Kétèls Sophie 6LS Le 10 février 2010 Van Melkebeke Mary 6LG3. Le génocide des Hereros

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Kétèls Sophie 6LS Le 10 février 2010 Van Melkebeke Mary 6LG3. Le génocide des Hereros"

Transcription

1 Le génocide des Hereros 1

2 Introduction Avant de commencer à parler du génocide des Hereros, peut-être vaudrait-il la peine de définir ce qu est un génocide. Un génocide vise à l'extermination d une minorité ethnique ou raciale. Le génocide se caractérise par un ordre d extermination total et sans distinction, en commençant par les enfants pour éviter qu ils ne soient les vengeurs de leurs pères. Des personnes sont exécutées pour ce qu elles sont et non pour ce qu elles font. Le mot «génocide» a été inventé en 1942 par un juriste polonais, Mr Lemkin. Avant la Shoah, le génocide était quelque chose de totalement inconnu ce qui nécessita donc la création d un nouveau mot. En 1948, lors de la convention de Lemkin, convention initiée par le juriste lui-même pour débattre du concept, la notion de génocide fut établie internationalement. Il faut cinq conditions pour que l on parle de génocide : - une volonté d exterminer un peuple considéré comme superflu, inutile. - une propagande nécessaire pour préparer ainsi que banaliser l extermination. - la préméditation. - l extermination totale et systématique. - utilisation de la guerre comme «couverture» pour masquer le génocide. Actuellement, la communauté internationale a reconnu quatre génocides : le génocide des Hereros, le génocide des Arméniens, la Shoah et le génocide des Tutsi au Rwanda. Déroulement historique du génocide des Hereros 2 A) La Conférence de Berlin Remontons tout d abord quelques années avant ce génocide. Longtemps, l intérieur du continent africain ne retint pas l attention des grandes puissances européennes. Cependant, suite aux différentes explorations, notamment celle menée pour le compte du roi Léopold II de Belgique par Sir Stanley, les choses changèrent et l Afrique devint un centre d intérêt pour l Europe. Commence alors une «course aux colonies» menée par les puissances européennes. En 1885, se déroula la Conférence de Berlin, à l instigation du chancelier allemand Otto von Bismarck dans le but de définir les différentes frontières des territoires colonisés de l Afrique. Cette conférence qui réunit l Allemagne, l Autriche-Hongrie, la Belgique, le Danemark, l Espagne, la France, le Royaume-Uni, l Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la Russie, la Suède- Norvège, la Turquie et les Etats-Unis avait pour but d édicter des règles officielles de colonisation. Les peuples et rois africains furent, quant à eux, tenus à l écart de toutes discussions et

3 décisions. Il est important pour la suite de retenir que dans la Déclaration finale, il était écrit qu il fallait respecter les peuples colonisés. B) Situation dans le sud-ouest africain En 1883 les Allemands colonisèrent des terres dans le sud-ouest de l Afrique, la Namibie actuelle. C est uniquement par envie et jalousie vis-à-vis de la Belgique, petit pays avec une grande colonie, le Congo, que l Allemagne voulu posséder, elle aussi, une colonie en Afrique. En effet, l explorateur Sir Stanley avait été envoyé par le roi Léopold II de Belgique dans le but de découvrir et d établir une colonie belge en Afrique. Cette première exploration rapporta à la Belgique un immense territoire qui est le Congo ce qui fut mal vu par le grand voisin de celle-ci, l Allemagne. Il faut savoir que l Afrique est composée d une multitude d ethnies et de peuples. Le peuple qui nous intéresse plus particulièrement est celui des Hereros. Occupant le nord-est de l actuelle Namibie, ce peuple représentait à lui seul 40% de la population du territoire colonisé. Après une vingtaine d années plus ou moins pacifiques, commença alors, en 1904, le génocide des Hereros. 3 C) Le génocide 1) Samuel Maharero Samuel Maharero, fils d un important chef Herero, reçu, malgré ses origines, une éducation allemande dans une école de mission luthérienne. A la mort de son père, en 1890, il prit le commandement des tribus Hereros. Il entreprit tout d abord une politique de collaboration avec les colons allemands, leur cédant des terres en contrepartie de produits européens. 2) Politique allemande à l égard des peuples et territoires En 1894, la découverte de gisements diamantifères entraîna le début d une politique de déplacement des populations et de confiscation systématique des terres au profit des colons cultivateurs allemands pour les terres fertiles. En effet, ces terres n étaient pas seulement diamantifères mais aussi fertiles pour la culture et l élevage. Les colons allemands employèrent les peuples autochtones à des travaux forcés et leur volèrent leur bétail. Cette nouvelle politique provoqua la colère des Hereros. De plus, les Allemands avaient la volonté de peupler leur colonie par leurs propres compatriotes, d autres allemands, leurs compatriotes. 3) Révolte et réaction En réaction à cet affront, la confiscation et l expulsion de leurs terres, Samuel

4 Maharero envoya une lettre pour rallier les chefs des tribus voisines à sa cause. Mais il ne reçu aucune réponse ce qui s explique entre autre par la forte désunion qui régnait entre les différents peuples. Les Hereros passèrent donc à l attaque en janvier Ils prirent d assaut une garnison basée à Okahandja, sabotèrent des voies de chemin de fer ainsi que les lignes de télégraphe et incendièrent de nombreuses fermes. En 3 jours, près de 200 civils allemands furent massacrés. 4 Après cinq mois de luttes acharnées, en juin 1904, Guillaume II, empereur allemand et roi de Prusse, envoya le général Lothar von Trotha dans ses colonies. Celui-ci reçu les pleins pouvoirs pour réagir contre les Hereros. Lors de la bataille de Waterberg en octobre 1904, il fit encercler les Hereros en fuite, ne leur laissant plus qu une seule issue, le désert du Kalahari, dont il fit empoisonner tous les points d eau. Il fit dresser des postes de garde à intervalle régulier, postes de garde munis de l ordre d extermination publié et signé de sa main qui suit : «Le général des troupes allemandes [en Namibie] envoie cette lettre au peuple Herero. Les Hereros ne sont dorénavant plus sujets allemands [ ] Tous les Hereros doivent partir ou mourir. S ils n acceptent pas, ils y seront contraints par les armes. Tout Herero aperçu à travers les frontières [namibiennes] avec ou sans armes, sera exécuté. Femmes et enfants seront reconduits hors d ici ou seront fusillés [ ] Nous ne ferons pas de prisonnier mâle ; ils seront fusillés. Telle est ma décision prise pour le peuple Herero.» Signé : le grand général du tout puissant Kaiser [Guillaume II], Lieutenant général Lothar Von Trotha. le 2 octobre En un an, de 1904 à 1905, 70% de la population Herero fut exterminée par les Allemands. En Allemagne, la population ne se sentait pas concernée par ce problème situé bien loin d eux. Il en était de même pour les peuples des autres pays colonisateurs. Au bout d un moment, les églises luthériennes s emparèrent du problème et le dénoncèrent avec pour conséquence directe l envoi d un nouveau gouverneur en Namibie. Lothar von Trotha fut, quant à lui, simplement démis de ses fonctions, sans aucune sanction. Par peur de ne plus disposer de main-d œuvre en suffisance, le nouveau gouverneur de la colonie prôna comme politique à l égard des Hereros leur mise dans des «camps de concentration» ( konzentrationslager). Ce fut la première utilisation par les Allemands de ces camps, centres de détention de grande taille clos par de hauts barbelés.

5 A l arrivée de chaque Herero dans ces camps, il était tatoué de deux lettres : GH, Gefangener Herero, ce qui veut dire Herero capturé. Il existait plusieurs camps dont celui de Luderitzbucht et Swakopmund. Dès lors, les entreprises qui en faisait la demande pouvaient avoir à leur disposition une main d œuvre gratuite de Hereros. La vie dans les camps de concentration (et même dans les entreprises, des usines pour la plupart d entre elles) était terrible pour les Hereros : victimes de maltraitances (fouettés), malnutrition, dysenterie, viol, Les femmes, même mariées, devenaient les concubines des soldats. Mais, elles étaient interdites de procréation. Les soldats allemands abusèrent également des enfants. Ceux-ci et les vieillards étaient les premiers à succomber suivit des femmes et des hommes les plus faibles. Les hommes valides devaient, quant à eux travailler aux dépôts portuaires et ferroviaires. C est dans ces camps que furent menées les premières expérimentations anthropologiques, scientifiques et médicales. Les Hereros étaient de vrais cobayes humains. Le docteur Eugène Fisher, qui deviendra à l avènement d Hitler directeur de l institut d anthropologie, d hérédité humaine et d eugénisme de Berlin et collaborera avec les SS, mena de nombreuses expériences : il disséqua des crânes et des corps d Hereros pendus, expédia des cadavres dans diverses universités allemandes et exécuta des travaux de stérilisation sur les femmes Hereros. Son assistant, Josef Mengele s en inspira fortement et devint d ailleurs plus tard le bourreau d Auschwitz. 4) Conséquences et reconnaissance En 1911, la population Herero, estimée à âmes avant le début de la guerre, était réduite à individus. Ce génocide fit donc morts ce qui décima le peuple Hereros. Pourtant, ce génocide fut caché aux yeux du public (on parle du «génocide oublié»), notamment à cause des enjeux économiques (sol diamantifère). Depuis les années , des conférences ont lieu pour médiatiser ce génocide. En outre, des champs impressionnants de squelettes humains ont été découverts dans le désert du Kalahari ainsi que des vestiges de trous que les Hereros creusèrent désespérément pour trouver de l eau. Ce n est qu en 2004, lors du centième anniversaire du génocide que l Allemagne reconnu celui-ci. Mais elle ne donna aucune indemnisation à la Namibie. «Nous, Allemands, acceptons notre responsabilité morale et historique pour les crimes commis à l époque par des Allemands, a déclaré la ministre allemande de l Aide au développement Heidemarie Wieczorek-Zeul. 5

6 Les atrocités perpétrées alors auraient dû être qualifiées de génocide Tout ce que j ai dit constitue des excuses du gouvernement allemand» Discours prononcé lors de la commémoration du centième anniversaire du génocide des Hereros à Okokarara en août En outre, la Deutsche Bank fut assignée en justice par les descendants Hereros pour des réparations évaluées à 2,2 milliards de dollars. De nos jours Aujourd hui, l économie de la Namibie dépend de l exportation de ses ressources minières (diamant et cuivre), n ayant pu se développer du fait de la mainmise de l Allemagne sur celles-ci durant toute la période coloniale. Il en résulte une économie de marché faible et peu diversifiée. Si l Allemagne n accorde aucune indemnisation aux Hereros, elle donne en revanche une aide économique à la Namibie depuis des années. Les Hereros réclament une plus grande partie de cette aide économique pour eux mais cela leur est refusé car les peuplades voisines craignent qu ils ne deviennent dès lors trop puissants. Avant le génocide, la population Herero s élevait à 40% de la population totale de la Namibie. A l heure actuelle, elle ne représente plus que 7%. 6

7 Sources - Mr Libon, «Humanismes et génocides : Le génocide des Hereros : », cours d histoire, Travaux et argumentations de Tristan Mendès et Joël Kotek, «Génocide Hereros et Camps de Concentration Allemands : Le nazisme faisait ses classes en Afrique», 21/02/ Articles Wikipédia ; «Génocide des Hereros», «Désert du Kalahari», «Empire colonial allemand», «Génocide», «Hereros», «Lothar von Trotha», «Samuel Maharero» - site internet, - magasine «L Histoire», n 261, janvier site internet, - site internet, africatime.com/bénin - notes prises au cours des deux conférences «Génocides et Humanisme»,

Bundestag allemand Impression 18/5407

Bundestag allemand Impression 18/5407 1 Bundestag allemand Impression 18/5407 18 e législature 1 er juillet 2015 Motion des députés Niema Movassat, Wolfgang Gehrcke, Jan van Aken, Christine Buchholz, Sevim Dağdelen, Diether Dehm, Annette Groth,

Plus en détail

Introduction à la Shoah

Introduction à la Shoah Introduction à la Shoah Des Juifs de la Ruthénie subcarpatique sont soumis à une sélection sur l aire de transit à Auschwitz-Birkenau. (Photo : Musée du Mémorial de l Holocauste aux États-Unis, offerte

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

La première guerre mondiale (1914-1918)

La première guerre mondiale (1914-1918) La première guerre mondiale (1914-1918) PBQ : En quoi peut-on dire que la première guerre mondiale est une guerre totale? Introduction : Les grandes phases de la guerre Carte p. 30 : 28 juin 1914 Assassinat

Plus en détail

90 ème anniversaire de la première session de la CCNR à Strasbourg

90 ème anniversaire de la première session de la CCNR à Strasbourg 90 ème anniversaire de la première session de la CCNR à Strasbourg (Jean-Marie WOEHRLING, Secrétaire Général) Mesdames et Messieurs les délégués, Il y a 90 ans (à quelques jours près), le 21 juin 1920

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

Seconde Guerre Mondiale

Seconde Guerre Mondiale Prénom : Date : Nom : Histoire Fiche 2 : L Europe sous la domination nazie Seconde Guerre Mondiale Objectifs : Acquis Non acquis En cours -E.C de décrire la France entre 1940 et 1945 -E.C de définir le

Plus en détail

EUROV, conception collaborative d'un ROVer Européen

EUROV, conception collaborative d'un ROVer Européen ² Résumé du projet EUROV, conception collaborative d'un ROVer Européen Le projet avait pour but de faire travailler ensemble plusieurs équipes d élèves de différentes écoles techniques européennes (France,

Plus en détail

Napoléon. Grâce à ces différentes victoires, il devient général.

Napoléon. Grâce à ces différentes victoires, il devient général. Napoléon Lorsque la Révolution éclate en 1789, le lieutenant Napoléon Bonaparte a 19 ans. Il est déjà soldat dans l armée et participe aux batailles entre les français qui sont pour la révolution et ceux

Plus en détail

III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides?

III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides? III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides? Dans les régions occupées par l URSS, des divisions SS les Einsatzgruppen) massacrent systématiquement les Juifs à partir de 1941. Ils sont gazés

Plus en détail

Identifier l antisémitisme et le racisme

Identifier l antisémitisme et le racisme 47 29 ANNExE A2 Identifier l antisémitisme et le racisme Glossaire sur l Holocauste Exemple de représentation graphique Coupons de mots reliés à l Holocauste Glossaire de l élève Centre commémoratif de

Plus en détail

Le discours on-line: page 1 de 5. Bundespräsidialamt 11010 Berlin +49 30 2000-2021/-1926 presse@bpra.bund.de. www.bundespraesident.

Le discours on-line: page 1 de 5. Bundespräsidialamt 11010 Berlin +49 30 2000-2021/-1926 presse@bpra.bund.de. www.bundespraesident. Le discours on-line: www.bundespraesident.de page 1 de 5 Le président fédéral Joachim Gauck à l issue de «l office œcuménique en la cathédrale de Berlin à l occasion du souvenir du génocide contre les

Plus en détail

C.M D Histoire de l Europe au XIXe siècle (02/10/2008) Chapitre 1 : L Europe en 1815. I) Une Europe qui domine le Monde mais qui est à reconstruire

C.M D Histoire de l Europe au XIXe siècle (02/10/2008) Chapitre 1 : L Europe en 1815. I) Une Europe qui domine le Monde mais qui est à reconstruire C.M D Histoire de l Europe au XIXe siècle (02/10/2008) Chapitre 1 : L Europe en 1815 I) Une Europe qui domine le Monde mais qui est à reconstruire A) Le poids de l Europe dans le Monde - 1815 : L Europe

Plus en détail

DONNER AU SOUDAN UN BLANCSEING POUR COMMETTRE SES MEURTRES. Ben Kiernan. «Letting Sudan Get Away with Murder,» YaleGlobal, le 4 février 2005.

DONNER AU SOUDAN UN BLANCSEING POUR COMMETTRE SES MEURTRES. Ben Kiernan. «Letting Sudan Get Away with Murder,» YaleGlobal, le 4 février 2005. DONNER AU SOUDAN UN BLANCSEING POUR COMMETTRE SES MEURTRES Ben Kiernan «Letting Sudan Get Away with Murder,» YaleGlobal, le 4 février 2005. http://yaleglobal.yale.edu/content/letting-sudan-get-away-murder

Plus en détail

La 1 ère Guerre mondiale

La 1 ère Guerre mondiale CM2 La 1 ère Guerre mondiale Histoire L Epoque contemporaine Objectifs notionnels : o o o -Prendre conscience de l ampleur du conflit -Comprendre la notion de guerre mondiale - Comprendre les conséquences

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées?

HISTOIRE DES ARTS. Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées? HISTOIRE DES ARTS Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées? Etude du tableau de David Olère réalisé en 1950 : Les

Plus en détail

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

COLLOQUE DES CONSEILS D'ETAT ET DES JURIDICTIONS ADMINISTRATIVES DES ETATS MEMBRES DES COMMUNAUTES EUROPEENNES

COLLOQUE DES CONSEILS D'ETAT ET DES JURIDICTIONS ADMINISTRATIVES DES ETATS MEMBRES DES COMMUNAUTES EUROPEENNES COLLOQUE DES CONSEILS D'ETAT ET DES JURIDICTIONS ADMINISTRATIVES DES ETATS MEMBRES DES COMMUNAUTES EUROPEENNES Résumé et conclusions du colloque présentés par le rapporteur général A. VALADAS PRETO Conseiller

Plus en détail

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse Le nombre de mariages est en baisse tendancielle. Il passe de 2 236 en 196 à 1 714 en 211. Inversement, le nombre de divorces a augmenté fortement en passant de 13 en 196 à 1 27 en 211. Les mariages entre

Plus en détail

Convention européenne de sécurité sociale

Convention européenne de sécurité sociale Série des traités européens - n 78 Convention européenne de sécurité sociale Paris, 14.XII.1972 Annexe III Dispositions maintenues en vigueur nonobstant les dispositions de l'article 5 * (Article 6, paragraphe

Plus en détail

Ministère de la Justice Secrétariat Général Service des affaires Européennes et Internationales Bureau du droit comparé Paris le 6 janvier 2010

Ministère de la Justice Secrétariat Général Service des affaires Européennes et Internationales Bureau du droit comparé Paris le 6 janvier 2010 Ministère de la Justice Secrétariat Général Service des affaires Européennes et Internationales Bureau du droit comparé Paris le 6 janvier 2010 Le transfert d'embryons post mortem en droit comparé Allemagne,

Plus en détail

Cours élaboré à l échelon local donnant droit à un crédit obligatoire. depuis la Première Guerre mondiale

Cours élaboré à l échelon local donnant droit à un crédit obligatoire. depuis la Première Guerre mondiale Cours élaboré à l échelon local donnant droit à un crédit obligatoire Histoire du Canada depuis la Première Guerre mondiale 10 e année Écoles secondaires publiques de langue française de l Ontario Table

Plus en détail

Les frontières de l UE et ses futurs élargissements

Les frontières de l UE et ses futurs élargissements ANALYSE 2008 Les frontières de l UE et ses futurs élargissements Publié avec le soutien du service de l éducation permanente de la Communauté française Pax Christi Wallonie-Bruxelles Les Frontières de

Plus en détail

VISAGES DE LA LIBÉRATION

VISAGES DE LA LIBÉRATION Flyer-debarquement_Mise en page 1 15/10/14 18:26 Page1 «Ce jour-là, la liberté venait du sud» EXPOSITION 20 OCT AU 13 NOV 2014 HÔTEL DE RÉGION VISAGES DE LA LIBÉRATION PROVENCE ÉTÉ 1944 Entrée libre et

Plus en détail

Crimes internationaux

Crimes internationaux ADVOCACY CENTER TRIAL A CT CENTRE D ACTION JURIDIQUE DE TRIAL Crimes internationaux Ouverture à Genève d un Centre d action juridique pour la saisine des organes de protection des droits de l homme Introduction

Plus en détail

Préparation de l épreuve orale du CAPES interne d histoire- géographie AEFE Madagascar - Arnaud Léonard 1/14

Préparation de l épreuve orale du CAPES interne d histoire- géographie AEFE Madagascar - Arnaud Léonard 1/14 Enseigner «La Première Guerre mondiale : vers une guerre totale (1914-1918)» en classe de troisième, dans le cadre de la partie «Guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945)» Préparation de l

Plus en détail

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah»

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Dossier de presse Reprenant et complétant l exposition «Les Juifs de France dans la Shoah», réalisée en 2012 par l ONAC et le Mémorial de la Shoah, cette

Plus en détail

Analyse d une planche de bande dessinée

Analyse d une planche de bande dessinée Analyse d une planche de bande dessinée Titre de la B.D. : Thèmes : Date de Parution :. Auteur :. Lecture et compréhension de la planche p.26 et 27 du tome 2 : Pourquoi les souris sont-elles soulagées

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Académie de Poitiers # Histoire # Programme de Première rentrée 2011 # Sarah Le Fahler # Lycée Antoine de Saint-Exupéry

Académie de Poitiers # Histoire # Programme de Première rentrée 2011 # Sarah Le Fahler # Lycée Antoine de Saint-Exupéry Académie de Poitiers # Histoire # Programme de Première rentrée 2011 # Sarah Le Fahler # Lycée Antoine de Saint-Exupéry Séance n 2 (1 h) Pourquoi les puissances européennes se partagent elles l Afrique

Plus en détail

SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Delaporte, Briard et Trichet, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Delaporte, Briard et Trichet, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 23 mai 2012 N de pourvoi: 11-17183 Publié au bulletin Rejet M. Terrier (président), président SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Delaporte, Briard

Plus en détail

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS H3.Thème 2. DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS Comment les colonies accèdent-elles à l indépendance? A quelles difficultés ces nouveaux Etats sont-ils confrontés? Frise p 111. Les différentes

Plus en détail

ASIE CENTRALE, SENS ET NON-SENS D UN CONCEPT

ASIE CENTRALE, SENS ET NON-SENS D UN CONCEPT ASIE CENTRALE, SENS ET NON-SENS D UN CONCEPT Bayram Balci* Issues de l ex URSS, les républiques d Asie centrale -Kazakhstan, Kirghizstan, Tadjikistan, Ouzbékistan et Turkménistan- étaient, au moment de

Plus en détail

Résumé de l arrêt dans l affaire Ngirabatware

Résumé de l arrêt dans l affaire Ngirabatware United Nations Mechanism for International Criminal Tribunals Nations Unies Mécanisme pour les Tribunaux pénaux internationaux RÉSUMÉ DE L ARRÊT (Destiné exclusivement à l usage des médias. Document non

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

TROISIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ

TROISIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 50744/99 présentée par

Plus en détail

Corrigé du Brevet blanc janvier 2008. Partie histoire : La Shoah Etude de documents

Corrigé du Brevet blanc janvier 2008. Partie histoire : La Shoah Etude de documents Corrigé du Brevet blanc janvier 2008 Partie histoire : La Shoah Etude de documents Doc.1 : P.V de la conférence de Wannsee, tenue à Berlin en 1942, et réunissant secrètement la haute hiérarchie nazie.

Plus en détail

La conquête. en Amazonie. A. Pleutin

La conquête. en Amazonie. A. Pleutin La conquête de nouvelles terres en Amazonie 1 Le peuplement de l Amazonie Le travailleur migrant Devalino quitte un Etat peuplé du SudduBrésilpourl Amazonie;c estunpetitpaysan: «Mon père vivait dans le

Plus en détail

Unité 5: L Inde, l Égypte et l Afrique du Sud

Unité 5: L Inde, l Égypte et l Afrique du Sud Unité 5: L Inde, l Égypte et l Afrique du Sud 5.1.1 Définir : autodétermination, colonialisme, loi sur l indépendance de l Inde, apartheid, Congrès national africain. (c) Autodétermination: La détermination

Plus en détail

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains L histoire de Maria Tous les jours après l école, Maria vendait du pain au bord de la route pour contribuer au faible revenu familial. Lorsqu

Plus en détail

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS Cycle et niveau Cycle 3, classe de CM1 Chapitre Le Moyen Age Objectifs Découvrir les conséquences de la rivalité opposant le Roi de France au plus puissant de ces

Plus en détail

Séance 2 : Résister à l'occupant L'exemple du réseau Manouchian

Séance 2 : Résister à l'occupant L'exemple du réseau Manouchian Thème 12, 3ème partie- Effondrement et refondation républicaine (1940-1946) Séance 2 : Résister à l'occupant L'exemple du réseau Manouchian Objectifs: -Découvrir et raconter la vie d'une organisation de

Plus en détail

L EXTERMINATION DES JUIFS D EUROPE

L EXTERMINATION DES JUIFS D EUROPE L EXTERMINATION DES JUIFS D EUROPE Liens vers les témoignages et documents LES EINSATZGRUPPEN Documentaire de France 2 réalisé à partir de témoignages : http://ma-tvideo.france2.fr/video/ilyrooafmjbr.html

Plus en détail

CARTES POSTALES FRANÇAISES : SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE PREMIER DEGRÉ

CARTES POSTALES FRANÇAISES : SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE PREMIER DEGRÉ CARTES POSTALES FRANÇAISES : SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE PREMIER DEGRÉ Objectif général Dégager la notion de propagande à travers l étude de cartes postales. Objectifs spécifiques Lire des cartes postales, les

Plus en détail

La Missive des Archives N 10. Inauguration du bureau télégraphique d Ozoir la Ferrière le 4 juin 1883. La poste à cette époque se situait, place de

La Missive des Archives N 10. Inauguration du bureau télégraphique d Ozoir la Ferrière le 4 juin 1883. La poste à cette époque se situait, place de La poste : La Missive des Archives N 10 Inauguration du bureau télégraphique d Ozoir la Ferrière le 4 juin 1883 La poste à cette époque se situait, place de l église dans la maison de Monsieur CAROUZET,

Plus en détail

Guinéens apprécient l influence de la Chine mais préfèrent le modèle des Etats-Unis

Guinéens apprécient l influence de la Chine mais préfèrent le modèle des Etats-Unis Note Informative No. 157 Guinéens apprécient l influence de la Chine mais préfèrent le modèle des Etats-Unis Par Massa Guilavogui June 2015 Introduction Si la Chine n est pas un acteur nouveau en Afrique,

Plus en détail

La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement

La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement Première Sa Evaluation Histoire La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement Sujet classique mais attention à ne pas tomber dans un récit chronologique du conflit, ce qui serait horssujet. Réfléchir

Plus en détail

L Europe dans le monde au XVIIIe siècle

L Europe dans le monde au XVIIIe siècle L Europe dans le monde au XVIIIe siècle Problématique Les colonies et les échanges mondiaux, fondements de la puissance européenne? ETUDE DE CAS: BORDEAUX, PORT ACTIF DU COMMERCE MONDIAL Situer Bordeaux

Plus en détail

Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada

Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada Aperçu de la leçon Le leadership est une qualité importante en temps de guerre. Qu est-ce qui fait un leader? Le chef Tecumseh a joué

Plus en détail

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Gens du voyage - Schéma départemental exemptant une commune de ses obligations en matière d accueil des gens du voyage - Violation de la Loi Besson Recommandations.

Plus en détail

Étude de marché. Critères de qualification Travaux de génie civil et construction de bâtiments industriels au CERN

Étude de marché. Critères de qualification Travaux de génie civil et construction de bâtiments industriels au CERN Étude de marché Critères de qualification Travaux de génie civil et construction de bâtiments industriels au CERN EDMS N : 1382269 MS-4034/GS Afin d être pris en considération en tant que soumissionnaire

Plus en détail

Les discussions en ligne en Chine (Séverine Arsène) Texte commenté par Raphaël Kies (Université du Luxembourg) Journée DEL du 17 décembre 2008

Les discussions en ligne en Chine (Séverine Arsène) Texte commenté par Raphaël Kies (Université du Luxembourg) Journée DEL du 17 décembre 2008 Les discussions en ligne en Chine (Séverine Arsène) Texte commenté par Raphaël Kies (Université du Luxembourg) Journée DEL du 17 décembre 2008 Cette recherche offre une présentation de la culture et de

Plus en détail

le cicr -150 ans d action humanitaire Document d accompagnement pédagogique

le cicr -150 ans d action humanitaire Document d accompagnement pédagogique le cicr -150 ans d action humanitaire Document d accompagnement pédagogique «Ce qui importe, ce n est pas seulement le bien que le CICR apporte, mais le mal qu il permet d éviter.» Nelson Mandela Crédits

Plus en détail

Couverture des régimes de retraite privés

Couverture des régimes de retraite privés Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Couverture des régimes de retraite privés Merci

Plus en détail

CARTES POUR ÉTRANGERS ET DOCUMENTS DE SÉJOUR DÉLIVRÉS DANS LE CADRE DU REGROUPEMENT FAMILIAL

CARTES POUR ÉTRANGERS ET DOCUMENTS DE SÉJOUR DÉLIVRÉS DANS LE CADRE DU REGROUPEMENT FAMILIAL CARTES POUR ÉTRANGERS ET DOCUMENTS DE SÉJOUR DÉLIVRÉS DANS LE CADRE DU REGROUPEMENT FAMILIAL Statistiques annuelles, 2010-2013 1. Données générales sur les premières cartes pour étrangers ou documents

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

«Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?»

«Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?» «Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?» Michael Jabara Carley Professeur au département d histoire de l Université de Montréal, auteur de 1939: l'alliance de la dernière

Plus en détail

Livre blanc. sur la politique de sécurité de l Allemagne et sur l avenir de la Bundeswehr. Résumé

Livre blanc. sur la politique de sécurité de l Allemagne et sur l avenir de la Bundeswehr. Résumé Livre blanc 2006 sur la politique de sécurité de l Allemagne et sur l avenir de la Bundeswehr Résumé I. La politique de sécurité de l Allemagne Douze années se sont écoulées depuis la publication du dernier

Plus en détail

Vers une «bataille» de l Arctique?

Vers une «bataille» de l Arctique? Conférence du Cercle Géopolitique du 30 octobre 2013 Vers une «bataille» de l Arctique? Patrice Geoffron En cette rentrée 2013, le cycle de conférences du Cercle Géopolitique s est ouvert sur l intervention

Plus en détail

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT Série LÉGISLATION COMPARÉE LA PRESCRIPTION DE L ACTION PUBLIQUE EN MATIÈRE DE VIOL n LC 178 Octobre 2007 - 3 - LA PRESCRIPTION DE L ACTION PUBLIQUE EN MATIÈRE DE VIOL

Plus en détail

Est-ce que le Père Noël existe vraiment?

Est-ce que le Père Noël existe vraiment? Est-ce que le Père Noël existe vraiment? Le 24 décembre de l an 3000, le Père Noël livrait ses cadeaux de son domicile. Les lutins et les rennes n avaient plus beaucoup de travail depuis que Mère Noël

Plus en détail

Sans communication, la guerre n'est pas possible

Sans communication, la guerre n'est pas possible 1 Sans communication, la guerre n'est pas possible Les Grands méchants loups sont allés au musée de la Communication de Berlin et ont parlé à Thomas Jander et Jutta Scherm. Ils ont eu la chance de pouvoir

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS

LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS INTRO POUR LES ENSEIGNANTS Cette ligne du temps illustre l histoire de l Union européenne. Vous pouvez l imprimer par section et l afficher

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

A/RES/62/134. 8 Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2005, Supplément n o 3 (E/2005/23), chap. II,

A/RES/62/134. 8 Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2005, Supplément n o 3 (E/2005/23), chap. II, Nations Unies A/RES/62/134 Assemblée générale Distr. générale 7 février 2008 Soixante-deuxième session Point 63, a, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur la base du rapport

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

Catherine Olivier Divorcer sans casse

Catherine Olivier Divorcer sans casse Catherine Olivier Divorcer sans casse Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3511-2 Chapitre 2 Le divorce accepté Cette procédure concerne actuellement environ 15 % des divorces. Le divorce accepté, autrefois

Plus en détail

Des élèves afghans participent à un cours dans une école primaire d un camp de réfugiés situé à Islamabad, Pakistan. 206 Rapport global 2011 du HCR

Des élèves afghans participent à un cours dans une école primaire d un camp de réfugiés situé à Islamabad, Pakistan. 206 Rapport global 2011 du HCR 206 Rapport global 2011 du HCR Des élèves afghans participent à un cours dans une école primaire d un camp de réfugiés situé à Islamabad, Pakistan. FAITS MARQUANTS Le HCR a coopéré avec les Gouvernements

Plus en détail

M. Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

M. Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 16 décembre 2010 N de pourvoi: 09-69829 Non publié au bulletin Rejet M. Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président Me Le

Plus en détail

ANNEXE 4 RAPPORT DU SECRETAIRE EXECUTIF SUR LA REUNION DU COMITE PERMANENT SUR L'ADMINISTRATION ET LES FINANCES (SCAF)

ANNEXE 4 RAPPORT DU SECRETAIRE EXECUTIF SUR LA REUNION DU COMITE PERMANENT SUR L'ADMINISTRATION ET LES FINANCES (SCAF) ANNEXE 4 RAPPORT DU SECRETAIRE EXECUTIF SUR LA REUNION DU COMITE PERMANENT SUR L'ADMINISTRATION ET LES FINANCES (SCAF) RAPPORT DU SECRETAIRE EXECUTIF DE LA REUNION DU COMITE PERMANENT SUR L ADMINISTRATION

Plus en détail

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Déroulé : 14h30 : Accueil du Ministre de la Défense 15h00 : Allocution de J Y Le Drian morts 15h45 : Dépôt de gerbe au Monument aux 18h30 : concert 20h30

Plus en détail

Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2

Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2 Supports Documentaire Le cahier de Susi, de Guillaume Ribot, en intégralité à l exception du prologue, et les documents d archives intégrés au DVD. Fac-similé du Cahier de Susi et présentation de Guillaume

Plus en détail

Aumônerie israélite des armées Septembre 2012/ Elloul 5772

Aumônerie israélite des armées Septembre 2012/ Elloul 5772 23 Les armes dans la bible Haïm Harboun La Bible explique que la paix constitue la profession de foi du peuple d Israël. Plus encore, la paix est, par excellence, la bénédiction des bénédictions, récurrente,

Plus en détail

Pour bien travailler ensemble

Pour bien travailler ensemble Programme d éducation à la citoyenneté pour l enseignement primaire Pour bien travailler ensemble Nous sommes heureux d accueillir vos classes dans le cadre de notre programme "La haine, je dis NON!".

Plus en détail

«Je m en vais vivre avec mon chum.» «J emménage avec ma blonde!»

«Je m en vais vivre avec mon chum.» «J emménage avec ma blonde!» «Je m en vais vivre avec mon chum.» «J emménage avec ma blonde!» Entreprendre une vie de couple est toujours un moment plein d excitation, de rêves et d espoir. Voici un nouveau départ, une nouvelle vie

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 15 décembre 2011 N de pourvoi: 10-26677 Non publié au bulletin Rejet M. Loriferne (président), président SCP Ghestin, SCP Odent et Poulet, avocat(s)

Plus en détail

PROJET DE LOI ----- ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI ----- ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes NOR : MAEJ1109806L/Bleue-1 PROJET DE LOI autorisant l approbation du protocole d amendement à la convention du Conseil de l Europe

Plus en détail

Les concepts importants en histoire-géographie

Les concepts importants en histoire-géographie Les concepts importants en histoire-géographie A Adoubement : fête où l enfant devient chevalier. Exemple : Nous avons vu qu un fils de seigneur devient seigneur, il s entraîne à partir de 7 ans chez un

Plus en détail

Les Principes fondamentaux

Les Principes fondamentaux Les Principes fondamentaux DU MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Christoph von Toggenburg/CICR Les Principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du

Plus en détail

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale Qu est-ce que ce film nous apprend sur l évolution de la mémoire de la Seconde Guerre mondiale en France?

Plus en détail

L Europe et le monde au début du XVIIIe siècle. Quelle est la place de l'europe dans le monde au XVIIIe siècle?

L Europe et le monde au début du XVIIIe siècle. Quelle est la place de l'europe dans le monde au XVIIIe siècle? L Europe et le monde au début du XVIIIe siècle. Quelle est la place de l'europe dans le monde au XVIIIe siècle? Intérieur du port de Marseille, huile sur toile de Joseph Vernet (1714-1789), 1.65m x 2.63m,

Plus en détail

je suis quelque peu ému mais aussi fier de pouvoir vous transmettre les meilleures salutations des responsables et des adhérents du BDÜ.

je suis quelque peu ému mais aussi fier de pouvoir vous transmettre les meilleures salutations des responsables et des adhérents du BDÜ. Monsieur le Directeur. Monsieur le Directeur. Madame Contino, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs je suis quelque peu ému mais aussi fier de pouvoir vous transmettre les meilleures salutations des responsables

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE EB.AIR/GE.1/2004/12 28 mai 2004 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE ORGANE EXÉCUTIF DE LA CONVENTION SUR LA POLLUTION

Plus en détail

60/147 Résolution adoptée par l Assemblée générale le 16 décembre 2005

60/147 Résolution adoptée par l Assemblée générale le 16 décembre 2005 Principes fondamentaux et directives concernant le droit à un recours et à réparation des victimes de violations flagrantes du droit international des droits de l homme et de violations graves du droit

Plus en détail

LES MICRO SIMULATIONS ONU

LES MICRO SIMULATIONS ONU LES MICRO SIMULATIONS ONU LES OBJECTIFS DE LA MICRO SIMULATION ONU - Se familiariser avec les règles de procédure qu il sera nécessaire de maîtriser lors de l exercice final : LA SIMULATION ONU DU 15 MAI

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

LECTURE. Lecture et analyse de la page intérieure de titre et de l illustration qui l accompagne.

LECTURE. Lecture et analyse de la page intérieure de titre et de l illustration qui l accompagne. Séance 1 : Travail sur la 1 ère et la 4 ème de couverture, mise en évidence d un récit encadré et lecture/analyse du récit cadre. Objectifs : - lire et analyser la 1 ère et la 4 ème de couverture, le récit

Plus en détail

Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact

Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact Niveau / âge des participants Enfants (à partir de 12 ans), adolescents et adultes. Temps/durée d animation Environ ¼ d heure. Nombre d animateurs

Plus en détail

L action de la France au sein du Conseil des droits de l Homme

L action de la France au sein du Conseil des droits de l Homme La France candidate au Conseil des droits de l Homme UN Photo/Jean-Marc Ferré Les droits de l Homme font partie des valeurs fondatrices de la République française et de sa politique étrangère. C est dans

Plus en détail

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale.

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale. Le contexte historique : la France pendant la Seconde Guerre mondiale Complétez la chronologie suivante. Vous pouvez vous référer au site http://www.e-chronologie.org/monde/ww2.php 1er sept. 1939 Les troupes

Plus en détail

Dossier de presse. Les prisons en France

Dossier de presse. Les prisons en France Paris, le 2 novembre 2005 Dossier de presse Les prisons en France Contacts presse Sophie CHEVALLON, Guillaume DIDIER Conseillers pour la Presse et la Communication du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice.

Plus en détail

Commission nationale suisse Justice et Paix Prise de position sur l initiative pour l interdiction d exporter du matériel de guerre

Commission nationale suisse Justice et Paix Prise de position sur l initiative pour l interdiction d exporter du matériel de guerre «Ils briseront leurs épées pour en faire des socs et leurs lances pour en faire des serpes. On ne lèvera plus l'épée nation contre nation, on n'apprendra plus à faire la guerre» Isaïe 2,4 Commission nationale

Plus en détail

Quelques éléments de la Convention de Genève pour la protection des réfugiés

Quelques éléments de la Convention de Genève pour la protection des réfugiés Quelques éléments de la Convention de Genève pour la protection des réfugiés Qui est protégé par la Convention de Genève La Convention de Genève vise à protéger les réfugiés. Elle protège leurs droits,

Plus en détail

Convention sur la reconnaissance des divorces et des séparations de corps

Convention sur la reconnaissance des divorces et des séparations de corps Texte original Convention sur la reconnaissance des divorces et des séparations de corps 0.211.212.3 Conclue à La Haye le 1 er juin 1970 Approuvée par l Assemblée fédérale le 4 mars 1976 1 Instrument de

Plus en détail

INTRODUCTION AU DROIT PÉNAL

INTRODUCTION AU DROIT PÉNAL INTRODUCTION AU DROIT PÉNAL 1/ Le phénomène criminel est un fait inhérent au groupe social et à la nature humaine. Dans le temps, il remonte aux origines de l humanité, dans l espace aucun pays n y échappe.

Plus en détail

LA NAISSANCE DE LA FRANCE

LA NAISSANCE DE LA FRANCE (Ne pas inscrire le titre en début de séance) Cycle et niveau Cycle 3, classe de CM1 Chapitre Le Moyen Age Découvrir que la France est un vieil État, né de l Empire de Charlemagne Objectifs Découvrir la

Plus en détail

Réflexion-Débats. Le génocide des arméniens. Spécificité et difficulté d un enseignement.

Réflexion-Débats. Le génocide des arméniens. Spécificité et difficulté d un enseignement. Réflexion-Débats Le génocide des arméniens. Spécificité et difficulté d un enseignement. Par Sophie Ferhadjian Présentation du génocide des Arméniens, 1915 L Arménie est un territoire situé entre l Euphrate

Plus en détail

Un exemple de migration contrainte pour raison politique

Un exemple de migration contrainte pour raison politique Archives départementales de l Yonne Service éducatif Programme d Histoire de Seconde : la place des Européens dans le peuplement de la Terre de l Antiquité au XIX e siècle Littérature et société : de la

Plus en détail

Inter Amérique : Le forum des donateurs d ADRA promouvra une plus grande mise en réseau entre les sections locales de tous les pays.

Inter Amérique : Le forum des donateurs d ADRA promouvra une plus grande mise en réseau entre les sections locales de tous les pays. Inter Amérique : Le forum des donateurs d ADRA promouvra une plus grande mise en réseau entre les sections locales de tous les pays. ADRA et les leaders de l église osent pour une photo de groupe lors

Plus en détail