La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir."

Transcription

1 C O R R I G É Éléments d analyse NOTIONS EN JEU La liberté; l État; la société; autrui. THÈSE ADVERSE La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir. PROCÉDÉ D ARGUMENTATION L auteur s appuie sur l histoire de la liberté pour démontrer que la liberté intérieure n est rien sans la liberté politique. DÉCOUPAGE DU TEXTE ET IDÉES PRINCIPALES m Dans une première partie (du début à «non dans le commerce avec nous-même»), Arendt pose une hypothèse philosophique: il n y a pas de liberté intérieure sans liberté extérieure, c est-à-dire sans expérience avec le monde et autrui. m Dans une deuxième partie (de «Avant de devenir un attribut» à «des nécessités de la vie»), l auteur analyse de quelle manière l homme est devenu libre: en se libérant «des nécessités de la vie». m Dans une troisième partie (de «Mais le statut d homme libre» jusqu à la fin), l auteur conclut que la libération de l homme nécessite un espace politique. REMARQUES ET DIFFICULTÉS m Il convient de distinguer les divers niveaux d analyse de la liberté: liberté intérieure, liberté comme statut, liberté comme absence de contrainte, liberté politique et libération renvoient à des réalités différentes. m Le rapport entre liberté intérieure et liberté politique n est pas simplement posé mais démontré : il s agit de rendre compte de l argumentation. THÈME, QUESTION, THÈSE m Thème: La liberté. m Question: Comment l homme devient-il libre? m Thèse: La liberté intérieure dépend de la liberté politique.

2 PLAN Introduction 1 La liberté intérieure n existe pas sans rapport au monde A - L expérience du monde B - Le rapport à autrui 2 Le cheminement de la liberté A - La liberté comme statut B - La libération qui la précède 3 Liberté et politique A - La libération comme condition nécessaire mais non suffisante au statut d homme libre B - Condition de la libération: l espace politique Conclusion Corrigé (corrigé complet) Introduction 1 Pour le stoïcien Épictète, la véritable liberté est la liberté de pensée car c est la seule à dépendre exclusivement de soi. Or comment la connaître et la reconnaître dans la vie quotidienne si elle reste intérieure à un individu? Pour Hannah Arendt, le domaine de la vie humaine où la liberté est en jeu est l action, notamment la politique. Comment devient-on libre et comment l homme prend-il conscience de sa liberté? Quel est le cheminement de la liberté? Quels sont les différents domaines de la liberté et quels sont les liens entre eux? En répondant à ces questions, Hannah Arendt établit un lien étroit entre liberté et politique. 1. La liberté intérieure n existe pas sans rapport au monde Dans la première partie (du début à «non dans le commerce avec nousmême»), Arendt pose une hypothèse philosophique: il n y a pas de liberté intérieure sans liberté extérieure. 1. Les titres en gras servent à guider la lecture et ne doivent pas figurer sur la copie.

3 A. L expérience du monde Arendt commence son texte par une hypothèse («Il semble que») qui remet en question la tradition philosophique affirmant que la liberté intérieure ou le libre arbitre sont premiers. En effet, l homme n aurait pas d abord conscience de sa liberté intérieure, c est-à-dire sa liberté de pensée, s il n avait «d abord expérimenté une liberté qui soit une réalité tangible dans le monde». La conscience de la liberté implique donc que l homme en ait fait l expérience et qu ainsi sa liberté se soit concrétisée sous forme de «réalité tangible». La seule expérience intérieure de la liberté semble insuffisante à la faire vivre. Le problème n est finalement pas de savoir ce qui existe mais ce que l on connaît en premier. B. Le rapport à autrui Aussi «nous prenons conscience d abord de la liberté ou de son contraire dans notre commerce avec d autres, non dans le commerce avec nous-même». La liberté ou son contraire, par exemple l esclavage ou l aliénation, ou plus simplement la contrainte, suscite un sentiment immédiat dont chacun peut faire l expérience. Ce sentiment ne se manifeste pas si l on s en tient à ses seules réflexions: autrui est la médiation nécessaire pour prendre conscience de la liberté. Pour Hegel, c est plus généralement la prise de conscience de soi qui nécessite le rapport dialectique avec autrui: l être prend conscience de lui-même dans un processus d identification entre soi et soi. Grâce à la négation de son identité par l autre, il s instaure la distance nécessaire à l identification: l être n est plus un être en soi mais un être pour soi. Transition Ainsi, penser sa liberté ne pourrait se faire paradoxalement qu en sortant de ses pensées, en entrant dans le monde et en rencontrant autrui. Mais comment s opère ce processus? 2. Le cheminement de la liberté Dans la deuxième partie du texte (de «Avant de devenir un attribut» jusqu à «des nécessités de la vie»), Arendt établit un lien chronologique puis logique entre les différentes étapes de la conscience de la liberté selon ses modes d expression. A. La liberté comme statut Dans la première phrase de ce deuxième paragraphe, Arendt oppose deux moments de la compréhension de la liberté. La liberté telle qu elle est perçue par la tradition philosophique est tributaire des caractéris-

4 tiques psychologique et morale de l individu: la liberté en tant qu «attribut de la pensée ou ( ) qualité de la volonté» désigne la capacité qu a l homme à se déterminer par lui-même, par sa raison sans être soumis à ses passions. À cette liberté Arendt oppose un sens plus originel: celui de «statut de l homme libre, qui lui permettrait de se déplacer, de sortir de son foyer, d aller dans le monde et de rencontrer d autres gens en actes et en paroles». Cette liberté désigne la condition de l homme en tant qu il n est pas un esclave, mais un citoyen dans la mesure où il est à lui-même son propre maître et où il participe à la vie de la cité. B. La libération qui la précède L homme libre, c est-à-dire le citoyen, était donc celui qui n était pas astreint à un travail répondant aux besoins vitaux de survie, travail que l esclave prenait en charge. Pour pouvoir mener ses activités de citoyen, l homme devait donc s être libéré des contraintes qu exigent les besoins vitaux: «Il est clair que cette liberté était précédée par la libération: pour être libre, l homme doit s être libéré des nécessités de la vie.» Transition Ainsi, la philosophie a défini la liberté comme pouvoir de choix ou de décision déterminé par le seul jugement (liberté du sujet rationnel ou libre arbitre) ou comme pouvoir de ne pas subir la contrainte des passions (liberté morale). Mais avant cette définition, la liberté était, aux origines de la civilisation, le statut de celui qui n était pas astreint au travail visant à subvenir à ses besoins, le statut du citoyen par opposition à celui de l esclave. Mais comment certains hommes ont-ils réussi à devenir libres? 3. Liberté et politique Dans la troisième partie (de «Mais le statut d homme libre» jusqu à la fin), l auteur tisse un lien étroit entre la liberté et la politique. A. La libération comme condition nécessaire mais non suffisante au statut d homme libre «Mais le statut d homme libre ne découlait pas automatiquement de l acte de libération»: s il y a une antériorité nécessaire de la libération des contraintes liées aux besoins vitaux, il n y a pas cependant de relation stricte de cause à effet de l un à l autre. La libération est une condition nécessaire mais non suffisante pour accéder au statut d homme libre. Comment atteindre ce statut où la liberté ne répondrait pas seulement à la définition négative d absence de contrainte?

5 B. Condition de la libération: l espace politique Dans la dernière phrase, Arendt en vient à sa conclusion qui est en réalité la thèse du texte: l interdépendance entre la liberté et la politique. En effet, la conscience de la liberté nécessite d en faire l expérience par le «commerce» avec les autres. Mais pour qu il y ait une telle relation, il faut d une part que l homme se soit libéré de ses contraintes, mais surtout qu il ait la possibilité de rencontrer d autres individus qui aspirent au même statut, dans un cadre où l échange (d action ou de parole) soit favorisé: l espace politique. Celui-ci garantit par ses lois la préservation de son statut. Puisque la conscience de soi ne se fait que par la médiation d autrui, la conscience de sa liberté ne peut se faire que sous forme publique et non pas strictement personnelle. Être libre, c est agir librement. Conclusion Tant que l homme ne fait pas l expérience de la liberté par son action qui le lie au monde et aux autres, il ne peut être véritablement libre. Sa liberté intérieure peut tout au plus exister sous forme d espérance. Pour que l homme puisse faire cette expérience, il faut qu il se soit libéré des contraintes l obligeant à travailler pour sa survie et, surtout, il faut qu il puisse agir et parler, c est-à-dire délibérer dans un espace public. Seule une organisation politique peut lui garantir de préserver sa liberté, liberté qui est en réalité toujours à reconquérir par l action. Mais a contrario, si la politique peut être en droit l instrument de la libération de l individu, elle peut aussi être de fait celui de son oppression et de son aliénation sous la forme par exemple du totalitarisme. Le problème reste donc de savoir quelle est la meilleure organisation politique pour garantir la liberté de chacun. Ouvertures LECTURES Hannah Arendt, La Crise de la culture, Gallimard, coll. «Folio essais»; La Condition de l homme moderne, Pocket, coll. «Agora».

1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN

1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN 1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN 1.LEGISLATION n Dans le cadre du rôle propre infirmier n Dans le domaine

Plus en détail

Qu est-ce qu une dissertation de philosophie?

Qu est-ce qu une dissertation de philosophie? Qu est-ce qu une dissertation de philosophie? «La dissertation est l'étude méthodique et progressive des diverses dimensions d'une question donnée. À partir d'une première définition de l'intérêt de cette

Plus en détail

aptitudes fondamentales, lesquelles traversent à la fois les domaines d apprentissage et l ensemble de la scolarité» (p. 6). Catégoriser permet de

aptitudes fondamentales, lesquelles traversent à la fois les domaines d apprentissage et l ensemble de la scolarité» (p. 6). Catégoriser permet de Introduction Enseigner c est «faire apprendre une science, un art, une discipline à quelqu un, à un groupe, le lui expliquer en lui donnant des cours, des leçons» ( Enseigner, s.d.). Apprendre, toujours

Plus en détail

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers.

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. STAGE MANAGER LEADER AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. Pré-requis : Ressentir le besoin de faire un travail sur soi pour

Plus en détail

CHERCHER CYCLE 2 CYCLE 3 CYCLE 4 CYCLE 2 CYCLE 3 CYCLE 4. CP CE1 CE2 CM1 CM2 6 ème 5 ème 4 ème 3 ème

CHERCHER CYCLE 2 CYCLE 3 CYCLE 4 CYCLE 2 CYCLE 3 CYCLE 4. CP CE1 CE2 CM1 CM2 6 ème 5 ème 4 ème 3 ème CHERCHER Extraire d un document les informations utiles, les S engager dans une démarche de résolution de Prélever et organiser les informations nécessaires à la résolution de problèmes à partir de supports

Plus en détail

- S. AKIR Préparation CRPE Session 2014 Français CRPE. L Analyse de textes. Fiche établie d après l e-learning ForPorf CRPE Master Juin 2013

- S. AKIR Préparation CRPE Session 2014 Français CRPE. L Analyse de textes. Fiche établie d après l e-learning ForPorf CRPE Master Juin 2013 Méthodologie 1/6 Fiche établie d après l e-learning ForPorf CRPE Master Juin 2013 L Analyse suppose de rendre compte de l ensemble du corpus proposé de façon argumentée en référence aux textes et documents

Plus en détail

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES DOMAINE DE COMPETENCES COMPETENCES INDICATEURS DE COMPETENCES DC1 : CONNAISSANCE DE LA PERSONNE 1/1 Situer la personne aidée au stade de son développement - Connaissance générale des différentes étapes

Plus en détail

Repères pour penser la mise en œuvre de l accompagnement

Repères pour penser la mise en œuvre de l accompagnement Repères pour penser la mise en œuvre de l accompagnement Maela PAUL Rennes juin 2016 Nébuleuse des formes d accompagnement Conseil Mentorat Parrainage Coaching Sponsoring Compagnonnage Tutorat Les principales

Plus en détail

Exercice : Les différents types de plans

Exercice : Les différents types de plans NOM :... Prénom :... Français automne 2014 Mathieu RODUIT Exercice : Les différents types de plans Le plan progressif Le plan progressif répond à la problématique par étapes successives, par un approfondissement

Plus en détail

Un cours de grammaire au collège

Un cours de grammaire au collège Groupe de Réflexion Interdisciplinaire sur les Programmes Un cours de grammaire au collège Cécile Revéret, Professeur de Lettres Classiques en collège Roncq Août 2007 " Ces document sont la propriété de

Plus en détail

Définition et diversité des entreprises

Définition et diversité des entreprises Définition et diversité des entreprises plan I. Introduction II. Définition d entreprise III. L approche économique IV. L approche sociologique V. L approche juridique VI. L approche systémique Réalisé

Plus en détail

la Composition (d histoire)

la Composition (d histoire) la Composition (d histoire) Définition : la composition est une démonstration. l'épreuve se décompose en trois temps : 1- l'analyse du sujet. 2- la Construction du plan. 3- la Rédaction du devoir. l'analyse

Plus en détail

CHARTE DES DROITS ET LIBERTES DE LA PERSONNE AGEE

CHARTE DES DROITS ET LIBERTES DE LA PERSONNE AGEE CHARTE DES DROITS ET LIBERTES DE LA PERSONNE AGEE Charte Préambule : La vieillesse est une étape de l'existence pendant laquelle chacun poursuit son accomplissement. Cette Charte a pour objectif d'affirmer

Plus en détail

POLITIQUE PORTANT SUR LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE

POLITIQUE PORTANT SUR LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE POLITIQUE PORTANT SUR LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE Note : Dans le présent document, le genre masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d alléger le texte. 16 décembre 2015

Plus en détail

«Nous ne voyons pas les choses telles quelles sont, nous voyons les choses telles que nous sommes» Anais Nin

«Nous ne voyons pas les choses telles quelles sont, nous voyons les choses telles que nous sommes» Anais Nin «Nous ne voyons pas les choses telles quelles sont, nous voyons les choses telles que nous sommes» Anais Nin Introduction «La souffrance n est pas uniquement définie par la douleur physique, ni même par

Plus en détail

LA MOTIVATION DES STAGIAIRES EN OISP ET EFT. Que peut-on mettre en place?

LA MOTIVATION DES STAGIAIRES EN OISP ET EFT. Que peut-on mettre en place? LA MOTIVATION DES STAGIAIRES EN OISP ET EFT Que peut-on mettre en place? Le groupe de travail Quelque chose à faire Asbl Codef CFT Treignes Asbl Autrement EFT Pontaury Archipel La Funoc LeGermoir Asbl

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir pour exercer le métier de wedding planner. FORMATION WEDDING PLANNER en 10 modules

Tout ce qu il faut savoir pour exercer le métier de wedding planner. FORMATION WEDDING PLANNER en 10 modules Tout ce qu il faut savoir pour exercer le métier de wedding planner FORMATION WEDDING PLANNER en 10 modules Pourquoi se former au métier de wedding planner? Le métier de wedding planner est encore un métier

Plus en détail

L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble

L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble L éducation aux droits humains permet d acquérir des connaissances concernant les droits humains, mais aussi de développer des habiletés et

Plus en détail

Charte de déontologie du Diététicien Nutritionniste

Charte de déontologie du Diététicien Nutritionniste Charte de déontologie du Diététicien Nutritionniste Les adhérents de l AFDN s'engagent à respecter cette Charte de déontologie pour promouvoir la santé par l Alimentation et la Nutrition dans l intérêt

Plus en détail

Les différences de culture en entreprise entre la France et l Allemagne. «Les Allemands ne sont pas des Français qui parlent allemand» L.

Les différences de culture en entreprise entre la France et l Allemagne. «Les Allemands ne sont pas des Français qui parlent allemand» L. Les différences de culture en entreprise entre la France et l Allemagne «Les Allemands ne sont pas des Français qui parlent allemand» L. Fabius De l illusion de la proximité à l art du compromis 50% à

Plus en détail

LA PHRASE COMPLEXE. Savoir repérer les différentes propositions

LA PHRASE COMPLEXE. Savoir repérer les différentes propositions LA PHRASE COMPLEXE Savoir repérer les différentes propositions Pour commencer La première question à se poser, c est : Combien de verbes conjugués la phrase compte-t-elle? Rappel : 1 verbe conjugué = 1

Plus en détail

De la complexité dans la relation thérapeutique : l approche autopoïétique

De la complexité dans la relation thérapeutique : l approche autopoïétique De la complexité dans la relation thérapeutique : l approche autopoïétique David Tordeurs Docteur en Psychologie Cliniques universitaires UCL Mont-Godinne Introduction Psychologie Psychothérapie Complexité

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL MEDIATEUR FAMILIAL

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL MEDIATEUR FAMILIAL RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL MEDIATEUR FAMILIAL CONTEXTE DE L INTERVENTION Le médiateur familial exerce de façon qualifiée une profession de spécialisation s appuyant sur une expérience professionnelle acquise

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Paris, le 10 novembre 2016 Compte Personnel d Activité Lancement du Conseil d orientation Myriam El Khomri, Ministre du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Droits et responsabilités du citoyen SCH Programme d études Vie sociale et politique

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Droits et responsabilités du citoyen SCH Programme d études Vie sociale et politique DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Cours Droits et responsabilités du citoyen SCH-2101-2 Programme d études Vie sociale et politique Novembre 2008 Éléments de la définition du domaine d évaluation La

Plus en détail

Le concept d étayage. J. Bruner relisant Vygotsky

Le concept d étayage. J. Bruner relisant Vygotsky Le concept d étayage J. Bruner relisant Vygotsky 1 Le développement de l enfant: savoir faire, savoir dire J. S. Bruner (1983), Le développement de l enfant: Savoir faire, savoir dire, Paris, Puf. C est

Plus en détail

L évaluation à l école maternelle (de la PS à la GS)

L évaluation à l école maternelle (de la PS à la GS) L évaluation à l école maternelle (de la PS à la GS) Eléments de clarification au 10.12.2015 En amont du décret En amont de l animation Groupe départemental Landes IEN C. Lebrat / CPD P. Bachelé Refondation

Plus en détail

REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DU PROFESSEUR DES ECOLES STAGIAIRE EN FIN DE FORMATION INITIALE

REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DU PROFESSEUR DES ECOLES STAGIAIRE EN FIN DE FORMATION INITIALE Bulletin Officiel de l Education Nationale (BOEN) n 43 - p. 3126 du 24/11/1994 REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DU PROFESSEUR DES ECOLES STAGIAIRE EN FIN DE FORMATION INITIALE Extrait de la

Plus en détail

Évaluation de la formation professionnelle. en Languedoc-Roussillon auprès des apprentis FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE

Évaluation de la formation professionnelle. en Languedoc-Roussillon auprès des apprentis FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE Évaluation de la formation professionnelle en Languedoc-Roussillon auprès des apprentis Selon l enquête Satisfaction et devenir des stagiaires sortis en 2012 -

Plus en détail

L évolution des systèmes de management ISO 9001 et ISO

L évolution des systèmes de management ISO 9001 et ISO L évolution des systèmes de management ISO 9001 et ISO 14 001 9 Décembre 2014 AGENDA 1. Pourquoi réviser ces normes? Contexte, enjeux et calendrier 2. Les principales évolutions 2.1 Nouvelle structure

Plus en détail

Traitement de l information et processus de mémorisation

Traitement de l information et processus de mémorisation Traitement de l information et processus de mémorisation Dans traitement de l information on entend ; mémorisation, raisonnement, conceptualisation, imagination. Le traitement de l info est connu sous

Plus en détail

Élaboration d un questionnaire

Élaboration d un questionnaire «L'art d'interroger n est pas si facile qu on pense. C est bien plus l'art des maîtres que des disciples. Il faut avoir déjà beaucoup appris de choses pour savoir demander ce qu'on ne sait pas.» Qualité

Plus en détail

The Peace Dividends of Women in the Frontline of Service Delivery 26 June 2012

The Peace Dividends of Women in the Frontline of Service Delivery 26 June 2012 The Peace Dividends of Women in the Frontline of Service Delivery 26 June 2012 Prestations de Service et Accès à la justice de la famille: Rôle de l Assistante Sociale Judiciaire Cas du Maroc Hanane KHADARI

Plus en détail

Activité de la bouteille à billes

Activité de la bouteille à billes U N I V E R S I T É D E F R A N C H E - C O M T É INSTITUT DE RECHERCHE SUR L ENSEIGNEMENT DES MATHÉMATIQUES Activité de la bouteille à billes Travail de l'aléatoire au collège en classe de troisième Yves

Plus en détail

L importance des déterminants en promotion de la santé

L importance des déterminants en promotion de la santé L importance des déterminants en promotion de la santé Journées régionales d échanges de pratiques PRC 26 novembre 2015 Anne Perrève SSU Fabienne Gelas Aides Auvergne Ludivine Doly Kuchcik Dispensaire

Plus en détail

L intérêt du binôme aide soignant infirmière

L intérêt du binôme aide soignant infirmière L intérêt du binôme aide soignant infirmière INTRODUCTION Nécessité d appliquer de manière stricte la liste d acte Travail pluridisciplinaire Dans le cadre théorique suivant: Le rétablissement La Thérapie

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATIQUE DEFINIR ET CONSOLIDER SON PROJET ASSOCIATIF FICHE PRATI QUE www.clae.lu Définir et consolider son projet associatif Un projet associatif peut être compris comme un projet de développement

Plus en détail

VOICETYPE FRANÇAIS : UNE RÉVOLUTION À VENIR DANS L'ENSEIGNEMENT-APPRENTISSAGE DU FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE?

VOICETYPE FRANÇAIS : UNE RÉVOLUTION À VENIR DANS L'ENSEIGNEMENT-APPRENTISSAGE DU FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE? 183 : UNE RÉVOLUTION À VENIR DANS L'ENSEIGNEMENT-APPRENTISSAGE DU FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE? INTRODUCTION Nous venons de découvrir un logiciel qui semble ouvrir de nouvelles perspectives dans le domaine

Plus en détail

Passeport de Biologie septembre 2009 COMPÉTENCE 1 : DÉGAGER LES IDÉES ESSENTIELLES DU TEXTE

Passeport de Biologie septembre 2009 COMPÉTENCE 1 : DÉGAGER LES IDÉES ESSENTIELLES DU TEXTE Passeport de Biologie septembre 2009 COMPÉTENCE 1 : DÉGAGER LES IDÉES ESSENTIELLES DU TEXTE - établir le meilleur résumé - comprendre l organisation d un texte ou d un paragraphe - être capable d appliquer

Plus en détail

Canevas pour les bonnes pratiques

Canevas pour les bonnes pratiques Canevas pour les bonnes pratiques Juillet 2015 Canevas pour les bonnes pratiques Ce canevas contient des informations essentielles sur les bonnes pratiques ainsi qu un formulaire à remplir (page 3) afin

Plus en détail

Grille pour la formulation de questions éthiques

Grille pour la formulation de questions éthiques Grille pour la formulation de questions éthiques Jean-Philippe Perreault Faculté de théologie et de sciences religieuses Université Laval jean-philippe.perreault@ftsr.ulaval.ca Résumé Quelques pistes et

Plus en détail

partie 1 histoire! l Europe et le monde au 18 ème siècle!

partie 1 histoire! l Europe et le monde au 18 ème siècle! partie 1 histoire l Europe et le monde au 18 ème siècle Rappel Thème 1 - L EUROPE DANS LE MONDE AU DÉBUT DU XVIIIe SIÈCLE CONNAISSANCES Les grandes puissances européennes et leurs domaines coloniaux, les

Plus en détail

HISTOIRE DES DOCTRINES PÉDAGOGIQUES SÉANCE N 10 : La pédagogie et le principe d'autonomie PLAN. comme "principe régulateur" des pratiques pédagogiques

HISTOIRE DES DOCTRINES PÉDAGOGIQUES SÉANCE N 10 : La pédagogie et le principe d'autonomie PLAN. comme principe régulateur des pratiques pédagogiques HISTOIRE DES DOCTRINES PÉDAGOGIQUES SÉANCE N 10 : La pédagogie et le principe d'autonomie PLAN 1 Introduction : L'autonomie comme "principe régulateur" des pratiques pédagogiques KANT distingue les : principes

Plus en détail

PROCESSUS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET SES POSTULATS DE RÉUSSITE ÉTAPE PAR ÉTAPE. dans l entreprise et dans la collectivité.

PROCESSUS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET SES POSTULATS DE RÉUSSITE ÉTAPE PAR ÉTAPE. dans l entreprise et dans la collectivité. PROCESSUS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET SES POSTULATS DE RÉUSSITE ÉTAPE PAR ÉTAPE dans l entreprise et dans la collectivité Étape 3 É T A P E 3 1 sous-étape : Analyse des futurs voulus en vue de se doter

Plus en détail

OFPPT Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail. MODULE: Le management de la force de vente

OFPPT Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail. MODULE: Le management de la force de vente OFPPT Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail MODULE: Le management de la force de vente Thème d'exposé : «L animation de la force de vente» Réalisé par: Youssef Plan: Introduction

Plus en détail

Le réseau face au consommateur et le consommateur face à la franchise. Les bonnes pratiques

Le réseau face au consommateur et le consommateur face à la franchise. Les bonnes pratiques Le réseau face au consommateur et le consommateur face à la franchise Les bonnes pratiques fédération française de la franchise LE RESEAU FACE AU CONSOMMATEUR ET LE CONSOMMATEUR FACE A LA FRANCHISE juin

Plus en détail

UE 3.5. S4. Encadrement des professionnels de soins UE.3.5.S4 DV SP IC MR 1

UE 3.5. S4. Encadrement des professionnels de soins UE.3.5.S4 DV SP IC MR 1 UE 3.5. S4 Encadrement des professionnels de soins UE.3.5.S4 DV SP IC MR 1 Qui est concerné? Nous allons d abord voir qui est concerné par l encadrement Donc le rôle de chacun Rôle de l étudiant Rôle du

Plus en détail

Planifiez vos projets simplement

Planifiez vos projets simplement Avant d arriver aux outils sophistiqués de la planification, les logiciels, qui peuvent grandement faciliter la vie d aujourd hui, il y a un point de départ, qui est la réflexion, le crayon et le papier.

Plus en détail

PROJET «TOP DEPART» Une semaine de coaching professionnel intensif pour se lancer. Projet TOP DEPART INFREP Drôme /5.

PROJET «TOP DEPART» Une semaine de coaching professionnel intensif pour se lancer. Projet TOP DEPART INFREP Drôme /5. PROJET «TOP DEPART» Une semaine de coaching professionnel intensif pour se lancer 2016 Projet TOP DEPART INFREP Drôme 2016 1/5 www.infrep.org 1/ Contexte «En ou hors périodes de crises, le taux d emploi

Plus en détail

Le Reiki est... Le Reiki n'est pas

Le Reiki est... Le Reiki n'est pas Le Reiki est... Le Reiki n'est pas Le Reiki est - le Reiki est une technique ou un système énergétique conçu par Mikao Usui (1865 1926) au Japon - le Reiki présente deux aspects de base : l aspect énergie

Plus en détail

L évaluation des postes

L évaluation des postes L évaluation des postes Plan L évaluation des postes : Définition Les principaux objectif d une évaluation des postes Le processus d évaluation Les finalités d une évaluation des postes Les méthodes d

Plus en détail

Exercice sur un poème de Saint-Denys Garneau

Exercice sur un poème de Saint-Denys Garneau EXERCICE PRÉPARATION SUR UN POÈME À L ÉPREUVE DE SAINT-DENYS DE GARNEAU FRANÇAIS 1 Clarté de l expression Exercice sur un poème de Saint-Denys Garneau Titre : Poésies complètes Auteur : Hector de Saint-Denys

Plus en détail

LE PLAN DE COHÉSION SOCIALE : SIMPLIFIER LES PROCÉDURES POUR MIEUX RÉPONDRE AUX BESOINS ET AUX ATTENTES DES CITOYENS

LE PLAN DE COHÉSION SOCIALE : SIMPLIFIER LES PROCÉDURES POUR MIEUX RÉPONDRE AUX BESOINS ET AUX ATTENTES DES CITOYENS LE PLAN DE COHÉSION SOCIALE 2014-2019 : SIMPLIFIER LES PROCÉDURES POUR MIEUX RÉPONDRE AUX BESOINS ET AUX ATTENTES DES CITOYENS Direction interdépartementale de la Cohésion sociale La Direction interdépartementale

Plus en détail

MISE À JOUR DE L ABC DES PERSONNES NON SYNDIQUÉES (mai 2016)

MISE À JOUR DE L ABC DES PERSONNES NON SYNDIQUÉES (mai 2016) MISE À JOUR DE L ABC DES PERSONNES NON SYNDIQUÉES (mai 2016) La Commission des normes du travail (CNT) a été fusionnée au début de l année 2016 avec la Commission de la santé et de la sécurité du travail

Plus en détail

CYCLE 3 - COLLEGE RESPIRER DANS L EAU. Fiches Enseignants

CYCLE 3 - COLLEGE RESPIRER DANS L EAU. Fiches Enseignants CYCLE 3 - COLLEGE RESPIRER DANS L EAU Fiches Enseignants Fiches thématiques créées par le service éducatif du Seaquarium. Année 2013-2014 Introduction L Homme ne peut respirer que dans l air et doit porter

Plus en détail

D E R O U L E M E N T

D E R O U L E M E N T AFFIAI SI C/ CAPAB V SPI C1/ Faire preuve de curiosité à l égard de son environnement S1/ va à la recherche d informations complémentaires S2/ connaît les lieux, les activités et les événements qui concernent

Plus en détail

Thème 3 : stratification sociale et inégalités. Chapitre 7 : Comment analyser les évolutions de la mobilité et de l égalité des chances?

Thème 3 : stratification sociale et inégalités. Chapitre 7 : Comment analyser les évolutions de la mobilité et de l égalité des chances? Thème 3 : stratification sociale et inégalités Chapitre 7 : Comment analyser les évolutions de la mobilité et de l égalité des chances? Introduction En cherchant les éléments constitutifs de l introduction

Plus en détail

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE Préambule Le 21 mars 2009, la Ville de Saint-Étienne a organisé son premier Printemps des associations. A cette occasion, elle a réaffirmé l'importance qu elle accorde à la

Plus en détail

La peur : au-delà du sentiment. La peur est un phénomène que peu peuvent définir par des mots clairs et par des

La peur : au-delà du sentiment. La peur est un phénomène que peu peuvent définir par des mots clairs et par des La peur : au-delà du sentiment La peur est un phénomène que peu peuvent définir par des mots clairs et par des sentiments précis. Pourtant, elle fait partie de notre quotidien, se manifeste dans plusieurs

Plus en détail

ASP fondatrice documents administratifs - Groupes de parole. Groupes de parole

ASP fondatrice documents administratifs - Groupes de parole. Groupes de parole Groupes de parole Préambule Le groupe de parole est un des éléments essentiels d une association de bénévoles d'accompagnement. Il participe du soutien continu prévu à l article 2 de l annexe du décret

Plus en détail

La prise de notes. Module 3.3

La prise de notes. Module 3.3 La prise de notes Module 3.3 Après ce module, l étudiant doit pouvoir: Comprendre pourquoi il est important de prendre des notes; déterminer ce qui est important de prendre en note; découvrir des trucs

Plus en détail

Budgétisation axée sur les résultats : les enjeux de la mesure et de l évaluation. Pierre Cliche Avril 2012

Budgétisation axée sur les résultats : les enjeux de la mesure et de l évaluation. Pierre Cliche Avril 2012 Budgétisation axée sur les résultats : les enjeux de la mesure et de l évaluation Pierre Cliche Avril 2012 Contexte de gestion publique actuel Contexte politique Les attentes des citoyens font que la justification

Plus en détail

LA LIGNE ÉDITORIALE OFFICIELLE DE ZESTE DE SAVOIR

LA LIGNE ÉDITORIALE OFFICIELLE DE ZESTE DE SAVOIR LA LIGNE ÉDITORIALE OFFICIELLE DE ZESTE DE SAVOIR firm1 04 novembre 2015 Table des matières 1 Introduction 5 2 Le public cible de Zeste de Savoir 7 3 Les thématiques abordées 9 4 Le rythme de publication

Plus en détail

CROISSANCE ET DÉVELOPPEMENT Fiche de travail

CROISSANCE ET DÉVELOPPEMENT Fiche de travail Questions de compréhension Exercice 1 Expliquez la notion de «croissance économique». Exercice 2 Pourquoi utilise-t-on le PIB par habitant et non le PIB total pour obtenir une image de la richesse d une

Plus en détail

Réussir sa carrière grâce au Personal Branding

Réussir sa carrière grâce au Personal Branding Olivier ZARA Réussir sa carrière grâce au Personal Branding Gérer son identité et sa réputation professionnelles, 2009 ISBN : 978-2-212-54318-6 Sommaire Préface.............................................

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D INTERNATIONALISATION

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D INTERNATIONALISATION POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D INTERNATIONALISATION Adoptée par le conseil d administration le 24 avril 2007 2007-CA-02 Résolution no : 2007-CA02-04 Préambule... Il est nécessaire de constituer et d instaurer

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION POUR LA SANCTION ET LA RECONNAISSANCE. ours Communications et littérature québécoise FRA

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION POUR LA SANCTION ET LA RECONNAISSANCE. ours Communications et littérature québécoise FRA DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION POUR LA SANCTION ET LA RECONNAISSANCE ours Communications et littérature québécoise FRA-2102-2 Programme d études de la formation de base commune Français, langue d enseignement

Plus en détail

L e s P a g e s B l e u e s I n t e r n a t i o n a l e s. Maison d édition pour l enseignement et la formation A T T E N T I O N!!

L e s P a g e s B l e u e s I n t e r n a t i o n a l e s. Maison d édition pour l enseignement et la formation A T T E N T I O N!! Collection Les Manuels de l Etudiant Fichiers Organisation et Accès Cours et Exercices Corrigées Mc BELAID & Sabiha LIMAME née MERZOUK Copyright Eurl Pages Bleues Internationales 2010 1 C o p y r i g h

Plus en détail

La phrase et les types de phrases

La phrase et les types de phrases Gr1 La phrase et les types de phrases Plan de Travail n 1 Objectif: Connaître les structures d une phrase et les différents types de phrases. Savoir utiliser la bonne ponctuation. Cléo p. 6 et 7 Gr2 La

Plus en détail

La quantité d un bien qu un consommateur est prêt à acheter, durant une période donnée, dépend de :

La quantité d un bien qu un consommateur est prêt à acheter, durant une période donnée, dépend de : La demande A- Facteurs qui déterminent la demande Dans une économie de marché, chaque ménage peut disposer librement de son revenu, à savoir le dépenser ou ne pas le dépenser, et cela, selon son envie,

Plus en détail

FORMATION AU DEBRIEFING DANS LE CADRE DE LA SIMULATION

FORMATION AU DEBRIEFING DANS LE CADRE DE LA SIMULATION 1 FORMATION AU DEBRIEFING DANS LE CADRE DE LA SIMULATION 2 La simulation se définit comme une pratique pédagogique confrontant les étudiants ou professionnels de santé à une situation de soins reconstituée

Plus en détail

ACCOMPAGNER LES SENIORS DANS L EMPLOI

ACCOMPAGNER LES SENIORS DANS L EMPLOI ACCOMPAGNER LES SENIORS DANS L EMPLOI 1 Depuis le 1er janvier 2010, les associations employant au moins 50 salariés risquent une pénalité financière si elles n ont pas conclu un accord ou établi un plan

Plus en détail

Réseau Belge Francophone des Villes Santé de l OMS, asbl

Réseau Belge Francophone des Villes Santé de l OMS, asbl Réseau Belge Francophone des Villes Santé de l OMS, asbl Rapport d activités Année 2012 Table des matières 1. Introduction p. 3 2. Cartographie des Villes Santé du RBF, asbl p. 4 3. Synthèse des activités

Plus en détail

ECHANTILLONNAGE ET MARGE D ERREUR : GRANDS PRINCIPES

ECHANTILLONNAGE ET MARGE D ERREUR : GRANDS PRINCIPES Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 4 www.optigede.ademe.fr ECHANTILLONNAGE ET MARGE D ERREUR : GRANDS PRINCIPES Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

NOMINATION DU COMMISSAIRE AUX COMPTES

NOMINATION DU COMMISSAIRE AUX COMPTES FONDS INTERNATIONAUX D INDEMNISATION POUR LES DOMMAGES DUS À LA POLLUTION PAR LES HYDROCARBURES Point 5 de l ordre du jour IOPC/MAY14/5/1 Original: ANGLAIS 22 avril 2014 Assemblée du Fonds de 1992 92AES18

Plus en détail

Méthode pédagogiques innovantes. Photolangage

Méthode pédagogiques innovantes. Photolangage Méthode pédagogiques innovantes Photolangage Nathalie LOURDEL AUTREMEN 1 Origine Photolangage marque déposée par Alain Baptiste et Claire Belisle Faciliter le travail en groupes Activités de communication

Plus en détail

Mémoire sur le projet de politique environnementale de la Ville de Terrebonne

Mémoire sur le projet de politique environnementale de la Ville de Terrebonne Mémoire sur le projet de politique environnementale de la Ville de Terrebonne Présenté à la Commission de la gestion et de l entretien du territoire, de l environnement et du patrimoine de Terrebonne par

Plus en détail

Fiche enseignant. Productions écrites Restitution de cours Économie

Fiche enseignant. Productions écrites Restitution de cours Économie Fiche pédagogique 29 (B2) / Texte 1 Productions écrites Restitution de cours Économie Fiche enseignant L introduction rappelle aux étudiants l importance de la compréhension de l énoncé pour la rédaction

Plus en détail

COPROPRIETE LE CONSEIL SYNDICAL

COPROPRIETE LE CONSEIL SYNDICAL COPROPRIETE LE CONSEIL SYNDICAL LE CONSEILLER SYNDICAL COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE C.S.A.B LE CONSEIL SYNDICAL 2 Exposé La loi du 10 juillet 1965 et son décret

Plus en détail

L école du mouvement, ça déménage!

L école du mouvement, ça déménage! L école du mouvement, ça déménage! L Ecole du mouvement 1. Présentation générale Activités psychomotrices hebdomadaires Pour enfants de 18mois à 8 ans Méthodologie varie suivant l âge Concept créé par

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 686 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011-2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 20 juillet 2012 PROPOSITION DE LOI visant à mieux prendre en compte les demandes des malades en fin de vie exprimant

Plus en détail

TRAITER L INFORMATION SYSTEMES DE NUMERATION

TRAITER L INFORMATION SYSTEMES DE NUMERATION TRAITER L INFORMATION SYSTEMES DE NUMERATION INTRODUCTION Nous sommes habitués, depuis notre enfance à utiliser le système numérique décimal, à tel point que nous ne voyons même plus la manière dont ce

Plus en détail

EPREUVE EP3 : EPREUVE ECONOMIQUE ET JURIDIQUE CCF

EPREUVE EP3 : EPREUVE ECONOMIQUE ET JURIDIQUE CCF EPREUVE EP3 : EPREUVE ECONOMIQUE ET JURIDIQUE CCF Cette épreuve se décompose en 3 parties : AVANT-PROPOS - 1 ère partie : 2 épreuves écrites de 90 minutes dans le cadre du C.C.F. Une en seconde professionnelle

Plus en détail

PARLER DU CANCER AVEC LES ENFANTS

PARLER DU CANCER AVEC LES ENFANTS Centre Jean Perrin Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - PARLER DU CANCER AVEC LES ENFANTS Sophie CLARIS et Michel GIRONDE Psychologues cliniciens Equipe mobile de psycho-oncologie

Plus en détail

Marouane HAMMOUCH. Chargé des relations. Adresse EY Paris : Tour First, 1 Place des Saisons, Courbevoie

Marouane HAMMOUCH. Chargé des relations. Adresse EY Paris : Tour First, 1 Place des Saisons, Courbevoie Marouane HAMMOUCH Chargé des relations Adresse EY Paris : Tour First, 1 Place des Saisons, Courbevoie Adresse EY Lyon : 10 Boulevard Marius Vivier Merle, 69003 Lyon Présentation EY EY est un cabinet d

Plus en détail

Description des cours : Éducation à la petite enfance 0-6 ans (AEC) L éducateur et sa profession. Numéro de cours : 322-E04-NF Session : 1

Description des cours : Éducation à la petite enfance 0-6 ans (AEC) L éducateur et sa profession. Numéro de cours : 322-E04-NF Session : 1 L éducateur et sa profession Numéro de cours : 322-E01-NF Session : 1 Ce cours permet de découvrir et de distinguer les différentes réalités de la profession d éducatrice ou éducateur, les types de services

Plus en détail

INDICATEURS DE RÉSILIENCE RICHARD CHABOT YANNICK HÉMOND SIMON MORIN ISABELLE PRIMEAU BENOÎT ROBERT

INDICATEURS DE RÉSILIENCE RICHARD CHABOT YANNICK HÉMOND SIMON MORIN ISABELLE PRIMEAU BENOÎT ROBERT INDICATEURS DE RÉSILIENCE SYNTHÈSE DE L ATELIER DE TRAVAIL DU 29 NOVEMBRE 2012 RICHARD CHABOT YANNICK HÉMOND SIMON MORIN ISABELLE PRIMEAU BENOÎT ROBERT 1 L atelier s est déroulé le 29 novembre 2012 à l

Plus en détail

L EPREUVE ORALE D EAT N 11 en BAC S à partir de la. session Quelle préparation des élèves? Quelle évaluation?

L EPREUVE ORALE D EAT N 11 en BAC S à partir de la. session Quelle préparation des élèves? Quelle évaluation? L EPREUVE ORALE D EAT N 11 en BAC S à partir de la session 2017 Quelle préparation des élèves? Quelle évaluation? Ressource produite en lien avec la formation régionale DRAAF Orléans, du 18 mai 2016 Magali

Plus en détail

Les approches statistiques de l incertitude : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les valeurs de p et les intervalles de confiance

Les approches statistiques de l incertitude : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les valeurs de p et les intervalles de confiance Les approches statistiques de l incertitude : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les valeurs de p et les intervalles de confiance Nous avons déjà défini, dans un précédent Bloc-Notes statistique,

Plus en détail

PASSER DE MALADE À CHRONIQUEMENT SAIN : SOUTENIR DES TRANSITIONS PAR DES ACTIVITÉS INFIRMIÈRES

PASSER DE MALADE À CHRONIQUEMENT SAIN : SOUTENIR DES TRANSITIONS PAR DES ACTIVITÉS INFIRMIÈRES PASSER DE MALADE À CHRONIQUEMENT SAIN : SOUTENIR DES TRANSITIONS PAR DES ACTIVITÉS INFIRMIÈRES 1 Clémence Dallaire, Ph.D. Professeure Université Laval Québec, Canada Lucille Juneau, directrice clientèle,

Plus en détail

Composition de Mathématiques et Statistiques

Composition de Mathématiques et Statistiques C492 Ecole Normale Supérieure de Cachan 6 avenue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d admission en ère année Banque d épreuves : - Concours ENS Cachan - Economie Gestion option I - Concours ENSAI

Plus en détail

ACCOMPAGNONS LES AÎNÉS À PRENDRE SOIN DE LEUR SANTÉ PSYCHOLOGIQUE

ACCOMPAGNONS LES AÎNÉS À PRENDRE SOIN DE LEUR SANTÉ PSYCHOLOGIQUE ACCOMPAGNONS LES AÎNÉS À PRENDRE SOIN DE LEUR SANTÉ PSYCHOLOGIQUE Par: Paméla Bérubé Jean, T.S.S et intervenante en promotion/prévention en santé mentale à l ACSM-BF OBJECTIFS DE LA RENCONTRE Quel est

Plus en détail

Le rôle de la société civile dans la construction de la paix au Mali

Le rôle de la société civile dans la construction de la paix au Mali SIPRI ESSAI Le rôle de la société civile dans la construction de la paix au Mali par Elisabeth Sköns Le 19 septembre, le Mali a célébré l investiture de son nouveau président élu, Ibrahim Boubacar Keïta.

Plus en détail

Programme International de formation parlementaire Cours en ligne Gestion des finances publiques (Public Financial Management)

Programme International de formation parlementaire Cours en ligne Gestion des finances publiques (Public Financial Management) Programme International de formation parlementaire Cours en ligne Gestion des finances publiques (Public Financial Management) La gestion des finances publiques; une responsabilité conjointe Nicolas Mazellier

Plus en détail

Philosophie. Sujet : Suis-je libre de penser ce que je veux?

Philosophie. Sujet : Suis-je libre de penser ce que je veux? Philosophie Sujet : Suis-je libre de penser ce que je veux? «L Homme est condamné à être libre». Voici la contestation qui peut paraitre amère que fait Sartre lors de sa conférence «l existentialisme est

Plus en détail

Laboratoire PRIS : clinique et société Scelles Régine Professeur des universités «Aidant»

Laboratoire PRIS : clinique et société Scelles Régine Professeur des universités «Aidant» «Aidant» D où vient la légitimité du pouvoir exercé par le tuteur Respecter la liberté de la personne handicapée, la protéger sans l aliéner Qui est, qui devient le tuteur familial pour la personne handicapée

Plus en détail

Baromètre Performance sociale et compétitivité

Baromètre Performance sociale et compétitivité Baromètre Performance sociale et compétitivité Les enseignements de l étude Mai 2015 15, place de la République 75003 Paris www.opinion-way.com 1/6 Préambule La CFE-CGC est le premier syndicat français

Plus en détail

Le citoyen, la république, la démocratie

Le citoyen, la république, la démocratie Le citoyen, la république, la démocratie I. La citoyenneté a. Nation et citoyenneté Qu'est-ce qu'une nation? "Deux choses constituent [la nation]. L'une est dans le passé, l'autre dans le présent. L'une

Plus en détail

Groupe de travail «Valeurs communes» «COLLECTIF D OF BOURGUIGNONS TRAVAIL SUR LES VALEURS AJOUTÉES DE LA FOAD»

Groupe de travail «Valeurs communes» «COLLECTIF D OF BOURGUIGNONS TRAVAIL SUR LES VALEURS AJOUTÉES DE LA FOAD» Groupe de travail «Valeurs communes» «COLLECTIF D OF BOURGUIGNONS TRAVAIL SUR LES VALEURS AJOUTÉES DE LA FOAD» Notre credo Imprimer n est pas savoir Cliquer n est pas comprendre L idée originelle Comment

Plus en détail

MODÈLE DE PRATIQUE DES SAGES-FEMMES DE L ONTARIO

MODÈLE DE PRATIQUE DES SAGES-FEMMES DE L ONTARIO MODÈLE DE PRATIQUE DES SAGES-FEMMES DE L ONTARIO Objectif L objectif principal de ce document est de définir le modèle de pratique des sagesfemmes. Définition L Ordre des sages-femmes adopte la définition

Plus en détail