DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE LA RESTAURATION COLLECTIVE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE LA RESTAURATION COLLECTIVE"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE LA RESTAURATION COLLECTIVE Visite de presse mardi 14 avril 2015, restaurant scolaire de Saint-Pierre Dossier de presse - Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire - Ville de Martigues

2 SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE SYNTHÈSE P1 LES ÉTAPES DU PROJET P2 ECHANGES PROFESSIONNELS P5 BIO-SPHERE P6 Le gaspillage alimentaire P7 Dossier de presse - Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire - Ville de Martigues

3 COMMUNIQUÉ DE SYNTHÈSE La Ville de Martigues s'engage contre le gaspillage alimentaire. Consciente des enjeux environnementaux, éthiques et économiques impliqués, la Ville de Martigues se positionne sur un projet innovant et exemplaire en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire au sein de la restauration collective. Sensibilisation des agents, des enfants et du tout public, animations, conférences, organisation de pesées des déchets, mise en place d'un partenariat avec la Ferme Pédagogique pour la récupération des biodéchets..., la municipalité a choisi des outils et des supports éducatifs originaux pour répondre à cette préoccupation majeure de notre époque. Une politique moderne de restauration collective Manger n est pas seulement un acte fonctionnel, c est un plaisir quotidien et partagé qui répond à certains principes fondamentaux : la convivialité, la diversité alimentaire et culinaire, le respect d horaires et une structuration des apports autour de 3 ou 4 repas principaux. Gage de bonne santé et de sociabilité, ce modèle alimentaire s inscrit dans un patrimoine collectif qu il faut faire connaître aux générations futures afin de préserver leur bon état de santé et leur qualité de vie. La Ville de Martigues et sa Direction Éducation Enfance poursuivent leur démarche afin d améliorer toujours plus la qualité alimentaire des repas servis, dans le respect de l environnement et mettre ainsi en évidence les liens entre alimentation, santé et développement durable. Ainsi, la restauration collective (cuisine centrale et restaurant municipal), le service Enseignement, le service des Activités Péri et Postscolaires et le service de la Petite Enfance, sont investis depuis plusieurs années dans une démarche de changement de pratiques culinaires et de sensibilisation des usagers à l environnement. Actuellement, la ville produit repas/jour par la cuisine centrale : écoles primaires, maternelles, personnes âgées repas/jour par le restaurant municipal : agents de la collectivité repas/jour par les structures d accueil de la petite enfance En novembre 2011, les denrées issues de l'agriculture Biologique sont apparues dans les menus (30% en restauration scolaire et 40% en petite enfance). Depuis 2013, les offices et restaurants scolaires utilisent des produits d'entretien et de nettoyage «Verts» respectueux des hommes et de l'environnement, cette démarche a été mise en place au Restaurant Municipal en Une réponse évidente à un appel de projet national En 2014, La Ville de Martigues a décidé de répondre à l appel à projet «Prévention/Réduction des déchets alimentaires 2014/2015» lancé par l'ademe, la DRAAF* et le Conseil Régional (*Direction Régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la Forêt de la région Provence Alpes Côte d'azur) qui participent à son financement et apportent un soutien technique. Les objectifs : - limiter les pertes de la production - limiter les pertes lors de la transformation, la préparation, le stockage et du transport - limiter le gaspillage alimentaire des convives, clients et consommateurs - modifier les pratiques des agents et des usagers Dossier de presse - Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire - Ville de Martigues 1

4 LES ÉTAPES DU PROJET Novembre 2014 Phase de sensibilisation du personnel et mise en place de la récupération des biodéchets issus du restaurant municipal. La sensibilisation des agents a eu lieu le 12 novembre 2014 par le biais d'une conférence interactive présentée par BIOSPHERE. Elle s'est organisée en 2 séances de 2h00 et a mobilisé environ 400 agents, rattachés aux services : Enseignement, Activités Péri et Postscolaires, Restauration Collective et Petite enfance. Une forte participation à ce temps de sensibilisation et une prise de conscience personnelle sont le reflet d un bilan très positif. Les échanges avec le personnel ont amenés des questionnements plus pertinents et de nouvelles idées en animation ont émergé ainsi que de nouvelles pistes de réflexion sur les méthodes de cuisine Cette démarche fut un véritable moteur pour l'étape suivante, la sensibilisation des enfants. Un partenariat innovant et exemplaire entre la ferme pédagogique de la ville et le restaurant municipal : une partie des repas de cochons miniatures et de poules est fournie par le restaurant municipal. Deux à trois fois par semaine, le contenu de poubelles spécialement dédiées (customisées par les enfants de la crèche A.Feller et Jardin d'enfants Louise Michel) est acheminé vers la ferme pédagogique municipale de Figuerolles. Cela représente 30kg par jour de biodéchets issus du restaurant municipal et 3kg de la crèche André Feller, soit près 8 tonnes par an de moins qui ne seront pas stockées dans le centre d'enfouissement communal grâce à cette démarche. Décembre 2014 les premières pesées par le personnel 10 jours de pesées effectuées par les agents se sont déroulées dans les 18 restaurants scolaires, 6 MAC avec repas, le restaurant municipal et la cuisine centrale. Une nouvelle fois, l engagement professionnel fut globalement important lors de ces pesées qui ont permis la mise en place des indicateurs utiles au projet (choix de ce qui est mesuré et pourquoi). Dossier de presse - Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire - Ville de Martigues 2

5 Février 2015 les enfants participent aux pesées De nouvelles pesées se sont déroulées sur une quinzaine de jours avec cette fois, la participation active des enfants (tri, pesées et information). Un changement de pratiques s est amorcé qui s est traduit notamment au restaurant municipal et dans les multi accueil collectifs avec repas par une baisse significative du volume des déchets. Mars 2015 Animations auprès des enfants durant le temps méridien et nouvelles activités périscolaires En maternelle - documentation, en partenariat avec la médiathèque, contes et légendes, qui aboutira à un panneau d illustration sur le thème - jeux de 7 familles - chansons sur les fruits et légumes Activités pendant le temps méridien - suivi des pesées puis affichage des chiffres avec courbes - animation sur l alimentation bio et son impact écologique, moins consommatrice d eau - visite par petits groupes avec explications techniques, mise en valeur du travail des agents - préparation de salades de fruits avec les enfants en utilisant les fruits non consommés la veille Activités pendant les N.A.P - confection de jeux de société type jeux de l oie - élaboration d un livret de jeu récréatif illustrant la lutte contre le gaspillage : mots croisés, rébus - organisation de groupes de paroles sur cette question - confection d affiches porteuses de messages incitatifs - désignation d ambassadeurs du tri dans le restaurant scolaire pour récupérer les chiffres, des pesées - création d un quizz avec la diététicienne - création de mimes, sketches portant sur l impact écologique du gaspillage - sensibilisation sur le problème de la faim dans le monde. - jeu de l oie géant - informations recyclage des déchets avec la participation du service environnement (tri sélectif) Dossier de presse - Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire - Ville de Martigues 3

6 Avril 2015 Les pesées se poursuivent accompagnée d une campagne de sensibilisation auprès des convives et des familles Le 17 avril 2015, Conférence interactive BIOSPHERE auprès du public et exposition des activités réalisées par les enfants. «Le Développement Durable comme vous ne l avez jamais vu : des images spectaculaires projetées sur grand écran, des boîtiers de vote distribués aux participants et un conférencier pour orchestrer tout cela.» «Des sons envoûtants, des images percutantes, des vidéos spectaculaires et l interactivité du public au moyen de boîtiers de vote électronique. Une conférence sur l environnement qui va vous émerveiller!» juin 2015 Exposition des activités réalisées par les enfants dans le cadre de la semaine du Développement Durable Enfin en juin 2015, les dernières pesées de l'année scolaire en vue d'un bilan du projet Dossier de presse - Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire - Ville de Martigues 4

7 Échanges professionnels Club des Territoires Un Plus Bio La ville adhère depuis 2013 au club des collectivités «Un Plus Bio» dont les objectifs et les engagements rejoignent ceux de la commune. En effet, cette association est devenue au fil des ans un acteur majeur d accompagnement des collectivités dans le développement de l agriculture biologique et la réussite d une alimentation de qualité en restauration collective. En 2013, «Un plus bio» crée le club des collectivités bio engagées afin d accompagner, soutenir les initiatives locales et favoriser les échanges de pratiques et de concepts entre les divers territoires. A ce titre, en adhérant à cette association, la Ville de Martigues : - engage son service de restauration dans une démarche de progression en faveur d une alimentation biologique et donnera une place importante à la qualité de l alimentation dans ses missions auprès de la population, - soutien une politique nationale ambitieuse de développement de la restauration collective Bio et véhiculera des valeurs fortes favorisant les démarches collectives transversales, cohérentes et durables, permettant de changer notre rapport à l alimentation. - participe aux travaux menés aux échelles nationales et régionales pour la promotion d une restauration durable, respectueuse de la santé de ses convives et de l environnement, - participe aux échanges entre territoires sur des problématiques communes ou dans des contextes comparables et bénéficiera de retours d expériences sur des réalisations. - soutien une politique ambitieuse de développement de la production bio sur les territoires permettant un approvisionnement local. Dossier de presse - Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire - Ville de Martigues 5

8 BIO-SPHÈRE Bio-sphère cherche à relever un défi : celui de sensibiliser un public très large au Développement Durable, pour l impliquer directement dans son comportement quotidien. Pour cela, nous avons conçu un principe de conférences interactives : une animation accompagnée de films et d'images spectaculaires, projetés sur grand écran en Haute Définition et en interactivité avec le public, grâce à l'utilisation de boîtiers de vote électronique. 90 minutes intenses et passionnantes sur un de nos 6 thèmes d excellence (eau, biodiversité, alimentation, déchets, énergie et climat) afin d amener l'auditoire à saisir la complexité de l environnement et les interactions de ses différents domaines. L'aspect ludique du dispositif se révèle être un véritable levier de motivation, en stimulant les participants et en mobilisant leur attention tout au long de l'intervention. Des méthodes innovantes, des outils inédits et une présentation interactive... pour susciter le débat, favoriser l'implication et fournir des clés d interprétation aux grandes questions du XXIe siècle. Créée en 2004 dans le sud de la France, Bio-sphère est une équipe dynamique, qui a développé et mis en scène de manière innovante, les six grands défis du Développement Durable : Défi 1. L'accès à l'eau potable Défi 2. Le maintien de la biodiversité Défi 3. L'épuisement des ressources Défi 4. La gestion des déchets Défi 5. La transition énergétique Défi 6. Le changement climatique Bio-sphère 188 rue Olive Tamari La Garde +33 (0) Dossier de presse - Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire - Ville de Martigues 6

9 Le gaspillage alimentaire La FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture) estime qu'un tiers de la production alimentaire mondiale est perdu ou jeté soit l équivalent de 1,3 milliard de tonnes chaque année. En 2010, la Commission Européenne a aussi procédé à une enquête sur les quantités de nourriture gaspillées dans l'europe des 27. Ainsi, la quantité totale des déchets alimentaires en Europe représenterait environ 89 millions de tonnes, soit 179 kg/hab./an. Différentes études menées en France permettent de disposer d ordres de grandeur quant à ces pertes/gaspillages pour certains secteurs : - Dans les ordures ménagères et assimilées, on trouve l équivalent de 77 kg/habitant/an de déchets alimentaires dont 20 kg liés au gaspillage alimentaire dont 7 kg de produits alimentaires encore emballés. - Au niveau de la restauration collective, en moyenne nationale, le gaspillage alimentaire représente 167 g/repas/personne. - Des études en cours, concernant les gros producteurs de biodéchets, co-financées par l ADEME vont permettre d affiner ces données par secteurs. En France, les déchets alimentaires représentent 2,4 millions de tonnes/an. Aujourd'hui, la majorité des déchets alimentaires se retrouve en mélange avec les ordures ménagères ou les déchets d'activité économique (DAE). Ils représentent un gâchis notamment de matières premières et d énergie nécessaire à la fois à la production et la distribution de ces denrées et à la fois à leur élimination. Ainsi, la réduction des déchets alimentaires est un enjeu environnemental mais également économique et social. Source : Moyennes nationales des quantités gaspillées en restauration collective, des restaurants scolaires aux restaurants d'entreprise 100 PRIMAIRE SECONDAIRE SUPERIEUR MEDICO SOCIAL/SANTE ENTREPRISE RESTAURATION COLLECTIVE 260 Ratios moyens des quantités gaspillées par secteur de la restauration collective MOYENNE : 167g par personne par repas Dossier de presse - Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire - Ville de Martigues 7

10 Contact presse : Sébastien Marty-dessus Service Communication CAPM / Ville de Martigues Tél : / Fax : Dossier de presse - Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire - Ville de Martigues 8

ALPES DE HAUTE-PROVENCE / HAUTES-ALPES

ALPES DE HAUTE-PROVENCE / HAUTES-ALPES Octobre 2011 LA REDUCTION A LA SOURCE DES DÉCHETS ALIMENTAIRES DANS LES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES : Un projet dʼétablissement pour une cantine exemplaire! ALPES DE HAUTE-PROVENCE / HAUTES-ALPES PREFACE

Plus en détail

Gaspillage alimentaire. Définition Les chiffres du gaspillage alimentaire La lutte contre le gaspillage Les outils

Gaspillage alimentaire. Définition Les chiffres du gaspillage alimentaire La lutte contre le gaspillage Les outils Gaspillage alimentaire Définition Les chiffres du gaspillage alimentaire La lutte contre le gaspillage Les outils Définition du gaspillage alimentaire Gaspillage alimentaire = toute nourriture destinée

Plus en détail

Engagés dans la lutte contre le gaspillage alimentaire

Engagés dans la lutte contre le gaspillage alimentaire Engagés dans la lutte contre le gaspillage alimentaire Tous concernés! La lutte contre le gaspillage alimentaire nous concerne tous. On estime qu un quart de la nourriture produite dans le monde est jetée

Plus en détail

Restauration collective

Restauration collective Dossier de presse Février 2014 Restauration collective La portion de fromage emballée individuellement un atout dans la lutte contre le gaspillage alimentaire Contacts presse : agence becom! T. 01 42 09

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Il n y a pas de petits gestes, si nous sommes 125 000 à les faire! PRÉAMBULE "La prévention de la production de déchets est l

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du gaspillage alimentaire

APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du gaspillage alimentaire Smictom de la Région de Saverne 10 rue des Murs, 67 700 SAVERNE Tel : 03 88 02 21 80 smictom@smictomdesaverne.fr www.smictomdesaverne.fr APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du

Plus en détail

RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE en restauration collective GUIDE PRATIQUE ÉDITO Arnaud BOUISSOU, MEDDE La loi de transition énergétique pour la croissance verte souligne le rôle exemplaire que doivent

Plus en détail

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Malle documentaire alimentation L alimentation est l acte de nourrir et de se nourrir. Elle

Plus en détail

2 Pôles d expertise Accompagnement Formation-Sensibilisation

2 Pôles d expertise Accompagnement Formation-Sensibilisation 2 Pôles d expertise Accompagnement Formation-Sensibilisation Sommaire Pourquoi faire intervenir Aux Goûts du Jour? Page 3 Formation Sensibilisation Mieux manger, moins gaspiller Page 4 Mon alimentation,

Plus en détail

LES FORMATIONS 2015. Du bio pour tous dès la crèche. Le poisson en restauration collective : de la criée à l assiette

LES FORMATIONS 2015. Du bio pour tous dès la crèche. Le poisson en restauration collective : de la criée à l assiette LES FORMATIONS 2015 Du bio pour tous dès la crèche Le poisson en restauration collective : de la criée à l assiette Le bio et l alternatif pour plus de goût et de diversité La cuisine évolutive au service

Plus en détail

Enseigner le développement durable

Enseigner le développement durable Les enjeux Enseigner le développement durable Catalogue de nos outils pédagogiques Édition : octobre 2014 DES RESSOURCES PÉDAGOGIQUES pour les enseignants, animateurs de centres de loisirs et associations.

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 7 FÉVRIER 2014 DELIBERATION N CR-14/01.067 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE L'EDUCATION Stratégie régionale d'adaptation des structures d'accueil et de travail Programme régional

Plus en détail

Description de la préparation et de la mise en œuvre de l intervention

Description de la préparation et de la mise en œuvre de l intervention Fiche-intervention «prévention du gaspillage alimentaire» Accompagnement d un EHPAD dans son projet de réduction du gaspillage alimentaire Organismes rédacteur de la fiche intervention CREPAQ 3, rue TAUZIA,

Plus en détail

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre»

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Dominique Veuillet Service Consommation et Prévention Web-conférence «Achats et restaurations responsables dans

Plus en détail

Guide pratique pour la mise en place du TRI des biodéchets en restauration collective

Guide pratique pour la mise en place du TRI des biodéchets en restauration collective Guide pratique pour la mise en place du TRI des biodéchets en restauration collective Pourquoi ce guide? Ce document va vous permettre de quantifier les déchets alimentaires au sein de votre structure,

Plus en détail

Semaine du Développement Durable 2013. Mars/avril 2013 Dossier de presse LE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL

Semaine du Développement Durable 2013. Mars/avril 2013 Dossier de presse LE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Semaine du Développement Durable 2013 Contexte du programme joint LE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Le constat ne fait plus débat, le dérèglement climatique est une donnée admise et comprise par l ensemble

Plus en détail

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le contexte Le nouveau PEDMA, approuvé en avril 2011, définit plusieurs priorités aux horizons 2015 et 2020, dont la réduction de la production

Plus en détail

Dossier de presse. www.ille-et-vilaine.fr. Collèges : favoriser l approvisionnement local des services de restauration. Département d Ille-et-Vilaine

Dossier de presse. www.ille-et-vilaine.fr. Collèges : favoriser l approvisionnement local des services de restauration. Département d Ille-et-Vilaine Département d Ille-et-Vilaine Lucas Auffret Tél. : 02 99 02 35 95 lucas.auffret@cg35.fr Anne-Laure Hamonou Tél. : 02 99 02 34 73 anne-laure.hamonou@cg35.fr www.ille-et-vilaine.fr 1, avenue de la Préfecture

Plus en détail

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES Elior Restauration Entreprises Responsable du suivi : Vincent Cossac Fonction : Responsable Développement Durable Adresse : 46/52 rue Albert 75013 Paris : 01

Plus en détail

Alimentation et environnement, quels liens? Exemples d actions en Picardie

Alimentation et environnement, quels liens? Exemples d actions en Picardie Alimentation et environnement, quels liens? Exemples d actions en Picardie Présentation de l association Pour une éco-alimentation en Picardie! Sensibilisation Ateliers culinaires Projection-conférence

Plus en détail

Derrière cette fontaine, il y a un engagement pour le climat. 1 Eau de Paris s engage pour le climat

Derrière cette fontaine, il y a un engagement pour le climat. 1 Eau de Paris s engage pour le climat Derrière cette fontaine, il y a un engagement pour le climat. 1 Eau de Paris s engage pour le climat Une entreprise engagée dans la transition écologique L eau du robinet, pour une consommation responsable

Plus en détail

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire «Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009 Le développement de l activité périscolaire Bordeaux Ville santé de l OMS Ville active du PNNS Le conseil local de santé

Plus en détail

Présentation du Groupe ECOCERT et d ECOCERT Environnement

Présentation du Groupe ECOCERT et d ECOCERT Environnement Présentation du Groupe ECOCERT et d CONTACT : Jean-Charles Tissot Tél. : +33 (0)1 53 44 74 47 Email : jean-charles.tissot@ecocert.com www.ecocert.com/changement-climatique Sommaire Le Groupe ECOCERT Le

Plus en détail

Pour un approvisionnement de proximité et de qualité en restauration collective

Pour un approvisionnement de proximité et de qualité en restauration collective PRÉFET DE LA RÉGION Pour un approvisionnement de proximité et de qualité en restauration collective ORGANOM 4 avril 2012 Favoriser l approvisionnement de proximité et de qualité, y compris en marchés publics

Plus en détail

Sélection des projets soutenus en 2012 par la Fondation d Entreprise Ecocert

Sélection des projets soutenus en 2012 par la Fondation d Entreprise Ecocert Sélection des projets soutenus en 2012 par la Fondation d Entreprise Ecocert Rappel des critères de sélection des projets : Au croisement des thématiques : Sol, Alimentation et Société 1. Développer l

Plus en détail

AGIR Programme d éducation au Développement Durable

AGIR Programme d éducation au Développement Durable Apprendre pour AGIR Programme d éducation au Développement Durable NOUVEAUTÉS Les risques majeurs RENTRÉE 2014-2015 Déchets et compost fusionnent Un nouveau livret sur l air Ouverture aux GS - CP - CE1

Plus en détail

EDD et Coins nature. Textes officiels. - Circulaire EDD 2015 - Annexe 5

EDD et Coins nature. Textes officiels. - Circulaire EDD 2015 - Annexe 5 EDD et Coins nature Textes officiels - Circulaire EDD 2015 - Annexe 5 => B.O. n 6 du 5 février 2015 http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?pid_bo=31763 Instruction relative au déploiement

Plus en détail

/ Présentation du fonctionnement de l établissement :

/ Présentation du fonctionnement de l établissement : LYCÉE CÉSAR BAGGIO 23 Boulevard d Alsace 59000 LILLE 03 20 88 67 88 / 7 03 20 88 67 77 : www.lycee-baggio.fr Lycée général et technique (avec internat) 1 700 élèves / 250 internes ÉQUIPE PROJET Proviseur

Plus en détail

4 pour 1 000. rejoignez L initiative. Les sols pour la sécurité alimentaire et le climat

4 pour 1 000. rejoignez L initiative. Les sols pour la sécurité alimentaire et le climat rejoignez L initiative 4 pour 1 000 Les sols pour la sécurité alimentaire et le climat En s appuyant sur une documentation scientifique solide et des actions concrètes sur le terrain, l initiative «4 pour

Plus en détail

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Depuis 2009, les sociétés d assurance de la FFSA et du GEMA ont engagé une démarche volontaire de réflexion et d actions en matière

Plus en détail

Projet pédagogique du temps périscolaire : Accueil périscolaire et NAP (Nouvelles Activités Périscolaires) de l école Maternelle et Primaire de la

Projet pédagogique du temps périscolaire : Accueil périscolaire et NAP (Nouvelles Activités Périscolaires) de l école Maternelle et Primaire de la Projet pédagogique du temps périscolaire : Accueil périscolaire et NAP (Nouvelles Activités Périscolaires) de l école Maternelle et Primaire de la Commune de Sainte Maure de Touraine Année Scolaire 2015-2016

Plus en détail

Crépy-en-Valois 20% de produits bio

Crépy-en-Valois 20% de produits bio Crépy-en-Valois 20% de produits bio Hervé Rousseau, responsable de la cuisine centrale Présentation de la cuisine centrale Gestion directe 900 convives (maternelle, élémentaire et adultes) + les centres

Plus en détail

L'alimentation durable face aux enjeux sociaux et culturels"

L'alimentation durable face aux enjeux sociaux et culturels L'alimentation durable face aux enjeux sociaux et culturels" URBACT - 9 décembre 2013 Avec le soutien financier de : Service Développement durable = Asbl communale (depuis 2009) Sensibiliser les citoyens

Plus en détail

Charte d engagement qualité pour la restauration et l hébergement dans les lycées de la Région Centre

Charte d engagement qualité pour la restauration et l hébergement dans les lycées de la Région Centre Exemple de signalétique (Lycée Blaise-Pascal - Châteauroux) Charte d engagement qualité pour la restauration et l hébergement dans les lycées de la Région Centre La Région va exprimer, à travers la mise

Plus en détail

Automne 2005 : Consultation sur les orientations pour la sécurité alimentaire dans le cadre d un budget récurrent.

Automne 2005 : Consultation sur les orientations pour la sécurité alimentaire dans le cadre d un budget récurrent. Initiative de soutien au développement de la sécurité alimentaire dans la région de Montréal. Cadre de référence 2007-2012 Document de consultation Agence de la santé et des services sociaux de Montréal-

Plus en détail

Catalogue d animations. des ambassadeurs. de la prévention et du tri

Catalogue d animations. des ambassadeurs. de la prévention et du tri Catalogue d animations des ambassadeurs de la prévention et du tri Nous contacter : par téléphone 05 65 73 83 23 par mail : ambassadeurdutri@agglo-grandrodez.fr Les ambassadeurs vous proposent des animations,

Plus en détail

Le milieu naturel DES IDÉES POUR PASSER À L ACTION

Le milieu naturel DES IDÉES POUR PASSER À L ACTION DES IDÉES POUR PASSER À L ACTION Vous êtes un acteur du milieu scolaire et désirez organiser une activité dans le cadre du Jour de la Terre? Rien de plus facile! Les parents peuvent aussi y participer.

Plus en détail

CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE

CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE ENTRE LA MINISTRE DE L ÉCOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L

Plus en détail

Conseil de la restauration scolaire 16 janvier 2013 Compte-rendu

Conseil de la restauration scolaire 16 janvier 2013 Compte-rendu Conseil de la restauration scolaire 16 janvier 2013 Compte-rendu Nicolas NORDMAN, adjoint au Maire, chargé des affaires scolaires, périscolaire et de la Caisse des Ecoles Carlos DURAN, directeur de la

Plus en détail

Structuration en restauration collective. Eating City

Structuration en restauration collective. Eating City Structuration en restauration collective Eating City William Mairesse (Organisation Professionnelle de l Agriculture Biologique en Alsace) 7 Novembre 2012 L OPABA Définition : Syndicat des producteurs

Plus en détail

EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE Projets et actions

EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE Projets et actions EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE Les textes de l ONU (RIO 1992) et du MEN depuis 2004 Développement durable Pilier Environnement (Ecologie) Pilier participation populaire / culturel/ social Pilier économique

Plus en détail

SIEEOM Grisolles-Verdun

SIEEOM Grisolles-Verdun SIEEOM Grisolles-Verdun Actions visant la réduction des déchets Intervenante : Elodie Botti Présentation du SIEEOM Grisolles-Verdun Le syndicat regroupe 16 communes soit 20 968 habitants (population INSEE

Plus en détail

Syndicat mixte pour la gestion des déchets ménagers et assimilés des Vosges Association «De mon Assiette à notre planète»

Syndicat mixte pour la gestion des déchets ménagers et assimilés des Vosges Association «De mon Assiette à notre planète» Syndicat mixte pour la gestion des déchets ménagers et assimilés des Vosges Association «De mon Assiette à notre planète» Syndicat de traitement des déchets ménagers, le Smd fédère 516 communes : 3 syndicats

Plus en détail

la maison de l environnement, des sciences et du développement durable

la maison de l environnement, des sciences et du développement durable la maison de l environnement, des sciences et du développement durable www.agglo-sqy.fr/maison-environnement PAPIER RECYCLÉ Maison de l environnement, des sciences et du développement durable 6 rue Haroun

Plus en détail

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : RÉALISER UN DIAGNOSTIC PACKAGE : II EFFICIENCE : 27% MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : RÉALISER UN DIAGNOSTIC PACKAGE : II EFFICIENCE : 27% MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION / Classification action : DOMAINE(S) D ACTION APPROVISIONNEMENT PRÉPARATION DISTRIBUTION / Constats : Ce deuxième niveau de mesure consiste à peser les déchets alimentaires par poste (préparation, distribution,

Plus en détail

Nos spécificités. Collège Jules Verne LE MAYET DE MONTAGNE (Allier) de Vichy, Classé ZEP, Effectif : environ 250 élèves.

Nos spécificités. Collège Jules Verne LE MAYET DE MONTAGNE (Allier) de Vichy, Classé ZEP, Effectif : environ 250 élèves. Collège Jules Verne LE MAYET DE MONTAGNE (Allier) Nos spécificités - Collège rural (zone montagne) du Réseau de Réussite scolaire du Bassin de Vichy, Classé ZEP, Effectif : environ 250 élèves. - Un des

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Carnet d acteurs d A PRO BIO

Carnet d acteurs d A PRO BIO Carnet d acteurs d A PRO BIO 4 rue de Dormagen 59350 Saint-André-lez-Lille Tél. : 03.20.31.57.97 - Fax : 03.20.12.09.91 www.aprobio.fr - www.labio-presdechezmoi.fr contact@aprobio.fr A PRO BIO, Pôle de

Plus en détail

Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs périscolaire Ecole maternelle et primaire Henri Puchois

Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs périscolaire Ecole maternelle et primaire Henri Puchois Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs périscolaire Ecole maternelle et primaire Henri Puchois Année 2013-2014 Contexte La ville de LAVENTIE est une commune en pleine expansion démographique, et, grâce

Plus en détail

Politique relative à l environnement et au développement durable

Politique relative à l environnement et au développement durable Politique relative à l environnement et au développement durable Adoptée par le Conseil d administration le 19 février 2008 Version modifiée adoptée par le Conseil d administration le 17 juin 2014 Résolution

Plus en détail

CHARTE ECOLO CRECHE. Atelier Méditerranéen de I' nvironnement. Atelier Méditerranéen de l'environnement Château de la Mirabelle

CHARTE ECOLO CRECHE. Atelier Méditerranéen de I' nvironnement. Atelier Méditerranéen de l'environnement Château de la Mirabelle Atelier Méditerranéen de I' nvironnement CHARTE ECOLO CRECHE La charte pensée, spécialement pour les Ecolos crèches, repose sur le principe du développement durable. Celui-ci apporte une réflexion sur

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UNE CARTE DES GLANAGES, CUEILLETTES ET SURPLUS AGRICOLES

MISE EN PLACE D'UNE CARTE DES GLANAGES, CUEILLETTES ET SURPLUS AGRICOLES CANDIDATURE À L'APPEL À PROJETS COLLABORATIF DE LA NEF MISE EN PLACE D'UNE CARTE DES GLANAGES, CUEILLETTES ET SURPLUS AGRICOLES PAR L ASSOCIATION ONDINE VILLEURBANNE (69) Le projet de mise en place d une

Plus en détail

Plan d action d Équiterre 2015

Plan d action d Équiterre 2015 Plan d action d Équiterre 2015 (présenté au Conseil d administration le 25 novembre 2014) (adopté le 15 janvier 2015) Version du 25 novembre 2014 LA MISSION L énoncé de mission d une organisation définit

Plus en détail

Fiscalité des déchets et financement de l économie circulaire Bilan des discussions et propositions issues du groupe de travail du CFE

Fiscalité des déchets et financement de l économie circulaire Bilan des discussions et propositions issues du groupe de travail du CFE Fiscalité des déchets et financement de l économie circulaire Bilan des discussions et propositions issues du groupe de travail du CFE 30 juin 2014 Cette note présente le bilan des discussions du groupe

Plus en détail

EDITO SOMMAIRE. NUMERO SPECIAL COP 21 Novembre 2015. Mesdames, Messieurs,

EDITO SOMMAIRE. NUMERO SPECIAL COP 21 Novembre 2015. Mesdames, Messieurs, NUMERO SPECIAL COP 21 Novembre 2015 EDITO Mesdames, Messieurs, La France va accueillir et présider à Paris la 21 è conférence des parties des Nations Unies pour le changement climatique, (COP21), du 30

Plus en détail

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois,

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois, ÉDITO Chères Clermontoises, Chers Clermontois, La municipalité de Clermont a fait le choix d accorder une place importante à la préservation de l environnement et du cadre de vie des Clermontois en maintenant

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Sommaire Communiqué de presse... 3 Le Nord-Pas de Calais se mobilise pour réussir la transition écologique de son économie. 5 Economie verte : définition... 5 Economie verte : la région Nord-Pas de Calais,

Plus en détail

La charte régionale des manifestations sportives de nature

La charte régionale des manifestations sportives de nature La charte régionale des manifestations sportives de nature Le texte et la fiche d adhésion à remplir par le signataire La réussite d une manifestation sportive de nature n est possible que si un certain

Plus en détail

CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE

CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE 1. Préserver les ressources Déchets Réduire la production de déchets Utiliser de la vaisselle réutilisable (gobelets, assiettes, couverts) Consigner le PET (ex. demander

Plus en détail

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable Communiqué de presse - Mars 2013 Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable 2 «Par son métier, en lien direct avec le monde agricole, par ses

Plus en détail

Identifier des actions pédagogiques d'éducation à l'environnement et au développement durable dans une structure d'accueil collectif de mineurs

Identifier des actions pédagogiques d'éducation à l'environnement et au développement durable dans une structure d'accueil collectif de mineurs Identifier des actions pédagogiques d'éducation à l'environnement et au développement durable dans une structure d'accueil collectif de mineurs Des enjeux planétaires : Comprendre ce qu'est le développement

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015 Prévention et réduction du gaspillage alimentaire

APPEL A PROJETS 2015 Prévention et réduction du gaspillage alimentaire APPEL A PROJETS 2015 Prévention et réduction du gaspillage alimentaire Date limite de dépôt des dossiers : le mercredi 12 mai 2015 à 12h Ce document détaille l appel à projets 2015 porté par la Direction

Plus en détail

Deux collectivités à l heure de la redevance incitative

Deux collectivités à l heure de la redevance incitative Deux collectivités à l heure de la redevance incitative Zero Waste France a organisé à la fin du mois dernier un voyage d étude en Alsace et Franche- Comté. Ce fut l occasion de visiter des collectivités

Plus en détail

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux Préserver la biodiversité dans la commune La commune dispose-t-elle d'un inventaire du patrimoine écologique local? Quelle part de budget

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCE Pour créer des environnements favorables à la saine alimentation, au jeu actif et au développement moteur en services de garde

CADRE DE RÉFÉRENCE Pour créer des environnements favorables à la saine alimentation, au jeu actif et au développement moteur en services de garde CADRE DE RÉFÉRENCE Pour créer des environnements favorables à la saine alimentation, au jeu actif et au développement moteur en services de garde éducatifs à l enfance Isabelle Desbiens Responsable de

Plus en détail

Programme d animation L Energie au Bout des Doigts

Programme d animation L Energie au Bout des Doigts Programme d animation L Energie au Bout des Doigts Maîtrise de l énergie Développement des énergies renouvelables Développement durable Association agréée au titre des activités de jeunesse et d éducation

Plus en détail

Plate forme logistique et de traitement légumes BIO/Locaux : démarche et méthode

Plate forme logistique et de traitement légumes BIO/Locaux : démarche et méthode Plate forme logistique et de traitement légumes BIO/Locaux : démarche et méthode Xavier ELICES-DIEZ OBJECTIFS RESTAURATION Alimentation de qualité, diversifiée, équilibrée, fabriquée sur place, réellement

Plus en détail

LES EXPOSITIONS DISPONIBLES CHEZ HESPUL

LES EXPOSITIONS DISPONIBLES CHEZ HESPUL LES EXPOSITIONS DISPONIBLES CHEZ HESPUL Changements climatiques, réduction de notre consommation électroménagère, consommation d énergie ou énergies renouvelables Autant de thèmes pour aborder les questions

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Concernant les adultes, l'obésité des adultes francs-comtois a progressé de 9.3% (2000) à 15.4% (2012) (moyenne France : 15%).

Concernant les adultes, l'obésité des adultes francs-comtois a progressé de 9.3% (2000) à 15.4% (2012) (moyenne France : 15%). AU SOMMAIRE : -Organisateurs -Partenaires -Contexte -Objectifs -Concept -Programme réalisé -Animations sur les différentes dates -Outils de communication -Relations presse -Résultats ORGANISATEURS : PARTENAIRES

Plus en détail

Débat sur la transition ENERGETIQUE. Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais

Débat sur la transition ENERGETIQUE. Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais Débat sur la transition ENERGETIQUE Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais Cette démarche s inscrit dans le cadre du débat national

Plus en détail

La participation. Une compétence transversale nécessaire en éducation au développement durable (EDD) et à la santé

La participation. Une compétence transversale nécessaire en éducation au développement durable (EDD) et à la santé La participation Une compétence transversale nécessaire en éducation au développement durable (EDD) et à la santé Roland Battus, DGCO - Sophie Lagana, SSJ Symposium "Lier santé, équité et développement

Plus en détail

PROJET D'ÉTABLISSEMENT

PROJET D'ÉTABLISSEMENT PROJET D'ÉTABLISSEMENT Une école qui apprend à vivre ensemble Le projet d établissement est issu de la réflexion collective des enseignants afin de respecter les projets éducatif et pédagogique définis

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à projets «Territoires zéro gaspillage zéro déchet»

Cahier des charges de l appel à projets «Territoires zéro gaspillage zéro déchet» Cahier des charges de l appel à projets «Territoires zéro gaspillage zéro déchet» Présentation Le présent cahier des charges précise ce qui est attendu des territoires qui souhaitent être candidats à l

Plus en détail

Les enjeux de la restauration collective en milieu scolaire (révision de l Avis n 47 du CNA).

Les enjeux de la restauration collective en milieu scolaire (révision de l Avis n 47 du CNA). Réunion plénière du CNA à La Rochelle 5 juin 2014 Bilan d'étape du groupe de travail du CNA Les enjeux de la restauration collective en milieu scolaire (révision de l Avis n 47 du CNA). La qualité des

Plus en détail

Déchets ménagers Quelle sensibilisation?

Déchets ménagers Quelle sensibilisation? Déchets ménagers Quelle sensibilisation? prévention - communication Les Intercommunales wallonnes de gestion des déchets 1. Photographie 2. Campagnes communes de sensibilisation 3. Actions locales (IC)

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

L'agriculture biologique : des atouts à cultiver «

L'agriculture biologique : des atouts à cultiver « 2 Stéphane Le Foll Ministre de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt. L'agriculture biologique : des atouts à cultiver «L agriculture biologique et les produits qui en sont issus représentent

Plus en détail

Passeport du Développement Durable. Mode d emploi

Passeport du Développement Durable. Mode d emploi 2014-2015 Passeport du Développement Durable Mode d emploi Qu est-ce que le Passeport DD? Le Passeport DD est un support pédagogique mis à disposition des enseignants pour sensibiliser les enfants dans

Plus en détail

25 septembre 2015. Programme niveau collège

25 septembre 2015. Programme niveau collège 25 septembre 2015 Programme niveau collège Le Carrefour des Solutions 80 stands à découvrir à travers un questionnaire adapté à chaque niveau (primaire/collège/lycée). Les élèves sont invités à parcourir

Plus en détail

CHARTE DEVELOPPEMENT DURABLE ECO-BIVOUAC

CHARTE DEVELOPPEMENT DURABLE ECO-BIVOUAC CHARTE DEVELOPPEMENT DURABLE ECO-BIVOUAC Fondée sur : Les exigences de la norme ISO 26000 : 2010 Les critères de l écolabel européen Sommaire 1. Volet environnemental... 3 1.1 Prévention des pollutions...

Plus en détail

Se positionner comme partenaire incontournable en matière de prévention et de sensibilisation

Se positionner comme partenaire incontournable en matière de prévention et de sensibilisation Se positionner comme partenaire incontournable en matière de prévention et de sensibilisation Pour se positionner comme partenaire en matière de sensibilisation, le BEP veut : Développer un programme de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. La lutte contre le gaspillage est placée au cœur de la nouvelle campagne nationale pour la réduction des déchets lancée par

DOSSIER DE PRESSE. La lutte contre le gaspillage est placée au cœur de la nouvelle campagne nationale pour la réduction des déchets lancée par DOSSIER DE PRESSE La lutte contre le gaspillage est placée au cœur de la nouvelle campagne nationale pour la réduction des déchets lancée par le Ministère de l Écologie, du Développement durable et de

Plus en détail

Discours sur la sécurité alimentaire

Discours sur la sécurité alimentaire Discours sur la sécurité alimentaire L alimentation est le besoin le plus fondamental de l homme. Elle est essentielle à la vie et au développement. Le droit à l alimentation est donc la base de tous les

Plus en détail

Fiche technique. Réservations Thème Public : Hors écoles Public : Écoles et collèges. Objectifs»Amener le public à prendre conscience des conséquences

Fiche technique. Réservations Thème Public : Hors écoles Public : Écoles et collèges. Objectifs»Amener le public à prendre conscience des conséquences Réservations Thème Public : Hors écoles Public : Écoles et collèges Présentation de l atelier éducatif Aménagement urbain, développement durable. Agriculture urbaine. Créez et entretenez votre propre jardin

Plus en détail

Restauration collective Consommer mieux, consommer local

Restauration collective Consommer mieux, consommer local CONSEIL GÉNÉRAL Direction de la communication Agen, mardi 19 mars 2013 FICHE DE PRESSE Restauration collective Consommer mieux, consommer local A l heure où les Français sont de plus en plus attachés à

Plus en détail

LES METIERS DE L ECONOMIE VERTE EN REGION RHÔNE ALPES Regards croisés sur l offre et la demande d emploi, au 1 er semestre 2013

LES METIERS DE L ECONOMIE VERTE EN REGION RHÔNE ALPES Regards croisés sur l offre et la demande d emploi, au 1 er semestre 2013 LES METIERS DE L ECONOMIE VERTE EN REGION RHÔNE ALPES Regards croisés sur l offre et la demande d emploi, au 1 er semestre 2013 Région Rhône-Alpes / Jean-Luc Rigaux 1 Pôle emploi Rhône-Alpes Direction

Plus en détail

Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan

Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan 15 octobre 2015 Reconnaissant que les villes, qui accueillent plus de la moitié de la population mondiale, ont un rôle crucial à jouer dans le développement

Plus en détail

Animations scolaires Programme d'animation

Animations scolaires Programme d'animation Animations scolaires Programme d'animation Objectif des animations : Sensibiliser le jeune public à la préservation de l'environnement et lui donner les outils pour être acteur de demain. Présentation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015]

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] Organisateur du salon 7 rue du Faubourg Poissonnière 75009 Paris www.restauco.fr Contacts presse : agence becom! T. 01 42 09 04 34 Mathilde Heidary

Plus en détail

GUIDE RESTAURATION COLLECTIVE RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE SON ÉTABLISSEMENT DE

GUIDE RESTAURATION COLLECTIVE RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE SON ÉTABLISSEMENT DE GUIDE RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE SON ÉTABLISSEMENT DE RESTAURATION COLLECTIVE 2 INTRODUCTION Une prise de conscience du gaspillage alimentaire s est engagée à toutes les échelles - mondiale,

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Co-organisation : CFEEDD et GRAINE Rhône-Alpes www.assises-eedd.org L Education à l Environnement et au Développement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION L Ecole au Port Jeudi 9 avril 2015 Chambre de Commerce et d Industrie Nice Côte d Azur Port de Nice Le port de Nice propose une journée dédiée aux scolaires. L objectif est de mettre

Plus en détail

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes Déchets > 1 tonne de verre recyclé = 660 kg de sable + 100 kg de fioul économisé > 1 tonne de plastique recyclé = entre 600 et 800 kg de pétrole brut économisé > 670 canettes valorisées = 1 vélo > 19 000

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE

MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE DEPARTEMENT D INDRE ET LOIRE Mairie De Saint-Roch MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES CCTP Article 1 Objet du marché La prestation, objet du marché,

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à projets «Territoires zéro déchet zéro gaspillage» Deuxième vague de candidatures (été 2015)

Cahier des charges de l appel à projets «Territoires zéro déchet zéro gaspillage» Deuxième vague de candidatures (été 2015) Cahier des charges de l appel à projets «Territoires zéro déchet zéro gaspillage» Deuxième vague de candidatures (été 2015) Présentation Le présent cahier des charges précise ce qui est attendu des territoires

Plus en détail