Table des matières. Préface, par Jean Florence 11 Avant-propos, par Michel Cazenave 15. Introduction, p. 17

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table des matières. Préface, par Jean Florence 11 Avant-propos, par Michel Cazenave 15. Introduction, p. 17"

Transcription

1 Table des matières Préface, par Jean Florence 11 Avant-propos, par Michel Cazenave 15 Introduction, p. 17 Première partie LES BASES D'UNE AUTRE APPROCHE DE LA SCHIZOPHRÉNIE, p. 19 Chapitre 1. La découverte par C. G. Jung d'un inconscient évolutif et transpersonnel 21 Introduction 23 I. DE LA PSYCHIATRIE AU DÉBAT AVEC FREUD 25 A) C. G. Jung : le Burghôlzli, la découverte des complexes Etudes diagnostiques sur les associations La force du complexe dans la démence précoce, future schizophrénie 28 B) Rencontre et débat entre S. Freud et C. G. Jung 30 II. LA LIBIDO 34 A) S. Freud et la libido 34 B) C. G. Jung et les métamorphoses de la libido Préambule Wandlungen und Symbole der Libido Dynamique de la libido et schizophrénie L'inceste et son sacrifice 54 III. LE SYMBOLISME ET L'ARCHAÏQUE 56 A) Le Symbolisme et l'archaïque chez S. Freud Le symbolisme La phylogenèse ou l'archaïque et l'infantile 62 B) Mythologie et psychanalyse 63 IV. COMMENT JUNG DÉCOUVRE L'INCONSCIENT COLLECTIF...65 A) Le voyage aux Etats-Unis 66 B) Un schizophrène mythologue au Burghôlzli 67 C) Les Métamorphoses et symboles de la libido 68 D) Les symboles mythologiques dans le transfert 70 E) La descente dans l'inconscient 73 F) Elargissement du cadre freudien : la découverte du point de vue «constructif» et de la fonction transcendante 79 Conclusions

2 Chapitre 2. La dialectique dynamique autorégulatrice entre le conscient et l'inconscient 89 Introduction 91 I. L'AUTORÉGULATION CONSCIENT-INCONSCIENT 93 A) La question de l'énergie et du réinvestissment de la libido libérée...93 B) La régulation venant de l'inconscient 95 C) La perte des repères et l'action compensatrice de l'inconscient collectif 96 II. LA COMPRÉHENSION DES IMAGES MYTHOLOGIQUES 99 A) Nécessité de la compréhension 99 B) L'histoire comparée des symboles 101 C) Les fantasmes originaires 103 D) Les mythes chez l'humain 106 III. LES FIGURES DE L'INCONSCIENT COLLECTIF ET LEUR DIFFÉRENCIATION 109 A) Les différentes figures de l'inconscient collectif L'ombre L'anima/us L'archétype du Soi 118 B) La différenciation d'avec les figures de l'inconscient 123 C) Nécessité de la confrontation à l'inconscient collectif compensateur 125 IV. LA DYNAMIQUE DE L'ÉNERGIE PSYCHIQUE ET SA TRANSFORMATION 131 A) L'énergie psychique 131 B) La conception jungienne du symbole 134 V. RÉFLEXIONS THÉORIQUES SUR LA DYNAMIQUE ÉVOLUTIVE DU PSYCHISME ET SA NATURE BIPOLAIRE 136 A) Les deux extrémités de la psyché 136 B) La distinction entre instinct et pulsion 141 C) Sublimation freudienne et «sublimation» jungienne 143 D) Définition des archétypes Régulateurs inconscients Distinction entre image et forme Effet de l'archétype sur le psychisme Bipolarité pulsion - archétype 154 E) La bipolarité fondamentale du psychisme humain 155 Conclusions

3 Deuxième partie LA CLINIQUE DE LA SCHIZOPHRÉNIE, p. 165 Chapitre 3. Description jungienne de la schizophrénie 167 Introduction 169 I. LE CONCEPT DE SCHIZOPHRÉNIE DANS L'HISTOIRE DE LA PSYCHIATRIE 171 A) Le concept initial de schizophrénie 171 B) Les tribulations du concept de schizophrénie dans la psychiatrie européenne 173 C) Dans la psychiatrie américaine 175 II. LA COMPRÉHENSION JUNGIENNE DE LA SCHIZOPHRÉNIE A) La place de la schizophrénie dans l'œuvre de Jung 176 B) L'intérêt de C. G. Jung pour la schizophrénie 177 C) La dissociation de la personnalité : premières hypothèses 179 D) Contre une conception strictement matérialiste 180 E) Les bases pour une psychothérapie des schizophrènes 181 F) Textes ultérieurs 183 G) L'explication donnée au patient 186 H) Considérations étiologiques 187 I) Aspects thérapeutiques particuliers de la schizophrénie 190 Conclusions 193 Chapitre 4. Psychothérapies : les données issues de la clinique 197 I. LA PSYCHOTHÉRAPIE DE JONATHAN 199 A) Compte-rendu des séances 200 B) Conclusions pour Jonathan 245 II. L'EXPÉRIENCE PSYCHOTIQUE DE PAUL 247 A) Le premier épisode psychotique 248 B) Le deuxième épisode psychotique 249 C) Le troisième épisode psychotique 251 D) Le quatrième épisode psychotique ou «initiation» 253 E) Un processus autonome à l'œuvre 257 F) L'activation d'une couche transpersonnelle 259 G) L'auto-régulation par l'inconscient 260 H) Cinquième phase chez Paul, «la phase terrestre» 262 I) Conclusions pour Paul 262 Conclusions

4 Troisième partie NOUVEAUX DÉVELOPPEMENTS A PROPOS DE LA SCHIZOPHRÉNIE, p. 269 Chapitre 5. Une approche évolutive et créative dans la compréhension et le traitement de la schizophrénie 271 INTRODUCTION 273 I. LE SENS DE LA SCHIZOPHRÉNIE : LE SYNDROME DE RENOUVELLEMENT, J. W. PERRY 273 A) La schizophrénie comme «syndrome de renouvellement» 273 B) Les thèmes et les images 276 C) Le myhte de la royauté archaïque 277 D) Processus de renouvellement : séquence mort-renaissance 278 E) Proximité avec certaines expériences mystiques 279 F) Un changement de point de vue 279 G) L'attitude thérapeutique 280 H) Emergence du principe de relation («Eros») 284 II. LA CRÉATION D'UNE PSYCHOPATHOLOGIE PROGRESSIVE DANS LA SCHIZOPHRÉNIE, G. BENEDETTI 285 A) La créativité dans la psychose 285 B) L'intensité du transfert selon G. Benedetti 286 C) Transformation de la psychopathologie régressive en psychopathologie «progressive» 288 D) La psychothérapie 289 III. L'«APEX» OU LA CAUSE FINALE DANS LA SCHIZOPHRÉNIE, Ph. LEKEUCHE 290 IV. LE TRANSFERT: LA VOIE DE LA PSYCHOTHÉRAPIE SELON JUNG 293 A) L'apport de l'imagination alchimique pour comprendre le transfert 293 B) Le processus de la réduction de la dissociation dans le transfert 299 C) Les ébauches de l'unification intérieure : l'union des opposés 301 V. SPÉCIFICITÉ DE JUNG DANS SA MANIÈRE D'APPROCHER LES PHÉNOMÈNES PSYCHIQUES 302 A) Un autre niveau de compréhension 303 B) Le langage rationnel ne suffît pas 305 Conclusions 309 Chapitre 6. Le regard d'une épistémologie transdisciplinaire 319 Introduction 321 I. DISCUSSION ÉPISTÉMOLOGIQUE : LE POINT DE VUE DE LA CAUSE ET LE POINT DE VUE DE LA FIN 325 A) Finalité en philosophie et finalité chez Jung

5 B) Freud et Jung : la psychopathologie entre «analytisme» et «fïnalisme» 327 C) Rapprochements des points de vue de Freud et de Jung : les travaux de J. S. Grotstein 332 II. PROXIMITÉ DE JUNG AVEC D'AUTRES COURANTS DE LA PSYCHANALYSE 337 A) M. Klein et les post-kleiniens 337 B) Freudiens 339 III. LA PERCÉE OPÉRÉE PAR LA SCIENCE DU CHAOS 340 A) Une brève histoire de la théorie du chaos 340 B) Structures dissipatives, irréversibilité, créativité 345 IV. PERTINENCE DU RAPPROCHEMENT ENTRE LES THÉORIES DU CHAOS ET LES SCIENCES HUMAINES 352 A) La transdisciplinarité 352 B) La science du chaos et la psychanalyse 353 V. CONCLUSIONS - HYPOTHÈSES : COMMENT POURRAIT-ON PENSER LA CRISE SCHIZOPHRÉNIQUE? 357 A) Nouveau paradigme et psychisme 357 B) Chaos et épistémologie : la situation de la schizophrénie 357 C) Systèmes humains et théorie du chaos : penser la crise avec E. Morin 360 D) L'hypothèse d'une «mise en ébullition volontaire» ou «autoréorganisation». Le déclenchement d'une schizophrénie comme tentative de métamorphose? Loin de l'équilibre, le chaos générateur d'ordre L'hypothèse du renouvellement et la neurophysiologie 368 Conclusion générale, p. 373 A) Thème principal 375 B) Méthode 377 C) Problématiques et référents théoriques : les grandes questions posées dans ce livre 377 D) Actualité de la problématique 384 E) Structure générale de l'ouvrage 385 F) Perspectives 388 Annexes 393 Bibliographie

Le schéma décisionnel de prise en compte d un candidat au titre de psychothérapeute

Le schéma décisionnel de prise en compte d un candidat au titre de psychothérapeute Le schéma décionnel de prise en compte d un candidat au titre de psychothérapeute 1 Psychiatre? Oui Non sans formation complémentaire Expérience de + de 5 ans? (avec ou sans formation) Oui Non soumise

Plus en détail

LA DEMARCHE DE RECHERCHE

LA DEMARCHE DE RECHERCHE LA DEMARCHE DE RECHERCHE I. Différentes méthodes d'acquisition des connaissances... 1 II. Les trois grandes phases d'une démarche de recherche... 2 A. La phase conceptuelle ou théorique... 2 B. Phase méthodologique...

Plus en détail

MASTER MENTION PHILOSOPHIE, PSYCHANALYSE SPÉ ETUDES PSYCHANALYTIQUES ET ESTHÉTIQUES PARCOURS PSYCHANALYSE

MASTER MENTION PHILOSOPHIE, PSYCHANALYSE SPÉ ETUDES PSYCHANALYTIQUES ET ESTHÉTIQUES PARCOURS PSYCHANALYSE MASTER MENTION PHILOSOPHIE, PSYCHANALYSE SPÉ ETUDES PSYCHANALYTIQUES ET ESTHÉTIQUES PARCOURS PSYCHANALYSE Résumé de la formation Type de diplôme : MASTER 2 Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales

Plus en détail

TABLES DES MATIÈRES. Sommaire Liste des abréviations Préface Introduction générale... 21

TABLES DES MATIÈRES. Sommaire Liste des abréviations Préface Introduction générale... 21 TABLES DES MATIÈRES Sommaire... 11 Liste des abréviations... 13 Préface... 17 Introduction générale... 21 PREMIÈRE PARTIE LE DÉPASSEMENT DES CONCEPTS D USAGER ET DE CONSOMMATEUR : L EXISTENCE D UN CONCEPT

Plus en détail

Évaluation Texte argumentatif

Évaluation Texte argumentatif Évaluation Texte argumentatif L utilisation du texte argumentatif (lettre d opinion) en science est un prétexte à l évaluation de plusieurs compétences chez le jeune. À partir d un tel texte, on peut évaluer

Plus en détail

L intérêt du binôme aide soignant infirmière

L intérêt du binôme aide soignant infirmière L intérêt du binôme aide soignant infirmière INTRODUCTION Nécessité d appliquer de manière stricte la liste d acte Travail pluridisciplinaire Dans le cadre théorique suivant: Le rétablissement La Thérapie

Plus en détail

Édith Lecourt Découvrir la psychanalyse

Édith Lecourt Découvrir la psychanalyse Édith Lecourt Découvrir la psychanalyse, 2006 ISBN : 2-7081-3602-X Table des matières Introduction... 1 Partie I Historique Chapitre 1 : De l hypnose à la psychanalyse... 11 Vienne... 13 Freud (1856-1939)...

Plus en détail

HISTOIRE DES DOCTRINES PÉDAGOGIQUES SÉANCE N 10 : La pédagogie et le principe d'autonomie PLAN. comme "principe régulateur" des pratiques pédagogiques

HISTOIRE DES DOCTRINES PÉDAGOGIQUES SÉANCE N 10 : La pédagogie et le principe d'autonomie PLAN. comme principe régulateur des pratiques pédagogiques HISTOIRE DES DOCTRINES PÉDAGOGIQUES SÉANCE N 10 : La pédagogie et le principe d'autonomie PLAN 1 Introduction : L'autonomie comme "principe régulateur" des pratiques pédagogiques KANT distingue les : principes

Plus en détail

Connaissances Capacités Attitudes

Connaissances Capacités Attitudes PRÉPARER UNE «SITUATION COMPLEXE DISCIPLINAIRE», SITUATION D APPRENTISSAGE ET/OU D ÉVALUATION TITRE : La germination des graines, à la lumière? classe : 6 ème durée : 20 min I - Choisir des objectifs dans

Plus en détail

Le travail de re-socialisation. un exemple : la Visite à Domicile

Le travail de re-socialisation. un exemple : la Visite à Domicile Le travail de re-socialisation un exemple : la Visite à Domicile Remarques à propos de la psychopathologie... la psychopathologie - particulièrement lorsqu il s agit du domaine des psychoses, génère chez

Plus en détail

CONSULTATION OU ENTRETIEN? Apport infirmier dans le suivi de santé des salariés Véronique BACLE Dolorès MARTINEZ-BUTHAUD Dr Karinne LEGRAND-CATTAN

CONSULTATION OU ENTRETIEN? Apport infirmier dans le suivi de santé des salariés Véronique BACLE Dolorès MARTINEZ-BUTHAUD Dr Karinne LEGRAND-CATTAN CONSULTATION OU ENTRETIEN? Apport infirmier dans le suivi de santé des salariés Véronique BACLE Dolorès MARTINEZ-BUTHAUD Dr Karinne LEGRAND-CATTAN QUELQUES DEFINITIONS Définition de la profession par l

Plus en détail

Qu est-ce qu une dissertation de philosophie?

Qu est-ce qu une dissertation de philosophie? Qu est-ce qu une dissertation de philosophie? «La dissertation est l'étude méthodique et progressive des diverses dimensions d'une question donnée. À partir d'une première définition de l'intérêt de cette

Plus en détail

Inventaire et typologie des arguments de résistance à l évaluation

Inventaire et typologie des arguments de résistance à l évaluation Inventaire et typologie des arguments de résistance à l évaluation Martin Gravel Université Laval Laboratoire de recherche PerƒEval Présentation dans le cadre du colloque de la SQÉP 7 novembre 2014 Plan

Plus en détail

Le Programme MBCT. Par Nancy Poirier, M.Ps Programme des Troubles Bipolaires Hôpital Douglas

Le Programme MBCT. Par Nancy Poirier, M.Ps Programme des Troubles Bipolaires Hôpital Douglas Le Programme MBCT Par Nancy Poirier, M.Ps Programme des Troubles Bipolaires Hôpital Douglas Définitions MBCT: Mindfulness-Based Cognitive Therapy for Depression Ou La Thérapie Cognitive Basée sur la Pleine

Plus en détail

Formation postgraduée en psychothérapie pour l obtention du titre de spécialiste FMH en psychiatrie et psychothérapie

Formation postgraduée en psychothérapie pour l obtention du titre de spécialiste FMH en psychiatrie et psychothérapie Formation postgraduée en psychothérapie pour l obtention du titre de spécialiste FMH en psychiatrie et psychothérapie Reconnu par la Société suisse de psychiatrie et psychothérapie (SSPP) Hornweg 28, 8700

Plus en détail

La Communication CARL ROGERS. Mercredi le 16/02/

La Communication CARL ROGERS. Mercredi le 16/02/ La Communication CARL ROGERS Mercredi le 16/02/2011-1- Sommaire 1)Carl ROGERS Qui est Carl ROGERS L approche ROGERS Les dimensions rogériennes Ouvrages de Carl Rogers Carl Rogers et la créativité 2) Conclusion.

Plus en détail

Recrutement d un Coordinateur en ETP

Recrutement d un Coordinateur en ETP ! 2012 : Souhait de développer une culture éducative commune à tous les professionnels de la santé afin de permettre à tout patient du territoire un accès au soin éducatif " «L Educ attitude» au quotidien

Plus en détail

Formes et Grandeurs. Réflexions L espace Programmes et compétences Démarche Progression Les activités Exemples de situations Références

Formes et Grandeurs. Réflexions L espace Programmes et compétences Démarche Progression Les activités Exemples de situations Références Formes et Grandeurs Réflexions L espace Programmes et compétences Démarche Progression Les activités Exemples de situations Références Qu est-ce que la géométrie? Exemple de séance Avec le matériel (corde,

Plus en détail

Revue internationale de psychanalyse du couple et de la famille ISSN 2105-1038. N 9-2011/1 Penser le lien: une révision de la théorie.

Revue internationale de psychanalyse du couple et de la famille ISSN 2105-1038. N 9-2011/1 Penser le lien: une révision de la théorie. Revue internationale de psychanalyse du couple et de la famille ISSN 2105-1038 N 9-2011/1 Penser le lien: une révision de la théorie s UNE DÉFINITION PSYCHANALYTIQUE DU LIEN MASSIMILIANO SOMMANTICO L auteur

Plus en détail

Master of Science en Sciences de l éducation Programme d études approfondies : Pédagogie/Psychologie (60 crédits ECTS)

Master of Science en Sciences de l éducation Programme d études approfondies : Pédagogie/Psychologie (60 crédits ECTS) Master of Science en Sciences de l éducation Programme d études approfondies : Pédagogie/Psychologie (60 crédits ECTS) Ce programme vise à approfondir les concepts, notions et théories scientifiques de

Plus en détail

"L'hygiène du coach" ou Comment être coach et rester en bonne santé

L'hygiène du coach ou Comment être coach et rester en bonne santé L hygiène du coach "L'hygiène du coach" ou Comment être coach et rester en bonne santé Reine-Marie HALBOUT Janvier 2005 Etre coach : une vocation et pas seulement une technique. Le coach engage toute sa

Plus en détail

Sommaire PREFACE 1. PRESENTATION DE L'AVIS 15 2. RECOMMANDATIONS 18 3. COMMENT UTILISER L'OUVRAGE EN FUNCTION DES QUESTIONS QUE L'ON SE POSE?

Sommaire PREFACE 1. PRESENTATION DE L'AVIS 15 2. RECOMMANDATIONS 18 3. COMMENT UTILISER L'OUVRAGE EN FUNCTION DES QUESTIONS QUE L'ON SE POSE? Sommaire PREFACE n 1. PRESENTATION DE L'AVIS 15 2. RECOMMANDATIONS 18 3. COMMENT UTILISER L'OUVRAGE EN FUNCTION DES QUESTIONS QUE L'ON SE POSE? 33 4. I/ETRE HUMAIN FACE AUX ECRANS 37 5. PSYCHISME ET CERVEAU

Plus en détail

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers.

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. STAGE MANAGER LEADER AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. Pré-requis : Ressentir le besoin de faire un travail sur soi pour

Plus en détail

Nancy Huston L espèce fabulatrice

Nancy Huston L espèce fabulatrice «Devenir soi ou plutôt se façonner un soi c est activer, à partir d un contexte familial et culturel donné, toujours particulier, le mécanisme de la narration.» Nancy Huston L espèce fabulatrice 1 GROUPE

Plus en détail

Introduction Des compétences émotionnelles pour un leadership dans le changement... 1 Bénédicte Gendron et Louise Lafortune

Introduction Des compétences émotionnelles pour un leadership dans le changement... 1 Bénédicte Gendron et Louise Lafortune C h a p i t r e Table des matières Introduction Des compétences émotionnelles pour un leadership dans le changement.... 1 Bénédicte Gendron et Louise Lafortune 1. Cadrage et pistes réflexives... 4 2. Accompagnement

Plus en détail

Réunion de lancement de la démarche prospective GTEC. Mardi 12 juin 2012

Réunion de lancement de la démarche prospective GTEC. Mardi 12 juin 2012 Réunion de lancement de la démarche prospective GTEC Mardi 12 juin 2012 1 LE CONTEXTE Les enjeux socio-économiques Le partenariat local Des fonctions supplémentaires Service aux Très Petites Entreprises

Plus en détail

Le développement des fonctions de communication dans la prise en charge précoce de l autisme

Le développement des fonctions de communication dans la prise en charge précoce de l autisme Le développement des fonctions de communication dans la prise en charge précoce de l autisme Sandrine OBLET Psychologue-Neuropsychologue CAMSP / EREA Centre Hospitalier Intercommunal Toulon-La Seyne Sur

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALITES DEFINITION. Difficultés dans les apprentissages scolaires

INTRODUCTION GENERALITES DEFINITION. Difficultés dans les apprentissages scolaires Apprendre au collège Quelles souffrances? Quelles solutions? TROUBLES PSYCHOAFFECTIFS DANS LES TROUBLES DES APPRENTISSAGES. Le point de vue du pédopsychiatre. Dr S. SERRET Pédopsychiatre Service de Psychiatrie

Plus en détail

Quelles organisations de l espace et des acteurs pour renforcer les liens culture élevage à l échelle d un territoire?

Quelles organisations de l espace et des acteurs pour renforcer les liens culture élevage à l échelle d un territoire? Projet FP 7 CANTOGETHER Quelles organisations de l espace et des acteurs pour renforcer les liens culture élevage à l échelle d un territoire? Marc Moraine, Juliette Grimaldi, Olivier Therond, Michel Duru

Plus en détail

Préface Eric TROUVÉ. Remerciements Jean-Michel CAIRE. Introduction : L ergothérapie à la croisée des chemins Jean-Michel CAIRE

Préface Eric TROUVÉ. Remerciements Jean-Michel CAIRE. Introduction : L ergothérapie à la croisée des chemins Jean-Michel CAIRE Sommaire Préface... 11 Eric TROUVÉ Remerciements... 13 Jean-Michel CAIRE Introduction : L ergothérapie à la croisée des chemins... 15 Jean-Michel CAIRE CHAPITRE I L ÉVOLUTION DE LA POLITIQUE DE SANTÉ EN

Plus en détail

Programme détaillé Grossesse et deuil périnatal

Programme détaillé Grossesse et deuil périnatal Programme détaillé Grossesse et deuil périnatal La formation continue du Centre d Ouverture Psychologique Et Sociale (Copes) s adresse à tous les acteurs du champ médical, psychologique, pédagogique et

Plus en détail

AIDE-SOIGNANT : STAGE D INTEGRATION

AIDE-SOIGNANT : STAGE D INTEGRATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AIDE-SOIGNANT

Plus en détail

Perfectionnement en langue et communication

Perfectionnement en langue et communication UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Perfectionnement en langue et communication Approfondir vos compétences en français Descriptifs des modules de formation

Plus en détail

Le référentiel de formation du 31 juillet 2009.

Le référentiel de formation du 31 juillet 2009. 6 février 2014 Le référentiel de formation du 31 juillet 2009 Les recommandations de l HAS Le projet architectural de l IFSI : le laboratoire de compétences Nécessité de tenir compte de la spécificité

Plus en détail

CHERCHER CYCLE 2 CYCLE 3 CYCLE 4 CYCLE 2 CYCLE 3 CYCLE 4. CP CE1 CE2 CM1 CM2 6 ème 5 ème 4 ème 3 ème

CHERCHER CYCLE 2 CYCLE 3 CYCLE 4 CYCLE 2 CYCLE 3 CYCLE 4. CP CE1 CE2 CM1 CM2 6 ème 5 ème 4 ème 3 ème CHERCHER Extraire d un document les informations utiles, les S engager dans une démarche de résolution de Prélever et organiser les informations nécessaires à la résolution de problèmes à partir de supports

Plus en détail

Stage découverte du monde matière, objets, vivant Budapest: 1-3 décembre 2014

Stage découverte du monde matière, objets, vivant Budapest: 1-3 décembre 2014 Stage découverte du monde matière, objets, vivant Budapest: 1-3 décembre 2014 Programme Jour 1 Matin: 1.Eléments généraux: - la démarche d investigation, analyse vidéo «grains de blé et vers de terre»,

Plus en détail

Programmes. Process Thérapie Model Process Guidance Model. Ateliers cliniques PTM 1 PTM 2 PTM 3

Programmes. Process Thérapie Model Process Guidance Model. Ateliers cliniques PTM 1 PTM 2 PTM 3 Programmes Process Thérapie Model Process Guidance Model Process Thérapie Model PTM 1 PTM 2 PTM 3 Ateliers cliniques Initiation hypnose Ericksonienne Les doubles contraintes Initiation Analyse Transactionnelle

Plus en détail

Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie. - Master -

Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie. - Master - Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie - Master - Lausanne, Février 2011 Au cours de l année 2010, l Institut de Psychologie de la Faculté des sciences sociales et politiques

Plus en détail

Centre Ressources Autisme Midi-Pyrénées. JONVEL Sabrina, Psychologue CARROUSSEL Laureline, Psychologue

Centre Ressources Autisme Midi-Pyrénées. JONVEL Sabrina, Psychologue CARROUSSEL Laureline, Psychologue Centre Ressources Autisme Midi-Pyrénées JONVEL Sabrina, Psychologue CARROUSSEL Laureline, Psychologue Le CRA MP est un GIP (Groupement d Intérêt Public) constitué de membres publics et associatifs Missions:

Plus en détail

Table des matières PARTIE I TITRE I. Le renforcement de l obligation précontractuelle d information... 34

Table des matières PARTIE I TITRE I. Le renforcement de l obligation précontractuelle d information... 34 Table des matières LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 Préface... 11 Introduction... 13 PARTIE I L émergence d un formalisme contractuel de droit commun TITRE I L organisation légale du processus contractuel par

Plus en détail

FORMATION CONTINUE. Diplômes d Université et Formations Qualifiantes Année universitaire 2015-2016. Informations rentrée 2015-2016

FORMATION CONTINUE. Diplômes d Université et Formations Qualifiantes Année universitaire 2015-2016. Informations rentrée 2015-2016 Informations rentrée 2015-2016 UFR d Études psychanalytiques FORMATION CONTINUE Diplômes d Université et Formations Qualifiantes Année universitaire 2015-2016 L UFR d Études psychanalytiques de l Université

Plus en détail

Les étapes d une démarche d apprentissage en situation problème. D après un document de Hélène Lagarde CPAIEN

Les étapes d une démarche d apprentissage en situation problème. D après un document de Hélène Lagarde CPAIEN Les étapes d une démarche d apprentissage en situation problème D après un document de Hélène Lagarde CPAIEN 1 Représentations initiales Qu est qu une situation d apprentissage? 2 Quels sont les objectifs?

Plus en détail

Séquence 3 : Quelles solutions choisir pour répondre au cahier des charges?

Séquence 3 : Quelles solutions choisir pour répondre au cahier des charges? La cuisson CI2 : recherche de solutions techniques solaire des aliments Séquence : Quelles solutions choisir pour répondre au cahier des charges? Troisième Problématique générale : Comment utiliser l énergie

Plus en détail

APPEL À POSTERS. 3 es journées francophones. 1 er et 2 décembre 2016 // Angers - France. de la recherche en soins

APPEL À POSTERS. 3 es journées francophones. 1 er et 2 décembre 2016 // Angers - France. de la recherche en soins 3 es journées francophones de la recherche en soins 1 er et 2 décembre 2016 // Angers - France APPEL À POSTERS Centre Hospitalier Universitaire d'angers Les 3 es Journées Francophones de la Recherche en

Plus en détail

FORMATIONS en PSYCHANALYSE et PSYCHOTHERAPIE

FORMATIONS en PSYCHANALYSE et PSYCHOTHERAPIE I. F. A. P. P. Institut de Formation A la Psychanalyse et la Psychothérapie analytique AIX-en-PROVENCE - MARSEILLE - ORANGE FORMATIONS en PSYCHANALYSE et PSYCHOTHERAPIE RESPONSABLE DES FORMATIONS : Philippe

Plus en détail

Le guichet innovation. Guide à l attention des porteurs de projet

Le guichet innovation. Guide à l attention des porteurs de projet Le guichet innovation Guide à l attention des porteurs de projet 1 L ANSM et l innovation 2 2 Avant de contacter l ANSM 2 3 Quand contacter l ANSM 3 4 Comment contacter l ANSM 3 5 Les critères 3 6 Les

Plus en détail

Table des matières du tome 1 : la Compétence Managériale. Chapitre 1 : Principes du management actuel

Table des matières du tome 1 : la Compétence Managériale. Chapitre 1 : Principes du management actuel Table des matières du tome 1 : la Compétence Managériale Chapitre 1 : Principes du management actuel L'impératif de la compétitivité Qu est-ce que le facteur humain? Le rôle du Manager : concevoir et animer

Plus en détail

EXPLORATION DE SOI - DIALECTIQUE FÉMININ-MASCULIN ALCHIMIE DU COUPLE STAGES-WE-SÉJOURS RÉSIDENTIELS

EXPLORATION DE SOI - DIALECTIQUE FÉMININ-MASCULIN ALCHIMIE DU COUPLE STAGES-WE-SÉJOURS RÉSIDENTIELS EXPLORATION DE SOI - DIALECTIQUE FÉMININ-MASCULIN ALCHIMIE DU COUPLE STAGES-WE-SÉJOURS RÉSIDENTIELS Genève : Espace Thérapeutique Rousseau Jura : La ferme des 3 marches "Les symboles sont des tentatives

Plus en détail

Créativité centrée usage, le point de vue du concepteur. Jérémy Legardeur

Créativité centrée usage, le point de vue du concepteur. Jérémy Legardeur Créativité centrée usage, le point de vue du concepteur Jérémy Legardeur Ergo IA- 1 er Juillet 2011 En 30 secondes chrono Imaginer, fabriquer et tester, un objet volant qui permet d atteindre la cible

Plus en détail

Introduction 1. Premiere Partie : Les droits de l'homme en pratique. Droit a la vie et peine de 13

Introduction 1. Premiere Partie : Les droits de l'homme en pratique. Droit a la vie et peine de 13 Introduction 1 Premiere Partie : Les droits de l'homme en pratique Droit a la vie et peine de 13 Chapitre 1 : Droit a la vie et peine de mort aux 15 1.1. Les principales bases constitutionnelles 15 1.2.

Plus en détail

Ma Mairie et Moi. Objectifs opérationnels. Une démarche globale qui peut être séquencée. Moyens pédagogiques. Les effets attendus

Ma Mairie et Moi. Objectifs opérationnels. Une démarche globale qui peut être séquencée. Moyens pédagogiques. Les effets attendus Ma Mairie et Moi Intervenante(s) : Un intervenant d ANI et un animateur de la structure d accueil Connaître la mairie et son fonctionnement Identifier les acteurs institutionnels de la mairie Identifier

Plus en détail

12 octobre De la Fragilité de la Personne Agée à l Evaluation Gérontologique

12 octobre De la Fragilité de la Personne Agée à l Evaluation Gérontologique 12 octobre 2010 De la Fragilité de la Personne Agée à l Evaluation Gérontologique Concept de fragilité Approche psychique Intervention du Docteur FREDET Psychiatre Fédération de Géronto-Psychiatrie Centre

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION «EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT» Niveau 1 (40h) PREVART FORMATION. Commanditaire : Organisme Formateur : PREVART FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION «EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT» Niveau 1 (40h) PREVART FORMATION. Commanditaire : Organisme Formateur : PREVART FORMATION PROGRAMME DE FORMATION «EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT» Niveau 1 (40h) Commanditaire : Organisme Formateur : PREVART FORMATION Formateur : Dr Guillaume DERVAUX PREVART FORMATION CONTEXTE Le rapport

Plus en détail

LES ENFANTS ET ADOLESCENTS

LES ENFANTS ET ADOLESCENTS LES ENFANTS ET ADOLESCENTS SOUFFRANT DE TOC À GENÈVE Immersion en Communauté 2010 Joëlle Bonin, Clare Fischer, Claudia Martins, Elise Thomet TABLE DES MATIÈRES Axes développés Définition Prévalence et

Plus en détail

Relais social du pays de Liège :

Relais social du pays de Liège : Journée de rencontre des CPAS de Bruxelles, de Wallonie et de Flandre 13/12/2010 Relais social du pays de Liège : Transformer l accueil de crise en trajet vers une intégration sociale Yvon HENRY : coordinateur

Plus en détail

CF-JANV Clinique du travail et souffrance identitaire de métier chez des c.o.

CF-JANV Clinique du travail et souffrance identitaire de métier chez des c.o. Conseil fédéral CF-JANV-1415-24 Clinique du travail et souffrance identitaire de métier chez des c.o. Clinique du travail et souffrance identitaire de métier chez des c.o. Simon Viviers, Ph.D., c.o. Professeur

Plus en détail

CQP ANIMATEUR PERISCOLAIRE 2015

CQP ANIMATEUR PERISCOLAIRE 2015 CEMEA Poitou-Charentes 34 boulevard François Albert 86000 POITIERS 05-49-88-07-61 accueil@cemea-poitou-charentes.org CQP ANIMATEUR PERISCOLAIRE 2015 Le contenu de la formation Module de positionnement

Plus en détail

Réalisation par d un les SSTI diagnostic : RPS

Réalisation par d un les SSTI diagnostic : RPS Session 1 : Philosophie du travail en réseau Session 1 : Pluridisciplinarité et préservation Action de la de Santé prévention dans les entreprises coordonnées Réalisation par d un les SSTI diagnostic :

Plus en détail

Théorie et opérationnalité dans les études : où en est-on dans les instituts?

Théorie et opérationnalité dans les études : où en est-on dans les instituts? Théorie et opérationnalité dans les études : où en est-on dans les instituts? Helen Zeitoun Journée Syntec-AFM Théorie et besoin d opérationnalité dans les études marketing : où en est-on dans les instituts

Plus en détail

L école du mouvement, ça déménage!

L école du mouvement, ça déménage! L école du mouvement, ça déménage! L Ecole du mouvement 1. Présentation générale Activités psychomotrices hebdomadaires Pour enfants de 18mois à 8 ans Méthodologie varie suivant l âge Concept créé par

Plus en détail

T.C.T. Test de Compréhension de Textes

T.C.T. Test de Compréhension de Textes T.C.T. Test de Compréhension de Textes Sophie Chesneau, orthophoniste Évaluation de la compréhension de textes chez les adultes de 16 à 80 ans. T.C.T. Test de Compréhension de Textes 16-80 ans Sophie Chesneau,

Plus en détail

L EPREUVE ORALE D EAT N 11 en BAC S à partir de la. session Quelle préparation des élèves? Quelle évaluation?

L EPREUVE ORALE D EAT N 11 en BAC S à partir de la. session Quelle préparation des élèves? Quelle évaluation? L EPREUVE ORALE D EAT N 11 en BAC S à partir de la session 2017 Quelle préparation des élèves? Quelle évaluation? Ressource produite en lien avec la formation régionale DRAAF Orléans, du 18 mai 2016 Magali

Plus en détail

Consentement éclairé et pratique obstétricale

Consentement éclairé et pratique obstétricale Consentement éclairé et pratique obstétricale Michel Boulvain Unité de développement en obstétrique Département de Gynécologie et d Obstétrique Hôpitaux Universitaires de Genève Introduction Connaissances

Plus en détail

Certificat de Spécialisation en

Certificat de Spécialisation en Certificat de Spécialisation en Sous la direction de Doris Vasconcellos-Bernstein Maître de Conférences Habilité à Diriger des Recherches Université Paris Descartes Psychothérapeute Hôpital de Psychosomatique

Plus en détail

CHAPITRE I INTRODUCTION A LA SOCIOLINGUISTIQUE

CHAPITRE I INTRODUCTION A LA SOCIOLINGUISTIQUE CHAPITRE I INTRODUCTION A LA SOCIOLINGUISTIQUE INTRODUCTION La sociolinguistique est l une des sciences du langage, William Labov, l un des pères fondateurs de la discipline considère «qu il s agit là

Plus en détail

Comment les marques entrent-elles en conversation avec les consommateurs?

Comment les marques entrent-elles en conversation avec les consommateurs? Comment les marques entrent-elles en conversation avec les consommateurs? Une méthodologie «multi approches» Veille et recherches documentaires Analyse sémiologique d un corpus de plus de 80 exemples de

Plus en détail

SAVOIR FAIRE Référentiel de compétences. I- Conduite d un examen psychiatrique

SAVOIR FAIRE Référentiel de compétences. I- Conduite d un examen psychiatrique ACTIVITES Référentiel métier SAVOIR FAIRE Référentiel de compétences CONNAISSANCES Référentiel de connaissances et formations de base à acquérir I- Conduite d un entretien psychiatrique à visée diagnostique

Plus en détail

Les éléments du cadre institutionnel

Les éléments du cadre institutionnel UNITÉ D HOSPITALISATION MÈRE-BÉBÉ Pôle de Psychiatrie infanto-juvénile 67 I02 Chef de Pôle Dr Perrier Edmond Praticien Hospitalier Dr OSWALD Sophie Etablissement Public de Santé Alsace Nord Pavillon Lanteri

Plus en détail

Julie Bertrand Bureau 215 du Pôle AAFE -

Julie Bertrand Bureau 215 du Pôle AAFE - Julie Bertrand Bureau 215 du Pôle AAFE - juliebertrand21@gmail.com But : psychopathologie développementale? Méthodo? Questions scientifiques? Autisme Syndrome de Down (SD =T21) Syndrome de Williams (SW)

Plus en détail

Domaine des principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique : L ENERGIE séance n 1

Domaine des principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique : L ENERGIE séance n 1 scientifique et technologique : L ENERGIE séance n 1 Sur les trois premières séances - Ce qui permet de produire de l énergie - (, se déplacer ou déplacer un objet, éclairer) Matériel : - Loupes - Pompes

Plus en détail

De la complexité dans la relation thérapeutique : l approche autopoïétique

De la complexité dans la relation thérapeutique : l approche autopoïétique De la complexité dans la relation thérapeutique : l approche autopoïétique David Tordeurs Docteur en Psychologie Cliniques universitaires UCL Mont-Godinne Introduction Psychologie Psychothérapie Complexité

Plus en détail

10 E CONGRES DE LA FÉDÉRATION EUROPÉENNE VIVRE SON DEUIL. «La place des groupes dans l accompagnement des personnes en deuil»

10 E CONGRES DE LA FÉDÉRATION EUROPÉENNE VIVRE SON DEUIL. «La place des groupes dans l accompagnement des personnes en deuil» 10 E CONGRES DE LA FÉDÉRATION EUROPÉENNE VIVRE SON DEUIL ORGANISÉ PAR LA FÉDÉRATION BELGE VIVRE SON DEUIL SOUS L IMPULSION DU PROFESSEUR MICHEL HANUS «La place des groupes dans l accompagnement des personnes

Plus en détail

L évaluation des postes

L évaluation des postes L évaluation des postes Plan L évaluation des postes : Définition Les principaux objectif d une évaluation des postes Le processus d évaluation Les finalités d une évaluation des postes Les méthodes d

Plus en détail

«Sortir Ensemble Et Se Respecter»

«Sortir Ensemble Et Se Respecter» «Sortir Ensemble Et Se Respecter» Programme de prévention des violences et promotion des compétences positives dans les relations amoureuses entre jeunes R. Minore, dipl. psych, chargée de recherche, Fondation

Plus en détail

Réseau Belge Francophone des Villes Santé de l OMS, asbl

Réseau Belge Francophone des Villes Santé de l OMS, asbl Réseau Belge Francophone des Villes Santé de l OMS, asbl Rapport d activités Année 2012 Table des matières 1. Introduction p. 3 2. Cartographie des Villes Santé du RBF, asbl p. 4 3. Synthèse des activités

Plus en détail

HISTOIRE ET ACTUALITE DE LA PSYCHOTHERAPIE INSTITUTIONNELLE DANS LE NORD PAS DE CALAIS. Présentation Dr Alain Couvez. Saint Amand le 14/10/10.

HISTOIRE ET ACTUALITE DE LA PSYCHOTHERAPIE INSTITUTIONNELLE DANS LE NORD PAS DE CALAIS. Présentation Dr Alain Couvez. Saint Amand le 14/10/10. HISTOIRE ET ACTUALITE DE LA PSYCHOTHERAPIE INSTITUTIONNELLE DANS LE NORD PAS DE CALAIS. Présentation Dr Alain Couvez. Saint Amand le 14/10/10. «La Psychothérapie institutionnelle n existe pas en soi.»

Plus en détail

G1 : Mon espace proche : le quartier du Collège Victor Hugo à Narbonne

G1 : Mon espace proche : le quartier du Collège Victor Hugo à Narbonne G1 : Mon espace proche : le quartier du Collège Victor Hugo à Narbonne Quelles sont les finalités? *intellectuelles : Localiser. Apprendre à analyser, confronter, mettre en relation des documents de nature

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Préface. Remerciements

TABLE DES MATIÈRES. Préface. Remerciements > TABLE DES MATIÈRES Préface XI Remerciements XIII Note au lecteur XV But de ce livre XV Terminologie XV Structure du contenu XV Meilleure pratique clinique et diagnostique Paramètres du pouls XVI XVI

Plus en détail

Un levier pour le financement. des infrastructures publiques en Afrique. Kubeterzie Constantin DABIRE

Un levier pour le financement. des infrastructures publiques en Afrique. Kubeterzie Constantin DABIRE LE CONSEIL FINANCIER Un levier pour le financement des infrastructures publiques en Afrique Kubeterzie Constantin DABIRE Preface de Cheikhe Hadjibou SOUMARE President de la Commission de l'uemoa PREFACE

Plus en détail

Projet 5. Guilaine Boursier, Aurélie Siri Herin, Hubert de Boysson Tuteur : Benoît Salomon

Projet 5. Guilaine Boursier, Aurélie Siri Herin, Hubert de Boysson Tuteur : Benoît Salomon ITB 2011 - NV591 Revue M/S Réunion de pilotage du 03/12/2010 Projet 5 Guilaine Boursier, Aurélie Siri Herin, Hubert de Boysson Tuteur : Benoît Salomon 1 Objectifs Faire connaître la formation ITB des étudiants

Plus en détail

FICHE FORMATION VOLUNTAS FILMS

FICHE FORMATION VOLUNTAS FILMS FICHE FORMATION VOLUNTAS FILMS Introduction. L'association Voluntas Films et ses membres proposent une formation aux différents métiers du cinéma et de la vidéo. Les modules techniques et théoriques sont

Plus en détail

MASTER EN LOGOPEDIE. Guide pour le stage d observation de 1 ère année de Master Travaux pratiques cliniques en logopédie (5ECTS) Mars 2013

MASTER EN LOGOPEDIE. Guide pour le stage d observation de 1 ère année de Master Travaux pratiques cliniques en logopédie (5ECTS) Mars 2013 Mars 2013 MASTER EN LOGOPEDIE Guide pour le stage d observation de 1 ère année de Master Travaux pratiques cliniques en logopédie (5ECTS) Comme le spécifie l article 13 du règlement d études et d examen

Plus en détail

AP en 2nde G.T : «Apprendre à apprendre»

AP en 2nde G.T : «Apprendre à apprendre» AP en 2nde G.T : «Apprendre à apprendre» «Apprendre à apprendre» "Apprendre à apprendre, c'est viser sa propre transformation d'individu en apprenant en fonction des contextes. Apprendre à apprendre, c'est

Plus en détail

HOMMAGE REMERCIEMENTS

HOMMAGE REMERCIEMENTS TABLE DES MATIERES HOMMAGE REMERCIEMENTS TABLE DES MATIERES TABLE DES ABREVIATIONS ET DES SIGLES V VII IX XV INTRODUCTION GENERALE ET CHAPITRE PRELIMINAIRE. I. Introduction générale 1 La problématique

Plus en détail

la Composition (d histoire)

la Composition (d histoire) la Composition (d histoire) Définition : la composition est une démonstration. l'épreuve se décompose en trois temps : 1- l'analyse du sujet. 2- la Construction du plan. 3- la Rédaction du devoir. l'analyse

Plus en détail

Jocelyne Robert. Jocelyne Robert, Management et Leadership, HEC Ecole de gestion de l'université de Liège 1

Jocelyne Robert. Jocelyne Robert, Management et Leadership, HEC Ecole de gestion de l'université de Liège 1 Jocelyne Robert Jocelyne.robert@ulg.ac.be Ecole de gestion de l'université de Liège 1 Ecole de gestion de l'université de Liège 2 1. L empowerment des patients c est Ecole de gestion de l'université de

Plus en détail

1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN

1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN 1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN 1.LEGISLATION n Dans le cadre du rôle propre infirmier n Dans le domaine

Plus en détail

Bases théoriques de la relation d aide

Bases théoriques de la relation d aide Bases théoriques de la relation d aide UE 4.2 S3 Soins relationnels Promotion 2012-2015 mercredi 18 septembre 13 1 1. La relation d aide: origine et développement 2. Définition de la relation d aide 3.

Plus en détail

Examen professionnel de courtière / courtier en immeubles Guide pour l établissement du travail de projet

Examen professionnel de courtière / courtier en immeubles Guide pour l établissement du travail de projet Examen professionnel de courtière / courtier en immeubles Guide pour l établissement du travail de projet Basé sur les directives concernant l examen professionnel de courtière / courtier en immeubles

Plus en détail

INVITATION. Paris, le 30 juin 2012 De 15h à 19h Hôtel Intercontinental 64, avenue Marceau PARIS

INVITATION. Paris, le 30 juin 2012 De 15h à 19h Hôtel Intercontinental 64, avenue Marceau PARIS INVITATION Dans le cadre du Projet «Sensibilisation aux risques liés à l émigration clandestine et appui à la réinsertion professionnelle des migrants en République du Congo», ACTED vous invite à deux

Plus en détail

MASTER MENTION PSYCHOLOGIE SPÉCIALITÉ PSYCHOLOGIE ET PSYCHOPATHOLOGIE CLINIQUES, PSYCHANALYSE, CLINIQUES INTERCULTURELLE ET TRANSCULTURELLE

MASTER MENTION PSYCHOLOGIE SPÉCIALITÉ PSYCHOLOGIE ET PSYCHOPATHOLOGIE CLINIQUES, PSYCHANALYSE, CLINIQUES INTERCULTURELLE ET TRANSCULTURELLE MASTER MENTION PSYCHOLOGIE SPÉCIALITÉ PSYCHOLOGIE ET PSYCHOPATHOLOGIE CLINIQUES, PSYCHANALYSE, CLINIQUES INTERCULTURELLE ET TRANSCULTURELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine

Plus en détail

Socles de compétences

Socles de compétences Ministère de la ommunauté française Administration générale de l Enseignement et de la Recherche scientifique Socles de compétences Enseignement fondamental et premier degré de l Enseignement secondaire

Plus en détail

Liens avec le programme scolaire du primaire-intermédiaire Québec

Liens avec le programme scolaire du primaire-intermédiaire Québec Liens avec le programme scolaire du primaire-intermédiaire Québec LEÇON 1 Interpréter des notions de gouvernance et comment elles s appliquent en tant que citoyen canadien et pour les autres du monde Utiliser

Plus en détail

MASTER 2 DROIT DES LIBERTÉS

MASTER 2 DROIT DES LIBERTÉS MASTER 2 DROIT DES LIBERTÉS RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Mention : Droit des libertés Niveau d'étude : Bac +5 Formation à distance : En

Plus en détail

«Hypnose Thérapeutique» 2015/2016

«Hypnose Thérapeutique» 2015/2016 Siège social : D 160 La Chauvière 85000 LA ROCHE SUR YON Bureau : 22 mail Pablo Picasso 44 000 NANTES 02.40.93.62.39-06.11.01.01.72 contact@mimethys.com www.mimethys.com Concepteur : Dr Eric BARDOT «Hypnose

Plus en détail

L UFSBD EN QUELQUES MOTS

L UFSBD EN QUELQUES MOTS L EN QUELQUES MOTS FRANÇAISE SANTÉ L FRANÇAISE SANTÉ, CENTRE COLLABORATEUR OMS L est l organisme de la profession dentaire pour la prévention et la promotion de la santé bucco-dentaire. Créée et pilotée

Plus en détail

Les plans expérimentaux

Les plans expérimentaux Les plans expérimentaux I) Avant propos : résumé des épisodes précédents Comme nous l avons précisé précédemment, la méthode expérimentale est la seule méthode qui permette de d établir un lien de causalité

Plus en détail

Le médicament : notion juridique

Le médicament : notion juridique Le médicament : notion juridique Éric FOUASSIER docteur en droit, docteur en pharmacie maître de conférences à l'université Paris XI Tec & Doc Lavoisier 11, rue Lavoisier F 75384 Paris Cedex 08 Editions

Plus en détail

Les troubles bipolaires

Les troubles bipolaires Les troubles bipolaires Table des matières Table des matières 3 I - épidémiologie 9 A. Facteurs étiologiques...9 1. Facteurs biologiques...9 2. Facteurs génétiques... 9 3. Facteurs psychosociaux... 9

Plus en détail

L'exemple de la Fédération des Soins aux Détenus de l'oise

L'exemple de la Fédération des Soins aux Détenus de l'oise Secteur et psychothérapies en détention L'exemple de la Fédération des Soins aux Détenus de l'oise Dans l'oise 3 établissements pénitentiaires sur 3 secteurs psychiatriques différents De 1995 à 1997 Maison

Plus en détail