Exemple d enseignement de l ingénierie collaborative dans le cadre de projets techniques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exemple d enseignement de l ingénierie collaborative dans le cadre de projets techniques"

Transcription

1 Exemple d enseignement de l ingénierie collaborative dans le cadre de projets techniques X.GODOT a, P.MARTIN b, A.SIADAT c, G.MOROZ d a. Ingénieur d études au Centre Arts et Métiers ParisTech de Metz b. Professeur des Universités au Centre Arts et Métiers ParisTech de Metz et Directeur du Laboratoire de Conception, Fabrication et Commande c. Maitre de conférence au Centre Arts et Métiers ParisTech de Metz d. Professeur (PREN) au Centre Arts et Métiers ParisTech de Châlons en Champagne Résumé : Compte-tenu des nouveaux enjeux industriels, l'ingénierie collaborative devient incontournable. Cependant, ces deux mots sont bien souvent énigmatiques car ils ne trouvent un sens qu à travers le contexte auquel ils sont associés. C est notamment ce qui rend difficile et délicat son enseignement. Aussi, à travers cet article, nous proposons d y apporter un regard concret que nous illustrerons à partir du projet de déploiement de l ingénierie collaborative au sein de notre Ecole : Arts et Métiers ParisTech. Abstract : Today, collaborative engineering is an inescapable tool for companies. But those two words are even enigmatic. Indeed, they find a definition in the context in which they are associated. That is why it is so difficult to teach this concept. So, thanks to this article, we wish bringing a concrete point of view on this field. We will illustrate it from the Arts et Métiers ParisTech collaborative engineering project. Mots clefs: ingénierie collaborative, enseignement, projets techniques 1 Présentation Voila plusieurs années que le concept d ingénierie collaborative s est développé au sein des entreprises afin d accroitre leur compétitivité et ainsi faire face à une concurrence de plus en plus dure. Bien entendu, elle ne constitue pas l unique réponse à la rudesse du contexte économique, mais elle y contribue indéniablement. Pour preuve, le nombre croissant de grandes entreprises y ayant recours et le nombre encore plus important d outils informatiques dédiés. Mais, que se cache-t-il derrière ce concept qui semble si prometteur? De manière générale, l ingénierie collaborative ou «gestion collaborative du cycle de vie du produit» permet aux différentes entités de l entreprise de partager la connaissance aux différents stades du cycle de vie d'un produit (Analyses, Conception, Industrialisation, Fabrication,, Maintenance, Recyclage ). Bien entendu elle permet un travail distant (entreprise étendue). Par conséquent, son périmètre est très large et il offre une couverture fonctionnelle très étendue. Aussi, nous ne traiterons dans cet article que de la première phase du déploiement de l ingénierie collaborative à Arts et Métiers ParisTech. Son périmètre est donc limité. C est pourquoi nous allons définir le contexte et les objectifs de cette première phase de déploiement. 1.1 L ingénierie collaborative : définition et cadre d utilisation Ainsi, le contexte auquel nous ferons référence au cours de cet article s appuie sur l une des grandes spécificités d Arts et Métiers ParisTech : la gestion quotidienne de projets à forte dominante technique et scientifique. Derrière le mot «projet», nous entendons conception de produit ou étude. En effet, tout au long de leur formation, chaque étudiant est amené à participer ou à gérer plusieurs projets faisant appel à l ensemble des disciplines techniques et scientifiques qui lui sont enseignées. Bien évidemment, il s agit généralement de projets à caractère collaboratif dont la durée de vie peut allègrement dépasser l année scolaire (notons que ce contexte est relativement proche de celui d une entreprise de type PME). Par 1

2 conséquent, dans ce cadre de travail, l ingénierie collaborative est l ensemble des méthodes de travail permettant de : Capitaliser l ensemble des données valides rattachées à chaque projet, Capitaliser également l historique du projet sur toute sa durée de vie (choix de conception, décisions ), Organiser l ensemble des tâches nécessaires à la création des données rattachées à un projet (définition et répartition), Planifier et optimiser l exécution de ces tâches afin de minimiser le temps alloué à leur réalisation. Bien sûr, cet ensemble de spécifications doit être compatible avec les méthodes de travail imposées par le projet (en d autres termes, les processus de développement de produits ou ceux rattachés à une étude). Elles doivent également permettre une utilisation optimale des outils informatiques générant les données de chaque projet. Par conséquent, la mise en œuvre de l ingénierie collaborative ne pourra se faire qu à la condition de trouver le meilleur compromis entre le trinôme collaboration/processus projet/spécificités des outils. Enfin, rappelons qu il existe un certain nombre d outils spécifiques permettant de répondre aux besoins collaboratifs de projets tels que ceux que nous réalisons. Ils sont généralement classés en deux catégories : Les outils de communication synchrone (exemple : les logiciels de visioconférence) Les outils de communication asynchrone (parmi lesquels se trouvent les Systèmes de Gestion de Données Techniques) Notons pour ces derniers qu ils sont de très loin les plus chers et les plus délicats à mettre en œuvre car, pour les plus performants, ils ambitionnent de gérer l intégralité des données circulant dans une entreprise à travers leur base de données et son système d information. Or, cela implique qu ils s intègrent au savoir-faire des utilisateurs ainsi qu à leurs outils habituels. Par conséquent, leur mise en œuvre nécessite immanquablement un paramétrage résultant d une formalisation rigoureuse des méthodes de travail et le développement de connecteurs spécifiques permettant de communiquer avec les outils déjà utilisés par l Etablissement (ou l entreprise). Leur mise en œuvre nécessite donc de suivre impérativement un processus plus ou moins long et coûteux. La figure 2 présente ce processus. Figure 2 : processus de mise en œuvre d un logiciel de communication asynchrone. 2 Déploiement de l ingénierie collaborative à Arts et Métiers ParisTech [1] Arts et Métiers ParisTech regroupe actuellement huit Centres et trois Instituts répartis sur tout le territoire. L ensemble accueille 4500 étudiants en 2 ème et 3 ème cycle (dont 400 étudiants étrangers). Ainsi, elle délivre un millier de diplômes par an. Les formations sont dispensées par 380 enseignants permanents et 260 chercheurs permanents. Ils sont épaulés par 600 personnels techniques et administratifs. 2.1 Notre projet d ingénierie collaborative Il fait suite à plusieurs projets intercentres qui se sont déroulés à partir de Ceux-ci ont essentiellement permis de mettre à jour les problèmes inhérents à l ingénierie collaborative et d expérimenter des méthodes de travail adaptées. Bref, d acquérir une première expérience dans ce domaine. Ainsi, grâce à ces expériences de «terrain», l année 2004 vit la création du «projet d ingénierie collaborative d Arts et Métiers ParisTech». L objectif affiché de ce projet est de proposer une formation en ingénierie collaborative à l ensemble des étudiants de l Ecole. Celle-ci doit être théorique (concepts) mais également et pratique (mise en œuvre en projets). Comme la plupart des données que nous créons ou que nous traitons dans nos projets sont des données numériques, il était indispensable de doter chacun des huit Centres de l Ecole d un accès à une plate-forme numérique d ingénierie collaborative, cette dernière devant être équipée de deux logiciels : l un de communication synchrone (type visioconférence) et l autre de communication asynchrone 2

3 (SGDT). Pour information, le choix du second logiciel a été essentiellement fait sur deux critères qui nous garantissaient une mise en œuvre rapide. Ces deux critères sont : un niveau d intégration maximum entre le SGDT et notre logiciel de CAO et un paramétrage prédéfini du SGDT qui soit orienté vers l activité de conception de produits mécatroniques (ce paramétrage est appelé «modèle de données»). L éditeur de notre logiciel de CAO proposait justement un SGDT pré-paramétré répondant globalement à nos besoins. Par conséquent et dans un premier temps, nous pûmes nous affranchir du processus de mise en œuvre présenté dans le chapitre précédent ce qui nous a permis d exploiter notre plate-forme en un temps record. De plus, ce modèle de données prédéfini et fourni par l éditeur du SGDT nous déchargeait des opérations de maintenance et de mise à jour lors des changements de versions du logiciel. Ceci étant dit, précisons tout de même que ce choix n explique pas à lui seul le succès de ce démarrage. En effet, les collègues du Centre de Chalons en Champagne avaient déjà acquis une grande expérience concernant le déploiement de ces logiciels. Celle-ci fut bien évidemment décisive. Concrètement, ce projet nous a d ores et déjà permis de mettre en place les éléments suivants : Du point de vue matériel, chaque centre dispose d une salle équipée d une quinzaine de postes clients connectés à la plate-forme d ingénierie collaborative hébergée par le Centre de Chalons en Champagne. Du point de vue de la formation, chaque Centre dispense deux heures de cours et quatre heures de travaux pratiques en première année ainsi que deux heures de cours et huit heures de travaux pratiques en deuxième année. Du point de vue de l utilisation hors formation, chaque centre a la possibilité de recourir à la plateforme d ingénierie collaborative pour réaliser ses propres projets (intracentres ou intercentres). Notons qu à partir de l expérience supplémentaire que nous allons à présent acquérir, le projet devrait s ouvrir sur de nouvelles perspectives qui nous permettront d étendre le périmètre de notre déploiement initial afin d aborder d autres aspects de l ingénierie collaborative. 3 Conception des supports de cours 3.1 Approche Compte-tenu de notre besoin, du volume horaire et des outils informatiques dont nous disposions, notre approche fut de proposer une formation à l ingénierie collaborative qui soit la plus pragmatique possible. Ainsi, à travers les cours et les supports associés, nous nous sommes fixés quatre objectifs : 1. Présenter les concepts de l ingénierie collaborative en restant cohérent avec la progression pédagogique des autres disciplines impliquées dans le travail collaboratif, 2. Séparer (dans la mesure du possible) les connaissances d ordre général de celles spécifiques aux outils informatiques que nous utilisons, 3. Assurer un lien direct entre les tâches habituelles réalisées dans le cadre d un projet et la mise en œuvre des outils informatiques d ingénierie collaborative (l outil doit s intégrer au travail quotidien de l utilisateur et pas le contraire), 4. Contrôler l adéquation entre les objectifs pédagogiques et les supports de cours et de travaux pratiques mis à disposition des étudiants. 3.2 Contenu pédagogique A partir des quatre objectifs fixés précédemment, nous avons tout d abord défini la liste des concepts et des points sensibles que nous souhaitions enseigner à travers cette formation à l ingénierie collaborative. Puis, conformément au premier de nos objectifs, nous avons réparti ces concepts dans chacune des deux années concernées par la formation afin d en assurer la cohérence pédagogique avec les autres disciplines. Ainsi, notre programme pédagogique est le suivant : 3

4 1 ère année 2ème année Le cycle de vie des documents, Le versionnement de documents, Les liens entre documents. La communication synchrone, Le travail collaboratif asynchrone, Les rôles et les droits, Les processus («workflows»), La gestion des documents spécifiques (CAO, calcul ), La préparation et la gestion de projets collaboratifs. 3.3 Contraintes techniques et organisationnelles Bien sûr, en plus de nos objectifs, un certain nombre de contraintes techniques et organisationnelles sont venues se greffées sur notre projet (exemple : réinitialisation de la base de données utilisée durant les séances de travaux pratiques, gestion des problèmes survenant sur cette même base durant ces mêmes séances de travaux pratiques, synchronisation des emplois du temps des Centres lors des projets «intercentres» ). Celles-ci sont spécifiques au monde de l éducation et comme nous utilisons un paramétrage prédéfini développé avant tout pour l industrie, il nous a fallu trouver nos propres solutions que nous avons pu mettre en œuvre grâce aux compétences de notre administrateur de plate-forme. Notons simplement à ce sujet que dans la majorité des cas, il est très difficile d anticiper ces contraintes. Elles sont généralement à l origine des dépassements de délais du projet car, en plus d être imprévues, elles sont chronophages. 3.4 Création des supports pédagogiques Afin de répondre au cahier des charges que nous nous étions fixés, nous avons créé un processus de conception de nos supports de cours et plus particulièrement des travaux pratiques (voir figure 4). Celui-ci a été modélisé afin de répondre à notre objectif numéro quatre. Figure 4 : représentant du processus de conception de nos supports de formation. 4

5 Notons que, sur cette vue globale que constitue cet IDEF-0, nous ne commenterons dans ce paragraphe que les activités A2, A3 et A4, les deux premières ayant déjà été abordées dans les paragraphes précédents. Quant à la dernière, elle le sera dans le paragraphe suivant. Ainsi, l activité A2 nous permet de répondre à nos objectifs numéro deux et trois. En effet, il résulte de cette étape un ensemble de «micro-procédures» intégrant les éléments de mise en œuvre des outils informatiques et les premières règles du travail collaboratif. Elles suivent donc le cheminement suivant : dans un contexte collaboratif, la réalisation d une tâche élémentaire de conception nécessite l utilisation d un outil de gestion de données paramétré (SGDT, PLM, ou PDM), l ensemble étant mis en œuvre par l intermédiaire de «micro-procédures». Ce travail est réalisé en trois phases : Création de la liste des tâches élémentaires issues du processus de conception que nous mettons en œuvre dans nos projets, Création de la liste des tâches élémentaires à réaliser pour mettre en œuvre l une des fonctionnalités du SGDT, Création d une «micro-procédure» permettant de réaliser une tâche élémentaire de conception à partir de l ensemble ordonné des tâches identifiées durant la phase précédente et éventuellement de règles de travail collaboratif (qui sont fortement contextuelles et qui reposent essentiellement sur l expérience acquise dans le passé sur les projets collaboratifs). Quant aux activités A3 et A4, elles permettent de créer les supports de travaux pratiques alliant la mise en œuvre du travail réalisé durant l activité A2 et le respect du contenu pédagogique (plus particulièrement ceux abordant les aspects collaboratifs). Nous nous sommes donc orientés vers une trame composée de deux miniprojets de conception réalisés par deux personnes (les étudiants) ayant chacune deux rôles différents (le «chef de projet» et le «concepteur» étant les deux rôles les plus représentatifs de notre métier). A chaque rôle est rattaché un ensemble de tâches élémentaires de conception (parmi celles définies durant l activité A2). Le tout a été mis en œuvre en deux temps : La création des deux mini-projets, des documents et des scénarii associés, La création du support remis à chaque étudiant pour la réalisation des travaux pratiques. La figure cinq illustre ce travail. Ainsi, chaque mini-projet représente une «tranche de vie» au sein d un Bureau d Etudes d entreprise. Celui-ci représente le contexte des travaux pratiques. Il est défini à travers un «scénario industriel». Nous avons apporté un soin tout particulier à son écriture afin de le rendre le plus crédible et le plus proche de ce que nos futurs ingénieurs verront en entreprise. Cet aspect «industriel» et surtout concret qu il apporte donne également beaucoup de crédit aux outils informatiques mis en œuvres ainsi qu aux concepts d ingénierie collaborative développés en cours (les étudiants peuvent se rendre compte de l importance de ses outils et de la manière dont ils sont utilisés). Quant aux supports remis aux étudiants, le lecteur pourra aisément constater qu il ne s agit que d une vues par rôle de chaque mini-projet. Cette vue qui amène chaque étudiant à travailler sur les deux mini-projets a également l avantage de le familiariser avec le fait qu un ingénieur est une ressource multi-projet qui doit faire preuve de capacités d adaptation (surtout dans un contexte collaboratif). Figure 5 : création des supports de travaux pratiques. 5

6 3.5 Mise en œuvre Avant de mette en œuvre les travaux pratiques, il nous restait encore deux tâches importantes à réaliser : La création de la base de données (sur notre SGDT) contenant tous les documents (CAO et autres) nécessaire au bon déroulement de chaque scénario, La documentation de chaque étape à l aide de vidéos reprenant l ensemble des manipulations. Notons que cette dernière tâche à été réalisée dans le but de rendre chaque étudiant le plus autonome possible dans la réalisation des ces travaux pratiques. Cette autonomie nous a semblée importante pour deux raisons : d une part elle permet à l enseignant encadrant la séance d être disponible pour résoudre les éventuels problèmes et, d autre part, elle permet à des personnes qui sont en dehors du cursus de formation classique de s auto-former (exemple : les doctorants, des enseignants ). Quant au lancement des travaux pratiques, il suit une procédure simple et rapide qui diffère légèrement entre la première et la deuxième année. Celle-ci consiste essentiellement à initialiser la base de données utilisée lors des manipulations, à distribuer les supports et les rôles. 4 Conclusion [2], [3], [4], [5], [6], [7], [8], [9], [10] A travers cet article dans lequel nous avons présenté notre projet d ingénierie collaborative, nous avons également voulu apporter au lecteur des éléments de réponses lui permettant de mieux définir ce qu est réellement et concrètement l ingénierie collaborative. En effet, elle est trop souvent présentée sous forme d un concept très général dont on ne perçoit pas les tenants et les aboutissants. Aussi, comme nous avons pu nous en rendre compte au fil de ces lignes, elle ne peut être complètement définie qu à travers le contexte spécifiques dans lequel elle sera mise en œuvre. Par conséquent, il est indispensable d en définir précisément le périmètre, le contenu et les objectifs. C est ce travail que nous avons tenté d illustrer à travers la genèse de cette première phase de notre projet. Enfin, tous ces éléments nous ont permis de présenter le processus de création de notre formation et d en justifier la relative complexité. Bien sûr, nous insistons sur le fait que le projet est amené à se développer afin d explorer les autres facettes de l ingénierie collaborative. Ceci étant dit, ce que nous pouvons d ores et déjà retenir de cette expérience de déploiement de l ingénierie collaborative dans notre Ecole peut se résumer en quatre points : Définir les besoins collaboratifs (formation, projets de l Ecole, gestion quotidienne de l Ecole ), Formaliser les méthodes de travail utilisées à l intérieur du périmètre précédemment défini avec l aide des futurs utilisateurs (enseignants, personnels, étudiants ), Choisir les outils correspondant au meilleur compromis entre coût et réponse de l outil au besoin exprimé précédemment (sachant que plus on se rapproche d outils standards, plus le coût baisse, mais plus l utilisateur devra s adapter aux méthodes de travail imposées par cet outil). Toutefois, ce n est pas que l achat d un logiciel! Déployer l ensemble en communiquant sur les enjeux du projet. Références [1] Moroz.G, Pere.C, Projet National SMARTEAM : un premier bilan, REX PLM 2008, [2] Remond.D, Cahier des charges d un PLM pour l enseignement, REX PLM 2008, [3] Morenton.P, Plate-forme académique PLM mutualisée, REX PLM 2007, [4] Eynard.P, Fonctionnalités PLM orientées PME/PMI, REX PLM 2007, [5] Paviot.T, Développement d un PLM libre à destination des BTS CPI, REX PLM 2007, [6] Bonneau.N, Merlo C, Pere.A, Retour d expérience : TP de conception collaborative inter-établissement basé sur WINDCHILL et Pro/Engineer, REX PLM 2007, [7] Bodein.Y, Rose.B, Caillaud.E, Gestion des connaissances pour l amélioration des performances en conception de produits : application au cas de la formation aux logiciels CAO, GDR MACS journées des 20 et 21 mars 2008 (Metz), [8] Bernard.A, Atelier sur l enseignement du PLM, 9 ème Colloque National (La Plagne 2005), [9] Martin.P, Veron.P, Training experience on multi-site collaborative product design, CIRP Design seminar (Grenoble 2003), [10] Martin.P, Veron.P, Expérience pédagogique d'ingénierie collaborative inter centres à l'ensam, 8 ème Colloque National (La Plagne 2003) 6

INGENIERIE COLLABORATIVE, ELLE A TOUT D'UNE GRANDE...

INGENIERIE COLLABORATIVE, ELLE A TOUT D'UNE GRANDE... INGENIERIE COLLABORATIVE, ELLE A TOUT D'UNE GRANDE... Article rédigé pour les Etats généraux 2008 du MICADO, par Yannick BOUDIER. Résumé : L ingénierie collaborative est souvent prise pour un système d

Plus en détail

Product Life-Cycle Management

Product Life-Cycle Management Offre de prestations en Product Life-Cycle Management Contact : Pascal MORENTON CentraleSupélec 1, campus de Chatenay-Malabry 06 13 71 18 51 pascal.morenton@centralesupelec.fr http://plm.ecp.fr Nos formations

Plus en détail

Retour d expérience TP de conception collaborative inter-établissement basé sur WINDCHILL et Pro/Engineer

Retour d expérience TP de conception collaborative inter-établissement basé sur WINDCHILL et Pro/Engineer Retour d expérience TP de conception collaborative inter-établissement basé sur WINDCHILL et Pro/Engineer Nicolas BONNEAU UPS, Toulouse 31 Christophe MERLO ESTIA, Bidart 64 André PERE - UPS Sommaire 1.

Plus en détail

Alternance d excellence

Alternance d excellence Recrutez un(e) futur(e) Ingénieur(e) en Systèmes, Réseaux et Télécommunications Formation ingénieur en alternance Alternance d excellence 4 jours / semaine en entreprise Université de technologie de Troyes

Plus en détail

GESTION DE DONNÉES TECHNIQUES

GESTION DE DONNÉES TECHNIQUES GESTION DE DONNÉES TECHNIQUES Démarche d implémentation d un outil PLM adapté au contexte PME Espace Numérique Entreprise 12 février 2008 Written by : X. DANGER DUQUEINE COMPOSITES - Parc d'activités 442

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

Prenez le PLM express

Prenez le PLM express BTS CIM (1) Prenez le PLM express BENOîT DONY [1] Les logiciels de PLM (Product Lifecycle Management) permettent la gestion des données techniques d un produit tout au long de son cycle de vie. Autrefois

Plus en détail

L'étape de planification de votre projet technologique

L'étape de planification de votre projet technologique L'étape de planification de votre projet technologique Résumé : Pour gérer l ensemble des contraintes de votre projet - humaines, matérielles, temporelles et surtout financières et accroître ses chances

Plus en détail

Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée

Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée Colloque : Systèmes Complexes d Information et Gestion des Risques pour l Aide à la Décision Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée BELKADI

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Document de travail issu de la commission CTI-SMF-SMAI

Document de travail issu de la commission CTI-SMF-SMAI Document de travail issu de la commission CTI-SMF-SMAI 1) Place des mathématiques actuellement dans le document de référence de la CTI Le document CTI - Références et Orientations n évoque pas explicitement

Plus en détail

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Auteur : Université Paris-Est Rédacteurs : Isabelle Gautheron, Ecole des Ponts ParisTech,

Plus en détail

Chef de projet informatique CHEF DE PROJET INFORMATIQUE

Chef de projet informatique CHEF DE PROJET INFORMATIQUE Direction des Ressources humaines Chef de projet informatique J CHEF DE PROJET INFORMATIQUE Direction : Systèmes d Information Service : Études et développement Pôle : Projet et gestion applicative POSITIONNEMENT

Plus en détail

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Que la stratégie soit belle est un fait, mais n oubliez pas de regarder le résultat. Winston Churchill PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Conseil en Organisation, stratégie opérationnelle

Plus en détail

Master Mécanique et ingénieries

Master Mécanique et ingénieries Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Mécanique et ingénieries Université de Bordeaux (déposant) Arts et Métiers Paris Tech Ecole Nationale Supérieure d Architecture et de Paysage de Bordeaux

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Ecole des Mines d Alès Laboratoire de Génie Informatique et d Ingénierie de Production LGI2P Nîmes Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Titre Domaine De l ingénierie des besoins à l ingénierie des exigences

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA À propos de Banque Accord : Filiale financière du groupe Auchan Seule banque française détenue à 100% par un distributeur 3 activités

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Intégration de la CAO dans

Intégration de la CAO dans Intégration de la CAO dans une démarche PDM et PLM Quelles motivations? Quelles difficultés? Quels gains? Atelier PLMOA du 10 Mars 2009 Ecole Centrale Nantes Pascal Morenton pascal.morenton@ecp.fr Ecole

Plus en détail

Les principaux concepts des systèmes PLM. (Product Lifecycle Management)

Les principaux concepts des systèmes PLM. (Product Lifecycle Management) Les principaux concepts des systèmes PLM (Product Lifecycle Management) Sommaire Le PLM aujourd'hui présentation des principaux concepts du PLM intérêt à déployer un système PLM dans une entreprise? Les

Plus en détail

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1 Annexe 1 Résumé Gestion Capacity Planning Alternance réalisée du 08 Septembre 2014 au 19 juin 2015 aux MMA Résumé : Ma collaboration au sein de la production informatique MMA s est traduite par une intégration

Plus en détail

Eléments pour l animation l réunion du 16 Septembre 2010. http://www.plmlab.fr. v0.4 du 13 Septembre 2010

Eléments pour l animation l réunion du 16 Septembre 2010. http://www.plmlab.fr. v0.4 du 13 Septembre 2010 Eléments pour l animation l de la réunion du 16 Septembre 2010 http://www.plmlab.fr v0.4 du 13 Septembre 2010 1 Ordre du jour de la réunion 14h00 15h15 Présentation de la démarche et du projet d association

Plus en détail

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Le nouveau a été mis en place en septembre 2012 pour remplacer les BTS : AGTL (Animation et gestion du tourisme local) et VPT

Plus en détail

PLM PRODUCT LIFECYCLE MANAGEMENT MASTÈRE SPÉCIALISÉ

PLM PRODUCT LIFECYCLE MANAGEMENT MASTÈRE SPÉCIALISÉ INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES DE LYON PLM MASTÈRE SPÉCIALISÉ FORMATION PRODUCT LIFECYCLE MANAGEMENT SYSTEMES D INFORMATION ET STRATEGIES POUR MAÎTRISER LE CYCLE DE VIE DES PRODUITS INDUSTRIELS

Plus en détail

ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL DES PROFESSEURS D ANGLAIS DU COLLEGE BEBEL DE SAINTE-ROSE. Mme Mariam DORLIPO

ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL DES PROFESSEURS D ANGLAIS DU COLLEGE BEBEL DE SAINTE-ROSE. Mme Mariam DORLIPO ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL DES PROFESSEURS D ANGLAIS DU COLLEGE BEBEL DE SAINTE-ROSE Mme Mariam DORLIPO L ENT d anglais du collège Bébel Un espace de travail numérique disciplinaire Cet espace de travail

Plus en détail

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Ecole des Mines d Alès Laboratoire de Génie Informatique et d Ingénierie de Production LGI2P Nîmes Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Titre Domaine De l ingénierie des besoins à l ingénierie des exigences

Plus en détail

ESPACE CONSTRUCTION VIRTUELLE CONSTRUIRE L AVENIR AVEC LE NUMÉRIQUE

ESPACE CONSTRUCTION VIRTUELLE CONSTRUIRE L AVENIR AVEC LE NUMÉRIQUE ESPACE CONSTRUCTION VIRTUELLE CONSTRUIRE L AVENIR AVEC LE NUMÉRIQUE ESPACE CONSTRUCTION VIRTUELLE ENTREZ DANS L ÈRE DE LA CONSTRUCTION NUMÉRIQUE Véritable vitrine technologique, l Espace Construction Virtuelle

Plus en détail

Journées ECOTECHNOLOGIES 2012. CONVERGENCE Quand l éco-conception devient une source d innovation

Journées ECOTECHNOLOGIES 2012. CONVERGENCE Quand l éco-conception devient une source d innovation Journées ECOTECHNOLOGIES 2012 CONVERGENCE Quand l éco-conception devient une source d innovation 1 Le consortium Institut Charles Delaunay Coordinateur, spécialistes en éco-conception, économie de fonctionnalité,

Plus en détail

C entre de F ormation C ontinue à D istance

C entre de F ormation C ontinue à D istance L action de formation proposée «La démarche HACCP au travers de l ISO 22 000» Cette formation-action est basée sur la mise en œuvre d un projet sur un système HACCP au travers de l ISO 22 000. Ce projet

Plus en détail

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions.

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions. Ce glossaire a été élaboré dans un souci de clarification des notions et concepts clés communément utilisés en Gestion des Ressources Humaines, et notamment dans le champ de la gestion prévisionnelle des

Plus en détail

Sage Services Pack Octobre 2008

Sage Services Pack Octobre 2008 Sage Services Pack Octobre 2008 Octobre 2008 1 Sage Services Pack L essayer c est l adopter! Se positionner sur des projets à valeur ajoutée nécessite souvent une expertise qui va au-delà du périmètre

Plus en détail

Projet : Réalisation d une base de. données. Sujet : Gestion des ressources humaines. Logiciel : Microsoft Access

Projet : Réalisation d une base de. données. Sujet : Gestion des ressources humaines. Logiciel : Microsoft Access Projet : Réalisation d une base de données Sujet : Gestion des ressources humaines Logiciel : Microsoft Access Encadré par : M. Mohamed Saïd ZERRADSAHLI Réalisé par : Ben Abdelmoumen Ibtissam Challaoui

Plus en détail

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire.

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Le fait que tous les enseignants de l Académie de Clermont-Ferrand disposent d un environnement numérique de travail

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

SILPROD. silprod. La solution adaptée à votre métier

SILPROD. silprod. La solution adaptée à votre métier SILPROD silprod La solution adaptée à votre métier SILPROD L ERP SILPROD est le logiciel utilisé par les TPE et PME modernes confrontées à la mondialisation et aux contraintes multiples (sécurité, multi-sites,

Plus en détail

Le travail collaboratif avec

Le travail collaboratif avec Le travail collaboratif avec Thierry POrTMANN [1] Travailler en équipe pluridisciplinaire est un atout majeur de compétitivité. Dans ce contexte, la diffusion d informations précises aux bonnes personnes

Plus en détail

INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS

INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS INNOVER POUR ALLER PLUS LOIN Thibault CHARLES, Fondateur et directeur d isonomia «De formation ingénieur et expert en physique du

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!»

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE DU MAINE MUTUELLE DU MANS ASSURANCE (MMA) (Stand UNAM

Plus en détail

Conception collaborative en STI Retour d expériences, outils, perspectives

Conception collaborative en STI Retour d expériences, outils, perspectives Conception collaborative en STI Retour d expériences, outils, Frédéric XERRI, professeur de mécanique STS Conception de Produits Industriels Lycée Louis Armand, Nogent sur Marne 1.Une situation de conception

Plus en détail

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent Offre 2013 de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent citoyenneté, culture et action éducative cycle de formation professionnelle restauration

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 8 26/09/2013 16:49 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé Licence : Licence Sciences, technologies, santé mention Informatique

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

Comprendre «le travail collaboratif»

Comprendre «le travail collaboratif» Comprendre «le travail collaboratif» Samuel Genevieve-Anastasie 08/06/2010 comité utilisateur 1 Plan présentation Qu est-ce que le travail collaboratif? Objectifs du travail collaboratif Le travail collaboratif

Plus en détail

LE TRAVAIL COLLABORATIF

LE TRAVAIL COLLABORATIF LE TRAVAIL COLLABORATIF I. Le développement du travail collaboratif Le travail collaboratif, entendu comme situation de travail et de communication de groupe impliquant coopération et coordination, est

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 SOA: Concepts de base 2 Du client serveur à la SOA N est Nest pas une démarche entièrement nouvelle: années 1990 avec les solutions C/S Besoins d ouverture et d interopérabilité

Plus en détail

ACTUALITÉS LANDPARK. Nouvelle version. Landpark Helpdesk. Landpark Helpdesk. Les avantages de la nouvelle version 3.9.2.

ACTUALITÉS LANDPARK. Nouvelle version. Landpark Helpdesk. Landpark Helpdesk. Les avantages de la nouvelle version 3.9.2. ACTUALITÉS LANDPARK Solutions complètes d'inventaire, de gestion de parc et de helpdesk ITIL Avril 2015 Nouvelle version Landpark Helpdesk Landpark vous associe aux meilleurs logiciels de Gestion de Parc

Plus en détail

Celerio Accélérateur de développements Java

Celerio Accélérateur de développements Java Celerio Accélérateur de développements Java Décembre 2007 Version 2.0 Contact info@jaxio.com Tous droits réservés 2005-2008 Jaxio Celerio de Jaxio page 1 / 7 Préambule Celerio de Jaxio permet d injecter

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS.

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS. Programme MOUSSANADA Axe : Système d information Action d assistance à la maîtrise d ouvrage pour l intégration d une solution informatique intégrée métier TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS...

Plus en détail

Devenir ingénieur par la filière Fontanet

Devenir ingénieur par la filière Fontanet Devenir ingénieur par la filière Fontanet 02 Arts et Métiers ParisTech, une Grande École d Ingénieurs Créée en 1780, l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers a formé plus de 85 000 ingénieurs qui

Plus en détail

CERTIFICAT INFORMATIQUE ET INTERNET NIVEAU 1

CERTIFICAT INFORMATIQUE ET INTERNET NIVEAU 1 CERTIFICAT INFORMATIQUE ET INTERNET NIVEAU 1 RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Autres diplômes Domaine ministériel : Hors domaines de formation Présentation PLUS D'INFOS Le Certificat informatique

Plus en détail

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande PROCEDURE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE pour l obtention d un Doctorat à l Université SHS Lille 3, au sein de l Ecole doctorale SHS Lille Nord de France (adoptée au Conseil Scientifique du10

Plus en détail

airelle Développement - 24380 CENDRIEUX

airelle Développement - 24380 CENDRIEUX Méthode d Initiation au Métier d Entrepreneur airelle Développement - 24380 CENDRIEUX airelle.developpement@airelle.org Introduction à la culture économique et à la logique de l entreprisel FS E DRTEFP

Plus en détail

Guide : applications & usages.

Guide : applications & usages. Vous allez aimer la mobilité Une solution 100% sécurisée, un Drive 100% Pro. Vos fichiers disponibles sur tous vos périphériques. Accédez à tous vos fichiers (photos, documents) en parfaite mobilité sur

Plus en détail

FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE. Direction de projets et programmes

FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE. Direction de projets et programmes FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE Direction de projets et programmes La représentation par les processus pour les projets Système d Information (SI) La modélisation de l'entreprise par les processus devient

Plus en détail

Avant-propos. 1. Institut national de recherche en informatique et en automatique.

Avant-propos. 1. Institut national de recherche en informatique et en automatique. Avant-propos J ai découvert, un jour de 1986, l ouvrage de G. Fishman [FIS 73] sur la simulation au centre de documentation de l INRIA 1 à Rocquencourt. J ai été aussitôt attiré par ce procédé numérique

Plus en détail

Tout savoir sur la série STI2D SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L INDUSTRIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Tout savoir sur la série STI2D SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L INDUSTRIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Tout savoir sur la série STI2D SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L INDUSTRIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE L ESSENTIEL SUR LA SÉRIE STI2D La série STI2D s inscrit de manière affirmée dans la voie technologique

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion opérationnelle et juridique des ressources humaines de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus les éléments structurants Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise en

Plus en détail

Formations Méthode et conduite de projet

Formations Méthode et conduite de projet Formations Méthode et conduite de projet Présentation des formations Qualité et Conduite de projets Mettre en place et gérer un projet SI nécessite diverses compétences comme connaître les acteurs, gérer

Plus en détail

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com Information Technology Services - Learning & Certification www.pluralisconsulting.com 1 IT Consulting &Training Créateur de Performance Pluralis Consulting Services et de Conseil en Système d Information

Plus en détail

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Intervenants 2 octobre 2014 Marianne Delétang Consultante Sénior Atos Grégory Sabathé Responsable Marketing NQI La solution web collaborative

Plus en détail

BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION : ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE FORMATION

BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION : ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE FORMATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION BACHELIER

Plus en détail

ExEcutivE certificate Cloud ComPutInG

ExEcutivE certificate Cloud ComPutInG Executive Certificate Cloud Le premier cursus certifiant Cloud : Architecture et Gouvernance L apport incontestable de l association d une grande école d ingénieurs avec un expert international de la formation

Plus en détail

1 Les clés de lecture du livre

1 Les clés de lecture du livre 1 Les clés de lecture du livre 1 Les clés de lecture du livre La logique de notre ouvrage Cet ouvrage est destiné aux lecteurs ne connaissant pas l ingénierie système et qui veulent comprendre rapidement

Plus en détail

Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France»

Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France» Plan Séisme Chantier N 1- Action 1.4.2 Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France» Rapport AFPS Contrat AFPS / MEDD N CV05000137

Plus en détail

SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE PRODUCTION INDUSTRIELLE MANAGEMENT DES PROCESSUS INDUSTRIELS

SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE PRODUCTION INDUSTRIELLE MANAGEMENT DES PROCESSUS INDUSTRIELS Niveau : LICENCE PROFESSIONNELLE année Domaine : Mention : SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE PRODUION INDUSTRIELLE LP Intitulé : Volume horaire étudiant : MANAGEMENT DES PROCESSUS INDUSTRIELS 180 ES 96h 1 97h

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 25/11/2014 RÉNOVATION DU BTS COMPTABILITÉ GESTION DES ORGANISATIONS

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 25/11/2014 RÉNOVATION DU BTS COMPTABILITÉ GESTION DES ORGANISATIONS COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 25/11/2014 RÉNOVATION DU BTS COMPTABILITÉ GESTION DES ORGANISATIONS Ce document n a aucune valeur réglementaire et ne se substitue pas aux textes officiels INTRODUCTION La

Plus en détail

Une solution PLM efficace pour les entreprises de taille moyenne : Personnalisée, agile et souple

Une solution PLM efficace pour les entreprises de taille moyenne : Personnalisée, agile et souple cenitspin Une solution PLM efficace pour les entreprises de taille moyenne : Personnalisée, agile et souple CONFIGURE YOUR PLM STANDARD www.cenit.com/fr/cenitspin Tout à portée de main grâce au PLM Desktop.

Plus en détail

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau Etude de cas Porter l optimisation au plus haut niveau Après la mise en oeuvre du Quintiq Company Planner, Vlisco a réduit ses délais de production de 50%. L étape suivante, le déploiement du Scheduler,

Plus en détail

EXECUTIVE CERTIFICATE CLOUD COMPUTING

EXECUTIVE CERTIFICATE CLOUD COMPUTING EXECUTIVE CERTIFICATE CLOUD COMPUTING EN PARTENARIAT AVEC LE PREMIER CURSUS CERTIFIANT CLOUD COMPUTING : ARCHITECTURE ET GOUVERNANCE L apport incontestable de l association d une grande école d ingénieurs

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer, sécuriser et réutiliser vos connaissances techniques et scientifiques TEEXMA est le premier outil collaboratif

Plus en détail

RELATION CLIENT - CRM - MARKETING

RELATION CLIENT - CRM - MARKETING INNOVATION TECHNOLOGIES AU SERVICE DES PME PMI ETI SOeMAN RELATION CLIENT - CRM - MARKETING La solution d'aide au pilotage et au management de la performance commerciale Produit et service de la société

Plus en détail

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com L essentiel Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base web aucotec.com Les défis La globalisation des structures d ingénierie avec le travail en réseau sur des sites dispersés

Plus en détail

Licence Sciences pour l ingénieur

Licence Sciences pour l ingénieur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences pour l ingénieur Université de Toulouse III Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Master Droit et gestion

Master Droit et gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Droit et gestion Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Conception, gestion, valorisation de l opération archéologique

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Conception, gestion, valorisation de l opération archéologique www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Conception, gestion, valorisation de l opération archéologique Former des archéologues aux compétences polyvalentes Ce master professionnel prépare les étudiants

Plus en détail

Réussir l externalisation de sa consolidation

Réussir l externalisation de sa consolidation Réussir l externalisation de sa consolidation PAR ERWAN LIRIN Associé Bellot Mullenbach et Associés (BMA), activité Consolidation et Reporting ET ALAIN NAULEAU Directeur associé Bellot Mullenbach et Associés

Plus en détail

Côté cours. Enseigner avec un PGI - Specibike pour OpenERP V7 CRM Compta GRH Workflow

Côté cours. Enseigner avec un PGI - Specibike pour OpenERP V7 CRM Compta GRH Workflow Côté cours Enseigner avec un PGI - Specibike pour OpenERP V7 CRM Compta GRH Workflow Propriétés Intitulé long Description Enseigner avec un PGI Le contexte Specibike pour OpenERP V7 Formation concernée

Plus en détail

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

LA VIE EST PLUS SIMPLE QUAND ON EST BIEN FORMÉ!

LA VIE EST PLUS SIMPLE QUAND ON EST BIEN FORMÉ! Animer ses réunions efficacemment (1 J) Prévenir les RPS (1 J) Mobiliser son intelligence émotionnelle (1 J) Conduire ses 2 entretiens (2 J) Développer son Leadership (1 J) Piloter efficacement une équipe

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs Dix années d expérience en formation de chef de projet multimédia

Plus en détail

Construire son projet de formation en ligne

Construire son projet de formation en ligne Anne BOUTHRY Christophe JOURDAIN Construire son projet de formation en ligne Préface de Sandra Bellier Directrice du développement e-business du groupe Adecco Groupe Eyrolles, 2003, 2007, ISBN 10 : 2-7081-3734-4

Plus en détail

Compte- rendu de l atelier 1 :

Compte- rendu de l atelier 1 : Journée des ressources numériques et des actions pédagogiques - 19 mai 2014 Compte- rendu de l atelier 1 : De quelles ressources numériques ont besoin les enseignants? Echanges à partir d un bilan de l

Plus en détail

Training On Demand. www.crossknowledge.com

Training On Demand. www.crossknowledge.com Training On Demand www.crossknowledge.com CrossKnowledge France 2 bis, rue Godefroy - 92817 Puteaux Cedex - France T : +33 (0)1 41 38 14 99 - F : +33 (0)1 41 38 14 39 Plus d informations : contact@crossknowledge.com

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION TROISIEME PARTIE LES PROGICIELS DE GESTION INTEGREE TABLE DES MATIERES Chapitre 1 : LA PLACE DES PGI... 3 Chapitre 2 : LE CYCLE DE VIE DES PGI... 6 Questions de cours...

Plus en détail

Ministère de l intérieur --------

Ministère de l intérieur -------- Ministère de l intérieur -------- Examen professionnel d ingénieur principal des systèmes d information et de communication du ministère de l intérieur Session 2013 Meilleure copie Sujet n 1 - Réseaux

Plus en détail

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE Structurer, assurer et optimiser le bon déroulement d un projet implique la maîtrise des besoins, des objectifs, des ressources, des coûts et des délais. Dans le cadre de la gestion d un projet informatique

Plus en détail