FMC GMBS -02 MARS 2010 PROJET D EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DE PROXIMITÉ DU PATIENT DIABÉTIQUE DIAPASON 36

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FMC GMBS -02 MARS 2010 PROJET D EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DE PROXIMITÉ DU PATIENT DIABÉTIQUE DIAPASON 36"

Transcription

1 FMC GMBS -02 MARS 2010 PROJET D EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DE PROXIMITÉ DU PATIENT DIABÉTIQUE DIAPASON 36

2 PROJET RÉGIONAL «ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE ET MALADIES CHRONIQUES» DÉBUT EN 2007 DANS LE LOIRET, LE LOIR-ET-CHER, ET L INDRE: forte incidence du diabète (5-6%) APPUI SUR LES RÉSEAUX DIABÈTE: DIABOLO et LOIRESTDIAB dans le LOIRET, RSND 41 dans le LOIR-ET- CHER, et DIAPASON 36 dans l INDRE: pas de structure réseau mais service d éducation thérapeutique. FINANCEMENTS PAR L URCAM (FIQCS), LE GRSP et le FNPEIS (FRAPS)

3 INTÉRÊTS DE L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE QU EST-CE?: UN «COACHING» DU PATIENT ET/OU DE SONT ENTOURAGE POUR UNE MEILLEURE AUTONOMIE ET UNE MEILLEURE QUALITÉ DE VIE COMMENT? PAR DES TECHNIQUES DE COMMUNICATION, BASÉES SUR L EMPATHIE ET SUR L ÉCOUTE PERMET UN ÉVOLUTION DU PATIENT «PAS À PAS» POURQUOI? POUR AMÉLIORER LA QUALITÉ DE VIE DU PATIENT ATTEINT DE MALADIE CHRONIQUE, ET DIMINUER LES COMPLICATIONS DROIT DU MALADE INSCRIT DANS LA LOI «HPST» ET POUR SOULAGER LE MÉDECIN TRAITANT! EN PRATIQUE? LE TEMPS CONSACRÉ À L E.T. EST RÉMUNÉRÉ, ET DEVIENT UNE PARTIE DE NOTRE TRAVAIL

4 DÉROULEMENT DE L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DE PROXIMITÉ LE PATIENT VIENT À UN DIAGNOSTIC ÉDUCATIF: UN BILAN DES CONNAISSANCES DU PATIENT ET DE SON VÉCU DE LA MALADIE EST ÉTABLI PAR UN ÉDUCATEUR CONTRAT ÉDUCATIF: AU TERME DE L ENTRETIEN, ÉTABLI ENTRE LE PATIENT ET L ÉDUCATEUR: DES ATELIERS EN GROUPE, AVEC SON ENTOURAGE, ET DES CONSULTATIONS DIÉTÉTIQUES LUI SONT PROPOSÉS. CONTENU DES ATELIERS: SOINS DES PIEDS, MALADIE ET TRAITEMENTS, DIÉTÉTIQUE, ACTIVITÉ PHYSIQUE. CYCLE ÉDUCATIF: LE PATIENT EST REVU TOUS LES 6 MOIS. LE MÉDECIN TRAITANT RECOIT UN COMPTE-RENDU. FIN DE L ÉDUCATION: QUAND LES COMPÉTENCES SONT ACQUISES; OU À LA DEMANDE DU PATIENT

5 ORGANISATION DE DIAPASON 36 CELLULE DE COORDINATION: ASSOCATION CASTELROUSSINE DE PROFESSIONNELS DE SANTÉ: ASCAPROS: 2 MÉDECINS GÉNÉRALISTES, 2 DIÉTÉTICIENNES, 2 PODOLOGUES, 3 INFIRMIERS, 1 SECRÉTAIRE FORMATION DE P.S. LIBÉRAUX: médecins généralistes, pharmaciens, infirmières, diététiciennes, podologues, kinésithérapeutes. 56 PROFESSIONNELS DE SANTÉ ONT ÉTÉ SENSIBILISÉS EN SEPTEMBRE 2009: AU PROGRAMME: RAPPELS SUR LE DIABÈTE; ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE;DIAGNOSTIC ÉDUCATIF; ENTRETIEN MOTIVATIONNEL ET TECHNIQUES D ANIMATION. APTES À FAIRE DES DIAGNOSTICS ÉDUCATIFS ET À ANIMER DES ATELIERS

6 ÉDUCATION DE PROXIMITÉ FINALITÉ: PROPOSER UNE ÉDUCATION AUX PATIENTS PRÈS DE LEUR DOMICILE, AVEC DES PROFESSIONNELS DE PROXIMITÉ. 5 BASSINS D INTERVENTION À CE JOUR: DÉTERMINÉS PAR LE LIEU D EXERCICE DES P.S. SENSIBILISÉS: BUZANCAIS, CHATEAUROUX, ISSOUDUN, LA CHÂTRE, LE BLANC 56 PROFESSIONNELS DE SANTÉ ONT ÉTÉ SENSIBILISÉS EN SEPTEMBRE 2009: AU PROGRAMME: RAPPELS SUR LE DIABÈTE; ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE;DIAGNOSTIC ÉDUCATIF; ENTRETIEN MOTIVATIONNEL ET TECHNIQUES D ANIMATION. APTES À FAIRE DES DIAGNOSTICS ÉDUCATIFS ET À ANIMER DES ATELIERS 54 P.S. «ACTIFS»: 5 MG, 16 PHARMACIENS, 5 DIÉTÉTICIENNES, 24 INFIRMIER(E)S, 3 PODOLOGUES, 1 KINÉSITHÉRAPEUTE; + L ÉQUIPE D ASCAPROS

7 AU PROGRAMME DE DIAPASON 36 ACTIONS DE COMMUNICATION: INFORMATION DES MÉDECINS TRAITANTS ET DES PATIENTS (PLAQUETTES, ASSOICIATIONS DE DIABÉTIQUES) LIEN AVEC L HÔPITAL: RÔLE DE RELAIS EN PRÉVISION: 2 ÈME SENSIBILISATION EN SEPT 2010: PEU DE PODOLOGUES, DIÉTÉTICIENNES, MÉDECINS GÉNÉRALISTES AVEC UN 6 ÈME BASSIN D INTERVENTION À ARGENTON:POTENTIEL: 21 MÉDECINS GÉNÉRALISTES, 20 INFIRMIERS, 5 PODOLOGUES INTÉGRÉ DANS UNE MAISON DE SANTÉ PLURIDISCIPLINAIRE?

8 Cartographie des diabétiques en Indre (zones bleues) Cartographie des faibles offres de soins (points rouges) Neuvy-Saint-Sépulchre La Châtre Aigurande Sainte-Sévère

9 ADHESION DU PATIENT 1) SON MÉDECIN TRAITANT OU UN AUTRE PROFESSIONNEL DE SANTÉ L ADRESSE À LA COORDINATION LOCALE DU PROJET (DIAPASON 36) 2) IL SOUHAITE ADHÉRER PAR LUI- MÊME:DIAPASON 36 CONTACTE SON MÉDECIN TRAITANT ( si celui-ci refuse de remplir la fiche de liaison, le patient pourra être inscrit, mais son médecin restera obligatoirement informé du suivi) 3) ECHANGES ADHÉSIONS DIAPASON- SECRÉTARIAT RÉGIONAL FRAPS

10 FICHE D ORIENTATION

11 ADHÉSION DU PROFESSIONNEL DE SANTÉ SUR LE PORTAIL RÉGIONAL: IDENTIFICATION PAR CPS OBLIGATOIRE SI PAS DE CPS OU IMPOSSIBILITÉ DE CONNEXION CPS: PAR IDENTIFIANT: PAS DE DONNÉES NOMINATIVES PATIENTS DANS CE CAS

12 INTÉRÊTS DU PORTAIL SANTE CENTRE MESSAGERIE SÉCURISÉE POUR ECHANGES ENTRE PROFESSIONNELS CONCERNANT LES PATIENTS OU ORGANISATIONNELS AGENDA DES RÉUNIONS AGENDA DES ATELIERS DE SECTEUR RECUEIL DES DONNÉES-PATIENT DOCUMENTS EN LIGNE: fiche orientation, bilan d entretiens, bordereaux d indemnisation SITE INTERNET GRAND PUBLIC DIAPASON 36

13 PROGRAMME DIAPASON 36 UN CALENDRIER DES ATELIERS ET DES ENTRETIENS PAR SECTEUR CHAQUE ATELIER SERA ANIMÉ DANS UN 1ER TEMPS ET SUR DEMANDE EN BINOME FORMATEUR- FORMÉ RÉUNIONS PLURIDISCIPLINAIRES DE SECTEUR : SEMESTRIELLES RÉUNIONS DE FORMATION CONTINUE SUR LE DIABÈTE, ANIMÉES PAR DES SPÉCIALISTES

14 LE SERVICE DIAPASON 36 SECRÉTARIAT : DU LUNDI AU MERCREDI DE 9 H À 12 H LES JEUDI ET VENDREDI DE 14 H À 17 H OUVERTS AUX PATIENTS ET AUX PROFESSIONNELS MESSAGERIE SECURISÉE sur sante-centre.fr MESSAGERIE STANDARD:

15 RÉSUMÉ DES INDEMNISATIONS JOURNÉE DE FORMATION:352 ATELIER PATIENTS: 125 DIAGNOSTIC EDUCATIF, ENTRETIENS DE SUIVI: 30 CONSULTATION DIÉTÉTICIENNE: - INITIALE: 30 - DE SUIVI: 25 PARTICIPATION PAR RÉUNION MULTIDISCIPLINAIRE: 88 TRANSMISSION PAR BORDEREAU PAPIER OU ELECTRONIQUE ADRESSÉ AU SECRÉTARIAT RÉGIONAL DE LA FRAPS: UFR de Médecine-10 Bd Tonnellé Tours Tel : Fax :

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Les objectifs des réseaux de santé Mettre le patient au centre et non la maladie Améliorer la qualité des soins Optimiser les moyens humains et financiers

Plus en détail

RESEAU Départemental DIABETE du Cher Convention Constitutive

RESEAU Départemental DIABETE du Cher Convention Constitutive RESEAU Départemental DIABETE du Cher Convention Constitutive PREAMBULE Le réseau Diabète ville/hôpital du Cher a pour finalité d assurer une meilleure prise en charge des patients diabétiques. Pour ce

Plus en détail

L éducation thérapeutique en addictologie

L éducation thérapeutique en addictologie L éducation thérapeutique en addictologie Dr Philippe DUMAS Dr Bernard STEFANI Praticiens hospitaliers Addictologues CSAPA La caravelle Hôpital de Grasse Qu est ce que l ETP? Un processus continu dont

Plus en détail

VOTRE ANNUAIRE DIABÈTE EN LOIR-ET-CHER

VOTRE ANNUAIRE DIABÈTE EN LOIR-ET-CHER VOTRE ANNUAIRE DIABÈTE EN LOIR-ET-CHER EDITO Conscients de la multiplicité des acteurs et des rôles de chacun, nous, acteurs du diabète en Loiret-Cher, nous sommes réunis afin de travailler à l élaboration

Plus en détail

Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Programme d éducation thérapeutique ( ETP) Service Pédiatrie

Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Programme d éducation thérapeutique ( ETP) Service Pédiatrie Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Programme d éducation thérapeutique ( ETP) Service Pédiatrie 1. objectifs du programme : Les finalités spécifiques

Plus en détail

Dossier de Presse. Réseau Atlantique Diabète. «Journée Mondiale du Diabète Mercredi 14 Novembre 2012»

Dossier de Presse. Réseau Atlantique Diabète. «Journée Mondiale du Diabète Mercredi 14 Novembre 2012» Dossier de Presse Réseau Atlantique Diabète «Journée Mondiale du Diabète Mercredi 14 Novembre 2012» 1 Journée Mondiale du Diabète À l occasion de la 22 e Journée Mondiale du Diabète, le Réseau Atlantique

Plus en détail

Programme de formation infirmier (1/8)

Programme de formation infirmier (1/8) Programme de formation infirmier (1/8) Semaine 1 Objectifs : acquisition des bases du diabète => physiopathologie et traitement Lundi Mardi Ø Accueil par délégant/délégués Ø Présentation de l équipe des

Plus en détail

POUVONS NOUS METTRE EN PLACE UN RESEAU OBESITE DIABETE SUR TOURCOING ET LES COMMUNES PROCHES DE LA VALLEE DE LA LYS?

POUVONS NOUS METTRE EN PLACE UN RESEAU OBESITE DIABETE SUR TOURCOING ET LES COMMUNES PROCHES DE LA VALLEE DE LA LYS? POUVONS NOUS METTRE EN PLACE UN RESEAU OBESIT... http://www.fmc-tourcoing.org/spip/print-article-mb.php3?id_article=45 POUVONS NOUS METTRE EN PLACE UN RESEAU OBESITE DIABETE SUR TOURCOING ET LES COMMUNES

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

La formation comme levier de changement des pratiques

La formation comme levier de changement des pratiques Place des pharmaciens d officine au sein du réseau Onco 94 Ouest La formation comme levier de changement des pratiques 2 ème congrès des Réseaux de cancérologie Rouen Atelier : place de la formation 3

Plus en détail

Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation

Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation Historiquement le Centre SSR St Christophe était une Maison de Repos, La Désix, créée en 1958 sur la commune de Sournia.

Plus en détail

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes La MSJB sur un territoire urbain et rural Communauté de communes 90 000 habitants : Cholet 55000 habitants 13 communes périphériques:

Plus en détail

Coordination du parcours du

Coordination du parcours du Coordination du parcours du patient Jeudi 13 octobre 2011 Lyon- Vinatier Docteur Philippe MARISSAL Les enjeux de la coordination des professionnels de santé Coordination des professionnels de santé en

Plus en détail

Renseignements : Secrétariat Dispositif Diabest Tél. 021 923 48 89 www.reseau-sante-haut-leman.ch, rubrique diabétologie

Renseignements : Secrétariat Dispositif Diabest Tél. 021 923 48 89 www.reseau-sante-haut-leman.ch, rubrique diabétologie INFORMATION EN SANTE PUBLIQUE Cours et ateliers DIABEST 2015 Le Dispositif Diabest est composé d un ensemble de professionnels reconnus dans leurs domaines respectifs de spécialisation et proposant différentes

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE Livret aide-mémoire Secrétaires médicales LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE 1 Le présent livret vise à : Former les secrétaires médicales à l information et la promotion du DMP auprès des

Plus en détail

Les soins de premier recours : enjeux et perspectives - LYON 22 septembre 2011

Les soins de premier recours : enjeux et perspectives - LYON 22 septembre 2011 Les soins de premier recours : enjeux et perspectives - LYON 22 septembre 2011 SUMGA Groupe Médical «les Allymes» SPECIALISTES EN MEDECINE GENERALE APPSPPA APPSPPA : Association Pluridisciplinaire des

Plus en détail

CHARTE DES UTILISATEURS DU DOSSIER INFORMATISE SOINS PALLIATIFS. Du Réseau ARCADE

CHARTE DES UTILISATEURS DU DOSSIER INFORMATISE SOINS PALLIATIFS. Du Réseau ARCADE NFORMATISE «SOINS PALLIATIFS» Page 1 /13 CHARTE DES UTILISATEURS DU DOSSIER INFORMATISE SOINS PALLIATIFS Du Réseau ARCADE NFORMATISE «SOINS PALLIATIFS» Page 2 /13 Préambule Le dossier informatisé constitue

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2016

CATALOGUE DES FORMATIONS 2016 RéSEAUX DE SANTé CANCéROLOGIE GéRONTOLOGIE SOINS PALLIATIFS DU VAL D OISE CATALOGUE DES FORMATIONS 2016 N agrément formation continue : 119 504 04 595 N agrément OGDPC : 4330 https://www.ogdpc.fr/ Programme

Plus en détail

Fonds d intervention pour la qualité et la coordination des soins Région Languedoc Roussillon RAPPORT D ACTIVITE 2009

Fonds d intervention pour la qualité et la coordination des soins Région Languedoc Roussillon RAPPORT D ACTIVITE 2009 Fonds d intervention pour la qualité et la coordination des soins Région Languedoc Roussillon RAPPORT D ACTIVITE 2009 Nom du réseau : Réseau Obésité Infantile du Bassin Sanitaire Alésien 1 I) IDENTITE

Plus en détail

Programmes d enseignement thérapeutique. Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids

Programmes d enseignement thérapeutique. Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Programmes d enseignement thérapeutique Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Pour qui? Quelles prestations? 3 Les programmes proposés par le service d

Plus en détail

GUIDE DE FORMATIONS EN ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN AQUITAINE

GUIDE DE FORMATIONS EN ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN AQUITAINE GUIDE DE FORMATIONS EN ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN AQUITAINE Quelles formations adaptées aux besoins des professionnels de santé? PACE PLATEFORME AQUITAINE POUR DES COMPÉTENCES EN ÉDUCATION DU

Plus en détail

Plan de lutte contre l obésité Ville de Montreuil. Direction de la Santé SCHS-CMS-ASV

Plan de lutte contre l obésité Ville de Montreuil. Direction de la Santé SCHS-CMS-ASV Plan de lutte contre l obésité Ville de Montreuil Direction de la Santé SCHS-CMS-ASV Contexte national (PNNS) Alerte par la santé scolaire en 2003 Volonté politique locale Financements dans le cadre de

Plus en détail

Passeport. Pôle Addictions. et Précarité. Au sommaire Présentation du pôle Consultation Hospitalisation Accès aux structures

Passeport. Pôle Addictions. et Précarité. Au sommaire Présentation du pôle Consultation Hospitalisation Accès aux structures Pôle Addictions et Précarité Passeport Au sommaire Présentation du pôle Consultation Hospitalisation Accès aux structures Centre Hospitalier Guillaume Régnier www.ch-guillaumeregnier.fr POLE ADDICTIONS

Plus en détail

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques L expérience de l équipe de Rééducation cardiaque du C.H.U. de Nîmes Intervention du 22/03/2012 à la Réunion de l Association

Plus en détail

INSTITUT DE PROMOTION DE LA SANTÉ

INSTITUT DE PROMOTION DE LA SANTÉ INSTITUT DE PROMOTION DE LA SANTÉ Saint-Quentin-en-Yvelines Un réseau de compétences Service de la Communauté d agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines, l Institut de Promotion de la Santé a pour objectifs

Plus en détail

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé.

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé. é t n a S n o i La Miss p a c i d n a H & s n a é l r O d e i r de la mai Édito Depuis 2002, la mairie d Orléans s est dotée d un service «Mission Santé et Handicap» avec l objectif de prendre en compte

Plus en détail

EVALUATION DES BESOINS EN FORMATION

EVALUATION DES BESOINS EN FORMATION EVALUATION DES BESOINS EN FORMATION EN ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN AQUITAINE RAPPORT FINAL 2009 Elaboré par A. Communier et les membres de PACE 1 PRESENTATION DES ORGANISMES MEMBRES DE PACE AFCI

Plus en détail

FORMATIONS 2007/2008

FORMATIONS 2007/2008 FORMATIONS 2007/2008 SOINS PALLIATIFS ACCOMPAGNEMENT Réseau Santé Diamant 15, rue de la Bienfaisance 59200 TOURCOING 03.20.70.14.72 03.20.70.74.87 @ reseau.diamant@wanadoo.fr Les soins palliatifs sont

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

CHARTE DE FONCTIONNEMENT DE L HOPITAL DE JOUR CHIMIOTHERAPIE

CHARTE DE FONCTIONNEMENT DE L HOPITAL DE JOUR CHIMIOTHERAPIE L hôpital de jour de chimiothérapie accueille les patients des services d oncologie, d hépato-gastro-entérologie et d hématologie, nécessitant des séances de chimiothérapie. Article 1 : Organisation de

Plus en détail

Des Réseaux, des Réponses. Panorama. Pr Romain Moirand Rennes

Des Réseaux, des Réponses. Panorama. Pr Romain Moirand Rennes Des Réseaux, des Réponses. Panorama Pr Romain Moirand Rennes Objectifs Décrire les actions concrètes proposées par les réseaux existants sur la thématique des addictions Faire le lien entre ces actions

Plus en détail

* fermeture le lendemain

* fermeture le lendemain MOIS DE JANVIER 2011 Samedi 1 01h35 08h43 14h09 21h14 Dimanche 2 02h41 09h42 15h15 22h09 Lundi 3 03h38 10h32 16h10 22h56 Mardi 4 04h26 11h15 16h57 23h37 Mercredi 5 05h07 11h54 17h37 *00h14 Jeudi 6 05h45

Plus en détail

Programme régional d ETP pour les chimiothérapies per os : FACE (Formation Action Cancer Education) Dr Nathalie FABIE, RRC ONCOLOR

Programme régional d ETP pour les chimiothérapies per os : FACE (Formation Action Cancer Education) Dr Nathalie FABIE, RRC ONCOLOR Programme régional d ETP pour les chimiothérapies per os : FACE (Formation Action Cancer Education) Dr Nathalie FABIE, RRC ONCOLOR L appel à projet INCa (juin 2014) Promouvoir l éducation thérapeutique

Plus en détail

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé Professeur Michèle Kessler CHU de Nancy et réseau Néphrolor L une des applications de la télémédecine est la télésurveillance à domicile,

Plus en détail

Le suivi infirmier Le bilan et diagnostic infirmier, la traçabilité de l action Les transmissions systématiques écrites dans le classeur de suivi

Le suivi infirmier Le bilan et diagnostic infirmier, la traçabilité de l action Les transmissions systématiques écrites dans le classeur de suivi Le suivi infirmier Le bilan et diagnostic infirmier, la traçabilité de l action Le bilan réalisé par l infirmier libéral pour le patient, permet de conduire les actions du suivi à domicile de l insuffisant

Plus en détail

Organisation du retour à domicile, utilisation du classeur de liaison

Organisation du retour à domicile, utilisation du classeur de liaison www.centre-paul-strauss.fr Organisation du retour à domicile, utilisation du classeur de liaison Barbara POIROT, Laïla WEISS IDE Service de Soins d Accompagnement Contexte Hôpital de jour de soins d accompagnement

Plus en détail

Coordination Ville Hôpital

Coordination Ville Hôpital Coordination Ville Hôpital Lien entre pharmaciens et utilisation d une banque de données Bassin sanitaire alésien 2 juin 2015 Jean-Pierre CORNUT, Pharmacien d officine, URPS Pharmaciens LR Vincent BOUIX,

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

Le projet de CLISSON: pour quel territoire? Projet de santé libéral de Clisson 2002 2005 Avril 2007 2011 2012

Le projet de CLISSON: pour quel territoire? Projet de santé libéral de Clisson 2002 2005 Avril 2007 2011 2012 Le projet de CLISSON: pour quel territoire? Projet de santé libéral de Clisson, 6000 habitants, à 30 km au sud-est de Nantes, zone en forte croissance de population mais pas encore déficitaire en médecin

Plus en détail

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 Patient(e)s atteint(e)s d un cancer du sein BINOIT NATHALIE ROUSSEAU SOPHIE 17 JUIN 2014 Pourquoi ce projet? Le cancer : une maladie chronique? Les soins de support

Plus en détail

Incidence sur l organisation des soins : expérience d un réseau territorial. Nathalie BINOIT, Infirmière coordinatrice Réseau ONCOLOGIE 37, Tours

Incidence sur l organisation des soins : expérience d un réseau territorial. Nathalie BINOIT, Infirmière coordinatrice Réseau ONCOLOGIE 37, Tours Incidence sur l organisation des soins : expérience d un réseau territorial Nathalie BINOIT, Infirmière coordinatrice Réseau ONCOLOGIE 37, Tours Réseau territorial de cancérologie, né en 2003, association

Plus en détail

Brève présentation de la consultation de Médecine 2 et des missions des infirmières psycho-sociales Objectifs de l atelier Quizz VIH/SIDA :

Brève présentation de la consultation de Médecine 2 et des missions des infirmières psycho-sociales Objectifs de l atelier Quizz VIH/SIDA : Brève présentation de la consultation de Médecine 2 et des missions des infirmières psycho-sociales Objectifs de l atelier Quizz VIH/SIDA : Constats de départ Objectifs du projet Présentation de l outil

Plus en détail

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé Rappel : contexte et objectif Mobilisation des élus de la ville du Creusot face au risque de désertification médicale Volonté d élaborer un projet de santé global, mobilisateur, à l échelle du bassin de

Plus en détail

Le Référent Parcours de Santé. Avant, pendant, après. Carole THON CG 93 11 décembre 2014 1

Le Référent Parcours de Santé. Avant, pendant, après. Carole THON CG 93 11 décembre 2014 1 Le Référent Parcours de Santé Avant, pendant, après Carole THON CG 93 11 décembre 2014 1 «L empathie, c est s approcher du paysage intime de l autre, recevoir ce qui fait résonnance et accepter d en être

Plus en détail

FORMATION Education Thérapeutique

FORMATION Education Thérapeutique FORMATION Education Thérapeutique La (MRSS) a pour objectif de porter, concevoir et accueillir les dispositifs permettant l amélioration des prises en charge des patients, par la coordination des acteurs

Plus en détail

Le RESPA, c est quoi? Réseau de Santé Personnes âgées de la Loire à la Vie

Le RESPA, c est quoi? Réseau de Santé Personnes âgées de la Loire à la Vie Le RESPA, c est quoi? Réseau de Santé Personnes âgées de la Loire à la Vie 1 UN PROJET PORTÉ PAR 3 CLIC Février 2007 : début de la réflexion à l initiative de 3 CLIC. 2007 : financement d un accompagnement

Plus en détail

Maison de Santé pluridisciplinaire de Pierrefitte

Maison de Santé pluridisciplinaire de Pierrefitte Maison de Santé pluridisciplinaire de Pierrefitte Site des Joncherolles, 43 chemin des joncherolles - Bâtiment H2 Site Jacques Prévert, 129 boulevard Jean Mermoz L association Créa pôle et ses partenaires

Plus en détail

Maison Régionale du Diabète MAREDIA

Maison Régionale du Diabète MAREDIA Maison Régionale du Diabète MAREDIA (Association pour la prévention et la prise en charge du diabète et des maladies métaboliques) Statuts Article 1 : Il est constitué entre les adhérents aux présents

Plus en détail

Information aux patients et à leurs proches. Espace médiation. Lieu d écoute et de dialogue pour les patients et leurs proches

Information aux patients et à leurs proches. Espace médiation. Lieu d écoute et de dialogue pour les patients et leurs proches Information aux patients et à leurs proches Espace médiation Lieu d écoute et de dialogue pour les patients et leurs proches Quand solliciter l espace médiation? Vous rencontrez un problème à l hôpital

Plus en détail

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H. CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.P.A.D. ENTRE L E.H.P.A.D. représenté par d une part,

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU RESEAU ONCOLOGIQUE DE SUD-ALSACE - ROSA

CONVENTION CONSTITUTIVE DU RESEAU ONCOLOGIQUE DE SUD-ALSACE - ROSA CONVENTION CONSTITUTIVE DU RESEAU ONCOLOGIQUE DE SUD-ALSACE - ROSA PRÉAMBULE L objet de la présente convention constitutive est de décrire l organisation, le fonctionnement et la démarche d évaluation

Plus en détail

KINE +4000 pour les cabinets de kinésithérapeutes

KINE +4000 pour les cabinets de kinésithérapeutes KINE+4000 gère les évolutions de votre cabinet des plus simples aux plus complexes. Sur un matériel simple, en réseau local, ou en accès distant, la solution existe. Avec KINE+4000, soyez serein, quel

Plus en détail

Le programme OMAGE dans une logique de parcours. Sylvie LEGRAIN Pascale Saint - Gaudens AFDET 13 février 2014

Le programme OMAGE dans une logique de parcours. Sylvie LEGRAIN Pascale Saint - Gaudens AFDET 13 février 2014 Le programme OMAGE dans une logique de parcours Sylvie LEGRAIN Pascale Saint - Gaudens AFDET 13 février 2014 Quelques chiffres Les 75+ : 57% ont une ALD 33% sont hospitalisés dans l année, dont 40% en

Plus en détail

L approche «patient partenaire» dans le cadre de l asthme et de

L approche «patient partenaire» dans le cadre de l asthme et de L approche «patient partenaire» dans le cadre de l asthme et de l épilepsie M.Generet Pharmacien Hospitalier Clinicien Hôpital Civil Marie curie Bruxelles 13 novembre 2015- Réseau CMP 1 Plan 1. L éducation

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN)

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) Numéro d'identification du Réseau : 960740249 Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité

Plus en détail

Constats, réflexions et recommandations

Constats, réflexions et recommandations L ACCÈS À L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE : LE CAS DU DIABÈTE DE TYPE 2 Constats, réflexions et recommandations - novembre 2012 - 1.. IINTTRODUCCTTI ION Etant donné la prévalence actuelle du diabète de type

Plus en détail

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Projet de santé Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Adresse du siège social : Téléphone : Mail : Version : Etablie en date

Plus en détail

Certificat universitaire de Clinique Soignante en Soins Infirmiers

Certificat universitaire de Clinique Soignante en Soins Infirmiers IPs Institut Perspective Soignante Pour une pratique porteuse de sens et respectueuse des personnes UCL Université Catholique de Louvain Unité des sciences hospitalières et médico-sociales Certificat universitaire

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT Chloë Bezel HL Le Vigan Armelle Develay-Rambourg CHU Nîmes Eric Jobard CH St Brieuc Claire Pollet EPSM Armentières Edgar Tissot CHS Novillars Définition «L ETP vise à

Plus en détail

MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009 1

MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009 1 MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009 1 Région Franche-Comté Département Doubs La maison des adolescents: Date d ouverture : 13 Mars 2006 Nom : Maison de l Adolescent de Besançon Nom du responsable

Plus en détail

Exigences sociétales et modèle économique

Exigences sociétales et modèle économique Colloque 22 mai Exigences sociétales et modèle économique Alexandre GRENIER Directeur URPS médecins 22 mai 2014 1 Exigences sociétales et modèle économique Les exigences sociétales: Une offre de soins

Plus en détail

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins»

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» «Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» Hélène Fernandez Cadre Supérieur de Santé, Coordinatrice RESOP06 9 Forum SIH 06 EMSP Cannes Grasse Antibes 4 Mars 2010 Palais des Congrès

Plus en détail

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable :

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Patient : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Personnes à joindre : Contacts : Service hospitalier Etablissement de santé Acteurs

Plus en détail

FICHE DE POSTE «INFIRMIERE INFIRMIER DE SANTE AU TRAVAIL»

FICHE DE POSTE «INFIRMIERE INFIRMIER DE SANTE AU TRAVAIL» FICHE DE POSTE «INFIRMIERE INFIRMIER DE SANTE AU TRAVAIL» Service de santé au travail INTER-ENTREPRISES - Rouen Rédactrices : Stéphanie BREAVOINE et Sandra CASTILLO Infirmières de santé au travail Fiche

Plus en détail

4. Premier bilan après dix-huit mois d activité

4. Premier bilan après dix-huit mois d activité JOURNEE INTERNATIONALE DE L INFIRMIERE «Les infirmiers à l avant-garde des soins chroniques» CPAM DES ALPES MARITIMES 29 mai 2010 Page n 1 Sommaire 1. Contexte du service 2. Objectifs et caractéristiques

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN SOINS INFIRMIERS

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN SOINS INFIRMIERS RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN SOINS INFIRMIERS Tenue du dossier de soins infirmiers du malade à domicile Novembre 2004 I. PROMOTEUR Agence nationale d accréditation et d évaluation en

Plus en détail

Présentation du projet

Présentation du projet DATE Émetteur rappel du titre général de la présentation Service d accompagnement après un accident du travail 24 septembre 2014 1 Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. 1. CONTEXTE 2.

Plus en détail

Infirmier. Mission : Profil : Nous recherchons pour ce poste des candidats diplômés d état.

Infirmier. Mission : Profil : Nous recherchons pour ce poste des candidats diplômés d état. Infirmier Votre rôle consistera à coordonner la prise en charge du patient à domicile en collaboration avec des médecins spécialistes hospitaliers et libéraux (pneumologues, neurologues, diabétologues,

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

4 ème réunion PAERPA EHPAD

4 ème réunion PAERPA EHPAD 4 ème réunion PAERPA EHPAD Jeudi 16 avril 2015 14h30 17h Délégation territoriale de Paris 1 Cartographie des EHPAD PAERPA (9-10-19) En attente carte stagiaire géographe 2 Ordre du jour 1. Actions déployées

Plus en détail

janvier VENTES BRUT ANNÉE PASSÉE: $

janvier VENTES BRUT ANNÉE PASSÉE: $ Prévisions annuelles janvier VENTES BRUT ANNÉE PASSÉE: $ DÉPENSES RÉCURRENTES ÉVÈNEMENTS PRÉVUS DATE DESCRIPTION COÛTS JE VISE: REVENUS PRÉVUS janvier PRÉVISION REVENU BRUT: $ ATTEINT? OUI NON NOTES: $

Plus en détail

Formation initiale Toulouse Mardi 19 juin 2012

Formation initiale Toulouse Mardi 19 juin 2012 Formation initiale Toulouse Mardi 19 juin 2012 POURQUOI LE RéPPOP? PNNS 1: 2001 augmentation de la prévalence de l obésité pédiatrique, constat d échec des prises en charge antérieures réflexion au sujet

Plus en détail

Education Thérapeutique (ETP)

Education Thérapeutique (ETP) Education Thérapeutique (ETP) Enfant diabétique type I Marie Caron Infirmière puéricultrice référente en éducation thérapeutique Maryse Tamburro Cadre puéricultrice Centre initiateur de pompes à insuline

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

LES TRANSFORMATIONS OCCASIONNÉES PAR L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE AU SEIN D UNE ÉQUIPE

LES TRANSFORMATIONS OCCASIONNÉES PAR L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE AU SEIN D UNE ÉQUIPE LES TRANSFORMATIONS OCCASIONNÉES PAR L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE AU SEIN D UNE ÉQUIPE Equipe du Service de Néphrologie Dialyse Centre Hospitalier Métropole Savoie Chambéry Stéphane BALLY, praticien hospitalier

Plus en détail

Résultats de l éducation thérapeutique dans l insuffisance cardiaque en milieu libéral

Résultats de l éducation thérapeutique dans l insuffisance cardiaque en milieu libéral Résultats de l éducation thérapeutique dans l insuffisance cardiaque en milieu libéral Pierre Raphaël, Cédric Pariset Clinique Saint-Gatien, Tours La Baule, le 13 septembre 2012 Descriptif de notre pratique

Plus en détail

Édition spéciale. Messagerie sécurisée gratuite

Édition spéciale. Messagerie sécurisée gratuite infomidi-pyrénées UNION RÉGIONALE DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ I JANVIER 2014 SECTION MÉDECINS Édition spéciale Médim@il Messagerie sécurisée gratuite Ouverte à tous les professionnels de santé Accessible

Plus en détail

PROTOCOLE. Prise en charge Contraception - IVG (Confidentielle et gratuite) Réseau Sexualité Martinique

PROTOCOLE. Prise en charge Contraception - IVG (Confidentielle et gratuite) Réseau Sexualité Martinique PROTOCOLE Prise en charge Contraception - IVG (Confidentielle et gratuite) Réseau Sexualité Martinique 1. 2. Descriptif du dispositif Le contexte Les objectifs Les bénéficiaires Les étapes de la prise

Plus en détail

QUELS DANGERS POUR LES

QUELS DANGERS POUR LES RÉUNION D INFORMATION SUR LA LOI DE SANTÉ : QUELS DANGERS POUR LES MÉDECINS LIBÉRAUX? Mercredi 17 décembre 2014 Titre I : Renforcer la prévention et la promotion de la santé Chapitre I Art. 2 à 5 : Soutenir

Plus en détail

Améliorer la qualité de vie des personnes âgées, atteintes de maladies chroniques à domicile: proposition d un modèle organisationnel de soins

Améliorer la qualité de vie des personnes âgées, atteintes de maladies chroniques à domicile: proposition d un modèle organisationnel de soins Améliorer la qualité de vie des personnes âgées, atteintes de maladies chroniques à domicile: proposition d un modèle organisationnel de soins intégrant les techniques de l information et de la communication,

Plus en détail

Rôle des infirmières. res dans l accompagnementl du patient insuffisant cardiaque

Rôle des infirmières. res dans l accompagnementl du patient insuffisant cardiaque Rôle des infirmières res dans l accompagnementl du patient insuffisant cardiaque Claire Savary: Sandrine Dias: CI IDE JFIC La Baule 15 et 16 sept 2011 Rôle des infirmières res dans l accompagnementl du

Plus en détail

Séminaire d orientation stratégique de l URPS médecins libéraux de Poitou-Charentes 8 décembre 2012

Séminaire d orientation stratégique de l URPS médecins libéraux de Poitou-Charentes 8 décembre 2012 Séminaire d orientation stratégique de l URPS médecins libéraux de Poitou-Charentes 8 décembre 2012 I. Enjeux de la E-santé II. Bilan 2008-2012 de la E-santé et des SIS en Poitou-Charentes III. Perspectives

Plus en détail

Cahier des charges relatif à l organisation de la permanence des soins dentaires en région Centre-Val de Loire

Cahier des charges relatif à l organisation de la permanence des soins dentaires en région Centre-Val de Loire Cahier des charges relatif à l organisation de la permanence des soins dentaires en région Centre-Val de Loire 1 Visa 1. Le code de la sécurité sociale, notamment les articles L.162-1-7, L.162-9, L.162-14-1

Plus en détail

Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010.

Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010. Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010. Contexte L expérimentation NMR est organisée depuis 2 ans sous l égide de la Direction Générale de la

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois La télémédecine au service des soins de 1 er recours et de l aménagement du territoire dominique.depinoy@acsantis.com Pourquoi

Plus en détail

GCS esante LR Projets Urgence/ROR COLLEGE REGIONAL DES URGENTISTES 19 mars 2015. www.esante-lr.fr

GCS esante LR Projets Urgence/ROR COLLEGE REGIONAL DES URGENTISTES 19 mars 2015. www.esante-lr.fr GCS esante LR Projets Urgence/ROR COLLEGE REGIONAL DES URGENTISTES 19 mars 2015 www.esante-lr.fr 1 Pourquoi un GCS? Missions générales : Réponse technique aux adhérents du GCS e-santé Apporte sa compétence

Plus en détail

Du concept de fragilité à l évaluation gériatrique médico-psycho-sociale

Du concept de fragilité à l évaluation gériatrique médico-psycho-sociale Du concept de fragilité à l évaluation gériatrique médico-psycho-sociale EQUIPE MOBILE GERIATRIQUE ETRE-INDRE @FMC 36 Jeudi 12 juin 2014 «La Gourmandine» Villedieu-sur-Indre Mme Christine MOREAUX, infirmière

Plus en détail

Alimentation du DMP Quels documents déposer dans le DMP de mes patients pour faciliter leur prise en charge?

Alimentation du DMP Quels documents déposer dans le DMP de mes patients pour faciliter leur prise en charge? Alimentation du DMP Ian Hooton/Science Photo Library/Photononstop Quels documents déposer dans le DMP de mes patients pour faciliter leur prise en charge? Recommandations PS - Matrice d'alimentation DMP

Plus en détail

Réseau Addictions des Alpes Maritimes i GT.06 Président : Dr Pierre AIRAUDI Médecin-Coordinateur : Dr Jean-Marc COHEN Soirée Scientifique RSN & GT.06 Jeudi 02/12/2010 1 PLAN petit historique R.S.N. + GT.06

Plus en détail

1 re structure HAD de province

1 re structure HAD de province Présentation 1 re structure HAD de province Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1968 par le Dr Thielley, Santé Service Bayonne et Région est la 1 re structure d'hospitalisation à domicile

Plus en détail

SOMMAIRE. Le programme 2015 Les thèmes des tables rondes Les déclinaisons des thèmes de tables rondes Les animations et activités

SOMMAIRE. Le programme 2015 Les thèmes des tables rondes Les déclinaisons des thèmes de tables rondes Les animations et activités SOMMAIRE Quelques définitions Contexte de l événement Objectifs de l événement Parlait + Santé 2014 Le programme 2015 Les thèmes des tables rondes Les déclinaisons des thèmes de tables rondes Les animations

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale

Centre Communal d Action Sociale Centre Communal d Action Sociale Aide à domicile Besoin de prestation d aide à la toilette, à l habillage, aux repas, de ménage... Le Service Aide à Domicile du CCAS de Loos est là pour vous aider et vous

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

Organisation du suivi dans le cadre d un réseau

Organisation du suivi dans le cadre d un réseau Organisation du suivi dans le cadre d un réseau Mandovi Rajguru Pédiatre Maternité Hôpital Bichat Claude Bernard Journée des pédiatres de maternité GENIF 04 Juin 2009 Introduction Constitution d un réseau

Plus en détail

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD)

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) 1 PSAD: qui sommes nous - 1 200 000 patients toutes prestations confondues, pris en charge tous les jours à domicile en : oxygénothérapie ventilation

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

Référentiel des Centres de Coordination en Cancérologie (3C) VERSION ACTUALISEE OCTOBRE 2006

Référentiel des Centres de Coordination en Cancérologie (3C) VERSION ACTUALISEE OCTOBRE 2006 Référentiel des Centres de Coordination en Cancérologie (3C) VERSION ACTUALISEE OCTOBRE 2006 Sommaire Introduction au référentiel 3 Rappel des textes réglementaires relatifs au plan cancer et à la mise

Plus en détail