La démarche d amélioration du bilan énergétique du colza. Rencontres Techniques Régionales CETIOM

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La démarche d amélioration du bilan énergétique du colza. Rencontres Techniques Régionales CETIOM"

Transcription

1 La démarche d amélioration du bilan énergétique du colza Rencontres Techniques Régionales CETIOM

2 Sommaire 1. Les enjeux / le contexte 2. La démarche de progrès (objectifs et méthode) 3. Programme 2008 et état d avancement 4. Les voies d amélioration possibles 5. Conclusion

3 Les enjeux / le contexte Débat sur l intérêt des biocarburants Critères de durabilité dans les futures Directives européennes sur les énergies renouvelables et la qualité des carburants : Protection des zones riches en carbone et/ou en biodiversité Respect de critères sociaux Minimum de réduction des émissions de GES

4 Les enjeux / le contexte Accord cadre interprofessionnel (juillet 2007) Améliorer un bilan déjà très positif E restituée / E non renouvelable mobilisée Gazole EMHV colza Emission GES (g CO2 / MJ) Gazole EMHV colza Sources : PricewaterhauseCoopers 2007 Promouvoir les résultats auprès des décideurs Sollicitation du CETIOM sur la partie agricole (40% de l énergie non renouvelable mobilisée pour la production de diester) La contribution des organismes stockeurs est déterminante

5 La démarche de progrès (objectifs et méthode) Choix de l indicateur rendement énergétique Energie restituée Rendement E = Energie non renouvelable mobilisée Le rendement E représente l efficacité de la filière pour valoriser l énergie non renouvelable mobilisée Cet indicateur est souvent utilisé dans les études sur les biocarburants, car il est «parlant» Mais, la production nette à l hectare (production - consommation) est également importante

6 La démarche de progrès (objectifs et méthode) Les principaux facteurs du rendement énergétique Rendement en graines (Rendement G) Coût énergétique de l étape agricole (Coût E) Améliorer l un sans trop dégrader l autre Rendement énergétique 4,5 4,0 3,5 3,0 2,5 2,0 1,5 1,0 0,5 0,0 45 q / ha 35 q / ha 25 q / ha 15 q / ha Coût énergétique agricole (MJ/ha) Le taux d huile a un effet marginal sur le rendement E, mais il affecte la production nette à l hectare : 1 point d huile en plus, c est 2,3 % d énergie en plus

7 La démarche de progrès (objectifs et méthode) Biléo, un calculateur en ligne Possibilité de saisie des enquêtes en direct Calcul du bilan énergétique à la parcelle s appuyant sur une norme (NF EN ISO 14041, AFNOR, 1998), selon les principes de l analyse de cycle de vie Allocation énergétique retenue, conformément aux préconisations de la CE et de l ADEME

8 La démarche de progrès (objectifs et méthode) Les différents postes de coût E et potentiel de réduction Travail du sol (coût / passage) Postes de coût Applications phytosanitaires Travail profond Autres travaux du sol Rouleaux ou croskill Semis avec outil animé Autres semis Désherbants totaux Autres phytosanitaires Coût (MJ/ha*) * Sauf autres indications 817 à à à à / kg de glyphosate Forfait de 783 Postes «coûteux» Application de MO Azote 5 à 10 MJ / m3 49 à 65 MJ / u Coûts forfaitaires Engrais Fumure de fond Compensation exports = 36 / q Réduction du lessivage des nitrates grâce aux repousses Récolte -677 à 0 Forfait = 863 Poste à coût «négatif»

9 La démarche de progrès (objectifs et méthode) Il ne faut pas oublier les autres critères Un indicateur d émission de gaz à effet de serre (GES) complétera la démarche de progrès quand les calculs à la parcelle seront fiables (dans 3 à 5 ans) La qualité de l eau (phytos ) et la biodiversité seront appréhendées à l échelle du territoire L économie (marge brute ) doit être prise en compte

10 Etat d avancement du programme 2008 et premiers résultats zone Est Objectifs : toutes les parcelles de 10% des producteurs Clôture des saisies le 14/11/2008 Zone Est 27 organismes ont répondu sur fiches pour un taux de retour de 18%

11 Etat d avancement du programme 2008 et premiers résultats zone Est Confirmation de la forte variabilité des rendements énergétiques 5 5 4,5 4,5 Est Nord Rendement énergétique 4 3,5 3 2,5 2 Est Nord Rendement énergétique 4 3,5 3 2,5 2 Nord-Est autres R-A 1,5 Nord-Est R-A 1,5 autres Rendement en graines (q/ha) Coût énergétique de l'étape agricole Pour un même rendement en graines, une variabilité des rendements énergétiques d environ une unité Pour un même coût énergétique, une variabilité des rendements énergétiques d environ une unité

12 Etat d avancement du programme 2008 et premiers résultats zone Est Répartition des coûts énergétiques par poste (en MJ/ha) Pourcentages du coût total représentés par chaque poste (moyenne des parcelles de la zone EST) coût_ts coût_mo coût_n coût_phy coût_pk Coûts énergétiques de chaque poste sur l'ensemble des parcelles de la zone EST 100% 80% 60% 40% 20% 9,4 6,7 70,8 0,5 Coût énergétique par poste (MJ/ha) Travail du sol Application MO N minéral Phytosanitaires Effet repousses 0% 12, Coût énergétique de l'étape agricole (MJ/ha) Prédominance et forte variation du poste azote dans les coûts énergétiques Rappelons qu une économie de 20 unités d azote correspond à 1000 MJ environ

13 Etat d avancement du programme 2008 et premiers résultats zone Est Distribution des coûts énergétiques de chaque poste Fertilisation azotée minérale Travail du sol Distribution des coûts énergétiques sur le poste "Azote minéral" Distribution des coûts énergétiques sur le poste "travail du sol" % de parcelles % de parcelles < à à à à > < à à à à 4000 > 4000 Le coût du poste travail du sol correspond à 18% de celui de la fertilisation azotée La dispersion des résultats laisse entrevoir des marges de progrès possibles

14 Etat d avancement du programme 2008 et premiers résultats zone Est Matières organiques Moyenne du Coût total énergétique avec et sans M.O Coût toatal énerg étiq ue Les parcelles ayant reçu de la MO présentent en moyenne un coût énergétique inférieur de 8% (Différence moyenne d environ 1100 MJ/ha) 0 sans M.O Avec M.O

15 Conclusion Une démarche «de type assurance qualité», sur plusieurs campagnes et plusieurs postes Visites des partenaires prévues pour janvier 2009 : Présentation et échanges autour des résultats Mise en place de plans d actions concertés Pistes d améliorations pressenties : Régularité du rendement Coût énergétique en fertilisation azotée (quantité et forme d azote) Richesse en huile Effet des repousses / travail du sol Actions correctives Diagnostic initial Planification des actions Vérifications Réalisation

Colza de Pois: atouts et limites

Colza de Pois: atouts et limites Colza de Pois: atouts et limites Contexte Augmentation de l introduction des légumineuses dans les rotations Reliquats azotés importants + 30 kg N / ha par rapport à une céréale à paille (Carrouée et al,

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE Allonger sa rotation - Pourquoi? Comment?

FICHE TECHNIQUE Allonger sa rotation - Pourquoi? Comment? Concevoir des SYSTEMES de PRODUCTION INNOVANTS et DURABLES FICHE TECHNIQUE Allonger sa rotation - Pourquoi? Comment? Rotation classique des systèmes céréaliers lorrains : rotation triennale fondée sur

Plus en détail

La durabilité des biocarburants :

La durabilité des biocarburants : La durabilité des biocarburants : Rappel de la directive européenne et stratégie de la filière oléoprotéagineuse Julien Coignac Direction du développement Durable, Sofiprotéol 1 Introduction / contexte

Plus en détail

NOTE DES AUTORITES FRANÇAISES

NOTE DES AUTORITES FRANÇAISES NOTE DES AUTORITES FRANÇAISES OBJET : Biocarburants : rapport listant les zones de niveau NUTS 2, au titre de l article 19-2 de la directive 2009/28/CE du Parlement européen et du Conseil du 23 avril 2009

Plus en détail

Réduire le recours aux engrais azotés de synthèse: Quel potentiel et quel impact sur les émissions de N 2 O à l échelle France?

Réduire le recours aux engrais azotés de synthèse: Quel potentiel et quel impact sur les émissions de N 2 O à l échelle France? Réduire le recours aux engrais azotés de synthèse: Quel potentiel et quel impact sur les émissions de N 2 O à l échelle France? S. Recous, M-H. Jeuffroy, C. Hénault, L. Bamière INRA, UMR FARE, UMR Agronomie,

Plus en détail

Bioéthanol : Atouts et enjeux

Bioéthanol : Atouts et enjeux Bioéthanol : Atouts et enjeux L environnement, véritable défi du Bioéthanol Indépendance énergétique Perspectives économiques L environnement, véritable défi du Bioéthanol Depuis 2 siècles, nos sociétés

Plus en détail

Année de récolte. France (x 1000 ha) surfaces Sud en % des surfaces nationales

Année de récolte. France (x 1000 ha) surfaces Sud en % des surfaces nationales Colza sud : de nouveaux défis à relever en 2007-2008 Depuis trois ans, le colza a connu une très forte progression des surfaces dans le sud. Dans un contexte favorable à la culture (développement des biocarburants),

Plus en détail

France. CSFR Alimentaire 21 Janvier France 1

France. CSFR Alimentaire 21 Janvier France 1 France CSFR Alimentaire 21 Janvier 2014 France 1 East Balt France 2 sites en France, à Fleury-Mérogis (91), depuis 1991, et Aixen-Provence (13), depuis 2010 : - Plus de 210 salariés - Capacité journalière

Plus en détail

Bioénergie : pour l agriculturel. Journée AFEID. Claude Lacadée, Directeur Adjoint AGPM. 6 février 2007,

Bioénergie : pour l agriculturel. Journée AFEID. Claude Lacadée, Directeur Adjoint AGPM. 6 février 2007, Bioénergie : Un défi d pour l agriculturel Journée AFEID 6 février 2007, Claude Lacadée, Directeur Adjoint AGPM Le monde a ses limites Handicaps et Atouts de l agriculture Parce que, Ressources limitées

Plus en détail

Le pois et son effet précédent : économies d intrants et gain de rendement sur blé et colza

Le pois et son effet précédent : économies d intrants et gain de rendement sur blé et colza Le pois et son effet précédent : économies d intrants et gain de rendement sur blé et colza Pole5_Ext n6 Moins d apport azoté nécessaire Le pois et la féverole : parmi les meilleurs précédents du blé et

Plus en détail

Diagnostic Agri-Environnemental Géographique

Diagnostic Agri-Environnemental Géographique Diagnostic Agri-Environnemental Géographique de l évaluation environnementale des exploitations agricoles au plan d amélioration Audrey OSSARD Agro-Transfert Ressources et Territoires Laurent ROYER Chambre

Plus en détail

Changement climatique : Contribution de l élevage et mesures d atténuation

Changement climatique : Contribution de l élevage et mesures d atténuation Changement climatique : Contribution de l élevage et mesures d atténuation Jean-Baptiste Dollé Jean-baptiste.dolle@idele.fr 1 Plan de la présentation Le double rôle joué par l élevage de ruminants sur

Plus en détail

CLIMAT ÉNERGIE BIOMASSE. Développez des actions au service de votre territoire

CLIMAT ÉNERGIE BIOMASSE. Développez des actions au service de votre territoire CLIMAT ÉNERGIE BIOMASSE Développez des actions au service de votre territoire RÉPONDRE AUX ENJEUX ÉNERGÉTIQUES ET CLIMATIQUES Notre mission est de vous aider à y parvenir! Vous souhaitez Elaborer la stratégie

Plus en détail

QUEL DÉPLOIEMENT DES EXIGENCES DU SYSTÈME EXPERT CERES? Colloque CERES 31 mai 2016

QUEL DÉPLOIEMENT DES EXIGENCES DU SYSTÈME EXPERT CERES? Colloque CERES 31 mai 2016 QUEL DÉPLOIEMENT DES EXIGENCES DU SYSTÈME EXPERT CERES? Colloque CERES QUI SOMMES-NOUS? LES QUESTIONS POSÉES Peut-on approcher des TAUX DE DÉPLOIEMENT MOYENS des exigences «obligatoires» & «voies de progrès»

Plus en détail

Plan Climat Energie Territorial du Parc naturel régional Périgord- Limousin. Retour d'expérience sur la démarche "climagri"

Plan Climat Energie Territorial du Parc naturel régional Périgord- Limousin. Retour d'expérience sur la démarche climagri Plan Climat Energie Territorial du Parc naturel régional Périgord- Limousin Retour d'expérience sur la démarche "climagri" Parc naturel régional Périgord-Limousin : un projet territorial de développement

Plus en détail

Énergie et agriculture

Énergie et agriculture Énergie et agriculture Le secteur agricole c'est : 2% des consommations énergétiques directes françaises (55% sous forme de carburant) Des consommations d'énergie indirectes via les fertilisants, produits

Plus en détail

Terres Inovia. Colza : fertilisation localisée au semis P & NP Bilan de 3 années d essais. Une pratique à conseiller dans le sud de la France

Terres Inovia. Colza : fertilisation localisée au semis P & NP Bilan de 3 années d essais. Une pratique à conseiller dans le sud de la France Colza : fertilisation localisée au semis & N Bilan de 3 années d essais Une pratique à conseiller dans le sud de la France Vincent Lecomte Baziège Coll. Luc Champolivier Toulouse Auzeville lan de l intervention

Plus en détail

Les biodiesels oléagineux ont-ils leur place dans le mix énergétique français?

Les biodiesels oléagineux ont-ils leur place dans le mix énergétique français? Les biodiesels oléagineux ont-ils leur place dans le mix énergétique français? Avner Abrami, Jakob Gip-Orreborn, Malin Ekera 10 avril 2014 Résumé Le biodiesel oléagineux est un biocarburant de première

Plus en détail

SoCoProject. «Agriculture de Conservation : Une Réponse aux Besoins Européens» Konrad Schreiber Ingénieur Développement Le 22 mai 2008

SoCoProject. «Agriculture de Conservation : Une Réponse aux Besoins Européens» Konrad Schreiber Ingénieur Développement Le 22 mai 2008 SoCoProject «Agriculture de Conservation : Une Réponse aux Besoins Européens» Konrad Schreiber Ingénieur Développement Le 22 mai 2008 UE : «Nouveaux» Challenges Participer à l effort de production alimentaire

Plus en détail

Les effluents d élevage pour améliorer le bilan énergie et gaz à effet de serre

Les effluents d élevage pour améliorer le bilan énergie et gaz à effet de serre Les effluents d élevage pour améliorer le bilan énergie et gaz à effet de serre Pole2GEC Int n2 Quatre années de démarche de progrès (DDP) permettent de dégager des pistes pour la gestion de la matière

Plus en détail

L appropriation sur le terrain d un nouvel outil d aide à la décision. L exemple d AzoFert en Champagne-Ardenne et Picardie

L appropriation sur le terrain d un nouvel outil d aide à la décision. L exemple d AzoFert en Champagne-Ardenne et Picardie L appropriation sur le terrain d un nouvel outil d aide à la décision L exemple d AzoFert en Champagne-Ardenne et Picardie Nathalie Damay, LDAR / GEMAS Jean Collard, CAMA / GEMAS Introduction 10 èmes rencontres

Plus en détail

La durabilité dans la filière laitière : des opportunités à saisir

La durabilité dans la filière laitière : des opportunités à saisir La durabilité dans la filière laitière : des opportunités à saisir 16ième Carrefour des Productions Animales 2.03.2011 Renaat Debergh Confédération Belge de l industrie Laitière (CBL) BCZ-CBL 16 Carrefour

Plus en détail

Le soufre. Sans soufre, je souffre

Le soufre. Sans soufre, je souffre Le soufre Sans soufre, je souffre Contexte Des carences en 2010 Contexte Des carences en 2010 Les carences en soufre Des carences avec des symptômes graves : Décolorations inter-nervaires des limbes des

Plus en détail

Couverts associés à l automne au colza d hiver : Avancées et Questions

Couverts associés à l automne au colza d hiver : Avancées et Questions Couverts associés à l automne au colza d hiver : Avancées et Questions Nathalie Landé Gilles Sauzet CETIOM 1 Présentation Avancées sur l azote Avancées sur les insectes / Questions à la recherche Performances

Plus en détail

Couverts associés à l automne au colza d hiver : Avancées et Questions

Couverts associés à l automne au colza d hiver : Avancées et Questions Couverts associés à l automne au colza d hiver : Avancées et Questions Nathalie Landé Gilles Sauzet CETIOM 1 Présentation Avancées sur l azote Avancées sur les insectes / Questions à la recherche Performances

Plus en détail

BI(08)2061:4 Bruxelles, le 26 mai 2008

BI(08)2061:4 Bruxelles, le 26 mai 2008 Comité des Organisations Professionnelles Agricoles de l UE Confédération Générale des Coopératives Agricoles de l UE BI(08)2061:4 Bruxelles, le 26 mai 2008 REMARQUES SUR LES REGLES POUR LE CALCUL DE L

Plus en détail

ELABORATION D UNE MÉTHODOLOGIE ACV POUR L ÉVALUATION DE LA DURABILITÉ DES SYSTÈMES DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION DE PRODUITS AGRICOLES FRAIS :

ELABORATION D UNE MÉTHODOLOGIE ACV POUR L ÉVALUATION DE LA DURABILITÉ DES SYSTÈMES DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION DE PRODUITS AGRICOLES FRAIS : ELABORATION D UNE MÉTHODOLOGIE ACV POUR L ÉVALUATION DE LA DURABILITÉ DES SYSTÈMES DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION DE PRODUITS AGRICOLES FRAIS : EXEMPLE DE LA FILIERE POMME DE TERRE EN PICARDIE Joachim

Plus en détail

Patricia Correze-Lénée Agenda 21 régional

Patricia Correze-Lénée Agenda 21 régional Un nouveau sens pour la planification Développement et métropoles Patricia Correze-Lénée Agenda 21 régional Journée Île-de-France / 14 mai 2009 Présentation de l Agenda 21 Ile-de-France Colloque METREX-14

Plus en détail

Energie et changement climatique : impact pour l agriculture 19 novembre 2014 CCVD Le Campus Ecosite du Val de Drôme

Energie et changement climatique : impact pour l agriculture 19 novembre 2014 CCVD Le Campus Ecosite du Val de Drôme ENERGIE CLIMAT ENVIRONNEMENT Face aux nouveaux enjeux : une agriculture porteuse de solutions Energie et changement climatique : impact pour l agriculture 19 novembre 2014 CCVD Le Campus Ecosite du Val

Plus en détail

Le Lauragais céréalier : et si on passait au bio?

Le Lauragais céréalier : et si on passait au bio? Le Lauragais céréalier : et si on passait au bio? Des scénarios pour 2020 GIGOT Christophe MOTHE Benjamin RIBET Coralie VIDAL Maria pas de la prévision, mais de la prospective Plan de l intervention Présentation

Plus en détail

FILIÈRE VITI-VINICOLE ET BILAN CARBONE

FILIÈRE VITI-VINICOLE ET BILAN CARBONE FILIÈRE VITI-VINICOLE ET BILAN CARBONE SÉBASTIEN KERNER VINCIANE COUVENT INSTITUT FRANÇAIS DE LA VIGNE ET DU VIN PÔLE NATIONAL DÉVELOPPEMENT DURABLE EPERNAY (51) ATELIER SITEVI MONTPELLIER 2 DÉCEMBRE 2009

Plus en détail

Contribution de l agriculture au changement climatique et à son atténuation

Contribution de l agriculture au changement climatique et à son atténuation Contribution de l agriculture au changement climatique et à son atténuation Audrey Trévisiol Service Agriculture et Forêts - ADEME Melle, 6 décembre 2011 Plan de la présentation Changement climatique :

Plus en détail

Le Projet Dairyman en Irlande

Le Projet Dairyman en Irlande Le Projet Dairyman en Irlande James Humphreys 15 octobre 2013 Nord-Pas-de-Calais Nord-Pas-de-Calais 2 Quelle durabilité dans les fermes produisant nos produits laitiers? Nord-Pas-de-Calais 3 Les moteurs

Plus en détail

Un exemple concret d'utilisation des ACV agricoles : l'expérience du groupe coopératif InVivo

Un exemple concret d'utilisation des ACV agricoles : l'expérience du groupe coopératif InVivo 1 Un exemple concret d'utilisation des ACV agricoles : l'expérience du groupe coopératif InVivo Antoine POUPART, Direction Agriculture Durable et Développement InVivo en quelques chiffres 2 1er groupe

Plus en détail

Table ronde N 5. Les Biocarburants et les Bioénergies : quels défis et quelles contraintes pour leur développement au Burkina Faso?

Table ronde N 5. Les Biocarburants et les Bioénergies : quels défis et quelles contraintes pour leur développement au Burkina Faso? Table ronde N 5 Les Biocarburants et les Bioénergies : quels défis et quelles contraintes pour leur développement au Burkina Faso? Rapport de synthèse Rappel: Intervenant : SEM LARLE NABA Modérateur :

Plus en détail

4 pour 1000 L'agriculture durable, un sol vivant et un climat d'avance

4 pour 1000 L'agriculture durable, un sol vivant et un climat d'avance 4 pour 1000 L'agriculture durable, un sol vivant et un climat d'avance En un graphique issu de son travail de recherche, l'iad a analysé le potentiel de stockage du Carbone de l'agriculture durable en

Plus en détail

La filière fertilisation et les bilans énergie GES

La filière fertilisation et les bilans énergie GES La filière fertilisation et les bilans énergie GES Union des Industries de la Fertilisation Philippe EVEILLARD Responsable Agriculture Environnement Les missions de l UNIFA: Promouvoir les fertilisants

Plus en détail

Systèmes de cultures économes et/ou biologiques Repères sur les coûts en intrants et en mécanisation

Systèmes de cultures économes et/ou biologiques Repères sur les coûts en intrants et en mécanisation Systèmes de cultures économes et/ou biologiques Repères 2011-2012 sur les coûts en intrants et en mécanisation avec le soutien de www.inpactpc.org 1. Les coûts : intrants 2 1. les prix : blé, orges 3 Les

Plus en détail

CIBIOM : premiers résultats : Valorisation de cultures intermédiaires Sylvain MARSAC - 5/12/13

CIBIOM : premiers résultats : Valorisation de cultures intermédiaires Sylvain MARSAC - 5/12/13 CIBIOM : premiers résultats : Valorisation de cultures intermédiaires Sylvain MARSAC - 5/12/13 Contexte Origine du projet Besoins en Energie renouvelable Biomasse= 60% objectifs en 2020 Disponibilité?

Plus en détail

Les couverts associés au colza : Les résultats de la campagne

Les couverts associés au colza : Les résultats de la campagne Les couverts associés au colza : Les résultats de la campagne Résultats essais Cetiom 2010 2011 Berry G.Sauzet / N.Landé / A.Van Boxsom Contexte des essais: Essentiel des essais et références en argilo

Plus en détail

Agriculture, énergie, effet de serre. de la biomasse? Lise LAMBERT. des Pays de la Loire

Agriculture, énergie, effet de serre. de la biomasse? Lise LAMBERT. des Pays de la Loire Agriculture, énergie, effet de serre Quelles rôles r de la biomasse? Lise LAMBERT ADEME Délégation Régionale R des Pays de la Loire Le défi d alimentaire Evolution démographique 1950 = 2,5 Milliards d

Plus en détail

Ordonnance sur la réduction des émissions de CO2

Ordonnance sur la réduction des émissions de CO2 Ordonnance sur la réduction des émissions de CO2 (Ordonnance sur le CO 2) Modification du 22 juin 2016 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 30 novembre 2012 sur le CO 2 1 est modifiée comme

Plus en détail

L agriculture française face à une forte augmentation du coût de l énergie

L agriculture française face à une forte augmentation du coût de l énergie Académie d Agriculture de France Résultats des travaux du groupe «énergie»réalisés en 2007 L agriculture française face à une forte augmentation du coût de l énergie Présentation de G. Bazin Professeur

Plus en détail

LE CARBONE DES CÉRÉALES AU SERVICE DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE, DU CLIMAT ET DE L EMPLOI DANS LES TERRITOIRES

LE CARBONE DES CÉRÉALES AU SERVICE DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE, DU CLIMAT ET DE L EMPLOI DANS LES TERRITOIRES LE CARBONE DES CÉRÉALES AU SERVICE DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE, DU CLIMAT ET DE L EMPLOI DANS LES TERRITOIRES édito Alimentation, emplois, climat : la bioéconomie céréalière, une solution d avenir La société

Plus en détail

LE CARBONE DES CÉRÉALES AU SERVICE DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE, DU CLIMAT ET DE L EMPLOI DANS LES TERRITOIRES

LE CARBONE DES CÉRÉALES AU SERVICE DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE, DU CLIMAT ET DE L EMPLOI DANS LES TERRITOIRES LE CARBONE DES CÉRÉALES AU SERVICE DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE, DU CLIMAT ET DE L EMPLOI DANS LES TERRITOIRES édito Alimentation, emplois, climat : la bioéconomie céréalière, une solution d avenir La société

Plus en détail

Coûts de production en céréales biologiques dans les Alpes de Haute Provence : blé tendre, blé dur et orge

Coûts de production en céréales biologiques dans les Alpes de Haute Provence : blé tendre, blé dur et orge Sommaire Objectifs et contexte de l étude Méthodologie Résultats Conclusions et perspectives Objectifs et contexte de l étude Afin de permettre une structuration plus durable de la filière céréale biologique

Plus en détail

Les enjeux du transport de marchandises La Charte Objectif CO2. Lamballe Coopérative Le Gouessant. 03 avril 2012

Les enjeux du transport de marchandises La Charte Objectif CO2. Lamballe Coopérative Le Gouessant. 03 avril 2012 Les enjeux du transport de marchandises La Charte Objectif CO2 Lamballe Coopérative Le Gouessant. 03 avril 2012 L ADEME Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie Etablissement public à caractère

Plus en détail

Compte rendu d audit initial Vérification de l application du Schéma Volontaire 2BSvs. Audit du 18 juin 2012

Compte rendu d audit initial Vérification de l application du Schéma Volontaire 2BSvs. Audit du 18 juin 2012 Compte rendu d audit initial Vérification de l application du Schéma Volontaire 2BSvs Audit du 18 juin 2012 Coordonnées du groupement : VERLADIS Le Bourg 23360 LOURDOUEIX SAINT-PIERRE Objet champ d application

Plus en détail

Epandage des boues et fertilisation raisonnée

Epandage des boues et fertilisation raisonnée Epandage des boues et fertilisation raisonnée 4èmes rencontres nationales de l organique Calais Mai 2011 Antoine Tricaud antoine.tricaud@terralys.fr SYPREA (SYndicat des Professionnels du Recyclage En

Plus en détail

Place des bioénergies dans l économie de l énergie aux niveaux européen et international

Place des bioénergies dans l économie de l énergie aux niveaux européen et international Bioénergies durables Place des bioénergies dans l économie de l énergie aux niveaux européen et international Mardi 22 novembre 2016 Daphné Lorne IFP Energies nouvelles Département Economie et Evaluation

Plus en détail

«Les gisements de biomasse» La matière organique, seule ressource 100 % renouvelable qu il s agit de produire

«Les gisements de biomasse» La matière organique, seule ressource 100 % renouvelable qu il s agit de produire 1 Le 16 juin 2011 «Les gisements de biomasse» La matière organique, seule ressource 100 % renouvelable qu il s agit de produire Présentation par Konrad Schreiber Membre des associations APAD et BASE Membre

Plus en détail

Les contributions de l Interprofession à la filière soja

Les contributions de l Interprofession à la filière soja Les contributions de l Interprofession à la filière soja Françoise LABALETTE Organisation nationale interprofessionnelle des oléagineux (ONIDOL) 11 rue de Monceau 75 378 PARIS f.labalette@onidol.fr 1 L

Plus en détail

Quels leviers d action pour réduire les consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre en viticulture avec chai?

Quels leviers d action pour réduire les consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre en viticulture avec chai? Quels leviers d action pour réduire les consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre en viticulture avec chai? PROGRAMME 1) 16:00-16:30 Consommations énergétiques et émissions de

Plus en détail

Atelier volailles de chair

Atelier volailles de chair Atelier volailles de chair Cette fiche s inscrit dans le jeu de fiches références Dia terre 2013. Le lecteur est notamment invité à se reporter à la fiche chapeau de cet ensemble pour une présentation

Plus en détail

ADEME/MEDAD/MAP/ONIGC/IFP

ADEME/MEDAD/MAP/ONIGC/IFP ADEME/MEDAD/MAP/ONIGC/IFP Elaboration du référentiel méthodologique pour la réalisation d Analyses de Cycle de Vie appliquées aux biocarburants de première génération en France Synthèse Contact Bio Intelligence

Plus en détail

Itinéraire technique et respect de l environnement

Itinéraire technique et respect de l environnement SAS Chalumeau Earl CHALUMEAU & CIE Itinéraire technique et respect de l environnement Contraintes environnementales : sol, eau, biodiversité, en lien avec les machines agricoles. Démarche de l exploitation

Plus en détail

Compte rendu de l audit de surveillance Vérification de l application du Schéma Volontaire 2BSvs. Audit du 9 septembre 2013

Compte rendu de l audit de surveillance Vérification de l application du Schéma Volontaire 2BSvs. Audit du 9 septembre 2013 Compte rendu de l audit de surveillance Vérification de l application du Schéma Volontaire 2BSvs Audit du 9 septembre 2013 Coordonnées du groupement : VERLADIS Le Bourg 23360 LOURDOUEIX SAINT-PIERRE Objet

Plus en détail

Forum_ECREEE. Présentation: Mme THERA Aminata FOFANA Directeur Général Adjoint

Forum_ECREEE. Présentation: Mme THERA Aminata FOFANA Directeur Général Adjoint Forum_ECREEE Présentation: Mme THERA Aminata FOFANA Directeur Général Adjoint SOMMAIRE 2 I. PROBLEMATIQUE Au Mali, la totalité des hydrocarbures que l économie nationale consomme actuellement est importée.

Plus en détail

Projections d é missions/absorptions de gaz à effet de serre dans les secteurs forêt et agriculture aux horizons 2010 et 2020

Projections d é missions/absorptions de gaz à effet de serre dans les secteurs forêt et agriculture aux horizons 2010 et 2020 Projections d é missions/absorptions de gaz à effet de serre dans les secteurs forêt et agriculture aux horizons 2010 et 2020 Conférence d orientation du Gis Sol 8 juin 2010 de 9h30 à 16h30 Manuel Martin

Plus en détail

Rencontres Techniques Interrégionales Fruits Biologiques 4 et 5 févier Associer arboriculture et élevage, Quels challenges à relever?

Rencontres Techniques Interrégionales Fruits Biologiques 4 et 5 févier Associer arboriculture et élevage, Quels challenges à relever? Rencontres Techniques Interrégionales Fruits Biologiques 4 et 5 févier 2016 Associer arboriculture et élevage, Quels challenges à relever? Pourquoi s intéresser à cette association? Prédominance des filières

Plus en détail

Quel avenir pour le maïs irrigué? Contribution de Solagro au débat public sur le projet de réservoir Charlas.

Quel avenir pour le maïs irrigué? Contribution de Solagro au débat public sur le projet de réservoir Charlas. Quel avenir pour le maïs irrigué? Contribution de Solagro au débat public sur le projet de réservoir Charlas www.solagro.org Enjeux agroenvironnementaux L OMC avec une possibilité des pays du Sud d attaquer

Plus en détail

Négociations internationales Climat

Négociations internationales Climat Climat-Air et Agriculture Les Phénomènes en jeu Négociations internationales Climat Convention-cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (CCNUCC) Signature du protocole de Kyoto PK1 PK2 Accord

Plus en détail

La biomasse, énergie d avenir?

La biomasse, énergie d avenir? La biomasse, énergie d avenir? Hervé Bichat Fondation Tuck, le 23 septembre 2013 Éditions Quae 1 - la biomasse et la transition énergétique 2 le cas de la culture du blé 3 quelques conclusions générales

Plus en détail

Politiques en faveur des biocarburants et Marchés

Politiques en faveur des biocarburants et Marchés Direction Générale des Politiques économiques, européennes et internationales - B4B - Bureau de la Biomasse, des Biocarburants, des Bioénergies, et des Biomatériaux - Politiques en faveur des biocarburants

Plus en détail

ÉVALUATION DE L IMPACT ENVIRONNEMENTAL DES PRATIQUES AGRICOLES

ÉVALUATION DE L IMPACT ENVIRONNEMENTAL DES PRATIQUES AGRICOLES ÉVALUATION DE L IMPACT ENVIRONNEMENTAL DES PRATIQUES AGRICOLES Philippe GIRARDIN Responsable de l équipe «Agriculture durable» UMR «Agriculture - Environnement» Nancy-Colmar L ÉVALUATION ÉVALUATION DES

Plus en détail

COP21 LA BIO : UNE ALTERNATIVE QUI CONTRIBUE À LA LUTTE

COP21 LA BIO : UNE ALTERNATIVE QUI CONTRIBUE À LA LUTTE COP21 LA BIO : UNE ALTERNATIVE QUI CONTRIBUE À LA LUTTE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE Dans le cadre de la COP 21, la Bio est présente sur le site Paris-Le Bourget jusqu au 11 décembre prochain. L agriculture

Plus en détail

EVALUATION MULTICRITÈRE ET

EVALUATION MULTICRITÈRE ET Concevoir et évaluer des approvisionnements en biomasse agricole valorisant les territoires Colloque OPTABIOM - 26 nov. 2013 EVALUATION MULTICRITÈRE ET AIDE AU CHOIX DES APPROVISIONNEMENTS Joachim BOISSY

Plus en détail

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2016 ET PERSPECTIVES 2017 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 7 MARS 2017

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2016 ET PERSPECTIVES 2017 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 7 MARS 2017 L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2016 ET PERSPECTIVES 2017 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 7 MARS 2017 1 L UFIP REPRÉSENTE 45 % de l énergie finale consommée en France 69 millions de tonnes de capacité de raffinage

Plus en détail

FERTI-pratiques FICHE N

FERTI-pratiques FICHE N FERTI-pratiques FICHE N Les plantes absorbent le soufre par leurs racines sous forme de sulfate SO 4 --. Elles en ont besoin très tôt car cet élément est indispensable à la synthèse des protéines et notamment

Plus en détail

Rencontres régionales céréalières Alsace Lorraine

Rencontres régionales céréalières Alsace Lorraine Rencontres régionales céréalières Alsace Lorraine Le plan stratégique de la filière céréalière à l horizon 2025 Le 20 novembre 2014 À Metz Demande du Ministre au Président du Conseil d Administration (CA)

Plus en détail

Agricultures multi -fonctionnelle : concilier et valoriser les services écosyst exemple de l'énergie

Agricultures multi -fonctionnelle : concilier et valoriser les services écosyst exemple de l'énergie Agricultures multi -fonctionnelle : concilier et valoriser les services écosyst cosystémiques, exemple de l'énergie Antoine POUPART Chef de service Agriculture Durable et Développement apoupart@invivo-group.com

Plus en détail

SIREN : inscrit au RCS de Metz sous le n Numéros de SIRET associés à la personne [ ] [ ] [ ]

SIREN : inscrit au RCS de Metz sous le n Numéros de SIRET associés à la personne [ ] [ ] [ ] Rapport Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Lorraine Date d envoi à la préfecture : 14 décembre 2012 1/ Description de la personne morale concernée Raison

Plus en détail

EARL LES TERRASSES D EOLE Stéphane SAUREL

EARL LES TERRASSES D EOLE Stéphane SAUREL Diagnostic énergie et Réalisé par Gérard GAZEAU Chambre d agriculture de Vaucluse - 2012 EARL LES TERRASSES D EOLE Stéphane SAUREL JE Ferme Exploitation de Baumugne. agricole Ferme en viticulture de Baumugne

Plus en détail

Les audits énergétiques

Les audits énergétiques Les audits énergétiques Journée technique - Inauguration des nouveaux laboratoires d essais et de certification du Cemafroid de Fresnes (94) 30 Juin 2016 Géostratégiques : Dépendance énergétique de l Europe

Plus en détail

Phosphore sur colza : résultats d essais et pratiques d apport. A. Baillet

Phosphore sur colza : résultats d essais et pratiques d apport. A. Baillet Phosphore sur colza : résultats d essais et pratiques d apport A. Baillet Le phosphore au cœur des réflexions sur les facteurs limitants de la production Chute des ventes d engrais % sols faiblement pourvus

Plus en détail

L Analyse du Cycle de Vie (ACV) en agriculture et son application aux bioproduits

L Analyse du Cycle de Vie (ACV) en agriculture et son application aux bioproduits L Analyse du Cycle de Vie (ACV) en agriculture et son application aux bioproduits Caroline Godard, Joachim Boissy Agro-Transfert Ressources et Territoires c.godard@agro-transfert-rt.org j.boissy@agro-transfert-rt.org

Plus en détail

Atténuation des gaz à effet de serre

Atténuation des gaz à effet de serre Atténuation des gaz à effet de serre par l agriculture Mercredi 4 juin 2014 Stocker du carbone dans les sols agricoles: évaluation de leviers d action pour la France Chenu Claire 1, Klumpp Katja 2, Bispo

Plus en détail

AFIDOL. Référentiel des coûts de revient de la filière huile d olive de France. Présentation du 25 mars 2010

AFIDOL. Référentiel des coûts de revient de la filière huile d olive de France. Présentation du 25 mars 2010 AFIDOL Référentiel des coûts de revient de la filière huile d olive de France Présentation du 5 mars 00 Etudes financées par l Union Européenne, France Agrimer et l Association Française Interprofessionnelle

Plus en détail

Réduire l empreinte carbone de la production laitière de 20% à échéance de 10 ans.

Réduire l empreinte carbone de la production laitière de 20% à échéance de 10 ans. LIFE CARBON DAIRY Le plan carbone de la production laitière Coordination Réduire l empreinte carbone de la production laitière de 20% à échéance de 10 ans. ET 4000 ELEVEURS LIFE CARBON DAIRY Le plan carbone

Plus en détail

5. Empreinte carbone (EC) des produits et des prestations d emballages industriels des entreprises membres du SEILA

5. Empreinte carbone (EC) des produits et des prestations d emballages industriels des entreprises membres du SEILA 5. Empreinte carbone (EC) des produits et des prestations d emballages industriels des entreprises membres du SEILA Lyne BRICKA Mail : lyne.bricka@fcba.fr Tel : 01 40 19 48 86 FCBA Institut technologique

Plus en détail

Programme de la journée

Programme de la journée Programme de la journée Session 1. Discours d ouverture Présentations introductives Contexte du développement de l agriculture et de l élevage Session 2 Les flux de carbone : Comment se réalise le stockage

Plus en détail

Prof P. van de Weghe

Prof P. van de Weghe SORTIR DU TOUT PETROLE DE NOUVEAUX DEFIS POUR LE CHIMISTE Prof P. van de Weghe pierre.van-de-weghe@univ-rennes1.fr http://blogperso.univ-rennes1.fr/pierre.van-de-weghe/index.php/ Le pétrole, état des lieux.

Plus en détail

Consultation de la commission sur les enjeux énergétiques du Québec

Consultation de la commission sur les enjeux énergétiques du Québec Consultation de la commission sur les enjeux énergétiques du Québec Mémoire présenté par le Conseil Québécois des plantes fourragères 2013-10-11 Présentation du Conseil québécois des plantes fourragères

Plus en détail

ACTION 2 Expérimentations

ACTION 2 Expérimentations ACTION 2 Expérimentations METHODOLOGIE ET CONCLUSIONS DU BILAN CARBONE EPL Agro CFPPA de la Meuse, 2013 1. TABLE DES MATIERES 1. TABLE DES MATIERES... 1 2. OBJECTIF... 2 3. DEFINITION DE LA METHODE DE

Plus en détail

14 déc Agriculture biologique et environnement. pas si simple! Philippe Viaux

14 déc Agriculture biologique et environnement. pas si simple! Philippe Viaux Agriculture biologique et environnement pas si simple! Philippe Viaux 1 Impact de l agriculture l sur l environnement Utilisation de ressources naturelles: Energie Minières (P, K) Eau d irrigation Sol

Plus en détail

Effet des techniques de Semis Direct sur les coûts et la productivité énergétique des cultures en Andalousie

Effet des techniques de Semis Direct sur les coûts et la productivité énergétique des cultures en Andalousie Asociación Española de Agricultura de Conservación de Suelos Vivos Centro de Investigación y Formación Agraria Alameda del Obispo Avd. Menéndez Pidal s/n Apartado 3092 14080 Córdoba (España) Effet des

Plus en détail

Systèmes Grandes cultures en sec. Sol : Limon moyen (bornais)

Systèmes Grandes cultures en sec. Sol : Limon moyen (bornais) Résultats à 4 ans Résultats à 4 ans Systèmes Grandes cultures en sec Sol : Limon moyen (bornais) CA86 Chenevelles- Archigny François Dupont CA86 1 Rotation testée et objectifs Objectifs : - Limiter l utilisation

Plus en détail

Maîtriser son énergie en Système Bovin lait

Maîtriser son énergie en Système Bovin lait Référentiel des consommations d énergie dans les exploitations du Nord-Pas de Calais Maîtriser son énergie en Système Bovin lait Dans un contexte de hausse des prix de l énergie et de raréfaction des ressources

Plus en détail

Les consommations d énergie dans les exploitations d élevage herbivores. Repères, coûts et marges de progrès

Les consommations d énergie dans les exploitations d élevage herbivores. Repères, coûts et marges de progrès Les consommations d énergie dans les exploitations d élevage herbivores Repères, coûts et marges de progrès Emmanuel BEGUIN, Julien BELVEZE, Nicole BOSSIS, Emmanuel MORIN, Vincent BELLET, Thierry CHARROIN

Plus en détail

Compléments biocarburants intervention JLB au Brésil

Compléments biocarburants intervention JLB au Brésil 21 octobre 2016 Compléments biocarburants intervention JLB au Brésil 1) Actions prioritaires du SER - Objectif 2020 de la Directive européenne EnR : 10% d EnR dans les transports / Idem en France Aujourd

Plus en détail

Oui aux biocarburants! - Mais auxquels?

Oui aux biocarburants! - Mais auxquels? Oui aux biocarburants! - Mais auxquels? Prof. Christian Hardtke Département de Biologie Moléculaire Végétale Université de Lausanne Le problème principal : le réchauffement de la planète la cause du problème:

Plus en détail

Légumineuses et environnement : des effets multiformes

Légumineuses et environnement : des effets multiformes Colloque Impacts environnementaux des légumineuses dans les systèmes de production Pierre Cellier, Françoise Vertès, MH Jeuffroy Anne Schneider et Pascal Thiébeau Les légumineuses pour des systèmes agricoles

Plus en détail

Nom de l'exploitation : GAEC Ferme du Carregaut Année de référence : 2014 BILAN DIALECTE. Fonctionnement de l'agrosystème.

Nom de l'exploitation : GAEC Ferme du Carregaut Année de référence : 2014 BILAN DIALECTE. Fonctionnement de l'agrosystème. Fonctionnement de l'agrosystème Intrants Engrais minéraux Eau consommée Energie directe Achats d'aliments Divers Azote 0 unités 0 000 m3/an 10 406 éq-lit fioul Fourrages 0 tonnes/an Produits vétérinaires

Plus en détail

Eléments essentiels pour 2014

Eléments essentiels pour 2014 Fertilisation azotée du tournesol : éviter les impasses en 2014 Dossier Sud-Ouest Dans le Sud-Ouest les niveaux de reliquats d azote minéral au semis des tournesols s annoncent faibles, de 30 à 40 kg N

Plus en détail

Autonomie alimentaire des exploitations laitières wallonnes. Ir Daniel Jacquet AWE Service Technico Economique

Autonomie alimentaire des exploitations laitières wallonnes. Ir Daniel Jacquet AWE Service Technico Economique Autonomie alimentaire des exploitations laitières wallonnes Ir Daniel Jacquet AWE Service Technico Economique Définition de l efficience et de l autonomie Autonomie moyenne des exploitations Aspects techniques

Plus en détail

Evaluation des impacts environnementaux des pratiques agricoles : le Diagnostic Agro- Environnemental Géographique

Evaluation des impacts environnementaux des pratiques agricoles : le Diagnostic Agro- Environnemental Géographique Evaluation des impacts environnementaux des pratiques agricoles : le Diagnostic Agro- Environnemental Géographique A.OSSARD, M-B GALAN ECOTECH 08, Des éco-indicateurs à l évaluation et à la certification

Plus en détail

L expérience des 1000 parcelles en PI

L expérience des 1000 parcelles en PI L expérience des 1000 parcelles en PI Christophe Buys Chambre d Agriculture de la Somme POURQUOI NOUS CROYONS EN LA PROTECTION INTEGREE Durabilité : Environnemental : l agronomie au cœur de la technique

Plus en détail

COLZA, PROTEAGINEUX Quelles solutions pour produire plus de protéines?

COLZA, PROTEAGINEUX Quelles solutions pour produire plus de protéines? COLZA, PROTEAGINEUX Quelles solutions pour produire plus de protéines? PRODUCTION ET MARCHES Ir. CARTRYSSE Christine APPO asbl Avec le soutien de la DGARNE CePiCOP GRAINES RICHES EN PROTEINES + de 20 %

Plus en détail

Les Inventaires des Gaz à effet de

Les Inventaires des Gaz à effet de Gestion durable des gaz à effet de serre en Tunisie Mesurer, gérer et réduire les émissions de gaz à effet de serre Les Inventaires des Gaz à effet de Serre / utilisation IPCC 2006 en TUNISIE Les Défis

Plus en détail

Intégration spatiale de la diversité des systèmes de culture et de la dynamique du nitrate pour la gestion des AAC

Intégration spatiale de la diversité des systèmes de culture et de la dynamique du nitrate pour la gestion des AAC Intégration spatiale de la diversité des systèmes de culture et de la dynamique du nitrate pour la gestion des AAC Diagnostic des émissions de nitrate et pilotage du programme d action Raymond Reau, Lorène

Plus en détail