Maison de retraite :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maison de retraite :"

Transcription

1 4 Signalez-nous toute modification de situation 12 Balades viticoles en Bordelais 15 Aimé Césaire Les nouvelles de l ircantec > Dossier p. 8 Maison de retraite : anticiper le meilleur choix n 33 OCTOBRE 2008

2 Ircantec et vous Imagesource. Paiement par lettre-chèque Si vous percevez votre retraite par lettre-chèque, l Ircantec vous propose un moyen plus rapide et plus fiable : le virement sur le compte bancaire. Pour effectuer ce changement de mode de paiement, contactez l Ircantec par téléphone, par courriel ou par écrit. Le versement des retraites Ircantec Le paiement de votre retraite sera effectif sur le compte de votre établissement financier (banque, CCP, La Banque postale pour les lettres-chèques) aux dates suivantes : si vous percevez une allocation payable mensuellement, les prochains paiements interviendront les 30 octobre, 27 novembre et 30 décembre; si vous percevez une allocation payable trimestriellement, le dernier paiement a eu lieu le 29 septembre et le prochain est prévu le 30 décembre; si vous percevez une allocation payable annuellement, votre allocation a été payée le 28 décembre 2007, le prochain paiement sera versé le 30 décembre > Pensez à vous munir de votre numéro de Sécurité sociale. Gettyimages. L Ircantec rencontre ses affiliés Votre caisse de retraite complémentaire sera présente au Salon des maires et des collectivités locales, qui se tiendra du 25 au 27 novembre à Paris, porte de Versailles. Venez nous rendre visite pour faire le point sur votre retraite, vous renseigner sur les aides du fonds social et découvrir les services que vous propose l Ircantec. Des administrateurs et des conseillers vous y accueilleront. VALEUR DU POINT IRCANTEC Le délai d acheminement sur votre compte dépend VALEUR ensuite de votre DU POINT IRCANTEC établissement financier. 0,43751 Si votre compte n est pas depuis le crédité dans les premiers le 11 er er janvier jours du mois suivant le versement, veuillez interroger d abord votre établissement financier avant de nous appeler. > Vous pouvez retrouver ces informations 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 sur le serveur vocal de l Ircantec en appelant le : Les nouvelles de l Ircantec Octobre 2008

3 édito/sommaire caissedesdepots/mc. Martinerie. Marie-Claude Kervella présidente du Conseil d administration de l Ircantec Assurer la pérennité du régime Cette fois, la réforme est sur les rails. Après plusieurs faux départs, d aucuns pensaient que «ce régime était incapable de se réformer» allant jusqu à craindre (ou en vi sa - ger?) sa fin prochaine Eh bien non: les textes qui viennent de sortir, tout en garantissant le niveau des retraites actuelles et en préservant les droits acquis, permettent d assurer la pérennité du régime. Le Conseil d administration va être profondément modifié dans sa gouvernance avec l entrée des employeurs mais aussi l arrivée de «deux personnalités qualifiées». Par ailleurs, ses pouvoirs accrus lui feront à terme avoir en main les rênes du régime. Les retraités ne sont pas concernés par la réforme et sont assurés du maintien du niveau de pension. En revanche, les actifs cotiseront plus pour un nombre de points plus faible avec pour conséquence une baisse du niveau de retraite, notamment pour les hauts revenus. C est le prix à payer face à l al lon - gement de la vie. Bien que ne rencontrant pas encore de difficultés financières, le Conseil d administration a souhaité maintenir son équilibre à long terme en faisant face avec responsabilité aux enjeux démographiques à venir. La réforme a également été l occasion de mettre en place des simplifications administratives. Les organisations syndicales qui vous représentent ont âprement négocié les éléments de la réforme, obtenant notamment un allongement de la durée de sa mise en place à 9 ans au lieu de 7 pour en alléger l impact sur les revenus des actifs ainsi qu une meilleure prise en compte des périodes de chômage. Quelques regrets cependant: l arrivée des personnalités qualifiées qui rompt le paritarisme et un rythme de discussions au pas de charge ont amené certaines organisations syndicales du Conseil d administration à refuser de donner un avis et aux autres à s abstenir tout en reconnaissant les avancées obtenues. Voici, rapidement évoqués les principes de la réforme, son contenu vous sera présenté dans la prochaine revue. Goodshoot. Phovoir. Corbis. p.4 p.8 2 Ircantec et vous 4 Votre caisse Signalez-nous toute modification de situation Internet : chacun peut y trouver son bonheur 7 Actualité Qui est exonéré de la taxe d habitation? 8 Dossier Maison de retraite, anticiper, le meilleur choix! 11 Détente Les livres sur le vin Remue-méninges p Bien vivre sa retraite Balades viticoles en Bordelais Changer de complémentaire santé 15 Générations Aimé Césaire, nègre je suis, nègre je resterai 16 Échanges DR p.15 Les nouvelles de l ircantec N 33. Octobre 2008 Siège social de l Ircantec: 33, rue Villiers de l Isle-Adam PARIS CEDEX 20 Directeur de la publication: Marie-Claude Kervella Rédacteur en chef: Jean-Luc Maubé Réalisation: Points d information Ircantec: Angers: Couverture: Photodisc Impression: Imaye Graphic Dépôt légal: octobre 2008 ISSN : Octobre 2008 Les nouvelles de l Ircantec 3

4 votre caisse Signalez-nous toute modification de situation Il arrive que des événements bouleversent votre vie au point de vous faire oublier d effectuer certaines démarches administratives. Les conséquences peuvent être fâcheuses. C est le cas à la suite d un déménagement, d un décès ou d un remariage. N oubliez pas de nous prévenir si votre situation change. Goodshoot. Si vous déménagez «N habite pas à l adresse indiquée» : revues Les Nouvelles de l Ircantec d avril sont revenues à l Ircantec porteuses de cette mention de La Poste. Sur un envoi de revues, cela représente environ 1,13 % de retraités qui ont oublié de signaler leur changement d adresse. C est peu, mais cela veut quand même dire que ces affiliés sont privés des informations de leur caisse de retraite. De plus, si ces retraités reçoivent leur pension par lettre-chèque, celle-ci est renvoyée à l Institution avec la mention «NPAI», ce qui provoque alors un arrêt des versements de leur allocation. Par ailleurs, ces envois erronés représentent une lourde charge pour l Ircantec : enquête pour recherche des allocataires, routage, affranchissement, gestion des retours, etc. En cas de décès du conjoint Le décès d un conjoint est une lourde épreuve. Les démarches administratives indispensables paraissent souvent trop complexes à des personnes peu habituées à s en charger elles-mêmes. Il faut faire valoir ses droits, prévenir les organismes sociaux, les caisses de retraite Ces dernières sont parfois nombreuses, compte tenu de la diversité des carrières professionnelles et il est facile d en oublier. Or les conséquences d un tel oubli peuvent être dommageables. L Ircantec constate régulièrement que de nombreux allocataires sont décédés sans que l Institution en ait été informée. Conséquence : autant de veufs ou de veuves qui continuent à percevoir, le plus souvent en toute bonne foi, l allocation intégrale de leur conjoint décédé alors que la pension de réversion qui la remplace représente la moitié de la pension directe. Dans certains cas, le tropperçu à rembourser peut représenter plusieurs années d allocation. Les Changement d adresse en ligne Déclarez votre changement d adresse par Internet grâce Ce service gratuit permet de signaler votre changement de résidence principale auprès des organismes de votre choix sans besoin de justificatifs. Le figure au bas de chaque écran du site Internet de l Ircantec. services de l Ircantec examinent chaque cas avec la plus grande compréhension mais cela ne suffit pas toujours à résoudre des situations difficiles. En cas de remariage De même, il est important de signaler le remariage pour les bénéficiaires d allocation de réversion. En effet, l allocation de veuf, de veuve ou d ancien conjoint est suspendue lorsque le bénéficiaire vient à se remarier. Il est donc indispensable, lors de toute modification de la situation familiale, de prévenir le plus rapidement possible l Ircantec qui pourra ainsi étudier rapidement les droits du conjoint. 4 Les nouvelles de l Ircantec Octobre 2008

5 actualité P a r C h r i s t o p h e P o l a s z e k Internet : chacun peut y trouver son bonheur Échanger avec ses petitsenfants, trouver des informations, se divertir De plus en plus de seniors surfent sur la toile. Pourquoi pas vous? Des formations et des mesures financières peuvent vous aider. Pour Internet, c est surtout le premier pas qui compte! Car ensuite, on est vite conquis par la foule d avantages et l extraordinaire ouverture sur le monde qu offre une connexion Internet. Ancien artisan, rien ne prédisposait Michel, 68 ans, à surfer sur la toile : «Je m y suis mis car mes amis et mes proches m en parlaient beaucoup et voulaient m envoyer des courriels. Avant, je n en voyais pas la nécessité et je trouvais même assez négative cette idée du monde qui vient à vous.» Aujourd hui, il admet l évidence : «Internet, c est génial. J ai renoué contact avec ma petite-fille, qui ne téléphonait plus et n écrivait jamais. Les courriels ont nettement sa préférence. C est aussi très pratique pour réserver ses billets de train sans faire la queue.» S informer et se cultiver En effet, rien n est plus simple sur Internet que de rechercher un horaire de train ou d avion et de commander son billet, de consulter son compte en banque, de déterminer un itinéraire routier ou de lire le journal en direct. Les sites officiels des ministères fourmillent de renseignements administratifs et il est même désormais possible de faire sa déclaration d impôts sur le Net. Acheter «en ligne» peut se révéler tout aussi astucieux : «Je n hésite Internet permet de réunir grands-parents et petits-enfants. plus aujourd hui à faire des emplettes sur Internet, confie Jacqueline, 67 ans. Fleurs, livres, jeux vidéos pour mes petits-enfants, quelques vêtements... Je trouve tout. C est très excitant tant le choix est vaste. En plus, on peut lire les avis d autres acheteurs sur les produits qui nous intéressent, ce qui évite d acheter n importe quoi. Et puis, quel confort que de se faire livrer tranquillement chez soi!» Les férus de culture ne sont pas moins gâtés. Architecture, peinture, littérature Il suffit d indiquer le sujet sur le moteur de recherches pour voir apparaître une liste d articles à consulter, ou encore se voir offrir la possibilité de se balader dans les musées du monde entier. Même les joueurs peuvent exercer leur perspicacité en solitaire ou s entraîner aux mots croisés ou au bridge avec d autres internautes. Chacun peut y trouver son bonheur. La «net» progression des seniors D ailleurs, de plus en plus de sites sont dédiés exclusivement aux seniors, l accent étant mis sur l ergonomie et la convivialité. Car aujourd hui, contrairement aux idées reçues, Internet affiche des cheveux blancs! La preuve : si la part des ans est la plus importante de l'ensemble des tranches d'âge de la population, ce sont les 60 à 69 ans qui enregistrent la plus grande progression. Ainsi, ils étaient 40 % d'internautes en 2007 contre 21 % seulement un an auparavant*. Les seniors français sont d ailleurs les plus connectés d Europe, passant près de 10 heures en ligne par semaine en moyenne, soit une heure de plus que la moyenne européenne**. La progression de l'utilisation des forums par les internautes seniors est aussi la plus forte d'europe (+ 200 % depuis 2005), avec 21 % de seniors qui Imagesource. Octobre 2008 Les nouvelles de l Ircantec 5

6 actualité déclarent se rendre au moins une fois par mois sur les forums. Apprendre à utiliser Internet Malgré tout, le face-à-face avec l ordinateur peut laisser les débutants désemparés. «Seul, je ne serais jamais parvenu à m aventurer dans la grande jungle de l informatique, reconnaît Christian, 72 ans. L installation demande une certaine maîtrise. Heureusement, ma nièce m a aidé, et surtout, elle m a montré les rudiments. Aujourd hui, j essaie au maximum de me débrouiller par moi-même : pour nager, il faut bien se mettre à l eau.» Mais bonne nouvelle : le gouvernement français a lancé l opération «Internet accompagné». Les formateurs guident les néophytes, les accompagnent pas à pas, l objectif étant qu ils puissent reproduire tous les gestes naturellement après le départ du formateur. Les distributeurs spécialisés, les associations de quartier et les clubs seniors proposent de tels stages. À noter : l association Access-site, à Paris, offre un espace ouvert en direction de tout public handicapé et propose des aides techniques appropriées (loupes, claviers guide doigts, dispositifs de pointage laser). Du simple problème de vue à une situation de handicap plus importante, il existe des aménagements qui permettent à tous d accéder à l informatique. Le choix d un équipement Pour utiliser efficacement Internet, encore faut-il bien choisir son ordinateur. Aujourd hui, tous les modèles d entrée de gamme sont dotés d une puissance honorable et conviennent parfaitement à une utilisation courante. Au niveau des prix, on les trouve partout à partir de 600. La différence se joue sur les services. Avant d acheter, mieux vaut vérifier que le vendeur propose une installation personnalisée à domicile, une assistance téléphonique gratuite, la possibilité d être dépanné chez soi et le prêt éventuel d un ordinateur quand le vôtre est en réparation. La taille de l écran est aussi importante. Les pages sur Internet sont de plus en plus riches. Si votre budget le permet, offrez-vous un écran 19 pouces. Dans tous les cas, ne descendez pas en deçà de 17 pouces. Bon à savoir : des ordinateurs au maniement très simple ont été tout particulièrement conçus pour les débutants. C est le cas de l écran tactile e-sidor qui simplifie l utilisation de l ordinateur. Il suffit de toucher l écran pour choisir de regarder ses photos, d écouter de la musique ou d écrire à sa famille. Avec Internet, le monde est désormais à portée du doigt. * Credoc, étude sur la diffusion des technologies de l'information dans la société française, ** Enquête réalisée par l European Interactive Advertising Association (EIAA), Pour parler net Site Internet : identifiés par une adresse commençant par le fameux «www», les sites offrent une suite de pages comprenant des documents (textes, images, sons ). Courriel (version française d ) : courrier électronique envoyé par un système de messagerie via un réseau informatique. Il remplit le rôle similaire à celui d'une lettre postale. L'adresse électronique contient toujours (arobase). Moteur de recherches : site Internet permettant, à partir de mots clés, de trouver les sites consacrés à votre sujet favori. Les plus utilisés sont et Forum : espace de discussion dans lequel les internautes échangent sur un sujet donné. e-sidor. EN SAVOIR PLUS À lire Toi aussi tu peux y arriver! Les conseils informatiques d un petit-fils à son grand-père, éd. Pearson, 2008, 144 pages, 13,50 Je me mets à l'ordinateur et internet avec Windows Vista, éd. First Interactive, 2008, 375 pages, 19,90 Internet pour les nuls, éd. First Interactive, 2007, 329 pages, 16,90 Pratique Dans le cadre des services à la personne, des sociétés d assistance informatique à domicile, «Internet accompagné», agréées par l État, peuvent vous aider. Ces services peuvent être réglés de manière classique ou par chèque emploi service universel (Cesu). La moitié des sommes versées est déductible des impôts, avec un montant limité à par foyer fiscal. SparkAngels est un service d entraide numérique qui vous permet d assister l un de vos proches en partageant son écran et son clavier et de l accompagner efficacement à distance et en toute sécurité, dans son propre environnement informatique. Le site de ViaFamilia, grâce à son ergonomie adaptée aux personnes âgées, permet de lutter contre l isolement en favorisant les contacts avec la famille (cf article internet revue Ircantec d avril 2008) - Access-site, espace numérique des personnes handicapées. 13, place de Rungis, Paris e-sidor : (0,09 TTC/min) 6 Les nouvelles de l Ircantec Octobre 2008

7 actualité P a r A g n è s C h a m b r a u d Qui est exonéré de la taxe d habitation? Payable le 15 novembre ou le 15 décembre, la taxe d habitation pèse souvent lourd dans le budget familial. Toutefois, vous pouvez peutêtre en être exonéré. Pouvez-vous bénéficier d exonérations? Gettyimages. Que vous soyez locataire, propriétaire, occupant à titre gratuit, usufruitier vous êtes redevable de la taxe d habitation dès lors que vous occupez votre logement au 1 er janvier de l année d imposition. Toutefois, les personnes âgées ayant de faibles revenus peuvent bénéficier d exonérations ou d allégements. Des exonérations possibles Si vous avez plus de 60 ans, ou si vous êtes veuf ou veuve, vous pouvez être exonéré du paiement de la taxe d habitation pour votre résidence principale si vos revenus ne dépassent pas pour une personne seule ou pour un couple marié ou pacsé. Le revenu pris en compte est le revenu net imposable qui figure sur votre déclaration de revenus Vous pouvez également bénéficier de cette exonération si vous percevez l allocation supplémentaire versée par le Fonds de solidarité vieillesse ou invalidité ou bien l allocation pour adultes handicapés quel que soit votre âge. Si vous vivez avec une autre personne imposée séparément (concubin, frère ou sœur, enfant non à charge ), celle-ci ne doit pas avoir un revenu supérieur au plafond de ressources permettant cette exonération, soit Une taxe d habitation allégée Si vos ressources sont supérieures à ce plafond, vous ne serez pas dispensé du paiement de cette taxe mais vous pourrez éventuellement bénéficier de certains allégements. En effet, quel que soit votre âge, si vos revenus 2007 n excèdent pas si vous êtes seul ou si vous êtes marié ou pacsé, votre taxe d habitation sera plafonnée. Elle ne dépassera pas 3,44 % de votre revenu de référence, diminuée d un abattement variant en fonction de la composition de votre famille. C est l administration qui procède à ces calculs à partir de votre déclaration de revenus. Vous n avez donc qu'à vérifier que les personnes que vous avez à charge ont bien été prises en compte. Et la redevance télé? La redevance audiovisuelle suit désormais les règles applicables à la taxe d habitation. Si vous êtes exonéré de la taxe d habitation, vous n aurez pas à payer la redevance audiovisuelle. Taxe d habitation et maison de retraite Les personnes vivant en maison de retraite ne paient la taxe d habitation que si elles sont totalement libres de l utilisation de leur logement. Si vous êtes tenu de prendre des repas en commun, si les heures de visite sont limitées et si le personnel a un libre accès à votre chambre, vous n êtes pas redevable de la taxe d habitation. Si vous entrez en maison de retraite, depuis cette année, vous conservez pour votre ancienne résidence principale le bénéfice des exonérations ou des allégements dont vous disposiez, sous réserve toutefois que vous conserviez la jouissance exclusive de votre habitation principale. POUR EN SAVOIR PLUS ou tél Depuis le 1 er octobre, les conducteurs de véhicule devront disposer d un gilet de sécurité homologué (marquage CE normes EN471 ou 1150) placé dans l habitacle et d un triangle de pré signalisation (normes E27R), à placer à 30 mètres de l obstacle. L allumage des feux de détresse reste obligatoire. Le non-respect de ces obligations sera passible d une amende forfaitaire de 135 (amende minorée de 90 ). Octobre 2008 Les nouvelles de l Ircantec 7

8 dossier P a r C h r i s t o p h e P o l a s z e k Phovoir. L entrée en maison de retraite ne doit pas être un sujet tabou. Maison de retraite, anticiper le meilleur choix! Vivre chez soi le plus longtemps possible, c est le rêve de tout le monde. Mais quand il faut changer de domicile et trouver un établissement adapté, les familles sont souvent désemparées. Quelle est l offre, comment choisir, combien ça coûte? Comment aborder les relations entre soignants et famille? Souvent décidée dans l urgence, l entrée en maison de retraite est toujours un moment difficile. Aujourd hui, on y entre en moyenne autour de 83 ans! Et les psychologues ont beau suggérer d anticiper, d en parler avant que le problème ne se pose vraiment, les enfants hésitent à aborder le sujet avec leurs parents âgés. Pour qui? Avant tout, la maison de retraite s impose quand apparaissent des pathologies aux effets trop handicapants pour la personne (troubles moteurs, de la mémoire ), en particulier quand les dispositifs de soutien à domicile ne suffisent plus. Mais beaucoup de personnes choisissent d entrer en établissement pour ne pas solliciter l aide de leur famille, ou rompre tout simplement avec la solitude. Une multitude de formules d hébergements existe! Le secteur public et le secteur privé à but non lucratif (telles les associations) ou à caractère commercial proposent des structures plus ou moins médicalisées, en fonction de l autonomie de leurs résidents. En pratique, compte tenu de l augmentation du niveau moyen de dépendance des résidents*, la majorité des maisons de retraite sont aujourd hui classées dans la catégorie des EHPAD (établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes). Elles peuvent assurer les soins des résidents même à un stade avancé d une maladie évolutive (la maladie de Parkinson notamment). La plupart des maisons de retraite disposent également d une ou plusieurs chambres doubles pouvant accueillir des couples. 8 Les nouvelles de l Ircantec Octobre 2008

9 dossier Les places sont rares et chères L Ircantec finance des maisons de retraite L'Ircantec a participé, sous forme de prêts sociaux, au financement de 333 établissements sur toute la France. En contrepartie, les retraités de l'ircantec disposent de 735 places et sont prioritaires sur les listes d'attente. Pour obtenir les coordonnées de ces établissements, vous pouvez consulter notre site Internet : Si vous ne disposez pas d'internet, vous pouvez contacter notre centre d'appels au du lundi au jeudi. Malheureusement, le choix se trouve bien souvent conditionné par divers éléments sur lesquels les familles n ont que peu de prise : les places disponibles et les ressources. Ainsi, les demandes faites dans l urgence entraînent souvent de nombreuses difficultés. Les délais d attente peuvent se compter en mois, voire en années pour certains établissements! Dans ces conditions, il est préférable de multiplier les inscriptions y compris auprès d'établissements a priori moins «accueillants» afin d augmenter les chances d admission, au cas où la situation s aggraverait. À noter : les établissements à but lucratif sont plus souvent en mesure d accueillir de nouveaux résidents que les structures publiques, un décalage qui s explique par les importants écarts de tarifs pratiqués. Certaines maisons de retraite prennent aussi en compte le degré de dépendance de la personne pour déterminer leurs priorités d'entrée. Quant aux prix, ils varient beaucoup d un établissement à l autre, en fonction de la situation géographique (l'hébergement est notamment plus cher dans les établissements installés en région parisienne) ou du statut (privé ou public), mais aussi selon la superficie des chambres, leur orientation Pour le tarif hébergement (comprenant le seul prix de la chambre), il faut compter de 30 à 110 par jour! La facture totale s'accroît des frais liés à la dépendance non financés par l'apa pour les groupes GIR 5 et 6, ainsi que du prix des soins payés par l'assurance-maladie (voir encadré sur les aides à demander). À cela s ajoutent éventuellement d autres services, comme la prestation blanchisserie qui n'est pas toujours comprise dans le prix de la chambre. Toutes ces informations doivent vous être normalement communiquées par le personnel d accueil et notées dans le contrat de séjour. Une préparation indispensable Se poser les bonnes questions Rien ne remplace une visite de l établissement. Prenez rendez-vous une première fois en semaine, et si possible une deuxième fois afin de mieux apprécier la convivialité dans l établissement. Il ne faut pas hésiter à interroger les résidents et le personnel. Accueil. La facilité avec laquelle le personnel fournit les renseignements et les documents demandés (en particulier règlement, tarifs et contrat) est importante : il s agit de la transparence de l établissement. Personnel soignant. Quel est le ratio du personnel soignant par rapport au nombre de résidents? Quelle qualification a-t-il? Le personnel est-il stable? Hébergement. Les chambres disposent-elles de douche ou de WC? Les Changer de maison, d entourage : l entrée dans une maison de retraite se passe d autant mieux qu elle est soigneusement préparée. Quelques conseils pour faciliter l entrée. «Anticiper le besoin et se renseigner ne veut pas dire que la personne va intégrer plus rapidement que prévu une maison de retraite, explique Anaïs Feuillet, médecin à l EHPAD de l Ermitage à Tours. Au contraire, c est se donner le temps de se préparer et d accepter cette décision toujours délicate à prendre.» Pour rendre moins douloureuse cette épreuve, la personne doit avant tout être associée à toutes les étapes de sa nouvelle vie. Comment? Tout d abord en discutant avec elle des diverses raisons qui poussent à privilégier son entrée en établissement (l inadaptation de son logement, par exemple). Ensuite, en la faisant participer au choix de l établissement, en effectuant les visites et en commentant avec elle les documents remis. Et si l adaptation se fait mal? «L adaptation difficile n a rien d exceptionnel. Le règlement intérieur auquel il faut se plier, le bruit, une nouvelle cuisine perturbent les repères, analyse Anaïs Feuillet. Quelques semaines sont nécessaires pour retrouver ses marques : la personne doit recréer une ambiance familière avec son nouveau logement. Quelques photos, quelques bibelots et meubles peuvent suffire à égayer une chambre.» Dans tous les cas, la famille du nouveau résident doit se montrer particulièrement disponible les premiers jours des visites courtes mais fréquentes sont souvent préférables à des visites longues mais rares. Enfin, si la personne se plaint des soignants parce qu ils ne s occupent pas bien d elle, il ne faut pas hésiter à leur en parler. «Ces plaintes sont souvent le signe d une résistance face à la nouvelle situation. Une solution peut être trouvée ensemble», précise Anaïs Feuillet. Dans tous les cas, de bonnes relations entre familles et soignants permettront de mieux comprendre les angoisses du parent et de faciliter son adaptation dans l établissement. Octobre 2008 Les nouvelles de l Ircantec 9

10 dossier fenêtres sont-elles à hauteur de fauteuil? Y a-t-il au moins une pièce commune climatisée? La propreté, la facilité des déplacements ou la proximité du centreville et la présence d un parc sont des critères tout aussi décisifs. Règlement. Une certaine souplesse estelle possible dans les horaires des repas, du coucher ou du lever? Peut-on commander un autre plat au dernier moment? L entourage doit-il prévenir de ses visites? Sécurité. Quelle procédure est prévue en cas de problème de santé? Qui assure la garde de nuit? Les chambres fermentelles à clé? Dispose-t-on d une alarme pour appeler? Animation. En dehors de la salle à manger et de la salle télé, quelles sont les activités? La maison de retraite estelle ouverte sur le monde extérieur (lec- ture des journaux, sorties organisées, partenariat avec des écoles )? Certains établissements ont une bibliothèque, un salon de coiffure et d'esthétique, une salle de gymnastique ou encore une cafétéria. Dans le meilleur des cas, la demande d admission doit être examinée lors d une rencontre préalable qui réunit la personne âgée, son entourage et un ou des membres de la maison de retraite. * En cinq ans, de 1998 à 2003, selon l'insee, la proportion de personnes dépendantes est passée, dans les maisons de retraite, d'un peu plus de 50 % à près de 80 %. Fin 2003, les résidents classés en GIR 1 et 2 (les niveaux les plus élevés de dépendance) représentaient plus de la moitié de la population de ces établissements. COMMENT TROUVER DES ADRESSES? Internet Les annuaires fournissent des listes d établissements dans toute la France, et Il est aussi possible de consulter l annuaire sanitaire et social qui existe en version papier et sur Imagesource. > Les aides à demander Pour diminuer la charge que représente le tarif d hébergement, la personne âgée peut demander une aide au logement (accordée sous condition de ressources) à la caisse d allocations familiales dont dépend la maison de retraite. L aide sociale aux personnes âgées s adresse aux plus de 65 ans qui sont incapables de faire face aux frais d hébergement en établissement. Le dossier est à déposer au centre communal d action sociale. L allocation personnalisée d autonomie (Apa) couvre mais en partie seulement le tarif dépendance. L appréciation de l état de dépendance est établie en fonction de la grille AGGIR qui répartit les demandeurs en six groupes, des plus dépendants (GIR 1) aux plus autonomes (GIR 6). L Apa n est accordée qu aux personnes relevant des GIR 1 à 4. Avantage fiscal Il est également possible de bénéficier de la réduction d impôt au titre des dépenses liées à la dépendance. Ces dépenses sont calculées après déduction de l Apa accordée au cours de l année. La réduction d impôt est égale à 25 % des dépenses retenues dans la limite de euros annuels. Pour plus d informations, consultez ou Les Clics (centres locaux d information et de coordination) de chaque département, Livres Magazine UFC Que Choisir, «Choisir une maison de retraite», daté de janvier pour retrouver les informations recueillies dans plus de établissements visités Guide national des maisons de retraite privées ou publiques, Pétrarque, Les nouvelles de l Ircantec Octobre 2008

11 les livres détente P a r C o r a l i e M o r e a u Tous les ans, au moment des vendanges, de nombreux ouvrages consacrés au vin sortent en librairie. Voici notre sélection. GUIDE DU BORDEAUX OZ CLARKE Ce livre, avec sa généreuse iconographie, offre un somptueux panorama de ce vin célèbre entre tous, sur le ton passionné et très personnel de ce grand critique. Gallimard 320 pages 29 WEEK-ENDS DANS LES VIGNOBLES DAVID BRABIS ET SYLVIE KEMPLER Profitez d'un week-end pour découvrir les vignobles autrement. Alliez plaisir de la découverte œnologique et bonheur de musarder sur les petites routes de France. Michelin 445 pages 15,40 LE GUIDE DES GRANDS AMATEURS DE VIN ALAIN MARTY 250 passionnés ont testé et noté plus de vins. D un rosé du Lot à 3 au Château d Yquem 1949, retrouvez leur sélection des meilleurs vins de France et des réponses aux questions comme quels sont les bons vins? Leur prix est-il justifié?... Le Cherche Midi 208 pages 22 LE MONDE DU VIN A-T-IL PERDU LA RAISON? GUY RENVOISÉ Homme du vin, G. Renvoisé arpente le vignoble français depuis plus de trente ans. Il plaide ici pour une démarche respectueuse aussi bien de la qualité des vins que du consommateur, donne de nombreuses explications sur la fabrication, la typologie du vin, les sols, etc. et présente plus de 500 vins issus des dix régions du vignoble français. Rouergue 378 pages 29 LE VIN POUR LES NULS LAURE LIGER Le livre de Laure Liger s'est enrichi de mises à jour sur les vins du Nouveau Monde et inclut un chapitre comportant des recettes de cuisine au vin. On y trouve aussi une sélection de valeurs sûres pour ne pas se tromper en achetant du vin et des indications sur l'art de présenter à table des bouteilles. First 480 pages 22,90 LE VIN, UNE HISTOIRE DE GOÛT ANTHONY ROWLEY ET JEAN-CLAUDE RIBAUT Hymnes à la vigne et au vin, des images issues de toutes les cultures rappellent que, de Babylone en Australie, d Égypte en Californie, de Rome en Afrique du Sud, les hommes, depuis quatre millénaires, ont partagé des savoir-faire et des savoir-vivre. Gallimard 160 pages 13,75 REMUE-MÉNINGES P a r P h i l i p p e B r u n e l Complétez les phrases suivantes avec les lettres proposées pour former un mot et son anagramme sur le thème du vin. Exemple : Le vigneron. sa. avant de mettre son jus à l intérieur (AEIUBQRR). Le vigneron BRIQUERA sa BARRIQUE avant de mettre son jus à l intérieur. Il ne faut pas. quand on a bu trop de. (EIOUCDNR) Les. commandèrent du. avant de voter les lois. (AEEUNRSST) Au., les maladies pulmonaires se guérissent avec du.. (deux mots) (AAIOUMNRST). Avant l ère de l informatique, les. faisaient les comptes en buvant du.. (deux mots) (AAEEOCGHMNPSR). Les.. lorsqu elles ont bu du... (trois mots) (AEEIIOUGGNNRSSSTT) (indice : les romanichelles terrassent le dragon). À table, le radin.. (deux mots) d une... (deux mots) (AAAEEUCDFR). Solutions Il ne faut pas CONDUIRE quand on a bu trop de CONDRIEU Les SÉNATEURS commandèrent du SAUTERNES avant de voter les lois Au SANATORIUM, les maladies pulmonaires se guérissent avec du SAINT-AMOUR Avant l ère de l informatique, les MÉCANOGRAPHES faisaient les comptes en buvant du CHAMPAGNE ROSÉ Les GITANES ROUGISSENT lorsqu elles ont bu du NUITS SAINT GEORGES À table, le radin FERA CADEAU d une CARAFE D EAU. Octobre 2008 Les nouvelles de l Ircantec 11

12 bien vivre sa retraite P a r C h a n t a l M a n o n c o u r t Balades viticoles en Bordelais Au-delà des vignes omniprésentes et des châteaux célèbres, le Médoc et l Entre-deux-Mers offrent un riche patrimoine. Une région à découvrir par de belles journées d automne, en voiture et à vélo. Elle ondule et serpente au milieu des vignobles les plus prestigieux du Médoc, frôle la Gironde et dévoile de somptueuses propriétés qui semblent inaccessibles. La départementale D2, surnommée la Route des Châteaux, est une invitation au voyage, à la dégustation mais aussi à la découverte d une région qui a bien plus à proposer que des chais et des cuves. Arrêtez-vous à la Maison du tourisme et du vin de Pauillac, qui offre une palette de visites insolites et ludiques, voire exceptionnelles, telle celle des grands crus classés en Une occasion unique de pénétrer dans l univers de Beychevelle, Pichon-Longueville et bien d autres. Pionnière dans l œnotourisme, la région accueille de belles initiatives, notamment celle des Médocaines, quatre femmes dynamiques qui proposent dans leurs châteaux, au fil À la découverte des territoires viticoles. des saisons, divers ateliers pour être incollable sur le breuvage des dieux : assemblage, vendanges, cuisine et agapes. L art et le vin font également bon ménage et s invitent à Lynch-Bages où l ancien cuvier du XIX e siècle a été transformé en salle d exposition tandis qu au Château d Arsac, le Jardin des Sculptures anime le parc de ses œuvres contemporaines. À la découverte de l Entre-deux-Mers Changement de décor dans l Entre-deux- Mers où les collines douces et verdoyantes déroulent entre Garonne et Dordogne leurs versants couverts de vignobles, de bosquets et de prairies. Cités médiévales, églises romanes et villages fortifiés dont les pierres ont gardé leur blondeur illuminent le paysage. Créon, l ancienne bastide anglaise, a conservé sa belle place à arcades du XIV e siècle mais a transformé sa gare en station vélos. L ancienne voie de chemin de fer reliant Latresne à Sauveterre-de-Guyenne est aménagée en piste cyclable sur plus de 50 km. Plusieurs itinéraires ponctués de jolies visites dévoilent la richesse du patrimoine, le village fortifié de Rions, la bastide et le château de Cadillac, l abbaye de la Sauve-Majeure, classée au patrimoine de l Unesco, la fermeparc «Oh! Légumes oubliés» à Sadirac, la basilique de Verdelais Et si vous rêvez de passer la nuit dans une belle propriété viticole, les Châteaux Lamothe de Haux et du Grand Branet proposent des chambres d hôtes Bacchus où les propriétaires sauront vous faire partager leur amour du vin et de la région. Domaine de Malagar. > Le domaine de Malagar C est en 1927 que François Mauriac ( ) hérita de la propriété familiale de Malagar, acquise par son arrière-grandpère en Dominant la vallée de Saint-Maixant, ce site fut pour le romancier un havre de paix propice au travail et une source d inspiration privilégiée. Dans l ancien chai, photos de famille, extraits de films et documents historiques évoquent l itinéraire de l écrivain tandis que la visite de la maison fait partager l intimité du Prix Nobel de littérature. Une promenade dans le parc s impose, avec une halte sur la terrasse d où Mauriac aimait admirer le paysage de vignes. En complément, une bibliothèque, un centre de documentation et du vin rouge, rosé, blanc et liquoreux provenant de la propriété. ADRESSES UTILES Maison du tourisme et du vin de Pauillac Tél.: Office de tourisme de l Entredeux-Mers Tél.: Station vélos de Créon Tél.: Domaine de Malagar Tél.: Les nouvelles de l Ircantec Octobre 2008

13 bien vivre sa retraite Changer de complémentaire santé P a r V é r o n i q u e P i e r r o n Alors que la Sécurité sociale restreint le niveau de ses prises en charge et que les dépenses de santé augmentent en raison de l allongement de la durée de la vie et des progrès technologiques et médicaux, il est d autant plus important d être couvert par une complémentaire santé adaptée à ses besoins. Quelques conseils pour choisir une bonne formule et éviter les pièges. Rechercher une complémentaire santé adaptée à ses besoins. Paul Bradbury. Pendant longtemps, le marché de la complémentaire santé a été l affaire des mutuelles dont le mode de fonctionnement reposait sur la solidarité et la mutualisation du risque. Tous les assurés payaient l assurance au même prix, les bien portants comme les malades, les jeunes comme les plus âgés. Avec la croissance des dépenses de santé, notamment liées au vieillissement de la population et les moindres remboursements de la Sécurité sociale, le choix des complémentaires santé a évolué. La concurrence s est développée entre les assurances et les mutuelles. Craignant une perte de la clientèle jeune, faiblement consommatrice de soins, la plupart des assureurs ont remplacé la tarification unique par une tarification par tranches d âge. Selon une enquête publiée en mai 2008 par l Irdes*, plus de neuf personnes sur dix déclarent être couvertes par une complémentaire santé et parmi les personnes non couvertes, plus d une personne sur deux évoque des raisons financières. Pourtant, même si celleci reste onéreuse, elle permet de faire face à de lourdes dépenses en complétant les remboursements de la Sécurité sociale (prestations d'optique, prothèses dentaires ). L enquête de l Irdes rappelle que la part de revenu consacrée par les ménages à la couverture complémentaire varie de 3 % pour les ménages les plus aisés à 10 % pour les plus pauvres. Cette complémentaire se distribue entre trois types d organismes : les mutuelles relevant du code de la mutualité, les compagnies d assurance relevant du code des assurances et les institutions de prévoyance, gérées paritairement par les syndicats représentatifs des salariés et les employeurs. Souscrire une nouvelle complémentaire santé Au moment de la retraite, il est toujours possible de conserver la complémentaire santé de son entreprise et cela, à vie. Mais attention, la participation finan- cière de l employeur disparaît et l assureur peut augmenter le montant de la cotisation de 50 %, le contrat collectif devenant individuel. Avant d en changer, il faut vérifier que l ancienneté de la souscription n est pas favorable, la fidélité pouvant s avérer intéressante. De plus, certains contrats ne peuvent être souscrits au-delà d un certain âge, variant entre 65 ans et 80 ans. En cas de changement d assureur, une fois la garantie accordée, il ne peut résilier le contrat (sauf fausse déclaration ou nonpaiement des cotisations) quelle que soit l évolution de l état de santé ou la consommation de soins. Il faut vérifier la présence ou non d un délai d attente et/ou de carence, certains soins n étant pas remboursés en début de contrat. Attention aux tarifs et aux clauses d évolution des contrats Il faut être attentif au mode de revalorisation des cotisations, avec ou sans Octobre 2008 Les nouvelles de l Ircantec 13

14 bien vivre sa retraite augmentation, avec l avancée en âge. Il est essentiel d analyser son mode de consommation de soins mais également d anticiper ses besoins sachant qu avec les années, l accent doit être mis sur les dépenses de soins dentaires, acoustiques, optiques ainsi que sur l hospitalisation. De plus avec l âge, le besoin de prestations différentes se fera peut-être sentir comme les cures thermales ou l ostéopathie que proposent certaines complémentaires. Il est donc conseillé de regarder les facilités offertes pour passer d une offre à l autre chez un même assureur. Il faut savoir que les tarifs varient peu d un organisme à l autre mais de façon plus conséquente entre les contrats d entrée de gamme et haut de gamme. À 60 ans par exemple, il faut compter environ 600 par an pour une complémentaire de base et près du double pour une protection élevée. En général, il est préférable de privilégier les contrats moyens ou haut de gamme. Au final, pour choisir sa complémentaire, il est conseillé de demander des exemples chiffrés de prise en charge et d exiger au préalable un devis écrit, avec mention des possibilités de résiliation ou de changement de formule. Une complémentaire santé gratuite Les personnes aux revenus modestes peuvent bénéficier d une complémentaire santé gratuite avec la couverture maladie universelle complémentaire (CMUC). Depuis le 1 er juillet 2007, pour en bénéficier, les ressources annuelles ne doivent pas dépasser pour une personne seule et pour un couple. La CMUC prend en charge, sur la base du tarif de remboursement de la Sécurité sociale, la partie des dépenses de santé non couverte par la Caisse d assurance maladie (ticket modérateur) ainsi que le forfait journalier en cas d hospitalisation. Elle couvre, dans certaines limites, une partie des dépenses supérieures au tarif de remboursement (lunettes, prothèses dentaires, appareils auditifs ). Aide de l État à l acquisition d une complémentaire santé Enfin, si les ressources sont trop importantes pour obtenir la CMUC mais qu elles ne dépassent pas 717,88 pour une personne seule et 1 076,82 pour un couple, il est possible de bénéficier d une aide de l État selon l âge. Le montant annuel de cette aide se présente sous la forme d un chèque santé et s élève à 400 pour une personne de plus de 60 ans. Le contrat d assurance complémentaire santé doit être individuel et est choisi librement (mutuelle, assurance ou institution de prévoyance). * Irdes : institut de recherche et documentation en économie de la santé La complémentaire santé en France en 2006 : un accès qui reste inégalitaire. Résultats de l'enquête Santé Protection Sociale 2006 (ESPS 2006) ; Questions d'économie de la santé IRDES n 132, mai 2008 Les pièges à éviter L'offre étant abondante, en apparence, vous avez l'embarras du choix La réalité est plus nuancée, les comparaisons difficiles et les pièges à éviter nombreux. Les exclusions. Il est fortement recommandé de les examiner attentivement. Ainsi, les affections antérieures à la souscription peuvent notamment faire l'objet d'exclusion pour tout ou partie. Les délais d attente et/ou de carence. Ce sont des périodes pendant lesquelles certains soins ne sont pas pris en charge. Beaucoup de contrats imposent encore des délais d attente et/ou de carence importants, de six mois à un an, en dentaire et en optique notamment. Les couvertures inutiles. Les contrats qui prennent en charge les dépassements d'honoraires sont surtout utiles dans les grands centres urbains, où beaucoup de professionnels de santé en secteur 2 les pratiquent. En revanche, ils sont moins utiles dans les petites villes et dans les zones rurales, où la plupart des professionnels exercent en secteur 1. POUR EN SAVOIR PLUS Comparatif assurances et mutuelles : 17 marques et 200 contrats santé comparés en ligne avec le calcul des tarifs. L aide d une association de consommateurs peut être précieuse en cas de litige : UFC Que Choisir - Tél. : Digitalvision. 14 Les nouvelles de l Ircantec Octobre 2008

15 générations P a r V é r o n i q u e P i e r r o n Aimé Césaire, nègre je suis, nègre je resterai Il a plongé ses combats littéraires et politiques aux sources de la culture antillaise et africaine en donnant à la négritude ses titres de noblesse. En avril dernier, Aimé Césaire a tiré sa révérence sans jamais déposer les armes. Aimé Césaire. Corbis. «Ma bouche sera la bouche des malheurs qui n'ont point de bouche, ma voix, la liberté de celles qui s'affaissent au cachot du désespoir.» Nègre, révolté et universel sont les mots qui définissent peutêtre le mieux Aimé Césaire. Il a fait de la négritude l étendard de l identité noire et de sa culture. Il a universalisé sa révolte contre le racisme et le colonialisme français en refusant d évincer les intellectuels blancs du combat identitaire des Noirs. Le poète Césaire est né en 1913 à Fort-de-France, dans une famille modeste de sept enfants. Brillant élève, il obtient en 1931 une bourse pour poursuivre ses études au lycée Louis-le-Grand à Paris. C est là qu il rencontre son grand ami Léopold Sédar Senghor, avec lequel il fonde, en 1934, la revue L Étudiant noir dans laquelle il emploie, pour la première fois, le mot de tous ses combats littéraires et politiques : la «négritude». Si la Seconde Guerre mondiale forge ses idéaux politiques, la Libération lui permet de les mettre en pratique. En 1945, il devient maire de Fort-de- France et député de la Martinique. Cinq ans plus tard, il publie son Discours sur le colonialisme dans lequel il met en exergue l étroite parenté qui existe, selon lui, entre nazisme et colonialisme. Son engagement politique La politique d'aimé Césaire en Martinique s est incarnée dans sa volonté de mettre la culture à la portée du peuple et de valoriser les artistes antillais. Il imagine le premier Festival de Fort-de-France en 1972, puis met en place la structure culturelle du Parc floral. C est en 1976 que le poète maire crée officiellement le Service municipal d'action culturelle (Sermac) dirigé par son fils, Jean-Paul Césaire. Grâce aux ateliers d'arts populaires, de danse, d artisanat ou de musique et au Festival de Fort-de-France, le Sermac met en valeur des pans jusqu'alors méprisés de la culture martiniquaise. Ces réalisations lui permettent de se battre à la fois pour la reconnaissance de la richesse du créole, langue de ses ancêtres, et l'indépendance des colonies françaises. Pendant plus de soixante ans, Aimé Césaire a mené son combat politique et littéraire : faire prendre conscience au peuple noir de la richesse de ses propres racines. En 1993, il met un terme à une longue carrière parlementaire et, aux élections municipales de 2001, il passe le flambeau à Serge Letchimy, après plus de cinquante ans à la tête de Fort-de-France. Le chantre de la négritude meurt le 17 avril 2008 en laissant une œuvre marquante qui prouve que le rêve peut être le moteur de la réalité. Parcours politique Maire de Fort-de-France de 1945 à 2001 Député de la Martinique de 1945 à 1993 Conseiller général de Fort-de- France de 1945 à 1949 et de 1955 à 1970 Président du conseil régional de Martinique de 1983 à 1986 À DÉCOUVRIR OU À RELIRE Poésie Cahier d'un retour au pays natal (1939), Présence africaine, Paris, 1960 Les Armes miraculeuses (1946), Gallimard, Paris, 1970 Essais Discours sur le colonialisme (1950), Présence africaine, 1955 Théâtre La Tragédie du roi Christophe (1963), Présence africaine, Paris, 1993 Entretiens Nègre je suis, nègre je resterai : entretiens avec Françoise Vergès, Albin Michel, Paris, 2005 Octobre 2008 Les nouvelles de l Ircantec 15

16 échanges Comment contacter l Ircantec? Le site internet Sur ce site, vous pouvez : retrouver l actualité et des informations sur votre régime retraite; découvrir un «espace retraités»; consulter un glossaire et une foire aux questions. Grâce à «Services en ligne», gratuit, et accessible sur la page d accueil, vous pouvez : consulter le détail de vos paiements des six derniers mois; vérifier le dernier montant imposable de votre retraite; éditer en ligne une attestation de paiement ou une attestation fiscale; contacter votre caisse de retraite par courriel; accéder directement COMMENT PROCÉDER? Pour utiliser «Services en ligne», vous devez d abord vous inscrire. Sur la page d accueil, cliquez sur le lien intitulé «vous inscrire ou vous connecter» puis sur «inscription». Remplissez et validez le formulaire. Dans les minutes qui suivront, vous recevrez votre mot de passe par courriel. L accès à «Services en ligne» s effectue ensuite grâce à ce mot de passe et à votre numéro de Sécurité sociale. Les adresses SIÈGE SOCIAL-ACCUEIL Ircantec-Paris 33, rue Villiers de l Isle-Adam Paris CEDEX 20 Pour prendre rendez-vous uniquement: Tél.: SERVICES ADMINISTRATIFS-ACCUEIL Ircantec-Angers 24, rue Louis Gain Angers CEDEX 9 Tél.: Le serveur vocal * Ce numéro vous permet d obtenir 24 heures sur 24, tous les jours de l année, des renseignements de manière rapide et automatique grâce au clavier de votre téléphone. Il suffit de vous laisser guider. Le centre d appels * i un contact téléphonique avec un téléconseiller est Snécessaire, vous pouvez joindre le centre d'appels de 9 heures à 17 heures du lundi au jeudi. Lors d un appel, pensez à vous munir de votre numéro de Sécurité sociale ou de votre numéro de contrat à l Ircantec. * Tarification en fonction du lieu d appel. Gettyimages. Croix-Rouge écoute est un service d aide et de soutien psychologique par téléphone. Fondé il y a vingt ans par la Croix-Rouge française, il recrute des écoutants bénévoles pour renforcer ses équipes à Paris et Limoges. Profil Vous souhaitez vous engager dans une action humanitaire et bénévole. Vous vous sentez apte à écouter des Croix-Rouge écoute recrute personnes en souffrance, conformément aux principes fondamentaux de la Croix- Rouge française : humanité, impartialité, neutralité Vous recevez, bien entendu, une formation initiale et continue à l écoute et à la relation d aide par téléphone et êtes encadré par des professionnels. Vous avez le sens du travail en équipe et acceptez de vous remettre en question. Vous pouvez vous engager sur une période minimum de deux ans à raison de dix heures par semaine. Adressez votre candidature (CV et lettre de motivation) par courriel à : ou par courrier : Croix-Rouge française Marie-Clémence Robbiola 98, rue Didot Paris CEDEX 14

Retraités du Régime Agricole

Retraités du Régime Agricole Retraités du Régime Agricole Des aides pour vivre à domicile 2015 www.msa49.fr Favoriser le maintien à domicile des personnes retraitées C est : Aider, à leur domicile, en foyer logement ou en MARPA *,

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 4 JUIN 2015 Demande et calcul de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref...

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE Protection ACCIDENT Protection HOSPI Capital ÉQUIPEMENT HANDICAP / DÉPENDANCE Contact presse : Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64

Plus en détail

Comment choisir sa maison de retraite?

Comment choisir sa maison de retraite? Les Essentiels Les Essentiels de Cap Retraite n 5 Résidence du soleil Comment choisir sa maison de retraite? 6 FICHES PRATIQUES Les différents types d établissement Les coûts en maison de retraite Le dossier

Plus en détail

le guide pratique santé

le guide pratique santé le guide pratique santé introduction En quelques points AG2R-MACIF Prévoyance est une institution de prévoyance issue du partenariat en assurances collectives santé et prévoyance entre le groupe MACIF

Plus en détail

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon (Caisse nationale de prévoyance de la fonction

Plus en détail

Les guides pratiques de la MNT

Les guides pratiques de la MNT Les guides pratiques de la MNT Tout ce qu il faut savoir sur... Les aides à l acquisition d une complémentaire santé Les aides à l acquisition d une complémentaire santé : mode d emploi à l usage des agents

Plus en détail

Comment m informer au mieux?

Comment m informer au mieux? Comment m informer au mieux? Pour suivre le versement de ma pension d invalidité, j ouvre mon compte sur JE SUIS ACCOMPAGNÉ EN CAS D INVALIDITÉ L'ASSURANCE MALADIE EN LIGNE Pour en savoir plus sur l information

Plus en détail

Impôts 2014. Taxe d habitation. Mairie

Impôts 2014. Taxe d habitation. Mairie Impôts 2014 Taxe d habitation Mairie La taxe d habitation 2014 est établie au nom des personnes qui ont, au 1 er janvier 2014, la disposition ou la jouissance, à titre privatif, d une habitation meublée.

Plus en détail

AIDES SOCIALES 2015 Cocher la case correspondante à l aide concernée

AIDES SOCIALES 2015 Cocher la case correspondante à l aide concernée Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr AIDES SOCIALES 2015 Cocher

Plus en détail

Mieux comprendre la protection sociale

Mieux comprendre la protection sociale Mieux comprendre la protection sociale www.cnrs.fr Direction des ressources humaines Service du développement social Septembre 2010 1 - En préambule Premier volet : ma protection sociale en quelques lignes

Plus en détail

Pensions de réversion de la retraite complémentaire. n o 8

Pensions de réversion de la retraite complémentaire. n o 8 GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO PENSIONS DE RÉVERSION DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 8 JUIN 2015 Pensions de réversion de la retraite complémentaire Sommaire La retraite,

Plus en détail

Vous conseiller pour les démarches clés

Vous conseiller pour les démarches clés Vous conseiller pour les démarches clés Les principales formalités DANS LES 48 H DANS LA SEMAINE DANS LE MOIS DANS LES 6 MOIS Faire la déclaration de décès au service de l Etat Civil de la mairie pour

Plus en détail

santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises LE GUIDE PRATIQUE SANTÉ

santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises LE GUIDE PRATIQUE SANTÉ santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises LE GUIDE PRATIQUE SANTÉ 2 INTRODUCTION LE GROUPE AG2R LA MONDIALE, UNE EXPERTISE COMPLÈTE EN ASSURANCE DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE

CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE SE SOIGNER A MOINDRE FRAIS... 2 La CMU de BASE... 3 LA CMU COMPLEMENTAIRE... 5 L ACS... 7 TABLEAU... 8 L'AME... 9 LE CMP...

Plus en détail

Action sociale de la Mutuelle Audiens. de la presse, du spectacle et de la communication. Notice d information. À vos côtés tout au long de la vie

Action sociale de la Mutuelle Audiens. de la presse, du spectacle et de la communication. Notice d information. À vos côtés tout au long de la vie Action sociale de la Mutuelle Audiens de la presse, du spectacle et de la communication Notice d information À vos côtés tout au long de la vie Les aides complémentaires aux dépenses de santé Nature de

Plus en détail

Livret d accueil. Photos : Julie NGO-VAN - Pierre BUYCK. La Maréchalerie. Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes

Livret d accueil. Photos : Julie NGO-VAN - Pierre BUYCK. La Maréchalerie. Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Livret d accueil Photos : Julie NGO-VAN - Pierre BUYCK La Maréchalerie Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Editorial Madame, Monsieur, C est avec grand plaisir et non sans fierté,

Plus en détail

auremar - Fotolia.com

auremar - Fotolia.com auremar - Fotolia.com Bien vivre chez soi Différents dispositifs permettent aux seniors giffois de rester chez eux avec des repas à domicile, des aides ponctuelles comme le ménage, le repassage, les courses

Plus en détail

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. Votre guide de. l invalidité-décès

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. Votre guide de. l invalidité-décès Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse Professionnels libéraux Votre guide de l invalidité-décès 2013 Afin de vous permettre de comprendre le SOMMAIRE La cotisation du régime

Plus en détail

GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS

GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS 2014 IRCEC - Caisse nationale de retraite complémentaire des artistes auteurs GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS 2014 L IRCEC Votre cotisation RAAP Votre

Plus en détail

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés 1 Connaître le régime facultatif de complémentaire santé Pour les anciens salariés Préambule Le 12 août 2008, l Union des Caisses Nationales de Sécurité sociale et des organisations syndicales ont signé

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL POUR NOUS JOINDRE LOGEMENT-FOYER «RESIDENCE LES JONCHERES» Adresse :

LIVRET D ACCUEIL POUR NOUS JOINDRE LOGEMENT-FOYER «RESIDENCE LES JONCHERES» Adresse : POUR NOUS JOINDRE Adresse : Logement-Foyer «Les Jonchères» Promenade du Pré Pelote 49610 Mozé sur Louet Téléphone : 02 41 45 72 45 LIVRET D ACCUEIL LOGEMENT-FOYER «RESIDENCE LES JONCHERES» Fax : 02 41

Plus en détail

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes Livret d accueil du service Accueil temporaire Maison Saint Cyr Rennes 1 L Accueil temporaire pour qui? L Accueil temporaire s adresse aux personnes âgées qui vivent à domicile et qui souhaitent un séjour

Plus en détail

EHPAD «Théodore ARNAULT» 10, rue Condorcet - B.P. 19-86110 MIREBEAU Tél. : 05.49.50.40.51 / Fax : 05.49.60.75.01

EHPAD «Théodore ARNAULT» 10, rue Condorcet - B.P. 19-86110 MIREBEAU Tél. : 05.49.50.40.51 / Fax : 05.49.60.75.01 EHPAD «Théodore ARNAULT» (Etablissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes) Contrat de séjour «Hébergement temporaire» EHPAD «Théodore ARNAULT» 10, rue Condorcet - B.P. 19-86110 MIREBEAU Tél. :

Plus en détail

VOTRE PARCOURS RÉSIDENTIEL avec le GROUPE SNI

VOTRE PARCOURS RÉSIDENTIEL avec le GROUPE SNI VOTRE PARCOURS RÉSIDENTIEL avec le GROUPE SNI SOMMAIRE P. 4 SE RELOGER AVEC LE GROUPE SNI P. 6 VOTRE DÉMÉNAGEMENT EN SEPT ÉTAPES P. 8 VOS QUESTIONS SUR LE PARCOURS RÉSIDENTIEL P.11 UNE OFFRE LOCATIVE DIVERSIFIÉE

Plus en détail

santé AIDE POUR FINANCER VOTRE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ

santé AIDE POUR FINANCER VOTRE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ santé AIDE POUR FINANCER VOTRE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ LE CHÈQUE SANTÉ, UNE DÉMARCHE SIMPLE ET IMMÉDIATE L AIDE POUR UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ (A.C.S.), UN SOUTIEN POUR PROTÉGER VOTRE SANTÉ Il s agit d une

Plus en détail

COMPRENDRE SA RETRAITE

COMPRENDRE SA RETRAITE Salar ié du secteur pr ivé COMPRENDRE SA RETRAITE avec l Assurance retraite, l Arrco et l Agirc??? Janvier 2012 = Le système de retraite Le système de retraite obligatoire est à deux étages. Vous cotisez,

Plus en détail

Demande. d intervention sociale. 1 - le demandeur (écrire en lettres majuscules et en noir) 2 - le conjoint actuel

Demande. d intervention sociale. 1 - le demandeur (écrire en lettres majuscules et en noir) 2 - le conjoint actuel Demande d intervention sociale Confidentiel Cadre réservé au service 1 - le demandeur (écrire en lettres majuscules et en noir) actif chômeur (1) retraité autre, précisez : nom de naissance : prénom :

Plus en détail

Instructeur du dossier : Adresse : Téléphone : E-mail :

Instructeur du dossier : Adresse : Téléphone : E-mail : Commission Permanente d Action Sociale. DEMANDE d AIDE FINANCIERE 2015 Vacances Familiales ou Individuelles, Cures, Voyages pour Insuffisants Respiratoires, Maladies rares, Neurologiques, Asthme Séjours

Plus en détail

Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées

Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées Livret d information à destination des usagers, de leur famille et des professionnels www.cg58.fr www.bienvieillirennievre.fr

Plus en détail

Tous ensemble, Maitrisons nos dépenses de santé

Tous ensemble, Maitrisons nos dépenses de santé P Des outils à votre disposition Vous cherchez des tarifs de consultation, des adresses de médecins,. www.ameli-direct.ameli.fr Vous cherchez des informations sur les centres mutualistes. www.mutualite.fr

Plus en détail

REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE D ARGENSON ET DES FONCTIONNAIRES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC (Article 4 des Statuts) TITRE I

REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE D ARGENSON ET DES FONCTIONNAIRES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC (Article 4 des Statuts) TITRE I REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE D ARGENSON ET DES FONCTIONNAIRES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC (Article 4 des Statuts) Siège Social : 7/9 Villa de Lourcine 75014 PARIS. TITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article

Plus en détail

santé AIDE pour votre

santé AIDE pour votre santé AIDE pour financer votre complémentaire santé Le chèque santé, une démarche simple et immédiate L Aide POUR UNE Complémentaire Santé (A.C.S.), un soutien pour protéger votre santé Il s agit d une

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie U.M.I.H.

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie U.M.I.H. Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie U.M.I.H. 34 GUIDE PRATIQUE MISE EN PLACE D UN REGIME DU FRAIS DE SANTE DANS LA BRANCHE DES HCR A

Plus en détail

Petit guide des aides sociales à l usage des contractuels et assistants éducation (AVSi AVScol)

Petit guide des aides sociales à l usage des contractuels et assistants éducation (AVSi AVScol) 2012 Petit guide des aides sociales à l usage des contractuels et assistants éducation (AVSi AVScol) Yves Briand -référent précaires EVS-AVS sgen-cfdt Bretagne 02/01/2012 QUI PEUT BENEFICIER DE L ACTION

Plus en détail

Préparer sa retraite. Que trouve-t-on dans ce feuillet d information?

Préparer sa retraite. Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Ce feuillet d information décrit le fondement de la planification en vue de la retraite. Pour en savoir davantage, communiquez avec le Service des ressources

Plus en détail

Commission Permanente d Action Sociale.

Commission Permanente d Action Sociale. Commission Permanente d Action Sociale. DEMANDE d AIDE FINANCIERE Vacances, voyages, Cures, Individuelles ou familiales Insertion des Malades Insuffisants Respiratoires 2014 Séjours vacances FFAAIR et

Plus en détail

Formulaire de demande d aide financière extra-légale

Formulaire de demande d aide financière extra-légale Formulaire de demande d aide financière extra-légale pour les personnes en situation de handicap Bénéficiaire NOM, Prénom Date de naissance Assuré Conjoint Personne vivant maritalement avec l assuré Enfant

Plus en détail

Questions des employeurs

Questions des employeurs Lentilles La MSA vous rembourse à hauteur de 65 %, sur la base d un forfait annuel de date à date, par œil, fixé à 39,48 e, soit 25,70 e (que les lentilles soient réutilisables ou non, journalières ou

Plus en détail

familles particuliers

familles particuliers TARIFS 2015 INCHANGÉS * *à l exception de la nouvelle tranche d âge 81 ans et plus tarifs 2015 familles particuliers Mutuelle fondée en 1880 par les Compagnons du devoir familles-particuliers tarifs 2015

Plus en détail

Ateliers Santé Ville de Marseille

Ateliers Santé Ville de Marseille Ateliers Santé Ville de Marseille QUESTIONS-REPONSES SUR LES DROITS A LA COUVERTURE MALADIE Dernière mise à jour : 30 janvier 2008 Ce document est destiné aux professionnels concernés par les questions

Plus en détail

Cadre réservé au service

Cadre réservé au service Cadre réservé au service Numéro de dossier : N 14069*02 Le demandeur Monsieur Madame : : Date de naissance : Nationalité : Française Union européenne Hors Union européenne Situation familiale : Célibataire

Plus en détail

Que couvre la protection sociale obligatoire?

Que couvre la protection sociale obligatoire? Que désigne le terme «Prévoyance»? Que couvre la protection sociale obligatoire? A savoir Les assurances de personnes couvrant les risques : De maladie et d accidents corporels ; De maternité ; D incapacité

Plus en détail

(r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES. Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE»

(r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES. Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE» (r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE» 2 INTRODUCTION SOMMAIRE SOMMAIRE INTRO Transformez une

Plus en détail

des associations locales

des associations locales Pour en savoir plus www.credit-agricole.fr Guide de la nouvelle des associations locales les réponses à toutes vos questions Le contrat Complémentaire Santé associations est assuré par PACIFICA, filiale

Plus en détail

NOUS SOMMES LA POUR VOUS AIDER

NOUS SOMMES LA POUR VOUS AIDER INFORMATIONS PRATIQUES VOUS DEVEZ FAIRE FACE A DES DÉPENSES DE SANTÉ IMPORTANTES. VOUS SUBISSEZ UNE PERTE DE REVENUS DUE A LA MALADIE, LA MATERNITÉ, LE DÉCÈS, UN ACCIDENT DE TRAVAIL. NOUS SOMMES LA POUR

Plus en détail

Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance

Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance Baromètre Prévoyance 2ème Vague Dépendance Novembre 2008 Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Michaël PERGAMENT / Marie FAITOT 01.40.92. 45.37 / 46.72 / 44.41 42MV13 Département

Plus en détail

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations Veufs MARS 2015 Veuvage, vos droits B Retraite de réversion B Allocation de veuvage B Autres prestations Veuvage, vos droits À la perte de votre conjoint, de nombreuses démarches sont à accomplir. L Assurance

Plus en détail

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS CCN, des organismes gestionnaires de Foyers et Services pour Jeunes Travailleurs. RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Livret CCN FSJT 2 Humanis s engage à vous accompagner durablement

Plus en détail

FACE AU DECES LES DEMARCHES LES AIDES ET SOUTIENS POSSIBLES

FACE AU DECES LES DEMARCHES LES AIDES ET SOUTIENS POSSIBLES FACE AU DECES LES DEMARCHES LES AIDES ET SOUTIENS POSSIBLES Madame, Monsieur, La mort d un être cher est une douloureuse épreuve de la vie. C est une période où les personnes en deuil peuvent se sentir

Plus en détail

Toute une gamme de produits et services qui donnent aux jeunes les moyens de leur indépendance.

Toute une gamme de produits et services qui donnent aux jeunes les moyens de leur indépendance. Toute une gamme de produits et services qui donnent aux jeunes les moyens de leur indépendance. Découvrez toutes les solutions dont vous avez besoin pour bien démarrer. Financer vos études, gérer votre

Plus en détail

GUIDE DE LA NOUVELLE. des professionnels. Guide de la nouvelle. les réponses à toutes vos questions

GUIDE DE LA NOUVELLE. des professionnels. Guide de la nouvelle. les réponses à toutes vos questions GUIDE DE LA NOUVELLE Guide de la nouvelle des professionnels les réponses à toutes vos questions SI ON PARLAIT «COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE»? QUE DIT LA NOUVELLE LOI? Avant le 1 er janvier 2016, toutes

Plus en détail

Information sur l Assurance SANTÉ

Information sur l Assurance SANTÉ group Information sur l Assurance SANTÉ Avec AssurOne group, l assurance Santé devient simple. Notre rôle est de vous proposer un contrat avec toutes les garanties dont vous avez besoin pour rouler en

Plus en détail

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile.

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile. DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE Informations pratiques Vous êtes retraité du régime agricole et vous souhaitez bénéficier d une prise en charge de la MSA pour pouvoir recourir à des services vous permettant

Plus en détail

5, avenue des Quarante Journaux CS 50037-33070 Bordeaux Cedex Tel : 05 56 112 112 Fax : 05 56 112 110 www.jardinsdecybele.

5, avenue des Quarante Journaux CS 50037-33070 Bordeaux Cedex Tel : 05 56 112 112 Fax : 05 56 112 110 www.jardinsdecybele. 5, avenue des Quarante Journaux CS 50037-33070 Bordeaux Cedex Tel : 05 56 112 112 Fax : 05 56 112 110 www.jardinsdecybele.com Le 15/06/2011 Dossier de Presse Sommaire 1. Présentation du groupe..page 3

Plus en détail

ACTIVANCE TNS : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ, PRÉVOYANCE ET RETRAITE TRAVAILLEURS NON SALARIÉS. Une approche mutualiste responsable

ACTIVANCE TNS : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ, PRÉVOYANCE ET RETRAITE TRAVAILLEURS NON SALARIÉS. Une approche mutualiste responsable ACTIVANCE TNS : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ, PRÉVOYANCE ET RETRAITE TRAVAILLEURS NON SALARIÉS Une approche mutualiste responsable ACTIVANCE TNS ASSURER VOTRE SANTÉ ET VOTRE PRÉVOYANCE L importance d une couverture

Plus en détail

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre.

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. 1 Qu est-ce qu un aidant familial Une personne qui vient en aide, à titre non professionnel

Plus en détail

Votre dossier Frais de santé. Le régime Frais de santé professionnel. de vos salariés

Votre dossier Frais de santé. Le régime Frais de santé professionnel. de vos salariés H ô t e l s C a f é s R e s ta u r a n t s Votre dossier Frais de santé Le régime Frais de santé professionnel de vos salariés Quelques définitions pour mieux comprendre Assuré Salarié appartenant à une

Plus en détail

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES C6 L aide sociale à l hébergement en établissement Références Code de l Action Sociale et des Familles Art. L 113-1 Art. L 131-1 à L 131-7 Art. L 132-1 et suivants Art. L 231-4 à L 231-6 Art. R 131-1 et

Plus en détail

Bien préparer financièrement ses études supérieures

Bien préparer financièrement ses études supérieures Bien préparer financièrement ses études supérieures Mise à jour 23 septembre 2014 Vous êtes élève en classe de terminale en lycée d enseignement général, technologique ou professionnel, et vous envisagez

Plus en détail

Mon épargne mon patrimoine. Une épargne, des projets

Mon épargne mon patrimoine. Une épargne, des projets Mon épargne mon patrimoine Une épargne, des projets Une épargne, des projets, toutes les solutions sont au Crédit Mutuel Que vous souhaitiez vous constituer une épargne disponible, un capital pour préparer

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I OBJET DU REGLEMENT L ADHESION

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I OBJET DU REGLEMENT L ADHESION REGLEMENT INTERIEUR TITRE I OBJET DU REGLEMENT L ADHESION OBJET DU REGLEMENT INTERIEUR Article 1 Le présent règlement intérieur est établi conformément à l article 3 des statuts. Il est établi par le conseil

Plus en détail

Résidence Saint Jean

Résidence Saint Jean Résidence Saint Jean 41 Avenue Félix Baert 59380 BERGUES Tél : 03.28.68.62.99 Fax : 03.28.68.53.19 Email : stjean.residence@wanadoo.fr Site web : www.residence-saint-jean.fr Madame, Monsieur, Le Conseil

Plus en détail

150 conseils pour payer moins d impôts

150 conseils pour payer moins d impôts m a r i e l a m b e r t Illustrations d Anna Daffos 150 conseils pour payer moins d impôts, 2010, 2011 ISBN : 978-2-212-54880-8 Chapitre 3 Enfants : les pépites fiscales «Pourquoi est-ce qu en matière

Plus en détail

étudiants et jeunes en formation

étudiants et jeunes en formation TARIFS 2015 INCHANGÉS tarifs 2015 étudiants et jeunes en formation Mutuelle fondée en 1880 par les Compagnons du devoir étudiants et jeunes en formation tarifs 2015 1 le ralliement le sens du devoir pour

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

Dossier retraite. Profil 1B. Année de naissance. Profil 1A

Dossier retraite. Profil 1B. Année de naissance. Profil 1A Dossier retraite Mise à jour : 10/03/2014 Vos ressources De quelles ressources disposerez-vous lors de votre départ en retraite? Elles sont de 5 natures : - La retraite sécurité sociale dite retraite de

Plus en détail

Le projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement

Le projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement Le projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement DOSSIER PRESSE Mars 2015 Contact : cab-fpa-presse@sante.gouv.fr www.social-sante.gouv.fr Introduction Le projet de loi relatif à

Plus en détail

Contrat de Professionnalisation ou Stage? Tout savoir pour bien choisir

Contrat de Professionnalisation ou Stage? Tout savoir pour bien choisir Contrat de Professionnalisation ou Stage??? Tout savoir pour bien choisir L objectif de ce livret est de répondre à vos questions en matière de contrat de professionnalisation et de stage. En effet, cette

Plus en détail

Couverture maladie universelle complémentaire

Couverture maladie universelle complémentaire Couverture maladie universelle complémentaire Aide pour une Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir : - la CMU complémentaire, ou - l Aide pour une, une présentation des

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

ASSEMBLEE NATIONALE AMENDEMENT

ASSEMBLEE NATIONALE AMENDEMENT Finalité de la prime d activité Article 24 Rédiger ainsi l alinéa 6 : «Art. L. 841-1. La prime d activité a pour objet de soutenir le pouvoir d achat des travailleurs modestes, qu ils soient salariés ou

Plus en détail

TAXE DE SEJOUR GUIDE D'INFORMATION ET D APPLICATION

TAXE DE SEJOUR GUIDE D'INFORMATION ET D APPLICATION MAIRIE DE COURNON D'AUVERGNE SERVICE TOURISME TAXE DE SEJOUR GUIDE D'INFORMATION ET D APPLICATION Sommaire : Page 2 : Page 4 : Page 5 : Page 6 : Page 7 : Présentation de la taxe de séjour -qui est habilité

Plus en détail

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec L Environnement Social de l Artisan En partenariat avec SOMMAIRE Présentation de l APTI Les besoins d un jeune créateur La loi Madelin La Santé La Prévoyance La Retraite L environnement social de l artisan

Plus en détail

DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE SDFSS BUREAU DE LA LEGISLATION FINANCIERE (5B)

DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE SDFSS BUREAU DE LA LEGISLATION FINANCIERE (5B) Ministère de la santé et des solidarités Ministère délégué à la sécurité sociale, aux personnes âgées, aux personnes handicapées et à la famille Document de travail 29 mars 2006 DIRECTION DE LA SECURITE

Plus en détail

Retraite. Date de la retraite

Retraite. Date de la retraite Retraite A quelle date vais-je prendre ma retraite? Vaut-il mieux percevoir une rente ou un capital? Dois-je annoncer mon départ à la retraite? A la fin de la vie professionnelle, tout le monde est confronté

Plus en détail

Guide. Le Revenu de Solidarité Active. pratique R S A. Les aides. www.cg64.fr

Guide. Le Revenu de Solidarité Active. pratique R S A. Les aides. www.cg64.fr Guide pratique 2014 Le Revenu de Solidarité Active R S A Vos droits Vos devoirs Les aides www.cg64.fr p. 2 L édito du Président du Conseil général Une relation de confiance Le revenu de solidarité active

Plus en détail

en toute simplicité!

en toute simplicité! BIEN COMPRENDRE LES NOUVELLES RÉFORMES DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ. en toute simplicité! 1 LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ D ici le 1 er janvier 2016, toutes les entreprises devront mettre

Plus en détail

SANTE Avec France Loisirs Assurances, l assurance SANTE devient plus simple. France Loisirs Assurances c est votre Assureur à domicile!

SANTE Avec France Loisirs Assurances, l assurance SANTE devient plus simple. France Loisirs Assurances c est votre Assureur à domicile! Fiche Produit SANTE Avec France Loisirs Assurances, l assurance SANTE devient plus simple. Notre rôle est de vous proposer un contrat avec toutes les garanties dont vous avez besoin pour assurer votre

Plus en détail

Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins

Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins études résultats et N 603 octobre 2007 Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins Une enquête a été effectuée par la DREES au deuxième trimestre 2006 auprès de personnes

Plus en détail

PROPOSITION DE LOI SUR LA LOCATION DE LOGEMENT CHEZ L HABITANT EXPOSE DES MOTIFS

PROPOSITION DE LOI SUR LA LOCATION DE LOGEMENT CHEZ L HABITANT EXPOSE DES MOTIFS PROPOSITION DE LOI SUR LA LOCATION DE LOGEMENT CHEZ L HABITANT EXPOSE DES MOTIFS L hébergement chez l habitant existe depuis de nombreuses années sous différentes formes et son développement s est accentué

Plus en détail

Assurance dépendance. Swiss autonomie. «Être à la charge de mes proches?ça, jamais! Voilà pourquoi j ai choisi Swiss autonomie.»

Assurance dépendance. Swiss autonomie. «Être à la charge de mes proches?ça, jamais! Voilà pourquoi j ai choisi Swiss autonomie.» Assurance dépendance Swiss autonomie «Être à la charge de mes proches?ça, jamais! Voilà pourquoi j ai choisi Swiss autonomie.» Les conséquences d une longévité naturelle Notre espérance de vie s est considérablement

Plus en détail

GUIDE DE LA NOUVELLE. des professionnels. Guide de la nouvelle. les réponses à toutes vos questions

GUIDE DE LA NOUVELLE. des professionnels. Guide de la nouvelle. les réponses à toutes vos questions GUIDE DE LA NOUVELLE Guide de la nouvelle des professionnels les réponses à toutes vos questions SI ON PARLAIT «COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE»? Avant le 1 er janvier 2016, toutes les entreprises devront

Plus en détail

UNSA - ANPE. 6, rue de la plaine 75020 PARIS Tel : 01 44 93 20 85 Fax : 01 44 93 26 15 syndicat.unsa@anpe.fr www.unsa-anpe.fr

UNSA - ANPE. 6, rue de la plaine 75020 PARIS Tel : 01 44 93 20 85 Fax : 01 44 93 26 15 syndicat.unsa@anpe.fr www.unsa-anpe.fr UNSA - ANPE 6, rue de la plaine 75020 PARIS Tel : 01 44 93 20 85 Fax : 01 44 93 26 15 syndicat.unsa@anpe.fr www.unsa-anpe.fr MUTUELLE D ENTREPRISE : LE DROIT A LA SANTE POUR TOUS Suite à l accord signé

Plus en détail

Tout dossier incomplet ou ne parvenant pas dans les délais impartis sera irrecevable.

Tout dossier incomplet ou ne parvenant pas dans les délais impartis sera irrecevable. BOURSES SCOLAIRES 2011/2012 LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR Les dossiers complétés doivent être déposés personnellement par les familles, uniquement sur rendez-vous, au Secrétariat général du Bureau français,

Plus en détail

LE REGLEMENT MUTUALISTE OBLIGATIONS DE LA MUTUELLE ET DE SES ADHERENTS

LE REGLEMENT MUTUALISTE OBLIGATIONS DE LA MUTUELLE ET DE SES ADHERENTS LE REGLEMENT MUTUALISTE OBLIGATIONS DE LA MUTUELLE ET DE SES ADHERENTS Le règlement mutualiste établi en conformité avec l article 4 des statuts de la M.F.C., fixe les rapports entre la mutuelle et ses

Plus en détail

Offre santé 2015 FGMM-CFDT

Offre santé 2015 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2015 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle Votre épargne s épanouit dans une mutu qui n oublie pas d être une mutu, Votre épargne a tout à gagner des valeurs qui nous animent, Éditorial Fondée à l origine par et pour les anciens combattants, la

Plus en détail

Aide pour une complémentaire santé

Aide pour une complémentaire santé Aide pour une complémentaire santé Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir l Aide pour une complémentaire santé, une présentation du dispositif, une demande à compléter,

Plus en détail

Frontaliers français. Je travaille. au Grand-Duché de Luxembourg. Mes impôts? LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG

Frontaliers français. Je travaille. au Grand-Duché de Luxembourg. Mes impôts? LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG Frontaliers français Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg. Mes impôts? LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG 1 Les impôts sont un mal nécessaire: c est grâce aux impôts que l Etat peut faire fonctionner ses

Plus en détail

Analyse des besoins sociaux

Analyse des besoins sociaux La commune de Le Verger réalise une analyse sur les besoins sociaux de sa population. Afin d améliorer la qualité de vie et de services sur notre commune, nous vous remercions par avance de remplir ce

Plus en détail

Participation financière aux frais de voyage et de séjour des candidats AIC invités à se rendre aux épreuves d accréditation interinstitutionnelles

Participation financière aux frais de voyage et de séjour des candidats AIC invités à se rendre aux épreuves d accréditation interinstitutionnelles Participation financière aux frais de voyage et de séjour des candidats AIC invités à se rendre aux épreuves d accréditation interinstitutionnelles Sommaire: 1. Principes de remboursement 2. Transmission

Plus en détail

CMUC OU ACS PEUT-ÊTRE Y AVEZ VOUS DROIT?

CMUC OU ACS PEUT-ÊTRE Y AVEZ VOUS DROIT? Des aides existent pour financer votre complémentaire santé. CMUC OU ACS PEUT-ÊTRE Y AVEZ VOUS DROIT? Parlez-en avec votre conseiller. SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION CMUC OU ACS LA MUTUELLE FAMILIALE VOUS

Plus en détail

Demande de logement social

Demande de logement social Ministère chargé du logement Cadre réservé au service Demande de logement social Article R. 441-2-2 du code de la construction et de l habitation Numéro de dossier : N 14069*02 Avez-vous déjà déposé une

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE REPUBLIQUE FRANÇAISE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de Cagnes-sur-Mer LOGEMENT-FOYER «LA FRATERNELLE» Livret d accueil Vous avez choisi le Logement Foyer «La Fraternelle». Nous vous remercions

Plus en détail

Dossier Pratique Complémentaire santé septembre 2014

Dossier Pratique Complémentaire santé septembre 2014 Dossier Pratique Complémentaire santé septembre 2014 Mieux comprendre la complémentaire santé chez Renault 2 1. Les ayants droit 2 2. Pièce à fournir pour l adhésion 2 3. Les cotisations 3 4. Les garanties

Plus en détail

La Garantie Santé. Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes. Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité,

La Garantie Santé. Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes. Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité, Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes La Garantie Santé Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité, immatriculée au registre national des mutuelles sous le

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-35 DU 25 MARS 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU

DELIBERATION N 2015-35 DU 25 MARS 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU DELIBERATION N 2015-35 DU 25 MARS 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Valeur Prévoyance Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel

Valeur Prévoyance Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel LES SOLUTIONS ASSURANCES DES PROFESSIONNELS ASSURANCE DÉCÈS Février 2006 Valeur Prévoyance Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel Sachez anticiper pour préserver votre outil de

Plus en détail