations à cette thématique, il est important de prendre le temps de préciser ce que l on entend derrière le mot «partenariat association / entreprise». La maturité et la motivation des associations accompagnées sont des conditions-clés pour leur permettre d initier une démarche qui prend du temps et qui ne donnera des résultats qu à moyen terme. La motivation d une association doit être basée sur un certain réalisme et des ambitions mesurées sur cette thématique complexe. Réussir à positionner la stratégie partenariale au service du projet associatif constitue un enjeu fort de l accompagnement. Aujourd hui, pour les DLA, la clé d entrée sur la question des partenariats reste le mécénat. Or, si les associations sont en général très satisfaites de la stratégie de mécénat mise en place avec le consultant, elles peinent à concrétiser la mise en place de financements privés. Adopter une approche plus large lorsque l on aborde la question des partenariats en ouvrant sur des types de partenariats autres que le mécénat, peut être une piste de réponse. Un suivi (par exemple par le prestataire) plusieurs mois après l accompagnement DLA est intéressant pour faire le point et ajuster les actions mises en place. Par ailleurs, les réseaux associatifs pourraient peut-être prendre le relais du DLA pour réaliser un suivi/appui à moyen et long terme des retombées partenariales. Provoquer la rencontre est particulièrement difficile pour les petites associations à faible visibilité. Plusieurs ingénieries DLA ont combiné, sur des formats très divers, accompagnement d associations et premières mises en relation. Ces initiatives se sont révélées très positives et accélératrices de partenariats. 8

9 3) Quelles conditions de réussite pour permettre une implication du DLA sur cette thématique Des conditions internes Connaissance du territoire et des acteurs Développer les partenariats sur un territoire nécessite de nouer des partenariats forts notamment avec les réseaux d associations et d entreprises du territoire. Identifier ces acteurs, comprendre leurs enjeux, créer une relation de confiance sont des éléments essentiels pour aller au-delà du seul accompagnement de l association. Des moyens (du temps) Les DLA ont des objectifs quantitatifs précis et ambitieux qui ne leur laissent que très peu de marge pour prendre des initiatives sur des champs périphériques à leur cœur de métier. Une vision à long terme du travail d animation du territoire La compréhension des enjeux, la confiance réciproque des acteurs du territoire, les délais pour observer les premiers résultats exigent du temps. C est pourquoi, les acteurs du territoire qui souhaiteront s engager dans une telle démarche devront être patients. Un comité d appui et des pilotes intéressés par ce sujet Plus l implication du DLA dans la dynamique territoriale sera forte, plus le soutien des instances du DLA et de la structure porteuse devront être important. Une structure porteuse prête à positionner cette thématique comme un axe stratégique de développement. 9

10 Des conditions externes La mobilisation des acteurs du territoire (notamment entreprises et leurs réseaux). Si les acteurs du territoire sont peu réceptifs à cette thématique, s ils ont d autres priorités sur leur territoire, il sera difficile d avancer sur ce sujet. La volonté des acteurs de coopérer pour couvrir les missions essentielles à une dynamique territoriale sur la thématique des partenariats associations / entreprises. 10

11 4) Atouts et limites du DLA Atouts - De nombreux accompagnements réalisés en lien avec la thématique - Des missions larges Les fondateurs / concepteurs du DLA ont adopté une vision large des missions du DLA et du C2RA. Cela peut faciliter une certaine souplesse dans les missions prises en charges et notamment sur la thématique du partenariat. - Une connaissance fine du tissu associatif local Si le DLA n a pas vocation à faciliter les rapprochements entre associations et entreprises, il sera difficile de se passer de son expertise pour mener des actions ambitieuses sur un territoire. - Des expériences / bonnes pratiques qui commencent à être partagées Différentes rencontres (Groupe de travail sur les partenariats, journées nationales DLA, Lancement du labo en Alsace) mais aussi des retours d expériences disponibles sur Enée Ressources permettent au réseau de profiter de la diversité des accompagnements déjà réalisés. La caravane a permis d accélérer ces échanges. Il apparaît important de continuer à enrichir ces contenus et analyses afin d en tirer des enseignements pour l avenir. 11

12 Limites - Des principes d intervention très encadrés et sur des intervalles de temps précis Ces principes permettent aux chargés de mission DLA d agir de manière pertinente pour informer et sensibiliser les associations. Pour mettre en place une dynamique territoriale de mise en relation et d accompagnement des acteurs (associations et entreprises), le DLA apparaît peu adapté. En effet, cela nécessiterait un engagement fort et de long terme peu compatible avec les interventions DLA très limitées dans le temps. Néanmoins, Les C2RA, plus flexibles dans leur organisation pourraient tenir un rôle important dans l animation régionale de la thématique des partenariats. 12

13 - Des associations cibles sensiblement différentes (maturité, potentiel de partenariat, motivation, organisation) Le DLA s adresse essentiellement à des associations employeuses de petite taille sur des thématiques variées (qui peuvent être priorisées par les pilotes ou comité d appui). Derrière une certaine homogénéité se cache de grandes différences qui impacteront la capacité de ces associations à coopérer avec le monde de l entreprise. Pour des raisons de maturité ou encore de projet associatif à préciser, toutes les associations diagnostiquées ou accompagnées via le DLA ne profiteront pas de la même façon de la mise en place d une stratégie partenariale. Il est probable que, parmi les 22,3% d associations qui ont été accompagnées en 2010 sur des questions d organisation interne et de GRH, certaines font face à des problématiques prégnantes touchant au projet associatif. Ces enjeux sont bien évidemment prioritaires par rapport à une politique partenariale. Notons aussi d importantes différences d un territoire à l autre en termes de maturité des associations accueillies. 13

14 - Une connaissance limitée du monde de l entreprise «45 % des DLA ont des contacts avec des entreprises ou des réseaux d entreprises via : Leurs structures porteuses (France Active, France Initiative, BGE, Comité de bassin d emploi ) qui accompagnent les TPE, entreprises solidaires et porteurs de projets. Celles-ci disposent par ailleurs de conseils d administrations particulièrement ouverts aux réseaux d entreprises, Des clubs d entrepreneurs existant dans les structures porteuses, La participation d entreprises à des comités d appui DLA, L organisation d événements visant le rapprochement d entreprises et d associations et qui ont permis de conserver un lien». «Des liens avec le secteur privé très variables d un DLA à l autre. Notons que l essentiel de ces liens tiennent à la structure porteuse du DLA (Boutique de Gestion, Réseau France Active ou France Initiative )» Extrait de la synthèse de l enquête sur les partenariats 14

15 5) Quelques pistes d action pour l Avise Identifier et valoriser des partenariats locaux pour permettre aux DLA, associations, entreprises, réseaux et collectivités de mesurer le potentiel de cette thématique. Identifier, analyser et valoriser les accompagnements réalisés par les DLA pour en tirer des bonnes pratiques. Organiser de manière attractive et sélectionner selon leur pertinence les documents traitant de ce sujet de manière à faciliter l implication des DLA sur cette thématique complexe. A titre d expérimentation, en fonction du contexte territorial et de la motivation perçue, accompagner certains «DLA ou C2RA pilotes» pour faciliter l émergence d une dynamique locale sur la thématique des partenariats. Cet accompagnement pourrait prendre la forme d actions de formation, partage d expertise, appui réseau notamment en lien avec le monde de l entreprise voire appui au montage de «plate-forme» territoriale multiacteurs visant à faciliter concrètement la mise en place de partenariats. 15

16 Pour aller plus loin Page consacrée à la Caravane des partenariats sur Enée Ressources : caravane_des_partenariats_.xml 16

l intervention auprès des structures Par le bouche à oreille et les opérations de communication

l intervention auprès des structures Par le bouche à oreille et les opérations de communication Elaboration d un plan d action pour l atteinte s objectifs Outil base : le référentiel d activité Celui ci a été présenté, pour mémoire, en février 2005 dans le cadre du diagnostic ; c est une base pour

Plus en détail

BILAN D ACTIVITE 2009

BILAN D ACTIVITE 2009 DLA Champagne-Ardenne BILAN D ACTIVITE 2009 «Pérennisation des postes adultes-relais» SOMMAIRE 1. PRESENTATION DES DLA DE CHAMPAGNE-ARDENNE Page 2 2. PRESENTATION DE L ACTION 2009 Page 2 3. BILAN QUANTITATIF

Plus en détail

facteur d innovation sociale et économique sur les territoires»

facteur d innovation sociale et économique sur les territoires» Présentation de l action «Gestion de la diversité : facteur d innovation sociale et économique sur les territoires» Contexte du projet Depuis sa création en 2007, l objectif de l AFMD est d élaborer des

Plus en détail

Expérimentation Médiations pour l emploi. Appel à candidatures

Expérimentation Médiations pour l emploi. Appel à candidatures Expérimentation Médiations pour l emploi Appel à candidatures 2016-2017 A destination des structures d insertion par l activité économique des régions : Centre Val de Loire Languedoc Roussillon Midi Pyrénées

Plus en détail

Vers une gestion prévisionnelle de l emploi et des compétences dans les associations d environnement

Vers une gestion prévisionnelle de l emploi et des compétences dans les associations d environnement 2011 Vers une gestion prévisionnelle de l emploi et des compétences dans les associations d environnement Cahier des charges d appel à prestataire externe 1. Le contexte de la mission et l identification

Plus en détail

La présentation d une innovation du RAMEAU

La présentation d une innovation du RAMEAU La présentation d une innovation du RAMEAU Présentation du Modèle d investisseur sociétal Conférence CESE - 09 Juin 2015 Ce document est la version commentée du support réalisé pour la présentation du

Plus en détail

Plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l inclusion sociale Région PACA

Plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l inclusion sociale Région PACA Plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l inclusion sociale Région PACA Synthèse des éléments identifiés en vue de l expérimentation d un accompagnement social global Mars 2016 Sommaire Préambule 1

Plus en détail

L évaluation de la restauration écologique de l estuaire de la Seine :

L évaluation de la restauration écologique de l estuaire de la Seine : L évaluation de la restauration écologique de l estuaire de la Seine : la difficile il articulation des échelles Votre logo Plan L évaluation de la restauration écologique de l estuaire de la Seine : la

Plus en détail

Fédération nationale des CREPI. Projet Entreprises et SIAE : Partenaires sur nos territoires!

Fédération nationale des CREPI. Projet Entreprises et SIAE : Partenaires sur nos territoires! Fédération nationale des CREPI Projet Entreprises et SIAE : Partenaires sur nos territoires! Appel d offre 2016 Cahier des charges sur «la sensibilisation des TPE-PME à l IAE par le biais du guide Entrepreneur

Plus en détail

+ Évaluer l utilité sociale de son activité P.5 + Réussir sa campagne de crowdfunding P.6 + Méthode pédagogique P.7 + L intervenante P.

+ Évaluer l utilité sociale de son activité P.5 + Réussir sa campagne de crowdfunding P.6 + Méthode pédagogique P.7 + L intervenante P. Catalogue de formations Associations Un Grain de Sel est un cabinet indépendant de conseil en stratégie de communication et relations aux publics, spécialisé dans l'accompagnement des acteurs de l économie

Plus en détail

Texte adopté par le Comité National de l'enseignement Catholique du 28 mars 2014 et promulgué par la Commission Permanente du 25 avril 2014

Texte adopté par le Comité National de l'enseignement Catholique du 28 mars 2014 et promulgué par la Commission Permanente du 25 avril 2014 25/04/2014 Texte adopté par le Comité National de l'enseignement Catholique du 28 mars 2014 et promulgué par la Commission Permanente du 25 avril 2014 En fidélité à toute son histoire comme en conformité

Plus en détail

Constats et Propositions

Constats et Propositions Séminaire de lancement de la Commission Consultative Sous- Régionale du D.I.I.S.P 06 et 07 Octobre 2005 FLOREAL La Roche en Ardenne Séminaire D.I.I.S.P 6 et 7 octobre 2005 Constats et Propositions Atelier

Plus en détail

QUELLES ACTIONS POUR L ATTRACTIVITÉ DES MÉTIERS?

QUELLES ACTIONS POUR L ATTRACTIVITÉ DES MÉTIERS? QUELLES ACTIONS POUR L ATTRACTIVITÉ DES MÉTIERS? L embauche est l un des champs de diagnostic et d action définis par la loi en matière d égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. La mixité

Plus en détail

Réaliser un diagnostic des déchets de la collectivité

Réaliser un diagnostic des déchets de la collectivité Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr R1 Réaliser un diagnostic des déchets de la collectivité DESCRIPTION DE L ACTION À l image du diagnostic de territoire que toute collectivité

Plus en détail

Termes de référence pour l évaluation du projet 2012/2015 de la plateforme ELSA

Termes de référence pour l évaluation du projet 2012/2015 de la plateforme ELSA Termes de référence pour l évaluation du projet 2012/2015 de la plateforme ELSA CADRE ET OBJET DE L EVALUATION Contexte Créée en mars 2002 sur l initiative de cinq associations françaises de lutte contre

Plus en détail

Rencontre du 12 novembre 2014

Rencontre du 12 novembre 2014 Rencontre du 12 novembre 2014 SOMMAIRE Le Fongecif Rhône-Alpes : 2 métiers Une offre de service qui préfigure le conseil en évolution professionnelle Un maillage territorial dense Le financement : chiffres

Plus en détail

Offre de service des missions locales. Partenariat territorial. Document de travail ne pas diffuser. Paris, le 19 avril Paris, le 19 avril 2017

Offre de service des missions locales. Partenariat territorial. Document de travail ne pas diffuser. Paris, le 19 avril Paris, le 19 avril 2017 Offre de service des missions locales Partenariat territorial Document de travail ne pas diffuser Document de travail ne pas diffuser Sommaire 1. Rappels méthodologiques 2. Partenariat territorial (ou

Plus en détail

PARTIR D UNE IDÉE. Permet, à partir d un constat personnel, d identifier et de préciser des besoins, en vue de les partager avec des partenaires

PARTIR D UNE IDÉE. Permet, à partir d un constat personnel, d identifier et de préciser des besoins, en vue de les partager avec des partenaires DÉMARCHE PROJET LA DÉMARCHE PROJET C est : une méthodologie qui permet de passer d une idée à sa mise en action plusieurs étapes : Partir d une idée Se documenter Trouver des partenaires Définir la gestion

Plus en détail

ACCOMPAGNER LE SECTEUR ASSOCIATIF SPORTIF LE PLAN SECTORIEL D ACCOMPAGNEMENT

ACCOMPAGNER LE SECTEUR ASSOCIATIF SPORTIF LE PLAN SECTORIEL D ACCOMPAGNEMENT Repères méthodologiques ACCOMPAGNER LE SECTEUR ASSOCIATIF SPORTIF LE PLAN SECTORIEL D ACCOMPAGNEMENT POURQUOI? CONTEXTE ET PROBLEMATIQUE Depuis ces vingt dernières années, la forte évolution des pratiques

Plus en détail

AVIS DU CONSEIL DE DÉVELOPPEMENT NORD ISÈRE. Avis sur le Projet. d Aménagement

AVIS DU CONSEIL DE DÉVELOPPEMENT NORD ISÈRE. Avis sur le Projet. d Aménagement AVIS DU CONSEIL DE DÉVELOPPEMENT NORD ISÈRE sur le Projet d Aménagement Durable de la CAPI Novembre 2013 introduction Pour rendre cet avis, demandé officiellement par la CAPI en septembre, le Conseil de

Plus en détail

Cahier des charges Expérimentation du référent de parcours

Cahier des charges Expérimentation du référent de parcours Cahier des charges Expérimentation du référent de parcours 1. Contexte de l'expérimentation Dans le cadre du Plan d action en faveur du travail social et du développement social, l Etat s est engagé à

Plus en détail

Stratégie Internationale Régionale des Ecosystèmes de Nouvelle-Aquitaine (SIRENA)

Stratégie Internationale Régionale des Ecosystèmes de Nouvelle-Aquitaine (SIRENA) 1 Stratégie Internationale Régionale des Ecosystèmes de Nouvelle-Aquitaine (SIRENA) Profils : Association, Collectivité territoriale et établissement public, Entreprise, Établissement d enseignement, Organisme

Plus en détail

Projet associatif

Projet associatif 1995 : Création de l association 2013 : 18 ans plus tard, à l âge de la majorité, Innovation et réactualise son projet associatif Contexte : L association a suivi depuis sa création 3 fils conducteurs

Plus en détail

Appui à la planification participative

Appui à la planification participative Appui à la planification participative Finalité : Place dans le cycle du projet : Favoriser la planification d une stratégie, d un programme ou d une coopération. Dans certains cas, planifier une stratégie

Plus en détail

États Généraux. Économie Sociale et Solidaire Martinique Mai Présentation au Conseil Régional le 10 Juin 2011

États Généraux. Économie Sociale et Solidaire Martinique Mai Présentation au Conseil Régional le 10 Juin 2011 États Généraux Économie Sociale et Solidaire Martinique Mai 2011 Présentation au Conseil Régional le 10 Juin 2011 À l initiative de Claude Alphandéry et du Labo de l ESS, le projet des Etats généraux de

Plus en détail

Circulaire du 3 avril relative à la valorisation de la mobilité européenne et internationale des agents de l Etat NOR : RDFF C

Circulaire du 3 avril relative à la valorisation de la mobilité européenne et internationale des agents de l Etat NOR : RDFF C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la fonction publique Circulaire du 3 avril 2017 relative à la valorisation de la mobilité européenne et internationale des agents de l Etat NOR : RDFF1710887C La ministre

Plus en détail

Concevoir et mettre en œuvre une ABS. Synthèse des principes et étapes de définition d une démarche opérationnelle. Claire Ruault - GERDAL 1

Concevoir et mettre en œuvre une ABS. Synthèse des principes et étapes de définition d une démarche opérationnelle. Claire Ruault - GERDAL 1 Concevoir et mettre en œuvre une ABS Synthèse des principes et étapes de définition d une démarche opérationnelle Claire Ruault - GERDAL 1 Ce document reprend les principaux points qui ont été développés

Plus en détail

Gestion prévisionnelle des aptitudes et des capacités de travail sur le Saint-Quentinois

Gestion prévisionnelle des aptitudes et des capacités de travail sur le Saint-Quentinois Actes Journées Santé Travail du CISME Tome II 2012 Session 4 : Droit et formalisation des partenariats Gestion prévisionnelle des aptitudes et des capacités de travail sur le Saint-Quentinois Dr Carole

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI) Sélection d une plateforme de financement participatif partenaire de Corse financement

APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI) Sélection d une plateforme de financement participatif partenaire de Corse financement APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI) Sélection d une plateforme de financement participatif partenaire de Corse financement En application des dispositions de la Délibération N DEL1702668CE du Conseil

Plus en détail

«SOUTENIR UNE ECONOMIE DE PROXIMITE POUR FAVORISER LA CREATION ET LE MAINTIEN D EMPLOIS NON DELOCALISABLES» FCP Insertion Emplois

«SOUTENIR UNE ECONOMIE DE PROXIMITE POUR FAVORISER LA CREATION ET LE MAINTIEN D EMPLOIS NON DELOCALISABLES» FCP Insertion Emplois «SOUTENIR UNE ECONOMIE DE PROXIMITE POUR FAVORISER LA CREATION ET LE MAINTIEN D EMPLOIS NON DELOCALISABLES» FCP Insertion Emplois INSERTION POITOU-CHARENTES ACTIVE Financeur solidaire pour l emploi, IPCA

Plus en détail

CONTRIBUER À UN PROCESSUS DE VEILLE OU D OBSERVATION TERRITORIALE

CONTRIBUER À UN PROCESSUS DE VEILLE OU D OBSERVATION TERRITORIALE CONTRIBUER À UN PROCESSUS DE VEILLE OU D OBSERVATION TERRITORIALE Objectifs Observer de manière permanente ou à intervalles l évolution de la situation sur des enjeux relevant du développement économique,

Plus en détail

TH-EXPERT Présentation des actions Page 1 sur 7

TH-EXPERT Présentation des actions Page 1 sur 7 TH-EXPERT Présentation des actions Page 1 sur 7 PRÉSENTATION DES ACTIONS ***** TH-EXPERT Présentation des actions Page 2 sur 7 L engagement du cabinet TH-EXPERT Notre cabinet de conseil en ressources humaines

Plus en détail

Modèles territoriaux d animation des partenariats Kit de transfert

Modèles territoriaux d animation des partenariats Kit de transfert Lorsque humanisme et efficacité se rencontrent! Modèles territoriaux d animation des partenariats Kit de transfert Diagnostic ambition des structures d accompagnement Mars 2013 Le RAMEAU Association loi

Plus en détail

Maison de l Emploi et de la Formation en pays Beaujolais Elargi

Maison de l Emploi et de la Formation en pays Beaujolais Elargi 1 place Faubert 69400 Villefranche S/ Saône Maison de l Emploi et de la Formation en pays Beaujolais Elargi Des solutions RH au service des entreprises et des actifs du territoire Qu est ce que la MdEF?

Plus en détail

[ 1 ] communauté urbaine Toulouse Métropole Politique de la Ville et Innovation Sociale

[ 1 ] communauté urbaine Toulouse Métropole Politique de la Ville et Innovation Sociale [ 1 ] communauté urbaine Toulouse Métropole La communauté urbaine Toulouse Métropole : 2001 : création de la communauté d agglomération transformée en communauté urbaine en 2009. Un territoire progressivement

Plus en détail

Le numérique pour réussir dès l école primaire. Charte de bonnes pratiques pour une gestion communale efficace du numérique éducatif

Le numérique pour réussir dès l école primaire. Charte de bonnes pratiques pour une gestion communale efficace du numérique éducatif Le numérique pour réussir dès l école primaire Charte de bonnes pratiques pour une gestion communale efficace du numérique éducatif MARS 2016 LE NUMÉRIQUE POUR RÉUSSIR DÈS L ÉCOLE PRIMAIRE Quelles leçons

Plus en détail

Projet «accompagner son enfant dans les mondes numériques»

Projet «accompagner son enfant dans les mondes numériques» Projet «accompagner son enfant dans les mondes numériques» PHASE ELARGISEMENT AUX PROFESSIONNELS DE L EDUCATION DE L AGGLOMERATION Crédit photo : CC - Superdemain-Marion Bornaz Juin 2017 UN OBJECTIF PRINCIPAL

Plus en détail

GPEC. démarche. Comprendre Découvrez les objectifs et les avantages du dispositif

GPEC. démarche. Comprendre Découvrez les objectifs et les avantages du dispositif Observatoire des métiers des Industries Alimentaires démarche GPEC dans la filière alimentaire Comprendre Découvrez les objectifs et les avantages du dispositif Agir Suivez les étapes pas à pas pour déployer

Plus en détail

CHARTE - CONSEIL CONSULTATIF DE VILLE VILLE D ÉPINAY-SUR-SEINE

CHARTE - CONSEIL CONSULTATIF DE VILLE VILLE D ÉPINAY-SUR-SEINE CHARTE - CONSEIL CONSULTATIF DE VILLE VILLE D ÉPINAY-SUR-SEINE Préambule La participation citoyenne est un enjeu majeur pour la réussite des politiques publiques ; en effet solliciter l expertise d usage

Plus en détail

SYNTHESE DES TRAVAUX ANALYSE ECONOMIQUE DES CIRCUITS COURTS

SYNTHESE DES TRAVAUX ANALYSE ECONOMIQUE DES CIRCUITS COURTS SYNTHESE DES TRAVAUX ANALYSE ECONOMIQUE DES CIRCUITS COURTS Les circuits courts désignent à la fois la vente directe au consommateur et la vente au travers d un seul intervenant ; ils incluent une grande

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJECTIFS DE L ACCORD-CADRE... 3

SOMMAIRE 1. OBJECTIFS DE L ACCORD-CADRE... 3 Accord cadre régional pour développer l emploi et les compétences et sécuriser les parcours d insertion dans les structures de l insertion par l activité économique d Aquitaine 2015-2017 CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

Chargé de mission développement rural Auprès de la Direction du Développement Economique

Chargé de mission développement rural Auprès de la Direction du Développement Economique Chargé de mission développement rural Auprès de la Direction du Développement Economique Communauté d agglomération du Pays Ajaccien 1. La collectivité La Communauté d Agglomération du Pays Ajaccien compte

Plus en détail

Département du Pas de Calais

Département du Pas de Calais Déclinaison de la Département du Pas de Calais Octobre 2015 La Charte «Entreprises et Quartiers» Qu il s agisse de chômage ou de revenus, les quartiers prioritaires de la politique de la ville (cf. liste

Plus en détail

Axe 1 : Développer l'exemplarité du Conseil Général

Axe 1 : Développer l'exemplarité du Conseil Général N de la mesure : 1.6.2 Axe 1 : Développer l'exemplarité du Conseil Général Action 1.6 : Diffuser la culture du développement durable dans la collectivité Pilote : Direction générale adjointe aménagement

Plus en détail

Programme des accompagnements collectifs 2016

Programme des accompagnements collectifs 2016 Programme des accompagnements collectifs 2016 1 Le Dispositif Local d Accompagnement s adresse aux employeurs associatifs. Les accompagnements collectifs vous permettront de travailler avec d autres des

Plus en détail

Appel à Projets pour une égalité réelle entre les femmes et les hommes en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées Règlement

Appel à Projets pour une égalité réelle entre les femmes et les hommes en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées Règlement Appel à Projets pour une égalité réelle entre les femmes et les hommes en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées Règlement Les objectifs de l appel à projets pour une égalité réelle entre les femmes et les

Plus en détail

État des lieux qualitatif en matière d emploi et de formation des personnes handicapées dans la branche de la métallurgie

État des lieux qualitatif en matière d emploi et de formation des personnes handicapées dans la branche de la métallurgie État des lieux qualitatif en matière d emploi et de formation des personnes handicapées dans la branche de la métallurgie Synthèse juin 2016 Articuler développement économique et inclusion sociale Dans

Plus en détail

Journée de rencontre Les appartements pédagogiques : un support à l accompagnement au logement. FAPIL 6 Octobre 2017

Journée de rencontre Les appartements pédagogiques : un support à l accompagnement au logement. FAPIL 6 Octobre 2017 Journée de rencontre Les appartements pédagogiques : un support à l accompagnement au logement FAPIL 6 Octobre 2017 1 Retours sur 2 enquêtes menées auprès de porteurs de projets d appartement pédagogique

Plus en détail

Dispositif Local d Accompagnement Comité de Pilotage Opérationnel Elargi. 15 octobre 2015

Dispositif Local d Accompagnement Comité de Pilotage Opérationnel Elargi. 15 octobre 2015 Dispositif Local d Accompagnement Comité de Pilotage Opérationnel Elargi 15 octobre 2015 ORDRE DU JOUR Analyse des besoins territoriaux: Retour sur la pratique de l Analyse des Besoins Territoriaux : cadre

Plus en détail

IREPS : Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé

IREPS : Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Qui sommes-nous? IREPS : Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Anciennement : Comités départementaux et régionaux d éducation pour la santé (CODES/CRES) Un réseau national piloté par

Plus en détail

Agrément collectif service civique. Mission de service civique

Agrément collectif service civique. Mission de service civique Agrément collectif service civique 2015 Mission de service civique Sommaire 1) Le service civique dans les MJC : Pour un engagement réciproque et des valeurs partagées 2) Définition et éthique de l engagement

Plus en détail

Chargé de mission animation économique Auprès de la Direction du Développement Economique

Chargé de mission animation économique Auprès de la Direction du Développement Economique Chargé de mission animation économique Auprès de la Direction du Développement Economique Communauté d agglomération du Pays Ajaccien 1. La collectivité La Communauté d Agglomération du Pays Ajaccien compte

Plus en détail

LE MÉCÉNAT EN DANSE OCTOBRE 2007

LE MÉCÉNAT EN DANSE OCTOBRE 2007 LE MÉCÉNAT EN DANSE OCTOBRE 2007 Cette étude vise à connaître la pratique, les résultats obtenus, les connaissances et l avis des compagnies de danse sur le mécénat. Cette étude a été réalisée dans le

Plus en détail

Itinéraire. «Agents en situation d usure professionnelle et de reclassement»

Itinéraire. «Agents en situation d usure professionnelle et de reclassement» Itinéraire «Agents en situation d usure professionnelle et de reclassement» Questionnaire d orientation à remplir par le service Ressources Humaines- Formation ou le Responsable de service Vous souhaitez

Plus en détail

Collectif Pétale 07. Projet d orientation Préambule Qui est le Collectif Pétale 07? Pourquoi un projet triennal d action?

Collectif Pétale 07. Projet d orientation Préambule Qui est le Collectif Pétale 07? Pourquoi un projet triennal d action? Collectif Pétale 07 Projet d orientation 2014-2016 Préambule Qui est le Collectif Pétale 07? Pourquoi un projet triennal d action? Les axes du projet à 3 ans Axe 1 : Consolider le collectif Axe 2 : Poursuivre

Plus en détail

Journée Professionnelle Cap Métier 03/10/2012

Journée Professionnelle Cap Métier 03/10/2012 Journée Professionnelle Cap Métier 03/10/2012 1 GPEC de quoi parle-t-on? Repères historiques Années 70 La gestion des carrières dans les grandes entreprises et les mutinationales L enjeu : prendre en compte

Plus en détail

Projet «Collectif RH» Présentation du projet

Projet «Collectif RH» Présentation du projet Projet «Collectif RH» Présentation du projet 1 Synthèse Un Forum qui réunit tous les décideurs de l agroalimentaire L Open agrifood est le Forum annuel sur l agroalimentaire responsable en France. Il a

Plus en détail

CRITÈRES DE SUBVENTIONS AUX ASSOCIATIONS APPLICABLES EN 2017

CRITÈRES DE SUBVENTIONS AUX ASSOCIATIONS APPLICABLES EN 2017 CRITÈRES DE SUBVENTIONS AUX ASSOCIATIONS APPLICABLES EN 2017 1 POLITIQUE DE LA VILLE cadre contractuel : Contrat de Ville 2015-2020 communs Répondre à des besoins identifiés par la médiation de proximité

Plus en détail

Bilan triennal et biennal Bilan Analyse transversale Axe de progrès

Bilan triennal et biennal Bilan Analyse transversale Axe de progrès Bilan triennal et biennal Bilan 2006 Analyse transversale Axe de progrès Pour rappel :démarrage échelonné du dispositif depuis 2004 DLA 18, (FOL) Début 2004 DLA 36 (Indre Initiative) DLA 28 ( BG Val de

Plus en détail

Document de cadrage relatif à la mise en place du dispositif régional de soutien aux politiques et aux interventions en prévention et promotion de la

Document de cadrage relatif à la mise en place du dispositif régional de soutien aux politiques et aux interventions en prévention et promotion de la Document de cadrage relatif à la mise en place du dispositif régional de soutien aux politiques et aux interventions en prévention et promotion de la santé 1 Les Agences Régionales de Santé (ARS) ont en

Plus en détail

Séance de MARS 2016 DOSSIER N 2016 SO 1 D 08

Séance de MARS 2016 DOSSIER N 2016 SO 1 D 08 Politique : - Jeunesse et sports Programme(s) : Séance de MARS 2016 DOSSIER N 2016 SO 1 D 08 Objet : Plan départemental pour la jeunesse Service instructeur : Service jeunesse et sport Sans incidence financière

Plus en détail

Appel d offre : Accompagnement pour la candidature d Aquitaine Active dans la mise en œuvre et la gestion d une subvention globale

Appel d offre : Accompagnement pour la candidature d Aquitaine Active dans la mise en œuvre et la gestion d une subvention globale Appel d offre : Accompagnement pour la candidature d Aquitaine Active dans la mise en œuvre et la gestion d une subvention globale 1 Cahier des charges techniques 1. Objet de l appel d offre Accompagner

Plus en détail

Appel à initiatives territorial 2017

Appel à initiatives territorial 2017 Appel à initiatives territorial 2017 en matière d emploi, de formation et d insertion Depuis le 1 er janvier 2012, l Établissement Public Territorial (EPT) Est Ensemble est compétent en matière d'emploi,

Plus en détail

! Les clés pour réussir le télétravail dans votre entreprise! 19 juin 2014! Euratechnologie à Lille! Centre de télétravail de Bergues

! Les clés pour réussir le télétravail dans votre entreprise! 19 juin 2014! Euratechnologie à Lille! Centre de télétravail de Bergues ! Les clés pour réussir le télétravail dans votre entreprise! 19 juin 2014! Euratechnologie à Lille! Centre de télétravail de Bergues BIENVENUE RENCONTRE : TÉLÉTRAVAIL NOS ÉCHANGES : VISIOCONFÉRENCE 2

Plus en détail

Restitution des ateliers 2010 de l économie, de l emploi et de l insertion

Restitution des ateliers 2010 de l économie, de l emploi et de l insertion Développement économique, emploi et insertion : quelle mobilisation pour les quartiers? Restitution des ateliers 2010 de l économie, de l emploi et de l insertion Pour une meilleure prise en compte de

Plus en détail

COLLECTIF ANNECY LAC ET MONTAGNES 2020 ENSEMBLE, TUTOYONS LES SOMMETS DOSSIER DE PRESSE

COLLECTIF ANNECY LAC ET MONTAGNES 2020 ENSEMBLE, TUTOYONS LES SOMMETS DOSSIER DE PRESSE COLLECTIF ANNECY LAC ET MONTAGNES 2020 ENSEMBLE, TUTOYONS LES SOMMETS DOSSIER DE PRESSE LES ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL RÉUNIS POUR UNE STRATEGIE D ATTRACTIVITÉ COMMUNE ET PARTAGÉE DU TERRITOIRE

Plus en détail

Exemple de feuille de route "territoire" Pays de la Vallée de Montluçon et du Cher (SYNTHESE)

Exemple de feuille de route territoire Pays de la Vallée de Montluçon et du Cher (SYNTHESE) Exemple de feuille de route "territoire" Pays de la Vallée de Montluçon et du Cher VERS UNE STRATEGIE D ACCUEIL POUR LE PAYS (SYNTHESE) Face aux constats de baisse démographique (taux de variation annuelle

Plus en détail

13 septembre Dijon

13 septembre Dijon PLAN PLURIANNUEL DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ET POUR L INCLUSION SOCIALE Journée régionale Bourgogne Franche Comté 13 septembre 2016 - Dijon ATELIERS Atelier 1 : coordonner les actions en faveur des jeunes

Plus en détail

La Qualité de Vie au Travail (QVT)

La Qualité de Vie au Travail (QVT) La Qualité de Vie au Travail (QVT) 9 février 2017 Une définition de la QVT La Qualité de Vie au Travail Définition donnée dans l Accord National Interprofessionnel de juin 2013 Sentiment de bien-être au

Plus en détail

Le projet de club. Construire un projet est devenu une des priorités de nombreux clubs. La formalisation du projet associatif

Le projet de club. Construire un projet est devenu une des priorités de nombreux clubs. La formalisation du projet associatif Pourquoi un projet de club? Le projet de club Construire un projet est devenu une des priorités de nombreux clubs. La formalisation du projet associatif est en effet un exercice qui permet d envisager

Plus en détail

Programme de l accompagnement

Programme de l accompagnement Karen Nielsen 14 rue Emmanuel Brunet 13 080 Luynes Mob. : 06.15.78.61.08 Mail : knielsen@kairon.fr Programme de l accompagnement collectif Développer des partenariats et mobiliser des financements privés

Plus en détail

Mise en Projet, Écriture d'un PEdT, PEL, Réunions d'information, Cafés Pédagogiques. 2. Diagnostic : Mise en œuvre ou Aide à l élaboration

Mise en Projet, Écriture d'un PEdT, PEL, Réunions d'information, Cafés Pédagogiques. 2. Diagnostic : Mise en œuvre ou Aide à l élaboration Projet Éducatif de Territoire et Rythmes Éducatifs : Mise en Projet, Écriture d'un PEdT, PEL,... 1. Réunions d'information, Cafés Pédagogiques 2. Diagnostic : Mise en œuvre ou Aide à l élaboration 3. Concertation

Plus en détail

POSITIONNEMENT DE LA PLATEFORME INTER-ASSOCIATIVE DU SERVICE CIVIQUE

POSITIONNEMENT DE LA PLATEFORME INTER-ASSOCIATIVE DU SERVICE CIVIQUE POSITIONNEMENT DE LA PLATEFORME INTER-ASSOCIATIVE DU SERVICE CIVIQUE MARS 2017 - NOS ASSOCIATIONS MOBILISÉES POUR RÉUSSIR LE SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL Nos associations, actives et engagées dans l accueil

Plus en détail

Etude «jeunes et adolescents en difficulté nécessitant des prises en charges multiples et coordonnées. 24 mars 2015

Etude «jeunes et adolescents en difficulté nécessitant des prises en charges multiples et coordonnées. 24 mars 2015 Etude «jeunes et adolescents en difficulté nécessitant des prises en charges multiples et coordonnées. 24 mars 2015 Salima TAYMI (ARS) Pascal THEBAULT (CREAI de Bretagne) XX/XX/XX 2 LE CONTEXTE DE RÉALISATION

Plus en détail

NOTE COORACE / groupe de travail financement du CNIAE : positionnement sur la modulation (critères et principes) de l aide aux postes

NOTE COORACE / groupe de travail financement du CNIAE : positionnement sur la modulation (critères et principes) de l aide aux postes Juin 03 NOTE COORACE / groupe de travail financement du CNIAE : positionnement sur la modulation (critères et principes) de l aide aux postes Contexte L aide au poste modulable est l option principale

Plus en détail

Diagnostic sectoriel Sport

Diagnostic sectoriel Sport Diagnostic sectoriel Sport Avec le soutien financier de : Centre Régionale de Ressources et d Animation Décembre 2012 Diagnostic Sectoriel Sport Le Centre Régional de Ressources et d animation a réalisé

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Appel à manifestation d intérêt Plateformes locales de la rénovation énergétique du logement privé Présentation 1. Objectif L objectif des plateformes locales est d accompagner les particuliers dans la

Plus en détail

ASSEMBLEE PLENIERE 17 MARS 2017 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL

ASSEMBLEE PLENIERE 17 MARS 2017 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL 3 PROPOSITION ASSEMBLEE PLENIERE 17 MARS 2017 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL ECONOMIE Mise en œuvre du Schéma Régional de Développement Economique et d'internationalisation des entreprises Cadre

Plus en détail

Accompagnement de la Fédération Départementale de l UNA

Accompagnement de la Fédération Départementale de l UNA PRODUCTIONS THEMATIQUES Avril 2009 Accompagnement de la Fédération Départementale de l UNA DLA de la Dordogne (24) Région Aquitaine Objet de l accompagnement Bénéficiaires de l accompagnement Structuration

Plus en détail

MIEUX RÉPONDRE AUX BESOINS DES DEMANDEURS D EMPLOI, DES ENTREPRISES ET DES TERRITOIRES

MIEUX RÉPONDRE AUX BESOINS DES DEMANDEURS D EMPLOI, DES ENTREPRISES ET DES TERRITOIRES MIEUX RÉPONDRE AUX BESOINS DES DEMANDEURS D EMPLOI, DES ENTREPRISES ET DES TERRITOIRES Pôle emploi a fait le choix d une démarche ouverte et participative afin d associer toutes les parties prenantes,

Plus en détail

Des partenaires réunis. autour d un projet local. d éducation par le sport. Opération initiée par le Conseil Général de la Moselle

Des partenaires réunis. autour d un projet local. d éducation par le sport. Opération initiée par le Conseil Général de la Moselle Des partenaires réunis autour d un projet local d éducation par le sport Opération initiée par le Conseil Général de la Moselle dans le cadre de sa Politique d Animation Urbaine, Macadam Sport est un outil

Plus en détail

Etude qualitative pour l élaboration d un référentiel de compétences des organisations de jeunesse au Maroc

Etude qualitative pour l élaboration d un référentiel de compétences des organisations de jeunesse au Maroc Etude qualitative pour l élaboration d un référentiel de compétences des organisations de jeunesse au Maroc FICHES DU REFERENTIEL DE COMPETENCES AVEC INDICATEURS (Document de travail interne à l UNESCO

Plus en détail

SYSTÈMES D INFORMATION DANS LE SECTEUR MÉDICO-SOCIAL

SYSTÈMES D INFORMATION DANS LE SECTEUR MÉDICO-SOCIAL SYSTÈMES D INFORMATION DANS LE SECTEUR MÉDICO-SOCIAL FEHAP Commission personnes âgées 4 mars 2014 Christophe Douesneau, christophe.douesneau@anap.fr, 01.57.27.11.97 Agence Nationale d Appui à la Performance

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Cette action est soutenue par :

ILE-DE-FRANCE. Cette action est soutenue par : ILE-DE-FRANCE Rencontre régionale du 8 mars 2011 «Immersion en poste : Un outil de promotion des compétences, Un tremplin Vers l Intégration en Entreprise» BILAN DE L EXPÉRIMENTATION «V.I.E», DES RÉSULTATS

Plus en détail

Compte rendu du 10 février 2016

Compte rendu du 10 février 2016 Groupe de travail économie sociale et solidaire 1 et Innovation sociale 1. INTRODUCTION Compte rendu du 10 février 2016 Pourquoi cette réunion de groupe de travail? Dans son nouveau projet de territoire

Plus en détail

1. Des projets E.D.D. aux démarches globales de D.D. 2. Accompagner la mise en marche des E3D

1. Des projets E.D.D. aux démarches globales de D.D. 2. Accompagner la mise en marche des E3D DEMARCHE E3D ET LABELLISATION 1. Des projets E.D.D. aux démarches globales de D.D. 2. Accompagner la mise en marche des E3D 2 LES 2 JAMBES DE L E.D.D. : ENSEIGNEMENT ET PROJETS 1- L E.D.D. repose sur les

Plus en détail

1. Présentation des fiches de potentiel

1. Présentation des fiches de potentiel 1. Présentation des fiches de potentiel...1 2. Potentiel «gestion administrative et ressources humaines»...2 3. Potentiel «gestion comptable et financière»...2 4. Potentiel «prospection financière»...3

Plus en détail

REFERENTIEL D APPUI A LA FORMALISATION D UN PROJET D INSERTION

REFERENTIEL D APPUI A LA FORMALISATION D UN PROJET D INSERTION REFERENTIEL D APPUI A LA FORMALISATION D UN PROJET D INSERTION Axe 1 : Accueil et Intégration globaux : S assurer que les personnes, qu elles soient envoyées par les différents prescripteurs, notamment

Plus en détail

UN OUTIL REGIONAL DE PARTENARIAT ET DE CAPITALISATION

UN OUTIL REGIONAL DE PARTENARIAT ET DE CAPITALISATION CENTRE D ECHANGES ET DE RESSOURCES FONCIERES CERF Rhône-Alpes UN OUTIL REGIONAL DE PARTENARIAT ET DE CAPITALISATION Réseau des acteurs locaux de l habitat Lyon 26/05/2009 CERF RHONE-ALPES 1 26-05-2010

Plus en détail

PRÉPARER L ÉVALUATION (ÉTABLIR UN RÉFÉRENTIEL D ÉVALUATION)

PRÉPARER L ÉVALUATION (ÉTABLIR UN RÉFÉRENTIEL D ÉVALUATION) PRÉPARER L ÉVALUATION (ÉTABLIR UN RÉFÉRENTIEL D ÉVALUATION) Objectifs Délimiter le sujet, le champ à couvrir, les objectifs de l évaluation. Formuler le questionnement évaluatif cadrant l évaluation. Définir

Plus en détail

Mercredi 13 juillet par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Mercredi 13 juillet par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 13 juillet 2011 Présentation du document d appui méthodologique «Construire une carte régionale des formations : outils, méthodes et enjeux pour la formation initiale»? Mercredi 13 juillet 2011

Plus en détail

ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Favoriser l emploi et faciliter le parcours des travailleurs handicapés

ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Favoriser l emploi et faciliter le parcours des travailleurs handicapés ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 2016-2018 Favoriser l emploi et faciliter le parcours des travailleurs handicapés «Nous procédons aujourd hui à une véritable refondation de l Agefiph. D importants changements

Plus en détail

ENTREPRISES ET QUARTIERS

ENTREPRISES ET QUARTIERS ENTREPRISES ET QUARTIERS L engagement des entreprises en faveur des quartiers dits prioritaires : un volet de la Responsabilité Sociétale de l'entreprise? ACTIONS DES ENTREPRISES Réseaux d entreprises

Plus en détail

Mode d emploi de l appel à projets permanent aux territoires et aux communes ) Cadre général de l appel à projets...

Mode d emploi de l appel à projets permanent aux territoires et aux communes ) Cadre général de l appel à projets... Mission Economie Sociale et Solidaire Pôle développement économique Mode d emploi de l appel à projets permanent 2012-2014 aux territoires SOMMAIRE Mode d emploi de l appel à projets permanent 2012-2014

Plus en détail

Procédure générale d'attribution et de suivi des subventions Axe «Art Citoyen»

Procédure générale d'attribution et de suivi des subventions Axe «Art Citoyen» MAJ : 25/03/2014 Procédure générale d'attribution et de suivi des subventions Axe «Art Citoyen» 1. Présentation de la fondation Daniel et Nina Carasso La Fondation Daniel et Nina Carasso (la Fondation)

Plus en détail

Dispositif Etat Région de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) Territoriale à destination des PME

Dispositif Etat Région de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) Territoriale à destination des PME Juin 2014 Dispositif Etat Région de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) Territoriale à destination des PME BILAN (SYNTHESE) Direccte Nord Pas de Calais Direction de la Formation

Plus en détail

Présentation du dispositif d accompagnement «Prévenir les risques psychosociaux vers une qualité de vie au travail»

Présentation du dispositif d accompagnement «Prévenir les risques psychosociaux vers une qualité de vie au travail» RÉUNION D IN RHONE Présentation du dispositif d accompagnement «Prévenir les risques psychosociaux vers une qualité de vie au travail» PRÉSENTATION GLOBALE DU DISPOSITIF 01 ENJEUX OBJECTIFS PRINCIPES PRESTATAIRES

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ANNEE 1 PROGRAMME LOCAL DE FORMATION PAYS BASQUE INTERIEUR

CAHIER DES CHARGES ANNEE 1 PROGRAMME LOCAL DE FORMATION PAYS BASQUE INTERIEUR CAHIER DES CHARGES ANNEE 1 PROGRAMME LOCAL DE FORMATION PAYS BASQUE INTERIEUR Axe 1 Module «animation de réseau» Année 1 PBI.1 La formation en 2009 permettra l acquisition de techniques de mobilisation,

Plus en détail

CONTRAT DE TERRITOIRE Conseil départemental / Brest métropole Avenant déclinant l enjeu 3 «Renforcer la cohésion sociale»

CONTRAT DE TERRITOIRE Conseil départemental / Brest métropole Avenant déclinant l enjeu 3 «Renforcer la cohésion sociale» CONTRAT DE TERRITOIRE Conseil départemental / Brest métropole Avenant déclinant l enjeu 3 «Renforcer la cohésion sociale» Préambule Dans la continuité du contrat de territoire 2009-2015, le Conseil départemental

Plus en détail

1. Point d information sur l ex-espacejeunes, l aménagement du quartier et l ARS

1. Point d information sur l ex-espacejeunes, l aménagement du quartier et l ARS COMPTE-RENDU COMITE DE QUARTIER CENTRE SUD JEUDI 19 AVRIL 2012 19H30 SALLE DE L APUD Présents : 4 habitants, dont 3 hommes et 1 femme, le conseiller municipal chargé de la vie associative, le directeur

Plus en détail