Votre mutuelle! Votre meilleur indice de protection

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Votre mutuelle! Votre meilleur indice de protection"

Transcription

1 l essormutualiste PARIS L ESSOR MUTUALISTE 29, boulevard Haussmann le magazine de la mutuelle du personnel du groupe société générale Registre national des mutuelles n Responsable de la publication : Bernard CAUCHY numéro mars 2013 Votre mutuelle! Votre meilleur indice de protection INTERVIEW > Entretien avec le Président de la Mutuelle PRÉVENTION > Fruits et légumes : limiter les risques des pesticides L activité sportive favorise un sommeil de qualité FLASHS SANTÉ > INFORMATIONS PRATIQUES > Conventionnement hospitalier Les réponses à vos questions

2 Où trouver un établissement performant pour se faire soigner d un cancer? Comment arrêter la cigarette? Quelles sont les démarches à effectuer pour aider un proche en situation de dépendance? Ces questions, vous pouvez les poser à Priorité Santé Mutualiste, un programme élaboré par la Mutualité française et destiné aux adhérents mutualistes ainsi qu à leurs proches. Téléphone & Internet un numéro d appel unique Les services rendus par Priorité Santé Mutualiste, ce sont > INFORMATION 30 thématiques d informations à caractère médical ou médico-social. 2 nouvelles thématiques en 2013 : Santé et environnement en juin, Maux du quotidien en septembre. > ACCOMPAGNEMENT Sur le sevrage tabagique, l équilibre alimentaire, le maintien à domicile et, enfin, sur la nutrition et l hébergement des personnes âgées. Priorité santé mutualiste accompagne des Rencontres santé organisées au niveau régional. > ORIENTATION L orientation vers les établissements de soins. EN rencontres santé ont bénéficié à personnes Priorité Santé Mutualiste vous apporte des réponses concrètes et fiables aux questions que vous vous posez sur votre santé et votre bien-être : les maladies, les traitements, les facteurs de risque et les modes de prévention. l essor mutualiste - n mars

3 interview > ENTRETIEN AVEC LE PRÉSIDENT DE LA MUTUELLE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE Comment se positionne la Mutuelle par rapport aux autres organismes de complémentaires santé, Mutuelles, Assureurs et Institutions de Prévoyance? Bernard Cauchy. Nous avons fait paraître dans le précédent magazine de l Essor mutualiste un article comparant notre niveau de prestations à celui des autres complémentaires santé. Nous rappelions la compétitivité de nos garanties en termes de remboursement, que ce soit dans le cadre du régime des actifs ou dans celui des retraités. Comme vous pouvez le constater à nouveau dans les tableaux ci-contre qui s appuient sur l étude publiée par le magazine 60 millions de consommateurs de septembre 2012, notre positionnement est tout à fait enviable au regard de ce que proposent les autres organismes de complémentaires santé représentées par les assureurs et les Institutions de prévoyance. Dans le contexte d austérité financière et de mise en œuvre des nouvelles normes prudentielles liées à Solvabilité II qui implique de nombreux changements, comment se situe financièrement la Mutuelle? B.C. La Mutuelle Société Générale assume ses obligations de solvabilité, dispose de près de 200 M de fonds propres qui nous apportent une sécurisation financière et des résultats équilibrés. La mise en oeuvre de la nouvelle réglementation en terme de Solvabilité vise à s assurer que toutes les complémentaires santé peuvent s appuyer sur une organisation adéquate, une bonne gestion des risques et un contrôle interne efficace. Ainsi, suite aux préconisations faites par l Autorité de Contrôle Prudentielle (ACP), nous avons réalisé en 2010 et en 2012, deux estimations qui Tableau de tarifs et de restes à charge entre Assureurs, Institutions de Prévoyance et la mutuelle Société Générale DÉPENSES RESTANT À LA CHARGE DE L ASSURÉ Lunettes enfant 200 e Lunettes adulte 300 e Couronne dentaire 500 e Orthodontie, coût annuel e DÉPENSES RESTANT À LA CHARGE DE L ASSURÉ Consultation spécialiste à 50 e Lunettes avec verres progressifs à 500 e Couronne dentaire à 500 e Paire de prothèses auditives à e LES ACTIFS Vous êtes une famille avec deux enfants Assurances de 150 e à 197 e de 0 e à 63 e de 0 e à 180 e de 39 e à 339 e de 320 e à 620 e Institutions de Prévoyance de 138 e à 148 e Reste à charge de 0 e à 58 e de 90 e à 170 e de 264 e à 325 e de 349 e à 615 e LES RETRAITÉS Vous êtes un couple de retraités Assurances de 131 e à 201 e de 17 e à 22 e de 115 e à 341 e de 0 e à 339 e de e à e ont démontré que la Mutuelle couvrait largement ses engagements. Celles-ci indiquent que nous couvrons amplement l exigence de capital minimum (MCR) et que le ratio de couverture du capital requis (SCR), l est à hauteur de près de 700 %. Ceci assure pour le régime des retraités un niveau de cotisations bonifié pour plusieurs dizaines d années. Institutions de Prévoyance de 110 e à 150 e Reste à charge de 17 e à 28 e de 304 e à 396 e de 258 e à 339 e de e à e de la Mutuelle Société Générale 147,21 e 0 e 0 e 48,50 e 0 e de la Mutuelle Société Générale de 121,11 e 5 e 0 e (si forfait de 500 e) 48,50 e 1 000,58 e Pourquoi les mutuelles doivent-elles faire des réserves? B.C. Tout organisme qui pratique des activités d assurance, et les mutuelles en font partie, doit, selon la loi et pour la sécurité des personnes qu il protège, être à même d anticiper les risques, courants et exceptionnels liés à son activité. Il doit en conséquence provisionner des sommes qui lui permettent de couvrir ces risques. Là aussi, l Autorité de Contrôle Prudentielle (ACP) vérifie si les organismes d assurance disposent des réserves suffisantes et justifiées qui doivent permettre de faire face à des situations imprévues pour assurer le paiement des prestations. De quelle information disposent les adhérents? B.C. Chaque mutuelle publie annuellement ses comptes dans lesquels figurent le détail de ses frais de gestion et les présente lors de son Assemblée Générale. Les frais généraux constatés pour les 3 l essor mutualiste - n mars 2013

4 Mutuelles d entreprises sont d environ 11 %. Pour la Mutuelle Société Générale ils représentent un peu plus de 8 % des cotisations nettes de taxes. Pouvez-vous parler des services complémentaires proposés par les mutuelles? B.C. Les services complémentaires ont des impacts directs, souvent immédiats pour les bénéficiaires, par exemple : Le tiers-payant facilite l accès aux soins des adhérents en supprimant l obstacle financier que constitue l avance des sommes à payer. Les démarches contractuelles avec les professionnels de santé assurent la qualité des soins délivrés et limitent le reste à charge. Les actions de prévention et d éducation à la santé améliorent l état de santé et retardent la survenance ou l aggravation des maladies et à ce titre, les revues mutualistes sont un important vecteur d information. L action sociale met en oeuvre des solidarités qui permettent aux adhérents de continuer à se soigner en cas de coup dur financier. Quelles sont les améliorations en vue à la Mutuelle? B.C. Nous menons différentes réflexions en vue d améliorer notre qualité de service et de diminuer les restes à charge pour les bénéficiaires de nos prestations, en adéquations avec les attentes de toutes les personnes couvertes. Ces réflexions portent également sur : L adhésion à un réseau d optique. L opportunité d adhérer à un réseau de soins permettrait de réduire les coûts significativement pour la Mutuelle et les adhérents, tout en améliorant la qualité des soins par des actions et services de prévention ; ceci s accompagnerait de la mise en place d un Tiers- Payant optique. La réforme du système de vote à l Assemblée Générale. Nous souhaitons proposer à nos adhérents la possibilité de voter par Internet ou par correspondance. La mise en œuvre de ces services doit, en outre, permettre de diminuer les frais de gestion sachant qu ils sont déjà bas et que nous continuons à être vigilants sur ce point. Comment se présente cette année 2013? B.C. En 2013, de nombreux chantiers sont ouverts en matière de santé : La mise en œuvre d une complémentaire pour tous, actifs ou non. La redéfinition du contrat de santé responsable et solidaire. La signature de différentes conventions : dépassement d honoraires, pharmaciens, dentsites, hôpital La mise en œuvre de la dépendance en fin d année. Le choix opéré en 2007 à Société Générale d un régime collectif pour les actifs et d un régime des retraités au sein d une même entité fait que ce positionnement apparaît aujourd hui encore plus judicieux. Afin de faire face, tous ensemble, solidairement, à ces réformes, nous sommes prêts à répondre à ces défis. Mutuelle Société Générale, c est aujourd hui : affiliés 56 millions d euros de cotisations encaissées en millions d euros de fonds propres en 2012 PRÉVENTION > Fruits et légumes : limiter les risques des pesticides Des traces de pesticides demeurent dans les fruits et légumes traités. Certains sont potentiellement dangereux pour la santé, notamment celle des enfants. Voici un état des lieux et des précautions à prendre dans la préparation des repas. D année en année, les résultats des analyses des services de la répression des fraudes varient peu : 45 à 50 % des fruits et des légumes contiennent des résidus de pesticides. Axée sur la défense de l environnement et de la santé, l association Générations futures a montré qu en une journée, un enfant pouvait ingérer 128 résidus chimiques différents, dont 36 pesticides. Seul un petit pourcentage dépasse ce qu on appelle les limites maximales en résidus (LMR) autorisées par le législateur. Ce qui nous inquiète, c est la présence de plusieurs résidus : deux, trois, voire huit ou quinze résidus différents dans un seul fruit ou légume, explique François Veillerette, le porte-parole de Générations futures. On ne dépasse aucune valeur légale pour chacun, mais on peut avoir un effet cocktail dont les risques n ont pas été évalués. l essor mutualiste - n mars

5 Parmi ces produits, plusieurs sont classés cancérigènes possibles ou sont des perturbateurs endocriniens qui agissent à faible dose. Sans surprise, les produits qui contiennent le plus de pesticides sont ceux qui ont été les plus traités. Pour les fruits, on trouve le raisin, les pommes parfois traitées de 30 à 40 fois par an, les poires, les agrumes, les baies comme les myrtilles et les framboises. Pour les légumes, globalement moins traités, viennent en tête les salades, les haricots verts et les tomates. Les parties aériennes des pommes de terre reçoivent beaucoup de pesticides, mais le tubercule en est relativement exempt. Le temps de stockage Plus fragiles, les cultures sous serre sont davantage traitées. Le temps de stockage importe également : plus il est long, plus il donne aux résidus le temps de migrer de la peau vers la chair. Certains produits importés contiennent des pesticides dont l utilisation est interdite en France, mais pour lesquels la législation française a défini des quantités de résidus à ne pas dépasser. Tous les publics sont concernés par ces traces de pesticides et leurs dangers potentiels. Néanmoins, les enfants y sont les plus sensibles. Contrairement aux idées reçues, les enfants mangent davantage de fruits et légumes que les adultes, si on rapporte cette quantité à leur corpulence, précise François Veillerette. Par ailleurs, les effets des perturbateurs endocriniens sont accrus chez l enfant né ou à naître. Ces produits peuvent avoir un impact à terme sur la survenue de cancers, de troubles du métabolisme ou de problèmes cognitifs. Il faut donc aussi protéger la femme enceinte. Véronique, 38 ans, mère de trois enfants de 3 à 9 ans, lave avec soin fruits et légumes par hygiène, mais aussi pour enlever les traces de traitements. Je lave toujours un avocat, un pamplemousse ou un melon avant de le placer dans une assiette, témoigne-t-elle. De la même façon, je rince les clémentines avant de les éplucher pour éviter d y introduire d éventuels produits. Bien choisir Des précautions qui n ont pas forcément une vraie portée. Par construction, les pesticides sont persistants sur la plante pour que leur action dure au-delà de l averse, rappelle François Veillerette. L épluchage est plus efficace. Des fruits largement traités, comme les agrumes ou les bananes, peuvent, une fois épluchés, contenir peu ou pas de résidus. Et si la peau est comestible? Une bonne partie des pesticides est certes supprimée, mais également les vitamines qui se trouvent essentiellement en surface, commente le porte-parole. La meilleure solution est de trouver des fruits et légumes avec le moins de pesticides possible. Le bio semble être le meilleur choix, pour celui-ci : Si un pourcentage à la marge peut contenir des résidus, il offre les meilleures garanties. Privilégier l achat direct auprès d un maraîcher bio permet ne pas trop augmenter son budget alimentation. Hors bio, on peut limiter la consommation de produits contaminés en se tournant vers des agriculteurs locaux, notamment dans le cadre des associations pour le maintien d une agriculture paysanne (Amap). Il est important aussi de respecter la saisonnalité des fruits et des légumes. Si vous cultivez la bonne variété au bon moment dans la bonne région de France, indique t-il, elle pousse mieux et est moins sujette aux maladies et ravageurs. Et si on jardinait bio? Les Français sont 10 % à posséder un potager. Prolifération des mauvaises herbes, multiplication des insectes, maladies en tout genre : la tentation est grande de recourir aux produits phytosanitaires et autres pesticides, lesquels pourront être présents dans les fraises et les haricots dégustés en famille. En 2012, 98 % des jardiniers se disaient conscients de la dangerosité de ces produits, mais 44 % y recouraient, selon le ministère de l Ecologie. Pourtant, des solutions existent pour se passer des pesticides : choix d espèces adaptées à son sol et à son climat, enrichissement naturel du sol, arrosage économe en eau, utilisation d auxiliaires biologiques comme les coccinelles contre les pucerons, recours au sable et au bois pour protéger les plantes des escargots et des limaces, désherbage manuel On peut les trouver sur des sites comme et qui propose un Petit guide vert du bio-jardinage. Corinne Renou-Nativel Pesticides Ce terme générique regroupe les produits utilisés pour lutter contre les insectes (insecticides), champignons (fongicides), herbes concurrentes (herbicides), etc. Produits phytosanitaires Produits qui soignent ou préviennent les maladies des organismes végétaux. L activité sportive favorise un sommeil de qualité Le sommeil représente plus d un tiers de notre vie. Il est déterminant pour la croissance, la maturation cérébrale, le développement et la préservation de nos capacités cognitives. Il est essentiel pour l ajustement de nombreuses sécrétions hormonales et pour le maintien de notre température interne. On sait aujourd hui que la réduction du temps de sommeil ou l altération de sa qualité favorisent probablement la prise de poids et l obésité. Enfin, la mise au repos de 5 l essor mutualiste - n mars 2013

6 notre système cardiovasculaire au cours du sommeil est l un des enjeux de prévention des années à venir. Les Français dorment peu en semaine et récupèrent le week-end. Or, une bonne qualité de sommeil est un facteur protecteur de plusieurs pathologies. Une étude commandée par l Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) a été rendue publique le 16 mars indiquant que quatre Français sur dix souffrent de troubles du sommeil. Des études de chronobiologie ont montré que les périodes les plus favorables à l endormissement se situaient généralement sur la période nocturne de 23 h à 7 h et l après-midi aux alentours de 13 h (sieste). Les périodes de 10 h à 11 h 30 et de 17 h à 20 h sont propices à l activité physique ou intellectuelle. Il a également été mis en évidence que l heure du coucher influence de façon déterminante la qualité et la quantité de sommeil produit. Le sommeil de début de nuit est composé essentiellement de sommeil lent profond, tout comme celui de la sieste, alors que celui du matin est très riche en sommeil paradoxal. Cela veut dire que si nous nous couchons plus tard que d habitude, non seulement notre sommeil sera plus court, mais surtout nous dormirons moins de sommeil lent profond. Deux facteurs qui feront que le sommeil sera moins efficace en terme de récupération. Or, une durée de sommeil suffisante est essentielle à la mémoire, à l attention, à la prise de décision quel que soit l âge de la vie. Il existerait un lien entre le manque de sommeil et divers problèmes de santé comme la maladie cardiaque, l accident cardiovasculaire, l hypertension, le taux de cholestérol élevé, le diabète, l obésité et les troubles mentaux. Pour cela, le président de l Institut national du sommeil et de la vigilance recommande l exercice physique «trois à quatre fois par semaine ou 30 à 45 minutes par jour». Cela suffit à améliorer la qualité du sommeil, la vigilance diurne. C est pourquoi l activité physique est recommandée pour favoriser un sommeil de qualité, particulièrement chez les personnes âgées. Attention aux heures où vous faites de l exercice. De préférence une activité d endurance doit être le vélo, la natation, la marche à pied, la course d intensité modérée et d allure régulière. L idéal est de la pratiquer en fin d après-midi plutôt à l extérieur afin de profiter de l exposition à la lumière du jour, avant 19 h, surtout en cas d insomnie, ce qui augmente la production de mélatonine, une hormone qui favorise le sommeil. Il s ensuit un endormissement plus rapide, des réveils nocturnes moins fréquents, une augmentation du sommeil à ondes lentes (le plus récupérateur), une augmentation de la durée de sommeil et, ce qui n est pas rien, une meilleure concentration. Malgré le fait qu il existe des études contradictoires à ce sujet, la plupart des scientifiques recommandent de pratiquer notre sport avant le repas du soir ou au moins 2 heures avant d aller au lit. Les raisons de cela sont d une part que l exercice demande à l organisme de s activer ce qui est contraire à l état latent recherché avant l endormissement et d autre part que l exercice physique augmente la température du corps, ce qui se prête difficilement aux conditions liées à un bon sommeil. l essor mutualiste - n mars

7 Flashs Santé Automédication et sécurité : les règles à respecter Les médicaments en accès direct dans les pharmacies présentent des bénéfices mais aussi des risques, comme ceux qui sont soumis à prescription. C est ce que rappelle l Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) dans un dépliant à télécharger sur le site espace grand public. Prudence avec les lingettes pour bébé! Les lingettes pour bébé sont largement utilisées non seulement en voyage mais aussi à la maison. L Agence nationale de sécurité du médicament recommande la plus grande prudence dans l emploi de ce produit, qui contient un agent conservateur toxique, le phénoxyéthanol, pouvant provoquer des effets indésirables, notamment des irritations oculaires. L ANSM conseille de ne plus utiliser les lingettes contenant ce produit. Il est possible de recourir à des lingettes bio ou de revenir au système du coton imbibé d eau tiède. Sécurité des piscines : à vérifier avant l été Votre piscine est-elle suffisamment sécurisée? C est avant l été qu il faut vérifier la présence et le bon fonctionnement du système de sécurité. La loi du 3 janvier 2003 sur la sécurité des piscines s applique depuis le 1 er janvier 2006 à toutes les constructions en projet, en cours de réalisation ou déjà réalisées. Quatre dispositifs, répondant à des normes Afnor, ont été retenus : les barrières, les alarmes, les couvertures de sécurité et les abris. France Mutualité - Janvier 2013 L importance des années collège Entre 11 et 15 ans, les adolescents tentent de s affirmer, cherchent des repères, expérimentent et remettent en question les conseils des adultes. C est à cet âge que les habitudes se prennent ou se modifient, qu elles soient bonnes ou mauvaises, dans des domaines aussi importants pour leur avenir que l alimentation, l alcool, la drogue, le tabac ou le sport. C est ce que révèlent les résultats de l enquête internationale Health Behaviour in School-aged Children (HBSC), menée entre 2006 et France Mutualité - Février 2013 INFORMATIONS PRATIQUES > CONVENTIONNEMENT HOSPITALIER Dans l optique de favoriser toujours plus l accès aux soins pour le plus grand nombre, la Fédération nationale de la Mutualité française passe des accords avec les établissements hospitaliers (médecine, chirurgie, obstétrique) sur des tarifs négociés permettant de bénéficier d une dispense totale ou partielle d avance de frais, incluant le forfait journalier de 18 euros par jour, le ticket modérateur des frais de séjour et le coût de la chambre individuelle. Les établissements sont sélectionnés sur des critères de prix et de qualité. Aujourd hui, le conventionnement hospitalier mutualiste couvre plus de 50 % des séjours dans 13 régions. Au niveau national, 400 conventions signées représentant 42 % des parts de marché du secteur hospitalier en France. Le prix de la chambre particulière est diminué de 7 % en moyenne dans les établissements conventionnés par rapport au prix public. Fin du 1 er semestre 2013, un dispositif de conventionnement hospitalier mutualiste opérationnel et pérenne sera offert à 60 % des adhérents sur tout le territoire. Le système de référencement est articulé avec Priorité Santé Mutualiste. LES RÉPONSES À VOS QUESTIONS 1 - Comment inscrire un ayant-droit? Pour inscrire un ayant droit (conjoint, concubin, enfant,...), il vous suffit d adresser un bulletin d adhésion que vous trouverez sur notre site Internet, accompagné des pièces justificatives selon la personne que vous souhaitez couvrir : une copie du livret de famille, du certificat de mariage, du contrat de Pacs ou du certificat de concubinage ; photocopie de l attestation de la carte Vitale du conjoint ; si adhésion plus d un an après l événement familial (mariage, signature du contrat Pacs, recrutement à la Société Générale) : certificat d appartenance ou de radiation émanant d une autre complémentaire santé daté de moins de trois mois ; si adhésion de moins de deux ans pour les concubins notoires et permanents : certificat d appartenance ou de radiation émanant d une autre complémentaire santé daté de moins de trois mois. et suivant le cas, s il s agit d un enfant : une photocopie de l attestation de la carte Vitale du parent auquel l enfant est rattaché ; une photocopie du livret de famille ou extrait d acte de naissance. 2 - Lorsque j adhère à la Mutuelle, à partir de quand suis-je protégé? Vous êtes couvert, en tant que salarié, à compter de la date de votre embauche. Pour les ayant-droits, la prise en charge est effective dès réception du dossier complet. Le prélèvement de la cotisation est effectué pour tout mois commencé. 3 - Comment être remboursé en cas d hospitalisation? Une hospitalisation en médecine, en chirurgie, en maternité, qu elle soit ambulatoire ou non, fera l objet d un remboursement si celleci est acceptée par l AMO (Assurance Maladie Obligatoire). Afin de vous éviter une avance de fonds, demander à la Mutuelle une prise en charge une dizaine de jours avant l intervention (sauf ambulatoire, c est-à-dire ne nécessitant pas une nuit d hospitalisation). 7 l essor mutualiste - n mars 2013

8 Si le centre hospitalier ou la clinique ne pratique pas le tiers payant, vous réglerez tous les frais et vous devrez nous envoyer le bordereau de facturation acquitté remis par le centre hospitalier. 4 - Que dois-je faire en cas de changement d adresse? Dans le cadre du régime obligatoire, vous devez signaler ce changement à votre correspondant RH habituel. Si le changement d adresse entraîne un changement de caisse d affiliation, il est nécessaire de leur envoyer la photocopie de votre nouvelle attestation de carte vitale. Dans le cadre du régime facultatif, vous devez signaler ce changement à la Mutuelle par courrier. Si vous changez également de centre d Assurance maladie, il est nécessaire de fournir la photocopie de votre nouvelle attestation de carte Vitale. 5 - Je souhaite consulter un homéopathe. Comment serai-je remboursé? S il s agit d un médecin généraliste de secteur 1, la consultation sera prise en charge à 70 % par l Assurance maladie et à 30 % par votre mutuelle (hors la franchise médicale de 1 euro). Un généraliste de secteur 2 pourra, lui, pratiquer des dépassements d honoraires. Les médicaments homéopathiques prescrits sur ordonnance sont moins bien remboursés que les médicaments traditionnels. Leur service médical n ayant pas été reconnu comme majeur, le taux de remboursement de l Assurance maladie est de 30 % dès le 1 er janvier 2011 (vignette bleue) alors que celui de la plupart des médicaments courants est de 65 % (vignette blanche). Certains médicaments ne sont pas du tout remboursés comme les préparations magistrales. 6 - Mon pharmacien m a refusé le tiers payant au motif que je refusais le médicament générique qu il me proposait. Souvent, votre pharmacien vous propose de remplacer un médicament de référence par son générique. Si vous refusez, vous risquez de ne pas bénéficier du tiers payant. Dans ce cas, vous ne serez pas moins bien remboursé mais vous devrez régler la totalité du prix du médicament, puis envoyer votre feuille de soins à votre caisse d Assurance maladie pour vous faire rembourser. Ce dispositif de tiers payant contre génériques ne s applique cependant pas aux médicaments de marque dont le prix est inférieur ou égal à celui des génériques. Idem si, exceptionnellement, votre pharmacien estime que la substitution par un générique est susceptible de poser un problème particulier pour la qualité de vos soins ou encore que le médecin prescripteur s y est formellement opposé, en faisant figurer sur l ordonnance la mention non substituable. 7 - Je suis remboursé à 100 % par l Assurance maladie pour une affection de longue durée. Quel intérêt ai-je à conserver ma garantie mutualiste? Le classement en affection longue durée (ALD) permet de bénéficier de l exonération du ticket modérateur (part restant à la charge de l assuré social) sur les soins nécessités par cette affection. En clair, vous êtes pris en charge à 100 % par l Assurance maladie sur les dépenses de santé liées à votre maladie, mais sur ces seules dépenses uniquement. Certains frais ne sont jamais pris en charge à 100 % même s ils sont en lien avec votre maladie, par exemple le forfait journalier ou la chambre particulière. De plus les frais inhérents à toute autre pathologie, ou les soins mal remboursés par la Sécurité sociale comme l optique ou le dentaire, continueront à être pris en charge par votre complémentaire. 8 - A qui dois-je adresser mon arrêt de travail? L arrêt de travail doit être envoyé au service de gestion du personnel et non pas à la Mutuelle. La complémentaire santé ne verse pas d indemnités journalières. Il appartient à l employeur de vous établir une attestation de salaire à envoyer à votre CPAM. C est sur la base des éléments portés sur cette attestation que l Assurance maladie détermine si vous remplissez les conditions requises pour avoir droit aux indemnités journalières pendant votre arrêt de travail pour maladie et, si tel est le cas, en calcule le montant et ensuite vous les verse. 9 - Peut-on rattacher un enfant à la carte vitale des deux parents? La télétransmission vers la mutuelle ne s effectue qu avec un seul numéro d Assurance maladie. Vous avez la possibilité pour les deux parents d inscrire votre enfant à la Mutuelle SG : pour l un de vous, la Mutuelle interviendra à titre de régime complémentaire et pour l autre, elle interviendra à titre de sur-complémentaire (dans la limite des dépenses engagées) Quels sont les spécialistes que je peux consulter sans passer par un médecin généraliste? Tout d abord, pour être remboursé au maximum de vos droits, vous devez être dans le dispositif du parcours de soins, c est-à-dire avoir choisi et déclaré votre médecin traitant. Vous pouvez ensuite consulter en direct un dentiste, un gynécologue et un ophtalmologue. Les psychiatres et neuropsychiatres peuvent également être consultés directement par les patients de moins de 26 ans, ainsi que les pédiatres par les enfants de moins de 16 ans (non concernés par le dispositif). Les patients reconnus en affection de longue durée (ALD) peuvent consulter un spécialiste en accès direct, dès lors qu un protocole de soins a été préalablement établi entre leur médecin traitant et le médecin-conseil de l assurance maladie Comment vérifier que le lien de télétransmission est bien actif? A la suite d un remboursement de l Assurance maladie, hors pharmacie, vérifier dans les jours qui suivent, qu un remboursement de la Mutuelle SG a été effectué, soit par le biais de son compte bancaire, soit, plus aisément, en se connectant sur notre site Internet, rubrique Accéder à votre dossier, qui vous permet de visualiser vos trois derniers mois de prestations réglées. La Mutuelle ne pourra jamais être tenue pour responsable d un incident lié à la télétransmission qui demeure du ressort de la surveillance de l adhérent et/ou de ses ayants droit. L Essor mutualiste est une publication de la Mutuelle du Personnel du Groupe Société Générale. Directeur de la publication : Bernard Cauchy. Rédacteur en Chef : Alain Saulay - Conception, réalisation : Horus Conseil. Imprimeur : Imprimerie Vincent. ISSN : l essor mutualiste - n mars

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Forfait 18 euros Parodontologie Auxiliaires médicaux Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé SOMMAIRE P. 3 A quoi sert une

Plus en détail

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs En urgence, en consultation, en hospitalisation, que payerez-vous? Quels frais

Plus en détail

Aide à l acquisition d une complémentaire

Aide à l acquisition d une complémentaire Les définitions présentées ci-dessous sont extraites du glossaire de l assurance complémentaire santé édité par l Union Nationale des Organismes d Assurance Maladie Complémentaire. Aide à l acquisition

Plus en détail

SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION

SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION Face à la réforme de la Sécurité sociale, disposer d une complémentaire frais de santé complète et performante est une décision importante pour soi et pour les siens. Quelle

Plus en détail

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance 10 Santé Ce régime, aussi nommé «complémentaire santé», permet le remboursement total ou partiel des frais de santé restant à la charge de l assuré

Plus en détail

le régime frais de santé collectif obligatoire de vos salariés

le régime frais de santé collectif obligatoire de vos salariés le régime frais de santé collectif obligatoire de vos salariés NÉGOCIÉ PAR LES REPRÉSENTANTS EMPLOYEURS ET SALARIÉS DE VOTRE BRANCHE Convention Collective Nationale des Cabinets Dentaires RÉGIME FRAIS

Plus en détail

Convention Collective Nationale des Cabinets Dentaires VOTRE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ

Convention Collective Nationale des Cabinets Dentaires VOTRE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ Convention Collective Nationale des Cabinets Dentaires VOTRE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ VOTRE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ VOS RÉGIMES FACULTATIFS Dès le 1 er janvier 2016, toutes les entreprises du secteur privé

Plus en détail

Régime frais de santé conventionnel HCR. Questions/Réponses Salariés

Régime frais de santé conventionnel HCR. Questions/Réponses Salariés Régime frais de santé conventionnel HCR Questions/Réponses Salariés 1/ Ce régime est-il obligatoire? LE CARACTERE OBLIGATOIRE DU REGIME Oui. Ce régime s applique à tous les salariés des entreprises relevant

Plus en détail

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous

Plus en détail

SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE MON COUPLE. MA Protection Sociale ESSENTIELLE ET DURABLE! APICILPARTICULIERS EXCLUSIVITÉ APICIL

SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE MON COUPLE. MA Protection Sociale ESSENTIELLE ET DURABLE! APICILPARTICULIERS EXCLUSIVITÉ APICIL SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE MON COUPLE MA Protection Sociale ESSENTIELLE ET DURABLE! EXCLUSIVITÉ APICIL APICILPARTICULIERS MA PROTECTION SOCIALE Pour MON couple, une BONNE couverture sociale, c est Me garantir

Plus en détail

FRAIS DE GESTION des mutuelles

FRAIS DE GESTION des mutuelles FRAIS DE GESTION des mutuelles Juillet 2014 PARLONS-EN EN TOUTE TRANSPARENCE Pour fonctionner, toute entreprise doit consacrer des ressources à sa gestion. Les «frais de gestion» des mutuelles représentent

Plus en détail

LA COMPLEMENTAIRE SANTE DEVIENT OBLIGATOIRE

LA COMPLEMENTAIRE SANTE DEVIENT OBLIGATOIRE LA COMPLEMENTAIRE SANTE DEVIENT OBLIGATOIRE Aux termes de la loi du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l'emploi, tous les salariés doivent bénéficier d une complémentaire santé. L employeur devra,

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE. La réforme de l assurance maladie se met en place 1

UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE. La réforme de l assurance maladie se met en place 1 UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE La réforme de l assurance maladie se met en place 1 La loi du 13 août 2004 portant sur la réforme de l assurance maladie

Plus en détail

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants 5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin Une

Plus en détail

L ASSURANCE MALADIE EN LIGNE

L ASSURANCE MALADIE EN LIGNE BIEN GÉRER MA SANTÉ AVEC L ACS Ce que l Assurance Maladie fait pour moi L Assurance Maladie me permet de bénéficier de l Aide pour une complémentaire santé : l ACS. Des offres et des services pour m accompagner

Plus en détail

Guide Assurance Santé

Guide Assurance Santé Guide Assurance Santé Etudes, permis de conduire, logement, assurance la vie étudiante comporte bien des questionnements. L assurance santé ne doit ainsi pas être prise à la légère car les frais de santé

Plus en détail

Nos partenaires. Nos outils Nous mettons à votre disposition l ensemble de ces outils afin de vous accompagner au mieux dans votre activité.

Nos partenaires. Nos outils Nous mettons à votre disposition l ensemble de ces outils afin de vous accompagner au mieux dans votre activité. Livret de vente 2014-2015 Un rapport garantie/prix optimal Néoliane INITIAL répond à vos attentes et vos besoins en proposant des réductions pour tous les profils : couples (-7 %), familles* (-10 %), gratuité

Plus en détail

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE BIENVENUE EN BELGIQUE Vous avez décidé de venir étudier en Belgique, félicitations! Notre pays est reconnu pour la qualité de son accueil, son sens de l'humour, ses bières,

Plus en détail

[ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] amille & santé. ... la complémentaire santé conçue pour toutes les familles. L assurance n est plus ce qu elle était.

[ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] amille & santé. ... la complémentaire santé conçue pour toutes les familles. L assurance n est plus ce qu elle était. [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS amille & santé... la complémentaire santé conçue pour toutes les familles L assurance n est plus ce qu elle était. [ famille & SANTÉ ] Famille & Santé, toutes les

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée. Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous?

La prise en charge de votre affection de longue durée. Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous? La prise en charge de votre affection de longue durée Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous? Sommaire Edito Votre prise en charge à 100 % Comment cela

Plus en détail

Mes Indispensables SMERAG

Mes Indispensables SMERAG Sécu étudiante & Mutuelle Mes Indispensables Année universitaire 2015-2016 La et moi 617 Je suis affilié(e) J ai choisi le Centre - 617 comme centre de Sécurité sociale étudiante. Ce choix est obligatoire

Plus en détail

IPECA ONFORT 1, 2 et 3

IPECA ONFORT 1, 2 et 3 Votre partenaire au quotidien C IPECA ONFORT 1, 2 et 3 Pour améliorer vos garanties santé www.ipeca.fr IPECA ONFORT : Cde meilleurs remboursements Salariés Cadres, vous souhaitez une protection supplémentaire?

Plus en détail

PLAN SALARIÉS - Entreprise. particuliers PROFESSIONNELS entreprises. Des garanties de prévoyance complètes pour vos salariés

PLAN SALARIÉS - Entreprise. particuliers PROFESSIONNELS entreprises. Des garanties de prévoyance complètes pour vos salariés particuliers PROFESSIONNELS entreprises Des garanties de prévoyance complètes pour vos salariés Vous êtes dirigeant d entreprise. Vous choisissez dans le cadre de votre politique sociale de souscrire un

Plus en détail

CHOISISSEZ ILLICO VOTRE COUVERTURE SANTÉ. ILLICO SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS. Vous protéger, c est notre priorité

CHOISISSEZ ILLICO VOTRE COUVERTURE SANTÉ. ILLICO SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS. Vous protéger, c est notre priorité Vous protéger, c est notre priorité SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS CHOISISSEZ VOTRE COUVERTURE SANTÉ Pour nous, l essentiel c est vous SANTÉ Entreprise La solution clé en main des entreprises...

Plus en détail

Choississez le niveau de vos remboursements le mieux adaptés à vos besoins

Choississez le niveau de vos remboursements le mieux adaptés à vos besoins MES GARANTIES Choississez le niveau de vos remboursements le mieux adaptés à vos besoins Les garanties de base PRESTATIONS 2011 à compter du 1 er janvier 2011 Equilibre Confort Excellence Optimum MES REMBOURSEMENTS

Plus en détail

Complémentaire Santé Obligatoire des Salariés

Complémentaire Santé Obligatoire des Salariés Guide pratique À l attention des salariés Complémentaire Santé Obligatoire des Salariés Vous êtes salariés du secteur privé, toutes les réponses à vos questions sur la mise en place de la complémentaire

Plus en détail

SANTÉ. Convention Collective Nationale des Entreprises de Prévention et Sécurité. DécouvreZ Votre régime Surcomplémentaire De Remboursement

SANTÉ. Convention Collective Nationale des Entreprises de Prévention et Sécurité. DécouvreZ Votre régime Surcomplémentaire De Remboursement SANTÉ Convention Collective Nationale des Entreprises de Prévention et Sécurité DécouvreZ Votre régime Surcomplémentaire De Remboursement Frais de santé VOTRE RÉGIME SURCOMPLÉMENTAIRE FRAIS DE SANTÉ Un

Plus en détail

Vous voulez faire d une obligation une opportunité. Nous sommes là!

Vous voulez faire d une obligation une opportunité. Nous sommes là! Vous voulez faire d une obligation une opportunité. Nous sommes là! COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE FlexéoSanté Pro et Perso Notre expertise dans votre nouvel univers santé VOUS METTEZ EN PLACE UN CONTRAT

Plus en détail

go santé Le secret d une complémentaire moins chère : des garanties essentielles, pas de superflu, 100% en ligne [ Santé ] [ Prévoyance profession

go santé Le secret d une complémentaire moins chère : des garanties essentielles, pas de superflu, 100% en ligne [ Santé ] [ Prévoyance profession PERSONNES [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS [ Santé ] [ Prévoyance profession [ Prévoyance particulier go santé [ Mobilité ] [ Assurance de prêt ] [ Patrimoine ] Le secret d une complémentaire moins

Plus en détail

Mieux comprendre la protection sociale

Mieux comprendre la protection sociale Mieux comprendre la protection sociale www.cnrs.fr Direction des ressources humaines Service du développement social Septembre 2010 1 - En préambule Premier volet : ma protection sociale en quelques lignes

Plus en détail

des mutuelles FRAIS DE GESTION PARLONS-EN EN TOUTE TRANSPARENCE

des mutuelles FRAIS DE GESTION PARLONS-EN EN TOUTE TRANSPARENCE FRAIS DE GESTION des mutuelles PARLONS-EN EN TOUTE TRANSPARENCE Les Pour fonctionner, toute entreprise doit consacrer des ressources à sa gestion. Les «frais de gestion» des mutuelles représentent 3 milliards

Plus en détail

L'assurance santé en toute simplicité

L'assurance santé en toute simplicité L'assurance santé en toute simplicité Document non contractuel à caractère publicitaire. Les garanties peuvent donner lieu à exclusions, limitations et franchises. Pour connaitre le détail et l étendue

Plus en détail

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE (A.N.I.)

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE (A.N.I.) GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE (A.N.I.) FICHE INFO NUM 1 Au 1 er Janvier 2016, toutes les entreprises du secteur privé devront obligatoirement avoir mis en place une couverture santé collective

Plus en détail

o santé Le secret d une complémentaire moins chère : des garanties essentielles, pas de superflu, 100% en ligne [ Santé ] [ Prévoyance profession

o santé Le secret d une complémentaire moins chère : des garanties essentielles, pas de superflu, 100% en ligne [ Santé ] [ Prévoyance profession PERSONNES [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS [ Santé ] [ Prévoyance profession [ Prévoyance particulier o santé [ Mobilité ] [ Assurance de prêt ] [ Patrimoine ] Le secret d une complémentaire moins

Plus en détail

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés 1 Connaître le régime facultatif de complémentaire santé Pour les anciens salariés Préambule Le 12 août 2008, l Union des Caisses Nationales de Sécurité sociale et des organisations syndicales ont signé

Plus en détail

CHOISISSEZ ILLICO VOTRE COUVERTURE SANTÉ. ILLICO SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS. Vous protéger, c est notre priorité

CHOISISSEZ ILLICO VOTRE COUVERTURE SANTÉ. ILLICO SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS. Vous protéger, c est notre priorité Vous protéger, c est notre priorité SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS CHOISISSEZ VOTRE COUVERTURE SANTÉ Pour nous, l essentiel c est vous SANTÉ Entreprise La solution clé en main des entreprises...

Plus en détail

OFFRE DUO Avec nous, en santé comme en prévoyance, votre protection va vraiment plus loin!

OFFRE DUO Avec nous, en santé comme en prévoyance, votre protection va vraiment plus loin! OFFRE DUO Avec nous, en santé comme en prévoyance, votre protection va vraiment plus loin! 45% des agents des départements et régions ont déjà choisi nos trois mutuelles professionnelles. 7 bonnes raisons

Plus en détail

Convention de Participation SANTE

Convention de Participation SANTE Convention de Participation SANTE Communauté de Communes Bretagne Romantique Version 03.10.2013 Sommaire 1. La MNT en chiffres 2. La participation employeur 3. Les garanties du contrat collectif santé

Plus en détail

ASSURANCE MALADIE. L assurance maladie est obligatoire en France!

ASSURANCE MALADIE. L assurance maladie est obligatoire en France! ASSURANCE MALADIE L assurance maladie est obligatoire en France! La sécurité sociale étudiante Si vous êtes étudiant européen : Vous n avez pas à cotiser à la sécurité sociale étudiante si vous possédez

Plus en détail

ssentielis santé ... assurez votre santé pour l essentiel et réalisez jusqu à 50 % d économies* [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS

ssentielis santé ... assurez votre santé pour l essentiel et réalisez jusqu à 50 % d économies* [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS ssentielis santé... assurez votre santé pour l essentiel et réalisez jusqu à 50 % d économies* * Selon étude effectuée en septembre 2010, sur la base des tarifs TTC

Plus en détail

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES»

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» Le système interprofessionnel de Sécurité Sociale est obligatoire : le

Plus en détail

SANTÉ ET PRÉVOYANCE MODULAIRE

SANTÉ ET PRÉVOYANCE MODULAIRE SANTÉ ET PRÉVOYANCE MODULAIRE LA SOLUTION SANTÉ ET PRÉVOYANCE AUX ENTREPRISES DE 1 À 100 SALARIÉS SANTÉ ET PRÉVOYANCE MODULAIRE DEUX OFFRES CONFORMES À VOS OBLIGATIONS MINIMALES VOS OBLIGATIONS EN SANTÉ

Plus en détail

SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION

SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION COLLEGIO Vous êtes une entreprise de moins de 50 salariés? Quelque soit votre secteur d activité ou votre implantation géographique, la gamme COLLEGIO vous est destinée. Avec ses cinq niveaux de protection

Plus en détail

SANTÉ. Convention Collective Nationale des Entreprises relevant de la Navigation de Plaisance VOTRE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ

SANTÉ. Convention Collective Nationale des Entreprises relevant de la Navigation de Plaisance VOTRE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ SANTÉ Convention Collective Nationale des Entreprises relevant de la Navigation de Plaisance VOTRE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ UNE OFFRE SANTÉ COMPLÈTE Les partenaires sociaux représentant votre secteur d activité

Plus en détail

TITRE II CONDITIONS PARTICULIERES DE LA NOTICE D INFORMATION INSTITUT MAX VON LAUE PAUL LANGEVIN

TITRE II CONDITIONS PARTICULIERES DE LA NOTICE D INFORMATION INSTITUT MAX VON LAUE PAUL LANGEVIN TITRE II CONDITIONS PARTICULIERES DE LA NOTICE D INFORMATION INSTITUT MAX VON LAUE PAUL LANGEVIN Préretraités Retraités Licenciés Ayants droit de participant retraité décédé pour une durée maximale de

Plus en détail

Comment m informer au mieux?

Comment m informer au mieux? Comment m informer au mieux? ( $,5 e0(17 &203/ $17e 6 BIEN GÉRER MA SANTÉ AVEC LA CMUC Je me connecte sur J appelle un conseiller de ma caisse d assurance maladie pour être accompagné(e) dans mes démarches

Plus en détail

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE BIENVENUE EN BELGIQUE Vous avez décidé de venir étudier en Belgique, félicitations! Notre pays est reconnu pour la qualité de son accueil, son sens de l'humour, ses bières,

Plus en détail

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés 1 Connaître le régime facultatif de complémentaire santé Pour les anciens salariés Préambule Le 12 août 2008, l Union des Caisses Nationales de Sécurité sociale et des organisations syndicales ont signé

Plus en détail

THE WALT DISNEY COMPANY France

THE WALT DISNEY COMPANY France THE WALT DISNEY COMPANY France Régime FRAIS DE SANTE Ensemble du Personnel Ce document n est qu une présentation des garanties de votre contrat Frais de Santé et de ses modalités de gestion. Il ne peut

Plus en détail

Avec les astucieuses de. Swiss santé, payez moins cher tout en conservant l essentiel! Assurance santé. à partir de 11,90.

Avec les astucieuses de. Swiss santé, payez moins cher tout en conservant l essentiel! Assurance santé. à partir de 11,90. Avec les astucieuses de Swiss santé, payez moins cher tout en conservant l essentiel! Assurance santé à partir de 11,90 par mois* * tarif formule 1 des astucieuses de Swiss santé pour un homme de 20 ans

Plus en détail

MUTUELLE DE NATIXIS. l adhésion du salarié au régime est obligatoire, comme par le passé, celle de ses ayants-droit éventuels est facultative ;

MUTUELLE DE NATIXIS. l adhésion du salarié au régime est obligatoire, comme par le passé, celle de ses ayants-droit éventuels est facultative ; MUTUELLE DE NATIXIS Résumé des garanties du contrat obligatoire de complémentaire santé de la Mutuelle de Natixis «Régime unifié» des salariés mis en place le 1 er juillet 2010 Concerne les salariés de

Plus en détail

Votre solution santé 333 221 Tableau de garanties 2016

Votre solution santé 333 221 Tableau de garanties 2016 UTR CFDT TOUS FRAIS engagés au cours d un séjour hospitalier Actes, soins, honoraires Séjour Journée d hospitalisation... Chambre particulière Médecine, Chirurgie, Obstétrique illimitée Soins de suite

Plus en détail

Objectif. Vous recherchez. Nous sommes là! pour renforcer votre protection. une surcomplémentaire individuelle. Evolution réglementaire

Objectif. Vous recherchez. Nous sommes là! pour renforcer votre protection. une surcomplémentaire individuelle. Evolution réglementaire Objectif SANTÉ PLUS Vous recherchez une surcomplémentaire individuelle pour renforcer votre protection. Nous sommes là! Evolution réglementaire Vos besoins Notre offre Votre univers santé évolue QUELS

Plus en détail

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C LA CMU-C EST VALABLE CHEZ TOUS LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ. En cas de refus de soins, contactez : votre organisme d assurance maladie ; le conseil départemental de l Ordre des médecins : www.conseil-national.medecin.fr

Plus en détail

Livret de Vente 2013. Néoliane ESSENTIEL. Les bonnes garanties, au juste prix!

Livret de Vente 2013. Néoliane ESSENTIEL. Les bonnes garanties, au juste prix! Livret de Vente 2013 Néoliane ESSENTIEL Les bonnes garanties, au juste prix! Néoliane Santé - 455 Promenade des Anglais - Immeuble Nice Plaza - 06200 Nice www.neoliane-sante.fr Découvrez la gamme ESSENTIEL

Plus en détail

SALARIÉS HOSPITALIERS DE LA VIENNE conjoints et enfants

SALARIÉS HOSPITALIERS DE LA VIENNE conjoints et enfants SALARIÉS HOSPITALIERS PRESTATIONS Sécurité Mutuelle TOTAL COMPLEMENTS MUTUELLE Sociale HOSPITALISATIONS Frais de séjour et honoraires 80 % 20 % 100 % Frais d accompagnant (enfant - 16 ans) - - - Chambre

Plus en détail

LIVRe BLANC. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

LIVRe BLANC. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! LIVRe BLANC www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! MUTUELLE LMP LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE, UN ENJEU MAJEUR DÈS MAINTENANT. CONTRAT COLLECTIF ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 11

Plus en détail

NOUVELLE RÈGLEMENTATION DES CONTRATS DITS "RESPONSABLES"

NOUVELLE RÈGLEMENTATION DES CONTRATS DITS RESPONSABLES NOUVELLE RÈGLEMENTATION DES CONTRATS DITS "RESPONSABLES" Entrée en vigueur de la nouvelle réglementation pour les contrats santé individuels et collectifs bénéficiant d aides fiscales et sociales. Contrats

Plus en détail

À CHAQUE ÂGE SES BESOINS, À CHAQUE BUDGET SES PRIORITÉS

À CHAQUE ÂGE SES BESOINS, À CHAQUE BUDGET SES PRIORITÉS Reflexio Santé Reflexio Santé À CHAQUE ÂGE SES BESOINS, À CHAQUE BUDGET SES PRIORITÉS France Mutuelle a conçu pour vous Reflexio Santé, la mutuelle santé qui se préoccupe de vos besoins en s adaptant à

Plus en détail

PLAN CADRES DES GARANTIES DE PRÉVOYANCE COMPLÈTES POUR VOS COLLABORATEURS

PLAN CADRES DES GARANTIES DE PRÉVOYANCE COMPLÈTES POUR VOS COLLABORATEURS PLAN CADRES DES GARANTIES DE PRÉVOYANCE COMPLÈTES POUR VOS COLLABORATEURS Vous êtes dirigeant d entreprise. Vous choisissez de souscrire un régime de prévoyance pour vos salariés cadres. Le PLAN CADRES

Plus en détail

Questions des employeurs

Questions des employeurs Lentilles La MSA vous rembourse à hauteur de 65 %, sur la base d un forfait annuel de date à date, par œil, fixé à 39,48 e, soit 25,70 e (que les lentilles soient réutilisables ou non, journalières ou

Plus en détail

SPVIE SANTÉ PARTICULIER

SPVIE SANTÉ PARTICULIER SPVIE SANTÉ PARTICULIER Brochure Valable à compter du 1 er Décembre 2013 1 Vos AVANTAGES SPVIE SANTÉ PARTICULIER. Aucune sélection médicale à l entrée.. Une couverture immédiate à la souscription, sans

Plus en détail

Tableau récapitulatif du régime facultatif de Frais Médicaux mis en place au 1 er juillet 2009

Tableau récapitulatif du régime facultatif de Frais Médicaux mis en place au 1 er juillet 2009 GUIDE DE GESTION ET NOTICE D INFORMATION DU PERSONNEL ANCIENS CADRES SUPERIEURS Le régime complémentaire Frais Médicaux Le dispositif de protection sociale complémentaire à effet du 1 er juillet 2009 LE

Plus en détail

Nos expertises au service des salariés et des entreprises. Entreprises de. la restauration rapide, votre formule santé

Nos expertises au service des salariés et des entreprises. Entreprises de. la restauration rapide, votre formule santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises Entreprises de la restauration rapide, votre formule santé Votre régime frais de santé Entreprise, salariés : une solution Gagnant - Gagnant. La

Plus en détail

SD 49 CFDT CHOLET RENCONTRE DU 01/10/2015. la complémentaire santé en entreprise

SD 49 CFDT CHOLET RENCONTRE DU 01/10/2015. la complémentaire santé en entreprise SD 49 CFDT CHOLET RENCONTRE DU 01/10/2015 la complémentaire santé en entreprise Introduction D ICI LE 1ER JANVIER 2016, TOUTES LES ENTREPRISES, DÈS LE 1ER EMPLOYÉ, DEVRONT METTRE EN PLACE UNE COUVERTURE

Plus en détail

PROPOSITION POUR LA PROTECTION SOCIALE DES VOLONTAIRES DU SERVICE CIVIQUE EN MISSION A L ETRANGER. (Loi n 2010-241 du 10 mars 2010)

PROPOSITION POUR LA PROTECTION SOCIALE DES VOLONTAIRES DU SERVICE CIVIQUE EN MISSION A L ETRANGER. (Loi n 2010-241 du 10 mars 2010) PROPOSITION POUR LA PROTECTION SOCIALE DES VOLONTAIRES DU SERVICE CIVIQUE EN MISSION A L ETRANGER (Loi n 2010-241 du 10 mars 2010) SOMMAIRE PREAMBULE... 3 PRESENTATION DES ACTEURS LA CFE... 4 WELCARE...

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée

La prise en charge de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Édition 2012 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Sommaire Votre protocole de soins en pratique p 4 Comment êtes-vous remboursé? p

Plus en détail

Expression de besoins et solution proposée

Expression de besoins et solution proposée Expression de besoins et solution proposée Vous souhaitez pour la catégorie ci-dessus mentionnée : Une couverture modulable pour tous leurs frais de santé (hospitalisation, soins courants- pharmacie, optique,

Plus en détail

Référence Santé Prévoyance

Référence Santé Prévoyance Référence Santé Prévoyance La seule couverture santé et prévoyance référencée par le Ministère du Développement durable*. Référence Santé Prévoyance (RSP) est la couverture santé et prévoyance des agents

Plus en détail

Demandez votre devis personnalisé à :

Demandez votre devis personnalisé à : Spécial moniteurs d escalade Votre complémentaire santé à partir de 14./mois * Tarif spécialement négocié pour vous par le SNAPEC auprès de MMAMillau. Remboursement de vos dépenses de santé Protection

Plus en détail

Version approuvée par l Assemblée Générale du 26/06/2009

Version approuvée par l Assemblée Générale du 26/06/2009 Règlement Mutualiste Version approuvée par l Assemblée Générale du 26/06/2009 Le présent règlement mutualiste présente le contenu et la durée des engagements existants entre l adhérent et la Mutuelle dans

Plus en détail

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C Juillet 2015 VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU COMPLÉMENTAIRE Vous avez de faibles ressources et à ce

Plus en détail

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015 1 dddd 2 1. vous informe sur DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ Edition 2015 Votre salarié a l obligation de réaliser une journée de travail non rémunérée, dites «journée de solidarité». En contrepartie,

Plus en détail

[ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS. esponsabilis santé. ... une solution économique et protectrice. L assurance n est plus ce qu elle était.

[ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS. esponsabilis santé. ... une solution économique et protectrice. L assurance n est plus ce qu elle était. [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS esponsabilis santé... une solution économique et protectrice L assurance n est plus ce qu elle était. [ responsabilis SANTÉ ] Responsabilis Santé, la complémentaire

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

Vous recherchez une sur-complémentaire individuelle pour renforcer votre protection. Nous sommes là!

Vous recherchez une sur-complémentaire individuelle pour renforcer votre protection. Nous sommes là! Vous recherchez une sur-complémentaire individuelle pour renforcer votre protection. Nous sommes là! FlexéoSanté + SUR-COMPLÉMENTAIRE Votre univers santé évolue QUELS CHANGEMENTS? Les évolutions réglementaires

Plus en détail

Améliorez vos garanties collectives!

Améliorez vos garanties collectives! Améliorez vos garanties collectives! BTP SANTÉ AMPLITUDE Amélioration de vos garanties. Ajout de bénéficiaires. SURCOMPLÉMENTAIRE INDIVIDUELLE PARTICULIERS SALARIÉS Vous bénéficiez d un contrat collectif

Plus en détail

masolution 2 renforts au choix La garantie santé qui s adapte à ma situation!

masolution 2 renforts au choix La garantie santé qui s adapte à ma situation! masolution 2 renforts au choix La garantie santé qui s adapte à ma situation! Quand conjuguer santé et budget maîtrisé devient possible Vous pensez que votre santé est essentielle mais vous souhaitez maîtriser

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE Cahier des charges du contrat responsable Décret du 18 novembre 2014

COMPLEMENTAIRE SANTE Cahier des charges du contrat responsable Décret du 18 novembre 2014 SERVICE SOCIAL (Circ. 7908) Le 20 novembre 2014 N 21/2014 COMPLEMENTAIRE SANTE Cahier des charges du contrat responsable Décret du 18 novembre 2014 Le décret daté du 18 novembre 2014 définissant le nouveau

Plus en détail

La complémentaire santé des salarié(e)s du réseau

La complémentaire santé des salarié(e)s du réseau La complémentaire santé des salarié(e)s du réseau Accessible aux salarié(e)s des réseaux partenaires sous conditions. Une complémentaire santé pour les salarié(e)s du réseau COORACE et de ses réseaux partenaires

Plus en détail

5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin. Une mutuelle dédiée aux médecins et à leur famille

5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin. Une mutuelle dédiée aux médecins et à leur famille Complémentaire santé NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Complémentaire santé + 5 raisons de choisir la

Plus en détail

Régime de Complémentaire Frais de Santé des salariés non cadres en agriculture de PICARDIE

Régime de Complémentaire Frais de Santé des salariés non cadres en agriculture de PICARDIE Régime de Complémentaire Frais de Santé des salariés non cadres en agriculture de PICARDIE Le régime Complémentaire frais de santé prend effet au 1 er janvier 2010 et comprend : Les pourcentages indiqués

Plus en détail

le guide pratique santé

le guide pratique santé le guide pratique santé introduction En quelques points AG2R-MACIF Prévoyance est une institution de prévoyance issue du partenariat en assurances collectives santé et prévoyance entre le groupe MACIF

Plus en détail

ACCORD DU 30 JANVIER 2008

ACCORD DU 30 JANVIER 2008 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective régionale IDCC : 8113. EXPLOITATIONS DE MARAÎCHAGE, ARBORICULTURE, HORTICULTURE, PÉPINIÈRES ET CRESSICULTURE (ÎLE-DE-FRANCE)

Plus en détail

Vous voulez faire. Nous sommes là! d une obligation une opportunité. Notre accompagnement. Vos formules. Notre offre

Vous voulez faire. Nous sommes là! d une obligation une opportunité. Notre accompagnement. Vos formules. Notre offre Vous voulez faire d une obligation une opportunité. Nous sommes là! Notre offre Vos formules Notre accompagnement Notre accompagnement dans votre nouvel univers santé L Accord National Interprofessionnel

Plus en détail

Assurance santé. Pour certaines dépenses, votre complémentaire santé peut manquer d assurance. Swiss santé. Garantie additionnelle

Assurance santé. Pour certaines dépenses, votre complémentaire santé peut manquer d assurance. Swiss santé. Garantie additionnelle Assurance santé Pour certaines dépenses, votre complémentaire santé peut manquer d assurance Swiss santé Garantie additionnelle , garantie additionnelle Aujourd hui, vous bénéficiez déjà d un contrat d

Plus en détail

Assurance santé. Vivre ma santé en toute sérénité! Swiss santé. Les principales

Assurance santé. Vivre ma santé en toute sérénité! Swiss santé. Les principales Assurance santé Vivre ma santé en toute sérénité! Swiss santé Les principales Des formules adaptées à tous vos besoins de santé Spécialistes, hospitalisation, soins dentaires, lunettes Les frais de soins

Plus en détail

Production agricole du Tarn et CUMA & ETARF du Tarn et de la Haute-Garonne CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE. Santé

Production agricole du Tarn et CUMA & ETARF du Tarn et de la Haute-Garonne CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE. Santé CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE Santé Production agricole du Tarn et CUMA & ETARF du Tarn et de la Haute-Garonne PROTECTION SOCIALE DES SALARIÉS NON-CADRES www.harmonie-mutuelle.fr LE REGIME FRAIS DE SANTE

Plus en détail

PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger. (loi n 2010-241 du 10 mars 2010)

PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger. (loi n 2010-241 du 10 mars 2010) PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger (loi n 2010-241 du 10 mars 2010) Sommaire PRÉAMBULE... 3 PRÉSENTATION DES ACTEURS La CFE... 4 WELCARE...

Plus en détail

Choisir sa complémentaire santé

Choisir sa complémentaire santé Tous publics Choisir sa complémentaire santé Pourquoi une complémentaire santé Des critères pour faire son choix Où se renseigner? Le Service social aujourd hui Service Social Bretagne Pourquoi une complémentaire

Plus en détail

santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises LE GUIDE PRATIQUE SANTÉ

santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises LE GUIDE PRATIQUE SANTÉ santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises LE GUIDE PRATIQUE SANTÉ 2 INTRODUCTION LE GROUPE AG2R LA MONDIALE, UNE EXPERTISE COMPLÈTE EN ASSURANCE DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3115 Convention collective nationale IDCC : 2335. PERSONNELS DES AGENCES GÉNÉRALES

Plus en détail

RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010

RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010 Siège social : 37 Quai d Orsay 75007 PARIS Relevant des Livres I et II du code de la Mutualité RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010 SERVICES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

Carnet de bord. www.mfbco.fr COMPLÉMENTAIRE SANTÉ. La Mutuelle de la mer

Carnet de bord. www.mfbco.fr COMPLÉMENTAIRE SANTÉ. La Mutuelle de la mer Carnet de bord www.mfbco.fr COMPLÉMENTAIRE SANTÉ La Mutuelle de la mer INFOS PRATIQUES Comment vous faire indemniser? Vos frais de santé sont directement transmis par l ENIM et les CPAM conventionnées.

Plus en détail

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec L Environnement Social de l Artisan En partenariat avec SOMMAIRE Présentation de l APTI Les besoins d un jeune créateur La loi Madelin La Santé La Prévoyance La Retraite L environnement social de l artisan

Plus en détail

Etudier à l étranger FRANCE

Etudier à l étranger FRANCE Etudier à l étranger FRANCE Bienvenue en FRANCE 1 Si vous êtes étudiant belge venant en France dans le cadre d un programme d échange (type Erasmus) Quand suis-je considéré comme étudiant? Dès lors que

Plus en détail

ENTREPRISES DU COMMERCE DE GROS RÉGIME FRAIS DE SANTÉ VOS SALARIÉS MÉRITENT LE MEILLEUR

ENTREPRISES DU COMMERCE DE GROS RÉGIME FRAIS DE SANTÉ VOS SALARIÉS MÉRITENT LE MEILLEUR ENTREPRISES DU COMMERCE DE GROS RÉGIME FRAIS DE SANTÉ VOS SALARIÉS MÉRITENT LE MEILLEUR ÉVOLUTION DU CONTEXTE LÉGAL Conformément aux dispositions de la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013,

Plus en détail

Mes Indispensables SMERAG

Mes Indispensables SMERAG Sécu étudiante & Mutuelle Mes Indispensables Année universitaire 2014-2015 La et moi 617 Je suis affilié(e) J ai choisi le Centre - 617 comme centre de Sécurité sociale étudiante. Ce choix est obligatoire

Plus en détail