Formation sur la sécurisation du circuit du médicament

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formation sur la sécurisation du circuit du médicament"

Transcription

1 Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Virginie Roué, Ingénieur Qualité-Risques Réseau AQuaREL Santé Dr Brigitte Paulmier, Pharmacien coordonnateur de la gestion des risques CH Saumur

2 CONTEXTE ET OBJECTIF Contexte : Formation élaborée dans le cadre d une demande d un CH de proximité suite à une réserve de la HAS sur le circuit du médicament Obligations réglementaires de formation (arrêté 06/04/2011) : plan de formation pluriannuel, nouveaux arrivants Objectif : Sensibiliser les acteurs de la prise en charge du patient aux risques liés aux différentes étapes du circuit du médicament, à la déclaration et l analyse des erreurs médicamenteuses informer sur les aspects règlementaires

3 MODALITES DE LA FORMATION Destinataires : Professionnels de santé : IDE et AS, médecins, pharmaciens Durée : 1 jour Participants: maximum15 par session Co-animation : pharmacien et ingénieur qualité-risques Tarif : Gratuit pour les établissements adhérents du réseau AQuaREL Santé

4 PROGRAMME DE LA FORMATION Introduction aux concepts de gestion des risques Législation relative au circuit du médicament Les différentes étapes du circuit du médicament et le rôle des différents acteurs Les IDE face aux risques du circuit du médicament La sécurité attitude : pratiques de fiabilité A propos d un cas Exercice d analyse de causes

5 MODALITES PEDAGOGIQUES Connaissances théoriques avec illustrations de nombreux exemples Applications pratiques : utilisation de boitiers de vote électronique sur des cas concrets Exercice sur une erreur avérée : analyse de causes

6 SUPPORTS PEDAGOGIQUES Support de formation intégrant le diaporama, les textes règlementaires Arrêté du 6 avril 2011 relatif au management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse et aux médicaments dans les établissements de santé Circulaire n DGOS/PF2/2012/72 du 14 février 2012 r elative au management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse dans les établissements de santé), la règle des 5B, corrigé de l analyse de causes Guide HAS : outils de sécurisation et d auto-évaluation de l administration des médicaments, juillet 2011

7 Quelques extraits de la formation

8 Le rôle des différents acteurs

9 Prescripteur Recherche les antécédents personnels et familiaux, l histoire de la maladie et les traitements antérieurs Evalue systématiquement le traitement personnel du patient et l autonomie du patient Prend une décision thérapeutique après examen clinique Prescrit les médicaments selon la conformité à la réglementation, aux référentiels scientifique actuels et de manière adaptée à l état du patient Finalise sa prescription par la saisie dans le logiciel de prescription ou la rédaction d une ordonnance sur un support unique prescription/administration, Informe le patient et s assure de son consentement le cas échéant écrit Trace le rapport bénéfice/risque dans le dossier du patient Evalue l efficacité du traitement et sa bonne tolérance et réévalue la balance bénéfice/risques Valide et réalise la prescription de sortie Pharmacien Analyse et valide la prescription Emet un avis en tant que de besoin Prépare et fabrique les médicaments en tant que de besoin Délivre les médicaments en s assurant de la maîtrise des stocks Assure la mise à disposition des informations nécessaires au professionnel de santé et au patient Préparateur en pharmacie Prépare et fabrique les médicaments sous le contrôle effectif du pharmacien Délivre les médicaments sous contrôle effectif du pharmacien Participe à la gestion des stocks Vérifie la prescription Infirmière Prépare les doses à administrer extemporanément Réassort les stocks Vérifie la concordance entre la prescription, le médicament et le patient Informe le patient et obtient son consentement Administre les médicaments au patient Enregistre l acte d administration Suit les effets attendus et les réactions éventuelles Aide-soignant Aide à la prise sous la responsabilité de l infirmier(ère) Informe l infirmier(ère) de toute modification d état du patient Participe au maintien de l autonomie et à l éducation du patient Patient Informe les précédents acteurs de ses antécédents Communique les renseignements relatifs à ses facteurs de risque et allergies connues S informe sur son traitement et les effets indésirables éventuels Observe les indications de bon usage du médicament Participe en tant que partenaire de sa prise en charge médicamenteuse

10 Les risques liés aux différentes étapes du circuit du médicament Exemple de l étape de prescription

11 A PROPOS D UN CAS Quels risques? Né le 10/12/1948 Poids: 83 kg VOIE ORALE Clamoxyl 1 g Inexium 20 mg Aspégic sachet AUTRES VOIES Que faites-vous? 1 - Je regarde le dosage qui est disponible dans le service 2 - Je donne le plus petit dosage 3 - Je demande au patient 4 - Je demande au médecin de compléter la prescription 11

12 A PROPOS D UN CAS Quels risques? Que faites-vous? Né le 10/12/1948 VOIE ORALE Clamoxyl 1 g Inexium 20 mg Aspégic sachet AUTRES VOIES Poids: 83 kg 1 - Je regarde le dosage qui est disponible dans le service 2 - Je donne le plus petit dosage 0% 3 - Je demande au patient 20% 4 - Je demande au médecin de compléter la prescription 30% 50% 12

13 A ce jour, 2 sessions dispensées 20 personnes formées RESULTATS Satisfaction élevée des participants Les prochaines formations 2 EHPAD du CCAS d Angers (juin) 2 Saumur (mai et octobre) 1 Laval (septembre)

14 LIMITES Nombre de professionnels formés Disponibilité des IDE pour assister aux formations Disponibilité des formateurs Mobilisation d un duo ingénieur/praticien hospitalier Logistique liée au matériel (boitiers électroniques)

15 PERSPECTIVES POUR Déploiement de la formation au sein du réseau Inscrite au plan de formation du réseau AQuaREL Santé Formation de formateurs Adapter le support de formation au type d établissement : EHPAD Adapter le support de formation aux interlocuteurs Médecin Usagers? (cf axe 1 objectif 3 du PNSP) A envisager d autres modes de formation : e-learning sur des thématiques ciblées????

Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du patient

Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du patient Observatoire des Médicaments, des Dispositifs médicaux et des Innovations Thérapeutiques Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du

Plus en détail

Les remontées du terrain. Dr Roland HAIZE Centre hospitalier PICAUVILLE

Les remontées du terrain. Dr Roland HAIZE Centre hospitalier PICAUVILLE Les remontées du terrain Dr Roland HAIZE Centre hospitalier PICAUVILLE Les programmes d Evaluation des Pratiques Professionnelles Pertinence des hospitalisations en HDT HO *Formalisation de certificats

Plus en détail

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE Etablissement Rédacteurs Manuel qualité de la prise en charge médicamenteuse Référence : Validation du contenu Approbation de la forme Autorisation de

Plus en détail

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Maud PERENNES interne en pharmacie Axel CARDE pharmacien chef de service Hôpital d Instruction d des Armées de Brest 17 novembre 2011 Centre Hospitalier

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE DANS LE CADRE D UNE FORMATION SUR LE CIRCUIT DU MEDICAMENT EN EHPAD.

APPEL A CANDIDATURE DANS LE CADRE D UNE FORMATION SUR LE CIRCUIT DU MEDICAMENT EN EHPAD. APPEL A CANDIDATURE DANS LE CADRE D UNE FORMATION SUR LE CIRCUIT DU MEDICAMENT EN EHPAD. Chapitre I - IDENTIFIANTS L Etablissement public Pouvoir adjudicateur : Agence régionale de santé de Corse Quartier

Plus en détail

Rappels : Les structures d HAD sont soumises aux mêmes règles et obligations que les établissements de santé «classiques» en matière de qualité et de sécurité des soins, notamment dans le domaine pharmaceutique.

Plus en détail

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations 1 ASPECTS RÉGLEMENTAIRES ET IMPACTS Elise Remy Pharmacien coordonnateur Aspects réglementaires 2 S inscrit dans la réforme de la T2A, accès

Plus en détail

Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou

Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou www.meah.sante.gouv.fr Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou KA Dinh-Van, N Tisserand, C Lemée, F Michel, F Alvarez, D

Plus en détail

RAPPORT PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DANS LES EHPAD FRANCILIENS. Résultats de l enquête menée en 2014

RAPPORT PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DANS LES EHPAD FRANCILIENS. Résultats de l enquête menée en 2014 RAPPORT PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DANS LES EHPAD FRANCILIENS Résultats de l enquête menée en 2014 0 Acronymes : ARS IDF : Agence régionale de santé Ile-de-France EHPAD : Etablissements d hébergement

Plus en détail

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Plan A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Retour sur le processus, les acteurs, les messages, les informations, le SIH Analyse des causes déterminantes du circuit: focus sur les échanges d

Plus en détail

Démarche qualité autour du Circuit du Médicament

Démarche qualité autour du Circuit du Médicament Démarche qualité autour du Circuit du Médicament Dr Nathalie CONTENTIN Mme Florence BASUYAU Mr Mikaël DAOUPHARS Mme Alice SALLES Mme Marie Hélène GRONGNET Historique ; courant 2009 Multiplication des textes

Plus en détail

Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse

Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Bertrice LOULIERE, coordonnateur OMEDIT ARS Aquitaine Journée Qualité et Sécurité des Soins dans les établissements de santé 30 septembre 2011

Plus en détail

Gestion du traitement personnel du patient : La conciliation médicamenteuse

Gestion du traitement personnel du patient : La conciliation médicamenteuse Journée Nationales du GERS Arcachon 1-3 octobre 2015 Gestion du traitement personnel du patient : La conciliation médicamenteuse Dr Sophie KUBAS Dr O.LAVEZZI Centre de réadaptation cardiovasculaire de

Plus en détail

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC 2éme Journée des Infirmiers de Basse-Normandie Jeudi 9 Octobre 2014 Florence BANNIE, Pharmacien CHPC, CHERBOURG Déclarations

Plus en détail

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD Frank Girard 33 emes journées ACPPHOS Saint Jean d Angely le 14 Novembre 2013 Contexte Prérequis Objectifs Choix de l automate Bilan Contexte

Plus en détail

Guide auto-diagnostic du circuit du médicament. Mai 2012

Guide auto-diagnostic du circuit du médicament. Mai 2012 Mai 2012 Guide auto-diagnostic du circuit du médicament en Etablissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) sans Pharmacie à usage interieur (PUI) Guide réalisé en collaborationon avec

Plus en détail

Les médicaments génériques

Les médicaments génériques ASSURANCE COLLECTIVE Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille Qu est-ce qu un médicament générique? Un médicament générique est l équivalent d une marque maison dans le

Plus en détail

Annexe 1 : les 101 propositions émises par les groupes

Annexe 1 : les 101 propositions émises par les groupes Annexe 1 : les 101 s émises par les groupes Les décideurs de Propositions 5 Rendre accessible le traitement du domicile (via le pharmacie d'officine ou le médecin traitant, le carnet, le dossier, le Conserver

Plus en détail

L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard.

L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard. L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard. L informatique et la tête de veau HISTORIQUE : ILChir Janvier 1987 : début du

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

Quelle formation pour les étudiants en Pharmacie

Quelle formation pour les étudiants en Pharmacie Quelle formation pour les étudiants en Pharmacie Michel Brazier Université de Picardie Jules Verne Faculté de Pharmacie Amiens Au nom des membres de la CPNEP Le Contexte Evolution des études de Pharmacie:

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable :

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Patient : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Personnes à joindre : Contacts : Service hospitalier Etablissement de santé Acteurs

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE 1 CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE Préambule Conformément à la mesure 29 du premier Plan Cancer et à la mesure 18 du second plan, la pratique de la cancérologie,

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008

EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008 EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008 La pharmacie d officine norme ISO 9001-2008 D après X50-131 1. Sommaire 0. Intérêt d un manuel qualité... 3 1. Généralités... 3 1.1 Fournir un produit ou service conforme...

Plus en détail

AVIS 16 novembre 2011

AVIS 16 novembre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 16 novembre 2011 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 31 décembre 2006 (JO du 28 février 2008) POLERY ADULTES, sirop Flacon

Plus en détail

La surveillance de la thérapie médicamenteuse Jusqu où va la responsabilité professionnelle? MÉNARD, MARTIN, AVOCATS Par M e Jean-Pierre Ménard

La surveillance de la thérapie médicamenteuse Jusqu où va la responsabilité professionnelle? MÉNARD, MARTIN, AVOCATS Par M e Jean-Pierre Ménard La surveillance de la thérapie médicamenteuse Jusqu où va la responsabilité professionnelle? MÉNARD, MARTIN, AVOCATS Par M e Jean-Pierre Ménard PLAN DE LA PRÉSENTATION Les conditions de la responsabilité

Plus en détail

Délivrance Nominative Automatisée Centralisée (DNAC) au CHU de Toulouse

Délivrance Nominative Automatisée Centralisée (DNAC) au CHU de Toulouse Gérer les risques Automatiser la délivrance nominative des médicaments Délivrance Nominative Automatisée Centralisée (DNAC) au CHU de Toulouse J. Jouglen P. Cestac HOMERUS Historique (2004-2010) Pôle

Plus en détail

Partie 1 THÉORIE ET PRATIQUE DU CALCUL DE DOSES

Partie 1 THÉORIE ET PRATIQUE DU CALCUL DE DOSES Partie 1 THÉORIE ET PRATIQUE DU CALCUL DE DOSES CHAPITRE 1 Responsabilité professionnelle dans l administration des prescriptions médicamenteuses 3 La prescription médicamenteuse est l acte médical duquel

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues :

Résumé des modifications intervenues : Référence : PR /PHA/001-A Page : Page 1 sur 11 Objet : Préciser : - les règles de stockage des substances vénéneuses et des médicaments stupéfiants, - indiquer les modalités de détention, de mise à disposition

Plus en détail

Formation. Spécial Sud. Gouvernance. Management. Management. JuriSanté. Risques. Facturation. Pharmacie. Qualité Concours. Finances.

Formation. Spécial Sud. Gouvernance. Management. Management. JuriSanté. Risques. Facturation. Pharmacie. Qualité Concours. Finances. psy Spécial Sud Management Information médicale Facturation Contrôle de gestion Activités médico-techniques Pharmacie Ressources humaines Hygiène Management des pôles Développement durable Qualité Concours

Plus en détail

Partagée : Infirmières et infirmiers Pharmaciens et pharmaciennes Pharmaciens communautaires exerçant leur profession sur le territoire du Québec

Partagée : Infirmières et infirmiers Pharmaciens et pharmaciennes Pharmaciens communautaires exerçant leur profession sur le territoire du Québec ORDONNANCE COLLECTIVE : Ajustement des antidiabétiques oraux Série : 2000 N 2077 Sommaire : Ajustement des antidiabétiques oraux (ADO) au centre de jour de diabétologie pour les usagers dont les glycémies

Plus en détail

Optimisation de la prise en charge médicamenteuse en antibiothérapie : 3 novembre 2015 Dr Virginie Vitrat, infectiologue Franck Guérin, pharmacien

Optimisation de la prise en charge médicamenteuse en antibiothérapie : 3 novembre 2015 Dr Virginie Vitrat, infectiologue Franck Guérin, pharmacien Optimisation de la prise en charge médicamenteuse en antibiothérapie : exemple du CH Annecy Genevois 3 novembre 2015 Dr Virginie Vitrat, infectiologue Franck Guérin, pharmacien Présentation du CH Annecy

Plus en détail

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Informatisation de la prescription

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Informatisation de la prescription Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - Informatisation de la prescription J.P. Genillon Pharmacien hygiéniste Contexte (1) Bon usage des antibiotiques

Plus en détail

EXPERIMENTATION D UNE MÉTHODE LEAN POUR L AMELIORATION DES PROCESSUS MÉTIERS

EXPERIMENTATION D UNE MÉTHODE LEAN POUR L AMELIORATION DES PROCESSUS MÉTIERS EXPERIMENTATION D UNE MÉTHODE LEAN POUR L AMELIORATION DES PROCESSUS MÉTIERS Application à l amélioration de la prise en charge médicamenteuse dans un hôpital Niccolo Curatolo Mardi 26 décembre 2014 1

Plus en détail

EPO, enfin un circuit sécurisé

EPO, enfin un circuit sécurisé PROTOCOLES DE QUALITE EPO, enfin un circuit sécurisé S. FLANGAKIS-BARBE - Pharmacie Médicaments - CHU - 31 - TOULOUSE Ce travail collectif, réalisé au CHU de Toulouse, trouve son origine dans une réflexion

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Les Bonnes Pratiques de Prescription Médicamenteuse (patient hospitalisé, sortant ou vu en consultation externe)

Les Bonnes Pratiques de Prescription Médicamenteuse (patient hospitalisé, sortant ou vu en consultation externe) Observatoire des Médicaments, des Dispositifs médicaux et des Innovations Thérapeutiques Les Bonnes Pratiques de Prescription Médicamenteuse (patient hospitalisé, sortant ou vu en consultation externe)

Plus en détail

Repères pour votre pratique. Sécurisation du circuit du médicament dans les Etablissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)

Repères pour votre pratique. Sécurisation du circuit du médicament dans les Etablissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) Repères pour votre pratique Sécurisation du circuit du médicament dans les Etablissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) Mars 2012 Préambule Préambule Prévenir la iatrogénie médicamenteuse

Plus en détail

Evaluation de la qualité des services de tutelle de l UDAF03

Evaluation de la qualité des services de tutelle de l UDAF03 Evaluation de la qualité des services de tutelle de l UDAF03 Démarche qualité 2007-2009 «Ce n est qu avec les yeux des autres, qu on peut bien voir ses défauts.» Confucius Cadre des enquêtes de satisfaction

Plus en détail

OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES. Dr Sara BALAGNY 11 février 2015

OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES. Dr Sara BALAGNY 11 février 2015 OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES Dr Sara BALAGNY 11 février 2015 1 Le circuit du médicament en HAD ORDONNANCE De l ordonnance à l administration à domicile Med. traitant Med. hospitalier

Plus en détail

Retour sur les actions Assurance Maladie auprès des structures d Hospitalisation à Domicile

Retour sur les actions Assurance Maladie auprès des structures d Hospitalisation à Domicile Retour sur les actions Assurance Maladie auprès des structures d Hospitalisation à Domicile Dr Nathalie VERIN - Direction régionale du Service Médical Journée Interrégionale de l HAD du 15 octobre 2014

Plus en détail

Publicitéet information. Assises du médicamentm Groupe 4 Séance du 1 er avril 2011 des Pharmaciens

Publicitéet information. Assises du médicamentm Groupe 4 Séance du 1 er avril 2011 des Pharmaciens Publicitéet information Assises du médicamentm Groupe 4 Séance du 1 er avril 2011 Conseil de l Ordre l des Pharmaciens Le cadre réglementaire r existant Articles 86 à 100 du code communautaire Art L.5122-1

Plus en détail

Les risques identifiés en région Centre par CartoRetEx - Prioriser, convaincre et agir - Retour d expérience au 31/10/2012

Les risques identifiés en région Centre par CartoRetEx - Prioriser, convaincre et agir - Retour d expérience au 31/10/2012 Les risques identifiés en région Centre par CartoRetEx - Prioriser, convaincre et agir - Retour d expérience au 31/10/2012 Aude JARDEL (Pharmacien Expert risques et qualité) Dr Patrick WERNER (Consultant

Plus en détail

F. BILLION-REY V. LACROIX

F. BILLION-REY V. LACROIX Centre Hospitalier de Lons le Saunier Service Pharmacie et Stérilisation Centrale Plaidoyer pour le développement de la Pharmacie Clinique au Centre Hospitalier de Lons le Saunier F. BILLI-REY V. LACRIX

Plus en détail

Recommandations Temporaires d Utilisation (RTU) Principes et éléments d information sur les modalités d élaboration et de mise en œuvre par l ANSM

Recommandations Temporaires d Utilisation (RTU) Principes et éléments d information sur les modalités d élaboration et de mise en œuvre par l ANSM Recommandations Temporaires d Utilisation (RTU) Principes et éléments d information sur les modalités d élaboration et de mise en œuvre par l ANSM Octobre 2012 2 Sommaire Préambule 3 Identification du

Plus en détail

FORMATION DU PERSONNEL DES PHARMACIES A LA GESTION D UNE UNITE CENTRALISEE DE PREPARATION DES CYTOTOXIQUES Bilan à 3 ans

FORMATION DU PERSONNEL DES PHARMACIES A LA GESTION D UNE UNITE CENTRALISEE DE PREPARATION DES CYTOTOXIQUES Bilan à 3 ans FORMATION DU PERSONNEL DES PHARMACIES A LA GESTION D UNE UNITE CENTRALISEE DE PREPARATION DES CYTOTOXIQUES Bilan à 3 ans Julien HUSSON Etudiant chercheur ERPI- INPL Véronique NOIREZ, Isabelle MAY Sophie

Plus en détail

Pharmaciens d officine

Pharmaciens d officine Pharmaciens d officine Des bonnes pratiques à partager et à développer Juillet 204 Les pharmaciens d officine en Aquitaine : des acteurs de proximité majeurs pour des parcours de santé de qualité Depuis

Plus en détail

Gestion Risque Médicamenteux en EHPAD

Gestion Risque Médicamenteux en EHPAD Gestion Risque Médicamenteux en EHPAD Marine DUCARME RéQua Dr Julie BERTHOU-CONTRERAS - OMéDIT Journée PARTAGE Plage FC OMéDIT Médico-Social Dynamique relancée en 10/2013 Objectifs Relancer la réflexion

Plus en détail

EPP : quelle mise en œuvre pour les professionnels de santé autres que médecins? Ensemble, améliorons la qualité en santé 1

EPP : quelle mise en œuvre pour les professionnels de santé autres que médecins? Ensemble, améliorons la qualité en santé 1 EPP : quelle mise en œuvre pour les professionnels de santé autres que médecins? Ensemble, améliorons la qualité en santé 1 EPP : Quelle mise en œuvre pour les pharmaciens? 2 Sylvère QUILLEROU Membre du

Plus en détail

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon «La chimiothérapie anticancéreuse ambulatoire et à domicile» (21 novembre 2013) Université Claude Bernard ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon La chimiothérapie

Plus en détail

Expérience de Pharmacie Clinique dans le cadre des réflexions nationales sur la Sécurisation du circuit du médicament à l'hôpital

Expérience de Pharmacie Clinique dans le cadre des réflexions nationales sur la Sécurisation du circuit du médicament à l'hôpital Expérience de Pharmacie Clinique dans le cadre des réflexions nationales sur la Sécurisation du circuit du médicament à l'hôpital M. Grégory Gaudillot, Pharmacien Gérant Mme Anne Otto, Pharmacienne Fédération

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

Communication Médecin-Pharmacien

Communication Médecin-Pharmacien Communication Médecin-Pharmacien Prescriptions et Remèdes Médecin-Pharmacien Deux perspectives, un même objectif François Parent, MD, CMFC(mu), FCMF Marc Parent, D.P.H, MSc., BCPS Communiquer... Émetteur

Plus en détail

Rapport d Evaluation des Pratiques Professionnelles 2007

Rapport d Evaluation des Pratiques Professionnelles 2007 Centre de Soins de Suite et de Réadaptation 87430 Verneuil sur Vienne Rapport d Evaluation des Pratiques Professionnelles 2007 «Analyse de la pertinence des prescriptions conditionnelles de paracétamol

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS 119 rue de la marne - 33500 - Libourne NOVEMBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification

Plus en détail

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité Réunion nationale des OMEDIT 26 mai 2011 Valerie Salomon Bureau Qualité et sécurité des soins Sous direction du pilotage de la performance

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS. Point presse

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS. Point presse MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Point presse Suppression de la vignette pharmaceutique au 1 er juillet 2014 Mardi 20 mai DOSSIER DE PRESSE -----------------------------------------------

Plus en détail

Sécurisation du circuit du médicament dans les Etablissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) sans pharmacie à usage intérieur

Sécurisation du circuit du médicament dans les Etablissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) sans pharmacie à usage intérieur Repères pour votre pratique Sécurisation du circuit du médicament dans les Etablissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) sans pharmacie à usage intérieur Mars 2012 Mise à jour en

Plus en détail

Formation continue Le cas du Québec

Formation continue Le cas du Québec Assemblée générale de la CIOPF Paris, France 20 novembre 2013 Formation continue Le cas du Québec Diane Lamarre, pharmacienne, M.Sc. Présidente de l Ordre des pharrmaciens du Québec Professeure titulaire

Plus en détail

Gestion des risques a priori sur le circuit du médicament

Gestion des risques a priori sur le circuit du médicament Gestion des risques a priori sur le circuit du médicament Expérience de la Clinique du Parc de Charleville-Mézières Hélène Vanoverberghe Pharmacien Responsable Assurance Qualité Contexte institutionnel

Plus en détail

MONITORING / SUIVI DES PATIENTS

MONITORING / SUIVI DES PATIENTS Formation Recherche Clinique OncoBasseNormandie 02/12/2013 MONITORING / SUIVI DES PATIENTS Jean-Michel GRELLARD ARC Coordinateur - Centre François Baclesse Quelques définitions Cahier d observation ou

Plus en détail

ENQUETE sur la gestion du médicament, le bon usage des antibiotiques et la gestion du risque infectieux au sein des EHPAD des PAYS DE LA LOIRE

ENQUETE sur la gestion du médicament, le bon usage des antibiotiques et la gestion du risque infectieux au sein des EHPAD des PAYS DE LA LOIRE ENQUETE sur la gestion du médicament, le bon usage des antibiotiques et la gestion du risque infectieux au sein des EHPAD des PAYS DE LA LOIRE Introduction Les données concernant cette étude ont été recueillies

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Bilan de la démarche. de certification V 2010. Haute-Normandie

Bilan de la démarche. de certification V 2010. Haute-Normandie Bilan de la démarche de certification V 2010 Haute-Normandie Juin 2013 La certification V 2010 en Haute Normandie Bilan au 1 er juin 2013 Etat d avancement de la démarche Au 1 er juin 2013, 69 établissements

Plus en détail

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels»

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels» Fiche de presse Une force de proposition indépendante à l initiative de la Ville de Montpellier Direction de la Communication de la Ville de Montpellier - ANATOME - Novembre 2010 Signature d une convention

Plus en détail

CIRCUIT DU MEDICAMENT

CIRCUIT DU MEDICAMENT CIRCUIT DU MEDICAMENT A L EHPAD LA ROSERAIE 9 Allée de la Roseraie 85 140 CHAUCHE CONTEXTE ET MODALITÉS DE RÉALISATION POURQUOI? QUI? QUAND? COMMENT? Temps de travail infirmier très important : Environ

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT Chloë Bezel HL Le Vigan Armelle Develay-Rambourg CHU Nîmes Eric Jobard CH St Brieuc Claire Pollet EPSM Armentières Edgar Tissot CHS Novillars Définition «L ETP vise à

Plus en détail

Programme DPC n 47341500009. Le C.L.E.F. Hôtel Ibis Paris -Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy Les Moulineaux

Programme DPC n 47341500009. Le C.L.E.F. Hôtel Ibis Paris -Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy Les Moulineaux Formation extra-muros E s s a i s C l i n i q u e s Programme DPC n 47341500009 C.L.E.F Hôtel Ibis Paris -Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy s Moulineaux 1 Essais Cliniques Objectifs

Plus en détail

Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe

Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe Formation - Surveillance - Evaluation Centre Hospitalier du Mans Réseau LUTIN 72 LUTte contre les Infections Nosocomiales en Sarthe La FORMATION

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL DE MOZE. 1, rue du Docteur-Tourasse 07320 SAINT-AGRÈVE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL DE MOZE. 1, rue du Docteur-Tourasse 07320 SAINT-AGRÈVE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL DE MOZE 1, rue du Docteur-Tourasse 07320 SAINT-AGRÈVE Février 2007 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L

Plus en détail

Incidence sur l organisation des soins : expérience d un réseau territorial. Nathalie BINOIT, Infirmière coordinatrice Réseau ONCOLOGIE 37, Tours

Incidence sur l organisation des soins : expérience d un réseau territorial. Nathalie BINOIT, Infirmière coordinatrice Réseau ONCOLOGIE 37, Tours Incidence sur l organisation des soins : expérience d un réseau territorial Nathalie BINOIT, Infirmière coordinatrice Réseau ONCOLOGIE 37, Tours Réseau territorial de cancérologie, né en 2003, association

Plus en détail

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. Promouvoir les soins pharmaceutiques

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. Promouvoir les soins pharmaceutiques FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES Promouvoir les soins pharmaceutiques PRÉSENTATION DE LA FORMATION Contexte Le métier du pharmacien est en pleine évolution. Un concept qui va

Plus en détail

Sophie LIABEUF Pharmacologie Amiens

Sophie LIABEUF Pharmacologie Amiens UE 6 INITIATION À LA CONNAISSANCE DU MÉDICAMENT Sophie LIABEUF Pharmacologie Amiens Règles de prescription Informations médicales concernant le patient (ATCD, âge, ) / situation socio-économique / situation

Plus en détail

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Dr Denis BABORIER CH LONS-LE-SAUNIER 31 Août 2009 La géographie du projet ISYS Projet d informatisation du système de soins Franche-Comté EMOSIST-fc

Plus en détail

Groupe de travail HAD du 04/06/2012

Groupe de travail HAD du 04/06/2012 Groupe de travail HAD du 04/06/2012 Présents : Dr Frédéric Abraham (Pharmacien, HAD du Cèdre) Dr Agnès Kolasinski (Pharmacien, HAD ADIR Assistance) Dr Vincent Ledouble (Pharmacien, CHIELVR) Dr Elise Remy

Plus en détail

CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES

CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES SECTION 1 : Le comité de pilotage, de la qualité et de la certification 1. Composition Le comité

Plus en détail

CERTIFICATION V2014. Centre Hospitalier Givors. Cycle de conférences FHF RA 30 septembre 2014

CERTIFICATION V2014. Centre Hospitalier Givors. Cycle de conférences FHF RA 30 septembre 2014 CERTIFICATION V2014 Centre Hospitalier Givors Cycle de conférences FHF RA 30 septembre 2014 1 Plan de la présentation - Présentation du CH - Mode de pilotage de la démarche - Comment aborder le compte-qualité?

Plus en détail

La formation dans tous ses états. Programme et méthode de formation continue sur la

La formation dans tous ses états. Programme et méthode de formation continue sur la La formation dans tous ses états Programme et méthode de formation continue sur la «Préparation des médicaments anticancéreux» Répond à (Art R 950-4 al 1 du Code du Travail) Par qui, Comment et Pourquoi.

Plus en détail

novembre au CH de Laon, le 27 novembre au CRF Saint Lazare et le 28 novembre au CH Pinel), auxquelles 200

novembre au CH de Laon, le 27 novembre au CRF Saint Lazare et le 28 novembre au CH Pinel), auxquelles 200 R é s e a u QUALITE RISQUES P i c a r d i e A c t u a l i t é d u r é s e a u Bienvenue aux nouveaux adhérents Le réseau s est agrandi depuis la dernière newsletter et compte à présent un peu plus de 90

Plus en détail

Analyse et gestion d un évènement indésirable associé aux soins

Analyse et gestion d un évènement indésirable associé aux soins Analyse et gestion d un évènement indésirable associé aux soins Programme de développement professionnel continu Date : juin 2013 Comité de Coordination de l Evaluation Clinique et de la Qualité en Aquitaine

Plus en détail

Prescription, Dispensation et indications hors AMM. François LOCHER UCBL- ISPB HCL-Pharmacie Centrale

Prescription, Dispensation et indications hors AMM. François LOCHER UCBL- ISPB HCL-Pharmacie Centrale Prescription, Dispensation et indications hors AMM François LOCHER UCBL- ISPB HCL-Pharmacie Centrale AMM Autorisation, nationale ou communautaire par laquelle l autoritécompétente donne son aval pour l

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de l emploi et de la solidarité

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de l emploi et de la solidarité J.O n 101 du 30 avril 2002 page 7790 texte n 8 Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère de l emploi et de la solidarité Décret n 2002-637 du 29 avril 2002 relatif à l accès aux informations

Plus en détail

Prise en charge de la chimiothérapie à domicile Projet VELCADOM

Prise en charge de la chimiothérapie à domicile Projet VELCADOM Prise en charge de la chimiothérapie à domicile Projet VELCADOM Respaud Renaud 25 Juin 2009 1 CONTEXTE Directive du plan cancer 2003-2007 puis 2009-2013 Hôpitaux de jour saturés (grandes agglomérations)

Plus en détail

P RESCRIPTION ELECTRONIQUE

P RESCRIPTION ELECTRONIQUE Note d Orientation Propositions concrètes CLIO Santé Janvier 2012 P RESCRIPTION ELECTRONIQUE E_PRESCRIPTION Comment déployer la prescription électronique 1. INTRODUCTION... 2 2. L ORDONNANCE PAR VOIE ELECTRONIQUE...

Plus en détail

2. Accords généraux concernant la prescription

2. Accords généraux concernant la prescription 2. Accords généraux concernant la prescription INTRODUCTIon La prescription doit permettre au pharmacien de délivrer de manière adéquate le bon médicament. La prescription doit satisfaire à un certain

Plus en détail

Poitou-Charentes. Commission Sécurisation du circuit du médicament Groupe informatisation du circuit

Poitou-Charentes. Commission Sécurisation du circuit du médicament Groupe informatisation du circuit Observatoire Régional du MEdicament et des Dspositifs Médicaux Stériles Page 1 sur 17 Ce document a été élaboré par le groupe (informatisation du circuit du médicament) travaillant dans le cadre de l ORMEDMS.

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS dmp.gouv.fr Le Dossier Médical Personnel (DMP) est une réalité. Il est entré dans sa phase de déploiement. Pour

Plus en détail

Intégration MED-Office / SQIM

Intégration MED-Office / SQIM Intégration MED-Office / SQIM Système Québécois d Informations sur les Médicaments Annoncé depuis quelques années déjà, le SQIM est maintenant une réalité! MED-Office, de Logiciels INFO-DATA, est le premier

Plus en détail

Les visites de risques de l assureur : Bilan et perspectives. 23 Mai 2013, Strasbourg

Les visites de risques de l assureur : Bilan et perspectives. 23 Mai 2013, Strasbourg Les visites de risques de l assureur : Bilan et perspectives. 23 Mai 2013, Strasbourg Sommaire Sham en quelques chiffres Les visites d analyse de risques Quel bilan? Perspectives Synthèse Sham en quelques

Plus en détail

PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE

PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE Objet : Sevrage d une dépendance physique à l alcool Dans ce cas, il ne s agit pas d un sevrage simple ambulatoire. Ce protocole tient compte de la sécurité du patient

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE HOP LOCAL & CENTRE D'HEBERGEMENT - DU PAYS D'HORTE ET TARDOIRE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE HOP LOCAL & CENTRE D'HEBERGEMENT - DU PAYS D'HORTE ET TARDOIRE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE HOP LOCAL & CENTRE D'HEBERGEMENT - DU PAYS D'HORTE ET TARDOIRE PLACE DU CHAMP DE FOIRE 16110 La Rochefoucauld France Démarche

Plus en détail

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 Patient(e)s atteint(e)s d un cancer du sein BINOIT NATHALIE ROUSSEAU SOPHIE 17 JUIN 2014 Pourquoi ce projet? Le cancer : une maladie chronique? Les soins de support

Plus en détail

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * *

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * République du Sénégal Ministère de la Santé et de l Action Sociale Direction Générale de la Santé Direction des Laboratoires Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * PLAN DE FORMATION DES PERSONNELS

Plus en détail

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS ACTIVITE PROFESSIONNELLE N 8 : LE CADRE GERE LES RISQUES CONCERNANT LES PRESTATIONS, LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES PERSONNELS,

Plus en détail

Ordonnance collective. Médications pour le traitement de la diarrhée pour les voyageurs Groupe santé voyage et Bleu, réseau d experts

Ordonnance collective. Médications pour le traitement de la diarrhée pour les voyageurs Groupe santé voyage et Bleu, réseau d experts Ordonnance collective Médications pour le traitement de la diarrhée pour les voyageurs en santé Ordonnance collective Médications pour le traitement de la diarrhée pour les voyageurs Groupe santé voyage

Plus en détail

des outils et une méthode m pédagogiquep les activités s pharmaceutiques des Carinne Bruneton

des outils et une méthode m pédagogiquep les activités s pharmaceutiques des Carinne Bruneton ien développer d les activités s pharmaceutiques des centres de santé et des hôpitaux h : des outils et une méthode m pédagogiquep Séminaire pour les Consultants Francophones dans la Gestion des Achats

Plus en détail