Tu le fais! n om. Le j ournal des EEDF de la région Midi- Pyrénées Juillet Numéro 8 π

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tu le fais! n om. Le j ournal des EEDF de la région Midi- Pyrénées Juillet 2 01 5 - Numéro 8 π"

Transcription

1 Tu l fis! r i s s Do éc i l s p b ri l! n om P h i l o, H o m o s, o n s rè g l o! I n n o v i o n : p i è g à c o n s? U n u r m n i è r d v o y AG L j ournl ds EEDF d l région Midi- Pyrénés Juill Numéro 8 π

2 TABLE DES MATIÈRES Pi ours brun Édiô Archéologi Pil ou Fc Pydéb : L'rgn d poch Pydéb : L killr Mri Monssori Épruv d philo 2015 Êr pd n 2015, à quoi ç sr? L flux mnsrul libr Ls crs ds cmps Émus voygurs Mrin, nor voisin Info flsh Êr élu : un ur mnièr d VoyAG Silnciuss bvrds L vo élcroniqu Rélisr un réform chniqu n conx démocriqu Pyloufs, l'mbiion d'un orgr Svz-vous plnr ls choux d l démocri Fuck Fcbook! Lo "pyloufs" qu's quò?? Ls coulisss d l rédc' Chorb blnch! S Cno Ls blgus d Ppi Gonin L'horoscop, mis jponis p. 2 p. 3 p. 3 p. 4 p. 6 p. 7 p. 8 p. 10 p. 10 p. 11 p. 12 p. 14 p. 14 p. 16 p. 18 p. 21 p. 22 p. 24 p. 25 p. 26 p. 28 p. 29 p. 30 p. 31 p. 32 p. 33 p. 34 PETIT OURS BRUN Rédc-chff-à-vi-jusqu'à-c-qu'll-n-i-mrr : Jnic Rlous d srvic : ls rs Conribuur-rics : Émil, L conducric du minibus, Ninon, Anis, Jnic, Mud, Ppi Gonin, Tf&Fiol, Dvid Chrv, Mx, Crlid Foncé, Florin, Cssndr, Clir, Lur, Pirr, Auréli, Grmin, Bn Clui qui dssin : Mrc L'nggmn : Clir Clui qui écri-mis-non : Bpis L bouff : Bn, Adèl, Mud 2 - P y L o u F s! - j u i l l N u m é ro 8 π

3 É DITÔT À l bs qund j fis l'édio, j rgrd un pu c qu'il s pss dns l journl, ls ricls qui vinnn, ls prols consrucivs - ou non - qui m'rrivn ux orills, j'écris. Mis là, j'i sulmn rçu un xo qui di : «l lign édioril : on s'n brnl ds cmps! Jnic, on nd on édio». Bn m voilà bin vc ç! Alors j m rrouv là à écrir un édio où j dois fir n sor qu ou l mond comprnn qu'n gros : on chrch ds liux, on fi ds projs péd à ou v, on s réuni j n sis combin d fois, on fi ds rnconrs pour qu'on nous vlid ou nor rvil, u finl, il doi êr mis n vn qu'on s'n brnl ds cmps... Bon, ok, ç v êr un lcur joyus, j vous l dis moi. C's vri qu'il sri bin inérssn d voir à qul poin on s'n brnl, rin qu pour êr sûr si ç vu l coup ou non d prir ds jours ds jours u miliu d'un chmp, à cmpr, à voir rop chud u miliu ds rndos ou rop froid lorsqu'on s dns son duv. Il fu rouvr l'inérê sinon ç risqu d'êr compliqué mis puisqu'on s'n fou, un coninur. En vri, c qui nous inérss l plus, c's d svoir c qu'il v s pssr durn c cmp don on n' rin à fir. Pssionné d poins glèrs n ou gnr, l rédcion s impin, dès ujourd'hui où rin n' commncé, mis où ou s rminr à un momn donné. Alors, chrs lcurs, profiz d cs ricls. Schz qund mêm qu quoiqu vous fssiz c mois d juill, qu c soi bin ou ml, ç nous pssionn, is nor curiosié, oui, mis finlmn, vous l'urz compris, on s'n brnl. Jnic ARCHÉOLOGIE L Chf, mi P y L o u F s! - j u i l l N u m é ro 8 π

4 LIBRE PROPOS Pil ou Fc Pi rié sur un scouism lïqu n quê d sns Il nous rriv prfois, régulièrmn mêm souvn, d nr un fmux xrcic. Frèr sœur scous, j'i nommé l ré-invnion d l'u ièd. nns. Encor un fois, pourquoi désirons nous insurr d nouvlls rdiions d nouvux foncionnmns? Si j vous n prl, c's prc qu j suis un grnd spécilis qu'n n qu'xpr n c domin j'i dû inrrogr ls risons qui nous poussn à vouloir innovr dns ou c qu l'on fi. Prmièrmn, fir dns l nouvué s rès ryn prc qu cl nous donn l snimn d'êr ourné vrs l fuur pluô qu'nfrmé dns l pssé. Duxièmmn, il s nécssir d s'dpr à son époqu. Ensui, nous somms mus pr l bsoin fondmnl d crér. Il n fu ps négligr l'impornc d'xprimr nor créivié, mis nous inrrogrons c bsoin plus rd. Enfin, nous nous rrêrons sur c poin, nous voulons bousculr ds foncionnmns pssés qui n nous convinnn plus ou n nous on jmis convnu. Il xis un désir rès for d «chngr ls choss», «méliorr l mond», n fi, n fir bin plus qu c qu nous fisons déjà. C désir provin d'un bsoin fondmnl d plus, qui s d œuvrr dns c mond, srvir. J dévloppri c poin un ur fois. C qu'il s imporn d rnir c's l'xisnc d c bsoin, à nor époqu, c bsoin s xcrbé d mnièr rès for cr nor sociéé s à un poin d rupur d dégrdion xrêmmn for. Alors, qull plc occup pour nous l rdiion? Nous l pprécions prc qu'll s sourc d'hbiud d rpèrs qui nous offrn un srucur sécurisn. C's pourquoi crins hbiuds son bin insllés dns nos groups. Pourn nous l rjons rès souvn lorsqu'll s'pprn à un réflx condiionné. «C n's ps prc qu'on oujours fi comm cl qu l'on doi l fir insi.» Rfusr l condiionnmn s un c jus mis il n fu ps confondr condiionnmn rdiion. En ff, l rdiion bi d mnièr formidbl l'idnié l culur d group. Ainsi, si nous innovons sur ou chqu nné, chqu séjour, chqu nimion, nous dvons voir nor incpcié à mr n plc ds rdiions vibls pri- C cour nlys nous condui à un cons. Nous vons l voloné, l désir, l bsoin d'induir d profonds chngmns, mis nous somms nous snons insuffisns n rm d'impc sur nor sociéé. Ls rdiions s prdn, ls hbiuds condiionnés s'inslln nos chngmns mènn lur los d'insisfcions d'xpérincs douuss. Alors qu fir? L'hbiud d l nouvué, d l'innovion à ou v s indui pr un condiionnmn rès for à un idéologi. Sœur frèr scous, mis humin, j'i nommé l'idéologi du progrès. L plupr d'nr nous l conniss l rj, c idé qu nous somms n mrch coninu vrs un sociéé millur (ugmnion d l spérnc d vi, médicmns, sécurié, scinc, chnologi) qu ou c qui vin du pssé n's qu'rchïsm, fiblss d'spri, survi, mldi, ignornc, rsricion ds librés inégliés. Pourn nous somms inconscimmn sujs à c idéologi puisqu nous voulons oujours innovr. 4 - P y L o u F s! - j u i l l N u m é ro 8 π

5 J vis vous livrr un scr, mis nion cl v plnr un grin d'un rès muvis hrb dns l plous bin rs d nor pnsé scinis. L héori évoluionnis nous condui inconscimmn à l'idéologi du progrès. J rvins à l qusion, qu fir? Il nous s possibl d'ccpr d'uilisr c qu nor pssé nous offr sns pour un brimr nor créivié. L pssé doi nous srvir d fondions. Il nous fu fir un obsrvion rès concrè pour qu nous yons un conscinc clir du cdr qui nous guid. Prc qu l cdr s un guid, un chmin à suivr vc un dircion, ds éps. L cdr offr ds rpèrs un éclirur ou un éclirus (clui ou cll qui xplor ouvr l voi) désoriné n's ps p à crér innovr puisqu'il s dmnd oujours pr quoi commncr, pr où llr? L cdr s l surfc dns lqull nous pouvons concnrr nor énrgi créric. C démrch d proj si prinn qund il s'gi d'orgnisr, cnrlisr, mnifsr (u sns d rélisr) mis qui s si fuil si ous cs mulipls projs n srvn ps dns l mêm dircion. Un ncin mo issu d l rdiion, c rdiion qui l rôl d fondion qu j'invi à rconsidérr, c ncin mo, dns l'ncin mps désigni c qu l'on nomm ujourd'hui l cdr. C mo qu l'on vu nous fir oublir frèrs sœurs éclirurs, c's l méhod. Nous dvons nous orinr, crér, œuvrr n vivn l méhod scou. Allz j l rdis ncor un fois : l méhod scou. Rrouvr du sns voil l'nju. Alors pil, l'innovion ou fc l rdiion j choisis d'ccordr ls dux n m pnchn sur ls bss fondmns d'un méhod d plus d cn ns, pour bâir un progrssion. Cci s l'inroducion d'un chroniqu uour d l méhod scou. Sounil Lblnc Pour crér, innovr, nous dvons nous plcr dns un cdr. L cdr, nous ux Écliruss Éclirurs d Frnc, nous n l disinguons plus. 5 - P y L o u F s! - j u i l l N u m é ro 8 π

6 PYDÉBAT L'rgn d poch, pour quoi fir? Ls réponss Chèrs chrs lcrics/lcurs, sui u déb lncé sur l'rgn d poch dns l rubriqu ls Pydébs du numéro précédn, nous vons rçu mouls mouls réponss qu nous vons choisi d publir sns cnsur. Slu Pyloufs, T's quécr? C's quoi c ricl qui fi l'pologi du communism, ds prgux du phlnsèr! On qu'à ussi n ps fir pyr ls cmps ux puvrs, ç coûr moins d huns à l CAF. Moi, j suis ovr conr l prg ou l'inrdicion d l'rgn d poch. Nor mission d rspos c's d'éduqur ls nfns pour qu'ils soin rmés dns l vri vi. E l vri vi, c's l sociéé d consommion, c's l'économi d mrché. Mis u crois quoi Pyloufs? Un fois qu Yo Pyloufs, nos gmins sron ous dvnus pr nor cion nrcho-communiss, ou pir, ds hippis, Supr c ricl sur l prg d l'rgn ils von dvnir quoi dns l sociéé? Bn moi j l dis, ils sron ds indpés ou ç à d poch n prs égls!! Moi j rouv ç cool d prmr ux gcus d nous. mins d vivr ur chos qu c qu'ils vivn Alors rvins sur rr. dns l sociéé puis c's l jusic. Allz à plus, big kiss lov Mis s-c qu'on n pourri ps llr plus Arhur, rspos louvux loin? On pourri fir ds cmps uo-suffisns sur l pln d l'limnion : ç sri rop cool d vnir 6 mois vn sur l liu d A chir c ricl, j'i rin bié!!!! Pul, référn înés cmp pour y lissr ds pouls ds grins d quino. On pourri ussi smr du ofu fbriqur ls foulrds du cmp vc du chnvr Sus ux gns qui s snn librs d réflé- qu'on uri plné. E puis rrêons d'chr ds ns à Déc' fbriqués pr ds nfns chir dns l'ssociion!! L gng ds poussiéruss u Bngldsh, consruisons ds ipis!! E ous à poil!! Tchuss!! Emili, rsponsbl d group 6 - P y L o u F s! - j u i l l N u m é ro 8 π

7 L killr : s-c bin nécssir? Ds Pyrénés jusqu'à l'asrc, on culiv soignusmn l cpcié à n ps êr d'ccord. Après l grill d cmp l'rgn d poch, xminons un ur riul immubl : l killr. Conx : indifférmn, réunion prép cmps, un consil vc ds nfns, n sg bf ou bfd Ps un cmp, ps un sg sns qu qulqu'un n propos d fir un killr. N connissons-nous ps d'urs jux d longu duré? L gi luron du group, N's-c ps un moyn d mr un mou l ringrd qui vu prîr fun binc d prnoï collciv sur un cmp? ou qulqu'un qui n' ps d'ur idé qu N's-c ps un moyn d prmr à ds d rproduir : individus d'n humilir d'urs n lurs -E si on fisi un «killr»? confin ds missions douuss? Qulls visés éducivs vc un ju don l Qulqu'un d'ur : bu s d ggnr n mnipuln ls urs? -Oh guul! N's-c ps confir un pouvoir énorm à cux à qui on confi l'écriur ds missions? E si on s rnsigni sur d nouvux jux (Trducion n lngg communicion bin- à long rms? villn : - C's un bonn idé mis j n suis ps E si on n débi? rop fn pour d mulipls risons j souhiris, pour l bin-êr collcif, qu bouch Alors à vos plums, à vos clvirs! rs clos fin qu c idé rs dns on Nous ndons vos réponss vc impcrvu où ll s'y sn si bin. Mrci inc. Pour cux qui prln l villn : - Non j n'im ps c ju.) Anis Ls régls du killr : c s un ju où chqu mmbr du group s voi ribur un mission scrè. On doi fir dir ou fir fir qulqu chos à qulqu un. Exmpl : u dois fir brossr ls chvux pr Vicor. Lorsqu on réussi un mission, on prnd l mission d clui qu on killé, jusqu à êr l drnir obnir l ir d killr. 7 - P y L o u F s! - j u i l l N u m é ro 8 π

8 LES PYDAGOGUES Dns c rubriqu, Anis s proposi d vous prlr d'un pédgogu dns chqu numéro. Ell disi : "Il n s'gi ps d'érigr ds sus à lur gloir mis d présnr ds pédgogis lrnivs puis à vous d fir l pr ds choss." précisi : "Pédgogu : du grc ncin Pidgogos : sclv chrgé d conduir ls nfns à l'écol. Dns l pycionnir : prsonn mn n plc ds srégis éducivs pour rmr (formr) d fuurs cioyns cpbls d s débr dns l villg globl (nion subvrsif)." Oui mis voilà, ll bndonné c rubriqu sournoismn né ( réussi -pr mnipulion binvilln!-) d m l confir c mois-ci pour vous prlr d Mri Monssori. Mri Monssori L 2èm fmm d l'hisoir d l rubriqu ds Pydgogus : 2 fmms pour 5 homms, dns Pyloufs, ç crin qund-mêm!!! Mri Monssori s né n 1870 à Chirvll n Ili d'un fmill bourgois. Ss prns vuln qu'll fss ds éuds pour dvnir nsignn, mis ll s pssionn pour ls mhémiqus, vn d s ournr vrs l biologi puis l médcin, conr l voloné d son pèr -cs disciplins én à l'époqu résrvés ux homms-. Ell dvin un ds prmièrs fmms médcins d'ili n Ell rvill nsui vc ds nfns juns "rrdés mnux". Ell s rnd lors comp qu l problèm d cs déficins s plus d'ordr pédgogiqu qu médicl. Ell fr lors consruir l méril d J. Ird E. Sguin pour cs nfns. Ell réussir à n mnr crins jusqu'ux xmns d fin d'éuds primirs vc d rès bons résuls. Ell s'ngg lors pour l rconnissnc ds drois ds nfns déficins - ussi pour l cus ds fmms mêm si ç n' ps d sns d'n prlr à c ndroi-là d l'ricl-. Pu d mps près, ll cré un écol d'orhophréni où ll form ds nsignns n lur fisn prndr conscinc nommn d l'impornc d l'obsrvion : "obsrvr non jugr". En 1906, gros ournn dns s vi : ll commnc à s'occupr d'nfns "normux" d'âg préscolir d miliu plus qu défvorisé d'un qurir populir d Rom où s créé n 1907 l prmièr "mison ds nfns" : un véribl lboroir d rchrch pédgogiqu pour Mri Monssori à prir duqul v nîr s célèbr pédgogi. Sui à c xpérinc, ll voyg bucoup fi ssimr s pédgogi un pu prou dns l mond, pricipn dns ls nnés 20 ux échngs d l ligu inrnionl pour l'éducion nouvll, puis crén l'associion Monssori Inrnionl pour promouvoir s méhod. Ell fui nsui l fscism d l'ili puis d l'espgn pour s'insllr ux Pys-Bs où ll décédr n P y L o u F s! - j u i l l N u m é ro 8 π

9 LA PÉDAGOGIE M ONTESSORI Nurllmn, l'nfn chrch à rmpr, puis à s mr dbou, puis à mrchr. Mis, il vin églmn volonirmn vrs l'dul qund il vu d l'id. Mri Monssori préconis d suivr c démrch nurll pour l'nsignmn. L'dul fi un démonsrion puis liss l'nfn rproduir l'opérion ou sul. L concp clé d Mri Monssori s l'idé d l'éducion non ps comm un rnsmission d svoirs, mis comm l'ccompgnmn du dévloppmn nurl d l'nfn, vi un nvironnmn prépré dpé ux crcérisiqus ux bsoins d son âg. S méhod vocion à êr un pédgogi scinifiqu, bsé sur l connissnc l rspc ds lois qui gouvrnn l dévloppmn psychologiqu ds nfns. S pédgogi s un méhod d'éducion di ouvr. Cll-ci rpos sur : l'obsrvion d l'nfn, l'nfn comm un prsonn non sulmn dign d'inérê mis surou comm l'vnir d l sociéé, l'impornc d l'éducion d l'insrucion vn l'âg d 6 ns. Concrèmn, ll pss pr : l mis à disposiion ds nfns d'un méril concr qui prm à l'nfn d disingur, d précisr, d générlisr, du concr vrs l concp du concp vrs l'bsri. C's un méril scinifiqu qui répond u bsoin d dévloppmn nurl d l'nfn n rspcn ss périods snsibls. l pris n comp d l'impornc ds périods snsibls : il s'gi d snsibiliés spécils n voi d'évoluion, ds momns d l vi d l'nfn où il s nièrmn «bsorbé» pr un snsibilié priculièr (x : lngg, coordinion ds mouvmns,...). C son ds périods pssgèrs, rnsioirs ; lls s li- min à l'cquisiion d'un crcèr dérminé ; un fois l crcèr dévloppé, l «snsibilié» css. Il s donc primordil qu l'nvironnmn offr u bon momn à l'nfn ls moyns d s dévloppr à prir d ss périods snsibls. fvorisr l'uonomi d l'nfn c, dès l plus jun âg, pour moivr ss pprnissgs fvorisr son dévloppmn n n qu prsonn, n prn du cons slon lqul l moivion d l'nfn pour pprndr s nurll. un iud d l'éducur qui doi êr un iud d rri : un fois l démonsrion fi, il rs présn n simpl obsrvur, uniqumn disponibl si l'nfn mnifs clirmn qu'il bsoin d'un complémn d'id ou d'informion. du méril snsoril, conçu pour donnr à l'nfn l possibilié d découvrir ds noions bsris d fçon snsorill concrè. Son uilision pss pr l mnipulion l rvil uonom. L'shéiqu jou ussi un rôl pour cpivr l'nion consiu souvn l sourc d moivion pour nrr dns l'civié. l'uocorrcion, vc du méril prmn à l'nfn d conrôlr sul l'xciud d c qu'il vin d fir, fin qu'il découvr surmon ss rrurs n évin qu l'évluion n vinn d l'éducur. l progrssion ds pprnissgs : L mps pssé pr ls ou-juns nfns sur ds civiés comm plir, vrsr, juxposr, porr, qui prissn llr d soi son d c fi prfois négligés, s mis à profi pr l'nfn pour pprndr à coordonnr ss mouvmns, ssocir son rgrd son gs, s concnrr, s'orgnisr dns son rvil. Ensui, ls pprnissgs scolirs s fron d fçon plus nurll fcil. 9 - P y L o u F s! - j u i l l N u m é ro 8 π

10 PYCOUILLE Épruv d philo 2015 Msurbion : uogsion. 20 ps. Vous vz 3 hurs. Êr pd n 2015, à quoi ç sr? Un vri ricl d fiol. Non mis c's un vri qusion! hbis colorés, ml coupés d ml ls ssorir n én qund mêm supr clss. Mis dà n jugr pr l nombr d'hééros u mèr puis l Tckonik Dsigul, ls hééros ussi crré à l drnièr Gy Prid, c's à n lissr s'hbilln ussi d'un mnièr plus gi! ou gydr* ussi pl qu l cmpgn chmpnois un dimnch d'ocobr. Pril pour l Pril! Mêm l'eurovision rriv n ê ds Shngï l smdi soir, à pr pour l pri udincs à l élé! Avn, on éi ls suls à "only mn" d c discohèqu, on s d- s délcr d cs hymns pos-poclypiqus, mnd c qu c hu liu d l nui gy ou- d cs cosums ggsqus, d l culislousin ncor d communuir? sim cérémonis ds poins. Si mêm ls hééros commncn à voir du goû, qu's-c qu'il Avn êr pd, ç donni ccès ux nous rs?! millurs ndrois pour fir l fê, ls ndrois ls plus fous ls plus décdns. AuE mêm n mièr d sxulié! Dpuis jourd'hui ç s's rop su, êr gy n donn mi 68 l libérion ds fmms, d plus n plus un d privilègs! plus d'hééros smbln découvrir qu l coï sr ussi à ur chos qu'à voir ds nfns! Oui! Cr qund on prl d "mrig pour Ls fmms uilisn nos sx oys découvrn ous", d'églié d normlision d l'homo- l mond fnsiqu d l'orgsm (à suivr sxulié, on n prl jmis du rvrs d l dns l prochin Pyloufs),... Ô! Scndl! médill : l bnlision d l'homosxulié! Ls mcs s rndn comp qu'il n'y ps qu Êr ussi nnuyux qu ls hééros, vous pr- lur pénis dns l vi (20% ds homms héélz d'un vri comb d'vn grd! rosxuls on déjà éé pénéré nlmn pr lur prnir plus d l moiié d'nr ux E pndn c mps-là, cs nculés d'héé- s son ou on éé doigés)! ros - on y rvindr - n'rrên ps d nous piqur ous nos cods! NON! NON! ET NON! Avn êr gy éi un psspor pour l différnc, un fçon d Avn, êr gy donni l droi d porr ds s fir rmrqur n n'impor qull circons P y Lou F s! - j u i l l N u m é ro 8 π

11 nc, un mnièr d'xisr ou simplmn. Qu nous rs--il? Commn pouvons-nous êr inrssns? Tou cl nous condui à grnds ps vrs un csroph. On n'rrê ps d nous dir qu l réchuffmn climiqu nous mèn ou droi vrs l sixièm grnd xincion d mss du règn niml, mis prsonn n hurl pour dir qu l bnlision d l'homosxulié rvin à érdiqur ou form d'r sur rr!!! Trop, c's rop! Si prsonn n souffr pour sorir du plcrd, qu pourron rconr ls riss? Si prsonn n's rjé, commn s br pour xisr? Si nous connissons ous ds modèls homosxuls pndn nor nfnc, commn s'invnr? Commn invnr? Commn crér? Ls gys prgn ous cl, l nécssié d crér lur prsonnlié sns modèl, sns référnil. Tou s à invnr n prmnnc, ou s à xplorr. C procssus d créion incssn s inrinsèqu à l'idnié qur il nfné ls plus grnds riss qu'i connu l'humnié. CHAMPIONS!" (mrch ussi vc Mik "W r goldn", comm ls pomms, ou Srom "nous éions formidbls"). Nous somms fbulux uniqus, nous somms ds divs mis ussi ds (drm) quns, on méri un pu plus d considérion qu ç! "L'églié ç crin! On méri miux qu ç! Prc qu'on l vu bin!" Tf, mis surou Fiol *conrcion d "gy" "rdr", désign l cpcié qu'on crins prsonns, l plus souvn homosxulls, à décr l'homosxulié d'un ur d'un simpl rgrd. L flux mnsrul libr NON! C's déguulss! En bnlisn nor sxulié, vous nous bnlisz ussi, lors qu comm l chni Frddi Mrcury (vous voyz qu nous vons ls plus grnds) "WE ARE THE Voluuss p um n z r u hin s n p ro c uo... ér 11 - P y Lou F s! - j u i l l N u m é ro 8 π

12 ÇA SE PASSE LÀ- BAS Ls crs ds cmps! À VOUS DE DEVINER QUI EST OÙ! (l ggnn rcvr un dédicc d l Kngoo ds éclés) 12 - P y Lou F s! - j u i l l N u m é ro 8 π

13 13 - P y Lou F s! - j u i l l N u m é ro 8 π

14 ÇA SE PASSE LÀ- BAS Émus voygurs Douz émus, u foulrd bicolor Mrchn n lign d'un ps chloupé, Ils vncn ncor ncor, Rin d lur propr ir singulir. Bin vi, ls rngs son rompus Ils commncn à chhur Dnsn, suilln dns l ru Chnn à gorg déployé. Mis si lur spc s frflu, Lur bu, lui, s concr Ils son nièrmn dévolus Pour mnr bin lur proj. C cln ux plums bigrrés A «L'Ému-» pour nom E vous n nndrz prlr Cr grnd dvindr lur rnom. Cssndr, cln îné d Sin-Ex pk-dru.umblr.com Il y pil un n, dns c mêm journl, un nordis égré réblissi rgusmn l vérié sur l région Midi-Pyrénés. Pour fêr ç, on sisi l'occsion d'un ppro BAFA à L Glèn pour inrviwr un sudis immigré sur l mêm suj... Il s rspo sur l group d l'agly, n région Lngudoc-Roussillon. Il mrch souvn pids nus il souri bucoup. L prol à Mrin : Es-c qu ls éclés du Lngudoc son rès différns d cux d Midipy? Non. Différns oui, mis ps rès différns. Déjà, y l coulur du foulrd. Pr chz nous, c's pluô sng or. Mis nous c's roug jun, c's pril! Non! C's sng or, «snc or» comm ils disn chz nous : l coulur ds pys clns. Mis sinon, ps d grosss différncs, on form un nsmbl cohérn, mêm si à qulqus cnins d kilomèrs d disnc. Es-c qu 's nndu ds rumurs sur ls gns d Midipy? C's quoi lur répuion? Alors, y jus un n qu j suis ux éclés, mis ls rumurs! L rumur qu j'i, c's qu c's pluô un dynmiqu jun... un pu qui mordn. Qui mordn?! Ouis, ps férocs, mis y du mordn. Ç bouscul un pu, ç chmboul ls idés, ou ç On ' donné ds xmpls? Ouis, l'ag, l fmus AG d l'nné drnièr pr xmpl! On m' di qu ç bucoup discué, qu grâc à Midipy, ç éé chmboulé, pi révoluion! Qu ls ês on bucoup bouillonné. E mêm s'il y u ds frusrions, ds décpions pour crins, qund mêm ç prmis d'vncr... un joli plus! Ah ouis donc un bonn répuion! Oui oui. Aussi j'nnds prlr d Pyloufs! 14 - P y Lou F s! - j u i l l N u m é ro 8 π

15 Mrin, nor voisin Avc un répuion d journl pir! qui mn vc l fc d Monpllir. Il y vi ds voi ls choss comm il l'nnd, ps forcémn n opposiion, mis pluô pporr un ur poin d vu. Êr complémnir souvn mis ussi qui ru dns ls brncrds qund il fu. Après c's sûr qu ou l mond n'ppréci ps. Tu s déjà lu Pyloufs oi-mêm? Non, n fi non. Es-c qu u connis ds éclés d'urs régions? Ils on un répuion? J'i rnconré ds brons sur mon BAFA héoriqu, ç l'ir d ps ml bougr là bs ussi, vc l'spri éclirur, ds bons projs nggés, ç l'ir d vloir l déour. Mis ls urs, j'i ps u l'occsion d'n rnconrr. Tu sis qu'n Frnc, Midipy Lngudoc von formr un supr région dminisriv. E du coup, si un jour, rès hypohéiqumn, ls régions éclés Midipy Lngudoc fusionnin, 'n pnsris quoi? J'i ps rop d bills pour pouvoir jugr j sis ps c qu ç impliquri u nivu dminisrif. Disons qu n qu ç dvin ps un gross mchin si c's dns l sns d'voir plus d'échngs, ds projs communs, ç pu êr inérssn, si on n prd ps nos poins fors! E jusmn, vos poins fors n Lngudoc? C's difficil à dir, comm j n connis ps rop ls urs! C qu j'i prçu, c's un ccuil chlurux, oujours d l'inndu du crcèr. E puis ils son fors sur l rrin, sur ds jolis projs, ds iinérncs, mêm pour ls dossirs d sub, fficcs! Pr conr, j rouv qu'on mnqu ncor d communicion nr ls groups, ls informions circuln ml. Commn u s nré ux éclés lors? J connissis d loin pr ms oncls ns, qui éin chz ls unioniss. Mis j'i vrimn découvr il y un n dmi, à l soiré d clôur d l Smin d l'environn- înés d Monpllir, vnus fir d l'uofinncmn. C'éi un bll mbinc, qulqu chos d pricipif, ds bonns choss à mngr, l débu du prinmps, dormir dhors, un grnd fu, un rivièr, ç vnd du rêv quoi! C'éi un bu démrrg. E du coup, j'i concé ls éclés d Prpignn, où j'hbi, dns l foulé. Qu's-c qui plî ux éclés, pr rppor ux urs ssociions qu u connis? Disons qu ls gns ds éclés, n dhors ds mps éclirurs, ils on un mod d vi cohérn vc ls vlurs qu'ils défndn. En fi u rrivs, u sns bin, ds opporuniés s'ouvrn, ç s poursui. Après c qui m'y plî vrimn, c's l'spc miliu nurl projs. Si u dvis y chngr qulqu chos? Pu-êr l vriclié. D mon group, j prçois rop d vriclié, dns l foncionnmn dns ls priss d décisions ls véhiculs ussi! Fudri vrimn plus dévloppr l vélo puis l bouff, plus locl, bio, moins d vind! Mis j'i l'imprssion qu l scou s crnivor vn ou. E pour finir, commn u présns ls éclés à cux qui n connissn ps? J prl surou d dux choss, d pédgogi du côé dns l nur, où on s débrouill vc pu. J n prl ps vrimn d scouism n prmir, à cus d l vision cricurl. J prlris pluô ds spcs spécifiqus, comm l froissrg, ls insl' d cmp, ls xplos. Propos rcuillis pr Mud Mrin vous invi à découvrir l résu Grpp : un nsmbl d ssociions éudins fin d promouvoir u nivu nionl un vision lrniv nggé d l écologi! hp://www.rsugrpp.org/ 15 - P y Lou F s! - j u i l l N u m é ro 8 π

16 I NFO NFOSFFLASH LASH L' mo u g â u r n ' s p s qu ' m u né B nn vri ingré di u b o u c lg. n du v u x M o i j dir fuck o n vo i, o m u l p s l J ' llu m l s s u c is s s n c o r Nissncs un nouvu group n Arièg? un- pi- Cln? Auch lors? L s é clir u rs s ro n m s d rni rs mp lo y u rs d o d b o u fço u rg o n l s é c lé s is, c' s un mo nd ç r i u io nn is p s q u l ré v o i u s s p s n i l, s ' c fi, référ é é u é j à d o n d bsol d ç n i s S dé p i, c' n o ç f i é é o l u d é j à n l ré v s urfing h c u o c - no u n g ys fir d N'll z p à M o nco, c' s u nuris p n L ré d c o liir ' d Pylo ufs u g m n é d fc b o ok l mc hin o il Ms p qund ' c s, ç m s é m n c i p é, u p rc h p o u u r l s p o ul x p s mo urir. E n o us s 16 - P y Lou F s! - j u i l l N u m é ro 8 π s so dis p n u n o s i go g d é p if iqu

17 C l i r us s i b p rfo is d o rm i r s o i n d! v l u r m m o c " ulp b iliér s p o s c l " r i r j o u i n l s I l fudr c' s ll qui r é c lé, c r Ah m s ' s r rd, q u ' s n v rs é o u c q u i s ' s s u l... p s s é? M b iè r L s é clé n o u v u s o n u n c' s un p p ré s id n, ré s id n! dns l r o m s p s l i, u q Ps b s o in. Ils son ps ml, cs formés uh, mrd, cs formés Q und s -cuck? qu'o n di f mo i c ' s j ro u v p s m l c qu nd m qu ' o n ê m fis i j u s q u h qu u là à u n mo m n l guch. Ap do nné, j' vis p lus l b r rè s j' i cs s é l guch, ms dro i, mis j p o uvis jo is j' vis ré p u ré l dro i r v c s qu r p l ur, i u o j n b o n ds u s c ' u x p i ss d - Oh! - D é j à O n l' é d d u x d i. C i o! h u r s c è n s l' mo ur r n inui dix, m s il, n - Bo p s o u v r ' n n o S crib us vo i un 3 - O n p ré b o uclg? o -il b uc - y Po urquo i s à D ij o n? cé lib ir l' mo ur rd. Prc qu dé j à u li u il y d dé b ilo s C l i r d up d s ch o r l fs 17 - P y Lou F s! - j u i l l N u m é ro 8 π

18 SPÉCIAL AG 2015 Êr élu : un ur mnièr d VoyAG ll. 9h33 - P. vou qu'il déjà cssé s cinur d sécurié. 9h43 - On s n rrd. On s dépié à l'idé qu l'ur minibus s'n réjouiss. En plus, on fi un pus pour qu M. fss pipi. Errur, D. prnd l rlis d Mrgo Vil du group d'albi 7h30 - Rssmblmn. L consign donné pr pour nous fir ndr. Du coup, on décid qu c's ll qui ir l chrchr pour l punir. X s formll : on n'nd prsonn. 9h44 - L silnc s'insll. L. n d rlncr 7h31 - On décid d'ndr M. 7h50 - M. nous di pr xo qu'll pr d chz l dynmiqu: «Ouis, on v près d l vill d Frnçois Holll. 7h51 - Crins von boir l cfé u bisro du lnd» Sns succès. coin. 8h10 - Mrgo Vil du group d'albi rriv nfin. On décoll. L srss s à son combl, cr- 11h22 - L dou s'insll lui ussi, on cp ins on pur d rr l discours du présidn. ncor Sud Rdio. Somms-nous vrimn pris? En rou pour un ur mond! On pris un 11h27 - On s rssuré n voyn l pnnu douzin d K-wy d scours à l prm, ls plus «plu ds 1000 vchs». On décid d s prévoyns on pris lurs bos. On nous vn- rlyr pour l décomp. du l rvrsé du plu ds 1000 vchs 11h30 - M. chèv s rnsformion n Choubc dns un râl puissn. grni qu L Plnch éi mgnifiqu. 11h49 - On s rnd comp qu ls indicions 8h12 - Grnd ffrvscnc, l journlis d d Rous Nouvlls pour s rndr sur l'ag Pyloufs vu nous posr ds qusions don il son fusss Chcun fi ss proprs déducn'nnd ps ls réponss. Il prsis. À l qus- ions. ion : «Qulls son vos imprssions?». Ls ré- 11h 52 - Enfin un suj d fond : L complo ds viux. Crins s'éonnn : «quoi! 's ps u ponss s bousculn n silnc. L. : «J suis rvi, l voyg s plin d'nhou- courn?! (pour cux qui son dns l mêm cs : sism, d joi d sérénié» N. : «Là minnn ou d sui? On n prl hp://www.dilymoion.com/vido/x3co1_lcomplo-ds-viux_fun) C's simpl, ils s'orgprès l prochin cfé» P.: «Il m rd d'rrivr pour écour l dis- nisn pour nous fir chir.» cours d Mickl Lissrr qu j'nds dpuis 11h54 - Vu l fun du pég, on s dmnd si Rous Nouvlls n nous ps subilmn un n déjà.» F. : «On s nfin pri J cch m joi, mis nvoyé à un rssmblmn d crvns. 11h 55 - On s moqu bondmmn d l Knà l'inériur c's puissn» gou qui s's gourré d fil u Pég. D. : «humm hum? Hum oui» 11h56 - On s rnd comp qu c's un pr9h32 - L. fuill l numéro 2Π : «J sis ps sonn âgé...«ell v pssr vn nous c qui fi c mis n pg, c's vrimn connss!» pourri» Crins hésin à lui dir qu c's Afin d présrvr l répuion /ou l sécurié ds prsonns impliqués dns c ricl, nous consrvrons lur nonym n uilisn ls prmièrs lrs ds prénoms. (Pour ls prsonns mlvillns, l lis ds pssgrs du bus s disponibl sur l wiki) 18 - P y Lou F s! - j u i l l N u m é ro 8 π

19 12h03 - M voisin commnc à chnr vc l rdio «l'nvi d'voir nvi» d Johnny Hllidy, M. n droimn d chngr d fréqunc. Au bou d 30 sconds l'nvi d'voir nvi rvin vc ll l rélié locl, il n'y qu 3 sions. 12h05 - D. lâch un bomb, c n's ps 4000 bulls mis un bull bull qui s'nvol dns l chnson. Hurusmn prsonn n rlèv. 12h07 - R. s inrrog : «On s fi chir dssus pour l 10 èm fois ou c's ls mousiqus qui s xplosn sur l pr-bris?» 12h09 - On chn nfin S Cno. Soudin, E. qui roul à 150 k/h dpuis un dmi-hur nous confi ss dous. «J'i ps vu bucoup d rdrs sur c rou, j sis ps si j ls i ré ou qu'il y n ps.» D. n d l rssurr : «T'inquiè ux ils 'uron ps ré». 12h17 - Crins s rndn comp qu'on n lur ps ou di : E - «C idé d'élir qulqu'un qui n rprésn qu lui-mêm mis ç m dépss! C's un pu ps rès rspcuux d l démocri.» R - frusré «C's clir, J'uris ps voé pour moi si j'vis su» 13h07 - On rriv nfin, l désillusion s ol : Il fi un mps mgnifiqu, l décomp s officillmn d 296 vchs (clls dssinés sur ls pnnux incluss) sur l plu qui s lrgmn vllonné, on chrch L Plnch prou, on nous di qu c n's qu l nom du cnr Hurusmn ls orgnisurs vin nicipé ls débordmns possibls ssin d nous clmr n nous disribun un pi plnch à chcun. Plus rd dns l'près-midi, ç coninu, Anis nim ls débs, Clir prnd l micro pour nous convincr qu ls journux c's supr, Gël prl ds finncs, Mud, Clir Anis profin d'un mps mor pour imposr un chn féminis à l sll, vidéo-projcur à l'ppui. L dou s à son pogé. Avons-nous vrimn quié Midi-Py? 19h - Tou rnr nfin dns l'ordr. Il plu comm 1000 vchs qui pissn, à l'péro on nous propos bièr uvrgn ou jus d frui uvrgn ou coc uvrgn À l' AG, l p é mo ignglus dur, c' s l dimn c, r ccu illi io n : up rè s d'unh min. Po ur p r uv, c b é né vo l d «C min, l' o r gnis d uxiè m c j m lè v, imp o s s ib l qu'il p l uv hus s. Tn p is, d m r l min s u lo in, j r r i s é vè r ) j s o rs d j m s m s o ngs ( r m o u v m d uxiè m ch m n. 5 0 mè r s lo rs u s s d n s mo n s lip!p lus» L s p s s lo n d b u r i o n p h é l s q o ur p u p l «rm o p u c u l is à l ri s d M i d é p c ho ip y d r C u ' x p r d o», o r c j u r s Prc d d v l é. 11h56 20 sconds - L kngou pss l pég lors qu nous somms ncor à 50 m. Tous ls scpiqus son convincus. Un pssgr n profi pour plcr un info sisiqu : «A Nns 80 % d l populion c's ds viux, ls 20 % qui rsn son ds rvillurs sociux.» 11h59 - M. rgr qu'on n puiss ps prndr l soppus blond n shor P y Lou F s! - j u i l l N u m é ro 8 π

20 DOSSIER AG ou un ur bièr uvrgn. On mng dns d l vissll n porclin on pprnd qu ls plnchs dvin srvir d plu. L rps s orgnisé vc ds icks. Au br on nous réclm ds prls pour pyr ls bièrs. L compoir s n froissrg. Il y un rrin pour ls gns qui s couchn rd un rrin pour ls urs mis plus près du br. On pprnd inopinémn qu l plnchr du chpiu nécssié 3 jours d mong qu ls plnchs srviron à fir un bris pour ls ouils. Ç y s, nous prnons nfin l msur du choc culurl. 3h05 - Nous rprnons nos mrqus, l plui idn, on s rrouv ous collés sous ls onnlls. Ls chns résonnn dns ous ls lngus on fini pr s ouchr volonirmn. Finlmn, nous comprnons nfin c dou qui nous nill dpuis l dépr : l'objcif implici s prfimn in, qu chcun s sn chz soi B i n c lés d «À D é fi c n s l s lon d Th é à l' AG d M idip y. nné, j' i cho p p é un fill O n é i p ro fi r d uo ur d'un f u, rnq s é... Un p l s o iré, j l' i uill s à li u, o n é u p lus rd, o n ch mb rs mb rs s é i uo ur d'un ur f ngé d p lus ll! E à no uv u, mis c u. J l' i lo in... Au fi ll é i d ux p rs o n n'é i l d uxiè m nl, min nn, j s n s p lus o rs v c!» s s p r ' n nl mp. Po u o i n l u i p g d c l b ' i l q é ' l u qu n mo n r o ù o n mis dè s q ' s î r I l p fficc s vo i o ui! M us, c rè s i l l r d i o n, ç ro n ç o n n c i l l o u s n dis cu n o ri n ni r l info, l s s o d m : p o u r hin. s ' g i s é vi d n i n à l c mo in p s du b fo n L'un ds conducrics du minibus P y Lou F s! - j u i l l N u m é ro 8 π

Volume horaire. CC1 (écrit) coeff : 0,33 ; CC2 (écrit) coeff : 0,33 ; CC3 (écrit) coeff : 0,34 ; CT (régime spécial d'études) écrits,2h, coeff : 1

Volume horaire. CC1 (écrit) coeff : 0,33 ; CC2 (écrit) coeff : 0,33 ; CC3 (écrit) coeff : 0,34 ; CT (régime spécial d'études) écrits,2h, coeff : 1 UE11 Iniulé d n dns l Prcours Priqus chniqus ds rs plsiqus MOD1 : voir-fir n APL Rchrchs priqus bidimnsionnlls MOD2 : o rédcionnll (méhodo d l écri - Lin vc Priqus plsiqus n clss - Ancr ux prormms d nsinmn

Plus en détail

Imprimante de découpe 615mm. Machine et consommables associés 2009. Systèmes de découpe, adhésifs et dérivés LE PARTENAIRE. Prise de commande :

Imprimante de découpe 615mm. Machine et consommables associés 2009. Systèmes de découpe, adhésifs et dérivés LE PARTENAIRE. Prise de commande : Imrimn d décou 615mm Mchin conommbl ocié 2009 Syèm d décou, dhéif dérivé LE PARTENAIRE Pri d commnd : Chz FLOCOLLA (D d Prohilm rl) - 31, ru d l Fondri - 59200 Tourcoing Pr éléhon u 0033 (0)3 2036 2004

Plus en détail

FONCTIONS LOGIQUES I INTRODUCTION : II FONCTION LOGIQUE ET OPERATEUR BINAIRE : III DEFINITION ET REPRESENTATIONS D UN OPERATEUR BINAIRE :

FONCTIONS LOGIQUES I INTRODUCTION : II FONCTION LOGIQUE ET OPERATEUR BINAIRE : III DEFINITION ET REPRESENTATIONS D UN OPERATEUR BINAIRE : I INTRODUCTION : FONCTION LOGIQUE BT MI Variabl binair : L élcrochniqu, l élcroniqu, la mécaniqu éudin uilisn la variaion d grandurs physiqus lls qu la prssion, la forc, la nsion, c. Crains applicaions

Plus en détail

Les soutiens publics à l exportation

Les soutiens publics à l exportation A 04/04/13 1 2 0 2 2 0 1 3 c n b p r s o n l i z d s Ls Grnis Publiqus u srvic du dévloppmn inrnionl ds Enrpriss Michl DUTHEIL Dircur régionl Dircion ds grnis publiqus 04/04/13 f o l l o w : V i w / H

Plus en détail

MENTION ENCADREMENT EDUCATIF REE4A - REE5A Parcours CPE

MENTION ENCADREMENT EDUCATIF REE4A - REE5A Parcours CPE METI ECADREMET EDUCATIF REE4A - REE5A Prcours CPE Iniulé d n dns l Prcours Cod d (Apoé) msr A= m1 B=m2 C=m3 D=m4 b d Crédis orl, TP, producion numériqu, bsrvions (connus ) UE11 voirs sur l méir d CPE -

Plus en détail

Démarches. prévention. professionnels. d évaluation GUIDE METHODOLOGIQUE A DESTINATION DES CONSEILS EXTERIEURS. des risques. et de

Démarches. prévention. professionnels. d évaluation GUIDE METHODOLOGIQUE A DESTINATION DES CONSEILS EXTERIEURS. des risques. et de Minisèr d l'mloi d l solidrié DIRCTION RGIONAL DU TRAVAIL, D L MPLOI T D LA FORMATION PROFSSIONNLL D AQUITAIN L Prism 11-19, ru Mrguri Crus 33074 Bordux Cdx Tél. 05 56 99 96 00 -mil : drf.quiin@rvil.gouv.fr

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Enquête de besoins 0-3 ans Commune de Plougoumelen

Enquête de besoins 0-3 ans Commune de Plougoumelen Enquê d bsoins 0-3 ans Commun d Plougoumln Vor avis nous inérss Madam, Monsiur, J souhai miux connaîr ls bsoins ls ans d chacun d nr vous, parns ou fuurs parns d juns nfans quan aux mods d gard ds 0-3

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

T Loisirs en Gavot!!!

T Loisirs en Gavot!!! T Loisis n Gvo!!! Ls mcdis : du 02/09 u 16/12/2015 Ls vcncs d uomn : du 19/10 u 30/10/2015 A l Sll ds fês d Vinzi Appl ux bénévols L dimnch 27 Spmb, d gâux à l foi d l l Associion ind un snd d vn bsoin

Plus en détail

SOMMAIRE. ANNEXES - Supports d'activités pédagogiques : exercices à photocopier - Précisions pour les enseignants

SOMMAIRE. ANNEXES - Supports d'activités pédagogiques : exercices à photocopier - Précisions pour les enseignants L E SAMI SDEL AMI NE MUS E EDEL AMI NE 1, r udumus é 69210 S AI NT PI E RRE L AP AL UD AL ADECOUVERTE «DESMI NESDESAI NBEL» Cahi rddéc ouvr d ac i vi és àl a n i ondsns i gnan s Cyc l 2( GS, CP, CE1) L

Plus en détail

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire A Nous avons dmandé à ds millirs d élèvs canadins comm toi d répondr à ctt important nquêt, qui prmttra à Santé Canada d miux comprndr la consommation d tabac chz ls juns. Nous t rmrcions d nous aidr dans

Plus en détail

Comment les robots construisent leur monde

Comment les robots construisent leur monde Phoo ECAL / Milo Kllr, Dsign : ECAL / Singal Mösch Francis Chabloz Commn ls robos consruisn lur mond par Frédéric Kaplan Pirr-Yvs Oudyr Pourrai-on apprndr à un robo l nom ds objs qui l nourn? N suffirai-il

Plus en détail

dysfonctionnement dans la continuité du réseau piétonnier DIAGNOSTIC

dysfonctionnement dans la continuité du réseau piétonnier DIAGNOSTIC dfoncionnmn dan la coninuié du réau piéonnir DIAGNOSTIC L problèm du réau on réprorié ur un car "poin noir du réau", c problèm on d différn naur, il puvn êr lié à la écurié, à la coninuié ou au confor

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

Electrocinétique (révisions)

Electrocinétique (révisions) lcrocinéiq (révisions) ) Monags à bas d ransisor. n ransisor NPN s n composan smi-condcr à rois borns : as ollcr mr.. Qsions préliminairs. a) Qll rlaion xis--il nr ls corans,? b) Qll rlaion xis--il nr

Plus en détail

CERES logiciel de gestion commerciale pour négociants en vin

CERES logiciel de gestion commerciale pour négociants en vin CERES logicil gion commrcial pour négocian n vin. Gion complè acha vn : comman, rérvaion, gion courag commrciaux.. Moul campagn primur : piloag la campagn via un ablau bor prman viualir accér aux informaion

Plus en détail

Agir pour les orphelins

Agir pour les orphelins né ud www.nud.org info rimril n 84 décmbr 2009 1 numéro, 1 Pour un dévloppmn durbl d l né Agir pour l orphlin En Cnrfriqu, l xrêm puvré, l épidémi du Sid ujourd hui, l cri limnir décimn l populion. Combin

Plus en détail

VOTRE ENFANT BILINGUE EN JOUANT 10 MINUTES PAR JOUR

VOTRE ENFANT BILINGUE EN JOUANT 10 MINUTES PAR JOUR VOTRE ENFANT BILINGUE EN JOUANT 10 MINUTES PAR JOUR Vor f bilig jo «Créiv, l éqip réiv d chmi por pprdr l gli.» «SpkyPl, iiiiv gvi qi cro!» «J i rové cor mix, j i rové SpkyPl.fr» DOSSIER DE PRESSE Mi à

Plus en détail

Analyse de la mortalité infantile

Analyse de la mortalité infantile Cours «Anlyse e modèles démogrphiues» pr A.Avdeev 6/2/22 Universié Pris Pnhéon Sorbonne, Insiu de démogrphie I U P Cours d nlyse démogrphiuepr Alexndre Avdeev, niveu : Mser de démogrphie Chpire 3 Anlyse

Plus en détail

3 Illusrios Iiérire de l bore 5 à l bore 6. PRÉSENTATION Le lc des Breoières de l ville de Joué-lèsTours qui s éed sur 40 hecres. Il offre ue grde vriéé de presios. Poi d que Poubelle LAC DES BRETONNIÈRES

Plus en détail

Niveau quatrième : Confort et domotique

Niveau quatrième : Confort et domotique Niv iè : Cofo dooi L L yè d d ff P 2 L io iv P 3 P d'gi li ff P 4 Co i? P 5 Coiio d' yè P 6 Ex d' yè P 7 15 Pocd d ff P 16 21 Él d ff P 22 L viio bio P 23 Viio logi L io iv Q'-c ' io iv? l'ogiio d io ol

Plus en détail

secunere ree!bedaine, TO11.0UST TA. 200.41 C. C. Postaux 5277 Tete». Richelieu 09.00 (3 iisr,e, essarte,»ur on usm,drn) Pour les débats de demain

secunere ree!bedaine, TO11.0UST TA. 200.41 C. C. Postaux 5277 Tete». Richelieu 09.00 (3 iisr,e, essarte,»ur on usm,drn) Pour les débats de demain r 3 NNEE 3253 50 CENT scunre pr Léon BLUM NTRE lrrivé l gr Nord lmbrqumn â l gr Lyon ls minisrs nglis uron ux hurs < bmn» ls ls on imblmn conscrés un rnconr vc lurs collègus frnçis C nrin sr cordil confin

Plus en détail

Aide pour le devoir maison n 1 de Terminale STG GSI (704)

Aide pour le devoir maison n 1 de Terminale STG GSI (704) Aide pour le devoir maison n 1 de Terminale STG GSI (704) Mahémaiques Nombre d'exercices : 4 exercices Noe : L'exercice 4 es une pure copie d'un exercice d'un devoir surveillé de l'an dernier. Cela ne

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

Equations différentielles et Cinétique chimique

Equations différentielles et Cinétique chimique Equaions différnills Cinéiqu chimiqu En Cinéiqu, l'éud ds visss lors ds réacions condui à ds équaions différnills don la plupar corrspondn au programm d Mahémaiqus ds classs d STS chimiss Ls sujs raiés

Plus en détail

Supplément Nouveautés 2015

Supplément Nouveautés 2015 Ki d plnion Trèl à 4 fill Blb cryon Grin Cr Coffr romiq por n d pronnli d or proj, concz-no : pln Arbr Crion : Ginni CDR pblici : 06 15 25 61 27 - Jill 2014 Docmn phoo non conrcll - Crdi phoo : G. CDR

Plus en détail

JE TE DONNE TOUT LUC DUMONT 2004 JE TE DONNE MON CŒUR IL NE M APPARTIENT PLUS CE QUE J'AI DE MEILLEUR A B E TOUT EST POUR TOI JÉSUS

JE TE DONNE TOUT LUC DUMONT 2004 JE TE DONNE MON CŒUR IL NE M APPARTIENT PLUS CE QUE J'AI DE MEILLEUR A B E TOUT EST POUR TOI JÉSUS J T DONN TOUT LUC DUMONT 2004 C#m J T DONN MON CŒUR A IL N M APPARTINT PLUS C#m C QU J'AI D MILLUR A B TOUT ST POUR TOI JÉSUS C#m UN PARUM D VALUR A SUR TOI ST RÉPANDU C#m C'ST L ORAND MON COUR A B J SUIS

Plus en détail

G a g n a n t. L o t. d e. N o. 0 Bon d'achat de 6 + t-shirt 104. l o t

G a g n a n t. L o t. d e. N o. 0 Bon d'achat de 6 + t-shirt 104. l o t 0 B 'ch 6 + -shir 104 1 TV ED 81c 1 2 2 sss pr + 20% furis 126 11 Séc Si By + prç ris 50 13 Cé USB 18 19 Sc à s + ivr 71 21 Prss Arus 11 24 Mchi à Pp Cr 10 33 Eré Pisci + pr-cés 34 35 Brbcu / Pch 2 1 6

Plus en détail

Interview exclusive d Amélie P.

Interview exclusive d Amélie P. Intrviw xclusiv d Améli P. 3,00 Edition Spécial - Décmbr 2012 l r u s r i o av s z l u. o. v. s u g o a v m I Tout c qu rnalist Rportr d ou J d r i t é m Passion, nvi, t ncor passion. Voilà c qu vous pourrz

Plus en détail

Inclure la vidéo comme levier de sa stratégie marketing

Inclure la vidéo comme levier de sa stratégie marketing Inclur l vidéo comm lvir d s strtégi mrkting 2motion.com Stphni Prot, Dirctric Adjoint, 2motion sprot@2motion.com Strtégi mrkting Un strtégi mrkting s définit comm un pln d ctions coordonnés miss n ouvr

Plus en détail

Prof.É.D.Taillard. Éléments de la théorie des graphes Prof. E. Taillard 1 EIVD, Informatique logiciel, 4 e semestre

Prof.É.D.Taillard. Éléments de la théorie des graphes Prof. E. Taillard 1 EIVD, Informatique logiciel, 4 e semestre INFORMATIQUE ORIENTATION LOGICIELS ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE DES GRAPHES Pro.É.D.Tillr Élémns l éori s rps Pro. E. Tillr 1 EIVD, Inormiqu loiil, 4 smsr DÉFINITIONS Un rp G s onsiué un nsml X somms ou nœus

Plus en détail

d u École d économie de Toulouse TSE a e

d u École d économie de Toulouse TSE a e n têt bi n d u! Écol d économi d Toulous TSE t fi L xcllnc x T g s s i t n r p p d Un Écol résolumnt différnt y Un ds dix millurs déprtmnts d rchrch n économi u mond. y Un nsignmnt visnt à formr ds sprits

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Montage de projet territorial

Montage de projet territorial Montage de projet territorial Collectivités Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 L offre La c oo pé r at iv e Cr es na v ous p ropos e de cr é er et c oo r do n

Plus en détail

1 Le contexte. 1 Le contexte historiqu e. 2 Les défi s act uels 3 des ent rep rise s (Po urq uoi?) 3 Commen. t l entrepri se.

1 Le contexte. 1 Le contexte historiqu e. 2 Les défi s act uels 3 des ent rep rise s (Po urq uoi?) 3 Commen. t l entrepri se. hioriqu conx hioriqu 2 L ac ul 3 d n rp ri 2 L acul d nrpri l nrpri adap--ll 4 Naianc du Du ranacionnl au : l imporanc d l informaion d la connaianc du clin l nrpri adap-ll Concluion hioriqu conx hioriqu

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo]

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo] Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. J entends [va] J entends [vo] J entends [vi] J entends [vu] J entends [von] Je n entends pas [v] Le son [v] Ecris O (oui) si tu entends le

Plus en détail

Protection Collective Caractéristiques générales

Protection Collective Caractéristiques générales Protection Collective Caractéristiques générales Mise à jour Octobre 009 Protection collective La protection collective contre les chutes de hauteur dans les bâtiments en construction doit être assurée

Plus en détail

De l atome à la molécule organique

De l atome à la molécule organique hpitr 1. D l tom à l molécul orgniqu bjctifs I Rppl : Atoms, vlnc, molécul 1) Ls élémnts concrnés 2) Ls moléculs à bs d crbon II Structur t rprésnttions ds moléculs orgniqus 1) Formuls ds composés orgniqus

Plus en détail

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école?

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école? V vz - 90 éèv, v ê céré cmm "p éc" V vz + 90 éèv, v ê céré cmm "gr éc" V ê éc prmr, z vr p : A D V ê éc cr, z vr p : F D V ê éc prmr, z vr p : B, C E V ê éc cr, z vr p : G, H I P gb, z vr p A P gb, z vr

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

Planche 2. z ), où γ = 1 µ/σ2 ; ou encore :

Planche 2. z ), où γ = 1 µ/σ2 ; ou encore : Plnche Exercice 1 On considère un mrché nncier de ux d'inérê r e une cion de dynmique risque neure ds = S µd + σdw, S = x Soi une brrière hue ; on considère une opion brrière Up In qui délivre l'cion S

Plus en détail

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous 01/10/08 1 Présentation 07 octobre 2008 Le contexte Ville 01/10/08 2 Le développement Ville 01/10/08 3 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous LE PATRIMOINE

Plus en détail

Opération «Crèche Ti Marmailles», Le Tampon Réhabilitation et extension Retour d expérience

Opération «Crèche Ti Marmailles», Le Tampon Réhabilitation et extension Retour d expérience Opéraion «Crèch Ti Marmaills», L Tampon Réhabiliaion xnsion Ror xpérinc FICHE D IDENTITE Maîr ovrag : Maîris ovr : - Archic: - BET Srcr: - BET Flis: - OPC: Mairi Tampon J-C Hopiar-Dpré BESM ISOFLU M. Gong

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

Attention, parfois tu pourras choisir

Attention, parfois tu pourras choisir r i ustio Q l b l é pr Atttio, prfois tu pourrs choisir plusiurs réposs! 1. À to vis, qu st-c qu u rfug fortifié? 4. quoi l fug d Dosshim st-il costruit? c st u liu qui ccuillit ls gs qud ils étit mcés

Plus en détail

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT.lausann.ch/sil Il st vrt t il fait l bin autour d vous : l FEE Pour financr ds projts d économis d énrgi ou d dévloppmnt ds énrgis rnouvlabls, ls Srvics industrils d Lausann

Plus en détail

Supplément Nouveautés 2015

Supplément Nouveautés 2015 Ki d pli Trèfl à 4 fill Blb Cry Gri Cr Cffr rmiq Pr d prli d r prj, ccz- : Pl Arbr Cri : Gii CODRON Pblici : 06 15 25 61 27 - Jill 2014 Dcm ph crcll - Crdi ph : G. CODRON & Fli. Spplm N 2015 L gl pbliciir

Plus en détail

Chapitre 2. LA BATTERIE

Chapitre 2. LA BATTERIE Chpir 2 LA BATTERIE 21 Fi : Priip d l bri Lrq l plg dx l d éx différ d b id bi d r élriq L bri élriq d vir pr rôl d lr d rir l r élriq D ièr géérl, bri liq i x br d 12 vl ié d 6 élé d 2 vl é éri + - Bri

Plus en détail

Votre unique partenaire pour un service clef en main!

Votre unique partenaire pour un service clef en main! Vo uiqu pi pou u vic clf i! PARTICULIER NETTOYAGE FIN DE CHANTIER NETTOYAGE DE FIN DE SOIRÉE PARTICULIER Nou popoo u lg g d pio dpé ux piculi. Popiéi ou loci puv fi ppl à o vic pou u i éguli ou pocul.

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

Epreuve Commune de TIPE : Partie D

Epreuve Commune de TIPE : Partie D Epruv Commun d TIPE : Pari D TITRE : Convrsion ds signaux analogiqus n numériqu Tmps d préparaion :.2h15 Tmps d présnaion dvan l jury :...10 minus Enrin avc l jury : 10 minus GUIDE POUR LE CANDIDAT : L

Plus en détail

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN Châtillon, LE «PARIS» D UN AVENIR TRANQUILLE Aux ports d la capital s cach un ndroit rmarquabl : la vill d Châtillon, dynamiqu t accuillant,

Plus en détail

Le premier service d information par SMS.

Le premier service d information par SMS. L prmir srvic d information par SMS. Snd to Act simplifi considérablmnt la vi d vos collaborats t d ls corrspondants. Ds cntrs d formations, ds univrsités t ds écols d commrcs nous font djà confianc. Faîts

Plus en détail

Les Laboratoires Pharmaceutiques

Les Laboratoires Pharmaceutiques Les Laboratoires Pharmaceutiques Les plus grands laboratoires et les cadres de l'industrie pharmaceutique. Les laboratoires recensés sont les laboratoires pharmaceutiques, parapharmaceutiques et leurs

Plus en détail

PASSER DU RÊVE À LA RÉALITÉ. c est parti!

PASSER DU RÊVE À LA RÉALITÉ. c est parti! 16 PASSER DU RÊVE À LA RÉALITÉ L mgzin ds Pionnirs-Crvlls - trimstril - octobr 2009 c st prti! 2 SOMMAIRE - ZOOMS SUR Sommir 4-5 Envol pour l Mroc 6 Cp médiévl 7 Ls roslis à l ssut ds montgns 8-9 L désrt

Plus en détail

Le présentoir virtuel. Paul FABING

Le présentoir virtuel. Paul FABING L préir virl Pl FABING L x L'ffi ri ' viié q pr fibl prpri ri éjr A i 80% r ifri ppr xi à l'ffi ri C ppr v b hz l prir ri 50% Frçi éqipé rph L û xi à ir vi l 3G pr l érgr prhibiif rriir è r ri i ff L'

Plus en détail

RÉSIDENCE RÉSIDENCE. Noria Park TOULOUSE > > BORDEROUGE

RÉSIDENCE RÉSIDENCE. Noria Park TOULOUSE > > BORDEROUGE RÉSIDENCE Nori Prk RÉSIDENCE TOULOUSE > > ORDEROUGE TOULOUSE, À LA DÉCOUVERTE DE LA CULTURE OCCITANE L Métroum TOULOUSE, MÉTROPOLE D AVENIR AU CHARME D EXCEPTION Vill d crctèr à l cct chtt, Toulous s distgu

Plus en détail

LASTO Appuis élastomère

LASTO Appuis élastomère LASTO Appuis élsomère LASTO BLOCK F Appuis de déformion non-rmés Swizerlnd www.mgeb.ch Chmps d pplicion e specs imporns Chmps d pplicion LASTO BLOCK F es un ppui de déformion non-rmé en élsomère qui es

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X P r o c é d u r e a d a p t é e P a r t i e 2 - C a h i e r d e s C l a u s e s A d m i n i s t r a t i v e s P a r t i c u l i è r e s Université de Technologie

Plus en détail

Raffinement de modèles comportementaux UML, vérification des relations d implantation et d extension sur les machines d états

Raffinement de modèles comportementaux UML, vérification des relations d implantation et d extension sur les machines d états Rffinmnt d modèls comportmntux UML, vérifiction ds rltions d implnttion t d xtnsion sur ls mchins d étts Thoms Lmolis Ann-Lis Couris Hong-Vit Luong févrir 2009 1 Motivtions L dévloppmnt d SLP (SIS ---

Plus en détail

Simplicité et efficacité

Simplicité et efficacité Migration vers la nouvelle version du logiciel Simplicité et efficacité www.thunderbee.org Plan Pro c é dure Wind o w s Pro c é dure Mac Mis e à jo ur de s mo dule s 17/07/15 www.thunderbee.org 2 Pro c

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Gestion de casiers en milieu scolaire. Augmenter la disponibilité en mode centralisé ou consignes, avec les casiers de Traka. traka.

Gestion de casiers en milieu scolaire. Augmenter la disponibilité en mode centralisé ou consignes, avec les casiers de Traka. traka. gstion intllignt ds ccès Gstion d csirs n iliu scolir Augntr l disponibilité n od cntrlisé ou consigns, vc ls csirs d Trk trk.fr/csirs Un solution d gstion innovnt pr Trk Ldr ondil d l gstion intllignt

Plus en détail

Cette semaine, je suis Medecin Sans Frontieres. Logisticien

Cette semaine, je suis Medecin Sans Frontieres. Logisticien C smain, j suis Mdcin Sans d Fronirs ar Nichol Sobcki C n o i c fon 1 Logisicin Hllo! Moi, c s Jérôm. Dès l insan où j ai découvr MSF, j éais crain qu j dvindrais un jour Médcin Sans Fronièrs! J ravaill

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

c.jossin J:\TRAVAIL\AUTOM\Algèbre_de_Boole\_Algèbre_de_Boole.doc Algèbre de BOOLE

c.jossin J:\TRAVAIL\AUTOM\Algèbre_de_Boole\_Algèbre_de_Boole.doc Algèbre de BOOLE cjossin J:\TRAVAIL\AUTOM\Algère_de_Boole\_Algère_de_Booledoc Algère de BOOLE SOMMAIRE : 1 Présenion, hisorique 2 Propriéés; 21 Ideniés remrqules; 22 Théorèmes de DE MORGAN 3 Représenions grphiques : 31

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MRCHE PLIC DE ECHNIQE DE L INFORMION E DE L COMMNICION ICOM PEZEN-GDE - v F M Pl 27 v Pz P 112 34120 NEZIGNN L EVÊQE : 04 67 98 58 05 MRCHE DE MIE EN ERVICE DE REE N, OIP, CCE INERNE C Cl q Plè M q l è

Plus en détail

Saint-Etienne Metropole - Le cycle des dechets

Saint-Etienne Metropole - Le cycle des dechets SEM Px D?h C-1209-3767:M pg 1 6/05/10 11:59 Pg 1 p, 220 000 h g p hg 133 000 u gè, g pp pu p g S-E Mp v p qup pu h 380 000 h vv u 43 u u u gg M S R Jz Dg S M S Jph pl F S Ch Jz Vfuy TARTARAS G Chg Rv G

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

Mets l Isère. Voironnaiss Chartreuse. Voiro. Légende Céréales Bièvre-Valloire. lloirre Grési. Sud Grésivaudan. Agglomération grenobloise.

Mets l Isère. Voironnaiss Chartreuse. Voiro. Légende Céréales Bièvre-Valloire. lloirre Grési. Sud Grésivaudan. Agglomération grenobloise. Mts l Isèr dns ton ssitt L Isèr st un grnd déprtmnt gricol : fruits, légums, céréls, fromgs, vinds Ls produits isérois sont sins t d qulité, bons pour l snté. Sur ctt crt, rtrouv où tu hbits t découvr

Plus en détail

MATRICES EXERCICES CORRIGES Exercice n 1.

MATRICES EXERCICES CORRIGES Exercice n 1. MATRICES EXERCICES CORRIGES Exercice n. 6 8 4 On considère l mrice A = 0 7 3. 7 0, 8 ) Donner le form de A ) Donner l vleur de chcun des élémens 4, 3, 33 3 3) Ecrire l mrice rnsposée A de A donner son

Plus en détail

VOTRE MISSION SOCIALE ET CULTURELLE L ORIGINALITE ET DES LIVRES DE QUALITE POUR VOUS ACCOMPAGNER DANS OPTEZ POUR OFFREZ DES MAGAZINES.

VOTRE MISSION SOCIALE ET CULTURELLE L ORIGINALITE ET DES LIVRES DE QUALITE POUR VOUS ACCOMPAGNER DANS OPTEZ POUR OFFREZ DES MAGAZINES. CDO Offrz u hèqu-u u ur u b u hx : u, é r r Në,, N S... V vg Bvu uvr Byr M, ux u gr éur frh ru u-éuf. Déuvrz b gz vr ur ju : u éé é ur rrr f à u ur v rér à ur b. kg br, u u hrg vr v U é rg qu f r à hqu

Plus en détail

Présentation de texte adaptée

Présentation de texte adaptée Présentation de texte adaptée pour éviter les «inventions» dues à une lecture globale mal utilisée Titre : Approche adaptée d un texte pour un enfant qui ne fait appel qu à la méthode globale pour lire

Plus en détail

Mon volet ne ferme plus!

Mon volet ne ferme plus! Inn n 1 Mn v n! A q q? [ _[ b ][ c[ n n P n n à v [" byw_ W_ Dcn nn cnc ARRA-USH-2010 Cncn én : W «b v» - 03 20 78 18 71 Ié écq vc nc véé Un nv cé, bqé, n v bé, L én n à v ch. N hé à cnc v b. Inn n 2 L

Plus en détail

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers.

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers. CHAP: 8 Objecifs de ce chpire : Clculer comme se cosiuer u cpile ; Clculer comme rembourser ue dee e effecu des versemes réguliers. RAPPELS : Qu'es-ce qu'ue vleur cquise? Qu'es-ce qu'ue vleur cuelle? Le

Plus en détail

Compression Compression par dictionnaires

Compression Compression par dictionnaires Compression Compression par dictionnaires E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CompressionCompression par dictionnaires 1/25 Compression par dictionnaire Principe : Avoir une

Plus en détail

Cahier. de lecture syllabique. dès ans

Cahier. de lecture syllabique. dès ans C l é m e n t i n e D e l i l e J e a n D e l i l e Cahier de lecture syllabique 6 dès ans Méthode de lecture syllabique Des exercices pour s entraîner à bien lire Ce cahier contient plus de 200 exercices

Plus en détail

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig L ho fê o cocé vc u ouvu l o ll ouuv u fl u. Aujou hu, l ou obu u ouvll fo ov focoll ou u o ulo ou écué. Af éo ux bo cl, l ch vo élg. L éloo fê o FAKRO b u l cl, f u hbo lu lu cofobl écué. L ho fê o cocé

Plus en détail

PROGRAMMATION ÉCRITURE LECTURE Mon CP avec Papyrus Manuel + fichier d exercices

PROGRAMMATION ÉCRITURE LECTURE Mon CP avec Papyrus Manuel + fichier d exercices PREMIÈRE PÉRIODE Support : Conte La planète des Alphas Étude du code - a, o, i, u, y, é, e, f, - Combinatoire - m, s, r, l, j, ch, v - Écrire des syllabes. - Écrire des mots. - Écrire une phrase dictée.

Plus en détail

La filière d assainissement plantée de roseaux : PERFORMANCE ET BIEN-ÊTRE

La filière d assainissement plantée de roseaux : PERFORMANCE ET BIEN-ÊTRE v à é L r A Er, l écr é d ré rfl D r lfé www.r-v.c E r l flèr AEr, v f l chx d cfr N d gré vr à ré cé d r déd dhèr à l chr d lé AEr : Pr l d fr r l Ré Iv : D r fré à l flèr d l cr d fr d Ré Iv r lé d ll

Plus en détail

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler SESSION 2 CAPES EXTERNE MATHÉMATIQUES Prie I : Preière roche de l cose d Euler Soi N L focio es coiue e décroisse sur ],+ [ e doc sur [,+] Doc our ou réel de [,+], o + D rès l iéglié, o O e dédui que +

Plus en détail

Système de Management du Portefeuille de Projets

Système de Management du Portefeuille de Projets Systèm d Managmnt du Portfuill d Projts PROJETS : Initiativs, invstissmnts, décisions, améliorations prmttant d produir avc plus d Valur à Référntil d gstion dstiné aux ntrpriss qui souhaitnt dévloppr

Plus en détail

Sorties a la journ soirees a Themes ateliers / sejours. Du 3 mars au 23 av PROGRAMME. www.allonnes.fr

Sorties a la journ soirees a Themes ateliers / sejours. Du 3 mars au 23 av PROGRAMME. www.allonnes.fr unicipl jun n du vic m info t d nimtio L mg d d Allonn oti l joun oi Thm tli / jou n 5 2 / 2 1 d ACTIVITE PROGRAMME il 2014 Du 3 m u 23 v www.llonn.f L t infom u l mobilité intntionl Tu ouhit viv un xpéinc

Plus en détail

SERVICE DES FORÊTS, DE LA PROTECTION DE LA NATURE ET DU PAYSAGE. Domaine de la Nature. www.geneve.ch/nature

SERVICE DES FORÊTS, DE LA PROTECTION DE LA NATURE ET DU PAYSAGE. Domaine de la Nature. www.geneve.ch/nature SERVICE DES FORÊTS, DE LA PROTECTION DE LA NATURE ET DU PAYSAGE Domain d la Naur www.gnv.ch/naur Nos aciviés Gion d pèc L SFPNP un srvic d l adminisraion canonal d la Républiqu canon d Gnèv. Il consiu

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

Apprendre sans école. Vivre sans capitalisme. Villes en transition. Entretien avec Enric Duran. Relocaliser l'alimentation n'est pas chose facile!

Apprendre sans école. Vivre sans capitalisme. Villes en transition. Entretien avec Enric Duran. Relocaliser l'alimentation n'est pas chose facile! N 3 7 8 a v r i l 2 0 1 0-4, 6 0-7 F S s lnc c o l o g i a l r n a i v s n o n - v i o l n c Apprndr sans écol i é Vivr sans capialism Enrin avc Enric Duran Vills n ransii Rlocalisr l'alimnai n's pas chos

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON Durée : 4 heures Les clcultrices sont utorisées. Le sujet comprend qutre exercices indépendnts qui peuvent être trités dns l'ordre que

Plus en détail

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5 SAISIR UNE MUTATION FICHE A L USAGE DES CLUBS ------------- D a t e : 0 3 J u i n 2 0 0 9. --------- A u t e u r s : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d b a l l / M. S o u n a l e i x ( L

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

hygiène et soins PRODUITS VÉTÉRINAIRES AB7 iv Laboratoire Vétérinaire

hygiène et soins PRODUITS VÉTÉRINAIRES AB7 iv Laboratoire Vétérinaire PDUS VÉÉNAS hygèn sons Phoos : Foo.om AB7 ndusrs Véérnrs BP. 9-31450 DYM - FAN é. (33) 5 2 71 78 88 www.pou.r - on@pou.r boror Véérnr AB7 v Fbron Frnçs PDUS ANPAASAS NSDS Médmns v Auorson d Ms sur Mrhé

Plus en détail

Participez au projet novateur e-health des pharmacies

Participez au projet novateur e-health des pharmacies Participz au projt novatur -Halth ds pharmacis my-mdibox - l application médicamnts pour pharmacis t patints avc d nombruss prstations complémntairs V2.00_11_2013 Notr publicité actull : Et voici é t n

Plus en détail

Chapitre 3 Dérivées et Primitives

Chapitre 3 Dérivées et Primitives Cours de Mthémtiques Clsse de Terminle STI - Chpitre : Dérivées et Primitives Chpitre Dérivées et Primitives A) Rppels de première et compléments ) Dérivées usuelles Fonction définie sur Fonction f() =

Plus en détail

Fiche technique. " Cible/Echantillon " Mode de recueil " Dates de terrain

Fiche technique.  Cible/Echantillon  Mode de recueil  Dates de terrain v, r v «L qé d»? q c pr v Sfr dg d é d r Pré TNS Fch chq " Cb/Ech " Md d rc " D d rr 1001 ré cf ccpé Âgé d 18 p I d p TNS Sfr 267 000 dr Frc L rprévé d c éch ré pr méhd d q : âg, x, prf d rvwé, cr d cvé

Plus en détail

Occultations de planètes par la Lune Ephémérides astronomiques Serveur de l IMCCE

Occultations de planètes par la Lune Ephémérides astronomiques Serveur de l IMCCE Mouvemen de l Lune Occulions de plnèes pr l Lune Ephémérides sronomiques Serveur de l IMCCE L posiion du pln de l orie de l Lune inclinée de 5/15 sur l éclipique, e les vriions rpides des élémens de celle-ci

Plus en détail

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 M éta bo lis m es énerg étiques C o ntra c tio n m us c ula ire M u s cle s s t r ié s s q u e le t t iq u e s = 40 % m a s

Plus en détail