Croyances, Mythes, Dogmes et Science : Comment faire la différence? Margaux Gelin Bureau 215, LEAD

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Croyances, Mythes, Dogmes et Science : Comment faire la différence? Margaux Gelin Bureau 215, LEAD"

Transcription

1 + Croyances, Mythes, Dogmes et Science : Comment faire la différence? Margaux Gelin Bureau 215, LEAD

2 + La venue des Elohims sur terre Né en 1946, C.V. affirme avoir rencontré le 13 décembre 1973 un extra-terrestre issu de la planète des Elohims, nos créateurs. Ces derniers lui ont confié la mission de "messager" afin de "répandre la vérité" auprès de nos semblables. À ce titre, ils lui attribuent le nom de "Raël" ("Lumière des Elohims»). Le 7 octobre 1975, les Elohims lui seraient réapparus dans le Périgord, et l'auraient emmené à bord de leur soucoupe volante pour une petite visite sur leur planète qui abrite une civilisation en avance de ans sur la nôtre. Cette planète serait située à une année-lumière de notre système solaire. Selon "Raël" les Elohims vont se manifester officiellement "bientôt", d'ici l'année 2035.

3 + I- Définitions Qu est-ce qu un mythe? Un mythe est un récit qui propose une explication relative à des aspects fondamentaux du monde : sa création, les phénomènes naturels, le statut de l'être humain etc.! C est une croyance répandue, mais non fondée. Luc Ferry : La mythologie est une préhistoire de la philosophie Elle débute par un récit des origines du monde et des êtres humains. Le but de ces récits n'est pas tant de parvenir à une vérité factuelle que de donner des significations possibles à l'existence humaine. Ferry, L. (2008). La sagesse des mythes. Apprendre à vivre 2. Plon ; Vernant, J.-P. (1999). L'Univers, les dieux, les hommes. Seuil

4 + Qu est-ce qu un dogme? Un dogme est une proposition théorique établie comme vérité indiscutable par l autorité qui régit une certaine communauté. Les dogmes au sein d une religion peuvent évoluer Par exemple, la croyance en l existence des limbes Les limbes correspondaient à un lieu situé entre l'enfer et le paradis où avaient été relégués les bébés morts non baptisés. L'idée des limbes s'est ébauchée au V ème siècle quand Saint Augustin avait tenté de répondre à la quadrature du cercle : puisque l'âme des petits enfants décédés sans baptême n'a pas été lavée du péché originel, ils ne peuvent accéder au paradis. Mais comme ils n'ont encore rien fait de mal, ils n'ont pas leur place en enfer.

5 + D'où vient la force des croyances? Russell dans un article de 1952 ("Is there a God?") imagine la croyance suivante : Pour Russell, les croyances ne tirent leur force que de l'histoire et des habitudes de pensée de l'humanité.

6 + II - Science et démarche scientifique Qu est ce qu une science? Le mot science vient du latin «scientia» : la connaissance. Psychologie = étude scientifique du comportement Aujourd'hui, "science" signifie deux choses : 1. le contenu de la science qui correspond aux faits que nous apprenons 2. la démarche utilisé(e) pour obtenir des faits, les interpréter et les utiliser.

7 + 1) La démarche scientifique est une méthode La démarche scientifique est avant tout une méthode générale en science. La démarche scientifique est universelle, partagée par toutes les sciences empiriques. 2) La science s intéresse aux régularités Un postulat de base : une démarche scientifique ne peut s'appliquer que si l'objet sur lequel elle s'exerce possède une structure relativement stable.

8 + 3) La science est évolutive La science est une tentative, un essai continuel. Elle admet qu'il est toujours possible de faire des erreurs. C est pourquoi les solutions qu elle propose ne sont que partiellement vraies : elles ne sont jamais considérées comme complètes et finales. 4) La science est autocorrective Popper ( ) : «il vaut mieux tester les théories en les falsifiant qu en les vérifiant» Si le test d'une hypothèse s'avère négatif, alors la théorie originale devrait être modifiée, voire abandonnée, au profit d'une autre qui explique les résultats.

9 + La procédure de falsification Induction scientifique : les sciences ne progressent pas en passant du fait à la loi (du particulier au général) Mais en déduisant la fausseté! (= falsification) Exemple: tous les cygnes sont blanc jusqu à en trouver 1 noir, qui falsifiera la théorie selon laquelle tous les cygnes sont blancs. DONC, en science on ne peut pas prouver la véracité d un énoncé Comte-Sponville «Il n y a pas de vérité scientifique, il n y a que des connaissances scientifiques, toujours partielles, provisoires et relatives. Cela fait la force des sciences. Elles ne progressent pas de certitude en certitude comme le voulait Descartes mais par «approfondissement et ratures» comme le disait Cavaillès.»

10 + Conclusion «Une science est une discipline utilisant la démarche scientifique dans le but de découvrir des régularités dans son objet d'étude, de les décrire, de les expliquer pour en comprendre les déterminismes et mécanismes et, éventuellement, d'utiliser ces connaissances pour prédire, contrôler et modifier la réalité», jusqu à ce qu elles soient falsifiées et remplacées.

11 + Application «Eléments d épistémologie», Hempel (1972) 1) Quelle observation est à l origine de la recherche? 2) Réaliser un graphique représentant le pourcentage de mortalité dû à la fièvre puerpérale en fonction des deux services hospitaliers et des différentes périodes. 3) Dégager la problématique 4) Combien y a-t-il d hypothèses énoncées dans le texte pour rendre compte de la différence dans les taux de mortalité suite à la fièvre puerpérale entre les deux services hospitaliers? Précisez quelles sont les différentes hypothèses émises et comment elles ont été testées. 5) Donner les arguments en faveur de l hypothèse explicative du taux important de mortalité dans le service 1. 6) Quel autre facteur semble impliqué dans le taux de mortalité lié à la fièvre puerpérale.

Épistémologie. Licence de Sciences de la Vie. (3 ème année)

Épistémologie. Licence de Sciences de la Vie. (3 ème année) Épistémologie Licence de Sciences de la Vie 1 (3 ème année) La construction des théories scientifiques 2 La compréhension du monde: Du dogme à l observation des faits A partir du XVIIème siècle (Galilée

Plus en détail

L épistémologie des sciences Vérification et falsification (Le cercle de Vienne & Popper) (ch. 2)

L épistémologie des sciences Vérification et falsification (Le cercle de Vienne & Popper) (ch. 2) L épistémologie des sciences Vérification et falsification (Le cercle de Vienne & Popper) (ch. 2) Michael Esfeld Université de Lausanne Michael-Andreas.Esfeld@unil.ch 1 L empirisme logique néo-positivisme,

Plus en détail

L Homme appartient-il a la nature ou inversement, peut-il s en affranchir?

L Homme appartient-il a la nature ou inversement, peut-il s en affranchir? Philosophie LA NATURE INTODUCTION : Les philosophes considèrent l humain pouvant se définir comme un être conscient ou comme être rationnel. Epicure considère que l Homme fait partie de la nature et qu

Plus en détail

Le principe de réfutabilité

Le principe de réfutabilité Réfutabilité, falsifiabilité et vérification scientifique Le principe de réfutabilité Le propre de la certitude scientifique est, paradoxalement, d être réfutable. Réfutable, certes, mais pas réfutée.

Plus en détail

En contact avec des forces cosmiques extra-terrestres

En contact avec des forces cosmiques extra-terrestres En contact avec des forces cosmiques extra-terrestres Jean-Pierre Bonnet www.alterpublishing.com Introduction Tout cet ouvrage est à vocation spirituelle et philosophique. Il est fait pour ouvrir l'esprit

Plus en détail

SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES. Histoire de la philosophie

SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES. Histoire de la philosophie SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES Histoire de la philosophie L émergence de la philosophie 1. Qu est-ce que la philosophie? 2. Les approches pré-philosophiques 3. Pythagore, Héraclite,

Plus en détail

Hypothèse : les descriptions définies sont ambiguës de manière systématique entre une lecture rigide et non-rigide.

Hypothèse : les descriptions définies sont ambiguës de manière systématique entre une lecture rigide et non-rigide. 1 Cours: La signification des mots et le contenu des pensées Martine Nida-Rümelin Cours 7 et 8 Thèmes: - les noms comme désignateurs rigides - la théorie causale de la référence des noms 1. Les désignateurs

Plus en détail

Le concept de preuve. Dr Philippe Lejeune GERHPAC, 26 novembre 2011

Le concept de preuve. Dr Philippe Lejeune GERHPAC, 26 novembre 2011 Le concept de preuve Dr Philippe Lejeune GERHPAC, 26 novembre 2011 Prouver? Etablir la vérité. Démontrer. Expérimenter. Mettre à l épreuve, tester. Vérifier, corroborer. Garantir. Trouver des indices.

Plus en détail

SITUATIONS DU TEMPS dans la science et dans la philosophie contemporaines

SITUATIONS DU TEMPS dans la science et dans la philosophie contemporaines SITUATIONS DU TEMPS dans la science et dans la philosophie contemporaines Les enjeux du débat engagé entre Stephen Hawking, auteur d'une Histoire du temps, et Ilya Prigogine, auteur de Temps à devenir

Plus en détail

Le IL impersonnel. dans : La cosmologie est-elle une science virtuelle? Par Rémy Hakim

Le IL impersonnel. dans : La cosmologie est-elle une science virtuelle? Par Rémy Hakim Le IL impersonnel dans : La cosmologie est-elle une science virtuelle? Par Rémy Hakim 2 3 3 5 9 10 11 12 15 16 18 23 23 24 à partir de laquelle il est possible non seulement de décrire l Univers dans sa

Plus en détail

JUSTICE DAVID HUME : LA RAISON NE PEUT PAS NOUS DIRE CE QUI EST BIEN ET CE QUI EST MAL. lundi, 17 septembre 12

JUSTICE DAVID HUME : LA RAISON NE PEUT PAS NOUS DIRE CE QUI EST BIEN ET CE QUI EST MAL. lundi, 17 septembre 12 JUSTICE DAVID HUME : LA RAISON NE PEUT PAS NOUS DIRE CE QUI EST BIEN ET CE QUI EST MAL QUI EST DAVID HUME? PHILOSOPHE ET HISTORIEN, REPRÉSENTANT LE PLUS IMPORTANT DES «LUMIÈRES ÉCOSSAISES» (AVEC SON AMI

Plus en détail

Les Symboles «œcuméniques» de la foi chrétienne

Les Symboles «œcuméniques» de la foi chrétienne Les Symboles «œcuméniques» de la foi chrétienne Il s'agit des affirmations de la foi communes à toutes les églises chrétiennes professant la foi catholique (universelle) jusqu'au schisme romain de 1054

Plus en détail

«Le médecin profitera de sa connaissance du monde humain en toutes sortes de circonstances». Tzvetan TODOROV

«Le médecin profitera de sa connaissance du monde humain en toutes sortes de circonstances». Tzvetan TODOROV «Le médecin profitera de sa connaissance du monde humain en toutes sortes de circonstances». Tzvetan TODOROV Caramba, qu est-ce qui m attend?! Quelques questions en guise de bienvenue Médecin / vétérinaire?

Plus en détail

Bernard Dantier (4 mai 2004)

Bernard Dantier (4 mai 2004) Bernard Dantier (4 mai 2004) (docteur en sociologie de l École des Hautes Études en Sciences Sociales, enseignant au Centre Universitaire de Formation et de Recherches de Nîmes) Textes de méthodologie

Plus en détail

2 Calculer la valeur d une expression littérale

2 Calculer la valeur d une expression littérale 1 Expressions littérales OBJECTIF 1 DÉFINITION Une expression littérale est un calcul contenant une ou plusieurs lettres qui désignent des nombres. Une expression littérale peut servir à décrire une méthode

Plus en détail

introduction CYCLE D ORIENTATION DU CANTON DE FRIBOURG 3

introduction CYCLE D ORIENTATION DU CANTON DE FRIBOURG 3 planification du plan d étude romand 3 ème CO OBJECTIFS - SEQUENCES OBJECTIFS SPECIFIQUES DES SEQUENCES ATTENTES DE 3 ème CO 0. Construire une réflexion éthique prendre connaissance des informations factuelles

Plus en détail

4. Les démarches scientifiques

4. Les démarches scientifiques 4. Les démarches scientifiques D après André Giordan, la démarche scientifique consiste à «faire émerger des éléments observables ou quantifiables, de les confronter à des hypothèses, de pouvoir maîtriser

Plus en détail

Période 2 Cycle 3 Niveau CE2 / CM1

Période 2 Cycle 3 Niveau CE2 / CM1 Sciences 03 Le ciel et la Terre Période 2 Cycle 3 Niveau / Compétences visées Socle commun Le ciel et la Terre La rotation de la Terre sur elle-même Le mouvement de la Terre (et des planètes) autour du

Plus en détail

CHOIX DE SÉQUENCE POUR LA MATHÉMATIQUE DE 4 e SECONDAIRE. Document «Prise de décision» destiné aux parents et aux élèves de 3 e secondaire

CHOIX DE SÉQUENCE POUR LA MATHÉMATIQUE DE 4 e SECONDAIRE. Document «Prise de décision» destiné aux parents et aux élèves de 3 e secondaire CHOIX DE SÉQUENCE POUR LA MATHÉMATIQUE DE 4 e SECONDAIRE Document «Prise de décision» destiné aux parents et aux élèves de 3 e secondaire Des mathématiques différentes pour des usages différents! Le présent

Plus en détail

Vocabulaire des consignes

Vocabulaire des consignes DES ŒIL CONSIGNES (OUTILS D EXPLORATION ET D INTÉGRATION DE LA LECTURE) 1 Questions et consignes Vocabulaire des consignes Théorie Comment comprendre le vocabulaire des consignes Les consignes peuvent

Plus en détail

Épistémologie. Licence de Sciences de la Vie (3 ème année)

Épistémologie. Licence de Sciences de la Vie (3 ème année) Épistémologie Licence de Sciences de la Vie (3 ème année) 1 La construction des théories scientifiques III 2 La théorie anarchiste de la connaissance (P. Feyerabend) Le constat L histoire concrète des

Plus en détail

LES NON-DITS DE L ORIGINE. Étienne Klein

LES NON-DITS DE L ORIGINE. Étienne Klein LES NON-DITS DE L ORIGINE Étienne Klein Même si nul ne sait quelle fut l origine de l univers, nous ne nous privons pas d en parler. Mais en parler, est-ce la dire? Chacun voit qu à son sujet différentes

Plus en détail

Sciences et technologie au cycle 3

Sciences et technologie au cycle 3 PNF du 10-12-15 Lycée Jean ZAY Paris - Accompagnement des nouveaux programmes en sciences et technologie cycle 2, 3, 4 Sciences et technologie au cycle 3 Les programmes Un double défi interdisciplinaire

Plus en détail

Épistémologie. Licence de Sciences de la Vie. (3 ème année)

Épistémologie. Licence de Sciences de la Vie. (3 ème année) Épistémologie Licence de Sciences de la Vie 1 (3 ème année) La construction des théories scientifiques II 2 Les limites du falsificationnisme L ascendant (en théorie) de la falsification par rapport à

Plus en détail

PHILOSOPHIE POLITIQUE : ORDRE SOCIAL (6) LA CRITIQUE DE KELSEN

PHILOSOPHIE POLITIQUE : ORDRE SOCIAL (6) LA CRITIQUE DE KELSEN PHILOSOPHIE POLITIQUE : ORDRE SOCIAL (6) LA CRITIQUE DE KELSEN HANS KELSEN 1881-1973 Auteur de: Théorie pure du droit Théorie générale des normes Principles of international law Was ist Gerechtigkeit?

Plus en détail

13 à 17 : Rédiger une démarche expérimentale

13 à 17 : Rédiger une démarche expérimentale 13 à 17 : Rédiger une démarche expérimentale Présentation générale : La démarche expérimentale comporte 6 étapes : PROBLEME HYPOTHESE EXPERIENCES RESULTATS INTERPRETATION CONCLUSION. - Parfois le professeur

Plus en détail

La démarche de recherche en sciences sociales. UE 3.4 S4 Présentation CI Promotion septembre

La démarche de recherche en sciences sociales. UE 3.4 S4 Présentation CI Promotion septembre La démarche de recherche en sciences sociales UE 3.4 S4 Présentation CI Promotion septembre 2012 2015 1 Objectifs du cours Comprendre les étapes essentielles de la démarche en sciences sociales. Etre en

Plus en détail

L'oral se déroule en deux temps : un exposé (5 minutes) suivi d'un entretien d'une dizaine de minutes avec le jury

L'oral se déroule en deux temps : un exposé (5 minutes) suivi d'un entretien d'une dizaine de minutes avec le jury PENDANT L ÉPREUVE Le jury choisit, parmi la liste proposée par le candidat, l'objet d'étude sur lequel porte son exposé. Un tirage au sort de l un des objets d étude préparé par l élève est effectué. L'oral

Plus en détail

Dissertation de philosophie: Comment pouvons nous être sûr que nous ne nous trompons pas?

Dissertation de philosophie: Comment pouvons nous être sûr que nous ne nous trompons pas? Dissertation de philosophie: Comment pouvons nous être sûr que nous ne nous trompons pas? Dans la vie courante comme dans les sciences le problème se pose souvent: comment pouvons nous être sûrs que nous

Plus en détail

La résolution de problèmes

La résolution de problèmes http://www.therapie-comportementale.net/resolution-de-probleme La résolution de problèmes UE 3.1 S 2 Raisonnement et démarche clinique Promotion 2015-2018 1 问题 vous avez dit? gesundheits problem? 2 Qu

Plus en détail

LA DÉMONSTRATION. Introduction : définition et problèmes

LA DÉMONSTRATION. Introduction : définition et problèmes 1 LA DÉMONSTRATION Introduction : définition et problèmes La démonstration est un raisonnement rigoureux et cohérent par lequel on conclut la nécessité d une proposition à partir d une ou d autres propositions

Plus en détail

Résoudre une situation problème. Mettre à profit ses connaissances scientifiques et technologiques

Résoudre une situation problème. Mettre à profit ses connaissances scientifiques et technologiques Programme de s Terminales Langues Lettres : T.LL (2 heures par semaine) Coefficient : 1 UA1 Compétences Composantes Manifestations Contenus Sélectionner les données s, scientifiques et Résoudre une situation

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Classe terminale - Série STMG L accompagnement personnalisé Ressources pour le lycée général et technologique Rédiger, argumenter, remettre en question La preuve par les chiffres, la preuve par

Plus en détail

PSY 3521 A- Psychologie des femmes Plan de cours- Automne 2013 Dr Evelyne Girard, C. Psych.

PSY 3521 A- Psychologie des femmes Plan de cours- Automne 2013 Dr Evelyne Girard, C. Psych. PSY 3521 A- Psychologie des femmes Plan de cours- Automne 2013 Dr Evelyne Girard, C. Psych. Cours: Mardi 19:00-22:00 Local: Sciences Sociales 1030 Courriel: evgirard@rogers.com Messages: 613-834-2321 (domicile)

Plus en détail

REMIS LE 24 MARS 2006

REMIS LE 24 MARS 2006 REMIS LE 24 MARS 2006 L être humain est- il fondamentalement bon ou mauvais? présenté à Monsieur Steve Côté par L être humain 340-102- 03 groupe 01 Cégep de Matane Le 24 mars 2006 L ê t r e h u m a i n

Plus en détail

Auteur : Isabelle Jonas - Agrégation (AESS) PHYSIQUE ULB - Mai 2010 Contact : Introduction à l évolution de l Univers

Auteur : Isabelle Jonas - Agrégation (AESS) PHYSIQUE ULB - Mai 2010 Contact : Introduction à l évolution de l Univers Introduction à l évolution de l Univers 1 Plan I. Qu est-ce que l Univers? II. III. IV. Historique de la cosmologie Les grandes étapes de l évolution de L Univers L avenir de l Univers V. Annexes 2 Plan

Plus en détail

Psychologie et Sciences Contemporaines

Psychologie et Sciences Contemporaines Psychologie et Sciences Contemporaines CM DEUG 1 2ème semestre http://dartar.free.fr/deug2005 Dario Taraborelli taraborelli@ens.fr CM1 - Introduction au cours Qu est-ce que l épistémologie? Pourquoi l

Plus en détail

1. La Bible est un livre unique en son genre.

1. La Bible est un livre unique en son genre. 1. La Bible est un livre unique en son genre. La Bible fournit des réponses satisfaisantes sur l'origine de l'homme (Genèse 1.26-27), sur l'origine de l'univers (Genèse 1.1) et sur le sens de la vie. De

Plus en détail

Comment réussir en histoiregéographie. en éducation civique?

Comment réussir en histoiregéographie. en éducation civique? Comment réussir en histoiregéographie et en éducation civique? Qu'est-ce que l'histoire? Qu'est-ce que la géographie? Qu'est-ce que l'éducation civique? Qu'est-ce que l'histoire? Expliquer le passé Qu'est-ce

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION I LA CONSTRUCTION DE LA LOGIQUE 1.1. PROPOSITIONS & CALCUL LOGIQUE 1.1.1 Propositions atomiques/moléculaires 1.1.2 Constantes logiques, fonctions de vérité et calcul propositionnel

Plus en détail

Principe des tests statistiques : Application à la comparaison d une moyenne à une valeur de référence

Principe des tests statistiques : Application à la comparaison d une moyenne à une valeur de référence 1 / 57 Principe des tests statistiques : Application à la comparaison d une moyenne à une valeur de référence M-A Dronne 2016-2017 2 / 57 Introduction Remarques préliminaires Etablir un plan d expérience

Plus en détail

PROTOCOLE POUR UN CADRE CONCEPTUEL DE RECHERCHE. meilleure gestion et utilisation des ressources naturelles.

PROTOCOLE POUR UN CADRE CONCEPTUEL DE RECHERCHE. meilleure gestion et utilisation des ressources naturelles. PROTOCOLE POUR UN CADRE CONCEPTUEL DE RECHERCHE Objet de la recherche : Réduction des conflits pour une meilleure gestion et utilisation des ressources naturelles. Sujet proposé : Le conflit des acteurs

Plus en détail

Président délégué du Conseil d'analyse de la société ( )

Président délégué du Conseil d'analyse de la société ( ) LUC FERRY Officier de la légion d honneur, Chevalier des arts et des lettres. Commandeur de l'ordre National du Mérite Prix Médicis essai et Prix Jean-Jacques Rousseau (pour le Nouvel ordre écologique).

Plus en détail

Voie Prégymnasiale (9 e VP)

Voie Prégymnasiale (9 e VP) Etablissement Secondaire de Gland Rue du Collège 1196 Gland 022 557 56 56 Voie Prégymnasiale (9 e VP) Présentation des Options Spécifiques aux élèves et à leurs parents OS Economie & Droit La contribution

Plus en détail

Danse Circulaire. La danse fait Dieu présent et l'homme puissant. (Garaudy, 1980) La danse est la vie. L'univers est la danse.

Danse Circulaire. La danse fait Dieu présent et l'homme puissant. (Garaudy, 1980) La danse est la vie. L'univers est la danse. Danse Circulaire La danse fait Dieu présent et l'homme puissant (Garaudy, 1980) La danse est la vie L'univers est la danse Son créateur Créateur: Bernhard Woisen Lieu de naissance: Pologne, mais il a passé

Plus en détail

LE SUJET D'ÉTUDE EN HISTOIRE : LA QUESTION DE LA CHRÉTIENTÉ MÉDIÉVALE

LE SUJET D'ÉTUDE EN HISTOIRE : LA QUESTION DE LA CHRÉTIENTÉ MÉDIÉVALE LE SUJET D'ÉTUDE EN HISTOIRE : LA QUESTION DE LA CHRÉTIENTÉ MÉDIÉVALE «Le choix de recourir à des études bien délimitées pour traiter une question répond à la nécessité d écarter toute tentation d exhaustivité

Plus en détail

CAUSES ET FACTEURS LES DIFFERENTES THEORIES : Cerveau et dyslexie. Théorie phonologique. Théorie visuelle. Théorie du traitement temporel

CAUSES ET FACTEURS LES DIFFERENTES THEORIES : Cerveau et dyslexie. Théorie phonologique. Théorie visuelle. Théorie du traitement temporel CAUSES ET FACTEURS LES DIFFERENTES THEORIES : Cerveau et dyslexie Théorie phonologique Théorie visuelle Théorie du traitement temporel Théorie génétique Synthèse 1. Cerveau et dyslexie Le cerveau des personnes

Plus en détail

Suivi des compétences du socle commun Sciences de la Vie et de la Terre Cycle 3 LIVRET A AVOIR A CHAQUE COURS SUR SON BUREAU. 6 ème NOM: Prénom:

Suivi des compétences du socle commun Sciences de la Vie et de la Terre Cycle 3 LIVRET A AVOIR A CHAQUE COURS SUR SON BUREAU. 6 ème NOM: Prénom: 6 ème NOM: Prénom: Suivi des compétences du socle commun Sciences de la Vie et de la Terre Cycle 3 LIVRET A AVOIR A CHAQUE COURS SUR SON BUREAU DOMAINE 1 : Les langages pour penser et communiquer Pratiquer

Plus en détail

Survol de Genèse 1-11

Survol de Genèse 1-11 04 février, 2007 Mathieu Ferland Survol de Genèse 1-11 Objectifs Fournir un cadre biblique pour mieux comprendre l'ancien monde et notre monde actuel Raffermir votre foi et celle de vos enfants quant à

Plus en détail

Unité d'enseignement de biostatistiques

Unité d'enseignement de biostatistiques Unité d'enseignement de biostatistiques Examen du 0 janvier 014 Les questions sont indépendantes et peuvent être traitées dans le désordre. Une enquête a été réalisée en 00 sur un échantillon représentatif

Plus en détail

Cours tout public. Le samedi de 10h à 12h30. L'art de l'argumentation II La raison «dans tous ses états» par Bruno Couillaud

Cours tout public. Le samedi de 10h à 12h30. L'art de l'argumentation II La raison «dans tous ses états» par Bruno Couillaud Ce cours est proposé à ceux qui veulent s'exercer par la pratique des notions vues dans le premier cours «L'art de l'argumentation I», qu'il est donc important d'avoir suivi auparavant. Visant à perfectionner

Plus en détail

TP A3 : Quelles sont les applications de l effet Doppler en Astrophysique?

TP A3 : Quelles sont les applications de l effet Doppler en Astrophysique? TP A3 : Quelles sont les applications de l effet Doppler en Astrophysique? L étoile «E» située à 32 a.l est susceptible d abriter une exo-planète. Une exoplanète est une planète située hors du système

Plus en détail

2. Les forces sociales d Emile Durkheim

2. Les forces sociales d Emile Durkheim Module 1 : pourquoi utiliser les statistiques en sociologie/les sciences sociales? 2. Les forces sociales d Emile Durkheim Si, pour Durkheim, les statistiques permettent de montrer autre chose que l évolution

Plus en détail

Leçon 69 : Les différents types de raisonnement en mathématiques

Leçon 69 : Les différents types de raisonnement en mathématiques Leçon 69 : Les différents types de raisonnement en mathématiques 1 er avril 01 En mathématiques, pour démontrer divers propriétés ou théorèmes, nous avons besoin d appliquer rigoureusement un raisonnement

Plus en détail

Études de Français Littérature & Linguistique

Études de Français Littérature & Linguistique UNIVERSITÉ DE FRIBOURG Le mot «littérature» vient du latin littera qui signifie «la lettre» et, par extension, tout ce qui s exprime en mots. Cette simple définition laisse entrevoir l essentiel : la littérature

Plus en détail

Notions de méta-analyses

Notions de méta-analyses Notions de méta-analyses Dr Roch Giorgi roch.giorgi@ap-hm.fr LERTIM, Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Marseille, France http://cybertim.timone.univ-mrs.fr Introduction Technique développer

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne L 314/66 1.12.2015 DÉCISION (UE) 2015/2218 DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 20 novembre 2015 sur la procédure visant à exclure des membres du personnel de la présomption selon laquelle ils ont une incidence

Plus en détail

L INDUCTION STATISTIQUE

L INDUCTION STATISTIQUE L INDUCTION STATISTIQUE L'induction statistique a pour but de faire émerger des propriétés d'un ensemble de variables. Elle s'appuie sur les résultats de la statistique mathématique, qui applique des calculs

Plus en détail

Histoire. Fiche de séquence La Christianisation du monde gallo-romain. Domaine: Antiquité

Histoire. Fiche de séquence La Christianisation du monde gallo-romain. Domaine: Antiquité Fiche de séquence La Christianisation du monde gallo-romain Compétence(s) du S.C Pilier n 5: La culture humaniste (palier n 2) Identifier les principales périodes de l histoire étudiée, mémoriser quelques

Plus en détail

Travail en groupe et moments collectifs; mise en commun

Travail en groupe et moments collectifs; mise en commun Travail en groupe et moments collectifs; mise en commun Un lien à voir http://histoiredechiffres.free.fr rubrique «pédagogie» «La discipline en classe au service de la pédagogie» Les questions Pourquoi

Plus en détail

Lorsqu il y a conflit entre (pré)conception philosophiques et démarche scientifique

Lorsqu il y a conflit entre (pré)conception philosophiques et démarche scientifique Lorsqu il y a conflit entre (pré)conception philosophiques et démarche scientifique Daniel Kessler, Richard O Donovan et Eric Vanoncini 28 octobre 2014 Les difficultés d apprentissage peuvent être liées

Plus en détail

I. Processus cognitifs et traitement de l information

I. Processus cognitifs et traitement de l information I. Processus cognitifs et traitement de l information Processus cognitifs et traitement de l information Psychologie cognitive : s'intéresse principalement aux mécanismes d'acquisition, de traitement,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Préface... XIII. CHAPITRE 1 Les critères méthodologiques 1

TABLE DES MATIÈRES. Préface... XIII. CHAPITRE 1 Les critères méthodologiques 1 TABLE DES MATIÈRES Préface... XIII CHAPITRE 1 Les critères méthodologiques 1 Introduction... 1 Objectif de l ouvrage... 5 Perspective interculturelle et œcuménique... 6 Définitions de base... 7 Évangélisation

Plus en détail

Port-Royal et le rationalisme

Port-Royal et le rationalisme Port-Royal et le rationalisme Cl. Lancelot (1615-1695) 1644 Nouvelle méthode pour apprendre facilement la langue latine Ex.: règle de l attribut : «Tout verbe qui des mots l union marquera Devant comme

Plus en détail

Les débuts du christianisme. Cours qui suit les débuts du judaïsme

Les débuts du christianisme. Cours qui suit les débuts du judaïsme Les débuts du christianisme Cours qui suit les débuts du judaïsme Introduction L objectif est de trouver la problématique de ce cours. Rappel : qu est-ce qu une problématique? Question que l on se pose

Plus en détail

Je suis le chemin «la vérité et la vie, nul ne vient au Père» que par moi

Je suis le chemin «la vérité et la vie, nul ne vient au Père» que par moi Culte du dimanche 21 décembre 2014 «Je suis le chemin la vérité et la vie..» - Eglise Evangélique Armén There are no translations available. Jean 14 versets 1 à 7 Je suis le chemin «la vérité et la vie,

Plus en détail

HISTOIRE DES SCIENCES: FONDEMENTS DU SAVOIR, INSTITUTIONNALISATION DES SCIENCES & ENJEUX CONTEMPORAINS

HISTOIRE DES SCIENCES: FONDEMENTS DU SAVOIR, INSTITUTIONNALISATION DES SCIENCES & ENJEUX CONTEMPORAINS HISTOIRE DES SCIENCES HISTOIRE DES SCIENCES: FONDEMENTS DU SAVOIR, INSTITUTIONNALISATION DES SCIENCES & ENJEUX CONTEMPORAINS COURS CELSA PAR DAVID AUBIN 1 L enseignant: David AUBIN, professeur d histoire

Plus en détail

Philosophie spéculative

Philosophie spéculative Exposé 4 Philosophie spéculative 16 janvier 2012 Un philosophe contemporain a ouvert une nouvelle voie Quentin Meillassoux Philosophe né à Paris en 1967 Normalien, agrégé et docteur en philosophie (1997)

Plus en détail

Enseignante: A. GUERRAB

Enseignante: A. GUERRAB Enseignante: A. GUERRAB Mise en contexte En statistiques, plusieurs problèmes consistent à définir la relation qui existe entre deux variables statistiques : Le nombre d années d expérience et le nombre

Plus en détail

BILAN TP2. Activité 1 : les causes de la présence d'une atmosphère autour d'une planète.

BILAN TP2. Activité 1 : les causes de la présence d'une atmosphère autour d'une planète. BILAN TP2 Activité 1 : les causes de la présence d'une atmosphère autour d'une planète. La présence d'une atmosphère sur une planète et donc sur Terre est liée : - à la force de gravitation dont à la masse

Plus en détail

Formulation d'hypothèses. Conceptualisation de l'étude. Mesure. Demande d'approbation déontologique. Etude pilote Résultats positifs

Formulation d'hypothèses. Conceptualisation de l'étude. Mesure. Demande d'approbation déontologique. Etude pilote Résultats positifs Source de réflexion Théorie Formulation d'hypothèses Idées de recherche Conceptualisation de l'étude Plan de recherche Mesure Procédure Refusée Demande d'approbation déontologique Etude pilote Résultats

Plus en détail

LES PREMIERS CHRETIENS ET LES RELATIONS DU CHRITISNIAME ET DE L EMPIRE

LES PREMIERS CHRETIENS ET LES RELATIONS DU CHRITISNIAME ET DE L EMPIRE 6 ème Histoire 8-1 LES DEBUTS DU CHRISTIANISME LES PREMIERS CHRETIENS ET LES RELATIONS DU CHRITISNIAME ET DE L EMPIRE I Comment sont apparus les premiers chrétiens? Activité 1 : l apparition des premiers

Plus en détail

Pas de panique - Beaucoup de gens pensent que si nous découvrons d'autres formes de vie, une panique générale s'ensuivra. Ce serait nettement le cas

Pas de panique - Beaucoup de gens pensent que si nous découvrons d'autres formes de vie, une panique générale s'ensuivra. Ce serait nettement le cas Pas de panique - Beaucoup de gens pensent que si nous découvrons d'autres formes de vie, une panique générale s'ensuivra. Ce serait nettement le cas devant une invasion. Mais les scientifiques ont suggéré

Plus en détail

Le Livre des Esprits : Symbole de l unité doctrinale du spiritisme

Le Livre des Esprits : Symbole de l unité doctrinale du spiritisme Le Livre des Esprits : Symbole de l unité doctrinale du spiritisme Maillard Josianne. Le Spiritisme, tel que le définit A. Kardec, est une science qui traite de la nature, de l origine et de la destinée

Plus en détail

Master IEF Méthodes quantitatives

Master IEF Méthodes quantitatives Master IEF Méthodes quantitatives Régis Thouvarecq regis.thouvarecq@univ-rouen.fr EA 3832 Membre permanent PSY NCA UPRES EA4306 Membre associé 1 2011 1. Les Corrélations De quoi parle-t-on? Définition

Plus en détail

TUTORAT UE Biostatistiques Séance n 1 Semaine du 24/09/2012

TUTORAT UE Biostatistiques Séance n 1 Semaine du 24/09/2012 TUTORAT UE 4 2012-2013 Biostatistiques Séance n 1 Semaine du 24/09/2012 Mesure, probabilité, statistiques descriptives Dujols Séance préparée par Marielle GRANIER, Solenne MAURIN, Floriane PERRIER et André

Plus en détail

Karl Popper La connaissance objective, Appendice 1, 1979 p. 141

Karl Popper La connaissance objective, Appendice 1, 1979 p. 141 Karl Popper La connaissance objective, Appendice 1, 1979 p. 141 Question 1 : Quelles sont les notions du programme présentes dans cet extrait? Explicite : l expérience Implicites: vérité ( certaines, falsifier,

Plus en détail

Evaluation de la Pensée Critique

Evaluation de la Pensée Critique Evaluation de la Pensée Critique Résultats de Monsieur A. N. Date de passation : Temps de passation : 2 Novembre 2013 42 minutes Age (en années) : Statut : 26 ans Cadre Contexte de la passation : Niveau

Plus en détail

CHAPITRE 1 - GÉNÉRALITÉS SUR LES TESTS - EXEMPLE DU TEST BINOMIAL -

CHAPITRE 1 - GÉNÉRALITÉS SUR LES TESTS - EXEMPLE DU TEST BINOMIAL - CHAPITRE 1 - GÉNÉRALITÉS SUR LES TESTS - EXEMPLE DU TEST BINOMIAL - 1 Qu est ce qu un test statistique? Supposons que l on souhaite mettre en évidence une propriété concernant une population P. On procède

Plus en détail

Sociologie des organisations

Sociologie des organisations + S7- EAO 5 Ecole Centrale Marseille 2A-PROMO 2013 Sociologie des organisations Laetitia PIET Novembre 2011 3-Pouvoir et coopération L analyse stratégique des organisations + Plan 2 1. L analyse stratégique

Plus en détail

Bilan TP9 : La Terre est une planète habitée

Bilan TP9 : La Terre est une planète habitée Bilan TP9 : La Terre est une planète habitée Activité 1 : La distance Soleil- planète. Protocole expérimental : placer une source lumineuse de plus en plus loin d'une sonde lumière (enregistrement grâce

Plus en détail

Cours Dr House-Vérité. Dr House et la recherche de la vérité

Cours Dr House-Vérité. Dr House et la recherche de la vérité Dr House et la recherche de la vérité Saison 1, Episode 6, «The socratic method», résumé - Avant le générique : une femme de 38 ans, schizophrène, s évanouit brutalement. Il s agira dans cet épisode de

Plus en détail

La science et le vivant

La science et le vivant Bernard Feltz La science et le vivant Introduction à la philosophie des sciences de la vie SCIENCES ETHIQUES SOCIETES Table des matières Sommaire 7 Introduction 9 Chapitre 1 Science et vérité 13 Une introduction

Plus en détail

La fabuleuse machine d Anticythère

La fabuleuse machine d Anticythère La fabuleuse machine d Anticythère Arte, 2012, 74mn I Partie Histoire/Géographie : https://www.youtube.com/watch?v=ycib8gs9ayu 1) Quand et comment cette fabuleuse découverte atelle été faite? 2) Faites

Plus en détail

Qu'entend Kant par transcendantal?

Qu'entend Kant par transcendantal? Qu'entend Kant par transcendantal? Mise à jour : 10/08/2016 Ce texte est extrait de : Dictionnaire des idées de Kant Vocabulaire de la Critique de la raison pure (http://www.danielmartin.eu/philo/vocabulaire.pdf)

Plus en détail

Bac ES Centres étrangers juin 2010

Bac ES Centres étrangers juin 2010 Bac ES Centres étrangers juin 2010 EXERCICE 1 Pour chacune des questions, une seule des trois réponses a, b ou c est exacte. Indiquer sur la copie le numéro de la question et la lettre correspondant à

Plus en détail

LE THÉORÈME FONDAMENTAL DE L ALGÈBRE

LE THÉORÈME FONDAMENTAL DE L ALGÈBRE Lycée Thiers LE THÉORÈME FONDAMENTAL DE L ALGÈBRE Depuis le courant du 17ème siècle, divers mathématiciens s interrogent sur le nombre de solutions d une équation polynomiale de degré n. L idée qu une

Plus en détail

LA SCIENCE DE LA RICHESSE

LA SCIENCE DE LA RICHESSE LA SCIENCE DE LA RICHESSE Leçon 4 2009 SOPODIVA, Faisant usage des droits de réimpression. 1 Préface Ce programme est composé de 17 leçons qui ont été scindées en 17 ebooks faciles à comprendre et à mettre

Plus en détail

L épistémologie des sciences Le défi de l incommensurabilité (Kuhn, Feyerabend) (ch. 5)

L épistémologie des sciences Le défi de l incommensurabilité (Kuhn, Feyerabend) (ch. 5) L épistémologie des sciences Le défi de l incommensurabilité (Kuhn, Feyerabend) (ch. 5) Michael Esfeld Université de Lausanne Michael-Andreas.Esfeld@unil.ch 1 Les stations Carnap (1928) : vérification

Plus en détail

LE BONHEUR EXISTE Le Secret Des Lois Spirituelles

LE BONHEUR EXISTE Le Secret Des Lois Spirituelles 1 LE BONHEUR EXISTE : Le Secret Des Lois Spirituelles LE BONHEUR EXISTE Le Secret Des Lois Spirituelles 2 LE BONHEUR EXISTE : Le Secret Des Lois Spirituelles TABLE DES MATIÈRES Tables des matières -------------------------------------------

Plus en détail

Histoire de la numération

Histoire de la numération Histoire de la numération Objectifs: - Connaître différents systèmes de numération. - Savoir convertir un nombre décimal dans différentes bases. I. Introduction: Depuis la nuit des temps, l'homme a eu

Plus en détail

La Démarche Scientifique. Sciences et technologies

La Démarche Scientifique. Sciences et technologies La Démarche Scientifique Sciences et technologies Le but de la démarche scientifique Le but de la démarche scientifique est d expliquer et prédire des phénomènes quotidiens afin de formuler des théories

Plus en détail

A LA DECOUVERTE DE L AIR

A LA DECOUVERTE DE L AIR A LA DECOUVERTE DE L AIR A la découverte de l air et réalisation d objets utilisant les propriétés de l air En mettant en œuvre une démarche d investigation En utilisant les divers types d écrits à la

Plus en détail

Comment peut-on savoir que Dieu existe?

Comment peut-on savoir que Dieu existe? Comment peut-on savoir que Dieu existe? Nous ne pouvons le savoir que si Dieu se laisse connaître. Il s'est fait connaître par sa création, par la Bible et surtout dans la personne de Jésus. Si nous avions

Plus en détail

LE CORPS SELON NIETZSCHE

LE CORPS SELON NIETZSCHE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE V : CONCEPTS ET LANGAGES THÈSE pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE Discipline/ Spécialité : philosophie Présentée et soutenue par :

Plus en détail

ÉTUDES CANADIENNES ET MONDIALES LES COMMUNAUTÉS À L ÉCHELLE LOCALE, NATIONALE ET MONDIALE

ÉTUDES CANADIENNES ET MONDIALES LES COMMUNAUTÉS À L ÉCHELLE LOCALE, NATIONALE ET MONDIALE ÉTUDES CANADIENNES ET MONDIALES HISTOIRE DU MONDE L OCCIDENT DANS LE MONDE 12 e ANNÉE, PRÉPARATION AUX ÉTUDES UNIVERSITAIRES LES COMMUNAUTÉS À L ÉCHELLE LOCALE, NATIONALE ET MONDIALE Analyser l évolution

Plus en détail

DU PrEEO. Module B : Psychologie générale Laurent Sparrow. UFR Psychologie Laboratoire URECA

DU PrEEO. Module B : Psychologie générale Laurent Sparrow. UFR Psychologie Laboratoire URECA DU PrEEO Module B : Psychologie générale Laurent Sparrow UFR Psychologie Laboratoire URECA Laurent.sparrow@univ-lille3.fr La science du comportement et des processus mentaux. 1 Histoire et objet de la

Plus en détail

Chap. 1. Les problèmes de connaissance : l épistémologie

Chap. 1. Les problèmes de connaissance : l épistémologie Chap. 1. Les problèmes de connaissance : l épistémologie Comment s élabore une nouvelle théorie? Quel est le statut de la validation d une théorie? Comment des phénomènes définis dans un cadre spatio-temporel

Plus en détail

De Bethléem au Calvaire

De Bethléem au Calvaire De Bethléem au Calvaire 1. Le Mystère de l Initiation Des Compréhensions Ésotériques Elly Lichtenberg La Bible, une histoire mystique ou..? Partie I La Bible, une histoire mystique ou? L histoire de l

Plus en détail

Jean-Marie Martin lit saint Jean En session à l'arc-en-ciel La Passion d'après les chapitres 18 et 19 de saint Jean

Jean-Marie Martin lit saint Jean En session à l'arc-en-ciel La Passion d'après les chapitres 18 et 19 de saint Jean Jean-Marie Martin lit saint Jean En session à l'arc-en-ciel La Passion d'après les chapitres 18 et 19 de saint Jean Saint-Jean-de Sixt. Septembre 2002 PRÉSENTATION Nous rappelons que Jean-Marie Martin,

Plus en détail