CANCER DU SEIN. Dr de GOURNAY Emmanuel Département de Chirurgie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CANCER DU SEIN. Dr de GOURNAY Emmanuel Département de Chirurgie"

Transcription

1 CANCER DU SEIN Dr de GOURNAY Emmanuel Département de Chirurgie

2

3 CANCER DU SEIN Incidence: nouveaux cas Décès: plus de par an 1 femme sur 8 Problème de santé publique Implications sociales et psychologiques Contexte familial et génétique Intérêt du dépistage Mammographie bilatérale ans Tous les 2 ans

4 FACTEURS DE RISQUE Antécédents familiaux : sein ou autre Proportion des cancers génétiques : 5 à 10 % Exposition aux œstrogènes Ménarche précoce Ménopause tardive Première grossesse tardive Pas d allaitement

5 CARCINOME IN SITU Révélé par des microcalcifications dans 70 à 80 % des cas Prolifération dilatant les canaux sans infiltration du tissu mammaire Traitement = chirurgie + radiothérapie Fréquentes mastectomies Taux de récidives locales de 8 à 15% à 10 ans (chir. cons. + RT)

6 CIRCONSTANCES DE DECOUVERTE Autopalpation Examen médical systématique Mammographie systématique Signes locaux inflammatoires Adénopathies Altération état général

7 EXAMENS COMPLEMENTAIRES Mammographie bilatérale Échographie mammaire IRM (lobulaire) Ponction cytologie BIOPSIE Confirme le diagnostic Détermine le type, le grade nucléaire, la présence de récepteurs hormonaux Évalue l agressivité de la tumeur

8

9 9 Centre Henri-Becquerel

10

11

12

13 BIOPSIE ECHO - GUIDEE

14 SYSTEME DE BIOPSIE MAMMOTOME

15 PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE Définie en RCP Traitement adapté (chirurgie, chimio, radiothérapie, hormonothérapie) Education thérapeutique Soins de support Soutien psychologique

16 TRAITEMENT Chirurgie Tumorectomie Mammectomie Reconstruction mammaire immédiate ou différée Exploration ganglionnaire Ganglion sentinelle Curage axillaire Chimiothérapie Radiothérapie Hormonothérapie si RH+

17 CHIMIOTHÉRAPIE NÉOADJUVANTE Cancer inflammatoire Cancer très volumineux Patiente métastatique

18 GANGLION SENTINELLE But=prélever et analyser les premiers relais ganglionnaires axillaires Indication Lésion < 3cm Lésion unique Cancer non inflammatoire Pas de chimio néoadjuvante Réalisation d un curage axillaire en cas d atteinte des ganglion axillaires

19 Technique du ganglion sentinelle

20 Technique du ganglion sentinelle

21

22

23

24 Curage axillaire But= enlever l ensemble des ganglions lymphatiques axillaires drainant le sein Effet secondaires Lymphoedème Déficit sensitif Baisse mobilité épaule Douleurs bras et épaule Brides axillaires Surtout si associé à de la radiothérapie

25 RADIOTHERAPIE Rayon X 33 séances de 2 Gy Séances hypofractionnées Nécessité de rester une 20 de min sur le dos sans bouger Indication: Chirurgie conservatrice Mastectomie: T3-T4 et/ou 2 facteurs de risques Envahissement ganglionnaire

26

27

28 Techniques innovantes Classique RCMI

29 Effets secondaires de la radiothérapie Essentiellement locaux Précoces Rougeurs, sensibilité mammaire Fatigue dues aux transports Tardives Dépilation, trouble pigmentation, télangiectasies Déformation du sein Lymphoedème Neuropathie Toxicité cardiaque, pulmonaire

30 CHIMIOTHÉRAPIE ADJUVANTE 3 FEC Taxotère 1 cure toute les 3 semaines pendant 5 mois Effets secondaires Perte des cheveux Nausées-vomissement Fatigue Athralgies Neuropathies périphériques Douleurs musculaires Fièvre Toxicité hématologique Ongles

31 HORMONOTHERAPIE Tamoxifène ou antiaromatases 1cp par jour pdt 5/10ans Effets secondaires Arthralgies+++ Bouffées de chaleur

32 Effets secondaires physiques des ttt génants pour le sport Fatigue+++ (chimio) Arthralgies (chimio et hormono) Lymphoedème (curage et radiot) Brides axillaires (curage et radiot) Douleurs épaule et bras (curage et radiot) Trouble sensitif bras (curage et radiot) Neuropathie périphérique (chimio)

33 Effets secondaires psychologiques des ttt génants pour le sport Fatigue Faible estime de soi Trouble de la concentration (chimio) Peur d effet secondaires/ réactiver le cancer Attention aux discours discordants

34 CONCLUSION Femme jeune Problème de santé publique Intérêt du dépistage Possibilité de guérison +++ si stade précoce

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Journée de Sénologie Interactive Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S 51 ans XVII journées de sénologie le 18/09/14 Cas clinique interactif Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S., 51ans, consulte

Plus en détail

Plan 11/10/ femme sur 8 est touchée 1 femme sur 25 en meurt LES CANCERS DU SEIN. Epidémiologie

Plan 11/10/ femme sur 8 est touchée 1 femme sur 25 en meurt LES CANCERS DU SEIN. Epidémiologie LES CANCERS DU SEIN Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux Plan Epidémiologie Circonstances de découverte Diagnostic Traitements loco-régionaux Traitements systémiques 1 femme sur

Plus en détail

LES CANCERS DU SEIN. Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux

LES CANCERS DU SEIN. Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux LES CANCERS DU SEIN Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux Epidémiologie Plan Circonstances de découverte Diagnostic Traitements loco-régionaux Traitements systémiques 1 femme sur

Plus en détail

Item n 159 : Cancer du sein

Item n 159 : Cancer du sein Epidemiologie Item n 159 : Cancer du sein Cancer le plus fréquent de la femme : 10% des femmes en seront atteinte Cʼest un cancer hormono-dépendants Histologie la plus fréquente : adénocarcinome canalaire

Plus en détail

LE CARCINOME CANALAIRE IN SITU (CCIS) DU SEIN ( = carcinome intra-canalaire) ( = carcinome intra-galactophorique)

LE CARCINOME CANALAIRE IN SITU (CCIS) DU SEIN ( = carcinome intra-canalaire) ( = carcinome intra-galactophorique) LE CARCINOME CANALAIRE IN SITU (CCIS) DU SEIN ( = carcinome intra-canalaire) ( = carcinome intra-galactophorique) Dr Loïc BOULANGER, Pr Denis VINATIER Service de chirurgie gynécologique et mammaire Hôpital

Plus en détail

Dernières recommandations sur la prise en charge des cancers du sein

Dernières recommandations sur la prise en charge des cancers du sein Infiltrant multifocal Dernières Dr Perrine CAPMAS Infiltrant multifocal Toutes les décisions sont prises lors de réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) réunissant: Chirurgien Radiothérapeute

Plus en détail

Cancer du sein. Cours IFSI

Cancer du sein. Cours IFSI Cancer du sein Cours IFSI Plan Epidémiologie Génétique Différents types histologiques de cancers du sein Moyen de diagnostic Clinique Imagerie Traitement Chirurgie Chimiothérapie Radiothérapie Hormonothérapie

Plus en détail

TUMEURS DU SEIN RECOMMANDATIONS DIAGNOSTIQUES ET THERAPEUTIQUES

TUMEURS DU SEIN RECOMMANDATIONS DIAGNOSTIQUES ET THERAPEUTIQUES TUMEURS DU SEIN RECOMMANDATIONS DIAGNOSTIQUES ET THERAPEUTIQUES ONCOCENTRE BLOIS 10 JUIN 2005 GROUPE DE TRAVAIL D ANGUIS F ARBION O ARSENE S AVIGDOR I BARILLOT S BARON JL BAULIEU C BERGER G BODY F BOIVIN

Plus en détail

Cas clinique interactif. XVIIème Journées de sénologie interactive Sophie Frank

Cas clinique interactif. XVIIème Journées de sénologie interactive Sophie Frank Cas clinique interactif XVIIème Journées de sénologie interactive 18.09.2014 Sophie Frank Mme L.!! Agée de 59 ans!! Vient consulter en février 2014 pour un nodule du QII du sein gauche apparu suite à un

Plus en détail

Cas clinique interactif

Cas clinique interactif Cas clinique interactif XVIII ème Journées de sénologie interactive Sylvie BONFILS Centre des Maladies du Sein Hôpital St Louis Madame A!. 30 ans!! Consulte pour renouvellement de contraception progestative

Plus en détail

Critères organisationnels

Critères organisationnels Critères organisationnels de la Chirurgie des Lésions Mammaires Kevin KRAFT Journées DESC-SCVO Poitiers - Juin 2007 Motivations Épidémiologiques : priorité de Santé Publique Cancer du sein = 1er cancer

Plus en détail

Le cancer du sein au stade local. Impact sur la vie quotidienne et professionnelle

Le cancer du sein au stade local. Impact sur la vie quotidienne et professionnelle Le cancer du sein au stade local Impact sur la vie quotidienne et professionnelle 1 Des progrès indéniables : - Arbre décisionnel diagnostique - Biopsie pré-chirurgicale - Ganglion sentinelle - Oncoplastie

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS TYPES DE CANCERS

LES DIFFÉRENTS TYPES DE CANCERS DIAGNOSTIC ET IDENTIFICATION DU TYPE DE CANCER L EXAMEN ANATOMOPATHOLOGIQUE (1,2) Le diagnostic de cancer repose sur un examen anatomopathologique : Étude macroscopique et microscopique du tissu tumoral,

Plus en détail

Effets adverses à long terme des traitements du cancer. Anchisi S

Effets adverses à long terme des traitements du cancer. Anchisi S Effets adverses à long terme des traitements du cancer Anchisi S Effets adverses à long terme des traitements du cancer Population concernée Une personne sur 2 atteinte de cancer a 70ans ou plus; 87% ont

Plus en détail

9ème Club des Médecins DIM FHP MCO 26 novembre 2015

9ème Club des Médecins DIM FHP MCO 26 novembre 2015 Trajectoires de soins des femmes atteintes d un cancer du sein : Etude à partir des données du PMSI et de la radiothérapie libérale (SNIIR-AM) C Le Bihan, P Bousquet 9ème Club des Médecins DIM FHP MCO

Plus en détail

Cancer du sein guidelines PSOM. Le bilan initial dans le cadre d un nouveau diagnostic de cancer du sein doit comporter les éléments suivants :

Cancer du sein guidelines PSOM. Le bilan initial dans le cadre d un nouveau diagnostic de cancer du sein doit comporter les éléments suivants : Andrea Gombos (andrea.gombos@bordet.be) 1. Cancer du sein non métastatique Cancer du sein guidelines PSOM Le bilan initial dans le cadre d un nouveau diagnostic de cancer du sein doit comporter les éléments

Plus en détail

CANCER DU SEIN INFRACLINIQUE REVELE PAR DES METASTASES AXILLAIRES. Véronique VAINI- COWEN Polyclinique du Parc RAMBOT Aix- en- Provence

CANCER DU SEIN INFRACLINIQUE REVELE PAR DES METASTASES AXILLAIRES. Véronique VAINI- COWEN Polyclinique du Parc RAMBOT Aix- en- Provence CANCER DU SEIN INFRACLINIQUE REVELE PAR DES METASTASES AXILLAIRES Véronique VAINI- COWEN Polyclinique du Parc RAMBOT Aix- en- Provence DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL Toutes les adénopathies axillaires : Bénignes:

Plus en détail

Cancer du sein et femmes âgées. Dr Vaini Cowen Parc Rambot Dr Ricard Emilie Praticien Hospitalier CH Salon de Provence

Cancer du sein et femmes âgées. Dr Vaini Cowen Parc Rambot Dr Ricard Emilie Praticien Hospitalier CH Salon de Provence Cancer du sein et femmes âgées Dr Vaini Cowen Parc Rambot Dr Ricard Emilie Praticien Hospitalier CH Salon de Provence Epidémiologie 54 000 nouveaux cas /an en France 11 000 décès / an en France Enjeu de

Plus en détail

GYNAZUR avril Pierre AZUAR

GYNAZUR avril Pierre AZUAR GYNAZUR 17-18 avril 2014 Pierre AZUAR OBSERVATION N 1 Mme BAR.. M.. 52 ans Nullipare Réglée Tabac : 1 paquet Aucun antécédent médical ou chirurgical En mai 2010 : Mammographie : Sein droit, quadrant inféro

Plus en détail

HORMONOTHÉRAPIE ET CANCER DU SEIN. Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

HORMONOTHÉRAPIE ET CANCER DU SEIN. Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars HORMONOTHÉRAPIE ET CANCER DU SEIN MIDI DE PEPINET LVC JEUDI 6 MARS 2014 Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars 2014 1 o Hormonothérapie du cancer du sein o Historique o Comment lutter

Plus en détail

Florence Coussy GERM 10/2012

Florence Coussy GERM 10/2012 La chimiothérapie néo- adjuvante dans le cancer du sein lobulaire : réponse clinique, histologique et survie série rétrospec;ve de l hôpital Saint Louis Florence Coussy GERM 0/202 Plan I) La chimiothérapie

Plus en détail

CANCER DU SEIN: GROSSESSE ACTUELLE & FERTILITE. EPU du 11 octobre 2012 Magali LESAVRE

CANCER DU SEIN: GROSSESSE ACTUELLE & FERTILITE. EPU du 11 octobre 2012 Magali LESAVRE CANCER DU SEIN: GROSSESSE ACTUELLE & FERTILITE EPU du 11 octobre 2012 Magali LESAVRE CANCER DU SEIN PENDANT LA GROSSESSE Définition & problématique Cancer diagnostiqué pendant la grossesse ou dans l année

Plus en détail

CURAGE AXILLAIRE ET TECHNIQUES DU GANGLION SENTINELLE

CURAGE AXILLAIRE ET TECHNIQUES DU GANGLION SENTINELLE CURAGE AXILLAIRE ET TECHNIQUES DU GANGLION SENTINELLE Cancer du sein : Incidence : 40 000 cas/an en France 85% de cancers invasifs : nécessité de connaître le statut ganglionnaire pour 34 000 patientes

Plus en détail

SYNOPSIS PROTOCOLE UC- 0140/1308

SYNOPSIS PROTOCOLE UC- 0140/1308 SYNOPSIS PROTOCOLE UC- 0140/1308 A) IDENTIFICATION DE L ETUDE CLINIQUE NUMERO DE CODE DU PROTOCOLE PROMOTEUR : UC-0140/1308 VERSION ET DATE: VERSION DU 08 SEPTEMBRE 2014 TITRE DE L ESSAI: Etude de phase

Plus en détail

Traitements médicaux des stades localisés et surv long terme. Suzette DELALOGE Avril 2015

Traitements médicaux des stades localisés et surv long terme. Suzette DELALOGE Avril 2015 Traitements médicaux des stades localisés et surv long terme Suzette DELALOGE Avril 2015 1 Référentiel «régional» 2 Partie 1 Les standards 3 Les grands arbres décisionnels simples 4 Diagnostic de Cancer

Plus en détail

1. Le cancer du sein en Belgique

1. Le cancer du sein en Belgique Joëlle Baader Pharmacien BoppAss 11 et 20 octobre 2016 Plan de l exposé 1. Le cancer du sein en Belgique 2. Facteurs de risque 3. Dépistage/Diagnostic 4. Biologie tumorale 5. Métastases 6. Pronostic 7.

Plus en détail

Le cancer du sein. Page 1/4 - Le cancer du sein. 08/10/2015 - Par INCA. Page 1 / 10

Le cancer du sein. Page 1/4 - Le cancer du sein. 08/10/2015 - Par INCA. Page 1 / 10 08/10/2015 - Par INCA Le cancer du sein En France, le cancer du sein est la première cause de mortalité chez les femmes de 35 à 55 ans. Du diagnostic aux traitements, ce dossier vous permet de tout savoir

Plus en détail

CAS CLINIQUES DU CARCINO SENOLOGIE. AVRIL 2015 Monica Arnedos onco med Suzette Delaloge onco med

CAS CLINIQUES DU CARCINO SENOLOGIE. AVRIL 2015 Monica Arnedos onco med Suzette Delaloge onco med CAS CLINIQUES DU CARCINO SENOLOGIE AVRIL 2015 Monica Arnedos onco med Suzette Delaloge onco med ? Mme M 65 ans présente des microcalcifications ACR5 sur 5 cm, la macrobiopsie retrouve un carcinome intracanalaire

Plus en détail

Cancer du Sein Traitements Médicaux Adjuvants

Cancer du Sein Traitements Médicaux Adjuvants Cancer du Sein Traitements Médicaux Adjuvants Les grandes lignes Dr Loïc Boulanger, Dr Lucie Bresson, Pr Denis Vinatier Plan -Facteur pronostic # facteur prédictif de réponse aux traitements adjuvants

Plus en détail

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Adénocarcinome séreux de bas grade de l ovaire

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Adénocarcinome séreux de bas grade de l ovaire Suspicion de tumeur séreuse de bas grade de l ovaire Bilan Anamnèse Examen clinique Examens biologiques : CA 125 Scanner TAP +/- cérébral (si maladie métastatique) Exploration chirurgicale de diagnostic

Plus en détail

Tumeurs de la verge : conduite à tenir vis-à-vis des ganglions. Pr Eric HUYGHE Dr Boris DELAUNAY

Tumeurs de la verge : conduite à tenir vis-à-vis des ganglions. Pr Eric HUYGHE Dr Boris DELAUNAY + Tumeurs de la verge : conduite à tenir vis-à-vis des ganglions Pr Eric HUYGHE Dr Boris DELAUNAY + Introduction Cancer du pénis = rare Incidence : 1/100 000 hommes en Europe Pic de fréquence entre 60-70

Plus en détail

SYNOPSIS PROTOCOLE N UC-0107/1604

SYNOPSIS PROTOCOLE N UC-0107/1604 SYNOPSIS PROTOCOLE N UC-0107/1604 A) IDENTIFICATION DE L ESSAI CLINIQUE NUMERO DE CODE PROMOTEUR : UC-0107/1604 VERSION (N ET DATE) : 1.0 DU 25/04/2016 TITRE DE L ESSAI : Etude de phase III randomisée

Plus en détail

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE SURVEILLANCE DU CANCER DU SEIN TRAITE ( VIVIANE FEILLEL) SURVEILLANCE LOCOREGIONALE - Séquelles post-thérapeutiques - Récidive homolatérale - Cancer du sein controlatéral SURVEILLANCE GENERALE - Effets

Plus en détail

Actualités cancer du sein Suzette DELALOGE

Actualités cancer du sein Suzette DELALOGE Actualités cancer du sein 2014 Suzette DELALOGE 1 Plan Grandes questions Actualités épidémiologiques Biologie des cancers du sein aujourd hui Traitements locaux Traitements médicaux adjuvants Prise en

Plus en détail

Informer CHIRURGIE POUR CANCER DU SEIN INTITULE DE L INTERVENTION

Informer CHIRURGIE POUR CANCER DU SEIN INTITULE DE L INTERVENTION Informer CHIRURGIE POUR PATIENTE (ETIQUETTE) CACHET DU MEDECIN INTITULE DE L INTERVENTION QUELLE INTERVENTION VOUS EST PROPOSEE ET QUELLES SONT SES CONSEQUENCES POTENTIELLES? Tumorectomie ou mastectomie

Plus en détail

Cancer du sein et aptitude PNC

Cancer du sein et aptitude PNC Cancer du sein et aptitude PNC HORNEZ A-P, MONIN J, GUIU G, OLIVIEZ J-F, DUBOURDIEU D, MANEN O, BEYLOT V, DEROCHE J, BERTRAN P-E et PERRIER E. Session interactive de la Soframas, le 17 novembre 2016 Cancers

Plus en détail

L indication de l IRM dans le bilan diagnostic

L indication de l IRM dans le bilan diagnostic L indication de l IRM dans le bilan diagnostic Dr A. MAVROMATAKI, Radiologue - Dr P. SOIBINET, chef de clinique en oncologie Indications validées de l IRM Mammaire DEPISTAGE Femmes à haut risque de cancer

Plus en détail

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Mon bras va-t-il grossir?

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Mon bras va-t-il grossir? Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - Mon bras va-t-il grossir? Risques de lymphœdème après chirurgie du sein G. Piquier-Perret, Dr Monrigal, Dr G.

Plus en détail

Peut-on ne pas faire de bilan d extension?

Peut-on ne pas faire de bilan d extension? Peut-on ne pas faire de bilan d extension? Dr Claudia Lefeuvre-Plesse 12/06/2015 Avec le soutien de Pierre Kerbrat De Jean-Sebastien Fresnel 2 histoires en parallèle. Noemie, 38 ans Autopalpation Bilan

Plus en détail

Densification retro-mammelonaire du sein G

Densification retro-mammelonaire du sein G DOSSIER SENO 4 1691-07 Densification retro-mammelonaire du sein G 1691-07 SEIN G 1691-07 1691-07 SEIN G 1691-07 SEIN D SEIN D 1691-07 Carcinome lobulaire infiltrant bilatéral Association à D avec un foyer

Plus en détail

Place de la TEP/TDM dans les cancers du sein métastatiques

Place de la TEP/TDM dans les cancers du sein métastatiques Place de la TEP/TDM dans les cancers du sein métastatiques Jean-Louis ALBERINI Service de Médecine Nucléaire Université Versailles St-Quentin Diagnostic de métastase d emblée ou durant l évolution Médiane

Plus en détail

CAS PARTICULIER : LA TUMEUR STROMALE. P. SIMON, CHRU Besançon 10/04/2015

CAS PARTICULIER : LA TUMEUR STROMALE. P. SIMON, CHRU Besançon 10/04/2015 CAS PARTICULIER : LA TUMEUR STROMALE P. SIMON, CHRU Besançon 10/04/2015 Épidémiologie Tumeur rare 10% des sarcomes utérins 0,2% des néoplasies utérines Ashraf-Ganjoei T et al. World J Surg Oncol. 2006

Plus en détail

Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein. Pr. Yves Aubard

Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein. Pr. Yves Aubard Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein Pr. Yves Aubard Les objectifs généraux de la surveillance Dépistage D un rechute locale ou régionale D un cancer du sein controlatéral D une métastase

Plus en détail

Suivi du cancer du sein chez la femme jeune: qui fait quoi? C Jamin

Suivi du cancer du sein chez la femme jeune: qui fait quoi? C Jamin Suivi du cancer du sein chez la femme jeune: qui fait quoi? C Jamin contact@afacs.fr www.afacs.fr Merci à Marc Spielmann Le plan cancer mesure 48 Développement de la coordination des soins, des réseaux,

Plus en détail

Cancers du sein: décision en adjuvant en pratique et surveillance post thérapeutique

Cancers du sein: décision en adjuvant en pratique et surveillance post thérapeutique Cancers du sein: décision en adjuvant en pratique et surveillance post thérapeutique Suzette Delaloge Gustave Roussy Suzette.delaloge@gustaveroussy.fr Partie 1 Les standards 2 Les grands arbres décisionnels

Plus en détail

Journée DES Oncologie Sarcomes Utérins. Dr. THERY Jean-Christophe CLCC H. Becquerel, Rouen 20/11/2015

Journée DES Oncologie Sarcomes Utérins. Dr. THERY Jean-Christophe CLCC H. Becquerel, Rouen 20/11/2015 + Journée DES Oncologie Sarcomes Utérins Dr. THERY Jean-Christophe CLCC H. Becquerel, Rouen 20/11/2015 + Classification Les sarcomes utérins sont rares : 1% des tumeurs malignes gynécologiques : 3,3/100.000

Plus en détail

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN Calformed, 09/02/2007, Dr J.M Loez, Calais INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN I - RAPPEL DE LA CLASSIFICATION CLINIQUE DES CANCERS DU SEIN A - TUMEUR PRIMITIVE Tx non déterminé To pas de

Plus en détail

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE 6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Niort, le 20 mars 2014 8 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Actualités en RADIOTHERAPIE Laurianne COLSON (Poitiers) La radiothérapie postopératoire

Plus en détail

Cancer du rectum : traitement préopératoire

Cancer du rectum : traitement préopératoire SAHGEED Cancer du rectum : traitement préopératoire Cours Intensif de Cancérologie Digestive FFCD - SAHGEED 16 &17 Septembre 2016 Palais de la Culture MOUFDI Zakaria Pr. Nicolas Magné, MD, PhD nicolas.magne@icloire.fr

Plus en détail

REVUE GENESIS. Le cancer du sein chez l homme

REVUE GENESIS. Le cancer du sein chez l homme REVUE GENESIS Le cancer du sein chez l homme Il s agit d un cancer rare: il représente moins de 1% de l ensemble des cancers du sein et moins de 0.5% des cancers masculins (1) (sauf en Afrique où sa fréquence

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE QUEL TRAITEMENT POUR QUEL PATIENT? Pr M. ZERBIB Hôpital Cochin, Paris Cancer localisé de la prostate: les acquis d une décennie Diagnostic précoce Evaluation plus précise : biopsies,

Plus en détail

SERVICE DE GYNÉCOLOGIE-OBSTÉTRIQUE DU P r AYOUBI DOCUMENT D INFORMATION SUR LA MASTECTOMIE

SERVICE DE GYNÉCOLOGIE-OBSTÉTRIQUE DU P r AYOUBI DOCUMENT D INFORMATION SUR LA MASTECTOMIE SERVICE DE GYNÉCOLOGIE-OBSTÉTRIQUE DU P r AYOUBI DOCUMENT D INFORMATION SUR LA MASTECTOMIE Ce document constitue un complément d information à votre première consultation à l hôpital Foch au cours de laquelle

Plus en détail

Actualités en pathologies mammaires

Actualités en pathologies mammaires Actualités en pathologies mammaires 7 ème Journée d Actualité et d Enseignement en Radiothérapie Amiens, Samedi 5 novembre 2016 Dr Julien Prades Sommaire Signatures moléculaires : aide à la décision thérapeutique?

Plus en détail

CANCERS DU SEIN. Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B

CANCERS DU SEIN. Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B CANCERS DU SEIN Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B Dépistage 1 Patiente de 43 ans Pas d ATCD familiaux ni personnels 3 enfants, allaitement maternel Contraception par stérilet au Levonorgestrel

Plus en détail

Nouvelles modalités de radiothérapie per et post-opératoire : comment et pour qui? Carole Massabeau Alain Redon

Nouvelles modalités de radiothérapie per et post-opératoire : comment et pour qui? Carole Massabeau Alain Redon Nouvelles modalités de radiothérapie per et post-opératoire : comment et pour qui? Carole Massabeau Alain Redon Nouvelles modalités de RTE 1/ Tumeurs de bon pronostic Radiothérapie partielle abstention

Plus en détail

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN FORMATION IDE ONCOLOGIE-HÉMATOLOGIE «Connaissance de la maladie cancéreuse» T. de Lapparent, unité de pathologie mammaire, CHBM PLAN Définitions Place de la chirurgie

Plus en détail

Tolérance et Observance

Tolérance et Observance Tolérance et Observance Tolérance similaire aux patients plus jeunes si EG et comorbidités permettent une RT classique 94 % des Traitements sont menés à terme chez les plus de 80 ans Zachariah1997 Etude

Plus en détail

Le retard de diagnostic en cancérologie mammaire. Des responsabilités partagées?

Le retard de diagnostic en cancérologie mammaire. Des responsabilités partagées? 1 Le retard de diagnostic en cancérologie mammaire. Des responsabilités partagées? Pierre BERNARD* et Eric ESCOLANO** *pa.bernard2@orange.fr **eric.escolano@icloud.com En pathologie mammaire cancéreuse,

Plus en détail

Diapositive 1 : Page principale. Diapositive 2 : Ecran Accueil. Diapositive 3 : Objectifs pédagogiques. Diapositive 4 : Introduction

Diapositive 1 : Page principale. Diapositive 2 : Ecran Accueil. Diapositive 3 : Objectifs pédagogiques. Diapositive 4 : Introduction Diapositive 1 : Page principale Diapositive 2 : Ecran Accueil Bonjour à toutes et à tous, bienvenue dans cette séquence qui porte sur le cas clinique ayant trait au cancer du sein. Diapositive 3 : Objectifs

Plus en détail

RECONSTRUCTION MAMMAIRE & CANCER DU SEIN Informations générales

RECONSTRUCTION MAMMAIRE & CANCER DU SEIN Informations générales RECONSTRUCTION MAMMAIRE & CANCER DU SEIN Informations générales Clermont-Ferrand Martine Peyronie Guillaume Le Bouëdec Rencontres E.R.I., 9 septembre 2010 Chirurgie radicale = ablation du sein Prophylaxie

Plus en détail

Evaluation prospective monocentrique du trastuzumab administré concomitamment à la radiothérapie mammaire locorégionale

Evaluation prospective monocentrique du trastuzumab administré concomitamment à la radiothérapie mammaire locorégionale Evaluation prospective monocentrique du trastuzumab administré concomitamment à la radiothérapie mammaire locorégionale J. Jacob, L. Belin, J-Y. Pierga, A. Gobillion, R. Dendale, P. Beuzeboc, F. Campana,

Plus en détail

ETUDE MAPAM 01. Mastectomie thérapeutique avec conservation de l étui cutané et de la plaque aréolo-mamelonnaire.

ETUDE MAPAM 01. Mastectomie thérapeutique avec conservation de l étui cutané et de la plaque aréolo-mamelonnaire. Page 1 / 6 TITRE DE L ESSAI cutané et de la plaque aréolo-mamelonnaire. ACRONYME MAPAM 01 TYPE D ETUDE : Phase III CODE PROMOTEUR 14 SEIN 10 N ID-RCB 2014-A01028-39 PROMOTEUR INVESTIGATEUR COORDONNATEUR

Plus en détail

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE DIAGNOSTIC DES RECIDIVES LOCOREGIONALES GENERALITES VIVIANE FEILLEL INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE Evaluation des séquelles post-thérapeutiques Diagnostic précoce des récidives

Plus en détail

Traitement cancer du sein invasif H Marret -JLansac Département de Gynécologie Obstétrique CHU Bretonneau Tours France Le cancer du sein en France 37000 nouveaux cas en 1998 11000 décès dont 4000 < 65

Plus en détail

Le cancer du sein: un traitement de plus en plus personnalisé. Brigitte Poirier Chirurgienne oncologue Centre des maladies du sein 1 er octobre 2010

Le cancer du sein: un traitement de plus en plus personnalisé. Brigitte Poirier Chirurgienne oncologue Centre des maladies du sein 1 er octobre 2010 Le cancer du sein: un traitement de plus en plus personnalisé Brigitte Poirier Chirurgienne oncologue Centre des maladies du sein 1 er octobre 2010 Objectif Rappeler l'évolution du traitement du cancer

Plus en détail

Douleur post-chirurgicale du cancer du sein

Douleur post-chirurgicale du cancer du sein Douleur post-chirurgicale du cancer du sein Diaporama à l usage des soignants RRDBN - 2016 Douleur post-chirurgicale du cancer du sein Objectifs : Dépistage précoce Information et orientation du patient

Plus en détail

Cancer du Sein, Se reconstruire en Beauté avec «Rose Pilates». Jocelyne ROLLAND 14 Octobre 2012

Cancer du Sein, Se reconstruire en Beauté avec «Rose Pilates». Jocelyne ROLLAND 14 Octobre 2012 Cancer du Sein, Se reconstruire en Beauté avec «Rose Pilates». Jocelyne ROLLAND 14 Octobre 2012 Le Cancer du Sein, une véritable «épidémie» 1 femme sur 8 est touchée, 53.000 nouveaux cas en 2011, + 97%

Plus en détail

métastase au cours du cancer

métastase au cours du cancer Je comprends ce qu'est une métastase au cours du cancer Un cancer peut, dans certains cas, se compliquer par l apparition de métastases. Une métastase correspond à la dissémination de cellules cancéreuses

Plus en détail

Sous thème 3 Quelques notions de cancérologie

Sous thème 3 Quelques notions de cancérologie La cancérologie ou oncologie est l étude des tumeurs. Une tumeur est le résultat d une prolifération cellulaire anormale aboutissant à ce que l on appelle une «néo-formation» ou formation néoplasique (équivalent

Plus en détail

Imagerie des cancers:

Imagerie des cancers: Imagerie des cancers: Dépistage et bilan d extension HTrillaud Trillaud, Herve.trillaud@chu-bordeaux.fr Service de radiologie Hôpital Saint-André Bordeaux Objectif Définir la notion de dépistage en imagerie

Plus en détail

Examen clinique. SYRIE, Alep Mars 2009 Docteur A. CHEBIB Docteur Y. SAFI ALI - Docteur V. BOUTE

Examen clinique. SYRIE, Alep Mars 2009 Docteur A. CHEBIB Docteur Y. SAFI ALI - Docteur V. BOUTE Examen clinique SYRIE, Alep Mars 2009 Docteur A. CHEBIB Docteur Y. SAFI ALI - Docteur V. BOUTE Examen clinique Mammographie Bases de la radiologie Mammographie Technique d examen Imagerie du sein Echographie

Plus en détail

HORMONOTHÉRAPIE. SOIGNER UN CANCER par

HORMONOTHÉRAPIE. SOIGNER UN CANCER par Vous êtes atteint d un cancer du sein ou de la prostate dit «hormonodépendant» et vos questionnements sont nombreux : de quoi s agit-il exactement, quels sont les traitements existants, leur conséquence

Plus en détail

Mr P.B, 65ans. Quelles informations donner au patient? Oncologie pour le praticien-1. Généralisation du dosage du PSA.

Mr P.B, 65ans. Quelles informations donner au patient? Oncologie pour le praticien-1. Généralisation du dosage du PSA. Oncologie pour le praticien-1 Stratégies diagnostiques et thérapeutiques Cancer de la prostate localisé Expert: Prof AP. Sappino Animatrice: Prof M. Louis Simonet Consultation PSA 6 mg/l Asymptomatique

Plus en détail

Cancers intra canalaires du sein : quelle chirurgie en 2012? Dr Edwige Bourstyn Centre des maladies du sein Hôpital Saint-Louis

Cancers intra canalaires du sein : quelle chirurgie en 2012? Dr Edwige Bourstyn Centre des maladies du sein Hôpital Saint-Louis Cancers intra canalaires du sein : quelle chirurgie en 2012? Dr Edwige Bourstyn Centre des maladies du sein Hôpital Saint-Louis Une incidence croissante, une prise en charge controversée L incidence des

Plus en détail

Pas de traitement adjuvant pour les cancers du sein RH+ T1a,bN0M0!

Pas de traitement adjuvant pour les cancers du sein RH+ T1a,bN0M0! Pas de traitement adjuvant pour les cancers du sein RH+ T1a,bN0M0! Pour quelle patientes? 12 juin 2015 - Dr C Perrin UNICANCER Groupe des Centres de Lutte Contre le Cancer Introduction Traitements adjuvants

Plus en détail

ESSAIS CLINIQUES CANCER DU SEIN. La sénologie. Docteurs Gaetan Mac Grogan et Nathalie Quenel-Tueux. POUR PRENDRE UN RENDEZ-VOUS : cliquer ici

ESSAIS CLINIQUES CANCER DU SEIN. La sénologie. Docteurs Gaetan Mac Grogan et Nathalie Quenel-Tueux. POUR PRENDRE UN RENDEZ-VOUS : cliquer ici CANCER DU SEIN ESSAIS CLINIQUES La sénologie Docteurs Gaetan Mac Grogan et Nathalie Quenel-Tueux POUR PRENDRE UN RENDEZ-VOUS : cliquer ici Dossier Cancer du sein (cancer info INCa) Sommaire - Qu'est-ce

Plus en détail

Aspect des CCIS en IRM

Aspect des CCIS en IRM Aspect des CCIS en IRM Ph. Croisille Grenoble Les choses évoluent S.O.R. publiés fin 2004 : l IRM n est retenue ni dans le bilan diagnostique, ni dans le bilan d extension d un possible CCIS. 2007 : MRI

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 RÉFÉRENTIELS SEIN Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 1 A- Cancers infiltrants 2 Traitements loco-régionaux 3 Traitements loco-régionaux T > 4 cm non inflammatoire N0/N1 et 1 des

Plus en détail

Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR.

Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Chapitre 9 Cancers du cavum Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Généralités Classification OMS basées sur le degré de différenciation

Plus en détail

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE Fiche tumeur gynécologique Adénocarcinome de l ENDOMETRE FIGO IA G123 tumeur limitée à l endomètre IB G123 invasion du myomètre inférieur à 50% IC G123 invasion du myomètre supérieur à 50% IIA G123 invasion

Plus en détail

Stratégie thérapeutique devant une tumeur HER2 surexprimé en phase adjuvante

Stratégie thérapeutique devant une tumeur HER2 surexprimé en phase adjuvante 3 e édition des RCP de la SFSPM Nancy, 13 juin 2013 Stratégie thérapeutique devant une tumeur HER2 surexprimé en phase adjuvante Dr Mathilde Deblock (ICL, Nancy) Dr Marc Spielmann (IGR, Villejuif) Madame

Plus en détail

Cancer du sein in situ

Cancer du sein in situ TRAITEMENTS ET SOINS OCTOBRE 2009 RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Cancer du sein in situ Les modifications apportées en octobre 2010 par le Réseau Onco- Normand apparaissent en jaune COLLECTION Recommandations

Plus en détail

Peut-on ne pas proposer de traitement adjuvant chez une femme âgée présentant un cancer «à risque»?

Peut-on ne pas proposer de traitement adjuvant chez une femme âgée présentant un cancer «à risque»? Peut-on ne pas proposer de traitement adjuvant chez une femme âgée présentant un cancer «à risque»? D. GEDOUIN Rennes, le 12 juin2015 CAS CLINIQUE Madame L Paulette, née le 23/04/1929 (86 ans), ancienne

Plus en détail

PROSTATE/AUTRES LOCALISATIONS

PROSTATE/AUTRES LOCALISATIONS PROSTATE/AUTRES LOCALISATIONS Les cancers les plus fréquents chez l homme - Prostate (25 %) - Poumon (14 %) - colo-rectal (12 %) - Voies aérodigestives supérieures (11 %) Nombre de nouveaux cas en 2010

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du Pancréas

Thésaurus du Cancer du Pancréas Thésaurus du Cancer du Pancréas 1 Classification TNM TX T0 Tis T1 T2 T3 T4 Renseignements insuffisants pour classer la tumeur primitive. Pas de signe de tumeur primitive. Carcinome in situ. Tumeur limitée

Plus en détail

Questions et réponses sur le cancer du sein. Guide 7 : Traitement aux médicaments anticancéreux du cancer du sein sans envahissement ganglionnaire

Questions et réponses sur le cancer du sein. Guide 7 : Traitement aux médicaments anticancéreux du cancer du sein sans envahissement ganglionnaire Questions et réponses sur le cancer du sein Guide 7 : Traitement aux médicaments anticancéreux du cancer du sein sans envahissement ganglionnaire Qu'est-ce qu'un cancer du sein sans envahissement ganglionnaire?

Plus en détail

Quoi de neuf en radiothérapie? Dr Mihai Levitchi Institut de Cancérologie de Lorraine

Quoi de neuf en radiothérapie? Dr Mihai Levitchi Institut de Cancérologie de Lorraine Quoi de neuf en radiothérapie? Dr Mihai Levitchi Institut de Cancérologie de Lorraine Intérêt de la RT après mastectomie totale: patientes N+ RT améliore: - le contrôle local de 17% à 5 ans - la survie

Plus en détail

«Les incontournables en Cancérologie 2013» Centre de Congrès le Manège. Le 8 octobre 2013

«Les incontournables en Cancérologie 2013» Centre de Congrès le Manège. Le 8 octobre 2013 Docteur Thomas JALLE Chirurgie gynécologique et mammaire Clinique d Argonay «Les incontournables en Cancérologie 2013» Centre de Congrès le Manège Le 8 octobre 2013 Evaluation du statut ganglionnaire:

Plus en détail

UNE Etape UNE Décision OSNA pour l analyse des ganglions sentinelles dans le Cancer du Sein

UNE Etape UNE Décision OSNA pour l analyse des ganglions sentinelles dans le Cancer du Sein UNE Etape UNE Décision OSNA pour l analyse des ganglions sentinelles dans le Cancer du Sein OSNA UNE Longueur d avance UN Système UN Marqueur La biopsie du ganglion sentinelle (BGS) s est rapidement imposée

Plus en détail

Chirurgie mammaire à visée diagnostique

Chirurgie mammaire à visée diagnostique Chirurgie mammaire à visée diagnostique Dr L.Cahen-Doidy Hôpital Saint-Louis Circonstances de découverte des tumeurs mammaires - Autopalpation des seins - Examen clinique - Bilan radiologique!! Mammographie!!

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

4ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique TEST Q.C.M. Et REPONSES

4ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique TEST Q.C.M. Et REPONSES 4ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique TEST Q.C.M. Et REPONSES Niort Jeudi 24 avril 2008 QCM 1 La chirurgie des cancers du poumon stade IV peut être curatrice: A- En cas de métastase cérébrale.

Plus en détail

DIAGNOSTIC CLINIQUE ET RADIOLOGIQUE DU CANCER DU SEIN

DIAGNOSTIC CLINIQUE ET RADIOLOGIQUE DU CANCER DU SEIN DIAGNOSTIC CLINIQUE ET RADIOLOGIQUE DU CANCER DU SEIN Réunion du DESC de chirurgie viscérale Poitiers les 24 et 25 juin 2004 Xavier BRIENNON, interne de chirurgie viscérale Service du Pr J-P ARNAUD (CHU

Plus en détail

Dr Marie CHARISSOUX. CRLC Montpellier

Dr Marie CHARISSOUX. CRLC Montpellier Cancer de la prostate Prise en charge du sujet âgé Dr Marie CHARISSOUX Département de radiothérapie CRLC Montpellier Rapport d oncogériatrie INCA 2009 Etat des lieux et perspectives en oncogériatrie i

Plus en détail

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES Pr Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 IMAGERIE des TUMEURS epidermiques des parties molles DERMATOLOGIE Utilise peu les techniques

Plus en détail

Chimiothérapie. I. Généralités. 1. Symptomatologie. 2. Retentissements du cancer

Chimiothérapie. I. Généralités. 1. Symptomatologie. 2. Retentissements du cancer Chimiothérapie I. Généralités Cancer = ensemble de cellules qui échappent au contrôle de l organisme et multiplient indéfiniment, envahissant les tissus voisins et distants et les détruisant Trois caractéristiques

Plus en détail

Étude de l ostéosarcome chez le patient de plus de 50 ans

Étude de l ostéosarcome chez le patient de plus de 50 ans Étude de l ostéosarcome chez le patient de plus de 50 ans Christine TEMPELAERE Pr Anract, Dr Babinet, Dr Biau, Dr Larousserie Samedi 18 octobre 2014 Introduction Localisation: 90% métaphyse des os longs

Plus en détail

Processus tumoraux UE 2.9

Processus tumoraux UE 2.9 Processus tumoraux UE 2.9 Dominique Béchade Institut Bergonié Bordeaux Généralités en cancérologie (2) Plan du cours généralités en cancérologie (2) Introduction Circonstances de découverte d un cancer

Plus en détail