1 ÈRE ÉDITION STRUCTURES DE RECHERCHE CLINIQUE COLLABORATIVES EN RHÔNE-ALPES ANNUAIRE 2014 CENTRE DE LUTTE CONTRE LE CANCER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1 ÈRE ÉDITION STRUCTURES DE RECHERCHE CLINIQUE COLLABORATIVES EN RHÔNE-ALPES ANNUAIRE 2014 CENTRE DE LUTTE CONTRE LE CANCER"

Transcription

1 ANNUAIRE 2014 STRUCTURES DE RECHERCHE CLINIQUE COLLABORATIVES EN RHÔNE-ALPES CENTRE DE LUTTE CONTRE LE CANCER STRUCTURES PUBLIQUES STRUCTURES PARTENARIALES DE RECHERCHE 1 ÈRE ÉDITION chercher produire commercialiser

2 1 ÈRE ÉDITION

3 ÉDITO Lyonbiopôle se positionne aujourd hui comme l animateur et le guichet unique de la santé en région Rhône-Alpes. Focalisé à sa création en 2005 sur les maladies infectieuses, Lyonbiopôle soutient aujourd hui les projets et les entreprises du secteur des Sciences de la Vie sur d autres thématiques comme le cancer, les problématiques de nutrition, de métabolisme ou encore les pathologies du système nerveux. Une des principales missions du pôle est de dynamiser les collaborations R&D. A ce titre, le pôle articule ses actions autour de 3 piliers : l animation scientifique, la structuration des projets et leur suivi. Par ailleurs, un des enjeux majeurs du pôle dans les 5 ans à venir, est d optimiser et d accélérer le passage de l innovation technologique et biomédicale vers son utilisation dans la prise en charge diagnostique et thérapeutique des patients. Pour y parvenir, le rapprochement du tissu industriel et du monde hospitalier et médical est primordial. Dans cette perspective, Lyonbiopôle a donc créé le Programme Innovation Clinique qui doit permettre : d améliorer l identification des besoins cliniques, de faciliter l appropriation de la réglementation, de favoriser l accès aux patients et la mise en place d essais cliniques et enfin de positionner les acteurs de l innovation clinique en région Rhône-Alpes dans des projets Européens. Dans le cadre de son programme, le pôle vous convie aujourd hui à la 1 ère édition de la Journée Innovation Clinique qui permettra aux cliniciens, hospitaliers et industriels présents d échanger mais aussi d aborder lors des sessions de l après-midi le contexte réglementaire de la recherche clinique pour le dispositif médical et le médicament. Enfin, illustrant la volonté du pôle d assurer le rapprochement entre les deux communautés, nous lançons le 1 er Annuaire des structures de recherche clinique collaboratives en Rhône-Alpes. Il se positionne comme un outil de mise en lumière des principaux acteurs de la région présents au sein des structures de recherche hospitalière (CHU) et centres de lutte contre le cancer. Bonne journée à tous et bonne lecture. L équipe d animation de Lyonbiopôle. ANNUAIRE STRUCTURES DE RECHERCHE CLINIQUE COLLABORATIVES EN RHONE-ALPES - 1

4 TABLE DES MATIÈRES DIRECTIONS DE LA RECHERCHE CLINIQUE ET DE L INNOVATION : DRCI MISSIONS GÉNÉRALES... 4 Hospices Civils de Lyon... 6 Centre de Lutte Contre le Cancer, CLB Lyon... 7 CHU Grenoble... 8 CHU Saint-Etienne... 9 CENTRES D INVESTIGATION CLINIQUE EN RÉGION RHÔNE-ALPES : CIC MISSIONS GÉNÉRALES Hospices Civils de Lyon CIC module Plurithématique...13 CHU Grenoble CIC module Plurithématique...14 CIC Epidémiologie clinique (CIC-EC)...14 CIC Biothérapie (CIC-BT)...14 CIC module Innovation technologique (CIC-IT)...15 CHU Saint-Etienne CIC Epidémiologie clinique (CIC-1408)...16 CENTRES DE RESSOURCES BIOLOGIQUES EN RÉGION RHÔNE-ALPES : CRB MISSIONS GÉNÉRALES Hospices Civils de Lyon Centre de Lutte Contre le Cancer, CLB Lyon CHU Grenoble CHU Saint-Etienne CENTRES DE RECHERCHE CLINIQUE EN RÉGION RHÔNE-ALPES : CRC MISSIONS GÉNÉRALES Hospices Civils de Lyon/Centre de Lutte Contre le Cancer, CLB Lyon Hôpital des Charpennes...26 Hôpital de la Croix-Rousse...26 Centre Hospitalier Lyon Sud/Centre Régional Léon Bérard...27 CH Annecy-Genevois UNITÉS DE RECHERCHE CLINIQUE EN RÉGION RHÔNE-ALPES : URC MISSIONS GÉNÉRALES Hospices Civils de Lyon URCI-LS : Unité de recherche clinique en immunologie...32 CHU Saint-Etienne...33 URCIP : Unité de recherche clinique innovation et pharmacologie...33 INSTITUTS HOSPITALO-UNIVERSITAIRES EN RÉGION RHÔNE-ALPES : IHU MISSIONS GÉNÉRALES OPeRa : Organ ProtEction & ReplAcement institute CESAME : Institut CErveau et SAnté MEntale STRUCTURES PARTENARIALES DE RECHERCHE Centre d essais cliniques de phase précoce : CLIP 2 (Centre Léon Bérard)...40 ECCAMI Centres de recherche Clinatec...42 Centre de recherche en cancérologie de Lyon : CRCL...42 Centre de recherche en nutrition humaine : CRNH...42 Centre de recherche en neuroscience de Lyon : CRNL STRUCTURES DE RECHERCHE CLINIQUE COLLABORATIVES EN RHONE-ALPES - ANNUAIRE 2014

5 LISTE DES ABRÉVIATIONS ANSM CeNGEPS CESAME CH CHU CIC CIC-BT CIC-EC CIC-IT CIC-P CLB CLCC CLIP 2 CPP CRB CRC CRCL CRC-LCU CRNH CRNL DGOS DHOS DRCI HCL IHU OPeRa URC Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé Centre National de Gestion des Essais de Produits de Santé CErveau et SAnté MEntale Centre Hospitalier Centre Hospitalo-Universitaire Centre d Investigation Clinique Centre d Investigation Clinique de Biothérapie Centre d Investigation Clinique d Epidémiologie Clinique Centre d Investigation Clinique d Innovations Technologiques Centre d Investigation Clinique module Plurithématique Centre Léon Bérard Centre de Lutte Contre le Cancer Centres Labellisés INCa de phase précoce Comité de Protection des Personnes Centre de Ressources Biologiques Centre de Recherche Clinique Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon Centre de Recherche Clinique Lyon Cancérologie Universitaire Centre de Recherche en Nutrition Humaine Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon Direction Générale de l Offre de Soins Direction de l Hospitalisation et de l Organisation des Soins Direction de la Recherche Clinique et de l Innovation Hospices Civils de Lyon Institut Hospitalo-Universitaire Organ ProtEction & ReplAcement Unité de Recherche Clinique ANNUAIRE STRUCTURES DE RECHERCHE CLINIQUE COLLABORATIVES EN RHONE-ALPES - 3

6 DIRECTIONS DE LA RECHERCHE CLINIQUE ET DE L INNOVATION DRCI 4 - STRUCTURES DE RECHERCHE CLINIQUE COLLABORATIVES EN RHONE-ALPES - ANNUAIRE 2014

7 DRCI Hospices Civils de Lyon Centre Léon Bérard DRCI CHU Grenoble Bourg-en-bresse Annecy 42 LYON SAINT-ETIENNE Chambéry 73 GRENOBLE Valence 38 Privas DRCI CHU Saint-Etienne Direction de la Recherche Clinique et de l Innovation (DRCI) ANNUAIRE STRUCTURES DE RECHERCHE CLINIQUE COLLABORATIVES EN RHONE-ALPES - 5

8 HOSPICES CIVILS DE LYON - DRCI Deuxième CHU de France, les Hospices Civils de Lyon (HCL) sont un acteur majeur de la recherche clinique en France. Cette recherche de haut niveau permet de faire bénéficier les patients des meilleures stratégies diagnostiques et thérapeutiques ainsi que des innovations médicales, et permet au CHU de remplir sa mission d enseignement par la recherche auprès des médecins et du personnel paramédical en formation. Cette recherche clinique de qualité est possible grâce à la diversité et la complémentarité des savoir-faire des équipes, aux importants moyens techniques mis à leur disposition et aux nombreux patients pris en charge au CHU. La DRCI des HCL est le service chargé de la gestion de la recherche au sein de l institution. Elle s appuie sur une commission scientifique composée de médecins élus de la Commission Médicale d Établissement. MISSIONS DE LA DRCI UNE MISSION POLITIQUE Faire des propositions en matière de politique de recherche en lien avec la Commission Médicale d Établissement. Assurer le suivi des relations avec l ensemble des partenaires de la recherche : université, organismes de recherche, Ministère de la Santé, Ministère de la Recherche, industriels UNE MISSION DE GESTION Négocier, rédiger et assurer le suivi financier des contrats de recherche impliquant des équipes HCL. Gérer les appels à projets de recherche externes (PHRC, STIC, ) ou internes à l institution. Gérer les conventions dans le cadre des essais cliniques promus par des industriels et des organismes externes. Gérer l ensemble des formalités administratives liées au rôle des HCL comme promoteur de recherche biomédicale, notamment les relations avec les autorités compétentes (ANSM, CPP). Assurer les différentes obligations dévolues au promoteur au cours du déroulement des études : monitoring, pharmacovigilance Apporter une expertise juridique pour l ensemble des questions de recherche. Promouvoir des innovations technologiques. SPÉCIFICITÉ DRCI LYON : LA CELLULE INNOVATION La Cellule Innovation est pilotée par la DRCI. Elle regroupe des compétences multidisciplinaires, pharmacien, ingénieur biomédical, économiste des santé, chargé d études, attaché de recherche clinique. Les missions principales relevant de la cellule innovation sont caractérisées par les points suivants : Veille technologique et mise en relation des acteurs de la recherche HCL avec des industriels du DM pour développer des actions de partenariat. Accompagnement des praticiens dans l élaboration des protocoles d évaluation médico-économique des dispositifs médicaux et l évaluation des stratégies diagnostiques ou thérapeutiques innovantes. ÉTABLISSEMENT DRCI Hospices Civils de Lyon Siège Administratif - BP quai des Célestins Lyon Cedex 02 CONTACTS Directeur : Muriel Malbezin Directeur Adjoint : François Teillard Conseiller technique : Dr Marie Claire Mazé 6 - STRUCTURES DE RECHERCHE CLINIQUE COLLABORATIVES EN RHONE-ALPES - ANNUAIRE 2014

9 CENTRE DE LUTTE CONTRE LE CANCER, CLB LYON - DRCI Le Centre Léon Bérard a une vocation régionale puisqu il couvre les huit départements de la région Rhône-Alpes. C est un centre de recours et d expertise en cancérologie qui accueille des patients venant de toute la France et aussi de l étranger. La Direction de la Recherche Clinique et de l Innovation (DRCI) a pour mission de mettre en œuvre la stratégie de recherche clinique de l établissement. la PARCC-ARA (plateforme méthodologique de soutien à la recherche clinique en oncologie, soutenue par la LNCC) ; d autre part au niveau national et européen par des collaborations à des essais multicentriques menés par les grands groupes coopérateurs nationaux (UNICANCER, GSF-GETO, IFCT, GFPC, ARCAGY- GINECO, LYSA, EORTC). Cette structure intégrée comprend environ 60 collaborateurs et regroupe les activités de : - conception et de promotion d essais cliniques, - d investigation (prise en charge d essais à promotion industrielle ou académique : bureau d études cliniques), - de contractualisation/partenariats et plus récemment d innovations et stratégies médicoéconomiques. La recherche clinique est une activité transversale au sein de l établissement, et se fait en étroite collaboration avec les départements cliniques et les plateformes médicotechniques, dont la pharmacie et la plateforme de gestion des échantillons biologiques (CRB) de l établissement. L expertise clinique et méthodologique de cette plateforme est reconnue par les tutelles avec les labellisations CLIP² (Centre labellisé INCa de phase précoce) et CTD (Centre de Traitement de Données) de l INCa et la labellisation CRC (Centre de Recherche clinique en Cancérologie) de la DGOS. Le CLB poursuit également sa participation active à la structuration de la recherche clinique d une part au niveau régional au sein du CLARA (Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes) avec ÉTABLISSEMENT Centre Léon Bérard 28 rue Laënnec Lyon Cedex 08 CONTACT Coordonnateur médical et scientifique : Dr David Pérol ANNUAIRE STRUCTURES DE RECHERCHE CLINIQUE COLLABORATIVES EN RHONE-ALPES - 7

10 CHU GRENOBLE - DRCI Depuis plusieurs années, le CHU de Grenoble s est attaché à poursuivre une politique extrêmement volontariste pour assurer la promotion de la recherche biomédicale et structurer cette dernière. Cette politique a permis de faire émerger des thématiques fortes autour notamment des dispositifs médicaux innovants et des thérapies cellulaires. La Direction de la Recherche Clinique et de l Innovation (DRCI), à travers ses trois départements, a pour principales missions : Assurer le rôle de promoteur ; Être l interface des promoteurs industriels ; Coordonner les différentes structures de recherche (CIC, CRB, CLINATEC ) et le personnel de recherche ; Assurer la gestion administrative et financière de la recherche. LE DÉPARTEMENT SCIENTIFIQUE Les missions générales du département scientifique sont la mise en place réglementaire, la surveillance et le contrôle qualité des projets de recherche biomédicale institutionnels portés par les investigateurs du CHU de Grenoble et pour lesquels le CHU se porte promoteur. Ce département s appuie sur un conseil scientifique composé du président de la DRCI et de médecins désignés. LE DÉPARTEMENT ADMINISTRATIF ET FINANCIER La mission générale du département administratif et financier est de contrôler et suivre les budgets des projets de recherche, valider et facturer les commandes, rédiger et suivre les conventions financières. Ce département assure aussi le suivi des demandes de mise en place des essais à promotions extérieures : essais académiques et essais industriels, pour lesquels le CHU a une position de prestataire de service. LE DÉPARTEMENT SUPPORT Ce département regroupe les fonctions transversales de la DRCI : Qualité de la recherche ; Indicateurs (SIGAPS/SIGREC) ; Montage budgétaire des projets de recherche ; Gestion des appels à projet et appels d offre. Au-delà de ces missions, la DRCI a aussi un rôle d animation scientifique, d incitation et de soutien auprès des équipes hospitalières pour l émergence des projets de recherche clinique et biomédicale, et de mise en œuvre des innovations. ÉTABLISSEMENT Délégation à la Recherche Clinique et à l Innovation Pavillon St Eynard - 1 er étage BP Grenoble Cedex 09 CONTACTS Secrétariat : Directeur : Hélène Sabbah-Guillaume Attaché : Jean-Baptiste Seblain 8 - STRUCTURES DE RECHERCHE CLINIQUE COLLABORATIVES EN RHONE-ALPES - ANNUAIRE 2014

11 CHU SAINT-ETIENNE - DRCI Le CHU de Saint-Etienne comprend 60 services de soins répartis au sein de 14 pôles d activité médicale et médico-techniques sur 3 sites : l Hôpital Nord, l Hôpital la Charité et l Hôpital Bellevue. Le CHU a structuré son organisation en fédérant les équipes autour de 4 axes hospitalo-universitaires : Neuro-ostéo-locomoteur Cardio-vasculaire-hémostase Immuno-infectiologie greffes Cancer MISSIONS DE LA DRCI DE SAINT-ETIENNE La promotion (organisation, administration, gestion, contrôle, appui technico-réglementaire des essais cliniques) ; L aide méthodologique, la gestion des données et la biostatistique (aide rédactionnelle, conception des essais cliniques, management des bases de données). CES MISSIONS SE DÉCLINENT, NOTAMMENT, PAR LA NÉCESSITÉ : De mettre en œuvre l ensemble des règles de promotion et de gestion des recherches biomédicales, en particulier selon les dispositions du Code de la Santé publique ; D assurer la surveillance et le contrôle de la qualité des recherches cliniques (en particulier la pharmaco-vigilance des essais, en lien avec les autorités compétentes) ; D apporter aux investigateurs le soutien méthodologique et l aide organisationnelle dans le montage des projets et la soumission aux appels à projets ; D assurer la bonne organisation du data management de la recherche clinique (documentation et qualité de la base de données cliniques dans laquelle sont reportées les informations recueillies au cours des essais cliniques) ; De mettre en place une politique cohérente pour développer la recherche clinique à la promotion institutionnelle de l établissement ; D être associées à la négociation des conventions dans le cadre des protocoles de recherche à promotion industrielle (pharmaceutique, biotechnologique) ou académique (associations, groupes coopérateurs, autres institutions) afin de veiller à la bonne évaluation des surcoûts, à la transparence des financements et à la réduction des délais de mise en œuvre ; De s assurer de la bonne mise en place et de la cohérence de l ensemble des structures de recherche ou de soutien à la recherche des sites hospitaliers. De s assurer du financement conforme des projets de recherche clinique et de l efficacité de la dépense publique (objectivation des demandes budgétaires, suivi et évaluation des dépenses) ; ÉTABLISSEMENT CHU Saint-Etienne, hôpital Nord, bâtiment Recherche Saint-Etienne Cedex 2 CONTACT Corinne Sabot ANNUAIRE STRUCTURES DE RECHERCHE CLINIQUE COLLABORATIVES EN RHONE-ALPES - 9

12 CENTRES D INVESTIGATION CLINIQUE CIC LES CIC SE RÉPARTISSENT EN DIFFÉRENTES CATÉGORIES : Les Centres d Investigation Clinique module Plurithématique (CIC-P). Les Centres d investigation Clinique d Epidémiologie clinique (CIC-EC) pour les études de grandes cohortes. Les Centres d Investigation Clinique d innovations technologiques (CIC Innovations technologiques) dédiés à l évaluation des biomatériaux, des dispositifs médicaux utilisés pour le diagnostic ou le traitement de certaines maladies. Les Centres d Investigation Clinique intégrés en biothérapies (CIC biothérapies) qui réalisent des projets de recherche en thérapie cellulaire et génique, immunothérapie, vaccination STRUCTURES DE RECHERCHE CLINIQUE COLLABORATIVES EN RHONE-ALPES - ANNUAIRE 2014

13 Hôpital cardiovasculaire et pneumologique Louis Pradel Pédiatrie Cœur, Poumons, Métabolisme, Hormones Hôpital Michallon Bourg-en-bresse Annecy 42 LYON SAINT-ETIENNE Chambéry 73 GRENOBLE Valence 38 Privas 07 Hôpital Nord 26 CIC-BT : CIC Biothérapie CIC-EC: CIC Epidémiologie Clinique CIC-P : CIC module Plurithématique CIC-IT : CIC module Innovations Technologiques Immunologie, Infectiologie, Vaccination Cancérologie Thrombose Maladies Chroniques Inflammatoires de l Intestin ANNUAIRE STRUCTURES DE RECHERCHE CLINIQUE COLLABORATIVES EN RHONE-ALPES - 11

14 CENTRES D INVESTIGATION CLINIQUE - CIC Les Centres d Investigation Clinique (CIC) sont des infrastructures de recherche clinique mises à la disposition des investigateurs pour y réaliser leurs projets de recherche clinique en santé. Les CIC sont gouvernés par une double tutelle, la Direction de l Hospitalisation et de l Organisation des Soins (DHOS) du Ministère de la Santé et des Sports et l Inserm. Implantée dans un Centre Hospitalier Universitaire (CHU), c est une structure qui comprend des lits d hospitalisation, du matériel technique d investigation avec des personnels soignants spécialement formés et qualifiés aux bonnes pratiques de recherche clinique. Ces structures garantissent donc la sécurité des personnes qui se prêtent à la recherche et à la qualité de la recherche. CONTRIBUTION DES CIC AU DÉVELOPPEMENT DE LA RECHERCHE CLINIQUE Le bilan des CIC quinze ans après la création des deux premiers CIC est indiscutablement très positif : Contribution à l essor, à la dynamique, et à l animation de la recherche clinique ; Augmentation de la quantité et de la qualité de la production scientifique ; Participation à la structuration et à l organisation de la recherche clinique dans la majorité des CHU ; On constate également une amélioration de la visibilité de la recherche clinique et de la perception de son importance à tous les niveaux : AU PLAN LOCAL DANS LES CHU Apport d une expérience d évaluation et d une vision synthétique au plan national grâce à l Inserm alors que les CHU ont une culture locale et/ou régionale ; Labellisation Inserm pour conforter et initier des initiatives locales de développement de recherche clinique, convainquant souvent des partenaires locaux autrement frileux. AU PLAN NATIONAL Auprès des Ministères de tutelle en complément et en support d autres initiatives comme les programmes de recherche (PHRC, ANR ) ; Au sein de l Inserm, pour que les chercheurs fondamentaux réalisent que l activité de transfert vers le soin et l application constitue une mission indispensable, favorisée par l appel à projets recherche clinique translationnelle Inserm/DHOS depuis 2007 avec un projet en binôme entre un CIC et une équipe de recherche. AU PLAN INTERNATIONAL Le Japon, l Uruguay, l Inde récemment ont adopté ou vont adopter le modèle français de CIC. Amélioration de la qualité de la recherche clinique sur tous les plans (conceptuel, interface fondamental-soins et translationnel, épidémiologie, méthodologie, professionnalisation, assurance- qualité, formation ). CONTACT Samia Deghmoun : Pôle Recherche clinique, Institut Santé publique STRUCTURES DE RECHERCHE CLINIQUE COLLABORATIVES EN RHONE-ALPES - ANNUAIRE 2014

15 HOSPICES CIVILS DE LYON - CIC CIC MODULE PLURITHÉMATIQUE Les CIC module plurithématique conduisent des études sur de nouveaux médicaments ou des études physio-pathologiques. Ces CIC mettent à disposition des investigateurs leurs compétences pour les aider à concevoir et faire aboutir leurs projets, et leurs moyens dédiés humains (médecins, infirmières ) et matériels (lits, consultations, laboratoires ) nécessaires à l investigation des sujets (volontaires sains et patients) se prêtant à la recherche clinique. Les CIC assurent également la logistique de prise en charge des patients. Interface entre les différents intervenants de la recherche clinique : patients, partenaires industriels ou institutionnels, Pôles d Activité Médicale (PAM) transversaux (radiologie, laboratoire, pharmacie ). Rôle dans la formation et l information du personnel médical et non médical à la recherche clinique. Le CIC du CHU de Lyon est une plate-forme de concrétisation de projets multipartenaires. L expertise forte de l équipe du CIC est la méthodologie expérimentale, et particulièrement l essai clinique randomisé. Deux thématiques sont devenues les axes de développement du CIC : Pédiatrie (Responsable scientifique : Pr Behrouz Kassaï) Cœur - Poumons - Métabolisme - Hormones : (Responsable scientifique : Dr Nathan Mewton) MISSIONS DU CIC Soutien aux Médecins investigateurs pour des études à promotion industrielle ou institutionnelle en apportant une aide à toutes les étapes du protocole de recherche clinique : mise en place, aide au recrutement, à l acquisition des données, logistique ÉTABLISSEMENT Groupement Hospitalier Est Hôpital cardiovasculaire et pneumologique Louis Pradel Hôpital Femme-Mère-Enfant 28, avenue Doyen Lépine Bron CONTACTS Médecin coordonnateur : Pr. Michel Ovize Médecin déléguée : Dr Catherine Cornu Secrétariat : Catherine Eloy Pédiatrie : Pr Behrouz Kassaï Cœur - Poumons - Métabolisme - Hormones : Dr Nathan Mewton ANNUAIRE STRUCTURES DE RECHERCHE CLINIQUE COLLABORATIVES EN RHONE-ALPES - 13

16 CHU GRENOBLE CIC CIC MODULE PLURITHÉMATIQUE L unité a pour but de mettre à disposition des investigateurs du CHU de Grenoble, deux attachés de recherche clinique. Ceux-ci pourront prendre en charge des projets institutionnels soit dans leur globalité soit en partie ou ponctuellement. Ces CIC mettent à disposition des investigateurs leurs compétences pour les aider à concevoir et faire aboutir leurs projets, et leurs moyens dédiés humains (médecins, infirmières ) et matériels (lits, consultations, laboratoires ) nécessaires à l investigation des sujets (volontaires sains et patients) se prêtant à la recherche clinique. Les CIC module plurithématique assurent également la logistique de prise en charge des patients. CANCÉROLOGIE L unité a pour but de mettre à disposition des investigateurs du CHU de Grenoble deux attachés de recherche clinique. Ceux-ci pourront prendre en charge des projets institutionnels soit dans leur globalité soit en partie ou ponctuellement. CONTACT Responsable de l unité de cancérologie : Pr Denis Moro-Sibilot PHARMACOLOGIE CLINIQUE Dans l unité fonctionnelle pharmacologie et physiologie clinique sont effectués les mesures et prélèvements biologiques aux volontaires sains et aux malades participants aux études conduites au CIC. Les études portent sur toutes les spécialités médicales. CIC EPIDEMIO-CLINIQUE (CIC-EC) Le CIC-EC se situe au croisement entre recherche fondamentale et clinique. Il offre aux cliniciens et chercheurs un support méthodologique et logistique de la conception de leur étude à sa valorisation. Il est dédié à l accompagnement des études d épidémiologie clinique multicentriques de grande envergure (cohortes, évaluation de pratiques, de stratégies de dépistage ou de diagnostic, évaluations médico-économiques...) et aux essais de phases III ou IV. Les CIC-EC regroupent des épidémiologistes, des méthodologistes, des biostatisticiens et des techniciens de recherche clinique. Les CIC-EC sont en charge principalement des études de cohortes. CONTACT Coordonateur général : Pr Jean-Luc Bosson CIC BIOTHÉRAPIE (CIC-BT) Les CIC intégrés en biothérapies qui réalisent des projets de recherche en thérapie cellulaire et génique, immunothérapie, vaccination. Ils ont pour mission de développer des protocoles de thérapie cellulaire et génique, et des protocoles en vaccinologie en collaboration avec des unités de production, des plates-formes d immunomonitorage. CONTACT Responsable cellule médico économique : Dr Sandra David-Tchouda CONTACTS Médecin Délégué : Pr Jean-Luc Cracowski Coordonnateur Général du CIC et Responsable Module Plurithématique : Pr Jean-luc Bosson 14 - STRUCTURES DE RECHERCHE CLINIQUE COLLABORATIVES EN RHONE-ALPES - ANNUAIRE 2014

17 CIC - MODULE INNOVATION TECHNOLOGIQUE (CIC-IT) Le CIC-IT de Grenoble constitue une structure pivot de collaborations tripartites associant hospitaliers, chercheurs et industriels dans son domaine de spécialité. LES SPÉCIALITÉS : Accompagner les innovations technologiques du domaine des Interventions Augmentées en Médecine (AIM). Cet accompagnement, idéalement tout au long du processus de maturation de l Innovation, peut également être réalisé de manière ponctuelle. L enjeu, à terme, consiste à estimer voire optimiser le service médical attendu et effectivement rendu par l Innovation Technologique. Possibilité de prise en charge des volontaires dans des locaux adaptés aux recherches cliniques, accueillis par du personnel médical et paramédical, et avec une gestion de la qualité dans le respect du code de la santé publique. Estimer puis démontrer le service Médical Rendu par l Innovation Technologique par la mise en oeuvre d essais pré-cliniques et cliniques mono puis multicentriques. MEMBRES FONDATEURS ACADÉMIQUES : CHU Grenoble, CNRS, INSERM, Université Joseph Fourier LES ENJEUX DU CIC-IT : Améliorer la balance bénéfices/risques des actions thérapeutiques ; Proposer ou contribuer au développement d approches diagnostiques ou thérapeutiques innovantes en réponse à des problématiques médicales ; Accélérer l émergence des Innovations Technologiques en santé ; ÉTABLISSEMENT CHU Grenoble Hôpital Michallon - BP Grenoble Cedex 09 CONTACTS Responsable médical du module de l innovation technologique : Pr Alexandre Moreau-Gaudry Responsable scientifique de l unité Innovation Technologique : Pr Philippe Cinquin ANNUAIRE STRUCTURES DE RECHERCHE CLINIQUE COLLABORATIVES EN RHONE-ALPES - 15

18 CHU SAINT-ETIENNE CIC CIC EPIDÉMIOLOGIE CLINIQUE (CIC-1408) Le Centre d Investigation Clinique du CHU de Saint- Etienne (CHUSE) a été reconnu en 2011 comme une «structure d excellence» avec une reconnaissance nationale et internationale forte dans le domaine de la thrombose. Il est dirigé par le Pr B. Tardy, le coordinateur adjoint étant le Pr H. Decousus. Ce CIC coordonne depuis 2008 un réseau national d investigation clinique (le GIRC Thrombose France réseau reconnu par l INSERM et par les CeNGEPS et qui regroupe 55 centres dont 12 CIC et la majorité des CHU français. Depuis 2013, le CIC coordonne en plus un nouveau réseau, le réseau INNOVTE, qui a obtenu le label FCRIN et qui regroupe, outre le GIRC, 7 unités labellisées de recherche en hémostase, en génétique et en imagerie réparties sur l ensemble du territoire français. Les missions de ce CIC sont de développer la recherche pour la prévention, le diagnostic, le traitement ou la prise en charge des patients dans le domaine de la thrombose. Une structure de centre de ressources biologiques a été créée pour permettre la collection et la conservation des échantillons biologiques. Durant les 4 dernières années, le CIC, avec les mêmes missions, a étendu son domaine d activité à 4 autres thématiques : La vaccinologie (F. Lucht, S. Paul). Le CIC de Saint- Etienne fait partie du réseau FCRIN E-REIVAC, et est centre de ressources biologiques pour ce réseau ; Les maladies inflammatoires chroniques de l intestin (X. Roblin). X. Roblin est vice-président du réseau GETAID (Groupe d Etude Thérapeutique des Affections Inflammatoires du tube Digestif) et le CIC est centre de ressources biologiques pour ce réseau ; La cancérologie (F. Chauvin). La recherche est axée sur la prévention du cancer. F. Chauvin est Directeur du Centre Hygée, plateforme du cancéropôle Rhône-Alpes-Auvergne ; La neurologie (JC. Antoine, P. Garnier, S. Chabrier). JC. Antoine est centre de référence des maladies neuromusculaires rares pour la région Rhône- Alpes. P. Garnier est responsable de l Unité de neurovasculaire du CHU, et S. Chabrier responsable du centre national de référence des AVC de l enfant. Durant ces 4 dernières années, une attention toute particulière a été donnée à des projets portant sur des sujets communs aux différentes thématiques du CIC : Thrombose et cancer : étude ONCOCIP ; Thrombose et neurologie : Thrombophlébite cérébrale, thrombophilie et AVC de l enfant ; Vaccinologie et Cancer ; Vaccinologie et Maladies inflammatoires chroniques de l intestin. Ce CIC se situe au croisement entre recherche fondamentale et clinique. Il offre aux cliniciens et chercheurs un support méthodologique et logistique de la conception de leur étude à sa valorisation. Il est dédié à l accompagnement des études d épidémiologie clinique multicentriques de grande envergure (cohortes, évaluation de pratiques, de stratégies de dépistage ou de diagnostic, évaluations médico-économiques...) et aux essais thérapeutiques de phases III ou IV. Ce CIC possède par ailleurs des champs d expertise spécifiques : Dans le domaine de la méthodologie, de la pharmaco-épidémiologie, des méta-analyses et des statistiques (P. Mismetti, S. Laporte) ; Dans l organisation et la réalisation de comités d adjudication des évènements cliniques d intérêt dans les grandes études de cohortes ou dans les essais randomisés (A. Merah). ÉTABLISSEMENT CHU de Saint-Etienne Hôpital Nord Avenue Albert Raimond Saint-Priest-en-Jarez CONTACTS Coordinateur : Pr Bernard Tardy Coordinateur adjoint : Pr Hervé Decousus Secrétaire : Édith Venet STRUCTURES DE RECHERCHE CLINIQUE COLLABORATIVES EN RHONE-ALPES - ANNUAIRE 2014

19 1 ÈRE ÉDITION ANNUAIRE STRUCTURES DE RECHERCHE CLINIQUE COLLABORATIVES EN RHONE-ALPES - 17

20 CENTRES DE RESSOURCES BIOLOGIQUES CRB Les Centres de Ressources Biologiques (CRB), ou biobanques, rassemblent des collections d échantillons biologiques (cellules, sang, urine, liquides biologiques) et les produits dérivés associés (principalement acides nucléiques ). Ils assurent les activités de préparation, de conservation et de mise à disposition de ressources biologiques pour des protocoles de recherche mais aussi à visée sanitaire pour certaines collections. Ces centres sont constitués d équipes scientifiques et médicales, d équipes de soutien administratif et de matériel spécifique permettant la cryoconservation des échantillons ainsi que le traitement informatique des données liées aux échantillons. Ils sont hébergés dans des centres hospitaliers ou des structures dédiées. Les collections, qui associent aux échantillons biologiques les données cliniques et biologiques relatives aux patients constituent des bases clinicobiologiques qui se révèlent être des instruments puissants de recherche. La qualité et la faisabilité des recherches dépendent de la pertinence des données annexées aux échantillons ainsi que du nombre et de la qualité des échantillons disponibles. Les biobanques permettent cette collecte essentielle. Les CRB et leurs collections peuvent être dédiés à un domaine de recherche précis, c est le cas de tumorothèques, des neurothèques etc., ou encore avoir une vocation plus généraliste et conserver des collections d échantillons de nature variée pouvant servir à différents programmes de recherche. Les recherches peuvent porter sur des études de pathogénicité, épidémiologiques et suivi de cohortes, détermination de biomarqueurs, analyse de substances thérapeutiques, etc STRUCTURES DE RECHERCHE CLINIQUE COLLABORATIVES EN RHONE-ALPES - ANNUAIRE 2014

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours lat ransplantation hépatique p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s Contact presse Anne-Karen Nancey - Direction de la communication

Plus en détail

Appel à Projets. Constitution de bases clinicobiologiques multicentriques à visée nationale en cancérologie. Action 3.1 et 23.2

Appel à Projets. Constitution de bases clinicobiologiques multicentriques à visée nationale en cancérologie. Action 3.1 et 23.2 Appel à Projets Constitution de bases clinicobiologiques multicentriques à visée nationale en cancérologie Action 3.1 et 23.2 Soumission en ligne: http://www.e-cancer.fr/aap/bcb11 Date limite de candidature

Plus en détail

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE 2014 L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE L Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) est un nouveau modèle français d organisation

Plus en détail

Rôle de l ARCl. V Grimaud - UE recherche clinique - 18 mars 2011. Définitions

Rôle de l ARCl. V Grimaud - UE recherche clinique - 18 mars 2011. Définitions Rôle de l ARCl 1 Définitions ARC : Assistant de Recherche Clinique TEC : Technicien d Étude Clinique Promoteur : Personne physique ou morale qui prend l initiative de la recherche Investigateur principal

Plus en détail

Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir

Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir Extrait Communiqué de presse Saint-Denis, le 12 avril 2012 Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir La dynamique du plan greffe 2000-2003 a généré un essor sans précédent de près de 50 % de

Plus en détail

- 2 - faire industriel dans la mise au point des produits biologiques. L Institut Roche de Recherche et Médecine Translationnelle (IRRMT, basé à

- 2 - faire industriel dans la mise au point des produits biologiques. L Institut Roche de Recherche et Médecine Translationnelle (IRRMT, basé à Information presse Roche, l Agence Nationale de Recherches sur le Sida et les hépatites virales (ANRS), le Baylor Research Institute (BRI) et Inserm Transfert mettent en place une coopération stratégique

Plus en détail

Règlement des Etudes

Règlement des Etudes Règlement des Etudes Il est toléré 3 jours d absence, pour raisons valables, sur les 12 jours de l enseignement. A partir de 4 le DIU ne pourra pas être validé. Il est nécessaire d obtenir la note minimale

Plus en détail

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle possible? 18 octobre 2012 Professeur Philippe KOLH CIO, Directeur du Service des Informations Médico-Economiques CHU de LIEGE Plan

Plus en détail

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre Fondation PremUp Mieux naître pour mieux vivre Une fondation de coopération scientifique initiée par les pouvoirs publics en 2007 6 membres fondateurs : L Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, l Inserm,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.fr DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES Crédit Photo : Nicolas MASSON Cannes, le 6 avril 2011

Plus en détail

Le Centre Léon Bérard Equité, globalité, qualité, innovation. Juin 2011

Le Centre Léon Bérard Equité, globalité, qualité, innovation. Juin 2011 Le Centre Léon Bérard Equité, globalité, qualité, innovation Juin 2011 1 Sommaire Présentation institutionnelle... 3 Un projet stratégique : le projet d établissement... 5 Un hôpital certifié par la Haute

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES PHARMACIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES PHARMACIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES PHARMACIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / PHARMACIE Sous réserve d accréditation (Licences et Masters) LISTE DES FORMATIONS

Plus en détail

Thérapies ciblées en Onco-Hématologie

Thérapies ciblées en Onco-Hématologie Thérapies ciblées en Onco-Hématologie 1 er au 4 avril 2014 salle de séminaire Institut Universitaire d Hématologie Hôpital Saint-Louis, Paris Coordination: Dr Guilhem Bousquet Comité scientifique: Philippe

Plus en détail

Editorial de Madame Martine AUBRY, Présidente du Conseil de Surveillance du CHRU de Lille

Editorial de Madame Martine AUBRY, Présidente du Conseil de Surveillance du CHRU de Lille le projet d établissement 2012-2016 du chru de lille Editorial de Madame Martine AUBRY, Présidente du Conseil de Surveillance du CHRU de Lille Le Projet d Etablissement 2012-2016 engage la communauté des

Plus en détail

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique Introduction au métier d ARC en recherche clinique Déroulement d un projet de recherche clinique Idée Faisabilité Avant Pendant Après Protocole accepté Démarches réglementaires Déroulement de l étude Analyse

Plus en détail

Service d Hématologie clinique et Thérapie cellulaire Bâtiment Médico-Chirurgical - 3 ème et 4 ème étages

Service d Hématologie clinique et Thérapie cellulaire Bâtiment Médico-Chirurgical - 3 ème et 4 ème étages Centre Hospitalier Pontoise Service d Hématologie clinique et Thérapie cellulaire Bâtiment Médico-Chirurgical - 3 ème et 4 ème étages Chef de service : Dr Hugo GONZALEZ Accueil secrétariat 01 30 75 49

Plus en détail

Définition de l Infectiologie

Définition de l Infectiologie Définition de l Infectiologie Discipline médicale clinique Spécialisée. Prise en charge des Maladies Infectieuses et Tropicales. Actuelles, émergentes ou ré-émergentes. Référents dans le cadre d un maillage

Plus en détail

La recherche clinique de demain ne se fera pas sans les paramédicaux

La recherche clinique de demain ne se fera pas sans les paramédicaux La recherche clinique de demain ne se fera pas sans les paramédicaux Marc Beaumont, kinésithérapeute - 5ème journée inter régionale GIRCI - Tours, 3 juin 2015 Qu est ce que la recherche clinique? «une

Plus en détail

ELABORATION DU PLAN DE MONITORING ADAPTE POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE A PROMOTION INSTITUTIONNELLE

ELABORATION DU PLAN DE MONITORING ADAPTE POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE A PROMOTION INSTITUTIONNELLE Référence HCL : Titre de l étude : ELABORATION DU PLAN DE MONITORING ADAPTE POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE A PROMOTION INSTITUTIONNELLE Investigateur Coordonnateur : Méthode. Définition du niveau de risque

Plus en détail

Charte régionale des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire de PACA, Corse et Monaco

Charte régionale des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire de PACA, Corse et Monaco Réseau Régional de Cancérologie ONCOPACA-Corse Charte régionale des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire de PACA, Corse et Monaco 1. CONTEXTE ET OBJECTIF Contexte : Cette présente charte a été définie

Plus en détail

Bilan des dotations obtenues par les Réseaux dans le cadre de l Appel à projets CeNGEPS «Soutien aux Réseaux d investigation clinique»

Bilan des dotations obtenues par les Réseaux dans le cadre de l Appel à projets CeNGEPS «Soutien aux Réseaux d investigation clinique» Bilan des dotations obtenues par les Réseaux dans le cadre de l Appel à projets CeNGEPS «Soutien aux Réseaux d investigation clinique» Réseau 2008 2009 2010 2011 2012 2013 TOTAL alloué ALZHEIMER CeNGEPS

Plus en détail

Secteur Protégé d Hématologie

Secteur Protégé d Hématologie INFORMATIONS PATIENTS Secteur Protégé d Hématologie Centre accrédité de greffe de moelle osseuse et de cellules souches d hématopoïétiques Le Secteur d Hématologie est destiné à des patients atteints de

Plus en détail

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie APPEL A CANDIDATURES 2011 Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie Action 1.2 Date limite de soumission en ligne du dossier : 06 décembre 2010 http://www.e-cancer.fr/aap/for2011

Plus en détail

OUVERTURE ET MISE EN PLACE

OUVERTURE ET MISE EN PLACE OUVERTURE ET MISE EN PLACE Estelle Marcault 20/01/2012 URC PARIS NORD 1 Ouverture et mise en place Trois types de visites/ réunions peuvent avoir lieu : Visite de sélection Réunion investigateur Visite

Plus en détail

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012 Visite de pré-sélection Visite de Mise en place Murielle COURREGES-VIAUD, ARC Laurence GUERY, ARC responsable Assurance Qualité Véronique JOUIS, Coordinatrice des ARCs Responsable Logistique Unité de Recherche

Plus en détail

OUTIL D'EVALUATION DU TEMPS ARC / CHEF DE PROJET PROMOTEUR REQUIS POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE V 2.3 DE L OUTIL NOTICE D UTILISATION

OUTIL D'EVALUATION DU TEMPS ARC / CHEF DE PROJET PROMOTEUR REQUIS POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE V 2.3 DE L OUTIL NOTICE D UTILISATION OUTIL D'EVALUATION DU TEMPS ARC / CHEF DE PROJET PROMOTEUR REQUIS POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE V 2.3 DE L OUTIL NOTICE D UTILISATION i) Contexte :... - 2 - ii) But de l outil :... - 2 - iii) Fonctionnement

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

Document d information dans le cadre de l installation d un cyclotron. à Saint-Louis

Document d information dans le cadre de l installation d un cyclotron. à Saint-Louis Document d information dans le cadre de l installation d un cyclotron à Saint-Louis Cancers & imagerie médicale Un progrès majeur pour une meilleure prise en charge des patients. Accroitre les possibilités

Plus en détail

INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE

INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Cathy Josse 03 22 66 87 83 / 06 86 30 46 57 josse.cathy@chu-amiens.fr 1 COMMUNIQUE DE SYNTHESE Le 16 février

Plus en détail

L UFR des sciences pharmaceutiques

L UFR des sciences pharmaceutiques Séance délocalisée de l Académie nationale de Pharmacie Bordeaux 4 & 5 avril 2014 L UFR des sciences pharmaceutiques L UFR des Sciences pharmaceutiques L une des 5 composantes du Collège Sciences de la

Plus en détail

CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012

CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012 CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012 NOUMBISSIE Emmanuel, ingénieur en organisation et méthodes à la direction générale de l hôpital marne la vallée ( Lagny) Transfert d activités sur un nouveau site :

Plus en détail

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE Chemin de la Bretèque 76230 BOIS-GUILLAUME Mois de juin 2001 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE

Plus en détail

DON DE SANG. Label Don de Soi

DON DE SANG. Label Don de Soi DON DE SANG Label Don de Soi 2015 SOMMAIRE Les différents types de dons p.3 Le don de sang total Le don de plasma Le don de plaquettes Le don de moelle osseuse Que soigne-t-on avec un don de sang? p.7

Plus en détail

Hospices cantonaux Centre Hospitalier Universitaire Vaudois DOSSIER DE PRESSE. Création du Centre romand hospitalo-universitaire de neurochirurgie

Hospices cantonaux Centre Hospitalier Universitaire Vaudois DOSSIER DE PRESSE. Création du Centre romand hospitalo-universitaire de neurochirurgie Hospices cantonaux Centre Hospitalier Universitaire Vaudois DOSSIER DE PRESSE Création du Centre romand hospitalo-universitaire de neurochirurgie 1. Le Centre romand hospitalo-universitaire de neurochirurgie

Plus en détail

L axe 5 du Cancéropole Nord Ouest

L axe 5 du Cancéropole Nord Ouest L axe 5 du Cancéropole Nord Ouest Cancers, Individu id & Société L état des lieux d un pari Le Rapport Cordier 1 Biomarqueurs prédictifs 2 L axe 5 du Cancéropole Nord Ouest Cancers, Individu & Société

Plus en détail

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Chef de projet Hémato-Onco CHRU Tours Vice Présidente CPP Région Ouest1 Le contexte juridique Directive 2001/20/CE du Parlement européen et du

Plus en détail

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon Colloque Santé et Société Quels déterminants de santé et quel système de soins pour la santé de toute

Plus en détail

Physiopathologie : de la Molécule à l'homme

Physiopathologie : de la Molécule à l'homme Mention Sciences du Vivant Spécialité de Master : Physiopathologie : de la Molécule à l'homme Pourquoi, comment, combien, contourner, greffer, restaurer, inhiber, suppléer Responsables : Dr Gilles Prévost

Plus en détail

COMPRENDRE LA RECHERCHE CLINIQUE

COMPRENDRE LA RECHERCHE CLINIQUE COMPRENDRE LA RECHERCHE CLINIQUE Unité de Recherche Clinique Avec le soutien de Roche 2 3 Sommaire Avant-propos 3 Accueil 4 Généralités 6 1. Qu est-ce qu une étude clinique? 2. Pourquoi participer à une

Plus en détail

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC 2éme Journée des Infirmiers de Basse-Normandie Jeudi 9 Octobre 2014 Florence BANNIE, Pharmacien CHPC, CHERBOURG Déclarations

Plus en détail

des banques pour la recherche

des banques pour la recherche ADN, cellules, tissus... des banques pour la recherche FÉVRIER 2009 Les banques d échantillons de matériel biologique (tissus, cellules, ADN ), appelées biobanques, mettent à disposition des chercheurs

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

Accès aux soins. avec couverture maladie. ACCèS AUX SOINS AVEC COUVERTURE MALADIE. d examens de santé. (CES) pour adultes Saint-Vincent

Accès aux soins. avec couverture maladie. ACCèS AUX SOINS AVEC COUVERTURE MALADIE. d examens de santé. (CES) pour adultes Saint-Vincent Accès aux soins avec couverture maladie Les centres d examens de santé Ce sont des structures qui proposent un «examen périodique de santé» qui représente un droit pour tout assuré social. L examen périodique

Plus en détail

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé Professeur Michèle Kessler CHU de Nancy et réseau Néphrolor L une des applications de la télémédecine est la télésurveillance à domicile,

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DU MEDICAMENT 4 ème, 5 ème et 6 ème année de pharmacie

DEVELOPPEMENT DU MEDICAMENT 4 ème, 5 ème et 6 ème année de pharmacie DEVELOPPEMENT DU MEDICAMENT 4 ème, 5 ème et 6 ème année de pharmacie Nous proposons de nombreux stages dans différents domaines: Développement Cliniques, Affaires Réglementaires, Assurance Qualité, Gestion

Plus en détail

MISSION PARTENARIALE IMMUNOLOGIE - VACCINATION & INFECTIOLOGIE A l occasion de BIOPHARM AMERICA 2015 BOSTON, ETATS-UNIS 14 au 18 septembre 2015

MISSION PARTENARIALE IMMUNOLOGIE - VACCINATION & INFECTIOLOGIE A l occasion de BIOPHARM AMERICA 2015 BOSTON, ETATS-UNIS 14 au 18 septembre 2015 SAVE THE DATE! MISSION PARTENARIALE IMMUNOLOGIE - VACCINATION & INFECTIOLOGIE A l occasion de BIOPHARM AMERICA 2015 BOSTON, ETATS-UNIS 14 au 18 2015 BioPharm America est le plus grand événement de partenariats

Plus en détail

Programme d Accueil des Etudiants Internationaux Stages Hospitaliers

Programme d Accueil des Etudiants Internationaux Stages Hospitaliers Programme d Accueil des Etudiants Internationaux Stages Hospitaliers Fidèle à sa tradition humaniste de partage et d ouverture, la faculté de médecine Paris Diderot propose des programmes d accueil aux

Plus en détail

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité Mention : STAPS Sport, Prévention, Santé, Bien-être Objectifs de la spécialité L'objectif de la spécialité «Sport, Prévention, Santé, Bien être» est de doter les étudiants de compétences scientifiques,

Plus en détail

Financement public de la recherche clinique en France

Financement public de la recherche clinique en France Financement public de la recherche clinique en France Propositions du groupe d'experts inter-instituts Thématiques Multi- Organismes de recherche Clinique d'aviesan Serge Adnot, ITMO Immunologie, Hématologie,

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

Note de synthèse Assurance Maladie. Information des professionnels de santé sur les produits de santé mars 2011

Note de synthèse Assurance Maladie. Information des professionnels de santé sur les produits de santé mars 2011 Note de synthèse Assurance Maladie Information des professionnels de santé sur les produits de santé mars 2011 Au début des années 2000, l Assurance Maladie a commencé à construire puis développer une

Plus en détail

STACCINI Pascal UFR Médecine Nice Université Nice-Sophia Antipolis

STACCINI Pascal UFR Médecine Nice Université Nice-Sophia Antipolis 3.2 : S initier à l organisation, la mise en œuvre et l utilisation d un système d information Chapitre 3 : Systèmes d information Systèmes d information hospitaliers (S.I.H.) STACCINI Pascal UFR Médecine

Plus en détail

Journée mondiale du sommeil 2012 Rhône-Alpes

Journée mondiale du sommeil 2012 Rhône-Alpes Journée mondiale du sommeil 2012 Rhône-Alpes Date : 16 mars 2012 Action de sensibilisation grand public sur le sommeil en région Rhône-Alpes. Sommaire Introduction... 3 Actions en Rhône-Alpes... 4 Conférences

Plus en détail

Futur bâtiment des lits (Bdl 2) vision 2015. Gouvernance opérationnelle

Futur bâtiment des lits (Bdl 2) vision 2015. Gouvernance opérationnelle Futur bâtiment des lits (Bdl 2) vision 2015 Gouvernance opérationnelle 2010-2015 Gouvernance opérationnelle 2010-2015 Sommaire Avant-propos par Bernard Gruson 02 Gouvernance opérationnelle 03 En bref

Plus en détail

BOOK DES OFFRES DE STAGE

BOOK DES OFFRES DE STAGE BOOK DES OFFRES DE STAGE Novartis est un leader mondial dans l'offre de médicaments destinés à préserver la santé, soigner les malades et améliorer le bien-être. Novartis renforce son portefeuille thérapeutique

Plus en détail

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION POLES DE COMPETITIVITE et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION Plan - Qu est-ce qu un pôle de compétitivité? - Qu est-ce qu un centre d innovation technologique? - Zoom sur Valorial

Plus en détail

Les plateformes de génétique

Les plateformes de génétique Thérapies ciblées : de l anatomopathologie th l à la biothérapie i Les plateformes de génétique moléculaire PO Schischmanoff UF Génétique moléculaire et oncogénétique CHU Avicenne ACP FHF 29 mars 2012

Plus en détail

Pr. Pierre FUMOLEAU Directeur Général du Centre de Lutte Contre le Cancer Georges-François Leclerc (CGFL)

Pr. Pierre FUMOLEAU Directeur Général du Centre de Lutte Contre le Cancer Georges-François Leclerc (CGFL) C Ouverture INTRODUCTION RENCONTRES DES 25 et 26 JUIN 2014 Accueil des Participants Pr. Pierre FUMOLEAU Directeur Général du Centre de Lutte Contre le Cancer Georges-François Leclerc (CGFL) 25 juin 9h30

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE Société canadienne des médecins de soins palliatifs Association médicale canadienne Collège des médecins de famille du Canada Collège royal des

Plus en détail

Master Développement et Immunologie

Master Développement et Immunologie Master Développement et Immunologie MASTER 2 PROFESSIONNALISANT EN IMMUNOLOGIE Le Master 2 Professionnalisant en Immunologie propose aux étudiants des filières scientifiques et médicales une formation

Plus en détail

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Projet de santé Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Adresse du siège social : Téléphone : Mail : Version : Etablie en date

Plus en détail

«Quelle information aux patients en recherche biomédicale? Quels enseignements en retirer pour la pratique quotidienne?»

«Quelle information aux patients en recherche biomédicale? Quels enseignements en retirer pour la pratique quotidienne?» «Quelle information aux patients en recherche biomédicale? Quels enseignements en retirer pour la pratique quotidienne?» Dr Adeline Paris Unité de Pharmacologie Clinique Centre d Investigation Clinique

Plus en détail

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris)

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) 1. Contexte local Géographie La psychiatrie adulte de l hôpital Sainte-Anne est orientée vers 7 secteurs psychiatriques adultes, que ce soit pour les hospitalisations,

Plus en détail

GHUPC Projet de transformation du site Hôtel Dieu. Pr S CHAUSSADE, Dr I. FERRAND

GHUPC Projet de transformation du site Hôtel Dieu. Pr S CHAUSSADE, Dr I. FERRAND GHUPC Projet de transformation du site Hôtel Dieu Pr S CHAUSSADE, Dr I. FERRAND PREAMBULE - Déçisions du directoire de l APHP : 1) le site de l HTD ne serait pas fermé 2) le site de l HTD ne serait pas

Plus en détail

Responsabilité du promoteur et obligations des soustraitants. cliniques : conformité aux Bonnes Pratiques Cliniques et point de vue de l inspection

Responsabilité du promoteur et obligations des soustraitants. cliniques : conformité aux Bonnes Pratiques Cliniques et point de vue de l inspection Responsabilité du promoteur et obligations des soustraitants dans les essais cliniques : conformité aux Bonnes Pratiques Cliniques et point de vue de l inspection Anne RAISON Chef de l Unité Inspection

Plus en détail

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * *

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * République du Sénégal Ministère de la Santé et de l Action Sociale Direction Générale de la Santé Direction des Laboratoires Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * PLAN DE FORMATION DES PERSONNELS

Plus en détail

GUIDE MASTER 2. Radiothérapie-Oncologie

GUIDE MASTER 2. Radiothérapie-Oncologie GUIDE MASTER 2 Radiothérapie-Oncologie Master 2 (M2) : carte d identité -Niveau requis : Bac + 5 -Durée : Un an -S inscrit dans le cadre de la réforme dite LMD (Licence Master Doctorat) Remplace le DEA

Plus en détail

Création de procédures inter-services pour la gestion des essais de phase I à l Institut Gustave Roussy

Création de procédures inter-services pour la gestion des essais de phase I à l Institut Gustave Roussy Création de procédures inter-services pour la gestion des essais de phase I à l Institut Gustave Roussy A.A. MOUSSA D. SCHWOB Institut de cancérologie Gustave-Roussy 94805 Villejuif cedex - FRANCE Plan

Plus en détail

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines Hôpital de jour (HDJ) Permet des soins ou examens nécessitant plateau

Plus en détail

Programme AcSé. Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib

Programme AcSé. Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib Programme AcSé Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib G. Vassal, J.Y. Blay, C. Cailliot, N. Hoog-Labouret, F. Denjean, M. Jimenez, A.L.

Plus en détail

PROFIL DE POSTE PRATICIEN ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES

PROFIL DE POSTE PRATICIEN ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES ETABLISSEMENT CENTRE HOSPITALIER PUBLIC DU COTENTIN (CHPC) CHERBOURG (50) Deuxième établissement hospitalier de Basse-Normandie. SPECIALITE RECHERCHEE Anatomie et cytologie pathologiques (ACP). COMPETENCES

Plus en détail

Liège, le 29 juillet 2013. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2013-085

Liège, le 29 juillet 2013. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2013-085 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 29 juillet 2013

Plus en détail

«Adaptation de la mise en œuvre des bonnes pratiques cliniques en fonction des caractéristiques de certaines recherches»

«Adaptation de la mise en œuvre des bonnes pratiques cliniques en fonction des caractéristiques de certaines recherches» Synthèse de la table ronde 2- Giens XXI -octobre 2005 «Adaptation de la mise en œuvre des bonnes pratiques cliniques en fonction des caractéristiques de certaines recherches» Pierre-Henri.Bertoye, Soizic.Courcier-Duplantier,

Plus en détail

Centre Hospitalier de Béziers

Centre Hospitalier de Béziers Centre Hospitalier de Béziers Edito Établissement public de santé, le Centre Hospitalier de Béziers est l hôpital de référence du bassin de santé Ouest-Hérault de plus de 200 000 habitants. Sa taille et

Plus en détail

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD)

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) 1 PSAD: qui sommes nous - 1 200 000 patients toutes prestations confondues, pris en charge tous les jours à domicile en : oxygénothérapie ventilation

Plus en détail

Guide de Mobilisation. de cellules souches pour mon. Autogreffe AVEC LE SOUTIEN DE. Carnet d informations et de suivi pour le patient et sa famille

Guide de Mobilisation. de cellules souches pour mon. Autogreffe AVEC LE SOUTIEN DE. Carnet d informations et de suivi pour le patient et sa famille Guide de Mobilisation de cellules souches pour mon Autogreffe Carnet d informations et de suivi Carnets pour d informations le patient et sa et famille de suivi pour le patient et sa famille AVEC LE SOUTIEN

Plus en détail

Don d organes et mort cérébrale. Drs JL Frances & F Hervé Praticiens hospitaliers en réanimation polyvalente Hôpital Laennec, Quimper

Don d organes et mort cérébrale. Drs JL Frances & F Hervé Praticiens hospitaliers en réanimation polyvalente Hôpital Laennec, Quimper Don d organes et mort cérébrale Drs JL Frances & F Hervé Praticiens hospitaliers en réanimation polyvalente Hôpital Laennec, Quimper La mort cérébrale Cessation irréversible de toute fonction cérébrale

Plus en détail

Table ronde n 1 Ateliers de Giens 2013

Table ronde n 1 Ateliers de Giens 2013 Table ronde n 1 Ateliers de Giens 2013 Comment promouvoir la place des paramédicaux dans la recherche clinique: type d activités, place et statuts, reconnaissance, formations La recherche clinique fait

Plus en détail

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque Connaître son évolution pour mieux la vivre Guide d accompagnement destiné au patient et ses proches Table des matières L évolution habituelle de l insuffisance cardiaque 5 Quelles

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT Sommaire Comment se fait la recherche sur un nouveau médicament? (page 1) A quoi sert la recherche sur un nouveau médicament? (page

Plus en détail

Une nouvelle ère du soin. Stratégie horizon 2018 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE

Une nouvelle ère du soin. Stratégie horizon 2018 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE Une nouvelle ère du soin Stratégie horizon 2018 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE ÉDITO Principal acteur dans l offre de soins de la région, le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse est

Plus en détail

Infirmieres libérales

Infirmieres libérales Détail des programmes- Feuillets complémentaires à la plaquette générale Infirmieres libérales Stages courts 2012 Durées et dates disponibles sur un calendrier en annexe Santé formation Formations gratuites

Plus en détail

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais Synthèse des résultats Septembre 2013 Etude coordonnée par Dispositif soutenu et financé par Le

Plus en détail

Notre métier : Vous accompagner dans votre Projet

Notre métier : Vous accompagner dans votre Projet Notre métier : Vous accompagner dans votre Projet Formation initiale en alternance (scolaire ou apprentissage) Formation continue FORMATION INITIALE > Bac Pro Bio Industries de Transformation Accéder x

Plus en détail

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer Information importante pour les personnes atteintes d un cancer du poumon non à petites cellules de stade avancé Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic

Plus en détail

Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009

Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009 17 èmes Journées des Statisticiens des Centres de Lutte contre le Cancer 4 ème Conférence Francophone d Epidémiologie Clinique Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009 Q Picat, N

Plus en détail

prise en charge paramédicale dans une unité de soins

prise en charge paramédicale dans une unité de soins Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : prise en

Plus en détail

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES Septembre 2014 CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS DES PRESTATAIRES BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LES DOMAINES MÉDICO-TECHNIQUES www.metiers-medico-techniques.fr CPNEFP de la branche Négoce et

Plus en détail

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire Telecom Bretagne, Institut Telecom M@rsouin, CREM Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu

Plus en détail

Charte de la Banque ADN et de Cellules de Généthon

Charte de la Banque ADN et de Cellules de Généthon Sommaire 1. PREAMBULE... 2 2. DEFINITIONS... 2 3. CADRE LEGAL... 3 4. ORGANISATION DE LA BACG... 4 5. PRESTATIONS DE LA BACG... 5 6. MODALITES DE CONTRIBUTION ET D UTILISATION DES SERVICES... 5 7. REGLES

Plus en détail

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe Un éclairage pour un déploiement national Journée Télémédecine ASIP Santé 3 mai 2012 Pascale MARTIN - ANAP Agence Nationale d Appui à la Performance

Plus en détail

MASTER (LMD) INGENIERIE DE LA SANTE

MASTER (LMD) INGENIERIE DE LA SANTE MASTER (LMD) INGENIERIE DE LA SANTE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : BIOLOGIE SANTE Spécialité : METIERS DE LA SANTE ASSOCIES

Plus en détail

Le don de moelle osseuse :

Le don de moelle osseuse : DON DE MOELLE OSSEUSE Le don de moelle osseuse : se décider aujourd hui, s engager pour longtemps LA MOELLE OSSEUSE ET SA GREFFE La moelle osseuse C est le tissu mou dans le centre du corps des os qui

Plus en détail

Les Parcours Scientifiques et les Ecoles Doctorales

Les Parcours Scientifiques et les Ecoles Doctorales Aix 11 Septembre 2006 Les Parcours Scientifiques et les Ecoles Doctorales «Sciences de la Vie» Jean-François DHAINAUT Président du Pôle de Recherche et Enseignement Supérieur «Université Paris-Centre»

Plus en détail