Partenaire de changement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Partenaire de changement"

Transcription

1 Partenaire de changement

2 Equipe de Solidarité Socialiste Carte d identité Statut : Organisation non Gouvernementale de Coopération au Développement agréée par la Coopération belge Naissance : 1963 Siège : Bruxelles, Belgique Président : Alain Coheur Direction : Pascale Bodinaux, Thibaut Michot, Véronique Wemaere. Personnel : 17 personnes Solidarité Socialiste intervient en soutien aux projets locaux de développement dans 9 pays du Sud : Bolivie, Burkina-Faso, Burundi, Colombie, Guinée- Bissau, Maroc, Palestine, Sénégal, République Démocratique du Congo. Organisations appuyées au Sud : 25 ONG locales et 370 associations et réseaux (mutuelles de santé, mouvements sociaux, organisations syndicales et paysannes, coopératives, associations de quartier, de femmes, de jeunes, d artisans) Domaines d intervention : - défense des droits économiques et sociaux : accès aux soins de santé et à l alimentation, à des conditions de vie, de logement et de travail dignes. - participation des citoyens à la définition des politiques qui les concernent. - promotion d une économie sociale et solidaire au service du développement. - défense des droits humains, du droit international et de la démocratie. Organisations partenaires au Nord : Ces organisations appuient et relaient notre travail de sensibilisation aux relations Nord-Sud. Certaines soutiennent financièrement nos projets. Il s agit notamment des Mutualités socialistes, du syndicat FGTB, de P&V Assurances, d associations d éducation permanente comme les Femmes Prévoyantes Socialistes (FPS) et le CEPAG, entre autres. En matière de financement public, Solidarité Socialiste bénéficie de fonds dégagés par la Coopération Belge, le Gouvernement Wallon et le WBI. 2

3 Solidarité Socialiste, partenaire de changement Partenaire : Solidarité Socialiste soutient des organisations ancrées dans les communautés locales. Dans 9 pays d Afrique, d Amérique Latine et du Proche-Orient, ces associations travaillent directement avec les populations afin d identifier avec elles leurs besoins prioritaires en matière de soins de santé, d alimentation, d accès à l emploi, de droits humains, de discrimination hommes-femmes, etc., et de pouvoir ainsi, avec elles, formuler et mener à bien un projet. Changement : Le changement social et politique passe par l organisation et le renforcement de la société civile. Mieux structurées, les communautés que nous soutenons sont plus à même de revendiquer leurs droits. Le rôle de Solidarité Socialiste et de ses partenaires consiste donc à appuyer leurs membres afin de les mettre en capacité de procéder eux-mêmes aux changements indispensables à l amélioration de leur quotidien tout en plaçant les pouvoirs publics face à leurs responsabilités. C est dans ce but que la plupart de ces ONG et Communautés locales se structurent en réseaux afin d accroître leur influence et leur force de revendication au niveau régional, national, voire international! Penser et agir localement. Penser et agir globalement! Solidarité socialiste se bat contre les inégalités sociales, pour le renforcement de la démocratie et la défense des droits de tous. 3

4 Transformatrices de soumbala (épice) au Burkina Faso 4

5 4 grands champs d action en La protection sociale L économie sociale et solidaire Les droits humains, la démocratie, la participation En Belgique : plaidoyer et sensibilisation La protection sociale : une condition nécessaire au développement Dans les pays en développement, la protection sociale a récemment émergé comme un cadre d action pour lutter contre la pauvreté. Dans des contextes où celle-ci affecte une grande partie de la population, des programmes de protection sociale permettent non seulement de compenser une perte brutale de revenus, mais également de s attaquer aux causes qui sont à l origine de ces faibles revenus. En ce sens, la protection sociale constitue un élément essentiel des politiques de développement. Par son action, Solidarité Socialiste, avec l appui des Mutualités Socialistes et de la FGTB, entend renforcer les mécanismes qui garantissent une sécurité du revenu de base, des conditions de vie et de travail décentes et l accès aux services sociaux essentiels. Parmi ces mécanismes, nous donnons actuellement priorité à l accès aux soins de santé à travers l action des mutuelles communautaires. Burkina Faso : ASMADE crée des ponts entre mutualités et unions de producteurs Le contexte Le Burkina Faso est un pays sahélien, enclavé, figurant parmi les pays les plus pauvres de la planète. Plus de 40 % de la population vit sous le seuil de pauvreté et plus de 90 % de la population n a pas accès aux systèmes de sécurité sociale. Le secteur rural reste prépondérant dans l économie burkinabé (86 % de la population active en dépendent), mais cette économie agricole est confrontée à de nombreux problèmes dont l instabilité des conditions climatiques et l exode de la main d œuvre vers les villes. L organisation partenaire : ASMADE Depuis plusieurs années, dans les communes rurales de Kougni, Gassan et Yé au Burkina Faso, les unions de producteurs agricoles cherchent à bénéficier d un meilleur accès aux soins de santé. En 2014, éleveurs, céréaliers et maraichers font appel à ASMADE, une ONG soutenue de longue date par Solidarité Socialiste dans la mise en place de mutuelles locales de santé. L objectif est de proposer aux nouveaux adhérents des unions, de souscrire automatiquement à la mutuelle de santé. Au Burkina Faso comme dans d autres pays africains, les mutuelles de santé sont en effet un moyen de sécuriser les revenus des producteurs agricoles ou des travailleurs du secteur informel. En cotisant annuellement et en mutualisant les risques, ils évitent de basculer dans la pauvreté à cause des montants trop élevés des dépenses consacrées aux soins de santé. 5

6 L Economie sociale et solidaire : Au Nord comme au Sud, «une vieille idée neuve» L économie sociale ou le coopérativisme constitue une alternative au modèle capitaliste et promeut un système basé sur des valeurs de participation et de solidarité, plutôt que sur la compétition et la recherche du profit. L économie sociale et solidaire est un levier pour le développement : à travers des pratiques de mise en commun des moyens de production et des récoltes, elle crée de l emploi et des revenus pour les classes populaires. Elle soustrait les travailleurs au secteur informel, ce qui leur permet de mieux s organiser pour défendre leurs droits. Elle garantit dans ses activités la prise en compte prioritaire de critères environnementaux et sociaux, ainsi que l égalité homme/femmes. C est pourquoi Solidarité Socialiste et ses partenaires soutiennent une série d initiatives relevant de cette économie plus humaine. Guinée-Bissau : l économie solidaire, une alternative pour le développement Le contexte La Guinée Bissau connaît une situation politique et économique très instable. Cette situation s est encore 6

7 Productrices membres de l organisation Gapakh aggravée depuis quelques années du fait de la suspension de l aide européenne et américaine. Dans ce contexte, l économie solidaire devient un instrument au service du changement social et politique du pays, dans le sens de la promotion du développement et du renforcement de la démocratie. L organisation partenaire locale : le PROCIVICUS En 2013, différentes organisations guinéennes créent une «Table-ronde» de l économie solidaire. Elles souhaitent ainsi partager leurs connaissances et leurs pratiques en matière de coopérativisme. Parmi elles, le PROCIVICUS, qui regroupe différentes organisations soutenues par Solidarité Socialiste en Guinée Bissau. Ces dernières interviennent dans plusieurs régions du pays afin d améliorer les conditions de vie des populations les plus vulnérables. PROCIVICUS, avec le soutien de Solidarité Socialiste, cherche à impulser de nouvelles politiques publiques, actuellement quasi inexistantes, afin de promouvoir l économie sociale et solidaire. Celle-ci est très porteuse d espoir pour les femmes, en particulier les productrices de riz qui, en se regroupant en coopératives, réalisent des économies d échelle et réduisent leur dépendance vis-à-vis des semences provenant des pays voisins. Pour PRO- CIVICUS et ses partenaires associatifs, il est essentiel de montrer qu il est possible de développer des activités économiques selon un mode de fonctionnement transparent et démocratique. Un défi énorme dans ce pays marqué durablement par des années d instabilité politique et frappé de plein fouet par la montée en puissance de l idéologie néolibérale qui ne profite qu à une minorité nantie. 7

8 Droits humains - Démocratie - Participation Pour Solidarité Socialiste, le développement passe aussi par le respect des droits humains et de la démocratie. C est pourquoi nous soutenons la participation des organisations de la société civile à la définition des politiques publiques, qu elles soient sociales, agricoles, commerciales, ou de développement. Parallèlement, notre ONG a toujours défendu le droit des peuples à disposer d eux-mêmes en toute indépendance et souveraineté. A ce titre, elle appelle au respect du Droit international et aux résolutions de l ONU et appuie les populations victimes de violations de leurs droits élémentaires. Colombie : l organisation «Tierra y vida» lutte pour le droit des victimes Le contexte Pays de 43 millions d habitants, la Colombie connaît depuis plus de 50 ans un conflit armé interne entre les groupes d opposition, les paramilitaires et les forces de sécurité gouvernementales. La persistance de cette guerre, en présence de multiples acteurs aux logiques territoriales diverses, a généré une profonde crise humanitaire et sociale ainsi que des violations massives des droits humains. Cette situation a des répercussions importantes sur la population civile, surtout dans les zones rurales. Historiquement lié aux accaparements de terre, le conflit, teinté d enjeux économiques importants, a provoqué le déplacement forcé de trois à cinq millions de personnes, les spoliant ainsi de plus de huit millions d hectares des meilleurs terrains. Manifestation organisée par Tierra y Vida pour le droit à la terre 8

9 Rencontre des familles menacées de la commune Macondo L organisation partenaire locale : Tierra y Vida L Association nationale des victimes pour la restitution et l accès à la terre, Tierra y Vida, est un exemple de la capacité de mobilisation populaire. Composée d hommes et de femmes chassés de leurs propriétés, elle compte quelque membres et leurs familles. L association a pour principal objectif d accompagner ses membres dans les démarches administratives et juridiques afin de se voir restituer les terres et les biens dont ils ont été spoliés de manière illégale et violente. Terra y Vida représente un immense espoir pour des milliers de paysans qui voient dans l application de la loi des victimes et de la restitution des terres une avancée importante. A condition que des mécanismes juridiques et politiques soient mis en place pour obtenir justice et réparation, et éviter ainsi la répétition de situations préjudiciables aux petits paysans. Tierra y Vida mène également un travail de lobbying politique pour que la législation soit accompagnée d un volet d appui aux paysans qui ont pu obtenir gain de cause. En effet, même s ils parviennent à récupérer leurs terres, ils n ont généralement pas les moyens suffisants pour redémarrer leur activité professionnelle et se voient donc finalement obligés de les revendre pour une bouchée de pain à ceux qui les avaient accaparées! L organisation fait l objet d attaques systématiques (on dénombre cinquante-deux assassinats commis au cours de ces trois dernières années). 9

10 Palestine : Des jeunes en mouvement Le contexte Les Palestiniens font face depuis de nombreuses décennies à la guerre, à l occupation illégale et aux opérations militaires israéliennes, subissant douloureusement les impacts de celles-ci sur leur quotidien. Les jeunes palestiniens sont particulièrement touchés par ce conflit sans fin qui compromet gravement leurs perspectives d avenir et ce, même en temps de paix relative, notamment parce que l occupation israélienne asphyxie l économie palestinienne depuis plus de 40 ans et empêche toute possibilité de faire des choix professionnels libres et éclairés (manque de formation, accès limité à l emploi, absence de protection sociale...). Les organisations partenaires locales : MA AN Development Center, Bisan for Research and Development et PAC Ces trois partenaires de Solidarité Socialiste en Palestine ouvrent aux jeunes un espace de participation et de créativité où ils peuvent se sentir valorisés, s exprimer librement et construire des initiatives collectives. Grâce à cet espace, des clubs de jeunes recréent du lien avec leurs communautés respectives, rencontrent leur soif d agir, encouragent la participation des jeunes femmes à la sphère publique. Par-delà les clivages politiques, très présents en Palestine, cette démarche permet d organiser des activités culturelles, de formation, de revendication politique et citoyenne. Les partenaires de Solidarité Socialiste tra- 10

11 Jeunes femmes suivant une formation en informatique à Gaza vaillent également de concert avec les étudiants dans les campus universitaires, les syndicats et les comités populaires. Ils portent ensemble des revendications sur des questions telles que celle des prisonniers politiques ou le boycott économique d Israël. En offrant des opportunités et des espaces de mobilisation collectifs, Solidarité Socialiste contribue à l émergence d un véritable mouvement social de jeunes en Palestine. Mouvement à même de défendre les intérêts et les besoins de la jeunesse palestinienne, et de contribuer de manière positive à la lutte pour la dignité et la libération nationale. Camp d été des jeunes soutenu par le programme de Solidarité Socialiste en Palestine

12 Afrique centrale : L économie du changement social Le contexte En Afrique centrale, à travers l action de plusieurs organisations partenaires, Solidarité Socialiste renforce la participation et l implication de la société civile et des mouvements populaires. Elle soutient des actions de mobilisation pour le respect des droits humains, des principes démocratiques et de la bonne gouvernance. Etant donné l importance de l agriculture dans cette zone du monde où trois habitants sur quatre tirent leurs revenus d activités agricoles, la structuration démocratique de mouvements de producteurs forts et influents est un enjeu fondamental. Les organisations partenaires locales : le réseau PRODDES et la plateforme Diobass au Kivu Au Sud-Kivu, en République Démocratique du Congo, la plateforme Diobass accompagne la structuration de la FOP SIPAF, une Fédération d Organisations paysannes réparties à travers 6 territoires de la province (Kabare, Kalehe, Walungu, Uvira, Mwenga et Fizi). Cette fédération encourage la participation des paysans aux prises de décisions dans les domaines de l agriculture et de l élevage, et lutte pour faire reconnaître l importance de l agriculture familiale. Ce secteur est non seulement essentiel pour l économie congolaise, mais il offre également un énorme potentiel en termes de création d emploi. Parallèlement, la FOP cherche aussi à améliorer le bien-être social et économique de ses membres via la mise en place de «fonds rotatifs». Famille Horushiri, membre du CIDEMU, Sud Kivu, RDC Solidarité Socialiste/J. de Tessières 12

13 Un fonds rotatif est un prêt concédé à une organisation ou à l un de ses membres afin de financer en tout ou en partie la réalisation d un projet durable. Il s inspire des principes coopératifs et de l économie solidaire. Via le remboursement obligatoire endéans un délai fixé, le prêt bénéficie ensuite à une autre association. Ce système, outre qu il garantit la mise en place de petites activités génératrices de revenus, renforce la cohésion interne du groupe autour d une entreprise qui profite à l ensemble de la collectivité concernée. Les groupements paysans bénéficient d un fond rotatif et de formations en culture maraîchère. Solidarité Socialiste/J. de Tessières 13

14 Notre action sur le terrain Solidarité Socialiste est présente dans neuf pays d Amérique latine et d Afrique, ainsi qu en Palestine. L action des organisations que nous soutenons sur le terrain permet à la fois : 1) de répondre aux besoins immédiats de la population : mieux s alimenter, avoir un logement convenable, trouver un emploi, améliorer ses revenus... Sénégal Colombie Guinée-Bissau Bolivie 14

15 2) de s attaquer aux causes structurelles des problèmes et de défendre les revendications des populations auprès des pouvoirs publics pour plus de justice sociale. Solidarité Socialiste appuie la lutte de ces populations contre les inégalités sociales avec une attention particulière pour les jeunes et les femmes et contribue au renforcement de la démocratie locale. Belgique SYRIA Maroc Palestine Gaza Strip JORDAN Palestine ISRAEL Burkina Faso Burundi R.D. Congo Economie sociale et solidaire Protection sociale 15

16 Exposition et animation autour de la thématique des violences sexuelles à l Est du Congo lors de la Fête des Solidarités 2014 Solidarité Socialiste/R. Hoyois 16

17 50 ans de Solidarité Socialiste et FOS socialistische solidariteit : L Action Commune Socialiste débat autour de la Protection Sociale En Belgique, solidarité socialiste informe, sensibilise, mobilise Le développement Nord/Sud passe également par des changements d attitudes, de mentalités, de modèles de production et de consommation de la société au Nord. C est à travers ce prisme que doit s exprimer la solidarité internationale. Solidarité Socialiste mène dans ce sens un travail d information et de mobilisation du public en partenariat avec d autres organisations progressistes qui partagent ses valeurs politiques et philosophiques de solidarité et de justice sociale. Ces organisations sont la FGTB, les Femmes Prévoyantes Socialistes (FPS), les Mutualités Socialistes, divers mouvements d éducation permanente (PAC, MJS, etc.) ainsi que d autres organisations de la société civile belge concernées par les thématiques du développement et de la coopération Nord/Sud. En collaboration avec ces différentes associations, Solidarité Socialiste mène un travail d interpellation des décideurs politiques sur des questions d actualité internationale. En la matière, Solidarité Socialiste se focalise sur trois zones géographiques où elle intervient, étant donné leur contexte socio-politique particulièrement sensible : la Colombie, la Palestine et l Afrique Centrale. À ce titre, elle est membre d une série de plateformes qui réunissent d autres acteurs de la Coopération, telles que le CNCD (Plateforme Afrique centrale ; Plateforme Amérique Latine ; etc.), AGRICONGO (plateforme intégrant différentes ONG belges actives en RDC sur le thème de la défense de l agriculture familiale ; OIDHACO (Bureau International pour les droits humains en Colombie) ; Coordination Belgique Colombie (plaidoyer axé sur la défense des Droits Humains) ; Réseau Cotonou francophone (réseau international des relations UE- Afrique) ; Association Belgo Palestinienne (ABP) ; Campagne Made in Illegality ; etc. L ONG intègre également MASMUT (plateforme belge de Micro Assurance Santé & Mutuelles de Santé) et prend une part active à la campagne sur la protection sociale initiée par le CNCD , les Syndicats et les Mutuelles belges. Solidarité Socialiste s investit par ailleurs, en novembre de chaque année, dans la campagne , moment fort de sensibilisation et de récolte de fonds en vue de soutenir des actions de développement au Sud. 17

18 Vous désirez soutenir l action de Solidarité Socialiste? Faites un don sur le compte CCP BE [code BIC : BPOTBEB1] On ne mesure pas toujours l importance de faire un don. C est pourtant la manière la plus directe et la plus efficace de soutenir les projets de Solidarité Socialiste. Vous êtes donateur, vous êtes acteur de changement. Votre don est précieux pour nous aider à mener à bien nos actions de solidarité internationale, et soutenir les programmes de nos partenaires dans les 9 pays où nous sommes présents, en Afrique, en Amérique latine et au Proche-Orient. Vous permettez ainsi aux populations du Sud de défendre leurs droits et d avoir de meilleures conditions de vie. Où vont vos dons? Solidarité Socialiste consacre 80 % du montant des dons récoltés à la réalisation des projets et programmes de ses partenaires. Les 20 % restant sont consacrés à nos frais opérationnels, de fonctionnement et de structure, grâce à un contrôle rigoureux de nos dépenses administratives. Faites un don et bénéficiez d une déduction fiscale Solidarité Socialiste bénéficie de l agrément du Ministère des Finances pour délivrer des attestations fiscales. Si votre don est de 40 ou plus, vous recevrez automatiquement en avril de l année qui suit une attestation fiscale vous permettant de déduire 45 % du montant total de votre don! Maraichère au Burkina Faso

19 Solidarité Socialiste bénéficie du cofinancement Le Gouvernement belge apporte 80 % des fonds dans le cadre du système de co-financement pour mener les programmes de coopération. A charge pour Solidarité Socialiste de réunir les 20 % restant. Plus vous contribuez par vos dons au soutien de Solidarité Socialiste, plus nous serons en mesure d obtenir des financements publics en vue de renforcer notre action dans le Sud. > Oui, vos dons font la différence! Les autres moyens de soutenir Solidarité Socialiste > Soyez bénévole lors du 1 er mai, de la Fête des Solidarités, de l Opération > Devenez personne-relais dans votre commune ou région > Organisez un événement : une fête, un concert,... dont vous pouvez décider d attribuer les bénéfices à nos actions. > Courez et marchez avec nous lors des 20 km de Bruxelles ou aux 15 km de Liège et faites-vous parrainer > Couchez Solidarité Socialiste sur votre testament > Créez, animez ou rejoignez un groupe local de Solidarité Socialiste Membre d une communauté soutenue par le programme de Solidarité Socialiste en Bolivie Pour tout renseignement, n hésitez pas à nous contacter > Par mail : > Par téléphone : > Ou via notre site internet : Retrouvez également Solidarité Socialiste Facebook et Twitter! Marché urbain à Bukavu en R.D.Congo 19

20 Solidarité Socialiste Formation, Coopération & Développement rue Coenraets Bruxelles Tél.:+32 (0) Fax: +32 (0) Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter CCP BE Imprimerie Nuance 4 s.a.

RAPPORT SUR LES ACTIVITES DE MICRO ASSURANCE ORGANISEES PAR CADERCO-SAVING FOR LIFE INTERNATIONAL

RAPPORT SUR LES ACTIVITES DE MICRO ASSURANCE ORGANISEES PAR CADERCO-SAVING FOR LIFE INTERNATIONAL RAPPORT SUR LES ACTIVITES DE MICRO ASSURANCE ORGANISEES PAR CADERCO-SAVING FOR LIFE INTERNATIONAL 1. INTRODUCTION SUR LE MICRO ASSURANCE AU SEIN DE L ONG CADERCO- SAVINGS FOR LIFE INTERNATIONAL. L ONG

Plus en détail

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Numéro WHH du projet: AF 1519 / COD 1063-07 Numéro KfW du projet : KfW 2007 65 537

Plus en détail

Le système de protection sociale en santé en RDC

Le système de protection sociale en santé en RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Le système de protection sociale en santé en RDC 13/09/2013 1 I. Contexte national Plan II. Mesures de protection

Plus en détail

Déroulement des travaux. Jour 1

Déroulement des travaux. Jour 1 Atelier national sur le partage des résultats de l étude et la mobilisation des organisations de la société civile pour le lancement d une campagne de plaidoyer autour de l accaparement des terres au Cameroun

Plus en détail

La plateforme de micro-dons du CCFD-Terre solidaire

La plateforme de micro-dons du CCFD-Terre solidaire La plateforme de micro-dons du CCFD-Terre solidaire DOSSIER DE PRÉSENTATION S o m m ai r e SolidaireVille, plateforme innovante de micro-dons. Une première!...3 Des projets au service du développement

Plus en détail

SOINS DE SANTE EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE & MUTUALISATION

SOINS DE SANTE EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE & MUTUALISATION Conférence de presse du 06/10/2010 14 heures, salle Politkovskaya (PHS 0A50) Parlement européen Bruxelles Contact : 0475.690.461 http://www.vdekeyser.be/ SOINS DE SANTE EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE & MUTUALISATION

Plus en détail

CAMPAGNE ... FICHE POUR LES MILITANTS, LES DÉLÉGUÉS ET LES PERMANENTS.

CAMPAGNE ... FICHE POUR LES MILITANTS, LES DÉLÉGUÉS ET LES PERMANENTS. CAMPAGNE... maart 2015 FICHE POUR LES MILITANTS, LES DÉLÉGUÉS ET LES PERMANENTS. Pour mettre en œuvre la campagne Protection sociale pour tous dans les entreprises, les institutions, les écoles, A utiliser

Plus en détail

Appui aux mutuelles de santé en Afrique: un partenariat entre Solidarité Socialiste et les mutualités socialistes

Appui aux mutuelles de santé en Afrique: un partenariat entre Solidarité Socialiste et les mutualités socialistes Appui aux mutuelles de santé en Afrique: un partenariat entre Solidarité Socialiste et les mutualités socialistes 1 Solidarité Socialiste Formation, Coopération & Développement rue Coenraets, 68 1060 Bruxelles

Plus en détail

AgiSSONS ensemble. Soutenons la démarche communautaire pour en finir avec le VIH/sida

AgiSSONS ensemble. Soutenons la démarche communautaire pour en finir avec le VIH/sida AgiSSONS ensemble Soutenons la démarche communautaire pour en finir avec le VIH/sida Le mot de la présidente Chère donatrice, Cher donateur, Tout d abord, merci d avoir choisi de soutenir Coalition PLUS.

Plus en détail

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS FR PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS Déclarons 2012 Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations The European Older People s Platform La Plate-forme européenne

Plus en détail

Analyse. Le mouvement mutualiste et les politiques nationales de santé et de protection sociale au Burkina Faso Par Esther Favre-Félix.

Analyse. Le mouvement mutualiste et les politiques nationales de santé et de protection sociale au Burkina Faso Par Esther Favre-Félix. Le mouvement mutualiste et les politiques nationales de santé et de protection sociale au Burkina Faso Par Esther Favre-Félix Esther Favre-Félix est diplômée en Relations internationales de l Université

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

educationsolidarite.org

educationsolidarite.org Education International Internationale de l'education Internacional de la Educaciòn Bildungsinternationale Conception : L.Talbot & Efficience Crédits photographiques : sxc.hu - flashfilm Juin 2008 educationsolidarite.org

Plus en détail

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org Le fonds de dotation d Artisans du Monde Faire un don Pour construire un monde plus juste au Nord comme au Sud Titre Crédit photo : Ellas Cuentan www.artisandumonde.org 1 Fonds de dotation d Artisans du

Plus en détail

demain Aujourd hui ACDIC A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS

demain Aujourd hui ACDIC A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS ACDIC Aujourd hui & demain A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS D. QUATRE THEMES D ACTIONS PRIORITAIRES E. NOS AMBITIONS

Plus en détail

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds Termes de référence 1 1. Contexte et justification La formation en recherche de financement s inscrit dans le cadre du programme «Promouvoir l

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre inégalité Note de Synthèse Protection sociale pour les Enfants Réduction de la pauvreté q protection sociale Février 2009 exclusion sociale Politiques Sociales atteindre les OMD sécurité stratégies politiques

Plus en détail

Les valeurs et les acteurs de l économie sociale et solidaire : une culture de réseaux pour développer le tiers secteur

Les valeurs et les acteurs de l économie sociale et solidaire : une culture de réseaux pour développer le tiers secteur Les valeurs et les acteurs de l économie sociale et solidaire : une culture de réseaux pour développer le tiers secteur L économie sociale et solidaire se caractérise par une manière différente d entreprendre

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

Conférence internationale et Assemblée constitutive Réseau Education et Solidarité (RES) (Paris, 14 et 15 mai 2009)

Conférence internationale et Assemblée constitutive Réseau Education et Solidarité (RES) (Paris, 14 et 15 mai 2009) Conférence internationale et Assemblée constitutive Réseau Education et Solidarité (RES) (Paris, 14 et 15 mai 2009) Intervention de M. Assane Diop Directeur exécutif Secteur de la Protection sociale Bureau

Plus en détail

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire»

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire» Une implantation forte de l Economie Sociale et Solidaire de part et d autre de la frontière. Forte de plus de 13 000 établissements et de plus de 200 000 emplois sur le territoire transfrontalier, l économie

Plus en détail

7 RÈGLES D OR POUR CONSTRUIRE UNE SOCIÉTÉ

7 RÈGLES D OR POUR CONSTRUIRE UNE SOCIÉTÉ ÉLECTIONS 2012 : LA FNATH INTERPELLE LES CANDIDATS Le prochain quinquennat sera marqué par la crise sociale et économique. Pleinement touchés, les accidentés de la vie ne devront pas être sacrifiés sur

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de L IDA EN ACTION Réponse de la Banque mondiale à la crise alimentaire Flambée des prix alimentaires : tendances, causes et perspectives Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et

Plus en détail

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007 COOPERATION DECENTRALISEE CESR 5 octobre 2007 La coopération internationale et décentralisée S insère dans le cadre plus large de l action extérieure des collectivités Regroupe les actions de coopération

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT)

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) FACONNER ENSEMBLE L OIT DU FUTUR «Pour tout ce qui a été, merci. Pour tout ce qui sera, oui.» (Dag

Plus en détail

Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix»

Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix» Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix» Résumé des résultats clés et réalisations Problématique Prévention des crises et consolidation de la paix : les défis Quelque 1,5 milliard

Plus en détail

COOPAMI? Rôle des mutuelles sociales dans les processus de mise en place de Couverture Maladie Universelle (CMU).

COOPAMI? Rôle des mutuelles sociales dans les processus de mise en place de Couverture Maladie Universelle (CMU). www.coopami.org COOPAMI? Rôle des mutuelles sociales dans les processus de mise en place de Couverture Maladie Universelle (CMU). Abidjan 15 juillet 2014 Michel Vigneul Cellule Expertise&COOPAMI Mutuelle

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

PROGRAMME SOLIDARITE SANTE SUD - KIVU LES ATOUTS DES MUTUELLES DE SANTE EXPERIENCE DE LA PROVINCE DU SUD KIVU. Février 2013

PROGRAMME SOLIDARITE SANTE SUD - KIVU LES ATOUTS DES MUTUELLES DE SANTE EXPERIENCE DE LA PROVINCE DU SUD KIVU. Février 2013 PROGRAMME SOLIDARITE SANTE SUD - KIVU LES ATOUTS DES MUTUELLES DE SANTE EXPERIENCE DE LA PROVINCE DU SUD KIVU Février 2013 Présenté par Apollinaire BAHIZIRE, MD-MPh Directeur du PSS et MCP MUTUELLES DE

Plus en détail

Qu est-ce que le commerce équitable?

Qu est-ce que le commerce équitable? FAIR TRADE RULES! Position du mouvement international du commerce équitable en vue de la VI e Conférence Ministérielle de l OMC à Hong Kong Octobre 2005 «Nous, les membres du mouvement international du

Plus en détail

Plan d orientations stratégiques 2012-2016

Plan d orientations stratégiques 2012-2016 Plan d orientations stratégiques 2012-2016 Agence Française de Développement Établissement public, l Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour combattre la pauvreté et favoriser

Plus en détail

Institut syndical européen. Une perspective européenne sur les questions stratégiques pour le mouvement syndical

Institut syndical européen. Une perspective européenne sur les questions stratégiques pour le mouvement syndical Institut syndical européen Une perspective européenne sur les questions stratégiques pour le mouvement syndical Le principal objectif de l Europe sociale doit être la création d une société plus égalitaire,

Plus en détail

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Note d orientation Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Évaluer comment l adaptation aux changements climatiques contribue à la réduction de la pauvreté

Plus en détail

Les personnes handicapées ont les mêmes droits

Les personnes handicapées ont les mêmes droits Les personnes handicapées ont les mêmes droits La stratégie européenne 2010-2020 en faveur des personnes handicapées Commission européenne Égalité des droits, égalité des chances La valeur ajoutée européenne

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008)

Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008) Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008) Excellences, Chers collègues, Mesdames et Messieurs, Chers amis, Quelles méthodes, quels instruments pour

Plus en détail

Cahier 1. Acheter équitable ou socialement responsable

Cahier 1. Acheter équitable ou socialement responsable Cahier 1. Acheter équitable ou socialement responsable 1.1. Commerce équitable Oxfam Magasins du monde 1.2. Achats socialement responsables de vêtements de travail achact Action Consommateurs Travailleurs

Plus en détail

Titre : La Mutuelle Communautaire de Santé de Yaoundé : Un mécanisme solidaire de financement collectif d accès aux soins de santé de qualité.

Titre : La Mutuelle Communautaire de Santé de Yaoundé : Un mécanisme solidaire de financement collectif d accès aux soins de santé de qualité. Titre : La Mutuelle Communautaire de Santé de Yaoundé : Un mécanisme solidaire de financement collectif d accès aux soins de santé de qualité. Sous titre: Projet d appui aux mutuelles de santé et incidence

Plus en détail

Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique»

Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique» Justine BERTHEAU Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique» Intervenants : - Yann Gauthier, directeur du Centre International du

Plus en détail

7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement

7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement 7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement Session 3 Thème : Mettre le contexte au centre de l action : opérationaliser une approche sensible à la fragilité Sous-thème : «Prise

Plus en détail

Par Maitre Innocent NTAKOBANJIRA BISIMWA. Consultant en Droits des Autochtones Pygmées

Par Maitre Innocent NTAKOBANJIRA BISIMWA. Consultant en Droits des Autochtones Pygmées Garantir un accès aux soins de santé des Peuples Autochtones Pygmées expulsés dans le PNKB dans la province du Sud Kivu : Capitalisation du thème de la journée internationale des Peuples Autochtones 2015

Plus en détail

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Istikshaf: explorer la mobilité Agenda politique régional pour la mobilité

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

Déclaration sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales 1, 2

Déclaration sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales 1, 2 Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 20 juin 2013 Français Original: anglais A/HRC/WG.15/1/2 Conseil des droits de l homme Première session 15-19 juillet 2013 Groupe de travail intergouvernemental

Plus en détail

Le rôle de la société civile

Le rôle de la société civile Le rôle de la société civile Bruxelles 15 décembre 2011 Les mutuelles de santé au Burkina Faso Inégalité d accès aux soins de santé au Burkina Faso La majorité de la population vit en dessous du seuil

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC

PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC 1. INTRODUCTION 2. ETAT DES LIEUX PLAN 3. PROBLEMATIQUE DE LA DEGRADATION DES TERRES ET DE LA

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Manifeste. pour l éducation au développement. www.acodev.be. Pour une autre citoyenneté ouverte aux questions de solidarité internationale

Manifeste. pour l éducation au développement. www.acodev.be. Pour une autre citoyenneté ouverte aux questions de solidarité internationale Manifeste pour l éducation au développement Pour une autre citoyenneté ouverte aux questions de solidarité internationale Document réalisé par les ONG actives au sein du Groupe sectoriel Éducation au développement

Plus en détail

Marché solidaire Du Sud au Nord, pour une autre économie et l autonomie des femmes

Marché solidaire Du Sud au Nord, pour une autre économie et l autonomie des femmes Marché solidaire Du Sud au Nord, pour une autre économie et l autonomie des femmes Samedi 6 juin 2015, rue des amandiers, Paris 20 ème CONTACTS Corinne Mélis, 06 25 51 86 12 - corinne.melis@quartiersdumonde.org

Plus en détail

1er SEMINAIRE TECHNIQUE AISS

1er SEMINAIRE TECHNIQUE AISS 1er SEMINAIRE TECHNIQUE AISS Séminaire technique sur l extension de la couverture de la sécurité sociale en Afrique centrale : Défis, Solutions, et Perspectives. PRESENTATION DE LA CAISSE NATIONALE DE

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

Rapport 2, Juin 2015

Rapport 2, Juin 2015 Sondages Consolidation de la Paix et Reconstruction Est de la République Démocratique du Congo Rapport 2, Juin 2015 () Par Patrick Vinck, Phuong Pham, Tino Kreutzer Contenu : p3. Large support pour les

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable Mise en œuvre des principes de l Agenda 21 dans les coopérations transfrontalières, européennes et internationales des collectivités

Plus en détail

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE :

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : Résultats du séminaire de Sikasso 4-7 mars 2002 www.afriquefrontieres.org WABI/DT/04/03 2 LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE»

Plus en détail

Centre d Appel «Tukinge Watoto»

Centre d Appel «Tukinge Watoto» RAPPORT ANNUEL 2014 INTRODUCTION Les violations des droits de l enfant continuent à être régulières dans l ensemble de la République Démocratique du Congo (RDC). L impact des conflits armés sur les enfants

Plus en détail

UN BILAN EN DEMI-TEINTE : MICROCRÉDIT OU MICRO-ENDETTEMENT? LA MICRO-FINANCE, UNE PORTE D ENTRÉE À LA PROTECTION SOCIALE

UN BILAN EN DEMI-TEINTE : MICROCRÉDIT OU MICRO-ENDETTEMENT? LA MICRO-FINANCE, UNE PORTE D ENTRÉE À LA PROTECTION SOCIALE 2 ] Sécurité des revenus Le cas du microcrédit CADRE GÉNÉRAL Selon le rapport annuel de la Banque mondiale, l année 2010 compterait quelques 64 millions de personnes de plus en situation d extrême pauvreté.

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1 : POURQUOI «DONNER DU CREDIT AUX FEMMES RURALES»?... 3 PARTIE 2 : EPARGNE/CREDIT DU SYSTEME FINANCIER INFORMEL...

SOMMAIRE PARTIE 1 : POURQUOI «DONNER DU CREDIT AUX FEMMES RURALES»?... 3 PARTIE 2 : EPARGNE/CREDIT DU SYSTEME FINANCIER INFORMEL... Fédération Internationale des Producteurs Agricoles 1 «DONNER DU CREDIT AUX FEMMES RURALES» Ce document fut élaboré dans l objectif d apporter une information la plus complète possible sur le thème du

Plus en détail

FONDATION PANZI Gestionnaire de Programme Adjoint

FONDATION PANZI Gestionnaire de Programme Adjoint Panzi Fondation : Assistant Program Manager FONDATION PANZI Gestionnaire de Programme Adjoint La Fondation Panzi RDC était créée en 2OO8 pour la gestion et la Coordination des projets qui vont au- delà

Plus en détail

AP A R P E R F E F ju j i u n n 20 2 1 0 1 1 1

AP A R P E R F E F ju j i u n n 20 2 1 0 1 1 1 APREF juin 2011 1 Pourquoi la micro-assurance? Lien fort et évident entre pauvreté et vulnérabilité Si quelqu un est protégé contre les risques de base pour lui et sa famille, il est plus enclin à prendre

Plus en détail

Juillet 2011. Réponse de la MGEN et de la MS Consultation sur la gouvernance d entreprise 1

Juillet 2011. Réponse de la MGEN et de la MS Consultation sur la gouvernance d entreprise 1 Contribution de la Mutuelle Générale de l Education Nationale - MGEN (France) et de la Mutualité Socialiste - MS (Belgique) au livre vert sur «Le cadre de gouvernance d entreprise dans l UE» Juillet 2011

Plus en détail

GRAP. dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie

GRAP. dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie Illustration de deux cas d entreprises tirés de la recherche du Groupe régional d activités partenariales en économie sociale de l Estrie (GRAP-Estrie)

Plus en détail

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE RESEAU DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA ********************************* Fédération des Caisses Populaires du Burkina (F.C.P.B.) Tél.: 50.30.48.41, Fax : 50.30.49.10 ; E-mail : fcpb@fasonet.bf ; Adresse

Plus en détail

Les Ateliers prospectifs de l ARENE. Atelier n 5 du 12 mars 2015

Les Ateliers prospectifs de l ARENE. Atelier n 5 du 12 mars 2015 Les Ateliers prospectifs de l ARENE Atelier n 5 du 12 mars 2015 ARENE/C. Bertolin Le développement du mode coopératif autour d une économie locale Ce compte-rendu reprend les propos et propositions des

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 DÉVELOPPEMENT LOCAL MENÉ PAR LES ACTEURS LOCAUX POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 Les nouvelles règles et la législation régissant le prochain financement de la politique européenne de cohésion pour la période

Plus en détail

Mis à jour le 15 juin 2015 AGENDA 2015

Mis à jour le 15 juin 2015 AGENDA 2015 AGENDA 2015 Activités de la plateforme d accueil pour l intégration des étrangers Cycle de formation à destination des migrants d octobre 2014 à juin 2015 : «Bienvenue à Tournai» Pour informer et accompagner

Plus en détail

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté. Forces, limites et options stratégiques

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté. Forces, limites et options stratégiques Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté Forces, limites et options stratégiques Lahcen ACHY Economiste Principal, Centre Carnegie du Moyen Orient Septembre 2010 Le Maroc a enregistré

Plus en détail

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MAI 2008 POLITIQUE D EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 1. LE CONTEXTE L égalité entre les femmes et les hommes est une condition essentielle au développement

Plus en détail

Analyse des Performances Sociales de CREDI - Togo Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré

Analyse des Performances Sociales de CREDI - Togo Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré Analyse des Performances Sociales de CREDI - Togo Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré Considérations générales Ce rapport synthétique est issu de l étude d une organisation

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant)

LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant) LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant) Ce document a pour objectif d harmoniser le mandat et le cadre d action des RECOPE ; d orienter et harmoniser l approche des ONG

Plus en détail

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines»

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Introduction : Le XXè siècle a connu plus de déplacements de personnes qu aucune autre période. Les migrations peuvent être internes aux pays ou bien régionales et

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

Post-alphabétisation des jeunes agriculteurs / éleveurs (JA/JE) déscolarisés

Post-alphabétisation des jeunes agriculteurs / éleveurs (JA/JE) déscolarisés Atelier pour l Afrique Subsaharienne FORMATION DE MASSE EN MILIEU RURAL, ÉLÉMENT DE RÉFLEXION POUR LA DÉFINITION D UNE POLITIQUE NATIONALE Ouagadougou, Burkina Faso 30 mai au 3 juin 2005 Post-alphabétisation

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

Collection Au Quotidien. out of food

Collection Au Quotidien. out of food Collection Au Quotidien out of food Début septembre de cette année, la Belgique, comme le reste de l Europe apprend la nouvelle avec stupéfaction : l Union Européenne va supprimer la plupart des aides

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN

RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN NOUS SOMMES DES PROFESSIONNELS DU DSU Nous sommes des professionnels du développement territorial ou local, du développement social urbain,

Plus en détail

Qu est-ce que l adaptation au changement climatique?

Qu est-ce que l adaptation au changement climatique? Note de position de CARE sur le changement climatique Qu est-ce que l adaptation au changement climatique? Le changement climatique représente une menace sans précédent pour les populations des pays en

Plus en détail

EUROPE-INTERNATIONAL. Isabelle Compagnie Chef du Service International Union des Villes et Communes de Wallonie

EUROPE-INTERNATIONAL. Isabelle Compagnie Chef du Service International Union des Villes et Communes de Wallonie Les communes sur la scène européenne Après vous avoir présenté le programme citoyen "L Europe pour les citoyens" dans le Mouvement communal de mai 2007, nous vous présentons, ci-dessous, l ensemble des

Plus en détail

COOPERATION BELGIQUE - BURUNDI Programme 2012 de bourses d études et de stage hors-projet

COOPERATION BELGIQUE - BURUNDI Programme 2012 de bourses d études et de stage hors-projet COOPERATION BELGIQUE - BURUNDI Programme 2012 de bourses d études et de stage hors-projet Les bourses d études ou de stages sont financées par la coopération belge dans le cadre d un accord de coopération

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

LES EFFETS DE LA DYNAMIQUE DE PARTAGE D EXPERIENCE AU SEIN D ATD QUART MONDE

LES EFFETS DE LA DYNAMIQUE DE PARTAGE D EXPERIENCE AU SEIN D ATD QUART MONDE LES EFFETS DE LA DYNAMIQUE DE PARTAGE D EXPERIENCE AU SEIN D ATD QUART MONDE genevieve.tardieu@atd-quartmonde.org www.atd-quartmonde.fr Introduction ATD Quart Monde ONG internationale dédiée à la lutte

Plus en détail

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire.

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire. Chargé de Logistique RDC Closing date: 04 Sep 2015 I. ACTED ACTED ACTED est une association de solidarité internationale française qui a pour vocation de soutenir les populations vulnérables de par le

Plus en détail

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI)

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) Un partenariat en appui aux politiques environnementales en Afrique de l Ouest PROGRAMME AFRIQUE CENTRALE ET OCCIDENTALE

Plus en détail

PLANIFICATION REGIONALE DE AProCA 2007-2011

PLANIFICATION REGIONALE DE AProCA 2007-2011 ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE COTON AFRICAINS BP 1799 Bamako / Mali Tel: + (223) 222 63 67 Quartier Sema 1, rue 50, Porte 1107 Email: communication@aproca.net, sp@aproca.net Site: www.aproca.net PLANIFICATION

Plus en détail

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE DOSSIER DE PRESSE 24 OCTOBRE 2014 UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE «Le régime étudiant comme pilier d une politique de santé des jeunes» CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr

Plus en détail

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Rio de Janeiro (Brésil), 21 octobre 2011 1. À l invitation de l Organisation mondiale de la Santé, nous, Chefs de Gouvernement, Ministres

Plus en détail

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Fonds structurels 2014-2020 Guide pratique Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Vous définissez à l heure actuelle les Programmes opérationnels

Plus en détail

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence ministérielle sur la migration et le développement. Plan d Action

Plus en détail

Référence: EuropeAid/129-831/L/ACT/CD Numéro de contrat: DCI-NSAPVD/2011/260-821

Référence: EuropeAid/129-831/L/ACT/CD Numéro de contrat: DCI-NSAPVD/2011/260-821 Termes de Référence de l évaluation externe du projet: «Dialoguer et Participer l Interaction Institutionnalisée entre Acteurs étatiques et non-étatiques» Référence: EuropeAid/129-831/L/ACT/CD Numéro de

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire Le 6 mai 2011, le groupe MGEN, le groupe MNH, la MNT, la MGET et la MAEE se sont réunis en assemblée

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

ATELIER 3 Analyse des différents systèmes de protection sociale en santé en Afrique

ATELIER 3 Analyse des différents systèmes de protection sociale en santé en Afrique FORMATION SUR LE DEVELOPPEMENT DE L ASSURANCE MALADIE UNIVERSELLE www.coopami.org ATELIER 3 Analyse des différents systèmes de protection sociale en santé en Afrique NIAMEY 12 et 13 juillet 2012 Cellule

Plus en détail

utilisés en faveur d un relativisme culturel, allant à l encontre de l universalité des droits de l homme,

utilisés en faveur d un relativisme culturel, allant à l encontre de l universalité des droits de l homme, Documents de synthèse DS 2 20.12.09 IIEDH Observatoire de la diversité et des droits culturels Situation des droits culturels Argumentaire politique www.droitsculturels.org 1. Définition des droits culturels

Plus en détail

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 EXPERIENCE SENEGALAISE DE LA MICROASSURANCE: DEFIS ET OPPORTUNITES Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème sera abordé en cinq

Plus en détail