PROJET SCIENTIFIQUE du CRPCC QUINQUENNAL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET SCIENTIFIQUE du CRPCC QUINQUENNAL 2012-2016"

Transcription

1 PROJET SCIENTIFIQUE du CRPCC E.A. n 1285 QUINQUENNAL Résumé Le projet du CRPCC (E.A. 1285) est organisé sur deux grands principes de fonctionnement : i) le développement des actions communes dans le domaine de la recherche, de la formation des jeunes chercheurs et de l ingénierie psychologique en articulation avec les masters, appuyés sur l Equipe d Accueil, du département de psychologie de l Université Rennes 2, du département de psychologie de l Université de Bretagne Occidentale et du département Management des Organisations Sociales et de Santé de l Université de Bretagne Sud ; ii) la promotion des travaux originaux liés aux spécificités de chacune des quatre composantes. Dans le projet du CRPCC-LAUREPS, la recherche en psychologie sociale est organisée en trois programmes où un transfert de connaissances vers les applications sera recherché dans différents secteurs d'activités comme le travail, l'éducation ou la santé. Le premier programme a pour objectif d'étudier les processus psychosociaux qui impliquent l'existence de relations interpersonnelles et leurs effets sur les performances et les conduites sociales: processus liés à soi (croyances sur soi, comparaison temporelle), à autrui (comparaison sociale, influence sociale), au groupe (mémoire transactive), et à l'environnement (aménagement des espaces). Le deuxième programme examinera dans quelle mesure les processus intergroupes, les normes sociales, les valeurs et les idéologies influencent les perceptions, les attitudes et les évaluations à propos des comportements, des personnes et des groupes. Finalement, le troisième programme étudiera les dynamiques des représentations sociales à partir des processus qui participent à leur genèse et à leur évolution. Le projet de l axe santé, sécurité et ergonomie des activités maritimes du CRPCC-LESTIC est d étudier plus particulièrement les déterminants du stress sur les processus de décision et de prise de risque en situation de navigation maritime. En ce qui concerne l axe influence du comportement, le projet est d étudier la composante de l environnement floral et végétal sur le comportement humain et d étudier des nouvelles formes d influence verbale liées à l impact de la répétition d un acquiescement. En dehors de ces aspects de recherche fondamentale, l ensemble des membres de 143

2 cette composante souhaite maintenir une certaine volonté de recherche appliquée et orienter plus particulièrement ses travaux de recherche dans des champs d application liés à la santé et au travail. Les recherches du CRPCC-LPDE viseront à identifier les mécanismes impliqués dans le développement cognitif, émotionnel et social, à examiner la variabilité des trajectoires développementales, à explorer l influence du contexte sur le développement et à utiliser des études comparatives portant sur des sujets au développement troublé. Nos travaux seront consacrés : au développement de la communication (capacités pragmatiques, émotions, états mentaux, langage figuré et postures) dans le cadre de développements typiques et atypiques (cérébro-lésés, troubles envahissants du développement, syndrome de Williams, sourds) ; à la construction de l identité de genre de l enfance à l adolescence ainsi qu au rôle des pratiques parentales dans le développement de l adolescent (approche interculturelle et dynamique) ; aux apprentissages et aux troubles des apprentissages de la lecture, de l écriture et à l élaboration d outils d évaluation et de remédiation. Les travaux scientifiques du laboratoire de psychologie expérimentale étaient organisés dans 5 axes thématiques dans le précédent plan. La nouvelle organisation proposée s appuie sur les mêmes compétences et les travaux de recherche reconnus de l équipe mais repose désormais sur 3 axes permettant de rendre plus saillante l organisation des travaux. Le premier axe est consacré à l étude du fonctionnement et dysfonctionnements de l attention, la perception la mémoire et la compréhension. Le second thème est plus proche de la psychologie ergonomique et regroupe tous les travaux liés au traitement cognitif des documents complexes et aux interactions hommemachine. Il comporte désormais des études liées aux aspects cognitifs mais aussi affectivomotivationnels de ces interactions. Le troisième axe regroupe des travaux sur la modélisation des variabilités inter- et intra-individuelles des conduites. Y sont regroupés les travaux amorcés depuis plusieurs années par le laboratoire et depuis largement reconnus sur la différenciation des conduites mais aussi sur la modélisation psychométrique et statistique. Enfin, plusieurs projets structurants regrouperont des chercheurs des différentes composantes du CRPCC sur les thèmes émergents suivants : TIC, apprentissage et performance ; genre et devenirs scolaires et professionnels ; évaluation, remédiation. Future plan The CRPCC research project is organized on two major principles of functioning: i) the development of concerted actions from the triple point of view of research, of training of its young researchers and of psychological engineering, in support on the trainings of master's degree (department of psychology of Rennes 2 University, department of psychology of Western Brittany University and department of Management of the Social Organizations and Health of South Brittany University); ii) the promotion of the original works bound to the specificities of each of the four constituents of the unit. In the project of CRPCC-LAUREPS, research in social psychology is organized into three programs where a transfer of knowledge toward the applications will be sought in different fields such as work, education or health. The first program aims to investigate the psychosocial processes that imply the existence of interpersonal relationships and their effects on performance and social behaviours: 144

3 processes related to the self (beliefs about self, temporal comparison), others (social comparison, social influence), group (transactive memory), and environment (spaces planning). The second program will examine how intergroup processes, social norms, values and ideologies influence perceptions, attitudes and evaluations of behaviours of individuals and groups. Finally, the third program will examine the dynamics of social representations through processes involved in their genesis and their evolution. For the next four years, CRPCC-LESTIC scientists working on health, work security and maritime ergonomics plan to study factors relating stress and decision making and risk behaviour associated with maritime traffic. For the next four years, scientist of the behavioural influence axis plan to study the effects of plant and floral environment on human behaviour and to study the role of new verbal content requests on compliance. Apart from these fundamental purposes, all of the scientists who worked in this component want to maintain applied research as before and to move this applied research on health and work sectors. CRPCC-LPDE researches will identify process and mechanisms underlying developmental changes in cognitive, emotional and social domains, describe individual variations in developmental trajectories, and explore varied contexts in which development unfolds, and use comparative studies in order to study children with developmental disorders. In such perspectives, ours researches will investigate: communication development (pragmatic skills, emotions and mental states understanding, figurative language, body postures) in typical and atypical populations (brain damaged, Williams syndrome, Pervasive Developmental Disorder, deafness); gender identity manifestations during early childhood and adolescence, parental practices and adolescent development studies (dynamic and cross-cultural approach); skills required in reading and writing in populations without and with learning difficulties and implementation / assessment of remediation tools. In the past, the scientific work conducted by the CRPCC-LPE has been organized on the basis of five different subject areas as set out above. The new organization that is proposed will call on the team's same acknowledged skills and research activities but will be subdivided into 3 subject areas in order to make the organization of its work more salient. The first of these areas will concentrate on the functioning and dysfunctioning of attention, perception, memory and comprehension. The second area is closer to the field of ergonomic psychology and includes all the research associated with the cognitive processing of complex documents and human-machine interactions. It will now include studies associated with both the cognitive and affective-motivational aspects of these interactions. The third area will cover the work into the modelling of inter- and intra-individual variability in behaviour. This will include research into the differentiation of behaviours launched by the laboratory several years ago and whose validity is now generally accepted, as well as work focusing on psychometric and statistical modelling. Finally, several structuring projects will group together researchers belonging to different components of the CRPCC on the following emergent themes: new technologies, learning and performance; gender and school / professional future; assessment and rehabilitation. 145

4 Préambule Il n est pas aisé d élaborer le projet à cinq ans d une Equipe d Accueil comme le CRPCC en raison de la variété des thématiques d une unité placée sous plusieurs tutelles (Université de Rennes 2, Université de Bretagne Sud et Université de Bretagne Occidentale), de la distribution sur toute la région Bretagne des établissements où ses membres, tous enseignants-chercheurs, remplissent leur mission d enseignement, de la richesse des relations scientifiques et contractuelles que ses composantes entretiennent dans des communautés très diverses. Le projet du CRPCC est néanmoins très affirmé et organisé sur deux grands principes de fonctionnement : i) le développement des actions communes dans le domaine de la recherche, de la formation des jeunes chercheurs et de l ingénierie psychologique en articulation avec les masters, appuyés sur l Equipe d Accueil, du département de psychologie de l Université Rennes 2, du département de psychologie de l Université de Bretagne Occidentale et du département Management des Organisations Sociales et de Santé de l Université de Bretagne Sud ; ii) la promotion des travaux originaux liés aux spécificités de chacune des quatre composantes. La partie dite d «auto-analyse» se focalise donc essentiellement sur les aspects généraux qui concernent l ensemble de l Equipe d Accueil. Elle laisse au projet présenté par chacune des quatre composantes du CRPCC le soin d entrer dans le détail des objectifs poursuivis et des thèmes de recherches envisagés. Partie 1. Auto-analyse 1. Points forts De notre point de vue, les forces de l unité se situent dans plusieurs domaines. - La richesse au plan scientifique de la palette des champs disciplinaires couverts par le CRPCC (psychologie sociale, psychologie ergonomique, psychologie cognitive, psychologie du développement, modélisation psychométrique) qui place l unité au cœur de la formation et de la recherche en psychologie en Bretagne mais aussi dans le grand ouest. - La forte cohésion au sein de chacune des 4 composantes de l unité confère stabilité et permanence à l ensemble. Cette cohésion intra-composante permet de discuter collectivement les objectifs, les thèmes scientifiques pertinents et porteurs du point de vue de la demande sociale, d éviter l éparpillement, de renforcer les synergies internes. Elle contribue à fournir aux doctorants une formation et un environnement scientifiques motivants et de qualité. - Le recrutement de 16 enseignants-chercheurs en 5 ans, soit entre la fin du quadriennal et le début du quadriennal , a permis de maintenir et de renforcer le continuum nécessaire à la réalisation de recherches auxquelles nos différentes approches (sociale, cognitive, développementale, etc.) apportent des éclairages complémentaires. Ces jeunes chercheurs ont été très majoritairement recrutés hors des murs du CRPCC (Metz, Lyon, Clermont-Ferrand, Paris, Caen, Poitiers, Reims, Genève), contribuant à un authentique renouvellement de l unité. 146

5 - L affirmation d une ouverture interdisciplinaire, traduite par la diversité des revues de psychologie et de disciplines connexes dans lesquelles publient les membres du CRPCC ainsi que par les importantes collaborations pluridisciplinaires que ceux-ci entretiennent (informatique, sociologie, médecine, éthologie, marketing, économie, gestion, électronique, etc.). - Le nombre croissant de publications des membres du CRPCC, l augmentation des soumissions à des revues internationales et le ciblage de plus en plus fréquent de revues sélectives indiquent que l activité de l unité est diversifiée, abondante, de très bonne qualité et que la valorisation des recherches est une notion de plus en plus intégrée par le collectif et devrait gagner en puissance. - Un autre point fort à signaler est la capacité du CRPCC à s inscrire dans divers types de production de la recherche (contractuelle et/ou opérationnelle) grâce à son insertion dans de nombreux réseaux et partenariats contractuels, institutionnels ou privés, établis de longue date dans des secteurs variés. L unité a su apporter la preuve de son savoir-faire pour obtenir d importants financements sur contrats. Elle a été et est ainsi coordinatrice de projets qui représentent globalement un financement de plus de sur les quatre dernières années, ce qui est considérable pour une Equipe d Accueil en sciences humaines. - Il faut enfin signaler que le grand nombre de financements à destination des thésards (contrats entreprises, conventions CIFRE, ARED) permet de compenser l'insuffisance des allocations et des aides aux jeunes chercheurs, point dont l importance est évidente dans le contexte actuel d emploi des jeunes diplômés. 2. Points faibles et risques L unité présente bien sûr des faiblesses, soulevées ci-dessous, et court quelques risques. - L effectif du CRPCC est aujourd hui sensiblement plus important qu hier en raison des regroupements effectués au cours du quadriennal sur la recommandation de l AERES (LESTIC de l UBS) ou consécutivement au non renouvellement d une équipe de recherche (Laboratoire de psychologie de l Université de Caen, CRPsy de l UBO). Malgré l incontestable enrichissement scientifique qui en a découlé, le «repli sur site» constitue un risque important de cloisonnement qui ne peut être combattu que par une évolution de l'organisation interne qui permettrait de clarifier et de renforcer les liens entre les composantes. - Même si beaucoup d efforts ont été faits dans la passé pour lever les barrières entre composantes, réduire la nécessaire - mais parfois excessive - fragmentation des programmes de recherche, inciter à une plus grande collaboration entre chercheurs, ces difficultés persistent et la mutualisation des compétences et des moyens matériels apparaît encore insuffisante. - Au plan international et malgré la densité croissante de sa production scientifique, les collaborations internationales des différentes composantes (par ex., l université de Louvain, la Duke University, l université de Montréal, l université de Reading, l université de Sao Paulo, l université de Tunis), la participation de membres de l unité à des colloques, symposium et conférences invitées en divers pays ou celle encore à des instances internationales d expertise scientifique, le CRPCC dans son ensemble n a pas encore gagné la visibilité internationale à laquelle il doit pouvoir prétendre. 147

6 - La part grandissante de la recherche contractuelle, si elle révèle la capacité du CRPCC à répondre à la demande sociale et économique, présente aussi quelques risques, notamment celui de restreindre le temps dont disposent les enseignants-chercheurs pour la publication d'articles et la confrontation scientifique. La carence en personnel technique de l unité, relevée lors de la dernière évaluation de l établissement, accroît encore ce risque. - Un dernier point faible concerne la vie interne de l Equipe d Accueil. L intensité des échanges scientifiques entre les composantes reste en effet très dépendante des personnes. Ces échanges existent, se développent sans doute, mais le CRPCC n a pas véritablement réussi jusqu ici à mettre en place une politique d animation scientifique adaptée aux contraintes structurelles qui pèsent sur l équipe. 3. Opportunités Si les programmes et thématiques de recherche du CRPCC sont scientifiquement pertinents et porteurs du point de vue de la demande sociale, plusieurs éléments extérieurs offrent des opportunités qui renforcent le nouveau projet. Un élément externe majeur sera sans doute lié au rôle croissant des réseaux régionaux et nationaux. Conscient qu un regroupement des forces était un bon moyen pour réfléchir collectivement à la définition de priorités scientifiques et à l élaboration de programmes communs, assurer une plus grande visibilité scientifique à la psychologie, développer des synergies (séminaires, ateliers, universités d été, etc.) et favoriser l émergence d autres formes de collaboration scientifique, y compris avec des partenaires étrangers, le CRPCC s est largement impliqué dans la création de GIS (GIS «Cerveau, Comportement, Société», GIS ITS Bretagne systèmes de transports intelligents), de plateformes (l ensemble de plateformes de recherche LOUSTIC qui étudie les usages des technologies de l information et de la communication ; la plateforme transversale de recherches pluridisciplinaires sur la problématique du vieillissement - ReVie), de nombreux réseaux, le GIS Criminologie et Société. Le CRPCC est également partenaire dans plusieurs projets soutenus par la MSH de Bretagne (par ex., le Programme d Étude Lié à l Ingénierie Cognitive pour l Assistance à la Neurochirurgie (LESTIC), l étude expérimentale des comportements et usages sur internet menée conjointement avec des chercheurs en économie et management de l Université Rennes1, dans le pôle Usages des TIC - Le CRPCC est donc très attentif aux appels d offre de la MSHB pour le développement de nouveaux projets. Associé à l Ecole Doctorale Sciences Humaines et Sociales (ED 507 SHS) qui porte une attention toute particulière à la dimension internationale du doctorat et à la mobilité internationale des doctorants, le CRPCC voit dans une formation accrue de ses doctorants, dans leur participation active aux séminaires et formations transversales et pluridisciplinaires que l ED propose, une opportunité supplémentaire pour accroître sa visibilité internationale. Plus en amont et concernant cette fois la formation de ses futurs doctorants, le CRPCC est une des 2 équipes auxquelles s adossera le «Master 2 de Psychologie : recherche fondamentale et applications» dont la demande de co-habilitation a été déposée par les Universités de Nantes, d Angers et de Rennes 2 pour le quadriennal

7 Partie 2. Projet et objectifs scientifiques du CRPCC pour la période Objectifs scientifiques généraux Le CRPCC est une équipe de recherche en Psychologie qui regroupe des spécialistes de psychologie sociale, de psychologie cognitive, de psychologie ergonomique, de psychologie du développement et de modélisation psychométrique. Les recherches que l unité conduit s inscrivent dans le champ du comportement humain, de la cognition et de la communication au sens large en combinant la recherche des invariants et l'étude de la variabilité. L objectif scientifique général du CRPCC est i) d inscrire ses projets de recherche dans des cadres conceptuels et méthodologiques permettant de produire, mobiliser et utiliser les connaissances de la psychologie contemporaine ; ii) de promouvoir conjointement la recherche fondamentale et un souci d utilité de cette recherche se manifestant par un travail en partenariat avec les terrains potentiels d application de la recherche. Les activités du CRPCC conjuguent recherche et appui au développement et sont adossées à diverses actions d expertise et de formation. Ce faisant, le CRPCC affirme vouloir s inscrire dans l évolution de la psychologie et y contribuer pleinement Projet et objectifs scientifiques du Laboratoire Armoricain Universitaire de Recherche en Psychologie Sociale (LAUREPS) Au vu de ses effectifs, actuels et à venir (prévision à l orée 2012 de 4 professeurs et 15 MCF dont 1 HDR) le LAUREPS a dû envisager, au service de l efficacité et en vue de permettre un fonctionnement optimal et opérationnel des membres, une structuration différente de celle adoptée lors du précédent quadriennal autour de l'étude des processus psychosociaux susceptibles d'avoir des retombées applicatives dans les secteurs du travail, de la santé, et de l'éducation et formation. A l issue d un processus de réflexion animé par N. Michinov et B. Testé et sous le regard attentif et encourageant de l actuel directeur (A. Somat), nous avons structuré le laboratoire en trois programmes de recherches qui conservent l idée d'une applicabilité des recherches fondamentales réalisées en psychologie sociale. Ces trois programmes présentés dans le projet portent sur les relations interpersonnelles, les performances et les conduites sociales (programme 1), les relations intergroupes, normes sociales, idéologies et jugements sociaux (programme 2), les représentations sociales (programme 3). Dans chacun de ces programmes, un transfert de connaissance vers les applications sera recherché à partir de recherches contractuelles ou par la réalisation de recherches à visée applicative dans différents secteurs d'activités comme le travail, la santé, ou l'éducation et la formation. Programme 1 - Relations interpersonnelles, performances et conduites sociales Membres permanents: S. Brunot, S. Delouvée, V. Dodeler, S. Laurens, E. Michinov, Nicolas Michinov (resp.) Doctorants impliqués : H. Delamarre, M. Delaval, F. Lemoine, S. Papadopoulou. 149

8 Ce programme de recherche se donne pour objectif d'étudier les processus psychosociaux qui impliquent l'existence de relations, implicites ou explicites, entre deux ou plusieurs personnes, et leurs effets sur les performances et les conduites sociales. Un premier ensemble de recherches, orienté vers l'étude de la régulation sociale des performances individuelles et collectives, cherche à savoir dans quelle mesure les différences individuelles et les influences contextuelles, qu'elles soient sociales ou environnementales, déterminent ou régulent les performances. Dans un deuxième ensemble de recherches, l'objectif est d'étudier les processus d influence et notamment ceux en jeu dans la propagande. Dans un premier ensemble de recherches, l'objectif est d'étudier le rôle de différents processus psychosociaux centrées sur Soi, Autrui, le Groupe, ou l'environnement afin d'évaluer leurs effets sur les performances, y compris dans leurs retombées affectives (satisfaction, estime de soi, bien-être subjectif, ). Il conviendra de cerner les effets de la combinaison de ces processus sur les performances par la réalisation d'opérations de recherche communes. Les recherches seront réalisées aussi bien en situation de laboratoire que sur le terrain en combinant des méthodologies de recherche qualitatives et quantitatives. Sur le plan méthodologique, une partie des recherches sera orientée vers la validation d'échelles de mesures: clarté du concept de soi (Brunot & Juhel, 2010), orientation vers la comparaison sociale (Michinov & Michinov, 2001), focalisation temporelle (Shipp, Edwards, & Lambert, 2009), procrastination (Tuckman, 1991), etc. Deux méthodes d exploration des sois possibles - croyances d un individu sur ses possibilités de devenirs - (Markus & Nurius, 1986) seront également comparées: une méthode de description libre et une méthode de Q-sort (tri d énoncés). L'étude des processus centrés sur Soi consistera à examiner les effets des croyances sur Soi (estime de soi, clarté du concept de soi, sois possibles, ), et de certaines différences individuelles (orientation vers la comparaison temporelle, focalisation temporelle, procrastination,...) sur les performances et le bien-être dans différents contextes. Un premier ensemble de travaux étudiera le rôle joué par les différences individuelles en termes d orientations comparatives (tendances à s'engager dans des comparaisons sociales et temporelles) sur la satisfaction au travail. Dans la continuité de précédents travaux (Brunot & Juhel, en révision), il sera examiné comment ces comparaisons sont impliquées dans la régulation du bien-être et de l estime de soi de demandeurs d emploi ainsi que dans l activité de recherche d emploi déployée par ces derniers. Un deuxième ensemble de travaux examinera le rôle médiateur ou modulateur de variables liées au soi et aux différences interindividuelles (i.e., procrastination et focalisation temporelle) dans les effets qu'exercent certains contextes comparatifs (comparaisons sociales et/ou temporelles) sur les performances (Brunot, 2007; Michinov, Brunot, Juhel, Le Bohec, & Delaval, soumis). Enfin, un troisième ensemble d études portera sur les déterminants des choix d orientation scolaire et professionnelle en examinant le rôle médiateur des sois possibles dans l impact qu exercent les appartenances liées au genre et au milieu socio-économique sur les performances académiques et les choix d orientation. L'étude des processus centrées sur Autrui, implique notamment la référence à la comparaison entre soi et autrui. En nous appuyant sur la théorie de la comparaison sociale (Festinger, 1954) et ses développements récents, nous examinerons l'impact des processus de comparaison sociale sur la 150

9 participation et les performances à tâches académiques selon les orientations individuelles des individus (e.g., tendance à la procrastination, absorption par la tâche). Dans la continuité des recherches réalisées (e.g., Michinov & Primois, 2005; Michinov, soumis), une série d'expérimentations visera à étudier les effets de la comparaison sociale sur les performances à une tâche de brainstorming électronique en examinant le rôle de l'attention accordée aux idées données par autrui au moyen de techniques oculométriques. Il s'agira enfin de déterminer dans quelle mesure ces processus de comparaison peuvent être affectés selon que les individus sont individués ou désindividués. Ces effets de la désindividuation seront examinés dans les environnements numériques où les participants sont identifiables ou anonymes, mais également dans les salles de cours où les réponses à des exercices données à l'aide d'un boîtier de vote électronique pourront être visualisées ou non par l'ensemble des étudiants. L'étude des processus centrés sur le Groupe cherchera à examiner la construction et l'utilisation de la mémoire transactive. En s'appuyant sur les expériences pionnières (Wegner et al., 1991), il s'agira d'étudier la mémoire transactive dans les binômes et/ou les couples qui se trouvent dans une relation d'interculturalité. Dans la continuité des études concernant les effets de la mémoire transactive sur les performances des groupes de travail et d'apprentissage (Michinov, 2007 ; Michinov & Michinov, 2009 ; Michinov, Michinov, & Huguet, 2009 ; Michinov, Olivier-Chiron, Rusch & Chiron, 2008), seront examinés les facteurs qui influencent la construction et l'utilisation de la mémoire transactive dans les équipes de travail comme ceux liés à la composition des équipes (différences individuelles et attitudes des membres), à la tâche (entraînement au travail collaboratif, style de supervision) ou à l environnement (aménagement des espaces de travail). Dans ces recherches, le système de mémoire transactive sera appréhendé comme un processus médiateur de la relation entre les caractéristiques de la tâche (équipe et/ou environnement) et la performance collective. De ce point de vue, il conviendra d'expliciter la notion de «performance collective» à partir de différents critères, subjectifs ou objectifs, utilisés pour mesurer la performance. L'étude des processus centrés sur l'environnement consistera à examiner les effets des aménagements de l'espace sur les performances et leurs retombées affectives (satisfaction, estime de soi, bien-être, ). De nombreuses recherches ont été réalisées en psychologie sociale et environnementale sur les effets de l aménagement des espaces sur la communication interpersonnelle. En revanche, beaucoup plus rares sont celles qui ont examiné les effets des aménagements des espaces de travail sur les performances, le bien-être psychologique et la santé des individus (e.g., Fischer & Dodeler, 2009). De la même façon, peu de recherches se sont intéressées aux relations entre l aménagement des espaces physiques et les processus de collaboration en face-à-face ou à distance via les environnements numériques (par exemple 3D temps réel). Des recherches réalisées en laboratoire et sur le terrain chercheront à étudier les effets de ces aménagements et du rôle de l'accessibilité visuelle entre les individus sur la collaboration via la mémoire transactive tant à un niveau micro (placement des individus amenés à collaborer autour d'une table) qu'à un niveau macro (effet des zones de circulation partagées dans l'espace physique sur la mémoire transactive, les performances, la cohésion du groupe,...). Dans un deuxième ensemble de recherches, l'objectif est d'étudier la propagande et les relations d influence. Les processus d influence et les mécanismes de propagande sont abordés suivant une 151

10 perspective dialogique. Ce cadre théorique permet de renouveler les conceptions classiques de l influence dans la mesure où ce qui est au centre de l étude n est pas une interaction entre deux entités autonomes et fermées les unes aux autres (les individus), mais une relation dialogique par laquelle le sujet perçoit et juge un monde médiatisé par des autrui signifiants et, c est partant des positions de ces autrui signifiants qu il élabore sa propre position. Dans ce cadre seront menées des recherches empiriques (élaboration de méthode de mesures des opinions partagées, du répertoire de réponses, du répertoire d autrui signifiants, ), historiques (comparaisons James, Mead, Bakhtine, Janet, ) et théoriques (notion d individu, d unité ; dialogue à autrui, ) ; Les représentations des processus d influence et de la propagande sont intéressantes, car ces notions fournissent une manière commode de penser le monde, d en expliquer certains évènements étranges, mais aussi de se penser soi-même dans son rapport à autrui. Il est aisé de supposer que derrière un événement ou un changement il y aurait une influence et que cette dernière serait le résultat d une intention d un individu ou d un groupe. Ces explications simples qui reposent sur la croyance selon laquelle il existerait des techniques d influence, de manipulation, de propagande efficaces et des sources manipulatrices conduisent à redouter que ces techniques soient utilisés par des sources qui, par-là même, seraient détentrices d un pouvoir potentiellement néfaste. Ainsi, l autre est potentiellement un danger qui menace la liberté et l autonomie du sujet. Dernier aspect étudié, celui de la contamination de la science par ce sens commun. En quoi les théories de l influence sociale et les faits décrits diffèrent-ils de ces croyances naïves? Comment ces théories et ces faits valident-ils ou infirment-ils ce sens commun? Programme 2 - Relations intergroupes, normes sociales, idéologies et jugements sociaux Membres permanents : G. Guingouain, C. Maisonneuve, P. Morchain, N. Pichot, A. Somat, F. Terrade, B. Testé (resp.) Membres associés : R. Dumas (John Jay College, New York), B. Lecat, S. Kergreis, N. Lepastourel (Univ. du Havre), J. Mange (Univ. de Caen), C. Sénémeaud (Univ. de Caen), S. Bordel (Université de Poitiers et LCPC) ; Post-doctorants : F. Dufour, N. Férec, L. Larroque, H. Pasquier, S. Perrin, S. Quiguer, J. Simon Doctorants : Y. Assilaméhou, O. Bigot, N. Morrisset, J. Reerink-Boulanger. L étude des processus de jugement est un thème central en psychologie sociale, qui trouve une pertinence dans de nombreux champs d application (éducation, environnement, justice, santé, transports, travail). Ce programme a pour projet l étude des processus psychosociaux participant à l élaboration et à la modification des jugements à l égard des objets sociaux. Il examine dans quelle mesure les processus intergroupes, les normes sociales, les valeurs et les idéologies influencent les perceptions, les attitudes et les évaluations à propos des comportements, des personnes et des groupes. Partant de l idée que les processus individuels de jugement sont guidés par des régulations sociales (Doise, 2005), une partie des recherches portera plus spécifiquement sur l exploration des processus individuels de traitement de l information (traitement heuristique vs. systématique, par exemple). D autres recherches seront davantage focalisées sur le contenu des jugements, eu égard à l insertion des individus dans des groupes, à leurs croyances normatives, aux valeurs et aux idéologies venant justifier l ordre social (idéologie méritocratique, par exemple, Jost & Major, 2001). 152

11 Une visée importante consistera à mettre en œuvre des actions de recherche articulant l étude de ces deux versants. D un point de vue méthodologique, les travaux s appuieront essentiellement sur la méthode expérimentale en situation de laboratoire, mais des opérations de recherche de terrain seront aussi menées. Les études s appuieront sur des mesures explicites et/ou implicites (Dambrun, Guimond & Michinov, 2003 ; Fazio & Olson, 2003). Un premier ensemble de recherches concernera l étude des processus impliqués dans la construction et la modification des jugements relatifs aux comportements sociaux. Dans cette voie, l étude des usages des nouvelles technologies sera poursuivie (Lefeuvre, Bordel, Guingouain, Pichot, Somat, & Testé, 2008 ; Terrade, Pasquier, Reerink-Boulanger, Guingouain & Somat, 2009). Les études porteront en particulier sur l influence des croyances, opinions, normes, images, identités sur l intention d utilisation, voire l utilisation effective, des technologies (Pasquier & Somat, en préparation ; Terrade, Greffeuille, Somat, Bordel & Queguiner, 2010 ; Lemoine, Quiguer & Somat, 2009). Ces recherches devraient offrir la possibilité de projeter l impact de ces usages sur les compétences individuelles et collectives de l organisation dans laquelle la technologie est déployée (Quiguer & Somat, en préparation ; Wenger, 1998). L étude de ces compétences donnera lieu à des recherches spécifiques sur l intelligence économique (Moinet, 2009 ; Dufour, Coulet, Guingouain, Hannequin & Somat, 2010). Il s agira également d examiner les répercussions de l usage des nouvelles technologies sur l évaluation professionnelle, en particulier sur les stratégies d autoprésentation (Bigot, Pichot, & Fos, 2008 ; Steiner, Roques, Pichot & Maisonneuve, sous presse). D autres études porteront plus spécifiquement sur l évaluation des comportements sociaux de transgression. Des études seront menées sur le rôle du traitement défensif de l information (Chaiken & Trope, 1999) et de l auto-affirmation de soi (Steele, 1988) dans le traitement de messages de prévention relatif à la conduite automobile (Dutrévis & Terrade, en préparation). Des investigations porteront aussi sur l impact des caractéristiques individuelles (recherche de sensation / rapport au risque) et des motivations (Zuckerman, 1974 ; Lion, Meertens & Bot, 2002) sur les jugements à l égard des comportements routiers (Bordel., Guingouain, Somat, Terrade, Aubouin, Querrat & Botrel, 2007 ; Morrisset & Terrade, sous presse). Enfin, dans la continuité de recherches antérieures (Sénémeaud & Somat, 2008, 2009), des études envisageront le changement des attitudes résultant de la réduction de la dissonance cognitive (Festinger, 1957). Ces études examineront les variables modératrices de l éveil de la dissonance dans les paradigmes de soumission forcée, d hypocrisie et de porte au nez (Sénémeaud, Somat, Terrier, & Noel, 2008). Un deuxième ensemble de recherches concernera l étude des régulations sociétales impliquées dans la construction des jugements à propos des personnes. L exploration des processus de légitimation et des fonctions sociales du jugement constituera l objet central de cet ensemble de recherches. La valeur attribuée aux personnes y est envisagée comme le résultat d un processus de comparaison à des standards culturels ou sociaux, définissant des attitudes, des dispositions ou des croyances socialement désirables versus socialement indésirables. Prolongeant des études antérieures, les travaux prendront notamment appui sur les notions de «normes sociales de jugement» (Dubois, 2009) et «d idéologie individualiste libérale» (Dubois & Beauvois, 2005 ; Somat & Vazel, 1999 ; Testé, 2009). Des études sont programmées sur la normativité de la préférence pour la consistance (Mange, Sénémeaud, Somat, Testé, soumis), de l internalité (Perrin & Testé, sous presse ; soumis), de la croyance en un monde juste (Alves, Testé & Sutton, en préparation ; Testé, soumis), du besoin de 153

12 cognition (Salama-Younès, Guingouain & Somat, soumis), du besoin d évaluer (Salama-Younès, Guingouain & Somat, soumis) et du besoin de clôture (Salama-Younès, Guingouain & Somat, soumis). Il s agira en particulier d approfondir les études menées sur l ancrage de ces référents normatifs dans l utilité sociale vs. dans la désirabilité sociale (Testé, Jouffre & Somat, sous presse) à l aide de différents paradigmes (paradigme des juges, paradigme d autoprésentation, paradigme d attributions intergroupes), d étudier l impact des pratiques éducative et pédagogiques sur leur mise en place (Larroque, Bollon & Somat, 2009) et d étudier l impact de l entraînement à l expression de ces normes sur l insertion sociale et professionnelle (Férec, Pansu, Py & Somat, en révision). Des études porteront aussi sur l impact de l idéologie méritocratique sur l évaluation de la capacité d intégration de migrants à la société française (Testé, Maisonneuve, Assilaméhou & Perrin, soumis). L exploration des corrélats idéologiques (SDO, etc.) de la mise en œuvre de ces normes est prévue (Michinov & Testé, en préparation). Une recherche relative au statut et aux répercussions de la «norme pro-environnementale» (Félonneau & Becker, 2008) sera aussi engagée (Brécart, Perraudeau, Pichot & Salladarré, en préparation), en lien avec une étude sur le contenu et la structure des représentations sociales de l environnement et du développement durable (Delouvée & Morchain, en préparation). Un troisième ensemble de recherches concernera l étude des processus impliqués dans la construction des jugements à propos des groupes sociaux. La catégorisation sociale et ses conséquences en terme de discrimination (Tajfel, 1978 ; Yzerbyt & Schadron 1996) constituera l objet central de cet ensemble de recherches. Dans la continuité de travaux antérieurs (Chataigné, Morchain & Schadron, 2009 ; Morchain, 2006), des études seront réalisées sur le rôle des valeurs dans la perception stéréotypée des groupes (entitativité, infra-humanisation ; Morchain, soumis). Un travail de validation de l échelle des valeurs de Schwartz (1992) est engagé (Morchain & Salama- Younès, en préparation). L impact de la référence aux valeurs républicaines fera l objet d une étude spécifique (Delouvée, Maisonneuve, Morchain & Testé, en préparation). Les investigations se pencheront notamment sur la perception des migrants (Maisonneuve & Testé, 2007 ; Maisonneuve, Testé, Taillandier, Dambrun & Loose, 2008) et des «gens du voyage» (Maisonneuve, Testé, Morchain, Lecat & Guingouain, soumis). Ces recherches mettront en jeu des variables relatives aux caractéristiques des groupes (par exemple, stratégies d acculturation) et aux caractéristiques des participants (par exemple, menace perçue, SDO, croyance en un monde juste, idéologie politique). Des études sont également programmées sur le rôle de l usage biaisé du langage (Biais Linguistique Intergroupes, Maass et al., 1989) dans la transmission et la perpétuation des biais intergroupes (Lepastourel, Assilaméhou & Testé, 2009). Un certain nombre de recherches concerneront spécifiquement l étude des répercussions (cognitives, affectives, comportementales) de l appartenance à un groupe discriminé (Croizet & Leyens, 2003). Des travaux sont prévues pour étudier le lien entre l identité culturelle et le bien-être des populations migrantes (Dambrun, Loose, Maisonneuve & Taillandier, en préparation), l impact des stratégies des migrants sur leur perception et l utilisation des services d insertion professionnelle et sociale (Dambrun, Gras, Taillandier, Loose, Maisonneuve, Touret & Uhlen, en révision), l impact de la menace du stéréotype sur les performances cognitives de personnes handicapées (Louvet, Morchain & Rohmer, en préparation), les conditions sous-tendant le phénomène de déterminabilité (Schadron & Morchain, 2002, 2008 ; Fointiat, Morchain & Schadron, en préparation). 154

13 Programme 3 - Représentations sociales Membres permanents : M. Dargentas, C. Fraïssé, E. Masson, E. Michel-Guillou, A. Raymond (resp.) Membres associés : à préciser Doctorants impliqués : à préciser Les travaux de l'équipe portent sur la compréhension du sens commun dans la société contemporaine et sont organisés autour de la théorie des représentations sociales proposée initialement par Serge Moscovici. Ces différents travaux contribuent à une anthropologie de la société contemporaine autant qu ils permettent d interroger l épistémologie de la psychologie sociale. En particulier, les travaux de l équipe s attachent à interroger la position propre du chercheur comme partie prenante des représentations qu il étudie. Les travaux menés par l équipe s'inscrivent dans une double perspective dynamique : étude de la dynamique des représentations sociales et étude des dynamiques de groupe corrélatives. Ainsi à partir de différents champs sociaux renvoyant à des objets qui constituent un enjeu social, les travaux suivent deux directions : - Rendre compte des discours de sens commun, de l appropriation des savoirs. Il s agira de comprendre la société actuelle par l analyse du contenu des savoirs communs ainsi que des processus qui sous-tendent la construction de ces savoirs. Les représentations sociales sont conçues comme médiatrices de la relation homme-société. Les objets privilégiés ici seront, le développement durable, la croissance économique, la richesse et les problématiques de l eau. - Rendre compte des enjeux individuels et collectifs, des dynamiques et relations intergroupes. Il s agit d étudier l évolution et les dynamiques des représentations sociales, les liens entre pratiques, représentations sociales et affects et les processus identitaires et intergroupes. Les objets privilégiés ici seront l alimentation, le changement climatique, l homoparentalité, l homophobie, les questions de genre, la mort et les pratiques funéraires. L ensemble des travaux est en cours de réalisation et de nouvelles recherches portant sur ces mêmes thèmes sont prévues Projet et objectifs scientifiques du Laboratoire en Ergonomie des Systèmes, Traitement de l Information et Comportement (LESTIC) Les points forts du LESTIC sont : une forte productivité scientifique notamment dans des supports de publication en langue anglaise ; une activité réelle de publication et de collaboration interdisciplinaires notamment avec les sciences de gestion et la médecine ; un niveau de contractualisation élevé tant avec des structures conventionnelles de financement (contrats région, pôle de compétitivité, ANR ) qu avec le monde de l entreprise privée et l industrie ; une réussite dans l obtention de conditions financières favorables aux thésards (contrats entreprises, convention CIFRE, ARED). 155

14 Plusieurs points faibles et risques sont à relever. La séparation des enseignants-chercheurs sur 2 sites distants de 60 kilomètres au sein d une même université pose des problèmes de collaboration. Beaucoup de thésards sont accueillis dans l entreprise pour réaliser leur travail de recherche, ce qui rend difficile les activités d interactions entre ceux-ci ainsi que l animation scientifique sous forme de séminaires ou de journées formation. La forte demande contractuelle de la part d entreprises privées peut conduire à des dérives de type recherche appliquée ou trop forte focalisation thématique défavorable aux innovations thématiques, changements de paradigmes ou recherche strictement fondamentale. Nous essayons via le Service de la recherche de formaliser un contrat pour le thésard en entreprise qui puisse garantir plus de possibilités aux doctorants d être présents dans le laboratoire. Nous souhaitons également comme nous venons de le faire pour 2 thésards de favoriser l accueil en 2nde année de thèse de nos doctorants dans un laboratoire étranger et ce pour une durée de 2/3 mois consécutive. Programme 1 - Santé, sécurité et ergonomie des activités maritimes Le stress Le rattachement aux membres de cet axe d un chercheur associé dont les travaux de recherche portent sur le stress permet d envisager d approfondir la problématique du stress, de la fatigue et l ennui dans le secteur maritime. Notre équipe est, ainsi, partenaire du projet SWELL (Seafarers WELfare recuitment and Learning network). Ce projet a été déposé le 13 janvier 2010 en réponse au 3ème appel à propositions Transport du 7ème PCRD (SST Maritime Industry Knowledge Network). Il porte sur la prise en compte du Facteur Humain dans l industrie maritime et plus précisément sur la mesure du stress et de la fatigue. Il réunit dix équipes de recherche représentant huit pays européens. Andrew Smith, Professeur de Psychologie à l Université de Cardiff en est le coordonnateur. Prise de décision D une façon générale, nous souhaitons développer des recherches portant sur la prise de décision individuelle et collective dans des situations à risque. Notre objectif, à moyen terme, est de parvenir à articuler différents modèles de la prise de décision et d identifier l incidence des caractéristiques d une organisation (la culture de sécurité notamment ou encore l état de résilience qui caractérise un système) sur la façon dont les individus gèrent les risques. - Une thèse qui a débuté en janvier 2010 et qui porte sur le «Bridge Resource Management» (la gestion des ressources humaines en passerelle de navires) nous amène à étudier la prise de décision et la gestion des risques au sein d une équipe. D un point de vue théorique, cette étude va porter essentiellement sur les processus de construction, de maintien et de dégradation d une représentation partagée de la situation. D un point de vue pratique, elle aura un impact sur la conception et l évaluation de la formation des équipages. - Nous nous intéresserons également dans le cadre d un partenariat avec les pompiers notammentà la gestion de crise et, donc, au processus de prise de décision développé par un réseau d acteurs. 156

15 - Nous proposons un sujet de thèse qui porte sur l incidence des caractéristiques organisationnelles sur la gestion des risques et les décisions individuelles. Enfin, nos recherches futures porteront sur les systèmes d aide à la décision. Notre équipe est partenaire du projet SIGRAN (Système d Information Géographique et de Réalité Augmentée pour la Navigation), déposé le 27 novembre 2009 en réponse au 9ème appel à projets lancé dans le cadre du FUI (Fonds Unique Interministériel). Ce projet a été labellisé par les pôles Mer et Images et Réseau. Il est porté par DCNS. Il a pour objectif de concevoir et de développer un système d aide à la navigation utilisant la réalité augmentée. Notre équipe a été sollicitée pour formaliser les activités cognitives des navigants, définir des scénarios d usage, contribuer à la rédaction du cahier des charges du dispositif en prenant en compte la question de son acceptabilité et, enfin, participer à son évaluation (sur simulateurs et in situ). Le lien avec les formations existantes et futures Toutes les recherches présentées sont en lien direct avec les formations dispensées dans différents départements de l IUT de Lorient : le DUT QLIO (Qualité, Logistique Industrielle et Organisation), le DUT HSE (Hygiène Sécurité Environnement), la Licence Professionnelle Coordonnateur Qualité Santé- Sécurité Environnement. Un projet, élaboré dans le cadre d un partenariat entre l IUT de Lorient et l ENSIBS (Ecole Nationale Supérieure d Ingénieurs de Bretagne Sud), concerne la création à l ENSIBS d une spécialité en «Management des Risques». Une telle spécialité offrirait une poursuite d étude au niveau bac +5 pour les meilleurs étudiants de DUT. Elle renforcerait les liens existants entre recherche et enseignement et permettrait de recruter, localement, des doctorants sur le thème de la gestion des risques. Programme 2 - Influence du comportement et composante contextuelle de l influence du comportement Les membres de l axe comportement de la composante LESTIC entendent renforcer leur reconnaissance nationale et internationale dans le domaine de l étude des mécanismes et des techniques de l influence comportementale qui est actuellement la leur. D un point de vue de la recherche fondamentale, nous envisageons sur les 4 années à venir d aborder 2 composantes peu étudiées de l influence. L un qui porte sur les variables de l environnement porte sur l impact des fleurs et des plantes d ornement sur le comportement. Actuellement un premier travail a été initié et fait l objet d une soumission dans la revue Journal of Environmental Psychology et d un dépôt d un projet de recherche dans le cadre du Pôle de Compétitivité Végétal Spécialisé (Végépolys, Pays de Loire) sur l impact des murs végétaux intérieurs sur le bien-être. L autre composante porte sur l étude d une nouvelle technique de soumission sans pression sur laquelle nous travaillons actuellement et à laquelle nous avons donné le nom de Yes-in-the-Door technique ou technique de l Acquiescement répété qui consiste à étudier l impact d amorçage à l acceptation d une enquête que constitue le fait de répéter plusieurs fois «Oui» lorsqu une requête préalable de réponse à un questionnaire est effectuée. Ici encore, des premiers travaux prometteurs ont été soumis à la revue Journal of Personality and Social Psychology et un projet Pôle de Compétivité Industries du Commerce et Services (PICOM Région Nord) a été obtenu sur cette problématique. 157

16 D un point de vue appliqué, l axe comportement entend renforcer les recherches d application de ses compétences fondamentales en influence du comportement dans le domaine de la santé, du social et du travail, ce qui avait été initié lors de l actuel quadriennal. Ainsi dans le cadre d un partenariat Région Bretagne et Etablissement Français du Sang, une thèse démarrera en octobre 2010 jusqu à Septembre 2013 autour de l incitation au don du sang par l utilisation d une technique engageante utilisant un étiquetage. Nos travaux initiaux sur l imitation seront testés également dans le cadre d un partenariat avec l ordre des médecins du Morbihan dans le cadre de l observance thérapeutique comme cela avait été le cas pour d autres procédures d influence du comportement pour lesquels le laboratoire possédait une expertise opérationnelle et scientifique. Enfin, dans le cadre d un partenariat avec les missions locales pour l emploi, nous envisageons d étudier l impact de l imitation dans le cadre de l entretien d embauche, pour lequel, ici encore, les premiers travaux se montrent prometteurs. Enfin, sur le projet de l impact des environnements végétalisés sur le bien-être humain nous ambitionnons de tester l impact sur le bien-être et la productivité des personnes sur le lieu de travail. Renforcement de la coopération nationale et internationale Les membres de l axe comportement souhaitent consolider un partenariat mis en place actuellement avec d autres universités françaises afin de faire valoir une réelle reconnaissance à l international et en local d une spécialité en sciences humaines autour de l influence du comportement. Le but est ici de fédérer autour d une structure de type GIS les chercheurs travaillant sur cette problématique. Cette coopération a été amorcée avec les universités de Provence, de Bordeaux 2, de Dijon, Tour et de Metz mais nous entendons la développer à d autres universités et institutions notamment les Ecoles Supérieures de Commerce. L objectif étant par le biais de séminaires et de rencontres de doctorants de favoriser la formation scientifique des étudiants de thèses. Le but est également de s engager à faire des projets communs d expérimentation à l identique afin de disposer de panels de données plus larges et de tester des paradigmes expérimentaux plus complexes intégrant l étude de plusieurs variables. Nous entendons également développer les partenariats à l étranger notamment par le biais d échanges avec les universités de Louvain-la-Neuve en Belgique et La Duke Université Fuqua School of Business aux USA en raison de leur spécialité dans le domaine de l influence comportementale inconsciente et de l influence de l imitation. L objectif étant principalement de favoriser des échanges, notamment sur plusieurs mois, d étudiants en thèse au sein de nos laboratoires. Le renforcement de la coopération industrielle et appliquée Abordée au cours du dernier quadriennal et concrétisée au cours des deux dernières années, la collaboration industrielle apparaît à présent réelle et solide pour le laboratoire. L industrie est aujourd hui pour le laboratoire la principale source de financement de la recherche et des doctorants (6 thèses sur 10 actuellement financées par CIFRE ou par contrat d entreprise). Notre laboratoire de Sciences humaines et Sociales apparaît comme étant un laboratoire dont les problématiques de recherche rencontrent des tissus applicatifs manifestes. Le laboratoire entend maintenir et renforcer ces collaborations dans les années à venir notamment en essayant d intéresser des partenaires 158

17 nouveaux : les collectivités territoriales et publiques en raison de l orientation de certaines de nos recherches dans le domaine de la santé, du travail et du social Projet et objectifs scientifiques du Laboratoire de Psychologie du Développement et de l Education (LPDE) Dans le précédent quadriennal nous nous sommes attachés à privilégier la voie des collaborations interdisciplinaires, au sein de la discipline avec des collègues appartenant à d autres composantes de notre unité mais également à l extérieur de la discipline, ceci en poursuivant nos recherches, en collaboration, principalement avec des enseignants, des médecins, des orthophonistes, des épidémiologistes et des psychologues cliniciens. A ce jour, nous entendons non seulement poursuivre cette ouverture tout en étant soucieux d accroître nos collaborations internationales, certes d ores et déjà effectives mais qui pourraient être davantage affirmées. Corrélativement cela nous permettrait d enrichir nos séminaires de recherche qui à ce jour sont essentiellement ouverts à des chercheurs français. Les travaux du laboratoire sont caractérisés par : - une approche développementale des questions relatives au fonctionnement cognitif, émotionnel et social. - le recours à des méthodologies expérimentales et différentielles dans le cadre d études longitudinales et transversales se situant à des échelles de temps variées : depuis les apprentissages en temps brefs à des changements durant des périodes de plusieurs années. - une utilisation d études comparatives portant sur des sujets au développement ou au fonctionnement troublé avec la double vision d une meilleure compréhension des processus de développement typiques et d un enrichissement des moyens de limiter les situations de handicap. Trois axes d études seront privilégiés. Programme 1 : Environnement et développement (coord. : Gaïd Le Maner-Idrissi) Sous-programme 1.1. Le développement de l identité de genre (G. Le Maner-Idrissi) Jeu et conformisation aux rôles sexués - Le jeu à l âge préscolaire est un révélateur particulièrement puissant du niveau d adhésion aux rôles sexués. Il permet de déceler les éventuelles spécificités relatives à l un et l autre sexe; par ailleurs il laisse transparaître l amorce et l évolution des conduites de ségrégation sexuelle tangibles dès la troisième année. De manière à étudier la stabilité des différences sexuées en fonction de l âge, un travail réalisé avec S. Barbu (Université Rennes 1) et portant spécifiquement sur l évolution du jeu à l âge préscolaire est en cours et sera poursuivi. Les stéréotypes sexistes (G. Le Maner-Idrissi) - Dès 6 ans les enfants disposent d une connaissance relativement élaborée des stéréotypes sexués. Dans la perspective de lutter contre les stéréotypes sexistes, intervenir dès l âge préscolaire paraît être une priorité. A cette fin une étude sera menée en collaboration avec N. Guénnéguès, chargée de Mission à l égalité des chances (Inspection académique, de Rennes). Nous mettons en place actuellement dans des écoles pilotes un programme de sensibilisation aux stéréotypes masculins et féminins. Une évaluation de la mise en place de tels programmes sera par la suite entreprise. 159

18 Adolescence et genre (G. Le Maner-Idrissi &C. Perchec) - Le mode d évaluation de caractéristiques de personnalité relativement stables et déjà bien endossées en fin d enfance relève d une approche trop statique pour permettre de valider l hypothèse communément admise sans preuves d une intensification de l identité de genre dans la période pubertaire. Cette hypothèse, qui doit être reformulée, devra être testée dans le cadre d un modèle transactionnel et dynamique du développement de l identité sexuée et sexuelle. Les travaux de C. Loisy sur l identité numérique à l adolescence s inscriront également dans cette perspective de recherche. Sous-programme 1.2. Le contrôle parental à l adolescence : étude interculturelle Un projet dirigé par M. Claes (Professeur à l Université de Montréal) et mené en collaboration avec C. Perchec et G. Le Maner-Idrissi porte sur le «contrôle parental» à l adolescence. Dans cette perspective, différents aspects de l exercice du contrôle parental seront analysés (contrôle coercitif, inductif ; comportemental ou psychologique, etc.), ainsi que ses liens supposés du contrôle parental avec l engagement de l adolescent dans des «conduites - problèmes» ; ce dans six pays : Canada (Québec), U.S.A., Mexique, France, Italie et Pays-Bas. Les instruments sont au point et le recueil des données s effectuera, auprès de 250 adolescents de 12 à 15 ans et de leurs parents. La recherche au total portera sur 1800 adolescents. Sous-programme 1.3. Trajectoires de développement de conduites-problèmes (thèse C.Perchec, codir. F. Bariaud & J. Juhel) Ce projet s inscrit dans la continuité d un programme de recherche commencé lors du précédent quadriennal. Il porte sur l étude des influences bidirectionnelles entre l individu et ses contextes. Il se donne pour ambition d examiner la dynamique qui existe entre les conduites-problèmes chez l adolescent et les relations qu il entretient avec ses parents et ses pairs. Cette bidirectionnalité est étudiée, d une part, dans une approche nomothétique (suivi longitudinal de 500 adolescents au cours de six occasions de mesure réparties sur trois années, une modélisation par équations structurales étant prévue pour tester les effets concurrents et décalés dans le temps entre les variables à l étude) et, d autre part, dans une approche idiographique (protocole de 30 mesures répétées en temps court plan N=1, afin d examiner ces influences réciproques au niveau individuel). Sous-programme 1.4. Rôle des expositions prénatales à des contaminants environnementaux et professionnels sur le développement psychologique des jeunes enfants En collaboration avec S. Cordier, épidémiologiste, et son équipe (Unité INSERM U625, Université Rennes1), V. Dardier, A. Lacroix, G. Le Maner-Idrissi et S. Le Sourn-Bissaoui réaliseront un travail sur l effet des pesticides sur le développement psychologique et neuropsychologique du jeune enfant. Ce travail sera réalisé sur une cohorte de 300 enfants. Ce thème a suscité des réponses à deux appels d offre (AFFSET et ANR). L étude PÉLAGIE (Unité INSERM U625, Université Rennes1) mise en place en Bretagne a permis d estimer les niveaux d expositions prénatales à différentes classes de polluants à des moments clés du développement intra-utérin, et d évaluer l impact de ces expositions sur le développement intrautérin. Les niveaux d expositions prénatales aux pesticides (organochlorés, organoazotés, organophosphorés), aux retardateurs de flamme bromés, aux solvants et aux dérivés de la chloration 160

19 de l eau dans la population bretonne ont été estimés. Les premiers résultats trouvés montrant un impact sur la croissance intra-utérine et sur le risque de malformations congénitales justifient une évaluation des effets à moyen terme. La recherche portera sur l évaluation, sur une cohorte de 300 sujets, des conséquences sur le développement psychologique à 6 ans des expositions prénatales (les insecticides organophosphorés, les solvants et les retardateurs de flamme bromés). Programme 2 Communication, troubles de la communication et développement (coord. : Virginie Dardier) Sous-programme 2.1. Troubles de la communication et aspects pragmatiques : études comparatives Développement de la communication - Sur la base des résultats princeps obtenus par V. Dardier dans le cadre de l étude des troubles de la communication de jeunes patients cérébrolésés (Dardier et al., 2006 ; Dardier et al., soumis), l objectif de ce premier projet est désormais d étudier les habiletés langagières des patients en situation de conversation et de récit. Ce travail aura aussi pour perspective de développer des outils de remédiation. Un second projet proposé par G. Le Maner concerne l évaluation des effets de la pose d un implant cochléaire sur le développement des capacités de communication chez l enfant. Dans la continuité des recherches antérieures menées sur ce thème dans notre composante (Le Maner-Idrissi et al., 2008 ; Le Maner-Idrissi et al., 2009 ; Le Maner-Idrissi, et al., sous presse), les perspectives mettront l accent sur l étude des facteurs explicatifs de la variabilité observée en terme de vitesse d acquisition du langage chez les enfants implantés. A cette fin, la thèse de J. Briec (co-dirigée avec G. Rouxel, LPE) propose le suivi longitudinal sur deux ans d une cohorte d enfants sourds profonds implantés avant l âge de 24 mois. Cette thèse est financée par une allocation de la Région Bretagne (ARED) et est réalisée en collaboration avec le CHU de Rennes (B. Godey). Cette recherche sera complétée par la thèse de L Diaz (CTNERHI, Paris) portant sur le développement affectif des enfants sourds implantés. La compréhension du langage implicite - Cet axe s inscrit dans la poursuite de nos travaux antérieurs (Dardier et al., 2006, soumis ; Caillies & Le Sourn-Bissaoui, 2006 ; Le Sourn-Bissaoui et al., 2006, soumis ; Lacroix, et al., 2010). Il s agit ici d étudier les mécanismes impliqués dans la compréhension du langage non littéral (allusions, sarcasmes, expressions idiomatiques, ironie et métaphores) dans des développements typiques et troublés : autisme de haut niveau, syndrome d Asperger (S. Le Sourn-Bissaoui), lésions cérébrales (V. Dardier en collaboration avec V.Laval, Université de Poitiers), syndrome de Williams (A. Lacroix) et aussi chez la personne âgée (V. Dardier Contrat Plan Etat Région - CPER 5 - Plate-forme et observatoire sur le vieillissement et le handicap avec J. Bernicot, Université de Poitiers ; A. Lacroix en collaboration avec A. Noël du LPE). Sous-programme 2.2. Développement de la compréhension des émotions et des états mentaux Les capacités à produire mais aussi à identifier les signaux émotionnels (expressions faciales et prosodie) et les états mentaux (croyance, intentionnalité) en situation d interaction sont indispensables pour comprendre le discours d autrui et adapter le sien. Au sein de notre composante, diverses études comparatives sont envisagées dans ce registre. Compréhension des émotions - Une recherche menée par G. Le Maner et V. Dardier a pour objectif d analyser si la pose d un implant cochléaire apporte aux enfants sourds un bénéfice dans la 161

20 reconnaissance des émotions véhiculées dans la parole. Un projet de V. Dardier propose la poursuite d un travail initié lors du dernier contrat (Delanoë et al., 2007) et porte désormais sur l identification et la production des émotions (expressions faciales et prosodie) chez des personnes cérébrolésées (enfants, adolescents, adultes) en collaboration avec J.Reilly (Université de San Diego). Un troisième projet proposé par A. Lacroix concerne l étude de l usage de la prosodie affective dans le discours d enfants porteurs du syndrome de Williams dans une perspective interculturelle (comparaison langue anglaise et française ; Lacroix et al., soumis ; Stojanovik, Lacroix et Setter, 2009). Ce travail est réalisé en collaboration avec l université de Reading, en Angleterre. Contextes et états mentaux - Un projet de A. Lacroix porte sur l étude des indices pris en compte lors de la reconnaissance des états mentaux en se centrant sur le rôle du contexte, de l expression faciale et de la prosodie, dans une perspective développementale (typique et atypique). Un second projet concerne l organisation des concepts intentionnels acquis durant l enfance dans des développements typiques (Le Sourn-Bissaoui & Mollaret, 2007) et troublés (autisme). Sous-programme 2.3. Communication, gestes et postures Lésions cérébrales et gestes conventionnels - Les gestes, les postures et le langage coexistent dans le processus de production du discours. Un premier projet proposé par V. Dardier vise à étudier la production spontanée de gestes en situation de communication (conversation et narration) et la compréhension des gestes conventionnels chez des sujets tout-venants et chez des personnes cérébrolésées. Postures corporelles et handicap - Ce projet, mené par A. Lacroix porte sur l analyse des postures corporelles d enfants en situation de handicap. L objectif est de comprendre l expression de leur de bien-être et mal-être via des indices corporels (ce travail est réalisé en collaboration avec Rennes 1). Programme 3 : Apprentissage du langage écrit (coord. N. Marec-Breton) Sous-programme 3.1. Elaboration des compétences en lecture-écriture Dans la continuité des recherches déjà développées par notre équipe de recherche, un premier ensemble de travaux s attachera à mieux comprendre les mécanismes impliqués dans l apprentissage des procédures de lecture (de l identification des mots à la compréhension des textes écrits) et de production des mots écrits (du geste graphique au code orthographique). Les connaissances impliquées dans ces apprentissages - Différentes recherches seront consacrées à la nature des unités linguistiques prises en compte par les apprenants et à l installation des connaissances nécessaires à leur appréhension. Ainsi, E. Bonjour, J-E. Gombert et N. Marec-Breton poursuivront leurs recherches sur le rôle des connaissances métalinguistiques (phonologiques, morphologiques, etc.). F. De La Haye cherchera à préciser l impact des connaissances lexicales et des connaissances inférentielles dans l installation des habiletés de compréhension. N. Bonneton-Botté poursuivra ses recherches sur l influence des connaissances implicites et explicites élaborées par les enfants dans le domaine de l écriture manuscrite. Une partie de ces recherches pourra être réalisée en collaboration avec des chercheurs d autres universités. N. Bonneton-Botté, E. Bonjour et N. Marec-Breton ont ainsi répondu à l appel à projet ANR-Blanc 2009 en proposant, en collaboration 162

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Master Sciences cognitives

Master Sciences cognitives Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences cognitives Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Atelier Cognisud. Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR

Atelier Cognisud. Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR Atelier Cognisud Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR Ces notes sont une contribution à la réflexion dans le cadre de PIRSTEC, faite par le réseau Cognisud suite à un atelier organisé le Jeudi

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Etudes internationales de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

MASTER 2 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Mention Psychologie. Spécialité : Recherches en psychologie

MASTER 2 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Mention Psychologie. Spécialité : Recherches en psychologie S3 Spécialité : Recherches en psychologie UE OBLIGATOIRES UE 1 : Epistémologie et méthodes de recherche en psychologie Ce séminaire aborde plusieurs aspects de la recherche en psychologie. Il présente

Plus en détail

UNIVERSITE DE LORRAINE Référence GALAXIE : 540

UNIVERSITE DE LORRAINE Référence GALAXIE : 540 UNIVERSITE DE LORRAINE Référence GALAXIE : 540 Numéro dans le SI local : 71MCF0966 Référence GESUP : Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 71-Sciences de l'information

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Modélisation et décision dans le risque de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain Objectif de la formation Ce master propose une formation de haut niveau en histoire moderne et contemporaine. Il a pour objectif

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management et organisation de l Université Paris-Dauphine Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

SCIENCES DE L ÉDUCATION

SCIENCES DE L ÉDUCATION UniDistance 1 Centre d Etudes Suisse Romande Formation universitaire SCIENCES DE L ÉDUCATION En collaboration avec L Université de Bourgogne à Dijon Centre de Formation Ouverte et A Distance CFOAD UniDistance

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Langues et interculturalité de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS DAUPHINE Département Master Sciences des Organisations de l'université ParisDauphine Mot du directeur Le département «Master Sciences des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales (MIASHS) de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales

Plus en détail

MASTER en SCIENCES DE L ÉDUCATION

MASTER en SCIENCES DE L ÉDUCATION MASTER en SCIENCES DE L ÉDUCATION Ø Un Master orienté vers l éducation, le jeu, la formation et l intervention, hors l école Le master en sciences de l éducation EFIS, Éducation, Formation, Intervention

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance et banque de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et

Plus en détail

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine Mot du directeur Le département «Master Sciences des

Plus en détail

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013 MASTER ANIMATEUR DE CLUSTER ET DE RESEAUX TERRITORIAUX PRESENTATION DU DIPLOME FRANCO-ALLEMAND 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES A ACQUERIR: Former des animateurs de cluster et de réseaux territoriaux

Plus en détail

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel Master 2 : Didactique des disciplines Spécialité Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 M2 : Didactique des disciplines Spécialité : Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 PRESENTATION

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international général de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

SOUMISSION DE PROJETS PRINCIPES ET PROCEDURE. Conditions de recevabilité et critères d évaluation AU COMITE DE LABELLISATION DE LA MSHB

SOUMISSION DE PROJETS PRINCIPES ET PROCEDURE. Conditions de recevabilité et critères d évaluation AU COMITE DE LABELLISATION DE LA MSHB SOUMISSION DE PROJETS AU COMITE DE LABELLISATION DE LA MSHB PRINCIPES ET PROCEDURE La mission de la est de fédérer, piloter et soutenir des actions de recherche proposées par les laboratoires et chercheurs

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 Numéro dans le SI local : Référence GESUP : 0202 Corps : Professeur des universités Article : 51 Chaire : Non Section 1 : 01-Droit privé et sciences

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droits de l'homme de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

LE STRESS PROFESSIONNEL

LE STRESS PROFESSIONNEL LE STRESS PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT SCOLAIRE EN SUISSE ROMANDE Communication donnée lors des Doctoriales des EDSE 2012, tenu à Genève le 4 mai 2012 Carl Denecker Université de Genève

Plus en détail

8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form

8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form F-8a-v1 1 / 7 8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form Nom de famille du candidat Langue de correspondance Français

Plus en détail

MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA

MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA Mention : Information et communication Spécialité : Images et multimédia : Conception, production écriture audiovisuelle et multimedia skin.:program_main_bloc_presentation_label

Plus en détail

UNIV. TOULON (IUT TOULON) Référence GALAXIE : 4128

UNIV. TOULON (IUT TOULON) Référence GALAXIE : 4128 UNIV. TOULON (IUT TOULON) Référence GALAXIE : 4128 Numéro dans le SI local : 11MCF0291 Référence GESUP : Corps : Maître de conférences Article : 33 Chaire : Non Section 1 : 11-Langues et littératures anglaises

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

UNIVERSITE D'EVRY VAL D'ESSONNE Référence GALAXIE : 4062

UNIVERSITE D'EVRY VAL D'ESSONNE Référence GALAXIE : 4062 UNIVERSITE D'EVRY VAL D'ESSONNE Référence GALAXIE : 4062 Numéro dans le SI local : 06 MCF 0413 Référence GESUP : Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 06-Sciences de gestion

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mécanique énergie procédes produits de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA

MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA Mention : Information et communication Spécialité : Images et multimédia : Conception, production écriture audiovisuelle et multimedia Contacts

Plus en détail

«Management et Direction de Projets»

«Management et Direction de Projets» Centrale Paris & Cegos Vos partenaires pour un nouvel élan dans votre carrière MASTERE SPECIALISE «Management et Direction de Projets» Bienvenue! René PALACIN Responsable pédagogique MS Management et Direction

Plus en détail

Bienvenue. au Pôle. de l ENSAMl

Bienvenue. au Pôle. de l ENSAMl Bienvenue au Pôle Méditerranéen en de l Innovationl de l ENSAMl 2007 Le réseau r ENSAM Design Prototypage rapide Réalité virtuelle Laval Qualité Hygiène Sécurité, Environnement Innovation Mimet La CPA

Plus en détail

Formation certifiante au métier de coach scolaire

Formation certifiante au métier de coach scolaire Formation certifiante au métier de coach scolaire 1 Préambule CoachingMaestro est un portail de formations dédié à toute personne intéressée dans l accompagnement des jeunes. Préambule Ses missions sont

Plus en détail

Autonomie et fragilités de la recherche académique Financements sur projet et reconfigurations du travail scientifique

Autonomie et fragilités de la recherche académique Financements sur projet et reconfigurations du travail scientifique L irrésistible ascension du capitalisme académique 18-19 avril 2013 Autonomie et fragilités de la recherche académique Financements sur projet et reconfigurations du travail scientifique Julien Barrier

Plus en détail

Faculté des Sciences du Sport de Marseille

Faculté des Sciences du Sport de Marseille Faculté des Sciences du Sport de Marseille Laboratoire Sport, Management, Gouvernance, Performance EA N 4670 Master II Professionnel Management des Organisations Sportives Chaire Société, Sport et Management

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : GESTION DES ETABLISSEMENTS SANITAIRES ET SOCIAUX www.managementpublic.univ-cezanne.fr Aix-en-Provence : 21,

Plus en détail

Organisation des enseignements au semestre 7

Organisation des enseignements au semestre 7 Organisation des enseignements au semestre 7 UE1 : Pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins éducatifs particuliers (responsable : J. Divry) Transmettre des connaissances et des références

Plus en détail

Etude Benchmarking 2010 sur les formations existantes apparentées au métier de Business Developer en Innovation

Etude Benchmarking 2010 sur les formations existantes apparentées au métier de Business Developer en Innovation Un programme animé par Systematic et copiloté par Systematic, Opticsvalley et le réseau des Chambres de Commerce et d Industrie Paris-Ile-de-France Etude Benchmarking 2010 sur les formations existantes

Plus en détail

SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM

SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE Note: If there is insufficient space to answer a question, please attach additional

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI)

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) AIX-EN-PROVENCE LILLE LYON ORSAY POITIERS RENNES SÉLESTAT TOULOUSE TOURS CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) la reconnaissance du musicien intervenant par

Plus en détail

Nouveaux dispositifs de formation et construction identitaire d adultes en formation

Nouveaux dispositifs de formation et construction identitaire d adultes en formation Nouveaux dispositifs de formation et construction identitaire d adultes en formation Bernadette Charlier Université de Fribourg (Suisse) Bernadette.charlier@unifr.ch Notre contribution présente et discute

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation?

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation? THÈME DE L INDIVIDU À L ACTEUR L organisation, que ce soit une association, une administration ou une entreprise, ne peut pas fonctionner sans la mise en œuvre de processus de gestion assurant la coordination

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs Dix années d expérience en formation de chef de projet multimédia

Plus en détail

Master Management international

Master Management international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management international Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS ACTIVISION Coaching : un cursus de formation complet accrédité ICF pour acquérir les compétences et la posture du coach professionnel. Une formation professionnelle, pour des professionnels, par des professionnels.

Plus en détail

Master Management, innovation, technologie

Master Management, innovation, technologie Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management, innovation, technologie Université Pierre Mendes France- Grenoble- UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Philippe BANCE Président du Conseil scientifique international du CIRIEC CREAM Normandie Université (Univ. Rouen)

Philippe BANCE Président du Conseil scientifique international du CIRIEC CREAM Normandie Université (Univ. Rouen) 20 ème Congrès du CIRIEC International Buenos Aires, octobre 2014 Philippe BANCE Président du Conseil scientifique international du CIRIEC CREAM Normandie Université (Univ. Rouen) 1 Hétérodoxie versus

Plus en détail

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) :

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) : Evaluation des diplômes Masters Vague D Académie : Paris Etablissement déposant : Académie(s) : / Etablissement(s) co-habilité(s) : / Mention : Economie managériale et industrielle Domaine : Economie,

Plus en détail

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Masters de Mathématiques à l'université Lille 1 Mathématiques Ingénierie Mathématique Mathématiques et Finances Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Mathématiques appliquées

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Psychologie de l Université Paul-Valéry Montpellier 3 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Education formation communication de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Provide supervision and mentorship, on an ongoing basis, to staff and student interns.

Provide supervision and mentorship, on an ongoing basis, to staff and student interns. Manager, McGill Office of Sustainability, MR7256 Position Summary: McGill University seeks a Sustainability Manager to lead the McGill Office of Sustainability (MOOS). The Sustainability Manager will play

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE V : Concepts et Langages EA 4509 Sens Textes Informatique Histoire T H È S E pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE Discipline : Linguistique

Plus en détail

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité Mention : STAPS Sport, Prévention, Santé, Bien-être Objectifs de la spécialité L'objectif de la spécialité «Sport, Prévention, Santé, Bien être» est de doter les étudiants de compétences scientifiques,

Plus en détail

La formation continue Supply Chain & Achats Centrale Paris Executive Education. Ecole Centrale Paris Executive Education

La formation continue Supply Chain & Achats Centrale Paris Executive Education. Ecole Centrale Paris Executive Education La formation continue Supply Chain & Achats Centrale Paris Executive Education qui est recruté? qui est formé? Les offres d emplois (200 par mois) représentent la partie visible du marché: tous les autres

Plus en détail

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Website: https://dce.yorku.ca/crhn/ Submission information: 11th Annual Canadian Risk and Hazards Network Symposium

Plus en détail

2013-2014. psychologie. UFR des Sciences de l Homme

2013-2014. psychologie. UFR des Sciences de l Homme 2013-2014 DU LYCÉE À L UNIVERSITÉ psychologie UFR des Sciences de l Homme OBJECTIFS de la formation Vous êtes intéressé par les études de psychologie? A l Université Bordeaux Segalen, cette formation s

Plus en détail

Rapport de l AERES sur l unité :

Rapport de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur l unité : Centre d études et de recherches en droit administratif, constitutionnel, financier et fiscal (CERDACFF) sous tutelle des établissements

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

Un outil d accompagnement des missions pour une licence professionnelle chargé d études statistiques en alternance

Un outil d accompagnement des missions pour une licence professionnelle chargé d études statistiques en alternance Un outil d accompagnement des missions pour une licence professionnelle chargé d études statistiques en alternance Antoine Rolland & Hélène Chanvillard CERRAL 1 - IUT Lumière Lyon II Bd de l université,

Plus en détail

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan»

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan» ESHA «Création de 4 Ecoles Supérieures Hôtelières d'application» R323_esha_FT_FF_sup_kaza_fr R323 : Fiche technique «formation des enseignants du supérieur» «Rénovation des curricula de l enseignement

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Climat scolaire. Marc Thiébaud. mars 2005

Climat scolaire. Marc Thiébaud. mars 2005 Climat scolaire mars 2005 Le climat d école La notion de climat scolaire renvoie à la qualité de vie et de communication perçue au sein de l école. On peut considérer que le climat d une école correspond

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE ABDELHAMID IBN BADIS MOSTAGANEM TUNISIE MAROC ALGERIE

MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE ABDELHAMID IBN BADIS MOSTAGANEM TUNISIE MAROC ALGERIE TUNISIE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE ABDELHAMID IBN BADIS MOSTAGANEM MAROC ALGERIE FACULTES Sciences Economiques, Commerciales et de Gestion Sciences

Plus en détail

A renvoyer à : vpri-secretariat@univ-amu.fr

A renvoyer à : vpri-secretariat@univ-amu.fr A renvoyer à : vpri-secretariat@univ-amu.fr RESPONSABLE DU PROJET NOM GUIDERDONI- Prénom Karine JOURDAIN Courriel : karine.guiderdoni-jourdain@univ-amu.fr Tél : 0611260235 Composante ou UFR UFR ALLSH-

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

Industrial Phd Progam

Industrial Phd Progam Industrial Phd Progam Catalan Government: Legislation: DOGC ECO/2114/2012 Modification: DOGC ECO/2443/2012 Next: Summary and proposal examples. Main dates March 2013: Call for industrial Phd projects grants.

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil Un peu d histoire Depuis 1988 à l université Bordeaux 3, la spécialité Communication des organisations

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Institut Universitaire de Formation des Maîtres Université de Provence - Aix-Marseille Université 20 ans d expérience dans la formation des professionnels dans les métiers de l enseignement, de l éducation

Plus en détail

SPECIAL STRATEGIC MEETING FOR A NEW INTEGRAL ALLIANCE

SPECIAL STRATEGIC MEETING FOR A NEW INTEGRAL ALLIANCE SPECIAL STRATEGIC MEETING FOR A NEW INTEGRAL ALLIANCE www.integralvision.fr 28/04/12 1 LES SERVICES INTEGRAL VISION Cradle to Cradle «Avoir un impact positif» Déchet = nourriture Energie renouvelable Diversité

Plus en détail

MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES

MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES Programmes de Formations Bachelor Bac + 3 Management Opérationnel des Organisations Formation en 3 années, accessible chaque année, en fonction des pré-requis du candidat.

Plus en détail

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 401

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 401 Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de l'école doctorale n 401 Sciences sociales de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis Vague D - 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management.

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management. Les enseignes spécialisées et l intégration du marketing sensoriel dans l approche multicanale de leur distribution. Fanny NOYELLE Année Universitaire 2007 / 2008 ESUPCOM Lille Directeurs de mémoire :

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes Evaluation

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études Le diplômé peut occuper un des métiers suivants : Ingénieur d affaires avant-vente Ingénieurs d étude Consultant ingénieur informatique Ingénieur informatique études / développement

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Médias, information et communication de l Université Panthéon-Assas Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Tourisme. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Tourisme. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Tourisme Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président En vertu

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique Un peu d histoire Cette formation qui existe depuis une quinzaine d années est devenue un master

Plus en détail

Mention MEEF Enseignement dans le 1er degré

Mention MEEF Enseignement dans le 1er degré Mention MEEF Enseignement dans le 1er degré Offre de formation 201-2014 La Mention MEEF Enseignement dans le 1 er degré comprend parcours : Enseignement polyvalent Enseignement bilingue français-allemand

Plus en détail

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION VO SANG Xuan Hoang 1 Introduction Du moment où une personne se décide de choisir une carrière d enseignant,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management des organisations sociales, territoriales et culturelles de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E

Plus en détail