MRK 201 Le marketing mix

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MRK 201 Le marketing mix"

Transcription

1 MRK 201 Le marketing mix Ça donne la nausée tout ces gens qui veulent vendre de la merde. J'en suis malade. J'achète plus rien. Je mords le facteur quand je le vois déposer des pubs dans ma boîte à lettres. J'agresse sexuellement les télémarketeurs et teuzes. Je quitte le supermarché en gueulant quand il m'agresse avec ses annonces. J'insulte la caissière quand elle veut me fourguer une carte de consumer relationship management ("fidélité" pour les gogos). J'interroge Google avec buy shop store price discount order biz ebay kelkoo. Je rêve de publicitaires écorchés vif, de marketeux crucifiés et de centres commerciaux en flammes. Mordez un publicitaire, c'est thérapeutique. JeanYves Bernier 1

2 La démarche marketing ANALYSE Marketing études Diagnostic externe marché concurrence Diagnostic interne ELABORATION D'UNE STRATEGIE Marketing stratégique Plan marketing segmentation/ positionnement moyens à mettre en oeuvre objectifs marketing datés et chiffrés MISE EN OEUVRE Marketing opérationnel CONTRÔLE Audit et contrôle marketing Mise en oeuvre du marketingmix Les 4P Evaluation des résultats/ objectifs lfam Db gmla politique de produit?. 'lic9678 La politique de produit Produit : tout ce qui peut être offert sur un marché en vue de satisfaire un besoin. 2

3 Gamme de produits Ensemble de produits liés entre eux du fait qu'ils fonctionnent de la même manière, s'adressent aux mêmes clients ou sont vendus dans les mêmes types de points de vente ou zones de prix. Notions de Gamme de produits F 1 1 G 2 Produit Profondeur 3 de la ligne 2 1 A B C D E Ligne Largeur de la gamme Faire évoluer une gamme de produits Extensions de gamme Vers le bas (classe A) 3

4 Faire évoluer une gamme de produits Extensions de gamme Vers le haut (Diesel/Stylelab) Faire évoluer une gamme de produits Stratégie d'extension dans les deux sens : Groupe ACCOR Prix Ibis Mercure Novotel Sofitel Formule 1 * ** *** **** Qualité Le packaging Emballage primaire, secondaire, tertiaire Contenant/Décor Fonctions techniques 4

5 Le packaging Fonctions de communication Cycle de vie d'un produit Ventes Développement Lancement Phase de gestation Maturité Déclin Temps Cycle de vie d'un produit Démarche habituelle 5

6 Cycle de vie d'un produit Marché vs produit CA Temps Lancement de produits nouveaux I Pourquoi innover? Les risques Lancement de produits nouveaux Produits entièrement nouveaux Nouvelles marques Extensions de gamme Améliorations de produits Repositionnements 6

7 Processus d adoption par le consommateur Nombre de personnes adoptant l innovation 2.5% innovateurs 13,5% adopteurs précoces 34% majorité précoce 34% majorité tardive 16% retardataires X2s Xs X Xs Temps nécessaire à l'adoption des innovations (Rogers 1983) Stratégie de lancement de produits nouveaux Degré de risque Marché Produit Connu Nouveau Connu Risque Nouveau 7

8 Stratégie de lancement de produits nouveaux Pour réussir E Pour échouer W Nouveauté pour l entreprise Prix élevé Stratégie de lancement de produits nouveaux : imiter ou innover Pionnier Economies d échelle & d exp. Early adopters : forts switching costs Suiveur Profiter des erreurs du pionnier (positionnement, produits, mkg ) Stratégie de lancement de produits nouveaux : imiter ou innover Déterminants du choix : Caractéristiques de l'entreprise taille capacités organisationnelles goût du risque 8

9 Stratégie de lancement de produits nouveaux : les étapes Stratégie de lancement de produits nouveaux : les étapes (1) La découverte d idées L'offre les sources internes les services de recherche la production les vendeurs les sources externes les concurrents les marchés étrangers les chercheurs Les consommateurs Innovation par l'offre Innovation par la demande Stratégie de lancement de produits nouveaux : les étapes (1) Les méthodes intuitives : brainstorming établir ouverture et participation de tous pas de limitation a priori processus cumulatif sur les idées des autres un "leader" anime le groupe sélection ex post des idées Les méthodes systématiques : analyse morphologique, matrices de découverte formulation du problème identification des paramètres liste des combinaisons de paramètres examen de la faisabilité sélection des meilleures alternatives 9

10 Stratégie de lancement de produits nouveaux : les étapes (2) Analyse des contraintes techniques financières juridiques Elimination des idées impossibles Sélection des meilleures alternatives Analyse des opportunités analyse concurrentielle évolution de l'environnement Stratégie de lancement de produits nouveaux : les étapes (3) Identification des concepts possibles Cible Utilisation (quand, comment, pourquoi) Test auprès des C rs Stratégie de lancement de produits nouveaux : les étapes (4) Définition de la cible Caractéristiques Taille Circuits de distribution Définition de la concurrence 10

11 Stratégie de lancement de produits nouveaux : les étapes (5) L analyse économique L estimation des ventes Stratégie de lancement de produits nouveaux : les étapes (6) Elaboration d un prototype Caractéristiques du nom Méthodes Stratégie de lancement de produits nouveaux : les étapes (7) Tests de qualité : par l'entreprise en labo par des experts indépendants Tests d'utilisation 11

12 Stratégie de lancement de produits nouveaux : les étapes (7) Relation caractéristiques technique/perceptions C rs Analyse sensorielle, tests C rs Exemple : tablettes de chocolat noir Stratégie de lancement de produits nouveaux : les étapes (7) Tests de packaging test de lisibilité test de visibilité test d impact Méthodes n Double fonction du packaging n Stratégie de lancement de produits nouveaux : les étapes (8) Préparation du lancement Formation des vendeurs RP et presse Motivation des distributeurs Choix de la période de lancement Contrôle du lancement 12

13 Le retrait d un produit Quand un produit nouveau échoue Le cas des vieux produits Al A Z V c m W c 6 V : B : 2 3 P La marque!0 & _ 8 ) $ p. F J m M $ ^ La Marque Moët 1743 Hermès1837 Lu 1846 Pernod 1850 Levi Strauss 1850 Au Bon Marché 1852 CocaCola

14 Contexte Années 80 : Prise de conscience du capital que représentent les marques par les entreprises et le marché Acquisitions afin d acquérir des marques, et non plus des usines ou des produits Le vrai capital est intangible, immatériel, et réside dans les marques Rachat de marques Avant les années 80, il était habituel de racheter des entreprises pour 7 à 8 fois leurs résultats Après les années 80, les rachats de marques atteignent souvent 20 à 25 fois les résultats Exemples récents 1999: achat de Amora par Unilever 2001: achat d Orangina par Cadbury Schweppes après des années de négociation avec CocaCola. 2002: achat de Royal Canin par Mars 2003 : achat de Chaudfontaine par CocaCola 14

15 Evolution Années 90 : Croissance des marques de distributeurs et intensité de la concurrence entre marques. On parle de la fin des marques Années 2000 : Succès des marques, mais une réaction antimarque se développe (N. Klein) Fonctions de la marque Crée de la valeur pour le C r Favorise la reconnaissance des produits Fonctions de la marque Crée de la valeur pour l entreprise valeur commerciale (actif négociable) 15

16 La signalétique de la marque Nom Emblèmes Signalétique Packaging design Graphisme couleurs Le nom de la marque MEvocateur Les emblèmes de la marque Nom de la marque Logo Jingle Symbole Signature Darty Dim Je positive Think different Juste fais le 16

17 Les emblèmes de la marque : le logo Packaging, design Graphisme, couleurs Packaging, design Graphisme, couleurs 17

18 Notoriété C rs : peu de recherche active d informations Surcharge d informations People used to spend time to save money, now they spend money to save time Notoriété : les mesures 3 formes de notoriété : 3 mesures Top of mind Notoriété spontanée Notoriété assistée Marque Adidas Absolut BMW Gillette Shiseido Smirnoff Tetley Wilkinson Notoriété assistée 95% 20% 95% 96% 30% 46% 34% 73% Source : Sofres, 2002 Notoriété Adultes Ados Enfants TO M 43 NS 86 NA 100 TO M 57 NS 96 NA 100 TO M 61 NS 97 NA

19 Différentes formes de notoriété Profondeur Reconnaissance Rappel Quel produit pour quelle utilisation? Implications marketing Exposition Faciliter l exposition initiale Maximiser l exposition accidentelle Pertinence L image de marque s Perceptions portant sur une marque stockées dans la mémoire de longterme s Tout ce qu un consommateur peut associer à une marque 19

20 Politique de marque Marqueproduit : Ariel, Dash, Vittel, Evian Marquegamme : Kérastase, Findus, Moulinex, Seb, Clarins Marqueombrelle : Virgin, Canon, Yamaha Marquesource: Jazz de Yves St Laurent Politique de marque : marqueproduit Affecter un pdt à un nom Couvrir un marché avec pls marques Limitation des risques si crise Choisir un nom adapté Mieux couvrir le linéaire Politique de marque : marquegamme Un ensemble de pdts sous un mm nom, au mm positionnement Coûts limités (mkg & lancement nouveaux pdts) Gamme e pdts structurée 20

21 Politique de marque : marqueombrelle La mm marque soutient plusieurs pdts dans des marchés différents Coûts limités (mkg & lancement nouveaux pdts) Politique de marque : marquesource Stratégie de marque ombrelle avec des produits qui ont un prénom Double étage (nom et prénom) pour différencier les produits Les marques Procter&Gamble 21

22 Nestlé Marque Nestlé : petits pots, laits infantiles, chocolats, yaourt et glaces NES : Nes, Nescafé, Nesquick, Nescoré Mention Nestlé : Lion, Tonimalt, Crunch, Galak, Kit Kat, Nuts, Smarties, Yes, Quality Street, After Eight, Lanvin, La Laitière, LC1, Sveltesse, Flanby, Viennois, Chocapic, Cheerios, Mousline, Kix, Fitness, Clusters... Marque autonome : Maggi, Buitoni, Gervais, Herta et Friskies Les possibilités d évolution Stratégie Vitesse Contrôle Investissement Extension géographique lente fort moyen Acheter la marque rapide moyen fort Alliances moyen faible faible Extension de marque moyen moyen moyen Créer une nouvelle marque lent moyen fort $Le prix 22

23 Le prix 3 prix pour un même acheteur : le prix affiché le coût de la recherche les coûts annexes Le coût de production 7 Quel coût? coût fixe / coût variable coût marginal / coût moyen 8 Le coût de production constitue un minimum 9 La concurrence e 3 paramètres : B Nombre d'entreprises B Différenciation des produits B Structure des coûts 23

24 La demande des consommateurs Relation prix/demande Marges de manœuvre : Contraintes légales sur le prix Pas de discriminations sur les prix entre clients, mais : remises sur quantités fixation du prix en fonction du nombre d'enfants ou de l'âge : discrimination par les prix. "yield management" dans les services Contrôle sur le prix au détail (prix conseillé) livres, cigarettes Schéma général COUTS Conditions de production Fournisseurs Fiscalité DEMANDE Sensibilité des consommateurs au prix CONCURRENCE Nombre de concurrents Agressivité STRATEGIES DE PRIX Contraintes d'environnement (légal, social) EVOLUTION TACTIQUE promotions, soldes,... 24

25 La distribution Caractéristiques de la distribution en France 13% de la population active Une perception de la GD en évolution De moins en moins d ouvertures de GS Concentration et intégration Le circuit de distribution L'ensemble des entreprises ou des organisations qui assurent la distribution d'un produit Producteur ou industriel Centrale d achat Grossiste(s) détaillant magasin détaillant client client client client DIRECT COURT LONG 25

26 Le poids des circuits Statut juridique des commerces français le commerce indépendant : les grossistes indépendants les détaillants indépendants le commerce associé : le commerce intégré : les groupements de grossistes les groupements de détaillants les chaînes volontaires les franchises les grands magasins les magasins populaires les maisons à succursales multiples les grandes surfaces les hard discounters Le choix d'un circuit de distribution Les critères de choix du canal de distribution Les besoins de la clientèle Les caractéristiques du produit Les caractéristiques des concurrents Les caractéristiques de l'entreprise 26

27 Le choix d'un circuit de distribution Le choix des points de vente Distribution intensive Distribution sélective Distribution exclusive Le choix d'un circuit de distribution : les étapes Définition des objectifs et des enjeux o Volume des ventes o Rentabilité o Couverture de la cible Le choix d'un circuit de distribution Recherche des alternatives o Canaux de distribution traditionnels du produit o Utilisation originale de canaux existants 27

28 Le choix d'un circuit de distribution Evaluation des alternatives o Couverture/potentiel o Image du circuit o Contrôle de la distribution Principales caractéristiques des formats de distribution Hypermarchés Grands magasins Supermarchés Magasins populaires Hard dicounters Surface de vente grande 2500 m 2 au moins Très grande GM seniors : de m 2 GM junior : de m 2 De 400 à 2500 m 2 De 800 à 2500 m 2 (moyenne = 900 m 2 ) (moyenne = 1400) De 400 à 800 m 2 Large 25 à Assortiment références en alimentation et non alimentaire Très large jusqu à références dominante non alimentaire 3 à 5000 références 90 % des ventes en alimentation 7 à références dominante non alimentaire même s ils ont souvent un rayon alimentation Assortiment très étroit et peu profond environ 600 références.. Centre commercial Presque toujours en Plutôt en centre ville Localisation dont il est la centre ville mais variable locomotive Point fort Marges et prix réduits Textile, nouveauté Divers Libre service pour la quasi totalité des rayons Parking avec vente de carburant Proximité Libre service Presque toujours en centre ville variable Les prix les plus bas du marché Créés par les grands Ne vendent magasins au moment pratiquement pas de de la crise des années marques 30 «nationales» Evolution des types de commerce au cours des 20 dernières années Très fort développemt Développem moyen Stagnation Décroissance Concentration des centrales d achat Supermarchés discounters (Intermarché, Leclerc) GSS (Décathlon, Castorama ) HD (Lidl, Leader Price ) Hypermarchés Petit commerce specialise VPC Grands magasins Magasins populaires Petit commerce independent non spécialisé Coopératives 28

29 Evolution de la Part de Marché du HD en valeur 14,0% 13,5% 13,0% 12,5% 12,0% 11,5% 11,0% 10,5% 10,0% 9,5% 9,0% 8,5% 8,0% 13,4% 13,0% 12,4% 11,6% 10,1% 9,0% 8,8% Pénétration du HD Evolution du nombre de foyers acheteurs 64,00% 62,00% 62,20% 60,00% 59,20% 58,00% 56,00% 54,00% 52,90% 55,30% 52,00% 50,00% Source : LSA n Caractéristiques d un point de vente Spécialisation dans une catégorie de produits Largeur d'assortiment Profondeur d'assortiment Le degré de service offert 29

30 Les 6 facettes du mkgmix du distributeur (source: Ducrocq, 2002) Prix (niveau, promos) Assortiment (cohérence, largeur, profondeur, marques) Physique (design, merchandising, animation) Personnel et services Implantation (localisations, format) Communication (média, clients) Le marketing mix du distributeur : spécificités Clientèle mal connue? Un marketing «testable» 30

31 Relations producteurs / distributeurs Des sources de conflits La politique de prix Les conditions de vente Les relations producteurs / distributeurs Atouts du producteur Qualité des produits Image de marque Campagnes de communication Parts de marchés MDD ou marque? Avantages et inconvénients des MDD pour les fabricants (source: Aurier et Sirieix, 2004) Avantages Inconvénients Importance des volumes permettant de rentabiliser l outil de production Accès à des marchés nationaux /internationaux Pas de frais de commercialisation Barrière à l entrée pour les nouveaux entrants Amélioration des relations avec les distributeurs Perte de contrôle des opérations de marketing Perte de marge au profit du distributeur Risque de dépendance Risque de pression sur les prix 31

32 Part de marché des MdD Suisse 41,2 Nc 54,1 nc nc 54,1 GB 37,1 42,3 45, ,8 Belgique 19,8 32,4 33,2 36,1 36,4 36,5 Allemagne 26,8 27,0 27,3 28, ,2 Espagne 7,7 nc 20,5 21,8 24,5 27,3 France 17,1 19,6 22,1 23,6 24,3 24,7 PaysBas 16,3 21,4 20,6 20,5 20,7 21,1 Italie 6,8 nc 11,5 12,6 12,8 13,3 EtatsUnis nd 19,8 20,1 20,4 20,7 nc Suède nd nd 6,6 7,1 7,9 9,4 Portugal 2,3 nc nc nc nc nc 2003 nd 40,6 38,2 35,1 29,1 26,7 21,3 14 nd 11,4 nd Différentiel de prix MdD/marques Evolution des MdD en France par famille de pdts HygièneBeauté 3,9 4,8 5,7 5,8 5,9 5,8 6,8 Entretien 7,7 10,9 13,9 16,9 17,3 18,1 17,3 Liquides 16,6 13,9 12,9 15,6 15,7 15,5 19,5 Epicerie 16,3 18,7 18,3 19, ,7 Produits frais LS 26,4 28,8 29,3 18,7 29,7 Crèmerie 21,2 23,3 23,7 23,8 24,6 Surgelés 24,5 31,3 Nc 32,8 36,7 40,2 Papier 28,7 33,8 37,3 37,6 40,8 42,6 % en valeur Source : AC Nielsen 32

33 Les MdD en France : PdM par enseigne Auchan Nc 21,6 24,2 25,1 25,7 Carrefour 16 25,2 25,7 26,6 28,6 Casino 19 21,1 21,5 22,4 nd Champion Nc 22,8 23,2 23,2 nd Cora Nc 18,4 19,9 20,7 nd Intermarché Nc 33,1 32,8 30,8 33,7 Leclerc Nc 20,6 20, ,6 Système U 10 23,6 23,7 23,9 nd Sources : 1995 : source = Datamonitor ; 2001, 2002, 2003 = AC Nielsen 2004 : 1er trimestre (% en valeur) Les MdD en France : Pdm par rayon HygièneBeauté 3,9 4,8 5,7 5,8 5,9 5,8 6,8 Entretien 7,7 10,9 13,9 16,9 17,3 18,1 17,3 Liquides 16,6 13,9 12,9 15,6 15,7 15,5 19,5 Epicerie 16,3 18,7 18,3 19, ,7 Produits frais LS 26,4 28,8 29,3 18,7 29,7 Crèmerie 21,2 23,3 23,7 23,8 24,6 Surgelés 24,5 31,3 Nc 32,8 36,7 40,2 Papier 28,7 33,8 37,3 37,6 40,8 42,6 Les MdD en France : Quelle qualité? Résultat panel de dégustation et test technique par ordre de préférence : rang 1 = meilleur (base 22 références de glaces en vrac) Rang 3 Rang 2 Rang % % PPP LIDL MDD MN PPP LIDL MDD MN PPP LIDL MDD MN 45 % des produits LIDL sont perçus de niveau qualité égale à la MDD et à la MN 33

34 L exemple de Carrefour : la prolifération des MDD plus de 2000 produits alimentaires et 5000 produits non alimentaires... Plus de producteurs engagés avec Carrefour, à garantir des produits sains... gamme Carrefour Bio depuis 1997 Le meilleur du patrimoine gastronomique français à la découverte de la rareté gastronomique Destination saveurs, une invitation au voyage gamme de produits basés sur le bien être la marque de textile de Car refour depuis 1982 gamme de produits d'électroménager, vidéo, son, TV, photos depuis 1987 La marque de motoculture et de matériel de jardin électrique et thermique développée par Carrefour la marque de tous les vélos ligne de matériels et accessoires de sport (Raquettes de tennis, ballons de foot, de basket, rollers, lune ttes de natations, appareils de fitness ) gamme de jouets d éveil Des produits alimentaires du quotidien pour dépenser moins. une ligne de vêtements pour habiller les juniors MdD : le cas Auchan MdD : le cas Auchan Textile, sport, automobile, décoration de la maison, vins et spiritueux, enfants? 34

35 MdD Auchan : les prix Les Mouchoirs 1 er Prix Marque Propre Lotus Compact Etuis de 15 0,9 1,45 Etuis de 24 2,1 2,6 La lessive Gama XTRA Persil Marque Propre Netty Prix 6,66 6,66 6,66 5,3 3,12 MdD Auchan q Qualité Packaging MdD Auchan : emplacements possibles 35

36 MdD Auchan : emplacements possibles MdD Auchan : assortiment MdD Auchan : assortiment 36

37 La communication Le mix de communication La communication média/hors média Dépenses horsmédia > dépenses média Publicité Promotion des ventes Relations Publiques Vente Marketing direct Radio Presse Mailings Catalogues Cinéma Journaux internes Brochures Posters Annuaires Présentoirs Symboles et logos Jeux, concours Loteries Primes Échantillons Stands Bons de réduction Remises Animations podiums Dossiers de presse Communiqués Rapports annuels Mécénat Parrainage Lobbying Journaux internes Événements sponsorings Démos réunions de vente Télévente Essais Salons & foires Servie avant Vente SAV Catalogues Mailings Télémarketing Internet 37

38 La stratégie de communication Objectifs marketing Objectifs de communication Budget Choix des cibles Choix des moyens de communication Message ce que l'on dit comment on le dit Médias type de média choix des supports calendrier Contrôle de l'efficacité Critères de choix d un canal de comm. CIBLES CONDUITES D'ACHAT OBJECTIFS DE MARKETING ET DE COMMUNICATION Moyens de communication homogène hétérogène spécifique spontanée réfléchie notoriété image de marque création de trafic Pub RP/Mécénat PLV 0 0 Promotion 0 Le budget de communication En fonction des ressources disponibles 38

39 La cible de communication Cible de communication / cible marketing Elle est souvent hierarchisée (cible / coeur de cible) La publicité Caractéristiques de la publicité : communication non personnalisée utilisant un support payant pour le compte d'un émetteur identifié Les acteurs de la publicité Evolution des dépenses de communication des annonceurs de 1992 à Milliards d'

40 Les 15 premiers annonceurs en France 2003 Répartition des investissements par médias Rang Nom en % (en M ) Presse Radio TV Pub. ext. Cinéma Internet 1 Renault 297,7 29,41 25,84 28,17 10,07 1,01 5,5 2 Carrefour 266,3 31,45 37,65 29,16 1,74 3 Danone UF 254,3 1,52 2,9 68,3 14,6 5 0,5 4 E. Leclerc 219,8 39,62 39,04 0,04 19,62 0,19 1,49 5 Nestle 214,9 7,32 1,24 77,16 8,69 4,84 0,74 6 Sfr ,49 31,23 16,38 28,05 1,42 8,44 7 France Telecom 181,3 26,33 32,2 16,93 13,46 0,08 11,01 8 Peugeot 177,4 33,4 16,09 32,5 14,17 3,84 9 Citroen 174,4 33,97 18,58 33,81 10,97 2,74 10 Procter & Gamble 164,7 5, ,37 1,89 0,41 11 Universal Music 145,2 2,43 29,43 65,81 2,21 0,13 12 Orange 142,5 20,45 25,35 13,46 36,83 0,22 3,69 13 Mousquet aires 136,4 20,87 59,66 19,25 0,22 14 Auchan 131,6 25,03 46,14 27,65 1,18 15 L'oreal 131,5 18,1 3,21 73,62 2,05 0,13 2,9 Répartition des investissements publicitaires Répartition des investissements publicitaires grands médias par marché en 2004 Distribution Alimentation diététique Transport Télécommunication Services Toilette Beauté Culture Loisirs Information Média Edition VoyageTourisme HabillementAccessoiresTextile Boissons Publicité diverses Informatique Corporate pub financière/investissement Autres 12,40% 10,50% 9,30% 9,00% 8,20% 7,00% 6,60% 6,00% 5,70% 4,10% 3,10% 2,70% 2,10% 1,90% 1,90% 9,50% Evolution des recettes publicitaires des grands médias M PRESSE TELEVISION 2473, , RADIO 575,5 644,6 715, AFFICHAGE 1025, CINEMA 52, Total 8372,

41 Les métiers de la publicité En agence Fonctions commerciales directeur de clientèle, chef de pub Fonctions créatives directeur de création, directeur artistique, concepteurrédacteur, acheteur d'art, chef de studio Fonctions média médiaplanneur, acheteur d'espaces dans les médias Fonctions commerciales chef de pub chez l'annonceur Fonctions communication : responsable communication, responsable publicité La copystratégie Guide le travail des créatifs Cahier des charges Le fond mais pas la forme Le PTC/Copystrat Eléments marketing Fait principal Problème à résoudre Objectif de la pub Stratégie créative Cible Concurrents Promesse/bénéfice Preuve Ton Contraintes 41

42 L'efficacité de la publicité Objectifs/efficacité : connaissance attitude intention d'achat Effets lors de l exposition : CT LT L'efficacité / fréquence Critères de choix d un média Affiche TV Radio Presse Magazine Cinéma faire savoir faire aimer faire acheter Média Attention Souvenir Cinéma 85% 70% TV 40% 15% Presse 30% 10% Radio 20% 5% Critères de choix d un média Critères PQ Magazines Hebdo Pério Affichage 2m2 Mobile Ciné Radio TV Quantitatifs Couverture max. de la cible 0 0 Sélectivité démog. sur la cible Répétition 0 faire savoir faire aimer faire acheter 42

43 Critères PS Magazines Affichage Ciné Radio TV Construct image de marque Média activant Valorisant par le contexte Volume d'information Possibilité de séduire Mémorisation 1er contact Souvenir Attention Flexibilité en achat Délai de réa/prod 0 Hebdo 0 30% 10% 0 Pério 2m2 Qualitatifs Techniques 0 0 Mobile 0 0?? % 85% % 20% 15% 40% Les cinq grands médias Presse quotidienne PQR Presse magazine Télévision Points forts Crédibilité Bonne sélectivité CSP Délais courts Bonne sélectivité Proximité de la cible Délais courts Bonne sélectivité Crédibilité Qualité de la reproduction Bonne couverture Média complet Forte audience ménagères, enfants Points faibles Message éphémère Qualité de reproduction Couverture parisienne Message éphémère Qualité de reproduction Eclatement audience Coût de revient Lenteur Saturation de certains supports Coût élevé Faible sélectivité Délais d'achat Les cinq grands médias Radio Affichage Cinéma Faible coût Bonne couverture Rapidité Sélectivité locale et par âge Média événementiel : fort impact Sélectivité géographique Peu créateur d'image Attention réduite Communication éphémère Faible attention Qualité de reproduction à surveiller Répétition nécessaire pour mémorisation Bonne mémorisation Faible pénétration et répétition Audience jeune aisée, urbaine Lenteur Bonne sélectivité géographique Coût de production élevé 43

44 Le choix des médias et des supports Quelques définitions : Couverture : nombre d'individus exposés à un message au moins une fois au cours de la campagne Fréquence : nombre de fois où, en moyenne, un individu est exposé à un message au cours de la campagne Impact : valeur qualitative d'un message dans un support donné Nombre total d'expositions ou de contacts (ou GRP) : couverture X fréquence Contact utile : contact avec une personne appartenant à la cible Le coût est en général donné aux mille contacts Le choix des supports Critères quantitatifs Support 1 Audience 6M Audience utile 4M Coût d'une insertion Coût au mille contacts utiles 70 K 17,5 Affinité 67% Support 2 4M 3M 50 K 16,66 75% Critères qualitatifs Contexte rédactionnel Conditions techniques La pub comparative 44

45 Communication media et horsmedia Le "horsmedia" représente 65% des dépenses publipromotionnelles totales Répartition des dépenses : Marketing direct 49% Promotion des ventes 25% Relations publiques 9% Publicité par l'événement 12% Annuaires et guides 5% Source : AACC La promotion des ventes Modification temporaire de l'offre 15,3 % des achats se font en promotion Réduction de prix 56,5 % Ventes avec prime 27,6 % Jeux, concours, loteries 12,0 % Autres 3,9 % 3 niveaux Détaillants consommateurs Producteurs distributeurs Producteurs consommateurs La promotion des ventes : la réglementation Loi Galland : interdiction de vente à perte sauf si : U cessation d'activité U concurrent moins cher U le produit est périssable, obsolète, ou saisonnier Vente par lots interdites sauf si : U il existe un lien de complémentarité évident U produits identiques 45

46 Ventes avec primes produits girafes Une diversité de moyens Prime contenant cadeau ou prime (directe ou différée) conditionnement promotionnel Jeux, concours obligation d'achat? avec tirage au sort Une diversité de moyens Réductions Immédiate ou sur le prochain achat Une diversité de moyens Promotion prix bons de réduction Prix barrés offre de remboursement ventes par lot Lots mixtes 46

47 Promotion prix Une diversité de moyens Offres de remboursement Une diversité de moyens Echantillons et essais échantillon ou essai dégustations échantillonnage croisé Les effets des promotions Promotion inefficace Promotion classique Promotion réussie Promotion catastrophe 47

48 Le marketing direct Etablissement d'un lien commercial direct avec le client ou le prospect en vue d'obtenir une réponse et/ou une transaction Etapes d'une stratégie de MD Constitution d'une base de données achat de fichiers insertion de coupons foires, salons lieux de vente Etapes d'une stratégie de MD Gestion de la base de données suivi, mise à jour Animation de la base de clientèle 48

49 Etapes d'une stratégie de MD Evaluation des résultats l'impact direct : (taux de réponse X CA unitaire généré) coût de l'opération LT Autres techniques de communication les relations presse la publicité rédactionnelle les groupes de pression Autres techniques de communication parrainage : sponsoring & mécénat les médias de l'identité (plaquettes, charte graphique,...) 49

50 La publicité sur internet Caractéristiques N Globale Interactive 50

Mix Distribution : où vendre ses produits?

Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous

Plus en détail

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne Chap 12 : Le prix I. La fixation du prix dans les unités commerciales A. Les étapes 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne En fonction de la cible à atteindre et du positionnement de l enseigne,

Plus en détail

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT LA POLITIQUE DE COMMUNICATION Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication La communication est l'ensemble des actions permettant de faire connaître les produits et

Plus en détail

LES OBJECTIFS ET LES ACTEURS DE LA COMMUNICATION DES ORGANISATIONS SRC1-2012

LES OBJECTIFS ET LES ACTEURS DE LA COMMUNICATION DES ORGANISATIONS SRC1-2012 LES OBJECTIFS ET LES ACTEURS DE LA COMMUNICATION DES ORGANISATIONS SRC1-2012 Définitions Par communication d entreprise, on entend l ensemble des informations, messages et signaux que l entreprise émet,

Plus en détail

Révisions : définir et expliquer

Révisions : définir et expliquer Révisions : définir et expliquer 1. Fondements du marketing et études de marché 1) Notions de valeurs perçues par le client? Rapport qualité prix. 2) Quels sont les leviers d actions qui crée de la valeur?

Plus en détail

Cours de Marketing. Gestion Logistique et Transport. Semestre 1

Cours de Marketing. Gestion Logistique et Transport. Semestre 1 Cours de Marketing Gestion Logistique et Transport Semestre 1 CH I Qu est-ce que le Marketing 1.1/ Un peu d Histoire Fin 19 ème - Début 20 ème : Primauté de la fonction de production. Après la crise de

Plus en détail

Présentation 5. Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19

Présentation 5. Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19 S ommaire Présentation 5 Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19 A. Le marketing de l offre 19 B. Le marketing de la demande 20 C. Le marketing de l échange 21 2 Une histoire du marketing

Plus en détail

Table des matières. Partie I Les différents contextes du marketing BtoB... 7. Avant-propos... 1

Table des matières. Partie I Les différents contextes du marketing BtoB... 7. Avant-propos... 1 Avant-propos........................................................................ 1 Partie I Les différents contextes du marketing BtoB.................... 7 Chapitre 1 Les spécificités du marketing

Plus en détail

Chapitre 2 Marketing (Mercatique)

Chapitre 2 Marketing (Mercatique) Introduction Chapitre 2 Marketing (Mercatique) Définition : «Le marketing consiste à prévoir tous les changements qui peuvent survenir sur un marché et à déterminer la manière dont l'entreprise pourra

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 Présentation 3 Chapitre 1 Le concept de marketing 15 1 Définitions 15 Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 2 Principaux outils du marketing 16 3 Les critiques envers

Plus en détail

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL GUÉNAËLLE BONNAFOUX CORINNE BILLON Sous la direction de NATHALIE VAN LAETHEM L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL LES ESSENTIELS DU MARKETING, 2013 ISBN : 978-2-212-55553-0 Sommaire Introduction

Plus en détail

Chapitre 13 La promotion des ventes. I. Caractéristiques de la promotion des ventes

Chapitre 13 La promotion des ventes. I. Caractéristiques de la promotion des ventes www.extreme.fr I. Caractéristiques de la promotion des ventes 1. Une incitation temporaire La promotion des ventes est définie comme un ensemble de techniques d incitation ponctuelles, créé pour stimuler

Plus en détail

1 : Définition et importance de la promotion des ventes 1 :

1 : Définition et importance de la promotion des ventes 1 : LE COUT ET L IMPACT DES AXES ET OUTILS DE COMMUNICATION 50 SECTION 2 : LA PROMOTION DES VENTES 1 : Définition et importance de la promotion des ventes 1 : La promotion des ventes tient une place de plus

Plus en détail

Création du modèle Tanga en 1979, 9 collections par an. - Cahque produit Aubade est crée, recherché et fabriqué sur le sol francais

Création du modèle Tanga en 1979, 9 collections par an. - Cahque produit Aubade est crée, recherché et fabriqué sur le sol francais I) Diagnostic Stratégique a) Diagnostic Interne Diagnostique interne : Les Points forts : Politique innovatrice : 1 er a osé les couleurs, le concept des parrures coordonées, Création du modèle Tanga en

Plus en détail

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication De nos jours, la force de vente et la communication apparaissent comme des fers de lance de toute entreprise. En effet leur prise en compte engendre des chiffres d affaires notoires. La force de vente

Plus en détail

LE COMMERCE EQUITABLE - Rapport d étude -

LE COMMERCE EQUITABLE - Rapport d étude - LE COMMERCE EQUITABLE - d étude - Mélanie Bouilhac, Peter Dogliani Master 2 Marketing et Vente PRESENTATION DE L ETUDE Contexte de l étude Pénétration du marché français en matière de Commerce Équitable*

Plus en détail

Le Mix Marketing (les 4 P)

Le Mix Marketing (les 4 P) Le Mix Marketing (les 4 P) Chapitre 4 Yohan Bernard Le mix Produit (Product) Prix (Price) Distribution (Place) Communication (Promotion) Satisfaire les cibles Exprimer le positionnement Orientation Actions

Plus en détail

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE Ensemble des actions de communication qui visent à promouvoir l image de l entreprise vis-à-vis de ses clients et différents partenaires.

Plus en détail

Media : moyen de communication

Media : moyen de communication Media : moyen de communication La transmission d un message peut se faire au moyen de différents outils tels que l image (photo, vidéo), le son (musique, voix), le texte (affiche), mais aussi l événement,

Plus en détail

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC Type d UC Outils du diagnostic Problématique Projet Magasin spécialisé dans la vente de produits pour l équitation Observation Analyse du compte de résultat Enquête clientèle Etude de concurrence Perte

Plus en détail

La démarche marketing

La démarche marketing La démarche marketing «Ça, c est encore du marketing!» Marc-Alexandre Legrain Source : La boîte à culture Sommaire I. Découvrir le Marketing Etape 1 : A quoi sert le Marketing? Etape 2 : La démarche Marketing

Plus en détail

PLAN. --> PDV (Promotion de ventes) et PLV (Publicité sur lieu de vente)

PLAN. --> PDV (Promotion de ventes) et PLV (Publicité sur lieu de vente) COURS N 4 : LA POLITIQUE DE DISTRIBUTION COURS DE MARKETING / Cours n 4 : La politique de distribution --> MSG / IAE --> Novembre 2005 1 --> Introduction --> Les fonctions de la distribution --> Canal

Plus en détail

COM 300 / CHAPITRE 5: COMMUNICATION HORS. Mme. Zineb El Hammoumi

COM 300 / CHAPITRE 5: COMMUNICATION HORS. Mme. Zineb El Hammoumi COM 300 / CHAPITRE 5: COMMUNICATION HORS MEDIAS Mme. Zineb El Hammoumi Communication hors médias Marketing direct Définition Objectifs Moyens Outils SOMMAIRE PLV (Publicité sur lieu de Vente) Définition

Plus en détail

Les promotions dans le Drive

Les promotions dans le Drive Les promotions dans le Drive Retail Explorer, l institut spécialiste de la communication commerciale Pige communication publicitaire 360 Data Drive Brandbank Etudes shoppers et benchmark Nous travaillons

Plus en détail

Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011

Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011 Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011 Chapitre 4 La planification : le marketing opérationnel ou marketing-mix Le marché cible est défini,

Plus en détail

MARKETING MIX. Politique Produit. Les composantes d un produit POLITIQUE PRODUIT

MARKETING MIX. Politique Produit. Les composantes d un produit POLITIQUE PRODUIT MARKETING MIX POLITIQUE PRODUIT Sandrine Monfort Politique Produit! Les composantes d un produit! Les classifications produit! Lancement produit! Politique de gamme! Politique de marque Les composantes

Plus en détail

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2013 ET LES PRÉVISIONS POUR 2014

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2013 ET LES PRÉVISIONS POUR 2014 LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2013 ET LES PRÉVISIONS POUR 2014 TOTttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt

Plus en détail

Chap 20 : Les stratégies de communication

Chap 20 : Les stratégies de communication Chap 20 : Les stratégies de communication I. Les bases de la communication A. Les objectifs de la communication B. Les conditions de validité des objectifs Pour être valides, les objectifs de communication

Plus en détail

LES ÉTAPES DE LA STRATÉGIE DE COMMUNICATION

LES ÉTAPES DE LA STRATÉGIE DE COMMUNICATION LES ÉTAPES DE LA STRATÉGIE DE COMMUNICATION SRC1 2012 Les étapes de la stratégie de communication 1. Objectifs de communication 2. Cibles de communication 3. Principes fondamentaux d une stratégie de communication

Plus en détail

Année de PUB. Un marché publicitaire au ralenti

Année de PUB. Un marché publicitaire au ralenti Année de PUB 2013 Un marché publicitaire au ralenti LE POINT MÉTHODOLOGIE La veille publicitaire de KANTAR MEDIA Ad intelligence est un outil de mesure qui a pour but de calculer la pression publicitaire

Plus en détail

PLAN D ACTIONS COMMERCIALES La feuille de route de l'entreprise

PLAN D ACTIONS COMMERCIALES La feuille de route de l'entreprise PLAN D ACTIONS COMMERCIALES La feuille de route de l'entreprise Note préliminaire : Le plan d'actions commerciales est un document interne à l'entreprise, ayant pour objectif de présenter et de rationaliser

Plus en détail

FICHE SYNTHÉTIQUE BALmétrie (vague 2012)

FICHE SYNTHÉTIQUE BALmétrie (vague 2012) FICHE SYNTHÉTIQUE BALmétrie (vague 2012) 1 CATÉGORIE : ETUDE D AUDIENCE BALmétrie : LA MESURE D AUDIENCE DU MEDIA COURRIER 1. Introduction Création, en 2011, d un GIE qui réunit les principales parties

Plus en détail

Définition: La politique de distribution consiste à choisir le réseau, les partenaires qui seront chargés de distribuer le produit sur le marché.

Définition: La politique de distribution consiste à choisir le réseau, les partenaires qui seront chargés de distribuer le produit sur le marché. Définition: La politique de distribution consiste à choisir le réseau, les partenaires qui seront chargés de distribuer le produit sur le marché. Les étapes de la commercialisation Les opérations d acheminement

Plus en détail

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?»

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» «COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» Sommaire 1. Introduction : les clients, les Médias et la Publicité 2. Construire une Stratégie de Communication

Plus en détail

Analyse et Conduite de la Relation Commerciale

Analyse et Conduite de la Relation Commerciale Analyse et Conduite de la Relation Commerciale Présentation de l Unité Commerciale «L histoire commence en 1968» (1968) Naissance (1990 s) Segmentation E-Réservation (2009) Internationalisation (1970 s)

Plus en détail

PRÉSENTATION ESC CHAMBÉRY - CESNI. Construire son magasin

PRÉSENTATION ESC CHAMBÉRY - CESNI. Construire son magasin PRÉSENTATION ESC CHAMBÉRY - CESNI Construire son magasin Construire son magasin > Sommaire Les fonctions du merchandising Organiser Gérer Séduire Communiquer Schéma global Segmenter l offre disponible

Plus en détail

SOMMAIRE. A b. intermedia. Agences de communication généralistes. Agences de marketing opérationnel. Agences de communication spécialisées

SOMMAIRE. A b. intermedia. Agences de communication généralistes. Agences de marketing opérationnel. Agences de communication spécialisées A b c d Agences de communication généralistes 01 Communication globale et grand public Agences de marketing opérationnel 01 Promotion des ventes et trade marketing 02 Stimulation et animation des réseaux

Plus en détail

Imaginez votre communication

Imaginez votre communication Imaginez votre communication Livret d accompagnement à la réflexion Organisez... Ciblez... Réalisez! Imaginez votre communication Livret d accompagnement à la réflexion Ce document est destiné à vous accompagner

Plus en détail

Services de direction marketing externalisée

Services de direction marketing externalisée Services de direction marketing externalisée VOTRE DIRECTION MARKETING DÉDIÉE Pour les dirigeants des PME et TPE, le marketing semble inaccessible et sophistiqué : souvent, vous considérez le marketing

Plus en détail

TRAME DE PLAN D ACTION COMMERCIALE

TRAME DE PLAN D ACTION COMMERCIALE TRAME DE PLAN D ACTION COMMERCIALE Note préliminaire : - Le plan d'action commerciale est un document interne à l'entreprise, ayant pour objectif de présenter et de rationaliser, selon les cas, une démarche

Plus en détail

UV207 - Promotion des Ventes

UV207 - Promotion des Ventes UV207 UV207 - Promotion des Ventes 1. Introduction Master MARKETING & STRATEGIE (M1) 1 Plan de la séance 1. Présentation du cours 2. La promotion des ventes 3. La place de la promotion dans le budget marketing

Plus en détail

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Matérialiser votre concept CONSTRUCTION DE L IMAGE ET DE LA COMMUNICATION Traduire votre concept en véritable projet d entreprise >> Confirmer votre offre

Plus en détail

PLAN. La stratégie prix. La stratégie produit. --> Introduction

PLAN. La stratégie prix. La stratégie produit. --> Introduction COURS N 3 : LA STRATEGIE PRIX/PRODUIT DE L ENTREPRISE COURS DE MARKETING / Cours n 3 : La stratégie Prix/Produit de l entreprise --> MSG / IAE --> Novembre 2005 1 La stratégie prix --> Introduction PLAN

Plus en détail

L ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE

L ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE L ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE 800 HT/jour Prendre conscience de l'importance et des enjeux d'un accueil physique et téléphonique de qualité Maîtriser les techniques de communication pour optimiser

Plus en détail

Marketing : concepts et définitions

Marketing : concepts et définitions Marché : ensemble des personnes susceptibles d acquérir un produit ou un service. Demande primaire : demande adressée à l ensemble des offreurs pour un produit générique ou un besoin générique (aspirine,

Plus en détail

Construire votre communication : Les enjeux de la communication en entreprise

Construire votre communication : Les enjeux de la communication en entreprise Construire votre communication : Les enjeux de la communication en entreprise Quels sont, selon vous les enjeux de la Communication en entreprise...? Communiquer efficacement : un vrai point d'équilibre

Plus en détail

MLD Pour résumer en une page...

MLD Pour résumer en une page... MLD Pour résumer en une page... MLD est une entreprise spécialisée depuis 2002 dans la gestion des campagnes de liens sponsorisés, en France, à l'international et dans la plupart des langues. Le résultat

Plus en détail

PIMENT AND CO, QUI SOMMES-NOUS?

PIMENT AND CO, QUI SOMMES-NOUS? PIMENT AND CO, QUI SOMMES-NOUS? Comme de nombreuses TPE et PME, vous ne pouvez pas franchir le pas du recrutement d un collaborateur de direction à plein temps. Ainsi faute de ressources internes en matière

Plus en détail

La politique de produit

La politique de produit CHAPITRE 4 : La politique de produit 4.1 Les niveaux d un produit : Un produit correspond à toute réponse de l entreprise aux besoins des clients. Cette réponse comprend généralement les quatre niveaux

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

01 Présentation de l unité

01 Présentation de l unité 4393_ Page 7 Mercredi, 29. août 2007 12:19 12 01 Présentation de l unité commerciale CONCORDANCE AVEC LE RÉFÉRENTIEL ET LE GAP Savoirs Limites de connaissances Commentaires S 52 - Le manageur de l unité

Plus en détail

LA POLITIQUE DE MARQUE. Adriana Buzdugan, lector

LA POLITIQUE DE MARQUE. Adriana Buzdugan, lector LA POLITIQUE DE MARQUE Adriana Buzdugan, lector Contents 1 2 La nature et les fonctions des marques La notoriété et l'image de marque 3 La signalétique de la marque 4 Les politiques de marque NOTIONS GENERALES

Plus en détail

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente Chapitre 3 Lancement et développement de la jeune entreprise Une fois, l étude de marché réalisée, le créateur doit maintenant l explorer, c'est-à-dire en tirer les éléments qui serviront à la rédaction

Plus en détail

La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global

La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global Historique Les marques existent depuis les premiers échanges commerciaux et servaient essentiellement à authentifier l origine

Plus en détail

Accompagnement et aides financières de Pôle Emploi

Accompagnement et aides financières de Pôle Emploi Les outils de communication essentiels pour démarrer Animée par : Aurélie Frémon Com Tools & Florence Lévêque Obsana conseil Bonjour et bienvenue! Objectifs de cet atelier L objectif initial de cet atelier

Plus en détail

DOSSIER D ANIMATION Terminale Bac Pro Commerce

DOSSIER D ANIMATION Terminale Bac Pro Commerce E11 DOSSIER D ANIMATION Terminale Bac Pro Commerce Coefficient 4 Les élèves effectuent une animation en magasin durant leur premier stage de terminale. A leur retour au lycée ils travaillent sur leur dossier

Plus en détail

81% des consommateurs CONNAISSENT LA

81% des consommateurs CONNAISSENT LA 81% des consommateurs CONNAISSENT LA MARQUE des objets publicitaires qu ils ont conservés et plus de 79% aimeraient en RECEVOIR DAVANTAGE Pas un Objet Pub! Une pub TV finit souvent ZAPPEE POURQUOI COMMUNIQUER

Plus en détail

Mettez en scène votre stratégie de communication

Mettez en scène votre stratégie de communication Optimiser sa communication en choisissant les bons médias Mettez en scène votre stratégie de communication Nathalie BARRERE ANDRIEU // agence nbcommunication Quelques rappels Le plan média ou la stratégie

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE COMMERCIAL

Formation Repreneurs MODULE COMMERCIAL Formation Repreneurs MODULE COMMERCIAL I. Introduction Plan L objet du marketing Les étapes de la démarche commerciale Les déclencheurs d achat II. La notion de produit Les caractéristiques du produit

Plus en détail

BAROMÈTRE INTERNET 2010 vs 2009

BAROMÈTRE INTERNET 2010 vs 2009 BAROMÈTRE INTERNET 2010 vs 2009 9 February 2011 LA MESURE DU MEDIA INTERNET - IAB-SRI-KANTAR PÉRIMÈTRE DE LA PIGE KANTAR MEDIA SUR LE WEB Tous les formats display incluant : bannières liens contextuels

Plus en détail

NESPRESSO ÉTUDE DE CAS

NESPRESSO ÉTUDE DE CAS NESPRESSO ÉTUDE DE CAS PROBLÉMATIQUE «Comment transformer un produit usuel, le café, en un produit haut de gamme?» PLAN Introduction I Nespresso, une filiale de NESTLÉ au concept novateur II NESPRESSO,

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

THEME 10. POLITIQUE DE COMMUNICATION

THEME 10. POLITIQUE DE COMMUNICATION THEME 10. POLITIQUE DE COMMUNICATION La communication dépasse la simple information. Communiquer c est transmettre les informations dans le but d obtenir de la part du destinataire une modification de

Plus en détail

Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr. Attention

Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr. Attention Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr Attention Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos

Plus en détail

UN SENS PARTICULIER DU CONSOMMATEUR.

UN SENS PARTICULIER DU CONSOMMATEUR. PLANNINGS 2015 UN SENS PARTICULIER DU CONSOMMATEUR. Nielsen connaît les consommateurs. Personne n offre une plus grande compréhension de ce qu ils achètent et regardent. Nous innovons sans cesse pour apporter

Plus en détail

notre agence TOUT OUTIL DE COMMUNICATION DOIT ÊTRE PENSÉ EN AMONT ET ADAPTÉ À DES BESOINS PRÉCIS.

notre agence TOUT OUTIL DE COMMUNICATION DOIT ÊTRE PENSÉ EN AMONT ET ADAPTÉ À DES BESOINS PRÉCIS. agencerkdz.com C O M M U N I C A T ICONSEIL,STRATÉGIE O N & É V É N E M E N TCOMMUNICATION I E L & ÉVÉNEMENTIEL TEL.: 021 63 0412-02163 03 97-021 63 21 94 - FAX: 02163 11 17 E-mail: info@agencerkdz.com

Plus en détail

Les Foires et Salons vecteurs de communication efficace dans la prospection de nouveaux marchés

Les Foires et Salons vecteurs de communication efficace dans la prospection de nouveaux marchés Les Foires et Salons vecteurs de communication efficace dans la prospection de nouveaux marchés Quoi? Lequel? Comment? Jean Thomas Leplat Directeur général Artexis Expo Groupe basé à Bruxelles, 340 collaborateurs

Plus en détail

Horizontalement. Verticalement. Grille n 1 Thème : Veille opé- publicité. Difficulté

Horizontalement. Verticalement. Grille n 1 Thème : Veille opé- publicité. Difficulté Spécial BTS Communication Réviser en mots croisés Grille n 1 Thème : Veille opé- publicité Horizontalement 1. Procédure d'enquête en face a face, au moyen d'un ordinateur portable (acronyme anglais) Messages

Plus en détail

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises 72 CHAPITRE IV 1. La grande distribution française 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises La distribution française est une des plus importantes au niveau mondial, en raison de

Plus en détail

81% des consommateurs CONNAISSENT LA

81% des consommateurs CONNAISSENT LA 81% des consommateurs CONNAISSENT LA MARQUE des objets publicitaires qu ils ont conservés et plus de 79% aimeraient en RECEVOIR DAVANTAGE Pas un Objet Pub! Une pub TV finit souvent ZAPPEE POURQUOI COMMUNIQUER

Plus en détail

Solution médias/hors médias intégrée permettant à la marque d accompagner le consommateur du domicile jusqu à l acte d achat

Solution médias/hors médias intégrée permettant à la marque d accompagner le consommateur du domicile jusqu à l acte d achat Solution médias/hors médias intégrée permettant à la marque d accompagner le consommateur du domicile jusqu à l acte d achat Domicile Point de vente Solution Quadriplay 1. «HYPERAFFICHAGE» Affichage Mobile

Plus en détail

LE MARKETING : INTRODUCTION. Dominique Roux, IUT de Sceaux Membre du PESOR

LE MARKETING : INTRODUCTION. Dominique Roux, IUT de Sceaux Membre du PESOR LE MARKETING : INTRODUCTION Dominique Roux, IUT de Sceaux Membre du PESOR INTRODUCTION AU MARKETING Définitions Champs d application Démarche et mise en oeuvre Evolution et extensions du champ Définitions

Plus en détail

LA FORCE DE VENTE INTERNATIONALE D UNE MULTINATIONALE INTRODUCTION

LA FORCE DE VENTE INTERNATIONALE D UNE MULTINATIONALE INTRODUCTION LA FORCE DE VENTE INTERNATIONALE D UNE MULTINATIONALE INTRODUCTION Une société multinationale est une société qui produit des effets économiques dans plusieurs pays. C'est-à-dire que, soit les actionnaires

Plus en détail

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir. stage financé par le fonds social européen en et la DGCIS

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir. stage financé par le fonds social européen en et la DGCIS Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir stage financé par le fonds social européen en et la DGCIS Une action de communication ne s engage pas n importe quand, n importe comment et à n importe

Plus en détail

CHAPITRE 15 LES RELATIONS ENTRE PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS.

CHAPITRE 15 LES RELATIONS ENTRE PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS. CHAPITRE 15 LES RELATIONS ENTRE PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS. Le choix de la stratégie de distribution s effectue dans le cadre d une réflexion stratégique générale, car il conditionne toute l organisation

Plus en détail

Le prix comme le facteur d avantage. concurrentiel par rapport aux autres. formats de distribution

Le prix comme le facteur d avantage. concurrentiel par rapport aux autres. formats de distribution 2 Chapitre Le prix comme le facteur d avantage concurrentiel par rapport aux autres formats de distribution 2.1. Le consommateur en quête d un meilleur prix 72 2.2. La réduction des coûts afin d obtenir

Plus en détail

Canaux de distribution des produits alimentaires

Canaux de distribution des produits alimentaires Canaux de distribution des produits alimentaires Canaux de distribution des produits alimentaires Avril 2007 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Critères de choix d un magasin alimentaire 4. Evolution

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

Sigles et abréviations. 1 Qu est-ce que le marketing?

Sigles et abréviations. 1 Qu est-ce que le marketing? Table des matières Sigles et abréviations XVII A. Notions de marketing Qu est-ce que le marketing? Les mutations économiques du siècle dernier Les mutations économiques du début du xxie siècle Concept

Plus en détail

LA CAMPAGNE DE PUBLICITE

LA CAMPAGNE DE PUBLICITE A. La préparation de la campagne: LA CAMPAGNE DE PUBLICITE 1. Les étapes d une campagne de publicité : FIXATION DES OBJECTIFS DE LA CAMPAGNE CHOIX DE LA CIBLE EVALUATION DU BUDGET DEFINITION DU BRIEF AGENCE

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES CORRIGÉ TYPE DE L EXAMEN

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES CORRIGÉ TYPE DE L EXAMEN ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES Module : Marketing Fondamental Niveau : 1 ère Année Master Enseignant : KHERRI Abdenacer Date : 13/04/2015 Site web : www.mf-ehec.jimdo.com Durée : 1 heure 30 minutes

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Comment développer l attractivité d un commerce multiservices?

Comment développer l attractivité d un commerce multiservices? Comment développer l attractivité d un commerce multiservices? L attractivité pour un commerce multiservices : Comment la déterminer? Quel sens lui donner? Quel sens donnez-vous au mot ATTRACTIVITE, dans

Plus en détail

L élargissement de l Union européenne: Stratégie pour l implantation de la grande distribution française à Chypre CHAPITRE VI

L élargissement de l Union européenne: Stratégie pour l implantation de la grande distribution française à Chypre CHAPITRE VI 89 CHAPITRE VI 1. STRATÉGIE Ce chapitre réunira d abord les principales stratégies utilisées par les distributeurs dans leur internationalisation. L utilisation de la Grèce comme marché test et la stratégie

Plus en détail

MARKETING - PUBLICITE : DIVERS TECHNIQUES

MARKETING - PUBLICITE : DIVERS TECHNIQUES MARKETING - PUBLICITE : DIVERS TECHNIQUES - Actualité et publicité : voir Plagiat détournement d image - Affichage 1: o Généralités marche historique o Affichistes sujets (cinema politique ) o Afficheurs

Plus en détail

Image Prix : La réalité des prix des enseignes et les comportements associés des consommateurs

Image Prix : La réalité des prix des enseignes et les comportements associés des consommateurs Image Prix : La réalité des prix des enseignes et les comportements associés des consommateurs 6 e édition 27 février 2013 L étude image prix 2012 : 6 e édition Méthodologie Etude internationale menée

Plus en détail

CHAPITRE 4 GESTION COMMERCIALE

CHAPITRE 4 GESTION COMMERCIALE CHAPITRE 4 GESTION COMMERCIALE EXERCICE 1 ENONCE 1) Présentez les principales caractéristiques de la phase de lancement. 2) Présentez les différents types de rémunération d un vendeur. 3) Citez les différents

Plus en détail

La pub mobile géolocalisée séduit les consommateurs

La pub mobile géolocalisée séduit les consommateurs Semaine 15 du 12 au 18 avril 2010 La pub mobile géolocalisée séduit les consommateurs Réclames, coupons de réduction figurent au programme des prestataires de la publicité mobile géolocalisée. Pourquoi?

Plus en détail

Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL

Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio Dans quels circuits de commercialisation vont évoluer vos produits?

Plus en détail

Intégrer le webmarketing à sa stratégie d entreprise

Intégrer le webmarketing à sa stratégie d entreprise # Webmarketing Le mercredi 16 avril 2014 Intégrer le webmarketing à sa stratégie d entreprise # E-marketing # Marketing 2.0 # Net Marketing # Marketing digital # Cyber Marketing Marketing : «Ensemble des

Plus en détail

Le merchandising dans un commerce indépendant

Le merchandising dans un commerce indépendant Le merchandising dans un commerce indépendant CCI du Gers 24 Février 2014 www.lemoineconseil.fr Arnaud Lemoine Définition du merchandising Le bon produit > notion d assortiments Au bon endroit > notion

Plus en détail

La politique de distribution

La politique de distribution La politique de distribution Chapitre 6 Les grandes évolutions de la distribution en France Grande distribution Internationalisation Ré enchantement Internet Les objectifs en distribution Positionnement

Plus en détail

TOUT POUR BIEN CUISINER

TOUT POUR BIEN CUISINER Leader de la distribution d ustensiles et d accessoires de cuisine, Ad hauc ne Magnétic Communication pour la gestion de son plan marketing opérationnel. VOUS ÊTES LES CHEFS! PHOTO STOCKBYTE Plan de Conception

Plus en détail

mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! Mix promotion : comment faire savoir, faire connaître, faire aimer?

mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! Mix promotion : comment faire savoir, faire connaître, faire aimer? 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! Mix promotion : comment faire savoir, faire connaître, faire aimer? 28/07/2010

Plus en détail

B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales. Proposition de Corrigé "JAMPI" Dossier 1 L entreprise et son marché

B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales. Proposition de Corrigé JAMPI Dossier 1 L entreprise et son marché B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales Proposition de Corrigé "JAMPI" Dossier 1 L entreprise et son marché Première partie : Analyse du marché à partir des annexes 1

Plus en détail

LE MARKETING DIRECT, SUPPORT DU MARKETING CLIENT

LE MARKETING DIRECT, SUPPORT DU MARKETING CLIENT 11 CHAPITRE PREMIER LE MARKETING DIRECT, SUPPORT DU MARKETING CLIENT En moins d un siècle, le marketing direct a profondément évolué. Passant de la commande traditionnelle par courrier à la multiplication

Plus en détail

Coûts de production et de distribution

Coûts de production et de distribution Le prix Coûts de production et de distribution Coûts directs et indirects Clés de répartition Coûts fixes et coûts variables Fixes : indépendants du volume de vente : amortissement des machines, salaires

Plus en détail

COACHING COMMUNICATION - 15 ans d expérience

COACHING COMMUNICATION - 15 ans d expérience 1 COACHING COMMUNICATION - 15 ans d expérience Sandrine Crispel 35 ans DOMAINES DE COMPETENCES COACHING Coach spécialisée sur les objectifs liés au monde du travail AUPRÈS DES PARTICULIERS : Accompagnement

Plus en détail

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer se noyer dans la masse sortir du lot Votre partenaire marketing et communication Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer Le monde de la communication a subi d importantes mutations ces dernières

Plus en détail

Notions de marketing en restauration. Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud

Notions de marketing en restauration. Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud Notions de marketing en restauration Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud Introduction Formation sur le marketing appliqué aux futurs métiers de nos élèves. L objectif est de vous aider dans

Plus en détail