Croyances, Mythes, Dogmes et Science : Comment faire la différence? Margaux Gelin Bureau 215, LEAD

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Croyances, Mythes, Dogmes et Science : Comment faire la différence? Margaux Gelin Bureau 215, LEAD"

Transcription

1 + Croyances, Mythes, Dogmes et Science : Comment faire la différence? Margaux Gelin Bureau 215, LEAD

2 + La venue des Elohims sur terre Né en 1946, C.V. affirme avoir rencontré le 13 décembre 1973 un extra-terrestre issu de la planète des Elohims, nos créateurs. Ces derniers lui ont confié la mission de "messager" afin de "répandre la vérité" auprès de nos semblables. À ce titre, ils lui attribuent le nom de "Raël" ("Lumière des Elohims»). Le 7 octobre 1975, les Elohims lui seraient réapparus dans le Périgord, et l'auraient emmené à bord de leur soucoupe volante pour une petite visite sur leur planète qui abrite une civilisation en avance de ans sur la nôtre. Cette planète serait située à une année-lumière de notre système solaire. Selon "Raël" les Elohims vont se manifester officiellement "bientôt", d'ici l'année 2035.

3 + I- Définitions Qu est-ce qu un mythe? Un mythe est un récit qui propose une explication relative à des aspects fondamentaux du monde : sa création, les phénomènes naturels, le statut de l'être humain etc.! C est une croyance répandue, mais non fondée. Luc Ferry : La mythologie est une préhistoire de la philosophie Elle débute par un récit des origines du monde et des êtres humains. Le but de ces récits n'est pas tant de parvenir à une vérité factuelle que de donner des significations possibles à l'existence humaine. Ferry, L. (2008). La sagesse des mythes. Apprendre à vivre 2. Plon ; Vernant, J.-P. (1999). L'Univers, les dieux, les hommes. Seuil

4 + Qu est-ce qu un dogme? Un dogme est une proposition théorique établie comme vérité indiscutable par l autorité qui régit une certaine communauté. Les dogmes au sein d une religion peuvent évoluer Par exemple, la croyance en l existence des limbes Les limbes correspondaient à un lieu situé entre l'enfer et le paradis où avaient été relégués les bébés morts non baptisés. L'idée des limbes s'est ébauchée au V ème siècle quand Saint Augustin avait tenté de répondre à la quadrature du cercle : puisque l'âme des petits enfants décédés sans baptême n'a pas été lavée du péché originel, ils ne peuvent accéder au paradis. Mais comme ils n'ont encore rien fait de mal, ils n'ont pas leur place en enfer.

5 + D'où vient la force des croyances? Russell dans un article de 1952 ("Is there a God?") imagine la croyance suivante : Pour Russell, les croyances ne tirent leur force que de l'histoire et des habitudes de pensée de l'humanité.

6 + II - Science et démarche scientifique Qu est ce qu une science? Le mot science vient du latin «scientia» : la connaissance. Psychologie = étude scientifique du comportement Aujourd'hui, "science" signifie deux choses : 1. le contenu de la science qui correspond aux faits que nous apprenons 2. la démarche utilisé(e) pour obtenir des faits, les interpréter et les utiliser.

7 + 1) La démarche scientifique est une méthode La démarche scientifique est avant tout une méthode générale en science. La démarche scientifique est universelle, partagée par toutes les sciences empiriques. 2) La science s intéresse aux régularités Un postulat de base : une démarche scientifique ne peut s'appliquer que si l'objet sur lequel elle s'exerce possède une structure relativement stable.

8 + 3) La science est évolutive La science est une tentative, un essai continuel. Elle admet qu'il est toujours possible de faire des erreurs. C est pourquoi les solutions qu elle propose ne sont que partiellement vraies : elles ne sont jamais considérées comme complètes et finales. 4) La science est autocorrective Popper ( ) : «il vaut mieux tester les théories en les falsifiant qu en les vérifiant» Si le test d'une hypothèse s'avère négatif, alors la théorie originale devrait être modifiée, voire abandonnée, au profit d'une autre qui explique les résultats.

9 + La procédure de falsification Induction scientifique : les sciences ne progressent pas en passant du fait à la loi (du particulier au général) Mais en déduisant la fausseté! (= falsification) Exemple: tous les cygnes sont blanc jusqu à en trouver 1 noir, qui falsifiera la théorie selon laquelle tous les cygnes sont blancs. DONC, en science on ne peut pas prouver la véracité d un énoncé Comte-Sponville «Il n y a pas de vérité scientifique, il n y a que des connaissances scientifiques, toujours partielles, provisoires et relatives. Cela fait la force des sciences. Elles ne progressent pas de certitude en certitude comme le voulait Descartes mais par «approfondissement et ratures» comme le disait Cavaillès.»

10 + Conclusion «Une science est une discipline utilisant la démarche scientifique dans le but de découvrir des régularités dans son objet d'étude, de les décrire, de les expliquer pour en comprendre les déterminismes et mécanismes et, éventuellement, d'utiliser ces connaissances pour prédire, contrôler et modifier la réalité», jusqu à ce qu elles soient falsifiées et remplacées.

11 + Application «Eléments d épistémologie», Hempel (1972) 1) Quelle observation est à l origine de la recherche? 2) Réaliser un graphique représentant le pourcentage de mortalité dû à la fièvre puerpérale en fonction des deux services hospitaliers et des différentes périodes. 3) Dégager la problématique 4) Combien y a-t-il d hypothèses énoncées dans le texte pour rendre compte de la différence dans les taux de mortalité suite à la fièvre puerpérale entre les deux services hospitaliers? Précisez quelles sont les différentes hypothèses émises et comment elles ont été testées. 5) Donner les arguments en faveur de l hypothèse explicative du taux important de mortalité dans le service 1. 6) Quel autre facteur semble impliqué dans le taux de mortalité lié à la fièvre puerpérale.

Bernard Dantier (4 mai 2004)

Bernard Dantier (4 mai 2004) Bernard Dantier (4 mai 2004) (docteur en sociologie de l École des Hautes Études en Sciences Sociales, enseignant au Centre Universitaire de Formation et de Recherches de Nîmes) Textes de méthodologie

Plus en détail

INTRODUCTION (env. 1p A4)

INTRODUCTION (env. 1p A4) INTRODUCTION (env. 1p A4) 1. Contextualiser le sujet en démontrant son intérêt : l actualité d un tel sujet et/ou le rapport avec la profession envisagée. 2. Problématique : Poser la problématique initiale

Plus en détail

LES NON-DITS DE L ORIGINE. Étienne Klein

LES NON-DITS DE L ORIGINE. Étienne Klein LES NON-DITS DE L ORIGINE Étienne Klein Même si nul ne sait quelle fut l origine de l univers, nous ne nous privons pas d en parler. Mais en parler, est-ce la dire? Chacun voit qu à son sujet différentes

Plus en détail

Psy1004 Section 13: Puissance d'un test

Psy1004 Section 13: Puissance d'un test Psy1004 Section 13: Puissance d'un test Plan du cours: Varia 13.1: Efficacité d'un test 13.2: Puissance d'un test 13.3: Comment rendre un test plus puissant 13.4: Méthode de Cohen 13.5: Exemples 13.6:

Plus en détail

Auteur : Isabelle Jonas - Agrégation (AESS) PHYSIQUE ULB - Mai 2010 Contact : Introduction à l évolution de l Univers

Auteur : Isabelle Jonas - Agrégation (AESS) PHYSIQUE ULB - Mai 2010 Contact : Introduction à l évolution de l Univers Introduction à l évolution de l Univers 1 Plan I. Qu est-ce que l Univers? II. III. IV. Historique de la cosmologie Les grandes étapes de l évolution de L Univers L avenir de l Univers V. Annexes 2 Plan

Plus en détail

Thème : Arithmétique

Thème : Arithmétique Thème : Arithmétique L'arithmétique dans les programmes : Primaire : Opérations sur les nombres Au collège : En classe de sixième : La division euclidienne Les notions de multiples et diviseurs Les critères

Plus en détail

Histoire de la numération

Histoire de la numération Histoire de la numération Objectifs: - Connaître différents systèmes de numération. - Savoir convertir un nombre décimal dans différentes bases. I. Introduction: Depuis la nuit des temps, l'homme a eu

Plus en détail

Exercice : Les différents types de plans

Exercice : Les différents types de plans NOM :... Prénom :... Français automne 2014 Mathieu RODUIT Exercice : Les différents types de plans Le plan progressif Le plan progressif répond à la problématique par étapes successives, par un approfondissement

Plus en détail

Séquence 1 Qu appelle t on la Renaissance?

Séquence 1 Qu appelle t on la Renaissance? Séquence 1 Qu appelle t on la Renaissance? Document déclencheur : X 2 tableaux à comparer (diaporama) Observer les tableaux, les faire décrire. Ils représentent la même chose, mais ils sont pourtant très

Plus en détail

Scénario d usage, timing 1

Scénario d usage, timing 1 Scénario d usage, timing 1 La séance va sûrement durer plus d une heure (environs 1h15-1h30 suivant les réactions de la classe). J espère malgré tout arriver à la phase 8. Phase Description de la phase

Plus en détail

LEÇON 2. 1. Pourquoi est-ce que je suis venu? -Pour vous donner le message le plus important dans le monde.

LEÇON 2. 1. Pourquoi est-ce que je suis venu? -Pour vous donner le message le plus important dans le monde. LEÇON 2 1. Pourquoi est-ce que je suis venu? -Pour vous donner le message le plus important dans le monde. 2. Quel message est le plus important message dans le monde? -Le message de Dieu. 3. Pourquoi

Plus en détail

Pourcentage d élèves de troisième ayant un an de retard ou plus, en %. (Source : INSEE) 1

Pourcentage d élèves de troisième ayant un an de retard ou plus, en %. (Source : INSEE) 1 L éducation différenciée a-t-elle un sens? Parmi les fondamentaux pédagogiques d Hautefeuille figure le point essentiel de la non-mixité, appelée aussi éducation différenciée. La non-mixité a été voulue

Plus en détail

Les moments de force fiche guide

Les moments de force fiche guide Les moments de force fiche guide Notions abordées Mathématiques Physique Sciences - Proportionnalité - / masse - Moment de force - Équilibre - Forces Remarque : tous les élèves ont déjà étudié l équilibre

Plus en détail

Commentaires. William Barker

Commentaires. William Barker Commentaires William Barker Le moment est bien choisi pour discuter du cours des actions. Pour s en convaincre, il suffit de jeter un coup d œil aux Figures 1 et 2, qui illustrent les ratios Cours/Valeur

Plus en détail

Comment l imaginaire des films de science-fiction influence-t-elle la science?

Comment l imaginaire des films de science-fiction influence-t-elle la science? Projet scientifique e 2 année du PPCS 2014-2015 Comment l imaginaire des films de science-fiction influence-t-elle la science? Dossier de conception Nom: Foyer : Titre du projet : Le cinéma Enseignant

Plus en détail

Document professeur. À LA RECHERCHE D UNE EXOPLANÈTE Synthèse argumentée

Document professeur. À LA RECHERCHE D UNE EXOPLANÈTE Synthèse argumentée À LA RECHERCHE D UNE EXOPLANÈTE Synthèse argumentée Niveau : terminale S, enseignement spécifique Durée indicative : 1 h Extrait du programme TS : OBSERVER / Ondes et matière / Propriétés des ondes Propriétés

Plus en détail

Classes concernées : CP/CE1 CE2/CM1 CM2/6 ème. La situation problème :

Classes concernées : CP/CE1 CE2/CM1 CM2/6 ème. La situation problème : Classes concernées : CP/CE1 CE2/CM1 CM2/6 ème La situation problème : Vous allez avoir à relever, tous ensemble, le défi mathématique que vous soumet Archimède. Vous avez une heure pour résoudre les dix

Plus en détail

PRÉSENTATION SCRATCH ET ALGOBOX

PRÉSENTATION SCRATCH ET ALGOBOX PRÉSENTATION SCRATCH ET ALGOBOX SOMMAIRE 1. Nouveaux programmes au collège 2. Présentation de SCRATCH 3. Exemples de situations avec SCRATCH 4. Présentation d ALGOBOX 5. Exemple d une situation avec ALGOBOX

Plus en détail

La structure d un argument

La structure d un argument La structure d un argument Pour être valable, un argument doit être approfondi, analysé et explicité. Il nécessite un travail de recherche préalable. Les échanges de la vie quotidienne sont fondés sur

Plus en détail

CHOIX DE SÉQUENCE POUR LA MATHÉMATIQUE DE 4 e SECONDAIRE. Document «Prise de décision» destiné aux parents et aux élèves de 3 e secondaire

CHOIX DE SÉQUENCE POUR LA MATHÉMATIQUE DE 4 e SECONDAIRE. Document «Prise de décision» destiné aux parents et aux élèves de 3 e secondaire CHOIX DE SÉQUENCE POUR LA MATHÉMATIQUE DE 4 e SECONDAIRE Document «Prise de décision» destiné aux parents et aux élèves de 3 e secondaire Des mathématiques différentes pour des usages différents! Le présent

Plus en détail

LA DÉMONSTRATION. Introduction : définition et problèmes

LA DÉMONSTRATION. Introduction : définition et problèmes 1 LA DÉMONSTRATION Introduction : définition et problèmes La démonstration est un raisonnement rigoureux et cohérent par lequel on conclut la nécessité d une proposition à partir d une ou d autres propositions

Plus en détail

la Composition (d histoire)

la Composition (d histoire) la Composition (d histoire) Définition : la composition est une démonstration. l'épreuve se décompose en trois temps : 1- l'analyse du sujet. 2- la Construction du plan. 3- la Rédaction du devoir. l'analyse

Plus en détail

Identités et relations

Identités et relations Identités et relations Qui suis-je? Qui sommes-nous? L élève explore l identité, les valeurs et les croyances, la santé personnelle, physique, mentale, sociale et spirituelle. Il étudie la valeur du «moi».

Plus en détail

Le système solaire. Fiche d identité de. Température moyenne à la surface. Révolution (temps pour faire le tour du Soleil)

Le système solaire. Fiche d identité de. Température moyenne à la surface. Révolution (temps pour faire le tour du Soleil) Fiche d identité de Taille Révolution Rotation - http://fr.wikipedia.org/wiki/plan%c3%a8te - http://fr.wikipedia.org/wiki/%281%29_c%c3%a9r%c3%a8 Fiche d identité du Rotation 1 392 000 km + 5 526 C 25 jours

Plus en détail

Période : Vacances d éte 2013 Groupe de 3 à 5 ans. Thème : «Le monde et ses époques»

Période : Vacances d éte 2013 Groupe de 3 à 5 ans. Thème : «Le monde et ses époques» Période : Vacances d éte 2013 Groupe de 3 à 5 ans Thème : «Le monde et ses époques» 1 1- Constat Nous avons constatés qu à cet âge les enfants ne prennent pas conscience des différentes étapes chronologiques

Plus en détail

VIOLENCE À L ENDROIT DES AÎNÉS AU QUÉBEC STATISTIQUES 2010

VIOLENCE À L ENDROIT DES AÎNÉS AU QUÉBEC STATISTIQUES 2010 VIOLENCE À L ENDROIT DES AÎNÉS AU QUÉBEC STATISTIQUES. Dans ces statistiques, que signifie «violence à l endroit des aînés»? Le terme «aîné» désigne les personnes âgées de ans et plus. Par «violence à

Plus en détail

CCF Baccalauréat Professionnel Sciences physiques et chimiques séquence 1

CCF Baccalauréat Professionnel Sciences physiques et chimiques séquence 1 Candidat CCF Baccalauréat Professionnel Sciences physiques et chimiques séquence 1 BAC PRO : Établissement : MMV Professeur Madame THÉRIC LP La Calade Une surprise Kinder est composée d un dessin et d

Plus en détail

Animation pédagogique du 14 mars 2012 École du Château Saint-André de l Eure. La dictée, support d'apprentissage 1

Animation pédagogique du 14 mars 2012 École du Château Saint-André de l Eure. La dictée, support d'apprentissage 1 Animation pédagogique du 14 mars 2012 École du Château Saint-André de l Eure La dictée, support d'apprentissage 1 La dictée, stop ou encore? Pourquoi, comment? Plutôt encore Pluto encore? Plus tôt encore?

Plus en détail

COMPRENDRE ET CONNAÎTRE LES IMAGES

COMPRENDRE ET CONNAÎTRE LES IMAGES COMPRENDRE ET CONNAÎTRE LES IMAGES Activité 1 - Distinguer les images Matériel : 4 types d images montrées et distribuées en cours : Séquence d archive : type document historique Extrait d un journal d

Plus en détail

Cours Dr House-Vérité. Dr House et la recherche de la vérité

Cours Dr House-Vérité. Dr House et la recherche de la vérité Dr House et la recherche de la vérité Saison 1, Episode 6, «The socratic method», résumé - Avant le générique : une femme de 38 ans, schizophrène, s évanouit brutalement. Il s agira dans cet épisode de

Plus en détail

Testament spirituel de Julien Green

Testament spirituel de Julien Green Guy Brunelle S.C. Testament spirituel de Julien Green dans En avant par-dessus les tombes (Journal 1996-1997) et Le Grand Large du soir (Journal 1997-1998) 2008 1 PRÉSENTATION En juillet 1998, il y a maintenant

Plus en détail

Concept, jugement et raisonnement Division de la logique. Cours de logique. Septembre 2014

Concept, jugement et raisonnement Division de la logique. Cours de logique. Septembre 2014 Septembre 2014 Table des matières 1 Concept, jugement et raisonnement Attente des correcteurs Le raisonnement 2 Attente des correcteurs Le raisonnement Concept, jugement et raisonnement Attente des correcteurs

Plus en détail

Passeports pour le bac : Tests, résultats et analyse. Décembre

Passeports pour le bac : Tests, résultats et analyse. Décembre Passeports pour le bac : Tests, résultats et analyse Décembre 2015 Orientation-etudes@usaintlouis.be Les tests destinés à évaluer les prérequis des étudiants arrivant dans l enseignement universitaire

Plus en détail

II. Le philosophe : «l ami de la Sagesse» Philosopher : une méthode pour grandir en liberté

II. Le philosophe : «l ami de la Sagesse» Philosopher : une méthode pour grandir en liberté II. Le philosophe : «l ami de la Sagesse» Philosopher : une méthode pour grandir en liberté Philosophie, TES et TS Sommaire 1 Le philosophe n est pas un sophiste 2 3 4 5 Le philosophe n est pas un sophiste

Plus en détail

TP5 : Métabolisme cellulaire

TP5 : Métabolisme cellulaire Noms Prénoms Thème 1 : La Terre dans l univers, la vie et l évolution du vivant TP5 : Métabolisme cellulaire 2nde Chap2 : Diversité et parenté des êtres vivants Date : / / Peut- on trouver des points communs

Plus en détail

Le cahier de sciences ou le cahier d expériences

Le cahier de sciences ou le cahier d expériences Le cahier de sciences ou le cahier d expériences Pourquoi un cahier de sciences? Qu est-ce qu un cahier de sciences? Fonctions du cahier de sciences. Quels supports? Pourquoi un cahier de sciences? Démarche

Plus en détail

Points de vue DE ŒIL VUE (OUTILS D EXPLORATION ET D INTÉGRATION DE LA LECTURE)

Points de vue DE ŒIL VUE (OUTILS D EXPLORATION ET D INTÉGRATION DE LA LECTURE) DE ŒIL VUE (OUTILS D EXPLORATION ET D INTÉGRATION DE LA LECTURE) 1 Questions et consignes Points de vue Théorie Comment savoir si on doit répondre de façon neutre, se baser sur un auteur ou donner son

Plus en détail

Différents types de raisonnement en mathématiques

Différents types de raisonnement en mathématiques Différents types de raisonnement en mathématiques I) Symboles logiques 1) Les quantificateurs Les quantificateurs permettent de connaitre le domaine de validité d une propriété. a) Pour une propriété universelle

Plus en détail

Les origines et l histoire de l Halloween

Les origines et l histoire de l Halloween Comme la plupart des enfants du Canada, des États-Unis et de plusieurs autres pays influencés par la culture anglo-saxonne, comme le Royaume-Uni ou l Irlande, tu as très probablement déjà passé l Halloween.

Plus en détail

LE THÉORÈME FONDAMENTAL DE L ALGÈBRE

LE THÉORÈME FONDAMENTAL DE L ALGÈBRE Lycée Thiers LE THÉORÈME FONDAMENTAL DE L ALGÈBRE Depuis le courant du 17ème siècle, divers mathématiciens s interrogent sur le nombre de solutions d une équation polynomiale de degré n. L idée qu une

Plus en détail

COMMUNICATION Découverte des métiers de la communication

COMMUNICATION Découverte des métiers de la communication Découverte des métiers de la communication Acquérir une vision objective sur les métiers de la communication dans une démarche d orientation professionnelle. Programme de la formation en Une 1/2 JOURnée

Plus en détail

PARLER DU CANCER AVEC LES ENFANTS

PARLER DU CANCER AVEC LES ENFANTS Centre Jean Perrin Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - PARLER DU CANCER AVEC LES ENFANTS Sophie CLARIS et Michel GIRONDE Psychologues cliniciens Equipe mobile de psycho-oncologie

Plus en détail

3 minutes pour comprendre les 50 elements les plus repandus en chimie

3 minutes pour comprendre les 50 elements les plus repandus en chimie Abécédaire scientifique pour les curieux Petite Poucette 3 minutes pour comprendre les 50 elements les plus repandus en chimie C3rv34u Comprendre le fonctionnement du cerveau, telle est l'ambition de l?exposition

Plus en détail

De La Croix Jusqu au Trône

De La Croix Jusqu au Trône 1ère Partie Uni à Christ 2ème Partie Crucifié avec Christ 3ème Partie Mort et enseveli avec Christ 4ème Partie Ressuscité, élevé, et assis avec Christ «Si nous sommes devenus une même plante avec Lui par

Plus en détail

RÉSOLUTION DE PROBLÈMES AU CYCLE 3. Animation pédagogique P. Corbet CPAIEN Beyrouth

RÉSOLUTION DE PROBLÈMES AU CYCLE 3. Animation pédagogique P. Corbet CPAIEN Beyrouth RÉSOLUTION DE PROBLÈMES AU CYCLE 3 Animation pédagogique P. Corbet CPAIEN Beyrouth M. Malin est fermier. C est l heure de la traite des vaches. Sa voisine vient chercher son litre de lait. M. Martin a

Plus en détail

Séquence 3 : Quelles solutions choisir pour répondre au cahier des charges?

Séquence 3 : Quelles solutions choisir pour répondre au cahier des charges? La cuisson CI2 : recherche de solutions techniques solaire des aliments Séquence : Quelles solutions choisir pour répondre au cahier des charges? Troisième Problématique générale : Comment utiliser l énergie

Plus en détail

2) Raisonnement hypothético-déductif.

2) Raisonnement hypothético-déductif. I. Introduction. 1) Du concret à l'abstrait. Ce stade s'étend environ de 11-12 à 14-15 ans, il constitue la dernière phase de construction des opérations de l'intelligence. L'enfant va commencer à effecteur

Plus en détail

Qu est-ce qu une dissertation de philosophie?

Qu est-ce qu une dissertation de philosophie? Qu est-ce qu une dissertation de philosophie? «La dissertation est l'étude méthodique et progressive des diverses dimensions d'une question donnée. À partir d'une première définition de l'intérêt de cette

Plus en détail

Définition : La corpulence est le nom scientifique correspondant au volume du corps

Définition : La corpulence est le nom scientifique correspondant au volume du corps EXERCICE 1 Commun à tous les candidats Partie A 7 points Voici deux courbes C1 et C2 qui donnent pour deux personnes P 1 et P 2 de corpulences différentes la concentration C d alcool dans le sang (taux

Plus en détail

les conflits que cela représente, mais aussi pour ce type de jeux dans lequel le leader doit laisser de côté l envie de pouvoir.

les conflits que cela représente, mais aussi pour ce type de jeux dans lequel le leader doit laisser de côté l envie de pouvoir. LA PROBLEMATIQUE En ce qui concerne le rôle du leader d une équipe et leurs rapports de travail qui se déroulent dans une entreprise, on peut envisager s ils pouvaient apparaître des différents problèmes

Plus en détail

Les Ateliers du POSIP

Les Ateliers du POSIP Les Ateliers du POSIP Le POSIP organise des ateliers pratiques et des sessions d'information tout au long de l'année, pour vous aider à vous orienter, à mettre en cohérence votre cursus de formation avec

Plus en détail

SPECIALISATION D INTERVENANT EN THERAPIE FAMILIALE SYSTEMIQUE

SPECIALISATION D INTERVENANT EN THERAPIE FAMILIALE SYSTEMIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION SPECIALISATION D

Plus en détail

CROISSANCE ET DÉVELOPPEMENT Fiche de travail

CROISSANCE ET DÉVELOPPEMENT Fiche de travail Questions de compréhension Exercice 1 Expliquez la notion de «croissance économique». Exercice 2 Pourquoi utilise-t-on le PIB par habitant et non le PIB total pour obtenir une image de la richesse d une

Plus en détail

C.A.T.C. COMPRENDRE, APPRENDRE, et PRATIQUER LA MEDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE

C.A.T.C. COMPRENDRE, APPRENDRE, et PRATIQUER LA MEDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE C.A.T.C. COMPRENDRE, APPRENDRE, et PRATIQUER LA MEDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE Une formation complète Un enseignement structuré et progressif La fidélité au langage traditionnel 1 Bienvenue au CATC!

Plus en détail

Résumé Statistique Salaire et vacances

Résumé Statistique Salaire et vacances Résumé Statistique Salaire et vacances Présentation Le premier problème permet de se familiariser avec la calculatrice TI-Collège Plus, notamment les symboles. Dans le deuxième problème, l élève travaille

Plus en détail

De la complexité dans la relation thérapeutique : l approche autopoïétique

De la complexité dans la relation thérapeutique : l approche autopoïétique De la complexité dans la relation thérapeutique : l approche autopoïétique David Tordeurs Docteur en Psychologie Cliniques universitaires UCL Mont-Godinne Introduction Psychologie Psychothérapie Complexité

Plus en détail

Coloriage du Plan. Comment colorier le plan pour que deux points situés à une distance unitaire ne soient jamais de la même couleur?

Coloriage du Plan. Comment colorier le plan pour que deux points situés à une distance unitaire ne soient jamais de la même couleur? Coloriage du Plan ou Comment colorier le plan pour que deux points situés à une distance unitaire ne soient jamais de la même couleur? Le Deunff Sylvan, Adam Alexandre, Beaumanoir Théo Etudiants en MPSI

Plus en détail

De l école maternelle Du CE1 Du CM2 L élève est capable de : Résoudre des problèmes portant sur les

De l école maternelle Du CE1 Du CM2 L élève est capable de : Résoudre des problèmes portant sur les De l école maternelle Du CE1 Du CM2 L élève est capable de : Résoudre des problèmes portant sur les Calculer : addition, soustraction Restituer les tables d addition quantités Restituer et utiliser les

Plus en détail

Raisonnement et démonstration au collège. Académie de Toulouse Avril 2009

Raisonnement et démonstration au collège. Académie de Toulouse Avril 2009 Raisonnement et démonstration au collège Académie de Toulouse Avril 2009 1 Dans le Petit Larousse Raisonnement: suite de propositions déduites les unes des autres, argumentation. Preuve: ce qui démontre,

Plus en détail

Michel BETOU - Crescendo Conseil

Michel BETOU - Crescendo Conseil CONSTRUIRE SON ARGUMENTAIRE COMMERCIAL ET REPONDRE AUX OBJECTIONS Michel BETOU - Crescendo Conseil CONTEXTE L argumentation se déroule généralement lors d un entretien commercial prévu à cet effet Lors

Plus en détail

Conseils pour s'auto former en dirigeant une association

Conseils pour s'auto former en dirigeant une association Conseils pour s'auto former en dirigeant une association Propositions destinées aux dirigeants de club, de comités ou d'activités FSGT Se former sans formation mais avec méthode SOMMAIRE Pourquoi s auto

Plus en détail

Remarques préliminaires

Remarques préliminaires Chapitre 0 Remarques préliminaires Induction : qu est-ce que ça veut dire et pourquoi s y intéresser? Ensuite quelques rappels sur la théorie des ensembles. 0.1 Qu entend-on par induction? Le mot induction

Plus en détail

Les Master-Minds dit aussi Carré Logique

Les Master-Minds dit aussi Carré Logique Les Master-Minds dit aussi Carré Logique Notation : Il est utile d adopter une convention pour noter au fur et à mesure les résultats de ses déductions. Nous vous proposons la suivante à inscrire directement

Plus en détail

Chapitre 6.1. Rentable or not rentable?

Chapitre 6.1. Rentable or not rentable? Chapitre 6.1. Rentable or not rentable? Contenu 1. Introduction... 2 2. Marge sur coût variable... 3 3. Seuil de Rentabilité... 4 3.1. Seuil de rentabilité en quantité... 5 3.2. Seuil de rentabilité en

Plus en détail

Bien avant l invention de la pile électrique, il existait déjà des machines capables de produire des étincelles et d électriser les corps.

Bien avant l invention de la pile électrique, il existait déjà des machines capables de produire des étincelles et d électriser les corps. 1. Document 1 : Avant la pile Bien avant l invention de la pile électrique, il existait déjà des machines capables de produire des étincelles et d électriser les corps. Ces machines étaient appelées «machines

Plus en détail

Chapitre 11 Les facteurs explicatifs d un prix

Chapitre 11 Les facteurs explicatifs d un prix I. La prise en compte des coûts La revente à perte est interdite et la rentabilité est un objectif majeur. Les coûts déterminent le prix minimum d un produit. La connaissance des coûts est donc essentielle.

Plus en détail

LA CLASSIFICATION. Informations sur l évolution de la classification

LA CLASSIFICATION. Informations sur l évolution de la classification LA CLASSIFICATION Informations sur l évolution de la classification Historique : Début 2013, Le Comité Directeur a confié la prise en charge de l évolution des règles de la classification, à la commission

Plus en détail

Les ateliers scientifiques

Les ateliers scientifiques Les ateliers scientifiques Fête de la Science 2012 L énergie, le plein de solutions ESFI : enseignement des sciences fondé sur l'investigation Découvrir et comprendre le concept d énergie connaissances

Plus en détail

EXEMPLES. Je t ordonne de faire tes devoirs. «Il y a un gros taureau à l air très méchant derrière toi». A: Quel est ton nom? B: J ai 23 ans.

EXEMPLES. Je t ordonne de faire tes devoirs. «Il y a un gros taureau à l air très méchant derrière toi». A: Quel est ton nom? B: J ai 23 ans. ACTES DE LANGAGE MOESCHLER 1985 «La pragmatique linguistique est l étude du sens des énoncés en contexte». Elle décrit la fonction de l acte de langage accompli par l énoncé. Les propriétés de l acte de

Plus en détail

Expérience de la Maternité du Groupe Hospitalier Mutualiste de Grenoble en santé environnementale. Dr Caroline Rouquier Aurélie Vellement, sage-femme

Expérience de la Maternité du Groupe Hospitalier Mutualiste de Grenoble en santé environnementale. Dr Caroline Rouquier Aurélie Vellement, sage-femme Expérience de la Maternité du Groupe Hospitalier Mutualiste de Grenoble en santé environnementale Dr Caroline Rouquier Aurélie Vellement, sage-femme Introduction Notre maternité s intéresse à la santé

Plus en détail

Canevas pour les bonnes pratiques

Canevas pour les bonnes pratiques Canevas pour les bonnes pratiques Juillet 2015 Canevas pour les bonnes pratiques Ce canevas contient des informations essentielles sur les bonnes pratiques ainsi qu un formulaire à remplir (page 3) afin

Plus en détail

Compléments d algèbre linéaire

Compléments d algèbre linéaire Chapitre Compléments d algèbre linéaire Le physicien et mathématicien anglais John William Strutt, baron de Rayleigh, élabore une théorie mathématique de l optique et des systèmes vibratoires. Par la suite

Plus en détail

Roland Charnay

Roland Charnay Roland Charnay - 2011 1 A quoi reconnaît-on qu un élève maîtrise la multiplication à la fin du cycle 3? Roland Charnay - 2011 2 Quel langage connaît-il? fois, multiplié par, produit Quels résultats connaît-il

Plus en détail

Consentement éclairé et pratique obstétricale

Consentement éclairé et pratique obstétricale Consentement éclairé et pratique obstétricale Michel Boulvain Unité de développement en obstétrique Département de Gynécologie et d Obstétrique Hôpitaux Universitaires de Genève Introduction Connaissances

Plus en détail

Les Enseignes de Pharmacie en France

Les Enseignes de Pharmacie en France Les Enseignes de Pharmacie en France Enquête réalisé auprès de directions commerciales de laboratoires Été 2008 Méthodologie Labo Pharma Conseils (LPC) a procédé à une enquête auprès de directions commerciales

Plus en détail

STATISTIQUES A DEUX VARIABLES (CORRIGE)

STATISTIQUES A DEUX VARIABLES (CORRIGE) STATISTIQUES A DEUX VARIABLES (CORRIGE) EXEMPLE SUPPORT DE COURS N 3 : LES TETRAS-LYRES Dans un Parc National, le dénombrement des tétras-lyres (lyrurus tetrix) a été effectué à la création du Parc en

Plus en détail

SCOLARISATION PRECOCE : UN ENJEU

SCOLARISATION PRECOCE : UN ENJEU SCOLARISATION PRECOCE : UN ENJEU Suzelle Leclercq PRESENTATION D UN OUVRAGE E. Brun PRESENTATION DU LIVRE La scolarisation massive, de plus en plus précoce, constitue en France un véritable phénomène de

Plus en détail

Synthèse du test du recrutement réalisé à la demande de la HALDE

Synthèse du test du recrutement réalisé à la demande de la HALDE 1 Observatoire des discriminations JF Amadieu Synthèse du test du recrutement réalisé à la demande de la HALDE Avril 2006 1 Méthodologique 11 Méthode de testing par envoi de CV La mesure d éventuelles

Plus en détail

LE THÉORÈME DU PERROQUET DENIS GUEDJ. Chapitres 21 et 22: Conjectures et C ie et Impossible est mathématique (p )

LE THÉORÈME DU PERROQUET DENIS GUEDJ. Chapitres 21 et 22: Conjectures et C ie et Impossible est mathématique (p ) LE THÉORÈME DU PERROQUET DENIS GUEDJ Chapitres 21 et 22: Conjectures et C ie et Impossible est mathématique (p.529 556) CHAPITRE 21: CONJECTURES ET C IE Définition de CONJECTURE: une assertion qui manque

Plus en détail

En comparaison, le climat est l état général des conditions météorologiques pendant une longue période dans une région donnée.

En comparaison, le climat est l état général des conditions météorologiques pendant une longue période dans une région donnée. Les prévisions météorologiques Quel mauvais temps il fait aujourd hui! Quel beau temps nous avons depuis une semaine. Le temps est magnifique, n est-ce pas? Au Canada, la discussion porte souvent sur le

Plus en détail

Examen d analyse personnel technique (A N T) Exemples de questions

Examen d analyse personnel technique (A N T) Exemples de questions Examen d analyse personnel technique (A N T) Pour approfondir vos connaissances sur les emplois dans la fonction publique, consultez le site www.carrieres.gouv.qc.ca. Vous pouvez obtenir de l information

Plus en détail

Pays développés et pays en voie de développement

Pays développés et pays en voie de développement Pays développés et pays en voie de développement Aperçu général Les élèves analyseront le concept de développement international et de la répartition géographique des pays développés et en voie de développement

Plus en détail

Régression logistique multinomiale avec TANAGRA

Régression logistique multinomiale avec TANAGRA Objectif Régression logistique multinomiale. La régression logistique est très répandue pour les problèmes de prédiction ou d explication d une variable dépendante binaire (malade oui/non, défaillance

Plus en détail

CARRE NOIR. par Nath CHIPILOVA. Quadriptyque 2x2 m (4 * 100x100cm) Acrylique, technique mixte sur toile. Références:

CARRE NOIR. par Nath CHIPILOVA. Quadriptyque 2x2 m (4 * 100x100cm) Acrylique, technique mixte sur toile. Références: CARRE NOIR par Nath CHIPILOVA Quadriptyque 2x2 m (4 * 100x100cm) Acrylique, technique mixte sur toile Références: carré magique 4x4, carré Sator, gravure «Melancolia» (1514) de Dürer, carré noir de Malevitch

Plus en détail

6000 langues parlées : quel avenir pour le français?

6000 langues parlées : quel avenir pour le français? 6000 langues parlées : quel avenir pour le français? Parcours pédagogique Contenu : Quel est l avenir de la langue française? Parlera-t-on encore français en 2060? Quelle est la place de la langue française

Plus en détail

Comment le médecin doit-il agir lorsque le patient le soupçonne d avoir commis une faute de diagnostic ou de traitement?

Comment le médecin doit-il agir lorsque le patient le soupçonne d avoir commis une faute de diagnostic ou de traitement? Comment le médecin doit-il agir lorsque le patient le soupçonne d avoir commis une faute de diagnostic ou de traitement? 1 Introduction 1/3 La presse multiplie les chroniques relatives à des cas de responsabilité

Plus en détail

ENSEIGNEMENT de BASE de la FOI CHRETIENNE

ENSEIGNEMENT de BASE de la FOI CHRETIENNE Eglise Evangélique Assemblée de Dieu de Cahors La Gravette - 100 Ch du club hippique 46000 Cahors Ecouter Croire ENSEIGNEMENT de BASE de la FOI CHRETIENNE Obéir Prier INTRODUCTION N est-il pas étonnant

Plus en détail

TP1 : ALLUMER UNE LAMPE

TP1 : ALLUMER UNE LAMPE TP1 : ALLUMER UNE LAMPE Matériel mis à disposition : une pile plate de 4,5 V, un interrupteur, 3 fils de connexion, deux pinces crocodile. Objectifs du chapitre : L élève doit savoir réaliser un circuit

Plus en détail

Classe de 5 ème Chapitre 1 Lignes de calculs Énoncés

Classe de 5 ème Chapitre 1 Lignes de calculs Énoncés Énoncés Exercice 1 Effectuer les calculs suivants, en écrivant au moins une étape. A = 24 3 7 B = 15 5 2 C = 720 4 D = 20 0,1 38 E = 60 14 5 3 2 F = 8 3 5 4 0,2 Exercice 2 Effectuer les calculs suivants

Plus en détail

Lorsque le numérateur et le dénominateur sont des nombres opposés, la fraction est égale à -1. Les fractions 2ème ARM. Feuilles de l élève

Lorsque le numérateur et le dénominateur sont des nombres opposés, la fraction est égale à -1. Les fractions 2ème ARM. Feuilles de l élève Lorsque le numérateur et le dénominateur sont des nombres opposés, la fraction est égale à 1. Les fractions ème ARM Feuilles de l élève Mme Ruscitto 01 Algèbre : Les fractions 1. Fractions dans la vie

Plus en détail

Clés et solutions en thérapie brève, Steeve de Shazer Notes de lecture Adrien Moulard

Clés et solutions en thérapie brève, Steeve de Shazer Notes de lecture Adrien Moulard Clés et solutions en thérapie brève, Steeve de Shazer Notes de lecture Adrien Moulard De l intervention thérapeutique efficace Convenir plus que correspondre Pour choisir une intervention qui convienne,

Plus en détail

Max Weber et la naissance de la sociologie allemande. Pierre FRANCOIS Le 23 septembre 2010

Max Weber et la naissance de la sociologie allemande. Pierre FRANCOIS Le 23 septembre 2010 Max Weber et la naissance de la sociologie allemande Pierre FRANCOIS Le 23 septembre 2010 Weber (1864-1920) : quelques étapes Un juriste, professeur d économie, et fondateur de la sociologie ; L interrogation

Plus en détail

Introduction La Genèse... 21

Introduction La Genèse... 21 Table des matières Introduction... 7 Les Juifs et le Pentateuque... 7 Moïse, l auteur du Pentateuque... 8 Le Seigneur Jésus et le Pentateuque... 10 La Bible des Juifs et le Pentateuque... 10 L enseignement

Plus en détail

Nouveaux programmes de mathématiques. Quelques enjeux importants

Nouveaux programmes de mathématiques. Quelques enjeux importants Nouveaux programmes de mathématiques Quelques enjeux importants 1 Documents disponibles Programmes 2 documents d applications Cycle 2 Cycle 3 9 textes d aide à la mise en œuvre Document d'accompagnement

Plus en détail

Françoise Rougeul Comprendre la crise d adolescence

Françoise Rougeul Comprendre la crise d adolescence Françoise Rougeul Comprendre la crise d adolescence Groupe Eyrolles, 2006, ISBN 2-7081-3714-X Table des matières Remerciements................................................... 5 Sommaire.......................................................

Plus en détail

Les équations du premier degré

Les équations du premier degré TABLE DES MATIÈRES 1 Les équations du premier degré Paul Milan LMA Seconde le 10 septembre 2010 Table des matières 1 Définition 1 2 Résolution d une équation du premier degré 2 2.1 Règles de base................................

Plus en détail

Votre profil d investisseur

Votre profil d investisseur ASSURANCE VIE Votre profil d investisseur La répartition de vos placements constitue le cœur de votre stratégie financière. Il est donc important de choisir la répartition d actif qui vous convient le

Plus en détail

Leçon 69 : Les différents types de raisonnement en mathématiques

Leçon 69 : Les différents types de raisonnement en mathématiques Leçon 69 : Les différents types de raisonnement en mathématiques 1 er avril 01 En mathématiques, pour démontrer divers propriétés ou théorèmes, nous avons besoin d appliquer rigoureusement un raisonnement

Plus en détail

MA PLANETE JE LA RESPECTE

MA PLANETE JE LA RESPECTE MA PLANETE JE LA RESPECTE UN COMPORTEMENT AU IMAGIER QUOTIDIEN Introduire une thématique par l utilisation de photos. Favoriser l expression de chaque enfant à partir de photos. Identifier les représentations

Plus en détail

Cette fiche a été élaborée par des enseignantes et des enseignants des lycées et universités de l académie de Créteil.

Cette fiche a été élaborée par des enseignantes et des enseignants des lycées et universités de l académie de Créteil. Cette fiche a été élaborée par des enseignantes et des enseignants des lycées et universités de l académie de Créteil. Titre : Fonctions logarithmes et applications. Disciplines : Mathématiques, Physique

Plus en détail