Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires"

Transcription

1 L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période , personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les effectifs diminuent continument depuis le milieu des années Bien qu implantés sur tout le territoire, leur poids dans l emploi régional est un peu plus important dans le Sud de la France, ainsi qu en Alsace et en Lorraine. Toujours quasi exclusivement féminine, cette profession vieillit : la part des moins de 30 ans est passée de 47 % à 17 % en vingt-cinq ans et en moyenne en , un quart des secrétaires est âgée de 50 ans ou plus. Le niveau de diplôme a augmenté : les titulaires d un diplôme au moins égal au bac, qui ne représentaient que 28 % des secrétaires il y a vingt-cinq ans, sont désormais majoritaires. Au sein des moins de 30 ans, le niveau bac est devenu la norme et un jeune sur trois est même titulaire d un diplôme de niveau bac+2 ou supérieur. Les secrétaires sont employées dans une grande variété de secteurs, dont les principaux sont le commerce, les activités de santé, les activités juridiques, comptables et de gestion. Sept professionnels sur dix sont salariés d un établissement de moins de dix salariés. Dans cette profession, le temps partiel est fréquent (32 %). 8 % des secrétaires se déclarent en sous-emploi (contre 5 % de l ensemble des personnes en emploi). Les emplois sont relativement stables : neuf secrétaires sur dix sont employées sous contrat à durée indéterminée. Dans ce métier, la mobilité est assez faible, en 2009 le taux de rotation n étant que de 25 % (contre 49 % en moyenne). En conséquence, l ancienneté dans l emploi s accroît. 41 % des personnes exercent ce métier dans la même entreprise depuis au moins dix ans (contre 30 % il y a vingt-cinq ans). Près des deux tiers des salariés à temps complet perçoivent moins de euros nets par mois. Le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi à la recherche d un poste de secrétaire a beaucoup diminué au cours de la dernière décennie. En 2009, il reste cependant relativement élevé par rapport au nombre de personnes qui exercent ce métier. De nombreux demandeurs d emploi s inscrivent en effet sur ce type d emploi assez général du domaine professionnel de la gestion, et de l administration des entreprises. La part des demandeurs d emploi inscrits depuis un an ou plus n est toutefois pas plus élevée que celle de l ensemble des métiers. Dynamique de l emploi

2 L0Z Secrétaires Caractéristiques des personnes en emploi

3 L0Z Secrétaires

4 L0Z Secrétaires Qualité de l emploi

5 L0Z Secrétaires Caractéristiques des employeurs Mobilité

6 L0Z Secrétaires Marché du travail

7 L0Z Secrétaires

8 L0Z Secrétaires

9 L1Z-Employés de la comptabilité Synthèse Les employés de la comptabilité regroupent des employés qualifiés qui vérifient, enregistrent et imputent les données commerciales, financières ou industrielles sur différents supports. Cette profession compte aussi des employés peu qualifiés chargés de travaux d écriture ou de classement dans un service comptable ou financier. Leurs effectifs ont augmenté légèrement et continument depuis le début des années 1980, avant de s infléchir au cours des cinq dernières années. En moyenne sur la période , personnes exercent ce métier. Le poids de cette profession dans l emploi régional est un peu plus important dans les Pays de la Loire, en Rhône-Alpes, ainsi qu en Corse. Toujours très largement exercé par des femmes (85 %), ce métier vieillit : la part des moins de 30 ans a presque été divisée par deux en vingt-cinq ans, passant de 45 % à 23 %. Le niveau de diplôme continue de s accroître : la part des titulaires d un diplôme au moins égal au bac+2 est passée de 8 % au début des années 1980 à 40 % en Parmi les moins de 30 ans, six employés de la comptabilité sur dix ont une formation spécialisée en comptabilité et gestion, en adéquation avec leur métier. L accès à la formation continue est en outre fréquent. Les employés de la comptabilité travaillent principalement dans les activités juridiques, comptables et de gestion ou le commerce. Près de neuf professionnels sur dix sont salariés d un établissement de moins de 50 salariés. Les horaires «atypiques» sont rares et le temps partiel relativement fréquent (23 %). Ces emplois sont relativement stables : neuf employés de la comptabilité sur dix ont un contrat à durée indéterminée. La mobilité est assez faible en 2009, le taux de rotation n étant que de 17 % (contre 49 % en moyenne). Près des deux tiers des salariés à temps complet perçoivent entre et euros nets par mois. Le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi à la recherche d un poste d employé de la comptabilité a beaucoup diminué au cours de la dernière décennie, si bien qu il est relativement faible par rapport au nombre de personnes qui exercent ce métier en Près des deux tiers des offres proposées sont sur des contrats de plus de six mois. La part des demandeurs d emploi inscrits depuis un an ou plus est proche de celle de l ensemble des métiers. Dynamique de l emploi

10 L1Z Employés de la comptabilité Caractéristiques des personnes en emploi

11 L1Z Employés de la comptabilité

12 L1Z Employés de la comptabilité Qualité de l emploi

13 L1Z Employés de la comptabilité Caractéristiques des employeurs Mobilité

14 L1Z Employés de la comptabilité Marché du travail

15 L1Z Employés de la comptabilité

16 L1Z Employés de la comptabilité

17 L2Z-Employés administratifs d'entreprise Synthèse Les employés administratifs d entreprise travaillent à des tâches d exécution dans les services d achat ou de vente, dans la gestion du personnel ou l administration générale des entreprises. Ils sont parfois agents et hôtesses d accueil et d information ou encore assistants en cabinet médical. Après une forte hausse au cours des années 1990, les effectifs d employés administratifs d entreprise se sont stabilisés depuis le milieu des années En moyenne sur la période , personnes exercent ce métier, rassemblant agents d accueil et d information et agents administratifs. En Île-de-France, Lorraine et Rhône- Alpes, ces professions occupent plus de 2 % de l emploi régional. Ce métier reste principalement exercé par des femmes, qui occupent les trois quarts des emplois. Bien que la part des moins de 30 ans ait sensiblement diminué en vingt-cinq ans, cette profession demeure relativement jeune : trois employés administratifs sur dix ont moins de 30 ans. Le niveau de diplôme continue de s accroître : la part des titulaires d un diplôme au moins égal au baccalauréat est passée de 18 % au début des années 1980 à 41 % en , et atteint même 80 % parmi les jeunes de moins de 30 ans ayant achevé leurs études initiales. Près des trois quarts des employés administratifs sont salariés d un établissement de moins de 50 salariés. Le contrat à durée indéterminée demeure la norme (83 %), mais l intérim et les contrats à durée déterminée se sont développés, et représentent désormais respectivement 3 % et 13 % des emplois. La mobilité est forte : pour 100 salariés en poste en 2009, 120 embauches et 115 sorties ont été réalisées. Le temps partiel est relativement fréquent (26 %) et 7 % des employés administratifs se déclarent en sous-emploi, contre 5 % dans l ensemble des métiers. Six salariés à temps complet sur dix perçoivent moins de euros nets par mois. En 2009, le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi à la recherche d un poste d employé administratif est élevé par rapport au nombre de personnes qui exercent ce métier. La part des demandeurs d emploi inscrits depuis un an ou plus (34 %) est également plus importante que celle de l ensemble des métiers. Moins de la moitié des offres proposées sont sur des contrats de plus de six mois. Dynamique de l emploi

18 L2Z Employés administratifs d'entreprise Caractéristiques des personnes en emploi

19 L2Z Employés administratifs d'entreprise

20 L2Z Employés administratifs d'entreprise Qualité de l emploi

21 L2Z Employés administratifs d'entreprise Caractéristiques des employeurs Mobilité

22 L2Z Employés administratifs d'entreprise Marché du travail

23 L2Z Employés administratifs d'entreprise

24 L2Z Employés administratifs d'entreprise

25 L3Z-Secrétaires de direction Synthèse En moyenne sur la période , personnes exercent le métier de secrétaire de direction, dont les missions consistent habituellement à préparer et réunir les éléments de travail d un chef d entreprise ou d un cadre supérieur et à établir sa correspondance courante. Après une baisse au cours des années 1990, les effectifs de secrétaires de direction ont légèrement augmenté au début des années 2000 avant de se stabiliser. Les secrétaires de direction représentent entre 0,25 % et 0,5 % de l emploi dans toutes les régions de France métropolitaine, à l exception de l Île-de-France, où ils sont un peu plus présents. Cette profession reste exercée quasi exclusivement par des femmes (96 %). La structure par âge de ces emplois a peu évolué au cours des vingt-cinq dernières années : les personnes âgées de 30 à 49 ans occupent toujours six emplois sur dix. Le niveau de diplôme continue de progresser : la part des titulaires d un diplôme de niveau supérieur ou égal à bac+2 est passée de 22 % à 40 % en vingt-cinq ans et atteint 70 % parmi les moins de 30 ans ayant achevé leurs études initiales. En outre, l accès à la formation continue est fréquent dans ce métier. Les secrétaires de direction exercent dans des secteurs d activité variés et, pour trois quarts d entre eux, sont salariés d un établissement de moins de 50 salariés. Le contrat à durée indéterminée demeure la norme (92 %). De fait, ces emplois sont relativement stables : près de deux tiers des secrétaires de direction exercent dans la même entreprise depuis au moins cinq ans. En 2009, les mobilités ont été peu fréquentes : le taux de rotation n est que de 14 % contre 49 % pour l ensemble des métiers. La moitié des embauches portent sur des contrats à durée indéterminée. Un secrétaire de direction sur cinq travaille à temps partiel. Près des trois quarts de ceux exerçant à temps complet gagnent plus de euros nets par mois. En 2009, le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi à la recherche d un poste de secrétaire de direction est relativement élevé par rapport au nombre de personnes qui exercent ce métier. 57 % de ces demandeurs d emploi détiennent un diplôme de niveau supérieur ou égal au bac+2. Bien que la demande d emploi pour cette profession soit importante, la part des inscrits à Pôle emploi depuis un an ou plus est plus faible qu en moyenne (23 % contre 27 %). Plus des deux tiers des offres proposées sont sur des contrats de plus de six mois. Dynamique de l emploi

26 L3Z Secrétaires de direction Caractéristiques des personnes en emploi

27 L3Z Secrétaires de direction

28 L3Z Secrétaires de direction Qualité de l emploi

29 L3Z Secrétaires de direction Caractéristiques des employeurs Mobilité

30 L3Z Secrétaires de direction Marché du travail

31 L3Z Secrétaires de direction

32 L3Z Secrétaires de direction

33 L4Z-Techniciens des services administratifs, comptables et financiers Synthèse Au cours des vingt-cinq dernières années, les effectifs de techniciens des services administratifs, comptables et financiers ont plus que doublé, et leur hausse est particulièrement soutenue depuis le milieu des années En moyenne sur la période , personnes exercent ce métier, qui rassemble techniciens des services comptables et financiers et techniciens des services administratifs (tels les agents de maîtrise en gestion ou des services du personnel, les gérants d immeubles, les enquêteurs ). Ils sont particulièrement présents en Île-de-France et Rhône-Alpes, où ils constituent plus de 2 % de l emploi régional. Encore majoritairement exercée par des hommes au début des années 1980, cette profession s est beaucoup féminisée. En , les femmes occupent les deux tiers des emplois et la proportion de femmes atteint 75 % parmi les moins de 30 ans. En vingt-cinq ans, la structure par âge de ces emplois n a pas évolué : les moins de 30 ans, comme les personnes de 50 ans ou plus, occupent toujours deux emplois sur dix. Le niveau de diplôme a progressé : la part des titulaires d un diplôme de niveau supérieur ou égal à bac+2 est passée de 19 % à 48 % en vingt-cinq ans et atteint 76 % parmi les moins de 30 ans ayant achevé leurs études initiales. En outre, l accès à la formation continue est fréquent dans ce métier. Le contrat à durée indéterminée demeure la norme (92 %), même si les contrats à durée déterminée se sont légèrement développés. L ancienneté dans l emploi s est réduite : 59 % de ces techniciens exercent dans la même entreprise depuis au moins cinq ans, contre 70 % il y a vingt-cinq ans. En 2009, les mobilités ont été peu fréquentes dans ce métier. 45 % des embauches l ont été sur contrat à durée indéterminée. 35 % des salariés exerçant à temps complet gagnent plus de euros nets par mois. En 2009, le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi à la recherche d un poste de technicien des services administratifs, comptables et financiers est relativement faible par rapport au nombre de personnes qui exercent ce métier. La part des inscrits à Pôle emploi depuis un an ou plus est moins élevée qu en moyenne (23 % contre 27 % pour l ensemble des métiers). Près des trois quarts des offres proposées sont sur des contrats de plus de six mois. Dynamique de l emploi

34 L4Z Techniciens des services administratifs, comptables et financiers Caractéristiques des personnes en emploi

35 L4Z Techniciens des services administratifs, comptables et financiers

36 L4Z Techniciens des services administratifs, comptables et financiers Qualité de l emploi

37 L4Z Techniciens des services administratifs, comptables et financiers Caractéristiques des employeurs Mobilité

38 L4Z Techniciens des services administratifs, comptables et financiers Marché du travail

39 L4Z Techniciens des services administratifs, comptables et financiers

40 L4Z Techniciens des services administratifs, comptables et financiers

41 L5Z-Cadres des services administratifs, comptables et financiers Synthèse Au cours des vingt-cinq dernières années, les effectifs de cadres des services administratifs, comptables et financiers ont progressé à un rythme bien plus soutenu que celui de l ensemble de l emploi. En moyenne sur la période , personnes exercent ce métier, composé en majorité de cadres administratifs, comptables et financiers (80 %), de juristes (5 %) et de cadres des ressources humaines et du recrutement (15 %). Ils sont particulièrement présents en Île-de-France et Rhône-Alpes, où ils constituent plus de 2 % de l emploi régional. Cette profession s est beaucoup féminisée : en , les femmes occupent près de la moitié des emplois contre un quart il y a vingt-cinq ans. Sur la même période, la structure par âge de ces emplois a peu évolué : les moins de 30 ans restent peu nombreux (un emploi sur dix), et les personnes de 50 ans ou plus représentent toujours un quart des emplois. Le niveau de diplôme, déjà élevé au début des années 1980, a continué de progresser : désormais, la moitié sont titulaires d un diplôme de niveau supérieur à bac+2, et cette proportion atteint 76 % parmi les moins de 30 ans. La part des cadres des services administratifs, comptables et financiers exerçant en tant qu indépendants a très légèrement augmenté en vingt-cinq ans, passant de 5 % à 7 %. Plus des trois quarts des salariés sont employés par des établissements de moins de 50 salariés. La quasi-totalité dispose d un contrat à durée indéterminée. La mobilité est faible : pour 100 personnes en poste en 2009, 14 embauches et 15 sorties ont été réalisées. Sept embauches sur dix l ont été sur contrat à durée indéterminée. Le temps partiel est peu fréquent et les trois quarts des cadres exerçant à temps complet déclarent travailler plus de 40 heures par semaine. 42 % de ces salariés travaillant à temps complet gagnent plus de euros nets par mois. En 2009, le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi à la recherche d un poste de cadre des services administratifs, comptables et financiers est relativement faible par rapport au nombre de personnes qui exercent ce métier. La part des inscrits à Pôle emploi depuis un an ou plus y est moins élevée qu en moyenne (24 % contre 27 %). Huit offres proposées sur dix sont sur des contrats de plus de six mois, contre près de six sur dix pour l ensemble des métiers. Dynamique de l emploi

42 L5Z Cadres des services administratifs, comptables et financiers Caractéristiques des personnes en emploi

43 L5Z Cadres des services administratifs, comptables et financiers

44 L5Z Cadres des services administratifs, comptables et financiers Qualité de l emploi

45 L5Z Cadres des services administratifs, comptables et financiers Caractéristiques des employeurs Mobilité

46 L5Z Cadres des services administratifs, comptables et financiers Marché du travail

47 L5Z Cadres des services administratifs, comptables et financiers

48 L5Z Cadres des services administratifs, comptables et financiers

49 L6Z-Dirigeants d'entreprises Synthèse Du début des années 1980 jusqu au début des années 2000, les effectifs de dirigeants d entreprise sont restés relativement stables. Ils ont ensuite progressé à un rythme soutenu, supérieur à celui de l ensemble de l emploi (+3,9 % contre +1,0 %) ces cinq dernières années. En moyenne sur la période , personnes exercent ce métier, composé de dirigeants de petites et moyennes entreprises et de cadres dirigeants de grandes entreprises. Ils sont particulièrement présents en Île-de-France, où ils constituent plus de 1 % de l emploi régional, et dans une moindre mesure en Alsace et dans toutes les régions du Sud de la France, excepté en Languedoc-Roussillon. Cette profession est très majoritairement exercée par des hommes, qui occupent 85 % des emplois en La structure par âge de ces emplois a peu évolué en vingt-cinq ans. Les dirigeants d entreprises sont relativement âgés par rapport à la moyenne : la quasi-totalité a plus de 30 ans et 44 % ont 50 ans ou plus. Le niveau de diplôme a progressé mais reste assez hétérogène : si 27 % sont titulaires d un diplôme de niveau supérieur à bac+2, 38 % n ont pas de diplôme ou ont au maximum un diplôme de niveau CAP, BEP. La plupart des dirigeants d entreprise et cadres dirigeants ne sont pas salariés (94 %). Ils travaillent très fréquemment le samedi (79 %) et le dimanche (41 %). Le temps partiel est rare (4 %) et neuf dirigeants à temps complet sur dix déclarent travailler plus de 40 heures par semaine. L ancienneté dans l emploi est relativement élevée : 60 % exercent dans la même entreprise depuis au moins dix ans et près de 80 % depuis au moins cinq ans. Dynamique de l emploi

50 L6Z Dirigeants d'entreprises Caractéristiques des personnes en emploi

51 L6Z Dirigeants d'entreprises

52 L6Z Dirigeants d'entreprises Qualité de l emploi

53 L6Z Dirigeants d'entreprises Caractéristiques des employeurs Mobilité

54 L6Z Dirigeants d'entreprises Marché du travail

55 L6Z Dirigeants d'entreprises

56 L6Z Dirigeants d'entreprises

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique Synthèse Les employés et opérateurs de l informatique sont chargés des manipulations sur ordinateurs et leurs périphériques, ou de l information des utilisateurs.

Plus en détail

C2Z-Techniciens et agents de maîtrise de l'électricité et de l'électronique. Synthèse

C2Z-Techniciens et agents de maîtrise de l'électricité et de l'électronique. Synthèse C2Z-Techniciens et agents de maîtrise de l'électricité et de l'électronique Synthèse Les techniciens et agents de maîtrise de l électricité et de l électronique rassemblent les salariés qui participent

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique. Synthèse

C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique. Synthèse C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique Synthèse En forte baisse jusqu au milieu des années 1990, le nombre d ouvriers non qualifiés de l électricité et de l électronique s est

Plus en détail

Septembre 2005. Quantification de la diversité et de la polyvalence des comptables des structures associatives

Septembre 2005. Quantification de la diversité et de la polyvalence des comptables des structures associatives Septembre 2005 Quantification de la diversité et de la polyvalence des comptables des structures associatives Cette étude permet de quantifier ce qui avait été mis en évidence par l étude qualitative

Plus en détail

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3 SOFIP Observatoire Service Offre de Formation et Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des diplômés 2010 de Licence Professionnelle En 2009-2010, 529 étudiants ont été diplômés d une Licence

Plus en détail

Le secteur informatique

Le secteur informatique Mai 2014 Le secteur informatique Service Etudes CCI Indre Le secteur informatique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR INFORMATIQUE EN FRANCE Etablissements

Plus en détail

LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE. Emploi et formation Données et tendances du secteur Marketing, communication

LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE. Emploi et formation Données et tendances du secteur Marketing, communication LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE Emploi et formation Données et tendances du secteur Novembre 10 SYNTHÈSE MARKETING, COMMUNICATION Le secteur regroupe les entreprises exerçant une activité de marketing

Plus en détail

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz)

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz) Synthèse Direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques Numéro 04 Juin 2013 Le travail à temps partiel Mathilde Pak (avec la participation de Sandra Zilloniz) Sommaire SYNTHèSE...

Plus en détail

«Formations et Emploi» Sommaire du dossier de presse

«Formations et Emploi» Sommaire du dossier de presse DOSSIER DE PRESSE Paris, le 3 décembre 2013 «Formations et Emploi» Sommaire du dossier de presse Fiche «Vue d ensemble» Face à la crise, le diplôme protège du chômage et favorise l accès à la formation

Plus en détail

Le secteur de la logistique

Le secteur de la logistique Mai 2014 Le secteur de la logistique Service Etudes CCI Indre Le secteur de la logistique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR DE LA LOGISTIQUE EN FRANCE

Plus en détail

Des facteurs persistants d inégalité salariale femmes-hommes

Des facteurs persistants d inégalité salariale femmes-hommes Numéro 153 : novembre 2013 Des facteurs persistants d inégalité salariale femmes-hommes En Midi-Pyrénées, le revenu annuel net des femmes salariées est inférieur de 28 % à celui des hommes en 2010. Elles

Plus en détail

Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles

Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles ÉLECTRICITÉ, ÉLECTRONIQUE Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles définies selon le niveau de qualification des emplois. Ces trois familles ont connu

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Banque Assurance 295 Profil du domaine professionnel Banque - Assurance Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel se décline en trois grands groupes

Plus en détail

Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris

Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris Novembre 2010 La Nuit à Paris recouvre des enjeux importants pour les pouvoirs publics, notamment en termes d activité économique, d activité culturelle,

Plus en détail

Évolution des effectifs et caractéristiques du domaine en 1999

Évolution des effectifs et caractéristiques du domaine en 1999 TOURISME ET TRANSPORTS A vec 62 emplois et 8,3 % des actifs, les métiers du tourisme et du transport constituent le 4 e domaine professionnel dans la région. Les effectifs ont progressé de 34 % entre 1982

Plus en détail

Profils types. à fin décembre 2011

Profils types. à fin décembre 2011 Qui sont les allocataires indemnisés par l Assurance chômage? Profils types à fin décembre 2011 Le profil de l Assurance chômage à fin 2011 est très lié au parcours professionnel suivi en amont de l inscription

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

Professions de la photographie

Professions de la photographie DONNÉES 200 & REPÈRES TENDANCES Professions de la photographie 0267 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Dénombrement des entreprises................................ 4 Dénombrement

Plus en détail

P.3 L expérience professionnelle est déterminante pour le reclassement

P.3 L expérience professionnelle est déterminante pour le reclassement ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES SOMMAIRE JUILLET 2015 N 13 P.1 Un reclassement sur deux à l issue d une formation financée par Pôle emploi P.3 L expérience professionnelle est déterminante pour le reclassement

Plus en détail

FICHES THÉMATIQUES. Dynamique de l emploi

FICHES THÉMATIQUES. Dynamique de l emploi FICHES THÉMATIQUES Dynamique de l emploi 2.1 Mouvements de main-d œuvre Pour un effectif de salariés en début d année, les établissements de salariés ou plus ont recruté en moyenne 42,5 salariés en 26.

Plus en détail

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 15 - juillet 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié En 2009, en Guyane, 3

Plus en détail

Dares Analyses. Le temps partiel en 2011 : des profils et des conditions d emploi très contrastés selon que le temps partiel est «choisi» ou «subi»

Dares Analyses. Le temps partiel en 2011 : des profils et des conditions d emploi très contrastés selon que le temps partiel est «choisi» ou «subi» Dares Analyses JANVIER 2013 N 005 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Le temps en 2011 : des profils et des conditions d emploi très contrastés selon

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Avec près de 220 000 contrats en 2006, l économie sociale régionale rassemble plus de 11% des contrats de l ensemble du secteur privé et semi-public.

Plus en détail

insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011

insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011 n o 19 2015 insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011 TAUX D INSERTION 77,4 % PART DES EMPLOIS STABLES 67,8% PART DE POURSUITES D ÉTUDES 88,7% SALAIRE NET MENSUEL MOYEN 1 472 O B S E R VATO

Plus en détail

Les salaires des dirigeants de société et leur évolution à moyen terme (1993-2003)

Les salaires des dirigeants de société et leur évolution à moyen terme (1993-2003) Les salaires des dirigeants de société et leur évolution à moyen terme (1993-2003) Frédéric Brouillet Les dirigeants salariés ne constituent pas un ensemble homogène en termes de revenus : le domaine d

Plus en détail

Les non-salariés pluri-actifs permanents

Les non-salariés pluri-actifs permanents Les non-salariés pluri-actifs Franck Evain* Les pluri-actifs, c est-à-dire les personnes qui cumulent de manière permanente activité salariée (hors fonction publique d État) et activité non salariée, sont

Plus en détail

3 150 diplômes de professions de santé

3 150 diplômes de professions de santé N 1 - Mai 005 3 150 diplômes de professions de santé délivrés en 003 dans la région Provence-Alpes-Côte d Azur En 003, onze formations aux professions de santé sont proposées en région Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets dentaires - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets dentaires - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets dentaires - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des «cabinets dentaires» (NAF 851E). Elles sont

Plus en détail

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise Bilan 2008 & perspectives 2009 Surmonter la crise, préparer la reprise Dossier de presse 3 0 j u i n 2 0 0 9 Contacts presse - Agence Hopscotch Marion Paisant T : 01 58 65 00 45 mpaisant@hopscotch.fr Pauline

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES SEPTEMBRE 2015 N 17 SOMMAIRE P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP P.3 6 PERSONNES

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2015-74 OCTOBRE 2015 Analyse de 15 600 offres d emploi déposées par 3 300 entreprises de l ESS Un champ marqué

Plus en détail

Masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs

Masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs Observatoire régional des métiers du sanitaire et du social Tableau de bord emploi-formation Masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs Juin 2014 S y n t h è s e d u t a b l e a u d e b o r d A E m p l o

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Synthèse Contrat d Objectifs Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Christiane LAGRIFFOUL () Nadine COUZY (DR ANFA

Plus en détail

Qualification. Niveau technique requis par le poste de travail

Qualification. Niveau technique requis par le poste de travail 22 L'EMPLOI EST-IL DE PLUS EN PLUS QUALIFIE? A Qu'est-ce que la qualification de l'emploi? a) Définitions 1. La qualification peut se définir comme l'ensemble des aptitudes acquises par l'individu ou requises

Plus en détail

IROISE INSERTION PROFESSIONNELLE CONTRAT UNIQUE D INSERTION - CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CUI-CIE) des bénéficiaires d un. Bretagne. Contrat de projets

IROISE INSERTION PROFESSIONNELLE CONTRAT UNIQUE D INSERTION - CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CUI-CIE) des bénéficiaires d un. Bretagne. Contrat de projets G R E F Bretagne INSERTION PROFESSIONNELLE des bénéficiaires d un CONTRAT UNIQUE D INSERTION - CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CUI-CIE) IROISE PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE Contrat de projets Etat-Région 8 bénéficiaires

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Une partie importante des statistiques diffusées dans cette publication s appuie sur la base Non-salariés produite par l Insee à partir de plusieurs sources administratives issues notamment

Plus en détail

QUITTER L ÉCOLE SANS LE BAC EN LANGUEDOC-ROUSSILLON

QUITTER L ÉCOLE SANS LE BAC EN LANGUEDOC-ROUSSILLON N 4 - Avril 23 QUITTER L ÉCOLE SANS LE BAC EN LANGUEDOC-ROUSSILLON Magalie DINAUCOURT En 1999,132 jeunes Languedociens de 15 à 29 ans étaient sortis du système scolaire sans le baccalauréat. Parmi eux,

Plus en détail

90 % insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2010. n o 10 2013 OBSERVATOIRE TAUX D INSERTION PART DES EMPLOIS STABLES 83,2%

90 % insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2010. n o 10 2013 OBSERVATOIRE TAUX D INSERTION PART DES EMPLOIS STABLES 83,2% n o 10 2013 insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2010 TAUX D INSERTION 90 % PART DES EMPLOIS STABLES 83,2% SALAIRE NET MENSUEL MOYEN 1 437 OBSERVATOIRE Etude réalisée avec le soutien financier

Plus en détail

Maintenance industrielle et méthode

Maintenance industrielle et méthode Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode 81 Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486)

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486) Rapport de synthèse Secteur des Etudes et du Conseil Jeudi 18 septembre 2014 Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC

Plus en détail

Les métiers de la banque et des assurances

Les métiers de la banque et des assurances 18 juin 2015 Les métiers de la banque et des assurances Auteure : Itto BEN HADDOU-MOUSSET 1. Un secteur en mutation depuis les années 1980 L Ile-de-France est la région qui abrite les effectifs bancaires

Plus en détail

Petit déjeuner de Presse

Petit déjeuner de Presse Petit déjeuner de Presse ALTERNANCE ET APPRENTISSAGE Lundi 23 juin 2014-8h30 Salon jaune de l hôtel préfectoral Préfecture de Seine-et-Marne 12, rue des Saints Pères 77000 Melun Contacts presse Virginie

Plus en détail

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle Document rédigé le 27/04/2015 LES ESSENTIELS DE L EMPLOI - Chiffres de mars 2015 Plan : I) Evolution de la demande d emploi mensuelle (pages 1 et 2) - Catégorie A - Catégorie ABC - Entrées et sorties/offres

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Panorama de l Economie Sociale et Solidaire à la Martinique L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Février 2012 En 2009,

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

Effectifs par discipline

Effectifs par discipline #18 Synthèse régionale Juillet 2011 Master mixte Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2010 des diplômés de Master mixte 282 diplômés de M2 mixte en 2008 sur 344 interrogés ont répondu à l enquête. Le

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion opérationnelle et comptabilité de la paie

Licence professionnelle Gestion opérationnelle et comptabilité de la paie Promotion 22/23 Situation au er mars 24 Site : Clermont-Ferrand / Aubière Licence professionnelle Gestion opérationnelle et comptabilité de la paie Objectif de cette licence professionnelle : L'objectif

Plus en détail

Face à la crise, le diplôme reste un rempart efficace contre le chômage

Face à la crise, le diplôme reste un rempart efficace contre le chômage Face à la crise, le diplôme reste un rempart efficace contre le chômage Béatrice Le Rhun, Daniel Martinelli, Claude Minni* Après avoir beaucoup augmenté au cours des années 1990, le niveau de formation

Plus en détail

Electriciens du bâtiment

Electriciens du bâtiment Observatoire Régional de la Formation et de l Emploi (ORFE) La famille professionnelle Electriciens du bâtiment Caractéristiques Tendances 1982-1999 Directeur de la publication : Jean-Claude GAPIN-FREHEL,

Plus en détail

Nouvelles formes d emploi et de travail. Jean-Luc TAVERNIER, Directeur Général Corinne PROST, Chef du département des études économiques

Nouvelles formes d emploi et de travail. Jean-Luc TAVERNIER, Directeur Général Corinne PROST, Chef du département des études économiques Nouvelles formes d emploi et de travail Jean-Luc TAVERNIER, Directeur Général Corinne PROST, Chef du département des études économiques Plan de la présentation I- Les formes particulières d emploi - liées

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant juridique

Licence professionnelle Assistant juridique Faculté de Droit et de Science Politique 9/ Licence professionnelle Assistant juridique Lieu de formation : Clermont Ferrand Objectifs de cette licence professionnelle La licence professionnelle assistant

Plus en détail

Le devenir des diplômés de Licence Professionnelle 2011

Le devenir des diplômés de Licence Professionnelle 2011 L OVE Enquête Observatoire de la Vie Étudiante Le devenir des diplômés de Licence Professionnelle 2011 Avril 2015 En 2010-2011, l offre de formation de l Université d Artois s enrichit de 3 nouvelles Licences

Plus en détail

Les salariés du transport et de la logistique

Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du secteur Transport-Logistique sont essentiellement des hommes (82%), exerçant un métier d ouvrier (68%), qualifié pour la plupart. Globalement,

Plus en détail

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2007-T4 2008-T1 2008-T2 2008-T3 2008-T4 2009-T1 2009-T2 2009-T3 2009-T4 2010-T1 2010-T2 2010-T3 2010-T4 2011-T1 2011-T2 2011-T3 2011-T4 2012-T1 2012-T2 2012-T3

Plus en détail

L impact du Congé individuel de formation. Seconde évaluation nationale SYNTHESE DES RESULTATS DE L ENQUETE REALISEE

L impact du Congé individuel de formation. Seconde évaluation nationale SYNTHESE DES RESULTATS DE L ENQUETE REALISEE L impact du Congé individuel de formation Seconde évaluation nationale SYNTHESE DES RESULTATS DE L ENQUETE REALISEE PAR IPSOS SUR LES PARCOURS ACHEVES EN 2010 Sommaire Préambule... 1 Le contexte... 2 Les

Plus en détail

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes Quadrat-Études 45 rue de Lyon, Paris 12 ème Contact : Laurent POUQUET Tél : 17551427-6 82 69 25 94 laurent.pouquet@quadrat-etudes.fr Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des

Plus en détail

Effectifs et taux de réponse par discipline

Effectifs et taux de réponse par discipline observatoire régional #36 Synthèse régionale août 2013 à Master mixte Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2012 des diplômés de Master mixte promotion 2010 349 diplômés de M2 mixte en 2010 sur 399 interrogés

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

Le secteur automobile «amont» : tude des besoins de compétences actuels et futurs au niveau régional

Le secteur automobile «amont» : tude des besoins de compétences actuels et futurs au niveau régional Le secteur automobile «amont» : tude des besoins de compétences actuels et futurs au niveau régional Synthèse Contexte Depuis 2008, les marchés et la filière automobile font face à de nombreux chocs conjoncturels

Plus en détail

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010 Gestion des cabinets d'expertise comptable Octobre 2010 Sommaire Avant-propos... 2 Synthèse en quelques chiffres... 2 Les cabinets sans salariés... 2 Les cabinets de 1 à 49 salariés... 2 Le chiffre d affaires

Plus en détail

LE PROGRAMME «NOUVEAUX SERVICES - EMPLOIS JEUNES» EN 2000 : près d un tiers des embauches effectuées par des associations

LE PROGRAMME «NOUVEAUX SERVICES - EMPLOIS JEUNES» EN 2000 : près d un tiers des embauches effectuées par des associations Septembre 2001 - N 36.1 LE PROGRAMME «NOUVEAUX SERVICES - EMPLOIS JEUNES» EN : près d un tiers des embauches effectuées par des associations Depuis le lancement du programme, plus de 285 000 jeunes ont

Plus en détail

L ACTIVITÉ DES MISSIONS LOCALES ET PAIO EN 2005 Forte hausse de l activité sous l effet de la mise en place du CIVIS

L ACTIVITÉ DES MISSIONS LOCALES ET PAIO EN 2005 Forte hausse de l activité sous l effet de la mise en place du CIVIS Février 2007 - N 07.1 L ACTIVITÉ DES MISSIONS LOCALES ET PAIO EN 2005 Forte hausse de l activité sous l effet de la mise en place du CIVIS Le réseau des missions locales et permanences d accueil, d information

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 11 décembre 2014 TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 L activité de l emploi à domicile hors garde d enfants est en repli depuis le 1 er trimestre 2012 La dégradation

Plus en détail

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 15% en un an

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 15% en un an FEVRIER 2013 HÔTELLERIE-RESTAURATION Situation au 31 décembre 2012 Les chiffres clés 3 491 demandeurs d emploi inscrits en catégorie ABC Soit 4% de la demande d emploi Dont 2 578, soit 74%, en catégorie

Plus en détail

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans BÂTIMENT, TRAVAUX PUBLICS En, près de 52 personnes, soit 6,9 % des actifs de la région, travaillaient dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Composé de huit familles professionnelles, ce domaine

Plus en détail

Le devenir à 30 mois des titulaires de Licence Professionnelle

Le devenir à 30 mois des titulaires de Licence Professionnelle Le devenir à 30 mois des titulaires de Licence Professionnelle Année universitaire 2005-2006 Cette note présente les résultats de l enquête menée auprès des diplômés de 2006 de licence professionnelle

Plus en détail

iroise Insertion professionnelle Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) des bénéficiaires d un Contrat unique d insertion - Bretagne

iroise Insertion professionnelle Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) des bénéficiaires d un Contrat unique d insertion - Bretagne G R E F Bretagne des bénéficiaires d un Contrat unique d insertion - Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) iroise PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE Contrat de projets Etat-Région A l issue du CUI-CAE,

Plus en détail

Travail des métaux Mécanique générale

Travail des métaux Mécanique générale Profil du domaine professionnel Travail des métaux Mécanique générale 65 Profil du domaine professionnel Travail des métaux - Mécanique générale Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

N 14 - février 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Martinique. Un secteur féminisé et 9 % de l emploi salarié total

N 14 - février 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Martinique. Un secteur féminisé et 9 % de l emploi salarié total Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 14 - février 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Martinique Un secteur féminisé et 9 % de l emploi salarié total En 2009, en Martinique,

Plus en détail

En 2010, les services à la personne pèsent 3,9 % de l emploi salarié alsacien. Le particulier

En 2010, les services à la personne pèsent 3,9 % de l emploi salarié alsacien. Le particulier N 20 Septembre 2015 L emploi dans les services à la personne reste moins présent en Alsace En 2010, les services à la personne pèsent 3,9 % de l emploi salarié alsacien. Le particulier est le principal

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets d expertises en automobile - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets d expertises en automobile - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets d expertises en automobile - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des cabinets d expertises en

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Dares. Analyses L ÉVOLUTION DES MÉTIERS EN FRANCE DEPUIS VINGT-CINQ ANS

Dares. Analyses L ÉVOLUTION DES MÉTIERS EN FRANCE DEPUIS VINGT-CINQ ANS Dares Analyses SEPTEMBRE 2011 N 066 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L ÉVOLUTION DES MÉTIERS EN FRANCE DEPUIS VINGT-CINQ ANS En vingt-cinq ans,

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Industrie du papier et du carton - PSB 2014 Portrait Statistique de Branche

Industrie du papier et du carton - PSB 2014 Portrait Statistique de Branche I N T E R- S E C T E U R S P A P I E R S C A R T O N S Production Transformation Distribution Industrie du papier et du carton - PSB 2014 Portrait Statistique de Branche Observatoire Prospectif des Métiers

Plus en détail

SOMMAIRE. Ière PARTIE : BILAN QUANTITATIF... 4. Les établissements d accueil petite enfance... 4 I. Recensement... 4 II. Disparités régionales...

SOMMAIRE. Ière PARTIE : BILAN QUANTITATIF... 4. Les établissements d accueil petite enfance... 4 I. Recensement... 4 II. Disparités régionales... Avril 2006 Les salariés de la petite enfance dans les centres sociaux, les établissements d accueil petite enfance et les associations de développement social local. SOMMAIRE Ière PARTIE : BILAN QUANTITATIF...

Plus en détail

Fiche Synthèse - Métier 2004

Fiche Synthèse - Métier 2004 : Métiers de la communication, de la publicité, de la documentation Fiche Synthèse - Métier 2004 Métiers de la communication, de la publicité, de la documentation (FAP n 84) Points-clés : Les tensions

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS DE LICENCE PROFESSIONNELLE 2010 DE L ub Situation au 1 er décembre 2012

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS DE LICENCE PROFESSIONNELLE 2010 DE L ub Situation au 1 er décembre 2012 LE DEVENIR DES DIPLOMÉS DE LICENCE PROFESSIONNELLE 2010 DE L ub Situation au 1 er décembre 2012 Les résultats présentés dans ce document concernent le devenir professionnel des diplômés 2010 de licence

Plus en détail

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr.

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr. Transports urbains Bilan Social (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) Édition 2014 www.utp.fr Avant-propos Ce rapport de branche présente les données sociales

Plus en détail

Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile

Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile Service études et prospectives 2 rue Capella Rond point Vega 44483 Carquefou Cedex 02.28.01.08.01 observatoire@anfa-auto.fr

Plus en détail

GREF. Bretagne IROISE CHÈQUE FORCE. Insertion à 6 mois des bénéficiaires du Chèque Force. Contrat de projets. Etat-Région

GREF. Bretagne IROISE CHÈQUE FORCE. Insertion à 6 mois des bénéficiaires du Chèque Force. Contrat de projets. Etat-Région GREF Bretagne CHÈQUE FORCE Insertion à 6 mois des bénéficiaires du Chèque Force Contrat de projets Etat-Région Septembre 2012 PÉRIMÈTRE DE L ÉTUDE Le Chèque Force est une aide individuelle du Conseil Régional

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Cet ouvrage a pour ambition d analyser conjointement les domaines de l emploi et des salaires. Un effort particulier est fait sur la complétude et la mise en cohérence des différentes sources.

Plus en détail

L emploi des seniors

L emploi des seniors L emploi des seniors dans la branche des laboratoires de biologie médicale Observatoire des métiers des Professions Libérales 52 56 rue Kléber 92309 LEVALLOIS PERRET Cedex Tél. 01 46 39 38 64 Fax 01 46

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE EMPLOI FORMATION 2013 Ile-de-France

NOTE DE CADRAGE EMPLOI FORMATION 2013 Ile-de-France NOTE DE CADRAGE EMPLOI FORMATION 2013 Chaque année, l'observatoire Emploi Formation de la branche des acteurs du lien social et familial propose une photographie des associations, des salariés et des formations

Plus en détail

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 16% en un an

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 16% en un an FEVRIER 2013 SANTE, ACTION SOCIALE, SOCIO- EDUCATIVE ET SOCIOCULTURELLE Situation au 31 décembre 2012 Les chiffres clés 3 638 demandeurs d emploi inscrits en catégorie ABC Soit 4% de la demande d emploi

Plus en détail

LA BRANCHE PROFESSIONNELLE DU COMMERCE DE DETAIL DE L HABILLEMENT ET ARTICLES TEXTILES EN 2014

LA BRANCHE PROFESSIONNELLE DU COMMERCE DE DETAIL DE L HABILLEMENT ET ARTICLES TEXTILES EN 2014 LA BRANCHE PROFESSIONNELLE DU COMMERCE DE DETAIL DE L HABILLEMENT ET ARTICLES TEXTILES EN 2014 Vous pouvez prendre connaissance du rapport de branche dans son intégralité sur le site internet de la FNH

Plus en détail

En résumé. Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014

En résumé. Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014 CNEFOP En résumé Janvier 2015 n 1 Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014 La progression de l accès à l apprentissage dans le supérieur permet au nombre

Plus en détail

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Année 2014 SOMMAIRE ❶ Type d emploi :...3 ❷ Pyramide des âges :...4 ❸ Conditions d emploi :...5 ❹ Les emplois par catégorie socioprofessionnelle :...6

Plus en détail

Le turnover dans les pharmacies d officine

Le turnover dans les pharmacies d officine Le turnover dans les pharmacies d officine Observatoire des métiers des Professions Libérales 52 56 rue Kléber 92309 LEVALLOIS PERRET Cedex Tél. 01 46 39 38 64 Fax 01 46 17 01 58 e.mail : ompl@opcapl.com

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

INSERTION PROFESSIONNELLE DES DIPLOMÉS 2004 D UNE LICENCE PROFESSIONNELLE DE L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES

INSERTION PROFESSIONNELLE DES DIPLOMÉS 2004 D UNE LICENCE PROFESSIONNELLE DE L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES INSERTION PROFESSIONNELLE DES DIPLOMÉS 2004 D UNE LICENCE PROFESSIONNELLE DE L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES L OSEIPE a pour objectif de mieux informer les jeunes avant qu ils ne s engagent dans une filière,

Plus en détail

SECTEUR Santé. Cabinets médicaux. Portrait statistique

SECTEUR Santé. Cabinets médicaux. Portrait statistique SECTEUR Santé Sommaire 4 Les principaux enseignements 6 Une étude pilotée par l OMPL 9 Les cabinets médicaux et leurs salariés 17 La structuration de l emploi 29 Les pratiques de formation 33 Le chômage

Plus en détail