DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE LA RESTAURATION COLLECTIVE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE LA RESTAURATION COLLECTIVE"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE LA RESTAURATION COLLECTIVE Visite de presse mardi 14 avril 2015, restaurant scolaire de Saint-Pierre Dossier de presse - Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire - Ville de Martigues

2 SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE SYNTHÈSE P1 LES ÉTAPES DU PROJET P2 ECHANGES PROFESSIONNELS P5 BIO-SPHERE P6 Le gaspillage alimentaire P7 Dossier de presse - Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire - Ville de Martigues

3 COMMUNIQUÉ DE SYNTHÈSE La Ville de Martigues s'engage contre le gaspillage alimentaire. Consciente des enjeux environnementaux, éthiques et économiques impliqués, la Ville de Martigues se positionne sur un projet innovant et exemplaire en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire au sein de la restauration collective. Sensibilisation des agents, des enfants et du tout public, animations, conférences, organisation de pesées des déchets, mise en place d'un partenariat avec la Ferme Pédagogique pour la récupération des biodéchets..., la municipalité a choisi des outils et des supports éducatifs originaux pour répondre à cette préoccupation majeure de notre époque. Une politique moderne de restauration collective Manger n est pas seulement un acte fonctionnel, c est un plaisir quotidien et partagé qui répond à certains principes fondamentaux : la convivialité, la diversité alimentaire et culinaire, le respect d horaires et une structuration des apports autour de 3 ou 4 repas principaux. Gage de bonne santé et de sociabilité, ce modèle alimentaire s inscrit dans un patrimoine collectif qu il faut faire connaître aux générations futures afin de préserver leur bon état de santé et leur qualité de vie. La Ville de Martigues et sa Direction Éducation Enfance poursuivent leur démarche afin d améliorer toujours plus la qualité alimentaire des repas servis, dans le respect de l environnement et mettre ainsi en évidence les liens entre alimentation, santé et développement durable. Ainsi, la restauration collective (cuisine centrale et restaurant municipal), le service Enseignement, le service des Activités Péri et Postscolaires et le service de la Petite Enfance, sont investis depuis plusieurs années dans une démarche de changement de pratiques culinaires et de sensibilisation des usagers à l environnement. Actuellement, la ville produit repas/jour par la cuisine centrale : écoles primaires, maternelles, personnes âgées repas/jour par le restaurant municipal : agents de la collectivité repas/jour par les structures d accueil de la petite enfance En novembre 2011, les denrées issues de l'agriculture Biologique sont apparues dans les menus (30% en restauration scolaire et 40% en petite enfance). Depuis 2013, les offices et restaurants scolaires utilisent des produits d'entretien et de nettoyage «Verts» respectueux des hommes et de l'environnement, cette démarche a été mise en place au Restaurant Municipal en Une réponse évidente à un appel de projet national En 2014, La Ville de Martigues a décidé de répondre à l appel à projet «Prévention/Réduction des déchets alimentaires 2014/2015» lancé par l'ademe, la DRAAF* et le Conseil Régional (*Direction Régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la Forêt de la région Provence Alpes Côte d'azur) qui participent à son financement et apportent un soutien technique. Les objectifs : - limiter les pertes de la production - limiter les pertes lors de la transformation, la préparation, le stockage et du transport - limiter le gaspillage alimentaire des convives, clients et consommateurs - modifier les pratiques des agents et des usagers Dossier de presse - Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire - Ville de Martigues 1

4 LES ÉTAPES DU PROJET Novembre 2014 Phase de sensibilisation du personnel et mise en place de la récupération des biodéchets issus du restaurant municipal. La sensibilisation des agents a eu lieu le 12 novembre 2014 par le biais d'une conférence interactive présentée par BIOSPHERE. Elle s'est organisée en 2 séances de 2h00 et a mobilisé environ 400 agents, rattachés aux services : Enseignement, Activités Péri et Postscolaires, Restauration Collective et Petite enfance. Une forte participation à ce temps de sensibilisation et une prise de conscience personnelle sont le reflet d un bilan très positif. Les échanges avec le personnel ont amenés des questionnements plus pertinents et de nouvelles idées en animation ont émergé ainsi que de nouvelles pistes de réflexion sur les méthodes de cuisine Cette démarche fut un véritable moteur pour l'étape suivante, la sensibilisation des enfants. Un partenariat innovant et exemplaire entre la ferme pédagogique de la ville et le restaurant municipal : une partie des repas de cochons miniatures et de poules est fournie par le restaurant municipal. Deux à trois fois par semaine, le contenu de poubelles spécialement dédiées (customisées par les enfants de la crèche A.Feller et Jardin d'enfants Louise Michel) est acheminé vers la ferme pédagogique municipale de Figuerolles. Cela représente 30kg par jour de biodéchets issus du restaurant municipal et 3kg de la crèche André Feller, soit près 8 tonnes par an de moins qui ne seront pas stockées dans le centre d'enfouissement communal grâce à cette démarche. Décembre 2014 les premières pesées par le personnel 10 jours de pesées effectuées par les agents se sont déroulées dans les 18 restaurants scolaires, 6 MAC avec repas, le restaurant municipal et la cuisine centrale. Une nouvelle fois, l engagement professionnel fut globalement important lors de ces pesées qui ont permis la mise en place des indicateurs utiles au projet (choix de ce qui est mesuré et pourquoi). Dossier de presse - Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire - Ville de Martigues 2

5 Février 2015 les enfants participent aux pesées De nouvelles pesées se sont déroulées sur une quinzaine de jours avec cette fois, la participation active des enfants (tri, pesées et information). Un changement de pratiques s est amorcé qui s est traduit notamment au restaurant municipal et dans les multi accueil collectifs avec repas par une baisse significative du volume des déchets. Mars 2015 Animations auprès des enfants durant le temps méridien et nouvelles activités périscolaires En maternelle - documentation, en partenariat avec la médiathèque, contes et légendes, qui aboutira à un panneau d illustration sur le thème - jeux de 7 familles - chansons sur les fruits et légumes Activités pendant le temps méridien - suivi des pesées puis affichage des chiffres avec courbes - animation sur l alimentation bio et son impact écologique, moins consommatrice d eau - visite par petits groupes avec explications techniques, mise en valeur du travail des agents - préparation de salades de fruits avec les enfants en utilisant les fruits non consommés la veille Activités pendant les N.A.P - confection de jeux de société type jeux de l oie - élaboration d un livret de jeu récréatif illustrant la lutte contre le gaspillage : mots croisés, rébus - organisation de groupes de paroles sur cette question - confection d affiches porteuses de messages incitatifs - désignation d ambassadeurs du tri dans le restaurant scolaire pour récupérer les chiffres, des pesées - création d un quizz avec la diététicienne - création de mimes, sketches portant sur l impact écologique du gaspillage - sensibilisation sur le problème de la faim dans le monde. - jeu de l oie géant - informations recyclage des déchets avec la participation du service environnement (tri sélectif) Dossier de presse - Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire - Ville de Martigues 3

6 Avril 2015 Les pesées se poursuivent accompagnée d une campagne de sensibilisation auprès des convives et des familles Le 17 avril 2015, Conférence interactive BIOSPHERE auprès du public et exposition des activités réalisées par les enfants. «Le Développement Durable comme vous ne l avez jamais vu : des images spectaculaires projetées sur grand écran, des boîtiers de vote distribués aux participants et un conférencier pour orchestrer tout cela.» «Des sons envoûtants, des images percutantes, des vidéos spectaculaires et l interactivité du public au moyen de boîtiers de vote électronique. Une conférence sur l environnement qui va vous émerveiller!» juin 2015 Exposition des activités réalisées par les enfants dans le cadre de la semaine du Développement Durable Enfin en juin 2015, les dernières pesées de l'année scolaire en vue d'un bilan du projet Dossier de presse - Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire - Ville de Martigues 4

7 Échanges professionnels Club des Territoires Un Plus Bio La ville adhère depuis 2013 au club des collectivités «Un Plus Bio» dont les objectifs et les engagements rejoignent ceux de la commune. En effet, cette association est devenue au fil des ans un acteur majeur d accompagnement des collectivités dans le développement de l agriculture biologique et la réussite d une alimentation de qualité en restauration collective. En 2013, «Un plus bio» crée le club des collectivités bio engagées afin d accompagner, soutenir les initiatives locales et favoriser les échanges de pratiques et de concepts entre les divers territoires. A ce titre, en adhérant à cette association, la Ville de Martigues : - engage son service de restauration dans une démarche de progression en faveur d une alimentation biologique et donnera une place importante à la qualité de l alimentation dans ses missions auprès de la population, - soutien une politique nationale ambitieuse de développement de la restauration collective Bio et véhiculera des valeurs fortes favorisant les démarches collectives transversales, cohérentes et durables, permettant de changer notre rapport à l alimentation. - participe aux travaux menés aux échelles nationales et régionales pour la promotion d une restauration durable, respectueuse de la santé de ses convives et de l environnement, - participe aux échanges entre territoires sur des problématiques communes ou dans des contextes comparables et bénéficiera de retours d expériences sur des réalisations. - soutien une politique ambitieuse de développement de la production bio sur les territoires permettant un approvisionnement local. Dossier de presse - Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire - Ville de Martigues 5

8 BIO-SPHÈRE Bio-sphère cherche à relever un défi : celui de sensibiliser un public très large au Développement Durable, pour l impliquer directement dans son comportement quotidien. Pour cela, nous avons conçu un principe de conférences interactives : une animation accompagnée de films et d'images spectaculaires, projetés sur grand écran en Haute Définition et en interactivité avec le public, grâce à l'utilisation de boîtiers de vote électronique. 90 minutes intenses et passionnantes sur un de nos 6 thèmes d excellence (eau, biodiversité, alimentation, déchets, énergie et climat) afin d amener l'auditoire à saisir la complexité de l environnement et les interactions de ses différents domaines. L'aspect ludique du dispositif se révèle être un véritable levier de motivation, en stimulant les participants et en mobilisant leur attention tout au long de l'intervention. Des méthodes innovantes, des outils inédits et une présentation interactive... pour susciter le débat, favoriser l'implication et fournir des clés d interprétation aux grandes questions du XXIe siècle. Créée en 2004 dans le sud de la France, Bio-sphère est une équipe dynamique, qui a développé et mis en scène de manière innovante, les six grands défis du Développement Durable : Défi 1. L'accès à l'eau potable Défi 2. Le maintien de la biodiversité Défi 3. L'épuisement des ressources Défi 4. La gestion des déchets Défi 5. La transition énergétique Défi 6. Le changement climatique Bio-sphère 188 rue Olive Tamari La Garde +33 (0) Dossier de presse - Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire - Ville de Martigues 6

9 Le gaspillage alimentaire La FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture) estime qu'un tiers de la production alimentaire mondiale est perdu ou jeté soit l équivalent de 1,3 milliard de tonnes chaque année. En 2010, la Commission Européenne a aussi procédé à une enquête sur les quantités de nourriture gaspillées dans l'europe des 27. Ainsi, la quantité totale des déchets alimentaires en Europe représenterait environ 89 millions de tonnes, soit 179 kg/hab./an. Différentes études menées en France permettent de disposer d ordres de grandeur quant à ces pertes/gaspillages pour certains secteurs : - Dans les ordures ménagères et assimilées, on trouve l équivalent de 77 kg/habitant/an de déchets alimentaires dont 20 kg liés au gaspillage alimentaire dont 7 kg de produits alimentaires encore emballés. - Au niveau de la restauration collective, en moyenne nationale, le gaspillage alimentaire représente 167 g/repas/personne. - Des études en cours, concernant les gros producteurs de biodéchets, co-financées par l ADEME vont permettre d affiner ces données par secteurs. En France, les déchets alimentaires représentent 2,4 millions de tonnes/an. Aujourd'hui, la majorité des déchets alimentaires se retrouve en mélange avec les ordures ménagères ou les déchets d'activité économique (DAE). Ils représentent un gâchis notamment de matières premières et d énergie nécessaire à la fois à la production et la distribution de ces denrées et à la fois à leur élimination. Ainsi, la réduction des déchets alimentaires est un enjeu environnemental mais également économique et social. Source : Moyennes nationales des quantités gaspillées en restauration collective, des restaurants scolaires aux restaurants d'entreprise 100 PRIMAIRE SECONDAIRE SUPERIEUR MEDICO SOCIAL/SANTE ENTREPRISE RESTAURATION COLLECTIVE 260 Ratios moyens des quantités gaspillées par secteur de la restauration collective MOYENNE : 167g par personne par repas Dossier de presse - Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire - Ville de Martigues 7

10 Contact presse : Sébastien Marty-dessus Service Communication CAPM / Ville de Martigues Tél : / Fax : Dossier de presse - Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire - Ville de Martigues 8

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

Restauration collective

Restauration collective Dossier de presse Février 2014 Restauration collective La portion de fromage emballée individuellement un atout dans la lutte contre le gaspillage alimentaire Contacts presse : agence becom! T. 01 42 09

Plus en détail

Guide pratique pour la mise en place du TRI des biodéchets en restauration collective

Guide pratique pour la mise en place du TRI des biodéchets en restauration collective Guide pratique pour la mise en place du TRI des biodéchets en restauration collective Pourquoi ce guide? Ce document va vous permettre de quantifier les déchets alimentaires au sein de votre structure,

Plus en détail

APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du gaspillage alimentaire

APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du gaspillage alimentaire Smictom de la Région de Saverne 10 rue des Murs, 67 700 SAVERNE Tel : 03 88 02 21 80 smictom@smictomdesaverne.fr www.smictomdesaverne.fr APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du

Plus en détail

2 Pôles d expertise Accompagnement Formation-Sensibilisation

2 Pôles d expertise Accompagnement Formation-Sensibilisation 2 Pôles d expertise Accompagnement Formation-Sensibilisation Sommaire Pourquoi faire intervenir Aux Goûts du Jour? Page 3 Formation Sensibilisation Mieux manger, moins gaspiller Page 4 Mon alimentation,

Plus en détail

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le contexte Le nouveau PEDMA, approuvé en avril 2011, définit plusieurs priorités aux horizons 2015 et 2020, dont la réduction de la production

Plus en détail

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Malle documentaire alimentation L alimentation est l acte de nourrir et de se nourrir. Elle

Plus en détail

SIEEOM Grisolles-Verdun

SIEEOM Grisolles-Verdun SIEEOM Grisolles-Verdun Actions visant la réduction des déchets Intervenante : Elodie Botti Présentation du SIEEOM Grisolles-Verdun Le syndicat regroupe 16 communes soit 20 968 habitants (population INSEE

Plus en détail

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux Préserver la biodiversité dans la commune La commune dispose-t-elle d'un inventaire du patrimoine écologique local? Quelle part de budget

Plus en détail

Syndicat mixte pour la gestion des déchets ménagers et assimilés des Vosges Association «De mon Assiette à notre planète»

Syndicat mixte pour la gestion des déchets ménagers et assimilés des Vosges Association «De mon Assiette à notre planète» Syndicat mixte pour la gestion des déchets ménagers et assimilés des Vosges Association «De mon Assiette à notre planète» Syndicat de traitement des déchets ménagers, le Smd fédère 516 communes : 3 syndicats

Plus en détail

Plate forme logistique et de traitement légumes BIO/Locaux : démarche et méthode

Plate forme logistique et de traitement légumes BIO/Locaux : démarche et méthode Plate forme logistique et de traitement légumes BIO/Locaux : démarche et méthode Xavier ELICES-DIEZ OBJECTIFS RESTAURATION Alimentation de qualité, diversifiée, équilibrée, fabriquée sur place, réellement

Plus en détail

GUIDE RESTAURATION COLLECTIVE RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE SON ÉTABLISSEMENT DE

GUIDE RESTAURATION COLLECTIVE RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE SON ÉTABLISSEMENT DE GUIDE RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE SON ÉTABLISSEMENT DE RESTAURATION COLLECTIVE 2 INTRODUCTION Une prise de conscience du gaspillage alimentaire s est engagée à toutes les échelles - mondiale,

Plus en détail

Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt Les actions du PNA concernant l'alimentation des plus démunis 20 novembre 2012

Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt Les actions du PNA concernant l'alimentation des plus démunis 20 novembre 2012 Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt Les actions du PNA concernant l'alimentation des plus démunis 20 novembre 2012 Le PNA Loi de Modernisation de l'agriculture et de

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE

CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE CHECKLIST MANIFESTATION DURABLE 1. Préserver les ressources Déchets Réduire la production de déchets Utiliser de la vaisselle réutilisable (gobelets, assiettes, couverts) Consigner le PET (ex. demander

Plus en détail

PROJET D'ÉTABLISSEMENT

PROJET D'ÉTABLISSEMENT PROJET D'ÉTABLISSEMENT Une école qui apprend à vivre ensemble Le projet d établissement est issu de la réflexion collective des enseignants afin de respecter les projets éducatif et pédagogique définis

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Charte de qualité de la restauration scolaire. pour les collégiens d Eure-et-Loir. Les collégiens! A table!

Charte de qualité de la restauration scolaire. pour les collégiens d Eure-et-Loir. Les collégiens! A table! Charte de qualité de la restauration scolaire pour les collégiens d Eure-et-Loir Les collégiens! A table! Juin 2011 1 1. Une attention particulière au cadre des repas Ce qui fait la qualité d un repas,

Plus en détail

D E V O T E A M S E N G A G E E N F A V E U R D U D E V E L O P P E M E N T D U R A B L E

D E V O T E A M S E N G A G E E N F A V E U R D U D E V E L O P P E M E N T D U R A B L E GreenGuide DEVOTEAM S ENGAGE EN FAVEUR DU DEVELOPPEMENT DURABLE Le groupe Devoteam est un acteur économique et social qui se doit d être responsable. C est la raison pour laquelle nous avons décidé d engager

Plus en détail

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes Déchets > 1 tonne de verre recyclé = 660 kg de sable + 100 kg de fioul économisé > 1 tonne de plastique recyclé = entre 600 et 800 kg de pétrole brut économisé > 670 canettes valorisées = 1 vélo > 19 000

Plus en détail

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris Master Economie du Développement Durable, de l Environnement et de l Energie Trophée Innovation & Développement Durable Développement durable et restauration collective Opportunités et risques, Cas du

Plus en détail

La restauration scolaire

La restauration scolaire La restauration scolaire ou "la qualité de ce qu'il y a dans l'assiette de nos enfants". Réunion du 24 mai 2014 Réunion dans du les 24 serres mai 2014 de : à Wavrin, dans les serres de : GROUPE DE TRAVAIL

Plus en détail

DEPARTEMENT CONSOMMATION DURABLE & ECO-COMPORTEMENT jva@ibgebim.be

DEPARTEMENT CONSOMMATION DURABLE & ECO-COMPORTEMENT jva@ibgebim.be Présentation du programme d action régional en matière d alimentation durable (appels à projets, partenariats en cours, ) Joëlle VAN BAMBEKE DEPARTEMENT CONSOMMATION DURABLE & ECO-COMPORTEMENT jva@ibgebim.be

Plus en détail

Deux collectivités à l heure de la redevance incitative

Deux collectivités à l heure de la redevance incitative Deux collectivités à l heure de la redevance incitative Zero Waste France a organisé à la fin du mois dernier un voyage d étude en Alsace et Franche- Comté. Ce fut l occasion de visiter des collectivités

Plus en détail

Réduction et valorisation des déchets alimentaires en Rhône-Alpes : quels objectifs? quelles actions?

Réduction et valorisation des déchets alimentaires en Rhône-Alpes : quels objectifs? quelles actions? Réduction et valorisation des déchets alimentaires en Rhône-Alpes : quels objectifs? quelles actions? Dossier de presse 26 juin 2012 Sommaire Page 3 Page 00 Page 00 Communiqué de presse 1 Etat des lieux

Plus en détail

Auriol : le service public de la Restauration scolaire

Auriol : le service public de la Restauration scolaire Auriol : le service public de la Restauration scolaire Au titre de nos valeurs communes, nous avons voulu décliner l offre de restauration en mettant l accent au plus près des enfants. Plus de 80% des

Plus en détail

Pertes et gaspillages alimentaires

Pertes et gaspillages alimentaires Pertes et gaspillages alimentaires Un phénomène aux multiples facettes Barbara REDLINGSHÖFER Mission d anticipation Recherche&Société Pour le développement durable (MaR/S) de l INRA Plan de la présentation

Plus en détail

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Édito En route pour la COP21! Dans six mois, le 30 novembre 2015, le coup d envoi de la 21 e conférence internationale pour le climat sera donné

Plus en détail

Règlement du restaurant scolaire

Règlement du restaurant scolaire DEPARTEMENT DE LOIR-ET-CHER REPUBLIQUE FRANCAISE ARRONDISSEMENT DE BLOIS COMMUNE DE SAINT GERVAIS LA FORET Règlement du restaurant scolaire Le présent règlement concerne l organisation du restaurant scolaire.

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION Pourquoi les élu-es EELV au Conseil Régional ne voteront pas le Plan Bio Midi-Pyrénées 2014-2020 en l état? Plan Bio Midi-Pyrénées, un plan sans

Plus en détail

CHARTE ALTERNATIBA DIJON 2015

CHARTE ALTERNATIBA DIJON 2015 CHARTE ALTERNATIBA DIJON 2015 Par la présente charte, le collectif Alternatiba Dijon définit les objectifs et les modalités d organisation d un «village des alternatives» à Dijon, pour prendre part à la

Plus en détail

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION Constats partagés : - Les déchets de chantier et de maintenance sont plutôt bien traités et suivis. - Les déchets de bureaux sont bien suivis sur les gros

Plus en détail

Synthèse du bilan carbone

Synthèse du bilan carbone Synthèse du bilan carbone patrimoine et services ville de CANNES Ce projet est co-financé par l Union europénne. Projet sélectionné dans le cadre du programme opérationnel FEDER PACA 27-213. Année de référence

Plus en détail

Marchés publics & Développement durable

Marchés publics & Développement durable Avec liste de contrôle Ce qu il faut savoir Marchés publics & Développement durable www.igoeb.ch CIEM Cette brochure s adresse aux administrations publiques qui souhaitent s engager, par leurs politiques

Plus en détail

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les deuxièmes plus grands consommateurs d eau potable, juste

Plus en détail

M - Restauration. M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel

M - Restauration. M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel M - M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel Sous-domaine : M1 - Organisation et production R - 002 : du 28/04/ au 30/04/

Plus en détail

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Favoriser les déplacements alternatifs à la voiture Mettre en place un pédibus Sensibiliser les habitants sur la thématique

Plus en détail

Présentation des animations Aux Goûts du Jour

Présentation des animations Aux Goûts du Jour Présentation des animations Aux Goûts du Jour AUX GOÛTS DU JOUR est une association nationale d éducation alimentaire. Objectifs * Aider les enfants et les adultes à retrouver le plaisir de Bien manger.

Plus en détail

GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl

GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl facteurs de reussite DES ENJEUX... DES ACTIONS ACTIONS DE COMMUNICATION AUTO EVALUATION DD-GUID-005 indice 1 GUIDES POUR UNE COMMUNICATION RESPONSABLE Charte Petzl pour une communication

Plus en détail

25 septembre 2015. Programme niveau collège

25 septembre 2015. Programme niveau collège 25 septembre 2015 Programme niveau collège Le Carrefour des Solutions 80 stands à découvrir à travers un questionnaire adapté à chaque niveau (primaire/collège/lycée). Les élèves sont invités à parcourir

Plus en détail

Démarche «Bien manger au restaurant scolaire»

Démarche «Bien manger au restaurant scolaire» Démarche «Bien manger au restaurant scolaire» Jean Pascal Arcangeli, association Les Petits Palais Yoann Loyen, Groupement des Agriculteurs Biologiques de Loire-Atlantique Par l association Les Petits

Plus en détail

Comment réduire le gaspillage alimentaire au sein de sa restauration collective?

Comment réduire le gaspillage alimentaire au sein de sa restauration collective? Comment réduire le gaspillage alimentaire au sein de sa restauration collective? Eléments de méthode & recueil de pratiques auprès des CPIE Avec le soutien de : Préface Comment réduire le gaspillage alimentaire

Plus en détail

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE :

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : UNE RÉELLE OPPORTUNITÉ POUR VOTRE ENTREPRISE! Salon des Entrepreneurs Mercredi 4 février 2015 Intervenants Frédéric CURIER o Président de Bio Crèche Emilie DAMLOUP o

Plus en détail

Groupe de travail «Dynamiser la prévention»

Groupe de travail «Dynamiser la prévention» Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux Groupe de travail «Dynamiser la prévention» 15 octobre 2014 Réunion du 15 octobre Déroulement de la réunion : - Don alimentaire

Plus en détail

Découvrir et agir : l eau, c est la vie! La malle Cantal Eau

Découvrir et agir : l eau, c est la vie! La malle Cantal Eau Découvrir et agir : l eau, c est la vie! La malle Cantal Eau Syndicat des Cramades La malle Cantal'Eau - Découvrir et agir l'eau c'est la vie! - Grand public Agence de l eau Adour Garonne 1 Le Syndicat

Plus en détail

Fondation GoodPlanet Programme Action Carbone. Présentation des projets de compensation carbone

Fondation GoodPlanet Programme Action Carbone. Présentation des projets de compensation carbone Fondation GoodPlanet Programme Action Carbone Présentation des projets de compensation carbone Fondation GoodPlanet Mettre l écologie au cœur des consciences Fondée en juillet 2005 par Yann Arthus-Bertrand

Plus en détail

Service Enfance et Scolaire 9-10-09 Réf : MB/JH. Edito de Monsieur le Maire

Service Enfance et Scolaire 9-10-09 Réf : MB/JH. Edito de Monsieur le Maire Service Enfance et Scolaire 9-10-09 Réf : MB/JH CHARTE SUR LE TEMPS DE LA RESTAURATION SCOLAIRE Edito de Monsieur le Maire Depuis les années 1980, à l issue d une convention liant la commune avec l Etat

Plus en détail

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org Le fonds de dotation d Artisans du Monde Faire un don Pour construire un monde plus juste au Nord comme au Sud Titre Crédit photo : Ellas Cuentan www.artisandumonde.org 1 Fonds de dotation d Artisans du

Plus en détail

Réalisation 1. Réalisation 2. Réalisation 3. Réalisation 4. 3 formations internes. visites chez les locataires

Réalisation 1. Réalisation 2. Réalisation 3. Réalisation 4. 3 formations internes. visites chez les locataires L évaluation des actions Agenda 21 Mardi 22 mai 2012 Définition des indicateurs d évaluation «Indicateur de suivi» - «Indicateur de Réalisation» : vérifier si les actions sont réalisées, et dans quelle

Plus en détail

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008 METAMORPHOSE un projet pour Lausanne Vevey / 20 mai 2008 Programme de législature: une continuité Quatre thématiques principales : 1 Les équipements sportifs à Lausanne 2 Les quartiers à haute valeur environnementale

Plus en détail

CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION POUR LA PROTECTION DE NOTRE PATRIMOINE MARITIME & TERRESTRE DOSSIER DE PRESENTATION

CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION POUR LA PROTECTION DE NOTRE PATRIMOINE MARITIME & TERRESTRE DOSSIER DE PRESENTATION CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION POUR LA PROTECTION DE NOTRE PATRIMOINE MARITIME & TERRESTRE DOSSIER DE PRESENTATION LES STANDS DES PARTENAIRES DE FAMILLES DE FRANCE Les partenaires de Familles de

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY «Penser et agir famille» LES OBJECTIFS 1. Accueillir les familles avec respect et ouverture d esprit dans toutes leurs formes et leurs différences. 2. Stimuler

Plus en détail

RAPPORT FINAL PERTES ET GASPILLAGES ALIMENTAIRES

RAPPORT FINAL PERTES ET GASPILLAGES ALIMENTAIRES RAPPORT FINAL PERTES ET GASPILLAGES ALIMENTAIRES Marges de manœuvre et verrous au stade de la remise directe au consommateur (distribution et restauration) et en restauration collective Novembre 2011 SOMMAIRE

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Des politiques territoriales alimentaires innovantes

Des politiques territoriales alimentaires innovantes Des politiques territoriales alimentaires innovantes Présentation d AGORES, association de la restauration collective publique territoriale La politique publique nationale de l alimentation Six démarches

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Article 1 : ENTREE EN VIGUEUR DU PRESENT REGLEMENT

REGLEMENT INTERIEUR. Article 1 : ENTREE EN VIGUEUR DU PRESENT REGLEMENT Direction Enfance et Vie Scolaire REGLEMENT INTERIEUR GARDERIES PERISCOLAIRES et RESTAURATION SCOLAIRE Article 1 : ENTREE EN VIGUEUR DU PRESENT REGLEMENT Le présent règlement s applique à compter du premier

Plus en détail

Mairie d Orange Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS. Accueil de Loisirs Périscolaire de Camus. Rue Joachim du Bellay 84100 ORANGE

Mairie d Orange Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS. Accueil de Loisirs Périscolaire de Camus. Rue Joachim du Bellay 84100 ORANGE Mairie d Orange Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS Accueil de Loisirs Périscolaire de Camus Rue Joachim du Bellay 84100 ORANGE PROJET PEDAGOGIQUE Année 2012-2013 Autour du livre Présentation

Plus en détail

LE PROGRAMME ECO-ECOLE

LE PROGRAMME ECO-ECOLE LE PROGRAMME ECO-ECOLE Un programme développé par l office français de la Fondation pour l Education à l Environnement en Europe, en partenariat avec le Réseau Ecole et Nature, la société Eco-Emballages

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 20 JUILLET 2012 DELIBERATION N CR-12/05.340 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale de développement de l'économie sociale

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix DOSSIER DE PRESSE Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix La séance de vote du Budget primitif est toujours un exercice particulier.

Plus en détail

Des stands alimentaires! Résumé

Des stands alimentaires! Résumé Secondaire, collégial et grand public activité 5 Des stands alimentaires! Résumé À partir de l affiche Nos choix alimentaires à nous de jouer!, les élèves sont initiés au concept des 3N-J d ENvironnement

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents de la RESTAURATION SCOLAIRE MATERNELLE/ELEMENTAIRE Direction de l Education, de l Enfance et de la Réussite Educative Approuvé au Conseil Municipal

Plus en détail

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion!

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion! Liens vers d'autres fiches A quel moment de la démarche? Fiche 5 «Structurer le diagnostic» Fiche 6 «Inclure une dimension transversale» Fiche 9 «Mobiliser les acteurs» A la fin du diagnostic, en conclusion

Plus en détail

14/09/2015 COMITÉ RÉGIONAL DE L'ALIMENTATION. 14 septembre 2015. Les actions interprofessionnelles bovines en Restauration Collective

14/09/2015 COMITÉ RÉGIONAL DE L'ALIMENTATION. 14 septembre 2015. Les actions interprofessionnelles bovines en Restauration Collective COMITÉ RÉGIONAL DE L'ALIMENTATION 14 septembre 2015 1 Les actions interprofessionnelles bovines en Restauration Collective 2 1 La filière bovine, en Poitou-Charentes ENJEUX POUR LA FILIERE, Cheptel : 751

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 10.06.2004 COM(2004)415 final COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN Plan d'action européen en matière d'alimentation et

Plus en détail

Guide «Organisation d une manifestation éco-responsable»

Guide «Organisation d une manifestation éco-responsable» Guide «Organisation d une manifestation éco-responsable» L éco-responsabilité va dans le sens du développement durable, «le développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE. Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE. Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011 REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011 Modifié par délibérations des 9 juin et 15 décembre 2011 NOM et Prénom de

Plus en détail

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux Le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. Uniterres Assurer la sécurité alimentaire des plus démunis et soutenir une agriculture durable et locale Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Fiche 10 ENSEIGNEMENT Faire de nos écoles des lieux d apprentissage, de métissage, d ouverture et d émancipation, en favorisant le mieux-vivre

Plus en détail

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille.

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. Avec un objectif : mettre la culture à la portée de

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Pays Vallée de la Sarthe

Pays Vallée de la Sarthe PLAN D ACTIONS POUR LE CLIMAT ET LA TRANSITION ENERGÉTIQUE Contact Adeline Charré - 0 43 94 80 80 energie@vallee-de-la-sarthe.com Pourquoi se mobiliser contre le changement climatique? Une charte : pourquoi?

Plus en détail

PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS

PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS Depuis 1992, CIS a développé une gamme complète de services pour ses clients du secteur pétrolier et parapétrolier (Total, Shell, Bouygues, Technip, KBR, Hyundaï,

Plus en détail

Cahier de préconisations. pour la réduction du gaspillage alimentaire. en restauration collective

Cahier de préconisations. pour la réduction du gaspillage alimentaire. en restauration collective Cahier de préconisations pour la réduction du gaspillage alimentaire en restauration collective Mai 2012 Remerciements Merci à l ensemble des participants aux groupes de travail, qui ont fait remonter

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

Réunion d'échanges de bonnes pratiques en matière de portage à domicile de repas/paniers pour les personnes âgées 06 mars 2012

Réunion d'échanges de bonnes pratiques en matière de portage à domicile de repas/paniers pour les personnes âgées 06 mars 2012 Réunion d'échanges de bonnes pratiques en matière de portage à domicile de repas/paniers pour les personnes âgées 06 mars 2012 La politique publique de l'alimentation vise à assurer à la population l'accès,

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE SUR L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE SUR L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE SUR L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 1055, 116 e Rue Ville Saint-Georges (Québec) G5Y 3G1 La présente politique a

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DEPARTEMENT DE LA SAVOIE ----- Arrondissement de Chambéry ----- Commune de SAINT-ALBAN-LEYSSE MAIRIE DE SAINT-ALBAN-LEYSSE 120, avenue de la Mairie 73230 SAINT-ALBAN-LEYSSE Téléphone : 04 79 33 13 57 Télécopie

Plus en détail

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Depuis 2009, les sociétés d assurance de la FFSA et du GEMA ont engagé une démarche volontaire de réflexion et d actions en matière

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras SOMMAIRE UN PREMIER TEST 4 L UN DES TEMPS FORTS DES RENCONTRES CLIMAT 6 UN PROJET DE VILLE

Plus en détail

En avant pour les chantiers!

En avant pour les chantiers! En avant pour les chantiers! Mise en place des Groupes de Préparation des Chantiers - 30 octobre 2012 Ils sont 11 un parcours à travers les différentes étapes de ces 3 jours : ouvrir le regard, ouvrir

Plus en détail

COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE

COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE Direction des Ressources humaines COORDONNATEUR TECHNIQUE H COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : DGA Développement - Direction de l Enseignement Poste

Plus en détail

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER I. BILAN QUANTITATIF A. Evolution de la programmation Un taux de programmation de 73,73%, en progression forte depuis le mi parcours mais à poursuivre

Plus en détail

«Agir rend heureux» POUR DES ACHATS RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT, DES FEMMES ET DES HOMMES, GOODPLANET VOUS INFORME ET CASINO VOUS DONNE LE CHOIX!

«Agir rend heureux» POUR DES ACHATS RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT, DES FEMMES ET DES HOMMES, GOODPLANET VOUS INFORME ET CASINO VOUS DONNE LE CHOIX! «Agir rend heureux» Yann Arthus-Bertrand FONDATEUR DE LA FONDATION GOODPLANET POUR DES ACHATS RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT, DES FEMMES ET DES HOMMES, GOODPLANET VOUS INFORME ET CASINO VOUS DONNE LE CHOIX!

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR OBJET Le restaurant scolaire est un service municipal dont le fonctionnement est assuré par des agents municipaux, sous la responsabilité du Maire. ACCES AU RESTAURANT

Plus en détail

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS.

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS. Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS 28 mai 2012 Madame la Représentante permanente adjointe de Sri Lanka, Présidente

Plus en détail

Nos engagements Développement Durable

Nos engagements Développement Durable 1. Montpellier Events s'est engagé à PROTEGER L'ENVIRONNEMENT PRODUCTION D'ENERGIE VERTE La Park&Suites Arena vend sa production d'électricité "verte" au réseau EDF depuis le 2 Décembre 2010, grâce au

Plus en détail

Fiche Pédagogique de l épisode «Carton rouge»

Fiche Pédagogique de l épisode «Carton rouge» SOMMAIRE Vinz et Lou font leurs courses au supermarché. Alors que Lou choisit des produits familiaux, Vinz, lui, ne choisit que des produits en portions individuelles, avec beaucoup d emballage. C est

Plus en détail

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration 1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU THEMATIQUE 4: Epuration Fiche action n 1.4.1 RECUPERATION DE CHALEUR DANS LES EAUX USEES 1. OBJECTIFS STRATEGIQUES La dépendance de notre alimentation énergétique vis-à-vis

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU)

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) STRATEGIE NATIONALE DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES, DE L APPRENTISSAGE ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES POUR FAVORISER UN

Plus en détail

consommateurs? Ethicity ypour le GIFAM Ethicity pour le GIFAM 16 septembre 2008

consommateurs? Ethicity ypour le GIFAM Ethicity pour le GIFAM 16 septembre 2008 Comment anticiper les attentes des consommateurs? Ethicity ypour le GIFAM Ethicity pour le GIFAM 16 septembre 2008 Conseil développement durable et marketing éthique Notre mission Initier et accompagner

Plus en détail

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La réforme de la politique agricole commune doit intervenir d ici 2013. Une consultation publique officielle sur la PAC de

Plus en détail

~ 1 ~ ARRONDISSEMENT DE BORDEAUX 33360 CENAC

~ 1 ~ ARRONDISSEMENT DE BORDEAUX 33360 CENAC ~ 1 ~ ARRONDISSEMENT DE BORDEAUX 33360 CENAC PRODUCTION et GESTION du SERVICE de RESTAURATION SCOLAIRE et AUTRES PRESTATIONS du SERVICE de RESTAURATION CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.)

Plus en détail